Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Décision de la Chambre de Résolution des Litiges"

Transcription

1 Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé, le 13 août 2015 à Zurich, en Suisse, composée comme suit: Geoff Thompson (Angleterre), Président Mario Gallavotti (Italie), membre Jon Newman (USA), membre dans l affaire opposant le joueur, Joueur A, pays B & pays C, ci-après, le demandeur au club, Club D, pays E ci-après, le défendeur concernant un litige contractuel survenu entre les parties

2 I. Faits 1. Le 30 juillet 2013, le joueur du pays B et pays C, Joueur A (ci-après : le demandeur) et le club du pays E, Club D (ci-après : le défendeur) ont signé un contrat de travail (ciaprès: le contrat) valable à compter de la date de signature jusqu au 30 juin Conformément à l article 4.1 du contrat, le joueur devait recevoir un salaire brut mensuel de Le 26 novembre 2013, le demandeur a déposé une plainte contre le défendeur auprès de la FIFA pour rupture du contrat. Le 9 mars 2015, le demandeur a finalement complété sa demande, réclamant ainsi le paiement de la somme de EUR ventilée comme suit : EUR correspondant aux arriérés de salaire à compter d août 2013 jusqu au 12 novembre 2013; EUR à titre de compensation pour rupture de contrat, correspondant aux salaires du 13 novembre 2013 au 30 juin Le demandeur a allégué tout d abord que le défendeur avait mis un terme au contrat sans juste cause le 12 novembre Le demandeur a versé au dossier un article officiel publié sur le site internet du défendeur à la date précitée. Selon cet article, «[le demandeur] ne continuera pas l aventure avec [le défendeur]. Cela fait maintenant près d un mois et demi que ce dernier se trouve en pays B. Il a informé ses dirigeants qu il devait renouveler son passeport. [Le demandeur] a été invité à se rendre à Club D dans les plus brefs délais et cela pour étudier les modalités dans lesquelles se fera la rupture de son contrat. ( ) On espère, du côté de la direction [du défendeur], trouver un accord à l amiable et que [le demandeur] accepte de résilier son contrat contre le paiement d une autre mensualité, à savoir la somme de euros. ( ) [Le demandeur] n a jamais réussi à enchainer les bonnes prestations. Le recrutement [du demandeur] est donc un coûteux flop pour [le défendeur]». 5. De ce point de vue, le demandeur a prétendu être resté en pays E jusqu au début du mois d octobre 2013 et avoir respecté ses obligations contractuelles jusqu alors. Le demandeur a expliqué par ailleurs avoir attendu que le défendeur régularise sa situation administrative, conformément à ses obligations contractuelles. Le demandeur a déploré également l absence de formalisme dans la résiliation du contrat par le défendeur et ajouté que le manque de performance sportive ne constituait pas une juste cause pour la rupture du contrat. 6. En outre, le demandeur a argué que le défendeur n avait pas respecté son obligation contractuelle de paiement. D après le demandeur, lorsque le défendeur a mis fin au contrat le 12 novembre 2013, il avait droit au montant total de EUR correspondant à son salaire pour les mois d août, septembre et octobre 2013 ainsi que son salaire au prorata du 1 er au 12 novembre Joueur A, pays B & pays C / Club D, pays E 2

3 7. Or, le demandeur a soutenu n avoir reçu du défendeur que le montant total de EUR le 23 septembre Pour sa défense, le défendeur a allégué avoir respecté ses obligations contractuelles. Le défendeur a affirmé en particulier qu à la date de la résiliation, le demandeur avait perçu un montant total de , soit l équivalent de cinq mois de salaire. 9. A l appui de ses allégations, le défendeur a versé au dossier un accord de résiliation daté du 22 septembre 2013, apparemment signé par les deux parties au litige. Ledit accord de résiliation prévoyait les termes suivants : «Article 01 : Le [demandeur] reconnait avoir perçu le montant de (deux millions neuf cent quatre vingt mille Article 02 : le [demandeur] reconnait avoir perçu toutes ses indemnités de la part [du défendeur] et qu il n existe aucun contentieux financier entre les deux parties. Article 03 : le présente résiliation à l amiable est établie pour servir et valoir ce que de droit». 10. Le défendeur a également joint au dossier une «Décharge Comptable» datée du 10 septembre 2013, signée par le demandeur, et indiquant le montant de , accompagnée d une copie d un chèque du même montant à la même date. 11. Dans sa réplique, le demandeur a contesté la validité de l accord de résiliation, réfutant avoir signé ledit document. 12. Par ailleurs, et afin de prouver que la relation contractuelle avait bien duré du 30 juillet 2013 jusqu au 12 novembre 2013, le demandeur s est appuyé sur un article en ligne qu il a versé au dossier publié le 22 octobre 2013, dans lequel le défendeur affirmait que le demandeur faisait toujours partie de son effectif. 13. Enfin, le demandeur a maintenu ses demandes formulées au préalable et a également spécifié que les affirmations et documents transmis par le défendeur pour prouver le paiement de la somme de devaient être rejetés, en ce que le défendeur ne fournit pas une évaluation détaillée du montant prétendument versé au demandeur. 14. Dans sa duplique, le défendeur a insisté sur la résiliation par consentement mutuel de la relation contractuelle ainsi que sur la validité de l accord de résiliation, et a versé au dossier, postérieurement à la requête de l administration FIFA, le document original servant à l accord à l amiable. 15. A la demande de la FIFA, le demandeur a affirmé avoir conclu un nouveau contrat de travail avec le club du pays G, Club F, le 22 janvier 2014, valable pour le reste de la saison En vertu de ce nouveau contrat, le demandeur aurait dû recevoir le montant total de USD, équivalent à , pour la période en question. Joueur A, pays B & pays C / Club D, pays E 3

4 16. Le demandeur a également confirmé avoir signé ultérieurement un contrat de travail avec le club du pays I, Club H, pour la saison , pour un salaire mensuel s élevant à CHF, équivalent à Par la suite, le 6 janvier 2015, le demandeur a signé un nouveau contrat de travail avec le club du pays B, Club J, valable pour six mois. D après les allégations du demandeur, confirmées par les informations contenues dans le Système de régulation des transferts (TMS), ledit contrat prévoyait un salaire mensuel de EUR, équivalent à II. Considérants de la Chambre de Résolution des Litiges 1. En premier lieu, la Chambre de Résolution des Litiges (ci-après : la CRL ou la Chambre) a analysé si elle était compétente pour traiter le litige en question. À cet égard, la CRL a pris note que la présente demande a été soumise à la FIFA le 26 novembre Par conséquent, la CRL a conclu que l édition 2012 du Règlement de la Commission du Statut du Joueur et de la Chambre de Résolution des Litiges (ciaprès : les Règles de procédure) était applicable au présent litige (cf. art. 21 des Règles de procédure). 2. Par la suite, les membres de la Chambre se sont référés à l art. 3 al. 1 des Règles de procédure, et ont confirmé qu en application de l art. 24 al. 1 et l art. 22 let. b) du Règlement FIFA (édition 2015), la CRL était l organe décisionnel compétent pour connaître du présent litige entre un joueur du pays B et pays C et un club du pays E. 3. De plus, la CRL a examiné l édition du règlement applicable quant au fond. A ce titre, la CRL a fait référence à l art. 26 al. 1 et al. 2 du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs (édition 2015), et a ainsi conclu que, dans la mesure où la demande avait été déposée auprès de la FIFA le 26 novembre 2013, l édition 2012 dudit Règlement (ci-après : le Règlement) était applicable au présent litige quant au droit matériel. 4. Sa compétence et le droit applicable ayant été établis, la CRL a abordé le fond de l affaire. Ce faisant, elle a commencé par reconnaître les faits mentionnés ci-dessus ainsi que la documentation contenue dans le dossier. Toutefois, elle a souligné que dans les considérants qui suivent, elle ne se référerait qu aux faits, arguments et à la documentation pertinents pour l analyse de la présente affaire. 5. A cet égard, les membres de la CRL ont reconnu que les parties au litige ont signé un contrat de travail le 30 juillet 2013, valable à compter de la date de signature jusqu au 30 juin 2016, et en vertu duquel le demandeur avait droit à par mois. 6. La CRL a ensuite pris note des arguments du demandeur selon lesquels le défendeur aurait mis fin au contrat le 12 novembre 2013, par un article publié sur son site Joueur A, pays B & pays C / Club D, pays E 4

5 officiel, en raison des performances sportives du demandeur. Le demandeur a donc estimé que le défendeur a rompu le contrat sans juste cause. 7. Par ailleurs, la CRL a observé dans un deuxième temps que d après le défendeur, le contrat a été résilié à l amiable par les parties le 22 septembre 2013 au moyen d un accord de résiliation, par lequel le demandeur déclarait avoir reçu tous les montants dus par le défendeur et qu il n y avait donc aucun litige envers l une ou l autre partie à cet égard. 8. Etant donné la dissension apparente entre les parties relativement à la résiliation du contrat, la CRL a tenu à souligner qu il était nécessaire dans un premier temps d établir comment le contrat avait pris fin, à savoir soit par la résiliation prématurée du défendeur ou par le consentement mutuel des parties. 9. Dans ce contexte, la Chambre a bien pris note que le demandeur a contesté la validité de l accord de résiliation à l amiable et a maintenu en particulier ne pas avoir signé ledit accord. A cet égard, la CRL a tout d abord souhaité rappelé qu en règle générale, les organes décisionnels de la FIFA ne sont pas compétents pour statuer sur les questions de droit pénal, telles que les allégations relatives à la falsification d une signature ou d'un document, et que ces affaires relèvent de la compétence de l'autorité pénale nationale compétente. La Chambre s est également référer à l'art. 12 par. 3 des Règles de procédure en vertu duquel la charge de la preuve incombe à la partie qui invoque un droit découlant d un fait qu il allègue. 10. Au vu des éléments versés au dossier la CRL, et en particulier le document servant à l accord de résiliation joint au dossier dans sa version originale, la CRL a conclu qu elle ne pouvait pas établir si le demandeur avait en effet signé l'accord de résiliation. Plus encore, la CRL a souhaité mettre en exergue qu indépendamment de savoir si le demandeur avait ou pas signé ledit accord à l amiable avec le défendeur, les déclarations du défendeur sur son site officiel ont démontré incontestablement que le défendeur présumait encore de l'existence d'une relation contractuelle avec le demandeur au-delà du mois de septembre La CRL a en outre tenu à souligner que le défendeur n'a fourni aucun autre élément de preuve qui pourrait suffisamment prouver que le demandeur avait en effet signé l'accord de résiliation. Qui plus est, les membres de la Chambre étaient d'avis que, dans l hypothèse où un accord de résiliation avait été effectivement signé par les parties, une copie de cet accord de résiliation devrait être disponible dans le TMS ; étant donné qu il n'y a pas de document téléchargé à cet effet sur ladite plateforme, les membres de la Chambre ont pu déterminer qu'il n y avait, en somme, aucune résiliation à l amiable entre le demandeur et le défendeur. 12. Par conséquent, la CRL a rejeté l argumentation du défendeur sur ce point et en a conclu que le défendeur avait résilié prématurément le contrat avec le joueur le 12 novembre Joueur A, pays B & pays C / Club D, pays E 5

6 13. Après avoir établi ce qui précède, la CRL a souligné que le problème sous-jacent dans le différend en question, compte tenu de la résiliation prématurée de la relation contractuelle par le défendeur, était de déterminer la cause de la résiliation par le défendeur. La Chambre a également précisé que, par la suite, il serait nécessaire de déterminer les conséquences financières pour la partie qui doit être tenu responsable de la résiliation anticipée du contrat de travail en question. 14. Sur ce point, la Chambre s est référée à l article publié sur le site internet du défendeur le 12 novembre 2013 (voir paragraphe I.4. ci-dessus), évoquant notamment les mauvaises performances sportives du demandeur. A cet égard, la Chambre a estimé pertinent de rappeler sa jurisprudence en la matière, selon laquelle la performance du joueur ne constitue pas une juste cause permettant à un club de résilier un contrat de travail. Par ailleurs, en se référant au contenu de l'art. 18 par. 4 du Règlement, la Chambre a souligné qu'une fois que les parties ont conclu un contrat de travail, elles avaient l'obligation de mettre en œuvre ses dispositions et un club ne pouvait pas remettre en cause unilatéralement la validité du contrat en son cours du fait des performances sportives du joueur. Par ailleurs, la Chambre s est référée à ses considérations précédentes, telles qu évoquées au paragraphe II.11. cidessus, et a observé qu il demeurait incontesté par le défendeur que la rupture du contrat avait été fondée sur les soi-disant mauvaises performances sportives du demandeur. 15. En conséquence, la CRL a décidé que le fait que le demandeur «n a jamais réussi à enchainer les bonnes prestations» tel qu invoqué par le défendeur sur son site officiel, ne constituait pas une raison valable pour résilier prématurément la relation contractuelle avec le demandeur. Par conséquent, la Chambre a conclu que le défendeur avait mis fin au contrat de travail sans juste cause le 12 novembre 2013 et que, par conséquent, le défendeur devait être tenu responsable de la résiliation anticipée dudit contrat. 16. La responsabilité du défendeur ayant été établie, la CRL a focalisé son attention sur les conséquences de la rupture sans juste cause. A cet égard, et conformément à l art. 17 al. 1 du Règlement, la CRL a décidé que le demandeur était en droit de recevoir du défendeur un certain montant à titre de compensation, en sus des sommes dues à titre d arriérés de rémunération. 17. A cet égard, et avant d entrer dans le calcul de ladite compensation, la CRL a déterminé le montant exact des arriérés de rémunération. Sur ce point, la Chambre a tenu à préciser que compte tenu des termes contractuels qui prévoient que la rémunération du demandeur lui était due en, lesdits salaires lui seront alors octroyés, dans le cas échéant, en et ce, en dépit de la plainte du demandeur formulée en EUR. 18. La Chambre a par la suite tenu à souligner que le demandeur a reconnu être resté en pays E jusqu au début du mois d octobre La CRL a ainsi décidé que le salaire du Joueur A, pays B & pays C / Club D, pays E 6

7 mois d octobre 2013 ne pouvait pas être inclus dans le calcul des montants dus au demandeur, que ce soit à titre d arriérés ou de compensation. 19. Ceci étant, la CRL a pris en compte les allégations du demandeur selon lesquelles le défendeur ne lui aurait pas payé son salaire à compter du mois d août 2013 jusqu au 12 novembre La CRL a par la suite pris note du paiement par le défendeur de la somme de EUR équivalent à un mois de salaire, soit le 23 septembre 2013 et qui a été confirmé par le demandeur (voir paragraphe I.7. cidessus). Pour ce qui est des autres paiements allégués par le défendeur, la Chambre a d abord rejeté l argumentation relative au paiement de la somme de , prévue dans l accord de résiliation, étant donné que ledit accord n a pas été corroboré par des éléments de preuve de paiement supplémentaires en ce sens. La CRL en a décidé pareillement en ce qui concerne la somme de prétendument payée au demandeur le 10 septembre 2013, dans la mesure où la documentation versée au dossier en ce sens ne spécifie par de manière claire et incontestable à quel(s) salaire(s) mensuel(s) ladite somme correspondait, tel que contesté par le demandeur dans sa soumission. 20. Par conséquent, et conformément au principe pacta sunt servanda, la CRL a conclu que la somme de , correspondant au salaire du demandeur pour le mois de septembre 2013, était due à titre d arriérés de rémunération. 21. La CRL s est ensuite attelée à déterminer le montant dû à titre de compensation. A ce titre, la CRL a rappelé que conformément à l art. 17 al. 1 du Règlement, l indemnité pour rupture de contrat sera calculée, sous réserve de l existence de stipulations contractuelles s y rapportant, conformément au droit en vigueur dans le pays concerné, à la spécificité du sport et en tenant compte de tout critère objectif inhérent au cas. Ces critères comprennent notamment la rémunération et autres avantages dus au joueur en vertu du contrat en cours et/ou du nouveau contrat, la durée restante du contrat en cours jusqu à cinq ans au plus, le montant de tous les frais et dépenses occasionnés ou payés par l ancien club (amortis sur la période contractuelle) de même que la question de savoir si la rupture intervient pendant la période protégée. 22. Revenant au contenu du contrat, la CRL a noté que celui-ci ne contenait aucune stipulation spécifique établissant une contrepartie financière en cas de résiliation prématurée par l une des parties. Par conséquent, la CRL a considéré qu il convenait de se référer aux autres éléments mentionnés à l al. 1 de l art. 17 du Règlement. A cet égard, la Chambre a rappelé que cette disposition contenait une énumération nonexhaustive de critères pouvant être pris en compte dans le cadre du calcul du montant de l indemnité devant être payée et que, de ce fait, elle avait toute discrétion pour se fonder sur tout autre critère objectif pour calculer le montant de ladite indemnité. Joueur A, pays B & pays C / Club D, pays E 7

8 23. Gardant à l esprit les considérations qui précèdent ainsi que la demande du demandeur, la Chambre a procédé au calcul de la valeur résiduelle du contrat. Dès lors, la CRL a établi que la somme de , correspondant au salaire du demandeur du mois de novembre 2013 jusqu à juin 2016, constituait la base de calcul pour déterminer le montant dû à titre de compensation. 24. La CRL a ensuite vérifié si le demandeur avait signé un nouveau contrat de travail durant la période mentionnée précédemment, au moyen duquel il aurait pu réduire l étendue de son dommage. En effet, conformément à la jurisprudence constante de la CRL, la rémunération perçue dans le cadre de ce nouveau contrat doit être prise en considération afin de fixer le montant de la compensation payable et ce, en vertu de l obligation qu a tout joueur de limiter son préjudice. 25. De ce point de vue, la CRL a observé qu il ressortait de la documentation versée au dossier par le demandeur, ainsi que des informations contenues dans le TMS, que celui-ci avait conclu trois nouveaux contrats de travail couvrant la période de janvier 2014 jusqu à juin 2015 et en vertu desquels le demandeur aurait gagné la somme totale de pour la période susmentionnée. Sur ce point, la CRL a tenu à souligner qu au jour de la présente décision, la saison n a pas été prise en compte en l absence de précisions relatives à la situation contractuelle en cours du demandeur. 26. En conséquence, conformément à la pratique courante de la CRL ainsi qu à l obligation qui incombe à tout joueur d atténuer son dommage, et compte tenu des circonstances exceptionnelles qui entourent le cas présent, la CRL a décidé que le défendeur devait payer la somme de à titre de compensation, somme qui semble raisonnable et justifiée. 27. La CRL a conclu ses délibérations dans la présente affaire en établissant que toute autre demande formulée par le demandeur est rejetée. III. Décision de la Chambre de Résolution des Litiges 1. La demande du demandeur est partiellement acceptée. 2. Le défendeur doit payer au demandeur, dans un délai de 30 jours à compter de la date de notification de la présente décision, la somme de à titre d arriérés de rémunération. 3. Le défendeur doit payer au demandeur, dans un délai de 30 jours à compter de la date de notification de la présente décision, la somme de à titre de compensation pout rupture de contrat. 4. Dans l hypothèse où les sommes susmentionnées ne sont pas payées dans le délai imparti, un intérêt à hauteur de 5% par année sera appliqué et ce dès l échéance du Joueur A, pays B & pays C / Club D, pays E 8

9 délai mentionné précédemment, et le cas sera soumis, sur demande, à la Commission de Discipline de la FIFA pour considération et décision. 5. Toute autre demande formulée par le demandeur est rejetée. 6. Le demandeur s engage à communiquer immédiatement et directement au défendeur le numéro de compte bancaire sur lequel le virement des sommes précitées sera effectué et d informer la Chambre de Résolution des Litiges de chaque paiement reçu. ***** Note concernant la décision motivée (Voie de droit) : Conformément à l article 67 alinéa 1 des Statuts de la FIFA, cette décision est susceptible d un appel au Tribunal Arbitral du Sport (TAS). L appel devra être interjeté dans un délai de 21 jours à compter de la notification de la décision et devra comprendre tous les éléments figurant au point 2 des directives émanant du TAS, dont copie est jointe à la présente. L appelant dispose de 10 jours supplémentaires à compter de l expiration du délai de recours pour déposer son mémoire d appel contenant une description des faits et des arguments légaux fondant le recours (cf. point 4 des directives annexées). L'adresse complète du Tribunal Arbitral du Sport est la suivante : Avenue de Beaumont Lausanne, Suisse Tél : Fax : / Au nom de la Chambre de Résolution des Litiges : Marco Villiger Secrétaire Général adjoint par intérim Annexe: Directives du TAS Joueur A, pays B & pays C / Club D, pays E 9

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL)

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) rendue le 24 avril 2015, à Zurich, Suisse, par M. Philippe Diallo (France), juge de la CRL, au sujet d une plainte soumise par le joueur,

Plus en détail

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL)

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) rendue à Zurich, Suisse, le 24 novembre 2016, par Philippe Diallo (France), juge de la CRL, au sujet d une plainte soumise par le joueur,

Plus en détail

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL)

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) rendue le 13 octobre 2015, par Theo van Seggelen (Pays-Bas), juge de la CRL dans l affaire opposant le joueur, Joueur A, pays B ci-après,

Plus en détail

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 15 janvier 2014 à Zurich, Suisse par Geoff Thompson (Angleterre) Juge unique de la Commission du Statut du Joueur, au sujet d une

Plus en détail

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 26 mars 2015 à Zurich, Suisse, par M. Geoff Thompson (Angleterre) Juge unique de la Commission du Statut du Joueur au sujet d une

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 17 juin 2016, à Zurich, en Suisse, composée comme suit: Geoff Thompson (Angleterre), Président Theodore Giannikos (Grèce), membre Carlos

Plus en détail

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL)

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) rendue le 7 juillet 2015, par Theo van Seggelen (Pays-Bas), juge de la CRL dans l affaire opposant le club, Club A, pays B ci-après, le demandeur

Plus en détail

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL)

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) rendue à Zurich, Suisse, le 7 avril 2016, par Philippe Diallo (France), juge de la CRL, au sujet d une plainte soumise par le joueur, Joueur

Plus en détail

Décision du Juge Unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du Juge Unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du Juge Unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 14 janvier 2015 à Zurich, Suisse, par M. Geoff Thompson (Angleterre) Juge Unique de la Commission du Statut du Joueur au sujet d une

Plus en détail

Décision du juge unique de la. Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la. Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 26 mars 2015 à Zurich, Suisse, par M. Geoff Thompson (Angleterre) juge unique de la Commission du Statut du Joueur au sujet d une

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé à Zurich, Suisse, le 21 janvier 2015, dans la composition suivante: Thomas Grimm (Suisse), Vice-président Eirik Monsen (Norvège), membre Zola

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé, le 19 janvier 2017 à Zurich, en Suisse, composée comme suit: Geoff Thompson (Angleterre), Président Johan van Gaalen (Afrique du Sud), membre

Plus en détail

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL)

Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) Décision du juge de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) rendue lors de la réunion du 27 août 2014, à Zurich, Suisse, par Philippe Diallo (France), juge de la CRL: au sujet d une plainte soumise

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 10 août 2007, à Zurich, Suisse dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Michele Colucci (Italie), membre Mick McGuire

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 30 mai 2006, à Zurich, Suisse dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Gerardo Movilla (Espagne), membre John Didulica

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé à Zurich, Suisse, le 21 janvier 2015, dans la composition suivante: Thomas Grimm (Suisse), Vice-président Eirik Monsen (Norvège), membre Zola

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé, le 21 mai 2015 à Zurich, en Suisse, composée comme suit: Geoff Thompson (Angleterre), Président Damir Vrbanovic (Croatie), membre Alejandro

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé à Zurich, Suisse, le 8 septembre 2016, dans la composition suivante: Thomas Grimm (Switzerland), Vice-Président Eirik Monsen (Norvège), membre

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 26 octobre 2006, à Zurich, Suisse dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Gerardo Movilla (Espagne), membre Joaquim

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 27 avril 2006, à Zurich, Suisse dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Carlos Soto (Chili), membre Philippe Piat

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 15 février 2008, à Zurich, Suisse, dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Philippe Piat (France), membre Carlos

Plus en détail

Décision du juge unique de la. Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la. Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 22 novembre 2016 à Zurich, Suisse, par M. Geoff Thompson (Angleterre) Juge unique de la Commission du Statut du Joueur concernant

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé à Zurich, Suisse, le 7 avril 2011, dans la composition suivante: Geoff Thompson (Angleterre), Président ad interim Michele Colucci (Italie),

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges rendue à Zurich, Suisse, le 9 février 2017, composée de la façon suivante : Thomas Grimm (Suisse), Président adjoint Eirik Monsen (Norvège), membre Joaquim

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé, le 27 mai 2014 à Zurich, en Suisse, composée comme suit: Thomas Grimm (Suisse), vice-président Mario Gallavotti (Italie), membre Joaquim Evangelista

Plus en détail

Décision du juge unique de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL)

Décision du juge unique de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) Décision du juge unique de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) rendue le 16 novembre 2012, par M. Theo van Seggelen (Pays-Bas), juge unique de la CRL, au sujet d une plainte soumise par le joueur,

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 27 avril 2006, à Zurich, Suisse dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Carlos Soto (Chili), membre Philippe Piat

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé, le 24 novembre 2016 à Zurich, en Suisse, composée comme suit: Geoff Thompson (Angleterre), Président Philippe Diallo (France), membre Takuya

Plus en détail

Décision du Juge Unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du Juge Unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du Juge Unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 30 janvier 2012 à Zurich, Suisse, par M. Geoff Thompson (Angleterre) Juge Unique de la Commission du Statut du Joueur, au sujet d

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges rendue le 31 octobre 2013 à Zurich, Suisse, dans la composition suivante: Geoff Thompson (Angleterre), Président Ivan Gazidis (Angleterre), membre Joaquim

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 25 août 2006, à Zurich, Suisse dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Michele Colucci (Italie), membre Carlos Soto

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution de Litiges

Décision de la Chambre de Résolution de Litiges Décision de la Chambre de Résolution de Litiges rendue à Zurich, Suisse, le 4 février 2005, par la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Michele Colucci (Italie), Membre Philippe Piat

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges rendue le 24 novembre 2011 à Zurich, Suisse, dans la composition suivante : Geoff Thompson (Angleterre), Président Carlos Soto (Chili), membre Takuya Yamazaki

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution de Litiges

Décision de la Chambre de Résolution de Litiges Décision de la Chambre de Résolution de Litiges rendue à Zurich, Suisse, le 13 mai 2005, par la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Maurice Watkins (Angleterre), membre Paulo Amoretty

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé à Zurich, Suisse, le 4 février 2005, dans la composition suivante : Slim Aloulou (Tunisie), Président (n a pas participé aux délibérations)

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 16 avril 2009, à Zurich, Suisse dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Theo van Seggelen (Pays-Bas), membre David

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution de Litiges

Décision de la Chambre de Résolution de Litiges Décision de la Chambre de Résolution de Litiges rendue à Zurich, Suisse, le 9 novembre 2004, par la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Philippe Piat (France), Membre Philippe Diallo

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 14 septembre 2007, à Zurich, Suisse dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Theo van Seggelen (Pays-Bas), membre

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 23 mars 2006, à Zurich, Suisse dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Mario Gallavotti (Italie), membre Peter Friend

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL)

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) Décision de la Chambre de Résolution des Litiges (CRL) ayant siégé à Zurich, Suisse, le 1 février 2012, dans la composition suivante: Geoff Thompson (Angleterre), Président Rinaldo Martorelli (Brésil),

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges

Décision de la Chambre de Résolution des Litiges Décision de la Chambre de Résolution des Litiges ayant siégé le 27 avril 2006, à Zurich, Suisse dans la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Carlos Soto (Chili), membre Philippe Piat

Plus en détail

Règlement de la FLF sur la collaboration avec les Intermédiaires

Règlement de la FLF sur la collaboration avec les Intermédiaires Règlement de la FLF sur la collaboration avec les Intermédiaires 1) Introduction et définitions Activité(s) : chaque activité ayant pour but de conclure, prolonger ou renouveler un contrat de travail,

Plus en détail

Décision de la Chambre de Résolution de Litiges

Décision de la Chambre de Résolution de Litiges Décision de la Chambre de Résolution de Litiges rendue à Zurich, Suisse, le 9 novembre 2004, par la composition suivante: Slim Aloulou (Tunisie), Président Philippe Piat (France), Membre Philippe Diallo

Plus en détail

Arbitrage TAS 2012/A/2862 FC Girondins de Bordeaux c. Fédération Internationale de Football Association (FIFA), ordonnance du 20 août 2012

Arbitrage TAS 2012/A/2862 FC Girondins de Bordeaux c. Fédération Internationale de Football Association (FIFA), ordonnance du 20 août 2012 Tribunal Arbitral du Sport Court of Arbitration for Sport Arbitrage TAS 2012/A/2862 FC Girondins de Bordeaux c. Fédération Internationale de Football Association (FIFA), Football Requête de mesures provisionnelles

Plus en détail

N 10/00231 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 10/00231 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 10/00231 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme ANDRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 31 janvier 2012 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEUR : M.

Plus en détail

Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec.

Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec. 1 CHAMP D APPLICATION Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec. 2 CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE Cette directive découle de la Loi sur l assurance

Plus en détail

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 30 janvier 2012 à Zurich, Suisse, par M. Geoff Thompson (Angleterre) Juge unique de la Commission du Statut du Joueur au sujet d une

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 6 novembre 2002, présentée par Mme B... A... demeurant.. ; Mme A... demande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 6 novembre 2002, présentée par Mme B... A... demeurant.. ; Mme A... demande au tribunal : MV TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N 02-4051/4 Mme B... A... REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le magistrat désigné par le président du tribunal, 1 M. Auvray Rapporteur Mlle Mullié Commissaire

Plus en détail

114 e session Jugement n o 3154

114 e session Jugement n o 3154 Organisation internationale du Travail Tribunal administratif International Labour Organization Administrative Tribunal Traduction du Greffe, seul le texte anglais fait foi. 114 e session Jugement n o

Plus en détail

Conditions Générales de Vente de Prestations de Services

Conditions Générales de Vente de Prestations de Services Conditions Générales de Vente de Prestations de Services Article 1 : Dispositions générales Les présentes Conditions Générales de Vente de prestations de services, ci après dénommées CGV, constituent l

Plus en détail

CONTRAT de LICENCE pour la REUTILISATION des DEBATS «QUESTIONS-REPONSES» de l ASSEMBLEE NATIONALE

CONTRAT de LICENCE pour la REUTILISATION des DEBATS «QUESTIONS-REPONSES» de l ASSEMBLEE NATIONALE Licence de rediffusion N 2011 00 CONTRAT de LICENCE pour la REUTILISATION des DEBATS «QUESTIONS-REPONSES» de l ASSEMBLEE NATIONALE Entre : LA DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE Service

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 08/235 Président : M. THIOLET RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Christiane BEAUTES Chambre sociale Arrêt du 20 Mai 2009 PARTIES DEVANT LA

Plus en détail

Exercices : 2007 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. La Chambre régionale des comptes de Lorraine,

Exercices : 2007 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. La Chambre régionale des comptes de Lorraine, Audience publique du 4 novembre 2010 Jugement n 2010-0011 Lecture publique du 3 décembre 2010 Commune de BOULAY-MOSELLE N du compte : 057102097 Poste comptable : trésorerie de Boulay-Moselle Exercices

Plus en détail

110 e session Jugement n o 2961

110 e session Jugement n o 2961 Organisation internationale du Travail Tribunal administratif International Labour Organization Administrative Tribunal Traduction du Greffe, seul le texte anglais fait foi. 110 e session Jugement n o

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)/

Conditions générales d assurance (CGA)/ Conditions générales d assurance (CGA)/ Assurance de garantie de loyer Edition 01.2014 C&P 4179 Fr 08.14 Table des matières Votre assurance en bref................. 2 Conditions générales d assurance...........

Plus en détail

comparante par la SELARL MILLIARD-MILLION, Avocats au Barreau de Nouméa,

comparante par la SELARL MILLIARD-MILLION, Avocats au Barreau de Nouméa, TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 09/00178 Présidente : Mme ANDRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Corinne LEROUX Jugement du 13 Août 2010 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEUR : - M. X né

Plus en détail

N 07/00031 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00031 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00031 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme FONTAINE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats: Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 7 Mai 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

CONTRAT de LICENCE pour la REUTILISATION des DEBATS «QUESTIONS-REPONSES» du SENAT

CONTRAT de LICENCE pour la REUTILISATION des DEBATS «QUESTIONS-REPONSES» du SENAT Licence de rediffusion N 2011 00/S CONTRAT de LICENCE pour la REUTILISATION des DEBATS «QUESTIONS-REPONSES» du SENAT Entre : LA DIRECTION Service du Premier Ministre 26, Rue Desaix 75015 Paris représentée

Plus en détail

TRIBUNAL DE RECOURS DE LA SWISS FOOTBALL LEAGUE RECOURS FC ABC. contre

TRIBUNAL DE RECOURS DE LA SWISS FOOTBALL LEAGUE RECOURS FC ABC. contre TRIBUNAL DE RECOURS DE LA SWISS FOOTBALL LEAGUE RECOURS FC ABC contre La décision rendue le 9 juin 2009 par la Commission des mutations de la Swiss Football League dans le litige opposant le FC XY au FC

Plus en détail

Nations Unies. Tribunal administratif TRIBUNAL ADMINISTRATIF. Jugement No 893. de l Organisation des

Nations Unies. Tribunal administratif TRIBUNAL ADMINISTRATIF. Jugement No 893. de l Organisation des Nations Unies AT Tribunal administratif Distr. LIMITÉE AT/DEC/893 20 novembre 1998 ORIGINAL : FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 893 Affaire No 762 : THIAM Contre : Le Secrétaire général de l

Plus en détail

Zurich Caution de bail à loyer pour logements privés

Zurich Caution de bail à loyer pour logements privés Édition 01.2017 Zurich Caution de bail à loyer pour logements privés Information client selon la LCA et Conditions générales d assurances (CGA) Appelez-nous! Nous sommes là pour vous. Help Point 0800 80

Plus en détail

Remboursement de versement excédentaire par un employeur dans un régime de retraite qui continue d exister

Remboursement de versement excédentaire par un employeur dans un régime de retraite qui continue d exister Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : Remboursement de versement excédentaire par un employeur dans un régime de retraite qui continue d exister

Plus en détail

APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES : CCAP. Objet :

APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES : CCAP. Objet : APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Objet : Assistance à maîtrise d ouvrage pour la préparation et l élaboration de la S3 et du programme européen FEDER- FSE 2014-2020 de Saint- Martin. CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

Le droit de rétractation

Le droit de rétractation Le droit de rétractation Art. VI.55. [ 1 1er. En temps utile, avant que le consommateur ne soit lié par un contrat ou par une offre, il doit être informé sans équivoque, de manière claire et compréhensible,

Plus en détail

comparant par son gérant en exercice, en redressement judiciaire suivant jugement du Tribunal Mixte de Commerce de Nouméa en date du 7 juin 2010,

comparant par son gérant en exercice, en redressement judiciaire suivant jugement du Tribunal Mixte de Commerce de Nouméa en date du 7 juin 2010, TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 09/00190 Présidente : Mme ANDRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Corinne LEROUX Jugement du 1 er Octobre 2010 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEUR : - M.

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA QUALIFICATION DES JOUEURS DE LA SFL

RÈGLEMENT SUR LA QUALIFICATION DES JOUEURS DE LA SFL RÈGLEMENT SUR LA QUALIFICATION DES JOUEURS DE LA SFL 1 RÈGLEMENT SUR LA QUALIFICATION DES JOUEURS DE LA SFL Vu le Règlement de jeu de l ASF et les Statuts de la SFL ainsi qu en tenant compte de clubcorner.ch

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne. (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

Journal officiel de l'union européenne. (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 14.5.2014 L 139/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N o 492/2014 DE LA COMMISSION du 7 mars 2014 complétant le règlement (UE) n o 528/2012 du Parlement européen et du Conseil

Plus en détail

CONVENTION D AFFILIATION AU DISPOSITIF DU CONSEIL GENERAL DU NORD «CHEQUIER JEUNES EN NORD»

CONVENTION D AFFILIATION AU DISPOSITIF DU CONSEIL GENERAL DU NORD «CHEQUIER JEUNES EN NORD» Ne rien inscrire dans ce cadre Numéro de Convention :... Numéro d immatriculation :... CONVENTION D AFFILIATION AU DISPOSITIF DU CONSEIL GENERAL DU NORD «CHEQUIER JEUNES EN NORD» ENTRE Le Département du

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE NATIONALE POUR LE SPORT

COMMISSION PARITAIRE NATIONALE POUR LE SPORT COMMISSION PARITAIRE NATIONALE POUR LE SPORT C.C.T. du 18 decembre 2009 CONDITIONS DE TRAVAIL DES JOUEURS DE VOLLEY-BALL REMUNERES CHAPITRE I : Champ d application Article 1. La présente C.C.T. s applique

Plus en détail

Protocole d accord au sujet de la continuité des précomptes sur pension aux fins de remboursement des prêts

Protocole d accord au sujet de la continuité des précomptes sur pension aux fins de remboursement des prêts ROYAUME DU MAROC LOGO SOCIETE DE FINANCEMENT Protocole d accord au sujet de la continuité des précomptes sur pension aux fins de remboursement des prêts Entre les soussignés : La Caisse Marocaine des Retraites,

Plus en détail

111 e session Jugement n o 3013

111 e session Jugement n o 3013 Organisation internationale du Travail Tribunal administratif International Labour Organization Administrative Tribunal (Recours en exécution) 111 e session Jugement n o 3013 LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ENTRE PROFESSIONNELS PARIS GASTRONOMY DISTRIBUTION

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ENTRE PROFESSIONNELS PARIS GASTRONOMY DISTRIBUTION CONDITIONS GENERALES DE VENTE ENTRE PROFESSIONNELS PARIS GASTRONOMY DISTRIBUTION SA à conseil d administration au capital de 60.000 RCS CRETEIL n 408 980 027 Siège social : 3, rue de la Corderie. CENTRA

Plus en détail

AVENANT DU 10 JANVIER 2011 RELATIF À LA MISE À JOUR DE LA CONVENTION

AVENANT DU 10 JANVIER 2011 RELATIF À LA MISE À JOUR DE LA CONVENTION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 979. INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES (Le Havre) (26 juin 1978) (Etendue par arrêté du 16 mai 1980, Journal

Plus en détail

INTERET DE L ARGENT. Mém. 2004, 978 Modifiée par la Loi du 10 juin 2005, Mém. 2005, p et la Loi du 29 mars 2013, Mém. 2013, p. 861.

INTERET DE L ARGENT. Mém. 2004, 978 Modifiée par la Loi du 10 juin 2005, Mém. 2005, p et la Loi du 29 mars 2013, Mém. 2013, p. 861. INTERET DE L ARGENT Loi du 18 avril 2004 relative aux délais de paiement et aux intérêts de retard portant transposition de la directive 2000/35/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 juin 2000 concernant

Plus en détail

DÉCISION LA DEMANDE D'EXAMEN DE MÉSENTENTE SUR L ACCÈS

DÉCISION LA DEMANDE D'EXAMEN DE MÉSENTENTE SUR L ACCÈS Commission d accès à l information du Québec Dossier : 03 14 22 Date : 20040824 Commissaire : M e Christiane Constant X Demandeur c. Assurances générales des Caisses Desjardins Entreprise DÉCISION L OBJET

Plus en détail

GARANTIE AUTONOME A PREMIERE DEMANDE (Article 2321 du Code civil)

GARANTIE AUTONOME A PREMIERE DEMANDE (Article 2321 du Code civil) GARANTIE AUTONOME A PREMIERE DEMANDE (Article 2321 du Code civil) EMISE PAR : [ ], Etablissement de crédit au capital de [ ] Euros, dont le Siège Social est à [ ], dont le numéro d identification unique

Plus en détail

B. (n o 2) c. OMS. 122 e session Jugement n o 3684 LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF,

B. (n o 2) c. OMS. 122 e session Jugement n o 3684 LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF, Organisation internationale du Travail Tribunal administratif International Labour Organization Administrative Tribunal Traduction du Greffe, seul le texte anglais fait foi. B. (n o 2) c. OMS 122 e session

Plus en détail

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE : GENERALITES

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE : GENERALITES NOTE D INFORMATION Objet : CONGES Date : 08/2016 LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE : GENERALITES SOMMAIRE Textes de référence p. 3 Introduction p. 4 I/ Les conditions relatives aux bénéficiaires p.

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES, DE L ÉQUITÉ, DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL LOI SUR L ÉQUITÉ SALARIALE, RLRQ, CHAPITRE E

COMMISSION DES NORMES, DE L ÉQUITÉ, DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL LOI SUR L ÉQUITÉ SALARIALE, RLRQ, CHAPITRE E COMMISSION DES NORMES, DE L ÉQUITÉ, DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL LOI SUR L ÉQUITÉ SALARIALE, RLRQ, CHAPITRE E-12.001 VICE-PRÉSIDENCE À L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 38247 FRA Date : 30 mai

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Emmanuel D... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Krawczyk Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Emmanuel D... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Krawczyk Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 1203934 M. Emmanuel D... M. Krawczyk Rapporteur M. Perrin Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Lille (1ère Chambre)

Plus en détail

Impôts BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS

Impôts BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 280-1/R2 Indemnité d expropriation et intérêt reçu sur une telle indemnité Publication : 29

Plus en détail

Règlement amendé de la FIFA concernant le Statut et le Transfert des Joueurs Indemnités de formation

Règlement amendé de la FIFA concernant le Statut et le Transfert des Joueurs Indemnités de formation Aux associations nationales affiliées à la FIFA Circulaire n 826 Zurich, le 31 octobre 2002 SG/gmo/clu-clo Règlement amendé de la FIFA concernant le Statut et le Transfert des Joueurs Indemnités de formation

Plus en détail

Composé comme suit : M. Mayer Gabay, Premier Vice-Président, assurant la. présidence; Mme Deborah Taylor Ashford, Deuxième Vice-Présidente;

Composé comme suit : M. Mayer Gabay, Premier Vice-Président, assurant la. présidence; Mme Deborah Taylor Ashford, Deuxième Vice-Présidente; TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 876 Affaire No 977 : TINKL Contre : Le Secrétaire général de l'organisation des Nations Unies LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DES NATIONS UNIES, Composé comme suit : M. Mayer

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel Citation : G. G. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDA 10 Appel No : 2013-0054 ENTRE : G. G. Appelant et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA

Plus en détail

N 11/00067 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 11/00067 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 11/00067 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme ANDRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 13 mars 2012 PARTIES EN CAUSE : DEMANDERESSE : Mme

Plus en détail

Contrat d agent commercial

Contrat d agent commercial Contrat d agent commercial Entre......... représenté par... ci-après dénommé «le commettant», d une part, et......... ci-après dénommé «l agent commercial», d autre part, il est convenu ce qui suit: Article

Plus en détail

V. c. OPS. 121 e session Jugement n o 3589 LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF,

V. c. OPS. 121 e session Jugement n o 3589 LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF, Organisation internationale du Travail Tribunal administratif International Labour Organization Administrative Tribunal Traduction du Greffe, seul le texte anglais fait foi. V. c. OPS 121 e session Jugement

Plus en détail

Le cadre général du dispositif «Contrat enfance et jeunesse»

Le cadre général du dispositif «Contrat enfance et jeunesse» LES CONDITIONS GENERALES Prestation de service Contrat enfance et jeunesse Octobre 2013 Le cadre général du dispositif «Contrat enfance et jeunesse» Sont éligibles à la Psej, les nouveaux développements

Plus en détail

ETUDE PREALABLE A L INSTAURATION D UNE TARIFICATION INCITATIVE (TI)

ETUDE PREALABLE A L INSTAURATION D UNE TARIFICATION INCITATIVE (TI) ETUDE PREALABLE A L INSTAURATION D UNE TARIFICATION INCITATIVE (TI) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (.) 6 D avenue de Verdun 55700 STENAY Tél. 03 29 80 31 81 Fax 03 29 80 28 99 - E-mail

Plus en détail

1 JO L 3 du , p JO L 11 du , p JO L 349 du , p. 83.

1 JO L 3 du , p JO L 11 du , p JO L 349 du , p. 83. RÈGLEMENT (CE) Nº 2246/2002 DE LA COMMISSION du 16 décembre 2002 concernant les taxes à payer à l'office de l'harmonisation dans le marché intérieur (marques, dessins et modèles) au titre de l'enregistrement

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 12 juin e chambre Audience publique du 23 avril 2014

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 12 juin e chambre Audience publique du 23 avril 2014 Tribunal administratif Numéro 32858 du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 12 juin 2013 3 e chambre Audience publique du 23 avril 2014 Recours formé par Monsieur..., contre une décision du directeur

Plus en détail

CONTRAT TYPE ENTRE UN MEDECIN ET UN HEBERGEUR DE DONNEES DE SANTE A CARACTERE PERSONNEL( 1 )

CONTRAT TYPE ENTRE UN MEDECIN ET UN HEBERGEUR DE DONNEES DE SANTE A CARACTERE PERSONNEL( 1 ) CONTRAT TYPE ENTRE UN MEDECIN ET UN HEBERGEUR DE DONNEES DE SANTE A CARACTERE PERSONNEL( 1 ) Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins réuni en Session, le 16 décembre 2010 Mis à jour en juillet

Plus en détail

Procédure de déclaration pour dividendes de source suisse versés à des sociétés étrangères détenant des participations importantes

Procédure de déclaration pour dividendes de source suisse versés à des sociétés étrangères détenant des participations importantes Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Eidgenössische Steuerverwaltung ESTV Administration fédérale des contributions AFC Amministrazione federale delle

Plus en détail

SECTION VI ADAPTATION DES CONTRATS

SECTION VI ADAPTATION DES CONTRATS SECTION VI ADAPTATION DES CONTRATS GENERALITES Article 1 Champ d application 1. La section VI s applique si une ou les parties veulent recourir à un tiers dont la mission consiste à parfaire le contrat

Plus en détail

CONVENTION CADRE POUR LES TRANSPORTS INTERNATIONAUX DE MARCHANDISES PAR ROUTE REVISEE LE 3 NOVEMBRE 2011

CONVENTION CADRE POUR LES TRANSPORTS INTERNATIONAUX DE MARCHANDISES PAR ROUTE REVISEE LE 3 NOVEMBRE 2011 CONVENTION CADRE POUR LES TRANSPORTS INTERNATIONAUX DE MARCHANDISES PAR ROUTE REVISEE LE 3 NOVEMBRE 2011 Convention Cadre pour les Transports Internationaux de Marchandises par Route Les Parties soussignées

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 24 juillet e chambre Audience publique extraordinaire du 12 décembre 2014

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 24 juillet e chambre Audience publique extraordinaire du 12 décembre 2014 Tribunal administratif N 33110 du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 24 juillet 2013 3 e chambre Audience publique extraordinaire du 12 décembre 2014 Recours formé par Monsieur..., contre deux

Plus en détail

Convention cadre de mise à disposition de personnel salarié du GEIQ 3M

Convention cadre de mise à disposition de personnel salarié du GEIQ 3M Convention cadre de mise à disposition de personnel salarié du GEIQ 3M Entre : Le Groupement d Employeurs pour l Insertion et la Qualification GEIQ 3M, dont les statuts ont été déposés à la Préfecture

Plus en détail

AVENANT DU 22 AVRIL 2011

AVENANT DU 22 AVRIL 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 1628. INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES (Deux-Sèvres) (1 er juillet 1991) (Bulletin offi ciel n 1992-10 bis)

Plus en détail

AVENANT DU 26 NOVEMBRE 2010 MODIFIANT LA CONVENTION

AVENANT DU 26 NOVEMBRE 2010 MODIFIANT LA CONVENTION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 1604. INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES (Rouen et Dieppe) (29 mai 1991) (Bulletin offi ciel n 1991-6 bis) (Etendue

Plus en détail