La conjoncture en Rhône - Alpes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La conjoncture en Rhône - Alpes"

Transcription

1 Tendances régionales La conjoncture en Rhône - Alpes SEPTEMBRE 215 L activité des entreprises rhônalpines reste correctement orientée en cette rentrée avec une tendance favorable plus marquée dans les services. En effet, l intérim; l ingénierie technique et les activités informatiques enregistrent un courant d affaires plus actif et en hausse depuis plusieurs mois. Le renforcement régulier des carnets dans l industrie laisse entrevoir de prochaines semaines plus favorables, mais de façon trop limitée pour se traduire au niveau des effectifs. Enquêtes mensuelles Indicateurs du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation conjoncturelle. Il résume par une variable synthétique l évolution des soldes d opinion qui présentent des évolutions similaires dans le temps. En hausse, il traduit une amélioration du climat conjoncturel ; en baisse, sa dégradation ; 1 = moyenne de longue période. Industrie Services marchands ICA Rhône-Alpes ICA France moyenne L indicateur rhônalpin du climat des affaires dans l industrie s établit à 96 et l ICA France à 97. ICA Rhône-Alpes ICA France moyenne L indicateur rhônalpin du climat des affaires dans les services aux entreprises s établit à 1 et l ICA France à 97. Enquêtes trimestrielles Bâtiment et Travaux Publics Le 3 ème trimestre est relativement favorable dans chacune des composantes du secteur, mais les conditions de marché sont toujours très difficiles avec une forte pression sur les prix. La situation dans les TP est plus délicate encore. Les perspectives sont fragiles pour la fin d année. Commerce de gros Le secteur confirme son redressement en 215 après une année 214 particulièrement morose. Les carnets se renforcent légèrement alors qu un an plus tôt ils étaient nettement endessous des attentes. Les perspectives d activité sont plutôt favorables. Dernières enquêtes et statistiques nationales de la Banque de France Enquête mensuelle de conjoncture Cliquer ici Travaux publics et commerce de gros Cliquer ici Défaillances d'entreprises Cliquer ici Accès des entreprises au crédit Cliquer ici Évolution des crédits aux entreprises Cliquer ici Taux des crédits aux entreprises Cliquer ici Enquête régionale Les entreprises en Rhône Alpes Bilan 214, perspectives 215 Tous les graphiques de ce document sont réalisés à partir des données collectées par la Banque de France. Reproduction autorisée en citant la source.

2 21,9 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS - URSSAF 31/12/212) Industrie Avec une demande domestique et internationale globalement étale en septembre, l activité des entreprises industrielles rhônalpines est restée juste stable, après un mois d août plus actif qu à l accoutumé. Les carnets de commandes progressent néanmoins laissant envisager une légère amélioration de la production, sans conséquence sur l emploi. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 2 1 Après un mois d août plutôt actif, l activité industrielle a globalement stagné en septembre. Quelques secteurs ont néanmoins bénéficié de courants d affaires plus soutenus, comme l industrie chimique, la fabrication d équipements ou la métallurgie. Les prévisions sont plutôt encourageantes. Elles devraient s inscrire globalement dans une tendance moyenne légèrement haussière La bonne orientation des carnets de commandes se confirme. Ils poursuivent leur consolidation et sont désormais considérés satisfaisants dans pratiquement l intégralité des segments industriels. Dans le même temps, les stocks des entreprises industrielles sont estimés très proches de leur niveau normal Niv stocks Niv carnets Utilisation des capacités de production CVS (en pourcentage) Bien que davantage sollicitées sur les 4 derniers mois, les capacités de production restent éloignées de la moyenne de longue période TUC Moyenne depuis janvier 1996 Banque de France Tendances régionales Région Rhône-Alpes octobre 215 Page 2 sur 11

3 61,1 % Poids des effectifs du secteur dans la totalité de l industrie (source : ACOSS - URSSAF 31/12/212) Métallurgie Plasturgie Chimie Pharmacie et autres produits industriels Avec une demande sans relief dans l ensemble, la production est en léger retrait dans la plupart des secteurs. Les carnets de commandes, un peu mieux garnis, laissent cependant envisager une amélioration de l activité, sans incidence sur l emploi et les prix. Production passée et prévisions Niv stocks Niv carnets Métallurgie 3,6 % des effectifs du total de l industrie Légère progression des entrées d ordres soutenue notamment par une demande étrangère mieux orientée. Avec des stocks encore une peu élevés, la production est cependant restée stable. La baisse du prix des matières premières s est poursuivie avec une répercussion partielle sur les prix de vente. Malgré des carnets de commandes jugés corrects, la production s annonce stable. -4 Fabrication de produits métalliques 15,6 % des effectifs du total de l industrie Entrées d ordres et production sont en léger repli. La baisse du prix des matières premières est partiellement répercutée sur les prix de vente. Avec des stocks redevenus conformes à la normale et des carnets de commandes jugés corrects, une progression de l activité est attendue décolletage : 2,4 % des effectifs du total de l industrie Après le rebond du mois dernier, la demande et la production se sont repliées. Les stocks sont toujours jugés un peu excédentaires. Avec des carnets de commandes corrects, les prévisions tablent sur un raffermissement de l activité. Quelques réductions d effectifs pourraient intervenir. mécanique industrielle : 3,5 % des effectifs du total de l industrie Demande et production poursuivent leur progression du mois dernier. Avec des stocks de produits finis en retrait et un peu courts, les perspectives d activité restent positives en dépit de carnets un peu justes. Banque de France Tendances régionales Région Rhône-Alpes octobre 215 Page 3 sur 11

4 Fabrication de produits en plastique 6,1 % des effectifs du total de l industrie Production en retrait en septembre consécutivement à un mois d août inhabituellement actif et à une résorption des légers excédents de stocks. La demande reste assez bien orientée. Avec des carnets de commandes qualifiés de corrects, les prévisions d activité sont favorables Industrie chimique 5,5 % des effectifs du total de l industrie La bonne orientation de la demande, notamment domestique, a permis un maintien de la production. Les stocks de produits finis sont conformes aux niveaux souhaités. Des carnets correctement garnis permettent d envisager une amélioration de l activité Industrie pharmaceutique 3,8 % des effectifs du total de l industrie Demande et production se sont maintenues. Les stocks sont adaptés à l activité. Les carnets de commandes jugés corrects permettent d envisager un rebond de l activité Textile, habillement, cuir 5,5 % des effectifs du total de l industrie Après plusieurs mois de repli, la demande et la production se sont stabilisées. Les carnets de commandes restent courts dans un contexte de relations commerciales à flux de plus en plus tendus. Une amorce de redressement semble néanmoins se profiler Travail du bois, industrie du papier carton 5,7 % des effectifs du total de l industrie La production a peu évolué malgré une légère reprise de la demande, notamment domestique. Les stocks sont conformes au niveau souhaité. Avec des carnets de commandes convenables, l activité devrait rester bien orientée Banque de France Tendances régionales Région Rhône-Alpes octobre 215 Page 4 sur 11

5 24,4 % Poids des effectifs du secteur dans la totalité de l industrie (source : ACOSS - URSSAF 31/12/212) Équipements électriques électroniques, informatiques et autres machines Avec un raffermissement de la demande pour le 2 ème mois consécutif, les carnets de commandes retrouvent un niveau correct, non atteint depuis plus d un an. La production reste néanmoins stable dans l immédiat et les prévisions d activité sont prudentes pour les mois à venir. Production passée et prévisions Fabrication de produits informatiques, électroniques, optiques 6,4 % des effectifs du total de l industrie Niv stocks Niv carnets L accélération de la demande notée le mois dernier s est poursuivie, à un rythme moindre, mais permettant une reconstitution des carnets de commandes. La production s est stabilisée et les stocks de produits finis restent adaptés. Les prévisions d activités sont néanmoins encore réservées. -4 Fabrication d équipements électriques 7, % des effectifs du total de l industrie La demande globale et la production se sont maintenues après le redressement enregistré le mois dernier. Les stocks de produits finis ont retrouvé un niveau normal. Malgré des carnets de commandes consistants, les prévisions d activité sont prudentes. -4 Fabrication de machines et équipements 1,9 % des effectifs du total de l industrie Sous l effet d un rebond de la demande, la production s est raffermie après la contraction du mois dernier. Les stocks de produits finis restent adaptés à l activité, mais les carnets de commandes sont toujours insuffisamment garnis, laissant présager de prochaines semaines encore difficiles Banque de France Tendances régionales Région Rhône-Alpes octobre 215 Page 5 sur 11

6 8, % Poids des effectifs du secteur dans la totalité de l industrie (source : ACOSS - URSSAF 31/12/212) Fabrication de denrées alimentaires et de boissons La production, globalement stable malgré un léger rebond des commandes, masque des évolutions contrastées entre les segments. La fabrication de pâtes et pâtisserie reste sur une bonne dynamique avec des carnets de commandes consistants à l inverse de la fabrication de boissons qui accuse un retrait classique de son activité à cette période. Les produits laitiers pâtissent de stocks toujours excédentaires et de carnets de commandes trop courts ce qui laisse envisager un léger repli de la production. Au total, les prévisions d ensemble anticipent une stabilité de l activité. Production passée et prévisions Niv stocks Niv carnets Banque de France Tendances régionales Région Rhône-Alpes octobre 215 Page 6 sur 11

7 5,8% Poids des effectifs de la branche dans la totalité de l industrie (source : ACOSS - URSSAF 31/12/212) Fabrication de matériels de transport Nouveau raffermissement de la demande pour le secteur dans son ensemble, mais sans répercussion immédiate sur la production. Les carnets de commandes s étoffent et deviennent corrects laissant augurer une progression d activité. Le segment de la fabrication de carrosseries et remorques est le mieux orienté avec une activité raffermie et des carnets de commandes satisfaisants, grâce à une demande hexagonale en hausse. A l inverse, le segment de la fabrication d équipements automobiles accuse un tassement et n anticipe qu une hausse modérée de sa production. Production passée et prévisions Niv stocks Niv carnets Banque de France Tendances régionales Région Rhône-Alpes octobre 215 Page 7 sur 11

8 32,8 % Poids des effectifs des services marchands par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS - URSSAF 31/12/211) Services marchands L activité est dans l ensemble restée bien orientée avec de nouveau une légère progression. Le segment du travail temporaire affiche en particulier un regain de forme assez net. Seul le transport routier de fret accuse un léger repli. Les perspectives sont bien orientées sur chacun des segments d activité. Évolution globale Activité passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 2 1 L activité des services a poursuivi sa progression en septembre dans la ligne de sa tendance de moyen terme. Seul le transport routier, en faible repli, s en écarte légèrement, alors qu à l inverse le travail temporaire affiche un regain d activité. Les perspectives sont favorables permettant d envisager quelques recrutements en particulier dans les activités informatiques et le travail temporaire variations M-1 Act. prév Tendance Ingénierie-études techniques Évolution de la demande et prévisions La demande globale demeure bien orientée. Les conditions tarifaires restent par contre toujours difficiles avec des prix pratiqués encore en léger retrait pour obtenir les affaires. Cette tendance d activité favorable devrait perdurer avec une nouvelle consolidation attendue de la demande. L emploi ne devrait cependant pas encore en profiter variations M-1 Dde prév Tendance Activités des agences de travail temporaire Évolution de la demande et prévisions Après les fermetures d entreprises du mois d août, l activité est repartie à la hausse, portée par l industrie et le tertiaire, le BTP manquant toujours de dynamisme du fait d un volume de marchés encore insuffisant. Les perspectives globales semblent favorablement orientées, et ce malgré une visibilité incertaine, les demandes d intérimaires émanant d une clientèle attentiste se déclarant au dernier moment variations M-1 Dde prév Tendance Banque de France Tendances régionales Région Rhône-Alpes octobre 215 Page 8 sur 11

9 Transports routiers de fret et par conduites Évolution de la demande et prévisions Léger repli de l activité accompagné d un durcissement des conditions tarifaires, principalement sur l activité transport, mais la logistique affiche une bonne tenue. La demande globale reste toutefois bien orientée laissant envisager un rapide retour à la tendance haussière de moyenne période variations M-1 Dde prév Tendance Hébergement et restauration Évolution de la demande et prévisions L activité est restée bien orientée, soutenue notamment par la reprise du tourisme d affaires. A l image de la saison, l activité du tourisme de loisir est demeurée par contre contrastée. Les différentes manifestations notamment sportives sont restées de bons vecteurs de fréquentations, pendant que le tourisme de villégiature était en retrait. Les perspectives sont globalement optimistes, toujours portées par le tourisme d affaires variations M-1 Dde prév Tendance Activités informatiques et traitement de données Évolution de la demande et prévisions L activité globale est restée bien orientée grâce à une demande toujours solide. Elle s est accompagnée souvent d un renforcement des effectifs. Cette tendance favorable devrait se poursuivre avec le maintien d un bon courant d ordres dans un contexte de prix cependant tirés. De nouvelles embauches sont anticipées variations M-1 Dde prév Tendance Banque de France Tendances régionales Région Rhône-Alpes octobre 215 Page 9 sur 11

10 8,3 % Poids des effectifs du bâtiment et des travaux publics par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS - URSSAF 31/12/211) Bâtiment et Travaux Publics L activité ressort globalement correcte sur ce trimestre dans les 3 composantes de ce secteur dans un contexte de prix toujours âprement discutés. Les prévisions qui se dessinent pour la fin d année sont plus réservées, notamment dans le second œuvre, où le courant d affaires attendu est en-dessous des niveaux habituels. Après un léger mieux estival, les effectifs se stabilisent. Bâtiment Activité passée et prévisions e Tr 11 3e Tr 12 3e Tr 13 3e Tr 14 3e Tr 15 Travaux publics Activité passée et prévisions e Tr 11 3e Tr 12 3e Tr 13 3e Tr 14 3e Tr 15 Variation sur t-1 Act prev Tendance Variation sur t-1 Act prev Tendance Gros œuvre L activité dans le gros œuvre est restée favorablement orientée malgré un volume de mises en chantiers encore trop juste. Les carnets semblent prendre tout de même un peu de consistance mais les affaires qui sortent sont réalisées dans des conditions de prix tirées vers le bas, préjudiciables aux marges. Pour les mois à venir, on devrait observer un courant d affaires tout juste correct pour la période, sans réel impact sur les effectifs. Second œuvre L activité globale dans le second œuvre est restée soutenue au cours du 3 trimestre. Les carnets continuent de s étoffer mais la rentabilité des devis signés s effrite quelque peu sous l effet de prix rognés dans un environnement très concurrentiel. Les acteurs ajustent alors au plus près les effectifs et tablent sur un dernier trimestre moins actif que de coutume. Le contexte de vive concurrence, alliée à un marché toujours morose, n a pas encore permis à l activité globale de s améliorer et les carnets demeurent peu garnis. Les prix restent orientés à la baisse, l arrivée de sociétés étrangères amplifiant ce mouvement. Les effectifs devraient en souffrir également. Banque de France Tendances régionales Région Rhône-Alpes octobre 215 Page 1 sur 11

11 Commerce de gros Le 3 ème trimestre s inscrit dans une relative stabilité avec un niveau de ventes correct mais sans grand dynamisme. Les entreprises du secteur ajustent leurs stocks et la remontée progressive des carnets de commandes depuis plusieurs trimestres permet d afficher un relatif optimisme pour la fin de l année. Activité passée et prévisions e Tr 11 3e Tr 12 3e Tr 13 3e Tr 14 3e Tr 15 Variation sur t-1 Act prev Tendance e Tr 11 3e Tr 12 3e Tr 13 3e Tr 14 3e Tr 15 niv stocks niv carnets Ensemble des produits agroalimentaires Le volume d achats s est légèrement redressé d un trimestre sur l autre et le niveau des ventes s est maintenu permettant ainsi de reconstituer quelque peu les stocks. Pour le troisième trimestre consécutif, les prix des achats ont augmenté et ont été majoritairement répercutés sur ceux des ventes. Les carnets sont stables par rapport au trimestre précédent et jugés relativement corrects. Les prévisions d ici la fin de l année sont favorablement orientées. Ensemble des produits industriels D un trimestre sur l autre, les volumes et les prix n ont que très peu évolué, le mois d août restant pénalisant pour les entreprises du secteur. Dans ces conditions, les stocks sont demeurés stables, à l instar des deux trimestres précédents. Bien que les carnets soient encore peu consistants, les professionnels affichent un certain optimisme dans leurs prévisions. Banque de France Tendances régionales Région Rhône-Alpes octobre 215 Page 11 sur 11

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Rhône-Alpes Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development A usage officiel C(2015)65/REV1 Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development 21-May-2015 Français - Or. Anglais CONSEIL C(2015)65/REV1

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

A. Le rôle de l avocat

A. Le rôle de l avocat Le harcèlement moral vise avant tout à détruire la victime et à lui ôter toute capacité de réaction. Isolée, discréditée, elle n aura souvent plus la capacité d agir. Emprisonnée dans un mécanisme de culpabilisation,

Plus en détail

Résultats annuels 2010-2011. Résultats annuels 2010-2011 15 juin 2011

Résultats annuels 2010-2011. Résultats annuels 2010-2011 15 juin 2011 15 juin 2011 Sommaire Présentation générale et faits marquants Résultats annuels consolidés Perspectives Annexes 2 Acteur clé de la distribution de produits et services télécom Présent dans 12 pays européens

Plus en détail

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création entreprises Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises existent toujours trois ans après leur création Maryse Aguer Le Limousin se place au deuxième rang des régions françaises pour le taux de survie

Plus en détail

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014 Direction des Affaires Régionales Aquitaine Banque de France Agen «L Économie en Aquitaine Bilan 2013, Perspectives 2014» Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne Réunion du 14 Banque de France

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE OCTOBRE 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

Le marché des bureaux NIMES. Bilan 1 er semestre 2009 Septembre 2009 Prochaine parution : Février 2010

Le marché des bureaux NIMES. Bilan 1 er semestre 2009 Septembre 2009 Prochaine parution : Février 2010 Le marché des bureaux NIMES Bilan 1 er semestre 29 Septembre 29 Prochaine parution : Février 21 Dynamique régionale Scenarii économiques fortement dégradés, crise financière avérée et globalisée, le 1er

Plus en détail

Bien en locatif, excellent en investissement

Bien en locatif, excellent en investissement PROPERTY TIMES Bien en locatif, excellent en investissement France Entrepôts T4 215 29 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 5 Offre immédiate 5 Investissement 6

Plus en détail

Rapport trimestriel sur le marché

Rapport trimestriel sur le marché Rapport trimestriel sur le marché FRANCE Q1 2009 Faits saillants au sujet du marché nombre de voyages à l étranger au trimestre précédent : - variation (en %) par rapport au même trimestre l an passé :

Plus en détail

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique PO Box 84200, 2508 AE La Haye, Pays-Bas DECLARATION DE LA FIP SUR LA POLITIQUE AMELIORER L ACCES AUX MEDICAMENTS DANS LES

Plus en détail

Marchés à la production vrac 2015-16

Marchés à la production vrac 2015-16 Juin Marchés à la production vrac - Volumes cumulés depuis le / début de la campagne* en hl Rouges Rosés Blancs Total Vins de Vins de de cépages Total IGP IGP de cépages 9 7 (- %) 877 (+ %) 998 (+9 %)

Plus en détail

TENDANCES REGIONALES PICARDIE

TENDANCES REGIONALES PICARDIE TENDANCES REGIONALES PICARDIE OCTOBRE 2007 Picardie Tendances régionales OCTOBRE 2007 Page 1 sur 7 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : SEPTEMBRE 2007 INDUSTRIE Poids des effectifs

Plus en détail

l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC LES CHIFFRES REPERES FONDERIE

l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC LES CHIFFRES REPERES FONDERIE Accompagner l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC 1 LES CHIFFRES REPERES FONDERIE CHIFFRE D AFFAIRES 5,6 milliards d euros

Plus en détail

Qu est-ce que le travail décent

Qu est-ce que le travail décent Qu est-ce que le travail décent Le concept de «travail décent» apparaît pour la première fois en 1999, dans le rapport présenté par le Directeur général de l OIT à la 87 e session de la Conférence internationale

Plus en détail

Le marché des bureaux en France

Le marché des bureaux en France Le marché des bureaux en France Bilan 2007 www.dtz.fr 2 Sommaire 05 Synthèse 08 Alsace 12 Aquitaine 16 Bourgogne - Franche-Comté 22 Bretagne 26 Champagne-Ardenne 30 Languedoc-Roussillon 34 Lorraine 38

Plus en détail

Brigitte MUNOZ PEREZ. Jean-Michel SOMMER. Conseiller référendaire, chargé de mission auprès du premier président de la Cour de cassation

Brigitte MUNOZ PEREZ. Jean-Michel SOMMER. Conseiller référendaire, chargé de mission auprès du premier président de la Cour de cassation Jean-Michel SOMMER Conseiller référendaire, chargé de mission auprès du premier président de la Cour de cassation Brigitte MUNOZ PEREZ Démographe - C.E.R.C.R.I.D. - UMR 5137, Université de Lyon, Université

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE A l issue d une excellente année, quelle peut-être la résistance de nos marchés dans un environnement financier complexe? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 25 janvier 2012 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

L assurance chômage en Europe

L assurance chômage en Europe L assurance chômage en Europe Unédic - 18 octobre 2012 AJIS Principes fondateurs de la protection sociale Deux logiques Les systèmes de protection sociale appartiennent à deux grandes familles - ceux qui

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Siège social SCE Keran, Nantes - Dominique Perrault Architecture - Crédit photo : AURAN Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année 2015 en chiffres Nantes Métropole Édito

Plus en détail

Pièce n 4876 Septembre 2015 RAPPORT DU DIRECTEUR. Fonctionnement administratif et financier

Pièce n 4876 Septembre 2015 RAPPORT DU DIRECTEUR. Fonctionnement administratif et financier Pièce n 4876 Septembre 2015 RAPPORT DU DIRECTEUR Fonctionnement administratif et financier 2014 2 Rapport du directeur sur le fonctionnement administratif et financier (prévu à l'alinéa 2 de l'article

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT SEMESTRIEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour la période close le 30 juin 2015 Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport

Plus en détail

Article. «Le travail en projet» Suzanne Francoeur-Bellavance. Québec français, n 97, 1995, p. 42-45.

Article. «Le travail en projet» Suzanne Francoeur-Bellavance. Québec français, n 97, 1995, p. 42-45. Article «Le travail en projet» Suzanne Francoeur-Bellavance Québec français, n 97, 1995, p. 42-45. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/44308ac Note :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Le Symop, Syndicat des machines et technologies de production, propose à la presse chaque trimestre un point de conjoncture sur

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Franche-Comté Bilan 2014 Perspectives 2015 Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide

Plus en détail

Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information

Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information SPI réalise les opérations de conditionnement industriel et de différenciation retardée (ou Co-packing) pour le compte d industriels

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DE 2004 CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES REGION DE GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN SERIE REGIONALE

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

investir quand même Les conseils de placements de nos experts pour 2008, dans un contexte économique plutôt sombre.

investir quand même Les conseils de placements de nos experts pour 2008, dans un contexte économique plutôt sombre. 241_Cover 23/11/07 9:26 Page 57 Les conseils de placements de nos experts pour 2008, dans un contexte économique plutôt sombre. Où investir quand même Olivier Davanne et Thierry Pujol sont associés de

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET 188 (2004-2005) N 1 188 (2004-2005) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2004-2005 5 JUILLET 2005 PROPOSITION DE DÉCRET modifiant le Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus en vue de favoriser l utilisation

Plus en détail

BMO Catégorie Portefeuille FNB actions de croissance (le «Fonds»)

BMO Catégorie Portefeuille FNB actions de croissance (le «Fonds») (le «Fonds») Période de 12 mois close le 30 septembre 2014 (la «période») Gestionnaire : BMO Investissements Inc. (le «gestionnaire» ou «BMOII») Gestionnaire de portefeuille : BMO Gestion d actifs inc.,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Information réglementée 17 février 2012 :7h45 Résultats consolidés au 31 décembre 2011 Stabilité des revenus locatifs nets. Les revenus des actifs acquis fin 2010 compensent les revenus

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE NOVEMBRE 28 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Auvergne Tendances régionales novembre 28 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Franche-Comté Bilan 2012 Perspectives 2013 Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

6.02 Etat au 1 er janvier 2010

6.02 Etat au 1 er janvier 2010 6.02 Etat au 1 er janvier 2010 Allocation de maternité Femmes ayant droit à l allocation 1 A droit à cette allocation toute femme dont le statut professionnel, à la naissance de l enfant, correspond à

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Les 7 conseils pour réussir son entrainement.

Les 7 conseils pour réussir son entrainement. Les 7 conseils pour réussir son entrainement. Ces conseils s'attachent plus à l'organisation de vos entraînements qu'à leur contenu et se limitent à l'aspect technique et biomécanique du tir. Si l'on voulait

Plus en détail

PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans

PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans «J ai toujours cherché à intéresser mon équipe à l évolution de l entreprise» Videur de boîte de nuit, avant d intégrer la police, Olivier Couteau,

Plus en détail

Centre International de Recherche et de Développement

Centre International de Recherche et de Développement Centre International de Recherche et de Développement Publication UNGANA 505 CIDR Tous droits de reproduction réservés Conseil technico-commercial aux aviculteurs comme stratégie de promotion vente du

Plus en détail

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES?

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? Marie-Véronique LABASQUE FORMATRICE ET COORDINATRICE DU DEPARTEMENT D ETUDES ET DE RECHERCHES CREAI/IRFFE (AMIENS FRANCE). marie.labasque@irffe.fr

Plus en détail

Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle. Décembre 2014

Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle. Décembre 2014 Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle Décembre 2014 SOMMAIRE I. Evolution de la Réglementation Prudentielle III. Impacts de la nouvelle réglementation I III II. Règles algériennes VS Règles

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

«Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine

«Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine «Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine Pr. Wang Gao, Professeur de Marketing, Université Qing Hua Bonjour,

Plus en détail

Bioéthanol : Atouts et enjeux

Bioéthanol : Atouts et enjeux Bioéthanol : Atouts et enjeux L environnement, véritable défi du Bioéthanol Indépendance énergétique Perspectives économiques L environnement, véritable défi du Bioéthanol Depuis 2 siècles, nos sociétés

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour l exercice clos le 31 décembre Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport annuel

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES CENTRE

TENDANCES RÉGIONALES CENTRE TENDANCES RÉGIONALES CENTRE JUILLET 2006 CENTRE Tendances Régionales Juillet 2006 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : juin 2006 INDUSTRIE 28% des effectifs globaux

Plus en détail

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international L essai en vibration, quand il est réalisé correctement, est un outil précieux pour chaque laboratoire ou pour chaque ligne

Plus en détail

Sommaire. Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur

Sommaire. Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur Sommaire Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur pour Sommaire Sommaire ---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Stocks d'investissements directs canadiens à l'étranger (SCIAN) Source : Statistique Canada, CANSIM 376-0052 Millions de dollars

Stocks d'investissements directs canadiens à l'étranger (SCIAN) Source : Statistique Canada, CANSIM 376-0052 Millions de dollars Tous les pays 2010 2011 2012 2013 2014 Total, toutes les industries 637 285 675 020 704 335 761 550 828 812 Agriculture, foresterie, pêche et chasse [11] 6 024 4 092 3 827 4 264 4 422 Extraction minière

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Energie solaire de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Forum de Paris 1 Février 2012

Forum de Paris 1 Février 2012 Forum de Paris 1 Février 2012 Bouleversements politiques défis économiques Intervention M. Adil Douiri Mesdames, Messieurs, Je suis ravi d être parmi vous et de contribuer à la réflexion en cette période

Plus en détail

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC)

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) Règlement n o 4 Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) 94.12.06.09 amendé 99.04.28.09 amendé 02.02.27.08 amendé 07.06.20.10 09.06.17.09 Article 1 Conditions

Plus en détail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Emploi 3 Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Jean-François Giret, Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini * Les nouvelles générations d actifs sont beaucoup plus diplômées qu il y a trente

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilité et de transparence en fin de rapport EUR / USD Recul prononcé.

Plus en détail

TABLEAU DES ENTREVUES

TABLEAU DES ENTREVUES TABLEAU DES ENTREVUES Ce tableau regroupe les descriptions de toutes les entrevues réalisées auprès des éducatrices et éducateurs spécialisés. Pour chacun des thèmes, des suggestions de questions en lien

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu

Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu DOSSIER DE PRESSE Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu Le 16 mars 2016 1 Sommaire Éditorial... 5 Une modernisation de la gestion de l impôt sur le revenu

Plus en détail

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous?

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous? UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS Qui sommes-nous? ARCOOP est une coopérative d'activités et d'emploi (CAE) généraliste, qui regroupe 70 entrepreneurs de différents horizons et différents métiers (bâtiment,

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

LE MARKETING DES SERVICES

LE MARKETING DES SERVICES 1 LE MARKETING DES SERVICES AUTEURS Plusieurs auteurs coordonnés par Philippe Callot : responsable du département marketing/vente de l ESCEM (Ecole Supérieure de Commerce Et de Management) de Tours-Poitiers

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES BOURGOGNE

TENDANCES RÉGIONALES BOURGOGNE TENDANCES RÉGIONALES BOURGOGNE JUIN 2006 BOURGOGNE Tendances régionales juin 2006 Page 1 sur 6 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : MAI 2006 INDUSTRIE 30,1% des effectifs par rapport

Plus en détail

Nos chiffres. Groupe CGI inc. Rapport trimestriel 2 Pour le deuxième trimestre terminé le 31 mars 2008. www.cgi.com

Nos chiffres. Groupe CGI inc. Rapport trimestriel 2 Pour le deuxième trimestre terminé le 31 mars 2008. www.cgi.com Nos chiffres Groupe CGI inc. Rapport trimestriel 2 À propos de CGI Fondé en 1976, le Groupe CGI inc. («CGI») figure parmi les plus importantes entreprises indépendantes de services en technologies de l'information

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL

BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL Baromètre de Conjoncture Tarnais N U M E R O N 27 1 E R TRIMESTRE 2013 La note de conjoncture du Tarn résulte d une enquête réalisée en avril 2013 auprès d un échantillon d environ 1 200 entreprises industrielles,

Plus en détail

SOMMAIRE A- LE SECTEUR DU BOIS ET D AMEUBLEMENT

SOMMAIRE A- LE SECTEUR DU BOIS ET D AMEUBLEMENT 1 SOMMAIRE A- LE SECTEUR DU BOIS ET D AMEUBLEMENT B- LE SALON I/ PRESENTATION DU SALON II/ LES NOUVEAUTES DE LA 25 ème EDITION DU SALON DU MEUBLE III/ LES SECTEURS D EXPOSITION IV/ LES EXPOSANTS V/ LES

Plus en détail

TENDANCE GLOBALE BILAN SECTORIEL

TENDANCE GLOBALE BILAN SECTORIEL Baromètre de Conjoncture Tarnais N U M E R O N 3 4 4ÈME TRIMESTRE La note de conjoncture du Tarn résulte d une enquête réalisée en janvier 2015 auprès d un échantillon d environ 800 entreprises industrielles,

Plus en détail

Termes de Références

Termes de Références Termes de Références AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET POUR LA CONSTRUCTION DU SIEGE SOCIAL DE L ANRTIC Sommaire AMI... 2 Contenu du projet de construction... 2 Projection du bâtiment :...

Plus en détail

Septembre 2005. Emploi-Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Septembre 2005. Emploi-Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Programmes de formation professionnelle et technique avec difficultés de recrutement d élèves et débouchant sur des métiers et professions offrant de bonnes perspectives d emploi au Bas-Saint-Laurent Septembre

Plus en détail

Contexte conjoncturel

Contexte conjoncturel Tendances régionales Les entreprises en Languedoc-Roussillon Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

V. L industrie sous l angle «Métier».p.28

V. L industrie sous l angle «Métier».p.28 SOMMAIRE I. Zonages de l étude p.3 II. Introduction..p.4 III. Evolution de l emploi salarié du secteur industriel p.6 IV. L Industrie sous l angle «entreprise». p.1 V. L industrie sous l angle «Métier».p.28

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE. Ce document est à conserver :

DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE. Ce document est à conserver : N 50449 # 11 DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS N o 3310 NOT-CA3 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3310 CA3 ET SES ANNEXES Ce document est à conserver : Il

Plus en détail

FICHE 1a Fiche à destination des enseignants

FICHE 1a Fiche à destination des enseignants FICHE 1a Fiche à destination des enseignants TS 25 Les défis de l'aéronautique au XXIème siècle Type d'activité Activité documentaire ; utilisation de TIC en classe. Notions et contenus du programme de

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE SPECIALITE : TECHNICO-COMMERCIAL EN PRODUITS INDUSTRIELS Arrêté d habilitation : 20014020 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

N 702. Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059

N 702. Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 N 702 By Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016 CONECT 2016 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 1 2 3 4 La CONECT va apporter son assistance technique à l'initiative économique

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES FINANCES

INSTITUT NATIONAL DES FINANCES INSTITUT NATIONAL DES FINANCES Cycle de formation pour les cadres vérificateurs de la Direction Générale des Impôts Fayçal DERBEL Expert comptable Enseignant à l ISG Décembre 2011 / Janvier 2012 INTRODUCTION

Plus en détail

CMTC CODE : TAG 0721

CMTC CODE : TAG 0721 R é p u b l i q u e Al g é r i e n n e D é m o c r a t i q u e e t P o p u l a i r e Ministère de la Formation et de l enseignement Professionnels Institut National de la Formation المعھد الوطني للتكوين

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

RÉALISATION D UNE ENQUÊTE DE TRAFIC PAR INTERVIEWS

RÉALISATION D UNE ENQUÊTE DE TRAFIC PAR INTERVIEWS DÉBAT PUBLIC SUR LE PROJET D ACCÉLÉRATION DE LA MISE À 2X2 VOIES DE LA RCEA (ROUTE CENTRE EUROPE ATLANTIQUE) RN79/RN70/RN80 ENTRE MONTMARAULT ET MÂCON/CHALON-SUR-SAÔNE RÉALISATION D UNE ENQUÊTE DE TRAFIC

Plus en détail

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU DOSSIER DE PRESSE LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU CONFERENCE DE PRESSE du 24 mars 2011 www.mediation-eau.fr Agence Point Virgule Claire-Anne Brule Solenn Morgon

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE SEPTEMBRE 2009 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Picardie Tendances régionales Numéro 20 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts

EDUS 1101 Méthodologie de l observation. Mme Joëlle Berrewaerts EDUS 1101 Méthodologie de l observation Mme Joëlle Berrewaerts Les différentes phases d une recherche 6 grandes phases : (processus dynamique!) 1) Définir la PROBLEMATIQUE de départ (QP de recherche) +

Plus en détail

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé!

conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! conciliation JEU-QUESTIONNAIRE Un horaire équilibré, c'est sensé! Idéalement, 1 COMBIEN D HEURES MAXIMUM/SEMAINE un jeune doit-il consacrer à son emploi? 15 heures maximum par semaine. Attention : effectuer

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds du marché monétaire Renaissance Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds pour la période close le 29 février 2016 Tous les chiffres sont en dollars canadiens, sauf indication

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt en vue de l exploitation de lignes de nuit de transport ferroviaire de voyageurs

Appel à manifestation d intérêt en vue de l exploitation de lignes de nuit de transport ferroviaire de voyageurs Appel à manifestation d intérêt en vue de l exploitation de lignes de nuit de transport ferroviaire de voyageurs 1. Contexte de l appel à manifestation d intérêt. 1.1 Les trains d équilibre du territoire

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL REPUBLIQUE FRANCAISE PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL n 2016-1085 Conseil du 21 mars 2016 commission principale : éducation, culture, patrimoine et sport objet : Partenariat avec l'association FC Lyon

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

RAPPORT ANNUEL GESTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT ANNUEL GESTION DES RESSOURCES HUMAINES SYNERGIE RAPPORT ANNUEL SOMMAIRE 2 ORGANES D ADMINISTRATION, DE DIRECTION ET DE CONTRÔLE 3 LE MOT DU PRÉSIDENT 4 L ACTIVITÉ DU GROUPE 9 RAPPORT DU CONSEIL

Plus en détail

COSMÉTIQUE ACTIVE VICHY LA ROCHE-POSAY INNÉOV SKINCEUTICALS

COSMÉTIQUE ACTIVE VICHY LA ROCHE-POSAY INNÉOV SKINCEUTICALS VICHY LA ROCHE-POSAY INNÉOV SKINCEUTICALS ENJEUX ET STRATÉGIE BRIGITTE LIBERMAN, DIRECTRICE GÉNÉRALE Le développement de Cosmétique Active s appuie sur trois axes stratégiques majeurs: -l accélération

Plus en détail