Table des matières. Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation"

Transcription

1 Table des matières Partie I : La nouvelle déduction pour la propre et unique habitation 1. Conditions liées à l emprunt 1.1. Aperçu des différentes conditions Commentaire de ces différentes conditions Qu est au juste un emprunt hypothécaire? Une déduction réservée aux seuls propriétaires? Qu est l Espace Economique Européen (EEE)? Et qu est cette unique habitation? Et qu est cette propre habitation? Qu en est-il du caractère spécifique de l emprunt? Acquérir ou conserver : qu est-ce à dire? Quelques cas spécifiques Conditions liées à l ASRD 2.1. Conditions d application Co m m e n ta i r e d e c e rta i n e s c o n d i t i o n s Exclusivement en garantie d un emprunt hypothécaire La clause désignant le bénéficiaire du contrat Peut-on se servir d une assurance en cours? Montant de l avantage fiscal 3.1. Généralités Le principe du pot commun Chez des personnes mariées et des cohabitants Un système avantageux Le m o n ta n t d e b a s e d e la d é d u c t i o n En principe Les montants indexés Les majorations de la déduction La majoration des 10 premières années La majoration liée aux enfants à charge Ex e m p l e s Premier exemple Deuxième exemple Troisième exemple Quatrième exemple...28 III

2 4. Particularité : l achat d un terrain 4.1. Un e s i t uat i o n s p é c i f i q u e L e m p ru n t r e l at i f au t e r r a i n L e m p ru n t r e l at i f à la c o n s t ru c t i o n L habitation à usage mixte 5.1. Qu e s t-c e? Da n s quelle m e s u r e la d é d u c t i o n s a p p l i q u e-t-elle? En principe Les intérêts de l emprunt Les amortissements de capital de l emprunt et les primes d assurance Un exemple Dans le cas de personnes mariées Préambule : cohabitants légaux = personnes mariées Le principe de la libre répartition Un libre choix, indépendant des revenus La règle des 15/ La situation des cohabitants de fait Deux exemples de cette différence entre personnes mariées et cohabitants de fait Fin d e la d i sc r i m i nat i o n? Face aux autres déductions (libéralités, frais de garde d enfants,...) A quelle déduction la priorité? Un exemple Le revenu cadastral exonéré d impôt 7.1. Revenu cadastral et déduction pour la propre et unique habitation Le principe Plus d imputation du précompte immobilier La déduction ordinaire d intérêts après le Pas avec la déduction pour la propre et unique habitation Bien sans la déduction pour la propre et unique habitation Déduction pour la propre et unique habitation et épargne à long terme 8.1. L e pa r g n e à l o n g t e r m e a p r è s le 1e r ja n v i e r La combinaison de ces deux incitants fiscaux En principe, pas de libre choix Mais une combinaison reste possible Cas d application...53 IV

3 9. Le régime transitoire 9.1. L ancien et le nouveau régime se cotoient Une date-clé pour la déduction pour la propre et unique habitation Pas de déduction pour la propre et unique habitation pour Les diverses possibilités Emprunt d après le , Plus d autre emprunt La déduction pour la propre et unique habitation? A quelles conditions? Avec quelles conséquences fiscales? Exemple Un e m p ru n t c o n c l u a p r è s le e t u n a n c i e n e m p ru n t to u j o u r s e n c o u r s La déduction pour la propre et unique habitation, moyennant un choix Vous optez pour la déduction pour la propre et unique habitation Vous optez pour les avantages liés à votre ancien emprunt Un e m p ru n t c o n c l u a p r è s le , pa s p o u r v o t r e p ro p r e e t u n i q u e h a b i tat i o n e t pa s d au t r e e m p ru n t e n c o u r s p o u r c e t t e h a b i tat i o n Pas de déduction pour la propre et unique habitation! Le régime fiscal de cet emprunt Un e m p ru n t c o n c l u a p r è s le , pa s p o u r v o t r e p ro p r e e t u n i q u e h a b i tat i o n e t av e c u n au t r e e m p ru n t e n c o r e e n c o u r s p o u r c e t t e h a b i tat i o n Pas de déduction pour la propre et unique habitation et donc pas de choix possible Le régime fiscal de votre nouvel emprunt Deux cas particuliers Le concours de l ancien et du nouveau régime durant une année Le rachat du droit de propriété de votre ex-conjoint Partie II : L épargne-logement 1. La nature de l emprunt 1.1. Garanti par une hypothèque Une inscription hypothécaire Une régularisation Une hypothèque partielle Une hypothèque sur quelle habitation? V

4 1.2. Un e d u r é e m i n i m u m d e 10 a n s Un remboursement complet volontaire dans les 10 ans Un remboursement complet volontaire après (plus de) 10 ans Un remboursement partiel volontaire après (plus de) 10 ans Un remboursement involontaire par suite de l intervention de l assurance solde restant dû Une adaptation de l emprunt initial conclu moins de 10 ans auparavant Co n c l u au p r è s d u n é ta b l i s s e m e n t aya n t s o n s i è g e d a n s l EEE Garanti par une assurance solde restant dû (jusqu à l ex. imp. 2000) L assurance solde restant dû L assuré est aussi l emprunteur Le bénéficiaire du contrat Le montant du capital assuré L objet de l emprunt 2.1. Ac q u é r i r, c o n s t ru i r e o u t r a n s f o r m e r Un e h a b i tat i o n s i t u é e e n b e l g i q u e En p l e i n e p ro p r i é t é Un achat scindé Le cas des conjoints Au s s i p o u r u n e m p ru n t d e r e f i na n c e m e n t Votre unique habitation? 3.1. L u n i q u e h a b i tat i o n Quand faut-il que ce soit votre unique habitation? De q u i e s t-c e l u n i q u e h a b i tat i o n? Votre propre habitation? 5. La date de l emprunt 5.1. Les emprunts d avant le 1er janvier Un e e x c e p t i o n Un emprunt de refinancement L avantage fiscal 6.1. Le principe de la réduction d impôt Le principe fiscal Le fonctionnement d une réduction d impôt Le n i v e au d e la r é d u c t i o n d i m p ô t La base de calcul de la réduction d impôt...92 VI

5 6.4. La limitation d e la b a s e d e c a l c u l Première limitation : le montant de l emprunt Deuxième limitation : le niveau de votre revenu professionnel net Troisième limitation : le maximum légal La réduction d impôt concrète L excédent de vos primes d assurances solde restant dû Une prime unique d assurance solde restant dû...96 Partie III : L épargne à long terme 1. La nature de l emprunt 1.1. Garanti par une hypothèque Une inscription hypothécaire Une régularisation Une hypothèque partielle Une hypothèque sur quelle habitation? Un e d u r é e m i n i m u m d e 10 a n s Un remboursement complet volontaire dans les 10 ans Un remboursement complet volontaire après (plus de) 10 ans Un remboursement partiel volontaire après (plus de) 10 ans Un remboursement involontaire par suite de l intervention de l assurance solde restant dû Une adaptation de l emprunt initial conclu moins de 10 ans auparavant Co n c l u au p r è s d u n é ta b l i s s e m e n t aya n t s o n s i è g e d a n s l EEE Garanti par une assurance solde restant dû (jusqu à l ex. imp. 2000) L assurance solde restant dû L assuré est aussi l emprunteur Le bénéficiaire du contrat (jusqu à l ex. imp. 2000) Le montant du capital assuré (jusqu à l ex. imp. 2000) L objet de l emprunt 2.1. Ac q u é r i r, c o n s t ru i r e o u t r a n s f o r m e r Un e h a b i tat i o n En p l e i n e p ro p r i é t é Un achat scindé Le cas des conjoints Au s s i p o u r u n e m p ru n t d e r e f i na n c e m e n t VII

6 3. Votre unique habitation? 3.1. Ce n est pas requis! Ma i s u n e limitation p ot e n t i e l l e À v o i r p o u r c h a q u e a c h e t e u r Votre propre habitation? 5. La date de l emprunt 5.1. En p r i nc i p e s a n s i m p o r ta n c e Les emprunts d avant le 1er janvier Les emprunts d après le 1er janvier Un emprunt de refinancement L avantage fiscal 6.1. Le principe de la réduction d impôt Le principe fiscal Le fonctionnement d une réduction d impôt Le n i v e au d e la r é d u c t i o n d i m p ô t La base de calcul de la réduction d impôt La limitation d e la b a s e d e c a l c u l Première limitation : le montant de l emprunt Deuxième limitation : le niveau de votre revenu professionnel net Troisième limitation : le maximum légal La réduction d impôt concrète Une prime unique d assurance solde restant dû Partie IV : La déduction complémentaire d intérêts 1. La déduction ordinaire d intérêts 1.1. D a b o r d la d é d u c t i o n o r d i na i r e, p u i s la c o m p l é m e n ta i r e Dans l ordre hiérarchique Une présentation schématique Le s c o n d i t i o n s d e la d é d u c t i o n o r d i na i r e d i n t é r ê t s Un aperçu L exigence d une dette Le caractère spécifique de l emprunt Payés ou supportés durant la période imposable VIII

7 1.3. L avantage fiscal découlant de la déduction ordinaire d intérêts La déduction n est pas limitée à l immeuble lui-même La déduction ordinaire pour votre unique habitation L imputation du précompte immobilier La déduction ordinaire si vous possédez plusieurs immeubles La déduction complémentaire d intérêts 2.1. Généralités Les conditions générales Un emprunt hypothécaire La durée de l emprunt Une habitation L unique habitation Etre propriétaire Une condition spécifique quand vous construisez La construction d une habitation L achat d une habitation nouvellement construite De s c o n d i t i o n s s p é c i f i q u e s q u a n d v o u s r é n ov e z Une condition d âge de l habitation Le coût minimal des travaux Des travaux exécutés par un entrepreneur enregistré La nature des travaux L ava n ta g e f i s c a l d e la d é d u c t i o n c o m p l é m e n ta i r e d i n t é r ê t s Généralités La priorité de la déduction ordinaire d intérêts La limitation en fonction du montant emprunté La limitation dans le temps et en pourcentage Un exemple Partie V : Les conséquences liées à une seconde habitation 1. Vous achetez une seconde habitation Pr é a m b u l e : u n i q u e m e n t p o u r u n e s e c o n d e h a b i tat i o n Les conséquences de l achat sur votre premier emprunt Généralités Vous bénéficiez de la déduction pour la propre et unique habitation pour votre premier emprunt Vous bénéficiez de l épargne-logement pour votre premier emprunt Vous bénéficiez de l épargne à long terme pour votre premier emprunt Vous bénéficiez de la déduction complémentaire d intérêts pour votre premier emprunt Un tableau récapitulatif IX

8 1.2. L avantage fiscal pour la seconde habitation achetée Avez-vous droit pour elle à la déduction pour la propre et unique habitation? Avez-vous droit pour elle à l épargne-logement? Avez-vous droit pour elle à la déduction complémentaire d intérêts? Avez-vous droit pour elle à l épargne à long terme? Vous recevez une seconde habitation Pr é a m b u l e : u n i q u e m e n t p o u r u n e s e c o n d e h a b i tat i o n Le s c o n s é q u e n c e s d e la d o n at i o n s u r v o t r e p r e m i e r e m p ru n t Généralités Vous bénéficiez de la déduction pour la propre et unique habitation pour votre premier emprunt Vous bénéficiez de l épargne-logement pour votre premier emprunt Vous bénéficiez de l épargne à long terme pour votre premier emprunt Vous bénéficiez de la déduction complémentaire d intérêts pour votre premier emprunt Un tableau récapitulatif L ava n ta g e f i s c a l p o u r la s e c o n d e h a b i tat i o n r e ç u e Vous héritez d une seconde habitation Pr é a m b u l e : u n i q u e m e n t p o u r u n e s e c o n d e h a b i tat i o n Le s c o n s é q u e n c e s d e la s u c c e s s i o n s u r v o t r e p r e m i e r e m p ru n t Généralités Vous bénéficiez de la déduction pour la propre et unique habitation pour votre premier emprunt Vous bénéficiez de l épargne-logement pour votre premier emprunt Vous bénéficiez de l épargne à long terme pour votre premier emprunt Vous bénéficiez de la déduction complémentaire d intérêts pour votre premier emprunt Un tableau récapitulatif L ava n ta g e f i s c a l p o u r la s e c o n d e h a b i tat i o n d o n t v o u s h é r i t e z X

9 Partie VI : La déduction pour la propre et unique habitation et l épargne-logement 1. Généralités 1.1. À première vue, une combinaison impossible Deux exceptions L année de l acquisition d une nouvelle habitation 2.1. L exposé de la situation Vous bénéficiez déjà de l épargne-logement A présent, vous déménagez La situation fiscale Quant à la déduction pour la propre et unique habitation Quant à l épargne-logement Donc, pour l année de revenus Un avantage encore accru en cas de transfert d emprunt! 3.1. L exposé de la situation Transférer l ancien emprunt Emprunter la différence en complément La situation fiscale Quant à la déduction pour la propre et unique habitation Quant à l épargne-logement Donc, pour l année de revenus 2007 et les suivantes XI

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique B. MARISCAL Lors du Conseil des ministres extraordinaire d Ostende des 20 et 21 mars 2004, le gouvernement avait pris la décision de réformer

Plus en détail

Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux après le 1er janvier 2015

Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux après le 1er janvier 2015 16 mars 2015 Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux après le 1er janvier 2015 Bernard Mariscal, Benefits Expert, Deloitte Belgium Publié dans : Lettre d'info Actualités

Plus en détail

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014.

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014. Explications concernant les conditions auxquelles les emprunts conclus en 2014 doivent satisfaire pour pouvoir entrer en considération pour la réduction d impôt régionale pour l habitation unique (bonus-logement)

Plus en détail

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter!

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter! Nos solutions pour indépendants Constituez votre capital retraite et assurez la continuité de vos revenus En qualité d entrepreneur indépendant, vous vous engagez jour après jour pour garantir la croissance

Plus en détail

LA FISCALITE DE VOTRE HABITATION. www.rgf.be

LA FISCALITE DE VOTRE HABITATION. www.rgf.be LA FISCALITE DE VOTRE HABITATION 1. Acheter Vendre 2. Payer 3. Assurance Vie 4. Habiter 1. Acheter Vendre A. Acheter avec applications des droits d enregistrement B. Acheter avec TVA C. Vendre avec TVA

Plus en détail

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES OBJECTIFS : cette leçon vise à rendre l auditeur capable de : identifier les principales dépenses donnant droit à réduction

Plus en détail

Comprendre la Loi Madelin

Comprendre la Loi Madelin CARNET A THEME Le contrat TNS Comprendre la Loi Madelin Septembre 2009 Le contrat TNS Comprendre la Loi Madelin Les objectifs Votée le 11 février 1994, cette loi a notamment pour objectif de réduire les

Plus en détail

1. Information Personnelle

1. Information Personnelle Q U E S T I O N N A I R E I M P O T D E S P E R S O N N E S P H Y S I Q U E S R E S I D E N T A N N E E D E R E V E N U S 2 0 1 0 A V E N U E D U D I R I G E A B L E 8 1 1 7 0 B R U X E L L E S W W W.

Plus en détail

Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier.

Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier. Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier. Prévoir soi-même. Le troisième pilier, complément de votre prévoyance. Le système

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Assurance collective des prêts hypothécaires SSQ

Assurance collective des prêts hypothécaires SSQ Assurance collective des prêts hypothécaires SSQ Présenté par Assurances Premier Groupe Conseil Cinq types de protection disponibles (Disponible en protection conjointe) Assurance vie seulement Assurance

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 TABLE DES MATIÈRES Paragraphe 1. INTRODUCTION...1 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 3. REVENU OU PERTE PROVENANT D UNE ENTREPRISE OU D UN BIEN ET AUTRES REVENUS ET

Plus en détail

Le fisc et votre habitation BIEN INFORMÉ

Le fisc et votre habitation BIEN INFORMÉ Le fisc et votre habitation BIEN INFORMÉ Avantpropos Sommaire Pour la plupart des particuliers l habitation propre offre les avantages fiscaux les plus importants. Avantages fiscaux liés à un crédit hypothécaire

Plus en détail

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie 3 e pilier, prévoyance privée Assurance vie La prévoyance privée est facultative. Elle complète les prestations des 1 er et 2 e piliers et comble les lacunes en matière de prévoyance individuelle. Table

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Planification financière personnalisée pour :

Planification financière personnalisée pour : Document 2.2 Planification financière personnalisée pour : Questionnaire n o 1 Profil de la situation financière personnelle et familiale Date : Lieu : Questionnaire n o 1 Profil de la situation personnelle

Plus en détail

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE Ligne de conduite de la SCHL en matière d assurance prêt hypothécaire pour les ensembles de

Plus en détail

Les primes d assurances-maladie et accidents non obligatoires. La déduction est limitée au double de la prime moyenne cantonale, par tranche d âge;

Les primes d assurances-maladie et accidents non obligatoires. La déduction est limitée au double de la prime moyenne cantonale, par tranche d âge; Déductions de primes Les montants versés pour le 1 er pilier sont entièrement déductibles du revenu. Les montants versés pour le 2 ème pilier sont entièrement déductibles du revenu. Sont déduits du revenu:

Plus en détail

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE...

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... INTRODUCTION MODULE I HISTORIQUE 2 RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 2 3 HISTORIQUE QUÉBÉCOIS... 3 4 LA LOI 188 ET LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 4 4.1 Objectifs de la loi... 4 4.2 Le

Plus en détail

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables Table des matières Partie 1 : Anticiper un investissement 1.1. Un investissement........................................... 3 1.2. Pour qui est-ce intéressant?.................................. 3 1.3.

Plus en détail

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique Nom du produit Description Engagement de Pension - EIP Un engagement individuel de pension d une société

Plus en détail

La déclaration à l impôt des personnes physiques de l exercice d imposition 2005 (partie 1)

La déclaration à l impôt des personnes physiques de l exercice d imposition 2005 (partie 1) La déclaration à l impôt des personnes physiques de l exercice d imposition 2005 (partie 1) APCH UHPC APC-BNL & Académie fiscale Roland Rosoux Expert-Conseiller au cabinet du Ministre des Finances Directeur

Plus en détail

Le fisc et votre habitation BIEN INFORMÉ

Le fisc et votre habitation BIEN INFORMÉ Le fisc et votre habitation BIEN INFORMÉ Sommaire Avantages fiscaux liés à un crédit hypothécaire 4 Impact fiscal du régime fiscal «habitation unique et propre» 10 Avantages fiscaux pour une habitation

Plus en détail

Le fisc et votre habitation

Le fisc et votre habitation Le fisc et votre habitation FINTRO. PROCHE ET PRO. Sommaire Avantages fiscaux liés à un crédit hypothécaire 4 Impact fiscal du régime fiscal «habitation unique et propre» 8 Avantages fiscaux pour une habitation

Plus en détail

Réforme des comptes d épargne réglementés

Réforme des comptes d épargne réglementés Réforme des comptes d épargne réglementés Liste des questions Liste des questions Pourquoi une réforme des comptes d épargne réglementés? 3 En quoi consiste concrètement la réforme? 3 Qui est touché par

Plus en détail

QUESTIONNAIRE N O I PROFIL DE LA SITUATION PERSONNELLE ET FAMILIALE

QUESTIONNAIRE N O I PROFIL DE LA SITUATION PERSONNELLE ET FAMILIALE QUESTIONNAIRE N O 1 1 QUESTIONNAIRE N O I PROFIL DE LA SITUATION PERSONNELLE ET FAMILIALE 1. Renseignements généraux Nom(s) et prénom(s) État civil Date de naissance (âge) Occupation(s) Adresse Résidence

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP

MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP MANUEL D UTILISATION DU PLAN START-UP Ce document a pour but de fournir des informations aux entrepreneurs, investisseurs et citoyens intéressés par le Plan Start-up.

Plus en détail

Chiffres clés pour 2013

Chiffres clés pour 2013 Chiffres clés pour 2013 Certains produits d investissement et d épargne peuvent vous procurer un bel avantage fiscal. Que ce soit l épargne-pension, votre compte d épargne, retrouvez un tableau récapitulatif

Plus en détail

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch Les prêts hypothécaires Habiter chez soi www.bcn.ch Les financements hypothécaires Vu la valeur généralement élevée des biens immobiliers, il est usuel de faire appel à une banque, afin de participer au

Plus en détail

Déclaration IPP 2015. Conférence de presse. Johan Van Overtveldt. 28 avril 2015 North Galaxy. Ministre des Finances

Déclaration IPP 2015. Conférence de presse. Johan Van Overtveldt. 28 avril 2015 North Galaxy. Ministre des Finances Déclaration IPP 2015 Conférence de presse Johan Van Overtveldt Ministre des Finances 28 avril 2015 North Galaxy 1 Agenda Rentrées des déclarations La déclaration 2015 Nouveau calcul d impôt Montant épargne-pension

Plus en détail

Proposition d assurance

Proposition d assurance Proposition d assurance Assurance solde restant dû Assurance temporaire décès à capital constant En cas de question, prière de contacter le service Mortgage Linked Life Insurance: Bd. E. Jacqmain 53, B-1000

Plus en détail

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital 217 5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital Les assurances vie constitutives de capital couvrent principalement l assurance mixte et ses différentes variantes. Il y a donc

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

Service Public Fédéral Finances Diminuer la pression fiscale sur les revenus de brevets, un incitant à l innovation 2013 Cellule Fiscalité des Investissements Etrangers Michela Ritondo Personnel Dispense

Plus en détail

Étude Patrimoniale Document de collecte d informations. Votre conjoint. Vous. Vos proches. Date de l entretien... DOSSIER

Étude Patrimoniale Document de collecte d informations. Votre conjoint. Vous. Vos proches. Date de l entretien... DOSSIER Date de l entretien.... DOSSIER Vous Votre conjoint Prénom.... Prénom.... Nom.... Nom.... Date de naissance... Date de naissance.... Situation familiale marié(e) célibataire divorcé(e) veuf(ve) union libre

Plus en détail

Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement

Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement Dans le cadre des efforts soutenus du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE SÉRIE L ABC DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques TABLE DES MATIÈRES Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

Règlement sur les prêts (RPrêts)

Règlement sur les prêts (RPrêts) Version du 31 mai 2013 Règlement sur les prêts (RPrêts) Version validée par la Commission de placements le 14 mars 2011 et adoptée par le Conseil d administration le 21 mars 2011. CHAPITRE PREMIER Généralités

Plus en détail

Présentation DEMETRIS Salon du Crédit et de l Assurance ZA. 23/02/2015 - Kinepolis Imagibraine - Braine l Alleud

Présentation DEMETRIS Salon du Crédit et de l Assurance ZA. 23/02/2015 - Kinepolis Imagibraine - Braine l Alleud Présentation DEMETRIS Salon du Crédit et de l Assurance ZA 23/02/2015 - Kinepolis Imagibraine - Braine l Alleud Demetris Qui est Demetris? Demetris sa fait partie d un groupe solide, BNP Paribas Group

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Conventions fiscales préventives de double imposition. Méthode d application d une convention préventive de double imposition (cpdi) à un cas concret

Conventions fiscales préventives de double imposition. Méthode d application d une convention préventive de double imposition (cpdi) à un cas concret PLAN GÉNÉRAL Liste des abréviations Introduction Première partie Contexte (droit fiscal européen et international) Conventions fiscales préventives de double imposition Quelques règles juridiques fondamentales

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

NV CENTRALE KREDIETVERLENING Société anonyme fondée en 1956 Reconnue par le SPF Economie n 00539 Banque d épargne

NV CENTRALE KREDIETVERLENING Société anonyme fondée en 1956 Reconnue par le SPF Economie n 00539 Banque d épargne NV CENTRALE KREDIETVERLENING Société anonyme fondée en 1956 Reconnue par le SPF Economie n 00539 Banque d épargne Siège social: Mannebeekstraat 33 8790 Waregem Tél. 056/62.92.81 Fax 056/61.10.79 E mail

Plus en détail

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR Bulletin fiscal Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR À certaines conditions, un particulier peut utiliser les fonds de son REER autogéré ou de son FERR autogéré pour investir sous

Plus en détail

«Ce formulaire doit être entièrement complété et signé par les emprunteurs et les cautions» Nom :... Nom :... Type de crédit.

«Ce formulaire doit être entièrement complété et signé par les emprunteurs et les cautions» Nom :... Nom :... Type de crédit. Demande de crédit «Ce formulaire doit être entièrement complété et signé par les emprunteurs et les cautions» Cellule hypothécaire Intermédiaire de crédit Nom :... Nom :... Tél. :... Tél. :... GSM :...

Plus en détail

FAQ Dépôts d épargne réglementés

FAQ Dépôts d épargne réglementés FAQ Dépôts d épargne réglementés Anvers, le 1 er janvier 2015 Sensibilité: Public ARGENTA BANQUE D ÉPARGNE SA, BELGIËLEI 49-53, 2018 ANVERS 2/8 - DIRECTION GESTION DES PRODUITS 01-01-2015 Table des matières

Plus en détail

Hypothèques Financement immobilier. Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment

Hypothèques Financement immobilier. Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment Hypothèques Financement immobilier Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment Un soutien financier sur mesure et attrayant Êtes-Vous déjà propriétaire ou rêvez-vous

Plus en détail

Pourquoi des directives?

Pourquoi des directives? 1 Pourquoi des directives? Forte hausse de la production + nombres de courtiers Clarté dans la politque d acceptation Plus de transparence Cadre général Pour les demandes de crédit spéciales prenez contact

Plus en détail

Frontaliers français. Je travaille. au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Frontaliers français. Je travaille. au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Frontaliers français Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG 1 Les impôts sont un mal nécessaire: c est grâce aux impôts que l Etat peut faire fonctionner ses

Plus en détail

«Conservez votre richesse»

«Conservez votre richesse» «Conservez votre richesse» Êtes-vous structurés pour être à l abri de tout ce qui peut vous atteindre? Présenté par Louis Blain, CPA, CA et Claude Gauthier, CPA, CA Risques reliés à l actionnaire Décès

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT. (sur base des informations connues au 11/12/2011)

PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT. (sur base des informations connues au 11/12/2011) PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT (sur base des informations connues au 11/12/2011) 1. TAXATION DES REVENUS DU PATRIMOINE Précompte mobilier - Principes : le taux de base du précompte

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Jasmin Blumer Finances Suisse Prévoyance du personnel en bref. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre

Plus en détail

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE.

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. édition 2009 / 2010 Les essentiels Guide pratique hors-série 50 conseils pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. Avant-Propos Déductions, réductions et crédits d impôt de

Plus en détail

ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES. Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales

ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES. Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales 1 Règles d'indexation ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales Avis relatif à l'indexation automatique

Plus en détail

Fiches infos du Frontalier belgo-luxembourgeois. Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Fiches infos du Frontalier belgo-luxembourgeois. Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Fiches infos du Frontalier belgo-luxembourgeois Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG 1 2 Les impôts sont un mal nécessaire: c est grâce aux impôts que l

Plus en détail

Salon du crédit AGENDA RECORD BANK. Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions

Salon du crédit AGENDA RECORD BANK. Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions RECORD BANK 18/02/2014 Salon du crédit AGENDA Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions 1 2013 1 er choix des courtiers Collaboration avec

Plus en détail

Frontaliers français. Je travaille. au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Frontaliers français. Je travaille. au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Frontaliers français Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG 1 Les impôts sont un mal nécessaire: c est grâce aux impôts que l Etat peut faire fonctionner ses

Plus en détail

Revenus professionnels

Revenus professionnels Revenus professionnels 1. Bénéfices d'exploitations agricoles, industrielles et commerciales Le montant des bénéfices s établit au départ d une comptabilité qui doit être probante vis-à-vis de l Administration.

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure ÉPARGNE 3 PORTFOLIO 3 Prévoir sur mesure et profiter outre mesure Avec des solutions de prévoyance 3 e pilier. Des réponses concrètes à vos interrogations Un 3 e pilier à votre mesure Pour un présent serein

Plus en détail

Antécédents de crédit Banque Bon d études canadien Calendrier des dépenses Carte de crédit Carte de débit CELI Chèque du Gouvernement du Canada

Antécédents de crédit Banque Bon d études canadien Calendrier des dépenses Carte de crédit Carte de débit CELI Chèque du Gouvernement du Canada Antécédents de crédit Les renseignements rassemblés qui montrent le temps que cela vous prend à payer l argent que vous avez emprunté. Banque Une institution financière qui dépose de l argent, prête de

Plus en détail

Déclaration de succession: modifications importantes en Flandre

Déclaration de succession: modifications importantes en Flandre Déclaration de succession: modifications importantes en Flandre Avenue Lloyd Georges 11 I 1000 Bruxelles www.notairesberquin.be Eric Spruyt, notaire-associé Berquin Notaires scrl, Prof. KU Leuven et Fiscale

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

Prospectus Crédits hypothécaires

Prospectus Crédits hypothécaires Prospectus Crédits hypothécaires Valable à partir du : 17/06/2015 N : DW 15076/F Argenta Banque d Épargne SA Belgiëlei 49-53, 2018 Anvers FSMA 27316A IBAN BE 40 9793 5489 0063 BIC ARSPBE22 Uw appeltje

Plus en détail

Exemple simplifié de liquidation : aspects comptables et fiscaux

Exemple simplifié de liquidation : aspects comptables et fiscaux B ULLETIN DE L'I NSTITUT P R OFESSIONNEL DES C OMPTABLES ET F ISCALISTES A GRÉÉS Exemple simplifié de liquidation : aspects comptables et fiscaux Note préliminaire Cet exemple analyse la dissolution et

Plus en détail

Crédit et risque. Profil de risque de l entreprise. 1. Quelle est la signification du terme «crédit»? 2. Comment un crédit est-il conclu?

Crédit et risque. Profil de risque de l entreprise. 1. Quelle est la signification du terme «crédit»? 2. Comment un crédit est-il conclu? Crédit et risque Profil de risque de l entreprise 1. Quelle est la signification du terme «crédit»? Petit Robert : confiance qu inspire quelqu un ou quelque chose, opération par laquelle une personne met

Plus en détail

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC PRÉFACE... vii LISTE DES ABRÉVIATIONS... ix SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC...1 1.1 LA GRILLE DE COMPÉTENCES SECTION FISCALITÉ : VUE D ENSEMBLE...1 1.2 EXEMPLE DE CONNAISSANCES ATTENDUES À CHAQUE NIVEAU

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

Compte de prévoyance pilier 3a

Compte de prévoyance pilier 3a Compte de prévoyance pilier 3a Prevoir tôt avec PRIVOR Prévoyance Assurances sociales de l Etat AVS/AI Garantie du minimum vital Prestations complémentaires Prévoyance prof. obligatoire LPP/LAA Garantie

Plus en détail

Demande de crédit hypothécaire

Demande de crédit hypothécaire Demande de crédit hypothécaire DEMANDE DE CREDIT DE : Mr Mme Mlle INTERMEDIAIRE : N d agréation Crédit Foncier:... L intermédiaire reconnaît avoir reproduit de manière fidèle et complète les informations

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

Guide pratique de l épargnant

Guide pratique de l épargnant Guide pratique de l épargnant Article 83 euro rendre votre contrat / Effectuer des versements individuels facultatifs / La vie de votre contrat en 8 questions / C otre complément de revenu / Consulter

Plus en détail

DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES

DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES Depuis presque 20 ans la Fondation St-Jean-Vianney offre une aide financière aux élèves du Collège St-Jean-Vianney dans le cadre où les parents éprouvent des problèmes

Plus en détail

Fiscalité patrimoniale

Fiscalité patrimoniale Fiscalité patrimoniale Suggestions pour une future réforme fiscale Commission parlementaire mixte sur la réforme fiscale 18 novembre 2013 François Parisis Maître de conférences Plan Préambule : quel pourrait

Plus en détail

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Série L ABC des prêts hypothécaires Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

L'entreprise face au droit fiscal belge

L'entreprise face au droit fiscal belge L'entreprise face au droit fiscal belge Volume 1 Règles communes à toutes les entreprises - Impôt des personnes physiques - Fiscalité du dirigeant d'entreprise - Procédure fiscale 2 e édition V A jour

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Version 01.01.2015 Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle De quoi s'agit-il? Pour financer la propriété d'un logement pour vos propres besoins, vous pouvez retirer

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée fr LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER Nos services de banque privée Résidence principale ou secondaire, ou immeuble de rapport, l immobilier est une composante majeure

Plus en détail

Qui doit produire une déclaration fiscale? Toute personne qui a de l'impôt à payer

Qui doit produire une déclaration fiscale? Toute personne qui a de l'impôt à payer Qui doit produire une déclaration fiscale? Toute personne qui a de l'impôt à payer Quand doit-on la produire? Au plus tard le 30 avril de l'année suivante Exemple : pour 2013, date limite est le 30 avril

Plus en détail

FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE

FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE TYPE DE DÉCLARATION: Entrée en Fonction Référence : Loi du 20 Février 2008 et Moniteur No. 17 Sortie de Fonction Titre de la Fonction Date de la déclaration../ /.

Plus en détail

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014 Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité 1 Bilan Budget Sources de revenus à la retraite Revenus de sources publiques Revenus de sources privées Revenus

Plus en détail

Assurance épargne avec participation au rendement transparente

Assurance épargne avec participation au rendement transparente Réalisez votre objectif d épargne à coup sûr. Assurance épargne avec participation au rendement transparente Vous souhaitez vous constituer un capital d épargne conséquent pour financer un beau voyage,

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Quiconque désire réaliser son rêve de posséder son logement peut utiliser pour le financer les fonds qu il a épargnés au titre de la prévoyance professionnelle.

Plus en détail

L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat

L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat Prof. dr. Marc Bourgeois (ULg Tax Institute) CESW Lundi 16 mars 2015 Plan 1. Le cadre institutionnel

Plus en détail

Assurez votre avenir, diminuez vos impôts

Assurez votre avenir, diminuez vos impôts Assurez votre avenir, diminuez vos impôts Sommaire OptiPension. L assurance d une solution souple et avantageuse. 6 Un avantage fiscal conséquent Une épargne régulière OptiPension Classic OptiPension

Plus en détail

DEMANDE D UN CRÉDIT HABITATION BNP PARIBAS FORTIS auprès de Fortis Banque et AG Insurance ( 1 )

DEMANDE D UN CRÉDIT HABITATION BNP PARIBAS FORTIS auprès de Fortis Banque et AG Insurance ( 1 ) DEMANDE D UN CRÉDIT HABITATION BNP PARIBAS FORTIS auprès de Fortis Banque et AG Insurance ( 1 ) INTERMÉDIAIRE INTERMÉDIAIRE EN CRÉDIT - DEMETRIS S.A. Siège Centre : P. Bayensstraat 51 1702 Grand-Bigard

Plus en détail

DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773

DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773 DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773 FORMULAIRE CONFIDENTIEL Veuillez répondre au meilleur de votre connaissance. Pour toute question, appelez-nous. Lorsque vous aurez complété, appelez-nous

Plus en détail

Tribunal de Ière Instance de Bruxelles

Tribunal de Ière Instance de Bruxelles Tribunal de Ière Instance de Bruxelles Jugement du 17 novembre 2004 - Rôle n 2001/15288/A Exercice d'imposition 1992 Arrêt Avocats: Maître Benoît Philippart de Foy - pour la requérante I. Objet et recevabilité

Plus en détail

Guide pratique et juridique de l expatrié

Guide pratique et juridique de l expatrié Yannick AUBRY Guide pratique et juridique de l expatrié Quatrième édition Éditions d'organisation, 1999, 2001, 2003, 2004 ISBN : 2-7081-3157-5 III SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 Partie 1 - LA CHECK-LIST DE

Plus en détail

Régime d accession à la propriété (RAP)

Régime d accession à la propriété (RAP) Régime d accession à la propriété (RAP) RC4135(F) Rév. 04 Avant de commencer Ce guide s adresse-t-il à vous? Ce guide renferme des renseignements sur les règles applicables aux participants du Régime d

Plus en détail

Prévoyance individuelle (piliers 3a/3b) Assurance vie mixte

Prévoyance individuelle (piliers 3a/3b) Assurance vie mixte Prévoyance individuelle (piliers 3a/3b) Assurance vie mixte Une solution individuelle souple, combinant la constitution d un capital à long terme et une couverture appropriée du risque. Prévoyance mixte:

Plus en détail

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE Introduction L impôt de solidarité sur la fortune est un impôt annuel dû par les personnes physiques détenant un patrimoine net supérieur à 790 000 au 1 er janvier

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail