Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration"

Transcription

1 Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration Problématique : Face à la prédominance du tourteau de soja dans la complémentation azotée des rations, des alternatives existent. Le choix zootechnique repose sur le taux de couverture des besoins azotés, l'apport en acides aminés indispensables. Le coût de la ration est également un élément déterminant. Cet exercice présente une méthode de sélection d un tourteau par sa richesse, son prix et ses rejets azotés. Vache laitière pleine lactation multipare poids vif : 600 kg production laitière : 25 kg/j - TP = 32 - TB : % de couverture des besoins énergétiques Liste d aliments : Consignes : Avec l'ensilage de maïs à volonté, l'orge en priorité 1, et successivement les 3 tourteaux en priorité 2 : Relever de l'écran "sélection des aliments", les valeurs MAT et PDIE des tourteaux, puis lancer le calcul de la ration. Noter : - quantités apportées en kg brut pour chacun des tourteaux - le taux de couverture des besoins en PDIN et PDIE (%), - le coût de la ration ( /j), - les rejets azotés des 3 rations (g/j).

2 Cliquer sur le menu >Animaux puis >Créer un animal Saisir le libellé «Vache laitière Cas 07», puis le poids vif de l animal : «600» kg. Modifier son taux protéique : «32» g/kg lait. Indiquer un objectif de production à «25» kg de lait. Valider en cliquant sur >OK.

3 Cliquer sur >Ration >créer une ration Effectuer un clic droit dans cette fenêtre puis sélectionner >Ajouter

4 Dans la case «Type d aliment» sélectionner «Fourrage» puis «Ensilage - Céréale fourragère - Maïs plante entière». Sélectionner : «hachage fin sans conservateur grain pâteux dur à vitreux 30 % MS». Cliquer sur >ajouter Dans la case «Type d aliment» sélectionner «Concentré, ss-prod» ; Choisir «Céréales» puis retenir «Orge standard» dans la colonne «Concentré». Cliquer sur >ajouter

5 Dans la case «Nature du concentré» sélectionner «Tourteaux» ; puis choisir «Tourteau d arachide, cellulose <9 %». Cliquer sur > Ajouter. Dans la case «Nature du concentré» sélectionner «Tourteaux» ; puis choisir «Tourteau de soja 48». Cliquer sur > Ajouter.

6 Dans la case «Nature du concentré» sélectionner «Aliments traités» ; puis choisir «Tourteau de soja tanné». Cliquer sur > OK. Saisir les prix par kg des aliments : Ensilage de maïs : Orge : Tourteau d arachide : Tourteau de soja : Tourteau de soja tanné : Sélectionner «à volonté» pour l ensilage de maïs, «premier» pour l orge et «second» pour les trois tourteaux.

7 Relever de l'écran les valeurs MAT et PDIE des tourteaux. Cliquer sur l onglet «Animal» puis sélectionner «Vache laitière Cas 07», puis valider.

8 Lancer le calcul de la ration. Cliquer sur le bouton «brut». Relever les quantités apportées pour chacun des tourteaux, noter leur taux de couverture des besoins en PDIN et PDIE (%), et le coût de trois rations ( /j).

9 Effectuer un clic droit dans la colonne «S1» et lancer >Analyse Rejets Azotés. Noter les rejets azotés totaux du «Tourteau d arachide» en g/j puis fermer la fenêtre.

10 Effectuer un clic droit dans la colonne «S3» et lancer >Analyse Rejets Azotés. Noter les rejets azotés totaux du «Tourteau de soja 48»en g/j puis fermer la fenêtre.

11 Effectuer un clic droit dans la colonne «S2» et lancer >Analyse Rejets Azotés. Noter les rejets azotés totaux du «Tourteau de soja tanné» puis fermer la fenêtre.

12 Résultats : Type de tourteau arachide 48 soja 50 soja 48 tanné MAT (g/kg MS) PDIE (g/kg MS) Quantité de tourteau (kg MB) apports PDIN en % des besoins apports PDIE en % des besoins Rejets azotés (g/j) Coût de la ration (F/j/animal) Analyse : Les trois tourteaux sont apportés dans des quantités différentes alors que leur teneur en MAT est proche. La différence de dégradabilité des matières azotées totales dans le rumen (0,73 pour l'arachide contre 0,62 pour le soja 48) explique ce phénomène et entraîne des possibilités de synthèse microbiennes par l'azote (PDIMN) plus ou moins importante comparativement à l'énergie (PDIME). De la même façon, le tannage diminue la dégradabilité de l'azote (0,35 pour le soja 48 tanné contre 0,62 pour le soja). A apport de PDIN constant, pour les PDIE, la différence est due à l'augmentation de la teneur en PDIA. Pour l'éleveur, le choix du complément azoté a des incidences financières (coût de la ration) et environnementales (rejets azotés dus aux dépassements de la couverture des besoins azotés par les PDIN). Une variation est observée selon la nature du tourteau utilisé. Elle est due à des différences de dégradabilité des MAT qui entraînent des possibilités de synthèse microbienne par l'azote (PDIMN) plus ou moins importante par rapport à l'énergie. La réponse pourra dépendre du niveau de production laitière et éventuellement de l'association de plusieurs sources azotées.

Exercice 8 : Choix d'une autre source azotée qu un tourteau

Exercice 8 : Choix d'une autre source azotée qu un tourteau Exercice 8 : Choix d'une autre source azotée qu un tourteau Problématique : Face à la prédominance du tourteau de soja dans la complémentation azotée des rations, des alternatives existent. Le choix zootechnique

Plus en détail

Exercice 17 : Modulation de l apport de concentré à la VL en pleine lactation

Exercice 17 : Modulation de l apport de concentré à la VL en pleine lactation Exercice 17 : Modulation de l apport de concentré à la VL en pleine lactation Problématique : Un éleveur envisage de moduler la complémentation de ses vaches laitières en pleine lactation. L analyse zootechnique

Plus en détail

Exercice 15 : Optimisation du choix d un aliment

Exercice 15 : Optimisation du choix d un aliment Exercice 15 : Optimisation du choix d un aliment Problématique : En alimentation animale, malgré un déficit important des sources azotées (70% dans l Union Européenne), la surface cultivée en pois protéagineux

Plus en détail

Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau

Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau Problématique : La pratique de la ration complète a été développée en particulier

Plus en détail

Exercice 16 : Valorisation des fourrages pauvres

Exercice 16 : Valorisation des fourrages pauvres Exercice 16 : Valorisation des fourrages pauvres Problématique : L'alimentation hivernale d'une vache allaitante nécessite 1,5 t de foin, complétée par de l'orge et du tourteau de soja 48. Face à une situation

Plus en détail

Exercice 5 : Besoins énergétiques recommandés et état corporel

Exercice 5 : Besoins énergétiques recommandés et état corporel Exercice 5 : Besoins énergétiques recommandés et état corporel Problématique : L'objectif de l'alimentation rationnelle n'est pas toujours de couvrir strictement et quotidiennement les besoins. La notion

Plus en détail

Exercice 6 : Besoins énergétiques recommandés et date de mise bas

Exercice 6 : Besoins énergétiques recommandés et date de mise bas Exercice 6 : Besoins énergétiques recommandés et date de mise bas Problématique : L'objectif de l'alimentation rationnelle n'est pas toujours de couvrir strictement et quotidiennement les besoins. La notion

Plus en détail

Exercice 9 : Influence de la qualité du fourrage sur les quantités ingérées et les performances

Exercice 9 : Influence de la qualité du fourrage sur les quantités ingérées et les performances Exercice 9 : Influence de la qualité du fourrage sur les quantités ingérées et les performances Problématique : Les fourrages occupent une place prépondérante dans l'alimentation des ruminants. Leurs valeurs

Plus en détail

NITROSHURE CONTEXTE. Or, la dégradation des matières premières azotées n est pas constante. 1 kg. 69% (232 g) 27% (63 g)

NITROSHURE CONTEXTE. Or, la dégradation des matières premières azotées n est pas constante. 1 kg. 69% (232 g) 27% (63 g) NITROSHURE CONTEXTE Il est établi qu un régime Vache laitière devrait contenir 17% de Protéine Brute dont : 11 à 12% de Protéine Dégradable, 5 à 6% de Protéine By-pass. La Protéine Dégradable est indispensable

Plus en détail

Azote: besoins, apports et rationnement. Jean-Marc ARRANZ 26 mars 2007

Azote: besoins, apports et rationnement. Jean-Marc ARRANZ 26 mars 2007 Azote: besoins, apports et rationnement Jean-Marc ARRANZ 26 mars 2007 Plan Rappel système INRA (PDI) Digestion de l Azote Besoins Urée Recommandations et équilibre E/N Outils de calcul Différents types

Plus en détail

Exercice 10 : Ration classique / complète : Étude des valorisations différentes de 2 modes de rationnement pour 3 niveaux de production

Exercice 10 : Ration classique / complète : Étude des valorisations différentes de 2 modes de rationnement pour 3 niveaux de production Exercice 10 : Ration classique / complète : Étude des valorisations différentes de 2 modes de rationnement pour 3 niveaux de production Problématique : La pratique de la ration complète a été développée

Plus en détail

Comment favoriser la production d'un lait de qualité destiné à la fabrication de fromages AOP à partir des fourrages de l'exploitation?

Comment favoriser la production d'un lait de qualité destiné à la fabrication de fromages AOP à partir des fourrages de l'exploitation? Comment favoriser la production d'un lait de qualité destiné à la fabrication de fromages AOP à partir des fourrages de l'exploitation? Professeur Francis ENJALBERT École Nationale Vétérinaire de Toulouse

Plus en détail

DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER

DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER CONTROLE LAITIER 44 DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER L EXPLOITATION Élevage : SITUATION ACTUELLE : Niveau de production : Commune : TB / TP : Effectif vaches laitières : Kg concentré

Plus en détail

UTILISATION DU TOURTEAU DE COLZA POUR LES VACHES LAITIERES

UTILISATION DU TOURTEAU DE COLZA POUR LES VACHES LAITIERES UTILISATION DU TOURTEAU DE COLZA POUR LES VACHES LAITIERES Incorporé dans les rations des vaches laitières depuis 1997, le tourteau de colza présente de nombreux intérêts et peu d inconvénients. A Canappeville,

Plus en détail

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Analyser son maïs Lors du chantier de récolte, prendre un échantillon représentatif du contenu du silo

Plus en détail

Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers

Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers Luc DELABY INRA AgroCampus Ouest UMR Pegase 35590 Saint Gilles 11 / 12 / 2015 Qu est ce que l autonomie alimentaire d un élevage? Peut être définie

Plus en détail

La valorisation du lupin en alimentation animale

La valorisation du lupin en alimentation animale La valorisation du lupin en alimentation animale E. Froidmont Plan de l exposé Valeur nutritionnelle du lupin Valorisation en alimentation bovine Essai avec la graine Essai en ensilage Forme de présentation

Plus en détail

SPATHES DE MAIS TRAITÉES A L AMMONIAC ANHYDRE

SPATHES DE MAIS TRAITÉES A L AMMONIAC ANHYDRE Comité National des Coproduits Fiche n 5 Coproduits riches en ligno-cellulose SPATHES DE MAIS TRAITÉES A L AMMONIAC ANHYDRE Définition Coproduit du triage de maïs semence en usine composé des spathes de

Plus en détail

COPRODUIT de PETIT POIS DE CONSERVERIE

COPRODUIT de PETIT POIS DE CONSERVERIE Comité National des Coproduits Fiche n 25 Coproduit de Fruits et Légumes et Coproduit de Conserverie COPRODUIT de PETIT POIS DE CONSERVERIE Définition Il provient de l utilisation des petits pois pour

Plus en détail

La protéine protégée naturellement

La protéine protégée naturellement La protéine protégée naturellement Une innovation pour tanner naturellement! Un process de tannage naturel (cuisson à haute température, associée à des sucres spécifiques) pour : Limiter la dégradabilité

Plus en détail

Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi. www.pep.chambagri.fr

Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi. www.pep.chambagri.fr Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi www.pep.chambagri.fr PARTENAIRES de l action : Région Rhône-Alpes* ; groupe Dauphinoise*; AFTAlp* ; SUACI- GIS ; Institut de

Plus en détail

CANNE DE MAIS ENSILÉE

CANNE DE MAIS ENSILÉE Comité National des Coproduits Fiche n 3 Coproduits riches en ligno-cellulose CANNE DE MAIS ENSILÉE Définition Coproduit de la culture de maïs grain constitué de la tige, des feuilles et des spathes de

Plus en détail

Exercice 13 : Rendement marginal de l énergie chez les vaches laitières

Exercice 13 : Rendement marginal de l énergie chez les vaches laitières Exercice 13 : Rendement marginal de l énergie chez les vaches laitières Problématique : L'alimentation de la vache laitière repose habituellement sur une couverture stricte des besoins énergétiques grâce

Plus en détail

THE FRENCH NUTRITION SYSTEM FOR RUMINANTS: ANIMAL REQUIREMENTS AND FEED EVALUATION. Dominique POMIÈS & Yayu HUANG

THE FRENCH NUTRITION SYSTEM FOR RUMINANTS: ANIMAL REQUIREMENTS AND FEED EVALUATION. Dominique POMIÈS & Yayu HUANG THE FRENCH NUTRITION SYSTEM FOR RUMINANTS: ANIMAL REQUIREMENTS AND FEED EVALUATION Dominique POMIÈS & Yayu HUANG Shenyang 18 April 2014 INRA: French National Institute for Agricultural Research INRA is

Plus en détail

PULPE D AGRUME FRAÎCHE

PULPE D AGRUME FRAÎCHE Comité National des Coproduits Fiche n 14 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie PULPE D AGRUME FRAÎCHE Définition Coproduit obtenu par les agro-industries transformatrices d agrumes

Plus en détail

FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES. Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE. Dr Jean Pierre MASSOZ

FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES. Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE. Dr Jean Pierre MASSOZ FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE Dr Jean Pierre MASSOZ 12, 13 et 14 AVRIL 2016 Préambule : des chiffres pour situer l élevage LES REPERES Sevrage 100

Plus en détail

Avant-propos. J. Agabriel

Avant-propos. J. Agabriel Avant-propos J. Agabriel Près de vingt ans après, le livre rouge de l «Alimentation des bovins, ovins et caprins» proposé par l Inra sous la direction de R. Jarrige, il est apparu nécessaire d actualiser

Plus en détail

COPRODUIT de HARICOTS VERTS DE CONSERVERIE

COPRODUIT de HARICOTS VERTS DE CONSERVERIE Comité National des Coproduits Fiche n 24 Coproduit de Fruits et Légumes et Coproduit de Conserverie COPRODUIT de HARICOTS VERTS DE CONSERVERIE Définition Il est issu de l utilisation des haricots verts

Plus en détail

Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins

Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Récolte plante entière «Fourrage» Récolte «Epis» «Grain Humide» Récolte «Grain

Plus en détail

Itinéraires techniques de production de jeunes bovins de races à viande et de races laitières

Itinéraires techniques de production de jeunes bovins de races à viande et de races laitières 13 Fiches jeunes bovins Itinéraires techniques de production de jeunes bovins de races à viande et de races laitières Avec 30 % des volumes de viande bovine produite en France, l engraissement de jeunes

Plus en détail

LES BETTERAVES FOURRAGERES SE CARACTERISENT PAR UTILISATION DES BETTERA VES ET DES CHOUX PAR LES VACHES LAITIÈRES. A) Betteraves.

LES BETTERAVES FOURRAGERES SE CARACTERISENT PAR UTILISATION DES BETTERA VES ET DES CHOUX PAR LES VACHES LAITIÈRES. A) Betteraves. UTILISATION DES BETTERA VES ET DES CHOUX PAR LES VACHES LAITIÈRES A) Betteraves. 1) Va/eur nutritive: LES BETTERAVES FOURRAGERES SE CARACTERISENT PAR LEURS FAIBLES TENEURS EN CELLULOSE BRUTE (5 A 9 % DE

Plus en détail

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des ovins viande

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des ovins viande Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des ovins viande La recherche d une plus grande autonomie alimentaire et d une meilleure maîtrise de l alimentation pose avec une acuité particulière le

Plus en détail

Utilisation de levures dans l'alimentation des vaches laitières

Utilisation de levures dans l'alimentation des vaches laitières Février 2012 Compte rendu 00 12 31 003 Département Techniques d Élevage et Qualité Service Conduite et Traite des Troupeaux Laitiers Benoît ROUILLE 1 - Jean-Michel LAMY 2 1 Institut de l'élevage 2 Chambre

Plus en détail

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Comité National des Coproduits Fiche n 6 Coproduits riches en ligno-cellulose PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Définition Coproduit de la culture des graines de pois protéagineux récoltées à maturité, composé

Plus en détail

Utilisation de tanins végétaux dans l'alimentation des vaches laitières Résultat d essai à la ferme expérimentale des Trinottières

Utilisation de tanins végétaux dans l'alimentation des vaches laitières Résultat d essai à la ferme expérimentale des Trinottières Juin 2016 Compte rendu 0016 302 074 Département Techniques d Elevage et Environnement Service Productions Laitières Julien JURQUET Utilisation de tanins végétaux dans l'alimentation des vaches laitières

Plus en détail

Comité National des Coproduits. Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME. Définition

Comité National des Coproduits. Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME. Définition Comité National des Coproduits Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME Définition Coproduit provenant de la fabrication de jus de pomme ou de cidre. A l état frais

Plus en détail

Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières. Unité de Zootechnie Gx-ABT

Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières. Unité de Zootechnie Gx-ABT Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières Yves Beckers Unité de Zootechnie Gx-ABT Objectifs du cours Comprendre les bases du rationnement Se familiariser avec les notions

Plus en détail

Intérêt zootechnique de la betterave

Intérêt zootechnique de la betterave Intérêt zootechnique de la betterave J.P. Dulphy, C. Demarquilly Malgré la régression de ses surfaces, la betterave garde un intérêt zootechnique certain. C'est pourquoi sa valeur nutritive a continué

Plus en détail

FEUILLES ET COLLETS DE BETTERAVE

FEUILLES ET COLLETS DE BETTERAVE Comité National des Coproduits Fiche n 7 Coproduits de la betterave FEUILLES ET COLLETS DE BETTERAVE Définition Coproduit de la culture de la betterave, composé des feuilles et collets de betterave. Sommaire

Plus en détail

Impact du stade de récolte sur la digestibilité des tiges et des feuilles du maïs fourrage

Impact du stade de récolte sur la digestibilité des tiges et des feuilles du maïs fourrage Julie Peyrat- ARVALIS Institut du végétal Rennes, le 15 décembre 2015 Impact du stade de récolte sur la digestibilité des tiges et des feuilles du maïs fourrage Pourquoi s intéresser à la digestibilité

Plus en détail

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des caprins laitiers

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des caprins laitiers Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des caprins laitiers La recherche d une plus grande autonomie alimentaire et d une meilleure maîtrise de l alimentation pose avec une acuité particulière

Plus en détail

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant.

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant. GIEE GRAPEA-Civam85 Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant 9 Fermes du GRAPEA-CIVAM 85 Bocage Vendéen Principes et origine

Plus en détail

Flambée des prix des matières premières En élevage bovin allaitant, des solutions pour maîtriser son coût alimentaire

Flambée des prix des matières premières En élevage bovin allaitant, des solutions pour maîtriser son coût alimentaire Flambée des prix des matières premières En élevage bovin allaitant, des solutions pour maîtriser son coût alimentaire Production bovine allaitante Des systèmes qui ont vocation à valoriser l herbe Plus

Plus en détail

Situation et évolutions récentes en France et dans l'union Européenne

Situation et évolutions récentes en France et dans l'union Européenne Situation et évolutions récentes en France et dans l'union Européenne Pr. Olivier LAPIERRE Directeur du Centre d Étude et de Recherche sur l Économie et l Organisation des Productions Animales Département

Plus en détail

Détermination des seuils d incorporation de la graine de soja crue dans l alimentation des vaches laitières

Détermination des seuils d incorporation de la graine de soja crue dans l alimentation des vaches laitières Août 2006 Compte rendu 03 06 31 013 Département TEQ Conduite et traite troupeaux lait Jean LEGARTO, Benoît BEAUMONT Détermination des seuils d incorporation de la graine de soja crue dans l alimentation

Plus en détail

PORTES OUVERTES CONSEIL EN ELEVAGE SCEA DU PAPILLON. Arnaud GRESSET 25/02/2016

PORTES OUVERTES CONSEIL EN ELEVAGE SCEA DU PAPILLON. Arnaud GRESSET 25/02/2016 PORTES OUVERTES CONSEIL EN ELEVAGE SCEA DU PAPILLON Arnaud GRESSET 25/02/2016 Quelles sont les principales maladies métaboliques et leurs impacts? La ration et les frais vétérinaires sur la scea du papillon

Plus en détail

Introduction à l alimentation des ruminants

Introduction à l alimentation des ruminants ALIMENTATION DES VACHES LAITIÈRES EN SYSTÈME HERBAGER Dominique Pomiès UMR Herbivores Valuéjols 20 février 2014 L Institut National de la Recherche Agronomique Institut de recherche finalisée, dans 3 secteurs

Plus en détail

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager?

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? La gestion d un maïs fourrage avec déficit hydrique Le maïs de cette année a accusé une à deux semaines de retard jusqu à début août

Plus en détail

BILAN DE CAMPAGNE METEILS. Résultat du concours Top Méteil

BILAN DE CAMPAGNE METEILS. Résultat du concours Top Méteil BILAN DE CAMPAGNE METEILS Résultat du concours Top Méteil Méteil PRECOCE Résultats des 10 premiers échantillons «Catégorie méteil précoce» (23 échantillons analysés)* Classement échantillon MAT (g/kg MS)

Plus en détail

Notion de potentiel et méthodes de calcul des rations

Notion de potentiel et méthodes de calcul des rations Les systèmes d unités d alimentation des ruminants Journées AFZ - INRA Systali Paris - 10 Déc 2014 Notion de potentiel et méthodes de calcul des rations L. Delaby (1), J. Agabriel (2), R. Delagarde (1)

Plus en détail

Optimiser l utilisation des fourrages auto-produits et viser l autonomie protéique. Unité de Zootechnie Gx-ABT Université de Liège

Optimiser l utilisation des fourrages auto-produits et viser l autonomie protéique. Unité de Zootechnie Gx-ABT Université de Liège Optimiser l utilisation des fourrages auto-produits et viser l autonomie protéique Yves Beckers Yves Beckers Unité de Zootechnie Gx-ABT Université de Liège Une ration, c est Pour un nutritionniste Fournir

Plus en détail

Atlantic Conseil Elevage Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil

Atlantic Conseil Elevage Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil Atlantic Conseil Elevage 17-85 Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil Qu est que le méteil Association entre: - des céréales ( 1 à 4 ). - des protéagineux ( 1 ou 2 ) Les céréales * blé, épeautre,

Plus en détail

Le maïs doux sh2 déclassé et valorisé en plante entière par des vaches laitières

Le maïs doux sh2 déclassé et valorisé en plante entière par des vaches laitières Juillet 2006 Compte rendu 03 06 31 011 Département TEQ Conduite et traite troupeaux lait Jean LEGARTO, Benoît BEAUMONT Le maïs doux sh2 déclassé et valorisé en plante entière par des vaches laitières Conditions

Plus en détail

Le métabolisme azoté des ruminants Quels leviers pour améliorer l efficience azotée?

Le métabolisme azoté des ruminants Quels leviers pour améliorer l efficience azotée? Le métabolisme azoté des ruminants Quels leviers pour améliorer l efficience azotée? E. Froidmont P. Rondia Plan de l exposé Principes de l alimentation protéique des ruminants Le cycle de l azote chez

Plus en détail

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N BIO MASH Complet 18 16% Mélange BIO MASH Complet 18 Numéro : 9331628201 19% 0,5% 25% 24,5% Blé laminé Bio Soja et Maïs extrudés Bio Maïs laminé Bio Utilisé pour l entretien et la croissance de vos ateliers,

Plus en détail

Utilisation de l indice technique -3 (it 3 ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers

Utilisation de l indice technique -3 (it 3 ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers Utilisation de l indice technique -3 ( ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers Marie-Pierre Dallaire, agr. M.Sc. Amélie Beauregard, Rachel Gervais et P. Yvan Chouinard Introduction

Plus en détail

Les légumineuses comme sources protéiques dans les rations des ruminants

Les légumineuses comme sources protéiques dans les rations des ruminants Les légumineuses comme sources protéiques dans les rations des ruminants Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech Unité Zootechnie Département des Sciences agronomiques Université de Liège Yves.Beckers@ulg.ac.be

Plus en détail

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des bovins lait

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des bovins lait Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des bovins lait Les crises récentes en élevage ont un retentissement sur l'alimentation des bovins laitiers ; les éleveurs ont le souci de réassurer le

Plus en détail

LA TECHNIQUE DE CONSERVATION DES FOURRAGES VERTS

LA TECHNIQUE DE CONSERVATION DES FOURRAGES VERTS UTILISATION D'HERBE PAR DES ENSILAGES LES OVINS LA TECHNIQUE DE CONSERVATION DES FOURRAGES VERTS PAR ENSILAGE N'A JAMAIS PLEINEMENT CONVAINCU LES ELEVEURS DE MOUTONS. LES PERFORMANCES DES animaux s'avèrent

Plus en détail

«UNE LACTATION SE PREPARE AVANT LA MISE-BAS» L Eleveur de Chèvres - numéro 9 - juin 2001

«UNE LACTATION SE PREPARE AVANT LA MISE-BAS» L Eleveur de Chèvres - numéro 9 - juin 2001 «UNE LACTATION SE PREPARE AVANT LA MISE-BAS» L Eleveur de Chèvres - numéro 9 - juin 2001 Dossier réalisé par F. JENOT, Chambre d Agriculture Deux-Sèvres N. BOSSIS, Institut de l Elevage J. CHERBONNIER,

Plus en détail

n ews dec em b r e 20 16

n ews dec em b r e 20 16 n ews dec em b r e 20 16 edito La ration de base en point de départ Gestion des primipares : VIGILANCE & Performance Le pré troupeau : base de la rentabilité de demain Début de lactation : objectif productivité

Plus en détail

Alimentation des bovins, ovins et caprins

Alimentation des bovins, ovins et caprins Alimentation des bovins, ovins et caprins Besoins des animaux Valeurs des aliments Éditions Quæ, 2010 ISBN : 978-2-7592-0874-6 ISSN : 1952-2770 Tables Inra 2007, mise à jour 2010 Éditions Quæ c/o Inra,

Plus en détail

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012 SEPTEMBRE 2012 PRAIRIES Luzerne : limiter les mauvaises herbes p. 3 Ravageurs : une lutte surtout agronomique p. 6 MAÏS Tasser et protéger le silo pour éviter l'entrée d'air p. 8 Ajuster la ration des

Plus en détail

Essais d Im Prouve ALC en élevage breton Im prouve

Essais d Im Prouve ALC en élevage breton Im prouve Compte rendu de la Conférence du 19 Mai 2005 Université Bretagne Sud 56000 Vannes Essais d Im Prouve ALC en élevage breton Im prouve Version 3 du 16/06/2005 Essais d Im Prouve ALC en élevage Breton Préambule

Plus en détail

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Source : Paysan Breton, semaine du 16 au 23 mars 2007 GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2 Maïs fourrage : une aliment de choix

Plus en détail

Articles WEB Réagir et anticiper face à la sécheresse

Articles WEB Réagir et anticiper face à la sécheresse Articles WEB «Réagir et anticiper face à la sécheresse» Sur-titre Titre Sous-titre Chapeau Réagir et anticiper face à la sécheresse Bien utiliser la paille de céréales dans l alimentation des bovins et

Plus en détail

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2 Maïs fourrage : une aliment de choix pour satisfaire les besoins énergétiques des bovins Mais

Plus en détail

Quel est le coût de production marginal de mes derniers litres de lait?

Quel est le coût de production marginal de mes derniers litres de lait? Pays de la Loire Quel est le coût de production marginal de mes derniers litres de lait? - Depuis 2007, le prix du lait est devenu très volatil avec des écarts entre deux années successives pouvant aller

Plus en détail

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2 Maïs fourrage : une aliment de choix pour satisfaire les besoins énergétiques des bovins Mais

Plus en détail

Le tourteau de colza : sûr, économique et facile à utiliser

Le tourteau de colza : sûr, économique et facile à utiliser 18 Spécial élevage Le tourteau de colza : sûr, économique et facile à utiliser Grâce à ses qualités nutritionnelles et à son prix attractif, le tourteau de colza peut être incorporé dans l alimentation

Plus en détail

Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agroindustrie en aliments nobles pour l homme

Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agroindustrie en aliments nobles pour l homme Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agroindustrie en aliments nobles pour l homme V. Decruyenaere, F. Lessire, Y. Beckers, P. Rondia, G. Martin, E. Froidmont

Plus en détail

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 A emporter Âge au premier vêlage Règles physiologiques Choix stratégiques

Plus en détail

Automatisation de l alimentation des vaches laitières

Automatisation de l alimentation des vaches laitières Automatisation de l alimentation des vaches laitières Étude de la fréquence de distribution d une ration complète réalisée à La Jaillière Jean-Luc Ménard, Institut de l Elevage Pierre-Vincent Protin, ARVALIS-Institut

Plus en détail

GENISSES PRIM HOLSTEIN - Naissance automne Vêlage à 24 mois - GMQ : 800 g/j

GENISSES PRIM HOLSTEIN - Naissance automne Vêlage à 24 mois - GMQ : 800 g/j GENISSES PRIM HOLSTEIN Naissance automne Vêlage à 24 mois GMQ : 800 g/j Poids vif (kg) 600 500 400 300 200 100 Allaitement 400 litres de lait entier ou 45 kg de poudre de lait 75 kg de concentré fermier*

Plus en détail

Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages

Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages Les différentes formes de maïs 100 épi MGH Entier Broyé Remplissage du grain,

Plus en détail

Comité National des Coproduits. Fiche n 1 Coproduits riches en ligno-cellulose PAILLE DE CÉRÉALE. Définition

Comité National des Coproduits. Fiche n 1 Coproduits riches en ligno-cellulose PAILLE DE CÉRÉALE. Définition Comité National des Coproduits Fiche n 1 Coproduits riches en ligno-cellulose PAILLE DE CÉRÉALE Définition Coproduit de la culture des céréales à petits grains (blé, orge, avoine), constitué de la tige

Plus en détail

Peut-on réduire l utilisation des tourteaux par un meilleur ajustement des rations des vaches laitières? Michel FOCANT ISIa-Huy

Peut-on réduire l utilisation des tourteaux par un meilleur ajustement des rations des vaches laitières? Michel FOCANT ISIa-Huy Peut-on réduire l utilisation des tourteaux par un meilleur ajustement des rations des vaches laitières? Michel FOCANT ISIa-Huy Focant 25-09-2013 1 Le contexte Pour optimaliser la productivité des vaches

Plus en détail

ACCROÎTRE L IMPACT SANTÉ ET ENVIRONNEMENTAL DU LAIT

ACCROÎTRE L IMPACT SANTÉ ET ENVIRONNEMENTAL DU LAIT ACCROÎTRE L IMPACT SANTÉ ET ENVIRONNEMENTAL DU LAIT Réaliste ou utopique? Les journées d études consacrées à l alimentation de la vache laitière et aux légumineuses par l UCL et le CRA-W ont donné lieu

Plus en détail

Réduire le taux de MAT grâce aux acides aminés en production porcine. Hervé Roy

Réduire le taux de MAT grâce aux acides aminés en production porcine. Hervé Roy Réduire le taux de MAT grâce aux acides aminés en production porcine Hervé Roy herve.roy@bretagne.chambagri.fr Matière azotée et acides aminés La matière azotée est un assemblage d acides aminés qui sont

Plus en détail

Alimentation azotée des animaux de rente

Alimentation azotée des animaux de rente Alimentation azotée des animaux de rente Dr. Ir. Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Unité Zootechnie Département des Sciences agronomiques Yves.Beckers@ulg.ac.be El Kef 8 au 11 avril

Plus en détail

'Observatoire. R a p p o r t PROTeAM. Validation des fondamentaux Les résultats des élevages PROTeAM 2012/2013 sur 44 élevages

'Observatoire. R a p p o r t PROTeAM. Validation des fondamentaux Les résultats des élevages PROTeAM 2012/2013 sur 44 élevages R a p p o r t 2013 'Observatoire PROTeAM Validation des fondamentaux Les résultats des élevages PROTeAM 2012/2013 sur 44 élevages Agir en n, c est améliorer l efficacité. Nous avons mis en œuvre il y a

Plus en détail

Le bulletin de l ARPEB

Le bulletin de l ARPEB Le bulletin de l ARPEB numéro 69 - mai 2012 Pour compléter la fibrosité des rations à base de maïs fourrage, les foins de graminée conviennent autant que les foins de luzerne SOMMAIRE > Entre le foin de

Plus en détail

FLAMBEE DES MATIERES PREMIERES DES SOLUTIONS ALTERNATIVES AU SOJA? Accroître la place de l'herbe dans le système fourrager : une nécessité

FLAMBEE DES MATIERES PREMIERES DES SOLUTIONS ALTERNATIVES AU SOJA? Accroître la place de l'herbe dans le système fourrager : une nécessité FLAMBEE DES MATIERES PREMIERES DES SOLUTIONS ALTERNATIVES AU SOJA? Face à une augmentation régulière des cours des matières premières depuis le début de l'année, liée à des conditions climatiques défavorables

Plus en détail

Des oléoprotéagineux au cœur des bassins d élevage

Des oléoprotéagineux au cœur des bassins d élevage Des oléoprotéagineux au cœur des bassins d élevage Pole1Alim_Int-n1 Une production de tourteaux en forte progression depuis 28 Plus de 2,5 millions de tonnes de tourteaux de colza produits en 21, ce qui

Plus en détail

Principes du rationnement

Principes du rationnement Chapitre 1 Principes du rationnement W. Martin-Rosset Démarche générale Le rationnement consiste à choisir des aliments et à en calculer les quantités nécessaires à distribuer pour apporter aux animaux

Plus en détail

Autonomie alimentaire

Autonomie alimentaire Concevoir des systèmes de production innovants et durables Autonomie alimentaire Arnaud DEVILLE Conseiller Viande Bovine et Systèmes de Productions Claire POYAC Coordinatrice des expérimentations en agronomie

Plus en détail

La sélection des maïs RH PANAM

La sélection des maïs RH PANAM La sélection des maïs RH PANAM Les maïs RH PANAM sont des maïs sélectionnés pour leur valeur alimentaire et leur richesse en huile, une source d énergie de haute valeur. retenus et validés au champ pour

Plus en détail

Les aliments du commerce, comment s y retrouver!? Webconférence du 12 octobre 2017

Les aliments du commerce, comment s y retrouver!? Webconférence du 12 octobre 2017 IFCE-ESCE Alexandre Kempfer Pôle Formation Professionnelle et Sportive Les aliments du commerce, comment s y retrouver!? Webconférence du 12 octobre 2017 Sommaire - Les critères à prendre en compte - Savoir

Plus en détail

CANNE DE MAIS TRAITÉE A L AMMONIAC ANHYDRE

CANNE DE MAIS TRAITÉE A L AMMONIAC ANHYDRE Comité National des Coproduits Fiche n 4 Coproduits riches en ligno-cellulose CANNE DE MAIS TRAITÉE A L AMMONIAC ANHYDRE Définition Coproduit de la culture de maïs grain constitué de la tige, des feuilles

Plus en détail

Les intérêts multiples des légumineuses fourragères pour l alimentation des ruminants

Les intérêts multiples des légumineuses fourragères pour l alimentation des ruminants Photo : Gnis Journées AFPF (21-22 mars 2016 Paris) Les légumineuses fourragères et prairiales : quoi de neuf? Les intérêts multiples des légumineuses fourragères pour l alimentation des ruminants R. Baumont

Plus en détail

J.R. Pecatte et al. Fourrages (2002) 169, 79-88

J.R. Pecatte et al. Fourrages (2002) 169, 79-88 Incorporation de tourteau de soja ou de colza dans le silo de mais J.R. Peccatte, J.L. Alleaume, P. Laisne La complémentation de l'ensilage de maïs est souvent délicate pour l'éleveur car elle nécessite

Plus en détail

La production de luzerne déshydratée s'est rapidement accrue en France, passant

La production de luzerne déshydratée s'est rapidement accrue en France, passant Fourrages (1993) 134, 277-282 Le Boviluz en complément du mars ensilage pour les vaches laitières F. Rivière et G. Cabon" La production de luzerne déshydratée s'est rapidement accrue en France, passant

Plus en détail

Dossier Alimentation Des chèvres Angora. Avant propos

Dossier Alimentation Des chèvres Angora. Avant propos Dossier Alimentation Des chèvres Angora Avant propos La diversité des aliments distribués dans les différents élevages est tellement grande qu'il nous est apparu délicat de baser ce dossier sur des séries

Plus en détail

L élevage face à la sécheresse : situation actuelle et possibilités d intervention

L élevage face à la sécheresse : situation actuelle et possibilités d intervention L élevage face à la sécheresse : situation actuelle et possibilités d intervention Mohamed Taher SRAÏRI Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II L élevage face à la sécheresse : situation actuelle

Plus en détail

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Yves Beckers Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Unité de Zootechnie Yves.beckers@ulg.ac.be Henri-Chapelle 16 décembre 2009 Unité

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE LE TOASTAGE DES PROTÉAGINEUX

NOTE TECHNIQUE LE TOASTAGE DES PROTÉAGINEUX NOTE TECHNIQUE LE TOASTAGE DES PROTÉAGINEUX Expérience d un groupe d éleveurs laitiers en Normandie Qu est-ce que le toastage? Toaster, c est chauffer les graines (, pois, lupin ) pour augmenter le taux

Plus en détail

Luc DELABY (1) -Ségolène LEURENT-COLETTE (2) -Yves GALLARD (2)

Luc DELABY (1) -Ségolène LEURENT-COLETTE (2) -Yves GALLARD (2) Quelle vache pour quel système? Luc DELABY (1) -Ségolène LEURENT-COLETTE (2) -Yves GALLARD (2) (1) INRA -UMR Pégase 35590 St Gilles (2) INRA -Domaine du Pin au Haras 61310 Exmes Introduction Une contexte

Plus en détail

Estimation de l ingestion des vaches au pâturage à partir du comportement

Estimation de l ingestion des vaches au pâturage à partir du comportement Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Agroscope Estimation de l ingestion des vaches au pâturage à partir du comportement Markus Rombach 1,2, Andreas Münger 1, Karl-Heinz

Plus en détail