Cerveau limbique. Gestion des mémoires émotionnelles. mémoires. émo$ons. cortex cingulaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cerveau limbique. Gestion des mémoires émotionnelles. mémoires. émo$ons. cortex cingulaire"

Transcription

1 Cerveau limbique Gestion des mémoires émotionnelles cortex cingulaire émo$ons mémoires

2 ü Épilepsie invalidante Cerveau limbique Mémoire Cas HM ü Lobotomie temporale (hippocampe) (1953) ü Amnésie sévère ü Perte de la mémoire à long terme - consciente ü Conserve la mémoire procédurale-inconsciente

3 cortex préfrontal 1 Explicite Deux circuits de mémoires différents : ü consciente ü automatismes Automa$smes 2 hippocampe Implicite 3

4 Hippocampe régule les capacités de mémorisation rare région cérébrale génèrant des neurones toute la vie ü Chauffeurs de taxi londoniens ü Production de neurones - par stimulation de la mémoire (sport, jeu de cartes, mots croisés ) ü Diminution de la mémoire (diminution du nombre de neurones formés) par le stress, la dépression, la maladie d Alzheimer. ü Subjectivité de la mémoire : revisitée Hippocampe fœtal humain Cipriani et Coll Verney, Cerebral Cortex, 2015

5 Stimulation de la genèse hippocampique affecter parles émotions ü Le stress inhibe la production de neurones par le cerveau (corticostérone) ü Anxiété-dépression de la mère induit des troubles de neurogenèse chez le raton avec troubles du comportement (anxiété, dépression, troubles de la mémoire) mais résilience avec du «cocooning» de la mère. ü L exercise (physique et intellectuel) régulier est un remède contre l anxiété et stimule la genèse des neurones hippocampiques à tout âge

6 Organisation fonctionnelle: La théorie des trois cerveaux Cerveau archaïque (non rep0lien)fonc$ons végéta$ves, sensorielles et motrices : rela0on au corps Cerveau limbique : émo0ons mémoires Cerveau cogni$f : Fonc0ons intellectuelles, intelligence, pensée, adapta0on à l environnement, langage... CORPS

7 Cortex préfrontal - tour de contrôle Attention mémoire à court terme prise de décision - programmation de l action - Syndrome Frontal ü Troubles de comportement, de l activité motrice et de décision, absence de réaction affective, négligence désinhibition ü Troubles du langage: mutisme, manque de fluidité ü Troubles de l attention, de la mémoire de l apprentissage

8 Phinéas Gage Syndrome frontal ü 1848 USA Contremaitre dans les chemin de fer, chargé des explosifs ü Traumatisme Cranien +++ barre de fer 1m, 6Kg) ü Apparence normal, troubles de l humeur (grossier, capricieux, changeant de travail..) s'apparente fortement à un syndrome frontal Cas revu par Hanna et Antonio Damasio : lésion région préfrontale ventro-mediale Similaire à Eliot un autre pa0ent, indifférent au regard d autrui, inconstant, imprévoyant, et incapable d effectuer raconnellement des choix simples. jonc1on entre raison et émo1on

9 Comment s instalent les émotions!? Naissance ü Cerveau prêt à tous les possibles ü Dépendance totale (vulnérabilité), ne gère pas ses émotions, a besoin de ses parents Attachement : socle des émotions Besoin impératif de sécurité

10 Théorie de l attachement (Spitz, Bowlby 1969) ü Besoin primaire du bébé : contact privilégié avec sa mère - désir/plaisir - pas la faim ou une gratification physique (la succion, le cri, le sourire, agrippement) ü Attachement sécurisé : 66% des enfants, (22%, anxieux-évitant, 12% anxieux-résistants (ambivalent) ü Séparation (protestation, désespoir, détachement). ü Rôle de l ocytocine et le la vasopressine, agissant sur le circuit du stress (amygdale) et le circuit du plaisir- récompense (dopamine)

11 Les 6 premiers mois du bébé : Période de toutes les possibilités. Réceptif à tous les sons, à n importe quelle langue (français, chinois, japonais ), à tous les visages sans distinction de race Les périodes critiques-sensibles à l environnement La stimulation est absolument nécessaire pour la mise en place normale de la fonction!!!!! ü Fonctions sensorielles et motrices, marche, vision ü Emotions (orphelins de Roumanie), premier amour, Résilience ü Cognition : langage, lecture.. ü Socialisation : autisme, schizophrénie

12 Orphelins de Roumanie Plasticité du cerveau en développement apprentissage émotionel et cognitif ü Dans les orphelinats les enfants deviennent des pseudos autiste, sans parole avec une atrophie des lobes frontaux du circuit limbique et hypertrophie de l'amygdale. ü Mais beaucoup de résilience à long terme : sur des milliers d'orphelins roumains, 70 % des enfants adoptés tardivement ne montrèrent pas de désordre marqué ou sévère du comportement d'attachement

13 L apprentissages se fait par imitation par les neurones miroirs Bébé imite quand il est en confiance Neurones miroirs Giacomo Rizzolatti (1996) : neurones activés quand l action est réalisée, mais aussi quand le sujet regarde l action Base de l empathie, la suggestion, l effet placébo René Girard : le désir mimétique Sport, visualisation Education : Domestication inconsciente? Nature versus Culture

14 Le bébé social est sympathique IL préfère les gentils aux méchants!! ü à 6 mois le bébé jugent les gestes de ses compagnons de crèche (positif vs négatif) ü Va spontanément aider l autre lorsqu il voit son besoin (jusqu à 2-3 ans) ü Base de l empathie ü Aptitude venant du néolithique quand les très petits groupes d individus avaient besoin de s entraider pour survivre!?

15 Contrôle du cortex préfrontal par l attention et l intention Se développer, c est apprendre à inhiber Se développer c est inhiber certains comportements pour en adopter d autres (Houdé) Faire évoluer le désir/plaisir au cours de sa vie

Emotions Corps. Catherine Verney. Cerveau

Emotions Corps. Catherine Verney. Cerveau Emotions Corps Catherine Verney Cerveau Les émotions réactions spontanées entrainent des manifestations physiques et psychologiques comme la joie, la peur et la colère... Une humeur est une ambiance affective

Plus en détail

Mécanismes de l émotion

Mécanismes de l émotion Mécanismes de l émotion 1. Définition et théories des émotions 2. Axe du stress 3. Renforcement et récompense 4. Présentation du système limbique 5. Les aires de Brodmann 6. Notion d empathie. Neurones

Plus en détail

Les aires du cortex. Primaires Secondaires Associatives

Les aires du cortex. Primaires Secondaires Associatives Les aires du cortex Primaires Secondaires Associatives Aires Primaires Cortex associatifs Aires primaires sensorielles et motrices Vue latérale Vue médiale Seulement une petite partie du cortex (tiré de

Plus en détail

Mémoire et apprentissage

Mémoire et apprentissage Mémoire et apprentissage Catégories de la mémoire Mémoire à court terme (mémoire de travail) : - Capacité à garder des informations disponibles pendant des périodes de quelques secondes. - Possède une

Plus en détail

Bases neuroanatomiques et neurobiologiques de la mémoire. Catherine Allaire Journée CRTLA 2016

Bases neuroanatomiques et neurobiologiques de la mémoire. Catherine Allaire Journée CRTLA 2016 Bases neuroanatomiques et neurobiologiques de la mémoire Catherine Allaire Journée CRTLA 2016 Adulte et enfant Structures anatomiques et circuits neuronaux bien connus chez l adulte: Hippocampe, circuits

Plus en détail

DE LA PEUR A L ANXIÉTÉ. Physiopathologie des symptômes anxieux

DE LA PEUR A L ANXIÉTÉ. Physiopathologie des symptômes anxieux DE LA PEUR A L ANXIÉTÉ Physiopathologie des symptômes anxieux L anxiété et le conditionnement de la peur Situation émotionnelle Situation traumatique Effets du stress sur l hippocampe Si le stress perdure

Plus en détail

Apport des neurosciences. La connaissance du cerveau de l enfant

Apport des neurosciences. La connaissance du cerveau de l enfant Apport des neurosciences La connaissance du cerveau de l enfant Rapport de l OCDE 2007: publication du rapport de l OCDE «Comprendre le cerveau : naissance d une science de l apprentissage» Une nouvelle

Plus en détail

Connaissances théoriques et pratiques

Connaissances théoriques et pratiques Bonjour à tous, Je souhaite que vous puissiez communiquer aisément sur les capacités du cerveau qui vous intéressent, qui vous touchent vous ou la personne avec qui vous échangez : qu elle soit un professionnel,

Plus en détail

Les démences ndégénératives. MCI Les syndrome pré-démentiels : les MCI Démence de type Alzheimer Démence à corps de Lewy

Les démences ndégénératives. MCI Les syndrome pré-démentiels : les MCI Démence de type Alzheimer Démence à corps de Lewy Les démences ndégénératives MCI Les syndrome pré-démentiels : les MCI Démence de type Alzheimer Démence à corps de Lewy Corps de Lewy Le marquage à l'hématine et éosine fait apparaître un

Plus en détail

Bases neurophysiologiques de la mémoire

Bases neurophysiologiques de la mémoire Bases neurophysiologiques de la mémoire Aspects temporels de la mémoire Mémoire immédiate (à court terme) sensorielle : quelques millisecondes à secondes immédiate et travail : quelques minutes Mémoire

Plus en détail

CERVEAU ET FONCTIONS CÉRÉBRALES. Rosa Yssaad-Fesselier Docteur en Psychologie Psychologue Neuropsychologue

CERVEAU ET FONCTIONS CÉRÉBRALES. Rosa Yssaad-Fesselier Docteur en Psychologie Psychologue Neuropsychologue CERVEAU ET FONCTIONS CÉRÉBRALES Rosa Yssaad-Fesselier Docteur en Psychologie Psychologue Neuropsychologue plan Théories de Psychologie Lobes et Fonctions du cerveau et SL Lobe Frontale L. Pariétal L. Occipital

Plus en détail

I/ Introduction. II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard. III/ Le système limbique

I/ Introduction. II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard. III/ Le système limbique I/ Introduction II/ : Théories de l émotion Théorie de James-Lang Théorie de Cannon-Bard III/ Le système limbique IV/ La peur A/ Les différents types de peur B/ Mise en évidence : le conditionnement de

Plus en détail

Neurophysiologie du mouvement

Neurophysiologie du mouvement Neurophysiologie du mouvement Anatomie de l encéphale et motricité W 2008/6 - Décembre 2008 Corinne Arni 1 1.1 Protection de l encéphale Dure-mère Artères méningées Feuillet externe périosté : suit la

Plus en détail

Psychologie et théorie des apprentissages

Psychologie et théorie des apprentissages Formation PE1 Année scolaire 2006-2007 24-25 octobre 2006 (CM4) Psychologie et théorie des apprentissages Leslie Amiot-Roulet ATER de Psychologie, IUFM La Rochelle leslie.amiot-roulet@poitou-charentes.iufm.fr;

Plus en détail

EMPATHIE SOUFFRANCE DES SOIGNANTS

EMPATHIE SOUFFRANCE DES SOIGNANTS EMPATHIE SOUFFRANCE DES SOIGNANTS Dr Marilyne MARCEAU 1 Empathie: définition Capacité de se mettre à la place de l autre pour comprendre ses émotions et ses sentiments, éprouver ce que ressent l autre,

Plus en détail

Structures du circuit limbique : hippocampe, fornix, corps mamillaires, thalamus.

Structures du circuit limbique : hippocampe, fornix, corps mamillaires, thalamus. MEMOIRE 1) Mémoire déclarative ou explicite (nécessite des efforts conscients) Structures du circuit limbique : hippocampe, fornix, corps mamillaires, thalamus. Mémoire épisodique : événements vécus (mémoire

Plus en détail

OPTION Neurobiologie. Le Système Limbique

OPTION Neurobiologie. Le Système Limbique OPTION Neurobiologie Le Système Limbique 1. Anatomie et Structure C est le système le plus complexe dans le cerveau car il fait intervenir le plus de structures et il est essentiel dans les informations

Plus en détail

Clarification des approches du handicap psychique et du handicap mental Journée d échange de pratiques HANDI-PACTE du 10 juillet 2014

Clarification des approches du handicap psychique et du handicap mental Journée d échange de pratiques HANDI-PACTE du 10 juillet 2014 Clarification des approches du handicap psychique et du handicap mental Journée d échange de pratiques HANDI-PACTE du 10 juillet 2014 11 Boulevard de Bretagne 16000 ANGOULEME Tél : 05 45 38 75 75 fax :

Plus en détail

AIRES FONCTIONNELLES

AIRES FONCTIONNELLES AIRES FONCTIONNELLES Sommaire : LOBES et AIRES LOBE FRONTAL : aires motrices LOBE TEMPORAL : aires auditives, aires olfactives LOBE OCCIPITAL : aires visuelles LOBE PARIÉTAL : aires tactiles, aires gustatives

Plus en détail

Analyse de la décision et Neuroéconomie. Christian Schmidt Université Paris Dauphine

Analyse de la décision et Neuroéconomie. Christian Schmidt Université Paris Dauphine Analyse de la décision et Neuroéconomie Christian Schmidt Université Paris Dauphine CNAM 6 décembre 2010 1 Plan 4)Qu est ce que la neuroéconomie? 5)Les différentes approches de l analyse de la décision

Plus en détail

Psychologie des Emotions. Sarah Sportiche (CCA) Service de psychiatrie i d adultes d Hôpital Fernand Widal

Psychologie des Emotions. Sarah Sportiche (CCA) Service de psychiatrie i d adultes d Hôpital Fernand Widal Psychologie des Emotions Sarah Sportiche (CCA) Service de psychiatrie i d adultes d Hôpital Fernand Widal PSYCHOLOGIE DES EMOTIONS 1- Définition d une émotion 2- L émotion : un concept scientifique 3-

Plus en détail

SYSTÈME LIMBIQUE ******

SYSTÈME LIMBIQUE ****** SYSTÈME LIMBIQUE Sommaire : AMYGDALE NOYAUX ACCUMBENS HIPPOCAMPE HYPOTHALAMUS THALAMUS NOYAUX GRIS CENTRAUX ****** Le système limbique (du latin «limbus» signifiant «bord») est impliqué dans la mémoire,

Plus en détail

Neuropsychologie des syndromes frontaux

Neuropsychologie des syndromes frontaux Syndromes Frontaux & Schizophrénie Travail Individuel Spécialisé Neuropsychologie des syndromes frontaux Fabrice Guillaume Université de Provence & CNRS UMR 6146 Dissociation antéro-postérieur Plan : 1.

Plus en détail

Mémoire humaine. Théories de la mémoire. Plan : Modèles connexionnistes et modèles cognitivistes. Connexionnisme. Cognitivisme.

Mémoire humaine. Théories de la mémoire. Plan : Modèles connexionnistes et modèles cognitivistes. Connexionnisme. Cognitivisme. Mémoire humaine Master de Psychologie (M) Fabrice Guillaume Plan :. Introduction générale. Approches structuralistes de la mémoire. Un exemple d approche structuraliste : le modèle de Tulving. Mémoire

Plus en détail

Troubles du comportement et troubles dysexécutifs. Dr Denise STRUBEL Centre de gérontologie CHU Nîmes

Troubles du comportement et troubles dysexécutifs. Dr Denise STRUBEL Centre de gérontologie CHU Nîmes Troubles du comportement et troubles dysexécutifs Dr Denise STRUBEL Centre de gérontologie CHU Nîmes Les fonctions exécutives (FE) impliquent le lobe pré-frontal et ses connexions sous-corticales Le lobe

Plus en détail

La signification de l attachement et ses troubles pour les relations d'enfants et l apprentissage. Klaus Minde, M.D.

La signification de l attachement et ses troubles pour les relations d'enfants et l apprentissage. Klaus Minde, M.D. La signification de l attachement et ses troubles pour les relations d'enfants et l apprentissage Klaus Minde, M.D. Processus normal d attachement : Enfant L être humain est génétiquement programmé pour

Plus en détail

Neurophysiologie du mouvement

Neurophysiologie du mouvement Neurophysiologie du mouvement La motricité W 2010/7 Février 2011 Corinne Arni Voir un homme bouger ne nous donne aucune indication sur son but, sa motivation, son intention. Objectif du cours : entrer

Plus en détail

- Le DSM* IV (1994): définissait l autisme et ses troubles associés comme des «troubles envahissants du développement» (TED).

- Le DSM* IV (1994): définissait l autisme et ses troubles associés comme des «troubles envahissants du développement» (TED). - Le DSM* IV (1994): définissait l autisme et ses troubles associés comme des «troubles envahissants du développement» (TED). - Le DSM V (2013): définition remplacée par le terme «troubles du spectre autistique

Plus en détail

Anna Mazzucchi. Les components de la fonction sexuo- relationnelle sont les suivantes : Neurophysiologique, Biochimique et Neuropsychologique

Anna Mazzucchi. Les components de la fonction sexuo- relationnelle sont les suivantes : Neurophysiologique, Biochimique et Neuropsychologique «Bases anatomo-fonctionnelles, biochimiques et endocriniennes du comportement sexuo-relationnel et les changements possibles après une lésion cérébrale sévère» Anna Mazzucchi Les components de la fonction

Plus en détail

Fonctionnement et handicap cognitif dans l autisme

Fonctionnement et handicap cognitif dans l autisme Fonctionnement et handicap cognitif dans l autisme Franck Ramus Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique, EHESS/CNRS/DEC-ENS, Paris Loi du 11 Février 2005 pour l'égalité des droits et des

Plus en détail

Rappel de quelques notions

Rappel de quelques notions STRESS et TRAUMATISMES PRECOCES et DEVELOPPEMENT DE LENFANT Philippe MAZET Service de Psychiatrie de lenfant et de ladolescent GH Pitié-Salpêtrière Université Pierre et Marie Curie Paris VI INTRODUCTION

Plus en détail

Module 3 Atteintes intellectuelles

Module 3 Atteintes intellectuelles Me & U-First! Le cerveau et le comportement Module 3 Atteintes intellectuelles Les lésions au cerveau causées par des maladies telle la maladie d'alzheimer provoquent des changements sur le plan du comportement,

Plus en détail

Les 8 règles d or pour garder votre cerveau en pleine forme

Les 8 règles d or pour garder votre cerveau en pleine forme Les 8 règles d or pour garder votre cerveau en pleine forme Conçu par : L équipe de la revue scientifique Le Monde de l intelligence, numéro du mai-juin 2011. Adapté et résumé par : Mohamed CHAHID. Les

Plus en détail

Accommodements et adaptations pour examens publics

Accommodements et adaptations pour examens publics Accommodements et adaptations pour examens publics Nom de l élève: Nom de l école: N o de MCP: Numéro de l école: de naissance: s limites Les demandes d accommodements et d adaptations qui nécessitent

Plus en détail

Le cerveau Les relations structures fonctions

Le cerveau Les relations structures fonctions Le cerveau Les relations structures fonctions Laboratoire de Physiologie et de Psychophysiologie Université Victor Segalen Bordeaux 2 Annie Mac Leod C.H.U. Bordeaux 33 Service d Explorations Fonctionnelles

Plus en détail

Les manifestations émotionnelles et comportementales des démences. comment les comprendre et quels traitements?

Les manifestations émotionnelles et comportementales des démences. comment les comprendre et quels traitements? Les manifestations émotionnelles et comportementales des démences comment les comprendre et quels traitements? Dr Agnès Michon Les manifestations émotionnelles et comportementales des démences o Fréquentes

Plus en détail

L attachement. Discipline : SED Année Filière 1518 SED 1 Cours 15. Jean-Claude Desboeufs Formateur HEP-BEJUNE

L attachement. Discipline : SED Année Filière 1518 SED 1 Cours 15. Jean-Claude Desboeufs Formateur HEP-BEJUNE Discipline : SED Année 2015-2016 Filière 1518 SED 1 Cours 15 L attachement Jean-Claude Desboeufs Formateur HEP-BEJUNE 1 1. L attachement 2. Historique 3. Hospitalisme 4. Système 5. Comportements 6. Figure

Plus en détail

Annexe 2 : Critères diagnostiques de l autisme infantile et des autres troubles envahissants du développement

Annexe 2 : Critères diagnostiques de l autisme infantile et des autres troubles envahissants du développement Annexe 2 : Critères diagnostiques de l autisme infantile et des autres troubles envahissants du développement Tableau 1. Critères diagnostiques de l autisme infantile (F84.0) A. Présence, avant l âge de

Plus en détail

Neurophysiologie du mouvement

Neurophysiologie du mouvement Neurophysiologie du mouvement Voyage au centre du cerveau : anatomie de l encéphale W 2010/6 Décembre 2010 Corinne Arni Notre système est régi par le système nerveux et le cerveau Le cerveau est à la fois

Plus en détail

VII/ Les noyaux de la base

VII/ Les noyaux de la base VII/ Les noyaux de la base Nomenclature des noyaux de la base Coupe coronale au niveau des noyaux de la base Le noyau caudé, l accumbens, le putamen La substance noire dans le mésencéphale Les neurones

Plus en détail

Chapitre 4: Le développement social et affectif de l enfant de 0-3 ans (1) Les fondements

Chapitre 4: Le développement social et affectif de l enfant de 0-3 ans (1) Les fondements Chapitre 4: Le développement social et affectif de l enfant de 0-3 ans (1) Les fondements moi Émotions Tempérament 3 théories de la personnalité Freud Erickson Chapitre 4: Le développement social et affectif

Plus en détail

Formation : Gérer un atelier cognitif dans le secteur médico-social

Formation : Gérer un atelier cognitif dans le secteur médico-social Formation : Gérer un atelier cognitif dans le secteur médico-social Titre Stimulation cognitive dans le secteur médico-social : création, animation et gestion des ateliers. Contenu Base théorique sur le

Plus en détail

Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience. Catégories qualitatives de la mémoire humaine

Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience. Catégories qualitatives de la mémoire humaine La mémoire et l apprentissage Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience Catégories qualitatives de la mémoire humaine explicite procédurale Exprimable par

Plus en détail

UE 7 : Santé, Société, Humanité

UE 7 : Santé, Société, Humanité Sujet bonus de Psychologie n 1 UE 7 : Santé, Société, Humanité Documents et calculatrices interdits RECOMMANDATIONS IMPORTANTES AVANT DE COMMENCER L EPREUVE Vous avez à votre disposition un fascicule de

Plus en détail

Potentialisation à Long Terme (PLT)

Potentialisation à Long Terme (PLT) Potentialisation à Long Terme (PLT) Apprentissage 1 Neuromodulation Mémoire à long terme Changement durable de l efficatité synaptique : PLT (Bliss et Lomo, 1973) Efficacité relative au modulation de fréquences

Plus en détail

LA THEORIE DE L ATTACHEMENT

LA THEORIE DE L ATTACHEMENT LA THEORIE DE L ATTACHEMENT Bowlby La figure d attachement DEFINITION Une figure d attachement est une figure vers laquelle l enfant dirigera son comportement d attachement. Sera susceptible de devenir

Plus en détail

Olivier d Arripe neuropsychologue

Olivier d Arripe neuropsychologue Les séquelles cognitives consécutives aux atteintes cérébrales chez les patients alcoolo dépendants Qu est qu une fonction cognitive? Quel vécu au quotidien? Olivier d Arripe neuropsychologue Différents

Plus en détail

III. Le développement cérébral. 1. Le système nerveux. Cerveau. Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement.

III. Le développement cérébral. 1. Le système nerveux. Cerveau. Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement. III. Le développement cérébral Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement. Le cerveau subit des changements cruciaux au cours de l enfance. Contribution des neurosciences

Plus en détail

Révision: examen 1. (chap. 1-7)

Révision: examen 1. (chap. 1-7) Révision: examen 1 (chap. 1-7) Organisation du système nerveux (chap.1) Divisions du SNC Moelle: réflexes Cerveau postérieur: parties de comportements Mésencéphale: comportements automatiques Diencéphale:

Plus en détail

IFCS Limoges 7 juin Le management par l intelligence émotionnelle

IFCS Limoges 7 juin Le management par l intelligence émotionnelle IFCS Limoges 7 juin 2017 Le management par l intelligence émotionnelle Un sujet très vaste et complexe Objectifs de l intervention - Vous procurer une vision transdisciplinaire, - Citer les principaux

Plus en détail

PROGRAMME DE LA JOURNÉE DU 23 FEVRIER 2015

PROGRAMME DE LA JOURNÉE DU 23 FEVRIER 2015 PROGRAMME DE LA JOURNÉE DU 23 FEVRIER 2015 Le développement cognitif de l enfant et de l adolescent. Organisation de la mémoire La déficience intellectuelle Impacts sur les processus d apprentissage Travaux

Plus en détail

LA FIBROMYALGIE VOYAGE DANS LE CERVEAU 1 ère partie

LA FIBROMYALGIE VOYAGE DANS LE CERVEAU 1 ère partie LA FIBROMYALGIE VOYAGE DANS LE CERVEAU 1 ère partie NO BRAIN = NO PAIN Douleurs chroniques rebelles Bretagne douleurchronique.bretagne@laposte.net http://douleurchronique.canalblog.com TROUBLE SOMATOFORME

Plus en détail

Le plaisir dans le soin gériatrique. Dr Christophe Bouché Psychiatre des hôpitaux Unité de psychiatrie du sujet âgé François Rabelais.

Le plaisir dans le soin gériatrique. Dr Christophe Bouché Psychiatre des hôpitaux Unité de psychiatrie du sujet âgé François Rabelais. Le plaisir dans le soin gériatrique Dr Christophe Bouché Psychiatre des hôpitaux Unité de psychiatrie du sujet âgé François Rabelais. Quimperlé Affect fondamental. Un des deux pôles de la vie affective

Plus en détail

LES SYNDROMES TOPOGRAPHIQUES

LES SYNDROMES TOPOGRAPHIQUES LES SYNDROMES TOPOGRAPHIQUES Syndrome frontal RAPPEL ANATOMIQUE RAPPEL ANATOMIQUE Situé à la partie antérieure de l hémisphère cérébral, le lobe frontal est limité par : Scissure de Rolando qui le sépare

Plus en détail

Handicap mental, Handicap psychique, De quoi parle-on? Lyliane JEAN Directrice passerelle pour l emploi

Handicap mental, Handicap psychique, De quoi parle-on? Lyliane JEAN Directrice passerelle pour l emploi Handicap mental, Handicap psychique, De quoi parle-on? Lyliane JEAN Directrice passerelle pour l emploi Handicap? Six grandes catégories Handicap mental? 4444 4444 4 Norme AFNOR (mai 2000) Pictogramme

Plus en détail

Démences, personnalité et troubles psycho-comportementaux

Démences, personnalité et troubles psycho-comportementaux 13 émes journées Troubles mentaux, Vieillissement et démence Démences, personnalité et troubles psycho-comportementaux Dr Dorey JM CHS le Vinatier, BRON Pôle EST (Pr d Amato) Personnalité et démences Approche

Plus en détail

FONCTIONS COGNITIVES ET PSYCHOLOGIE COGNITIVES

FONCTIONS COGNITIVES ET PSYCHOLOGIE COGNITIVES FONCTIONS COGNITIVES ET PSYCHOLOGIE COGNITIVES 21/04/10 Mme Calvel Psy 4 I. Psychologie cognitive A. Définition B. Les principales fonctions cognitives 1. Mémoire à Court Terme (MCT) a. La mémoire sensorielle

Plus en détail

Pseudo-démentiels? démentiels?

Pseudo-démentiels? démentiels? Syndromes Pseudo-démentiels? démentiels? Olivier Martinaud Service de Neurologie CMRR http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/ Réunion CMRR du 15/11/2012 Démence et psychiatrie http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/

Plus en détail

Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante

Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Créteil, 9 avril 2014 En matière d introduction Pourquoi cette thématique

Plus en détail

Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante

Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante Du bien-être au bien-devenir : pour une école maternelle bienveillante Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Créteil, 9 avril 2014 En matière d introduction Pourquoi cette thématique

Plus en détail

SERVICE DE NEUROLOGIE CHU DE BAB EL OUED ALGER

SERVICE DE NEUROLOGIE CHU DE BAB EL OUED ALGER 5ème Journée De La Société Algérienne Du Glaucome EL DJAZAIR Le 9 Novembre 2013 M. ABADA BENDIB, H. SI AHMED, L. SAIB, W. DJAFFER CHERIF, M.CHABOUR, A N. MASMOUDI SERVICE DE NEUROLOGIE CHU DE BAB EL OUED

Plus en détail

«Je souffre de psychose, qu est-ce que c est?»

«Je souffre de psychose, qu est-ce que c est?» «Je souffre de psychose, qu est-ce que c est?» Journée de sensibilisation à la détection et au traitement précoce des premières psychoses Rivière-du-Loup, le 10 octobre 2014 Dre Geneviève Bossé Psychiatre,

Plus en détail

L AMNESIE POST-TRAUMATIQUE mécanismes, dépistage, prévention, impact sur la prise en charge. Louis JEHEL, JM Sigward, C Debien, F.

L AMNESIE POST-TRAUMATIQUE mécanismes, dépistage, prévention, impact sur la prise en charge. Louis JEHEL, JM Sigward, C Debien, F. 12.01.2015 L AMNESIE POST-TRAUMATIQUE mécanismes, dépistage, prévention, impact sur la prise en charge Louis JEHEL, JM Sigward, C Debien, F. Ducrocq AFORCUMP-SFP Equipe INSERM IPSOM U 1178 L AMNESIE BLOQUE

Plus en détail

TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES

TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES TCC INTRODUCTION INTRODUCTION En France, les thérapies comportementales et cognitives (TCC) se développent dans les années 1970 Pierre Janet serait à l origine

Plus en détail

Drogues et cerveau. II. Spécificité d action des drogues A. Nicotine B. Alcool C. Héroïne (TD)

Drogues et cerveau. II. Spécificité d action des drogues A. Nicotine B. Alcool C. Héroïne (TD) Drogues et cerveau I. Caractéristiques communes aux actions des drogues A. Définitions B. Classement C. Mécanisme d action général D. Le système de récompense II. Spécificité d action des drogues A. Nicotine

Plus en détail

VIEILLISSEMENT CEREBRAL NORMAL BIOLOGIE. Dr Claudine Nédélec neurologue CH La Rochelle CMRR CHU Poitiers

VIEILLISSEMENT CEREBRAL NORMAL BIOLOGIE. Dr Claudine Nédélec neurologue CH La Rochelle CMRR CHU Poitiers VIEILLISSEMENT CEREBRAL NORMAL BIOLOGIE Dr Claudine Nédélec neurologue CH La Rochelle CMRR CHU Poitiers Biologie duvieillissement cérébral normal :sources biblio Neurodégénérescence et vieillissement cérébral.monographies

Plus en détail

Séance 4 : Apprendre les troubles cognitifs et psycho-comportementaux de votre proche. Programme d aide aux aidants Hôpital Broca (Paris)

Séance 4 : Apprendre les troubles cognitifs et psycho-comportementaux de votre proche. Programme d aide aux aidants Hôpital Broca (Paris) Séance 4 : Apprendre les troubles cognitifs et psycho-comportementaux de votre proche Programme d aide aux aidants Hôpital Broca (Paris) Symptômes de la maladie d Alzheimer La maladie d Alzheimer est une

Plus en détail

Neurologie DCEM1 Fonctions Exécutives. Pr D. Hannequin 11/03/2016

Neurologie DCEM1 Fonctions Exécutives. Pr D. Hannequin 11/03/2016 Neurologie DCEM1 Fonctions Exécutives Pr D. Hannequin 11/03/2016 Cerveau : modules et des réseaux Fonctions exécutives Langage, calcul, praxies Orientation spatiale, dessin, habillage Fonctions exécutives

Plus en détail

STRESS.. Mais que font mes hormones? Dr. med Nathalie Pugnale-Verillotte Le 17 novembre 2011

STRESS.. Mais que font mes hormones? Dr. med Nathalie Pugnale-Verillotte Le 17 novembre 2011 STRESS.. Mais que font mes hormones? Dr. med Nathalie Pugnale-Verillotte Le 17 novembre 2011 Stress Le stress peut être responsable d une atteinte physique et psychique Ces atteintes peuvent même être

Plus en détail

Démence & maladie d Alzheimer

Démence & maladie d Alzheimer Démence & maladie d Alzheimer La démence La démence se présente en terme de perte : perte des facultés intellectuelles, perte d un savoir-faire, perte de l autonomie, perte de la conscience de ses troubles

Plus en détail

Le cerveau des adolescents: Porsche ou Lada? Dr Frédéric Benoit Novembre 2012

Le cerveau des adolescents: Porsche ou Lada? Dr Frédéric Benoit Novembre 2012 Le cerveau des adolescents: Porsche ou Lada? Dr Frédéric Benoit Novembre 2012 Les adolescents Labilité affective Impulsivité Exaspérer/rendre fou (Maddening) Pourquoi agissent-ils ainsi? Cet article offre

Plus en détail

C. Berthelemy et P. Rendu

C. Berthelemy et P. Rendu C. Berthelemy et P. Rendu L autonomie est souvent considérée comme un don, une capacité innée. L autonomie du sujet se construit avec le temps et est la suite logique des aléas de la relation d attachement

Plus en détail

Le cerveau 1 et le traitement des informations musicales 2

Le cerveau 1 et le traitement des informations musicales 2 Le cerveau 1 et le traitement des informations musicales 2 D après Sousa (2002) 1 et Peretz (2006) 6 Synthèse du dernier cours : talent musical Talent musical : inné ou acquis? Modèle de douance MDDT La

Plus en détail

Organisation fonctionnelle du cortex

Organisation fonctionnelle du cortex Organisation fonctionnelle du cortex Le cortex est la couche superficielle du cerveau composée de substance grise abritant les corps cellulaires des neurones. Cette couche est organisé en aire qui ont

Plus en détail

Neurosciences et Développement Précoce

Neurosciences et Développement Précoce Neurosciences et Développement Précoce Martin St-André, MDCM Pédopsychiatre Hôpital Ste-Justine Chicoutimi, 25 octobre 2002 Des milliards de neurones 10 à 30 milliards de neurones dans le cortex cérébral

Plus en détail

Principes d Organisation des Fonctions Cognitives dans le Cortex Cérébral Humain

Principes d Organisation des Fonctions Cognitives dans le Cortex Cérébral Humain Principes d Organisation des Fonctions Cognitives dans le Cortex Cérébral Humain Etienne Koechlin Inserm U742, Université Pierre et Marie Curie, Ecole Normale Supérieure, Paris. Principes anatomo-fonctionnels

Plus en détail

Rééducation d un traumatisé crânien

Rééducation d un traumatisé crânien Rééducation d un traumatisé crânien Le processus de récupération du blessé est complexe et il faut laisser du temps à la rééducation et à la réadaptation avant de se prononcer avec précision sur l état

Plus en détail

Capacités préservées et réadaptation chez les seniors avec difficultés cognitives

Capacités préservées et réadaptation chez les seniors avec difficultés cognitives Capacités préservées et réadaptation chez les seniors avec difficultés cognitives Eric Salmon, MD, PhD Centre de la Mémoire, CHU de Liège Centre de Recherches du Cyclotron, ULg Chapitre 1. Les mémoires

Plus en détail

CHU - Nice LES EMOTIONS E. LEONE, A. DEUDON

CHU - Nice LES EMOTIONS E. LEONE, A. DEUDON CHU - Nice LES EMOTIONS E. LEONE, A. DEUDON Cours IFSI 2011-2012 Introduction Les émotions sont un mélange de plusieurs facteurs biochimiques, socioculturels et neurologiques (O'Regan, 2003). Elles se

Plus en détail

PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT

PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT C O U R R I E L : N A T H A L I E. F R A N C O L S @ O R A N G E. F R S I T E : W W W. N A T H A L I E F R A N C O L S. C O M LE DÉVELOPPEMENT, C EST QUOI? Psychocognitif LE

Plus en détail

MODULE 2 L ENTREPRISE ÉMOTIONNELLE : COACHING, CONSULTING ET FORMATION POUR L ÉQUILIBRE ÉMOTION- NEL ET LA RÉSILIENCE FACE AUX STRESS DU QUOTIDIEN

MODULE 2 L ENTREPRISE ÉMOTIONNELLE : COACHING, CONSULTING ET FORMATION POUR L ÉQUILIBRE ÉMOTION- NEL ET LA RÉSILIENCE FACE AUX STRESS DU QUOTIDIEN MODULE 2 L ENTREPRISE ÉMOTIONNELLE : COACHING, CONSULTING ET FORMATION POUR L ÉQUILIBRE ÉMOTION- NEL ET LA RÉSILIENCE FACE AUX STRESS DU QUOTIDIEN Les émotions ont-elles leur place au travail? Je trouve

Plus en détail

les enfants avec autisme Isabelle TOULLEC AUTISME LANDES

les enfants avec autisme Isabelle TOULLEC AUTISME LANDES les enfants avec autisme Isabelle TOULLEC AUTISME LANDES MORCENX, LE 17 FEVRIER 2012 DESCRIPTION DE L AUTISME Léo Kanner (Etats-Unis, 1943) : 1ère description de l autisme Etude portant sur 11 enfants

Plus en détail

Le TSA, c est quoi? TED* TSA** Autisme infantile. Autisme atypique. * TED: Troubles envahissants du développement

Le TSA, c est quoi? TED* TSA** Autisme infantile. Autisme atypique. * TED: Troubles envahissants du développement Le TSA, c est quoi? Autisme infantile Syndrome d Asperger Autisme atypique Trouble désintégratif de l enfant * TED: Troubles envahissants du développement TED* TSA** ** TSA: Troubles du spectre de l autisme

Plus en détail

Le syndrome de Korsakoff : de nouvelles perspectives Roubaix, le 16 Juin 2011

Le syndrome de Korsakoff : de nouvelles perspectives Roubaix, le 16 Juin 2011 AssociationVISA Le syndrome de Korsakoff : de nouvelles perspectives Roubaix, le 16 Juin 2011 Le syndrome de Korsakoff : de nouvelles perspectives programme de la journée 14h30-15h00 LE SYNDROME DE KORSAKOFF

Plus en détail

DEVENIR UN CHIEN, UN CHIEN EN DEVENIR

DEVENIR UN CHIEN, UN CHIEN EN DEVENIR 8 DEVENIR UN CHIEN, UN CHIEN EN DEVENIR De la naissance à l âge adulte, la croissance physique du chiot s accompagne d une intense maturation de son système nerveux. La période qui s étend de la naissance

Plus en détail

a) Expérience professionnelle de travail de liaison b) Importance du rôle des infirmières qui sont en première ligne

a) Expérience professionnelle de travail de liaison b) Importance du rôle des infirmières qui sont en première ligne a) Expérience professionnelle de travail de liaison b) Importance du rôle des infirmières qui sont en première ligne c) Le bébé est un être qui s exprime essentiellement à travers le corps et la dimension

Plus en détail

I- La maladie d Alzheimer.

I- La maladie d Alzheimer. Devau. Espérance de vie. Augmentation du nombre de personnes atteints de pathologies associées à l âge. Cancers, maladies cardiovasculaires, diabète de type 2 860 000 personnes atteintes de maladie d Alzheimer

Plus en détail

Conférence d ouverture de Pascal BENQUET

Conférence d ouverture de Pascal BENQUET Association Française des Acteurs de l Education Sections académiques de Nantes et de Rennes 16ème RENCONTRE INTER-ACADEMIQUE NANTES / RENNES Conférence d ouverture de Pascal BENQUET «Cerveau et éducation

Plus en détail

Stress pendant des phases critiques du développement

Stress pendant des phases critiques du développement Interactions gènes-environnement pendant le développement: une clé pour comprendre la vulnérabilité psychiatrique Grossesse Enfance Adolescence Stress pendant des phases critiques du développement Stress

Plus en détail

ANNEXES. Annexe C : Soutien au niveau du comportement pour les élèves atteints de TSA 21

ANNEXES. Annexe C : Soutien au niveau du comportement pour les élèves atteints de TSA 21 ANNEXES Annexe A : Critères de diagnostic du DSM-IV-TR 3 Annexe B : Le syndrome d Asperger 7 Annexe C : Soutien au niveau du comportement pour les élèves atteints de TSA 21 Annexe D : Répertoire des troubles

Plus en détail

Les grandes étapes du développement de l enfant

Les grandes étapes du développement de l enfant Les grandes étapes du développement de l enfant I Le développement psychologique de 0 à 3ans : 1- Premier stade de 0 à 1 mois Le nourrisson présente des réflexes instinctuels innés ; il suce, pleure, tousse,

Plus en détail

Cerveau et démence. Eric Salmon, MD, PhD Centre de la Mémoire, CHU de Liège Centre de Recherches du Cyclotron, ULg

Cerveau et démence. Eric Salmon, MD, PhD Centre de la Mémoire, CHU de Liège Centre de Recherches du Cyclotron, ULg Cerveau et démence Eric Salmon, MD, PhD Centre de la Mémoire, CHU de Liège Centre de Recherches du Cyclotron, ULg Chapitre 1. Cerveau et mémoire Différentes théories Différents systèmes de mémoire Mémoire

Plus en détail

Plan de la présentation. Effets de la présence attentive sur le cerveau, le système endocrinien et le fonctionnement cognitif

Plan de la présentation. Effets de la présence attentive sur le cerveau, le système endocrinien et le fonctionnement cognitif Effets de la présence attentive sur le cerveau, le système endocrinien et le fonctionnement cognitif Louis Richer Ph.D. & Lise Lachance Ph.D. Département des sciences de la santé Département d éducation

Plus en détail

Le bégaiement en questions: théoriques, cliniques et pratiques

Le bégaiement en questions: théoriques, cliniques et pratiques Le bégaiement en questions: théoriques, cliniques et pratiques CELIA, Liège 3 décembre 2013 Prof. Dr. Henny Bijleveld APB-Belgique hbijleve@ulb.ac.be I. Questions théoriques données de base Ce que nous

Plus en détail

Chapitre 3: Le développement de 0 à 2 ans

Chapitre 3: Le développement de 0 à 2 ans Chapitre 3: Le développement de 0 à 2 ans Ce qui se passe au niveau physique sensoriel (perceptif) moteur cognitif (mental) langagier De 0 à 2 ans: un monde de changements Au niveau physique Au niveau

Plus en détail

Pré-requis à la communication. N.Denni-Krichel orthophoniste

Pré-requis à la communication. N.Denni-Krichel orthophoniste Pré-requis à la communication N.Denni-Krichel orthophoniste Communication Tout moyen verbal ou non verbal utilisé par un individu pour échanger des idées, des connaissances, des sentiments avec un autre

Plus en détail

Magalie Bonnet Laboratoire de psychologie Université de Franche-Comté

Magalie Bonnet Laboratoire de psychologie Université de Franche-Comté Magalie Bonnet Laboratoire de psychologie Université de Franche-Comté Intérêt pratique et éthique de la notion d attachement Intérêt conceptuel : des enjeux épistémologiques majeurs Intérêt méthodologique

Plus en détail

Le fonctionnement cognitif à tous les âges! Cindy BONIN, Neuropsychologue - 27 Février Ambutrix

Le fonctionnement cognitif à tous les âges! Cindy BONIN, Neuropsychologue - 27 Février Ambutrix + Le fonctionnement cognitif à tous les âges! Cindy BONIN, Neuropsychologue - 27 Février 2016 - Ambutrix + La Neuropsychologie 2 n La neuropsychologie est une spécialité de la psychologie. C'est une discipline

Plus en détail

Le jeu des émotions, ou émotion, quand tu nous guides malgré nous.

Le jeu des émotions, ou émotion, quand tu nous guides malgré nous. Le jeu des émotions, ou émotion, quand tu nous guides malgré nous. Notre éducation nous a appris à nous méfier des émotions, considérées comme mauvaises conseillères et susceptibles de nous faire perdre

Plus en détail

Intérêt de l approche dimensionnelle pour appréhender l hétérogénéité des troubles bipolaires

Intérêt de l approche dimensionnelle pour appréhender l hétérogénéité des troubles bipolaires Intérêt de l approche dimensionnelle pour appréhender l hétérogénéité des troubles bipolaires Dr Chantal Henry Hôpital Charles Perrens, Bordeaux Université Victor Ségalen, Bordeaux II Hippocrate : Manie

Plus en détail