Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Version Avril Coordonnateurs : William Jacot, Séverine Guiu

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Version Avril Coordonnateurs : William Jacot, Séverine Guiu"

Transcription

1 Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Version Avril 2015 Coordonnateurs : William Jacot, Séverine Guiu

2 Rationnel L indication d un traitement adjuvant est directement liée Au risque de récidive estimé selon divers facteurs pronostiques A l efficacité attendue des thérapeutiques adjuvantes (facteurs prédictifs) Le thésaurus du groupe Sein du réseau OncoLR considère, au vu des données actuelles de la littérature, que l estimation du risque de récidive et du bénéfice thérapeutique, plutôt qu être segmentée (faible / intermédiaire / élevé comme retenu dans bon nombre de conférences de consensus), peut être envisagée comme un continuum (probabilité individuelle de rechute et de décès estimée selon l outil Adjuvant! Online [ permettant une appréciation du risque et des choix thérapeutiques adaptés au cas de la patiente.

3 Facteurs Pronostiques et Prédictifs Considérés Facteurs pronostiques Facteurs prédictifs Commentaires Envahissement ganglionnaire* Taille tumorale* HER2* Récepteurs hormonaux* Emboles vasculaires* Grade histologique* Age* Co-morbidités* HER2* Récepteurs hormonaux* Grade histologique* Risque superposable à celui d un envahissement ganglionnaire CT systématiquement discutée si < 35 ans Score de Charlson Nombre de mitoses Si bénéfice additionnel de la CT compris entre 3 et 7% Ki 67 Si bénéfice additionnel de la CT compris entre 3 et 7% UPA PAI-1 UPA PAI-1 Selon disponibilité de la technique (ICM Montpellier), chez les patientes N0 *: paramètres évalués systématiquement

4 Les RPC de Saint Paul de Vence 2009 proposent de retenir une indication d hormonothérapie adjuvante à partir d une amélioration de la survie sans récidive de 2% à 10 ans estimée via Adjuvant! Online. ( La RCP se propose de retenir ce seuil, et de prendre en compte des données additionnelles non analysées dans Adjuvant! Online afin d offrir un espace de discussion argumentable Évaluation individuelle du risque par Adjuvant! Online, complétée par l utilisation de facteurs pronostiques et/ou prédictifs additionnels (HER2, emboles vasculo-lymphatiques péritumoraux, UPA PAI-1, nombre de mitoses, niveau d expression des RH ) Il est proposé que la présence d emboles vasculo-lymphatiques péritumoraux, au vu du risque de récidive associé, soit assimilée à un envahissement ganglionnaire (1 à 3 N+) Cet outil d aide à l évaluation pronostique et prédictive n est valable que pour les carcinomes canalaires invasifs, les histologies lobulaires et sous-groupes histologiques particuliers (médullaires, adénoïdes kystiques ) relevant d une discussion en RCP

5 Les RPC de Saint Paul de Vence 2009 proposent de retenir une indication de chimiothérapie adjuvante à partir d une amélioration de la survie sans récidive de 5% à 10 ans estimée via Adjuvant! Online. ( L outil de décision développé ci-dessous se propose de prendre en compte des données additionnelles non analysées dans Adjuvant! Online afin d offrir un espace de discussion argumentable dans une zone de bénéfice compris entre 3 et 7% Évaluation individuelle du risque par Adjuvant! Online, complétée par l utilisation de facteurs pronostiques et/ou prédictifs additionnels (HER2, emboles vasculo-lymphatiques péritumoraux, UPA PAI-1, nombre de mitoses, niveau d expression des RH ) Il est proposé que la présence d emboles vasculo-lymphatiques péritumoraux, au vu du risque de récidive associé, soit assimilée à un envahissement ganglionnaire (1 à 3 N+) Cet outil d aide à l évaluation pronostique et prédictive n est valable que pour les carcinomes canalaires invasifs, les histologies lobulaires et sous-groupes histologiques particuliers (médullaires, adénoïdes kystiques ) relevant d une discussion en RCP

6 Evaluation individuelle du bénéfice de l hormonothérapie par Adjuvant! Online Evaluation individuelle du bénéfice additionnel de la chimiothérapie par Adjuvant! Online, en soustrayant le bénéfice apporté par l hormonothérapie (IA en situation post-ménopausique) à celui de l hormono-chimiothérapie Dans les tabeaux de contingence, la chimiothérapie prise en compte est de 3 ème génération incluant une anthracycline et un taxane (type 3 FEC T), Dans le cas d une chimiothérapie de 2 ème génération (type 6 FEC 100 ou 4 TC), un calcul de l amplitude de l effet thérapeutique directement sur l outil web est nécessaire. Les co-morbidités prises en compte dans les tableaux de contingence (1) sont moyennes pour l âge («average for age» des options Ajuvant! Online) pour ce qui est des calculs dans les tableaux de contingence. Ceux-ci ne sont donc pas adaptés pour la décision dans le cas de patientes présentant des comorbidités significatives, situation nécessitant une utilisation directe de l outil Adjuvant! Online (

7 Indication d HT posée sur un bénéfice 2 % SSR à 10 ans Indication de CT posée sur un bénéfice 7 % SSR à 10 ans additionnel après HT optimale si RH + absolu si RH- Discussion en RCP entre 3 et 7 % CT : associations concomitantes ou séquentielles anthracyclines -taxane Autres CT envisageables : 4 ou 6 cycles, FEC 100, TC (docetaxel cyclophosphamide) Age < 35 ans: CT (discussion RCP en cas de tumeurs pt1abn0 ou de biologie favorable) Age 75 ans: évaluation Oncodage, puis si besoin consultation oncogériatrique

8 CT HER +++ : associations séquentielles anthracyclines puis taxane + trastuzumab 1 an TCH (docetaxel, carboplatine, trastuzumab) Taxol hebdomadaire 12 semaines, Trastuzumab 1 an après discussion RCP pour les tumeurs < 1 cm N0 et les situations cliniques particulières HER2 +++: si pt1b N0 ou pt1a N+, CT + trastuzumab Pas de CT dans les pt1an0 sans discussion RCP Pas d indication à une association HT + trastuzumab, sans chimiothérapie préalable

9 CT cancers triple négatifs: Privilégier l emploi du paclitaxel hebdomadaire au docétaxel toutes les 3 semaines Pas d indication à un sel de platine Initiation précoce (< 12 semaines) de la CT adjuvante (hors contre-indications) Schémas dose-denses : discussion RCP, G-CSF systématiques Consultation oncogénétique si âge < 50 ans (ou < 70 ans et ATCDsfamilliaux)

10 Hormonothérapie : Pré ménopause Tamoxifene Post ménopause IA ou traitement séquentiel (IA d emblée si N+) Pour une durée minimum de 5 ans Annexectomie à visée anti-hormonale (Méta analyse de l EBCTCG, Lancet 2005; 365: ) Recommandation : à proposer aux patientes N+ à partir de 45 ans pour permettre la mise sous IA Sous réserve de validation RCP

11 Prolongation > 5 ans Après 5 ans de Tam : Stop ou Tamoxifène5 ans (Davies et al, Lancet 2013, 381: & Gray et al, ASCO 2013, abst 5) ouia 5 ans si N+ (Goss et al, J Natl Cancer Inst 2005, 7(17): ) Après 5 ans IA : Stop ou Tamoxifène 5 ans (avis d experts)

12 Prolongation > 5 ans Prendre en compte Risque de récidive (taille, grade, prolifération, N) Statut ménopausique Tolérance Rapport bénéfice / risque Discussion RCP systématique ET Décision partagée

13 Blocage ovarien Exemestane+ BO 5 ans : Alternative si CI Tamoxifène (Pagani et al, N Engl J Med 2014, 371(2):107-18) Tam + BO ouexemestane+ BO 5 ans : discussion RCP (Francis et al, N Engl J Med 2015, 372(5):436-46) Patiente très jeune Risque élevé de rechute Reprise cycles après chimiothérapie? Tolérance+++ Rapport bénéfice / risque Bénéfice en survie sans récidive, pas de bénéfice en survie globale pour l instant Discussion RCP systématique Décision partagée

14 Éléments additionnels à A!OL à prendre en compte en RCP Amplitude de l effet thérapeutique attendu upa / PAI-1 (quand disponible pour les N0) Prolifération (Index Mitotique / Mitoses / KI67) Intensité d expression du RE Dissociation des RH (RP-) Taille si proche des limites Les signatures multigéniques ne sont pas à ce jour recommandées

15 Synthèse 2015 Chimiothérapie adjuvante Calcul du risque de récidive à 10 ans et du bénéfice de la CT via Adjuvant! Online Bénéfice de la CT sur la SSR à 10 ans inférieur à 3% Bénéfice de la CT sur la SSR à 10 ans compris entre 3 et 7% Bénéfice de la CT sur la SSR à 10 ans 7% Pas de CT Prise en compte en RCP des facteurs prédictifs et pronostiques additionnels (2) CT

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Coordonnateurs : William Jacot, Marian Gutowski, Gilles Romieu, André Mathieu Synthèse Calcul du risque de récidive

Plus en détail

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Saint-Gallen (Nice-Saint-Paul) NCCN Caroline Cuvier, Centre des maladies du sein Saint-Louis Nice-Saint-Paul; 14 ème cours en janvier 2015 Saint-Gallen;

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

Cancer du sein guidelines PSOM. Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments suivants :

Cancer du sein guidelines PSOM. Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments suivants : Andrea Gombos (andrea.gombos@bordet.be) 1. Cancer du sein non métastatique Cancer du sein guidelines PSOM Le bilan initial dans le cadre d un nouveau diagnostic de cancer du sein doit comporter les éléments

Plus en détail

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN C Cuvier, Journées de sénologie interactive 2011 Nice-Saint-Paul; 4 ème édition Saint-Gallen; 12 ème conférence NCCN

Plus en détail

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer du sein en France 49.814 nouveaux cas en 2005 11.441 décès en 2006 Létalité ± 20 % Guérin et al.,

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du

Référentiel de Prise en Charge du Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Juin 2009 Coordonnateurs : Gilles Romieu, André Mathieu, Comité de Rédaction :Marian Gutowski, William Jacot Comité d experts

Plus en détail

Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014

Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014 Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014 Un peu de considération historique On a commencé, et c est dommage, à

Plus en détail

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 «Crucialité» Cancers RE+: 60-75 % des cancers du sein 65% des RE+ sont aussi

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants

Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Cancer du Sein Traitements Médicaux Adjuvants Les grandes lignes Dr Loïc Boulanger, Dr Lucie Bresson, Pr Denis Vinatier Plan -Facteur pronostic # facteur prédictif de réponse aux traitements adjuvants

Plus en détail

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS La première consultation Patiente adressée par le médecin traitant Par le radiologue Venue d elle-même Adressée par un service Par le chirurgien

Plus en détail

Introduction. 4. Dowsett et al. J Clin Oncol Goldstein et al. J Clin Oncol Mamounas et al. ASCO Breast 2012.

Introduction. 4. Dowsett et al. J Clin Oncol Goldstein et al. J Clin Oncol Mamounas et al. ASCO Breast 2012. Prédiction du risque de récidive avec le test Oncotype DX chez les patientes atteintes de cancer du sein hormono-dépendant avec atteinte ganglionnaire, traitées par chimiothérapie adjuvante: Résultats

Plus en détail

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin contact@afacs.fr www.afacs.fr Merci à Marc Spielmann Le plan cancer mesure 48 Développement de la coordination des soins, des réseaux,

Plus en détail

Cancer du sein chez les femmes jeunes: caractéristiques clinico-pathologiques et phénotypes moléculaires

Cancer du sein chez les femmes jeunes: caractéristiques clinico-pathologiques et phénotypes moléculaires Cancer du sein chez les femmes jeunes: caractéristiques clinico-pathologiques et phénotypes moléculaires Sabiani L, Houvenaeghel G, Heinemann M, Reyal F, Classe J-M, Cohen M, Garbay J-R, Giard S, Charitansky

Plus en détail

Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme. Suzette DELALOGE Avril 2015

Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme. Suzette DELALOGE Avril 2015 Traitements médicaux des stades localisés et surv long terme Suzette DELALOGE Avril 2015 1 Référentiel «régional» 2 Partie 1 Les standards 3 Les grands arbres décisionnels simples 4 Diagnostic de Cancer

Plus en détail

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Aucun Conflit d intérêts Référentiels Critères oncologiques de choix des traitements p significatif traitement / protocole établi

Plus en détail

Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Historique Années 1970: CMF, CMFVP Années 1980: Anthracyclines En association: AC,

Plus en détail

Pas de traitement adjuvant pour les cancers du sein RH+ T1a,bN0M0!

Pas de traitement adjuvant pour les cancers du sein RH+ T1a,bN0M0! Pas de traitement adjuvant pour les cancers du sein RH+ T1a,bN0M0! Pour quelle patientes? 12 juin 2015 - Dr C Perrin UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Introduction Traitements adjuvants

Plus en détail

Cas clinique interactif. XVIIème Journées de sénologie interactive Sophie Frank

Cas clinique interactif. XVIIème Journées de sénologie interactive Sophie Frank Cas clinique interactif XVIIème Journées de sénologie interactive 18.09.2014 Sophie Frank Mme L.!! Agée de 59 ans!! Vient consulter en février 2014 pour un nodule du QII du sein gauche apparu suite à un

Plus en détail

Peut-on, dans certains cas, faire l impasse de la chimiothérapie?

Peut-on, dans certains cas, faire l impasse de la chimiothérapie? 32èmes Journées de la Société Française de Sénologie et de Pathologie Mammaire Vendredi 5 novembre 2010 Peut-on, dans certains cas, faire l impasse de la chimiothérapie?. pour les tumeurs RH+ Marc Debled

Plus en détail

Florence Coussy GERM 10/2012

Florence Coussy GERM 10/2012 La chimiothérapie néo- adjuvante dans le cancer du sein lobulaire : réponse clinique, histologique et survie série rétrospec;ve de l hôpital Saint Louis Florence Coussy GERM 0/202 Plan I) La chimiothérapie

Plus en détail

Le cancer du sein localisé L Zelek & J Gligorov, pour l Intergroupe Sein Francilien

Le cancer du sein localisé L Zelek & J Gligorov, pour l Intergroupe Sein Francilien Le cancer du sein localisé L Zelek & J Gligorov, pour l Intergroupe Sein Francilien L incidence annuelle du cancer du sein est estimé à 110.3 / 100000 dans l Union Européenne en 2006 (1). Elle augmente

Plus en détail

Classification moléculaire immunohistochimique des Cancers du Sein Dr HAKKOU Mohamed Pathologiste à Marrakech

Classification moléculaire immunohistochimique des Cancers du Sein Dr HAKKOU Mohamed Pathologiste à Marrakech Classification moléculaire immunohistochimique des Cancers du Sein Dr HAKKOU Mohamed Pathologiste à Marrakech (2 ème journée de Sénologie) du Centre d Oncologie Majorelle en partenariat avec l Association

Plus en détail

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein Infiltrant multifocal Dernières Dr Perrine CAPMAS Infiltrant multifocal Toutes les décisions sont prises lors de réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) réunissant: Chirurgien Radiothérapeute

Plus en détail

Facteurs prédictifs. Facteurs prédictifs. Anatomie Pathologique Facteurs prédictifs, apport des signatures génomiques

Facteurs prédictifs. Facteurs prédictifs. Anatomie Pathologique Facteurs prédictifs, apport des signatures génomiques Anatomie Pathologique Facteurs prédictifs, apport des signatures génomiques Dr Delphine Loussouarn Anatomie Pathologique, CHU Nantes 5 ème journée inter-régionale gynécologie et sénologie, 11 mai 2012

Plus en détail

Dr Nadine Dohollou Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine

Dr Nadine Dohollou Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine Dr Nadine Dohollou Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine En l absence de facteurs prédictifs, la réflexion stratégique oncologique a très souvent été portée par l évaluation du risque, donc du pronostic

Plus en détail

Plan 11/10/ femme sur 8 est touchée 1 femme sur 25 en meurt LES CANCERS DU SEIN. Epidémiologie

Plan 11/10/ femme sur 8 est touchée 1 femme sur 25 en meurt LES CANCERS DU SEIN. Epidémiologie LES CANCERS DU SEIN Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Plan Epidémiologie Circonstances de découverte Diagnostic Traitements loco-régionaux Traitements systémiques 1 femme sur

Plus en détail

LES CANCERS DU SEIN. Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux

LES CANCERS DU SEIN. Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux LES CANCERS DU SEIN Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et Université de Bordeaux Epidémiologie Plan Circonstances de découverte Diagnostic Traitements loco-régionaux Traitements systémiques 1 femme sur

Plus en détail

!"#$"%"&'(#)*+,-./- 0)%0,#-./-1,+%-2!3--!"#$%#&'(')"*+,,%-'.,..'+//010'

!#$%&'(#)*+,-./- 0)%0,#-./-1,+%-2!3--!#$%#&'(')*+,,%-'.,..'+//010' !"#$"%"&'(#)*+,-./- 0)%0,#-./-1,+%-2!3--!"#$%#&'(')"*+,,%-'.,..'+//010' 4%&#"./05"%-! Environ 60 % des ptes non ménopausées et 75 % des ptes ménopausées présentent un cancer du sein dont les cellules tumorales,

Plus en détail

Le dépistage gériatrique pré-thérapeutique des patientes de 75 ans et plus, atteintes d un cancer du sein, améliore t il le suivi des recommandations?

Le dépistage gériatrique pré-thérapeutique des patientes de 75 ans et plus, atteintes d un cancer du sein, améliore t il le suivi des recommandations? Le dépistage gériatrique pré-thérapeutique des patientes de 75 ans et plus, atteintes d un cancer du sein, améliore t il le suivi des recommandations? /i Dr Anne LE GOURRIEREC CHRU Brest-CH Morlaix Dr

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 A) IDENTIFICATION DE L ETUDE CLINIQUE NUMERO DE CODE DU PROTOCOLE PROMOTEUR : UC-0140/1308 VERSION ET DATE: VERSION DU 08 SEPTEMBRE 2014 TITRE DE L ESSAI: Etude de phase

Plus en détail

Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique

Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique Cancers du sein: décision en adjuvant en pratique et surveillance post thérapeutique Suzette Delaloge Gustave Roussy Suzette.delaloge@gustaveroussy.fr Partie 1 Les standards 2 Les grands arbres décisionnels

Plus en détail

Les cancers infiltrants de bon pronostic : trop ou pas assez?

Les cancers infiltrants de bon pronostic : trop ou pas assez? Les cancers infiltrants de bon pronostic : trop ou pas assez? Pas d hormonothérapie pour quels cancers RH (+)? Is hormonal therapy mandatory for hormone-responsive patients in adjuvant setting? P. Kerbrat,

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 1 et les «ESMO Clinical Practice Guidelines for diagnosis, treatment

Plus en détail

Les nouveaux essais thérapeutiques en néoadjuvant. changement de philosophie? «Les anciens essais» NSABP B-27 III. Cancer du sein opérable T1-T3

Les nouveaux essais thérapeutiques en néoadjuvant. changement de philosophie? «Les anciens essais» NSABP B-27 III. Cancer du sein opérable T1-T3 Les nouveaux essais thérapeutiques en néoadjuvant : changement de philosophie? Dr Anne Claire Hardy-Bessard Clinique Armoricaine, Saint-Brieuc «Les anciens essais» NSABP B-27 Cancer du sein opérable T1-T3

Plus en détail

Evaluation du profil hormonal des cancers du sein: Expérience du service d anatomie pathologie du CHU Mustapha

Evaluation du profil hormonal des cancers du sein: Expérience du service d anatomie pathologie du CHU Mustapha Evaluation du profil hormonal des cancers du sein: Expérience du service d anatomie pathologie du CHU Mustapha F. Terkmani, MG. Mokhtech, H Takabait, Y Lahoubi, F Asselah, ZC Amir Anatomie pathologie CHU

Plus en détail

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour!

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! et n a pas de conflits d intérêt Pr Thierry CONROY Chimiothérapie adjuvante des cancers du rectum : le point de la situation Cancers du

Plus en détail

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»?

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? D. GEDOUIN Rennes, le 12 juin2015 CAS CLINIQUE Madame L Paulette, née le 23/04/1929 (86 ans), ancienne

Plus en détail

Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale

Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale Evaluation prospective monocentrique du trastuzumab administré concomitamment à la radiothérapie mammaire locorégionale J. Jacob, L. Belin, J-Y. Pierga, A. Gobillion, R. Dendale, P. Beuzeboc, F. Campana,

Plus en détail

ETUDE MAPAM 01. Mastectomie thérapeutique avec conservation de l étui cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire.

ETUDE MAPAM 01. Mastectomie thérapeutique avec conservation de l étui cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire. Page 1 / 6 TITRE DE L ESSAI cutané et de la plaque aréolo-mamelonnaire. ACRONYME MAPAM 01 TYPE D ETUDE : Phase III CODE PROMOTEUR 14 SEIN 10 N ID-RCB 2014-A01028-39 PROMOTEUR INVESTIGATEUR COORDONNATEUR

Plus en détail

Analyses moléculaires dans les cancers du sein

Analyses moléculaires dans les cancers du sein Analyses moléculaires dans les cancers du sein Anne Vincent-Salomon Département de Pathologie et INSERM U830 Institut CURIE PARIS, France anne.salomon@curie.net Echantillons de tumeur à l état frais FIXATION

Plus en détail

La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique?

La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique? La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique? Joseph Gligorov MD, PhD APHP Tenon, Paris, France INSERM U938 Institut Universitaire de Cancérologie Université

Plus en détail

Peut-on ne pas faire de bilan d extension?

Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 12/06/2015 Avec le soutien de Pierre Kerbrat De Jean-Sebastien Fresnel 2 histoires en parallèle. Noemie, 38 ans Autopalpation Bilan

Plus en détail

DPI Expert chir essai avataxher Roche rémunération institutionnelle

DPI Expert chir essai avataxher Roche rémunération institutionnelle DPI 2008-2011 2 EPU rémunérés GSK, Novartis: 500, 800 Expert chir essai avataxher Roche rémunération institutionnelle Je ne prescris pas de chimiothérapie, je prescris de l hormonothérapie Je ne suis pas

Plus en détail

Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016

Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016 Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016 Plan 1) Introduction 2) Biologie du cancer du sein 3)

Plus en détail

Actualités cancer du sein Suzette DELALOGE

Actualités cancer du sein Suzette DELALOGE Actualités cancer du sein 2014 Suzette DELALOGE 1 Plan Grandes questions Actualités épidémiologiques Biologie des cancers du sein aujourd hui Traitements locaux Traitements médicaux adjuvants Prise en

Plus en détail

M. Deslandres CHU/Oncopôle

M. Deslandres CHU/Oncopôle Recommandations Saint Paul de Vence 2016: ce qui change M. Deslandres CHU/Oncopôle Depuis 2012 Mise à jour des classifications anatomo-cliniques Évolution des critères de qualité recommandés pour la chirurgie

Plus en détail

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP Informations générales sur le patient Consentement : OUI NON Identifiant patient INSC visible :................. NOM D USAGE :.............................. NOM DE NAISSANCE :.................................

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 INTRODUCTION 1 er cancer féminin avec l age age moyen: 48 ans expérience

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 TAXOTERE 20 mg, solution à diluer et solvant pour perfusion B/1 flacon de Taxotere et 1 flacon de solvant (CIP : 559 517-9) TAXOTERE 80 mg, solution à

Plus en détail

Les cancers infiltrants de pronostic intermédiaire : trop ou pas assez?

Les cancers infiltrants de pronostic intermédiaire : trop ou pas assez? Les cancers infiltrants de pronostic intermédiaire : trop ou pas assez? Comment définir un cancer infiltrant de pronostic intermédiaire? How to define a intermediate prognostic breast carcinoma? A. Vincent-Salomon

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Adénocarcinome séreux de bas grade de l ovaire

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Adénocarcinome séreux de bas grade de l ovaire Suspicion de tumeur séreuse de bas grade de l ovaire Bilan Anamnèse Examen clinique Examens biologiques : CA 125 Scanner TAP +/- cérébral (si maladie métastatique) Exploration chirurgicale de diagnostic

Plus en détail

Thérapies ciblées. J. Alexandre, F. Joly, C. Lhommé, F. Selle, E. Pujade Lauraine, H. Curé

Thérapies ciblées. J. Alexandre, F. Joly, C. Lhommé, F. Selle, E. Pujade Lauraine, H. Curé Thérapies ciblées J. Alexandre, F. Joly, C. Lhommé, F. Selle, E. Pujade Lauraine, H. Curé Bevacizumab en traitement initial: pour quelles patientes? Accord professionnel A- Situations où le bevacizumab

Plus en détail

Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon

Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon Nouvelles modalités de radiothérapie per et post-opératoire : comment et pour qui? Carole Massabeau Alain Redon Nouvelles modalités de RTE 1/ Tumeurs de bon pronostic Radiothérapie partielle abstention

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 3 janvier Date de l'amm : 24 juillet Rectificatifs du 21/02/ /03/05 15/05/2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 3 janvier Date de l'amm : 24 juillet Rectificatifs du 21/02/ /03/05 15/05/2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 3 janvier 2007 FEMARA 2,5 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés : 341 474-2 Laboratoire NOVARTIS PHARMA SAS létrozole Liste I Date de l'amm : 24 juillet 1996 -

Plus en détail

Les cancers du sein de pronostic intermédiaire

Les cancers du sein de pronostic intermédiaire Les cancers du sein de pronostic intermédiaire LA RECHERCHE DE METASTASES TROP ou PAS ASSEZ? Jacques Bonneterre Université de Lille, Centre Oscar Lambret Aller au devant des métastases? Evénements suffisamment

Plus en détail

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris Chimioradiothérapie des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris CLASSIFICATION FIGO 2009 I: Carcinome limité au col IA: Carcinomes micro-invasifs (diagnostic histologique

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie

CANCER DU SEIN. Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie CANCER DU SEIN Dr de GOURNAY Emmanuel Département de Chirurgie CANCER DU SEIN Incidence: 50 000 nouveaux cas Décès: plus de 11 000 par an 1 femme sur 8 Problème de santé publique Implications sociales

Plus en détail

HORMONOTHÉRAPIE : POUR OU CONTRE LA PROLONGATION DU TRAITEMENT.

HORMONOTHÉRAPIE : POUR OU CONTRE LA PROLONGATION DU TRAITEMENT. 2 ÈME JOURNÉE DU CENTRE DE PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ EN AQUITAINE PESSAC, SAMEDI 23 JANVIER 2016 Actualités des traitements dans le cancer du sein HORMONOTHÉRAPIE : POUR OU CONTRE LA PROLONGATION DU

Plus en détail

Cancer du sein triple négatifs : Hétérogénéité et opportunités thérapeutiques

Cancer du sein triple négatifs : Hétérogénéité et opportunités thérapeutiques Cancer du sein triple négatifs : Hétérogénéité et opportunités thérapeutiques Dr Séverine Guiu, Dr William Jacot SFSPM 206 Aucun lien d intérêt à déclarer 2 Aspects épidémiologiques, histocliniques et

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pr Hervé Bonnefoi

Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pr Hervé Bonnefoi Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pr Hervé Bonnefoi Juin 2012 Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pour les traitements

Plus en détail

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier Cancer de la prostate Prise en charge du sujet âgé Dr Marie CHARISSOUX Département de radiothérapie CRLC Montpellier Rapport d oncogériatrie INCA 2009 Etat des lieux et perspectives en oncogériatrie i

Plus en détail

Les stratégies d utilisation de l information pronostique pour prescrire une chimiothérapie dans le cancer du sein sont-elles coût-efficaces?

Les stratégies d utilisation de l information pronostique pour prescrire une chimiothérapie dans le cancer du sein sont-elles coût-efficaces? Les stratégies d utilisation de l information pronostique pour prescrire une chimiothérapie dans le cancer du sein sont-elles coût-efficaces? Julia Bonastre et Serge Koscielny Introduction Le taux de rechute

Plus en détail

Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins. Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015

Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins. Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015 + Journée DES Oncologie Sarcomes Utérins Dr. THERY Jean-Christophe CLCC H. Becquerel, Rouen 20/11/2015 + Classification Les sarcomes utérins sont rares : 1% des tumeurs malignes gynécologiques : 3,3/100.000

Plus en détail

Valeur pronostique des variations pondérales des femmes traitées pour un cancer du sein à un stade précoce

Valeur pronostique des variations pondérales des femmes traitées pour un cancer du sein à un stade précoce Valeur pronostique des variations pondérales des femmes traitées pour un cancer du sein à un stade précoce Sophie Therondel Roca Xavier Durando MD PhD Vendredi 24 septembre 2010 Introduction Cancer du

Plus en détail

Les petites tumeurs infiltrantes (< 10 mm) : prescrire ou non un traitement systémique?

Les petites tumeurs infiltrantes (< 10 mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Les petites tumeurs infiltrantes (< 10 mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Small (pt 1ab, pn0) infiltrating breast tumors: To treat or not to treat? W. Jacot Mots clés : cancer du sein infracentimétrique,

Plus en détail

Mr P.B, 65ans. Quelles informations donner au patient? Oncologie pour le praticien-1. Généralisation du dosage du PSA.

Mr P.B, 65ans. Quelles informations donner au patient? Oncologie pour le praticien-1. Généralisation du dosage du PSA. Oncologie pour le praticien-1 Stratégies diagnostiques et thérapeutiques Cancer de la prostate localisé Expert: Prof AP. Sappino Animatrice: Prof M. Louis Simonet Consultation PSA 6 mg/l Asymptomatique

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016

Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016 Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016 Soirée de formation en Oncogériatrie TRAITEMENT ONCOLOGIQUE Claire Jamet Oncologue médicale

Plus en détail

RECOMMANDATIONS HAS IDENTIFICATION ET PRISE EN CHARGE DES FEMMES A HAUT RISQUE DE CANCER DU SEIN EN RAISON D ANTECEDENTS DE CANCER

RECOMMANDATIONS HAS IDENTIFICATION ET PRISE EN CHARGE DES FEMMES A HAUT RISQUE DE CANCER DU SEIN EN RAISON D ANTECEDENTS DE CANCER RECOMMANDATIONS HAS IDENTIFICATION ET PRISE EN CHARGE DES FEMMES A HAUT RISQUE DE CANCER DU SEIN EN RAISON D ANTECEDENTS DE CANCER 19 MAI 20014 Note à l usage des oncogénéticiens Les recommandations «dépistage

Plus en détail

Chimiothérapie et thérapie ciblées en adjuvant: LES STANDARDS EN Barbara Pistilli Comité Pathologie Mammaire Institut Gustave Roussy

Chimiothérapie et thérapie ciblées en adjuvant: LES STANDARDS EN Barbara Pistilli Comité Pathologie Mammaire Institut Gustave Roussy Chimiothérapie et thérapie ciblées en adjuvant: LES STANDARDS EN 2016 Barbara Pistilli Comité Pathologie Mammaire Institut Gustave Roussy Villejuif, 7 avril 2016 le premier cas de cancer du sein.une lecture

Plus en détail

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES Objectifs pédagogiques : Classifications OMS TNM Options thérapeutiques et indications Réseaux TENPATH et RENATEN Catherine Lombard-Bohas Service

Plus en détail

TRAITEMENT DE SECONDE LIGNE DES GLIOBLASTOMES QUE PROPOSER EN 2009

TRAITEMENT DE SECONDE LIGNE DES GLIOBLASTOMES QUE PROPOSER EN 2009 TRAITEMENT DE SECONDE LIGNE DES GLIOBLASTOMES QUE PROPOSER EN 2009 Dr BENOUAICH-AMIEL Alexandra Neuro-Oncologue CHU Toulouse INTRODUCTION Bénéfice médiocre des chimiothérapies de seconde lignes: Taux de

Plus en détail

Carcinomes intracanalaires. l expérience de Saint Louis

Carcinomes intracanalaires. l expérience de Saint Louis Carcinomes intracanalaires du sein : l expérience de Saint Louis S. Frank, C. Cuvier 21 septembre 2012 Généralités sur les CCIS Epidémiologie : Diagnostic rare avant 1980 ; actuellement 15.4% des cancers

Plus en détail

TUMEURS DU SEIN RECOMMANDATIONS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES

TUMEURS DU SEIN RECOMMANDATIONS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES TUMEURS DU SEIN RECOMMANDATIONS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES ONCOCENTRE BLOIS 10 JUIN 2005 GROUPE DE TRAVAIL D ANGUIS F ARBION O ARSENE S AVIGDOR I BARILLOT S BARON JL BAULIEU C BERGER G BODY F BOIVIN

Plus en détail

CARCINOSARCOME DE L UTÉRUS À propos de 8 cas

CARCINOSARCOME DE L UTÉRUS À propos de 8 cas HÔPITAL NATIONAL DE GYNÉCOLOGIE - OBSTÉTRIQUE CARCINOSARCOME DE L UTÉRUS À propos de 8 cas Pr. VU Ba Quyet Dr PHAM Duy Duan Dr NGUYEN Ngoc Phuong INTRODUCTION Les carcinosarcomes (CS) utérins sont des

Plus en détail

Journée ACORDE Reims 12 juin 2014

Journée ACORDE Reims 12 juin 2014 Journée ACORDE Reims 12 juin 2014 Lésions frontières et précancéreuses du sein Les marqueurs pronostiques et prédictifs du cancer du sein Jean-Pierre Bellocq Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Des points

Plus en détail

Elise Champeaux-Orange

Elise Champeaux-Orange TRAITEMENTS ADJUVANTS cancer du sein Chimiothérapie Radiothérapie Hormonothérapie Mise au point Centre Hospitalier Régional d Orléans Elise Champeaux-Orange Oncologie-Radiothérapie 09 Novembre 2012 Centre

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire Fiche tumeur épithéliale de l ovaire FIGO I II III IV IA IB IC IIA IIB IIC IIIA IIIB IIIC tumeur limitée aux ovaires tumeur limitée à un ovaire : capsule intacte, pas de tumeur à la surface de l ovaire,

Plus en détail

Hormonothérapie adjuvante de la femme ménopausée. Quels sont les nouveaux standards?

Hormonothérapie adjuvante de la femme ménopausée. Quels sont les nouveaux standards? Hormonothérapie adjuvante de la femme ménopausée. Quels sont les nouveaux standards? J.-P. Guastalla Résumé Le tamoxifène a longtemps été la molécule de référence dans le traitement hormonal du cancer

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 9 janvier 2002

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 9 janvier 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 9 janvier 2002 TAXOTERE 20mg, solution à diluer et solvant pour perfusion Boîte de 1 flacon de poudre et de 1 flacon solvant TAXOTERE 80mg, solution

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail

LES ANTI - AROMATASES

LES ANTI - AROMATASES LES ANTI - AROMATASES TRAITEMENT ADJUVANT DU CANCER DU SEIN BW ONCOLOR 14/09/04 HORMONO-THERAPIE DU CANCER DU SEIN Hormono-dépendance: 1896 Beatson: efficacité castration 1952 Huggis : efficacité surrénalectomie

Plus en détail

CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE. EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE

CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE. EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE CANCER DU SEIN: GROSSESSE ACTUELLE & FERTILITE EPU du 11 octobre 2012 Magali LESAVRE CANCER DU SEIN PENDANT LA GROSSESSE Définition & problématique Cancer diagnostiqué pendant la grossesse ou dans l année

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu. Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg

Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu. Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg Prise en charge des métastases hépatiques sans primitif connu Patrick DUFOUR Centre Paul Strauss Strasbourg Données épidémiologiques Les cancers sans site primitif connu représentent environ 5% des cancers

Plus en détail

Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV. Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône

Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV. Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône Discussion et validation du référentiel CBNPC stade IV Dr Aurélie GROUET Hôpital Privé Sainte Marie Chalon-sur-Saône PLAN Introduction Exigences de qualité dans la prise en charge des cancers bronchiques

Plus en détail

RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015. Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015

RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015. Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015 RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015 Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015 Ovaires actifs ou non? CAS CLINIQUES CAS UN : 34 ans, deux enfants de 4 et 6 ans, souhait autre grossesse

Plus en détail

Hormonothérapie en sénologie : indications et contre-indications

Hormonothérapie en sénologie : indications et contre-indications Hormonothérapie en sénologie : indications et contre-indications Dr Séverine Guiu Le cancer du sein en France 1 femme sur 9 Le plus fréquent des cancers féminins (36,7%) Près de 50 000 nouveaux cas / an

Plus en détail

Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien

Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien Docteur Elisabeth Luporsi Centre Alexis Vautrin 29 mai 2007 Traitement locorégional premier des cancers invasifs localisés : indications et limites

Plus en détail

Etude de cas Cancer Ovarien

Etude de cas Cancer Ovarien Etude de cas Cancer Ovarien DIAGNOSTIC Patiente âgée de 78 ans Bilan d extension (Scanner/IRM/Echographie abdominopelvienne) : Lésion primitive de l épithélium et du stroma touchant les 2 ovaires associée

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

DIU d Onco-hématologie du sujet âgé Cancers gynécologiques. Dr Rosa CONFORTI GH Pitié-Salpêtrière Paris

DIU d Onco-hématologie du sujet âgé Cancers gynécologiques. Dr Rosa CONFORTI GH Pitié-Salpêtrière Paris DIU d Onco-hématologie du sujet âgé Cancers gynécologiques Dr Rosa CONFORTI GH Pitié-Salpêtrière Paris Tumeurs gynécologiques de la femme âgée - Cancer de l'ovaire - 4 % des cancers féminins 6,2 % de décès

Plus en détail

1. Le cancer du sein en Belgique

1. Le cancer du sein en Belgique Joëlle Baader Pharmacien BoppAss 11 et 20 octobre 2016 Plan de l exposé 1. Le cancer du sein en Belgique 2. Facteurs de risque 3. Dépistage/Diagnostic 4. Biologie tumorale 5. Métastases 6. Pronostic 7.

Plus en détail

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen Traitement du cancer gastrique métastatique P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen XXe siècle Meta analyse Cochrane Library 35 essais 5726 patients Chimio vs Soins Palliatifs

Plus en détail