Artiste, artisane ou artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Artiste, artisane ou artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment"

Transcription

1 Artiste, artisane u artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment Analyse de prfessin et Référentiel de cmpétences VERSION VALIDÉE EN MARS 2013 DIDACTION pur le Cnseil des métiers d art du Québec

2 Tute reprductin interdite sans autrisatin écrite. Cnseil québécis des ressurces humaines en culture ISBN (Versin PDF) Dépôt légal Biblithèque et Archives natinales du Québec Biblithèque et Archives Canada Le Cnseil des métiers d art du Québec a réalisé ces études. Le Cnseil québécis des ressurces humaines en culture (CQRHC) a sutenu la réalisatin de l analyse et du référentiel grâce à une aide financière de la Cmmissin des partenaires du marché du travail (CPMT).

3 TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 : RAPPORT D ANALYSE DE PROFESSION... 4 ÉQUIPE DE PRODUCTION... 5 REMERCIEMENTS... 5 LISTE DES PERSONNES CONSULTÉES... 5 PRÉSENCE D OBSERVATEURS... 7 INTRODUCTION CARACTÉRISTIQUES SIGNIFICATIVES DE LA PROFESSION A Définitin générale B Titre de la prfessin C Recnnaissance fficielle D Envirnnement de travail E Facteurs d intérêt pur s rienter vers cette prfessin F Évlutin technlgique G Perspectives H Accès à la prfessin I Cnditins d embauche, rémunératin et hraire de travail J Accessibilité pur les femmes K Impact envirnnemental DESCRIPTION DU TRAVAIL DE L ARTISTE, ARTISANE OU ARTISAN EN MÉTIERS D ART LIÉS À L ARCHITECTURE ET AU BÂTIMENT Déterminatin des tâches et pératins Infrmatin quantitative sur les tâches Prcessus de travail Précisins sur les pératins Identificatin des fnctins Niveaux d exercice et prgressin CONDITIONS DE RÉALISATION ET EXIGENCES DES TÂCHES CONNAISSANCES, HABILETÉS ET ATTITUDES Cnnaissances Habiletés cgnitives Habiletés mtrices et kinesthésiques Habiletés perceptives COMMENTAIRES RELATIFS À LA FORMATION... 44

4 PARTIE 2 : RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES ÉQUIPE DE PRODUCTION REMERCIEMENTS PRÉSENCE D OBSERVATEURS LISTE DES PERSONNES CONSULTÉES SUR LA PERTINENCE DU RÉFÉRENTIEL INTRODUCTION DÉFINITION ET EXIGENCES DE LA PROFESSION VISÉE LISTE DES COMPÉTENCES DE L ARTISTE, ARTISANE OU ARTISAN EN MÉTIERS D ART LIÉS À L ARCHITECTURE ET AU BÂTIMENT A COMPÉTENCES DÉTERMINÉES PAR L EXIGENCE PRÉALABLE D UN MÉTIER D ART B COMPÉTENCES DÉTERMINÉES PAR LA NATURE DES INTERVENTIONS PROFESSIONNELLES RELATIVES AU BÂTIMENT, AU LIEU OU À L ÉLÉMENT ARCHITECTURAL C COMPÉTENCES DÉTERMINÉES PAR LES CONDITIONS D EXERCICE DU MÉTIER D COMPÉTENCES DÉTERMINÉES PAR LA VALORISATION DU STATUT ET DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNELS PRÉCISIONS DES COMPÉTENCES DE L ARTISTE, ARTISANE OU ARTISAN EN MÉTIERS D ART LIÉS À L ARCHITECTURE ET AU BÂTIMENT A COMPÉTENCES DÉTERMINÉES PAR L EXIGENCE PRÉALABLE D UN MÉTIER D ART B COMPÉTENCES DÉTERMINÉES PAR LA NATURE DES INTERVENTIONS PROFESSIONNELLES RELATIVES AU BÂTIMENT, AU LIEU OU À L ÉLÉMENT ARCHITECTURAL C COMPÉTENCES DÉTERMINÉES PAR LES CONDITIONS D EXERCICE DU MÉTIER D COMPÉTENCES DÉTERMINÉES PAR LA VALORISATION DU STATUT ET DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNELS... 78

5 PREMIÈRE PARTIE Artiste, artisane u artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment Partie 1 : Rapprt d analyse de prfessin

6 ÉQUIPE DE PRODUCTION Crdinatin Luise CHAPADOS Directrice des services, de la frmatin et du financement de prjets Cnseil des métiers d art du Québec Animatin des rencntres de mars 2012 et mars 2013 et prductin du rapprt d analyse André ADAN Cnseiller en ingénierie de frmatin DIDACTION Secrétariat de la rencntre du 7 mars 2012 Ana-Maria ABRAN Directrice du Bureau du registraire Cnseil des métiers d art du Québec Organisatin des rencntres de 2012 et 2013 Hélène CLOUTIER Agente de dévelppement, Services aux membres Cnseil des métiers d art du Québec France GIRARD Chargée de prjet Métiers d art liés à l architecture et au bâtiment Cnseil des métiers d art du Québec REMERCIEMENTS Les respnsables remercient tut particulièrement les spécialistes du métier pur leur participatin et leur cntributin à cette analyse de prfessin. LISTE DES PERSONNES CONSULTÉES Les 16 persnnes suivantes nt participé à l atelier tenu à Mntréal le 7 mars 2012, à titre de spécialistes de la prfessin Artiste, artisane u artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment. À l exceptin d une seule persnne absente, ces mêmes spécialistes nt validé la cnfrmité du présent rapprt lrs d une rencntre tenue le 21 mars Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 5

7 NOM PRÉNOM MÉTIER DOMAINE D'ACTIVITÉ RÉGION BOBIN Adrien tailleur de pierre Expertise en Eurpe Québec COLLETTE Mathieu frgern d'art Patrimine architectural Mntréal GAMACHE Yves ferrnnier d'art et sculpteur GOUFFÉ Daniel frgern d'art et serrurier de bâtiment HÉBERT Carline artiste verrier et vitrailliste KECH Marie- France peintre décrateur Dmaine cntemprain et ancien Restauratin ancienne et cntempraine Enseignant pur la frge et le métal en feuille Travail sur mesure et pur les designers d'intérieur Restauratin, anciennes techniques de décr, dmaine résidentiel LACHANCE Alain ébéniste Restauratin de bâtiments histriques LACHANCE LAFERRIÈRE Jean- Françis Alain Michel menuisier ébéniste spécialiste en restauratin LAPOINTE Michèle artiste verrier et sculpteur LE GUERN Fabrice peintre décrateur Patrimine architectural, fabricatin de biseries rnementales et menuiseries Dmaine de la restauratin, de la musélgie, patrimine religieux et restauratin des cathédrales Intégratin à l'architecture et prjets 1% Dmaine résidentiel MAQUET Alexandre tailleur de pierre Restauratin du patrimine, décratin intérieure Lanaudière Québec Laurentides Mntréal Québec Mntérégie Mntréal Mntréal Mntréal Mntréal MURPHY Darragh maçn Restauratin de pierre et brique Québec PRIMEAU Daniel-Jean sculpteur et plâtrier Intégratin à l'architecture, restauratin d'bjets en plâtre RAYNIÉ Guillerm verrier Restauratin des vitraux et ressurce pur les prjets du 1% RICARD Suzanne verrier et vitrailliste Réalisatin de pièces sur mesure, a aussi travaillé pur les prjets du 1% Mntréal Mauricie Centre du Québec Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 6

8 PRÉSENCE D OBSERVATEURS Les persnnes suivantes nt assisté aux rencntres à titre d bservateurs. Atelier d analyse tenu le 7 mars 2012 Luise CHAPADOS Directrice des services, de la frmatin et du financement de prjets Cnseil des métiers d art du Québec Carline THIBAULT Crdnnatrice de la frmatin cntinue Cnseil des métiers d art du Québec Rencntre de validatin tenue le 21 mars 2013 France GIRARD Chargée de prjet Métiers d art liés à l architecture et au bâtiment Cnseil des métiers d art du Québec Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 7

9 INTRODUCTION Dans le cadre des travaux menés par le CMAQ et le CQRHC pur le dévelppement des ressurces humaines dans le dmaine des métiers d art, il a été cnvenu de mener une cnsultatin auprès de spécialistes de la prfessin Artiste, artisane u artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment afin de prcéder à une analyse de leur prfessin. Le présent dcument se veut le reflet le plus fidèle pssible des dnnées recueillies par vie dcumentaire et lrs de l atelier tenu le 7 mars La cnfrmité de sn cntenu à l égard des cnsensus établis a été validée lrs d une deuxième rencntre tenue le 21 mars Pendant l analyse qui a permis la rédactin de ce rapprt, les spécialistes nt décrit le métier et sn cntexte général d exercice. Ils nt mentinné les tâches et pératins, de même que les cnditins de réalisatin et les critères de perfrmance. Ils nt énuméré les principales cnnaissances, habiletés et attitudes nécessaires à l exercice du travail et, enfin, nt frmulé quelques suggestins au regard de la frmatin à ffrir. L analyse de prfessin a été cnduite dans le respect du cadre méthdlgique des analyses de prfessins en curs au MELS et à la Cmmissin des partenaires du marché du travail 1. Le rapprt qui en résulte purra devenir un référentiel pur les actins de dévelppement liées à la recnnaissance prfessinnelle et à la frmatin cntinue que suhaiternt entreprendre le CMAQ et ses partenaires institutinnels. Dans l immédiat, l infrmatin cntenue dans ce rapprt sera ntamment utile pur l élabratin d un référentiel de cmpétences. 1 Cadre de référence et instrumentatin pur l analyse d une prfessin, Ministère de l Éducatin, du Lisir et du Sprt, Ministère de l Empli et de la Slidarité sciale, Cmmissin des partenaires du marché du travail, mai 2007, 43 pages. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 8

10 1. CARACTÉRISTIQUES SIGNIFICATIVES DE LA PROFESSION La décisin de tenir cet atelier d Analyse de prfessin fait suite aux études et aux actins de frmatin cntinue menées à l initiative du CQRHC et du CMAQ. La présente analyse de prfessin vise à décrire spécifiquement la situatin de travail de l artiste, artisane u artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment. 1A Définitin générale L artiste, artisane u artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment réalise la réparatin, la reprductin, la recnstitutin, la créatin u la restauratin d bjets, d œuvres u d uvrages cnstituant des éléments architecturaux u des éléments décratifs. Sn travail se réalise dans des cntextes de cnservatin patrimniale u de libre créatin. Elle u il appuie ses interventins sur la maîtrise d un métier d art recnnu, asscié à la transfrmatin du bis, de l argile, du textile, des métaux, des bétns, de la pierre, du verre et autres matières, u asscié aux arts décratifs. L artiste, artisane u artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment utilise les matériaux adéquats et les techniques apprpriées après analyse des caractéristiques culturelles et physiques du bâtiment u des éléments architecturaux u décratifs cncernés. Ses pratiques prfessinnelles se réalisent dans l un des champs du patrimine culturel. Ses chix et ses qualificatins le prtent vers les uvrages et bâtiments anciens, mdernes u cntemprains et vers l utilisatin de techniques traditinnelles u cntempraines. Sn travail se réalise en interactin avec des clients privés et avec des clients prfessinnels u crpratifs relevant des dmaines de l art, de la cnstructin, du design, de l architecture, de la restauratin-cnservatin. Elle u il exerce cmme travailleur autnme u en entreprise et travaille en atelier, sur chantier u sur site, suvent en réseau avec des cllègues artisans. 1B Titre de la prfessin Au Québec, la prfessin s exerce sus divers titres de métiers dnt la plupart snt répertriés dans le tableau suivant. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 9

11 Métiers d art liés à l architecture et au bâtiment répertriés lrs de la rencntre Les métiers d art liés à l architecture et au bâtiment qui caractérisent la transfrmatin du BOIS Les métiers d art liés à l architecture et au bâtiment qui caractérisent la transfrmatin de la CÉRAMIQUE Les métiers d art liés à l architecture et au bâtiment qui caractérisent la transfrmatin des MÉTAUX Les métiers d art liés à l architecture et au bâtiment qui caractérisent les ARTS DÉCORATIFS Les métiers d art liés à l architecture et au bâtiment qui caractérisent la transfrmatin des CIMENTS, BÉTONS ET PLÂTRES Les métiers d art liés à l architecture et au bâtiment qui caractérisent la transfrmatin des PIERRES Les métiers d art liés à l architecture et au bâtiment qui caractérisent la transfrmatin du VERRE Bardeleur cuvreur Charpentier Dreur Ébéniste Escaliéteur/Rampiste Marqueteur Menuisier Parqueteur Sculpteur Turneur Carreleur Céramiste Mdeleur muleur Msaïste Cuvreur Escaliéteur/Rampiste Ferblantier Ferrnnier d art Fndeur Frgern d art Métallier d art Serrurier de bâtiment Sculpteur Décrateur en vlume Dreur Peintre décrateur Maçn traditinnel Mdeleur muleur Plâtrier traditinnel u rnemental Staffeur Ardisier Marbrier Msaïste Sculpteur Tailleur de pierre Msaïste Peintre sur verre Sculpteur Verrier Vitrailliste Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 10

12 1C Recnnaissance fficielle Au Québec, la li L.R.Q, chapitre S sur le Statut prfessinnel des artistes des arts visuels, des métiers d art et de la littérature et sur leur cntrats avec les diffuseurs recnnaît et prtège le statut prfessinnel d artiste et artisan en métiers d art. Aucune restrictin réglementaire n blige à détenir un permis u une licence prpre aux métiers d art liés à l architecture et au bâtiment. Tutefis l accès aux chantiers de cnstructin est sumis aux règles déculant de la li L.R.Q, chapitre R-20 sur les relatins de travail, la frmatin prfessinnelle et la gestin de la main-d œuvre dans l industrie de la cnstructin et de la li B-1.1 : Li sur le bâtiment. Les persnnes exerçant la prfessin se regrupent sur une base vlntaire au sein d assciatins prfessinnelles, réginales u internatinales. Le Cnseil des métiers d art du Québec est l assciatin du dmaine, recnnue au sens de la Li S Sus réserve de bien distinguer les pratiques artisanales de métiers d art des pratiques uvrières de l industrie de la cnstructin, la prfessin crrespnd aux grupes suivants de la Classificatin natinale des prfessins : 5244 Artisans/artisanes 7261 Tôliers/tôlières (cette catégrie prfessinnelle inclut les ferblantiers/ferblantières) 7264 Mnteurs/mnteuses de charpentes métalliques (cette catégrie prfessinnelle inclut les serruriers/serrurières de bâtiment) 7271 Charpentiers-menuisiers/charpentières menuisières 7281 Briqueteurs-maçns/briqueteuses-maçnnes (cette catégrie prfessinnelle inclut les tailleurs de pierre/tailleuses de pierre) 7283 Carreleurs/carreleuses 7284 Plâtriers/plâtrières, latteurs/latteuses et pseurs/pseuses de systèmes intérieurs 7291 Cuvreurs/cuvreuses et pseurs/pseuses de bardeaux 7292 Mnteurs-mécaniciens/mnteuses-mécaniciennes (cette catégrie prfessinnelle inclut les vitriers/vitrières) 7294 Peintres et décrateurs/décratrices 1D Envirnnement de travail L artiste, artisane u artisan travaille seul u en équipe. La réalisatin de ses travaux se fait en atelier, en lcal de dessin, au dmicile du client, sur un chantier u sur site. La nature du métier, la partie du bâtiment visée par l interventin, la nature même des travaux à réaliser et d autres facteurs influent sur le lieu et l envirnnement ambiant ù travaille l artiste, l artisane u l artisan : intérieur u extérieur; uvert u fermé; de plein pied u en hauteur; Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 11

13 en cnditins mété favrables u hstiles; avec u sans surce énergétique; avec u sans prduits chimiques; etc. Il en résulte des risques nécessitant des mesures de préventin, puvant cncerner ntamment : les gestes, accidents et blessures; les bstacles et chutes; les électrcutins; la chaleur, le feu et les brûlures; les pussières et les prblèmes respiratires; l utilisatin de prduits et les intxicatins; en plus des prblèmes de stress. 1E Facteurs d intérêt pur s rienter vers cette prfessin Les spécialistes de la prfessin nt suligné particulièrement les attraits suivants : le gût de la créativité et de l ingénisité; le gût pur le travail manuel; le gût pur l explratin et pur la recherche; l attrait pur la matière et ses transfrmatins; le suci de la qualité du travail; le gût de cntribuer à la pérennité d un métier; l intérêt pur la science, pur l histire, pur l art; l attrait pur le travail autnme; l attrait pur l indépendance prfessinnelle; la pssibilité de vyager. 1F Évlutin technlgique Les métiers d art snt héritiers et prteurs de traditins et de ce fait cnsidérés peu sensibles à l évlutin technlgique. Cependant, il faut nter l accès à de nuvelles génératins d utils, de matériaux, d équipements et de techniques. Par exemple, le tailleur de pierre d aujurd hui purrait avir recurs à un équipement infrmatisé. Il faut nter aussi la généralisatin de l utilisatin d Internet et d applicatins lgicielles : pur la recherche et la cmmunicatin d infrmatins; pur la réalisatin de dessins, esquisses, maquettes, échantillns divers (mtifs, textures, etc.); pur le traitement de dnnées quantitatives, techniques u administratives. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 12

14 1G Perspectives Les spécialistes de la prfessin se snt entendus pur cnstater une cnjncture favrable dans le dmaine du patrimine, repsant ntamment sur une prise de cnscience générale sciale à l égard du patrimine, générant une demande cntinue sur le marché du travail. Les tendances favrisent actuellement une préférence marquée pur les matériaux nbles ainsi qu une perspective éclgique. Ces tendances snt dnc en harmnie avec la relatin à la matière et au matériau qui caractérise les métiers d art liés à l architecture et au bâtiment. 1H Accès à la prfessin On déplre l absence de prgrammes de frmatin fficiels et structurés menant à la prfessin. Les artistes, artisanes et artisans détenteurs d une telle frmatin l nt btenue hrs Québec. Il en résulte un cheminement qui s amrce habituellement par une frmatin prfessinnelle (Taille de pierre, Ébénisterie, un prgramme du secteur de la cnstructin) u par une frmatin technique (Techniques de métiers d art) suivie de pérides de frmatin sur le tas u en tutrat-caching u par le biais de frmatins curtes u de stages. Dans le cas de l ébénisterie, cette acquisitin du métier peut aussi se réaliser dans le cadre d un prgramme d apprentissage en milieu du travail relevant de la Cmmissin des partenaires du marché du travail. La frmatin au métier est jugée primrdiale pur permettre un dévelppement prfessinnel. Mais elle ne suffit pas. Il faut le passage par l explratin, l expérimentatin, l accmpagnement prfessinnel auprès d artisans d expérience et en situatins de chantier u de prjets pur atteindre le seuil de l autnmie prfessinnelle. L acceptatin du risque, c est-à-dire la prise en charge cmplète des cmmandes marque le passage à la phase du plein exercice de la prfessin. Chacun et chacune y va ensuite de ses chix stratégiques de carrière et d affaires. 1I Cnditins d embauche, rémunératin et hraire de travail Les artistes, artisanes et artisans en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment travaillent à leur cmpte et leur revenu dépend, en tut u en partie, de leur capacité d affaires, dans le libre marché des appels d ffres et sumissins. L btentin de certains cntrats peut exiger la détentin d une licence d entrepreneur émise par la Régie du Bâtiment. Une frmatin préventive en Sécurité sur les chantiers est aussi exigée pur les cntrats avec nécessité d accès aux chantiers régis seln la li R-20. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 13

15 1J Accessibilité pur les femmes Il n existe aucune restrictin limitant l accès des femmes aux métiers d art liés à l architecture et au bâtiment. 1K Impact envirnnemental L activité des artistes, artisanes et artisans en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment peut être génératrice de pussières, de rejets, de gravats, de résidus de prduits txiques. Il faut nter que les matières et matériaux transfrmés en métiers d art snt généralement des matières naturelles u brutes. Le milieu des métiers d art se mntre par ailleurs uvert aux pratiques de récupératin et de recyclage qui se dévelppent. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 14

16 2. DESCRIPTION DU TRAVAIL DE L ARTISTE, ARTISANE OU ARTISAN EN MÉTIERS D ART LIÉS À L ARCHITECTURE ET AU BÂTIMENT 2.1 Déterminatin des tâches et pératins Le tableau des tâches et pératins est présenté aux pages suivantes. Les tâches snt des actins qui permettent d illustrer des prduits u des résultats du travail. Les pératins renseignent, pur leur part, sur les étapes de réalisatin des tâches et snt reliées aux méthdes, techniques u habitudes de travail. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 15

17 TÂCHES OPÉRATIONS 1. Analyser une demande d interventin. 1.1 Identifier la demande u les attentes du client. 1.7 Cnsulter les surces dcumentaires et prfessinnelles. 1.2 Identifier la nature de l interventin envisagée. 1.8 Élabrer les scénaris d interventin. 1.3 Identifier les spécificités culturelles et physiques du bâtiment u lieu visé. 1.9 Évaluer les cûts et la durée des différentes slutins. 1.4 Vérifier les cnditins d accès au chantier Sumettre les scénaris au client. 1.5 Identifier les techniques et matériaux à cnsidérer. 1.6 Participer aux réunins et rencntres apprpriées. 2. Organiser la mise en œuvre d une d interventin. 2.1 Établir les cnditins du cntrat avec le client et les tiers et signer le cntrat. 2.7 S assurer de la dispnibilité des ressurces humaines requises. 2.2 Effectuer les démarches légales et règlementaires reliées à la réalisatin du prjet d interventin. 2.8 Préparer des échantillns u crquis. 2.3 Effectuer les recherches u explratins requises seln le cntexte. 2.9 Établir un échéancier de réalisatin. 2.4 Déterminer la séquence des interventins à pser Sumettre à l apprbatin du client. 2.5 S assurer de la dispnibilité des matériaux requis. 2.6 S assurer de la dispnibilité et du bn fnctinnement des équipements requis Prcéder à la préparatin matérielle d une interventin sur le bâtiment. Préparer l atelier si tut u une partie de l interventin y est effectuée. Ériger les installatins requises en chantier si tut u partie de l interventin y est effectuée. Préparer et acheminer le matériel et l équipement nécessaires. Réceptinner les matériaux sur le chantier, s il y a lieu. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 16

18 TÂCHES OPÉRATIONS 4.1 Analyser le cahier de charges, s il y a lieu. 4.2 Effectuer des recherches. 4.3 Effectuer des explratins cnceptuelles et visuelles. 4.4 Élabrer des esquisses, maquettes, prttypes. 4.5 Établir les paramètres techniques et esthétiques. 4.6 Sumettre au client. 4.8 Appliquer les techniques de transfrmatin et de travail apprpriées. 4. Prcéder à une créatin d bjet, d'œuvre u d'uvrage destiné à un bâtiment. 4.7 Effectuer des essais techniques. 4.8a Préparer la matière première. 4.8b Frmer le tut u les éléments. 4.8c Assembler les éléments s il y a lieu. 4.8d Préparer les bases et appliquer les enduits, laques et autres. 4.8e Dnner le fini recherché. 4.9 Cnditinner l œuvre u l uvrage, seln le cntexte S assurer de la satisfactin du client Dcumenter la créatin de l œuvre Ranger et nettyer la zne de travail. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 17

19 TÂCHES OPÉRATIONS 5.1 Cnditinner l bjet, l œuvre u l uvrage en vue de sn transprt. 5.2 Planifier l accueil sur le chantier. 5.3 Faire les démarches réglementaires et prfessinnelles pur accès et présence sur le chantier. 5.4 Transprter l œuvre et le matériel. 5.5 Sécuriser la zne de travail. 5.6 Vérifier l état de préparatin du lieu d installatin. 5. Prcéder à une installatin d bjet, d œuvre u d uvrage dans un bâtiment. 5.7 Appliquer les techniques de transfrmatin et de travail apprpriées. 5.7a Effectuer les dégagements. 5.7b Effectuer la mise en place. 5.7c (Prcéder seln le métier et le cas traité.) 5.7d Effectuer les cntrôles. 5.7e Effectuer la finitin recherchée. 5.8 S assurer de la satisfactin fficielle du client. 5.9 Ranger et nettyer la zne de travail. 6.1 Examiner l bjet, l œuvre u l uvrage. 6.2 Diagnstiquer le prblème à résudre. 6.3 Explrer les scénaris d interventin. 6.4 Démnter et transprter, s il y a lieu. 6.5 Établir un devis de réalisatin. 6.6 Sumettre au client. 6. Prcéder à une réparatin d bjet, d œuvre u d uvrage dans un bâtiment. 6.7 Dcumenter la réparatin. 6.8 Réunir les matériaux et équipements apprpriés. 6.9 Appliquer les techniques de transfrmatin et de travail apprpriées. 6.9a Effectuer le démntage et le curetage. 6.9b (Prcéder seln le métier et le cas traité.) 6.9c Cntrôler le résultat. 6.9d Dnner le fini recherché Livrer et installer s il y a lieu S assurer de la satisfactin fficielle du client Dégager la zne de travail. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 18

20 TÂCHES OPÉRATIONS 7.1 Examiner l bjet, l œuvre u l uvrage. 7.2 Diagnstiquer le prblème à résudre. 7.3 Cnsulter les ressurces dcumentaires et prfessinnelles. 7.4 Démnter et transprter s il y a lieu. 7.5 Explrer les scénaris d interventin. 7.6 Établir un devis de réalisatin. 7. Prcéder à une actin de restauratin d bjet, d œuvre u d uvrage. 7.7 Sumettre au maître d œuvre et au client. 7.8 Dcumenter l interventin. 7.9 Réunir les matériaux et équipements apprpriés Appliquer les techniques de transfrmatin et de travail apprpriées. 7.10a Effectuer le démntage et le curetage. 7.10b (Prcéder seln le métier et le cas traité.) 7.10c Cntrôler le résultat. 1.10d Dnner le fini recherché Livrer et installer s il y a lieu S assurer de la satisfactin fficielle du client Dégager la zne de travail Dépser la dcumentatin de l interventin auprès des centres et persnnes cncernés. 8. Élabrer un avis u une évaluatin sur des besins d interventin impliquant un métier d art en bâtiment. 8.1 Signer le cntrat de cnsultatin. 8.7 Rédiger un rapprt d expertise. 8.2 Dcumenter l état des lieux u de situatin. 8.3 Expliter la dcumentatin d épque u de style. 8.4 Répertrier les prblèmes à résudre. 8.5 Répertrier les slutins à envisager. 8.6 Élabrer un argumentaire. 9. Participer à des actins d animatin culturelle. 9.1 S engager dans des activités de prmtin u de visibilité auprès du grand public. 9.2 Prmuvir u cllabrer à la prmtin de prjets d animatin culturelle. 9.3 Animer des démnstratins. 9.4 Animer des ateliers prtes uvertes. 9.5 Diffuser de l infrmatin didactique. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 19

21 TÂCHES OPÉRATIONS 10. Administrer sn entreprise S acquitter des bligatins d enregistrement, de permis et de licence S acquitter des bligatins fiscales S acquitter des bligatins cmptables Faire la planificatin et le suivi financier et budgétaire Maintenir sn atelier, sn équipement et sn utillage en état de fnctinnement sécuritaire Diriger ses emplyés Se dter d utils administratifs. Traiter avec les furnisseurs. Traiter avec sa banque. Traiter avec ses clients. Traiter avec des ressurces prfessinnelles. Effectuer le suivi et la clôture des prjets Se dter d assurances et de prtectins en cas d accident u de maladie Assurer sa retraite. 11. Dévelpper sn entreprise 11.1 Réviser sn chix de statut et de fnctinnement d entreprise Se tenir infrmé de l évlutin des marchés Se tenir infrmé des nuveautés techniques et artistiques Réviser sn plan d affaires Réviser sn plan d acquisitin et d investissement Optimiser les relatins de travail au sein de l entreprise. Optimiser sn réseau de cllabratin. Optimiser la prmtin de sn ffre de services. Explrer les marchés. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 20

22 TÂCHES OPÉRATIONS 12. Assurer la gestin de sa carrière et le dévelppement de sn expertise Réviser ses chix de carrière u de pratique prfessinnelle Participer à des activités d assciatin prfessinnelle Réviser ses chix artistiques Explrer et slliciter les prgrammes de burses u de subventins Évaluer sa maîtrise technique Réviser et diffuser sn prtfli S infrmer des dévelppements qui surviennent dans sn champ d activités Assurer la pérennité du métier auprès d apprentis u de stagiaires Participer à des actins de frmatin cntinue Frmer des stagiaires, des apprentis, des étudiants, des cllègues. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 21

23 2.2 Infrmatin quantitative sur les tâches Les spécialistes nt été amenés à se prnncer sur l ccurrence, le temps de travail et le degré de difficulté relative à chacune des tâches. Le tableau suivant présente l infrmatin recueillie à cet égard. Les spécialistes se snt prnncés individuellement sur ces questins et les chiffres indiqués cnstituent des myennes de leurs estimatins. TÂCHES OCCURRENCE Parmi le grupe d artistes, artisans u artisanes en métiers d art fréquenté par chaque répndant, la prprtin myenne qui exécute chaque tâche est estimée à : TEMPS DE TRAVAIL Sur la péride des 3 derniers exercices financiers la prprtin myenne du temps de travail accrdée à chaque tâche est estimée à : DIFFICULTÉ Sur une échelle de difficulté à 4 niveaux, les répndants nt estimé cmme suit le degré de difficulté de chaque tâche : 1. Analyser une demande d interventin. 81% 9% Facile 2. Organiser la mise en œuvre d une interventin. 3. Prcéder à la préparatin matérielle d une interventin. 4. Prcéder à une créatin d bjet, d œuvre u d uvrage destiné à un bâtiment. 5. Prcéder à une installatin d bjet, d œuvre u d uvrage dans un bâtiment. 6. Prcéder à une réparatin d bjet, d œuvre u d uvrage lié à un bâtiment. 7. Prcéder à une actin de restauratin d bjet, d œuvre u d uvrage lié à un bâtiment. 8. Élabrer un avis u une évaluatin sur des besins d interventin impliquant un métier d art lié au bâtiment 9. Participer à une actin d animatin culturelle. 82% 7% Facile 92% 8% Facile 74% 21% Difficile 60% 6% Difficile 51% 6% Difficile 28% 21% Très difficile 30% 3% Difficile 23% 3% Très facile 10. Administrer sn entreprise. 69% 6% Difficile 11. Dévelpper sn entreprise. 50% 6% Difficile Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 22

24 12. Gérer sa carrière et le dévelppement de sn expertise. 62% 6% Très difficile 100% Cmmentaires additinnels au tableau précédent : Occurrence : (Pas de cmmentaires) Temps de travail cnsacré à chaque tâche : Suvent, les tâches 10 Administrer sn entreprise, 11 Dévelpper sn entreprise et 12 Gérer sa carrière et le dévelppement de sn expertise snt partiellement déléguées à une ressurce prfessinnelle u à un prche de la famille. Degré de difficulté : Les difficultés inhérentes aux tâches 3 Prcéder à une préparatin matérielle d une interventin, 4 Prcéder à une créatin d bjet, d œuvre u d uvrage destiné à un bâtiment, 6 Prcéder à une réparatin d bjet, d œuvre u d uvrage lié à un bâtiment snt traduites cmme des défis prfessinnels stimulants. La perceptin de très grande difficulté de la tâche 7 Prcéder à une actin de restauratin d bjet, d œuvre u d uvrage lié à un bâtiment tient aux cntraintes, nrmes, cnventins et de respnsabilité prfessinnelle dans lesquelles s exécutent les actins de restauratin. La perceptin de grande difficulté de la tâche 8 Élabrer un avis u une évaluatin sur des besins d interventin impliquant un métier d art lié au bâtiment tient à la crainte de s afficher cmme expert dans des situatins litigieuses et des pssibilités de mauvaises relatins ultérieures avec le milieu d affaires. La perceptin de très grande difficulté de la tâche 12 Gérer sa carrière et le dévelppement de sn expertise vient de la difficulté des cnditins de vie prfessinnelle en tant qu artiste, artisan u artisane en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment. Degré d imprtance Le degré d imprtance des tâches n a pas été exprimé de manière quantitative mais il a été exprimé en plénière lrs de l atelier. Tris tâches nt un rôle capital dans la réussite de l entreprise u du prfessinnel : La tâche 1 Analyser une demande d interventin et la tâche 2 Organiser la mise en œuvre nt un impact crucial sur le résultat financier de l entreprise et sur les cnditins de réalisatin des tâches 4, 5, 6, 7, 8. La tâche 11 Dévelpper sn entreprise et la tâche 12 Gérer sa carrière et le dévelppement de sn expertise nt un impact sur l ensemble dans la mesure ù elles cmprtent les chix stratégiques déterminants. Rapprt d analyse de prfessin (2012 validé 2013) Page 23

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC

IDENTIFICATION DU POSTE. N de l emploi : Contractuel. Intitulé du poste : Chargé de mission FC DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 34, Avenue Carnt - B.P. 185-63006 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FICHE DE POSTE IDENTIFICATION DU POSTE N de l empli : Cntractuel Intitulé du pste : Chargé de missin FC FILIERE

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur)

Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecole Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur Manager Entrepreneur) Répertire Natinal des Certificatins Prfessinnelles Résumé descriptif de la certificatin Intitulé Ingénieur diplômé de l Ecle Centrale de Lille, spécialité Génie Industriel et Entrepreneurial (Ingénieur

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION DIRECTION SYSTÈMES TECHNOLOGIQUES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 12 DÉCEMBRE 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION NO 14

Plus en détail

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues Obligatins des emplyeurs par seuils d effectifs de l entreprise Tutes entreprises cnfndues Affichages bligatires Déclaratin et cmmunicatin à caractère péridique : Déclaratins et cmmunicatins à caractère

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

Consultant Informatique, Monétique et Retail

Consultant Informatique, Monétique et Retail Cnsultant Infrmatique, Mnétique et Retail Marcel GOURLAY Le Pré Jan 35360 BOISGERVILLY 02 99 06 56 52 06 75 61 47 70 Marcel.gurlay@range.fr Mes capacités à travailler en équipe u en autnmie, une bnne faculté

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Pour l étude d un logiciel documentaire : o Mener une réflexion technique sur les ressources d un logiciel documentaire : Caractériser le logiciel

Pour l étude d un logiciel documentaire : o Mener une réflexion technique sur les ressources d un logiciel documentaire : Caractériser le logiciel IDENTIFICATION Intitulé de l Unité de frmatin : Biblithécaire - Frmatin Niveau d études : C & D technique et prfessinnelle Intitulé du curs : Infrmatique Réseaux Gestin Nmbre de crédits ECTS : dcumentaire

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA PHASE 1 DE DESCRIPTION DE L EXISTANT Avant-prps : Le terme «infrastructure» cuvre les vlets suivants : 1. Vlet applicatif, bases de dnnées, plates-frmes infrmatiques 2. Vlets

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB)

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB) Manuel Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin SP2_MA _ Date créatin : 23/09/08 Page 1 sur 8 Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin (STB) Ce dcument est un guide

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX PREAMBULE La présente charte a pur bjectif d'expser les principes essentiels devant dicter la cnduite prfessinnelle des furnisseurs

Plus en détail

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1 Cllque 07-05-2015 Rapprt de l'atelier 1 P.1 MON PLAN D'URGENCE COMMUNAL: À QUEL NIVEAU EN EST-IL ET COMMENT CONCRÈTEMENT LE FAIRE AVANCER? QUESTION 1: COMMENT ÉTABLIR UN ÉTAT DES LIEUX DE MON PLAN D URGENCE

Plus en détail

Annexe Conditions d hébergement

Annexe Conditions d hébergement Annexe Cnditins d hébergement 1 Avant-prps DENTALVIA-MEDILOR recurt, pur la furniture de sn service e.cdentist à ses Clients, à un hébergement agréé de dnnées de santé à caractère persnnel auprès de :

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Directin des cmmunicatins Mise à jur : 15 mai 2014 Entrée en vigueur : 13 janvier 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 3 2. CHAMPS D APPLICATION... 3 3. FONDEMENTS

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES

CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES Cnseil Natinal d Évaluatins de la Frmatin Prfessinnelle CONSEIL NATIONAL D ÉVALUATIONS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE APPEL D OFFRES ÉVALUATION DES PRATIQUES D INGENIERIE DE FORMATION EN ENTREPRISE ET

Plus en détail

SAP SAP ERP SAP ERP FINANCIALS

SAP SAP ERP SAP ERP FINANCIALS SAP SAP prpse une gamme cmplète d'applicatins d'entreprises et de slutins Business pur répndre à vs besins pératinnels en terme de gestin d'entreprise. Xerya intervient sur SAP ERP et SAP Business intelligence

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

I N A M I Institut National d Assurance Maladie-Invalidité

I N A M I Institut National d Assurance Maladie-Invalidité I N A M I Institut Natinal d Assurance Maladie-Invalidité Circulaire aux Offices de tarificatin Circ. OT 2011/023 Service des Sins de Santé Crrespndant: Blandine Divry Attaché Tél: 02/739 78 01 Fax: 02/739

Plus en détail

Communauté de Communes du Rhône aux Gorges de l'ardèche

Communauté de Communes du Rhône aux Gorges de l'ardèche Cmmunauté de Cmmunes du Rhône aux Grges de l'ardèche Prtcle pur l établissement d un réseau de distributin d eau ptable en vue de sn intégratin au réseau public. Prtcle validé par délibératin en Cnseil

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

Raymond Rivest, Consultant TI Automatisation et test performance, certification MSSS. Copyright 2014 - Raymond Rivest

Raymond Rivest, Consultant TI Automatisation et test performance, certification MSSS. Copyright 2014 - Raymond Rivest Raymnd Rivest, Cnsultant TI Autmatisatin et test perfrmance, certificatin MSSS Cpyright 2014 - Raymnd Rivest Cpyright 2014 - Raymnd Rivest Vus démarrez vtre cmmerce Vtre site est vtre publicité et une

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU

LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU LA GESTION DES RISQUES DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Présenté dans le cadre du prgramme QUEOPS-I du département d administratin de la santé de l Université de Mntréal Dcument préparé

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Description d une offre de formation

Description d une offre de formation Descriptin d une ffre de frmatin Date de mise à jur : 03/03/15 CONDUCTEUR DE LIGNE DE PRODUCTION EN INDUSTRIE ALIMENTAIRE (H/F) Identificatin interne (bligatire) cde HACORD :INALCL cde REM : 4512201 cncrdance

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

30 minutes. Business intelligence 07/05/2015. Maîtrisez votre futur en analysant vos données avec la Business Intelligence

30 minutes. Business intelligence 07/05/2015. Maîtrisez votre futur en analysant vos données avec la Business Intelligence 07/05/2015 Business intelligence Maîtrisez vtre futur en analysant vs dnnées avec la Business Intelligence 30 minutes POUR Sensibiliser Démystifier Démntrer Démarrer Références Questins 1 Vs attentes SONT

Plus en détail

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES Nvembre 2009 Table des matières Intrductin...1 1. Règles de cnfrmité...3

Plus en détail

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LA PROTECTION DES LOGICIELS CADRE LÉGISLATIF Li du 3 juillet 1985 : recnnaissance du lgiciel cmme œuvre de l esprit Directive cmmunautaire du 14

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

La direction de l Évaluation, études et prospectives

La direction de l Évaluation, études et prospectives Inspectin générale Directeur général adjint : Denis IMHOFF Adjintes : Agnès BACHELOT-JOURNET, directrice de l audit interne et Dcteur Claude DUCOS-MIERAL, directrice Évaluatins, études et prspectives Adresse

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE»

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CYCLE «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» CYCLE CYCLE : Le management de prjet «LE MANAGEMENT DE PROJET ; SAVOIRS FAIRE ET SAVOIR ETRE» METHODOLOGIE ET OUTILS PRATIQUES EN GESTION DE PROJET Du 27 juin au

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT COMMENT OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES PETITS ENTREPRENEURS PRIVÉS POUR AMÉLIORER L ACCÈS À L ASSAINISSEMENT DANS LES VILLES DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT 1 au 3 février 2012 Tchnda Tetuehaki Chargé des bues

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Scénario 2 : La promesse

Scénario 2 : La promesse Scénari 2 : La prmesse D enise est infirmière auxiliaire autrisée depuis 10 ans, Elle exerce dans une clinique externe d un grand hôpital général. Aujurd hui, elle est chargée de prendre sin d Amanda,

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50 Cmmuniqué de lancement : Sage 100 Scanfact Versin V15.50 Smmaire 1. Cntexte marché P2 2. Evlutin du mde de fnctinnement des entreprises P2 3. Principe & fnctins P3 4. Bénéfices P6 5. Date de dispnibilité

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture

ALL Arts, Lettres, Langues. Information Communication Culture Niveau : MASTER année Dmaine : Mentin : ALL Arts, Lettres, Langues Infrmatin Cmmunicatin Culture M2 Spécialité : Master 2 Recherche, «Cmmunicatin et médiatins» 120 ES Vlume hraire étudiant : 100 h 38 h

Plus en détail

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE Le présent accrd de service (ci-après l «accrd») est établi et cnvenu par Peples Trust Financial Ltd («PTF») et l agent de référence (dnt le nm figure sur le

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE N.B. : Le masculin est utilisé au sens générique; il désigne autant les femmes que les hmmes ARTICLE 1 OBJET 1. La Faculté de médecine de l

Plus en détail

Project Portfolio Management

Project Portfolio Management Revue Cmparative des Référentiels en Prtfli Management PMI & MP Tls&Tip Frum 15 28 Janvier Mars 2013 Kickff 2013 - Management de prjet 3D Prject Prtfli Management Prject Prtfli Management Revue Cmparative

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND

LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND LS - Quadra - Expert - OD 01/2012 LS - Quadra - Expert - OD 01/2012 Page 1/9 LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND ARTICLE 1 : OBJET Le présent Livret Service fait partie intégrante du Cntrat et ce cnfrmément

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAIRIE DE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Cde des Marchés Publics) MAINTENANCE ET ASSISTANCE INFORMATIQUE DES SYSTEMES

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

ENGAGEMENT À CONCLURE UN ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE

ENGAGEMENT À CONCLURE UN ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE ENGAGEMENT À CONCLURE UN ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS (QUÉBEC) ET L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS (FRANCE)

Plus en détail