Comment j ai réussi à me faire rembourser 2350,00 de frais bancaires en 4 étapes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment j ai réussi à me faire rembourser 2350,00 de frais bancaires en 4 étapes"

Transcription

1 1 Comment j ai réussi à me faire rembourser 2350,00 de frais bancaires en 4 étapes ATTENTION : Ce document donne des conseils en rapport avec une expérience vécue et pourraient ne pas correspondre à votre situation..

2 2 Table des matières Introduction : Opacité totale sur les frais bancaires ère étape : Travail préparatoire Administratif Ouvrez un compte courant à la concurrence ème étape : Passez à l action! ème étape : Devenez client VIP ème étape : Comment réussir votre négociation? Les 2 armes absolues ère cartouche ultime ème cartouche ultime Mot de l auteur... 17

3 3 Introduction : Opacité totale sur les frais bancaires «Les frais bancaires sont malheureusement un problème récurrent en France. Je demande au gouvernement français d agir avec fermeté et de prendre toutes les mesures nécessaires pour inciter les banques à améliorer le traitement des détenteurs de comptes» Ce texte figure dans un rapport de Robert Rochefort, député européen du Mouvement Démocrate, adressé à Meglena Kuneva, commissaire européenne en charge du droit des consommateurs. En résumé, la France est le plus mauvais élève de l union européenne sur ce sujet. En effet, les tarifications telles que les frais d analyse de compte, les frais d avis de rejet de chèque ou d autres prestations sont très difficiles à justifier par votre banquier. Comme dans toute entreprise de service, le client rémunère son prestataire en fonction d'une tâche réellement effectuée pour son compte. Oui mais... comment est-il possible de rémunérer un travail dans une opération qui n'est qu'un traitement automatisé par informatique la plupart du temps?

4 4 Comment est-il possible d appliquer un tarif à faire payer au client alors que la prestation est réalisée par un ordinateur où la main humaine est quasiment absente? Pour exemple : Quelle est la charge de travail effectuée sur des frais d'avis de prélèvement impayé tarifiés 20 dans une grande banque nationale : 1. Edition du document d'information client 2. Impression de l enveloppe courrier + envoi au service courrier 3. Le service postal se charge ensuite de l envoyer au destinataire Nous allons simplement exploiter cette particularité du système pour obtenir dans 98 % des cas le remboursement partiel ou total de vos frais bancaires. Ma méthode en 4 étapes vous permet d agir en position de force face à votre conseiller sans pour autant froisser vos relations. TEMPS DE TRAVAIL POUR CETTE PRESTATION: ENVIRON 1 MINUTE! Si nous ramenons cette prestation au tarif horaire : 1200 / heure! Comprenez-vous pourquoi le banquier perd rarement son temps à rechercher une solution différente que celle de vous faire payer des frais bancaires? Simplement, parce que les clients débiteurs sont les clients premium de son agence qu il facture 1200 de l heure pour une seule prestation!

5 5 1 ère étape : Travail préparatoire 1- Administratif Il est très important de démontrer que vous gérez vos comptes courants avec minutie et que rien ne vous échappe. Pour cela, remontez le temps sur vos relevés le plus en arrière possible. Vous pouvez même faire votre historique depuis la date d ouverture de votre compte bancaire : Pointez le moindre frais inhabituel : analyse de compte, frais de rejet de prélèvement, frais de dépassement de découvert, etc. Additionnez ces frais : ce travail vous permettra de demander à votre banquier de justifier concrètement le travail qu il a effectué pour vous en rapport avec ce montant.

6 6 En remontant sur plusieurs années, vous vous apercevrez que le montant global, dans certains cas, est absolument gigantesque. Nous pourrions appeler ce type de frais, des revenus «passifs» pour votre agence bancaire puisque le temps de travail nécessaire à générer ce chiffre d affaires se compte parfois en quelques millièmes de secondes d impulsions électroniques! Sachez que les banquiers ont horreur de s exprimer sur ces frais «cachés» et préféreront négocier plutôt que devoir s expliquer sur leur montant. Généralement, ils se défendent en premier lieu derrière leur grille de tarification bancaire et vous rappellent que vous la recevez à votre domicile chaque année. Pour information, sachez que vous pouvez contester chaque nouvelle grille tarifaire par une simple lettre recommandée et avis de réception et demander à conserver la tarification de l année précédente! Rassurez-vous. Le fait de vous rétorquer que «si vous avez des frais, c est que vous n avez pas couvert vos engagements et que vous avez connaissance de la tarification dans ce cas!» n est qu un argument commercial! Ne remettez pas en cause leur grille de tarif. Vous êtes armés pour négocier, adoptez une attitude diplomate.

7 7 2- Ouvrez un compte courant à la concurrence Votre banquier ne doit surtout pas penser qu il est votre seul fournisseur de service. Préalablement à votre rendez-vous de négociation, ouvrez un compte courant dans la banque voisine la plus proche de votre domicile. Ceci sera votre cartouche ultime N 2 dans votre négociation si la cartouche ultime N 1 ne fonctionne pas.

8 8 2 ème étape : Passez à l action! Prenez rendez-vous directement avec le directeur d agence. Pourquoi le directeur d agence? Tout simplement, parce qu il est la seule personne ayant le pouvoir de décision dans ce cas. Si vous vous adressez directement auprès de votre conseiller clientèle, il vous demandera de revenir pour rencontrer la direction. De plus, cette personne est, dans la majorité des cas, celle qui a le plus d ancienneté, alors que nous changeons de conseiller clientèle très fréquemment. Pourquoi cette situation? La raison est simple : une banque est une entreprise comme une autre. Chaque employé aspire à évoluer professionnellement (ce qui est tout à fait légitime!) et notre mentalité européenne nous empêche d accepter de devenir le chef de son chef. C est pourquoi, la mutation professionnelle dans le milieu bancaire fait partie de l activité si l on souhaite atteindre le poste que l on convoite. En moyenne, nous changeons de conseiller tous les 2 à 3 ans. Vérifiez! Je ne suis pas loin de la réalité

9 9 Munissez-vous : De tous vos relevés pointés avec précaution D une feuille blanche avec l addition de tous les frais (datés, quantifiés) Les lettres de relance de vos créanciers avec les frais de retard éventuels Contactez votre agence bancaire et fixez votre rendez-vous en demandant à rencontrer le directeur pour avoir des éclaircissements sur des frais qui apparaissent sur votre compte. Si l on vous rétorque qu il suffit de rencontrer votre conseiller clientèle. Insistez jusqu à l obtention de l entretien.

10 10 3 ème étape : Devenez client VIP Aussi surprenant que cela puisse paraître, les clients à découvert ou aux incidents de paiement répétés sont des machines à cash pour votre banque! En effet, si l on revient sur les fameux 1200 de l heure de travail à informer des titulaires de comptes par courrier : ces personnes sont effectivement d excellents clients par la surfacturation qui en découle RÉCEMMENT, UNE CONSEILLÈRE ME CONFIAIT QUE LA FACTURATION D INCIDENTS DE PAIEMENT REPRÉSENTAIT 60% DU CHIFFRE D AFFAIRES DE SON ÉTABLISSEMENT! Dans la grille tarifaire, vous acceptez de payer une lettre que vous n avez pas demandée dont le coût d envoi est 36 fois supérieur au prix d un timbre-poste! Faisant partie d une clientèle privilégiée, je vous recommande d être diplomate et d adopter une attitude de dérision sur ce sujet.

11 11 Riez ouvertement du tarif exorbitant appliqué et que vous venez de surprendre l agence bancaire la main dans le sac, plutôt que de vous emporter dans des discussions non-constructives. Vous avez besoin d avoir un compte bancaire et la banque a besoin de votre argent Une solution se trouvera ensemble, et non, en se chamaillant comme des enfants. Dîtes-vous : «Je suis son meilleur client et nous allons trouver une solution»

12 12 4ème étape : Comment réussir votre négociation? Voici une méthode de questionnement qui suffit, la plupart du temps, à résoudre la situation : «Pourquoi ne proposez-vous pas un plan de financement de mes découverts de xxx (montant total des frais)?» Réponse évidente du chef d agence: «Vous avez déjà du mal à payer vos engagements, je ne vais pas vous faire un nouveau prêt.» Répondez par: «Je ne comprends pas, vous me prenez xx de frais par mois depuis xx années, si vous me les prenez, c est que vous jugez que je suis capable de les payer? De plus, le taux du prêt serait inférieur aux agios encaissés, n est-ce pas?». Réponse probable: «Euh nous allons voir ce que nous pouvons faire»

13 13 Sinon, demandez à votre banquier de justifier clairement le montant de chaque frais que vous avez noté avec précaution. Il constatera par lui-même l aspect excessif du montant global qui n a aucun rapport avec le service client rendu. D autant plus que ce service rendu est très loin d en être un puisqu il a contribué à élargir le trou sur votre compte. Mettez-vous en arrière sur votre chaise et demandez à vous faire rembourser la totalité et ne dites plus un mot! Il vous fera sa proposition.. Silence total! Le premier qui parle a perdu Si elle ne vous convient pas, appliquez la suite...

14 14 Les 2 armes absolues 1ère cartouche ultime En tant qu employé d une entreprise privée, votre conseiller clientèle est un commercial. Il vend des prestations à des clients qui attendent en retour un service. Une banque étant une entreprise commerciale, elle se fixe des objectifs. Pour atteindre ses objectifs, elle met en place une stratégie qui consiste à intéresser financièrement les personnes en charge de développer le portefeuille-clients en vue d un chiffre d affaires souhaité. Si je remplace le mot «banque» dans le texte ci-dessus, par le mot «concessionnaire de voiture», «plomberie», «vendeur de pizzas», vous voyez qu une banque n est ni plus ni moins qu une société cherchant à atteindre un certain profit pour sécuriser sa prospérité. Une entreprise qui ne fait pas de profit est proche du dépôt de bilan.

15 15 Dans notre négociation de frais bancaires, si vous souhaitez en récupérer un maximum, je vous suggère d utiliser «la première cartouche ultime N 1»: le ratio d équipement du client. En effet, pour chaque plan ou livret ouvert, le banquier perçoit une commission de la part de son siège social. Prenez-le à son propre jeu, donnez-lui ce qui lui donne à manger! En échange du remboursement total des frais bancaires, demandez-lui de vous assurer chez lui pour l habitation, ouvrez 2 livrets à 15 pour les enfants, etc. Pour l avoir vécu moi-même il y a plusieurs années, j entends encore mon banquier me dire : «Je veux bien vous rembourser 800 de frais mais en échange j aimerais bien que vous preniez 2 livrets jeunes pour vos enfants». Cette information est très puissante puisqu elle ne vous coûte que le versement minimum sur ce type d épargne disponible et peut vous rapporter un maximum dans ce genre de négociation!

16 16 2ème cartouche ultime Présentez-lui les documents de la banque concurrente et expliquez-lui que vous comptez y domicilier tous vos revenus. Usez de bluff : Indiquez que vous avez déjà pris rendez-vous chez son concurrent pour l ouverture d un contrat d assurance-vie pour chacun des membres de la famille et de 3 livrets d épargne pour les enfants. De cette manière, le banquier en face de vous se transformera soudainement en commercial et cherchera à conserver la relation avec vous. Si toutefois, vous ne parvenez pas à vos fins en utilisant cette méthode et que votre compte bancaire présente un trou béant, il vous reste la solution du refinancement de vos encours actuels (crédit consommation, revolving, découvert...). Dans le cadre de mes activités, j oriente mes clients souhaitant renégocier leurs mauvaises dettes (consommation, découverts, etc ) vers la société CréditProx qui propose un service gratuit de restructuration de dette. Son volume d activité permet d obtenir à ce jour les meilleures conditions du marché. En cliquant ici, vous pouvez immédiatement calculer vos nouvelles mensualités et l économie réalisée sur votre budget mensuel en quelques secondes.

17 17 L entreprise recherche le partenaire bancaire en rapport avec la situation rencontrée et évite toutes les tracasseries administratives Un rachat de créances à taux fixe sur une durée allongée vous permettra certainement de donner un nouveau souffle à votre budget et vous permettre de créer un surplus de trésorerie. A propos de l auteur En relation professionnelle avec le milieu bancaire depuis 2004, Lionel Ségaut est mandataire indépendant en investissements immobiliers, rédacteur pour les Publications Agora dans la rubrique Protection & Rendements et sur son blog goldup.fr. Il est également auteur du Guide de Self-Défense financière publié en «Il est souvent difficile d étaler sa vie sur la table devant une autre personne. N oubliez-pas que derrière le statut de «banquier», il y a un être humain, souvent père (mère) de famille, qui saura vous écouter si vous faîtes preuve d ouverture d esprit et de courtoisie»

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

«J ai un impayé, que faire?»

«J ai un impayé, que faire?» «J ai un impayé, que faire?» Fiche technique proposée par le Cabinet CFO FRANCE, votre expert en recouvrement de créances civiles & commerciales Www.cfo-france.com S Introduction Malgré les prévisions

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES

QUESTIONS / REPONSES QUESTIONS / REPONSES Peut-on tout acheter avec un crédit personnel? Oui, dans la mesure où le montant du crédit correspond à votre besoin. Jusqu à 75000 maximum, votre prêt personnel peut répondre à tous

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

Petites entreprises, votre compte au quotidien

Petites entreprises, votre compte au quotidien Petites entreprises, votre compte au quotidien Créée en 1957 par les Caisses d Epargne, Finances & Pédagogie est une association qui réalise des actions de sensibilisation et de formation, sur le thème

Plus en détail

ACCÉDER. aux services. Brochure d information sur les services, les offres du Groupe La Poste et leurs accès aux gens du voyage

ACCÉDER. aux services. Brochure d information sur les services, les offres du Groupe La Poste et leurs accès aux gens du voyage ACCÉDER aux services Brochure d information sur les services, les offres du Groupe La Poste et leurs accès aux gens du voyage 1 Souhaitant faciliter la relation avec tous ses clients, le Groupe La Poste

Plus en détail

Qu est-ce que le relevé de compte?

Qu est-ce que le relevé de compte? Qu est-ce que le relevé de compte? Le relevé de compte constitue la trace légale de toutes les opérations effectuées sur un compte bancaire. Ce document permet au titulaire d'un compte de connaître en

Plus en détail

CORRECTION BANQUE DUPONT-DURAND

CORRECTION BANQUE DUPONT-DURAND CORRECTION BANQUE DUPONT-DURAND DOSSIER A : GESTION DES COMPTES 20 points A.1 Conservation des relevés de compte 2 A.2 Démarche en cas d anomalie sur relevé 3 A.3 Calcul montant des agios (annexe A) 7

Plus en détail

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC I. Les éléments de la facturation Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC A. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) La TVA est un impôt sur la consommation finale à des taux variables suivant la nature

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les Đlières agréées. La certiđcation

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT. 969 Avenue de la République 59700 MARCQ EN BAROEUL

DEMANDE DE PRÊT. 969 Avenue de la République 59700 MARCQ EN BAROEUL 969 Avenue de la République 59700 MARCQ EN BAROEUL DEMANDE DE PRÊT N de dossier : Nom du client : Montant du prêt envisagé : Durée souhaitée (en mois) : Date de dernière modification : 1 Paraphes : Votre

Plus en détail

Arthur Fontaine, Responsable Financier Sodexo Education. Ce que vous nous dîtes sur l externalisation de proximité

Arthur Fontaine, Responsable Financier Sodexo Education. Ce que vous nous dîtes sur l externalisation de proximité TEMOIGNAGE Temoignage préventive du poste clients? Arthur Fontaine, Responsable Financier Sodexo Education «La culture client et la culture cash sont des principes fondamentaux de Sodexo. Si Sodexo Education

Plus en détail

La saisie-arrêt conservatoire Suite à une facture non contestée

La saisie-arrêt conservatoire Suite à une facture non contestée La saisie-arrêt conservatoire Suite à une facture non contestée Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010)

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Frais excessifs, tarification difficilement compréhensible, les litiges entre les banques et leurs clients sont nombreux. Des

Plus en détail

Tarifs. et rémunérations. Tarifs TTC à la date du 01/10/06. Ce document constitue les conditions et tarifs de nos principaux produits et services.

Tarifs. et rémunérations. Tarifs TTC à la date du 01/10/06. Ce document constitue les conditions et tarifs de nos principaux produits et services. Tarifs et rémunérations Tarifs TTC à la date du 01/10/06. Ce document constitue les conditions et tarifs de nos principaux produits et services. Pour avoir plus d informations sur les produits bancaires,

Plus en détail

Alexandre Tellier Expert-Comptable 35, Allée Vivaldi 75012 Paris 01 40 26 35 75. alexandre.tellier@a-t-consulting.com

Alexandre Tellier Expert-Comptable 35, Allée Vivaldi 75012 Paris 01 40 26 35 75. alexandre.tellier@a-t-consulting.com L évaluation Alexandre Tellier Expert-Comptable 35, Allée Vivaldi 75012 Paris 01 40 26 35 75 alexandre.tellier@a-t-consulting.com L'évaluation Alexandre Tellier 1 L évaluation La démarche globale de reprise

Plus en détail

Les dix séries de contrôle nécessaires pour bien analyser les comptes et la gestion de sa copropriété

Les dix séries de contrôle nécessaires pour bien analyser les comptes et la gestion de sa copropriété Les dix séries de contrôle nécessaires pour bien analyser les comptes et la gestion de sa copropriété Ou : comment l ARC assiste les conseils syndicaux pour procéder au contrôle des comptes et de la gestion

Plus en détail

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante :

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante : Assistance administrative et financière Intuitae vous propose de prendre en charge vos problématiques administratives, comptables et financières : collecte et classement de vos documents administratifs,

Plus en détail

Petit guide pratique du taux d endettement

Petit guide pratique du taux d endettement Petit guide pratique du taux d endettement Sommaire 1. Le taux d endettement, c est quoi? 2. Comment calculer votre taux d endettement? 3. Pourquoi évaluer votre taux d endettement? 4. L intérêt du calcul

Plus en détail

La procé duré dé suréndéttémént

La procé duré dé suréndéttémént La procé duré dé suréndéttémént Vous commencez à avoir des difficultés à rembourser vos crédits et plus généralement vos dettes non professionnelles? Il ne faut pas attendre que votre situation soit trop

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Le Comité Consultatif du Secteur Financier L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Lucien Bernadine Secrétariat général du Comité consultatif du secteur financier Vendredi 21 mars

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 7 : La Relation Banque - Particuliers I)- Les Comptes et Les Placements Bancaires

Plus en détail

Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI. encadré par : MME LIDDER

Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI. encadré par : MME LIDDER Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI encadré par : MME LIDDER 1-INTRODUCTION a- Définition du crédit b- Les fournisseurs de crédits aux particuliers c- L importance de l activité

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES CONDITIONS TARIFAIRES Des produits et services proposés par Groupama Banque Applicables au 1 er JANVIER 2015 Clientèle DES PROFESSIONNELS AGRICOLES Des artisans, commerçants et prestataires de services

Plus en détail

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 PROFESSIONNELS

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 PROFESSIONNELS Guide PROFESSIONNELS tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 1 La Société financière de la Nef est une société anonyme coopérative à capital variable, à directoire et à conseil de surveillance - Agréée par

Plus en détail

mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable

mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable 01 SOMMAIRE 100% UTILE p 4 Le 1 er compte sans banque 0% TOXIQUE p 6 Ce que Compte-Nickel vous épargne MAÎTRISEZ À 100% p 8 Les tarifs des

Plus en détail

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES La réforme européenne sur les prélèvements (Règlement SEPA, pour Single Euro Payments Area) entre en vigueur dans quelques mois (1er août 2014). Ce nouveau système de

Plus en détail

GRF dyslexie 2010/2012. Lecture pas à pas

GRF dyslexie 2010/2012. Lecture pas à pas La compréhension en lecture, SILVA Fanny Compréhension 29 Lecture pas à pas 1. Description de l expérience : Suite aux deux hypothèses à vérifier énoncées dans notre préambule, j ai proposé d organiser

Plus en détail

Découvrez tous nos tarifs en toute transparence!

Découvrez tous nos tarifs en toute transparence! LA BANQUE AU QUOTIDIEN Découvrez tous nos tarifs en toute transparence! Novembre 1 cfgbank.com SOMMAIRE Vous attendez d une banque qu elle soit transparente et vous avez raison! Chers clients, A CFG Bank,

Plus en détail

La lettre. La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite. Le poste client : l investissement le plus important à l actif du bilan

La lettre. La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite. Le poste client : l investissement le plus important à l actif du bilan Dossier : Gestion d entreprise 43 Direction financière à la demande La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite La gestion des comptes clients, est-ce seulement le boulot de la compta?

Plus en détail

Séparation, rupture. Séparation, rupture de la vie commune. Comment. ma? mapeut-elle. Bon à savoir

Séparation, rupture. Séparation, rupture de la vie commune. Comment. ma? mapeut-elle. Bon à savoir ? Séparation, rupture Séparation, rupture de la vie commune? Comment ma? mapeut-elle banque m accompagner?? Bon à savoir 2 NOTES Édito Chère cliente, cher client, Nous nous connaissons peut-être depuis

Plus en détail

Formation Atmansoft :

Formation Atmansoft : La particularité de la mise en place d une gestion de trésorerie, c'est-à-dire afin de devancer ses engagements, de connaître ses besoins et de respecter ses lignes d autorisations de découvert est devenu

Plus en détail

Pour éviter le surendettement

Pour éviter le surendettement Pour éviter le surendettement Lister et classer ses dépenses dépenses fixes ou préengagées Dépenses réalisées dans le cadre d un contrat difficilement renégociable à court terme. Ces dépenses doivent être

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

VOTRE COMPTE AU QUOTIDIEN

VOTRE COMPTE AU QUOTIDIEN ENTREPRISES VOTRE COMPTE AU QUOTIDIEN 1/ Vous ouvrez un compte Ouverture de compte Prise en charge du transfert de vos prélèvements Commission de tenue de compte 15,25 /mois Commission de mouvement (1)

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

SYSTEMES FINANCIERS ET MONETAIRES. Chapitre II : LE MARCHE DE LA MONNAIE PLAN

SYSTEMES FINANCIERS ET MONETAIRES. Chapitre II : LE MARCHE DE LA MONNAIE PLAN Université d Auvergne, Clermont I Faculté de Sciences économiques et de gestion 2 ème année de DEUG Cours de Mr Diemer Arnaud SYSTEMES FINANCIERS ET MONETAIRES Chapitre II : LE MARCHE DE LA MONNAIE PLAN

Plus en détail

CAP BANQUE. EPI : Techniques bancaires de base

CAP BANQUE. EPI : Techniques bancaires de base CAP BANQUE EPI : Techniques bancaires de base - Documents autorisés : Néant - Matériel autorisé : «Le matériel autorisé comprend toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

Chapitre 1 : Les clés pour communiquer avec votre banquier

Chapitre 1 : Les clés pour communiquer avec votre banquier 5 Introduction Les Directeurs de la banque avaient développé les principes suivants au milieu des années 70 : La décision de crédit doit être conditionnée par votre appréciation : d abord et avant tout,

Plus en détail

Dans le cas contraire, l ouverture de votre compte ne pourra être finalisée.

Dans le cas contraire, l ouverture de votre compte ne pourra être finalisée. DOSSIER D OUVERTURE DE COMPTE > BANQUE > COMPTE BANCAIRE 1 / REMPLISSEZ INTÉGRALEMENT LE FORMULAIRE CI-APRÈS, DATEZ-LE SIGNEZ-LE. Si vous souhaitez garder une copie de votre dossier, pensez à photocopier

Plus en détail

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?»

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» Lien avec la finance pour tous : à quoi sert une banque? (http:///-la-banque-a-quoi-ca-sert-.html) sur le site Synthèse commune sous forme de schéma ROLE

Plus en détail

Epargne. aux difficultés. Malgré toutes les précautions, la vie nous réserve. Budget FICHE N 4

Epargne. aux difficultés. Malgré toutes les précautions, la vie nous réserve. Budget FICHE N 4 FICHE N 4 Dépenses Budget FAIRE FACE Revenus aux difficultés Epargne Malgré toutes les précautions, la vie nous réserve des coups durs, nous devons être en mesure de réagir. Ne rien faire est la pire des

Plus en détail

Le cercle des initiés, mode d emploi

Le cercle des initiés, mode d emploi Janvier 2012 - Illustrations Jean-Philippe Delhomme - Le Bon Marché - 414 728 337 RCS de Paris - 24 rue de Sèvres 75007 Paris Le cercle des initiés, mode d emploi Accueil au 2 e étage du Bon Marché Rive

Plus en détail

On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir

On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir Dessins : Gérard Gautier - Création et réalisation : Esprit Graphique F. Fullenwarth - Impression : Hauts de Vilaine On vous réclame une dette : ce qu il faut savoir Maison de la consommation et de l environnement

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

Le recouvrement des créances impayées

Le recouvrement des créances impayées P008 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le recouvrement des créances impayées LES MINI-GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Calculs Financiers. Notes personnelles. Les intérêts simples. Notions de base. Notions de base. Applications. Notions de base

Calculs Financiers. Notes personnelles. Les intérêts simples. Notions de base. Notions de base. Applications. Notions de base Les intérêts simples Principe Taux d intérêt Durée Formule de calcul Placements sur livrets Escomptes Sur factures De traites Agios Sur encaissements bancaires 1 Principe : Un capital produit des intérêts

Plus en détail

BULLETIN DE VERSEMENT

BULLETIN DE VERSEMENT MON ENTREPRISE Tout bulletin incomplet ou erroné ne sera pas pris en compte N client Entreprise BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises * : Raison sociale : Dénomination commerciale : MES COORDONNÉES

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

Sommaire. Vos opérations avec l étranger... 10-11. Vos opérations de change... 12-13. Les incidents de fonctionnement... 12-13

Sommaire. Vos opérations avec l étranger... 10-11. Vos opérations de change... 12-13. Les incidents de fonctionnement... 12-13 Sommaire AXA Banque se réserve la possibilité de facturer toute opération ayant généré un coût spécifique et en informera préalablement le Client. Toute mesure d ordre législatif ou règlementaire ayant

Plus en détail

OFFRES TARIFAIRES AU PERSONNEL DE LA CEIDF

OFFRES TARIFAIRES AU PERSONNEL DE LA CEIDF OFFRES TARIFAIRES AU PERSONNEL DE LA CEIDF 1- Conditions d éligibilité aux avantages tarifaires bancaires Etre salarié sous contrat à durée indéterminée à la CEIDF, après validation de la période d essai.

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 PARTICULIERS

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 PARTICULIERS Guide PARTICULIERS tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 1 La Société financière de la Nef est une société anonyme coopérative à capital variable, à directoire et à conseil de surveillance - Agréée par la

Plus en détail

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Animé par : Valérie

Plus en détail

Conditions appliquées aux opérations bancaires avec les PARTICULIERS. Applicables à compter du 01 Mars 2015

Conditions appliquées aux opérations bancaires avec les PARTICULIERS. Applicables à compter du 01 Mars 2015 Conditions appliquées aux opérations bancaires avec les PARTICULIERS Applicables à compter du 01 Mars 2015 Montants indiqués en euros TTC SOMMAIRE EXTRAIT STANDARD DES TARIFS OUVERTURE, FONCTIONNEMENT

Plus en détail

LES RISQUES DU CREDIT

LES RISQUES DU CREDIT FACTEURS Prévention Santé Environnement E1 LES RISQUES DU CREDIT 1- Analyse de la situation. Le surendettement survient de plus en plus à la suite d une perte d emploi, de la maladie ou d un divorce. C

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JANVIER 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Comment tirer profit d une carte de crédit Comprendre les termes et conditions de votre carte

Comment tirer profit d une carte de crédit Comprendre les termes et conditions de votre carte Comment tirer profit d une carte de crédit Comprendre les termes et conditions de votre carte Si vous voulez savoir Comment choisir une carte de crédit qui répond à vos besoins Comment déterminer si la

Plus en détail

Séparation, rupture de la vie commune

Séparation, rupture de la vie commune Séparation, rupture de la vie commune ÊTRE ACCOMPAGNÉ PAR SA BANQUE À CHAQUE ÉTAPE DE SA VIE. 2 SOMMAIRE QUELLES DÉMARCHES POUR... Que notre relation soit ancienne ou plus récente, nous nous engageons

Plus en détail

Dix conseils pratiques pour gérer au mieux son compte bancaire

Dix conseils pratiques pour gérer au mieux son compte bancaire Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

B - La lecture du bilan

B - La lecture du bilan 8.2 La lecture des comptes annuels B - La lecture du bilan Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce chapitre actualisé

Plus en détail

La procédure de surendettement

La procédure de surendettement JUILLET 2012 N 22 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La procédure de surendettement 1 FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Plus en détail

BTS BANQUE ÉPREUVE E4 : GESTION DE CLIENTÈLE ET COMMUNICATION PROFESSIONNELLE

BTS BANQUE ÉPREUVE E4 : GESTION DE CLIENTÈLE ET COMMUNICATION PROFESSIONNELLE BTS BANQUE ÉPREUVE E4 : GESTION DE CLIENTÈLE ET COMMUNICATION PROFESSIONNELLE SESSION 2014 Durée : 2 heures Coefficient: 1,5 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices

Plus en détail

Passeport. Pour que rester chez soi...soit toujours un plaisir. Introduction. Fonctionnement. Auxiliaires de vie. Coordonnées

Passeport. Pour que rester chez soi...soit toujours un plaisir. Introduction. Fonctionnement. Auxiliaires de vie. Coordonnées Passeport MODE D EMPLOI DU PARTICULIER EMPLOYEUR CHEZ VITALLIANCE (MANDATAIRE) Pour que rester chez soi......soit toujours un plaisir Introduction Fonctionnement Auxiliaires de vie Coordonnées 2 3 6 8

Plus en détail

Glossaire. Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque

Glossaire. Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque Glossaire Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque A COMME... AGIOS Également appelés «intérêts débiteurs», les agios sont les intérêts dus à la banque, lorsqu un compte présente un solde débiteur

Plus en détail

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) SEPTEMBRE 2015 N 25 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

Plus en détail

CMP-Banque, une banque municipale et sociale

CMP-Banque, une banque municipale et sociale CMP-Banque, une banque municipale et sociale Un acteur de la politique sociale CMP-Banque, la banque du Crédit Municipal de Paris, est une institution bancaire ancienne et singulière où la responsabilité

Plus en détail

L affacturage. l assurance-crédit P004. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

L affacturage. l assurance-crédit P004. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Table des matières (cliquable)

Table des matières (cliquable) Table des matières (cliquable) De l importance de se créer des revenus passifs et alternatifs...4 Pourquoi investir dans une place de parking?..6 Qu est ce qui fait un bon emplacement de parking?...8 Gare

Plus en détail

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

5231 Comptabilité. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction générale des programmes et du développement 5231 Comptabilité Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences FP2007-05

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pourquoi et

Plus en détail

LES MOYENS MODERNES D ENCAISSEMENT DES RECETTES DES COLLECTIVITES LOCALES. 20 février 2012

LES MOYENS MODERNES D ENCAISSEMENT DES RECETTES DES COLLECTIVITES LOCALES. 20 février 2012 LES MOYENS MODERNES D ENCAISSEMENT DES RECETTES DES COLLECTIVITES LOCALES 20 février 2012 1- LE TIP (titre interbancaire de paiement) Définition et avantages du TIP Le TIP est un moyen de paiement automatisé...

Plus en détail

Prélèvement et autres moyens de paiement répétitifs L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s

Prélèvement et autres moyens de paiement répétitifs L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s 023 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Prélèvement et autres moyens de paiement répétitifs L e s M i n i - G u i d e s B a n c a

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

La Convention. www.lesclesdelabanque.com. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les mini-guides bancaires.

La Convention. www.lesclesdelabanque.com. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les mini-guides bancaires. octobre 2012 n 25 crédit Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) 1

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Maîtriser son endettement sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

Passeport. Pour que rester chez soi...soit toujours un plaisir. Introduction. Fonctionnement. Intervenants. Coordonnées

Passeport. Pour que rester chez soi...soit toujours un plaisir. Introduction. Fonctionnement. Intervenants. Coordonnées Passeport MODE D EMPLOI DE LA PRESTATION DE SERVICE VITALLIANCE Pour que rester chez soi......soit toujours un plaisir Introduction Fonctionnement Intervenants Coordonnées 2 3 6 8 2 I NTRODUCTION INTRODUCTION

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES La convention de compte de dépôt en devise, ci-après dénommée la «Convention», se compose des présentes Conditions Générales, des Conditions Particulières et des Conditions tarifaires applicables à la

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

RACHETER OU REMBOURSER UN CREDIT

RACHETER OU REMBOURSER UN CREDIT RACHETER OU REMBOURSER UN CREDIT Faites le bon choix et appréciez le bonheur d une vie sans dette C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute

Plus en détail

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Les principales mesures de la loi LAGARDE FICHE 2 Le point sur l entrée en vigueur des principales

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit à la consommation

L essentiel sur. Le crédit à la consommation L essentiel sur Le crédit à la consommation Prêt personnel Prêt affecté Crédit renouvelable Qu est ce que c est? Le crédit à la consommation sert à financer l achat de biens de consommation (votre voiture,

Plus en détail

Le surendettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 22

Le surendettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 22 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Site d informations pratiques sur la banque et l argent Repère n 22 Le surendettement Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) OCTOBRE 2012 N 25 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) 1

Plus en détail

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Crédit Consommation Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Sommaire Les points clés de la réforme Les changements Notre philosophie de la réforme Les changements Notre philosophie Le crédit : - est

Plus en détail

Une stratégie structurée de financement des entreprises Partie 2 : La proposition de financement

Une stratégie structurée de financement des entreprises Partie 2 : La proposition de financement Une stratégie structurée de financement des entreprises Partie 2 : La proposition de financement Par MARK EIKELAND, CGA Assembler les pièces du puzzle Utilisation et sources des fonds Garantie proposée

Plus en détail

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire Chapitre 8 et le rapprochement bancaire Les opérations financières Le rapprochement bancaire Les moyens de règlement sont divers : espèces, chèque, virement, carte bancaire, lettre de change, etc. Ils

Plus en détail

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT A l'attention de Mael Rasch et Alain Cornu MARKET AUDIT 78 bd Leclerc Les Paraboles II BP 30515-59059 ROUBAIX cedex 1 Tél : 03 595 695 00 - Fax : 03 595 695 09 E-mail : Contact@Marketaudit.fr

Plus en détail

Investissez dans l'immobilier

Investissez dans l'immobilier Investissez dans l'immobilier 1 Investissez dans l'immobilier Visitez : www.immo-topics.fr 2 Investissez dans l'immobilier Sommaire Est-ce que l immobilier est fait pour vous?... 3 Pourquoi vous avez tout

Plus en détail