Un château reconstruit dans les années 1860 (la leçon d architecture)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un château reconstruit dans les années 1860 (la leçon d architecture)"

Transcription

1 Un château reconstruit dans les années 1860 Résumé architecte en chef et inspecteur général des monuments historiques À Pierrefonds, Eugène Viollet-le-Duc est architecte et pédagogue. Son programme est exprimé de manière claire en 1853 : «Le château de Pierrefonds, rétabli en totalité, fera connaître cet art à la fois civil et militaire qui, de Charles V à Louis XI, était supérieur à tout ce que l on faisait alors en Europe.» Cette proclamation de nationalisme architectural sera concrètement mise en œuvre tout au long de sa carrière professionnelle, accompagnée d un argumentaire pédagogique basé sur une stratégie de publications. L œuvre de Pierrefonds est donc une leçon d architecture. Elle est un manifeste du répertoire décoratif architectural, directement issu de ses dessins et de l emploi des procédés constructifs performants de son temps. La silhouette générale du château est rehaussée par la virtuosité des nombreux et variés accessoires de toitures (lucarnes, crêtes de faîtage, épis, poinçons, girouettes et bannières). Nous sommes en présence d un véritable catalogue d ouvrages in situ complété par la collection du couvreur Monduit, exposée dans les salles. Si l apparence est médiévale, les procédés constructifs sont ceux du xix e siècle. L usage du fer est généralisé, visible dans les combles pour les charpentes et dissimulé dans les planchers dont l âme des poutres est renforcée de métal. Les couvertures d ardoise sont posées au crochet. Le confort moderne fait son apparition avec l installation d un calorifère répartissant l air chaud dans les salles par des boisseaux en fer et plâtre. Les portails et le pont-levis sont entièrement métalliques. La leçon d architecture est donc la mise en œuvre de matériaux les plus performants et économiques possibles, notamment le fer, au service d une forme ou d une apparence extérieure néo-médiévale. La vérité architecturale est réduite à la forme, masquant, s il le faut, les artifices constructifs modernes. Ces avancées technologiques seront présentées à l Exposition universelle de 1867.

2 A château reconstructed in the 1860s (the lesson in architecture) abstract chief architect and general inspector, Monuments historiques At Pierrefonds, Eugène Viollet-le-Duc was both architect and teacher. His programme was clearly expressed in 1853: The Château de Pierrefonds, entirely restored, will make known the civil and military art, which, from Charles V to Louis XI, was superior to all that was being carried out in Europe at that time. This proclamation of architectural nationalism was to be implemented in concrete terms throughout his professional career, accompanied by an educational argument based on a publications strategy. Pierrefonds is thus a lesson in architecture. It is a manifesto of the architectural decorative repertory, directly stemming from his drawings and the use of the efficient construction processes of his era. The general shape of the chateau is enhanced by the virtuosity of the many and varied roof accessories (dormer windows, cresting, finials, king posts, weathervanes, and banners). We are in the presence of a veritable catalogue of works in situ complemented by the collection of the roofer Monduit, which is exhibited in the rooms. While the appearance is medieval, the construction processes are those of the nineteenth century. The use of iron is widespread, visible in the roof trussing and concealed in the floors whose webs are reinforced with metal. The slate roofing has been laid using hooks. Modern conveniences make their appearance with the installation of a furnace distributing warm air among the rooms via iron and plaster flues. The gates and drawbridge are entirely in metal. The lesson in architecture is thus the use of the most high-performance and economic materials possible, particularly iron, in the service of neo-medieval form or external appearance. The architectural truth is reduced to form, masking, if need be, the modern construction devices. These technological advances were presented at the Exposition universelle of 1867.

3 Un château reconstruit dans les années 1860 architecte en chef et inspecteur général des monuments historiques À Pierrefonds, Eugène Viollet-le-Duc est architecte et pédagogue. Il esquisse son programme de manière claire, en 1853 : «Le château de Pierrefonds, rétabli en totalité, fera connaître cet art à la fois civil et militaire qui, de Charles V à Louis XI, était supérieur à tout ce que l on faisait alors en Europe.» Cette proclamation de nationalisme architectural sera concrètement mise en œuvre tout au long de sa carrière professionnelle, accompagnée par un argumentaire pédagogique basé sur une stratégie de publications. Par ces justificatifs écrits, en amont et en aval du chantier, il inaugure la méthode de travail des Monuments historiques fondée sur les études préalables et les dossiers documentaires et des ouvrages exécutés. L œuvre de Pierrefonds est donc une leçon d architecture. Alors qu à notre époque, l État cherche à se replier sur son strict rôle de censeur, Viollet-le-Duc nous donne une illustration concrète de ce qu étaient le «pouvoir de l exemple» et la force du monument. En 1830, Viollet-le-Duc a seize ans. Les Trois Glorieuses vont inaugurer le lever de rideau de la société moderne dont notre architecte sera l un des acteurs dans le domaine de la construction. La conjonction du nouveau pouvoir politique dirigé par le roi des Français va de pair avec la naissance du service des Monuments historiques. L envol du romantisme architectural sera servi par l essor du siècle de fer dont les technologies se développeront en même temps que le chantier de Pierrefonds. Un premier événement a lieu en 1832 : les vins d honneur du mariage de la princesse Louise sont organisés au milieu des ruines de Pierrefonds. Cette anecdote mondaine est prétexte à la fête inaugurale du monument revisité, celle d une ruine habitée et bientôt d un château reconstruit. Rappelons-nous les quelques dates du formidable développement de l industrie qui accompagnera la genèse et la réalisation du projet de Pierrefonds. Ce siècle est marqué par le développement des énergies nouvelles fondées sur le charbon et la vapeur. Celles-ci permettront le développement de la sidérurgie sous ses formes militaires mais aussi architecturales. En 1837, Polonceau ajuste ses fermes métalliques. En 1840, Hittorff assemble ses ouvrages de fonte de dimensions exceptionnelles place de la Concorde, réalisés par la fonderie Muel. En 1855, le palais de l Industrie et la galerie des Machines accueillent les visiteurs à Paris donnant à voir les possibilités de la construction moderne. L acier Martin est breveté en Les premiers bétons armés sont coulés en Pendant ce temps, Baltard et Ballu rivalisent de virtuosité dans l architecture monumentale armée de fer à Saint-Augustin et à La Trinité. C est dans ce contexte que Viollet-le-Duc grandit et forge sa doctrine. «Voir c est savoir, nous dit-il. Dessiner c est bien voir.» La première étape est un corps-à-corps avec l épreuve du dessin. Il pratique l art du relevé à Coucy et à Arques-la-Bataille, en Lorsqu il publie sa description du château de Pierrefonds, en 1857, il n est pas le premier à étudier le monument. Les ruines du château sont déjà classées comme monuments historiques depuis neuf ans. Questel et Leblanc viennent d y réaliser les premières fouilles archéologiques. La pédagogie de l architecture commence par l étude préalable du monument. Viollet-le-Duc nous en donne une première synthèse qui sera publiée dès 1857 dans sa Description du château de Pierrefonds. Son approche de l architecture s appuie sur un postulat qui servira de base à la doctrine des Monuments historiques : «Le monument seul commande.» L évocation des hypothèses de restitution forme un manifeste architectural que l empereur assume bientôt comme un programme d opération. La mécanique de l autoconstruction se met alors en marche et nourrira les phases de chantier jusqu à la mort de l architecte, et même au-delà, jusqu aux finitions assumées par son gendre Maurice Ouradou.

4 Un château reconstruit dans les années 1860 La méthodologie élaborée pour le chantier est exemplaire. Il faut mettre en place la vie d un important chantier dans un espace escarpé, d accès difficile. Ce sera l œuvre de Wyganowski, embauché en 1858 comme inspecteur de chantier de l architecte. Celui-ci s installera en 1866 dans l «agence» dont les ruines sont encore visibles sur le site. Maurice Ouradou, le gendre de Viollet-le-Duc, y assurera la présence virtuelle du maître jusqu en 1884, cinq ans après sa mort. Jean-Just Lisch sera ensuite le premier architecte en chef en titre des Monuments historiques, succédant à près de trente ans d études et de chantier continus qui nous ont livré le château que nous connaissons. Pendant cette période, les entreprises se confrontent aux difficultés d accès (le chemin de fer n arrivera à Pierrefonds qu en 1870), aux questions d approvisionnement en eau (le puits artésien n est foncé que tardivement, à plusieurs dizaines de mètres de profondeur), à l exiguïté des zones de travail in situ, dans l embarras des petites carrières ouvertes sur l éperon lui-même et de quelques ruines à peine épargnées par Viollet-le-Duc. Mais les atouts existent également sur place. L excellente pierre de Bonneuil utilisée pour le château n est exploitée qu à quelques kilomètres. Le sable est sur place. En revanche la chaux, le plâtre et le fer doivent venir par convois. Il en est de même pour les ardoises ardennaises éloignées du site. La logistique du chantier est donc la première prouesse de cette geste architecturale. Au-delà de l organisation de chantier, la leçon d architecture de Viollet-le-Duc se poursuit pour chacun des corps d état. La maçonnerie est réalisée de manière traditionnelle. On sacrifie cependant à l usage des placages agrafés par des cavaliers en fer rendus inoxydables par traitement. Les fers sont chauffés de «bleu minéral» en remplacement du minium. Les charpentes des planchers sont réalisées avec des poutres composites réalisées avec des assemblages de bois et de fer boulonnés entre eux. Les sondages que nous avons effectués nous ont confirmé les limites structurelles de ces premiers essais de poutres armées d âmes métalliques généralisant l emploi du moisage boulonné et du placage. Les charpentes de toiture sont réalisées pour l essentiel en fer. Ces structures sont assemblées aux murs gouttereaux par des boulons scellés au plomb, «les entretoises portant des éléments coudés en L sur lesquels reposent des fentons, retenant les hourdis en plâtre». Sur ces charpentes, économisant le bois et limitant les risques d incendie, sont fixées les «voliges en fer», selon le système mis au point par le serrurier Lachambre, en Ce principe permet d adapter le «mode de crochets en cuivre rouge utilisés par M. Monduit pour soutenir les ardoises sans les clouer». Les poinçons métalliques des charpentes servent également de paratonnerre. Au corps d état de la couverture se rattachent les ouvrages décoratifs de toiture, en grande partie dus à l entreprise Monduit à laquelle succédera l entreprise Marçais. La sculpture monumentale à Pierrefonds est relativement classique, voire académique. Il n en est pas de même de l exubérance des faîtages et poinçons décoratifs dessinés avec virtuosité par Viollet-le-Duc et exécutés avec un luxe de détails par les couvreurs et plombiers. Les faîtages, poinçons et girouettes en plomb et en cuivre qui découpent la silhouette du château sont la signature personnelle de Viollet-le-Duc. Les murs intérieurs sont lambrissés et décorés de peintures appliquées à sec selon les procédés modernes de l époque. La peinture «industrielle» est ainsi réalisée selon le procédé de M. Borromée. Après avoir strié la pierre, celui-ci encolle le parement en deux couches d une «lotion d huile de lin avec essence de térébenthine liquide de Venise». Sur ce «fond unique» revêtu d un enduit «glacé à la planchette» est appliquée la peinture. M. Borromée développera ce procédé de peinture à la détrempe qu il appliquera au château de Pierrefonds et à l abbaye de Saint-Denis. Le chantier, interrompu par la défaite de Sedan en 1870, avait ébauché la mise en place d équipements de confort. L installation de calorifères a été commencée par le fumiste Spinetta. Les chaudières sont en place, ainsi que les conduits d air chaud réalisés par des boisseaux de terre cuite hourdés au plâtre sur une petite armature métallique. Des essais de mise en chauffe de ces installations ont été faits en 1914 puis abandonnés.

5 Un château reconstruit dans les années 1860 En conclusion, nous pouvons nous interroger sur la finalité de cette leçon d architecture que nous livre Viollet-le-Duc au château de Pierrefonds. À la différence des choix de notre temps qui privilégient la vérité des savoir-faire traditionnels, Viollet-le-Duc place en premier le résultat formel. Celui-ci prime sur les moyens mis en œuvre pour y parvenir. L usage systématique des solutions économiques et performantes est au service d une enveloppe extérieure prestigieuse mais dont il faut reconnaître l aspect factice au premier sens du mot. Viollet-le-Duc privilégie la forme sur le fond. Paradoxalement, le fonctionnalisme dont il se réclame ne se traduit pas, à Pierrefonds, par une expression architecturale spécifique. La leçon d architecture est donc la mise en œuvre de matériaux les plus performants et économiques possibles au service d une forme ou d une apparence extérieure néo-médiévale. La vérité architecturale est réduite à l aspect, masquant les artifices constructifs modernes. Les avancées technologiques mises en œuvre à Pierrefonds seront présentées à l Exposition universelle de 1867 comme un manifeste architectural de l art de construire. Mais le château de Pierrefonds restera, quant à lui, l expression d un décor architectural, spécifiquement formaliste. Le château, classé en 1848 comme monument historique, reconstruit en 1860, est une œuvre vraie du xix e siècle, à la fois pour son décor vu que pour sa structure cachée. Si l on veut rester fidèle à l esprit de Pierrefonds, il nous appartient donc de poursuivre la démonstration de Viollet-le-Duc par la restitution scrupuleuse de ses formes extérieures, mais aussi de ses artifices techniques.

6 Un château reconstruit dans les années 1860 Fig. 1, 2 et 3. Description du château de Pierrefonds, Paris, Bance, Fig. 4. «Détails des charpentes en fer», Gazette des architectes et du bâtiment, Fig. 5. Charpente métallique et couverture au crochet. Figure 1 Fig. 6. Faîtage décoratif en plomb. Figure 2 Figure 3 Figure 4 Figure 5 Figure 6

7 Sommaire Sous la direction de Christophe Vallet, président du Centre des monuments nationaux Christophe Vallet, président du Centre des monuments nationaux Ouverture du colloque Président de séance : Bruno Foucart, docteur ès lettres, professeur honoraire de l université Paris-IV, commissaire général de l exposition Viollet-le-Duc, Paris, 1980 L exposition Viollet-le-Duc au Grand Palais à Paris ( ) Jean Mesqui, docteur ès lettres, ingénieur général des Ponts et Chaussées Le château du x v e siècle. L œuvre de Louis d Orléans à Pierrefonds texte non communiqué Jean-Paul Midant, docteur en histoire, maître-assistant à l École nationale supérieure d architecture de Paris-Belleville Le château de Pierrefonds reconstruit : résidence ou musée? Nicolas Faucherre, professeur d histoire de l art à l université de Nantes (Loire-Atlantique) Le parc du château de Pierrefonds, un projet singulier texte non communiqué, architecte en chef et inspecteur général des monuments historiques Un château reconstruit dans les années 1860 Jean-Pierre Reverseau, conservateur général du patrimoine, directeur adjoint du musée de l Armée, Paris Le cabinet d armes de Napoléon III à Pierrefonds Martin Bressani, professeur agrégé, école d architecture, université McGill, Montréal (Canada) Empire, nation et idéologie militariste chez Viollet-le-Duc Laurent Baridon, docteur en histoire, professeur à l université Pierre-Mendès-France, Grenoble (Isère) Une «histoire naturelle à part»: la sculpture d invention du château de Pierrefonds

8 Sommaire Président de séance : Jean-Michel Leniaud professeur à l École nationale des chartes, directeur d études à l École pratique des hautes études, Paris Le chantier de Pierrefonds, œuvre d État : nation et spécificités locales Aron Vinegar, Assistant Professor, département d histoire de l art, Ohio State University, Columbus (États-Unis) La photographie panoramique et la restauration du château de Pierrefonds Marie-Laure Berdeaux-Le Brazidec, docteur en archéologie, chercheur associé à l UMR 5140, Lattes (Hérault) Viollet-le-Duc, les fouilles de Champlieu et du camp de Saint-Pierre, et le dessein archéologique de Napoléon III Arnaud Timbert, docteur en histoire de l art médiéval, maître de conférences à l université Lille-III-Charles-de-Gaulle (Nord) Les illustrations du Dictionnaire raisonné : le cas de la cathédrale de Noyon et des églises de l Oise Présidente de séance : Marie-Paule Arnauld, conservatrice générale du patrimoine, directrice du musée des Monuments français, Paris Présentation générale des archives publiques concernant l œuvre de Viollet-le-Duc Jean-Daniel Pariset, conservateur général du patrimoine, directeur de la Médiathèque de l architecture et du patrimoine, Paris Les archives Viollet-le-Duc à la Médiathèque de l architecture et du patrimoine Bruno Ricard, conservateur en chef du patrimoine, directeur des archives départementales de l Oise Le fonds d archives du château de Pierrefonds conservé aux archives départementales de l Oise Michel Clément, directeur de l Architecture et de Patrimoine au ministère de la Culture Clôture du colloque

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

Le fonds d archives du château de Pierrefonds conservé aux archives départementales de l Oise

Le fonds d archives du château de Pierrefonds conservé aux archives départementales de l Oise Le fonds d archives du château de Pierrefonds conservé aux archives départementales de l Oise Résumé conservateur en chef du patrimoine, directeur des archives départementales de l Oise Les archives déposées

Plus en détail

Le Château de Kerjean est classé monument historique

Le Château de Kerjean est classé monument historique restauration du château 7/06/06 18:13 Page 1 restauration du château 7/06/06 18:14 Page 2 Le Château de Kerjean est classé monument historique Ce classement a été effectué en 1911, lorsque le château a

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Toiture & Ornements. de toiture. Un concentré de Savoir-faire

Toiture & Ornements. de toiture. Un concentré de Savoir-faire Toiture & Ornements de toiture Un concentré de Savoir-faire «Que ce soit sur des monuments historiques, du patrimoine ancien ou des bâtiments contemporains, Adhéneo créé et restaure toitures et ornements

Plus en détail

Venez tourner aux Gobelins

Venez tourner aux Gobelins enez ourner ux obelins Le site du Mobilier national se compose de deux ensembles architecturaux distincts, disposés de chaque côté de la rue Berbier-du-Mets dont le tracé suit celui de la Bièvre recouverte

Plus en détail

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI À VERSAILLES Versailles a su conserver son remarquable patrimoine architectural. Chacun de nous l apprécie, le respecte et le valorise afin que notre ville conserve l

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

MEDIATHEQUE DE L ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE ARCHIVES INVENTAIRE. relatives aux. TRAVAUX DU XIXè SIECLE SUR LES GRANDS EDIFICES CLASSES

MEDIATHEQUE DE L ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE ARCHIVES INVENTAIRE. relatives aux. TRAVAUX DU XIXè SIECLE SUR LES GRANDS EDIFICES CLASSES MEDIATHEQUE DE L ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE ARCHIVES INVENTAIRE relatives aux TRAVAUX DU XIXè SIECLE SUR LES GRANDS EDIFICES CLASSES (fonds 80/14/1 à 92) par Blandine Balas secrétaire de documentation,

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Charpente et couverture

Charpente et couverture Charpente et couverture Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français Les paysages du Vexin français sont fortement marqués par ces longs pans de toiture couverts de tuiles. En très grande majorité

Plus en détail

Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente

Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente Vocabulaire maisons Maisons Paysannes de Charente Définition de la maison C est l abri qui permet aux humains de vivre décemment. Elle se compose de 4 murs et d un toit qui nous apparaissent ainsi : -

Plus en détail

Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg

Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg Une réhabilitation majeure sans pesanteur A l issue d un spectaculaire chantier de trois ans, la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg,

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection CFC GENRE DE TRAVAIL SUVBENTIONNALBE 0 TERRAIN 04 Financement avant le début des travaux 05 Conduites

Plus en détail

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC 1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC Dans la galerie Est du Palais du Luxembourg (aujourd hui l Annexe de la Bibliothèque) s ouvre le 14 octobre 1750 le Cabinet du

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

TB-12. Caractéristiques* TAMIZADOS ÉMAILLÉES CRISTAL MÉTALLISÉES. Type : Double emboîtement latéral et double emboîtement longitudinal discontinu.

TB-12. Caractéristiques* TAMIZADOS ÉMAILLÉES CRISTAL MÉTALLISÉES. Type : Double emboîtement latéral et double emboîtement longitudinal discontinu. TB- Caractéristiques* Longueur : 43,9 cm. Largeur : 6 cm. Poids : 3,5 kg. Unités/m :,5 uds. Pureau utile : 37 cm. Type : Double emboîtement latéral et double emboîtement longitudinal discontinu. *Valeurs

Plus en détail

en formation post CTM Zingueur

en formation post CTM Zingueur C. A. P C O U V R E U R DOCUMENT DE LIAISON CFA ENTREPRISE SERVICE ACADEMIQUE DE L APPRENTISSAGE Le Recteur de l Académie de Strasbourg en formation post CTM Zingueur Claire LOVISI Le Président de la Chambre

Plus en détail

LOI SUR LA RECONNAISSANCE DE L'ADOPTION SELON LES COUTUMES AUTOCHTONES ABORIGINAL CUSTOM ADOPTION RECOGNITION ACT

LOI SUR LA RECONNAISSANCE DE L'ADOPTION SELON LES COUTUMES AUTOCHTONES ABORIGINAL CUSTOM ADOPTION RECOGNITION ACT ABORIGINAL CUSTOM ADOPTION RECOGNITION ACT ABORIGINAL CUSTOM ADOPTION RECOGNITION REGULATIONS R-085-95 In force September 30, 1995 LOI SUR LA RECONNAISSANCE DE L'ADOPTION SELON LES COUTUMES AUTOCHTONES

Plus en détail

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Académie universitaire Wallonie-Bruxelles Académie universitaire Wallonie-Europe Académie universitaire Louvain Institut supérieur

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Thierry Mezerette FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation

Plus en détail

Isolation... d une maison ancienne

Isolation... d une maison ancienne Photo F.Chevallereau Isolation...... d une maison ancienne comment s y prendre? L État : RT 2012? mais on est en 2014? Mes amis : Y a qu à mettre de la laine de verre! Mon voisin : Le polystyrène c est

Plus en détail

2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts

2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts 2ème OPERATION Travaux d'urgence de l'eglise paroissiale et intégration architecturale de la porte des morts DESCRIPTION ET PLAN L église paroissiale de Cernay- La- Ville inscrite à l inventaire des Monuments

Plus en détail

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN HANS SEGERS DOSSIER SUR «LES RENCONTRES 40» AVEC CAROLE MANARANCHE ET MARIE-PIERRE BUFFLIER LA VIGIE ART CONTEMPORAIN NÎMES NOVEMBRE 2012 photo M.P.Bufflier Vue d installation dans «les Rencontres 40»

Plus en détail

BÂTIMENTS INDUSTRIELS

BÂTIMENTS INDUSTRIELS BÂTIMENTS INDUSTRIELS UNE ADAPTATION NATURELLE AUX BESOINS DE VOTRE ACTIVITÉ Le bois et plus particulièrement les solutions constructives Metsä Wood permettent d envisager en toute simplicité la construction

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ 35 ans de savoir-faire, d authenticité, de tradition pour donner vie à vos projets Artisan Maçon reconnu par 35 années d Expérience

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS. METALLERIE-SERRURERIE Options 1/ métallerie 2/ serrurerie d art

REFERENTIEL DU CONCOURS. METALLERIE-SERRURERIE Options 1/ métallerie 2/ serrurerie d art REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe III Classe 15 METALLERIE-SERRURERIE Options 1/ métallerie 2/ serrurerie d art L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES MODALITES DE REALISATION DES EPREUVES

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires»

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» é Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» >Un ouvrage conçu en collaboration avec l IRAG (Institut pour la recherche d applications gravées),

Plus en détail

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites»

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Etudier le patrimoine urbain et architectural avec des élèves du secondaire, en relation avec les ressources de la CAPA 1. Sensibiliser

Plus en détail

Viollet-le-Duc à Pierrefonds et dans l Oise Viollet-le-Duc at Pierrefonds and in the Oise region

Viollet-le-Duc à Pierrefonds et dans l Oise Viollet-le-Duc at Pierrefonds and in the Oise region idées et débats Viollet-le-Duc à Pierrefonds et dans l Oise Viollet-le-Duc at Pierrefonds and in the Oise region Directrice des éditions et de la diffusion : Dominique Seridji Responsable des éditions

Plus en détail

ALCHEMIA l art du bronze

ALCHEMIA l art du bronze ALCHEMIA l art du bronze ALCHEMIA, l art du bronze Alchemia est né de la rencontre entre Stéphane Petit, dirigeant d une société artisanale de serrurerie décorative et les designers du studio Saint Antoine.

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Intervention du 25 Juin 2015 Dans le cadre des «soirées du Bâtiment» de l Action Construction Durable Couserans Laurelyne MEUNIER,

Plus en détail

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Demande de démolition 106, rue Rose de Lima Comité de démolition du 26 janvier 2010 1 Ville

Plus en détail

Un mode opératoire unique : le 5D Process

Un mode opératoire unique : le 5D Process Un mode opératoire unique : le 5D Process Le groupe OSSABOIS s appuie depuis 28 ans sur un mode constructif basé sur la préfabrication des murs et des charpentes en atelier. Les murs sortent en effet de

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO Présentation œuvre et artiste : Le musée Guggenheim de Bilbao (Espagne) est un musée d art moderne et contemporain. Comme son frère de New York, bâti sur les plans de Frank Lloyd

Plus en détail

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes :

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes : Dessin de bâtiment Secteur de formation : Bâtiment et travaux publics Sanction des études : DEP Numéro du programme : 5250 Durée de la formation : 1 800 heures Nombre d'unités : 120 unités Objectifs du

Plus en détail

Crédit photo : Troyes Expo Cube

Crédit photo : Troyes Expo Cube DOSSIER DE PRESSE Crédit photo : Troyes Expo Cube Le Salon DES ARTISANS D ART vous ouvre ses portes du 22 au 25 janvier 2015 pour sa 30 ème édition Pour la 30ème année consécutive, le salon des ARTISANS

Plus en détail

Version en ligne. Tiré-à-part des Actes du colloque Virtual Retrospect 2007. Pessac (France) 14, 15 et 16 novembre 2007

Version en ligne. Tiré-à-part des Actes du colloque Virtual Retrospect 2007. Pessac (France) 14, 15 et 16 novembre 2007 Version en ligne Tiré-à-part des Actes du colloque Virtual Retrospect 2007 Pessac (France) 14, 15 et 16 novembre 2007 Vergnieux R. et Delevoie C., éd. (2008), Actes du Colloque Virtual Retrospect 2007,

Plus en détail

LES COUVERTURES DANS LE RHÔNE

LES COUVERTURES DANS LE RHÔNE 24/10/2005 LES COUVERTURES DANS LE RHÔNE FICHE CONSEIL Le département du Rhône forme la limite nord des régions aux toitures à faible pente, celles-ci étant couvertes de tuiles de terre cuite appelées

Plus en détail

DÉPARTEMENT SERVICE-TOITURES COORDONNÉES DISTRIBUTEURS MAISONS MODÈLES OFFRE DE PRIX REMARQUE. 2 www.monier.be

DÉPARTEMENT SERVICE-TOITURES COORDONNÉES DISTRIBUTEURS MAISONS MODÈLES OFFRE DE PRIX REMARQUE. 2 www.monier.be TUILES GRAND MOULE COORDONNÉES MONIER ROOF PRODUCTS Belgium s.a. Lokerenveldstraat 57, 9300 Alost T. 053 72 96 72 F. 053 72 96 69 info.be@monier.com www.monier.be BE 0447 085 965 RPR DENDERMONDE DÉPARTEMENT

Plus en détail

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN I - Données Générales INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN Rivalités entre réhabilitation, restauration et rénovation Au cours des dernières années, d'importantes études ont été entreprises dans les quartiers

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

SAINT-GOBAIN. DSI Groupe. Un outil ITSM pour renforcer la Gouvernance. V. Broussin 26 février 2013

SAINT-GOBAIN. DSI Groupe. Un outil ITSM pour renforcer la Gouvernance. V. Broussin 26 février 2013 SAINT-GOBAIN DSI Groupe Un outil ITSM pour renforcer la Gouvernance V. Broussin 26 février 2013 Saint-Gobain, parmi les cent principaux groupes industriels dans le monde PRÉSENT DANS 64 PAYS Chiffre d

Plus en détail

Municipalité 16 avril 2014

Municipalité 16 avril 2014 Municipalité 16 avril 2014 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant PR14.12PR une demande de crédit d'investissement de Fr. 680 000.- pour les travaux de remise en état du Temple Pestalozzi

Plus en détail

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier.

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier. serrurierv2 Page 1 sur 8 SERRURIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Construction 45.2 Amiante Acier Mécanique Benzène dans mélange d'hydrocarbures Chrome

Plus en détail

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010 Fire Safety Day 2010 28 octobre 2010 - Leuven Note d information technique NIT 238 L application de systèmes de peinture intumescente sur structures en acier Source: Leighs Paints ir. Y. Martin CSTC/WTCB

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Titre de la thèse : «L Inde vécue. De l objet à la société, les Français à Pondichéry au XVIII e siècle - 1700-1778»

Titre de la thèse : «L Inde vécue. De l objet à la société, les Français à Pondichéry au XVIII e siècle - 1700-1778» LE DOUDIC Kévin Doctorant en Histoire Moderne Document actualisé le 03/01/2015 THÈMES DE RECHERCHES Titre de la thèse : «L Inde vécue. De l objet à la société, les Français à Pondichéry au XVIII e siècle

Plus en détail

Métallier - serrurier

Métallier - serrurier Métallier - serrurier Les métiers liés à l'architecture Ardoisier Briquetier Chaumier Couvreur : fabricant et restaurateur de toitures spéciales Couvreur ornemaniste Escaliéteur Fabricant de girouettes

Plus en détail

Némo Tral Dessinateur - Plasticien

Némo Tral Dessinateur - Plasticien Némo Tral Dessinateur - Plasticien www.nemo-tral.com contact@nemo-tral.com +33(0)7 61 75 52 27 Né en 1983, je vis et travaille à Paris. Diplômé de l Ecole Spéciale d Architecture en 2008, j ai une formation

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

Canal Latéral à La Loire Région Centre, Département du Cher

Canal Latéral à La Loire Région Centre, Département du Cher Figure 1 : arbre tombé au niveau de la passerelle de Cuffy, PK112 PK113 Fallen tree by the Cuffy footbridge, Km marker 113 Crédit Photo : Michèle et Gérard B. D B A / E n t e n t e d e s C a n a u x d

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles Les principales pièces des charpentes traditionnelles La charpente (fig. 5.1 et 5.2) : ensemble de pièces en bois qui portent la couverture. Les charpentes présentent diverses formes et différentes pentes

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010)

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010) Département des finances, des institutions et de la sécurité Service cantonal des contributions Section des personnes physiques Departement für Finanzen, Institutionen und Sicherheit Kantonale Steuerverwaltung

Plus en détail

PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD

PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD Mail : leonardlouisearchitecte@yahoo.fr Site Web : www.leonardlouisearchitecte.sitew.com BI-CURSUS, DESS, MATERIAUX POUR L ARCHITECTURE 2003-2004 École d

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

- La Maison de l Enfance - Projet de mise en œuvre d un orphelinat RAPPORT INTERMEDIARE

- La Maison de l Enfance - Projet de mise en œuvre d un orphelinat RAPPORT INTERMEDIARE - La Maison de l Enfance - Projet de mise en œuvre d un orphelinat RAPPORT INTERMEDIARE Rapport d avancée des travaux Juin 2011 infos@transmad.org En France Siège 4, rue du Pâtureau Le Boistuaud 44260

Plus en détail

Pont routier de Condrieu

Pont routier de Condrieu Pont routier de Condrieu R.D. 28 R.D.4 69 Condrieu le Port les) Roches-de-Condrieu Condrieu Dossier IA69006627 réalisé en 2010 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures Rénover et construire à Westmount Page 1 3. Toitures Conserver tout trait distinctif d importance d une toiture existante ou d un élément de cette toiture. Conserver la toiture aussi longtemps que possible

Plus en détail

Évaluation de la mise en oeuvre des recommandations issues des audits effectués à l Université Nationale du Bénin par la Banque mondiale et l UNESCO

Évaluation de la mise en oeuvre des recommandations issues des audits effectués à l Université Nationale du Bénin par la Banque mondiale et l UNESCO Évaluation de la mise en oeuvre des recommandations issues des audits effectués à l Université Nationale du Bénin par la Banque mondiale et l UNESCO Plan de la présentation I- Contexte et problématique

Plus en détail

Procontain Construction modulaire : l architecture créative

Procontain Construction modulaire : l architecture créative ARCHITECTURE CONSTRUCTION MODULAIRE Procontain Construction modulaire : l architecture créative Filiale du groupe allemand Alho, Procontain est le spécialiste en France de la construction modulaire. Dans

Plus en détail

Advance Béton. modélisez facilement vos ouvrages et produisez automatiquement vos plans de coffrage et de ferraillage. www.graitec.

Advance Béton. modélisez facilement vos ouvrages et produisez automatiquement vos plans de coffrage et de ferraillage. www.graitec. Technologie AutoCAD ADAGP Franck Hammoutène Architecte / photo : Luc Boegly Advance Béton modélisez facilement vos ouvrages et produisez automatiquement vos plans de coffrage et de ferraillage www.graitec.com

Plus en détail

Mégaplac 25. Répondre à la sécurité incendie? La nouvelle solution pour bâtiments de stockage

Mégaplac 25. Répondre à la sécurité incendie? La nouvelle solution pour bâtiments de stockage Janv. 2007 code : F 3943 Répondre à la sécurité incendie? RÉPOND AUX EXIGENCES DE L ARRÊTÉ 1510 Mégaplac 25 La nouvelle solution pour bâtiments de stockage Solution Placoplatre pour murs extérieurs et

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Créer ou rénover un plafond

Créer ou rénover un plafond Plafonds Novembre 2004 Code : F3820 Photo : Nomades. Créer ou rénover un plafond Plafonds suspendus Placostil, Plafonds enduits au plâtre Perfoplaque Vous voulez : remettre à neuf un plafond abîmé, réduire

Plus en détail

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN PLOMBIERS CHAUFFAGISTES Le monde change, votre métier aussi. Aujourd hui vos clients n ont qu un mot à la bouche : ECONOMIES D ENERGIE. Écoutez-les! Pour la performance environnementale et économique de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE FAITES VOS JEUX! AV E C SAINT- H ONORÉ-LES-BAIN S. infos www.bibracte.fr. Exposition photographique jusqu au 1 er septembre 2010

DOSSIER DE PRESSE FAITES VOS JEUX! AV E C SAINT- H ONORÉ-LES-BAIN S. infos www.bibracte.fr. Exposition photographique jusqu au 1 er septembre 2010 AV E C FAITES VOS JEUX! SAINT- H ONORÉ-LES-BAIN S DOSSIER DE PRESSE Exposition photographique jusqu au 1 er septembre 2010 Rencontres autour de Bibracte du 15 juin au 24 août 2010 infos www.bibracte.fr

Plus en détail

Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection

Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection mercredi 3 juin 2015 à 19h Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection exposition Vendredi 29 mai de 10 à 19 heures Samedi 30 mai de 11 à 19 heures Lundi 1er juin de 10 à 19 heures Mardi 2 juin de 10

Plus en détail

Maison, actuellement bureaux

Maison, actuellement bureaux Maison, actuellement bureaux 95 avenue du Grand-Port Chourdy-Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002139 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Typologie de la charpente rurale en Lorraine

Typologie de la charpente rurale en Lorraine Typologie de la charpente rurale en Lorraine 54 Loromontzey Photographie : G. André, M B. Bouvet, A. George, J F. Georgel, J. Guillaume, L. Gury, J Y. Henry, C. Zeller Belleville. Dessin : J Y Henry Jean

Plus en détail

RÉNOVATION D UN BÂTIMENT COMMERCIAL POUR FOREVER 21

RÉNOVATION D UN BÂTIMENT COMMERCIAL POUR FOREVER 21 RÉNOVATION D UN BÂTIMENT COMMERCIAL POUR FOREVER 21 Adriana Del Chiappa Monica Frutos-Campo Anna Kreplak Le projet porte sur la rénovation d un bâtiment commercial existant au centre ville de Montréal,

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

École doctorale 124. «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire

École doctorale 124. «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire École doctorale 124 «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire 2014/2015 Présentation de la formation doctorale obligatoire L originalité de l École doctorale réside dans

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail