CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES"

Transcription

1 - - CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES Utiliser des matériaux renuvelables u abndants dans la nature, recyclables et recyclés, en prenant en cmpte leur écbilan et la typlgie d entretien PRINCIPES DEMARCHE Cette fiche se cncentre sur le chix des châssis de fenêtre, mais la plupart des recmmandatins présentées peuvent se généraliser à l ensemble des menuiseries extérieures : prtes, balustrades, lggias, prtectins slaires, châssis. Un châssis de fenêtre dit assurer plusieurs fnctins : L apprt de lumière dans tus les cas (dépend du vitrage, de la largeur du prfil et de la subdivisin), et l apprt ccasinnel d air dans la plupart des cas (dépend du type d uverture et de la quincaillerie (cran de décmpressin du jint, aérateurs)). L étanchéité à l eau, qui dépend du prfil de châssis (nmbre de frappes, jints d étanchéité périphériques, présence de nez de rejets d eau sur drmants et/u uvrants), et du type et qualité de pse sur le seuil et dans l ébrasement. L islatin thermique et l étanchéité à l air, qui dépendent l une du type de matériau et des cupures thermiques intégrées au prfil, l autre du type et de la qualité de pse sur le seuil et dans l ébrasement. L islatin acustique, qui dépend principalement de la qualité du vitrage, et du type et qualité de pse sur le seuil et dans l ébrasement. Il est tut à fait pssible, dans le cadre d une cnstructin u rénvatin durable, de cmbiner, par les différents chix, ntamment du matériau, une répnse de qualité à ces différentes fnctins avec la prise en cmpte de critères éclgiques. Pur ce faire, il faut cnsidérer à la fis : Des prpriétés envirnnementales : l impact énergétique de prductin, le transprt et le recyclage du matériau, et sn impact éventuel sur la santé (direct et indirect) Des prpriétés techniques : adéquatin du matériau à l usage, perfrmances thermiques de la menuiserie, durée de vie et fréquence de maintenance Des prpriétés écnmiques : cût initial et entretien PAGE 1 SUR 9 CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES JUILLET 2010

2 OBJECTIFS TECHNIQUES Prscrit : Les menuiseries PVC. Ce matériau ne sera envisagé que cmme dernier recurs. Les menuiseries aluminium de première fusin. Les menuiseries en bis extique nn issu d une frêt gérée durablement. Minimum Les menuiseries aluminium de secnde fusin u acier. Elles snt particulièrement adaptées aux cas ù les menuiseries risquent d être très sllicitées u divent répndre à des exigences de résistance élevées (ex : zne de titure / znes peu accessibles / lcalisatin urbaine / façade très expsée aux intempéries u à la pllutin, etc.). Par ailleurs, certaines typlgies de bâtiment justifiernt ce chix : influence du parti architectural (cnceptin de murs rideaux, etc.). On s assurera que les châssis nt une cupure thermique efficace. Dans tus les cas, les prtes et fenêtres divent répndre aux exigences de la PEB en matière de perfrmance thermique, à savir Uw,max=2.5 W/m²K et Ug,max=1.6 W/m²K Cnseillé Les menuiseries en bis lcal nn labellisé u en bis extique labellisé Optimum Les menuiseries en bis lcal et répndant aux labellisatins FSC u PEFC. On favrisera le chix de bis nécessitant peu u pas de traitement (préservatin et prtectin visuelle) et d entretien. Des fiches spécifiques traitent du chix d essences de bis et de leur traitement éventuel (vir liens en fin de fiche). Eventuellement, des menuiseries cmbinant le bis et l aluminium permettent d exclure les traitements de surface, de limiter l entretien et de sélectinner un bis mins résistant (dnc plus lcal / mins de traitement, etc.) ELEMENTS DE CHOIX ASPECTS TECHNIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX > Le bis Il s agit d un matériau intéressant tant au niveau de sn bilan envirnnemental que de ses perfrmances thermiques. L utilisatin du bis en accrd avec les critères envirnnementaux dit répndre aux tris cnditins suivantes : Le bis dit être d rigine lcale u gégraphiquement prche : bis belge u prvenant de l Unin Eurpéenne. Le bis ne dit pas nécessiter de prduits de traitements néfastes pur l envirnnement u la santé : prduits de préservatin par fngicide et/u insecticide, prtectin visuelle, prtectin hydrfuge La tendance actuelle est de ne pas traiter les châssis et les prtes et de laisser le bis grisailler naturellement, ce qui limite le chix des essences. Néanmins une prtectin de surface est cnseillée pur les menuiseries très expsées ne dispsant pas d une prtectin physique (du type débrdement de titure). Le bis dit répndre aux labellisatins pruvant la gestin équilibrée des frêts d rigine. Une explitatin est dite «durable» lrsque le prélèvement de matière dans l envirnnement crrespnd à une quantité nuvelle simultanément prduite. L explitatin abusive des frêts trpicales menace les frêts vierges qui cnstituent les bitpes les plus riches en espèces de la planète, ainsi que les ppulatins lcales. Ce phénmène d explitatin anarchique tuche également la frêt bréale du Canada (cèdre ruge) ainsi que la taïga sibérienne (cnifères). Le label «PEFC» garantit que le bis prvient des frêts gérées seln les critères définis par les Cnférences Ministérielles sur la Prtectin des Frêts en Eurpe (http://www.pefc.rg). Le label PEFC est également internatinal. Sur les autres cntinents, le label PEFC se base sur les critères définis lrs de cnférences internatinales qui cncernent ces cntinents (Tarapt, Mntréal, ITTO ). PAGE 2 SUR 9 CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES JUILLET 2010

3 Le label FSC lui est issu à l rigine des muvements envirnnementalistes. Exemples de bis : A gauche : chêne. A l extrême drite : mélèze. Surce pht 1 et 2 : pht 3 :http://www.bisfret-inf.cm/ Parmi les bis labellisés FSC et/u PEFC utilisables dans le cas de réalisatin de menuiseries extérieures, nus puvns chisir les essences suivantes : Le chêne blanc d Amérique Le mélèze Le chêne d Eurpe Le duglas d Eurpe u l Oregn pine Le jatba Le sapupira Angelim pedra L eucalyptus (pur châssis bis aluminium) L afzelia (variable seln l espèce) Le meranti (variable seln l espèce) Le merbau Le chix d un furnisseur de châssis en bis labellisés peut se faire en utilisant des mteurs de recherche en ligne (vir sectin «Où truver des bis certifiés PEFC u FSC?») Le chix des essences de bis en fnctin de leurs utilisatins est décrit dans une fiche spécifique (lien en fin de fiche). Ntns enfin que les châssis bis peuvent être réparés plus facilement que les autres types de menuiseries. Par exemple, l utilisatin de pâtes de bis permet de réparer d éventuels cups dans le châssis. On peut également prcéder au remplacement éventuel (greffe) d une pièce dans un châssis existant que l n suhaite cnserver pur une raisn patrimniale u durable. Les châssis bis massifs permettent dnc d amélirer la réutilisatin, la restauratin et le recyclage des châssis, ntamment par rapprt aux châssis PVC. > Le bis-aluminium Ce type de menuiserie ffre divers avantages : prfiter des avantages thermiques du bis réduire le besin de traitement du bis annuler le besin d entretien pur la partie extérieure allnger la durée de vie estimée de la fenêtre permettre de chisir un bis de base aux prpriétés de résistance mindre (classe de durabilité naturelle faible) ffrant dès lrs un chix plus vaste dans les bis lcaux permettre, par les prpriétés islantes du bis, une écnmie sur les cnsmmatins de cmbustible par rapprt à un châssis métallique. Réduire la sectin en parement si châssis avec prfil sur chant et uverture prjetante (cfr châssis Velfac) La présence d aluminium cnstitue un désavantage du pint de vue de l écbilan, mais tutes prprtins gardées, sn impact reste minimum sachant que les chaînes de recyclage snt existantes et perfrmantes. > L aluminium Les prfilés métalliques demandent une imprtante quantité d énergie pur leur fabricatin et nt un écbilan défavrable (mentin «à décnseiller» dans le classement NIBE). PAGE 3 SUR 9 CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES JUILLET 2010

4 Les matières premières snt nn renuvelables mais présentes en quantités plus u mins suffisantes : bauxite, charbn, gaz naturel et pétrle. Des additifs snt présents pur amélirer ses prpriétés : cuivre, fer, magnésium, manganèse, silicne, zinc 30 à 40% de la matière première prvient du recyclage (variable seln les surces). Des plluants snt prduits en phase de fabricatin et lrs du recyclage (en mindre quantité) : pussières, micrparticules, HCl (acide chlrhydrique dmmageable pur la cuche d zne), SO 2, COV, dixines et furanes. Le matériau est inerte en fin de vie : en fnctin du type de finitin. Ntns cependant que l'aluminium est recyclable indéfiniment à plus de 90% sans perdre ses qualités pur un besin d énergie en recyclage plus de 10 fis mindre que lrs de l extractin/prductin initiale. 92 à 98% des prfilés snt effectivement cllectés. On limitera les finitins des châssis aluminium qui purraient limiter sn recyclage en fin de vie : cuche de prtectin (par exemple, le thermlaquage). On préférera un traitement par andisatin (xyde d aluminium). L xyde d aluminium permet d ailleurs d amélirer les prpriétés thermiques des châssis. Ce matériau a une très lngue durée de vie et ne demande pas d entretien. Les perfrmances thermiques de ces matériaux snt faibles mais cmpensées par des cupures thermiques lrs de la fabricatin (jints et calles en nylns, injectin d islant). Cette technique altère le ptentiel de recyclage, car elle nuit à la pssibilité déslidariser les matériaux. > Le PVC Il s agit d un matériau issu de l industrie du chlre. Le bilan envirnnemental des châssis en PVC est défavrable : dégagement de plluants txiques et mrtels en cas d'incendie cnsmmatin d énergie myenne à imprtante pur la prductin. La part d énergie renuvelable du prcédé de fabricatin est limitée (<5%) matières premières utilisées, pur la plupart, nn renuvelables et plluantes : chimie du chlre cntient des additifs et stabilisateurs: métaux lurds (plmb, cadmium ) et des plastifiants (phtalates) néfastes pur la santé. prcessus de fabricatin et d éliminatin émettant de nmbreux plluants (dixines, acide chlrhydrique néfaste pur la cuche d zne, phtalates, PCB ) txiques (biaccumulatin chez l hmme : cancérigène, influence la reprductin) et éctxiques (persistants dans l envirnnement : présence dans les sédiments et les bues d épuratin). Certains substituts snt envisagés mais ils ne présentent pas de garanties : le calcium-zinc u le dictyl étain (txique pur le système immunitaire). prblèmes en phase de recyclage, surtut cncernant les additifs cntenus dans la matière. Seuls 3 à 5% du PVC utilisé au sein de l Unin Eurpéenne snt réellement recyclés. Le recurs aux châssis en PVC étant en augmentatin cnstante depuis les années 60, l Unin Eurpéenne s attend à une augmentatin imprtante des déchets à gérer dans les prchaines années. Le PVC est généralement mis en décharge u incinéré (actuellement plus rentable que le recyclage mécanique) avec les répercussins que l n cnnaît sur l envirnnement. Ntns cependant que les industriels du secteur cherchent à minimiser l impact de leurs prduits, ntamment autur du label Greenline, qui présente des exigences sévères de limitatin des prduits plluants utilisés lrs de la prductin. Les prpriétés thermiques des châssis PVC snt btenues, cmme pur les châssis métalliques, par cupures thermiques et injectin d islant. PAGE 4 SUR 9 CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES JUILLET 2010

5 > Récapitulatif des perfrmances envirnnementales Bis dur trpical nn traité, issus d une gestin durable de la frêt Bis tendre eurpéen traité, issus d une gestin durable de la frêt Bis tendre eurpéen traité, nn issu d une frêt gérée durablement PVC Aluminium Bis trpical, traité u nn, nn issu d une frêt gérée durablement Perfrmance thermique 1,6-1,8 W/m²K (en fnctin de l essence du bis) 1,6-1,8 W/m²K (en fnctin de l essence du bis) 1,6-1,8 W/m²K (en fnctin de l essence du bis) 1,5-3 W/m²K (en fnctin du nmbre de chambres et de la présence de renfrts métalliques) 3,5-4,2 W/m²K (avec cupure thermique) 1,6-1,8 W/m²K (en fnctin de l essence du bis) estimée * myenne à élevée : 40 à 60ans myenne : 40 à 50ans Valeur typiques : 40 à 50 ans. Plus si présence de renfrts métalliques. élevée : > 60ans myenne à élevée : 40 à 60ans Ecbilan (classement NIBE 2010)** 1a Meilleur chix 1b Meilleur chix 2a Bn chix 3a Chix acceptable 5a Chix à éviter 6b Mauvais chix Guide de la cnstructin et de la rénvatin durables, CRTE. Les durées de vie de menuiseries snt particulièrement difficiles à estimer, par manque de recul et d études statistiques des mises en déchet.**pur plus d infrmatins sur le classement NIBE ASPECTS ECONOMIQUES > Cût des matériaux Vici une estimatin de prix des châssis. Les rdres de grandeur snt dnnés à titre indicatif. Les prix incluent la furniture et la mise en œuvre hrs TVA, ils tiennent également cmpte des traitements de prtectin du bis et des raccrds avec la maçnnerie. Les prix énncés se rapprtent à des fenêtres scill-battantes de 1,5 m² jusqu à 2 m², avec duble vitrage. Prix [ /m² de baie] seln UPA2009 MIN MAX Bis : merbau 318 /m² 353 /m² Bis : afzélia Dussié 414 /m² 494 /m² Bis : acaju 490 /m² 607 /m² PVC 376 /m² 438 /m² PAGE 5 SUR 9 CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES JUILLET 2010

6 Prix [ /m² de baie] seln UPA2009 MIN MAX PVC renfrcé 425 /m² 512 /m² Aluminium (andisé) avec cupure thermique Aluminium laqué avec cupure thermique 328 /m² 361 /m² 469 /m² 515 /m² Le marché actuel est clairement en faveur des châssis PVC (ventes, prix, cûts d éliminatin, etc.). Mais il faut s attendre à un durcissement de la réglementatin eurpéenne sur la mise en décharge et l incinératin des prduits à base de PVC. L intégratin des cûts envirnnementaux purrait dnc faire varier le prix des châssis PVC dans les années à venir avec une valrisatin plus imprtante de la filière de recyclage. Le placement de châssis en bis dnne drit à des primes (lgements u bâtiments tertiaires) : à partir du mment ù l n atteint une certaine perfrmance thermique des vitrages. Cette prime est majrée si l n a recurs à des bis labellisés : > Où truver des bis certifiés PEFC u FSC? La fédératin natinale des négciants en bis prpse plusieurs adresses en Régin Bruxelles Capitale : Le chix d un furnisseur de châssis bis labellisés FSC purra se faire par exemple en utilisant le mteur de recherche du site Il permet, ntamment, d effectuer une recherche de furnisseurs de châssis en bis FSC en fnctin de la prximité du chantier. Le même type de recherche peut être effectué pur les bis labellisé PEFC sur le site ARBITRAGE Le tableau ci-dessus résume les différents pints d analyse bjectifs relatifs au chix des menuiseries : Bis lcal u trpical issu d une frêt gérée durablement Bis lcal nn issu d une frêt gérée durablement Bis trpical nn issu d une frêt gérée durablement Ecbilan Perfrmance thermique Cût Bis aluminium Aluminium première fusin Aluminium secnde fusin PVC si lngue durée de vie, sinn L écbilan des châssis PVC est mitigé. Mais l impact envirnnemental du matériau en termes de fabricatin et de dispsitin en fin de vie pussera les cncepteurs à éviter leur utilisatin. PAGE 6 SUR 9 CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES JUILLET 2010

7 Il apparaît que les châssis aluminium snt peu intéressants en termes d énergie grise et d émissins de gaz à effet de serre. Entre un châssis PVC et un châssis aluminium, l arbitrage dépendra de la prprtin d aluminium recyclé. En fnctin de la prprtin d aluminium de secnde fusin, l écbilan des châssis aluminium aurait tendance à s amélirer en défaveur des châssis PVC. Les châssis bis nt le meilleur écbilan. Pur rappel, les châssis bis snt très intéressants si l n respecte quelques critères : des bis indigènes, prvenant de frêts gérées durablement, qui ne subit pas un traitement de préservatin chimique en prfndeur (Chisir un bis suffisamment résistant u préférer les traitements par autclaves u platnisatin, u au sel de bre. Vir fiche CSS10 «Traitements du bis: tenir cmpte de leur impact sur la santé»)tut en ne nécessitant pas un entretien lurd et fréquent, nn peint u peint avec une peinture respectueuse de l envirnnement et de la santé (vir fiche CSS09 «Clles et peintures : tenir cmpte de leur impact sur la santé et sur l'envirnnement»). Les châssis bis/aluminium snt légèrement défavrables par rapprt aux châssis bis. Ils représentent un cmprmis intéressant afin de limiter l entretien des châssis et l utilisatin d essences nbles. Exemple de châssis bis-aluminium (surce : Thermpane) DANS LA PRATIQUE Des mesures divent être prises aux différentes phases de dévelppement et de réalisatin de prjet : AVANT-PROJET Identificatin du cntexte de mise en œuvre des châssis afin de faire un chix adapté aux cntraintes lcales : cntexte urbain, rientatin (sumis aux intempéries, aux vents dminants humides), milieu humide u pllué Réfléchir à la stratégie d entretien si nécessaire : type, fréquence, cût, accessibilité des châssis PROJET D EXECUTION, DOSSIER POUR LE PERMIS D URBANISME L auteur de prjet évitera d utiliser des châssis en PVC et des châssis à base métallique au prfit des châssis bis u bis-aluminium. Dans le cas de châssis PVC, l auteur de prjet chisira des prfils à plusieurs chambres sans renfrts métalliques. Dans le cas de châssis métalliques, l auteur de prjet chisira des prfils avec cupure thermique cntinue. Lrsque le chix du cncepteur se reprte vers un châssis bis, il veillera à : Prévir une évacuatin efficace de l eau de ruissellement sur les fenêtres (cnduits de drainage, casse gutte, pse sur taln, nez de rejet d eau sur les cadres drmants et uvrants, ). Prévir une finitin intérieure filmgène (peinture u vernis) et une finitin extérieure mins filmgène (lasures) afin de faciliter la migratin de vapeur d eau en prvenance de l intérieur et éviter la stagnatin de l eau dans la matière. PAGE 7 SUR 9 CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES JUILLET 2010

8 Utiliser des bis prtant le label «FSC» (Frest Stewardship Cuncil), surtut lrsqu il s agit de bis d rigine trpicale, canadienne u sibérienne, u des bis prtant le label «PEFC» (Prgramme fr the Endrsement f Frest Certificatin Schemes). Chaque pays a l ccasin de mettre en place sn prpre système de certificatin qui, seln un cahier des charges très exigeant, peut être recnnu par la certificatin PEFC. C est ainsi, par exemple que le SFI et le CSA, deux grands systèmes de certificatin canadien et américain, nt été recnnu par le PEFC il y bientôt deux ans. Le label PEFC est devenu, grâce à cela, le système de certificatin frestière le plus étendu au mnde avec plus de 200 millins d ha certifiés dans le mnde. Utiliser des châssis en bis naturellement résistants tels que le chêne, le châtaignier, le mélèze u le pin Duglas et nécessitant peu, vire pas de traitement. Si un traitement est nécessaire, n sélectinnera des prduits sans impact sur l envirnnement et la santé (vir fiche «traitement du bis»). Exemples de bis : de gauche à drite : chêne, châtaignier et mélèze. Attentin, la teinte peut varier d un arbre à l autre Surce 1: Surce 2 et 3 : Prescrire des prduits de traitement de surface du bis sans agents actifs bicides (fngicides, insecticides, bactéricides), avec une teneur en slvants cmprise entre 0 et 5% et sur base de liants issus essentiellement de matières premières renuvelables Prescrire un vernis u une peinture laque aux résines naturelles, en évitant les vernis et peintures laques acryliques, aux résines alkydes diluables à l eau u aux résines alkydes diluables aux slvants Dans tus les cas, les prtes et fenêtres divent répndre aux exigences de la PEB en matière de perfrmance thermique, à savir U w,max =2.5 W/m²K et U g,max =1.6 W/m²K. SUIVI ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX Exiger, lrs de la réceptin du bis, la preuve de sn rigine et de sa labellisatin. Les labels PEFC et FSC dispsent tus les deux d une traçabilité grâce à un numér qui garantie la validité de la chaine de cntrôle des prduits certifiés (par exemple : FSC- COC-13245(AB). C est ce numér qui dit accmpagner tus les châssis bis certifiés et qui dit être furnit sur chantier. Pur la certificatin du label FSC (Chain Of Custdy : CC /Chaine de Cntrôle : CdC), il existe un site spécifique pur vérifier la validité du numér : Pur le label PEFC : sit n vérifie le numér du lg dispnible sur le prduit sit n vérifie le numér de la Chaine de Cntrôle : Veiller à la qualité de mise en œuvre des jnctins entre les menuiseries et leur supprt (maçnnerie) afin d btenir le meilleur résultat du pint de vue thermique et acustique (ex : étanchéité à l air via membranes de raccrds ). PAGE 8 SUR 9 CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES JUILLET 2010

9 INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES AUTRES ELEMENTS A GARDER A L ESPRIT Les fiches suivantes traitent de questins prches : ENE06 Optimiser la cnceptin des fenêtres MAT08 - Chisir un bis en fnctin de sn rigine et de sa mise en œuvre CSS10 - Traitements du bis: tenir cmpte de leur impact sur la santé BIBLIOGRAPHIE Ouvrages généraux sur le chix des matériaux : Michiel Haas, Milieuclassificatie Buwmaterialen, Nederlands Instituut vr Buwbilgie en Eclgie te Naarden (NIBE): Centre de Ressurces des Technlgies pur l Envirnnement (CRTE), Guide de la cnstructin et de la rénvatin durables, 2008 : Pur le chix des châssis : Fiches «Ec-devis», rédigées par la «Cnférence sur l éc cnstructin», Friedrich Kur, L habitat éclgique Quels matériaux chisir, éditins terre vivante, 1999 Jutta Schwarz, L éclgie dans le bâtiment Guides cmparatifs pur le chix des matériaux de cnstructin, 1998 Suzanne et Pierre Déux, Le guide de l habitat sain, Mediec Editins Olivier PONSAINT, Guide des menuiseries extérieures pur architectes, écnmiste et ingénieurs, Infrmatins sur le matériau bis L asbl Fair Timber de sutien à la gestin durable des frêts:www.fair-timber.be. Le site de Fair Timber et du Frest Stewardship Cuncil (FSC belgium) snt liés. Hutinfbis : util d infrmatin sur le bis transfrmé en Belgique et ses applicatins, créé par les scieries et industries cnnexes (www.hutinfbis.be) Bis et habitat : asbl euvrant pur la prmtin de la cnstructin en bis (www.bishabitat.cm) Belgian Wdfrum : Créé à l initiative du secteur belge du bis, ils éditent ntamment la revue «les curriers du bis» : (www.wdfrum.be ) fédératin natinale des négciants en bis : Le prtail des menuisiers : Labels Site qui permet d effectuer une recherche de furnisseurs de châssis en bis FSC en fnctin de la prximité du chantier : Le site Internet du label FSC : Le site Internet du label PEFC, incluant ntamment une liste de furnisseurs : Nrmes Calcul des perfrmances thermiques d une fenêtre : NBN B PAGE 9 SUR 9 CHOISIR LE MATERIAU IDEAL POUR LES MENUISERIES EXTERIEURES JUILLET 2010

CHOISIR UN BOIS EN FONCTION DE SON ORIGINE ET DE SA MISE EN OEUVRE

CHOISIR UN BOIS EN FONCTION DE SON ORIGINE ET DE SA MISE EN OEUVRE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - MAT08 - CHOISIR UN BOIS EN FONCTION DE SON ORIGINE ET DE SA MISE EN OEUVRE Chisir, seln l usage auquel n le destine,

Plus en détail

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT - - CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT PRINCIPES DEMARCHE Chisir un mde d émissin de chaleur efficace et écnme. Avec le mde de prductin de chaleur, la qualité de la distributin et l efficacité de la régulatin,

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES

ACTIONS GLOBALES ACTIONS ENVIRONNEMENTALES FICHE ACTIONS CRUARD Charpente-Cnstructin bis ACTIONS GLOBALES Maintien et prgrès de la démarche du dévelppement durable par la réductin des impacts envirnnementaux, le respect des enjeux techniques, écnmiques

Plus en détail

LIMITER LES PONTS THERMIQUES

LIMITER LES PONTS THERMIQUES - - LIMITER LES PONTS THERMIQUES Cncevir des détails assurant la cntinuité de l islatin thermique, assurer leur mise en œuvre crrecte sur chantier et remédier aux pnts thermiques existants PRINCIPES DEMARCHE

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

Comment suivre mes informations RSE?

Comment suivre mes informations RSE? Cmment suivre mes infrmatins RSE? Intervenant : sarah GUEREAU 21 nvembre 2014 Smmaire Définitin de la Respnsabilité Sciétale des Entreprises Purqui se lancer? Analyse du marché Rapprt RSE et publicatins

Plus en détail

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau peut être réduite

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine Cnventin de prestatins de services pur l accmpagnement à l efficacité énergétique du patrimine N La cnventin suivante est passée entre : La Cmmune/Cllectivité de représentée par dûment habilité(e) à la

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

RESPECTS DES EXIGENCES

RESPECTS DES EXIGENCES RESPECTS DES EXIGENCES DE LA RT 2012 Les perfrmances de L envelppe SOMMAIRE Cntexte réglementaire Perfrmances de l envelppe Les enjeux réglementaires de demain 2 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE Evlutin de la réglementatin

Plus en détail

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures :

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures : Envirnnement réglementaire Intrductin Dans le cadre des réglementatins relatives à l applicatin de prduits verriers dans le bâtiment, il faut principalement tenir cmpte de deux éléments: l aspect purement

Plus en détail

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE»

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» Le texte et le dssier de candidature à cet appel à prjets snt téléchargeables

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE»

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» REGLEMENT TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» Le «Trphée bétn, liberté de l espace», rganisé par les assciatins Bétcib, Cimbétn et la Fndatin Ecle Française du Bétn a pur but de révéler les jeunes diplômés

Plus en détail

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment RT : Nuveauté Diviser par 3 la cnsmmatin énergétique d un bâtiment RT 2005 : 150 kwh/m².an RT : 50 kwh/m².an 3 exigences Cnceptin biclimatique Faible cnsmmatin d énergie Bn cnfrt d été Le maître d uvrage

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

Comparaison des impacts environnementaux des gobelets dans l évènementiel

Comparaison des impacts environnementaux des gobelets dans l évènementiel F Cmparaisn des impacts envirnnementaux des gbelets dans l évènementiel Cmparaisn par Analyse de Cycle de Vie (ACV) Gbelet jetable et réutilisable en Plyprpylène (PP), gbelet en Acide Plylactique (PLA)

Plus en détail

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs Avec le sutien de : Avec le sutien de : Guide de prjet slaire thermique pur les bâtiments cllectifs Ce guide vus explique : dans quel cntexte se dévelppe le slaire thermique cmment ça marche ses usages

Plus en détail

Notice d évaluation des incidences sur l environnement 1

Notice d évaluation des incidences sur l environnement 1 Ntice d évaluatin des incidences sur l envirnnement 1 1. DEMANDEUR Nm : Prénm : Qualité : Dmicile: Numér de téléphne: Numér de télécpie : Date de la demande : 2. PRÉSENTATION DU PROJET Pur chacune des

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux Table des matières 8. Qualité de l air... 8.1 8.1. Aire gégraphique... 8.1 8.2. Situatin existante et future (sans prjet)... 8.1 8.3. Situatin prjetée : analyse des incidences du prjet... 8.2 8.3.1. Estimatin

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

GROS-OEUVRE: CHOISIR DES TECHNIQUES ET MATERIAUX DE STRUCTURE RATIONNELS ET ECONOMES, EN PRENANT EN COMPTE LEUR ECOBILAN

GROS-OEUVRE: CHOISIR DES TECHNIQUES ET MATERIAUX DE STRUCTURE RATIONNELS ET ECONOMES, EN PRENANT EN COMPTE LEUR ECOBILAN - - GROS-OEUVRE: CHOISIR DES TECHNIQUES ET MATERIAUX DE STRUCTURE RATIONNELS ET ECONOMES, EN PRENANT EN COMPTE LEUR ECOBILAN PRINCIPES Limiter l impact du grs œuvre sur l envirnnement et la santé Afin

Plus en détail

CLOISONS INTERIEURES PARTICIPATIVES AU CONFORT DES ESPACES HABITES

CLOISONS INTERIEURES PARTICIPATIVES AU CONFORT DES ESPACES HABITES - - CLOISONS INTERIEURES PARTICIPATIVES AU CONFORT DES ESPACES HABITES Réaliser des clisns intérieures éclgiques participant au cnfrt thermique, hygrmétrique et acustique des espaces habités. PRINCIPES

Plus en détail

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE - - ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE Chisir des matériaux lurds et les laisser en cntact direct avec l ambiance du lcal, pur dispser d un tampn thermique imprtant. PRINCIPES DEMARCHE Pur assurer le

Plus en détail

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal Définir les besins de la sciété en matière de santé Définitin et guide du Cllège ryal Préparé en cllabratin avec Lisa Little Cnsulting au nm du Cllège ryal (avril 2012) Intrductin Depuis lngtemps, les

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

ZAC METAIRIE COUËRON (44)

ZAC METAIRIE COUËRON (44) ZAC METAIRIE COUËRON (44) CAHIER DES RECOMMANDATIONS ENERGETIQUES Nvembre 2014 Aménageur Urbaniste de la ZAC Bureau d études énergétique LOIRE OCEAN DEVELOPPEMENT, 1, Bd du Zénith 44821 ST HERBLAIN Cedex

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable Enjeux OO : Dévelpper le secteur de la transfrmatin alimentaire Envirnnementaux - Prpser des aliments s transfrmés aux cnsmmateurs : augmenter l ffre pur diminuer l impact envirnnemental de la cnsmmatin

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ Plitique Envirnnement du grupe GDF SUEZ Cmme tute rganisatin humaine, le grupe GDF SUEZ est en interactin avec l Envirnnement. Le présent dcument précise les principaux enjeux de cette interactin ainsi

Plus en détail

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE - - REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE La régulatin du système de chauffage dit permettre une crrespndance idéale entre le besin d énergie et la quantité de chaleur effectivement prduite.

Plus en détail

Responsabilité Sociale et Environnementale

Responsabilité Sociale et Environnementale Respnsabilité Sciale et Envirnnementale POLITIQUE SECTORIELLE ENERGIE NUCLEAIRE P.1/14 Smmaire Préambule... 3 1. Plitique sectrielle... 4 1.1 Objectif... 4 1.2 Prtée... 4 1.3 Règles et nrmes de la plitique...

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du SOMMAIRE 1 - VOLET TECHNIQUE... 3 1.1 - LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN... 3 1.2 - DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES... 4 1.3 - LE COMBUSTIBLE...

Plus en détail

ASSURER UNE BONNE ETANCHEITE A L AIR DU BATIMENT

ASSURER UNE BONNE ETANCHEITE A L AIR DU BATIMENT Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffer, distribuer et puiser de l eau chaude sanitaire en tenant cmpte

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments.

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments. Une cheminée est un cnduit vertical puvant être installé dans différents types de bâtiments. Sa fnctin est d évacuer les gaz et fumées txiques prvqués par le feu brulant à l intérieur de la cheminée, dans

Plus en détail

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA SOUMISSION D UNE PÉTITION CHAMBRE DES COMMUNES CANADA Chaque pétitin cmmence par une idée et franchit différentes étapes avant d être signée et présentée

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

La Gestion de projet Web

La Gestion de projet Web La Gestin de prjet Web Définitin de gestin de prjet Gérer et animer un prjet, être chef de prjet c est d abrd savir en négcier l bjectif mais aussi prévir. Pur cela, il faut savir mettre en œuvre les utils

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 3 juin 2014) Les présentes Règles Techniques établies par l assciatin

Plus en détail

SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2

SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2 SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2 3. DESCRIPTION DU MARCHE...2 3.1 Désignatin des parties cncernées...2 3.2 Descriptin des travaux...3 4. ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER...3

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2010-2015

PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2010-2015 PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2010-2015 NOTRE VISION, NOS VALEURS Le turisme est encre bien trp suvent respnsable, directement u indirectement, vlntairement u nn, d activités et des pratiques nuisibles pur

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

ENVISAGER UNE CONSTRUCTION PASSIVE

ENVISAGER UNE CONSTRUCTION PASSIVE - - ENVISAGER UNE CONSTRUCTION PASSIVE Pusser les mesures d écnmie d énergie jusqu à ne plus avir besin d un système de chauffage cnventinnel. PRINCIPES DEMARCHE La qualité de l envelppe des bâtiments

Plus en détail

Normes dans la construction métallique

Normes dans la construction métallique PRODUITS DE CONSTRUC- TION / CONFORMITÉ PARTIE 5 Nrmes dans la cnstructin métallique Afin de mieux assimiler les nrmes en cnstructin métallique, nus allns d abrd expliquer en détail la nrme eurpéenne EN

Plus en détail

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES OCTOBRE 2015 PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX (CFI) CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE Page 1 sur 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Présidence de l Unin eurpéenne : Les prirités de la Wallnie et de la Cmmunauté française (04-03-10) L Unin se dtera, à l ccasin du prchain Smmet de printemps les 25 et

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Strasbourg, le 09/07/2012

Strasbourg, le 09/07/2012 Directin de la Prtectin et de la Prmtin de la Santé Pôle émetteur : Santé et Risques Envirnnementaux Enjeux sanitaires de la qualité de l air : Nte de synthèse relative à l Impact sanitaire de la pllutin

Plus en détail

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE C'est une zne qui crrespnd aux débrdements des eaux de crue, dans la partie urbaine de la Ville de Saint Etienne, du fait des capacités insuffisantes des

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

COMMUNE DE VALDEBLORE DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES 06. Plan Local d Urbanisme ASSAINISSEMENT

COMMUNE DE VALDEBLORE DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES 06. Plan Local d Urbanisme ASSAINISSEMENT COMMUNE DE VALDEBLORE DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES 06 Plan Lcal d Urbanisme 6b ASSAINISSEMENT Délibératin du cnseil municipal : 16 juillet 2004 Arrêté le : 13 juillet 2007 Enquête publique : Du 22 ctbre

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail

Journée d étude du 23 mars 2015

Journée d étude du 23 mars 2015 Jurnée d étude du 23 mars 2015 Définitin de la Centrale de Marchés Sa missin Ses bjectifs Ecnmies d échelle, Respect des marchés publics, Qualité, Cntrôle des cnsmmatins Sn fnctinnement Chix d un marché,

Plus en détail

Energie et environnement : l Amérique latine est elle entrée dans un cercle vertueux?

Energie et environnement : l Amérique latine est elle entrée dans un cercle vertueux? Le 14 décembre 2010 Energie et envirnnement : l Amérique latine est elle entrée dans un cercle vertueux? Jean Pierre HAUET KB Intelligence Puzzle énergétique, mdèle envirnnemental : deux qualificatifs

Plus en détail

Fiche n 3 : Lumière sur la photosynthèse

Fiche n 3 : Lumière sur la photosynthèse Fiche n 3 : Lumière sur la phtsynthèse Cette fiche pédaggique accmpagne et cmplète la pastille vidé pédaggique «phtsynthèse». Pur une meilleure cmpréhensin, il est recmmandé de cmbiner les deux supprts.

Plus en détail

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 1 Ntes explicatives Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 Li de mise en œuvre de l Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux

Plus en détail

VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES

VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES PIERRE BALLAIRE, CONSEIL GENERAL DU CHER, CATHERINE CHARLOT-VALDIEU, ASSOCIATION

Plus en détail

DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : 15 juillet 2015 VILLE DE CREIL. Pôle urbanisme et aménagement

DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : 15 juillet 2015 VILLE DE CREIL. Pôle urbanisme et aménagement Pôle urbanisme et aménagement Directin de la vie écnmique de l aménagement et du dévelppement de la cité Place Françis Mitterrand, B.P. 76 60109 CREIL Cedex Tél. MISSION : 03 44 29 DE 50 MAITRISE 56 D

Plus en détail

www.shelter-solution.fr

www.shelter-solution.fr www.shelter-slutin.fr Impasse Luis Blérit, P.A. de la Guerche, 44250 Saint-Brévin les Pins - France Tel: +33 604 190 553 // mail: Ntre expertise au service de vs spécificités Frce de prpsitin pur le chix

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES CQFD H2CO. 1 - Façade "Bois"

DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES CQFD H2CO. 1 - Façade Bois DESCRIPTION DES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 - Façade "Bis" Les façades et pignns snt réalisés en ssature bis : ssature bis pin classe 2 épaisseur 145 mm fixée sur sablière entre dalle côté extérieur : vile

Plus en détail

Gouvernement du Québec et Caisse de dépôt et placement du Québec

Gouvernement du Québec et Caisse de dépôt et placement du Québec Guvernement du Québec et Caisse de dépôt et placement du Québec Entente en matière d infrastructure publique Principes directeurs 1. OBJET DE L ENTENTE La présente entente définit le cadre général et les

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

Des indicateurs de résultats

Des indicateurs de résultats Curs 2014 entreprise et marché (um1.ec.free.fr) Indicateur de perfrmance : dnnée quantifiée qui mesure l efficacité de tut u partie d un prcessus u d un système par rapprt à une nrme, un plan u un bjectif

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 APPEL À COMMUNICATIONS Cllque internatinal sur la mesure des prduits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Date limite de sumissin : 29 ctbre 2015 Cntexte La transfrmatin numérique des mdes de créatin,

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant.

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant. Aide à la cnceptin C est en 2007 qu a été établie la première réglementatin sur l existant. Objectif principal : Faire diminuer les dépenses énergétiques et les émissins de gaz à effet de serre. Respnsabilité

Plus en détail

ASSURER LA QUALITE DE L AIR

ASSURER LA QUALITE DE L AIR - - ASSURER LA QUALITE DE L AIR Eviter les plluants et prévir un renuvellement d air suffisant pur assurer la qualité de l air PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dans les bâtiments est suvent mins

Plus en détail

FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélobus intergénérationnels dans le cadre scolaire

FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélobus intergénérationnels dans le cadre scolaire FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélbus intergénératinnels dans le cadre sclaire DESCRIPTION DU PROJET Le Pédibus u Vélbus est un mde de déplacement en cmmun, à pied u à vél, avec des hraires

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise

4. 4. Les nuisances sonores à l intérieur de l entreprise 4. 4. Les nuisances snres à l intérieur de l entreprise Bruits excessifs et bruits diffus (bruit envirnnemental à l intérieur de l entreprise) Beaucup de gens passent leur vie prfessinnelle dans des bureaux

Plus en détail

Comprendre sa facture d e lectricite

Comprendre sa facture d e lectricite Cmprendre sa facture d e lectricite Décmpsitin de la facture d électricité française La structure du prix payé par le client se décmpse en deux parts : une part fixe, qui crrespnd à un abnnement, exprimé

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Service technique, de l édilité et plice des cnstructins AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Quand faut-il une autrisatin de cnstruire? Les cnstructins et installatins, leur transfrmatin, leur agrandissement,

Plus en détail

CHOISIR LE MEILLEUR MODE DE PRODUCTION DE CHALEUR

CHOISIR LE MEILLEUR MODE DE PRODUCTION DE CHALEUR - - CHOISIR LE MEILLEUR MODE DE PRODUCTION DE CHALEUR Chisir un mde de prductin de chaleur cmbinant un bn rendement énergétique et un faible impact envirnnemental. PRINCIPES DEMARCHE Avec la qualité de

Plus en détail

d un assainissement non collectif

d un assainissement non collectif Service Public d Assainissement Nn Cllectif Cmmunauté de cmmunes de Sablé-sur-Sarthe Place Raphaël Elizé BP 129 72305 Sablé-sur-Sarthe Cedex SPANC de la Cmmunauté de Cmmunes de Sablé sur Sarthe Cahier

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

La station traite convenablement ses effluents, elle possède une station d épuration correctement dimensionnée et en bon fonctionnement.

La station traite convenablement ses effluents, elle possède une station d épuration correctement dimensionnée et en bon fonctionnement. Assainissement La statin traite cnvenablement ses effluents, elle pssède une statin d épuratin crrectement dimensinnée et en bn fnctinnement. A l heure actuelle, en France, 68% des eaux usées snt récupérées

Plus en détail

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore.

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore. Caractérisatin des activités Etude des circuits financiers Schéma d Aménagement et de gestin des eaux de la Dre Synthèse SYNTHESE SYNTHESE I. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ETUDE L étude vise à répndre à l

Plus en détail