Lycée La Martinière Monplaisir AD n 1 1 / 6. Approche documentaire n 1 La pression osmotique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lycée La Martinière Monplaisir AD n 1 1 / 6. Approche documentaire n 1 La pression osmotique"

Transcription

1 AD n 1 1 / 6 Approche documentaire n 1 La pression osmotique L'osmose est un phénomène de diffusion de la matière mis en évidence lorsque des molécules de solvant traversent une membrane semi-perméable séparant deux solutions dont les concentrations en soluté sont différentes ; le transfert de solvant se fait alors de la solution la moins concentrée (milieu hypotonique) vers la solution la plus concentrée (milieu hypertonique) jusqu'à l'équilibre (milieux isotoniques). Cette notion a permis de mieux comprendre le comportement des solutions aqueuses en chimie, à la fin du 19 ème siècle ; mais elle est aussi particulièrement utile en physiologie et en biologie cellulaire pour expliquer les échanges chimiques au sein des organismes vivants. Le phénomène d'osmose Extrait de l'article Wikipédia «osmose» On considère deux compartiments séparés par une membrane semi-perméable, l un n 1 contient de l eau et un soluté et l autre n 2 contient de l eau pure. L'eau est capable de traverser la membrane contrairement au soluté. On considère l'équilibre H 2 O (1) = H 2 O (2) membrane semi-perméable Pression P soluté Compartiment n 1 Compartiment n 2 Q1 : À l aide de l annexe 1, exprimer le potentiel chimique de l eau du compartiment 1 (H 2 O (1) ) et celui de l eau du compartiment 2 (H 2 O (2) ). Q2 : En déduire l expression de l enthalpie libre de réaction Δ r G = - RT.ln(x H2O(1) ) pour la réaction étudiée. Q3 : Par application de la condition d'évolution spontanée d'un système chimique, prédire dans quel sens l eau va passer au travers de la membrane.

2 AD n 1 2 / 6 La pression osmotique De l'eau traverse la membrane semi-perméable jusqu'à ce que le système atteigne l'équilibre osmotique : membrane semi-perméable soluté P 1 P 2 Compartiment n 1 Compartiment n 2 La pression osmotique Π est définie comme la différence de pression de part et d'autre de la membrane : Π = P 1 P 2. Q4 : Montrer, en précisant les approximations, que la pression osmotique Π (Pa) s'exprime selon Π = c.r.t. où c est la concentration du soluté (mol m -3 ), R la constante du gaz parfait et T la température (K). On peut généraliser cette expression au cas où la solution contient plusieurs solutés, la pression osmotique se met alors sous la forme π= c i RT. i L'osmomètre de Dutrochet Osmomètre de Dutrochet Henri Dutrochet, France, Q5 : Expliquer le principe de fonctionnement de l'osmomètre de Dutrochet et en particulier, à l'aide de la statique des fluides, expliquer comment il permet d'accéder à la pression osmotique Π par mesure de la hauteur d élévation du liquide dans le tube.

3 AD n 1 3 / 6 L osmométrie est une méthode pratique pour déterminer la masse molaire de grosses molécules (polymère, molécule biologique...) Q6 : On réalise une solution aqueuse d hémoglobine à 20 g L -1. Cette solution placée dans un osmomètre thermostaté à 25 C provoque une élévation du liquide de 7,8 cm. Calculer la masse molaire de l hémoglobine. Pression osmotique dans les cellules vivantes La membrane cellulaire sépare l intérieur de la cellule, le cytoplasme, de l extérieur de la cellule, le plasma. Ces membranes sont en général assez perméables à l'eau mais très peu perméables aux macromolécules et aux ions. On s attend donc à l apparition d une pression osmotique entre l intérieur et l extérieur de la cellule. Le milieu interne possède une concentration en soluté qui varie peu : la concentration totale en espèces solubilisées du cytoplasme vaut environ 0,3 mol.l -1. Dans les systèmes vivants, cytoplasme et plasma sont à peu près isotoniques, ce qui minimise la diffusion d'eau. cytoplasme K + ; Mg 2+ ; Cl - ; PO 4 3- protéines membrane cellulaire plasma Schéma d'une cellule En biologie, un environnement cellulaire hypertonique est un environnement ayant une concentration supérieure en solutés à celle du cytoplasme. Le contraire d'hypertonique est hypotonique ; l'état intermédiaire est appelé isotonique. Q7 : On désire observer des cellules de globule rouge au microscope. Que risque-t-il de se passer si on observe la cellule dans de l eau pure? Q8 : En milieu médical, on utilise du sérum physiologique qui est une solution de chlorure de sodium à 0,9 % en masse. Justifier qu une telle solution est isotonique.

4 AD n 1 4 / 6 Voici 3 clichés de cellules sanguines prise dans des milieux différents (hypotonique, isotonique et hypertonique). Q9 : Reliez chaque cliché au milieu dans lequel baignent les cellules sanguines. La salaison des aliments La salaison est un procédé important et très ancien pour conserver les aliments. Il consiste à rajouter de fortes quantités de NaCl (à l état solide ou sous forme de saumure), ce qui protège l aliment (viande, poisson ) de la décomposition pendant plusieurs mois. Filets de morue conservés dans du sel Salage de jambons Q10 : Expliquer qualitativement ce phénomène.

5 AD n 1 5 / 6 Boisson Gatorade Voici la composition d une boisson Gatorade : On considère que les seules espèces présentes sont les cations K + et Na +, des anions et des sucres (mélange équimassique glucose/saccharose), Q11 : Il est conseillé de s hydrater avec une solution isotonique ou légèrement hypotonique pendant un effort physique. Expliquer pourquoi, et en particulier pourquoi est-il déconseillé de boire une boisson hypertonique? Q12 : Montrer que la boisson Gatorade est adaptée.

6 AD n 1 6 / 6 Annexe 1 : Potentiel chimique d une phase condensée Le potentiel chimique d'une espèce A en phase condensée s'exprime selon : μ A (T,P,x A ) = μ A* (T,P) + RT.ln(x A ) où μ A* (T,P) est le potentiel chimique du constituant A pur à T et P et x A la fraction molaire de l'espèce A dans la phase condensée. Le potentiel chimique d'une espèce A en phase condensée dépend de la pression selon : μ A* (T,P) = μ A* (T,P ) + V m.(p-p ) où μ A* (T,P) est le potentiel chimique du constituant A pur à T et P ; μ A* (T,P ) est le potentiel chimique du constituant A pur à T et P ; V m est le volume molaire du constituant A Données : Masses molaires (g mol -1 ) : Na K Cl glucose saccharose 23 39,1 35, Constante des gaz parfaits : R = 8,31 J.K -1.mol -1 Masse volumique de l'eau : ρ = 1000 kg.m -3 Accélération de la pesanteur : g = 9,8 m.s -2

MC 401 Physicochimie des solutions complexes et des polymères Durée de l épreuve 2h00. 0. La calculatrice ce et les documents sont autorisés.

MC 401 Physicochimie des solutions complexes et des polymères Durée de l épreuve 2h00. 0. La calculatrice ce et les documents sont autorisés. Année universitaire 2006-2007 M1S1 1 ère session Jeudi 28 Juin 2007 MC 401 Physicochimie des solutions complexes et des polymères Durée de l épreuve 2h00. 0. La calculatrice ce et les documents sont autorisés.

Plus en détail

TD LA REGULATION HORMONALE

TD LA REGULATION HORMONALE TD LA REGULATION HORMONALE IDENTIFIER LES CARACTERISTIQUES DE LA REGULATION HORMONALE DE L EQUILIBRE HYDROMINERAL DU MILIEU INTERIEUR DOCUMENT 1 LES CONSEQUENCES DES VARIATIONS DE LA PRESSION OSMOTIQUE

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

THEME : SPORT. Sujet N 7

THEME : SPORT. Sujet N 7 THEME : SPORT Sujet N 7 Exercice n 1 : Question de cours Définir la mole. Exercice n : Composition de la sueur Le tableau (document 1 présent en annexe) donne une partie des composants de la sueur. 1-

Plus en détail

TUTORAT UE 3b 2014-2015 Biophysique Séance d annales Semaine du 30/03/2015

TUTORAT UE 3b 2014-2015 Biophysique Séance d annales Semaine du 30/03/2015 TUTORAT UE 3b 2014-2015 Biophysique Séance d annales Semaine du 30/03/2015 Concours PACES 2012-2013 Séance préparée par les tuteurs stagiaires QCM n 1 : L'amphétamine (masse molaire égale à 135 g.mol -1

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

OSMOSE INVERSE. La fraction de débit qui traverse la membrane est le taux de conversion Y défini par: Y Q p

OSMOSE INVERSE. La fraction de débit qui traverse la membrane est le taux de conversion Y défini par: Y Q p 1 OSMOSE INVERSE I/ DÉFINITIONS Une membrane semi-sélective est une membrane permettant certains transferts de matière entre deux milieux qu'elle sépare, en interdisant d'autres ou plus généralement en

Plus en détail

Quelques aspects de la chimie du miel

Quelques aspects de la chimie du miel oncours B ENSA B 0206 HIMIE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il le

Plus en détail

- excipient : toutes formes liquides. - lavage : verrerie, matériel

- excipient : toutes formes liquides. - lavage : verrerie, matériel 1) DEFINITIONS L'eau est utilisée comme: - excipient : toutes formes liquides - lavage : verrerie, matériel - agent externe (bain marie, vapeur ) 1 La pharmacopée définit plusieurs type d'eau: A) Eau purifiée:

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

Binaires. M (g/mol) 78,114 154,211

Binaires. M (g/mol) 78,114 154,211 1 ) Le benzène (B) et le diphényle (D) forment des solutions idéales à l état liquide, par contre les solides ne sont pas miscibles. a) Déterminer la température de fusion du mélange en fonction de la

Plus en détail

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47 SOMMAIRE REMISE A NIVEAU-NOTIONS NOTIONS DE BASE... p.7 REMISE A NIVEAU PHYSIQUE-CHIMIE-N 1 : STRUCTURE DE LA MATIERE. p.8 I. Structure atomique... p.8 II. La répartition électronique et représentation

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE

BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE Durée de l épreuve: 1 h 30 - coefficient: 2 L usage de la calculatrice n est pas autorisé. 1 / 6 PARTIE I ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Des solutions en chimie

Des solutions en chimie AP Seconde www.lycees- genevoix- signoret.fr/sciences- physiques Des solutions en chimie Dans les exercices qui suivent, on utilisera les masses molaires atomiques suivantes : M(H)=1 g/mol, M(C)=12 g/mol,

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

TD : Les eaux naturelles et leurs propriétés

TD : Les eaux naturelles et leurs propriétés TD : Les eaux naturelles et leurs propriétés Omniprésente sur Terre, l eau est l une des espèces chimiques indispensables à la vie. I. L eau sur Terre dans tous ses états La molécule d eau est formée d

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne Mots clés : Constante d acidité, pka, domaine de prédominance, addition d une solution dans une autre, variation du ph. Objectif : découvrir le pouvoir tampon par des additions, avancer vers le dosage

Plus en détail

Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les mélanges homogènes

Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les mélanges homogènes Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les différents états de la matière LES PRINCIPAUX ETATS DE LA MATIERE ETAT SOLIDE ETAT LIQUIDE ETAT PÂTEUX ETAT GAZEUX Les différents états de la matière

Plus en détail

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté

Plus en détail

TUTORAT UE3-B 2011-2012 Physique Révisions 2012

TUTORAT UE3-B 2011-2012 Physique Révisions 2012 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE3-B 2011-2012 Physique Révisions 2012 M. Boudousq, M. Kotzki, Mme Nurit, M. Galleyrand Séance préparée par tous les sites QCM n 1 : Concernant l équilibre acido-basique :

Plus en détail

L ETAT COLLOIDAL E BIOLOGIE

L ETAT COLLOIDAL E BIOLOGIE L ETAT COLLOIDAL E BIOLOGIE Ou le grand bêtisier AVERTISSEME T: Devant la recrudescence de contre vérités de natures ignares ou purement trompeuses, destinées à alimenter un Marketing pauvre concernant

Plus en détail

DEVOIR DE THERMOCHIMIE

DEVOIR DE THERMOCHIMIE DEVOIR DE THERMOCHIMIE Données fournies Constante des gaz parfaits: R= 8,31 kpa.l.k-1.mol -1 Nombre d'avogadro: N A = 6,02 x 10 23 mol -1. Capacité thermique massique de l'eau solide: 2,14 J/g. C. Capacité

Plus en détail

IV. Propriétés Physico-Chimiques des Protéines. Dénaturation Solubilité Masse moléculaire Propriétés électriques

IV. Propriétés Physico-Chimiques des Protéines. Dénaturation Solubilité Masse moléculaire Propriétés électriques IV. Propriétés Physico-Chimiques des Protéines Dénaturation Solubilité Masse moléculaire Propriétés électriques IV. Propriétés physico-chimiques IV.1. Dénaturation Définition : Perte d activité biologique

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU METABOLISME DES IONS ET DE l EAU 1 GENERALITES Le corps humain est composé de 60 à 70% d eau. Cette eau se répartit dans deux compartiments, intra et extracellulaire. Ce dernier peut être lui même scindé

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES Version 2 Calculette autorisée Durée: 50min Toutes vos réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Données pour les deux exercices : Atome H C N O Masse

Plus en détail

UE 3 LIQUIDE, GAZ ET SOLUTIONS ETAT DE LA MATIÈRE ET LEUR CARACTÉRISATION THÈME : CHAPITRE 1

UE 3 LIQUIDE, GAZ ET SOLUTIONS ETAT DE LA MATIÈRE ET LEUR CARACTÉRISATION THÈME : CHAPITRE 1 UE 3 THÈME : ETAT DE LA MATIÈRE ET LEUR CARACTÉRISATION CHAPITRE 1 LIQUIDE, GAZ ET SOLUTIONS SOMMAIRE I NIVEAU D ORGANISATION DE LA MATIERE II LES GAZ PARFAITS III LES GAZ REELS I NIVEAU D ORGANISATION

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS 19 QCMs DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 HEURE LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISÉES Le sujet comprend 8 pages, veuillez

Plus en détail

La séparation membranaire : comment maintenir la performance des membranes?

La séparation membranaire : comment maintenir la performance des membranes? La séparation membranaire : comment maintenir la performance des membranes? Alfa Arzate, ing., Ph.D. Journées Acéricoles Hiver 2010 OBJECTIF DE LA PRÉSENTATION L objectif premier de cette présentation

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

Résumé qualitatif sur les diagrammes binaires

Résumé qualitatif sur les diagrammes binaires Résumé qualitatif sur les diagrammes binaires A Diagramme binaire Liquide Vapeur A1 Diagramme binaire Liquide vapeur idéaux Diagramme isotherme: La courbe donnant la pression en fonction de la fraction

Plus en détail

2. L eau Structure et propriétés

2. L eau Structure et propriétés 2. L eau Structure et propriétés Structure simple aux propriétés complexes Comportement physico-chimique anormal comparé à H 2 S (structure voisine) Abondance des liaisons hydrogène Constante des milieux

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE Jean Marie TRAWALE INSERM Unité U773 CRB3 Directeur de Recherche Docteur Richard MOREAU Hôpital BEAUJON CLICHY FRANCE 1 Le rein est composé d environ 1 000 000 d unités fonctionnant d une façon intégrée

Plus en détail

Solutés de perfusion. IFSI Saint-Antoine. Carole Beaumanoir-de Prémont Lauriane Goldwirt

Solutés de perfusion. IFSI Saint-Antoine. Carole Beaumanoir-de Prémont Lauriane Goldwirt Solutés de perfusion IFSI Saint-Antoine Carole Beaumanoir-de Prémont Lauriane Goldwirt Troubles hydro-électrolytiques Déséquilibres acido-basiques États de choc Véhicules pour apports de médicaments Nutrition

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane 16/10/2015 www.udppc.asso.fr Si vous repérez une erreur, merci d envoyer

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques CORRIGE Objectifs : Mettre en évidence l'influence des

Plus en détail

DIAGRAMMES BINAIRES. Sommaire. G.P. Diagrammes binaires 2013

DIAGRAMMES BINAIRES. Sommaire. G.P. Diagrammes binaires 2013 DIAGRAMMES BINAIRES Sommaire I.Éléments de thermochimie maths spé...2 A.Introduction de la notion d'enthalpie libre...2 B.Évolution d'une même espèce chimique sous deux phases à P et constants...2 C.Expression

Plus en détail

HYDRATATION ET SPORT DE HAUT NIVEAU. Dr Jean-Michel SERRA Médecin des Équipes de France ATHLÉTISME

HYDRATATION ET SPORT DE HAUT NIVEAU. Dr Jean-Michel SERRA Médecin des Équipes de France ATHLÉTISME HYDRATATION ET SPORT DE HAUT NIVEAU Dr Jean-Michel SERRA Médecin des Équipes de France ATHLÉTISME COMPOSITION DU CORPS 70% d EAU Pour un athlète de 70kg cela représente 49 litres 33 bouteilles d 1,5 litres

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT

QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT Remplissage des eaux de chauffage et traitement d'eau QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT SA Route du Madelain 6 1753 Matran Association des techniciens en chauffage, climatisation

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE Date : mai 2008 Durée : 3 heures Matériel mis à disposition

Plus en détail

Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS

Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS 1 LES MOLÉCULES: UNE MOLÉCULE, C'EST UN ENSEMBLE DE PLUSIEURS ATOMES LIÉS CHIMIQUEMENT. UNE LIAISON CHIMIQUE, C'EST LE

Plus en détail

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j.

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j. TP ch 9b comprendre Préparer une solution à la bonne concentration Objectifs du T.P. : Pratiquer une démarche d investigation Savoir extraire de la notice d un médicament les informations essentielles

Plus en détail

Thermochimie et Thermodynamique Chimique

Thermochimie et Thermodynamique Chimique Thermochimie et Thermodynamique Chimique Quelques notions de départ Les réactions chimiques s accompagnent souvent d échanges de chaleur, voire d autres formes d énergie (électrique, mécanique) La Thermochimie

Plus en détail

Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme. Professeur Diane GODIN-RIBUOT

Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme. Professeur Diane GODIN-RIBUOT UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions La préparation des solutions est un des actes majeurs de la chimie. Une solution se prépare toujours dans une fiole jaugée. Tout prélèvement se fait avec

Plus en détail

Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre

Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre Chimie et Physiologie pour mieux comprendre 3 ème journée Nutrition NOVACARB 1 FE CRE JR/PG V3 L Equilibre de la Vie UNE PERPÉTUELLE OPPOSITION UN PRINCIPE

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

CHIMIE. À propos du chrome

CHIMIE. À propos du chrome CHIMIE Les calculatrices sont autorisées. À propos du chrome Du grec khrôma ou du latin chroma (couleur). Il a été découvert par Louis Vauquelin en 1797. Il est présent dans la croûte terrestre ( 003,

Plus en détail

EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème

EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Enseignement secondaire II Direction générale Collège de Genève EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème ANNÉE Nom :...

Plus en détail

A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L. B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L

A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L. B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L EQUILIBRE ACIDE-BASE Question 1 :l état acido-basique A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L C) La

Plus en détail

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide La constante d autoprotolyse de l eau, K W, est égale au produit de K a par K b pour un couple acide/base donné : En passant en échelle logarithmique, on voit donc que la somme du pk a et du pk b d un

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * * SESSION 2006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE Durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS QUELQUES EAUX POTABLES OU NON POTABLES

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS QUELQUES EAUX POTABLES OU NON POTABLES OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS THEORIE REGION DE PICARDIE NOTE NOM PRENOM LYCEE Que signifie l adjectif potable? Peutêtre bu sans danger QUELQUES EAUX POTABLES

Plus en détail

TP 11: Réaction d estérification - Correction

TP 11: Réaction d estérification - Correction TP 11: Réaction d estérification - Correction Objectifs : Le but de ce TP est de mettre en évidence les principales caractéristiques de l'estérification et de l'hydrolyse (réaction inverse). I ) Principe

Plus en détail

Exercice I: solution tampon (7 points)

Exercice I: solution tampon (7 points) Classes : SG Année scolaire : 2010/2011 Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte trois pages numérotées de 1 à 3. L usage d une calculatrice non programmable est

Plus en détail

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau Alimentation du sportif: apports en eau 1 L eau représente 40 à 70% de la masse corporelle (selon son âge, son sexes et sa composition corporelle). Elle représente 65 à 75 % de sa masse musculaire et environ

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Ce document a pour objectif de présenter de manière synthétique quelques bases concernant les réactions d oxydoréduction et leurs principales applications que sont les piles

Plus en détail

Neurobiologie moléculaire

Neurobiologie moléculaire Neurobiologie moléculaire LE POTENTIEL DE REPOS Chaque cellule vivante d'un organisme développe et maintient une différence de potentiel électrique entre les deux versants, interne et externe, de sa membrane

Plus en détail

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS 2.1 - La formation de liaisons ioniques et covalentes 2.2 - Les noms et les formules des composés ioniques et moléculaires 2.3 - Une comparaison des propriétés

Plus en détail

Corrigé examen de chimie physique 2BBM janvier 2008.

Corrigé examen de chimie physique 2BBM janvier 2008. Corrigé examen de chimie physique 2BBM janvier 2008. Note : la dispense est fixée à 12. Problème 1. On s intéresse à la combustion du gaz naturel, assimilé à du méthane dans le dioxygène : CH 4(g) + 2

Plus en détail

UE2.1 Biologie Fondamentale

UE2.1 Biologie Fondamentale Institut de Formation en soins infirmiers Université de Bordeaux UE2.1 Biologie Fondamentale Juillet 2013 Durée de l épreuve : 45 minutes Recommandations Le sujet comporte 8 pages (page de garde comprise)

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

Groupe n 61 La montée de la sève dans les végétaux

Groupe n 61 La montée de la sève dans les végétaux Lycée Camille Guérin XX ème olympiades de Physique France - 2012-2013 Groupe n 61 La montée de la sève dans les végétaux Par Jean-Baptiste BENIELLI, Nahil BENKHAÏ, Bilal TRAIY Professeur encadrant : M.BELAZREG

Plus en détail

INTRODUCTION EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE. Biophysique P1. Pr. Eric Vicaut

INTRODUCTION EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE. Biophysique P1. Pr. Eric Vicaut INTRODUCTION EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE Biophysique P1 Pr. Eric Vicaut L'état acido basique de l'organisme est défini par la concentration en ions hydrogène (H+) des cellules. La concentration en ions H+

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Document du professeur 1/11 Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/2010 LA PRATIQUE DU SPORT NOTIONS ET CONTENUS

Plus en détail

PCSI 2013/2014. Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1. I) L éther de diéthyle. La phase liquide contient n E = 4,82 mol d éther.

PCSI 2013/2014. Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1. I) L éther de diéthyle. La phase liquide contient n E = 4,82 mol d éther. PCSI 2013/2014 Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1 I) L éther de diéthyle Conservation de l éther dans une bouteille hermétique 1) La bouteille a une capacité de V = 1,000 L. On la remplit avec un

Plus en détail

Visiter notre Forum : http://prepa-book.forummaroc.net/ Visiter notre page : https://www.facebook.com/bibliotheque.electronique.des.classes.

Visiter notre Forum : http://prepa-book.forummaroc.net/ Visiter notre page : https://www.facebook.com/bibliotheque.electronique.des.classes. Visiter notre Forum : http://prepa-book.forummaroc.net/ Visiter notre page : https://www.facebook.com/bibliotheque.electronique.des.classes.prepa https://www.facebook.com/groups/bibliotheque.electronique.des.classes.prepa/

Plus en détail

CONCOURS D ADMISSION 2011

CONCOURS D ADMISSION 2011 A 2011 Chimie MP ECOLE DES PONTS PARISTECH, SUPAERO (ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH, MINES DE SAINTETIENNE, MINES DE NANCY, TELECOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH (FILIERE MP) ECOLE

Plus en détail

PARTIE A GENIE CHIMIQUE. Du gaz de Lacq au soufre

PARTIE A GENIE CHIMIQUE. Du gaz de Lacq au soufre PARTIE A GENIE CHIMIQUE Du gaz de Lacq au soufre Plus de la moitié du soufre produit dans le monde provient du traitement des gaz naturels et des pétroles. En France, il est produit principalement à partir

Plus en détail

Equilibre solide-liquide des systèmes binaires

Equilibre solide-liquide des systèmes binaires Equilibre solide-liquide des systèmes binaires I. Introduction La matière présente généralement trois états: solide, liquide et gazeux. Les phases et les structures sous lesquelles peuvent exister les

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION

PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION 12 PHYSIOLOGIE DE L'ABSORPTION Objectifs : définir l'absorption relier l'histologie de la muqueuse intestinale à sa fonction d'absorption expliquer l'absorption de l'eau par osmose présenter les voies

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE. Du gaz de Lacq à l'acide sulfurique

PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE. Du gaz de Lacq à l'acide sulfurique PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Du gaz de Lacq à l'acide sulfurique Le sujet de chimie inorganique comporte quatre parties indépendantes consacrées à différentes étapes mises en jeu lors de la synthèse industrielle

Plus en détail

Chaleur, température, pression, gaz parfait, diffusion,... v 7

Chaleur, température, pression, gaz parfait, diffusion,... v 7 9 Chaleur, température, pression, gaz parfait, diffusion,... v 7 1 La Température T Instrument de mesure type: le thermomètre à Hg. Calibration: échelle Celsius de température: 0 C l'eau gèle 100 C l'eau

Plus en détail

Activité par les élèves Le poker des formules

Activité par les élèves Le poker des formules SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Activité par les élèves Le poker des formules Sujets écrire le nom et la formule chimique de composés ioniques Durée préparation : 20 min activité :

Plus en détail

Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude

Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude Traitement de l'eau - Annexe 1-1/8 Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude Comme il n existe pas d eau pure pour le transfert thermique, il faut veiller

Plus en détail

LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique.

LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique. LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique. I/. Composition des altérations physico-chimiques de la pierre calcaire. 1)- Les

Plus en détail

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3.

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3. Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8. / Texte inspiré d un article de journal régional relatant un accident de la route Le temps de réaction est la durée écoulée entre l instant où un conducteur

Plus en détail

T18 2014. Les acides et les bases NS

T18 2014. Les acides et les bases NS Les acides et les bases NS Les acides et les bases NS Constante de dissociation ionique de l eau (K e ) Rappel : l eau peut donner un proton (et devenir OH ) ou accepter un proton (et devenir H 3 O + ):

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Session 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 Le sujet comporte 8 pages numérotées

Plus en détail

Equilibres binaires. Exercices d entraînement. Thermodynamique 2 : 1. Tracé d un diagramme binaire LV. 2. Alliages or-argent

Equilibres binaires. Exercices d entraînement. Thermodynamique 2 : 1. Tracé d un diagramme binaire LV. 2. Alliages or-argent Thermodynamique 2 : Equilibres binaires Exercices d entraînement 1. Tracé d un diagramme binaire LV On considère un mélange de deux constituants A et B (A plus volatil que B). On précise que A et B sont

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 5.

Devoir de Sciences Physiques n 5. Devoir de Sciences Physiques n 5. EXERCICE I. LES INDICATEURS COLORÉS NATURELS DE LA CUISINE À LA CHIMIE La première utilisation d'un indicateur coloré pour les titrages acidobasiques remonte à 1767 par

Plus en détail

Macromolécules et la Cellule

Macromolécules et la Cellule Macromolécules et la Cellule Macromolécules Campbell chapitre 5 Macromolécules Définition: Molécule géante formée par l assemblage de plusieurs petites molécules organiques Macromolécules Définition:

Plus en détail

Année Internationale de l Eau Douce

Année Internationale de l Eau Douce Démystifier la Qualité de l'eau Démystifier la Qualité de l'eau Jean-François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux inc. Ste-Hélène de Bagot. (40) 79-2222. 2003 Année Internationale de l Eau Douce Démystifier

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa LS1-1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr Chapitre 1 Gaz, approche Thermodynamique I. Notions de base : Mécanique Thermodynamique

Plus en détail

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ LE JUS E FRUIT 35(0,Ê5(3$57,(%LRFKLPLHSRLQWV L'analyse d'un jus de fruit révèle la présence d'un composé

Plus en détail

Kalihinol C. Tournez la page S.V.P.

Kalihinol C. Tournez la page S.V.P. L utilisation des calculatrices est autorisée. Chaque partie est indépendante et dans chaque partie de nombreuses questions sont indépendantes. La stéréochimie des liaisons formées au cours des différentes

Plus en détail

OXYDO-REDUCTION. Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons.

OXYDO-REDUCTION. Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons. OXYDO-REDUCTION I) Définitions 1) Oxydant et Réducteur Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons. 2) Couple rédox On parle de

Plus en détail

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON LA FILTRATION PAR OSMOSE INVERSE La filtration par osmose inverse est généralement considérée comme la plus efficace des systèmes de filtration disponible. A

Plus en détail

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices Alcool à 90% Un fluidifiant : Lors d une séance de TP, le professeur demande de préparer 250 ml d une solution d alcool à 90,0 % en volume. a) Calculer le

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

PERMEABILITE DES POLYMERES

PERMEABILITE DES POLYMERES ANVAR PERMEABILITE DES POLYMERES I. NOTIONS SUR LE TRANSPORT GAZEUX DANS LES POLYMERES Il est généralement admis que les gaz traversent les films polymères denses par un processus de "dissolution-diffusion".

Plus en détail