MISE EN ŒUVRE D UN GÉOPORTAIL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MISE EN ŒUVRE D UN GÉOPORTAIL"

Transcription

1 MISE EN ŒUVRE D UN GÉOPORTAIL FIG 2017

2 Sommaire Quelques définitions Qu est-ce qu un géoportail? La mise en œuvre d un géoportail

3 FIG 2017 PRÉSENTATION DE GEOFIT

4 GEOFIT EN BREF

5 GEOFIT EN BREF

6 GEOFIT EN BREF Expert de l information spatiale numérique Apporte les services intégrés dans les domaines : Des réseaux (eau, énergie, telecom...) Des infrastructures (bâtiments, routes et autoroutes, génie civil, réseaux ferrés ) Du cadastre et de la sécurisation foncière Des politiques et des projets d aménagement urbain De l industrie (aéronautique, offshore, nucléaire) De la Défense et la Sécurité Civile Chiffres principaux Création en 1968 CA : +60 M 750 salariés 150 à l étranger (Côte d Ivoire, Sénégal, Maroc, Tunisie, Equateur, Panama, Haïti, Canada, Etats Unis) 2 sociétés en France, 7 filiales à l étranger

7 QUELQUES DÉFINITIONS «DE BASE» FIG 2017

8 LA GEOMATIQUE Géomatique : ensemble des outils et méthodes permettant d'acquérir, de représenter, d'analyser et d'intégrer des données géographiques. La géomatique consiste donc en au moins trois activités distinctes : collecte, traitement et diffusion des données géographiques. Géomatique et géographie : Des problèmes et données issus du monde réel Des outils d aujourd hui Pour produire un savoir géographique

9 LA GEOMATIQUE Géomatique et géographie : Rendre le monde visible Le voir autrement, croiser les points de vue À différentes échelles Vidéo 1

10 LA GEOMATIQUE Géomatique et géographie : Rendre le monde visible Le voir autrement, croiser les points de vue À différentes échelles

11 LA GEOMATIQUE Géomatique et géographie : Rendre le monde visible Le voir autrement, croiser les points de vue À différentes échelles

12 LA GEOMATIQUE Géomatique et géographie : Cartographie au présent Pouvoir simuler, modéliser Accéder au passé, simuler le futur

13 SIG Le SIG ou Système d'information Géographique est un système informatique constitué de matériels, de logiciels et de processus assurant la collecte, la manipulation, l analyse et la modélisation de données géoréférencées. L objectif d un SIG est d aider les organisations dans la résolution de problématique de gestion d aménagement d un territoire. Le Système d Information Géographique permet de stocker, manipuler, gérer et analyser des données de façon à pouvoir en extraire facilement des synthèses utiles à la prise de décision. Ce système permet de conserver, mettre à jour, extraire et communiquer des données spatiales, utilisées pour décrire la réalité.

14 SIG Dans un SIG, chaque objet est lié à une fiche contenant des informations de type alphanumérique, c est-à-dire qui les décrivent (nom, adresse, descriptif, historique, actualité ). Le contenu de ces fiches dépend des besoins et des objectifs du SIG.

15 SIG Les informations sont stockées sous la forme de couches thématiques.

16 SIG Chaque couche est décrite par des «métadonnées» pour pouvoir constituer un catalogue.

17 QU EST-CE QU UN GÉOPORTAIL? FIG 2017

18 Géoportail Un géoportail est une plate-forme de partage des informations géographiques entre plusieurs entités (personnes, services ou organisations). Il vient apporter des services transversaux supplémentaires aux utilisateurs de SIG, dont les principaux sont les suivants : Des pages Web, un contenu éditorial et l animation de services Un catalogue de données, pouvant aussi moissonner des métadonnées (et des données) des SIG des utilisateurs du géoportail Un visualiseur cartographique Un catalogue de cartes

19 Géoportail Des serveurs, des outils de gestion des droits, un annuaire des utilisateurs Le stockage des données Des webservices (conformes aux spécifications de l OGC), gestion de flux et web services de services (exemple géocodage) Un ETL (extract transform load), c est-à-dire des services de transformation et de téléchargement de données (upload et download)

20 Géoportail Un géoportail peut être généraliste https://geo.valdemarne.fr

21 Géoportail Un géoportail peut être dédié à une thématique particulière

22 Géoportail Un géoportail peut être dédié à un pays

23 Géoportail Mais il permettra toujours de : Faciliter le partage et la réutilisation des données géographiques Faciliter les processus de standardisation des modèles de données géographiques Unifier les processus de gestion des données géographiques et notamment le catalogage Mutualiser les coûts d acquisition de données géographiques Faciliter les usages transversaux et la collaboration (interne entre services et avec des partenaires) Mettre en place les services facilitant l accès aux données : recherche, consultation, téléchargement, transformation, appel de services Unifier les règles d interopérabilité, c est-à-dire fournir des données selon des règles communes

24 LA MISE EN ŒUVRE D UN GÉOPORTAIL FIG 2017

25 Environnement technique Un géoportail nécessite l utilisation de différents logiciels : Un gestionnaire de base de données Des outils cartographiques en mode web Un CMS Des solutions existent en environnement Open Source ou éditeurs.

26 Schéma global Étape 1 : définir l organisation générale

27 Les données Étape 2 : quelles données utiliser?

28 Fonctionnalités et interface Étape 3 : définir les fonctionnalités et les interfaces

29 Architecture Étape 4 : définir l architecture technique

30 Architecture Étape 5 : développer, paramétrer, tester

31 FIG 2017 UN GÉOPORTAIL PERSONNEL?

32 StoryMap Il existe des outils permettant de créer simplement des «histoires» cartographiques :

33 FIG 2017 DES QUESTIONS?

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68

Catalogue. Formation des. Elus locaux. SOLen. Technopôle Lahitolle. 6 rue Maurice Roy. 18000 Bourges. Tel. 02 46 08 10 68 Service d Optimisation et de Lancement pour l Entreprenariat 2016 Catalogue Formation des SOLen Technopôle Lahitolle Elus locaux 6 rue Maurice Roy 18000 Bourges Tel. 02 46 08 10 68 Organisme agréé par

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Introduction formation accompagnement Notre public

Introduction formation accompagnement Notre public Introduction Je vais vous présenter brièvement nos activités et notre offre d intervention auprès du milieu scolaire. Je vais vous présenter plus particulièrement une démarche qui vise associer notre travail

Plus en détail

Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement AIDE-MÉMOIRE 1. PHASE DE PLANIFICATION. 1.1 Avant-projet

Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement AIDE-MÉMOIRE 1. PHASE DE PLANIFICATION. 1.1 Avant-projet Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement Ce document se veut un guide, pour les gestionnaires de milieux documentaires responsables d un projet de construction ou d aménagement, permettant

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information

Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information SPI réalise les opérations de conditionnement industriel et de différenciation retardée (ou Co-packing) pour le compte d industriels

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CREATION ET IMPRESSION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION DANS LE CADRE DU PROJET DE COOPERATION LOIRE

CAHIER DES CHARGES CREATION ET IMPRESSION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION DANS LE CADRE DU PROJET DE COOPERATION LOIRE GAL FORET D ORLEANS LOIRE SOLOGNE GAL LOIRE BEAUCE CAHIER DES CHARGES CREATION ET IMPRESSION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION DANS LE CADRE DU PROJET DE COOPERATION LOIRE Juillet 2013 Pays Forêt d'orléans

Plus en détail

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous?

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous? UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS Qui sommes-nous? ARCOOP est une coopérative d'activités et d'emploi (CAE) généraliste, qui regroupe 70 entrepreneurs de différents horizons et différents métiers (bâtiment,

Plus en détail

Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val

Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val Charte du Système d information sur la nature et les paysages (SINP) et de l observatoire régional de la biodiversité (ORB) de la région Centre Val de Loire Version 1.0 adoptée le 8 septembre 2015 Préambule

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Adoptée par le conseil d administration lors de sa 304 e assemblée, le 17 juin 2014 (résolution n o 2718) Dans cette politique, le masculin

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA 1 Principes, critères essentiels (en bleu) et critères désirés/recommandés (bleu clair). PRINCIPE 1 : Respect de la législation Critère

Plus en détail

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Rapport final Régis Blais, Ph.D., chercheur principal Université de Montréal Caroline Paquet, SF, (B.Sc.S), M.Sc., co-chercheure

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs

DOSSIER DE PRESSE 2016. Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs DOSSIER DE PRESSE 2016 Socle SIRH Gratuit Modules à la carte Packs législatifs 1 SOMMAIRE Présentation Le mot du PDG 4 Les chiffres clés 5 Le SIRH c est quoi 6 L avantage d avoir un SIRH en mode SaaS 7

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES

APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES Contexte : La Communauté de communes du Pays de Lumbres (CCPL) porte un réseau de 13 médiathèques, connu sous le nom de réseau PLUME. Ces

Plus en détail

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique PO Box 84200, 2508 AE La Haye, Pays-Bas DECLARATION DE LA FIP SUR LA POLITIQUE AMELIORER L ACCES AUX MEDICAMENTS DANS LES

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

Le grafcet et les modes de marches

Le grafcet et les modes de marches Le grafcet et les modes de marches Le grafcet et les modes de marches... 1 Le gemma... 2 Exemple corrigé : Tri de caisse... 6 Exercice : Machine de conditionnement par lot de 3 paquets... 9 Les Modes de

Plus en détail

Dossier de presse. La Fibre

Dossier de presse. La Fibre Dossier de presse La Fibre Sommaire Qu est-ce que la Fibre optique? p. 3 Orange et la fibre p.4 La Fibre de bout en bout : pour quels usages? p.7 Les étapes du déploiement FttH p.10 Les acteurs p.12 Quelle

Plus en détail

Gateway DVB-T Unicast/Multicast Airvision NET-T Pro 601 e

Gateway DVB-T Unicast/Multicast Airvision NET-T Pro 601 e VISIONETICS INTERNATIONAL 2508/2006 Gateway DVB-T Unicast/Multicast Airvision NET-T Pro 601 e Mise en Garde : Avant tout insertion de cet équipement dans votre réseau informatique d entreprise, veuillez

Plus en détail

Manuel d utilisation de votre Bazile Prestige

Manuel d utilisation de votre Bazile Prestige Manuel d utilisation de votre Bazile Prestige 1) Contenu de votre coffret - Le téléphone Bazile Prestige 2) Votre Bazile Prestige le haut parleur - Un chargeur secteur - Un kit mains-libres - Un tour de

Plus en détail

NiceLabel Version 5.1 Enterprise Series. Notes de mise à jour. Rev-0911. 2007 Euro Plus & Niceware International, LLC Tous droits réservés.

NiceLabel Version 5.1 Enterprise Series. Notes de mise à jour. Rev-0911. 2007 Euro Plus & Niceware International, LLC Tous droits réservés. NiceLabel Version 5.1 Enterprise Series Notes de mise à jour Rev-0911 2007 Euro Plus & Niceware International, LLC Tous droits réservés. Head Office Euro Plus d.o.o. Poslovna cona A2 4208 Šenčur Slovenia

Plus en détail

Les Communautés de pratique et d apprentissage pour les PME et les groupes de codéveloppement

Les Communautés de pratique et d apprentissage pour les PME et les groupes de codéveloppement Les Communautés de pratique et d apprentissage pour les PME et les groupes de codéveloppement Jean-François DUMAIS et Benoît LEDUC Conférence rence-compétences Chaire de gestion des compétences, ÉSG, UQÀM

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI La présente application informatique a été élaborée par l Ademe (Agence de l Environnement et de la Maitrise de l Energie www.ademe.fr ) pour répondre à la mission confiée

Plus en détail

FICHE 1a Fiche à destination des enseignants

FICHE 1a Fiche à destination des enseignants FICHE 1a Fiche à destination des enseignants TS 25 Les défis de l'aéronautique au XXIème siècle Type d'activité Activité documentaire ; utilisation de TIC en classe. Notions et contenus du programme de

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

PROFIL DU DIPLOMÉ EN MÉDECINE EN HAITI

PROFIL DU DIPLOMÉ EN MÉDECINE EN HAITI Ve Conférence Internationale Charles Mérieux Hotel Karibé, 23/02/15 PROFIL DU DIPLOMÉ EN MÉDECINE EN HAITI Evans Vladimir LARSEN, MD. ObGyn Enseignant, DU en Pédagogique des Sciences Médicales 2/23/2015

Plus en détail

Sommaire. Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur

Sommaire. Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur Sommaire Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur pour Sommaire Sommaire ---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

NOS CONSEILS: UN AVANTAGE CAPITAL. Un bref survol de nos services

NOS CONSEILS: UN AVANTAGE CAPITAL. Un bref survol de nos services NOS CONSEILS: UN AVANTAGE CAPITAL Un bref survol de nos services Financière Banque Nationale: à votre service depuis 1902 Notre mission est de gérer les placements les plus importants au monde: les vôtres.

Plus en détail

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Diffusion contrôlée : - Membres du comité - Examinateurs - Référents techniques page 1/11 I / Certification initiale 1-1 Candidature

Plus en détail

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com)

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Accueil > Consulting Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS Nous mettons à votre disposition notre expérience pour vous permettre de prendre

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS Le jeune demi-fondeur reste avant tout un athlète complet et doit être formé en ce sens. Il doit pouvoir exprimer pleinement son potentiel en développant

Plus en détail

Protéger son savoir-faire et partager la PI : conventions et clauses contractuelles

Protéger son savoir-faire et partager la PI : conventions et clauses contractuelles Protéger son savoir-faire et partager la PI : conventions et clauses contractuelles 13 mai 2015 - Colmar Caroline BRESCH Juriste et coordinatrice de l équipe partenariats La SATT Conectus Alsace : qu est

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie

Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie CIRCULAIRE N 3982 DU 03/05/2012 Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie Réseaux: tous Niveaux et services: Primaire : Primaire / Secondaire Période: Année

Plus en détail

La surveillance de nos communications. Avons-nous vraiment rien à craindre?

La surveillance de nos communications. Avons-nous vraiment rien à craindre? La surveillance de nos communications Avons-nous vraiment rien à craindre? Novembre 2009 Les projets de loi C-46 et C-47 Une intrusion sans précédent dans la vie privée Le gouvernement fédéral a présenté,

Plus en détail

Novembre 2014 LE CATALOGUE "AU SERVICE DE LA CONNAISSANCE DU TERRITOIRE" INSEREZ VOTRE SOUS-TITRE

Novembre 2014 LE CATALOGUE AU SERVICE DE LA CONNAISSANCE DU TERRITOIRE INSEREZ VOTRE SOUS-TITRE Novembre 2014 LE CATALOGUE "AU SERVICE DE LA CONNAISSANCE DU TERRITOIRE" INSEREZ VOTRE SOUS-TITRE Sommaire Le contexte et les vieilles pratiques Le projet de catalogue de données Un outil partagé au service

Plus en détail

RÉF.: EASO/2016/CA/003

RÉF.: EASO/2016/CA/003 Avis de vacance pour le poste d assistant en ressources humaines (agent contractuel, GF III) au sein du Bureau européen d appui en matière d asile (EASO) RÉF.: EASO/2016/CA/003 Publication Intitulé de

Plus en détail

Travail de Maturité spécialisée, orientation pédagogie : point de situation

Travail de Maturité spécialisée, orientation pédagogie : point de situation Travail de Maturité spécialisée, orientation pédagogie : point de situation Date :... Professeur :... Elève :... Titre du TM :... Bien Suffisant Insuffisant 1. Etat des contacts préalables 2. Délimitation

Plus en détail

NOTE SUR LE DOSAGE DES CHLOROALACNES A CHAINES COURTES

NOTE SUR LE DOSAGE DES CHLOROALACNES A CHAINES COURTES Ref : DRC 2005 CHEN 05.0674/ RNg/CLE le 06/12/2005 NOTE SUR LE DOSAGE DES CHLOROALACNES A CHAINES COURTES 1 OBJET Cette note a été rédigée dans le but de mettre en avant trois points importants concernant

Plus en détail

Cinq ans, cinq millions d'emplois

Cinq ans, cinq millions d'emplois Charles-Édouard Ranchin Cinq ans, cinq millions d'emplois Par le made in France Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

Ed 03/95 PAQ 1530 NON URGENTE (INFO PRODUIT) TEMPORAIRE DEFINITIVE

Ed 03/95 PAQ 1530 NON URGENTE (INFO PRODUIT) TEMPORAIRE DEFINITIVE Ed 03/95 PAQ 1530 COMMUNICATION TECHNIQUE N : TC0394 Date : 04-12-2002 OmniPCX 4400 Nb de pages : 25 URGENTE (FLASH PRODUIT) NON URGENTE (INFO PRODUIT) TEMPORAIRE DEFINITIVE OBJET : MOBILES DECT POUR ETUDE

Plus en détail

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts EDUS 1101 Méthodologie de l observation Mme Joëlle Berrewaerts Les différentes phases d une recherche 6 grandes phases : (processus dynamique!) 1) Définir la PROBLEMATIQUE de départ (QP de recherche) +

Plus en détail

Capteurs en fibres optiques

Capteurs en fibres optiques Heig-vd OTI Optique Classe MI 2009 El Maudni El Alami Samir Prof. resp. : M. Zago Le 6 février 2009 Capteurs en fibres optiques Table des matières Page 1 Introduction... 3 1.1 Une technologie récente...

Plus en détail

Paiement des conseils L importance des options proposées août 2014

Paiement des conseils L importance des options proposées août 2014 Paiement des conseils L importance des options proposées août 2014 15 août 2014 PAIEMENT DES CONSEILS L IMPORTANCE DES OPTIONS PROPOSÉES I. Introduction Les Canadiens ont accès à des marchés de produits

Plus en détail

Fidéliser vos clients

Fidéliser vos clients Fidéliser vos clients 1 1. Nature et objectifs des modules Newsletter (*) Offres spéciales Actualités Développer un trafic qualifié sur votre site web Développer vos réservations en direct Fidéliser vos

Plus en détail

LIRE ET COMPRENDRE L HISTOGRAMME D UNE PHOTO

LIRE ET COMPRENDRE L HISTOGRAMME D UNE PHOTO Nous allons apprendre, à travers ce dossier, à lire un histogramme et à s'en servir lors des prises de vue. Nous verrons quelle est son utilité et comment l'interpréter pour améliorer ses images. En photographie

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES FINANCES

INSTITUT NATIONAL DES FINANCES INSTITUT NATIONAL DES FINANCES Cycle de formation pour les cadres vérificateurs de la Direction Générale des Impôts Fayçal DERBEL Expert comptable Enseignant à l ISG Décembre 2011 / Janvier 2012 INTRODUCTION

Plus en détail

Vue d'ensemble des interfaces

Vue d'ensemble des interfaces Vue d'ensemble des interfaces Sage 50 Vue d'ensemble des interfaces 28.07.2014 2/9 Contenu 1. Logiciel Sage 50 un système ouvert... 3 Vue d'ensemble des interfaces... 3 2. Connexion On-Line via SOK Automation

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Les règles techniques en matière d aménagement numérique

Les règles techniques en matière d aménagement numérique Les règles techniques en matière d aménagement numérique La fibre optique réunit de manière optimale toutes les conditions nécessaires à un très haut débit de qualité pour tous les usagers potentiels.

Plus en détail

Cahier n 2 Méthodologie du projet urbain durable à l attention des maîtrises d ouvrage

Cahier n 2 Méthodologie du projet urbain durable à l attention des maîtrises d ouvrage DDE de la REUNION Cahier n 2 Méthodologie du projet urbain durable à l attention des maîtrises d ouvrage Programme «Réunion 2030» pour la réalisation de quartiers durables Guide méthodologique DDE de la

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Institut National Polytechnique - Service des Marchés Publics 6, allée Emile Monso BP 34038 31029 Toulouse cedex 4 ACHAT D UN APPAREIL DE CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

Termes de Références

Termes de Références Termes de Références AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET POUR LA CONSTRUCTION DU SIEGE SOCIAL DE L ANRTIC Sommaire AMI... 2 Contenu du projet de construction... 2 Projection du bâtiment :...

Plus en détail

PRODIGE. R Plateforme Régionale pour Organiser et Diffuser de I Information Géographique de l Etat. PRODIGE Rhône-Alpes s ouvre sur Internet

PRODIGE. R Plateforme Régionale pour Organiser et Diffuser de I Information Géographique de l Etat. PRODIGE Rhône-Alpes s ouvre sur Internet PRODIGE hône-alpes R Plateforme Régionale pour Organiser et Diffuser de I Information Géographique de l Etat Préfecture de la région Rhône-Alpes 106, rue Pierre Corneille 69003 Lyon entrée rue de Bonnel

Plus en détail

Extraire d un document papier les informations utiles. Effectuer un calcul. Proposer une méthode, un calcul, un outil adapté.

Extraire d un document papier les informations utiles. Effectuer un calcul. Proposer une méthode, un calcul, un outil adapté. TOUR DE L ILE. Niveau et objectifs pédagogiques : classe de 5 ème (possible dès la 6 ème ) L élève extrait des informations de plusieurs documents, engage une démarche en plusieurs étapes, effectue des

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

Les règles de bonnes pratiques de l e-mail afin d augmenter sa productivité

Les règles de bonnes pratiques de l e-mail afin d augmenter sa productivité Bon usage de l e-mail Partie 1 Fiche 1 Les règles de bonnes pratiques de l e-mail afin d augmenter sa productivité Sommaire Communiquer pertinemment et utiliser les moyens de communication les plus adaptés

Plus en détail

Guide pratique : Facebook

Guide pratique : Facebook 1 Guide pratique : Facebook Qu est-ce que Facebook? 1 er réseau social actif Publier des informations diverses : photographies, liens, textes... Se faire connaître du grand public (consommateurs finaux)

Plus en détail

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction générale de la recherche et de l innovation Direction générale pour la recherche et l'innovation Direction générale

Plus en détail

COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES

COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES Diversité des expressions culturelles 4 IGC Distribution limitée CE/10/4.IGC/205/INF.4 Paris, le 9 novembre 2010 Original : français COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA

Plus en détail

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016 Domaine Transition industrielle et énergétique APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT Date limite de dépôt : le 15 février 2016 1- CONTEXTE La région Languedoc-Roussillon dispose de spécificités

Plus en détail

Réacteur OSIRIS: exemples de chantiers nucléaires dans un environnement complexe

Réacteur OSIRIS: exemples de chantiers nucléaires dans un environnement complexe Réacteur OSIRIS: exemples de chantiers nucléaires dans un environnement complexe Formation enseignants BTS EN DEN/DRSN/SEROS Bruno CEBILLE www-instn.cea.fr Avril 2013 CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 Le réacteur

Plus en détail

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES?

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? Marie-Véronique LABASQUE FORMATRICE ET COORDINATRICE DU DEPARTEMENT D ETUDES ET DE RECHERCHES CREAI/IRFFE (AMIENS FRANCE). marie.labasque@irffe.fr

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le 23 janvier 2012 ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le ministre de la défense, le ministre de l éducation

Plus en détail

INVITATIONS PRESSE UBS

INVITATIONS PRESSE UBS Du 07 au 11 septembre 2015 n 79 INVITATIONS PRESSE UBS INVITATION PRESSE N 1 LORIENT Mardi 8 septembre, à 11h45 Présidence Rue Armand GUILLEMOT - Conférence de presse officielle de rentrée de l UNIVERSITE

Plus en détail

Plan Stratégique Géomatique pour la Wallonie :

Plan Stratégique Géomatique pour la Wallonie : Plan Stratégique Géomatique pour la Wallonie : Atelier de préparation Atelier 5 : Organiser le partage des géodonnées aspects techniques - 1 Présentation de l atelier Présentation des objectifs et fonctionnement

Plus en détail

Lettre D Information. Lettre n 8 Novembre 2015. Edito du président

Lettre D Information. Lettre n 8 Novembre 2015. Edito du président Lettre D Information Lettre n 8 Novembre 2015 Edito du président Chers confrères, chères consœurs, Une des premières actions que j ai eues à mener depuis que le Conseil d administration m a fait la confiance

Plus en détail

Assemblée Générale 2016 : Diversité des sujets ; dynamisme du terrain ; création du Blue Challenge

Assemblée Générale 2016 : Diversité des sujets ; dynamisme du terrain ; création du Blue Challenge Communiqué de presse 30 mars 2016 PÔLE MER BRETAGNE ATLANTIQUE Assemblée Générale 2016 : Diversité des sujets ; dynamisme du terrain ; création du Blue Challenge L assemblée générale du Pôle Mer Bretagne

Plus en détail

IASC evaluation de l approche cluster phase 2 Rapport Synthèse

IASC evaluation de l approche cluster phase 2 Rapport Synthèse IASC evaluation de l approche cluster phase 2 résumé exécutif, AVRIL 2010 Evaluation de l Approche Cluster 2 Rapport Synthèse Julia Steets, François Grünewald, Andrea Binder, Véronique de Geoffroy, Domitille

Plus en détail

Économiser et réduire les risques dans votre environnement DB2 for z/os

Économiser et réduire les risques dans votre environnement DB2 for z/os Économiser et réduire les risques dans votre environnement DB2 for z/os Une complexité et des contraintes à l origine d une spirale des coûts Alors que la quasi-totalité des plus grandes entreprises dans

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception des Produits Industriels

Brevet de technicien supérieur Conception des Produits Industriels Brevet de technicien supérieur Conception des Produits Industriels BTS Conception des Produits Industriels - Page 1 / 103 Sommaire ANNEXE I Référentiels du diplôme... 3 ANNEXE I a Référentiel des activités

Plus en détail

Cas n IV/M.1125 - CEREOL / SOFIPROTEOL - SAIPOL. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS

Cas n IV/M.1125 - CEREOL / SOFIPROTEOL - SAIPOL. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS FR Cas n IV/M.1125 - CEREOL / SOFIPROTEOL - SAIPOL Le texte en langue française est le seul disponible et faisant foi. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS Article 6, paragraphe 1, point b)

Plus en détail

La chaleur solaire au service de l économie locale

La chaleur solaire au service de l économie locale La chaleur solaire au service de l économie locale Mise en place d'un Plan Chaleur Solaire sur le territoire de Valence Romans Sud Rhône Alpes Collectivité TEPOS : une ambition politique et des actions

Plus en détail

Internationaux de Thiais. Concours photo «Street Art»

Internationaux de Thiais. Concours photo «Street Art» REGLEMENT DU JEU : Article 1 : ORGANISATION Le COMSE Comité d Organisation des Internationaux de Gymnastique Rythmique de Thiais - ci-après «l Organisateur», organise, un Jeu-concours gratuit et sans obligation

Plus en détail

POSITIONING AND CONTROL OF MOBILE ROBOTS

POSITIONING AND CONTROL OF MOBILE ROBOTS Laboratoire d Automatique POSITIONING AND CONTROL OF MOBILE ROBOTS Projet de Semestre / Eté Année académique 2004 / 2005 Jean Martial Miamo Nguekam Etudiant en 4 ième année Electricité Dr. Denis Gillet

Plus en détail

Programme de conseils en placement

Programme de conseils en placement Programme de conseils en placement Pour nous, il n existe pas de marchés étrangers ṂC N19 70 56 O155 08 58 GOLFER AVEC DES AMIS, À HAWAII Votre vie s inscrit dans une géographie. Votre origine, votre destination,

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR O T Y S GESTIONNAIRE DE NEWSLETTERS

MANUEL UTILISATEUR O T Y S GESTIONNAIRE DE NEWSLETTERS MANUEL UTILISATEUR O T Y S GESTIONNAIRE DE NEWSLETTERS A D R E S S E E T C O N T A C T S OTYS France INTERNET : www.otys.fr 22, boulevard de Stalingrad 92320 CHATILLON EMAIL : T : 01 46 12 11 07 Général

Plus en détail

DÉCISION. PLAINTE en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé 1.

DÉCISION. PLAINTE en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé 1. Commission d accès à l information du Québec Dossier : 1005592 Date : Le 29 septembre 2014 Membre: M e Diane Poitras X. Plaignante et CELLULAIRE PLUS Entreprise DÉCISION OBJET PLAINTE en vertu de la Loi

Plus en détail

Présentation de la FNAU et de son club géomatique

Présentation de la FNAU et de son club géomatique Présentation de la FNAU et de son club géomatique Pierre LAVERGNE (ADEUS-Strasbourg) Groupe de Travail géomatique et connaissance des territoires, le Plan de l intervention Portrait de la FNAU et du «réseau

Plus en détail

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS?

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS? CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI ENTRÉE EN SERVICE AU 1ER JANVIER 2012 (CNAPS) Prestataires et clients de la sécurité privée TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR

Plus en détail

RAppoRT D'ACTiviTé. Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT

RAppoRT D'ACTiviTé. Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT RAppoRT D'ACTiviTé Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT 2014 Édito La Carsat Normandie s est inscrite dans une démarche de Développement durable depuis 2008. Elle s appuie sur le plan

Plus en détail

Atelier «Choisir la forme juridique adaptée à son projet» Mairie de Paris Carrefour des Associations Parisiennes

Atelier «Choisir la forme juridique adaptée à son projet» Mairie de Paris Carrefour des Associations Parisiennes Atelier «Choisir la forme juridique adaptée à son projet» Mairie de Paris Carrefour des Associations Parisiennes 1 Modalités de fonctionnement Le CAP vous invite AVANT votre formation à télécharger vos

Plus en détail

Retour d expérience CARMEN

Retour d expérience CARMEN Retour d expérience CARMEN le succès des web-services et ses conséquences Elodie Gondran, DREAL NPC Pierre Lagarde, BRGM CARMEN Diffusion et porter à connaissance de l information spatialisée environnementale

Plus en détail

DUCLOT Florian et TELLEY Ludovic

DUCLOT Florian et TELLEY Ludovic UE DE CULTURE GENERALE INITIATION A LA CONDUITE DE PROJET DUCLOT Florian et TELLEY Ludovic fduclot@univ-montp2.fr ltelley@univ-montp2.fr PARTENARIAT Introduction - Qu est qu un partenariat? - Comment trouver

Plus en détail

Resolution. «Fonds Européen de Participation des Travailleurs» Document de fond

Resolution. «Fonds Européen de Participation des Travailleurs» Document de fond Annexe 1 Resolution «Fonds Européen de Participation des Travailleurs» Document de fond 1. Réflexions sur une structure pour le Fonds Européen de Participation des travailleurs et un centre de compétence

Plus en détail

Thème: Amélioration et excellence industrielle -méthodes et outils Secteur d'activité: Autres secteurs Formations:

Thème: Amélioration et excellence industrielle -méthodes et outils Secteur d'activité: Autres secteurs Formations: Nos offres de formation Retrouvez l'ensemble de nos offres de formation ci-dessous. Thème: Amélioration et excellence industrielle -méthodes et outils EVALUATION FORMALISE DU RISQUE EXCIPIENTS EN VUE DE

Plus en détail

N 702. Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059

N 702. Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 N 702 By Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016 CONECT 2016 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 1 2 3 4 La CONECT va apporter son assistance technique à l'initiative économique

Plus en détail

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour le 21 janvier 2008

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour le 21 janvier 2008 OpenCplusnet UN PROGICIEL LIBRE POUR LES STRUCTURES DE SERVICES À LA PERSONNE Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Lemoine Pierre publié le 30 juin 2005, mise à jour

Plus en détail

P028 Directives de la Confédération pour l'aménagement de sites Internet facilement accessibles Version 1.0

P028 Directives de la Confédération pour l'aménagement de sites Internet facilement accessibles Version 1.0 Conseil informatique de la Confédération Page 1 / 8 P028 Directives de la Confédération pour l'aménagement de sites Internet facilement accessibles Classification: Classe de document: Type de document:

Plus en détail

Dématérialisation : optimiser vos process. L information pour l organisation et le bien-être dans l entreprise. Avant-première Buy & Care

Dématérialisation : optimiser vos process. L information pour l organisation et le bien-être dans l entreprise. Avant-première Buy & Care Dossier Hygiène Avant-première Buy & Care L information pour l organisation et le bien-être dans l entreprise Actualités quotidiennes sur : www.infoburomag.com Dématérialisation : optimiser vos process

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

Convention d utilisation. du scanner laser 3D - VZ400

Convention d utilisation. du scanner laser 3D - VZ400 Laboratoire Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique LETG - CNRS UMR 6554 Campus du Tertre, BP 81 227 44 312 Nantes cedex 3 Laboratoire Domaines Océaniques DO - CNRS UMR 6538 Institut Universitaire

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage. Commune de CAGNES-SUR-MER. BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage. Commune de CAGNES-SUR-MER. BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage Commune de CAGNES-SUR-MER BP 79 06802 CAGNES-SUR-MER cedex Objet de la consultation DECONSTRUCTION et RECONSTRUCTION de la

Plus en détail

Veuillez analyser les besoins suivants et envisager de budgétiser dans la proposition un soutien financier du Fonds mondial le cas échéant.

Veuillez analyser les besoins suivants et envisager de budgétiser dans la proposition un soutien financier du Fonds mondial le cas échéant. Liste de points à vérifier lors de l élaboration d une stratégie de gestion des approvisionnements dans le cadre d une proposition au Fonds mondial May 2008 Veuillez analyser les besoins suivants et envisager

Plus en détail

Pour l égalité entre femmes et hommes

Pour l égalité entre femmes et hommes Pour l égalité entre femmes et hommes Services communaux à l égalité des chances Descriptif technique du fonctionnement des services Recommandations Exemples de bonnes pratiques Réseau national des chargées

Plus en détail

ÉVALUATION MYSTÈRE SUR LES CONSEILS EN MATIÈRE DE PLACEMENT

ÉVALUATION MYSTÈRE SUR LES CONSEILS EN MATIÈRE DE PLACEMENT ÉVALUATION MYSTÈRE SUR LES CONSEILS EN MATIÈRE DE PLACEMENT Regard sur les pratiques liées aux services de conseils et l expérience des investisseurs en Ontario Avis 31-715 du personnel de la CVMO Avis

Plus en détail

Communauté de Communes de l Aulne Maritime. Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels

Communauté de Communes de l Aulne Maritime. Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels Communauté de Communes de l Aulne Maritime Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels 1 Présentation générale La Communauté de Communes de l Aulne Maritime a été créée en décembre 2001

Plus en détail