INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC. Pr Claude Hocké CHU Bordeaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC. Pr Claude Hocké CHU Bordeaux"

Transcription

1 INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC Pr Claude Hocké CHU Bordeaux

2 NOSOLOGIE DEFINITION OMS : UN COUPLE EST INFECOND S IL N A PU AVOIR DE CONCEPTION APRES DEUX ANS DE RAPPORTS NON PROTEGES RECOMMANDATIONS ANAES (1996) : EN L ABSENCE DE CAS PARTICULIERS ET DE SIGNES CLINIQUES EVOCATEURS, IL N APPARAÎT JUSTIFIE DE COMMENCER L EXPLORATION D UN COUPLE SOUHAITANT UN ENFANT QU APRES UNE ANNEE DE RAPPORTS SEXUELS SANS CONTRACEPTION LA FECONDABILITE MOYENNE, EN FRANCE EST DE 25 % Recommandations et références médicales, Anaes, Concours Médical, S40, 1996 National Institute for Health and Clinical Excellence guidelines on the management of infertility, Rutherford AJ, Cur Cont Obstet Gynecol, 2005, 15,

3 PREVALENCE ET FACTEURS DE RISQUE D INFERTILITE PREVALENCE : 15% DES COUPLES (1/6) FACTEURS DE RISQUE FEMININS : Facteurs Endocriniens (ovulation) : dysovulation ou anovulation Facteurs Mécaniques (trompes et utérus) : l infection est la cause majeure (RR=7) suivie de la chirurgie (RR=5) puis de l endométriose Facteurs Généraux : âge (baisse de la fécondité après 38 ans), tabac (diminution de 15% de la fertilité) FACTEURS DE RISQUES MASCULINS : Facteurs Spermatiques (OATS) : Cryptorchidie (RR=5), Infection (RR=4), Varicocèle (RR=3,5) Facteurs Généraux : TT médicaux majeurs (RR=7) FACTEURS LIES AU COUPLE : Fréquence des rapports sexuels (le taux de succès augmente avec la fréquence) et situation par rapport au jour estimé de l ovulation Recommandations et références médicales, Anaes, Concours Médical, S40, 1996

4 BILAN DE 1 INTENTION INTERROGATOIRE DU COUPLE : AGE ATCDS GENERAUX ET REPRODUCTIFS (Caractère primaire ou secondaire) DUREE DE L INFERTILITE RECHERCHE DES FACTEURS DE RISQUE ANAMNESE SEXUELLE CONTEXTE SOCIO-PSYCHOLOGIQUE EXAMEN CLINIQUE DU COUPLE INDISPENSABLE SOUVENT NORMAL INFORMATION DU COUPLE +++

5 BILAN DE 1 INTENTION 38 37, ,5 COURBE DE TEMPERATURE : ELLE PERMET D OBTENIR UN DG+ DE TROUBLE DE L OVULATION : Soit absence d ovulation (anovulation) Soit anomalie fonctionnelle de la cinétique folliculaire (ovulation inconstante, retardée, montée thermique lente, plateau court, ) Courbe Nle Anovulation Dysovulation 36 35,5 REMPLACÉE POUR LES ANGLO-SAXONS PAR UN DOSAGE DE PROGESTÉRONE À J (NL SI > 10ng/ml)

6 BILAN DE 1 INTENTION HYSTEROGRAPHIE : APPRECIE L ETAT TUBAIRE ET UTERIN PEUT ETRE : Normale Pathologique Douteuse POURRAIT ETRE REMPLACEE PAR LA SEROLOGIE DES CHLAMYDIAE (marqueur d infertilité tubaire) en fait essentiellement utilisée pour moduler la date des examens (HSG ou Coelioscopie) Cheong YC et al, Cur Obstet Gynecol, 2005, 15, Mol BW et al, Hum Reprod, 1996, 11,

7 BILAN DE 1 INTENTION SPERMOGRAMME ET SPERMOCYTOGRAMME APRÈS 2 À 5 JOURS D ABSTINENCE CARACTERISTIQUES OMS DU SPERMOGRAMME NORMAL : Recommandations et références médicales, Anaes, Concours Médical, S40, 1996

8 BILAN DE 1 INTENTION TEST POST-COÏTAL DE HUHNER : DISCUTE CAR PAS DE LIAISON ENTRE SES RESULTATS ET LES TAUX DE GROSSESSE!! ELEMENT SUBJECTIF PERMETTANT D APPRECIER L INTERACTION HOMME-FEMME ETUDIE 2 PARAMETRES : GLAIRE (score d Insler) MOBILITE DES SPERMATOZOIDES (Nl si >= 5 SPZ mobiles/champs) INTERET DIDACTIQUE?

9 AU TERME DE CES EXAMENS SOIT IL N Y A PAS D ANOMALIE : IL S AGIT A PRIORI D UNE INFERTILITE INEXPLIQUEE UN TRAITEMENT PROBABILISTE PEUT ETRE ENVISAGE AVANT LA REALISATION D EXAMENS DE 2 INTENTION : STIMULATION DE L OVULATION DUREE MAXIMALE : 6 MOIS SOIT IL Y A ANOMALIE : ON POURSUIT LE BILAN PAR DES EXAMENS DE 2 INTENTION AVANT DE PROPOSER UNE THERAPEUTIQUE

10 BILAN DE 2 INTENTION : INFERTILITE TUBAIRE COELIOSCOPIE-HYSTEROSCOPIE : Elle doit être réalisée : Immédiatement si ATCD personnel de salpingite, de chirurgie pelvienne en urgence, d endométriose; si HSG douteuse ou pathologique Secondairement si échec de grossesse sous traitement médical

11 BILAN DE 2 INTENTION : AUTRES EXAMENS FERTILOSCOPIE? ALTERNATIVE A LA COELIOSCOPIE DANS L INFERTILITE INEXPLIQUEE EN CAS D ECHEC DE GROSSESSE SOUS STIMULATION HYSTEROSCOPIE? PERFORMANCES SUPERIEURES A L HSG POUR LA PATHOLOGIE CAVITAIRE PAS DE TRAVAUX MONTRANT QUE LE TRAITEMENT DES ANOMALIES AUGMENTE LE TAUX DE GROSSESSE DONC PAS REALISEE EN 1 INTENTION A REALISER AVANT AMP SI NON FAITE AUPARAVANT HYSTEROSONOGRAPHIE (HyCoSy)? Associant une injection de sérum salé et de soluté échogène (Echovist ) PEUT CONCURENCER L HSG DANS DES MAINS ENTRAINEES (Pour la cavité : Se 100%, Sp 89%, VPN 100%, VPP 97% - Pour l état tubaire : Se 100%, Sp 66%, VPN 100%, VPP 61%) Cheong YC et al, Cur Obstet Gynecol, 2005, 15, Watrelot A et al, Hum Reprod, 2003, 18, Radic V et al, Eur J Radiol, 2005, 53,

12 BILAN DE 2 INTENTION : INFERTILITE D ORIGINE OVULATOIRE FACE A DES TROUBLES DU CYCLE OU DES ANOMALIES DE LA COURBE THERMIQUE : BILAN HORMONAL : FSH, LH,PRL TESTOSTERONEMIE Voire Delta4, S-DHA, 17OH, TSH, T3-T4 Si > 35 ans : E2, Inhibine B, AMH ECHOGRAPHIE Aspect utérin et endomètre Aspect ovarien (OPK et réserve ovarienne) CES EXAMENS PERMETTENT D OBTENIR UN DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE (OMS) : 85% des patientes de type II Dhont M, Int Congress Series, 2005, 1279, 3-9

13 BILAN DE 2 INTENTION : INFERTILITE MASCULINE FACE A UNE ANOMALIE DU SPERMOGRAMME : 2 SPERMOGRAMME : 1 seul spermogramme dépiste 90 % des anomalies ; à refaire après un délai de 3 mois; variation physiologique : 0,5 à 2,2N AVEC SPERMOCULTURE AVEC TEST DE MIGRATION SURVIE ECHOGRAPHIE PROSTATO-TESTICULAIRE & DOPPLER, parfois rénale BILAN HORMONAL : FSH, LH, Testostérone (cependant 29% des hommes à FSH normale n ont pas de spz) PARFOIS : Biochimie séminale Recherche de microdélétions de l Y et de mutations du gène CFTR Caryotype (anomalies dans 6 % des oligospermies sévères ou des azoospermies, prédominant sur les gonosomes (4%))

14 BILAN DE 2 INTENTION : INFERTILITE CERVICALE TEST CROISE : Si TPC anormal Origine féminine Origine masculine Si discordance dans les examens de 1 intention Spermogramme Test post-coïtal

15 PRINCIPES THERAPEUTIQUES DEVANT UNE INFERTILITE D ORIGINE OVULATOIRE : LE TYPE DE PRESCRIPTION DEPEND DU BILAN ETIOLOGIQUE (type produit et dosage) STIMULATION : PAR CC (3-6 mois) : restore 70% d ovulation (en cas d échec et de BMI > 26, introduction possible de Metformine) PAR GONADOTROPHINES (6 mois) PUIS EN L ABSENCE DE GROSSESSE, CONTRÔLE ENDOSCOPIQUE DEVANT UNE INFERTILITE D ORIGINE TUBAIRE : CHOIX TENANT COMPTE : DE L ETAT TUBAIRE (Hsg, coelio) DE FACTEURS ASSOCIES (âge, durée d infertilité, facteur masculin) HYSTEROGRAPHIE SELECTIVE OU PLASTIE TUBAIRE OU AMP DE TYPE FIV Dans tous les cas, passage en Fiv si pas de grossesse 12 mois après un geste de reperméabilisation

16 PRINCIPES THERAPEUTIQUES DEVANT UNE INFERTILITE CERVICALE : ANOMALIE LIEE A LA GLAIRE : CORRECTION DU TPC PAR OPTIMISATION : STIMULATION PAR GONADOTROPHINES (rarement CC) PAS DE CORRECTION : IIU ANOMALIE LIEE A LA MOBILITE DES SPZ : cf INFERTILITE MASCULINE IIU SOUVENT DEVANT UNE INFERTILITE D ORIGINE ENDOMETRIOSIQUE : STADE 1 ET 2 : STIMULATION PUIS IIU STADE 3 ET 4 : FIV DEVANT UNE INFERTILITE INEXPLIQUEE (>3ANS) : AVANT 35 ANS : STIMULATION PAR FSH OU HMG PUIS IIU PUIS FIV APRES 35 ANS : FIV

17 PRINCIPES THERAPEUTIQUES DEVANT UNE INFERTILITE MASCULINE : TRAITEMENT MEDICAL RAREMENT INDIQUE (FSH-HCG) TRAITEMENT CHIRURGICAL POSSIBLE POUR LES AZOOSPERMIES OBSTRUCTIVE EMBOLISATION DES VARICOCELES DISCUTEE (homme jeune) SINON AMP SELON LE TMS (à moduler en fonction du bilan féminin) : TMS > 1M SPZ mobiles inséminables : IIU > TMS < SPZ mobiles inséminables : FIV TMS < SPZ mobiles inséminables : ICSI Dohle GR et al, Eur Urol, 2005,

18 AUTRES VERIFICATION DE LA SEROLOGIE RUBEOLE ET VACCINATION SI NEGATIVE PRISE SYSTEMATIQUE D ACIDE FOLIQUE (0,4 MG/J) ARRET DU TABAC ET DE L ALCOOL (<= 2 verres 1 à 2 fois par semaine) PROGRAMME D AMAIGRISSEMENT SI BMI > 30 IL N Y A PAS DE PREUVE POUR REALISER UNE SALPINGECTOMIE INITIALE SUR HYDROSALPINX Ce geste ne se conçoit qu après échec d implantation Royal College of Obstet Gynecol, BJU, 1999, 83,

19 DISCUSSION : CONDUITE A TENIR <COUPLE INFERTILEE> > 1 AN INTERROGATOIRE EXAMEN CLINIQUE NORMAL ANORMAL EXAMENS 1 INTENTION INFECTION CHIRURGIE ENDOMETRIOSE TROUBLES DU CYCLE PROGESTERONE J21 HSG (Sˇrologie Chlamydiae) SPERMOGRAMME EXAMENS SPECIALISES 2 INTENTION Anormal Normal Anormale Douteuse Normale OATS Azoospermie Normal Bilan Hormonal Echographie Coelioscopie Dans certains cas Caryotype Biichimie sˇminale Biol Molˇculaire (Y, DAZ) Stimulation FIV Plastie Tubaire Contr le Spz Spermoculture TMS Echo/hormones IAC FIV/ICSI Chirurgie

20 CONCLUSION L ELABORATION DE CES RECOMMANDATIONS DEVRAIT PERMETTRE : D AMELIORER LA PRISE EN CHARGE GLOBALE DES PATIENTS TOUT EN OBTENANT UN MEILLEUR COUT/BENEFICE PAR RAPPORT AUX RESSOURCES DISPONIBLES EN AMP

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE Dr Juliette GUIBERT Gynécologue-obstétricienne CMC Baie de Morlaix CHEM/APSPM, 19 février 2015 Définition 1 à 2 ans d exposition au risque de grossesse En dehors d antécédents

Plus en détail

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Validé par le Dr Lavoué Épidémiologie - Prévalence des couples infertiles : 15 % - Prévalence des couples stériles : 4 % Dé nition

Plus en détail

Dr Eric HUYGHE Dr Jean Marc RIGOT

Dr Eric HUYGHE Dr Jean Marc RIGOT Dr Eric HUYGHE Dr Jean Marc RIGOT Module Infertilité (Niveau 1-2 ème partie) 2 cas cliniques Objectifs : OATS & varicocèle Cas clinique # 3 Homme 38 ans sans ATCD, femme 39 ans sans ATCD, mariés depuis

Plus en détail

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat )

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat ) Dr Geoffroy ROBIN Ensemble des procédures médicales permettant: la conception in vitro, le transfert embryonnaire, l insémination artificielle, Réponse à la demande d un couple ainsi que toutes les techniques

Plus en détail

ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION A RISQUE VIRAL

ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION A RISQUE VIRAL ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION A RISQUE VIRAL Etats des lieux en Aquitaine Dr S. Frantz-Blancpain- Pr C. Hocké- Dr L. Gomes Centre d AMP clinique CHU Bordeaux Séminaire de formation CNGOF 24 mai

Plus en détail

Infertilité et procréation assisté

Infertilité et procréation assisté Infertilité et procréation assisté 02.12.2008 2 décembre 2008 Définitions La fertilité est une potentialité La fécondité est un fait (avoir un enfant) L infécondité (ou infertilité) est la difficulté pr

Plus en détail

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP?

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Chadi YAZBECK, MD, PhD Praticien Hospitalier - Gynécologie Obstétrique Centre d AMP Hôpital Bichat Claude Bernard, Paris

Plus en détail

Infertilité masculine item 30

Infertilité masculine item 30 Infertilité masculine item 30 Dr Pascal GRES CCA urologie Hôpital Lapeyronie 2008 Définition Absence de grossesse en cours après 2 ans de rapports réguliers non protégés pratiqués en période ovulatoire

Plus en détail

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple»

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple» Le CEC de Médecine de la Reproduction a été lancé depuis l année scolaire 2007/2008. C est le seul diplôme tunisien qui traite de ce sujet. Le public cible : - Les Résidents en, urologie, endocrinologie

Plus en détail

Stérilité conjugale (29) Docteur Jean-marc AYOUBI Août 2002 (Mise à jour avril 2005)

Stérilité conjugale (29) Docteur Jean-marc AYOUBI Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Stérilité conjugale (29) Docteur Jean-marc AYOUBI Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Pré-Requis : Cycle menstruel, physiologie de l axe hypothalomo-hypophyso-ovarien, folliculogénèse, anatomie de l appareil

Plus en détail

La fertilité du couple

La fertilité du couple 23/04/2015 KHELFAOUI Kamélia L3 HORMONOLOGIE CR : BAUMIER Vincent Pr Grillo 8 pages La fertilité du couple Plan A. Définitions et épidémiologie B. Les facteurs de fertilité I. les facteurs féminins II.

Plus en détail

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT DESC d ANDROLOGIE, DU d études complémentaires en Andrologie 30 Mai 2013 LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT Bob WAINER PH Responsable du Centre d AMP du CHI Poissy Saint Germain DES

Plus en détail

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 Document d information Les inséminations intra-utérines Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 24/07/12 16:59 Le désir d enfant est un motif de consultation qui va concerner 15 % des couples dans les

Plus en détail

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation Maitrise de la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles 2. Les contraceptifs locaux 3. Les préservatifs 4. Les pilules 5. Les dispositifs intra-utérins II. L assistance médicale

Plus en détail

AMÉNORRHÉES SECONDAIRES

AMÉNORRHÉES SECONDAIRES AMÉNORRHÉES SECONDAIRES On appelle aménorrhée secondaire une absence de menstruation depuis plus de trois mois chez une patiente antérieurement bien réglée. L'aménorrhée secondaire est beaucoup plus fréquente

Plus en détail

Règles de sécurité sanitaire (Guide des Bonnes Pratiques - Arrêté du 12/01/1999)

Règles de sécurité sanitaire (Guide des Bonnes Pratiques - Arrêté du 12/01/1999) - Clinicien non soumis à agrément - Recueil du sperme et sa préparation Laboratoire agrée - IA Technique d'amp à part entière (article 152-152.2) - Couple hétérosexuel - Vivant au moment de l'acte - Mariés

Plus en détail

Assistance Médicale à la

Assistance Médicale à la Assistance Médicale à la Procréation AMP Natecia Avec la collaboration de Béatrice Nadaud (interne de Gynécologie Médicale) Généralités Fertilité Humaine naturelle = en moyenne grossesse spontanée dans

Plus en détail

L HYSTEROSCOPIE DIAGNOSTIQUE EST-ELLE INCONTOURNABLE?

L HYSTEROSCOPIE DIAGNOSTIQUE EST-ELLE INCONTOURNABLE? Actualités sur les explorations diagnostiques de l utérus Hôpital André Mignot, 5 mars 2009 L HYSTEROSCOPIE DIAGNOSTIQUE EST-ELLE INCONTOURNABLE? Arnaud LE TOHIC Praticien Hospitalier Service de Gynécologie

Plus en détail

L AMP Assistance médicale à la procréation

L AMP Assistance médicale à la procréation L AMP Assistance médicale à la procréation Introduction 14% des couples Le délai nécessaire à concevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine

Plus en détail

PMA: CE QUE LE CLINICIEN ATTEND DU RADIOLOGUE

PMA: CE QUE LE CLINICIEN ATTEND DU RADIOLOGUE PMA: CE QUE LE CLINICIEN ATTEND DU RADIOLOGUE CAFCIM 14 décembre 2013 Laure NAZARRE BILAN INITIAL BILAN HORMONAL J3 FSH, LH, œstradiol, AMH J20 Progestérone ECHOGRAPHIE PELVIENNE J3 HYSTEROSALPINGOGRAPHIE

Plus en détail

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1 Fertilité et Infertilité Thongdam,P5,IFMT 1 Définition: La fertilité ou fécondité: capacité de procréer que possède normalement toute personne en santé et sexuellement mature. Ou classification québécoise

Plus en détail

Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques.

Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques. Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques. Docteurs Marie-Laure Camp (biologiste), Anastasie Lymperopoulou (gynécologue- obstétricienne), Définition : et Marie-Dominique

Plus en détail

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Introduction La maitrise de la procréation et L assistance médicale à la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles

Plus en détail

FERTILITÉ. Le guide pratique de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) et des autres traitements. Si la grossesse se fait attendre

FERTILITÉ. Le guide pratique de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) et des autres traitements. Si la grossesse se fait attendre Sous la direction du Dr Laurence LÉVY-DUTEL Isabelle BERTHAUT Laurence BRUNET Charlotte DUDKIEWICZ-SIBONY Dr Carole MINKER Dr Jérôme PFEFFER LE GRAND LIVRE DE LA FERTILITÉ Si la grossesse se fait attendre

Plus en détail

EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION

EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION Faculté de Médecine de Sousse Tunisie Année Universitaire 2008-2009 deuxième Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION

Plus en détail

Vous envisagez de prendre ce couple en charge pour infertilité.

Vous envisagez de prendre ce couple en charge pour infertilité. Cas clinique n 1 Madame F., 31 ans, vient vous consulter en compagnie de son conjoint, âgé de 32 ans, avec qui elle vit depuis 6 mois. Ils cherchent à obtenir une grossesse depuis 3 mois. Ce couple vient

Plus en détail

couple : conduite de la première consultation

couple : conduite de la première consultation Item 29 - Stérilité du couple : conduite de la première consultation 4 I. DÉFINITION II. CAUSES DE STÉRILITÉ III. BUTS DE LA PREMIÈRE CONSULTATION IV. DÉROULEMENT DE LA PREMIÈRE CONSULTATION POUR STÉRILITÉ

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE.

LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Prof. P. Bischof Vénus de Willendorf 24 000 22 000 av JC L infertilité ou infécondité est définie comme l inaptitude à obtenir une grossesse

Plus en détail

LA MYOMECTOMIE : Les conditions anatomiques pour la réaliser et les suites

LA MYOMECTOMIE : Les conditions anatomiques pour la réaliser et les suites LA MYOMECTOMIE : Les conditions anatomiques pour la réaliser et les suites Le pôle ORG Bordeaux! Pr Claude HOCKE Pôle d Obstétrique-Reproduction-Gynécologie Centre Aliénor d Aquitaine CHU Bordeaux OBJECTIFS

Plus en détail

Exploration et Prise en charge d un couple infertile

Exploration et Prise en charge d un couple infertile Exploration et Prise en charge d un couple infertile Florence LESOURD Pôle d Obstétrique, Gynécologie et Médecine de la Reproduction CHU Paule de Viguier - Toulouse DIU de Médecine de la Reproduction-Gynécologie

Plus en détail

Document d information. Une grossesse tarde à venir. Parlez-en à votre médecin

Document d information. Une grossesse tarde à venir. Parlez-en à votre médecin Document d information Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin Document rédigé avec la collaboration du Docteur Michèle Savale, Gynécologue-obstétricien (Paris), spécialiste de l Assistance

Plus en détail

L absence d embryon en FIV ou en ICSI. Jean Luc Pouly et Jacques de Mouzon FIVNAT

L absence d embryon en FIV ou en ICSI. Jean Luc Pouly et Jacques de Mouzon FIVNAT L absence d embryon en FIV ou en ICSI Jean Luc Pouly et Jacques de Mouzon FIVNAT Materiel Fiches reçues entre 1999 et 2003 : 155 857 Fiches exploitables 141 807 Fréquence de l absence d embryons 8,01 %

Plus en détail

TRAITEMENTS D INDUCTION DE L OVULATION ET DE STIMULATION POUR FIV. EPP Médecine vasculaire 04/07/11 Dr L.VILLARET Aide Médicale à la procréation- HCE

TRAITEMENTS D INDUCTION DE L OVULATION ET DE STIMULATION POUR FIV. EPP Médecine vasculaire 04/07/11 Dr L.VILLARET Aide Médicale à la procréation- HCE TRAITEMENTS D INDUCTION DE L OVULATION ET DE STIMULATION POUR FIV EPP Médecine vasculaire 04/07/11 Dr L.VILLARET Aide Médicale à la procréation- HCE Définition de l infertilité L infertilité: absence de

Plus en détail

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de La fertilisation in vitro Une méthode de plus en plus utilisée Camille Sylvestre, MD L infertilité touche environ 10 % des couples, et cette incidence a tendance à augmenter, car les femmes retardent l

Plus en détail

CENTRE DE PROCREATION MEDICALE ASSISTEE DE PAU

CENTRE DE PROCREATION MEDICALE ASSISTEE DE PAU CENTRE DE PROCREATION MEDICALE ASSISTEE DE PAU INFORMATION AVANT A.M.P. Madame, Monsieur, Vous allez bénéficier d une assistance médicale à la procréation (AMP). La constitution de votre dossier obligatoire

Plus en détail

Réglementation de l insémination intra-utérine

Réglementation de l insémination intra-utérine IAC.des questions? DOSSIER GUIDE «INSEMINATIONS INTRA-UTERINES» Laboratoire Ingels Vignon Vous avez décidé en accord avec votre gynécologue de débuter une prise en charge en vue d une insémination (technique

Plus en détail

I. Obstétrique et Gynécologie. Sommaire 01 I 02 I 03 I 04 I 05 I

I. Obstétrique et Gynécologie. Sommaire 01 I 02 I 03 I 04 I 05 I I. Obstétrique et Gynécologie Sommaire 1 I 2 I 3 I 4 I 5 I 6 I 7 I 8 I 9 I 1 I 11 I 12 I Dépistage au cours de la grossesse... 1 grossesse... 1 grossesse extra-utérine... 1 Possibilité de grossesse non-viable...

Plus en détail

Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction

Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction I] Régulation des naissances Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction 1) Méthodes de contraception et de contragestion Activité 1 : Décrire le mode d'action de différents moyens de contraception, comparer

Plus en détail

Peut on encore proposer quelque chose à un couple récusé en FIV. 21 Novembre 2014 M Savale

Peut on encore proposer quelque chose à un couple récusé en FIV. 21 Novembre 2014 M Savale Peut on encore proposer quelque chose à un couple récusé en FIV 21 Novembre 2014 M Savale Peut on encore proposer quelque chose à un couple récusé en FIV Le diagnostic étiologique. La stérilité dite sans

Plus en détail

LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE

LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Les Jeudis de Fleurus 4 octobre 2007 LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Aspects cliniques Michel DUBOIS, MD, PhD Centre de Procréation Médicalement Assistée Département Gynécologie-Obstétrique

Plus en détail

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie Collège national des gynécologues et obstétriciens Sous la direction du Pr Jacques Lansac Coordonné par le Dr Nicolas EVRARD En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE de la gynécologie Le corps féminin

Plus en détail

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire,

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire, Actions biologiques - AMH, Inhibine B puis A: s'opposent à FSH via activine - FSH: recrutement et croissance folliculaire - LH: stéroidogénèse (maturation folliculaire) et ovulation ( col - E2: action

Plus en détail

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique COL L ÈGE N ATIONAL DES GYNÉ COLOGUES E T OBS TÉ TRICIENS FR A NÇ A IS Président : Professeur F. P u e ch EXTRAIT d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Publié le 10 décembre 2010 N o t a. Le

Plus en détail

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES RECOMMANDATIONS Actualisation 2007 Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, avril 2007 Agence Française de Sécurité

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

AECG 18 septembre 2013

AECG 18 septembre 2013 G.THIOLLIER, B.BARTHIER, A. FAUCONNIER. AECG 18 septembre 2013 Centre hospitalier Intercommunal Poissy St Germain en Laye Mme R, 57 ans Prolapsus extériorisé Gène fonctionnelle sévère Pas de symptôme urinaire,

Plus en détail

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE. A. Comportement reproducteur. 1) Chez les mammifères non hominidés. Chez les mammifères non

Plus en détail

B) APPLICATIONS EN CLINIQUE

B) APPLICATIONS EN CLINIQUE B) APPLICATIONS EN CLINIQUE I) INTRODUCTION Micropathologies thyroïdiennes fréquentes et coûteuses -Hypothyroïdies «infra-cliniques» -Hyperthyroïdies «infra-cliniques» -Micronodules thyroïdiens Dosages

Plus en détail

La fertilité du couple

La fertilité du couple 24/04/2014 SALMON Emeline L3 Hormonologie Reproduction Pr GRILLO Relecteur 11 7 pages Plan A. Définitions, épidémiologie B. Les facteurs de fertilité I. Facteurs féminins II. Facteurs masculins III. Rapports

Plus en détail

Cas clinique IIU et infertilité masculine

Cas clinique IIU et infertilité masculine Cas clinique IIU et infertilité masculine DR Ludovic Ferretti - Dr A. Papaxanthos Service d urologie Service biologie de la reproduction CECOS Centre d AMP du CHU de Bordeaux 24 mai 2013 Madame L., 29

Plus en détail

FIBROMES ET GROSSESSE. Dr Stéphanie BRUN Pr Claude HOCKE CHU BORDEAUX

FIBROMES ET GROSSESSE. Dr Stéphanie BRUN Pr Claude HOCKE CHU BORDEAUX FIBROMES ET GROSSESSE Dr Stéphanie BRUN Pr Claude HOCKE CHU BORDEAUX Séminaire de formation CNGOF «Fibrome» 20/06/2014 INTRODUCTION Les Libromes utérins sont des tumeurs bénignes bien limitées, encapsulées,

Plus en détail

Techniques de l assistance médicale G. SANDJON

Techniques de l assistance médicale G. SANDJON Techniques de l assistance l médicale à la procréation G. SANDJON Introduction Le terme AMP regroupe un ensemble de techniques nouvelles mises au point dans les 20 ou 30 dernières années. Ceci a permis

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

Immersion en communauté 2008. Lyat Perez Giulia Ranzanici Omar Torriani Betim Redzepi

Immersion en communauté 2008. Lyat Perez Giulia Ranzanici Omar Torriani Betim Redzepi Infertilité et procréation médicalement assistée Immersion en communauté 2008 Lyat Perez Giulia Ranzanici Omar Torriani Betim Redzepi Plan I. Infertilité: Un peu d épidémiologie Quelques définitions Etiologies

Plus en détail

OBESITE FEMININE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Dr Nathalie FONTAINE Praticien Hospitalier, Centre de PMA, PFME CHU Sud Réunion

OBESITE FEMININE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Dr Nathalie FONTAINE Praticien Hospitalier, Centre de PMA, PFME CHU Sud Réunion OBESITE FEMININE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE Dr Nathalie FONTAINE Praticien Hospitalier, Centre de PMA, PFME CHU Sud Réunion PREAMBULE La fertilité du couple dépend - des facteurs environnementaux,

Plus en détail

www.pma-fc.fr EURO-QUALITY SYSTEM

www.pma-fc.fr EURO-QUALITY SYSTEM DOSSIER GUIDE www.pma-fc.fr EURO-QUALITY SYSTEM ISO 9001 SOMMAIRE page Présentation du Centre de PMA de la Polyclinique de Franche-Comté...2 La procréation naturelle...3 Formalités à remplir lors de l'entretien

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

ITEM 29 : STÉRILITÉ DU COUPLE : CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

ITEM 29 : STÉRILITÉ DU COUPLE : CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION ITEM 29 : STÉRILITÉ DU COUPLE : CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Objectifs pédagogiques terminaux : «argumenter la démarche médicale et les examens complémentaires de première intention nécessaires

Plus en détail

TP-TD 5 : Applications des connaissances dans la maîtrise de la procréation

TP-TD 5 : Applications des connaissances dans la maîtrise de la procréation Partie 4 - Chapitre 4 TaleS TP-TD 5 : Applications des connaissances dans la maîtrise de la procréation Objectifs et compétences : - saisir des informations ( I ) - analyser des résultats expérimentaux

Plus en détail

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Document d information Les techniques de fécondation in vitro WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Parmi les couples qui se forment actuellement en France, 15 % ont des difficultés

Plus en détail

Fécondation et début de grossesse. Maîtrise de la procréation

Fécondation et début de grossesse. Maîtrise de la procréation Chapitre 16 Fécondation et début de grossesse. Maîtrise de la procréation Elle est enceinte, ils le voulaient. Quels sont les processus biologiques qui permettent d aboutir à une grossesse? Comment assurer

Plus en détail

La question LA VASECTOMIE LE PRÉSERVATIF. Je vote pour. Mon conseil. Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception.

La question LA VASECTOMIE LE PRÉSERVATIF. Je vote pour. Mon conseil. Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception. La question Je vote pour Mon conseil Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception. LA VASECTOMIE Section chirurgicale des canaux déférents sous anesthésie locale ou générale Pas

Plus en détail

OBSERVER LA FERTILITé FéMININE étude DE FAISABILITé

OBSERVER LA FERTILITé FéMININE étude DE FAISABILITé OBSERVER LA FERTILITé FéMININE étude DE FAISABILITé Décembre 2014 Observatoire Régional de la Santé Rhône-Alpes Espace Régional de Santé Publique 9, quai Jean Moulin - 69001 Lyon Tél. : 04 72 07 46 20

Plus en détail

La grossesse extra-utérine. Dr A. JACQUET

La grossesse extra-utérine. Dr A. JACQUET La grossesse extra-utérine Dr A. JACQUET Incidence INCIDENCE: 100 à 175 GEU/ an pour 1.000.000 a.f. 2 GEU pour 1OO naissances Fréquence: années 1970-1990 années 1990-2000 puis stabilisation Bouyer Registre

Plus en détail

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de Les différentes phases de l insémination avec sperme

Plus en détail

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire Pr. Jean-Marie ANTOINE Dr Olivia FIORI Dr Jacqueline MANDELBAUM Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction

Plus en détail

1) Pourquoi? Les objectifs de la formation sont nombreux :

1) Pourquoi? Les objectifs de la formation sont nombreux : Chapitre 5 Essai d introduction d une démarche qualité à l officine par la formation interne du personnel. Application à la délivrance d une ordonnance d assistance médicale à la procréation 1) Pourquoi?

Plus en détail

DOSSIER GUIDE AMP CBM 25 CENTRE DE BIOLOGIE MEDICALE CBM25. Service d'assistance Médicale à la Procréation

DOSSIER GUIDE AMP CBM 25 CENTRE DE BIOLOGIE MEDICALE CBM25. Service d'assistance Médicale à la Procréation CENTRE DE BIOLOGIE MEDICALE CBM25 Service d'assistance Médicale à la Procréation CBM 25 Laboratoire de Planoise Polyclinique 1 rue Rodin 25000 BESANCON Tel : 03.81.41.80.15 Fax : 03.81.41.80.19 DOSSIER

Plus en détail

Retentissement hormonal de l infection à VIH et des thérapeutiques antirétrovirales

Retentissement hormonal de l infection à VIH et des thérapeutiques antirétrovirales Retentissement hormonal de l infection à VIH et des thérapeutiques antirétrovirales Hervé Lefebvre Service d Endocrinologie, INSERM U982, IRIB, CHU et Université de Rouen, France Situation du sujet Les

Plus en détail

NaProTechnologie. Stastistiques irlandaises Mars 2009

NaProTechnologie. Stastistiques irlandaises Mars 2009 NaProTechnologie Stastistiques irlandaises Mars 2009 The Galway Clinic Stastistiques irlandaises Environ 3000 couples sur une période de 11 ans depuis Février 1998 Plus de 800 bébés Stastistiques irlandaises

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010

Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010 Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010 INTRODUCTION Les tests de réserve ovarienne ont pour but d évaluer et de prédire la réponse sous

Plus en détail

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de. la fécondation in vitro

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de. la fécondation in vitro D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n Les différentes phases de la fécondation in vitro L e s d i f f é r e n t e s p h a s e s d e l a F I V Madame, Monsieur,

Plus en détail

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles «Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles Plan Définition Historique Technique Modalités pratiques Mise en perspective Conclusions Social freezing: Définition Congélation

Plus en détail

La problématique de l obstétricien

La problématique de l obstétricien La problématique de l obstétricien Dépister selon le nouveau référentiel Organiser la prise en charge pluridisciplinaire sans négliger les FR associés Assurer le bien-être fœtal par un équilibre maternel

Plus en détail

Désir d enfant. Quelle place et quelle organisation pour l aide Médicale àla Procréation?

Désir d enfant. Quelle place et quelle organisation pour l aide Médicale àla Procréation? Journée IDE 2011 Désir d enfant et VIH Désir d enfant Quelle place et quelle organisation pour l aide Médicale àla Procréation? Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne CHU de Rennes Merci au Pr. Laurent Mandelbrodt

Plus en détail

Infertilité masculine : 18 ans après l avènement de l ICSI.

Infertilité masculine : 18 ans après l avènement de l ICSI. I) Introduction Infertilité masculine : 18 ans après l avènement de l ICSI. Test du sperme : subjectif, opérateur dep mais reste la pierre angulaire dans la prise en charge de l homme infertile. Definition

Plus en détail

Table des matières. Préface 3. Introduction 5. Première partie Aspects médicaux 9. Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11

Table des matières. Préface 3. Introduction 5. Première partie Aspects médicaux 9. Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11 Table des matières Préface 3 Introduction 5 Première partie Aspects médicaux 9 Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11 1. L appareil reproducteur masculin et la fonction reproductrice 11

Plus en détail

Insémination artificielle

Insémination artificielle Insémination artificielle En quoi consiste l insémination artificielle? L insémination artificielle est une technique de reproduction assistée qui consiste à introduire des spermatozoïdes, préalablement

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL TRAITEMENTS DE L INFERTILITÉ ET RISQUES DE CANCER O.Gervereau CHU Tours PRESCRIPTION EN CONSTANTE AUGMENTATION 1.2 à 2.3 % Enfants nés par techniques PMA Cycles FIV en constante augmentation Plus 10.000

Plus en détail

Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) - 3 e édition -

Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) - 3 e édition - Document destiné aux patients Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) - 3 e édition - www.procreanet.com Sommaire INTRODUCTION 2 LA REPRODUCTION NATURELLE 4 Les

Plus en détail

Inséminations intra utérines : état de l art en 2010

Inséminations intra utérines : état de l art en 2010 Inséminations intra utérines : état de l art en 2010 Joelle Belaisch Allart, Site de Sèvres ABM 2010 :activité et des résultats d AMP en 2008 10,04 % 18,35 % 20,6 % Les IIU en Europe Y a t-il encore une

Plus en détail

IIU en 2015 : quelle place dans la prise en charge des couples infertiles

IIU en 2015 : quelle place dans la prise en charge des couples infertiles IIU en 2015 : quelle place dans la prise en charge des couples infertiles 23/01/2015 Dr Clémence ROCHE Centre de Fertilité du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix St Simon Premières IIU décrites en 1962

Plus en détail

ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION

ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION CENTRE FIVETE COTE BASQUE DOSSIER GUIDE ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION Clinique BELHARRA 2 Avenue du Docteur Lafon 64100 BAYONNE Secrétariat Gynécologie 05 40 07 83 79 (Drs CAMPY et HARRAN) 05 59

Plus en détail

Fonctionnement du centre AMP Palois

Fonctionnement du centre AMP Palois Fonctionnement du centre AMP Palois IL EST NECESSAIRE DE VENIR DEPOSER CE DOSSIER BIEN AVANT LE DEBUT DE L AMP Le dossier administratif doit être constitué au laboratoire d AMP Place de Verdun. (les originaux

Plus en détail

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve)

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Désir d enfant Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne CHU de Rennes Merci au Pr. Laurent Mandelbrodt et aux autres contributeurs dont j ai pu utiliser certains

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

Hypogonadisme. Axe gonadotrope

Hypogonadisme. Axe gonadotrope Hypogonadisme Axe gonadotrope Différentiation sexuelle pré-natale chez le fœtus male Activité de l axe Gonadotrope Testostérone Période fœtale 1 à 6 mois «mini puberté» 29 Septembre 2010 Puberté / Adulte

Plus en détail

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation.

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation. Thème 3 A: Féminin, masculin Sexualité et procréation. I- La double fonction des glandes génitales A- l activité testiculaire. Les testicules sont constitués de nombreux tubes séminifères et d un tissu

Plus en détail

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation Chapitre 2 : La maitrise de la procréation 1 INTRODUCTION : La capacité de procréer implique de prendre en charge de façon responsable et conjointe sa vie sexuelle. Il existe des méthodes permettant de

Plus en détail

Guide de la Procréation Médicalement Assistée au Centre Hospitalier de Luxembourg

Guide de la Procréation Médicalement Assistée au Centre Hospitalier de Luxembourg MATERNITE GRANDE-DUCHESSE CHARLOTTE Guide de la Procréation Médicalement Assistée au Centre Hospitalier de Luxembourg Centre Hospitalier de Luxembourg - Guide du service de Procréation Médicalement Assistée

Plus en détail

Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Document d information Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) WOMN-1091522-Broch AMP.indd 1 27/09/2013 10:37:04 Guide d initiation aux techniques de l Assistance

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAL AMBULATOIRE DE LA GEU

TRAITEMENT MEDICAL AMBULATOIRE DE LA GEU Journée du Réseau Gard-Lozère Juin 2005 TRAITEMENT MEDICAL AMBULATOIRE DE LA GEU R de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique CHU Carémeau, Nîmes Données épidémiologiques 2004 Incidence : 2 GEU pour

Plus en détail

Conception : CHR d Orléans - Mars 2011

Conception : CHR d Orléans - Mars 2011 Conception : CHR d Orléans - Mars 2011 CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL D ORLÉANS 1, rue Porte Madeleine 45032 ORLÉANS CEDEX 1 www.chr-orleans.fr UNITÉ D ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION LE GUIDE DU COUPLE

Plus en détail

Unité d Assistance médicale à la procréation

Unité d Assistance médicale à la procréation Unité d Assistance médicale à la procréation le guide du couple Service Gynécologie Obstétrique Centre hospitalier régional d Orléans L équipe Du Centre d assistance médicale à la procréation du centre

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2008 publié le 3.12.2008 TRENTE-DEUXIÈMES JOURNÉES NATIONALES

Plus en détail

Dosages hormonaux chez l homme. Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris

Dosages hormonaux chez l homme. Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris Dosages hormonaux chez l homme Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris Dosages hormonaux Ambiguité sexuelle Impubérisme Hypogonadisme acquis / Impuissance Infertilité Gynécomastie Tumeur testiculaire

Plus en détail

Bienvenue dans la clinique de fertilité Régionale de Mons.

Bienvenue dans la clinique de fertilité Régionale de Mons. Bienvenue dans la clinique de fertilité Régionale de Mons. Cette brochure regroupe les informations utiles afin de vous expliquer les étapes de la prise en charge de votre désir de grossesse : des examens

Plus en détail

Cette brochure a pu être réalisée grâce au soutien de la firme Ferring Pharmaceuticals. Capucienenlaan 93 C 9300 Aalst

Cette brochure a pu être réalisée grâce au soutien de la firme Ferring Pharmaceuticals. Capucienenlaan 93 C 9300 Aalst Cette brochure a pu être réalisée grâce au soutien de la firme Ferring Pharmaceuticals Capucienenlaan 93 C 9300 Aalst La Fécondation In Vitro au CHR de Namur Service de Procréation Médicalement Assistée

Plus en détail