Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique"

Transcription

1 Ontogénèse et régulation moléculaire Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique

2 Généralités Homme (homo-sapiens-sapiens) : dentition hétérodonte-diphyodonte Début dentition : 6 ème semaine de gestation Fin ondotogenèse : entre 18 et 25 ans par rhizagenèse et éruption des 3 èmes molaires (dents de sagesse)

3 Généralités Dents déciduales ou temporaires ou lactéales au nombre de 20 entre 6 mois et 6 ans En général éruption entre les 6 ème et 30 ème mois Ordre habituel : incisives 1 ères molaires canines 2 èmes molaires

4

5 Généralités Dents définitives au nombre de 32 : 8 incisives ( 2 par hémi-mâchoire) 4 canines ( 1 par hémi-mâchoire) 8 prémolaires ( 2 par hémi-mâchoire) 12 molaires ( 3 par hémi-mâchoire) 28 premières dents entre 6 et 12 ans : 4 premières molaires vers 6 ans (dents de six ans) les 8 incisives définitives (7ans) les 4 canines et 8 prémolaires (entre 9 et 11 ans) Les 4 deuxièmes molaires (dents de 12 ans) Les 4 troisièmes molaires entre 16 et 25 ans

6

7 Phylogénèse Dents n existent que chez les vertébrés Evolution parallèle à celle des crêtes neurales qui jouent un rôle majeur dans leur développement Dérive des odontes des vertébrés inférieurs

8

9 Evolution Les premières véritables dents, qui sont apparues en même temps que les mâchoires, étaient toutes de forme simple et homogène : la dentition était dite homodonte Plusieurs cycles de remplacement ce succédaient : polyphyodontie

10 Evolution Par la suite le nombre de dents a été réduit et des modifications de forme a permis l émergence d incisives, canines et molaire dentition hétérodonte Le nombre de cycles de remplacement s est réduit passant à une : diphyodontie voire même à la monophyodontie

11 Les trois feuillets (3 ème semaine)

12 Les trois feuillets

13

14

15 Les trois feuillets (3 ème semaine)

16

17

18 Développement des dents Dérivent de l ectoblaste, 6 ème semaine : formation du mur saillant en surface et du mur plongeant en profondeur. A la 7 ème semaine la partie inféro-interne du mur saillant donne la lame dentaire primitive. L ensemble a la forme d un fer à cheval.

19 6 ème semaine ectoblaste de la cavité buccale prolifère niveau mâchoires supérieure (maxillaire) et inférieure (mandibule) lame dentaire

20 Ectoblaste buccal Cellules de Lame dentaire : épaississement de l ectoderme (ou ectoblaste) buccal : 4 ou 5 assises cellulaires Ectomésenchyme

21 8 ème semaine lame dentaire donne les 10 bourgeons des dents de laits par maxillaire 20 ème semaine : apparaissent les 16 germes de la denture définitive par maxillaire

22 A partir de la lame dentaire les bourgeons dentaires pénètrent dans le mésoblaste : 10 bourgeons des dents de lait par mâchoire : d abord les bourgeons des incisives et des canines temporaires puis des molaires temporaires 2 ème et 3 ème mois bourgeons des dents définitives : - à partir du bourgeons de chaque dent temporaire sur versant lingual - à partir extension distale de la lame dentaire (molaires permanentes)

23 Stade de cupule dentaire : face profonde de chaque bourgeon se déprime colonisé par du mésoblaste vascularisé pour former la papille. La cupule comporte la gelée de l émail entre épithéliums dentaires externe et interne. Le mésoblaste autour forme le sac dentaire

24 L ébauche dentaire prend la forme d une cloche qui se détache de l ectoblaste. Les cellules mésoblastique au contact de l épithélium dentaire interne se différencient en odontoblastes

25 Les odontoblastes élaborent la prédentine qui se calcifie pour former la dentine ou l ivoire. Les odontoblastes sont refoulés vers le centre de la papille, mais laissent des prolongements dans la prédentine : les fibres de Tomes. Au cente de la papille : la pulpe dentaire L épithélium Interne, les Adamantoblastes forment l émail sous la forme de long cristaux à la surface de l ivoire. La forme de la jonction émail-ivoire forme de la dent

26 L émail est déposé d abord au niveau de l apex puis le dépôt progresse vers le collet (continu sur la couronne). Épaississement par de nouvelles couches. Les adamantoblastes sont refoulés vers l épithélium dentaire externe. A son contact ils dégénèrent (fine membrane : la cuticule dentaire). La cuticule sera éliminée progressivement après l éruption dentaire.

27 La zone d accolement des épithéliums interne et externe définit le collet et forme un repli qui s enfonce dans le mésoblaste : la gaine épithéliale de la racine La formation de la racine débute à la fin de la formation de la couronne

28 Les cellules mésoblastiques de la papille se différencient à son contact en odontoblastes qui produisent de la prédentine ivoire en continuité avec l ivoire de la couronne. Les cellules mésoblastiques du sac dentaire se différencient en cémentoblastes qui élaborent le cément

29 Eruption dentaire Le développement a lieu dans la mâchoire Déplacement à travers l os : résorption osseuse dans le sens de l éruption et dépôt osseux dans le fond des alvéoles nécessitant une action coordonnée des ostéoclastes et ostéoblastes Déplacement à travers les gencives

30 Le dépôt d ivoire réduit la papille à un canal contenant un tissu conjonctivo-vasculo-nerveux. Le tissu mésoblastique autour du cément est à l origine du ligament péri-dontique.

31 Patron dentaire Série méristique : incisives, canines, molaires (formes différentes) Différences morphologiques : Quantitatives Gradient de taille Gradient de forme Explique le patron dentaire (distribution spatiale caractéristique des différentes dents)

32 Deux théories du patron dentaire Théorie des gradients : Existence champ morphogénétique (morphogène dont la concentration varie en s éloignant de son point d émission Développement chaque dent en fonction position Théorie clonale : Existence de trois clones cellulaires incisives, canines, molaires (prédestinations différentes)

33 Régulation moléculaire Interaction entre l épithélium (ectoblaste de la cavité buccale) et l ectomésenchyme (population cellulaire hétérogène : mésoblastiques intra embryonnaires et dérivées des crêtes neurales) Dépend de facteurs liés à la dent ellemême mais aussi des autres régions de la tête

34 Régulation moléculaire Trois phénomènes essentiels : Croissances différentielles des territoires de la dent Migration des cellules les constituant Apoptose (mort cellulaire génétiquement contrôlée) A un stade donné de la dent : Zone avec une activité mitotique intense Zone avec une prolifération cellulaire moindre ou nulle Zone apoptotique

35 Régulation moléculaire La régulation porte sur l interaction épithélium / ectomésenchyme : Activité mitotique Différenciation Apoptose Quels sont les gènes et les molécules impliqués?

36 Régulation moléculaire Facteurs de transcription ADN Oncogènes (proto-oncogènes) contrôle des mitoses Facteurs de croissance division, migration et différenciation Protéines matricielles de la MEC division, migration, adhésion et différenciation

37 Facteurs de transcription Gènes Msx (Muscle segment homeobox) : 1 à 3 Msx-1 et Msx-2 histomorphogénèse dentaire et cytodifférenciation Mutation de Msx-1 humain agénésie 2 ème prémolaire et 3 ème molaire Gènes Dlx (Distal-less homeobox) : 1 à 6 Dlx-1 et Dlx-2 dans le processus maxillaire et mandibulaire Gènes Pitx (Pituitary homeobox) : 1 à 3 Pitx-2 épithélium odontogène Gènes Pax : 1 à 9 Pax-9 dans le mésenchyme dès les premiers stades Gènes Barx : 1 et 2 Barx-1 que dans la partie postérieure du premier arc branchial (mésenchyme des molaires) Gènes Lef-1(Lymphoid enhancer-binding factor-1)

38 Stimulation de la prolifération cellulaire Msx-1 (cellules mésenchymateuses) Facteurs de croissances (TGF, EGF, FGF) Hormone de croissance : GH Syndécane et ténascine

39 Facteurs favorisant la migration cellulaire Facteurs de croissance Laminine Ténascine Fibronectine

40 Apoptose Favorisée par le facteur de croissance BMP-4 Inhibée par les FGFs et l EGF

41 Facteurs favorisant l adhésion cellulaire Laminine et ténascine Syndécane, fibronectine et cadhérine

42 Ectoblaste buccal -Syndécane (proéoglycanne) : exprimé dans l ectoblaste et le mésenchyme -EGF (facteur de croissance épidermique), FGF 8, NGF (facteur de croissance nerveuse), son récepteur TrkA, BMP4 : dans l ectoblaste -Six facteurs de transcription sont exprimés : Lef-1 et Tcf-1 (à domaine High Mobility Group) Msx-1, Msx-2, Pitx-2 et Pax-9 (gènes homéotiques) : Pitx-2, Lef-1 et Msx-2 dans territoires présomptifs de l épithélium Msx-1 et Pax-9, dans l ectomésenchyme Cellules de Ectomésenchyme Barx-1 dans le mésenchyme entourant la région molaire

43 - Le syndécane dans l épithélium et le mésenchyme -La ténascine, capable de se lier au syndécane apparait dans le mésenchyme condensation dans le mésenchyme - dans les cellules épithéliales du bourgeon : EGF et son récepteur - Le TGF bêta-1 présent dans le bourgeon précoce puis dans l ectomésenchyme condensé : régule la prolifération cellulaire et l expression de la ténascine et du syndécane condensation du mésenchyme Fibronectine et collagène de type III dans le mésenchyme -L expression de Lef-1 passe de l épithélium dans le mésenchyme Complémentarité d action entre les gènes homéotiques Dlx-1, Pax-9 et Msx-1 exprimés dans l ectomésenchyme condensé et les gènes à homéodomaines Dlx- 2, Msx-2 et Pitx-2 exprimés dans l épithélium

44 Plusieurs composants de la MEC localisés dans la papille : ténascine, fibronectine, laminine et syndécane Un certain nombre de facteurs de croissance dans les deux composants dentaires et des récepteurs à l EGF : NGF dans l épithélium dentaire et certaines région de la papille; Le TGF bêta-1 présent dans la gelée de l émail : régule la prolifération cellulaire et l expression de la ténascine et du syndécane

45 La membrane basale est probablement nécessaire à la différenciation en odontoblastes. En Microscopie électronique du matériel fibrillaire et granulaire est orienté perpendiculairement à cette basale. La basale produite par l épithélium et le mésenchyme est composée de laminine, nidogène/entactine et collagène IV ainsi que de fibronectine et ténascine Lors de la différenciation ontoblastique : la quantité de ténascine et de fibronectine augmente dans les fibrilles d ancrage de la basale expression transitoire du proto-oncogène c-fos Msx-1, Msx-2, Dlx-1 et Dlx-2 exprimés pendant la différenciation Barx-1 sous-régulé

46 En sécrétant la prédentine les odontoblastes induisent la différenciation améloblastique Dlx-1 et Dlx-2 sont exprimés durant la différenciation améloblastique tandis que Pitx-2 est sous-régulé

Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique

Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique Ontogénèse et régulation moléculaire Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique Généralités Homme (homo-sapiens-sapiens) : dentition hétérodonte-diphyodonte Début dentition : 6 ème semaine

Plus en détail

Histologie Etude des tissus. Chapitre 6 : La dent. Professeur Daniel SEIGNEURIN

Histologie Etude des tissus. Chapitre 6 : La dent. Professeur Daniel SEIGNEURIN Histologie Etude des tissus Chapitre 6 : La dent Professeur Daniel SEIGNEURIN MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Généralités Implantation disposées

Plus en détail

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU UE Odontologie Chapitre 3 : Anatomie dentaire Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan A- L organe

Plus en détail

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se Elle comprend plusieurs phases: 1/ la phase d initiation : au cours de cette phase sont déterminées

Plus en détail

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet.

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet. ANATOMIE DENTAIRE LES DENTS PERMANENTES Caractères généraux Chaque dent est constituée de 2 parties principales. - Une partie visible, au niveau de la cavité buccale, plus ou moins massive, la couronne

Plus en détail

UE MCF Goldsmith L'éruption dentaire

UE MCF Goldsmith L'éruption dentaire UE MCF Goldsmith L'éruption dentaire Eruption dentaire: processus de croissance complexe qui implique les dents et les tissus environnants. C est un événement post-natal : dans les mois ou les années après

Plus en détail

TUTORAT UE Spé Odontologie 2010-2011 Morphogénèse cranio-faciale CONCOURS BLANC n 2 la 21/04/2011

TUTORAT UE Spé Odontologie 2010-2011 Morphogénèse cranio-faciale CONCOURS BLANC n 2 la 21/04/2011 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE Spé Odontologie 2010-2011 Morphogénèse cranio-faciale CONCOURS BLANC n 2 la 21/04/2011 Séance préparée par Les tuteurs Odontologie. Noircir sur la feuille de réponse jointe

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

La formation de la racine dentaire

La formation de la racine dentaire La formation de la racine dentaire ou radiculogenèse ou rhizagenèse Concerne les dents temporaires et permanentes. La formation de la racine dentaire commence lorsque l amélogenèse de la couronne est terminée.

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

TUTORAT UE spé MCF CORRECTION Concours 2012-2013

TUTORAT UE spé MCF CORRECTION Concours 2012-2013 TUTORAT UE spé MCF CORRECTION Concours 2012-2013 réalisée par les tuteurs, non contrôlée par les professeurs de l'ue NON OFFICIELLE QCM n 1 : A, B, D, E L homéocode odontogénique regroupe 4 principaux

Plus en détail

Physiologie des Dents Permanentes Immatures

Physiologie des Dents Permanentes Immatures Physiologie des Dents Permanentes Immatures 1 Odontologie Pédiatrique D 1 Dr MOULIS Une dent est Immature tant que la Jonction cémento-dentinaire apicale n est pas en place. 3 4 ans après éruption de la

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

Bonjour à tous, je suis le professeur Sandrine Lorimier de l université de Reims Champagne Ardenne. Lors des cours précédents, vous avez appris

Bonjour à tous, je suis le professeur Sandrine Lorimier de l université de Reims Champagne Ardenne. Lors des cours précédents, vous avez appris Bonjour à tous, je suis le professeur Sandrine Lorimier de l université de Reims Champagne Ardenne. Lors des cours précédents, vous avez appris comment les tissus de la couronne dentaire, émail, dentine,

Plus en détail

L Odontogenèse Aspects morphologiques

L Odontogenèse Aspects morphologiques Morphogenèse Cranio-faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie - Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2015-2016 L Odontogenèse Aspects morphologiques Dr NB THEBAUD Maître de Conférences

Plus en détail

TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 6 Semaine du 20/04/2015

TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 6 Semaine du 20/04/2015 TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 6 Semaine du 20/04/2015 Eruption dentaire et rhizagenèse Régulation et interactions moléculaires de l odontogenèse Pr Goldsmith et Pr Cuisinier Séance préparée par Madiana

Plus en détail

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale,

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, LES «ANNEXES» DE LA CAVITE ORALE La Langue La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, occupe l espace dans cette cavité orale, dans la concavité de l arche mandibulaire,

Plus en détail

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

Les tissus minéralisés

Les tissus minéralisés Banque Agro-Véto A - 0114 BIOLOGIE Epreuve B Durée : 3 heures 30 minutes L usage d abaques, de tables, de calculatrice et de tout instrument électronique susceptible de permettre au candidat d accéder

Plus en détail

Aspects morphologiques de l odontogenèse

Aspects morphologiques de l odontogenèse Aspects morphologiques de l odontogenèse Pour donner des soins adaptés et de qualité on ne peut pas se limiter à connaître uniquement les pathologies carieuses et parodontales qui sont infectieuses. On

Plus en détail

L éruption dentaire. Morphogenèse Cranio Faciale et Odontogenèse. UE Spécifique Odontologie Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2012 2013

L éruption dentaire. Morphogenèse Cranio Faciale et Odontogenèse. UE Spécifique Odontologie Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2012 2013 Morphogenèse Cranio Faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2012 2013 L éruption dentaire Dr Vincent Meuric Maître de Conférences Praticien Hospitalier

Plus en détail

ANALGESIE EN ODONTOLOGIE

ANALGESIE EN ODONTOLOGIE ANALGESIE EN ODONTOLOGIE GENERALITES SUR L ANESTHESIE L anesthésie est le premier temps de toute intervention odontologique. Elle permet de supprimer la sensibilité. L anesthésie permet une amélioration

Plus en détail

LES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE LA CARCINOGENÈSE

LES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE LA CARCINOGENÈSE LES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE LA CARCINOGENÈSE TOUT D ABORD UN PETIT HISTORIQUE 1910: Peyton ROUS découvre le virus qui porte son nom 1976: les oncogènes de certains virus ont une contrepartie cellulaire

Plus en détail

TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-faciale Séance n 6 Semaine du 28/04/2014

TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-faciale Séance n 6 Semaine du 28/04/2014 TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-faciale Séance n 6 Semaine du 28/04/2014 Amélogenèse et Dentinogenèse Pr. Cuisinier Séance préparée par Julia PIQUEMAL et Cédric ALANDE (ATM²) QCM n 1 : Généralité

Plus en détail

Sommaire. La médecine dentaire du cheval...10. Les dents du cheval...12. Développement et fonction des dents et des structures environnantes...

Sommaire. La médecine dentaire du cheval...10. Les dents du cheval...12. Développement et fonction des dents et des structures environnantes... Sommaire 1 2 3 La médecine dentaire du cheval...................10 Les dents du cheval............................12 Quelles sont les dents que possède le cheval?..........................12 Quelles sont

Plus en détail

TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-Faciale Séance n 3 Semaine du 31/03/2014

TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-Faciale Séance n 3 Semaine du 31/03/2014 TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-Faciale Séance n 3 Semaine du 31/03/2014 Origine et devenir des cellules des crêtes neurales Séance préparée par PIQUEMAL Julia et ALANDE Cédric (ATM²) QCM

Plus en détail

Table des Matières. ChapitreI. La langue et la gustation... 4. A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5

Table des Matières. ChapitreI. La langue et la gustation... 4. A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5 LE GOUT Table des Matières ChapitreI. La langue et la gustation... 4 A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5 ChapitreII. LA DENTITION... 7 ChapitreIII. LES GLANDES SALIVAIRES...9 ChapitreIV.

Plus en détail

Dents et Hygiène dentaire

Dents et Hygiène dentaire Dents et Hygiène dentaire Compétences : - Connaître les fondements d une hygiène dentaire. - Savoir qu il y a succession de deux dentitions. - Avoir compris et retenu quelques caractéristiques du fonctionnement

Plus en détail

Incisive centrale maxillaire permanente

Incisive centrale maxillaire permanente Incisive centrale maxillaire permanente Fig.1 : Coupe mésio-distale, vue vestibulaire de 21 Noter l épaisseur d émail M et D, le noyau dentinaire et la pulpe dentaire dans sa cavité simple (pas de séparation

Plus en détail

Morphologie Comparée des Dents Humaines

Morphologie Comparée des Dents Humaines ACADEMIE d AIX-MARSEILLE Université de la Méditerranée Morphologie Comparée des Dents Humaines POLYCOPIE P2 Faculté d Odontologie de MARSEILLE Sébastien BRUN, Sylva RAFFO, Jean-pierre PROUST Morphologie

Plus en détail

Dents et Hygiène dentaire

Dents et Hygiène dentaire Dents et Hygiène dentaire Compétences : - Connaître les fondements d une hygiène dentaire. - Savoir qu il y a succession de deux dentitions. - Avoir compris et retenu quelques caractéristiques du fonctionnement

Plus en détail

L amélogénèse Dr Cuisinier

L amélogénèse Dr Cuisinier L amélogénèse Dr Cuisinier Lorsque la première couche de dentine est formée l'email se forme. L'amélogénèse est la synthèse et la sécrétion des molécules de la matrice de l'émail, la minéralisation de

Plus en détail

O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE

O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE Page 1 of 8 O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE Page n 1 / 2 1) Sélectionnez l'enchaînement correct qui classe les tissus dentaires du plus au moins minéralisé : L'émail - le cément - la

Plus en détail

Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012

Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012 TUTORAT UE SPE 2011-2012 MCF Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012 QCM n 1 : A propos du biofilm : Morphogénèse cranio-faciale (29 QCMS) Séance préparée par l ensemble des tuteurs de MCF. a. Les biofilms

Plus en détail

Chez l Homme, la douleur est engendrée par la stimulation de :

Chez l Homme, la douleur est engendrée par la stimulation de : Mécanismes de la sensibilité pulpaire et dentinaire Chez l Homme, la douleur est engendrée par la stimulation de : L émail avec : du chaud du froid La dentine avec : du chaud du froid des stimulations

Plus en détail

Chapitre 2: La den/nogenèse

Chapitre 2: La den/nogenèse Morphogenèse Cranio- faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie - Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2013-2014 Chapitre 2: La den/nogenèse Généralités Objec/f du cours : Fournir des

Plus en détail

1/Nous verrons dans un premier temps les différents outils qui ont permis de déterminer les molécules de signalisation et les facteurs de

1/Nous verrons dans un premier temps les différents outils qui ont permis de déterminer les molécules de signalisation et les facteurs de 1/Nous verrons dans un premier temps les différents outils qui ont permis de déterminer les molécules de signalisation et les facteurs de transcription. Ces molécules et facteurs interviennent dans ce

Plus en détail

LA DENTITION BASSOM.FRANCOISE.ACADEMIE.DE.LILLE

LA DENTITION BASSOM.FRANCOISE.ACADEMIE.DE.LILLE LA DENTITION Objectifs BAC PRO + Certification BEP Etre capable d annoter le schéma d une dent Etre capable d indiquer l ordre chronologique d apparition des dents (dentition temporaire, dentition définitive)

Plus en détail

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie intra buccale : méthode de réalisation. Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie numérique est un formidable outil de communication pour nos patients

Plus en détail

Lésions des mâchoires

Lésions des mâchoires Lésions des mâchoires lésions osseuses lésions salivaires lésions odontogènes (et autres kystes) kystes acquis kystes congénitaux tumeurs bénignes (et/ou hamartomes) tumeurs malignes Lésions osseuses lésions

Plus en détail

L amélogénèse. Chronologie de l amélogenèse. Organe de l'émail

L amélogénèse. Chronologie de l amélogenèse. Organe de l'émail L amélogénèse Lorsque la première couche de dentine est formée, l'email se forme. L'amélogénèse est la synthèse et la sécrétion des molécules de la matrice de l'émail, la minéralisation de cette matrice

Plus en détail

PREVALENCE DES INCLUSIONS ET RETENTIONS DENTAIRES DANS UNE POPULATION NOIRE SENEGALAISE. THESE DE 2 EME CYCLE. PRESENTEE ET SOUTENUE PAR MARYAM SARR

PREVALENCE DES INCLUSIONS ET RETENTIONS DENTAIRES DANS UNE POPULATION NOIRE SENEGALAISE. THESE DE 2 EME CYCLE. PRESENTEE ET SOUTENUE PAR MARYAM SARR PREVALENCE DES INCLUSIONS ET RETENTIONS DENTAIRES DANS UNE POPULATION NOIRE SENEGALAISE. THESE DE 2 EME CYCLE. PRESENTEE ET SOUTENUE PAR MARYAM SARR INTRODUCTION...3 PREMIERE PARTIE : RAPPELS SUR LES INCLUSIONS

Plus en détail

Documents de Travaux Dirigés

Documents de Travaux Dirigés Documents de Travaux Dirigés TD1 : TECHNIQUES UTILISEES EN BIOLOGIE DU DEVELOPPEMENT (1 ère partie) I) Techniques de microscopie 1) Analyse de la morphologique externe La figure ci-dessous représente des

Plus en détail

La différenciation cellulaire

La différenciation cellulaire La différenciation cellulaire Définitions Différenciation cellulaire : Processus par lequel une cellule peu ou pas différenciée acquiert les caractéristiques d un type cellulaire sur le plan morphologique

Plus en détail

Organogenèse des membres

Organogenèse des membres CAPES 2006-2007 Organogenèse des membres cours: Christine Laclef I. Formation du bourgeon de membre de vertébré A-Organisation des membres chez les vertébrés B- Morphogenèse du membre de vertébré C- Spécification

Plus en détail

LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT :

LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT : UE 2 : La cellule et les tissus LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT : Gastrulation et embryon tridermique PACES ANNEE UNIVERSITAIRE 2012-2013 ENSEIGNANT : Docteur M.L. MARTIN NEGRIER La gastrulation, l embryon

Plus en détail

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF.

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF. LA DIGESTION Les aliments ingérés ne peuvent être utilisés tels quels par l organisme. Ils doivent être simplifiés par l appareil digestif en nutriments assimilables, et ce au cours de la digestion. Digestion

Plus en détail

LES JONCTIONS D ANCRAGE

LES JONCTIONS D ANCRAGE LES JONCTIONS D ANCRAGE 1. Généralités Liées au cytosquelette (microfilaments, filaments intermédiaires= FI). Connexion entre les cellules. Connexion à la matrice extracellulaire. transmission des forces

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décision du 2 juillet 2015 de l Union nationale des caisses d assurance maladie relative

Plus en détail

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL***

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL*** Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 85 Séance de travail Mercredi 7 février 2001 Nouvelles stratégies thérapeutiques expérimentales dans la régénération osseuse et cartilagineuse Jean-Michel SAUTIER*,

Plus en détail

UE n 8 Spé Odontologie Conférence n 2

UE n 8 Spé Odontologie Conférence n 2 Tutorat de Révision Campus Santé de Rennes 1 2 Avenue du Professeur Léon Bernard 35043 Rennes cedex Tél : 02 23 23 45 48 Année Universitaire 2010/2011 PAES UE n 8 Spé Odontologie Conférence n 2 Ce questionnaire

Plus en détail

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle 1. Historique de la biologie : Les premières cellules eucaryotes sont apparues il y a 3 milliards d années. Les premiers Homo Sapiens apparaissent

Plus en détail

SOLIDAIRE CÔTÉ social.

SOLIDAIRE CÔTÉ social. L e s G U I d e s P R É V e n t I O n PERFORMANTE CÔTÉ santé SOLIDAIRE CÔTÉ social. Il est actuellement admis que seules 3 % des personnes âgées conservent une denture saine. Il s agit d un véritable constat

Plus en détail

Mécanismes Généraux et bases de l organogenèse

Mécanismes Généraux et bases de l organogenèse Mécanismes Généraux et bases de l organogenèse 1. Introduction 2. Le calendrier du développement 3. La période embryonnaire 4. La période foetale 5. Le devenir des feuillets embryonnaires Les dérivées

Plus en détail

TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 2 Semaine du 16/03/2015

TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 2 Semaine du 16/03/2015 TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 2 Semaine du 16/03/2015 Anatomie & Biofilms Dr Egéa & Dr Michailesco Séance préparée par Madiana DAVIDAS & Julia PIQUEMAL QCM n 1 : Concernant le biofilm dentaire, choisir

Plus en détail

TP1. Morphologie comparée des téguments et des phanères de Vertébrés. HLBE Les Métazoaires 2 Contact: pierre-

TP1. Morphologie comparée des téguments et des phanères de Vertébrés. HLBE Les Métazoaires 2 Contact: pierre- TP1. Morphologie comparée des téguments et des phanères de Vertébrés HLBE 501 - Les Métazoaires 2 Contact: pierre- henri.fabre@umontpellier.fr LA PHYLOGENIE DES VERTÉBRÉS CYCLOSTOMES CHONDRICHTHYENS ACTINOPTERYGIENS

Plus en détail

Indices en épidémiologie dentaire

Indices en épidémiologie dentaire Indices en épidémiologie dentaire 1. OBJECTIFS DE LA PRISE DES INDICES Lorsqu on veut évaluer l état de santé buccodentaire d une population, d un groupe d individus ou même d individus, il est indispensable

Plus en détail

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux 1 PUYd ISSOLUD (Fontaine de Loulié) Étude des dents humaines en provenance des fouilles d Antoine LaurentBruzy aux musées de Vayrac et de Martel par JeanClaude VergerPratoucy (*) Ces restes, assez hétéroclites,

Plus en détail

LES MAMMIFERES. Groupe des amnios, avec présence pour certains d une annexe embryonnaire

LES MAMMIFERES. Groupe des amnios, avec présence pour certains d une annexe embryonnaire LES MAMMIFERES Groupe des amnios, avec présence pour certains d une annexe embryonnaire Introduction - Groupe monophylétique - Présence de poils, de mamelles, - 3 groupes avec des particularités au niveau

Plus en détail

Folliculogenèse. G. JOUVE 22/01/15 UE BDR M1- Université Rennes 1

Folliculogenèse. G. JOUVE 22/01/15 UE BDR M1- Université Rennes 1 Folliculogenèse G. JOUVE 22/01/15 UE BDR M1- Université Rennes 1 Tractus génital féminin : anatomie Tractus génital féminin : fonctions Ovaires : Ovogenèse/Folliculogenèse Trompes de Fallope : fécondation

Plus en détail

RACINES. (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus)

RACINES. (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus) RACINES (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus) Les dents sont constituées, comme les plantes, de racines invisibles à l'œil

Plus en détail

Figure 3-4 Fonction du nucléole dans la synthèse des ribosomes.

Figure 3-4 Fonction du nucléole dans la synthèse des ribosomes. III.1.6 Le Nucléole Ce sont des structures fibrillaires sphériques denses du noyau interphasique et prophasique des organismes supérieurs. Les nucléoles qui sont le site de formation des ribosomes fixent

Plus en détail

TROISIEME SEMAINE DU DEVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE: LA GASTRULATION

TROISIEME SEMAINE DU DEVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE: LA GASTRULATION TROISIEME SEMAINE DU DEVELOPPEMENT EMBRYONNAIRE: LA GASTRULATION Manuel MARK, Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire Université Louis Pasteur et Hôpital Universitaire de Strasbourg

Plus en détail

MEMOIRE DE FIN D ETUDE POUR L OBTENTION DU DIPLOME DE DOCTEUR EN MEDECINE DENTAIRE. Thème :

MEMOIRE DE FIN D ETUDE POUR L OBTENTION DU DIPLOME DE DOCTEUR EN MEDECINE DENTAIRE. Thème : الجمهورية الجسائرية الديمقراطية الشعثية République Algérienne Démocratique et Populaire MIISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID FACULTE DE MEDECINE

Plus en détail

Chapitre 4 Cycle cellulaire. Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases :

Chapitre 4 Cycle cellulaire. Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases : SYNTHESE Chapitre 4 Cycle cellulaire Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases : G1 : phase de croissance cellulaire et d activités métaboliques normales. S : phase

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

La beauté d un sourire en santé. Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel.

La beauté d un sourire en santé. Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel. La beauté d un sourire en santé Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel. Pourquoi se préoccuper de la perte de dents? Lorsqu on s imagine perdre nos dents, la

Plus en détail

La troisième semaine de développement

La troisième semaine de développement La troisième semaine de développement La 3 ème semaine du développement embryonnaire est marquée par 2 évènements majeurs : - La gastrulation proprement dite qui aboutit à la formation d un embryon tridermique;

Plus en détail

concomitante aux formations de la racine, de l os alvéolaire, du cément et du ligament parodontal

concomitante aux formations de la racine, de l os alvéolaire, du cément et du ligament parodontal Tess & Mary. (et on vous dit une derniere fois merdemerdemerde) L ERUPTION DENTAIRE concomitante aux formations de la racine, de l os alvéolaire, du cément et du ligament parodontal I. INTRODUCTION L éruption

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

Radio Anatomie Dentaire Généralités

Radio Anatomie Dentaire Généralités BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Radio Anatomie Dentaire Généralités TP 1 Marc Hermans Maître de conférence ULB 1 Présenté le 18/09/14 2 Anatomie Radiographique Normale Basée

Plus en détail

Ostéologie crânio-faciale.

Ostéologie crânio-faciale. Ostéologie crânio-faciale. Introduction : Le massif crânio-facial est composé de 22 os soudés, unis les uns aux autres par des sutures de type fibreuses. Huit 08 os constituent le crâne et 14 pour la face

Plus en détail

La denture du chien. Le jugement des dents chez le Schipperke

La denture du chien. Le jugement des dents chez le Schipperke 1 La denture du chien Le jugement des dents chez le Schipperke par Dr. R. Pollet La denture d un animal est l ensemble de ses dents. Les dents se trouvent dans la cavité buccale (la bouche ou la gueule),

Plus en détail

CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE

CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE III.1 LE NOYAU INTERPHASIQUE III.1. 1 STRUCTURE L organite le plus proéminent de la cellule est le noyau. Il est le centre vital de la cellule.

Plus en détail

Modèle cellulaire du DNID: la cellule B

Modèle cellulaire du DNID: la cellule B Modèle cellulaire du DNID: la cellule B L étude des conséquences du diabète NID à l échelle cellulaire se concentre bien entendu sur les atteintes subies par les cellules B pancréatiques à l origine de

Plus en détail

LES TRANSPOSITIONS DENTAIRES EN ORTHOPEDIE DENTO-FACIALE

LES TRANSPOSITIONS DENTAIRES EN ORTHOPEDIE DENTO-FACIALE UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année 2005 Thèse n 21 LES TRANSPOSITIONS DENTAIRES EN ORTHOPEDIE DENTO-FACIALE THESE POUR LE DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE

Plus en détail

EVOLUTION DES DIFFERENTES TECHNIQUES DE CORRECTION DE LA MESIOVERSION DE LA CANINE DU SHETLAND

EVOLUTION DES DIFFERENTES TECHNIQUES DE CORRECTION DE LA MESIOVERSION DE LA CANINE DU SHETLAND EVOLUTION DES DIFFERENTES TECHNIQUES DE CORRECTION DE LA MESIOVERSION DE LA CANINE DU SHETLAND 2 TABLE DES MATIERES TABLE DES ILLUSTRATIONS..p8 INTRODUCTION...p11 1 ère PARTIE : Généralités... p12 I) Présentation

Plus en détail

Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires.

Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires. (Jean-Louis Ainardi, février 2012) ARTICLE N 1: Nous savons, maintenant, ce que les juges entendent par DCC. Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires.

Plus en détail

INDICE CAO ET FRÉQUENCE GLOBALE DE LA CARIE DENTAIRE AU CABINET DENTAIRE DU CENTRE DE SANTÉ DE RÉFÉRENCE DE KITA. Monsieur Famakan DIAKITE

INDICE CAO ET FRÉQUENCE GLOBALE DE LA CARIE DENTAIRE AU CABINET DENTAIRE DU CENTRE DE SANTÉ DE RÉFÉRENCE DE KITA. Monsieur Famakan DIAKITE MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE SUPERIEUR ET DE LA REPUBLIQUE DU MALI UN PEUPLE UN BUT - UNE FOI RECHERCHE SCIENTIFIQUE **************** ***************** FACULTE DE MEDECINE, PHARMACIE ET D ODONTO

Plus en détail

DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES. Delphine Maret 11/03/2010

DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES. Delphine Maret 11/03/2010 DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES Delphine Maret 11/03/2010 I. Dent en anthropologie Organe dentaire : potentiel d investigation Constituée des tissus les plus durs de l organisme Témoin

Plus en détail

CROISSANCE et MATURATION ÂGE DENTAIRE

CROISSANCE et MATURATION ÂGE DENTAIRE D1 LA MATURATION DE L ENFANTL Première partie CROISSANCE et MATURATION ÂGE DENTAIRE Dr M. CROCQUET MCU-PH ODF PLAN I Croissance staturale et pondérale 1.1 Croissance staturale 1.2 Croissance pondérale

Plus en détail

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES S. REGRAGUI : Professeur Assistant d' ODF F. ZAOUI : Professeur d' ODF E. AALLOULA

Plus en détail

Organogenèse : Des membres Du tube cardiaque primitif, TCP Du système urinaire

Organogenèse : Des membres Du tube cardiaque primitif, TCP Du système urinaire Organogenèse : Des membres Du tube cardiaque primitif, TCP Du système urinaire Human Embryo Carnegie Stage 15 Week 5 Ebauche cardiaque Ebauches des membres Image internet La mise en place des membres Embryons

Plus en détail

Histoire naturelle des cancers de l ovaire

Histoire naturelle des cancers de l ovaire Histoire naturelle des cancers de l ovaire A Rafii E Mery Journée Régionale de Cancérologie Gynécologique et Sénologique 08/06/07 Tissu normal Prédisposition génétique Facteurs environnementaux PREVENTION

Plus en détail

L adhérence cellulaire

L adhérence cellulaire UE2 : Biologie cellulaire Migration cellulaire, domiciliation et cancer Chapitre 2 : L adhérence cellulaire Pierre CAVAILLES Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

POILS ET CHEVEUX. Un phanère est une production protectrice apparente de l épiderme des vertébré (poils, plume, ongles, griffes,

POILS ET CHEVEUX. Un phanère est une production protectrice apparente de l épiderme des vertébré (poils, plume, ongles, griffes, POILS ET CHEVEUX Un phanère est une production protectrice apparente de l épiderme des vertébré (poils, plume, ongles, griffes, sabots ) CARACTERISTIQUES MORPHOLOGIQUES DES POILS ET DES CHEVEUX Les cheveux

Plus en détail

Chapitre 8 : Evolution des somites : Formation du squelette et des muscles Table des matières

Chapitre 8 : Evolution des somites : Formation du squelette et des muscles Table des matières Chapitre 8 : Evolution des somites : Formation du squelette et des muscles Table des matières 2014 Introduction 0 1. ÉVOLUTION DES SOMITES 0 1.1. Au cours de la troisième semaine 0 1.2. Au cours de la

Plus en détail

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37 INTRODUCTION... 7 Comprendre son enfant par le langage des dents... 7 La bouche : un théâtre qui révèle des secrets... 7 Une dent, une phase... 7 Avertissement... 9 Comment lire ce livre?... 10 Mise en

Plus en détail

Assurances de Personnes

Assurances de Personnes Assurances de Personnes Les principaux traitements dentaires U.E.S. Capgemini Sommaire Le schéma dentaire Les actes dentaires 2 Les soins dentaires 1. Les soins conservateurs (exemple) 2. Les inlays-onlays

Plus en détail

Portail de la biologie de la reproduction

Portail de la biologie de la reproduction Portail de la biologie de la reproduction www.bio-courses.jimdo.com Auteurs : Yasmina ANTEUR Licence : Module : Biologie du développement Les mécanismes de différenciation cellulaire I. Introduction -

Plus en détail

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes.

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes. Atomes Molécules Tissu : Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Cellules Tissus Organes Systèmes 1. Le tissu épithélial: Les épithéliums Membrane basale Formés de cellules

Plus en détail

J OBSERVE MES DENTS.

J OBSERVE MES DENTS. J OBSERVE MES DENTS. 1. Dessine tes dents du haut et tes dents du bas. Que sais-tu sur les dents? 2. Fais une empreinte de tes dents du haut et du bas avec un carambar et dessine les empreintes obtenues.

Plus en détail

Indice CAO et Fréquence Globale de la Carie Dentaire au Cabinet 12 du CHUOS de BAMAKO

Indice CAO et Fréquence Globale de la Carie Dentaire au Cabinet 12 du CHUOS de BAMAKO Ministère des enseignements secondaires, Supérieurs et de la recherche scientifique ***************** République du Mali Un Peuple Un But Une Foi ***************** Faculté de Médecine de Pharmacie et d

Plus en détail

Chapitre 4: Jonctions cellule-cellule et cellulematrice. Cours Mercredi 4 septembre

Chapitre 4: Jonctions cellule-cellule et cellulematrice. Cours Mercredi 4 septembre Chapitre 4: Jonctions cellule-cellule et cellulematrice Cours Mercredi 4 septembre Introduction Ce chapitre est un chapitre un peu à part puisqu on ne décrit pas une cellule toute seule, mais la façon

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES. S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal.

ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES. S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal. ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal. Introduction Les tumeurs malignes du massif facial:

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Bonjour à tous. Je suis le Docteur Jean-Christophe FARGES, professeur des Universités à la Faculté d'odontologie de l'université Lyon 1 et praticien

Bonjour à tous. Je suis le Docteur Jean-Christophe FARGES, professeur des Universités à la Faculté d'odontologie de l'université Lyon 1 et praticien Bonjour à tous. Je suis le Docteur Jean-Christophe FARGES, professeur des Universités à la Faculté d'odontologie de l'université Lyon 1 et praticien hospitalier dans le Service d'odontologie des Hôpitaux

Plus en détail

SOMMAIRE (ouvrage physiologie)

SOMMAIRE (ouvrage physiologie) SOMMAIRE (ouvrage physiologie) Partie 1 : Organisation cellulaire et tissulaire des êtres vivants Chapitre 1 : Ultrastructure des cellules humaines A définition et généralités sur la cellule B membrane

Plus en détail

Stress osmotique et activation des MAP Kinases ERK1/2 chez les hépatocytes de turbot, Scophthalmus maximus

Stress osmotique et activation des MAP Kinases ERK1/2 chez les hépatocytes de turbot, Scophthalmus maximus Stress osmotique et activation des MAP Kinases ERK1/2 chez les hépatocytes de turbot, Scophthalmus maximus : implication des voies de signalisation intracellulaire du processus de RVD. Audrey Fouchs Confrontées

Plus en détail