Institut Universitaire de Technologie de TOURS Département Génie Electrique et Informatique Industrielle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Institut Universitaire de Technologie de TOURS Département Génie Electrique et Informatique Industrielle"

Transcription

1 Institut Universitaire de Technologie de TOURS Département Génie Electrique et Informatique Industrielle R a p p o r t d e x p r e s s i o n t e c h n i q u e G l o b a l Sys t e m F o r M o b i l e c o m m u n i c a t i o n Thibaud Levrard Groupe D2 Promotion Mme Sophie Laurenceau M. Armel Bruno

2

3 Institut Universitaire de Technologie de TOURS Département Génie Electrique et Informatique Industrielle R a p p o r t d e x p r e s s i o n t e c h n i q u e Global S y s tem f o r M o b i l e c o mmunication Thibaud Levrard Groupe D2 Promotion Mme Sophie Laureanceau M. Armel Bruno

4 S o m m a i r e Introduction Présentation du GSM Qu est ce que le GSM? Pourquoi le GSM? Services proposés Les risques du GSM sur la santé European Telecommunication Standart Institute (ETSI) Historique L architecture réseaux du GSM Principes généraux Le sous-système radio BSS (Base Station Sub-System) Le sous-système d acheminement NSS (Network Sub-System) Le sous-système d exploitation et de maintenance OSS (Operation Sub-System) Fonctionnement du GSM Les fréquences utilisées Modulation de fréquence Le multiplexage temporel AMRT (TDMA en Anglais) Le réseau cellulaire Présentation du DCS Origine de la norme Différence avec le GSM Les différentes évolutions du GSM GSM 2+ (réseau 2G) GPRS (réseau 2,5G) EDGE (réseau 2,75G) UMTS (réseaux 3G) HSDPA (3,5G) Conclusion Résumé Table des illustrations Bibliographie... 19

5 I n t r o d u c t i o n Avec environ 1,2 milliards d abonnés dans le monde en début 2005, le système GSM est aujourd hui devenu une référence en matière de télécommunication mobile. En constante évolution, ce projet d origine européenne, conquit chaque jour plus de consommateurs. Véritable phénomène de société, le GSM est aujourd hui ancré dans la vie quotidienne de ses utilisateurs. Pourtant, rares sont ceux qui connaissent les arcanes cette technologie. Nous verrons dans une première partie ce que cache l appellation de «Global System for Mobile communication». Par la suite, nous nous concentrerons sur l architecture réseaux qu utilise le GSM ; ce qui nous amènera alors à l étude des principales technologies utilisés par nos mobiles. Enfin la dernière partie nous présentera le passé et le futur du GSM. Ce dossier à pour but d éclaircir sur ce qu est le GSM, seul les principes de bases des technologies rencontrées seront étudiés. 4

6 1.Présentation du GSM Il nous paraît aujourd hui naturel de pouvoir téléphoner n importe où et à n importe quel moment. Chaque jour, c est plus de 40 millions d utilisateurs qui se connectent régulièrement au réseau français. Cette simplicité d utilisation cache pourtant de nombreuses prouesses technologiques 1.1. Qu est ce que le GSM? Le GSM pour «Global System for Mobile communication» est une norme de communication cellulaire radiophonique. En d autres termes, c est le système qui permet aujourd hui aux abonnés de rester connectés à un réseau où qu il soit situé pour peu que des antennes soient installées à proximité. D abord utilisé principalement pour les communications téléphoniques et l envoi de messages courts, le GSM au fur et à mesure de son évolution a su proposer de nouveaux services aux utilisateurs avec notamment aujourd hui la naissance de services multimédias. A l origine, GSM signifiait Groupe Spécial Mobile. Mis en place en 1982 par la CEPT (Conférence des administrations des Postes et Télécommunication) le groupe était chargé d élaborer les caractéristiques du système. Les objectifs visés pour la norme étaient les suivants : Un grand nombre d abonnés, Une compatibilité à l échelle internationale, Une utilisation efficace du spectre radioélectrique, Une grande disponibilité, Une adaptation à la densité du trafic, Une qualité de service comparable à celle du réseau filaire, Un coût d utilisation attractif. En 1987 fut alors défini les spécificités techniques majeures suivantes : Transmission numérique, Multiplexage temporel des canaux radio, Cryptage des informations sur le canal radio. Ces principes seront expliqués ultérieurement. 5

7 1.2. Pourquoi le GSM? Dans les années 1980, coexistaient de nombreuses normes incompatibles entre elles et qui utilisaient des bandes de fréquences différentes. Il fut alors décidé d établir une norme commune en Europe qui permettrait d harmoniser la situation et d offrir aux opérateurs et constructeurs un véritable marché des télécommunications mobiles. En 1985, alors que le marché des mobiles explose et que les réseaux radiophoniques classiques arrivent à saturation, la commission de la Communauté européenne décide d imposer la norme GSM à ses Etats membres. Le tableau 1 illustre la situation de la téléphonie mobile en France. La croissance trimestrielle et les 44 millions d abonnées montrent le succès du GSM. Opérateur Abonnés Croissance trimestrielle Part De Marché Orange ,7 % SFR ,5 % Bouygues Télécom ,8 % Dauphin Télécom % Outremer Telecom % Total % Tableau 1 : Abonnés français au téléphone mobile en Services proposés Un réseau GSM fourni à l utilisateur final un large éventail de services. Ainsi les services fournis par un réseau GSM peuvent être répartis en deux catégories principales : Les services support (ou Bearer Services), en d autre termes se sont les services techniques qui permettent à l abonné de transmettre les signaux appropriés de part et d autre du réseau. Par exemple, on peut grâce à l un des services qui le compose choisir le mode transmission du mobile. Les téléservices : ce sont des services de télécommunication. Il donne la capacité à l utilisateur de communiquer avec d autres utilisateurs. Ainsi les téléservices incluent la transmission de la parole, l envoi de messages courts, la transmission de fax 1.4. Les risques du GSM sur la santé Alors que l utilisation devient de plus en plus courante et spontanée, de nombreuses études scientifiques ont étés menées afin de connaître l impact des ondes sur l être Humain. Ainsi des chercheurs cherchent à montrer la corrélation entre l utilisation du portable et la naissance de tumeur craniène ou la perte d audition. Aucune étude n à pour le moment démontrer de manière claire la nocivité des ondes. Cependant du fait de l utilisation toujours croissante du mobile, un maximum de précautions doivent être prises. 6

8 1.5. European Telecommunication Standart Institute (ETSI) On a vu que les spécifications techniques du système GSM étaient à l origine élaborées par le Groupe Spécial Mobile. En 1989 la création de l ETSI va provoquer le transfert de l activité du groupe vers ce nouvel institut qui prendra alors le nom de SMG. La conséquence majeure de ce transfert concerne les constructeurs. Ceux ci n avaient jusqu alors qu un rôle minime puisqu ils n étaient pas membre de l institut de normalisation. L ETSI permit aux constructeurs de devenir membre à part entière et ainsi d influencer directement sur les choix techniques réalisés Historique Des étapes majeures ont marqué l histoire du GSM et de la radiotéléphonie le physicien allemand Heinrich Hertz ( ) découvre les «ondes hertziennes», ce sont les ondes radio La Conférence Européenne des Postes et Télécommunication (C.E.P.T) réserve des fréquences dans la gamme des 900MHz pour les télécommunications mobiles et créé le Groupe Spécial Mobile (G.S.M) opérateurs européens signe le «Memorandum Of Understanding» (MOU) qui prévoit la mise en service de réseaux mobiles conformes au GSM Le G.S.M préconise l'introduction de la bande de fréquence 1800MHz afin de permettre l utilisation de la norme DCS Le ministère français des PTT autorise France Telecom et la Société Française de Radiophonie (SFR) à exploiter un réseau du type GSM pays et 26 opérateurs européens ont adopté le système G.S.M. De plus, une première ouverture vers un marché mondial s'effectue par la ratification de l'australie au MOU L abréviation GSM signifie désormais «Global System for Mobile communication». Ce changement marque ainsi le tournant entre la phase d élaboration de la norme et sa phase de commercialisation. Octobre Le GSM de deuxième génération apparaît. Cette évolution propose de nouveaux services tels que les renvois d'appel ou la limitation d'appel Les Etats Unis réserve la bande des 1900MHz à la norme GSM. Une adaptation de la norme leur permettra d'utiliser le réseau à cette bande de fréquence Démarrage de la phase 2+ du GSM Le DCS1800 est renommé GSM1800 pour refléter l apparition de services à vitesse plus élevée. Les réseaux bi bandes se multiplient Le réseau GSM totalise plus de 1,2 Milliard d abonnés dans le monde. 7

9 2. L architecture réseaux du GSM Un réseau de radiotéléphonie a pour premier rôle de permettre des communications entre abonnés mobiles et abonnés du réseau téléphonique fixe (RTC). Lorsqu un utilisateur accède au réseau, plusieurs étapes sont nécessaires. Tout d abord le sous-système radio assure le lien entre l abonné et le soussystème réseau. Celui-ci permet ensuite l accès au réseau téléphonique traditionnel ; tout ceci étant supervisé par l ensemble du sous-système d exploitation et de maintenance Principes généraux Figure 1 : Architecture réseau Lorsqu'un un portable est allumé, il émet régulièrement un signal afin d'être localisé et de pouvoir recevoir un appel. L'antenne la plus proche capte alors le signal radio de votre communication. Sa station de base (BTS) transmet le signal numérique à son contrôleur de station de base (BSC), qui à son tour l'envoie à son centre de commutation des services mobiles (MSC). Ce dernier gère toutes les communications d'une zone géographique. Relié au réseau filaire classique (RTC), le MSC achemine votre appel vers son destinataire final, s'il s'agit d'un téléphone filaire. Dans le cas où l'appel serait destiné vers un portable, le signal va transiter de MSC en MSC jusqu'au centre de commutation des services mobiles où a été repéré le portable destinataire. Puis il assurera la liaison jusqu'à la station de base de la cellule où se trouve le correspondant. Grâce à l'antenne associée, la communication sera établie. Figure 2 : Exemple d appel 8

10 2.2. Le sous-système radio BSS (Base Station Sub-System) Le BSS est principalement composé de stations mobiles, de la station de base (BTS), du contrôleur de stations de bases et d un transcodeur. Station mobile (MS) : la station mobile est le mobile GSM que nous connaissons tous. La carte SIM (Subscriber Identity Module) qu elle reçoit permet l identification de l utilisateur par le réseau. Station de base (BTS) : elle assure le lien radioélectrique entre le réseau terrestre et les stations mobiles. Contrôleur de station de base (BSC) : il contrôle les stations de base et assure la commutation entre les ressources terrestres et radio. Transcodeur TCU (non représenté sur la figure 3): le transcodeur permet d adapter le codage de parole utilisé dans le réseau GSM à celui utilisé dans le réseau RTC. Figure 3 : Sous-système radio 2.3. Le sous-système d acheminement NSS (Network Sub-System) Le sous-système d acheminement regroupe toutes les fonctions de commutation et de routage. En d autres termes le NSS assure le routage et le transport des données entre deux abonnés lorsqu une communication est établie par exemple. Trois entités principales constituent le NSS : Le MSC (Mobile service Switching Center),il assure l inter fonctionnement du système cellulaire avec les différents réseaux de télécommunication. Le HLR (Home Location Register) : c est une base de donnée où sont enregistrées les données de références propres à chaque abonné. Le VLR (Visitor Location Register) : cette entité contient les données de travail relatives aux abonnés présents dans la zone du MSC. Il permet de minimiser l accès au HLR. Figure 4 : Sous-système d acheminement 9

11 2.4. Le sous-système d exploitation et de maintenance OSS (Operation Sub-System) L OSS comprend les centres d exploitation de maintenance appelés OMC (Operation and Maintenance Centre). Ce sont les entités qui permettent à l opérateur de contrôler, de gérer et d administrer son réseau. Deux catégories d OMC sont différenciées dans l OSS. L OMC radio et l OMC Switch. Ces deux OMC assurent la même fonction mais à différents niveaux du réseau. Les fonctions suivantes sont assurées par l OSS : Fonction liée à la gestion commerciale ou administrative du réseau. Gestion de la sécurité Gestion des performances Modification des configurations du réseau. 3. Fonctionnement du GSM 3.1. Les fréquences utilisées Le GSM est un système radiophonique à qui l on a alloué deux bandes de fréquences larges de 25MHz chacune : 890 à 915 MHz pour les communications du mobile vers le fixe. 935 à 960 MHz pour les communications du fixe vers le mobile. Pour un réseau de télécommunication une bande passante de 25MHz peut paraître limité. Cette limitation des bandes de fréquence est simple, le spectre radio est une ressource rare déjà très utilisée par de nombreux autres services comme la télévision, la radio-diffusion comme le montre la figure 5. L optimisation de son utilisation est donc primordiale. Figure 5 : Domaine d utilisation des ondes 10

12 3.2. Modulation de fréquence Pour transmettre les informations (voix, données ) d un portable à une station de base on utilise les ondes radio. Afin de transmettre ce signal avec le meilleur rendement possible on se doit de le moduler. En effet les ondes «voyagent» beaucoup mieux en haute fréquence (HF>100MHZ) qu en basse fréquence (BF<20Hz). Trois types de modulation existent : la modulation d amplitude, de fréquence et de phase. Dans le cas du GSM c est la modulation de fréquence qui a été retenue car elle permet de restituer plus fidèlement le signal par rapport aux autres procédés. Le principe de la modulation est d associer deux ondes entre elles : l onde d information appelée onde source et l onde de référence appelée onde porteuse. Comme le montre la figure suivante, le signal numérique source fait varier la fréquence des ondes porteuses. Pour le GSM, l onde porteuse peut connaître une excursion en fréquence de 200KHz. Figure 6 : Modulation d une fréquence Or on sait que la bande passante pour le GSM est de 25MHz. Les ondes porteuses étant séparées de 200KHz, on aura donc 124 ondes porteuses possibles. Ce qui représente autant de communications possibles. Une communication utilise deux ondes porteuses, l une dans la plage montante et l autre dans la plage descendante Le multiplexage temporel AMRT (TDMA en Anglais) Le multiplexage est la technique permettant de faire passer plusieurs canaux de communication sur un même câble ou une même fréquence. Le multiplexeur est l'appareil réalisant cette opération. Le multiplexage temporel (en anglais Temporal-Division Multiple Access ou TDMA) a été le plus utilisé ces vingt dernières années. Il consiste à diviser le temps, par exemple chaque seconde, en petits intervalles, et à attribuer un intervalle de temps donné à chaque canal. Cela permet d augmenter le rendement du réseau en autorisant un plus grand nombre de communications simultanées. Associé au GSM ce procédé permet ainsi de multiplier par huit le nombre de communications. Figure 7 : Principe de l AMRT 11

13 3.4. Le réseau cellulaire Pour pallier au problème de limitation de fréquence, chaque zone géographique à desservir est découpée en cellules de taille variable (de 100 m à 30 km). Chaque cellule est associée à une station de base dont la puissance d émission varie selon la taille de la cellule. Cependant chaque cellule a un nombre limité de communications : à une cellule n est pas associé la totalité de la bande passante du GSM. En effet deux cellules voisines ne peuvent pas utiliser deux mêmes fréquences sans risque d interférence aux extrémités des cellules. Les cellules se recoupent entre elle comme le montre la figure 8. Ce découpage en cellule pose un problème, lorsqu un utilisateur passe d une cellule à l autre, sa communication est alors coupé. En effet son mobile devra changer de fréquence puisqu il change de cellule. La technique du «handover» permet de pallier à ce problème. Vous pouvez ainsi vous déplacer d'une cellule à l'autre sans problème. Cette technique permet la transmission des informations de gestion vers la nouvelle station de base (BTS) même lorsque que vous vous déplacez à 300 km/h (dans le TGV notamment). Figure 8 : Découpage cellulaire Différentes taille de cellules existent et ce pour s adapter en fonction de la densité du trafic. Les zones peuvent donc être équipées de picocellules (environs 100mètres), de macrocellules (environs 500 mètres). Les zones rurales sont elles équipées de cellule mesurant jusqu à 30km. De plus un procédé permet a l abonné de rester connecter au réseau malgré qu il soit situé à l'étranger. Le "roaming" (itinérance en français) permet à l'abonné d'être identifié, et d'utiliser les cellules étrangères de la même façon que sur son territoire. Figure 9 : Itinérance 12

14 4. Présentation du DCS Origine de la norme Le projet Digital Cellular System naît d un initiative britannique avec une enquête du DTI ( Department of Trade and Industry) sur la mobilité. A partir des résultats de l enquête, trois licences sont attribuées à trois consortiums pour développer le DCS. Le DCS apparaît alors que dans de nombreux pays européens, des situations de monopoles s installent. Prenons l exemple de la France où France Telecom et SFR se partageaient la totalité des fréquences ne laissant ainsi pas la possibilité d une nouvelle concurrence. Le DCS permis alors l extension de la capacité des réseaux GSM et l accroissement de la concurrence Différence avec le GSM 900 A l origine les concepteurs britanniques ont conçus leur projet DCS de telle sorte que celui-ci soit une adaptation du système GSM. Les différences entre les deux normes sont donc seulement basées sur la fréquence qui passe à 1800MHz. Ainsi l institut de normalisation ETSI/GSM n a pas édité d ensemble de spécification propre au DCS. On peut cependant faire apparaître quatre grands domaines où les différences sont évidentes : Les fréquences radio : elle sont de 1710 à 1785MHz en voix montante et de 1805 à 1880 MHz en voix descendante. On voit ainsi que la bande passante à été élargi par rapport au GSM. On a ici 75MHZ de bande passante contre 45MHz pour le GSM. Le nombre de canaux radio : du fait de l augmentation de la bande passante, le nombre de fréquences porteuses est multiplié par trois. C est 374 canaux qui peuvent donc être attribuables. La taille des cellules : le 1800MHz s atténue, à puissance égal, environ quatre fois plus que le 900MHz. Les cellules DCS seront donc de taille réduite par rapport à celle du réseau GSM. On voit ici que le DCS sera un système intéressant dès lors que l on devra couvrir une zone de faible taille mais de fort trafic. 5. Les différentes évolutions du GSM Etant déjà une révolution par rapport au réseau de première génération (réseaux analogiques), le système connaît aujourd hui une nouvelle cure de jouvence. Le réseau deuxième génération (surnommé 2G) et ses successeurs provisoires GPRS (2,5G) et EDGE (2,75G) sont en cours de remplacement, ceux-ci arrivant à saturation. Très prochainement remplacé par l UMTS, le GSM que nous connaissons actuellement devrait progressivement être remplacé pour notre plus grand plaisir. Voici donc de 1996 à nos jours les évolutions apportés. 13

15 5.1. GSM 2+ (réseau 2G) La norme GSM évolue pour s'enrichir de nouvelles possibilités. Si la phase 2 contenait uniquement le renvoi d'appel et les restrictions d'appel, la Phase 2+ a permis d'introduire : le signal d'appel la mise en attente l'indication de coût l'identification de l'appelant la restriction d'identification d'appelant l'identification de l'appelé 5.2. GPRS (réseau 2,5G) Le protocole GPRS est basé sur le réseau GSM existant. Il n est donc pas nécessaire pour l opérateur d acheter une licence pour installer ce protocole. L installation consiste en l adjonction d entités propres à la gestion du GPRS. La principale évolution est son mode de transmission, le GPRS fonctionne en mode paquet alors que le GSM fonctionnait en mode connecté. Le mode paquet fourni à l utilisateur une connexion virtuellement permanente contrairement au mode connecté. Ce service permet donc une optimisation de l utilisation des canaux et permet ainsi une augmentation du débit de transmission. Grâce au meilleur débit proposé (environs 40 kbits réel), le GPRS permet l accès aux services multimédias tels que les Multimedia Messaging System (MMS), l envoi d images, de musique ou encore le WAP ; celui-ci étant un standard pour les échanges destinés aux transmissions de données sans fil. Le GPRS a été adopté par de nombreux opérateurs car il permet une transition douce entre le GSM actuel et la future norme UMTS EDGE (réseau 2,75G) Figure 10 : Evolution théorique des débits «Enhanced Datarate for GSM Evolution», c est une solution intermédiaire entre l UMTS et le GSM proposant des débits théoriques maximals de 383kbits/s. Pour améliorer les débits, l EDGE optimise la connexion entre le terminal et la station de base en prenant en compte la distance qui les sépare. Offrant des débits théorique intéressant, ce système a cependant l inconvénient d être peu rentable pour les opérateurs puisqu il nécessite de nombreuses mises à jour matériel du réseau. Pour cette raison, ce système n a pas été mis en place en Europe. 14

16 5.4. UMTS (réseaux 3G) L «Universal Mobile Telecomunications Systems», est le premier système Européen dit de troisième génération. Actuellement en déploiement en France, l élargissement de la bande passante et la meilleure utilisation des canaux ont permis d améliorer le débit du réseau. Les principales améliorations sont les suivantes : L utilisation la plage de fréquences des 2000MHz. L élargissement des canaux, chaque canal est désormais large de 5MHz contre 200KHz pour le GSM. L utilisation du W-CDMA. Celui-ci est le résultat de l amélioration du TDMA utilisé par le GSM. Toutes ces améliorations permettent de fournir à l usager un débit maximal d environs 384Kbits. De nombreux services sont alors nés de ce réseau 3G comme la visiophonie. Ces améliorations ont cependant un coût car les technologies utilisées nécessitent le remplacement de l ensemble des BTS du réseau GSM, le remplacement des MSC mais aussi l acquisition des licences UMTS HSDPA (3,5G) HSDPA pour High Speed Downlink Packet Access est l évolution prévue pour le réseau UMTS. N étant pour le moment qu au stade de projet, on sait déjà que l HSPDA permettra d augmenter le débit réel jusqu à 2Mbits/s. Les principales modifications porteront sur l amélioration de la transmission radio. De tels débits permettront alors aux opérateurs de fournir à l usager un service télévisuel comme cela est déjà le cas au Japon. Cependant, comme pour le passage du GSM à l EDGE, cette évolution nécessitera de nombreux changements matériels et logiciels. La figure 11 résume l ensemble des évolutions de débit qu a connu le GSM depuis son lancement. Figure 11 : Débits réels des différentes normes 15

17 C o n c l u s i o n C'est grâce à l'entente unanime des principaux acteurs européens, quant à la mise en place d'une seule norme pour l'utilisation des téléphones mobiles, que l'europe est aujourd'hui le premier marché mondial des mobiles avant celui des Etats-Unis ou encore celui de l Asie Pacifique. Répondant pleinement au cahier des charges fixé lors de sa création le GSM, arrivé aujourd hui à saturation, peut sereinement laisser place à ses successeurs qui en sont ses évolutions naturelles. Prouvant à de multiples reprises sa capacité d innovation, le réseau GSM est donc aujourd hui, et pour la troisième fois, en pleine mutation ; offrant par la même occasion toujours plus de services et de débits aux usagers. La croissance des débits peut aujourd hui nous amener à nous interroger quant aux futures utilisations de nos mobiles et sur leurs impacts sociaux. L évolution constante que nécessite un réseau haut débit sera-t-elle une nouvelle forme de fracture numérique? 16

18 R é s u m é Le «Global System for Mobile communication» est une technologie de téléphonie mobile qui procure aux abonnés une grande mobilité. L ETSI, son institut de normalisation, permet son évolution constante et la parfaite adéquation entre les besoins du marché et ceux des constructeurs. Le réseau GSM est constitué de trois sous-systèmes qui permettent sa gestion, son exploitation et son bon rendement fréquentielle. Utilisant le principe cellulaire, les zones à desservir sont quadrillées par des cellules. Elles peuvent s apparenter à des antennes qui permettent à l utilisateur d accéder au réseau global. Les bandes de fréquences allouées pour le GSM en Europe sont de 890 à 915MHz (voix montante) et de 935 à 960MHz (voix descendante). Pour communiquer un téléphone mobile utilise deux principales techniques, la modulation de fréquence et le multiplexage temporel. La modulation de fréquence a comme but d augmenter la fréquence des signaux générés par les fonctions du portable (voix, données). En effet ceux-ci avant modulation ne sont pas de l ordre de grandeur de la bande passante du GSM (900MHz). Le multiplexage temporel permet d augmenter la capacité du réseau. Le principe est de faire passer plusieurs communications sur une même fréquence. En 1989 apparaît un système équivalent au GSM mais utilisant la bande de fréquence des 1800MHz. Dénommé DCS, ce système accroît le nombre de communications possibles par zone Il présente l inconvénient d avoir moins de porté que le GSM. Les deux technologies sont complémentaires, dès 1997 ils seront utilisés de manières simultanées par les mobiles bi-bandes. Le GSM a connu plusieurs successeurs tel que le GPRS qui lui ont permis d améliorer son débit et sa capacité. Aujourd hui ceux-ci tendent à être remplacés par l UMTS. 274 mots 17

19 Ta b l e d e s i l l u s t r a t i o n s Tableau 1 : Abonnés français au téléphone mobile en Figure 1 : Architecture réseau David Pitre, «Le réseau de téléphonie mobile», Institut Universitaire de Technologie, Figure 2 : Exemple d appelle J.Tisal, «Le radiotéléphone cellulaire GSM», Masson, Figure 3 : Sous-système radio J.Tisal, «Le radiotéléphone cellulaire GSM», Masson, Figure 4 : Sous-système d acheminement 9 Figure 5 : Domaine d utilisation des ondes 10 Figure 6 : Exemple d une modulation de fréquence 11 Figure 7 : Principe de l AMRT 11 Figure 8 : Découpage cellulaire David Pitre, «Le réseau de téléphonie mobile», Institut Universitaire de Technologie, Figure 9 : Itinérance Jean-Luc Breysse (Dir.), «Un réseau cellulaire en pleine évolution», science & vie, p.10-, n Figure 10 : Evolution théorique des débits 14 Figure 11 : Débits réels des différentes normes

20 B i b l i o g r a p h i e Ouvrage : J.Tisal, «Le radiotéléphone cellulaire GSM», Masson, Bruno Salgues, «Les télécoms mobiles», Hermes, Xavier Lagrange Philipe Godlewski Sami Tabbane, «Réseaux GSM-DCS», Hermes, Ouvrage interne : David Pitre, «Le réseau de téléphonie mobile», Institut Universitaire de Technologie, Encyclopédie : Jean Cellmer, «Réseau cellulaires norme GSM», Techniques de l ingénieur, E7 II, p.364-1, 364-2, 364-3, 364-7, 364-8, , Revue : Jean-Luc Breysse (Dir.), «Un réseau cellulaire en pleine évolution», science & vie, p , n Jean-Luc Breysse (Dir.), «Faut-il avoir peur de la téléphonie mobile?», science & vie, p.18-19, n Site Internet : gsm.fr, «[GSM] Lexique», dans «www.gsm.fr» - [consulté le 14/02/2005]. «La téléphonie mobile en France», dans «http://www.top.online.fr/gsm/» - - [consulté le 14/02/2005]. Emmanuel Neuville, «Le GSM en France : description», dans g_desc [consulté le 14/02/2005]. Gabriel CHARRE Sébastien HEINTZ et Jean-Jacques THUILLIER, «UMTS : Genèse de la norme européenne de troisième génération de télécommunications mobiles», dans «http://www.telecom.gouv.fr/» - - [consulté le 14/02/2005]. Ludovic AERNOUST, «Le réseau GSM», dans - [consulté le 14/02/2005]. 19

21 Rémi Tomas et Patrick Plas, «Principe de la norme GSM. Interfonctionnement avec d'autres systèmes mobiles», dans - 20norme%20GSM' [consulté le 14/02/2005]. Florence LAUP et Nicolas LE DUIGOU, «Amplification mélangé avec mélangeur intègre adapté à la fois au GSM et à l'umts», dans - [consulté le 14/02/2005] Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie, «UMTS Le choix du dévelopement pour tous», dans «www.telecom.gouv.fr» - sentation%20de%20l'umts - [consulté le 14/02/2005]. Mathieu Sarcey et Varhegyi Janos, «Le GPRS : Quel impact?», dans «http://smile.ensicaen.ismra.fr»http://smile.ensicaen.ismra.fr/ressources/repository/projets/20 02/2002_GPRS/2002-IMPACT-GPRS.pdf - [consulté le 14/02/2005]. 20

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE La téléphonie mobile est une infrastructure de télécommunication qui permet de communiquer par téléphone sans être relié par câble à un central. HISTORIQUE Première génération Ericsson 450 Ericsson 900

Plus en détail

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Réseaux mobiles Nguyen Thi Mai Trang LIP6/PHARE Thi-Mai-Trang.Nguyen@lip6.fr UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Plan Principes des réseaux cellulaires GSM (Global System for Mobile communications) GPRS (General

Plus en détail

Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile)

Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile) Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile) Introduction Les objectifs affichés du projet GSM sont : Système entièrement numérique Bonne qualité de signal Faible coût des téléphones

Plus en détail

Les réseaux de seconde

Les réseaux de seconde Introduction aux Télécommunications Aspects physiques et architecturaux des réseaux de télécommunication, notamment de téléphonie Pierre Parrend, 2005 Les réseaux de seconde génération Pourquoi? Le succès

Plus en détail

1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes

1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes 1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes On voit les antennes des stations de base mais l antenne n est pas tout! 1 1.2. Notion de cellule Le territoire est divisé en "cellules", desservies

Plus en détail

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Les Réseaux GSM et les différents générations Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Historique Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère génération,

Plus en détail

Principes de fonctionnement du réseau GSM

Principes de fonctionnement du réseau GSM Table des matières Principes de fonctionnement du réseau GSM Principales caractéristiques L architecture du réseau et les éléments Le canal physique Les protocoles La typologie des paquets (bursts) Principes

Plus en détail

Télécommunications «mobiles»

Télécommunications «mobiles» Télécommunications «mobiles» G. Beuchot 1 Présentation G. Beuchot 2 Apparition aux USA en 1940 en Europe vers 1955 (France 1956) Radiocom 2000 : 1986 / NMT450 (SFR): 1989 Type Analogique - bandes 200 et

Plus en détail

Dans réseau GSM, le terminal mobile MS (Mobile Segment)a trois aspects :

Dans réseau GSM, le terminal mobile MS (Mobile Segment)a trois aspects : #-[ ETUDE SUR LES FONTIONNEMENT DES RÉSEAUX GSM ET DE LEUR SÉCURITÉS ]-# #--------------------------# #--------------[ 3LRVS (http://3lrvs.tuxfamily.org) ]--------------# (*) Chapitre 1: Etude des réseaux

Plus en détail

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur Résaux Téléphoniques Commutation de circuits Commutateur Multiplexage en Fréquence 300 Hz < Les signaux téléphoniques < 3400 Hz groupe 12 voies -> Groupe primaire (ex 60 khz - 108 khz) groupe 5 primaire

Plus en détail

quelles sont les implications pour le professionnel nomade?

quelles sont les implications pour le professionnel nomade? article Accédez au réseau WWAN haut débit Accédez au réseau WWAN haut débit : quelles sont les implications pour le professionnel nomade? La connectivité sans fil à haut débit est de plus en plus vitale

Plus en détail

EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS

EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS Omar MOUSSAOUI omar.moussaoui78@gmail.com 2013 2014 5 ème année, Filière : GI/GSI Plan Services GSM Architecture

Plus en détail

Routage et re-routage dans les réseaux mobiles

Routage et re-routage dans les réseaux mobiles UNIVERSITE MONTPELLIER II IUP Génie Mathématiques et Informatique Travail d étude et de Recherche Routage et re-routage dans les réseaux mobiles Présenté par : Estelle Colin & Fabrice Berna Dirigé par

Plus en détail

Téléphonie Mobile. GPRS General Packet Radio Service (2,5G) LP R&T RSFS - Département R&T

Téléphonie Mobile. GPRS General Packet Radio Service (2,5G) LP R&T RSFS - Département R&T Téléphonie Mobile GPRS General Packet Radio Service (2,5G) LP R&T RSFS - Département R&T Introduction Technologie GPRS : General Packet Radio Service Basée sur la norme GSM Transmission par paquets, en

Plus en détail

Introduction à la téléphonie mobile

Introduction à la téléphonie mobile Introduction à la téléphonie mobile Notions sur la téléphonie cellulaire Tana Guindeba ingénieur jr 1 Avril 2014 Téléphone mobile Définition: GSM (Global System for Mobile Communication) est une norme

Plus en détail

1 / Comment ça marche

1 / Comment ça marche 1 / Comment ça marche? Les technologies évoluent en permanence et ouvrent la voie à de nouveaux usages de communication. En parallèle, les offres des opérateurs se diversifient. Je peux aujourd hui, à

Plus en détail

Le téléphone mobile et ses évolutions

Le téléphone mobile et ses évolutions Le téléphone mobile et ses évolutions Année universitaire 2008-09 michel.glass@upmc.fr Le plan Généralités Le téléphone fixe Généralités sur la radio La structure générale du réseau mobile La liaison radio

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

Introduction à la téléphonie cellulaire. Notes et compléments de cours, d après les cours de Mr Michel Misson.

Introduction à la téléphonie cellulaire. Notes et compléments de cours, d après les cours de Mr Michel Misson. Introduction à la téléphonie cellulaire Notes et compléments de cours, d après les cours de Mr Michel Misson. Aurélien Surier Garofalo (aurelien.surier@gmail.com) Etudiant en DUT Réseaux et Télécommunications

Plus en détail

Les réseaux cellulaires vers la 3G

Les réseaux cellulaires vers la 3G Les réseaux cellulaires vers la 3G Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère

Plus en détail

2 ème conférence des commissaires à la protection des données de la francophonie

2 ème conférence des commissaires à la protection des données de la francophonie 2 ème conférence des commissaires à la protection des données de la francophonie 17 octobre 2008, Strasbourg Atelier - 2ème partie - Prendre en compte les dimensions techniques Mobilité & Géolocalisation

Plus en détail

FICHE 01 TECHNOLOGIE

FICHE 01 TECHNOLOGIE Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat chargé de l écologie Secrétariat d Etat chargé de la prospective et du développement de l économie numérique FICHE 01 TECHNOLOGIE 1. Téléphones mobiles

Plus en détail

Présentation des réseaux

Présentation des réseaux Deux familles : réseaux d opérateurs et réseaux d entreprise Présentation des réseaux Hub réseau d'opérateur Hub Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseau d entreprise : interconnecte

Plus en détail

L Internet des objets

L Internet des objets L Internet des objets L économie numérique entame une nouvelle phase de son évolution notamment avec le développement de l Internet des objets et la future 5G. Ces avancées ouvrent la voie à l avènement

Plus en détail

Chapitre 2 Réseaux GSM-DCS

Chapitre 2 Réseaux GSM-DCS Chapitre 2 Réseaux GSM-DCS Stéphane Ubéda INSA Lyon TC Historique de la norme 1979, World Administrative Radio Conference Accord : 900 MHz pour le mobile 1982, Conférence Européenne des Postes et Télécommunications

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

Architecture des réseaux mobiles. www.beta.ma contact@beta.ma 1

Architecture des réseaux mobiles. www.beta.ma contact@beta.ma 1 Architecture des réseaux mobiles 1 Plan Concept cellulaire Historique Architecture GSM Architecture GPRS Architecture UMTS 2 Plan Concept cellulaire Historique Architecture GSM Architecture GPRS Architecture

Plus en détail

GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE

GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE PROFITEZ DU RÉSEAU. maintenant. Glossaire Glossaire de la technologie mobile 3G Accès distant Adaptateur Client sans fil ADSL AVVID Carte réseau Convergence GPRS Haut

Plus en détail

Historique (1) Architecture des Réseaux GSM. Historique (2) Historique (3) Architecture GSM (1) Historique (4)

Historique (1) Architecture des Réseaux GSM. Historique (2) Historique (3) Architecture GSM (1) Historique (4) Architecture des Réseaux GSM 1979 Historique (1) Conférence administrative mondiale des Radiocommunications alloue une plage de fréquences voisine de 900 MHz aux radiocommunications mobiles. 1982 Projet

Plus en détail

Le GSM. Partie 2 : Le réseau V. Les interfaces. Frédéric Payan - Département R&T - IUT de Nice Côte d'azur

Le GSM. Partie 2 : Le réseau V. Les interfaces. Frédéric Payan - Département R&T - IUT de Nice Côte d'azur Le GSM Partie 2 : Le réseau V. Les interfaces 64 Introduction : interfaces Définition Lien entre deux entités du réseau, sur lequel transitent des informations particulières. Chaque interface est désigné

Plus en détail

Tout savoir sur la 4G

Tout savoir sur la 4G Tout savoir sur la 4G Un an après avoir reçu ses premières fréquences, SFR A ouvert les premières villes 4G accessibles pour tous, aussi bien pour les entreprises que pour le grand public. La 4G pour

Plus en détail

Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma

Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma 5 ème année : Ingénieur GTR & GEII Année universitaire 2009 2010 U.E : Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma 1. Descriptif détaillé du cours : Ch I : Généralité sur les Réseaux

Plus en détail

C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E

C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E C O N S U L T A T I O N P U B L I Q U E Juillet 2008 Renouvellement des autorisations GSM de trois opérateurs dans les départements et collectivités d outre-mer : Digicel, Société Réunionnaise du Radiotéléphone

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles RESEAUX ET SERVICES TELECOM PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles PROGRAMME TOTAL : 29 h Sur 6 mois ½ environ En Alternance Présentiel,

Plus en détail

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre)

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) [a] Une tranche de temps correspond au passage d une voie GSM. Il y a donc 8 voies de parole par porteuse et donc 8 x 16 = 128 voies de parole. [b]

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles RESEAUX ET SERVICES TELECOM PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles PROGRAMME TOTAL : 279 h Sur 6 mois ½ environ En Alternance Présentiel,

Plus en détail

Institut Supérieur d Informatique de Tunis

Institut Supérieur d Informatique de Tunis Institut Supérieur d Informatique de Tunis Chapitre 1 Réseaux radio mobiles : évolution vers 3G Enseignante responsable : Dr. Sonia BEN REJEB CHAOUCH Module : Réseaux nouvelles générations Groupes : Mastère

Plus en détail

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare Les réseaux étendus Solutions proposées en France Les réseaux étendus Ils fonctionnent au-delà de la portée géographique des réseaux LAN. Ils utilisent les services d'opérateurs de télécommunication. Ils

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

GSM L architecture du réseau

GSM L architecture du réseau GSM L architecture du réseau Cours RE56 Printemps 2004 Alexandre CAMINADA UTBM Département Informatique 90010 SEVENANS Cedex Brique de base Une gestion centralisée Gestion de la mobilité L itinérance :

Plus en détail

Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL

Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL L outil à développer devra donner la possibilité de planifier tout d abord un réseau EV-DO Rev

Plus en détail

Cnam de Lille 1999 Le réseau GSM

Cnam de Lille 1999 Le réseau GSM Cnam de Lille 1999 Le réseau GSM AERNOUTS Ludovic Systèmes et Réseaux Informatiques I- Historique II- Sommaire Infrastructure d un réseau GSM 1- La norme GSM 2- Les équipements nécessaires 3- Organisation

Plus en détail

LTE dans les transports: Au service de nouveaux services

LTE dans les transports: Au service de nouveaux services LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 1 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services Dr. Cédric LÉVY-BENCHETON Expert Télécom, Egis Rail cedric.levy-bencheton@egis.fr Résumé

Plus en détail

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite BGAN Accès global voix et données haut débit La référence en communications mobiles par satellite BGAN (Broadband Global Area Network) Effacez les distances BGAN par Inmarsat est le premier service de

Plus en détail

INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU

INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU INFORMATISER LES RÉSEAUX D'EAU Informatiser les réseaux d'eau permet de : Cibler et rentabiliser les investissements patrimoniaux Optimiser le rendement du réseau Maîtriser le prix de l eau Améliorer le

Plus en détail

Architecture du réseau GSM

Architecture du réseau GSM Architecture du réseau GSM Partie -1 Global System for Mobile Communications Pr. O.CHAKKOR 2015-2016 Génie des Systèmes de Télécommunications et Réseaux 1 Plan du cours 1. Architecture du GSM BTS. NSS,

Plus en détail

Les réseaux cellulaires

Les réseaux cellulaires Les réseaux cellulaires Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les réseaux cellulaires sont les réseaux dont l'évolution a probablement été la plus spectaculaire

Plus en détail

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR)

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Enjeux et Réglementation de la VoIP Abossé AKUE-KPAKPO Telecom Manager Chair SG3RG-AFR +226

Plus en détail

Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda

Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Réseaux sans fil Ch I : Généralité sur les

Plus en détail

Marc NAHMIASH CODAGE

Marc NAHMIASH CODAGE Marc NAHMIASH CODAGE 4G LTE la nouvelle génération d internet mobile Index Les évolutions du marché LTE les fondamentaux L expérience utilisateur LTE Advanced Index Les évolutions du marché LTE les fondamentaux

Plus en détail

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Ahmed Mehaoua 1999 - page 1 PLAN RTC : Le Réseau Téléphonique Commuté RNIS Le Réseau Numérique à Intégration de Services à large bande Ahmed Mehaoua 1999 - page 2 1

Plus en détail

1 L accès au haut débit

1 L accès au haut débit 1 L accès au haut débit 1.1 Différents types d accès en fonction des supports 1) Compléter le tableau suivant par : Le nom d une technologie d accès au haut débit utilisant les supports de transmission

Plus en détail

Le haut débit en général

Le haut débit en général Le haut débit en général Sommaire : 1. Quels sont les différents types d'accès à l'internet haut et très haut débit? 2. Qu'est ce que l'adsl? 3. Qu'est ce que le VDSL2? 4. Quels sont les débits permis

Plus en détail

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

Mise à jour de la structure de modélisation technico-économique des coûts de réseau d un opérateur mobile métropolitain

Mise à jour de la structure de modélisation technico-économique des coûts de réseau d un opérateur mobile métropolitain Mai 2010 Mise à jour de la structure de modélisation technico-économique des coûts de réseau d un opérateur mobile métropolitain Consultation publique du 28 mai au 29 juin 2010 Autorité de régulation des

Plus en détail

Evolution des Réseaux Mobiles. Khalil ABOUTAMMAM Ingénieur Maroc Telecom Doctorant FSR Rabat k_aboutammam@yahoo.fr

Evolution des Réseaux Mobiles. Khalil ABOUTAMMAM Ingénieur Maroc Telecom Doctorant FSR Rabat k_aboutammam@yahoo.fr Evolution des Réseaux Mobiles Khalil ABOUTAMMAM Ingénieur Maroc Telecom Doctorant FSR Rabat k_aboutammam@yahoo.fr Sommaire Evolution des générations vers la 3G Description des Réseaux 3G Evolution des

Plus en détail

Les réseaux mobiles permettent un accès avec un terminal sans fil, à l'aide d'ondes radioélectriques.

Les réseaux mobiles permettent un accès avec un terminal sans fil, à l'aide d'ondes radioélectriques. Les réseaux mobiles permettent un accès avec un terminal sans fil, à l'aide d'ondes radioélectriques. C'est en 1983 que les premiers réseaux mobiles, alors analogiques, dits génération 1G sont apparus

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

La téléphonie et la mobilité

La téléphonie et la mobilité La téléphonie et la mobilité Introduction Besoin exprimé par le consommateur: alerter ou de communiquer avec une personne en déplacement Offre: radiotéléphonie cellulaire. Novembre 2004 2 Introduction

Plus en détail

Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr

Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr Agenda 1. Les enjeux du nomadisme : les attentes des utilisateurs 2. Internet,

Plus en détail

http://cb.iutbeziers.univ-montp2.fr Christophe.Borelly@iutbeziers.univ-montp2.fr

http://cb.iutbeziers.univ-montp2.fr Christophe.Borelly@iutbeziers.univ-montp2.fr Les réseaux WAN Christophe Borelly IUT GTR Béziers 2000 http://cb.iutbeziers.univ-montp2.fr Christophe.Borelly@iutbeziers.univ-montp2.fr WAN Wide Area Network. Utilisation des réseaux opérateurs. Modes

Plus en détail

LA TRANSMISSION SANS FIL HAUTE PERFORMANCE POUR LA DIFFUSION AUDIO & VIDEO

LA TRANSMISSION SANS FIL HAUTE PERFORMANCE POUR LA DIFFUSION AUDIO & VIDEO LA TRANSMISSION SANS FIL HAUTE PERFORMANCE POUR LA DIFFUSION AUDIO & VIDEO No wire, no compromise. BESOIN DE SOLUTIONS FLEXIBLES, FIABLES ET PERFORMANTES? VOTRE TEMPS EST PRÉCIEUX Placer les micros, installer

Plus en détail

Question 1 : quelles sont les dispositions à même de compléter le schéma règlementaire pour le développement des services Wi-Fi outdoor.

Question 1 : quelles sont les dispositions à même de compléter le schéma règlementaire pour le développement des services Wi-Fi outdoor. Question 1 : quelles sont les dispositions à même de compléter le schéma règlementaire pour le développement des services Wi-Fi outdoor. Nous citerons ces quelques points : Limitation de puissance réglementaire.

Plus en détail

Composants et propriétés des réseaux de mobiles

Composants et propriétés des réseaux de mobiles 01 Mobile Part 01 Page 7 Mardi, 28. août 2001 3:50 15 1 Composants et propriétés des réseaux de mobiles Ce chapitre présente les principaux composants des différents systèmes de réseaux de mobiles que

Plus en détail

Une introduction au GSM

Une introduction au GSM BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 329 Une introduction au GSM par Étienne SICARD et Sonia DELMAS-BENDHIA INSA Toulouse - 31077 Toulouse Cedex etienne.sicard@insa-tlse.fr http://intrage.insa-tlse.fr/~etienne

Plus en détail

tarifs des offres Orange Machine To Machine juillet 2010

tarifs des offres Orange Machine To Machine juillet 2010 tarifs des offres Orange Machine To Machine juillet 2010 Sommaire Bienvenue dans l univers des offres Orange M2M. Que vous soyez gestionnaire de flotte ou bien responsable d une petite structure entrepreneuriale,

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies»

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies» CAS IT-Interceptor Formation «Certificate of Advanced Studies» Description détaillée des contenus de la formation. Structure, objectifs et contenu de la formation La formation est structurée en 3 modules

Plus en détail

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseaux Wi-Fi Normes 802.11 Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Des WLAN utilisant les fréquences radio Ces réseaux sans fil (Wireless Local Area Network) utilisent des fréquences

Plus en détail

RESEAUX ET SERVICES MOBILES

RESEAUX ET SERVICES MOBILES Tome III RESEAUX ET GSM GPRS EDGE UMTS R3,R4,R5 IMS SERVICES MOBILES MNP SMS WAP SERVICES IMS MMS OSA CAMEL PoC Etudes et FORmations en Télécommunication 1 Acronymes présents sur la page de garde : CAMEL

Plus en détail

FreePlayer et FreeMultipostes

FreePlayer et FreeMultipostes FreePlayer et FreeMultipostes la télé avec l'adsl mac club 06 démo de Roger Sonnati partie I ADSL par Free COMMENT CA MARCHE! Le réseau téléphonique français peut être figuré comme un immense filet de

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE CH : 3 EVOLUTION DES SYSTEMES DE VIDEOSURVEILLANCE 3.1 Systèmes de vidéosurveillance classique CCTV : 3.2 Systèmes de vidéosurveillance analogique avec magnétoscopes traditionnels

Plus en détail

Manuel d utilisation

Manuel d utilisation Manuel d utilisation Communication GPRS DTE0006F V2.0 07/13 Home II - 138.Avenue Léon Bérenger 06706 Saint Laurent du Var Cedex Tel : 04 93 19 37 37 - Fax : 04 93 07 60 40 - Hot-line : 04 93 19 37 30 Site

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE

ANALYSE FONCTIONNELLE Présentation du système ANALYSE FONCTIONNELLE La voiture haut de gamme d aujourd hui comporte plusieurs calculateurs reliés en réseaux par des bus multiplexés dont le bus CAN. La CITRÖEN C6 dispose de

Plus en détail

L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE

L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE Dossier de presse du 23 avril 2014 L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE Contact presse : Gaëlle DOS SANTOS Chef du Service Communication Tél : 26 83 26 / 74 77 08 gaelle.dossantos@opt.nc Sommaire

Plus en détail

Offre complète d instruments de mesure pour les spécialistes réseaux

Offre complète d instruments de mesure pour les spécialistes réseaux 44303 Offre complète d instruments de mesure pour les spécialistes réseaux Chaque nouvelle technologie de radiocommunication mobile exige des équipements de mesure spécialisés très performants. Rohde &

Plus en détail

Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain

Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain Patrice Haldemann, Swisscom Fixnet SA 31 octobre 2006 1 La structure Triple Play: 3 domaines Client Maison Infrastructure de réseau

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Connexion nomade via le

Connexion nomade via le mardi 20 mars 2007 Connexion nomade via le réseau de téléphonie t mobile Un simple retour d expérience Un bref historique Centre de services (24/24/365) Nécessité d une «astreinte» :-) et de moyens (techniques

Plus en détail

Réseaux Mobiles et Haut Débit

Réseaux Mobiles et Haut Débit Réseaux Mobiles et Haut Débit Worldwide Interoperability for Microwave Access 2007-2008 Ousmane DIOUF Tarik BOUDJEMAA Sadek YAHIAOUI Plan Introduction Principe et fonctionnement Réseau Caractéristiques

Plus en détail

Virtualiser un serveur de fax

Virtualiser un serveur de fax Virtualiser un serveur de fax Mars 2012 IMECOM Groupe prologue - Z.A. Courtaboeuf II - 12, avenue des Tropiques - B.P. 73-91943 LES ULIS CEDEX - France Phone : + 33 1 69 29 39 39 - Fax : + 33 1 69 28 89

Plus en détail

Organisation du module

Organisation du module Organisation du module Cours: 2 séances de TD (3H) + DS (1h30, commun avec TP) Introduction à la téléphonie d entreprise : Matériel, configurations et possibilités courantes Voix sur IP, Téléphonie sur

Plus en détail

Global System for Mobile Communication (GSM)

Global System for Mobile Communication (GSM) Global System for Mobile Communication (GSM) Pierre Brisson Peter Kropf Université de Montréal TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 2 2. SYSTÈME CELLULAIRE 3 3. ARCHITECTURE D UN RÉSEAU GSM 4 4. RÉGIONS

Plus en détail

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 5 : réseaux de grandes distances Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Généralités sur les WAN 2 WANs d accès 3

Plus en détail

VOTRE INTERLOCUTEUR L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, POUR TOUT SAVOIR, SUIVEZ LE GUIDE PANNES D ÉMETTEURS? PERTURBATIONS SUR LA TNT?

VOTRE INTERLOCUTEUR L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, POUR TOUT SAVOIR, SUIVEZ LE GUIDE PANNES D ÉMETTEURS? PERTURBATIONS SUR LA TNT? PANNES D ÉMETTEURS? ARRIVÉE DE NOUVEAUX SERVICES? PERTURBATIONS SUR LA TNT? BROUILLAGE LOCAL? L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, VOTRE INTERLOCUTEUR POUR LA RÉCEPTION DE LA TÉLÉVISION HERTZIENNE TERRESTRE

Plus en détail

Introduction aux réseaux mobiles

Introduction aux réseaux mobiles Mooc Introduction aux réseaux mobiles Mooc Supports de cours Année 2014 Xavier Lagrange, Alexander Pelov, Gwendal Simon Table des matières Semaine 1 : Architecture, service et régulation........................

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

SAGEMCOM DEVOILE SES DERNIERES INNOVATIONS DE SOLUTIONS CELLULAIRES

SAGEMCOM DEVOILE SES DERNIERES INNOVATIONS DE SOLUTIONS CELLULAIRES SAGEMCOM DEVOILE SES DERNIERES INNOVATIONS DE SOLUTIONS CELLULAIRES A l occasion du salon Mobile World Congress 2010, qui se déroulera à Barcelone du 15 au 18 février, Sagemcom dévoile en exclusivité ses

Plus en détail

Dossier technique. Autocommutateur évolutif. e.volution d Adep Telecom

Dossier technique. Autocommutateur évolutif. e.volution d Adep Telecom BAC Professionnel Systèmes Electroniques Numériques Dossier technique Autocommutateur évolutif e.volution d Adep Telecom Autocommutateur e.volution I- Mise en situation : Les très petites entreprises (TPE)

Plus en détail

Rapport statistique des télécommunications au Luxembourg pour l année 2009

Rapport statistique des télécommunications au Luxembourg pour l année 2009 Rapport statistique des télécommunications au Luxembourg pour l année 29 Le rapport statistique des télécommunications pour l'année 29 se base sur des informations statistiques fournies par les opérateurs

Plus en détail

CERAGON. Enterprise. Solutions de Réseaux Sans Fil en Large Bande. i t é 4 5-6 2 2 M b p s. a c. a p. e c. h a u t. s T r è 7. 5-3 8.

CERAGON. Enterprise. Solutions de Réseaux Sans Fil en Large Bande. i t é 4 5-6 2 2 M b p s. a c. a p. e c. h a u t. s T r è 7. 5-3 8. Enterprise s T r è h a u t e c a p a c i t é 4 5-6 2 2 M b p s F i b e A i r 7. 5-3 8 G H V P N z I P c e e n A T M e r g C o n v F a t a n e t r I n t r n e E t h e s t Solutions de Réseaux Sans Fil en

Plus en détail

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES LES RÉSEAUX INFORMATIQUES Lorraine Le développement d Internet et de la messagerie électronique dans les entreprises a été, ces dernières années, le principal moteur de la mise en place de réseau informatique

Plus en détail

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo.

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo. A Principes de fonctionnement La technologie de l Asymetric Digital Subscriber Line utilisant à travers un modem spécial votre ligne de téléphone permet une connexion permanente à l Internet atteignant

Plus en détail

Réseaux GSM, GPRS et UMTS

Réseaux GSM, GPRS et UMTS Réseaux GSM, GPRS et UMTS Cette partie présente les différents éléments des 3 réseaux et montre comment les architectures télécoms des réseaux GSM, GRPRS et UMTS sont complémentaires. Cette partie montre

Plus en détail