BUNKER STOCKAGE RADIOACTIF A PREVESSIN BSRP 954. Utilisation des dipôles comme blindage. - Rapport -

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BUNKER STOCKAGE RADIOACTIF A PREVESSIN BSRP 954. Utilisation des dipôles comme blindage. - Rapport -"

Transcription

1 CERN ST-CE/MP BUNKER STOCKAGE RADIOACTIF A PREVESSIN Utilisation des dipôles comme blindage - Rapport - M. Poehler Version : 1.1 novembre 99

2 1. Etudes d avant-projet En août de cette année, le groupe de projet BSRP a eu la confirmation que les blocs standards CERN (dim. 240/160/80 cm) ne seraient pas disponible pour la réalisation du blindage du BSRP, dont le démarrage des travaux est prévu en juillet Le coût de ces éléments, leurs mises en place, ainsi que le traitement des joints avaient été estimés à CHF Une alternative à la solution proposée a été la récupération des aimants du LEP (dipôles dim. 500/50/50 cm), pour l exécution des blindages suivant un calepinage en deux épaisseurs alternées. Quelques 1200 dipôles seraient recyclés dans le cadre de ce projet. Cette dernière solution entraîne un certain nombre de contraintes : - Planning d exécution du bunker tributaire de la mise à disposition des dipôles : 15 octobre Calepinage des dipôles entraînant un chaînage en béton armé sur sa base, son sommet, ses angles et les arasées des ouvertures, son coût étant estimé à : CHF Traitement des joints entre les différentes pièces afin de garantir une verticalité de la façade : coût estimé à CHF Stabilité de la structure due aux charges de vent. De plus, ce blindage s appuiera en partie sur le système porteur secondaire constitué par les pannes métalliques des façades. La mise en place verticale des éléments devra être extrêmement soigné. Toutefois, il convient de signaler que cette structure de blindage ne résiste pas au charge sismique, et cela est valable pour toute structure composée d éléments préfabriqués simplement posés sur sol. Ce bunker est considéré comme bâtiment de stockage, les personnes ne travaillent qu en séjour limité. - L aspect des façades du bunker peuvent laisser à interprétation (voir photos cidessous). En effet, nous sommes en présence de pièces mixtes acier - béton, ces dernières pourraient faire apparaître au court du temps des traces de rouilles (expositions aux intempéries). Bien que la solution retenue à ce jour reste cette dernière, dite solution de base, il a été convenu d entente avec le demandeur d exposer deux solutions alternatives. Ces deux variantes sont présentés sous forme comparative, suivant les paramètres techniques, coûts et délais : A / Solution de base décrite ci-dessus. B / Solution dipôles + bardage métallique de façade C / Solution avec murs de blindage béton ép. 72 cm. 2

3 [ Photos prises sur les dipôles stockés aux ISR.] 2. Variantes proposées 2.1 Solution de base (dipôles) Technique Selon descriptif chapitre 1. Avantages : - recyclage d env dipôles - solution économique Désavantages : - ne résiste pas au cas de charge sismique - aspects extérieurs des façades Coûts Selon tableau de base chapitre 3, soit projet global : 2.55 MCHF. En comparaison des 2 autres variantes, la structure hors sol représente : Joints entre les aimants : CHF Charpente métallique (175 t. à 4.-) CHF Toiture sandwich CHF Total structure hors sol : CHF Délais Planning tributaire de la livraison des dipôles. La charpente métallique et la toiture sandwich forment deux contrats différents, ceci afin de permettre la livraison de l ouvrage en temps voulu. Livraison et montage des dipôles prévus entre le 18 octobre 2000 et le 15 décembre Remise de l ouvrage prévu le 16 mars

4 2.2 Solution de base (dipôles) + bardage métallique Technique Dito solution de base + un bardage métallique simple peau en façade. Avantages : - façades traités - recyclage d env dipôles Désavantages : - ne résiste pas au cas de charge sismique Coûts Selon tableau de base chapitre 3, nouveau coût global : 2.67 MCHF. En comparaison des 2 autres variantes, la structure hors sol représente : Joints entre les aimants : CHF Charpente métallique (175 t. à 4.-) CHF Toiture sandwich CHF Bardage métallique de façade : CHF Total structure hors sol : CHF Délais Dito solution de base : planning tributaire de la livraison des dipôles. Un Market Survey supplémentaire intervient pour le bardage métallique, mais cette procédure n intervient pas sur le chemin critique, si la décision est prise avant fin Solutions murs de blindage en béton armé ép. 72 cm Technique Le blindage constitué par des dipôles ainsi que la partie verticale (façade) de la structure métallique sont remplacés par un mur béton de 72 cm d épaisseur, cette structure reprenant les charge du pont roulant. Structure de toiture inchangée : système de fermes métalliques recevant les panneaux sandwich. Avantages : - façades en béton armé, uniformité - résiste au cas de charge sismique Désavantages : - coût élevé de la solution - aucun recyclage de dipôles Coûts Selon tableau de base chapitre 3, nouveau coût global : 2.77 MCHF. En comparaison des 2 autres variantes, la structure hors sol représente : Charpente métallique (80 t. à 4.-) CHF Toiture sandwich CHF Murs de blindage en béton armé : CHF Total structure hors sol : CHF

5 2.3.3 Délais Le planning ne devient plus tributaire de la mise à disposition des dipôles, mais des procédures d achats CERN. Coût des travaux de béton armé > 750 kchf. Un Market Survey existant pourrait être récupéré pour notre projet (économie de 3.5 mois). Toutefois, la durée des procédures pour un appel d offres internationales de plus de 750 KCHF est de 13 mois dans le meilleur des cas. Selon un mise en route de l appel d offre courant novembre 1999, le démarrage des travaux n aurait lieu qu en janvier 2001 au plus tôt. La remise de l ouvrage pourrait avoir lieu sept mois plus tard, soit début août

6 3. Tableau de bord budgétaire selon solution de base Budgets Estimations actualisées Engageme nts départ Montants Ecarts Améliorat. Montant % 1 Génie civil Terrassement, remblayage 150' ' % Radier et fondations d'appuis 470' ' % Joints entre les aimants 150' ' % Charpente métallique (175 t. à 4.-) 700' ' % Toiture sandwich 190' ' % Accès (parking) 70'000 70' % Bardage métallique de façade 0 Murs de blindage en BA supp. Le PR Etude génie civil I '000 40' ' % Etude génie civil II '920 41' % Rapport géotechnique 9'200 9' % Puits sondage géotechnique 1'250 1' ' % Permis de construire 7'500 7' ' % Total 1'829'870 1'829' '750 3% 2 Heavy handling & Transport Pont-roulant de 40 t. 370' '000 Portes d'accès 20'000 20'000 Total 390' ' Electricité Puissance fournie 42'500 42'500 Eclairage 8'500 8'500 Total 51'000 51' Cooling/Ventilation Chauffage & ventilation 200' '000 Total 200' ' Alarm & Access 80'000 80'000 6 Installations informatiques Total 80'000 80' Total Technical Facilities Management Total Totaux 2'550'870 2'550' '750 2% 6

7 4. Planning intentionnel du projet Voir annexe 1 ci-jointe au fichier. Planning intentionnel du projet selon solution de base. 7

Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins)

Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins) Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins) Plan joint: - Masse VRD Toitures au 1/300 : 13057-APS n 3

Plus en détail

Séance publique du 12 juillet 2004. Délibération n 2004-1998

Séance publique du 12 juillet 2004. Délibération n 2004-1998 Séance publique du 12 juillet 2004 Délibération n 2004-1998 commission principale : déplacements et urbanisme commune (s) : Lyon 6 objet : Extension du palais des congrès à la Cité Internationale - Validation

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Cas d études

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Cas d études Cas d études Juin 2014 Plan 12/10/2014 2 12/10/2014 3 Objectif de l étude Comparer la qualité environnementale de la structure d un bâtiment à bureaux en choisissant différentes solutions structurales:

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Le marché de la maison économique

Le marché de la maison économique Maison Bois à Coût Maîtrisé Le marché de la maison économique Rappel et perspectives Marché de la maison individuelle (secteur diffus) 2011 : 138 846 maisons construites dont 15 685 maisons bois, soit

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Zone Industrielle. Kehlen... 1

Zone Industrielle. Kehlen... 1 Zone Industrielle Kehlen VALERES Konstruktioun SA 1 L o c a l i s a t i o n Le terrain se situe dans la zone industrielle de et à 8287 Kehlen Parcelle no 2946/5744 lot 1 La superficie du terrain sur lequel

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Présentation de nos box pour chevaux

Présentation de nos box pour chevaux LORENT Bernard Construction en bois massif Villers-le-Bouillet 0495/54.94.24 1 Présentation de nos box pour chevaux Bois utilisé : Le bois utilisé est exclusivement du SAPIN ROUGE DU NORD provenant du

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Prémurs / prédalles Rédaction Date : Laurent Migliano / élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg : 30 octobre

Plus en détail

L OSSATURE METALLIQUE

L OSSATURE METALLIQUE Communauté d Agglomération Saint Etienne Métropole ZENITH SAINT ETIENNE L OSSATURE METALLIQUE Le 21 mai 2008 Joseph NOC L ossature métallique du ZENITH de SAINT ETIENNE a été créée en 4 parties différentes

Plus en détail

Structures métalliques. Willy Naessens 83

Structures métalliques. Willy Naessens 83 Structures métalliques Willy Naessens 83 Les structures métalliques sont - entre autres- utilisées pour les constructions de PME, les constructions agricoles, les complexes de bureaux et les grands complexes

Plus en détail

Descriptif Commercial

Descriptif Commercial Descriptif Commercial Date // 02 Juillet 2013 1. GENERALITES Le projet consiste en la construction à Redange-Sur-Attert, am Fraesbich, d un bâtiment comprenant des surfaces de hall et de bureaux pour une

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Ce document présente l'utilisation de dalles en béton, de semelles filantes et de systèmes de micropieux

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER HOTEL D ENTREPRISES 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) ET 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER PARC D ACTIVITES DES 6 MARIANNE ESCAUDAIN (59) Zone Franche Urbaine Permis de construire obtenu le 10 avril

Plus en détail

Fiche du projet Caterpillar

Fiche du projet Caterpillar Fiche du projet Caterpillar Hall Ceptra de 79 m de long La structure métallique réalisée pour Caterpillar à Gosselies mesure 24 m de large sur près de 79 m de long. Tous les grands véhicules de construction,

Plus en détail

Coffre en terre cuite à isolation renforcée M20. pour maçonnerie à isolation rapportée. Un certain sens de la terre

Coffre en terre cuite à isolation renforcée M20. pour maçonnerie à isolation rapportée. Un certain sens de la terre Coffre en terre cuite à isolation renforcée M20 pour maçonnerie à isolation rapportée Un certain sens de la terre Coffre de baie à chaînage intégré COMPOSANTS EN TERRE CUITE POUR BAIES DESTINÉS À PROTÉGER

Plus en détail

SPECIFICITES TECHNIQUES MUR PREFER. Mur épaisseur 30 Mur épaisseur 40

SPECIFICITES TECHNIQUES MUR PREFER. Mur épaisseur 30 Mur épaisseur 40 SPECIFICITES TECHNIQUES Commande N MUR PREFER Dans un premier temps, merci de nous fournir toutes les coordonnées des différents corps de métiers présents sur votre chantier (électricien, maçon, peintre,

Plus en détail

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX BLOCS ISOLANTS COFFRANTS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX LA FORMULE GAGNANTE POUR UN BÂTI DURABLE ET PERFORMANT SYSTÈME

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

Fiche du projet INOV. Frisomat Case study fiche du projet INOV

Fiche du projet INOV. Frisomat Case study fiche du projet INOV Fiche du projet INOV Hall Flatro lumineux de 49 m de long Le hall industriel Flatro à Villers-le-Bouillet mesure 15 m de large sur 49 m de long et 6 m de hauteur. Le bâtiment repose sur des socles en béton

Plus en détail

DES CHALETS POUR NOËL. Opérations de transport et de montage RÉPONSE M 491 B - 15.04. Réponse du Conseil administratif à la motion M 491 A - 14.

DES CHALETS POUR NOËL. Opérations de transport et de montage RÉPONSE M 491 B - 15.04. Réponse du Conseil administratif à la motion M 491 A - 14. RÉPONSE M 491 B - 15.04 Réponse du Conseil administratif à la motion M 491 A - 14.06 déposée par Messieurs Rui OLIVEIRA et Daniel NOËL relative à l objet suivant : DES CHALETS POUR NOËL Mesdames et Messieurs

Plus en détail

ECOLE MATERNELLE LOUIS PERGAUD (EXTENSION)

ECOLE MATERNELLE LOUIS PERGAUD (EXTENSION) ECOLE MATERNELLE LOUIS (EXTENSION) JUILLET 2009 NOTICE DESCRIPTIVE 1 PROGRAMME DE L'OPERATION Création d une salle de repos Création de rangements Modification du bureau ZEP Surface totale : 59.12 m2 REGLEMENTS

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante 2 La température intérieure constitue le premier paramètre du sentiment de confort dans un bâtiment. Pour maintenir, été comme hiver, une température agréable de manière économique, il est indispensable

Plus en détail

3 Les évolutions du procédé constructif

3 Les évolutions du procédé constructif 3 Les évolutions du procédé constructif 3.1 Trame Nous avons fait évoluer la trame de 2,70 m x 5,40 m vers 3 m x 6 m pour faciliter la prise en compte des contraintes d accès des personnes à mobilité réduite.

Plus en détail

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex.

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex. La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives www.alphabeton.eu www.pamaflex.eu La gamme d éléments Pamaflex dévelopée par Alpha Béton est spécifiquement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE CHALET

FICHE TECHNIQUE CHALET Chalet FICHE TECHNIQUE CHALET I- DESCRIPTION ET UTILITE DU PRODUIT : C est une construction préfabriquée modulaire, à multiple usages (Habitation, Bureau, Réfectoire, Sanitaire, ), Cette diversité de modules

Plus en détail

II- PRESENTATION DU PROGRAMME DE BUREAUX

II- PRESENTATION DU PROGRAMME DE BUREAUX SOMMAIRE I- LES GRANDES TERRES II- PRESENTATION DU PROGRAMME DE BUREAUX II-1 LE PROJET : HIGH TECH OFFICE II-2 PLAN MASSE II-3 PLANS ET DESCRIPTIF SOMMAIRE II-4 PLANS DES FACADES II-5 TABLEAU DES SURFACES

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

BLUEKIT DISPOSITIFS DE VENTILATION

BLUEKIT DISPOSITIFS DE VENTILATION BLUEKIT DISPOSITIFS DE VENTILATION www.bluekit.eu 1 Montage horizontal depuis la gaine / le toit Montage vertical depuis la gaine / la façade 5 4 3 2 1 2 FR_BLUEKIT_VENTILATIONFLAPS_20150909 Sommaire Construction

Plus en détail

MAIRIE DE VOISE TRAVAUX DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA SALLE DE REUNION AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES DU PROJET

MAIRIE DE VOISE TRAVAUX DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA SALLE DE REUNION AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES DU PROJET MAIRIE DE VOISE TRAVAUX DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA SALLE DE REUNION AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES DU PROJET 1. Contexte : La Mairie de Voise souhaite procéder à l aménagement

Plus en détail

Entrez dans l ère modulaire. à moins de. le m 2 /mois* location de bâtiments industriels modulaires

Entrez dans l ère modulaire. à moins de. le m 2 /mois* location de bâtiments industriels modulaires Entrez dans l ère modulaire à moins de le m 2 /mois* * prix indicatif pour une surface de 1000 m 2 en location sur 3 ans montage inclus Installation immédiate sans fondation, conforme et garantie location

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.7 La préfabrication 1.7.1 Les généralités 1.7.2 Les éléments verticaux 1.7.4 Les éléments précontraints Version 1.0 A Prof. André Oribasi

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

Pour des double-murs sans ponts thermiques Connecteur thermique Schöck ComBAR

Pour des double-murs sans ponts thermiques Connecteur thermique Schöck ComBAR Pour des double-murs sans ponts thermiques Connecteur thermique Schöck ComBAR Quand a-t-on besoin d une armature composite? Lorsque l acier atteint ses limites Connecteur thermique Schöck ComBAR La solution

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL A. PRÉSENTATION : BEST ENTREPRISE SARL est une société de droit sénégalais qui intervient dans les Bâtiments/Travaux Publics, le

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE Maître d ouvrage : SIVU DE LA CRECHE INTERCOMMUNALE THOIRY 3 place de la Fontaine 78 770 THOIRY Adresse des travaux : Rue de la Mare Agrad 78 770 THOIRY

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

2007 à 2013 2M ingénierie civile SA : ingénieur civil, gestion de projets. Expert en modélisation 3d pour les structures en béton armé et en métal

2007 à 2013 2M ingénierie civile SA : ingénieur civil, gestion de projets. Expert en modélisation 3d pour les structures en béton armé et en métal NE LE 5 NOVEMBRE 1982 INGENIEUR CIVIL HES DIRECTEUR ASSOCIE DIPLOMES 2006 Diplôme d Ingénieur HES en génie civil EXPERIENCE PROFESSIONNELLE 2007 à 2013 2M ingénierie civile SA : ingénieur civil, gestion

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 A.S.T Groupe développe la maison ossature bois Natilia en promotion immobilière www.maison-natilia.fr Contact Presse: Laure GONTARD communication@ast-groupe.fr 04 72

Plus en détail

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 Les renseignements qui sont au dossier sont issus de documents appartenant au propriétaire vendeur. Le propriétaire vendeur atteste la conformité des données

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

DELIBERATION N CP 15-505

DELIBERATION N CP 15-505 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 15-505 DELIBERATION N CP 15-505 DU 9 JUILLET 2015 HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LES MARCHES ATTRIBUES LORS DE LA COMMISSION D APPEL D OFFRES DU 12 JUIN 2015 LA

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m²

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² BATIMENT A OSSATURE BOIS: 1300 m3 de bois UN JARDIN D HIVER DE 700 M² OUVERT SUR LE

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte Octobre 2012 3,0 N 1 en Belgique - 31e année - N 283 énergie Faut-il changer de fournisseur? Comparons les prix à Bruxelles et dans villes wallones nouvelle FORMULE chauffage Le lexique incontournable

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Notice descriptive. CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO TEL : +352 621 510 609 EMAIL : contact@etik-immo.com WEB : www.etik-immo.

Notice descriptive. CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO TEL : +352 621 510 609 EMAIL : contact@etik-immo.com WEB : www.etik-immo. Notice descriptive CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO 1 Généralités: L objet, situé au 5, rue d Arlon à Ecoparc Windhof, est composé de quatre lots commerciaux nommés A,B,C et D d environ 600 m² chacun.

Plus en détail

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014 Ytong maçonnerie Prix indicatifs du marché 2014 2 Ceci sont des prix indicatifs du marché pour des objets de moyenne importance et sont à calculer par l entrepreneur pour chaque objet. Notre service de

Plus en détail

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME»

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» 1 ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» Construction de maisons passives et basse énergie aux normes 2020. La priorité absolue aujourd hui, est donnée à l économie d énergie. Une excellente isolation

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

HABITATION ISOLATION Présentation

HABITATION ISOLATION Présentation Un particulier vient d acheter une maison individuelle construite dans les années 70 suivant le plan de masse ci-contre. Classe énergétique : Emission de Gaz à effet de Serre : 1 / 6 limite terrain N 8m

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Prédalles Rédaction : Cordonier Yannick / Av. de la Gare 74 / 1963 Vétroz / Etudiant 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

ANNEXE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal»

ANNEXE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal» ANNEE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal» Définition des familles d éléments non structuraux du cadre bâti 1 Les éléments constitutifs du bâtiment sont

Plus en détail

SYSTÈMES D ISOLATION THERMIQUE EXTÉRIEURE PAR ENDUIT SUR ISOLANT (ETICS) MISE EN ŒUVRE

SYSTÈMES D ISOLATION THERMIQUE EXTÉRIEURE PAR ENDUIT SUR ISOLANT (ETICS) MISE EN ŒUVRE GRP : veritas JOB : mp xml DIV : 14f44 05b p. 1 folio : 1 --- 15/10/012 --- 13H27 Auteur : Laurence Ducamp SYSTÈMES D ISOLATION THERMIQUE EXTÉRIEURE PAR ENDUIT SUR ISOLANT (ETICS) MISE EN ŒUVRE FICHE No

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ. Sous épreuve : U43 Économie et Organisation. Session 2014.

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ. Sous épreuve : U43 Économie et Organisation. Session 2014. BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ Sous épreuve : U43 Économie et Organisation Session 2014 Durée : 2h40 Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON c e s t é l é m e n T E R R E Savoir-faire et innovation SOMMAIRE B RIQUES DE STRUCTURE Réglementation Briques C Briques C à barrettes 3 ACCESSOIRES DES BRIQUES DE STRUCTURE

Plus en détail

L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu

L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu Isolation en sol FOAMGLAS FLOOR BOARD FOAMGLAS FLOOR BOARD est utilisé pour les sols (sur sable stabilisé, sous chape

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

Lecture de plan bâtiment. Mai 2010

Lecture de plan bâtiment. Mai 2010 Lecture de plan bâtiment Mai 2010 Représentation des volumes Du volume au plan... Plusieurs vues sont nécessaires pour comprendre et représenter une construction! Introduction La lecture de plan de bâtiment,

Plus en détail

STRUCTURES METALLIQUES

STRUCTURES METALLIQUES 3 STRUCTURES METALLIQUES Structures métalliques 3 Introduction La moitié des réalisations des constructions industrielles Willy Naessens sont construites avec des structures métalliques. Cette technique

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

Réussir l'isolation des combles non aménagés

Réussir l'isolation des combles non aménagés Réussir l'isolation des combles non aménagés DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Le choix d un isolant En avant-projet, il est recommandé de prendre en considération plusieurs critères, afin de choisir

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 Présents : B.CURIS / Th. KAEPPELIN/D.BERGMANN/ Ch.VALLEYRE /A.PERRICHON E.PIERRON Excusés : M.GORJUX / JC.BONI DEBRIEFING REUNION DU 17 FEVRIER SUR LE THEME 1 : Dans le

Plus en détail

LOCATION MURS BATIMENT IDEAL ACTIVITE LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 5 390 M 2 SUR TERRAIN 2,39 Ha (Construction extension possible)

LOCATION MURS BATIMENT IDEAL ACTIVITE LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 5 390 M 2 SUR TERRAIN 2,39 Ha (Construction extension possible) LOCATION MURS BATIMENT IDEAL ACTIVITE LOGISTIQUE ET TRANSPORT 5 390 M 2 SUR TERRAIN 2,39 Ha (Construction extension possible) Route de Marolles FOSSE 41330 Situation géographique et environnement p.4 Description

Plus en détail

PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS. INSPECTION DE L ATELIER No. 1

PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS. INSPECTION DE L ATELIER No. 1 PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS INSPECTION DE L ATELIER No. 1 Préparé par Rafik Matta, ing. Ingénieur principal Structure TPSGC Mai 2015 Travaux publics et services gouvernementaux Canada Works and

Plus en détail

proforma terrassement

proforma terrassement proforma terrassement La qualité du terrassement est décisive, un terrassier professionnel doit vous garantir un strict respect des cotes et des niveaux. Nous vous conseillons vivement la mise en place

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Etats Généraux Angers. Actualités Normatives et Règlementaires. le 11 octobre 2012. LE NEVÉ Serge, FCBA

Etats Généraux Angers. Actualités Normatives et Règlementaires. le 11 octobre 2012. LE NEVÉ Serge, FCBA Etats Généraux Angers le 11 octobre 2012 Actualités Normatives et Règlementaires LE NEVÉ Serge, FCBA Construction bois Les outils en cours de préparation DTU 31-2 CATALOGUE BOIS CONSTRUCTION DTU 31-4 FACADES

Plus en détail

La construction parasismique en maison individuelle

La construction parasismique en maison individuelle DOCUMENTATION THÉMATIQUE La construction parasismique en maison individuelle www.bouyer-leroux.com Ce qu il faut faire dans le cadre de la construction de maisons individuelles 1. Déterminer les longueurs

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

Auteur : Physibel pour ENERTECH. Juillet 2009

Auteur : Physibel pour ENERTECH. Juillet 2009 Notes techniques et réflexions Isolation extérieure : influence de la nature des fixations de bardage sur la résistance thermique de la paroi Auteur : Physibel pour ENERTECH Juillet 2009 Ingénierie énergétique

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail