des taches noires de la mangue (Mrtng$era indicae)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "des taches noires de la mangue (Mrtng$era indicae)"

Transcription

1 1 Fruis vol. 30, nß10, denifieaion de l agen responsable de Pa maladfe des aches noires de la mangue (Mrng$era indicae).j.f. DANEL, LGARDAN, J. LUETT e J.P. PRUNER? DENTFCATON DE L AGENT REPONABLE DE LA MALADE DE TACHE NORE DE LA MANGUE (MANGFERA NDCAE) J.F. DANEL, L. GARDAN, J. LUETT e J.P. PRUNER Fruis, oc. 1975, vol. 30, nolo, p REUME Une bacérie isolée de lésionur mangues en provenance & l íle de la Réunion a éé idenifiée à indime PATEL e al, responsable de la maladie des aches noires (black spo). 1 / Des mangues présenan des lésionuperficielles on éé envoyées pour analyse bacériologique, au laboraoire de Phyobacériologie de l NRA à Angers par la aion de la Réunion de VFAC. YMPT~ME Les fruion reqöuvers de nombreuses peies aches noires ayan l aspec de peies ccpusules)> dues à l excoriaion locale de l épiderme. La confluence de cepeies lésions enraîne la formaion de craquelures plus ou moins imporanes à la surface du frui. Chacune de ces aches nouee rouve au cenre d une peie dépression qui s enfonce plus ou moins profondémen dans le frui. i on enlève l épiderme à ce niveau on consae alors que les issus on un aspec ((huileux, assez caracérisique de lésions d origine bacérienne. J.F. DANEL, Chercheur ORTOM sagiaire B la aion de Phyobacériologie d Angers. Adresse B parir de janvier 1976 : Laboraoire de Phyopahologie, Cenre ORTOM d Adiopodoum6 (République de Côe d voire). L. GARDAN, J. LUETT e J.P. PRUNER, aion de Pahologie végéale e PhyobacCriologie, CRA Angers. OLEMENT Des isolemens effecuéur de nombreuses lésions révèlen la présence consane d une flore bacérienne dense e homogène. ep souches on éé prélevées en vue d une idenificaion e d une comparaison avec la souche.de référence de Pseudomonas mangifera indicae fournie par la Naional Collecion of Plan Pahogenic Baceria Harpenden, Grande Breagne (N.C.P.P.B. no490). Méhodes. CARACTCRATON DE OLAT Caracères cdumux. La morphologie des colones es décrie après 24 heures d incubaion à 26 C 6ue les x suivans : L.P.G.A. (exrai de levure 0,5 p. cen, hcopepone 0,5,p. cen, glucose 0,5 p. cen, agar 2 p. cen), B de KNG, saccharose (8). CdomiO7Z. Les bacérieon examinées pour la doraion de Gram. On observe les flagelles WU,

2 626 Fruis vol. 30, nqp0,1975 de RHODE (11). Les inclusions lipidiqueon révélées au noir cérol B, à parir d'une culure sur minéral de TANER (12) avec du polybhydroxybuyrae comme seule source de carbone. Acivié biochimique. Le mode d'uilisaion du glucose es déerminé selon la m6hode de HUGH e LEFON (5). La pn5sence d'une oxydase, d'une caalase, la réducion des niraes, la producion d'indole à parir du rypophane, la dégradaion de l'urée ( de Ferguson e de Chisensen), la producion d'ha, son recherchéeelon les méhodes décries dans le memeno echnique de micro % _ biologie (7). La recherche de Tween eserase, de gélainase, d'amylase, de l'hydrolyse de la caésine, es réalisée sur L.P.G.A. complémené respecivemen avec du Tween 80, de la gélaine, de l'amidon soluble e du lai. L'acivié gelainase es révélée par la méhode de Frazier. La olérance visàvis du chlorure de sodium es éudiée sur L.P.G.A. addiionné de NaCl à la concenraion de 5 p. cen. L'acivié cellulolyique a éé recherchée selon la echnique décrie par OHRA (9). Le es L.O.P.A.T. (producion de levane, oxydase, hydrolyse de la pecine, acivié arginine dihydrolase, hypersensibilié sur abac) es effecué selon les echniques décries par LELLOTT e al (8). Uilisaion des composés carbonés e azoés. La croissance des culures bacériennes es examinée en foncion de la source de carbone ajouée à un de base. Comme de base nous ayons uilisé le minéral de TANER e al (12) en boîe de Péri e le de HAYWARD (3) en ube. Dans les deux cas, les composés carbonés uiliséon sérilisés par filraion sur membrane. La lecure es faie sep jours après l'inoculaion. Pour l'éude de la croissance avec les composéervan à la fois de source de carbone e d'azoe, nous avons uilisé uniquemen le minéral de TANER. Anibiogramme. l es réalisé selon la méhode des disques (nsiu Paseur, Paris). Pouvoir pahogène. Le pouvoir pahogène es esé par inoculaion arificielle de mangues vereoi au niveau d'une blessure de l'épiderme, soi au niveau de 'inserion du pédoncule sur le frui. Les fruion ensuie placés à 2540% sous une enceine plasique. Résulas. Dans ous les ess, leep souches isolées on un comporemen homogène e presque oalemen idenique à celui de la souche de référence. Après 24 heures d'incubaion sur L.P.G.A. e LU Bde KNG, les colonieon blanches à crèmes, d'aspec brillan, bombées e de conour régulier. ur B de KNG on n'observe pas de producion de pigmen fluorescen. ur ces x, les culures âgées deviennen muqueuses. ur hypersaccharosé, les culures présenen l'aspec bombé e opaque caracérisique des bacéries dies devane )>. La bacérie se présene sous forme d'un pei baonne Gram ; elle es mobile par un flagelle polaire. on méabolisme es oxydaif, elle possède une caalase mais pas d'oxydase. Aucune deouches y compris la souche de référence n'accumule le polybhydroxybuyrae. Tous ces caracères nous amènen à classer la bacérie dans le groupe des Weuclomonaclacae. Malheureusemen la TABLEAU 1.Tes L.O.P.A.T. e aures carac8res biochimiques des isolas de mangues e de la souche de référence NCPPB 490 Levane Oxydase Pecine Arginine dihydrolase Tabac (H.R.) Hugh e Leifson Pigmen fluorescen Esculine Polypecae ph5 Polypecae ph7 Polypecae ph8 Amylase Caalase Caseinoly se Cellulase Gélainase Urease Réducion des niraes Producion d'h2 ndole NaCl 5 p. cen Accumulaion de polybhydroxybuy rae réacion posiive réacion négaive ox oxydaif solas ox p 490 _D_. k ox "

3 Fruis vol. 30, nolo,

4 ~ LAlanine 628 \, Fruis vol. 30, w10, 1975 TABLEAU 2 Uilisaion de diverseources de carbone, e de différenes sources de carbone e d'azoe, par nos isolas en comparaison avec la souche de référence NCPPB 490 A. OURCE DE C. Adoniol L Arabinose Arbuine Amygdaline Cellobiose Dulciol Eryhriol Galacose Glucose Glycérol nuline DLLacae Lacose Lévulose Malose Manniol Mannose Mélibiose Raffinose Rhamnose accharose alicine :. orbiol uccinae DTarrae LTarrae Xylose B. OURCE DE C. ET DE N. DL Arginine LAsparagine Béaïne LPhénylalanine LThréonine réacion posiive réacion négaive 2 réacion faiblemen posiive anier f f solas ayward. k? f. anier ;anier i * i 49 O fayward 1 anier clé de déerminaion du Bergeyys Manual ne perme pas de ranger ceouches parmi les espèces y figuran. Cependan noouches on un comporemen idenique à la souche de référence (ableaux 1 e 2) e les resulas concorden avec ceux décris dans la liéraure par TEYN e VLJOEN (13), excepé pour l'uréase e l'uilisaion du polypecae. En effe oues leoucheon uréase négaive ; la souche de référence ainsi qu'une deouches isolées ne présenen pas d'acivié pecinolyique sur de HLDEBRAND e ceci aux rois ph d'uilisaion. En ce qui concerne les anibiogrammes (ableau 3) nous noons que oues leouches on un comporemen visàvis des anibioiques, sauf leouches 490 e G 211 qui, seules, son sensibles à l'ampicillinne.

5 Fruis vol. 30, nolo, TABLEAU 3 Déerminaion de la sensibilié aux agens anibacériens, selon la méhode des disques pour noep souches isolées e la souche de référence. G 211 G 213 G 214 G 215 G 216 G r Cmp <1 <1 <1 <1 (1 <1 (1 <2 (1 <2 <1 (1 <1 <1 G (1 <1 <1 <1 (1 (1 (1 Kana Rif uj R (1 (0,15 ' R R R R R R Col 3x1: Min Nal : sensible R : résisan le chiffre indique une esimaion de la concenraion minimale inhibirice en mcg/ml. Amp : Ampicilline G : Genamycine Col : Colisine r : repomycine Kana : Kanamycine Ox : Oxyeracycline Cmp : Chloramphenicol Rif : Rifampiciiie Nal : Ac. nalidixique Min : Minocycline uf : ulfamides fors Ery : Eryhromycine ' s <1 <1 <1 s <1 <1 <1 s <1 <l <1 s <1 (1 <l s <l <1 <1 s (1 <1 l s (1 <1 (1 Cry L'inoculaion arificielle deouches isolées nous a permis de reproduire pariellemen leympômes obenus dans les condiions naurelles. ur ous les fruis inoculés, on voi apparaîre au niveau de l'épiderme de peies nécroses en dépression e de couleur noire semblables à celles que l'on observe sur des fruis malades. Cependan, comme nous avons ravaillé sur des fruis en survie, qui arriven donc rès vie à maurié, nous n'avons pas pu obenir l'expression complèe deympômes. A parir des lésions ainsi obenues, nous avons pu réisoler sans aucune difficulé leouches ayan servi à l'inoculaion. CONCLUON des résulas avec ceux décris dans la liéraure, nous permeen d'idenifier la bacérie isolée à Pseudomonas mangifera indicae. La reproducion parielle deympômes confirme en oure la responsabilié de ceouches dans la maladie des aches noires de la mangue. Par ses caracères Pseudomonas mangifera indicae doi êre exclu du groupe des Pseudomonas fluorescens (?ème éd. du Bergey's Manual) e n'enre pas dans les aures groupes définis dans la 8ème édiion du Bergey's Manual. Comme TEYN e VLJOEN nous pensons que sa posiion au sein des Pseudomonas doi êre redéfinie. Ce germe précédemmen isolé en ndes, en Afrique du BBLOGRAPHE 1. COWAN (.T.), MURRAY (R.G.E.) e TANER (R.Y.) Bergey's Manual of deerminaive baceriology. Williams and Wil'ilLins, Balimore, Md. 2. DODGE (E.M.) A bacerial disease of he Mango Bacilh mangiferae n. sp. Ann. Biol., 2, p HAYWARD (A.C.). 1960: A mehod for characeruing Pseudomonaolanacearum. Naure, 186, p HLDEBRAND (D.C.) Pecae and pecins gels for differeniaion of Pseudomonap. and oher bacerial plan pahogen.. Phyopah., 61, p HUGH (R.) e LEFO'N (E.) The axonomic significance of fermenaive versus oxidaive meabolism of carbohydraes by various Gram baceria. Bacerfol., 66, p

6 630 Fruis vol. 30, n'10, KNG (E.O.), WARD (M.K.) and RANEY (D.E.), Two simple media for he demonsraion of pyocyamia and fluorescein. J. lab. clin. med., 44, p LARPENT (JP) e Memeno echnique de Microbiologie. P... Genève. 8. LELLOT (R.A.), BLLNG (E.) and HAYWARD (A.C.) A deerminaive scheme for he fluoreseen pahogenic pseudomonads. J. Appl. Bac., 29, p OHRA (L..4 HNE (R.B.) and GOTO (.) The idenificaion of Pseudomonas adropogonis as a cause of a firm ro.diseaseh he Teree Vanda orchid in Hawaii. Plan Dis. Rep., 48, p PATEL (M.K.), MONZ, (L.) and KULKARN (Y..) A new bacerial disease of Mangiferu indica. L. CUT. ci, 6, p RHODE &LE.) lbe cyology of Pseudomonapp. as vevealed by a silver plahg saining mehod. J. Gen. Microbiol., 18, p TANER (R.Y.), PALLERON (N.J.) and DBUDOROFF (M.) lhe aerobic pseudomonads : a axonomic sudy. J. Gen. Microbiol., 43, p TEYN (P.L.), VLJOEN (N.M.) and KOTZE (J.M.) The causal organism of bacerial black spo of mangoes. Phyopah., 64, p VLJOEN (N.M.), TEYN (P.H.) and KOTZE (J.M.) Bakeriese swarvlek van mango. Phyophylacica, 4, p l 1 1 i.