SRE. Construit l'avenir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SRE. Construit l'avenir"

Transcription

1 SRE Consrui l'avenir

2 Le mo du Présiden, Créé en 1944, le Groupe FLORIOT es le 1 er Groupe régional indépendan parimonial de Bâimen, Travaux Publics e Maisons Individuelles en région Rhône-Alpes. La force de nore enreprise es d allier l organisaion d un groupe à la capacié d adapaion d une PME. Le savoir-faire, le dynamisme e les valeurs du Groupe Florio Valeurs Organisaion Hommes Savoir-Faire Croissance Hisoire Technicié Anicipaion assuren sa pérennié e assoien son posiionnemen au sein de son seceur d acivié. Nore organisaion nous perme d êre présen dans les différenes régions du Sud-Es (Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Franche-Comé, PACA). Au ravers de ses 350 collaboraeurs, le Groupe Florio a choisi de posiionner l Homme au cœur de son proje d enreprise : «Nore ambiion es de développer un groupe régional indépendan associan croissance e maîrise du résula, ou en favorisan l épanouissemen de ses Hommes». Développemen Sécurié Compéiivié Proje Adapaion Maîrise Thierry GLORIES

3 SRE Consrui l'avenir Le Groupe FLORIOT Aceur majeur du BTP, SRE Groupe Florio es un groupe parimonial indépendan. For de son hisoire, le Groupe Florio a su grandir e faire évoluer son organisaion e ses praiques, en conservan ses valeurs humaines e son professionnalisme. Créée en 1944 par Michel Florio, l enreprise a éé reprise en 1987 par 7 cadres don Michel Garde, majoriaire. Ving ans plus ard, en 2007, un nouveau chef d enreprise parimonial, Thierry Glories, reprend ce Groupe. Il s appuie sur ses direceurs de filiales e 350 collaboraeurs pour conduire les missions confiées par nos cliens privés e publics. Le Groupe Florio es srucuré auour de diverses aciviés complémenaires : > La concepion e la consrucion de bâimens e ouvrages d ar > La réalisaion e la rénovaion de maisons individuelles e groupées > La consrucion de logemens pour invesisseurs privés e publics > La fabricaion de produis en béon préfabriqués > La promoion immobilière e la ransacion immobilière Nore organisaion inerne e nos valeurs communes permeen de ravailler en synergie en s appuyan sur l experise de chacun. SRC Consrui l'avenir Concepion e réalisaion de bâimens e ouvrages de oues naures (en enreprise générale ou gros œuvre). Consrucion de maisons individuelles e groupées, ainsi que la rénovaion e l exension de logemens, au ravers de sa marque de qualié «Maisons Florio». Florio Habia Groupé es spécialisé dans la consrucion de logemens collecifs ou maisons individuelles groupées en Rhône-Alpes. Promoion e valorisaion de projes de logemens, d équipemens publics ou de srucures indusrielles e commerciales. Fabricaion de produis en béon préfabriqués. Aménagemen foncier e ransacion immobilière.

4 L organisaion du Groupe FLORIOT L organisaion du Groupe Florio es srucurée auour d une holding (SRE Groupe Florio) qui conrôle à 100 % quare filiales : SRC Florio, Compagnie Immobilière Florio (CIF), Florio Immobilier Promoion (FIP) e Florio Habia Groupé (FHG). L enié SOGEC Immobilier es une filiale de Compagnie Immobilière Florio. Sociéé Régionale d Enreprise Groupe FLORIOT Acivié : Holding du Groupe Florio SAS au capial de Présiden : Thierry GLORIES Sociéé Régionale de Consrucion Florio Compagnie Immobilière Florio Florio Immobilier Promoion Florio Habia Groupé Acivié : Bâimen, Ouvrages d ar, Génie Civil, Préfabricaion SAS au capial de Direceur Général : Pierre AMBLARD Acivié : Consrucion de maisons individuelles, semi collecifs e rénovaion de logemen SAS au capial de Direceur : Jean-Michel LOYON Acivié : Promoion immobilière SAS au capial de Direceur : Bernard PERRET Acivié : Consrucion de logemens SAS au capial de Direceur : Filipe DIAS Sogec Immobilier Acivié : Aménagemen foncier e ransacion immobilière SARL au capial de Géran : Chrisophe BLONDEL SRE Consrui l'avenir Sociéé Régionale d Enreprise Groupe FLORIOT Cap 9 - Boulevard Charles de Gaulle Bourg-en-Bresse Tél. : O Fax : Lyon 213, rue de Gerland - Bâimen A Lyon Tél. : Fax : concepion bleupimen

5 SRE Groupe Florio - 9, Boulevard Charles de Gaulle - BP Bourg-en-Bresse CEDEX Tél. : epion bleupimen

Construction de logements collectifs. et maisons individuelles groupées

Construction de logements collectifs. et maisons individuelles groupées Construction de logements collectifs et maisons individuelles groupées Floriot Habitat Groupé, spécialiste de la construction de logements F loriot Habitat Groupé est spécialisé dans la construction de

Plus en détail

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes Groupe Inernaional Fiduciaire pour l Experise compable e le Commissaria aux compes L imporan es de ne jamais arrêer de se poser des quesions Alber EINSTEIN QUI SOMMES-NOUS? DES HOMMES > Une ÉQUIPE solidaire

Plus en détail

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015 zzz UNE APPROCHE CONCEPTUELLE DE L APPROPRIATION DES SYSTEMES D INFORMATION MOBILES (SIM) PAR LES UTILISATEURS OUEST AFRICAINS AU TRAVERS D UNE METHODE DELPHI Marc BIDAN & Béchir ABBA GONI Thème n 5 PLAN

Plus en détail

Mardi 7 juillet 2009

Mardi 7 juillet 2009 Mardi 7 juille 2009 Ecole naionale supérieure d archiecure e de paysage de Bordeaux Hd A E R C ôle P u d s onre c n e R bles : a r Les u d n eme énag m a e n cio ivié! i é Consru p m s la co r e v e u

Plus en détail

DU SOUTIEN A UNE FOAD A UNE INSTITUTIONNALISATION zzz

DU SOUTIEN A UNE FOAD A UNE INSTITUTIONNALISATION zzz DU SOUTIEN A UNE FOAD A UNE INSTITUTIONNALISATION DE LA zzz FOAD Francis SEMPORE 2iE francis.sempore@2ie-edu.org Thème n 3 Posiionnemen de 2iE (2011) Porail FOAD AUF (2007-2011) AUF : 774 Eablissemens

Plus en détail

ACTUALITÉ Maroc Telecom

ACTUALITÉ Maroc Telecom ACTIONNAIRES & INVESTISSEURS JUIN 2015 Raba, Le 1 er juille 2015 ACTUALITÉ Maroc Telecom Mobile Pospayé Enrichissemen des Forfais Mobiles Pariculiers e Maîrisés à parir du 1 er juin 2015 Maroc Telecom

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. * Personne n est imprévisible. Nobody s Unpredictable

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. * Personne n est imprévisible. Nobody s Unpredictable 12 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE * Personne n es imprévisible Nobody s Unpredicable NOBODY S UNPREDICTABLE* «Nobody s Unpredicable» es la signaure publiciaire d Ipsos. Parce que les cliens de nos cliens son de

Plus en détail

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination Formaion Manager ses équipes : Comprendre e exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier ses compéences managériales de cadre de la foncion publique Déerminer les

Plus en détail

Nous rendons vos projets plus fluides

Nous rendons vos projets plus fluides Nous rendons vos projes plus fluides Nore hisoire Créée en 1986, sous forme arisanale, avec pour acivié iniiale la plomberie e le chauffage, la sociéé SAPEC s es progressivemen consruie e développée sur

Plus en détail

11 ème réunion du Comité des Zones Humides Méditerranéennes 5 juillet 2012, Bucarest, Roumanie

11 ème réunion du Comité des Zones Humides Méditerranéennes 5 juillet 2012, Bucarest, Roumanie 11 ème réunion du Comié des Zones Humides Médierranéennes 5 juille 2012, Bucares, Roumanie Doc MWC11.04 Plan de Travail Sraégique MedWe 2012-2015 L'Info MWC11.02 a analysé le niveau de réalisaion du plan

Plus en détail

Groupe Saint Joseph La Salle Centre de Formation

Groupe Saint Joseph La Salle Centre de Formation Groupe Sain Joseph La Salle Cenre de Formaion NOUVEAUTÉ renrée 2016 LICENCE COMMERCE, VENTE & MARKETING Formaion en alernance + d infos sur nore sie : www.sjodijon.com Groupe Scolaire Sain Joseph La Salle

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Assemblée Générale Ordinaïre Humanis Prévoyance. 30 juin 2015. Furs. Lieu de réunïon: Espaces Cap 15 1/13 Quai de Grenelle 75015 PARIS

Assemblée Générale Ordinaïre Humanis Prévoyance. 30 juin 2015. Furs. Lieu de réunïon: Espaces Cap 15 1/13 Quai de Grenelle 75015 PARIS 30 juin 205 Lieu de réunïon: Espaces Cap 5 /3 Quai de Grenelle 7505 PARS Réunions préparaoires: - Collège Adhérens: 30juin - h00 - Collège Paricipans: 30juin - 0h30 Assemblée Générale Ordinaire: 4h30 Déjeuner:

Plus en détail

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme Programmaion, organisaion e opimisaion de son processus Acha (Ref : M64) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender la foncion achas e son environnemen Opimiser son processus achas Développer un acha

Plus en détail

Catalogue Eco-conception 2013

Catalogue Eco-conception 2013 Caalogue Eco-concepion 2013 Parenaires : Souiens financiers e echniques : Concep : 2013 Le comié organisaionnel du concours éco-concepion Plaeforme [avnir] Aubin ROY, Alice SALAMON e Jodie BRICOUT CCI

Plus en détail

Indice relatif à l'économie et à la société numériques 1-2015 2

Indice relatif à l'économie et à la société numériques 1-2015 2 Indice relaif à l'économ e à la sociéé numériques 1-2015 2 Fiche pays La obn une globale 3 de 0,48 e se e à la 14 e place sur les 28 Éas membres de l'. Concernan l année écoulée, la améliore sa générale

Plus en détail

q Bâtiment Quelques définitions Les acteurs de l immobilier logistique

q Bâtiment Quelques définitions Les acteurs de l immobilier logistique q Bâimen q Les bâimens logisiques Economie & Consrucion propose une analyse des bâimens logisiques ; un seceur rès dynamique e un laboraoire pour les nouveaux enjeux de la consrucion. Plusieurs inervenans

Plus en détail

décembre 2008 L éconconception: quels retours économiques pour l entreprise? un domaine en émergence au Québec Une réalisation de état de l art

décembre 2008 L éconconception: quels retours économiques pour l entreprise? un domaine en émergence au Québec Une réalisation de état de l art décembre 2008 L écoconcepion : L éconconcepion: quels reours économiques pour l enreprise? un domaine en émergence au Québec Une réalisaion de éa de l ar La présene publicaion es réalisée par : Insiu de

Plus en détail

L immobilier dans une Région se construit par la connaissance de ses marchés et par la reconnaissance de la fiabilité de ses acteurs.

L immobilier dans une Région se construit par la connaissance de ses marchés et par la reconnaissance de la fiabilité de ses acteurs. L immobilier dans une Région se construit par la connaissance de ses marchés et par la reconnaissance de la fiabilité de ses acteurs. Nous concevons l immobilier dans le sens de la durée, car la réussite

Plus en détail

Paris Développement Rapport d activité

Paris Développement Rapport d activité Paris Développemen Rappor d acivié 2011 Adhérens 2011 ACL FORMATION AGENCE RÉGIONALE DE DÉVELOPPEMENT ÎLE-DE-FRANCE (ARD) BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS Sommaire > ATTRACTIVITÉ INTERNATIONALE........

Plus en détail

Surveillance et maintenance Prévisionnelle

Surveillance et maintenance Prévisionnelle Page Surveillance e mainenance Prévisionnelle Sommaire Page 2 La Prévisionnelle o Terminologie e Normes o Elémens de conexe ( enjeux, mise en œuvre.) Exemples d applicaions réalisées par le Ceim o L approche

Plus en détail

Dossier de presse Groupe Floriot Floriot construit l avenir!

Dossier de presse Groupe Floriot Floriot construit l avenir! Dossier de presse Groupe Floriot Floriot construit l avenir! Bénédicte Basset / Marianne Faucher : Agence Nevada 0478 27 12 69 sommaire Groupe Floriot : toujours plus innovant toujours plus performant!

Plus en détail

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS CEDRIC TAPSOBA Diplômé IDS Inern/ CARE Regional Program Coordinaor and Gender Specialiy Service from USAID zzz WA-WASH Program Tel: 70 77 73 03/

Plus en détail

Méthode d'analyse économique et financière ***

Méthode d'analyse économique et financière *** Méhode d'analyse économique e financière *** Noion d acualisaion e indicaeurs économiques uilisables pour l analyse de projes. Dr. François PINTA CIRAD-Forê UR Bois - Kourou CHRONOLOGIE D INTERVENTION

Plus en détail

THESE. Présentée. pour obtenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE

THESE. Présentée. pour obtenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE N d ordre : 2468 THESE Présenée pour obenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE ÉCOLE DOCTORALE : EDSYS Spécialié : Sysèmes indusriels Par : François GALASSO Tire de la

Plus en détail

Relevé de compte COMPTE DE PARTICULIER - en euros

Relevé de compte COMPTE DE PARTICULIER - en euros Relevé de compe COMPTE DE PARTICULIER - en euros Vos conacs Vore Banque à Disance, 24 h/24 Code clien Barbara MARTINON : 12345678 Inerne : pariculiers.socieegenerale.fr Inerne mobile : socieegenerale.mobi

Plus en détail

Réunion publique de lancement de chantier

Réunion publique de lancement de chantier (1) Réunion publique de lancemen de chanier - (2) Espaces publics : le choix de l aménageur (4) présenaion du chanier : calendrier e grandes éapes - (5) Les ÉCHOS DU CHANTIER - LES échos du brui (6) LE

Plus en détail

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin.

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin. Formaion ESSEC Gesion de parimoine Séminaire i «Savoir vendre les nouvelles classes d acifs financiers» Produis à capial garani : méhode du coussin (CCPI) Origine de la méhode Descripion de la méhode Plan

Plus en détail

Plan de commandite e1976-2016 1

Plan de commandite e1976-2016 1 Plan de commandie e1976-2016 1 Lere de bienvenue Madame, Monsieur, Fondée il y a 40 ans, l Associaion de la presse francophone (APF) organise chaque année son Congrès annuel qui perme de jumeler des idées,

Plus en détail

Prévention et gestion des déchets issus de chantiers du bâtiment et des travaux publics

Prévention et gestion des déchets issus de chantiers du bâtiment et des travaux publics DGPR CETE de Lyon Prévenion e gesion des déches issus de chaniers du bâimen e des ravaux publics Guide méhodologique à l aenion des Conseils Généraux e de la région Île-de-France Minisère de l'écologie,

Plus en détail

Sourcing moules : choisir la stratégie LCC (low cost country) ou celle de la haute technologie?

Sourcing moules : choisir la stratégie LCC (low cost country) ou celle de la haute technologie? P. 2 Les biopolymères se ransformen! Parenaria PEP / Environne Tech Sourcing moules : choisir la sraégie LCC (low cos counry) ou celle de la haue echnologie? Agenda P. 3 DREAM : Vers une uilisaion raionnelle

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

La situation financière des sociétés non financières en France 1995-2006 Baisse du taux d épargne et recours accru à l endettement

La situation financière des sociétés non financières en France 1995-2006 Baisse du taux d épargne et recours accru à l endettement La siuaion financière des sociéés non financières en France 199- Baisse du aux d épargne e recours accru à l endeemen Jean-Luc CAYSSIALS Direcion des Enreprises Observaoire des Enreprises Olivier VIGNA

Plus en détail

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1)

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1) Parenaria Sociéé Générale Execuive relocaions Vous vous insallez en france? Sociéé Générale vous accompagne (1) offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au

Plus en détail

Rapport de développement durable Bilan de Campagne 2009-2010. Une entreprise du groupe

Rapport de développement durable Bilan de Campagne 2009-2010. Une entreprise du groupe Rappor de développemen durable Bilan de Campagne 2009-2010 Une enreprise du groupe cru bourgeois HAUT-MÉDOC QUI SOMMES NOUS? ÉDITO «Osez la raison» : au-delà du pari, un vériable défi lancé à Larose Trinaudon

Plus en détail

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS)

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS) Réseau de coachs Vous êes formés dans les méiers du spor e/ou de la préparaion physique (Breve d éa, Licence, Maser STAPS) Vous connaissez la course à pied Vous souhaiez créer e/ou animer des acions de

Plus en détail

décembre 2008 L écoconception : quels retours économiques pour l entreprise? Une collaboration France Québec étude

décembre 2008 L écoconception : quels retours économiques pour l entreprise? Une collaboration France Québec étude décembre 2008 L écoconcepion : quels reours économiques pour l enreprise? Une collaboraion France Québec éude La présene publicaion es réalisée conjoinemen par : Pôle d écoconcepion e managemen de cycle

Plus en détail

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes LES FEMMES DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Sommaire Les femmes dans l économie régionale L effectif féminin du Bâtiment et des en RhôneAlpes L effectif féminin du Bâtiment et des par

Plus en détail

Lunettes. Participez à l action. une initiative solidaire de. Communiqué de presse

Lunettes. Participez à l action. une initiative solidaire de. Communiqué de presse Communiqué de presse Paricipez à l acion Lunees une iniiaive solidaire de la Fondaion d Enreprise KRYS GROUP A parir du 15 juille 2013, parou en France, les enseignes Krys, Vision Plus e Lynx Opique de

Plus en détail

Des données de la recherche et développement aux agrégats de la comptabilité nationale suisse

Des données de la recherche et développement aux agrégats de la comptabilité nationale suisse Déparemen fédéral de l'inérieur DFI Office fédéral de la saisique OFS Rappor de méodes 4 Economie naionale Neucâel, Juin 203 Des données de la recerce e développemen aux agrégas de la compabilié naionale

Plus en détail

Construction de logements collectifs. et maisons individuelles groupées

Construction de logements collectifs. et maisons individuelles groupées Construction de logements collectifs et maisons individuelles groupées Floriot Habitat Groupé, spécialiste de la construction de logements F loriot Habitat Groupé est spécialisé dans la construction de

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION. Auto-formation à distance, tutorée par téléphone :

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION. Auto-formation à distance, tutorée par téléphone : Anglais : 20 heures d auo-formaion à disance (Ref : MG37) Tuora par éléphone Anglais pour projes scienifiques e echniques, spécifique à vore seceur d acivié SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Ere à

Plus en détail

4. "SEPO" - UNE MÉTHODE POUR L'AUTO- ÉVALUATION ET POUR LES PROJETS-PILOTE

4. SEPO - UNE MÉTHODE POUR L'AUTO- ÉVALUATION ET POUR LES PROJETS-PILOTE D/ Baobab: Cours de gesion des projes page 46 4. "" - UN MÉTHD UR L'AUT- ÉVALUATIN T UR L RJT-ILT 4.1 Inroducion (angl.:w) es un ouil pour l'auoévaluaion e pour les projes-piloe. Il a éé élaboré lors de

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion Pahologies du gros oeuvre e de l'enveloppe du bâimen (Ref : 3044) Prévenir dès la consrucion, déecer les pahologies e apporer des soluions SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Idenifier l ensemble

Plus en détail

Comparaison des composantes de la croissance de la productivité : Belgique, Allemagne, France et Pays-Bas 1996-2007

Comparaison des composantes de la croissance de la productivité : Belgique, Allemagne, France et Pays-Bas 1996-2007 Bureau fédéral du Plan Avenue des Ars 47-49, 1000 Bruxelles hp://www.plan.be WORKING PAPER 18-10 Comparaison des composanes de la croissance de la producivié : Belgique, Allemagne, France e Pays-Bas 1996-2007

Plus en détail

Novacap - mai 2011. United Nations

Novacap - mai 2011. United Nations Développemen Durable Novacap - mai 2011 Unied Naions 0 Développemen durable Novacap - rappels Nore vision - Les hommes e les femmes de nore enreprise croien e ravaillen pour une chimie durable, la chimie

Plus en détail

La longue route des Dashew

La longue route des Dashew Un homme, un baeau Seve Dashew e Wind Horse La longue roue des Dashew Depuis 30 ans, Linda e Seve Dashew exploren la planèe sur des yachs qu ils on conçus. Sur Wind Horse, leur mooryach de 80 pieds, ces

Plus en détail

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres Une union pour les employeurs de l' conomie sociale - grande Conférence sociale - les posiionnemens e proposiions de l usgeres Juille 212 1 «développer l emploi e en priorié l emploi des jeunes» le posiionnemen

Plus en détail

Évaluer la productivité globale des facteurs : l apport d une mesure de la qualité du capital et du travail

Évaluer la productivité globale des facteurs : l apport d une mesure de la qualité du capital et du travail Dossier Évaluer la producivié globale des faceurs : l appor d une mesure de la qualié du capial e du ravail Pierre-Yves Cabannes, Alexis Monau, Pierre-Alain Pionnier* L esimaion e la prévision de la croissance

Plus en détail

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE AVRIL 2015 BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE - AVRIL 2015 SOMMAIRE 04 INTRODUCTION Une conceraion au plus près du errain 06 LE PROJET EN BREF

Plus en détail

Guide pratique du recrutement. Prevenir les discriminations et favoriser l egalite de traitement

Guide pratique du recrutement. Prevenir les discriminations et favoriser l egalite de traitement Guide praique du recruemen Prevenir les discriminaions e favoriser l egalie de raiemen Réalisé en parenaria avec SOMMAIRE Inroducion p. 4 I. Rappel du cadre juridique p. 5 1.1 Définiions... p. 5 1.2 Règles

Plus en détail

Sommaire. 1. Le Cadre Industriel...6. 1.1. Présentation de la DGA...7 1.1.1. Missions... 7 1.1.2. Organisation... 7 1.1.3. Quelques chiffres...

Sommaire. 1. Le Cadre Industriel...6. 1.1. Présentation de la DGA...7 1.1.1. Missions... 7 1.1.2. Organisation... 7 1.1.3. Quelques chiffres... Sommaire 1. Le Cadre Indusriel...6 1.1. Présenaion de la DGA...7 1.1.1. Missions... 7 1.1.2. Organisaion... 7 1.1.3. Quelques chiffres... 8 1.2. Présenaion de la DCN...9 1.2.1. Missions... 9 1.2.2. Amiions...

Plus en détail

Édition 2014-2015 ADHERENT VOUS AUSSI, REJOIGNEZ CEUX QUI ONT LA PASSION DE CONSTRUIRE! FEDERATION DU BTP PUY-DE-DOME FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT

Édition 2014-2015 ADHERENT VOUS AUSSI, REJOIGNEZ CEUX QUI ONT LA PASSION DE CONSTRUIRE! FEDERATION DU BTP PUY-DE-DOME FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT Édition 2014-2015 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT ADHERENT FEDERATION DU BTP PUY-DE-DOME VOUS AUSSI, REJOIGNEZ CEUX QUI ONT LA PASSION DE CONSTRUIRE! NOTRE FAMILLE : LE BTP DOLLMEDIA BTP créée en 2010

Plus en détail

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU SOMMAIRE ARTICLE 1 - Définiion du aux de renabilié ARTICLE 2 - Seuil minimum de renabilié ARTICLE 3 - Evaluaion de la recee acualisée

Plus en détail

CONVENTION DE- PARTENARIAT ENTRE L'ORDRE DES EXPERTS - COMPTABLES ET SAGE MAROC

CONVENTION DE- PARTENARIAT ENTRE L'ORDRE DES EXPERTS - COMPTABLES ET SAGE MAROC CONVENTON DE- PARTENARAT ENTRE L'ORDRE DES EXPERTS - COMPTABLES ET SAGE MAROC Juin 2009 i1 \ çl Qrdre des Expefs Compables Sage Sofrware Maroc J CONVENTON DE PARTENARAT r*tre LES soussrgnes : ' f T SAGE

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

Formation connaître l acheteur public : mode d'emploi pour devenir un partenaire durable (Ref : EN1) Découvrez le programme

Formation connaître l acheteur public : mode d'emploi pour devenir un partenaire durable (Ref : EN1) Découvrez le programme Formaion connaîre l acheeur public : mode d'emploi pour devenir un parenaire durable (Ref : EN1) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier les acheeurs publics, les inerlocueurs clés e leurs besoins

Plus en détail

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole KPMG accompagne

Plus en détail

UN PREMIER PAS VERS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

UN PREMIER PAS VERS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE BILAN ÉLECTRIQUE de la région paca UN PREMIER PAS VERS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 28 MARS 2013 CONTACTS PRESSE Solange AUDIBERT 04 91 30 98 64 06 98 60 27 46 solange.audiber@re-france.com POUR EN SAVOIR

Plus en détail

d Art et de Culture Les Diplômes Pourquoi suivre une formation artistique en France?

d Art et de Culture Les Diplômes Pourquoi suivre une formation artistique en France? Les Diplômes d Ar e de Culure La France, référence inernaionale dans les domaines de l ar e de la culure, a oujours su mainenir e nourrir l excellence créarice dans ous les ars : archiecure, mode, design,

Plus en détail

La concession de la LGV SEA entre Tours et Bordeaux

La concession de la LGV SEA entre Tours et Bordeaux La concession de la LGV SEA enre Tours e Bordeaux Conférence AFFI UIC / Paris / 6 mars 2012 G. GUIAVARC H Chef du service Monage & Gesion des Grands Projes Direcion des Grands Projes Définiion du PPP Pour

Plus en détail

De la découverte de l électron à la spectrométrie de masse _L histoire de la spectrométrie de masse débute avec Sir J. J. Thomson dans le laboratoire

De la découverte de l électron à la spectrométrie de masse _L histoire de la spectrométrie de masse débute avec Sir J. J. Thomson dans le laboratoire De la découvere de l élecron à la specromérie de masse _L hisoire de la specromérie de masse débue avec Sir J. J. Thomson dans le laboraoire Cavendish de l Universié de Cambridge (UK). C es là qu il découvre

Plus en détail

LE PLAN D EXPOSITION AU BRUIT D UN AÉRODROME

LE PLAN D EXPOSITION AU BRUIT D UN AÉRODROME Environnemen e aéropors LE PLAN D EXPOSITION AU BRUIT D UN AÉRODROME NOTE D'INFORMATION N 2 Le brui es, pour les riverains d aérodromes, la nuisance la plus imporane e la plus immédiaemen percepible. Réduire

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION PARTENAIRE DE LA RÉUSSITE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS Tél : (687) 25.25.26 Fax : (687) 25.37.90 12 rue Tourville Quartier Latin BP 8104 98807 Nouméa Cedex www.tropic.nc 01LES

Plus en détail

A cette fin, U faut faire appel à plusieurs intervenants. Tu en parles dans ton document mais, à mon

A cette fin, U faut faire appel à plusieurs intervenants. Tu en parles dans ton document mais, à mon NOTE DE SERVICE À: Marc-Yvan COé De: Pierre Lacroix Dae: Le 2 décembre 1994 Obje: Srucure de des af'faires Marc:-Yvan, J'ai pris colliuùssancedu documen que u m'as remis lundi soir dernier (28 novembre).

Plus en détail

Une technologie révolutionnaire non statistique pour supprimer les variabilités

Une technologie révolutionnaire non statistique pour supprimer les variabilités mesure e conrôle < TECHNIQUE Une echnologie révoluionnaire non saisique pour supprimer les variabiliés A NON STATISTICAL GROUND BRAKING METHODOLOGY TO AVOID VARIABILITY Business effiscience idenifie e

Plus en détail

Description technique

Description technique Descripion echnique > Bureaux > Srucure béon e ensemble des façades en bois naurel raié. > Les façades Es, Oues e Sud seron habillées d une résille inox coulissane faisan office de sores. > Profondeur

Plus en détail

Un défi pour l avenir des métiers d avenir

Un défi pour l avenir des métiers d avenir LA FORMATION DE LA FILIÈRE ALIMENTAIRE La filière Alimentaire Un défi pour l avenir des métiers d avenir UN RÉSEAU AU SERVICE DE LA FILIèRE ALIMENTAIRE www.ifria-apprentissage.fr l offre de formation initiale

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion fondamenaux des marchés publics de ravaux (Ref : C12) Maîriser la réglemenaion, les grandes éapes e les responsabiliés de chaque inervenan du marché SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender

Plus en détail

TOP200-partie2 10/05/07 11:48 Page 20

TOP200-partie2 10/05/07 11:48 Page 20 TOP200-parie2 10/05/07 11:48 Page 20 TOP200-parie2 10/05/07 11:48 Page 21 parie 2 Paysage économique de la province de Luxembourg TOP200-parie2 10/05/07 11:48 Page 22 Paysage économique de la province

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mathématiques Financières Emprunts indivis. Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences

S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mathématiques Financières Emprunts indivis. Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mahémaiques Financières Empruns indivis Universié de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences Licence menion Informaique parcours MIAGE - Semesre 5 Mahémaiques Financières

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION Formaion : Marchés de maîrise d'oeuvre : le cahier des clauses adminisraives (Ref : 3277) Maîrisez l'environnemen de ce nouveau cahier des clauses adminisraives appliqué

Plus en détail

Froid industriel : production et application (Ref : 3494) Procédés thermodynamiques, systèmes et applications OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Froid industriel : production et application (Ref : 3494) Procédés thermodynamiques, systèmes et applications OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Froid indusriel : producion e applicaion (Ref : 3494) Procédés hermodynamiques, sysèmes e applicaions SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender les différens procédés hermodynamiques de producion

Plus en détail

habitation basse énergie ISOLATION NATURELLE VENTILATION CONTROLEE

habitation basse énergie ISOLATION NATURELLE VENTILATION CONTROLEE confor proje d habiaion maion paive habiaion privée Profeionalime immeuble collecif conrucion neuve maion à rénover Performance habiaion bae énergie Qualié ISOLATION NATURELLE e VENTILATION CONTROLEE Nou

Plus en détail

Maîtriser tous les paramètres

Maîtriser tous les paramètres Maîtriser tous les paramètres Il existe de nombreuses similitudes entre Transport, Logistique et Sport de haut niveau. Maîtriser la performance, gérer le temps, optimiser ses ressources, rester au meilleur

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion : Les marchés publics d'assurances (Ref : 3397) Maîrisez le cadre légal spécifique e les ouils permean une meilleure gesion des marchés publics d'assurances OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Plus en détail

Gestion des risques dans les chaînes logistiques : planification sous incertitude par la théorie des possibilités

Gestion des risques dans les chaînes logistiques : planification sous incertitude par la théorie des possibilités Gesion des risques dans les chaînes logisiques : planificaion sous inceriude par la héorie des possibiliés Romain Guillaume To cie his version: Romain Guillaume. Gesion des risques dans les chaînes logisiques

Plus en détail

alsace capital accelerateur de succes

alsace capital accelerateur de succes alsace capital accelerateur de succes Le goût de l entreprise Alsace Capital est le partenaire en capital des dirigeants et entrepreneurs pour le financement de leurs projets & Humain Capital Société régionale

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LES MARCHES PASSES PAR LA REGION - 2012 NOM DU TITULAIRE DU MARCHE EIFFAGE ENERGIE VAL DE LOIRE LES PUISATIERS REUNIS

COMMUNICATION SUR LES MARCHES PASSES PAR LA REGION - 2012 NOM DU TITULAIRE DU MARCHE EIFFAGE ENERGIE VAL DE LOIRE LES PUISATIERS REUNIS RANCHES OBJE NOM DU IULAIRE POSAL DAE DU MONAN H FOURNIURE RAVAUX () 20 000 à 49 999,99 ht 266830 LYCEE DESSAIGNES - RAVAUX PLOMBERIE URGENS 100085153 CONSOLIDAION OUVRAGE EXISAN - LYCEE JEAN ZAY EIFFAGE

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion Le conrôle de gesion dans le seceur public : enjeux, ouils e méhodes (Ref : MR01) Mere en place un conrôle de gesion adapé au seceur public OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Mere en place un

Plus en détail

Module Complémentaire. Systèmes multitâches, systèmes temps réel MC II2

Module Complémentaire. Systèmes multitâches, systèmes temps réel MC II2 Insiu Universiaire de Technologie de Nanes - Déparemen G.E.I.I. Module Complémenaire Sysèmes muliâches, sysèmes emps réel MC II2 Yvon TRINQUET Y. Trinque Module Complémenaire «Inroducion aux Sysèmes Temps

Plus en détail

RÉMUNÉRATIONS CONVENTIONNELLES. Transport routier de Marchandises et Activités Auxiliaires du Transport Accord du 19 décembre 2012 N 3550/D2

RÉMUNÉRATIONS CONVENTIONNELLES. Transport routier de Marchandises et Activités Auxiliaires du Transport Accord du 19 décembre 2012 N 3550/D2 N 3550/D2 31/12/2012 Annule et remplace la circulaire n 3490/D2 TLF CENTRE Sandra PANET 18 rue de la Vallée 45430 CHECY Tél. 02 38 78 19 62 Fax. 02 38 52 98 16 tlf-centre@e-tlf.com TLF EST Pierre VIBRAC

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Concours de conseiller principal d'éducaion - Ecri (Ref : 2323) Duran 4 jours, les candidas au concours de conseiller principal d'éducaion en voie exerne pourron maîriser la méhodologie des épreuves écries

Plus en détail

Monsieur, Madame.. Paris, le. Monsieur, Madame,

Monsieur, Madame.. Paris, le. Monsieur, Madame, Monsieur, Madame.. Paris, le Monsieur, Madame, Sur la base de l ensemble des informations que vous avez bien voulu nous confier, nous vous remettons ce jour le présent rapport écrit composé comme suit

Plus en détail

Le 8 mai prochain marquera le 70 e anniversaire de

Le 8 mai prochain marquera le 70 e anniversaire de MAI 015 - n 1 70 e anniversaire de la capiulaion allemande Rendez-vous le 8 mai en enue d'époque Le 8 mai prochain marquera le 70 e anniversaire de la fin de la e Guerre mondiale, confli qui a bouleversé

Plus en détail

Chariots élévateurs électriques à contrepoids

Chariots élévateurs électriques à contrepoids 14:07 Siège Via dell Ar gianao, 12 46023 Gonzaga (MN) Ialy Tel. +39 0376 526011 Fax +39 0376 588008 Siège Legale Corso Buenos Aires, 18 20124 Milano Ialy Cap.Soc. 1.115.000 i.v. P.IVA IT03327470963 Cod.

Plus en détail

Tranche de prix compris entre 20 000 H.T. et 49 999 H.T. 2010AD10 2010-021 F FOURNITURE DE PAPIER TOILETTE DISTRI CLEAN 94460 21/05/2010 20 000

Tranche de prix compris entre 20 000 H.T. et 49 999 H.T. 2010AD10 2010-021 F FOURNITURE DE PAPIER TOILETTE DISTRI CLEAN 94460 21/05/2010 20 000 ype de marché : F (fournitures) - S (services) - (travaux) Ces marchés sont consultables sur demande adressée à service.marches@univ-paris8.fr, sous réserve des conditions prévues à l'article 80.3 du code

Plus en détail

Lyon présente les Excellences

Lyon présente les Excellences Lyon présente les Excellences Immobilier dédié aux entreprises innovantes Lyon Porte d Europe des programmes immobiliers dédiés à l innovation Les EXCELLENCES ont pour vocation l accueil de créateurs,

Plus en détail

Pilotage technique d un régime de rentes viagères : identification et mesure des risques, allocation d actif, suivi actuariel.

Pilotage technique d un régime de rentes viagères : identification et mesure des risques, allocation d actif, suivi actuariel. Piloage echnique d un régime de renes viagères : idenificaion e mesure des risques, allocaion d acif, suivi acuariel. Frédéric Planche To cie his version: Frédéric Planche. Piloage echnique d un régime

Plus en détail

P l u s p r o c h e d e v o u s

P l u s p r o c h e d e v o u s P l u s p r o c h e d e v o u s CPM infos r e r a i e P R É V O Y A N C E S A N T É Le poin sur Les nouvelles convenions Presaions à domicile e Téléalarme-éléassisance Seniors acu Les grands-parens s impliquen

Plus en détail

NICE. la vie 29 / 30 / 31 MAI 2013. qui va avec LE VÉLO BICICLETA. inventons LA BICI CYCLING. inventamos la vida que va con ella!

NICE. la vie 29 / 30 / 31 MAI 2013. qui va avec LE VÉLO BICICLETA. inventons LA BICI CYCLING. inventamos la vida que va con ella! 20e c o n g r è s du club des villes e errioires cycl ables LE VÉLO invenons la vie qui va avec i NICE PALAIS DES C O N G R È S NICE ACROPOLIS 29 / 30 / 31 MAI 2013 - V O U S I N T E R N A T I O N A L

Plus en détail

BILAN DES ORGANISMES AGREES POUR DISPENSER LA FORMATION DES MEMBRES DE CHSCT EN AUVERGNE ANNEES 2007-2008-2009

BILAN DES ORGANISMES AGREES POUR DISPENSER LA FORMATION DES MEMBRES DE CHSCT EN AUVERGNE ANNEES 2007-2008-2009 BILAN DES ORGANISMES AGREES POUR DISPENSER LA FORMATION DES MEMBRES DE CHSCT EN AUVERGNE ANNEES 2007-2008-2009 Organismes inscrits sur la liste régionale Le dernier renouvellement de la liste régionale

Plus en détail

Résidence de Tourisme. Paris la Défense. Colombes

Résidence de Tourisme. Paris la Défense. Colombes Résidence de Tourisme Paris la Défense Colombes SITUATION DE LA RÉSIDENCE+ Au pied du tramway, à quelques minutes de la Défense, à 12 minutes de la gare Saint-Lazare et 20 minutes des Champs-Elysées. LA

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2015-01

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2015-01 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2015-01 Les articles L. 2121-24 et R. 2121-10 du code général des collectivités territoriales font obligation aux communes de plus de 3.500 habitants de créer un recueil

Plus en détail

L avenir. au partage. des valeurs. est

L avenir. au partage. des valeurs. est L avenir est au partage des valeurs Issu du mouvement coopératif le Groupe Gambetta et réunissant plusieurs sociétés du secteur hlm et du secteur concurrentiel, ne poursuit qu un seul objectif avec les

Plus en détail

L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I

L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I CHIFFRES CLÉS GROUPE EXPERTISE OFFRE sommaire s o m m a i r e préambule l avenirsedécideaujourd hui Depuis toujours l immobilier d investissement fait partie

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

Transfert de la médiathèque de l Hôpital Jean-Verdier de Bondy et réaménagement de la section jeunesse

Transfert de la médiathèque de l Hôpital Jean-Verdier de Bondy et réaménagement de la section jeunesse Universié Paris X UFR SITEC IUP Méiers des Ars e de la Culure, Méiers du Livre Claire Besse Aline Grandjean Valérie Lelièvre Emilie Thilliez Transfer de la médiahèque de l Hôpial Jean-Verdier de Bondy

Plus en détail