Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8"

Transcription

1 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le réctif limitnt, décrire quntittivement l étt finl d un système chimique. Interpréter en fonction des conditions initiles, l couleur à l étt finl d une solution siège d une réction chimique mettnt en jeu un réctif ou un produit coloré. Introduction Prolémtique du chpitre : prévoir les quntités de mtière des réctifs et des produits lorsque l trnsformtion chimique s rrête, c est à dire prévoir quntittivement l étt finl du système chimique. I. Trnsformtion et réction chimique Lors d une trnsformtion chimique, un système chimique évolue d un étt initil à un étt finl (l trnsformtion chimique s rrête). De nouvelles espèces chimique pprissent lors de l étt finl : ce sont les produits, tndis que d utres espèces chimiques sont consommées (leur quntité de mtière diminue) : ce sont les réctifs. Une trnsformtion chimique est décrite pr une réction chimique qui ne prend en compte que les réctifs et les produits et qui est modélisée pr une éqution chimique : réctif + réctif 2 produit + produit 2 Lors d une réction chimique, il y conservtion des éléments chimiques, des chrges électriques, de l msse mis il n y ps conservtion des quntités de mtière. ) Eemple : Equilirer l comustion du méthne :... CH 4 (g) +. O 2 (g). CO 2 (g) +. H 2 O (g) 2) Comment décrire pr une phrse ce qu il se psse lors de l réction chimique? mol de méthne régit vec. mol de dioygène pour donner. mol de dioyde de crone et. mol d eu 4 mol de méthne régit vec. mol de dioygène pour donner. mol de dioyde de crone et. mol d eu Les reltions de proportionnlité qui eistent entre les quntités de mtière de réctifs et de produits s ppelle stœchiométrie d une réction chimique. Eercice : Un morceu de crone est rûlé dns un flcon de dioygène O 2 gzeu : il y formtion de dioyde de crone sous forme gzeuse (T = 300 K ; P = tm) ) Décrire le système à l étt initil. Nommer les réctifs.. ) Y -t-il eu trnsformtion chimique? Nommer le produit de l réction. c) Ecrire l éqution de l réction : II. Détermintion de l étt finl d un système chimique L ojectif de ce chpitre est de prévoir les quntités de mtière des réctifs et des produits lorsque l trnsformtion chimique s rrête.. L vncement On suit l évolution d une réction chimique grâce à une grndeur ppelée vncement, notée et dont l unité est l mole. Définition : l vncement d une réction chimique est égl à l quntité de mtière pprue d un produit qund le coefficient stœchiométrique est égl à. C est ussi l quntité de mtière de réctif consommé qund le coefficient stœchiométrique est égl à. A l étt initil, l trnsformtion chimique n ps commencé, l vncement est donc égl à 0 : = 0. A l étt finl, l trnsformtion chimique est rrêtée, l vncement tteint s vleur mimle : = m. Trnsition : Pour pouvoir clculer les quntités de mtière à l étt finl, il fut tout d ord prévoir qund v s rrêter l réction chimique. 03/02/205 C08_vncement_ctivites.doc /6

2 2. Qund ur-t-on tteint l vncement miml? Ou reformulé utrement : qund s rrêter l trnsformtion chimique? Lorsqu un des deu réctifs ser totlement consommé (= ser épuisé), ce réctif est ppelé réctif limitnt. L utre réctif est en ecès. Lorsque les deu réctifs sont totlement consommés, on dit dns ce cs que les réctifs ont été introduits en proportions stœchiométriques. L vncement miml d une trnsformtion chimique dépend donc des quntités initiles des réctifs. III. Comment déterminer le réctif limitnt, l vncement miml et les quntités de mtière à l étt finl?. Comment déterminer l vleur de m à prtir du tleu d évolution?.. Prendre un nomre létoire entier entre et 0 pour l quntité initile de mol de CH 4 : n i (CH 4 ) =... mol.2. Prendre un nomre létoire entier entre et 0 pour l quntité initile de mol de O 2 : n i (O 2 ) =... mol.3. Compléter le tleu d évolution ci-dessous éqution de l réction chimique... CH 4 (g) +... O 2 (g). CO 2 (g) +. H 2 O (g) Ett du système Avncement Quntité de mtière (en mol) Ett initil = 0 n i (CH 4 ) =... n i (O 2 ) = m 0 + Ett finl m = m Fire vérifier votre tleu pr le professeur On fit deu hypothèses puis on sélectionne celle qui est l onne..4. Hypothèse : si CH 4 est le réctif limitnt lors il est totlement consommé (on ur 0 moles à l étt finl), donc Hypothèse 2 : si O 2 est le réctif limitnt lors il est totlement consommé, donc On choisit mintennt l hypothèse qui nous donne le plus petit vncement miml donc m =. mol. Donc c est l hypothèse qui est l onne, le réctif limitnt est donc... et l vncement miml est.7. égl à... mol. n Quntités de mtière à l étt 0 finl : n f (CH 4 ) =. mol ; n f (O 2 ) =... mol ; n f (CO 2 ) =... mol ; n f (H 2 O) =... mol 2. Comment déterminer l vleur de m pr une méthode grphique? On représente sur un grphique, l évolution des quntités de mtière des réctifs et des produits en 5 fonction de l vncement. 2.. Reprendre le tleu d évolution précédent et représenter n(ch 4 ) ; n(o 2 ) ; n f (CO 2 ); n f (H 2 O) en fonction de sur le grphique cicontre. Voir ligne 4 du tleu Fire vérifier votre grphique pr le professeur /02/205 C08_vncement_ctivites.doc 2/6

3 2.2. Comment svoir quel est le réctif limitnt sur le grphe? 2.3. Comment svoir quel est l vncement miml m à prtir de ce grphe? 2.4. Comment reconnitre un réctif sur ce grphe? 2.5. Comment reconnitre un produit sur ce grphe? 3. Comment déterminer l vleur de m à prtir de l stœchiométrie de l éqution? Eemple de l comustion du propne C 3 H 8 : C 3 H O 2 3 CO H 2 O 3.. Proportions stœchiométriques Pour être dns les proportions stœchiométriques, il fut initilement 5 fois plus de O 2 que de C 3 H 8 Soit n i (O 2 ) =5 n i (C 3 H 8 ) ou n i(o 2 ) 5 = n i(c 3 H 8 ) ; dns ce cs, m = n i(o 2 ) 5 = n i(c 3 H 8 ) 3.2. Cs d un réctif en ecès et d un réctif limitnt 3.2. Prendre un nomre létoire entier entre 5 et 5 pour l quntité initile de C 3 H 8 : n i (C 3 H 8 ) =... mol Prendre un nomre létoire entier entre 5 et 5 pour l quntité initile de O 2 : n i (O 2 ) =... mol Clculer n i(c 3 H 8 ) =... ; n i(o 2 ) 5 = En déduire l vleur de m = Quel est le réctif limitnt?... ; Le réctif en ecès? Générlistion Soit l éqution de l réction chimique : A + B d D + e E où A et B sont les réctifs ; D et E sont les produits ;,, d et e sont les coefficients stœchiométriques 4.. A prtir du tleu d évolution éqution de l réction chimique A + B d D + e E Ett du système Avncement Quntité de mtière (en mol) Ett initil = 0 n i (A) n i (B) m n i (A) - n i (B) - d e Ett finl m n i (A) - m n i (B) - m d m e m Hypothèse : si A est le réctif limitnt, lors A est totlement consommé donc n i (A) - m = 0 ; m = n i(a) Hypothèse 2 : si B est le réctif limitnt, lors B est totlement consommé donc n i (B) - m = 0 ; m = n i(b) On choisit l plus petite de vleurs de m. Si m l même vleur pour les deu hypothèses, lors les réctifs sont introduits en proportions stœchiométriques. m = n i(a) = n i(b) 4.2. A prtir de l stœchiométrie de l éqution Il fut clculer n i(a) et n i(b) puis comprer les vleurs. Si n i(a) Si n i(a) Si n i(a) > n i(b) < n i(b) = n i(b) lors le réctif A est en ecès et le réctif B est limitnt : m = n i(b) lors le réctif A est limitnt et le réctif B est en ecès : m = n i(a) lors les réctifs sont introduits en proportions stœchiométriques : m = n i(a) Souvent, les quntités de mtière des réctifs ne sont ps données : il fut les clculer. Il est même demndé, à l fin de l eercice, de clculer des msses ou des concentrtions des espèces chimiques restntes. = n i(b) 03/02/205 C08_vncement_ctivites.doc 3/6

4 IV. Eercices. Comustion de l éthnol L éthnol, de formule rute C 2 H 6 O, liquide incolore et inflmmle, rûle dns le dioygène gzeu. Il se forme lors du dioyde de crone et de l eu liquide. On fit régir une msse m i,e = 2,50 g d éthnol et une msse m i,d = 2,50 g de dioygène. Données : M(C) = 2,0 g.mol - ; M(H) =,0 g.mol - ; M(O) = 6,0 g.mol -.. Ecrire et équilirer l éqution de l réction : Clculer les quntités de mtière initiles d éthnol n i,e et de dioygène n i,d..3. Compléter le tleu d évolution ci-dessous éqution-iln Ett initil = 0 Ett finl = m.4. Clculer l vncement miml m et déterminer le réctif limitnt..5. Décrire le système à l étt finl (quntités de mtière).6. Déterminer l msse du réctif restnt. 2. Formtion d rgent On plonge de l tournure de cuivre de msse m = 0,0 g dns un volume V = 500,0 ml d une solution de nitrte d rgent contennt des ions rgent (I) Ag + (q) et des ions nitrte NO 3 - (q) telles que [Ag + (q)] = [NO 3 - (q) ] = 0,0 mol.l -. L solution initilement incolore devient leue et un dépôt d rgent se forme. Les ions nitrte n interviennent ps dns l réction. Données : M(Ag) = 08 g.mol - ; M(Cu) = 63,5 g.mol Quelle est l origine de l colortion prisse pr l solution? 2.2. Ecrire et équilirer l éqution de l réction : Clculer les quntités de mtière initiles 2.4. Compléter le tleu d évolution ci-dessous éqution-iln Ett initil = 0 Ett finl = m 2.5. Clculer l vncement miml m et déterminer le réctif limitnt. 03/02/205 C08_vncement_ctivites.doc 4/6

5 2.6. Décrire le système à l étt finl (quntités de mtière) 2.7. Déterminer, à l étt finl, les concentrtions molires des ions en solution et l (les) msse(s) du solide(s) présent(s). 3. Alumine L luminium Al régit vec le dioygène de l ir et se recouvre lors d une fine couche d lumine de formule rute Al 2 O 3. On recueille une msse d lumine de 3,6 g. Données : M(O) = 6,0 g.mol - ; M(Al) = 27,0 g.mol Ecrire et équilirer l éqution de l réction : Compléter le tleu d évolution ci-dessous éqution-iln Ett initil = 0 Ett finl = m 3.3. Clculer l vncement miml m Déterminer les quntités de mtière d luminium et de dioygène consommés lors de l réction Déterminer les msses correspondntes 4. Propulsion de l fusée Arine Le er étge de fusée Arine est équipé de moteur qui utilisent l diméthylhydrzine (DMHA), de formule rute C 2 H 8 N 2, comme comustile, et le tétroyde de dizote, de formule rute N 2 O 4, comme crurnt. Ces espèces chimiques régissent entre elles à l étt gzeu. Les produits de cette réction sont du dizote, de l eu et du dioyde de crone, tous à l étt gzeu. L fusée emporte une msse de 50,0 tonnes de DMHA et une msse m de N 2 O 4. L éqution de l réction est : C 2 H 8 N N 2 O 4 3 N H 2 O + 2 CO 2 Données : M(C) = 2,0 g.mol - ; M(H) =,0 g.mol - ; M(O) = 6,0 g.mol - ; M(N) = 4,0 g.mol - ; 4.. Clculer l msse molire de DMHA. M(DMHA) = 4.2. Clculer l quntité de mtière initile de DMHA Compléter le tleu d évolution ci-dessous éqution-iln Ett initil = 0 Ett finl = m 4.4. Pour que le mélnge soit stœchiométrique, clculer l quntité de mtière initile de N 2 O 4. 03/02/205 C08_vncement_ctivites.doc 5/6

6 5. Prolème : Décomposition d un solide pr chuffge Données : M(N) = 23,0 g.mol - ; M(C) = 2,0 g.mol - ; M(H) =,0 g.mol - ; M(O) = 6,0 g.mol - L hydrogénocronte de sodium, NHCO 3 (s), est un solide lnc. Pr chuffge il se décompose selon l éqution : 2 NHCO 3 (s) N 2 O (s) + 2 CO 2 (g) + H 2 O (l) Une msse initile m = 2,2 g d hydrogénocronte de sodium est totlement décomposée pr chuffge. Clculer l msse m d oyde de sodium formée. Détiller votre risonnement. éqution-iln Ett initil = 0 Ett finl = m 03/02/205 C08_vncement_ctivites.doc 6/6

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Equations d'état, travail et chaleur

Equations d'état, travail et chaleur Equtions d'étt, trvil et chleur Exercice On donne R 8, SI. ) Quelle est l'éqution d'étt de n moles d'un gz prfit dns l'étt,,? En déduire l'unité de R. ) Clculer numériquement l vleur du volume molire d'un

Plus en détail

Fonctions affines ; Equations et inéquations

Fonctions affines ; Equations et inéquations Fonctions ffines ; Equtions et inéqutions I. Fonctions ffines.. Définition Définition d une fonction ffine : on ppelle fonction ffine toute fonction définie sur pr f ( ) où et sont des réels tels que.

Plus en détail

Utiliser l inverse d une matrice pour résoudre un système d équations & courbes polynomiales

Utiliser l inverse d une matrice pour résoudre un système d équations & courbes polynomiales Utiliser l inverse d une mtrice pour résoudre un système d équtions & coures polynomiles Exercice : Dns une ferme, il y des lpins et des poules. On dénomre 58 têtes et 60 pttes. Comien y -t-il de lpins

Plus en détail

Automates et langages: quelques algorithmes

Automates et langages: quelques algorithmes Automtes et lngges: quelques lgorithmes Eugene Asrin Sddek Benslem Avertissement Dns l étt ctuel ce document est rchi-sec et peut servir seulement d un ide-mémoire. Pour comprendre les lgorithmes ci-dessous

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche.

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche. Estimtion de l incertitude de l mesure : Appliction à l incertitude sur le clcul de l concentrtion d EDTA lors de l détermintion de l dureté d une eu nturelle Pour cette démrche, nous nous ppuierons sur

Plus en détail

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates Lycée Fidhere, Lille MP Cours d informtique 203 204 Automtes I Déterministes........................... 2 Définitions 2 Exemple 2 Action des mots 3 Lngge reconnu 3 II Incomplets.............................

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

Cours chimie Chapitre : La cinétique chimique 4éme M-S exp

Cours chimie Chapitre : La cinétique chimique 4éme M-S exp A- Notion d'vncement 1- Def L cinétique chimique est l étude de l évolution chimique d un système u cours du temps. Une trnsformtion chimique lieu chque fois qu une nouvelle espèce chimique est produite

Plus en détail

Chapitre 2 : Titrages ph-métriques

Chapitre 2 : Titrages ph-métriques 1. Définitions 1.1. Dosge pr titrge direct Définitions Chpitre 2 : Titrges ph-métriques Un dosge est une technique expérimentle qui permet de déterminer précisément l quntité de mtière (inconnue) ou l

Plus en détail

CH.1 Automates finis

CH.1 Automates finis CH.1 Automtes finis 1.1 Les utomtes finis déterministes 1.2 Les utomtes finis non déterministes 1. Les utomtes vec -trnsitions 1.4 Les expressions régulières 1.5 L'équivlence des modèles Automtes ch1 1

Plus en détail

1-Acide fort Un acide est fort si sa dissociation dans l eau est totale.

1-Acide fort Un acide est fort si sa dissociation dans l eau est totale. Titre Description Remrques Définition d un cide Un cide est une espèce chimique cple de céder un proton (ion) H +. Exemple : HCOOH est un cide HCOOH HCOO - + H + le couple cide se correspondnt : HCOOH/HCOO

Plus en détail

nombre d Avogadro masse molaire atomique volume molaire masse molaire moléculaire mole C.N.T.P.

nombre d Avogadro masse molaire atomique volume molaire masse molaire moléculaire mole C.N.T.P. ) Voculire à mîtriser près ce chpitre L mole nomre d vogdro msse molire tomique volume molire msse molire moléculire mole C.N.T.P. L chimie quntittive des solutions solution solvnt soluté pourcentge mssique

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)?

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)? IN 02 6 mrs 2009 Rttrpge NOM : Prénom : ucun document n est utorisé. ce QCM outit à une note sur 42 points. L note finle sur 20 ser otenue simplement en divisnt l note sur 42 pr 2. Il suffit donc de donner

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

Théorie des langages Automates finis

Théorie des langages Automates finis Théorie des lngges Automtes finis Elise Bonzon http://we.mi.prisdescrtes.fr/ onzon/ elise.onzon@prisdescrtes.fr 1 / 51 Automtes finis Introduction Formlistion Représenttion et exemples Automtes complets

Plus en détail

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b Les intégrles Introduction Etnt donnée une fonction positive f définie sur un intervlle borné [, b], on veut évluer l ire comprise entre l e des bscisses, l courbe représentnt f et les verticles = et =

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS CHAPITRE 1 STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS Objectifs Comme les liquides et les gz, les solides jouent un rôle très importnt en chimie. Or l pluprt des solides sont des solides cristllins.

Plus en détail

Tableau d avancement d une réaction chimique

Tableau d avancement d une réaction chimique Tableau d avancement d une réaction chimique 1) Le tableau d avancement et son utilité Voici comment se présente, dans un cas général un tableau d avancement d une réaction : a A + b B b C + d D n A (initial)

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

I. Que sont les partitions?

I. Que sont les partitions? Cours de mthémtiques frfelues LES FRACTIONS CASSÉES Prémule Voici un cours de mthémtiques qui n ur jmis s plce dns une slle de clsse un utre jour que le er vril. Son sujet : les frctions cssées, ou prtitions,

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012 MMIM Modèles mthémtiques en informtique musicle Mrc Chemillier Mster M2 Atim (Ircm), 2011-2012 Notions théoriques sur les lngges formels - Définitions générles o Mots, lngges o Monoïdes - Notion d utomte

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Correction de l épreuve de chimie filière TSI concours CCP session 2012

Correction de l épreuve de chimie filière TSI concours CCP session 2012 Correction de l épreuve de chimie filière TSI concours CCP session 2012 EL FILALI SAID CPGE BENI MELLAL MAROC = elfillisid@yhoo.fr = QUELQUES ASPECTS DE LA CHIMIE DU CHLORURE D HYDROGÈNE Prtie I : Autour

Plus en détail

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn)

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn) Chpitre 7 Primitives et Intégrles 7. Primitive d une fonction Soit f une fonction définie sur un intervlle K de R. On ppelle primitive de f, une fonction F dont l dérivée est f : F (x) = f(x). On note

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Théorie de langages, TD3

Théorie de langages, TD3 Théorie de lngges, TD3 Octoer 6, 25 Automtes finis. Definitions Un utomte fini déterministe (DFA deterministic finite utomton) est une mchine de clcul A qui peut être définie pr les cinq éléments suivnts.

Plus en détail

Fonctions de référence

Fonctions de référence Chpitre 7 Clsse de Seconde Fonctions de référence Ce que dit le progrmme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Fonctions de référence Fonctions linéires et fonctions ffines Vritions de l fonction

Plus en détail

Chapitre 2 Les automates finis

Chapitre 2 Les automates finis Chpitre 2 Les utomtes finis 28 2.1 Introduction Automtes finis : première modélistion de l notion de procédure effective.(ont ussi d utres pplictions). Dérivtion de l notion d utomte fini de celle de progrmme

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

Kit de survie - Bac ES

Kit de survie - Bac ES Kit de survie - Bc ES. Étude du signe d une expression ) Signe de x + Ü Ü ½ Ò µ¼ Ò ½ 0) On détermine l vleur de x qui nnule x +, puis on pplique l règle : «signe de près le 0». ) Signe de x + x + c ܾ

Plus en détail

TP 10 : Lois de Kepler

TP 10 : Lois de Kepler TP 10 : Lois de Kepler Objectifs : - Estimer l msse de Jupiter à prtir de l troisième loi de Kepler. - Utiliser Stellrium, un simulteur de plnétrium «photo-réel». Compétences trvillées : - Démontrer que,

Plus en détail

Automates et langages

Automates et langages Automtes et lngges L exmen corrigé RICM 9 jnvier 22 Grmmire Automte Expression On considère l grmmire régulière G =(Γ,Σ,S,Π) vec Γ = {S,P,R}, Σ={,} et Π={S P,P R,P S,R,R P }.. Construire un utomte A cceptnt

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Etablissement de diagrammes d Ostwald pour l étude des combustions

Etablissement de diagrammes d Ostwald pour l étude des combustions Etblissement de digrmmes d Ostwld pour l étude des combustions A Combustion «neutre» Pour obtenir l combustion totle et complète d un combustible, il ut,théoriquement, que le dioxgène soit en quntité «stœchiométrique»

Plus en détail

distance parcourue temps mis pour la parcourir

distance parcourue temps mis pour la parcourir CH IV VITESSE - DEBIT - MASSE VOLUMIQUE - DENSITE RAPPELS DE COURS QUESTION 26 Conversion de m/s en km/h : il fut à l fois onvertir les mètres en kilomètres et les seondes en heures. On : 1 m = 0, 001

Plus en détail

(surface d'un cercle : S = pd2 4 )

(surface d'un cercle : S = pd2 4 ) Les cordes sont de dimètres vribles. Si on les remplce pr deux cordes de même dimètre, le dimètre moyen, le résultt devrit être le même. Ici le résultt, c est sns doute l résistnce qui est proportionnelle

Plus en détail

Module 2 Équilibres en solutions (acidobasiques et solubilité) Tro (Chapitres 3-4-5)

Module 2 Équilibres en solutions (acidobasiques et solubilité) Tro (Chapitres 3-4-5) Module 2 Équilibres en solutions (cidobsiques et solubilité) Tro (Chpitres 3-4-5) FASCICUE #5 Chpitre 5 : Équilibre ionique dns les solutions queuses 5.1 Dnger de l ntigel 5.2 Tmpons : solutions qui résistent

Plus en détail

2. Formules d addition.

2. Formules d addition. IX. Trigonométrie 1. Rppels 1.1 Définitions : Dns le cercle trigonométrique C ( O, 1 ), si nous fixons un point P correspondnt à un ngle d mplitude nous vons défini : = bscisse du point P sin = ordonnée

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

Notion de qualité de l énergie

Notion de qualité de l énergie BULLEIN DE L UNION DES PHYSICIENS 509 Notion de qulité de l énergie pr Pul ROUX et JenRobert SEIGNE Lycée Clude Furiel 42022 SintÉtienne Cedex RÉSUMÉ L conservtion de l énergie est insuffisnte pour ustifier

Plus en détail

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR CAP PRO E SCHEMA : E MOTEUR folio folio folio folio folio folio folio 7 folio 8 folio 9 plque signlétique d un moteur puissnce sorée pr un moteur plque à ornes d un moteur triphsé e couplge étoile e couplge

Plus en détail

CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES

CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES Primitives et intégrles Cours CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES. Primitives d une fonction Définition Soit f une fonction définie sur un intervlle I. Une fonction F est une primitive de f sur I, si

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

Automates finis. porte

Automates finis. porte utomtes finis Il s git d un modèle très souple, qui s dpte à des domines très différents en informtique. D une fçon générle, il sert à représenter les divers étts d un système (mécnique, électronique ou

Plus en détail

Outils de calcul pour la 3 ème

Outils de calcul pour la 3 ème Chpitre I Outils de clcul pour l Ce que nous connissons déjà :! Opértions sur les décimux, les reltifs et les quotients. Puissnces de dix. Nottions scientifiques. Clcul littérl simple. Objectifs de ce

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

Chimie : Séance n 1. i (H 3 O + )= C 2.V 2 = 2, = 80 mmol

Chimie : Séance n 1. i (H 3 O + )= C 2.V 2 = 2, = 80 mmol Chimie : Séance n 1 I.Action d un acide par un métal : La réaction entre une solution d acide chlorhydrique et de l aluminium préalablement décapé produit un dégagement de dihydrogène. a) on met en présence

Plus en détail

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique»

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Objectifs : Décrire un système chimique et son évolution. Identifier un réactif limitant. Ecrire l équation-bilan de réaction. Document 1 : Présentation

Plus en détail

BROCHURE D'EXERCICES D'ANALYSE MATHEMATIQUE 2

BROCHURE D'EXERCICES D'ANALYSE MATHEMATIQUE 2 MINISTERE DE L 'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FACULTE DES SCIENCES. DEPARTEMENT DE MATHEMATIQUES OSMANOV Hmid KHELIFATI Sddek BROCHURE D'EXERCICES D'ANALYSE MATHEMATIQUE PARTIE : INTEGRATION. INTEGRALE INDEFINIE

Plus en détail

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices obs.4 Couleur et quantité de matière exercices Savoir son cours Mots manquants Une solution colorée se comporte comme un filtre coloré. La grandeur permettant d évaluer l intensité de la lumière absorbée

Plus en détail

FACULTE DE DROIT ET DES SCIENCES ECONOMIQUES DE LIMOGES

FACULTE DE DROIT ET DES SCIENCES ECONOMIQUES DE LIMOGES EXAMENS ANNEE 004-005 ère session 3 er semestre Licence Science Economique ème nnée + MASS durée : h30 ) Montrez grphiquement que si les préférences du consommteur ne sont ps strictement convexe, l courbe

Plus en détail

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie Exo7 Zéros des fonctions Vidéo prtie 1. L dichotomie Vidéo prtie. L méthode de l sécnte Vidéo prtie 3. L méthode de Newton Dns ce chpitre nous llons ppliquer toutes les notions précédentes sur les suites

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

EXERCICES ET CORRECTIONS

EXERCICES ET CORRECTIONS Avan cem ent d'un e réact ion EXERCICES ET CORRECTIONS Ex I On verse dans un bécher V= 20,0 ml d une solution de nitrate d argent contenant des ions argent (I) (Ag + (aq) ) et des ions nitrate( NO 3 -

Plus en détail

Séquence 7. Intégration. Sommaire

Séquence 7. Intégration. Sommaire Séquence 7 Intégrtion Sommire. Prérequis. Aire et intégrle d une fonction continue et positive sur [ ; ]. Primitives 4. Primitives et intégrles d une fonction continue 5. Synthèse de l séquence Dns ce

Plus en détail

2008 2010 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV

2008 2010 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV LEGTHP Sint Nicols STAV Promotion 8 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV Fiches de cours S. FLOQUET Septemre 9 Lycée Sint Nicols Igny Promotion 8 SOMMAIRE STAV PARTIE : RESUMES DE COURS Équtions de droites

Plus en détail

Continuité - Limites Asymptotes à une courbe

Continuité - Limites Asymptotes à une courbe Continuité - Limites Asymptotes à une cre Continuité - Théorème des vleurs intermédiires Notion de continuité Grphiquement, on peut reconnître une fonction continue sur un intervlle I pr le fit que le

Plus en détail

LE RESEAU RECIPROQUE solution

LE RESEAU RECIPROQUE solution LE RESEU RECIPROQUE solution L pge 85 de votre poly de physique est conscrée à l définition du réseu réciproque, un concept initilement introduit pr J.W. Gibbs (189-190). Ce concept, plutôt bstrit, est

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * * SESSION 2006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE Durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

H.S.2.2.E Les grandeurs caractéristiques pour établir la composition d une solution.

H.S.2.2.E Les grandeurs caractéristiques pour établir la composition d une solution. H.S.2.2.E Les grandeurs caractéristiques pour établir la composition d une solution. I) La mole : Pour pouvoir manipuler des éléments chimiques (quelques grammes), il faudrait en utiliser un très grand

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

méthode Seconde caculé réel Calcul de la fraction des ions H 3 O + provenant de la dissociation de H 2 O eau eau O C OH IV- VI- O total

méthode Seconde caculé réel Calcul de la fraction des ions H 3 O + provenant de la dissociation de H 2 O eau eau O C OH IV- VI- O total Université MohmmedV Année universitire : 5 Fculté des Sciences Déprtement de himie Rt Filière : Science de l Mtière Phsique Science de l Mtière himie (SMPSM Module : himie en solutions hpitre I : Réctions

Plus en détail

Automates à états fnis Damien Nouvel

Automates à états fnis Damien Nouvel Automtes Automtes à étts fnis Automtes à étts fnis Pln Représenttion des utomtes (FSA) Défnition formelle (DFA) Équivlence DFA / NFA / ε-nfa Licence Informtique L1 Automtes 2 / 30 Automtes à étts fnis

Plus en détail

Formation et Analyse d'images. Stéreo et la Géometrie Epipolaire

Formation et Analyse d'images. Stéreo et la Géometrie Epipolaire Formtion et Anlyse d'imges Jmes L. Crowley ENSIMAG 3 Premier Bimestre 2002/2003 Sénce 7 21 novmre 2002 Stéreo et l Géometrie Epipolire Pln de l Sénce: L Vision Stéréoscopique...2 Les Techniques d'appriement...2

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

Cours Mathématiques Discrètes IUT Belfort Montbéliard. Pierre-Cyrille HEAM

Cours Mathématiques Discrètes IUT Belfort Montbéliard. Pierre-Cyrille HEAM Cours Mthémtiques Discrètes IUT Belfort Montélird Pierre-Cyrille HEAM 23 septemre 2014 Chpitre 1 Grphes finis orientés 1.1 Premières définitions Un grphe fini orienté est un couple (V, E) où V est un ensemle

Plus en détail

Créer des jeux avec GLUP

Créer des jeux avec GLUP Créer des jeux vec GLUP GLUP (générteur ludopédgogique) est un service en ligne du CRDP de l cdémie de Versilles. Il permet de trnsformer des exercices à se de texte en mini-jeux téléchrgeles. Les jeux

Plus en détail

Chapitre 1 Équations et Inéquations du 2nd degré

Chapitre 1 Équations et Inéquations du 2nd degré Cours de Mthémtiques Première S Chpitre 1 : équtions et inéqutions du second degré Chpitre 1 Équtions et Inéqutions du nd degré A) Les Polynômes 1) Définitions On ppelle monôme une expression de l forme

Plus en détail

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION 6.1 STRUTURES PLES FOREES DE POUTRES RELTIOS ETRE HRGES ET ELEETS DE REDUTIO Les vritions des éléments de réduction,,, lorsqu'on psse d'une section à l'utre, sont liées pr des reltions fondmentles que

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles Solution - TD Feuille 2 - Automtes finis et expressions rtionnelles Informtique Théorique 2 - Unité JINPW Licence 3 - Université Bordeux Solution de l exercice : Pour tout l exercice, on note A = {, }.

Plus en détail

Formation et Analyse d'images. La Vision Stéréoscopique

Formation et Analyse d'images. La Vision Stéréoscopique Formtion et Anlyse d'imges Jmes L. Crowley ENSIMAG 3 Premier Bimestre 2007/2008 Sénce 11 21 décemre 2007 Pln de l Sénce : L Vision Stéréoscopique L Vision Stéréoscopique...2 Les Techniques d'appriement...2

Plus en détail

Cours d informatique théorique de M. Arfi. FMdKdD fmdkdd [à] free.fr

Cours d informatique théorique de M. Arfi. FMdKdD fmdkdd [à] free.fr Cours d informtique théorique de M. Arfi FMdKdD fmdkdd [à] free.fr Université du Hvre Année 2009 2010 Tle des mtières 1 Reltions et lois de composition internes 2 1.1 Reltions.....................................

Plus en détail

EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE

EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE Connissnces essentielles du cours I. GENERALITES. A. Définitions. Acide ; bse Un cide est : - selon Bronsted, un donneur de protons H + - selon Arrhénius, un donneur de protons

Plus en détail

Les langages de programmations.

Les langages de programmations. Communiction technique: L utomte progrmmle industriel (les lngges) Leçon Les lngges de progrmmtions. Introduction : L écriture d un progrmme consiste à créer une liste d instructions permettnt l exécution

Plus en détail

UE3. UE3B : Aspects fonctionnels

UE3. UE3B : Aspects fonctionnels UE3 Orgnistion des ppreils et des systèmes UE3B : Aspects fonctionnels ph et équilibre cido-bsique en solution queuse Dr M. Dbdie PACES 2014-2015 Equilibres cido-bsiques en solution queuse 1. Modèles et

Plus en détail

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr Automtes temporisés Aml El Fllh Seghrouchni Aml.Elfllh@lip6.fr Pln Introduction Définition d un utomte temporisé Composition d utomtes temporisés Automtes hybrides Conclusion Le problème à résoudre monde

Plus en détail

DM1. Nombres complexes, homographies. u w = u w.

DM1. Nombres complexes, homographies. u w = u w. Université Pul Sbtier, Année 205-206 Licence LPS DM Nombres complexes, homogrphies. Dns ce problème, on considère le pln ffine euclidien P muni d un repère orthonormé (0, i, j). On identifier P vec l ensemble

Plus en détail

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3.

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3. Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8. / Texte inspiré d un article de journal régional relatant un accident de la route Le temps de réaction est la durée écoulée entre l instant où un conducteur

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

Le manuel d utilisation du jeu Rody & Mastico II

Le manuel d utilisation du jeu Rody & Mastico II Le mnuel d utilistion du jeu Rody & Mstico II Mnuel rélisé pr : Fredo_L Site web : http://www.lnkhor.net E-mil : fred@lnkhor.net Remrque : les erreurs du mnuel d origine ont volontirement étient reproduites

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

On voit que même pour les nombres premiers la situation n est pas claire, néanmoins c est le cas le plus simple et donc on va l étudier en premier.

On voit que même pour les nombres premiers la situation n est pas claire, néanmoins c est le cas le plus simple et donc on va l étudier en premier. Chitre 3 : Résidus qudrtiques Dns ce chitre on v essyer d extrire des rcines crrés dns ZnZ. Dns le cors des nombres réels tous les nombres ositifs sont des crrés et les nombres négtifs ne le sont s, dns

Plus en détail

Partiel de Physique PH1 ME1D

Partiel de Physique PH1 ME1D Prtiel de Physique PH1 ME1D Durée : 3h Les clcultrices et documents ne sont ps utorisés Le brême indiqué peut être sujet à modifictions 21 Novembre 2009 Exercice 1 : Outils mthémtiques (3 points) 1 Dériver

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

Calculs de base (Rappels)

Calculs de base (Rappels) Chpitre I Clculs de bse (Rppels) I.1 Diviseurs et multiples I.1.1 Définitions On : 12=3 4. On dit que 3 et 4 sont des diviseurs de 12, ou que 12 est un multiple de 3 et de 4. DÉFINITION I.1.1 Soit et b

Plus en détail

8. Primitives d'une fonction et intégrales

8. Primitives d'une fonction et intégrales 8. Primitives d'une fonction et intégrles I- Usge du tleu des dérivées Compléter les tleu et en précisnt le numéro des lignes utilisées. Tleu N f () f ' () -... Fonction f f () + érivée f ' f ' ()......

Plus en détail