Néphropathie diabétique. Lionel Couzi CHU de Bordeaux, CNRS-UMR 5164, Université de Bordeaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Néphropathie diabétique. Lionel Couzi CHU de Bordeaux, CNRS-UMR 5164, Université de Bordeaux"

Transcription

1 Néphropathie diabétique Lionel Couzi CHU de Bordeaux, CNRS-UMR 5164, Université de Bordeaux

2 plan Epidémiologie Histoire naturelle Diagnostic Histologie Complications Traitement

3 Epidémiologie La néphropathie diabétique (ND) est la première cause d insuffisance rénale terminale dans les pays occidentaux: % des patients arrivant en insuffisance rénale terminale. Plus de 90 % des diabétiques ont un diabète de type 2. L incidence de l insuffisance rénale terminale liée au diabète augmente en raison de l augmentation de l incidence du diabète et de l allongement de la survie des patients diabétiques dû à l amélioration de la prise en charge cardiovasculaire.

4 Histoire naturelle du diabète de type 1 1 Diagnostic Hypertrophie (gros reins) Hyperfonction (hyperfiltration glomérulaire) ans Silencieux ans Néphropathie débutante Microalbuminurie (30 à 300 mg/24 heures) Pression artérielle normale-haute ans ans Néphropathie avérée Protéinurie (albuminurie > 300 mg/24 heures) HTA chez 75 % des patients Syndrome néphrotique (SN) dans 10 % des cas Progression de l insuffisance rénale Insuffisance rénale terminale Nécessité de dialyse et/ou transplantation rénale (+/ pancréatique

5 Histoire naturelle du diabète de type 2

6 Microalbuminurie Microalbuminurie: albuminurie> 30 mg/24 h Dépistage de la microalbuminurie: albuminurie/créatininurie Sur un échantillon des urines du matin. 3 mg/mmol ou 30 mg/g doit faire pratiquer une mesure d albuminurie sur 24 heures. Recherche-quantification: Diabète type 1: à partir de la 5eme année de diabète puis 1 fois par an Diabète type 2 au moment du diagnostic de diabète puis ensuite 1 fois par an Prédiction : Diabète type 1: Prédit la progression vers la néphropathie diabétique. Diabète type 2: Représente le plus important facteur prédictif de mortalité cardio-vasculaire.

7 Diagnostic Les signes néphrologiques : Type 1 : succession microalbuminurie, protéinurie et HTA, puis insuffisance rénale. absence habituelle d hématurie. Reins de tailles normales ou légèrement augmentées lors de l IRC terminale. Type 2 : Idem sauf que l HTA précède la néphropathie et les signes néphrologiques peuvent être présents à la découverte du diabète.

8 Diagnostic La durée d évolution du diabète : Type 1 : après 5 ans (en moyenne ans) Type 2 : possible au diagnostic du diabète Les signes associés : Mauvais contrôle glycémique sur une longue période. La rétinopathie diabétique constante dans le diabète de type 1 dans 75 % des cas dans le type 2 en cas de néphropathie diabétique, Les complications cardio-vasculaires touchant les artères de gros calibre («macroangiopathie») Neuropathies, gastroparésie

9 Diagnostic Le diagnostic de néphropathie diabétique est habituellement clinique. Une biopsie rénale peut être proposée si: diabète récent (moins de 5 ans), hématurie, protéinurie ou insuffisance rénale rapidement progressives, absence de rétinopathie, présence de signes extra-rénaux non liés au diabète

10 Histologie Stades 1 et 2 : hypertrophie glomérulaire sans modifications morphologiques. Stade 3 : au stade de micro-albuminurie il y a un début d expansion mésangiale diffuse. Stade 4 : plusieurs lésions : poursuite de l expansion mésangiale constitution de nodules extracellulaire dits de Kimmelstiel- Wilson. épaississement des membranes basales et diminution des surfaces capillaires hyalinose artériolaire Stade 5 : sclérose glomérulaire et interstitielle avec destruction progressive des glomérules et des tubules.

11 Histologie Expansion mésangiale Sclérose nodulaire

12 Histologie Cas du diabète de type 2 L atteinte rénale du diabète de type 2 est beaucoup plus hétérogène : un tiers des patients: glomérulosclérose diabétique un tiers des patients: néphro-angiosclérose un tiers des patients a une autre néphropathie

13 Complications La sténose de l artère rénale (SAR) Prévalence de 10 à 50 % Type 2, hommes, fumeurs, protéinurie, DFGe< 60 ml/min L hyperkaliémie secondaire à l hypoaldostéronismehyporéninisme Fréquente Aggravée par les médicaments néphro-protecteurs (IEC et ARA2) Régime + Kayexalate. Au stade d IRC préterminale, plusieurs complications du diabète peuvent poser problèmes: La gastroparésie diabétique aggrave le Sd urémique la neuropathie végétative diabétique hypotension orthostatique la neuropathie diabétique périphérique simule la neuropathie urémique

14 Traitements et prévention de la néphropathie diabétique Contrôle glycémique optimal (type I +++) L objectif métabolique recommandé : HbA1c < 6,5 % quand le diabète n est pas encore compliqué HbA1c < 7 % en cas de MRC stade 3 HbA1c < 8 % en cas de MRC stade 4 ou 5 (HAS 2013) Le traitement anti-hypertenseur IEC ou ARA2 diminuent le risque de microalbuminurie Arrêt du tabac

15 Les traitements de la néphropathie diabétique confirmée Bloqueur du SRAA pour ralentir la progression de la néphropathie IEC indiqués dès que l albuminurie est 30 mg/24h (ou mg/g de créatininurie) ARA2 indiqués en cas d intolérance aux IEC Le double blocage par IEC, ARA2 n est pas recommandé Contrôle le PA Cible PA< 130/80 mmhg dès que l albuminurie est 30 mg/24h, Objectif: albuminurie < 30 mg/24 ou protéinurie < 0,5 g/24h Associations parfois de 2, 3 voire 4 anti-hypertenseurs. Diurétique doit être associé préférentiellement à l IEC/ARA2 Une restriction sodée modérée (6 g/j) Apport d environ 0,8 g protéines/kg par jour Agents hypolipémiants (statines) et de l aspirine (75 mg/j)/jour

16 Les traitements de l Insuffisance rénale terminale L indication de suppléance est souvent plus précoce que chez les patients non diabétiques (DFGe à environ 15 ml/mn/1,73 m2). Au stade de suppléance, mortalité cardiovasculaire élevée avec un moins bon pronostic que les autres néphropathies Greffe rénale à préférer si possible car améliore le pronostic vital (Rein-Pancréas dans le diabète de type 1)

reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation*

reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation* reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation* Dr Maryse Pholséna, pour Réucare le 30/04/16 *Diabetes and Metabolism 37 (2011) S1-S25 Paulette

Plus en détail

NÉPHROLOGIE. Collège Universitaire des Enseignants de Néphrologie

NÉPHROLOGIE. Collège Universitaire des Enseignants de Néphrologie NÉPHROLOGIE 7 e édition Collège Universitaire des Enseignants de Néphrologie Ouvrage coordonné par Bruno Moulin et Marie-Noëlle Peraldi Professeurs de Néphrologie collection dirigée par J.-S. Hulot 9782340-013810_001_432.indd

Plus en détail

Les biologistes médicaux en première ligne dans la prévention de la maladie rénale

Les biologistes médicaux en première ligne dans la prévention de la maladie rénale Les biologistes médicaux en première ligne dans la prévention de la maladie rénale PREVENTION DE LA MALADIE RENALE LE CONSTAT RAPPEL DE QUELQUES CHIFFRES 42 500 patients dialysés 33 500 patients greffés

Plus en détail

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A.

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Boudiba; Service de Diabétologie, CHU Mustapha - Alger Centre. Introduction:

Plus en détail

Prise en charge d une insuffisance rénale

Prise en charge d une insuffisance rénale Prise en charge d une insuffisance rénale Définition et diagnostic différentiel IRC = évoluant depuis au moins 3 mois Diagnostic différentiel avec IRA: les arguments Cliniques: catégorie à risque, antécédents

Plus en détail

Parcours de soins dans la MRC

Parcours de soins dans la MRC Dr FINIELZ Paul 06/2013 Parcours de soins dans la MRC Février 2012 qu est ce que la maladie rénale? destruction progressive des reins sans aucun signe ressenti par le patient quel est le rôle du rein?

Plus en détail

Forum DIABETE juin 2013, CHUV

Forum DIABETE juin 2013, CHUV Forum DIABETE 2013 27 juin 2013, CHUV La prise en charge de l insuffisance rénale liée au diabète Dr Anne Cherpillod Spécialiste FMH en Néphrologie et Médecine interne Forum DIABETE 2013 Clinique de la

Plus en détail

Epidémiologie de la néphropathie diabétique

Epidémiologie de la néphropathie diabétique Epidémiologie de la néphropathie diabétique Dr. Cécile Couchoud, Registre REIN (Réseau Epidémiologie et Information en Néphrologie) Agence de la Biomédecine Estimation pour 2007: 4% de la population était

Plus en détail

Dr Mourad AMMAR Néphrologue -Centre DURIEUX d hémodialyse LE TAMPON - LA REUNION JUIN 2014 REUCARE

Dr Mourad AMMAR Néphrologue -Centre DURIEUX d hémodialyse LE TAMPON - LA REUNION JUIN 2014 REUCARE Dr Mourad AMMAR Néphrologue -Centre DURIEUX d hémodialyse LE TAMPON - LA REUNION JUIN 2014 REUCARE Fonctions et Aperçu épidémiologique Le dépistage et défaillance rénale La prise en charge : les marqueurs

Plus en détail

NÉPHROPATHIES DIABÉTIQUES

NÉPHROPATHIES DIABÉTIQUES CHAPITRE 11 Item 245 NÉPHROPATHIES DIABÉTIQUES UE 8. Circulation - Métabolismes N 245. Diabète sucré de types 1 et 2 de l enfant et de l adulte. Traité dans ce chapitre : Complications rénales OBJECTIFS

Plus en détail

Sémiologie médicale Néphrologie DCEM1

Sémiologie médicale Néphrologie DCEM1 Sémiologie médicale Néphrologie DCEM1 2008 Fonctions des reins Excrétion des déchets Régulation du bilan hydro électrolytique Fonction endocrine Schéma de l appareil urinaire Le néphron Glomérule Signes

Plus en détail

PR S khettabi,pr R Malek Service de Médecine Interne. CHU Sétif.

PR S khettabi,pr R Malek Service de Médecine Interne. CHU Sétif. PR S khettabi,pr R Malek Service de Médecine Interne. CHU Sétif. INTRODUCTION RETINOPATHIE DIABETIQUE NEPHROPATHIE DIABETIQUE NEUROPATHIE DIABETIQUE CONCLUSION Les complications chroniques engagent le

Plus en détail

Traitement de l HTA : Associations Blocage de la rénine. Point de vue du Néphrologue Vincent Esnault, CHU de Nice

Traitement de l HTA : Associations Blocage de la rénine. Point de vue du Néphrologue Vincent Esnault, CHU de Nice Traitement de l HTA : Associations Blocage de la rénine Point de vue du Néphrologue Vincent Esnault, CHU de Nice Est-ce grave d avoir une microalbuminurie / protéinurie? Pour le rein Pour le coeur Population

Plus en détail

Groupe d Epistémologie appliquée et de Clinique Rationnelle des Hôpitaux Publics du Pays de Charleroi

Groupe d Epistémologie appliquée et de Clinique Rationnelle des Hôpitaux Publics du Pays de Charleroi Prévention et traitement de la néphropathie chez le sujet diabétique de type 2 T. RICHARD Groupe d Epistémologie appliquée et de Clinique Rationnelle des Hôpitaux Publics du Pays de Charleroi GERHPAC CHU

Plus en détail

NÉPHROPATHIES DIABÉTIQUES

NÉPHROPATHIES DIABÉTIQUES CHAPITRE 11 NÉPHROPATHIES DIABÉTIQUES OBJECTIFS Connaître l épidémiologie de la néphropathie diabétique. Connaître et savoir diagnostiquer les différents stades de la néphropathie diabétique. Argumenter

Plus en détail

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES MODERES EN MEDECINE GENERALE EN FRANCHE COMTE

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES MODERES EN MEDECINE GENERALE EN FRANCHE COMTE EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES MODERES EN MEDECINE GENERALE EN FRANCHE COMTE Thèse de Médecine Générale Soutenue le 27 septembre 2012 Par Raphaël BARTIER Introduction

Plus en détail

Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal

Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal Dr F. Debelle Service de Néphrologie - Dialyse Clinique Louis Caty Baudour Baudour 15 mars 2012 HTA et maladie rénale chronique Présent dans 80 à 85% des

Plus en détail

EPU95 Montmorency Urologie et Néphrologie Mise à jour du 13 Mai 2007*

EPU95 Montmorency Urologie et Néphrologie Mise à jour du 13 Mai 2007* EPU95 Montmorency Urologie et Néphrologie Mise à jour du 13 Mai 2007* LE RISQUE RENAL EN PRATIQUE COURANTE Docteur JJ. Montsenty Chef du service de Néphrologie-Dialyse du CH de Pontoise Vice-Président

Plus en détail

INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE. Rôle des médecins généralistes dans la prévention

INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE. Rôle des médecins généralistes dans la prévention INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE Rôle des médecins généralistes dans la prévention Insuffisance Rénale Chronique le risque de mourir d'un accident cardiovasculaire est nettement

Plus en détail

Stratégies de néphroprotection. Martine Raymond Interniste et néphrologue Hôpital Cité de la Santé de Laval 30 septembre 2016

Stratégies de néphroprotection. Martine Raymond Interniste et néphrologue Hôpital Cité de la Santé de Laval 30 septembre 2016 Stratégies de néphroprotection Martine Raymond Interniste et néphrologue Hôpital Cité de la Santé de Laval 30 septembre 2016 OBJECTIFS Cibler la clientèle à risque de détérioration rénale Revoir les mesures

Plus en détail

CAS CLINIQUE 1. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu d activité physique. Son père, âgé de 70 ans, est traité pour diabète depuis 10 ans.

CAS CLINIQUE 1. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu d activité physique. Son père, âgé de 70 ans, est traité pour diabète depuis 10 ans. CAS CLINIQUE 1 1) Mr Michel, 45 ans, magasinier, 86 kgs pour 1,76m, père de 2 enfants, vous consulte à la suite de la découverte d une glycosurie en médecine du travail. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu

Plus en détail

Préface à la quatrième édition

Préface à la quatrième édition SOMMAIRE Préface à la quatrième édition XIII 1. Définition, classification, dépistage et épidémiologie de l insuffisance rénale chronique 1 Définition et classification de l insuffisance rénale chronique

Plus en détail

MARQUEURS DE L ATTEINTE RENALE CLASSIFICATION DE L IRC CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ASCENSION DE LA CREATININE

MARQUEURS DE L ATTEINTE RENALE CLASSIFICATION DE L IRC CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ASCENSION DE LA CREATININE MARQUEURS DE L ATTEINTE RENALE CLASSIFICATION DE L IRC CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ASCENSION DE LA CREATININE DIU Hypertension artérielle, risque cardiovasculaire et rénal 24/01/2014 Alexandra Fouconnier

Plus en détail

Définition et classification des maladies rénales chroniques

Définition et classification des maladies rénales chroniques Définition et classification des maladies rénales chroniques Christian Combe Centre Hospitalier Universitaire & Université Victor Segalen Bordeaux, France Définitions «L insuffisance rénale chronique est

Plus en détail

Maladie Rénale Chronique chez un polyvasculaire

Maladie Rénale Chronique chez un polyvasculaire dépister et traiter Maladie Rénale Chronique chez un polyvasculaire Vincent Esnault Néphrologie CHU de Nice Femme, 55 ans Poids 85 kg, taille 1,65 cm, IMC 31,2 kg/m 2 Diabète type 2 depuis 5 ans, Metformine

Plus en détail

Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux

Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux La place de la nutrition dans la prise en charge de la néphropathie diabétique Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux Les objectifs d'une "bonne" nutrition

Plus en détail

Médicaments du système rénineangiotensine-aldostérone. en néphrologie. Dr Catherine Masset 21/10/2014

Médicaments du système rénineangiotensine-aldostérone. en néphrologie. Dr Catherine Masset 21/10/2014 Médicaments du système rénineangiotensine-aldostérone (SRAA) en néphrologie Dr Catherine Masset 21/10/2014 SRAA : rappel physiologique SRAA : rappel physiologique SRAA : rappel physiologique et cibles

Plus en détail

Néphroprotection. Quoi de neuf depuis l HAS 2004? Vincent Esnault CHU de Nice

Néphroprotection. Quoi de neuf depuis l HAS 2004? Vincent Esnault CHU de Nice Néphroprotection Quoi de neuf depuis l HAS 2004? Vincent Esnault CHU de Nice M. Côme d HAB, âgé de 58 ans, Poids 95 kg, taille 1m70, tour de taille 109 cm Diabète type 2 : Insuline depuis 2 ans HTA 145/92

Plus en détail

HTA & SEL. 19/05/2015 Lynda CHEDDANI

HTA & SEL. 19/05/2015 Lynda CHEDDANI HTA & SEL 19/05/2015 Lynda CHEDDANI HTA & SEL: QUELQUES MESSAGES BIEN CONNUS INTERSALT Etude observationnelle 32 pays ~ 10 000 H/F de 20 à 59 ans Apports NaCl 0,5 à 25g/j ( ~ 6 à 12g/j sauf 4 pays) AUGMENTATION

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA NEPHROPROTECTION ET COMMENT LA REALISER? Jacques POURRAT et Dominique CHAUVEAU

QU EST-CE QUE LA NEPHROPROTECTION ET COMMENT LA REALISER? Jacques POURRAT et Dominique CHAUVEAU QU EST-CE QUE LA NEPHROPROTECTION ET COMMENT LA REALISER? Jacques POURRAT et Dominique CHAUVEAU Service de Néphrologie et Immunologie Clinique CHU Rangueil 1 Qu est-ce que la néphroprotection? La néphroprotection

Plus en détail

Révisions de sémiologie néphrologique

Révisions de sémiologie néphrologique Révisions de sémiologie néphrologique Les 4 points d appel de la maladie rénale Altération de la fonction rénale: insuffisance rénale Présence d une protéinurie Présence d une hématurie Anomalies des reins

Plus en détail

Peut-on Dire Bonjour ( et au revoir! ) à la Néphropathie Diabétique en Algérie?. F. HADDOUM

Peut-on Dire Bonjour ( et au revoir! ) à la Néphropathie Diabétique en Algérie?. F. HADDOUM Peut-on Dire Bonjour ( et au revoir! ) à la Néphropathie Diabétique en Algérie?. F. HADDOUM Stades de l insuffisance rénale DFG 120 90 MRC stades 1 2 Débutante Confirmée 60 30 15 3 4 5 Modérée Sévère Ultime

Plus en détail

Traitement de l insuffisance rénale terminale en France en Marie-S Gavard Groupe Hospitalier du Havre

Traitement de l insuffisance rénale terminale en France en Marie-S Gavard Groupe Hospitalier du Havre Traitement de l insuffisance rénale terminale en France en 2016 Marie-S Gavard Groupe Hospitalier du Havre La maladie rénale chronique En 2015, plus de 1 adulte sur 10 souffre d une affection rénale, soit

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Urologie Néphrologie»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Urologie Néphrologie» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Urologie Néphrologie» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Urologie Néphrologie - Public cible : Cinquième année médecine

Plus en détail

La maladie rénale chronique (MRC) Séance FMC AMLg

La maladie rénale chronique (MRC) Séance FMC AMLg La maladie rénale chronique (MRC) Séance FMC AMLg JM Krzesinski, M Moonen et L Weekers Néphrologie Dialyse - Transplantation ULg-CHU Liège et CHR Citadelle Liège 17 octobre 2014 Programme de la soirée

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue

Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue Arles 20-22 mai 2005 Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue Antoine Faure, Strasbourg Réunion des jeunes néphrologues Réunion des jeunes cardiologies

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE Repérage et prise en charge du patient adulte atteint de maladie rénale chronique Novembre 2005 I. PROMOTEURS Société de Néphrologie ; Haute Autorité

Plus en détail

Maladies rénales : les nouveaux enjeux

Maladies rénales : les nouveaux enjeux Maladies rénales : les nouveaux enjeux Pierre Ronco Unité INSERM UMR_S 702 Service de Néphrologie et Dialyses, Hôpital Tenon, Paris, France Société Médicale des Hôpitaux 16 mars 2012 Epidémiologie Entre

Plus en détail

11 mars Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire

11 mars Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire 11 mars 2010 Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire Pourquoi une Journée du Rein? Les maladies rénales touchent 500 millions

Plus en détail

SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS?

SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS? SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS? S. DEGHIMA, S. AOUICHE, K. MEZEGHRANI, H. DJORANE, H. F. GHERMOUL, N. ZENATI, N. ALOUI, R. HANNACHI, A.BOUDIBA.

Plus en détail

Le diabète de type % des diabétiques sont atteints de néphropathie diabétique principale cause de recours à la hémodialyse au Canada

Le diabète de type % des diabétiques sont atteints de néphropathie diabétique principale cause de recours à la hémodialyse au Canada Dr Claude Garceau Interniste, IUCPQ Communauté de pratique en diabète (Québec) Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Le diabète de type 2 6) Hypoglycémie 7) Réflectomètre et la quinquillerie

Plus en détail

Obésité et risque rénal. Christian Combe

Obésité et risque rénal. Christian Combe Obésité et risque rénal Christian Combe DT2 HTA Obésité Maladie CV MRC Obésité et risque rénal : données épidémiologiques Obésité et MRC DFG

Plus en détail

Reins et connectivites. Dr Jean-Pierre Venetz Centre de transplantation CHUV 7 octobre 2004

Reins et connectivites. Dr Jean-Pierre Venetz Centre de transplantation CHUV 7 octobre 2004 Reins et connectivites Dr Jean-Pierre Venetz Centre de transplantation CHUV 7 octobre 2004 Introduction Les glomérulopathies inflammatoires Les glomérulonéphrites immunes : LED, pauci-immunes, anti-gbm

Plus en détail

Un réseau de prise en charge globale de la maladie rénale chronique

Un réseau de prise en charge globale de la maladie rénale chronique Un réseau de prise en charge globale de la maladie rénale chronique Maurice Laville Sophie Favé Patrick Deléaval Laurent Juillard Département de Néphrologie, Hôpital Edouard Herriot, Université Claude

Plus en détail

Comprendre.. LES REINS. Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale..

Comprendre.. LES REINS. Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale.. Comprendre.. LES REINS Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale.. www.nephro-liege-chr.be Les rôles du rein Station d épuration de l organisme - Tel un filtre, le rein élimine les déchets produits

Plus en détail

La Transplantation rénale pré-emptive: Traitement de choix de l IRC

La Transplantation rénale pré-emptive: Traitement de choix de l IRC La Transplantation rénale pré-emptive: Traitement de choix de l IRC Professeur Georges Mourad Président, Société Francophone de Transplantation Service de Néphrologie,Transplantation et Dialyse. Université

Plus en détail

La micro-albuminurie : quelle place dans le bilan de l'hypertendu?

La micro-albuminurie : quelle place dans le bilan de l'hypertendu? La micro-albuminurie : quelle place dans le bilan de l'hypertendu? Pr JP FAUVEL Hôpital E. Herriot Lyon Que représente une microalbuminurie? La microalbuminurie dans l HTA La microalbuminurie dans le diabète

Plus en détail

Cœur et diabète Recommandations HAS SFC ALFEDIAM

Cœur et diabète Recommandations HAS SFC ALFEDIAM Recommandations HAS SFC ALFEDIAM Dr Eric Marsaudon Causes de mortalité des diabétiques 50 % Décès 40 65% à 75% de causes cardiovasculaires 30 20 10 0 Cardiopathie Ischémique Autre Cardiopathie Diabète

Plus en détail

Syndrome néphrotique

Syndrome néphrotique Syndrome néphrotique Définition : protéinurie supérieure à 50 mg/kg/j œdème hypoalbuminémie inférieure à 30g/l Le syndrome néphrotique est idiopathique dans 90% des enfants entre 2 et 10 ans. Syndrome

Plus en détail

HTA du sujet jeune Actualités

HTA du sujet jeune Actualités HTA du sujet jeune Actualités Pr Alain FURBER UPRES EA 3860 et Service de Cardiologie CHU et Université d Angers Déclaration des Conflits d Intérêts de 2010 à 2014 Pr Alain FURBER Recherche/Etudes : Astra-Zeneca,

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement

Informations de l'unité d'enseignement Année Académique 2016-2017 (Version définitive du : 13 Septembre 2016 ) Informations de l'unité d'enseignement Implantation Institut Paul Lambin Cursus de Intitulé Code Bachelier en diététique Pathologies

Plus en détail

Quoi de neuf dans l HTA pour la. néphroprotection. Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice

Quoi de neuf dans l HTA pour la. néphroprotection. Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice Quoi de neuf dans l HTA pour la néphroprotection Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice Blocage du SRAA Qui peut le plus, peut le moins! Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice Diabète de type 2 normoalbuminurie

Plus en détail

Item n 253 : insuffisance rénale chronique (IRC)

Item n 253 : insuffisance rénale chronique (IRC) Item n 253 : insuffisance rénale chronique (IRC) progressive et irréversible du débit de filtration glomérulaire (DFG), résultant souvent dʼune maladie rénale chronique Diagnostique Mesure du DFG par la

Plus en détail

Indications et contre-indications de la transplantation rénale. 4 ème journée de l infirmier en néphrologie

Indications et contre-indications de la transplantation rénale. 4 ème journée de l infirmier en néphrologie Indications et contre-indications de la transplantation rénale 4 ème journée de l infirmier en néphrologie Transplantation rénale Traitement de choix de l insuffisance rénale chronique terminale (IRCT)

Plus en détail

Néphropathie à IgA: récidive post-transplantation

Néphropathie à IgA: récidive post-transplantation Néphropathie à IgA: récidive post-transplantation Colloque de Néphrologie, mai 2010 Dr.Karine Hadaya Service de Néphrologie Service de Transplantation Hôpitaux Universitaires de Genève Historique Récidive

Plus en détail

CONGRES MAGHREBIN D ENDOCRINOLOGIE FMED 2013 ETUDE MULTICENTRIQUE MAGHREBINE

CONGRES MAGHREBIN D ENDOCRINOLOGIE FMED 2013 ETUDE MULTICENTRIQUE MAGHREBINE CONGRES MAGHREBIN D ENDOCRINOLOGIE FMED 2013 Critères d inclusion : ETUDE MULTICENTRIQUE MAGHREBINE - Diabète de type 1 apparu avant l âge de 15 ans - Age au moment de l étude supérieur à 20 ans A. IDENTIFICATION

Plus en détail

NIA immuno-allergique : infiltrat

NIA immuno-allergique : infiltrat NIA immuno-allergique : infiltrat 27 NIA : Immunoallergique (médicamenteuse +++) Infectieuse : légionnelle, leptospires, streptocoque, brucellose, syphilis, CMV Infiltration tumorale : interstitium envahit

Plus en détail

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE : dépistage, suivi et prise en charge.

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE : dépistage, suivi et prise en charge. INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE : dépistage, suivi et prise en charge. DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme à la méthode de la HAS de production des

Plus en détail

Reconnaître et traiter à temps les maladies liées à la transplantation. Dr JP Venetz Centre de Transplantation CHUV Lausanne Berne, le 24 mars 2007

Reconnaître et traiter à temps les maladies liées à la transplantation. Dr JP Venetz Centre de Transplantation CHUV Lausanne Berne, le 24 mars 2007 Reconnaître et traiter à temps les maladies liées à la transplantation Dr JP Venetz Centre de Transplantation CHUV Lausanne Berne, le 24 mars 2007 Buts de la prise en charge après transplantation Prévention

Plus en détail

LE SYNDROME NEPHROTIQUE. Dr POMMEREAU CTMR ST-AUGUSTIN

LE SYNDROME NEPHROTIQUE. Dr POMMEREAU CTMR ST-AUGUSTIN LE SYNDROME NEPHROTIQUE Dr POMMEREAU CTMR ST-AUGUSTIN Définitions (1) Le syndrome néphrotique est caractérisé par une protéinurie abondante liée à un trouble de la perméabilité glomérulaire Il s agit d

Plus en détail

Traitement du diabète de type 2. Actualisation des recommandations ANAES et AFSSAPS Novembre 2006

Traitement du diabète de type 2. Actualisation des recommandations ANAES et AFSSAPS Novembre 2006 Traitement du diabète de type 2 Actualisation des recommandations ANAES et AFSSAPS Novembre 2006 Objectifs idéaux du traitement du diabète de type 2 La prévention et le traitement de la microangiopathie

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS 2005 La prise en charge du patient hypertendu repose à la fois sur les valeurs de la pression artérielle et sur le niveau de risque cardiovasculaire

Plus en détail

Item 260 (ex item 134) Néphropathie vasculaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 260 (ex item 134) Néphropathie vasculaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 260 (ex item 134) Néphropathie vasculaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités... 3 2. Néphroangiosclérose «bénigne»...3 3. Microangiopathie thrombotique...

Plus en détail

Maladie rénale chronique

Maladie rénale chronique Maladie rénale chronique Une complication négligée du diabète Bénédicte Stengel Inserm U1018, Equipe 5 Epidémiologie rénale et cardiovasculaire Définition et stades de la MRC MRC définie indépendamment

Plus en détail

ALIMENTATION ET INSUFFISANCE RÉNALE MODÉRÉE Débit de Filtration Glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/mn

ALIMENTATION ET INSUFFISANCE RÉNALE MODÉRÉE Débit de Filtration Glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/mn ALIMENTATION ET INSUFFISANCE RÉNALE MODÉRÉE Débit de Filtration Glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/mn Mme Pascale JEGO, diététicienne au sein du service de néphrologie du CHU a aimablement répondu

Plus en détail

Optimiser la prescription des examens biologiques HTA

Optimiser la prescription des examens biologiques HTA 1 Séminaire DPC AMMPPU 27&28 /09/2013 Optimiser la prescription des examens biologiques HTA Dr J.Birgé (j autorise l AMMPPU à publier ce diaporama sur son site WEB) Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en

Plus en détail

Cas clinique n 2. Cas clinique N 2. Que rechercher de particulier à l examen clinique? Comment orienter l interrogatoire?

Cas clinique n 2. Cas clinique N 2. Que rechercher de particulier à l examen clinique? Comment orienter l interrogatoire? Cas clinique n 2 Cas clinique N 2 Anne Wojtusciszyn CCA Maladies Endocriniennes CHU Lapeyronie Monsieur P. 72 ans, artisan à la retraite, vous consulte. Il vient d être dêtre grand père et voudrait se

Plus en détail

Épidémiologie, Diagnostic du Diabète

Épidémiologie, Diagnostic du Diabète Épidémiologie, Diagnostic du Diabète «La maladie insidieuse» «l ennemi sournois» Dr Jean-Marie GIL, Service de cardiologie, HIA Laveran, Marseille Une Épidémie!!! 2000 : Prévalence 2.6 % 1.6 millions en

Plus en détail

Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression?

Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression? Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression? Dr. Etienne LARGER Hôtel Dieu de Paris UniversitéParis 5 et INSERM U 833 La néphropathie diabétique en chiffres.

Plus en détail

11 h h 30 Salle Philippe Marache Séance plénière. «Dialyse et maladies cardio-vasculaires»

11 h h 30 Salle Philippe Marache Séance plénière. «Dialyse et maladies cardio-vasculaires» 11 h 00 12 h 30 Salle Philippe Marache Séance plénière «Dialyse et maladies cardio-vasculaires» 11h36 - Dépistage des complications athéromateuses Cardio-vasculaires du dialysé ou de l insuffisant rénal

Plus en détail

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 Madame Rose V, 62 ans, comptable, vient vous consulter dans le cadre du suivi d un diabète de type 2 traité depuis 11 ans, ainsi qu une HTA traitée depuis 8 ans. C est

Plus en détail

Maladie Rénale Chronique (MRC) PLAN 31/03/2015. Les maladies non transmissibles constituent une cause majeure de mortalité

Maladie Rénale Chronique (MRC) PLAN 31/03/2015. Les maladies non transmissibles constituent une cause majeure de mortalité Maladie Rénale Chronique (MRC) PLAN I- Les MALADIES CHRONIQUES: probléme de santé publique et économique Les maladies non transmissibles constituent une cause majeure de mortalité Statistiques sanitaires

Plus en détail

INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ. J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège

INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ. J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège Exposé fait dans le cadre de la «12 ème Journée Scientifique de la Société de Médecine de Waremme et

Plus en détail

XII - TRAITEMENT DES FACTEURS DE RISQUE ASSOCIES AU DIABÈTE

XII - TRAITEMENT DES FACTEURS DE RISQUE ASSOCIES AU DIABÈTE XII - TRAITEMENT DES FACTEURS DE RISQUE ASSOCIES AU DIABÈTE La plupart des patients diabétiques décèderont d une complication cardiovasculaire. La moitié des diabétiques sont hypertendus, et plus de 30%

Plus en détail

Cœur et Diabète Une prise en charge ciblée. Dr Michel Varroud-Vial CHSF

Cœur et Diabète Une prise en charge ciblée. Dr Michel Varroud-Vial CHSF Cœur et Diabète Une prise en charge ciblée Dr Michel Varroud-Vial CHSF Complications du diabète Etudes ECODIA 1999-2005 Complication Rétinopathie Protéinurie Polynévrite Cardiopathie ischémique Artérite

Plus en détail

Insuffisance rénale chronique. Pr JP FAUVEL HCL Dr X POURRAT CHU de Tours AS SIPERT CHU de Tours

Insuffisance rénale chronique. Pr JP FAUVEL HCL Dr X POURRAT CHU de Tours AS SIPERT CHU de Tours Insuffisance rénale chronique Pr JP FAUVEL HCL Dr X POURRAT CHU de Tours AS SIPERT CHU de Tours 1 Atelier insuffisance rénale Chronique JP Fauvel, Néphrologue, Lyon Premières journées communes de la Société

Plus en détail

HTA >= 140 >= >= 130/80). HTA

HTA >= 140 >= >= 130/80). HTA HTA (1) PAS >= 140 mmhg et/ou PAD >= 90 mmhg, au cabinet et confirmée, 2 mesures par consultation, au cours de 3 consultations en 3 à 6 mois (hors diabète ou insuffisance rénale, HTA si >= 130/80). HTA

Plus en détail

Sémiologie des complications chroniques du diabète

Sémiologie des complications chroniques du diabète Sémiologie des complications chroniques du diabète Classification Micro angiopathie diabétique (capillaropathie spécifique de l hyperglycémie chronique): Rétinopathie diabétique: 80% cas après 20 ans Néphropathie

Plus en détail

Séniors : tous insuffisants rénaux??

Séniors : tous insuffisants rénaux?? Séniors : tous insuffisants rénaux?? La fonction rénale au sens «insuffisant rénal» : c est le débit de filtration glomérulaire Valeur normale physiologique : 120 ml/min/1,73m² Comment mesurer la fonction

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE

PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE QUELLES NOUVEAUTES EN 2013? Dr Olivier DUBREUIL Hôpital st Luc St Joseph LYON Premières recommandations ESC en 2003 Secondes recommandations ESC en 2007 Mise

Plus en détail

Rein et sujet âgé. Luc MARTY. 3ème rencontre gérontologiqueaudoise de Pennautier 21 Avril 2006

Rein et sujet âgé. Luc MARTY. 3ème rencontre gérontologiqueaudoise de Pennautier 21 Avril 2006 Rein et sujet âgé Luc MARTY 3ème rencontre gérontologiqueaudoise de Pennautier 21 Avril 2006 Rein et sujet âgé Modifications anatomiques et fonctionnelles Evaluation de la fonction rénale Adaptation des

Plus en détail

LE DIABETE DU SUJET AGE. Congrès Maghrébin d Endocrinologie Diabétologie Alger 2012 Résultats de l étude tunisienne

LE DIABETE DU SUJET AGE. Congrès Maghrébin d Endocrinologie Diabétologie Alger 2012 Résultats de l étude tunisienne LE DIABETE DU SUJET AGE Congrès Maghrébin d Endocrinologie Diabétologie Alger 2012 Résultats de l étude tunisienne Introduction Étude multicentrique nationale portant sur 330 patients diabétique âgés de

Plus en détail

Insuffisance rénale aigue

Insuffisance rénale aigue Insuffisance rénale aigue DU Prise en charge des situations d urgences - 2016 Dr Julien Charpentier Praticien hospitalier Réanimation médicale - Cochin julien.charpentier@aphp.fr Merci au Drs Vinsonneau,

Plus en détail

FACTEURS DE RISQUE DE LA NEPHROPATHIE DIABETIQUE DANS LE DIABETE DE TYPE 2

FACTEURS DE RISQUE DE LA NEPHROPATHIE DIABETIQUE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 ROYAUME DU MAROC UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BENABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FES FACTEURS DE RISQUE DE LA NEPHROPATHIE DIABETIQUE DANS LE DIABETE DE

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

Physiopathologie de la glomérulopathie extra- membraneuse

Physiopathologie de la glomérulopathie extra- membraneuse Physiopathologie de la glomérulopathie extra- membraneuse Philippe RIEU Service de Néphrologie, CHU REIMS La glomérulopathie extramembraneuse (GEM) est la cause la plus fréquente de syndrome néphrotique

Plus en détail

Optimisation du traitement antihypertenseur

Optimisation du traitement antihypertenseur Optimisation du traitement antihypertenseur Rappel d éd études importantes Mode d action d des produits Bien fondé des associations Cas particuliers Les recommandations Hypertension Optimal Treatment International

Plus en détail

Dr. Djeghri. III- Diagnostic : mesure de la TA : - Le seuil de la définition de l HTA diffère selon la méthode utilisée.

Dr. Djeghri. III- Diagnostic : mesure de la TA : - Le seuil de la définition de l HTA diffère selon la méthode utilisée. HTA Dr. Djeghri I- Introduction épidémiologie : - C est un problème de santé publique particulièrement fréquent : 26,4% entre 1980-2002 (près d un milliard d hypertendus), prévalence en augmentation et

Plus en détail

NÉPHROPATHIE DIABÉTIQUE

NÉPHROPATHIE DIABÉTIQUE NÉPHROPATHIE DIABÉTIQUE 28 mars 2012 Dr Georges BRILLET Relais Saint-Jacques - Déols COMPLICATIONS MICROVASCULAIRES Épidémiologie et histoire naturelle Incidence de l insuffisance rénale terminale

Plus en détail

Ne pas hésiter à faire un contrôle de la fonction rénale avant 3 mois (à 15 jours ou 1 mois)!

Ne pas hésiter à faire un contrôle de la fonction rénale avant 3 mois (à 15 jours ou 1 mois)! AMICALE CANEUM Séance du jeudi 14 avril 2016 3e séance consacrée à l insuffisance rénale (IR) Avec la participation du Professeur Michel DELAHOUSE Chef de service de néphrologie, hôpital Foch Définition

Plus en détail

Cours 3 : Sémiologie des complications chroniques du diabète

Cours 3 : Sémiologie des complications chroniques du diabète UE8 Nutrition-Diabéto Dr. Marre Lundi 10 Décembre 10h30-12h30 Ronéotypeur : Quentin SEGURET Ronéolecteur: Malek TOUTOUNDJAN Cours 3 : Sémiologie des complications chroniques du diabète TABLE DES MATIERES

Plus en détail

EMC Cardiologie. HTA en Bernadette FALLER Trois-Epis 7 novembre 2015

EMC Cardiologie. HTA en Bernadette FALLER Trois-Epis 7 novembre 2015 EMC Cardiologie HTA en 2015 Bernadette FALLER Trois-Epis 7 novembre 2015 HTA - 2015 Epidémiologie Définitions Diagnostic Etiologies Retentissement Traitement Modalités Bénéfices HTA - EPIDEMIOLOGIE HTA

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. Le dépistage des maladies rénales au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. Le dépistage des maladies rénales au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique Le dépistage des maladies rénales au laboratoire Les reins sont formés de milliers d unités fonctionnelles élémentaires, appelées néphrons. Ils filtrent

Plus en détail

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque?

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque? CAS N 1 Monsieur Henri T, 57 ans, vient pour contrôler sa TA. En effet, celle-ci a déjà été mesurée à 3 reprises à la médecine du travail et par vous-même à 155/90 dans les 3 mois précédents. Il fume 5

Plus en détail

Quand contacter le néphrologue? Benoît Vendrely Département de néphrologie CHU Bordeaux

Quand contacter le néphrologue? Benoît Vendrely Département de néphrologie CHU Bordeaux Quand contacter le néphrologue? Benoît Vendrely Département de néphrologie CHU Bordeaux Du Lundi au Jeudi de 9h à 18h00 Le Vendredi, merci de nous contacter avant 16h00 Quand adresser le patient pour prise

Plus en détail

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE NEPHROLOGIE. 1. Organisation générale

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE NEPHROLOGIE. 1. Organisation générale DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE NEPHROLOGIE 1. Organisation générale 1.1. Objectifs généraux de la formation : Former un spécialiste en néphrologie La néphrologie est une spécialité médicale qui nécessite

Plus en détail