Stockage inter saisonnier de l'énergie solaire par procédé thermochimique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stockage inter saisonnier de l'énergie solaire par procédé thermochimique"

Transcription

1 Stockage inter saisonnier de l'énergie solaire par procédé thermochimique Lingai LUO Directeur de recherche CNRS LTN-UMR CNRS 6607, Nantes Nolwenn Le Pierres LOCIE-Université de Savoie Stockage de l'énergie Quelles technologies? pour quelles applications? pour quand? Mardi 3 et Mercredi 4 décembre 2013, Paris

2 Stockage de l énergie solaire inter saisonnier? paradoxe : Contexte: Bâtiment (46% de l énergie en France) Disponibilité et besoin (kwh/mois) Insuffisant Ensoleillement moyen sur 10 m 2 de capteur solaire Besoin de chaleur d une maison RT2005-type de 120 m 2, 4 habitants Excédentaire insuffisant J F M A M J J A S O N D mois Stockage inter saisonnier

3 Objectifs et positionnement du projet Développer un procédé innovant pour le stockage inter saisonnier de l énergie solaire sous forme de potentiel chimique par procédé absorption pour couvrir les besoins de chauffage dans l habitat Projet ANR : PROcédé pour le Stockage Solaire Inter Saisonnier PROSSIS ( ), PROSSIS2 ( ) (LOCIE, LEGI, LAGEP, CEA-Leth, CIAT, IRCELYON, LTN)

4 Choix de systèmes de stockage Densité de stockage énergétique élévée (kwh/m 3 ) ; Stabilité thermique et mécanique des matériels ; Perte thermique faible ; Intégration facile dans le système du bâtiment ; Impact d environnement faible ; Maintenance facile ; Système compact ; Cout faible...

5 Stockage de l énergie thermique par procédés thermochimiques (Yu, Wang and Wang, Progress in Energy and Combustion Science)

6

7 PRINCIPE DU STOCKAGE PAR ABSORPTION Phase de charge Désorbeur Condenseur 7

8 PRINCIPE DU STOCKAGE PAR ABSORPTION Phase de décharge Absorbeur Évaporateur 8

9 Principe de fonctionnement du procédé d absorption Été (charge) Procédé de stockage à absorption LiBr/H 2 O vapeur Capteur solaire 70 o C Échangeur souterrain Générateur Condenseur 30 o C SR SP Hiver (décharge) Solution Riche (LiBr/H 2 O) solution pauvre (LiBr/H 2 O) Réservoir d eau (H 2 O) SR SP Échangeur souterrain Absorbeur Évaporateur 10 o C Plancher chauffant >30 o C vapeur

10 PROTOTYPE CONSTRUIT (conception compacte) Mesure de niveau Réservoir d eau Réacteur Secondaires des échangeurs (externes) Mesure de pression Réservoir de solution entouré d un plexiglas Débitmètres volumiques Débitmètres massiques Pompe de solution 10

11 LE RÉACTEUR (désorbeur-condenseur, absorbeur-évaporateur) Conduits de vapeur Principe de l échangeur Solution ou eau Chambre de distribution Calandre Condenseur/Évaporateur Désorbeur/absorbeur Circuits des caloporteurs Écran anti-rayonnement Assiettes de collecte de solution ou de condensat Chicane Tube Caloporteur 11

12 CHOISIR LE COUPLE DE SORPTION: un casse tête chinois... non corrosivité

13 CHOIX DU MATÉRIAU DE STOCKAGE Étude de 7 couples d absorption possibles Couple retenu: LiBr H 2 O Bien connu dans les procédés à absorption: bien documenté Températures de fonctionnement adaptées Mais... coût élevé Pour cette étude préliminaire de démonstration de la faisabilité du stockage, ce couple devrait permettre d obtenir des résultats représentatifs Densité de stockage kwh m -3 LiCl H 2 O LiBr H 2 O KOH H 2 O NaOH H 2 O CaCl 2 H 2 O H 2 O NH 3 Glycérine H 2 O 13

14 INTÉRÊT DE LA CRISTALLISATION Solution x = 55% Vapeur d eau Eau Augmentation de la quantité d eau stockée disponible pour l absorption Vapeur d eau Solution saturée x = 58% Solution + cristal x = 60% Vapeur d eau Eau Eau augmentation de la chaleur d absorption à récupérer Cristallisation augmentation de la densité de stockage mais ajoute une complexité: comment assurer la circulation de la solution? 14

15 LiBr/H 2 O Conditions opératoires Sans cristallisation Pressure (mbar) Pure water Concentration of LiBr kg salt/kg solution C 2 3 E 1 Crystallization line 4 Temperature ( o C)

16 LiBr/H 2 O Condition opératoire Avec apparition de cristaux dans le réservoir pendant la transition de l'été à l'hiver Pressure (mbar) Pure water Concentration LiBr mass of LiBr fraction kg salt/kg solution C 2 3 E 1 Crystallization line 4 5 Temperature ( o C)

17 LE RÉSERVOIR DE SOLUTION Solution rentrant dans le réservoir Mesure de niveau Entrée de la solution Flotteur Prise Plexigla s Colonne de verre Entrée de la solution dans le réservoir Tuyau de prélèvement Solution sortant du réservoir Pompe de solution 17

18 Pilote de cristallisation : Cristallisation Les cristaux se forment au fond de la cuve Réservoir de prototype : La paroi de séparation permet de contrôler sensiblement le dépôt du solide Présence de produits de corrosion au font de cuve Cristaux jusqu à 75% de hauteur de cuve

19 Maîtrise de la cristallisation du LiBr dans la cuve de stockage 75 Concentration massique en LiBr,% Temperature ( C) By DA Boryta By WF Linke By KN Duvall By JJ Kessis By TN Knoxville Present Échangeur de chaleur Solubilité du LiBr en fonction de la température Impact sur les bilans Nucléation peu affectée par la présence d un support Dépôt du solide au fond de la cuve Dépôt du solide en fond de cuve Nucléation hétérogène Nucléation hétérogène sur support favorable sur paroi froide Maîtrise des conditions d écoulement dans la cuve

20 MODÉLISATION DYNAMIQUE DU PROCÉDÉ Besoin de chauffage et Données météorologiques à Chambéry Apports solaires T bi T sci Plancher chauffant T bo Chaleur vers le plancher chauffant Capteur solaire T sco Générateur m g,t gi m g,t go m 2v, P 2v, T 2v T 2 m 2o, x 2o, T 2o m 1i, x 1i, T 1i m 2i, x 2i, T 2i Solution de LiBr Vapeur d eau V m c,t ci m c,t co Chaleur échangée avec l environnement m 3v, P 3v, T 3v m 3o, T 3o m 4i, T 4i Condenseur/ Évaporateur m 3i,T 3i T 3 Eau liquide M 1liq, M cr Réservoir de x 1, T 1 solution W 1 m 1o, x 1o, T 1o M 4 T 4 Réservoir d eau W 4 m 4o,T 4o (bilan global de masse) (bilan du sel LiBr) (bilan d énergie) N TSOUKPOE, LE PIERRÈS and LUO, Energy

21 Résultats de simulations dynamiques Pour une maison passive, 120 m², 1800 kwh, avec LiBr/eau Features Unit No cristal With cristal Surface of flat solar collectors m² Total mass of anhydrous LiBr salt in the storage t Useful volume of the solution of LiBr storage tank m Useful volume of the water storage tank m Maximum mass fraction of LiBr in the store wt% Mean supply temperature of the heat transfer water to the building C Yield % Water: 188 kj/kg (35 m 3, 35/80 C) Without cristal: 350 kj/kg LiBr (22.3 m 3 ) With cristal: 930 kj/kg LiBr (9 m 3 ) + 4 m 3 21/10

22 SIMULATIONS PARAMÉTRIQUES 50 Influence des conditions de fonctionnement Volume du réservoir de solution Volume du réservoir de solution [m3] Tga = 30 C Tga = 33 C Stockage eau chaude : 35 m 3, 35/80 C Maison passive, 120 m² soit 1800 kwh/an 0 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Fraction Fraction massique massique maximale de de cristal dans le le réservoir de solution de solution La cristallisation permet d augmenter significativement la densité énergétique de stockage La température de restitution (chauffage) a une grande influence sur la densité de stockage 22

23 Caractérisation d un prototype fortement instrumenté m Sonde de température Sonde de pression Débit-mètre volumique Débit-mètre massique Mesure de niveau Circulateur Pompe à vide Vanne manuelle Flotteur Clapet anti-retour Ecran anti-rayonnement Soupape de sécurité Ø 3 8'' Ø 3 8'' Condenseur Générateur Réservoir de solution Réservoir d'eau Ø 1'' Module thermique Ø 1'' Module thermique m m Ø 14 Ø 14 Module thermique SCHÉMA DU PROTOTYPE Module thermique 23

24 RÉSULTATS EXPÉRIMENTAUX EN PHASE DE CHARGE Évolution des températures Température [ C] ΔT très élevée Caloporteur du condenseur Caloporteur du désorbeur UA 70 << 400 W C - 1 Solution sortie du désorbeur T2i: solution à l'entrée du désorbeur T2o: solution à la sortie du désorbeur Tgi: caloporteur à l'entrée du désorbeur Tgo: caloporteur à la sortie du désorbeur Tci: caloporteur à l'entrée du condenseur Tco: caloporteur à la sortie du condenseur 10 0 Solution entrée du désorbeur 09:27 09:57 10:27 10:57 11:27 11:57 12:27 Période de test N TSOUKPOE, LE PIERRÈS and LUO, Energy 2013 T3: température de saturation de l'eau dans le réacteur 24

25 RÉSULTATS EXPÉRIMENTAUX EN PHASE DE CHARGE Concentration en LiBr [kg/kg] 58.0% 57.5% 57.0% 56.5% 56.0% 55.5% 55.0% 54.5% Évolution des concentrations et masse d eau désorbée x2i: solution entrant au désorbeur x2o: solution sortant du désorbeur x1: réservoir de solution (globale approximative) Masse totale d'eau désorbée Δx 1 m% Masse d'eau désorbée [kg] 54.0% 09:27 09:57 10:27 10:57 11:27 Période de test

26 RÉSULTATS EXPÉRIMENTAUX EN PHASE DE DÉCHARGE 34 Température [ C] Évolution des températures T 2o : solution à la sortie de l absorbeur T gi et T go : caloporteur à l entrée et à la sortie de l absorbeur T ci : caloporteur à l entrée de l évaporateur T 3i et T 3o : eau (absorbat) à l entrée et à la sortie de l évaporateur 17:30 18:00 18:30 19:00 19:30 Période de test T 2i : solution à l entrée de l absorbeur Conception d absorbeur inadaptée!

27 VALIDATION DE LA MODÉLISATION Température [ C] T2 Sim Tco Sim T1o Sim T2 Exp Tco Exp T1o Exp Comparaison: résultats relativement acceptables Concentration en LiBr [kg/kg] x2o Sim x1o Sim x2o Exp x1o Exp :00 11:30 12:00 12:30 13:00 13:30 14:00 14:30 Période de test 27

28 Défis scientifiques et technologiques Choix des matériaux: analyse multicritère Étude de la stratification en présence de cristallisation dans le stockage Fonctionnement en dépression Optimisation des transferts Été: stockage Phénomène endothermique Séparation des réactifs Conservation des réactifs à température ambiante Hiver: utilisation Phénomène Exothermique Mélange de réactifs Analyse énergétique et exergétique des cycles Augmentation de la densité énergétique du stock: cristallisation possible Intégration énergétique du procédé dans le bâtiment et couplage avec le système solaire Marché potentiel?

29 PRINCIPALES CONCLUSIONS PROSSIS Le stockage d énergie solaire à long terme par procédé d absorption est possible et la cristallisation s avère prometteuse (300 kwh m -3 d après les simulations dynamiques avec le LiBr) 7 m 3 de réservoir de solution pour une Maison Passive de 120 m² (1800 kwh annuels) Un prototype a été testé dans des conditions compatibles avec une installation solaire domestique: le stockage thermique a été prouvé Charge : puissance de 2-5 kw et 13 kwh de chaleur stockée Décharge: température d absorption satisfaisante mais conception de l absorbeur à modifier 29

30 PROSSIS2 : Conception des échangeurs et intégration dans le prototype global : 2 à 3 kw, stockage 15 kwh Distributeur Evaporateur Absorbeur Plaques de séparation Échangeurs de chaleur et de masse à films tombants 30

31 PROSSIS 2 : Modélisation des échangeurs par approche nodale et couplage des échangeurs 31

32 PROSSIS2 : 147 sels possibles, classés en fonction de leur coût, solubilité, toxicité 12 sels présélectionnés 7 sels sélectionnés pour mesurer des pressions de vapeur pour élaboration des diagrammes de Dühring 32

33 PROSSIS 2 : Spécifications et marchés: - Verrous «Résidentiel Individuel» identifiés (Coût investissement, Encombrement, Acceptabilité, Maintena nce, Réglementation RT2012) - Cible «Résidentiel Collectif»: puissance de l ordre de 30 kw pour répondre à la plupart des besoins + appoint pour les pics de puissance par grand froid. - Cible «Tertiaire (Bureaux)»: Besoins important s de refroidissement, Besoins ECS : Faible, Besoins Chauffage : faibles, => autres cibles possible Tertiaire Hôtellerie, EHPAD - Cible «Industrielle»: à étudier en fonction du couple choisi 33

34 Résultats majeurs attendus de PROSSIS 2: - Couple innovant de sorption utilisable identifié et caractérisé - Échangeurs de chaleur et de masse à films tombants optimisés et testés en sorption et changement de phase basse pression - Cristallisation caractérisée et maîtrisée - Prototype global amélioré et testé avec nouveaux échangeurs et nouveau couple - Modèle détaillé du procédé validé (échangeurs, couple, cristallisation) - Insertion sur le marché définie 34

PROSSIS. PROcédé de Stockage Solaire Inter-Saisonnier. Lingai LUO. LOCIE-CNRS-Université de Savoie. ANR-07-Stock-E-08

PROSSIS. PROcédé de Stockage Solaire Inter-Saisonnier. Lingai LUO. LOCIE-CNRS-Université de Savoie. ANR-07-Stock-E-08 PROSSIS PROcédé de Stockage Solaire Inter-Saisonnier ANR-07-Stock-E-08 Lingai LUO LOCIE-CNRS-Université de Savoie Le projet PROSSIS Titre : PROcédé pour le Stockage Solaire Inter Saison Partenaires : -

Plus en détail

Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique

Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique Kokouvi Edem N TSOUKPOE 1, Nolwenn LE PIERRÈS 1*, Lingai LUO 1 1 LOCIE, CNRS FRE3220-Université

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Procédé thermochimique solide/gaz et stockage thermique : exemple du stockage intersaisonnier pour l'habitat

Procédé thermochimique solide/gaz et stockage thermique : exemple du stockage intersaisonnier pour l'habitat Procédé thermochimique solide/gaz et stockage thermique : exemple du stockage intersaisonnier pour l'habitat Nathalie MAZET Benoît MICHEL Gabriel BOULNOIS Pierre NEVEU Sylvain MAURAN Driss STITOU CNRS

Plus en détail

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011 Les énergies renouvelables Mardi 27 septembre 2011 Introduction La climatisation aujourd hui implique : une surconsommation énergétique des problèmes de production et d acheminement de l énergie électrique

Plus en détail

Stockage longue durée d énergie solaire par procédés solide-gaz

Stockage longue durée d énergie solaire par procédés solide-gaz Stockage longue durée d énergie solaire par procédés solide-gaz Nolwenn Le Pierrès Polytech Annecy-Chambéry Laboratoire LOCIE 1 Enjeux du stockage solaire à long terme Ensoleillement moyen sur 1 m 2 de

Plus en détail

Séminaire mi parcours Stock-e 2010 STAID Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments

Séminaire mi parcours Stock-e 2010 STAID Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments Séminaire mi parcours Stock-e 2010 Stockage Inter Saisonnier de l Énergie Thermique dans les Bâtiments Kévyn JOHANNES, Laboratoire CETHIL, Kevyn.johannes@insa-lyon.fr Coordinateur : CETHIL Organismes de

Plus en détail

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical Journées Thématiques ADEME - PUCA «Pr b Equipements Energétiques du BâtimentB Optimisation d une d micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical CSTB BUDERUS Objectifs

Plus en détail

Le séchage des ateliers :

Le séchage des ateliers : Le séchage des ateliers : Quelles technologies et quels coûts énergétiques? Jacques GUILPART- MF Conseil j. guilpart@mfconseil.fr 06 43 44 66 28 www.mfconseil.fr Adam TCHAÏKOWSKI, Dessica a.tchaikowski@dessica.fr

Plus en détail

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale Fiche commerciale Pompes à chaleur Xinoé E3 & Xinoé Pro P o m P e s à c h a l e u r à a b s o r P t i o n g a z INNOVATION 010 motralec. 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 953 HERBLAY CEDEX. Tel. : 01.39.97.5.10

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Stockage solaire et efficacité énergétique

Stockage solaire et efficacité énergétique Stockage solaire et efficacité énergétique Gilles Fraisse Laboratoire Optimisation de la Conception et Ingénierie de l Environnement CNRS-FRE 3220 Paris, le 21 octobre 2009 Journée : «Stockage de l énergie

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

Climatisation Chauffage Eau chaude sanitaire. Illustration non contractuelle

Climatisation Chauffage Eau chaude sanitaire. Illustration non contractuelle Climatisation Chauffage Eau chaude sanitaire LA CLIMATISATION SOLAIRE PAR La climatisation solaire : Qu est-ce que c est? Après l apparition des systèmes solaires combinés produisant l eau chaude sanitaire

Plus en détail

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique» MODULE REACTEUR Guide TP 1 / 30 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Premiers éléments du bilan thermique 11 Fiche 2 Conduite d une

Plus en détail

31/01/2014 1. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

31/01/2014 1. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 1 Atelier «Intégration des énergies renouvelables dans le bâtiment» Solution de Climatisation Solaire Réversible Marie NGHIEM Chef de projet et Cofondatrice Helioclim 2 Un marché en attente d une solution

Plus en détail

UTILISATION DES RÉSERVOIRS D'HYDRO-ACCUMULATION POUR LE CHAUFFAGE DE SERRE RÈGLES ET FONCTIONNEMENT DE BASE

UTILISATION DES RÉSERVOIRS D'HYDRO-ACCUMULATION POUR LE CHAUFFAGE DE SERRE RÈGLES ET FONCTIONNEMENT DE BASE UTILISATION DES RÉSERVOIRS D'HYDRO-ACCUMULATION POUR LE CHAUFFAGE DE SERRE RÈGLES ET FONCTIONNEMENT DE BASE Présenté par: Marco Girouard, ing. CIDES 1 AVIS Les informations contenues dans ce document Les

Plus en détail

Déshumidification de l air

Déshumidification de l air Déshumidification de l air Gérard Chassériaux Institut National d Horticulture - Angers INH De la science du végétal à la culture du paysage Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier

Plus en détail

La pompe à chaleur : comment ça marche?

La pompe à chaleur : comment ça marche? La pompe à chaleur : comment ça marche? Le principe d une pompe à chaleur est relativement simple : une pompe à chaleur, composée d un évaporateur, d un générateur à compresseur et d un condensateur, remplace

Plus en détail

6 SOLUTIONS DE COUPLAGE 6

6 SOLUTIONS DE COUPLAGE 6 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 280 Rue Edouard Daladier 84973 CARPENTRAS Cedex Tél : 04 90 60 05 68 - Fax : 04 90 60 66 26 Site : http://www.erm-automatismes.com/ E-Mail : Contact@erm-automatismes.com 1

Plus en détail

Le séchage des ateliers :

Le séchage des ateliers : Le séchage des ateliers : Quelles technologies et quels coûts énergétiques? Jacques GUILPART- MF Conseil j. guilpart@mfconseil.fr 06 43 44 66 28 www.mfconseil.fr Adam TCHAÏKOWSKI, Dessica a.tchaikowski@dessica.fr

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

Retour d expérience : stockage de chaleur pour le chauffage de. Montauban

Retour d expérience : stockage de chaleur pour le chauffage de. Montauban COLLOQUE ATEE Le stockage d énergies Quelles perspectives pour quels enjeux? 12 JUIN 2012 Retour d expérience : stockage de chaleur pour le chauffage de l hypermarché AUCHAN Montauban S I È G E 8, place

Plus en détail

Chauffe eau solaire. Système

Chauffe eau solaire. Système Système Chauffe eau solaire I. INTERÊT Utiliser le soleil pour chauffer l eau sanitaire est une idée qui paraît d une logique implacable. Le principe des chauffe-eau solaires est simple et la technique

Plus en détail

Plateforme Technologique ENERBAT Cogénération - Froid solaire par adsorption Construction Bois

Plateforme Technologique ENERBAT Cogénération - Froid solaire par adsorption Construction Bois Plateforme Technologique ENERBAT Cogénération - Froid solaire par adsorption Construction Bois Najeh GHILEN, Damien DESCIEUX, Riad BENELMIR LERMAB Faculté des Sciences et Technologies 54506 Vandœuvre-lès-Nancy

Plus en détail

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Sommaire 1: géothermie et ENR 2: la sonde géothermique 3: dimensionnement d une sonde simple 4: dimensionnement d un champ de sondes 5: TRT Source: EED

Plus en détail

Theta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe

Theta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe heta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe Un module pour la production de l ECS et du chauffage central Echangeur à plaques avec circulateur ECS primaire, une vanne trois voies,

Plus en détail

Pré-dimensionnement par simulations dynamiques d un réacteur de stockage thermochimique assurant l autonomie d un système solaire combiné.

Pré-dimensionnement par simulations dynamiques d un réacteur de stockage thermochimique assurant l autonomie d un système solaire combiné. Pré-dimensionnement par simulations dynamiques d un réacteur de stockage thermochimique assurant l autonomie d un système solaire combiné. Samuel HENNAUT 1*, Sébastien THOMAS 1, Philippe ANDRE 1, Emilie

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS.

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Problème : (Thème : Primitives, équations différentielles linéaires du 1 er ordre à coefficients

Plus en détail

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement.

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement. Streamline Chaudière gaz à condensation murale 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash MHG Mieux, tout simplement. Streamline Streamline : technique et rendement au meilleur prix Avec la série Streamline,

Plus en détail

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire 1 PGA 38 - PAC Gaz à Absorption La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire PAC GAZ A ABSORPTION : PGA 38 PGA 38 = Pac Gaz Absorption 38 (kw) Air /

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Stocker de la chaleur avec les Matériaux à Changement de Phase

Stocker de la chaleur avec les Matériaux à Changement de Phase Stocker de la chaleur avec les Matériaux à Changement de Phase M. Larnicol Avec le soutien financier de la Région wallonne 1 Plan Qu est ce que les Matériaux à Changement de Phase (PCM)? Principe de fonctionnement

Plus en détail

Optimisation énergétique et environnementale des systèmes de réfrigération secondaire par coulis et de stockage de froid

Optimisation énergétique et environnementale des systèmes de réfrigération secondaire par coulis et de stockage de froid Optimisation énergétique et environnementale des systèmes de réfrigération secondaire par coulis et de stockage de froid Laurence FOURNAISON Unité Génie des Procédés frigorifiques GPAN, Irstea 1 rue Pierre-

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

Climatisation solaire Applications et retours d'expériences à des bâtiments tertiaires

Climatisation solaire Applications et retours d'expériences à des bâtiments tertiaires Climatisation solaire Applications et retours d'expériences à des bâtiments tertiaires Daniel Mugnier TECSOL S.A. 20 juin 2007 Siège : Perpignan Agence Rhône Alpes (Rue Neuve, Lyon, I er ) DIREN IHK Maclas

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI)

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs de l installation solaire de production d ECS. Date 0 2 / 1 0 /2013 V ersion

Plus en détail

Fiche d application du Titre V Système RT2012 «Chauffe-eau thermodynamique Cylia EAU / Xiros EAU» Validé le 1 er décembre 2014

Fiche d application du Titre V Système RT2012 «Chauffe-eau thermodynamique Cylia EAU / Xiros EAU» Validé le 1 er décembre 2014 Fiche d application du Titre V Système RT2012 Validé le 1 er décembre 2014 Xiros EAU - 100 L - 150 L Cylia EAU - 200 L - 300 L 1. Le PRINCIPE Les chauffe-eau thermodynamiques Xiros EAU et Cylia EAU, captent

Plus en détail

SEMAINE 6 : GÉOTHERMIES

SEMAINE 6 : GÉOTHERMIES MOOC Énergies Renouvelables SEMAINE 6 : GÉOTHERMIES Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «La géothermie très basse température» de la semaine 6 du MOOC

Plus en détail

Journée technique Forbach-Farebersviller, 1 er avril 2014. Condensation des fumées sur des installations bois énergie

Journée technique Forbach-Farebersviller, 1 er avril 2014. Condensation des fumées sur des installations bois énergie Journée technique Forbach-Farebersviller, 1 er avril 2014 sur des installations bois énergie Jean-Pierre TACHET, Conseiller technique du CIBE, animateur de la commission «REX» Comité Interprofessionnel

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

dans un minimum d espace Le bien-être grâce à la technique la plus moderne

dans un minimum d espace Le bien-être grâce à la technique la plus moderne Efficacité et confort dans un minimum d espace Le bien-être grâce à la technique la plus moderne Les chaudières gaz à condensation de BRÖTJE sont très performantes et peu exigeantes. Comme par exemple

Plus en détail

les solutions systèmes e.l.m. leblanc

les solutions systèmes e.l.m. leblanc les solutions systèmes e.l.m. leblanc à l occasion d Interclima 2013, e.l.m. leblanc présente plusieurs solutions Blueactive multi-énergie pour la construction neuve et la rénovation en habitat résidentiel

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder + Autonome et connecté + Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER pour recycler la chaleur des eaux usées grises + Compact et prêt à raccorder BIOFLUIDES Un acteur historique du traitement de l eau Créée

Plus en détail

Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire.

Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire. Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire. Patrick DUPEYRAT 1,2*, Yu BAI 3,4, Gérald KWIATKOWSKI 5, Gilles FRAISSE 3 Christophe MENEZO 2,3 et

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

Energétique du bâtiment

Energétique du bâtiment Energétique du bâtiment Chaudières à combustibles Pompes à chaleur E. Gnansounou Oxydation du combustible Notion de combustion C +O 2 CO 2 12 g+32 g 44 g+ 393 kj Exemple du méthane CH 4 + 2 O 2 + 2 ( 3,76

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables.

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. 1 La société La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. => Conception et fabrication de systèmes de production d ECS pour le tertiaire

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

Séance technique du CFGI

Séance technique du CFGI Séance technique du CFGI La géothermie de minime importance du 21 mai 2015 Xavier du CHAYLA Directeur de GEOTHER 2/20 rue Salvador Allende 92 000 Nanterre Tel : 01 55 17 16 10 Document protégés par Copyright.

Plus en détail

Stockage inter-saisonnier d énergie solaire pour l habitat performance du procédé en fonction du couple d absorption

Stockage inter-saisonnier d énergie solaire pour l habitat performance du procédé en fonction du couple d absorption Stockage inter-saisonnier d énergie solaire pour l habitat performance du procédé en fonction du couple d absorption Hui LIU 1, Nolwenn LE PIERRES 1 *, Lingai LUO 1 Laboratoire LOCIE, Université de Savoie

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Direction Recherche & Innovation Centre Recherche et Innovation Gaz & Énergies Nouvelles Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Quels équipements techniques

Plus en détail

FICHE OX «CLIMATISATION A ABSORPTION»

FICHE OX «CLIMATISATION A ABSORPTION» 1 FICHE OX «CLIMATISATION A ABSORPTION» 1. Contexte Enjeux La climatisation (on pense avant tout «froid»), principalement dans le tertiaire mais aussi de plus en plus dans le résidentiel, apporte plus

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif

La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif Charles-Emile HUBERT GDF SUEZ - Direction de la Recherche et de l'innovation - CRIGEN Février 2011 Cogénération, mini-cogénération,

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Helioclim Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Les ateliers innovations, dans le cadre des rencontres thématiques Industrie et Recherche Jeudi 7 juin 2012, Matériaux et Energie Solaire Thermique

Plus en détail

La production de froid par sorption. (absorption liquide)

La production de froid par sorption. (absorption liquide) La production de froid par sorption (absorption liquide) Licence Professionnelle Génie Civil et Construction option Génie Climatique ; Qualité Environnementale Institut Universitaire de Technologie IUT

Plus en détail

Pas besoin de chauffer beaucoup pour avoir chaud! La chaleur est notre élément. Pompe à chaleur géothermale Eau glycolée / Eau. Loganova WPS.

Pas besoin de chauffer beaucoup pour avoir chaud! La chaleur est notre élément. Pompe à chaleur géothermale Eau glycolée / Eau. Loganova WPS. [Air] [Eau] Pompe à chaleur géothermale Eau glycolée / Eau [ Terre ] [ Buderus ] Pas besoin de chauffer beaucoup pour avoir chaud! Loganova WPS La chaleur est notre élément La géothermie : le confort thermique

Plus en détail

Systèmes Solaires Thermiques

Systèmes Solaires Thermiques Systèmes Solaires Thermiques Sommaire Systèmes Solaires Thermiques TARIF Capteur Heliostar 252 S4 > > Capteur & accessoires... 124 Capteur Piscine HELIOPOOL > > Capteur & fixations...127 Régulation solaire

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

électrique Gialix offre la solution de chauffage central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation

électrique Gialix offre la solution de chauffage central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation électrique Gialix offre la solution de central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation Retour Aquastat de sécurité circuit radiateur MODULANTE ET SILENCIEUSE Gialix est la seule chaudière électrique

Plus en détail

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne.

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Formation à la promotion des énergies renouvelables à CEFIDEC Vatra Dornei Dănuţ

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix - JUIN 2013

L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix - JUIN 2013 L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix de 0,7 à 196 kw Chaudières électriques murales Une chaudière exceptionnelle aux performances exceptionnelles! Remplace facilement tout type de chaudière Silencieuse

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

Perfinox. Perfinox 4024 BVI R - 4028 BVI R - 4034 BVI R. Perfinox 4024 VI R - 4034 VI R CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION

Perfinox. Perfinox 4024 BVI R - 4028 BVI R - 4034 BVI R. Perfinox 4024 VI R - 4034 VI R CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION Perfinox CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION MODULANTE Perfinox 4024 BVI R - 4028 BVI R - 4034 BVI R Chauffage et production d eau chaude sanitaire accumulée (ballon ACI 105 ou 131

Plus en détail

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g»

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Lucien BLANC 1 1 Institut Universitaire des Systèmes Thermiques Industriels, CNRS/université de Provence Technopôle de Château-Gombert, Marseille Résumé

Plus en détail

Notions sur les différentes Chaudières au sol

Notions sur les différentes Chaudières au sol TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Chaudières au sol Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différentes Chaudières au sol On donne : Un dossier ressource définissant

Plus en détail

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS Caractéristiques techniques Applications Tableau comparatif des puissances Installation Comparaison Chauffe eau Instantané et Ballon DJS France ZI Les

Plus en détail

Conférence Innovation Solaire Travaux de recherche de l'université de La Réunion dans le domaine du Solaire : Quelles opportunités de collaboration

Conférence Innovation Solaire Travaux de recherche de l'université de La Réunion dans le domaine du Solaire : Quelles opportunités de collaboration Conférence Innovation Solaire Travaux de recherche de l'université de La Réunion dans le domaine du Solaire : Quelles opportunités de collaboration avec les autres acteurs régionaux de l'innovation énergétique

Plus en détail

HAUTE TEMPéRATURE 80 c

HAUTE TEMPéRATURE 80 c Fioul Pompe à chaleur Hybride Avec appoint FIOUL intégré HAUTE TEMPéRATURE 80 c Solution rénovation en remplacement de chaudière Faites connaissance avec... Fioul Qu est ce qu un produit «Hybrid Atlantic»?

Plus en détail

ALFéA HYBRID DUO GAZ. HAUTE TEMPéRATURE 80 c

ALFéA HYBRID DUO GAZ. HAUTE TEMPéRATURE 80 c ALFéA HYBRID DUO GAZ Pompe à chaleur Hybride Avec appoint gaz condensation intégré HAUTE TEMPéRATURE 80 c Solution rénovation en remplacement de chaudière Faites connaissance avec... Alféa Hybrid Duo Gaz

Plus en détail

Œrtli PU-CU 150 (F) Condens de 16 à 34 kw. Chaudières fi oul au sol à condensation

Œrtli PU-CU 150 (F) Condens de 16 à 34 kw. Chaudières fi oul au sol à condensation Œrtli PU-CU 150 (F) Condens de 16 à 34 kw Chaudières fi oul au sol à condensation Chaudières fi oul au sol à condensation Œrtli chaudières fiou L utilisation de la condensation en rénovation et dans le

Plus en détail

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase Energie Solaire SA Version 16.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-solaire.com 1/29 Energie Solaire SA: Fondée

Plus en détail

Modélisation simplifiée et éléments de validation expérimentale d une installation de rafraîchissement solaire par absorption en climat tropical

Modélisation simplifiée et éléments de validation expérimentale d une installation de rafraîchissement solaire par absorption en climat tropical Modélisation simplifiée et éléments de validation expérimentale d une installation de rafraîchissement solaire par absorption en climat tropical Olivier Marc 1, Franck Lucas 1, Frantz Sinama 1, Alain Bastide

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Economie d énergie et respect de l environnement de série. Chaudières bois. Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG

Economie d énergie et respect de l environnement de série. Chaudières bois. Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG Economie d énergie et respect de l environnement de série Chaudières bois Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG Chaudière bois à combustion inversée BVG-Lambda Chaudière à combustion inversée

Plus en détail

Innovation. La communauté solaire Drake Landing

Innovation. La communauté solaire Drake Landing www.dlsc.ca Innovation. La communauté solaire Drake Landing La communauté solaire Drake Landing (CSDL) est un quartier de 52 maisons, organisé selon un plan directeur, situé dans la ville d Okotoks, en

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE

DESIGN INDUSTRIE PERSONNALISATION BOIS ÉNERGIE. BOIS ÉNERGIE Hall B / Allée Q Stand 20 DOSSIER DE PRESSE INDUSTRIE PERSONNALISATION DOSSIER DE PRESSE DU 13 au 16 MARS 2014 DOSSIER DE PRESSE SALON 2014 INDUSTRIE PERSONNALISATION INNOVATIONS CHEMINÉ E S POUJOULAT Cheminées Poujoulat présente au Concours de

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC)

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs d une installation solaire collective de production d ECS. Date 1 3/ 12/2012

Plus en détail

Catalogue-Tarif éco-énergétique 2013

Catalogue-Tarif éco-énergétique 2013 Tarif indicatif HT, Applicable à partir du 01.01.13 Catalogue-Tarif éco-énergétique 2013 Les Systèmes Eco-énergétiques et Sanitaire Roth Distribution > > Systèmes de Planchers Chauffants Rafraîchissants

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 4 janvier 2012 relatif à l agrément de la demande de titre V relative

Plus en détail

La performance au service de l eau et du chauffage

La performance au service de l eau et du chauffage La performance au service de l eau et du chauffage Vous cherchez une solution performante de chauffage et de production d eau chaude sanitaire? L ensemble des questions et la diversité des réponses qui

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail