* La Confiance dans la Performance, Aujourd hui et Demain ** Deploiement Bas Profil

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "* La Confiance dans la Performance, Aujourd hui et Demain ** Deploiement Bas Profil"

Transcription

1 * ** * La Confiance dans la Performance, Aujourd hui et Demain ** Deploiement Bas Profil

2 Un design de confiance Soutenue depuis des années par un grand nombre de données cliniques et commerciales * Expérience 19 ans d'expérience mondiale Plus de dispositifs distribués Durabilité 1 Conception sans aucune suture Technologie de prothèse en eptfe sur les surfaces externes et endoluminales 2 Design innovant du stent sinusoïdale Renforce la flexibilité et la conformabilité à long terme 3 Couches de films en eptfe brevetées Faible perméabilité, résistant à l abrasion Conformabilité dans des anatomies tortueuses 4 Manchon d étanchéité Conçu pour limiter les risques d endofuites 5 Fixation sous-rénale active Les ancres de fixation active sont conçues pour prévenir la migration du dispositif * Données internes

3 Film permettant la fixation du stent à la prothèse Stent sinusoïdale en nitinol electropolie Film de faible perméabilité Tube en eptfe Film de renforcement Système de pose repositionnable Conception intuitive intégrée Déploiement simple en trois phases Optimisation de l étanchéité sous les rénales Système de pose l'endoprothèse GORE C3 déploiement en trois phases

4 Profil réduit * Réduction de 10 % Tronc-jambage ipsilatéral Dispositif de 31 mm 20 Fr Réduction de 11 % Tronc-jambage ipsilatéral Dispositif de 23 / 26 mm 23 / 26 / 28.5 mm 16 Fr 15 Fr Réduction de 17 % Dispositif de 27 mm Aucune modification de la prothèse Même dispositif éprouvé Même facilité d utilisation Même méthode de déploiement 14 Fr Réduction de 22 % Dispositif de 23 mm Réduction de 33 % Dispositif de 16 / 18 / 20 mm Propriétés de la gaine low profile Notre procédé exclusif de fabrication a été utilisé afin d augmenter la résistance de la gaine La gaine permet de maintenir le dispositif à un diamètre compressé moins important 12 Fr *Par rapport aux tailles précédentes.

5 Une Gamme Fiable Conception low profile* 16 Fr Tronc-jambages ipsilatéraux 23 et 26 mm Extensions aortiques 23, 26, 28,5 mm Tronc-jambages ipsilatéraux 35 mm Conception «low profile» La plage de traitement du collet aortique est de 19 à 32 mm de diamètre** de 36 mm disponible Jambages controlatéraux de 23 et 27 mm Conception «low profile» Fr La plage de traitement de l artère iliaque est de 8 à 25 mm de diamètre * bas profil ** D après les mesures de parois internes à parois internes

6 ipsilatéral du système de pose GORE C3 interne de traitement aortique l endoprothèse aortique interne de traitement iliaque l endoprothèse iliaque totale du dispositif () recommandé de l introducteur (Fr) RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT RLT interne de traitement iliaque l endoprothèse iliaque du jambage controlatéral () recommandé de l introducteur (Fr) PLC PLC PLC PLC PLC PLC PLC161000* PLC161200* PLC161400* PLC181000* PLC181200* PLC181400* PLC201000* PLC201200* PLC201400* PLC231000* PLC231200* PLC231400* PLC271000* PLC271200* PLC271400* Introducteur GORE DrySeal avec revêtement hydrophile l introducteur (Fr) DSL DSL DSL DSL Tous les introducteurs mesurent 28 de long. Introducteur GORE DrySeal Flex l introducteur (Fr) DSF DSF DSF DSF DSF Tous les introducteurs mesurent 3 de long. de l'extension iliaque interne de traitement iliaque de l endoprothèse de l endoprothèse () recommandé de l introducteur (Fr) PLL PLL PLL de l'extension aortique interne de traitement aortique de l endoprothèse de l endoprothèse recommandé de () l introducteur (Fr) PLA PLA PLA PLA PLA * REMARQUE : Tous les jambages controlatéraux de large diamètre (16/18/20/23/27 mm) peuvent être utilisés comme extensions iliaques.

7 3.3 de l extension aortique 23 / 26 / 28.5 mm 23 / 26 / 28.5 mm 16 Fr requis) 4.5 de l extension aortique 32 / 36 mm 32 / 36 mm 17 Fr / requis) 32 / 36 mm 1.6 Zone de chevauchement minimum mm ion aortique cteur 8 Fr requis) 31 /35 mm 32 / 36 mm 4 17 Fr / requis) Chevauchement 23 / 26 / 28.5 mm ipsilatéral 16 / 16 / requis) 2.2 Zone de chevauchement minimum 5/6 31 /35 mm 31 / 35 mm requis) 35 mm prothèse c-jambage ducteur requis) mm mm 12 / 14.5 mm 10 / 12 / 14 jambage controlatéral 31 mm 13 / 15 / mm 14 / 16 / 18 ipsilatéral 13 mm 31 / 35 mm requis) 12 Fr requis) 12 / 14.5 mm 12 / 14 / 16 / 18 ment Zone de chevauchement minimum ipsilatéral 7 jambage controlatéral 16 / 18 / 20 mm Chevauche- 9.5 / 11.5 / 13.5 du 13 mm 14.5 mm 31 mm 13 / 15 / mm 14 / 16 / 18 ipsilatéral 2 Extension iliaque 1 12 Fr requis) 12 Fr requis) Tronc-jambage ipsilatéral 10 / 12 / 10 / / 14.5 mm du Extension iliaque 2, 3 14 F / 15 Fr requis) 4 Distance entre les marqueurs 23 / 27 mm 10 / 12 / 14 du 5 / 6 1 Le ne de 2 Le (1 3 Le pa 10 / 12 / 14.5 mm du 5 / 6 5 / 6 Tronc-jambage ipsilatéral Extension iliaque 1 Les extensions iliaques de taille standard (10,12,14.5 mm) ne sont pas compatibles avec les jambages controlatéraux de grand diamètre (16, 18, 20, 23 et 27 mm). 2 Les jambages controlatéraux de grand diamètre (16, 18, 20, 23, 27 mm) peuvent être utilisés comme extensions iliaques. 3 Le 27 mm x 10 ne dispose pas d'un marqueur radiopaque situé à 6 au dessus de l'extrémité distale. 1 Les extensions iliaques de taille standard (10,12,14.5 mm) ne sont pas compatibles avec les jambages controlatéraux de grand diamètre (16, 18, 20, 23 et 27 mm). 2 Consulter le mode d emploi Les jambages controlatéraux de grand diamètre

8 Service et intégrité Depuis plus de 40 ans, nous soutenons et collaborons avec des médecins spécialisés dans les traitements vasculaires. Aujourd hui, nous poursuivons cette tradition grâce à nos initiatives d entreprise et à nos associés travaillant sur le terrain qui apportent aux médecins bien plus que nos produits de conception innovante. Service à travers une Assistance Clinique et Technique La planification pré-opératoire et l assistance technique au bloc opératoire mettent l accent sur les soins administrés au patient. Service à travers la Formation Continue Gore MEDICAL MASTERY démontre notre engagement à créer des environnements d échanges tels que les Fellows Workshops ou les Advanced Symposia (ateliers avec jeunes chirurgiens ou symposiums avancés) durant lesquels les médecins peuvent apprendre les uns des autres les meilleures pratiques dans le cadre de séances de discussion, d observation de cas cliniques ou de travaux pratiques utilisant nos simulateurs de dernière technologie. Service à travers un Programme d Enseignements et d Informations En collaboration avec des médecins, nous avons mis en place un programme de haut niveau visant à former les médecins et informer les patients sur les facteurs de risque des anévrismes de l aorte abdominale, les symptômes, le dépistage et les différents traitements des maladies cardiovasculaires. L endoprothèse GORE EXCLUDER AAA est un dispositif médical de classe III, fabriqué par W. L. Gore & Associates, Inc et dont l évaluation de la conformité a été réalisée par l organisme notifié LNE/G-MED CE Elle est destinée au traitement endovasculaire des anévrysmes de l aorte abdominale. L endoprothèse GORE EXCLUDER AAA est prise en charge par les organismes français d assurance maladie. Lire attentivement toutes les instructions figurant sur la notice ou l étiquetage remis au professionnel. W. L. Gore & Associates, Inc. Flagstaff, AZ (Asie pacifique) (Europe) (États-Unis d'amérique) (États-Unis d'amérique) goremedical.com INDICATIONS D UTILISATION :Modules endoprothèse ipsilatéral et endoprothèse.l endoprothèse GORE EXCLUDER AAA est prévue pour exclure l anévrisme de la circulation sanguine des patients ayant reçu un diagnostic d anévrisme de l aorte abdominale (AAA) sous-rénale et dotés d une anatomie appropriée comme décrit ci-dessous : Accès adéquat à l'artère iliaque / artère fémorale ; gamme de diamètres allant de 19 à 32 mm pour le collet sous-rénal et longueur minimale de collet aortique de 15 mm ; angulation proximale du collet 60 ; gamme de diamètres pour le traitement de l'artère allant de 8 à 25 mm et longueur de la zone d'étanchéité du vaisseau iliaque distal de 10 mm minimum. Modules endoprothèse de l extension aortique et endoprothèse de l extension iliaque. Les endoprothèses d extension aortique et iliaque sont destinées à être utilisées après le déploiement de l endoprothèse GORE EXCLUDER AAA. Ces extensions sont utilisées pour prolonger l endoprothèse principale et / ou obtenir une étanchéité supplémentaire pour l exclusion anévrismale. CONTRE-INDICATIONS : L endoprothèse GORE EXCLUDER AAA est contre-indiquée chez les patients présentant une sensibilité ou des allergies connues aux matériaux du dispositif et chez les patients présentant une infection systémique et susceptibles de présenter un risque élevé d infection de la prothèse endovasculaire. Se référer à la notice d utilisation disponible sur le site goremedical.com afin d obtenir une description complète de l ensemble des mises en garde, précautions à prendre et effets indésirables potentiels. Les produits listés ne sont pas nécessairement disponibles sur tous les marchés. GORE, C3, EXCLUDER, MEDICAL MASTERY, PERFORMANCE BY DESIGN, SIM-PULL et les logos associés sont des marques déposées de W. L. Gore & Associates. 2015, 2016 W. L. Gore & Associates, Inc. AV3444-FR1 DECEMBRE 2016

* La Confiance dans la Performance, Aujourd hui et Demain ** Deploiement Bas Profil

* La Confiance dans la Performance, Aujourd hui et Demain ** Deploiement Bas Profil * ** * La Confiance dans la Performance, Aujourd hui et Demain ** Deploiement Bas Profil Un design de confiance 4 5 1 3 2 Soutenue depuis des années par un grand nombre de données cliniques et commerciales

Plus en détail

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Recommandation en santé publique Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Novembre 2012 Préambule Objectifs de la fiche d information médecins Contexte Description

Plus en détail

DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE. Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne

DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE. Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne 1 DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne Enseignant responsable : P Feugier Enseignants : Ph Amabile, JN Albertini,

Plus en détail

iliaque ZENITH abdomina aortique ale) 244 février 2015 : COOK France Demandeur Les modèles Indications retenues : Service Attendu (SA) :

iliaque ZENITH abdomina aortique ale) 244 février 2015 : COOK France Demandeur Les modèles Indications retenues : Service Attendu (SA) : COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 244 février 2015 CONCLUSIONS ZENITH ALPHA SPIRAL Z, jambage abdomina ale) Demandeur : COOK France

Plus en détail

GAMME RESISTANT STENTS. NITINOl. www.carvadys.com. VASculAIRE périphérique

GAMME RESISTANT STENTS. NITINOl. www.carvadys.com. VASculAIRE périphérique STENTS NITINOl GAMME VASculAIRE périphérique www.carvadys.com GAMME VASculAIRE périphérique Flexibilité les cellules ouvertes de nitinol sont découpées par un robot laser selon un concept spécifique pour

Plus en détail

Dispositifs médicaux utilisés dans le traitement de certaines pathologies vasculaires. Benjamin DARMON Audrey TATON

Dispositifs médicaux utilisés dans le traitement de certaines pathologies vasculaires. Benjamin DARMON Audrey TATON Dispositifs médicaux utilisés dans le traitement de certaines pathologies vasculaires Benjamin DARMON Audrey TATON 1 Plan 1. Introduction 2. L abord vasculaire et la technique de Seldinger 3. Les guides

Plus en détail

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-2 : Anévrismes de l aorte et des artères des membres inférieurs

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-2 : Anévrismes de l aorte et des artères des membres inférieurs Circulation Métabolismes. Item N 08.223-2 : Anévrismes de l aorte et des artères des membres inférieurs A) Définition. Un anévrisme artériel est une dilatation focale et permanente de l artère avec une

Plus en détail

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet

Plus en détail

9 septembre 2014. : COOK France. Demandeur. Les modèles. Indications retenues : Service Attendu Attendu (SA) Comparateu retenu(s) : Amélioration s.

9 septembre 2014. : COOK France. Demandeur. Les modèles. Indications retenues : Service Attendu Attendu (SA) Comparateu retenu(s) : Amélioration s. COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 9 septembre 2014 CONCLUSIONS ZENITH ALPHA, endoprothèse aortique thoracique Demandeur : COOK

Plus en détail

Un traitement endovasculaire pour les lésions isolées de l aorte thoracique. Informations destinées aux patients

Un traitement endovasculaire pour les lésions isolées de l aorte thoracique. Informations destinées aux patients Un traitement endovasculaire pour les lésions isolées de l aorte thoracique Informations destinées aux patients SOMMAIRE Introduction...3 Glossaire des termes médicaux...4 Les anévrismes de l aorte thoracique

Plus en détail

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE DEFINITION L AAP est une dilatation avec perte de parallélisme des parois de l artère poplitée atteignant au moins 2 fois le diamètre de l artère saine sus jacente, le diamètre

Plus en détail

Anévrysmes Aortiques JFC Paris 2015. Pr JP Becquemin HPPE, Groupe Ramsay GDS Champigny 94500, France

Anévrysmes Aortiques JFC Paris 2015. Pr JP Becquemin HPPE, Groupe Ramsay GDS Champigny 94500, France Anévrysmes Aortiques JFC Paris 2015 Pr JP Becquemin HPPE, Groupe Ramsay GDS Champigny 94500, France Programme de la session 1) Revue générale sur les AAA et les EVAR 2 ) Démonstra:ons opératoires ( vidéo)

Plus en détail

Prothèses Hybrides de la Crosse

Prothèses Hybrides de la Crosse Prothèses Hybrides de la Crosse Emmanuel CHOUKROUN Service Chirurgie Cardiaque et Vasculaire Pr Xavier ROQUES Hôpital Cardiologique du Haut-Lévèque Symposium 8 Décembre 2011 Introduction Chirurgie de la

Plus en détail

Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial. Système de positionnement d endoprothèse

Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial. Système de positionnement d endoprothèse Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial Système de positionnement d endoprothèse Une envergure des jambes de 15 mm s adapte aux ostia. Cylindre souple Une fente longitudinale permet d utiliser des

Plus en détail

L anévrisme. de l aorte abdominale. Marie-Andrée Lortie et Stéphane Elkouri

L anévrisme. de l aorte abdominale. Marie-Andrée Lortie et Stéphane Elkouri Traiter les maladies vasculaires L anévrisme de l aorte abdominale Marie-Andrée Lortie et Stéphane Elkouri 5 M. X, 70 ans, revient vous voir après son échographie abdominale. Il a des cholélithiases, mais,

Plus en détail

On entend par anévrysmes

On entend par anévrysmes Le dossier névrysmes de l aorte abdominale réalités Cardiologiques # 291_Janvier/Février 2013 Nouveautés dans la prise en charge des anévrysmes complexes de l aorte abdominale RéSUMé : Les anévrysmes aortiques

Plus en détail

Si vous pensez que c est JUSTE un mal de jambe... détrompez-vous.

Si vous pensez que c est JUSTE un mal de jambe... détrompez-vous. Si vous pensez que c est JUSTE un mal de jambe... détrompez-vous. Découvrez les faits sur la maladie artérielle périphérique (MAP). 50 % des gens qui vivent avec la maladie artérielle périphérique n en

Plus en détail

Circulation artérielle

Circulation artérielle Circulation artérielle Plan 1- Caractéristiques générales 1-1 Anatomiques 1-2 Histologiques 1-3 Innervation et vasomotricité La circulation artérielle Circulation à haute pression Propagation du sang du

Plus en détail

Achat des Dispositifs Médicaux

Achat des Dispositifs Médicaux Achat des Dispositifs Médicaux SUJET : Vous êtes pharmacien responsable des achats de DM et DMI au sein de votre établissement de santé, un chirurgien vous fait une demande pour pouvoir disposer d un nouveau

Plus en détail

PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière

PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière INTRODUCTION Quelques définitions 1. Pression artérielle Lorsque, dans le langage courant, on

Plus en détail

Etude d une pratique professionnelle : L échographiste et le gel échographique

Etude d une pratique professionnelle : L échographiste et le gel échographique Etude d une pratique professionnelle : L échographiste et le gel échographique Mots Clés : échographie, échographistes, hygiène médicale, distributeur automatique de gel échographique, gel échographique

Plus en détail

Présentation environnement STENTS Europharmat. Jeudi 10 Octobre 2013

Présentation environnement STENTS Europharmat. Jeudi 10 Octobre 2013 Présentation environnement STENTS Europharmat Jeudi 10 Octobre 2013 Agenda Récapitulatif: les grands modes de financement du système de santé en France GHS Actes LPP Les référentiels (HAS, AHA, ESC) Le

Plus en détail

Imagerie vasculaire: apport des nouvelles techniques dans le bilan

Imagerie vasculaire: apport des nouvelles techniques dans le bilan Imagerie vasculaire: apport des nouvelles techniques dans le bilan Dr Lacroix V- Pr Hammer F Service de Chirurgie Vasculaire Service de Radiologie Interventionnelle 8 mai 2010 Journée ECU-UCL Sténoses

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Simulation du déploiement d endoprothèses dans des anévrismes iliaques tortueux Nicolas DEMANGET 1, Pierre BADEL 1 *, Stéphane AVRIL

Plus en détail

Propriétés mécaniques du stent vasculaire GORE TIGRIS

Propriétés mécaniques du stent vasculaire GORE TIGRIS Propriétés mécaniques du stent vasculaire GORE TIGRIS Son cadre en nitinol le rend fort. Les fluoropolymères le rendent flexible. Ensemble, ils le rendent unique. Objectif L'association de la resténose

Plus en détail

Item 105 : Surveillance des porteurs de valve et de prothèse vasculaire

Item 105 : Surveillance des porteurs de valve et de prothèse vasculaire Item 105 : Surveillance des porteurs de valve et de prothèse vasculaire Collège des Enseignants de Médecine vasculaire et Chirurgie vasculaire Date de création du document 2010-2011 Table des matières

Plus en détail

FAITES CONFIANCE. aux stents métalliques Boston Scientific À DES MILLIERS DE MÉDECINS COMME VOUS AUX CONCEPTIONS INNOVANTES AUX PREUVES CLINIQUES

FAITES CONFIANCE. aux stents métalliques Boston Scientific À DES MILLIERS DE MÉDECINS COMME VOUS AUX CONCEPTIONS INNOVANTES AUX PREUVES CLINIQUES FAITES CONFIANCE aux stents métalliques Boston Scientific AUX PREUVES CLINIQUES AUX CONCEPTIONS INNOVANTES À DES MILLIERS DE MÉDECINS COMME VOUS À NOTRE EXPÉRIENCE UNE EFFICACITÉ CONFIRMÉE PAR DES RÉSULTATS

Plus en détail

Traitement endovasculaire des anévrysmes de l aorte : construction sur mesure des endoprothèses

Traitement endovasculaire des anévrysmes de l aorte : construction sur mesure des endoprothèses Traitement endovasculaire des anévrysmes de l aorte : construction sur mesure des endoprothèses F. Koskas, P. Cluzel, A.C. Benhamou, G. Godet, M. Bertrand, M.H. Fléron, A. Liou, M.H. Fievet, E. Kieffer*

Plus en détail

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Drainage du LCR Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Service de Chirurgie Vasculaire Pôle Cardio-Thoracique et Vasculaire Hôpital de la Timone, Marseille Ischémie médullaire après TEVAR

Plus en détail

EPP CLINIQUE DE MÉDECINE VASCULAIRE 06/09/10 PLACE DE L ECHO DOPPLER DANS LE SUIVI DES ENDOPROTHÈSES AORTIQUES. Dr C.SEINTURIER 06/09/2010

EPP CLINIQUE DE MÉDECINE VASCULAIRE 06/09/10 PLACE DE L ECHO DOPPLER DANS LE SUIVI DES ENDOPROTHÈSES AORTIQUES. Dr C.SEINTURIER 06/09/2010 EPP CLINIQUE DE MÉDECINE VASCULAIRE 06/09/10 PLACE DE L ECHO DOPPLER DANS LE SUIVI DES ENDOPROTHÈSES AORTIQUES Dr C.SEINTURIER 06/09/2010 CAS CLINIQUE Mr H.Gaston 78 ans AAA de 85 mm étendu en IP gche

Plus en détail

CPRE: principe duodénoscope

CPRE: principe duodénoscope CPRE: indications Le cathétérisme endoscopique bilio-pancréatique peut être utile pour déterminer l origine de troubles hépatiques comme l'apparition d'un ictère (jaunisse), de douleurs abdominales, de

Plus en détail

RAPPORT INTERMEDIAIRE. Publication : Avril 2009

RAPPORT INTERMEDIAIRE. Publication : Avril 2009 EVALUATION DES ENDOPROTHESES AORTIQUES ABDOMINALES UTILISEES POUR LE TRAITEMENT DES ANEVRISMES DE L AORTE ABDOMINALE SOUS-RENALE RAPPORT INTERMEDIAIRE Publication : Avril 2009 Afssaps 143/147 boulevard

Plus en détail

DESCRIPTION MORPHOLOGIQUE ET FONCTIONNELLE DE L AORTE SAINE PAR IMAGERIE DE FLUX (CFD)

DESCRIPTION MORPHOLOGIQUE ET FONCTIONNELLE DE L AORTE SAINE PAR IMAGERIE DE FLUX (CFD) DESCRIPTION MORPHOLOGIQUE ET FONCTIONNELLE DE L AORTE SAINE PAR IMAGERIE DE FLUX (CFD) Phuong Thao NGHIEM, Ramiro MORENO, Marylou PARA, Minh Hoang TRAN, Hervé ROUSSEAU Institut des Maladies Métaboliques

Plus en détail

da Vinci Pontage gastrique

da Vinci Pontage gastrique da Vinci Pontage gastrique Une nouvelle approche de la chirurgie bariatrique Êtes-vous intéressé par la dernière option de traitement de l'obésité? Votre docteur peut vous proposer une nouvelle procédure

Plus en détail

Anévrysme aortique abdominal fissuré ou rompu

Anévrysme aortique abdominal fissuré ou rompu Chapitre23 Anévrysme aortique abdominal fissuré ou rompu E. ROSSET, S. BEN AHMED, S. POUGET, J. AVOUAC, M. HERMIER La rupture d un anévrysme de l aorte abdominale (AAA) reste en l urgence vasculaire dont

Plus en détail

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION FORMATION 5 JOURS La formation a pour objectif la transmission des bases fondamentales de l implantologie ainsi que la maîtrise des protocoles innovants qui autorisent le remplacement immédiat des dents

Plus en détail

Surveillance de l opéré vasculaire. DIU d échographie. L examen pré et postinterventionnel. Surveillance du geste de revascularisation

Surveillance de l opéré vasculaire. DIU d échographie. L examen pré et postinterventionnel. Surveillance du geste de revascularisation DIU d échographie module vasculaire DESC de médecine vasculaire L examen pré et postinterventionnel Gudrun Böge Médecin Vasculaire CHU de Montpellier-Nîmes Surveillance de l opéré vasculaire Surveillance

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS-EST CRETEIL VAL DE MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE CHIRURGIE VASCULAIRE

UNIVERSITE PARIS-EST CRETEIL VAL DE MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE CHIRURGIE VASCULAIRE UNIVERSITE PARIS-EST CRETEIL VAL DE MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ANNEE 2013 N 1058 THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : CHIRURGIE VASCULAIRE Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

ANEVRYSMES DE L AORTE ABDOMINALE ET DE SES BRANCHES H. Boccalon et J.P. Bosssavy

ANEVRYSMES DE L AORTE ABDOMINALE ET DE SES BRANCHES H. Boccalon et J.P. Bosssavy ANEVRYSMES DE L AORTE ABDOMINALE ET DE SES BRANCHES H. Boccalon et J.P. Bosssavy INTRODUCTION L anévrisme artériel est une pathologie de la paroi artérielle responsable d une dilatation localisée permanente

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

"Chapitre VIII. Prestations interventionnelles percutanées sous contrôle d'imagerie médicale.

Chapitre VIII. Prestations interventionnelles percutanées sous contrôle d'imagerie médicale. "A.R. 22.1.1991" "Chapitre VIII. Prestations interventionnelles percutanées sous contrôle d'imagerie médicale. Art. 34. 1 er. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification du médecin

Plus en détail

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs

Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs Circulation Métabolismes. Item N 08.223-1 : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs Référentiel : A. Définition L artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est définie comme l obstruction

Plus en détail

Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients

Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients Réparation de la communication interauriculaire (CIA) Informations destinées aux patients Schéma du cœur avec CIA Aorte Artère pulmonaire Oreillette gauche CIA Appendice auriculaire gauche Oreillette droite

Plus en détail

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace Un BIA à fibre-optique hautement efficace SENSATION PLUS est une innovation dans le domaine de l assistance hémodynamique. Il offre tous les avantages

Plus en détail

Le ministre de la santé ;

Le ministre de la santé ; Arrêté du ministre de la santé n.. du. fixant la liste des appareils de prothèse et d orthèse médicales, des dispositifs médicaux et implants admis au remboursement ou à la prise en charge au titre de

Plus en détail

cardiologie: nombreuses

cardiologie: nombreuses Un de Techniques percutannées en cardiologie; quels dispositifs, quels patients, quels résultats? Patrick Ohlmann Cardiologie Interventionnelle Pole d Activité Cardio-Vasculaire Médico-chirurgicalchirurgical

Plus en détail

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile Systématisation VCI Fémorale Superf. 3/4 Iliaque Poplitée La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier Mars 2015 Fémorale Sural Difficultés et Pièges: écho-doppler Veineux

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE 1

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE 1 1 Radiologie interventionnelle : ouverture d un secteur dédié au cœur des blocs opératoires 1 er étage - bâtiment h3 - hôpital Rangueil Sommaire I - Qu est-ce que la radiologie interventionnelle? 3 1 -

Plus en détail

Casaques, champs, trousses chirurgicales et customs packs RENFORCEZ VOTRE DÉFENSE CONTRE LES INFECTIONS EN CHIRURGIE

Casaques, champs, trousses chirurgicales et customs packs RENFORCEZ VOTRE DÉFENSE CONTRE LES INFECTIONS EN CHIRURGIE Casaques, champs, trousses chirurgicales et customs packs RENFORCEZ VOTRE DÉFENSE CONTRE LES INFECTIONS EN CHIRURGIE COMPTEZ SUR L EXPERTISE DE HALYARD À PRÉVENIR LES INFECTIONS EN CHIRUR Solutions pour

Plus en détail

REVASCULARISATION CHIRURGICALE DES ARTERES DIGESTIVES. Frédéric Gigou Hopital de Meaux Hopital St Joseph Collège de Chirurgie Vasculaire 3/12/2004

REVASCULARISATION CHIRURGICALE DES ARTERES DIGESTIVES. Frédéric Gigou Hopital de Meaux Hopital St Joseph Collège de Chirurgie Vasculaire 3/12/2004 REVASCULARISATION CHIRURGICALE DES ARTERES DIGESTIVES Frédéric Gigou Hopital de Meaux Hopital St Joseph Collège de Chirurgie Vasculaire 3/12/2004 REVASCULARISATION DES ARTERES DIGESTIVES CONTEXTE Indications

Plus en détail

Dr Sylvain CAZALBOU. implanto-logique. Soyons Implanto...logiques. Formation. Autant de pratique que de théorie

Dr Sylvain CAZALBOU. implanto-logique. Soyons Implanto...logiques. Formation. Autant de pratique que de théorie implanto-logique Institut de formation professionnelle en implantologie dentaire Soyons Implanto...logiques Formation Dr Sylvain CAZALBOU Autant de pratique que de théorie Un petit mot... La problématique

Plus en détail

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Pré-requis : Athérosclérose, épidemiologie et physiopathologie (item

Plus en détail

Article 3 : Le présent arrêté est publié au Bulletin officiel. Rabat, le 30 chaabane 1426 (5 septembre 2005). Mohamed Cheikh Biadillah.

Article 3 : Le présent arrêté est publié au Bulletin officiel. Rabat, le 30 chaabane 1426 (5 septembre 2005). Mohamed Cheikh Biadillah. Arrêté du ministre de la santé n 2516-05 du 30 chaabane 1426 (5 septembre 2005) fixant la liste des appareils de prothèse et d'orthèse médicales, des dispositifs médicaux et implants admis au remboursement

Plus en détail

LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires

LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires LA ROBOTIQUE Un nouvel outil dans le traitement des arythmies cardiaques? & Futures applications endovasculaires Dr André Pisapia Sce de Rythmologie et Stimulation Cardiaque Dr Patrice Bergeron Sce de

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Abords vasculaires pour hémodialyse EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Albert Mouton Clinique de l Archette AIX 12,13? 14 Juin,Juin 2014 Introduction

Plus en détail

Tuyaux d égout SaniTiteMD HP de 750 à 1 500 mm

Tuyaux d égout SaniTiteMD HP de 750 à 1 500 mm Tuyaux d égout SaniTiteMD HP de 750 à 1 500 mm TUYAUX D ÉGOUT SANITITE MD HP de 750 à 1 500 mm Raccord par emboîtement allongé Certifiés en conformité à la norme CSA B182.13 SaniTite MD HP (haute performance),

Plus en détail

DILATATION INTRALUMINALE DE L ARTÈRE CAROTIDE AVEC

DILATATION INTRALUMINALE DE L ARTÈRE CAROTIDE AVEC DILATATION INTRALUMINALE DE L ARTÈRE CAROTIDE AVEC POSE D ENDOPROTHÈSE, PAR VOIE ARTÉRIELLE TRANSCUTANÉE Actes d angioplastie carotidienne avec stent MAI 2007 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL

région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL IMPLANTS ENDOVASCULAIRES CORONARIENS DITS «STENTS»CORONAIRES ACTIFS A LIBÉRATION DE PRINCIPE ACTIF CARACTÉRISTIQUES Dénomination commune : Implants endovasculaires coronariens

Plus en détail

INTRODUCTION. Prise en charge?

INTRODUCTION. Prise en charge? INTRODUCTION Anévrysme = déformation de la paroi artérielle. Forme commune : anévrysme intracrânien sacciforme (dilatation régulière et arrondie). Augmentation de volume --> fragilisation de la paroi Risque

Plus en détail

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc.

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc. Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc Cécile HOUDARD ACOPHRA Actualités sur les DM 29 mai 2008 Tarification

Plus en détail

Etude du suivi volumétrique et hémodynamique des dissections de l aorte thoracique

Etude du suivi volumétrique et hémodynamique des dissections de l aorte thoracique Etude du suivi volumétrique et hémodynamique des dissections de l aorte thoracique Evaluation Pronostique par Minh Hoang TRAN Thèse présentée dans la discipline de Radiophysique et Imagerie médicale en

Plus en détail

Programme Scientifique

Programme Scientifique Programme Scientifique 12 OBJECTIFS Après avoir suivi ce programme, les participants devraient pouvoir : Améliorer le diagnostic et la gestion des patients présentant une maladie vasculaire. Définir le

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Objectifs de formation

Objectifs de formation Objectifs de formation OBJECTIFS THÉORIQUES A - Généralités I - ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 111 - Anatomie du système circulatoire - Description et variations anatomiques - Projections cutanées, rapports et

Plus en détail

ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE

ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE N Evolution de l angioplastie coronaire 1977 Andreas Gruntzig réalise la première angioplastie coronaire à Zurich, en Suisse 1988 Jacques Puel implante

Plus en détail

Description. carotidiennes. aires soit 1,2. vasculaire* Sur la décrits. En 2009, dans les. Dans les hôpitaux. le plus couteux.

Description. carotidiennes. aires soit 1,2. vasculaire* Sur la décrits. En 2009, dans les. Dans les hôpitaux. le plus couteux. 1 Propositions de l Assurance maladie pour 2014 http: ://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/documents/cnamts_rapport_charges_ produits_2014.pdf 2 Inspection générale des affaires sociales, Morel A, Kiour

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

Formation PLAN DE COURS

Formation PLAN DE COURS Formation PLAN DE COURS 2012 INTRODUCTION ET OBJECTIFS DU COURS PREMIERS SOINS GÉNÉRAL/DEA Le cours Premiers soins - Général prépare le candidat à assumer un rôle d intervenant pré hospitalier lors d une

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Correspondant matériovigilance Responsable qualité Tél : 01 49 88 01 01 Fax : 01 49 88 83 45 E-mail : quality@lifeurope.

FICHE TECHNIQUE. Correspondant matériovigilance Responsable qualité Tél : 01 49 88 01 01 Fax : 01 49 88 83 45 E-mail : quality@lifeurope. 1 ENDOPROTHESES BILIAIRES 1- DISTRIBUTEUR LIFE PARTNERS EUROPE 161 avenue Galliéni 93170 Bagnolet Tél. : 01 49 88 01 01 / Fax : 01 48 59 70 72 E-mail : life@lifeurope.com Site Internet : www.lifeurope.com

Plus en détail

MESURER SA PRESSION ARTÉRIELLE À DOMICILE. La société québécoise D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

MESURER SA PRESSION ARTÉRIELLE À DOMICILE. La société québécoise D HYPERTENSION ARTÉRIELLE MESURER SA PRESSION ARTÉRIELLE À DOMICILE QU EST-CE QUE LA PRESSION ARTÉRIELLE? La pression artérielle est la force du sang circulant dans les artères lors de chaque contraction du cœur. La mesure de

Plus en détail

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA Dr Eléonore Ronflé Dr Jacques Albizzati SERVICE MEDICAL DE LA REGION PROVENCE ALPES COTE D AZUR 1 C O N T E X T E Enjeu de santé publique

Plus en détail

Symposium 2ACBI. 04 avril 2013. Jean-Baptiste PEANT Chef de Projet Certification Auditeur Évaluateur Formateur

Symposium 2ACBI. 04 avril 2013. Jean-Baptiste PEANT Chef de Projet Certification Auditeur Évaluateur Formateur Symposium 2ACBI 04 avril 2013 Jean-Baptiste PEANT Chef de Projet Certification Auditeur Évaluateur Formateur Laboratoire National de Métrologie et d'essais 1, rue Gaston Boissier -75724 Paris cedex 15

Plus en détail

AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE

AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE Congrès SAMEV 2010 L artériopathie oblitérante des membres inférieurs Complication fréquente et redoutable

Plus en détail

Catalogue des stages 2013 dans les équipes R&D de mammographie et de radiologie interventionnelle

Catalogue des stages 2013 dans les équipes R&D de mammographie et de radiologie interventionnelle Catalogue des stages 2013 dans les équipes R&D de mammographie et de radiologie interventionnelle Présentation de l entreprise La branche Healthcare Systems de GE Healthcare offre une large gamme de technologies

Plus en détail

Extrait gratuit : testez-vous!

Extrait gratuit : testez-vous! Extrait gratuit : testez-vous! Préparez vos partiels en toute sénérité! Enoncé Masse abdominale découverte lors du bilan d une hypertension artérielle M. A, 53 ans, vous est adressé par son médecin traitant

Plus en détail

Etude d un stent aortique comme transpondeur biomedical RFID. Study of an aortic stent as biomedical RFID transponder

Etude d un stent aortique comme transpondeur biomedical RFID. Study of an aortic stent as biomedical RFID transponder Etude d un stent aortique comme transpondeur biomedical RFID Study of an aortic stent as biomedical RFID transponder Hakeim Talleb, Gérard Sou Sorbonne Universités, UPMC Univ Paris 06, UR2, L2E, F-75005,

Plus en détail

Voxar 3D TM. Suite logicielle pour la visualisation et l analyse avancées des images médicales

Voxar 3D TM. Suite logicielle pour la visualisation et l analyse avancées des images médicales Voxar 3D TM Suite logicielle pour la visualisation et l analyse avancées des images médicales FAMILLE DE PRODUITS VOXAR 3D TM Fonctions et caractéristiques VOXAR 3D TM (workstation) VOXAR 3D ENTERPRISE

Plus en détail

Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie Définitions II. Diagnostic d une hernie inguinale III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer

Plus en détail

Les fistules artério-veineuses sont des communications directes entre une artère et une veine, crées par le chirurgien pour permettre d alimenter un

Les fistules artério-veineuses sont des communications directes entre une artère et une veine, crées par le chirurgien pour permettre d alimenter un 1 2 Les fistules artério-veineuses sont des communications directes entre une artère et une veine, crées par le chirurgien pour permettre d alimenter un circuit sanguin extra-corporel, le plus souvent

Plus en détail

ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE. Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004

ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE. Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004 ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004 I. Introduction : historique de l angioplastie II. Evolution

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 15 novembre 2011

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 15 novembre 2011 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 15 novembre 2011 CONCLUSIONS Nom : Modèles et références : Demandeur : Fabricant : Données

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Implantologie dentaire. Une 1ère mondiale à Béziers (34) L Ulna, nouveau site de prélèvement osseux

DOSSIER DE PRESSE. Implantologie dentaire. Une 1ère mondiale à Béziers (34) L Ulna, nouveau site de prélèvement osseux DOSSIER DE PRESSE Implantologie dentaire Une 1ère mondiale à Béziers (34) L Ulna, nouveau site de prélèvement osseux Le 19 octobre 2011 1 Les techniques de greffe déjà existantes L implantologie dentaire

Plus en détail

Artériopathies périphériques : l essentiel des recommandations ESC 2011 traduites pour le site de la cardiologie francophone par le Dr Elie Arié.

Artériopathies périphériques : l essentiel des recommandations ESC 2011 traduites pour le site de la cardiologie francophone par le Dr Elie Arié. Artériopathies périphériques : l essentiel des recommandations ESC 2011 traduites pour le site de la cardiologie francophone par le Dr Elie Arié. Tableau 1 Classes de recommandation Classes de Définition

Plus en détail

sur les images agrandies, on objective l'épaississement pariétal localisé, hémicirconférentiel, limité à la zone ectasique, sans calcification

sur les images agrandies, on objective l'épaississement pariétal localisé, hémicirconférentiel, limité à la zone ectasique, sans calcification Douleur thoracique migratrice avec irradiation lombaire et sensation d engourdissement de la main et jambe droite. Antécédent de cardiopathie ischémique. Quels éléments sémiologiques positifs et négatifs

Plus en détail

Stérilisation. synthèse des normes ayant trait aux emballages

Stérilisation. synthèse des normes ayant trait aux emballages 1. INTRODUCTION Le but d'un système d'emballage de dispositifs médicaux pouvant être retraités est de permettre la stérilisation, la protection physique, le maintien de la stérilité jusqu'à l'utilisation

Plus en détail

Cliquez et modifiez le titre La recherche clinique à l ICPS

Cliquez et modifiez le titre La recherche clinique à l ICPS La recherche clinique à l ICPS Hopital Privé Jacques Cartier (Massy) Hopital Privé Claude Galien (Quincy-sous-Sénart) Etat de l art Recherche clinique présente à l ICPS depuis ses débuts en 1995 Participation

Plus en détail

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 -

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 - COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 7 avril 2015 complétant l avis du 28 mai 20133 CONCLUSIONS HOME MONITORING, système de télésurveillance

Plus en détail

La maladie de Lyme mars 2014

La maladie de Lyme mars 2014 La maladie de Lyme mars 2014 Il y a sur l internet beaucoup d information erronée et soi disant scientifique concernant la maladie de Lyme. Efforcons nous de mettre les choses au clair. Résumé La maladie

Plus en détail

APPLIED MEDICAL CATALOGUE

APPLIED MEDICAL CATALOGUE APPLIED MEDICAL CATALOGUE POUR LA FRANCE: Tel 0800 11 12 06 Fax 0800 88 11 48 www.appliedmedical.com POUR LA BELGIQUE: Tel 0800 950 14 Fax 0800 950 15 info-be@appliedmedical.com POUR LA SUISSE: Tel 0800

Plus en détail

SONDAGE VISANT LES RESPONSABILITÉS DES PHARMACIENS SYNTHÈSE DES RÉSULTATS

SONDAGE VISANT LES RESPONSABILITÉS DES PHARMACIENS SYNTHÈSE DES RÉSULTATS SONDAGE VISANT LES RESPONSABILITÉS DES PHARMACIENS SYNTHÈSE DES RÉSULTATS Sondage mené entre le 30 mai et le 6 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Le Contexte... 3 But et objectifs... 3 Analyse quantitative...

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Prothèse Sophia. Think Simple. Prothèse de remplacement et de resurfaçage du radius distal. Technique Opératoire. Chirurgie du poignet

Prothèse Sophia. Think Simple. Prothèse de remplacement et de resurfaçage du radius distal. Technique Opératoire. Chirurgie du poignet Prothèse Sophia Chirurgie du poignet Tête épiphysaire Acier Inoxydable 316L (ISO 5832-1) Insert métaphysaire en UHMWPE (ISO 5834-1 & 2) Tige diaphysaire Acier Inoxydable 316L (ISO 5832-1) Indications cliniques

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard L Imagerie Radiologique et le Cancer Philippe Devred Laetitia Aycard Préoccupations médicales / Techniques variées Technique instrument pour essayer de répondre à certaines questions Radiologie «conventionnelle»

Plus en détail

Néphropathies Vasculaires (134) Professeur Philippe ZAOUI, Docteur Bénédicte JANBON, Docteur Frédéric THONY Mai 2003

Néphropathies Vasculaires (134) Professeur Philippe ZAOUI, Docteur Bénédicte JANBON, Docteur Frédéric THONY Mai 2003 Néphropathies Vasculaires (134) Professeur Philippe ZAOUI, Docteur Bénédicte JANBON, Docteur Frédéric THONY Mai 2003 Pré-Requis : Module Appareil Urinaire DCEM1 Résumé : Les reins, régulateurs de l homéostasie

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE. Commercialisé au Canada par

DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE. Commercialisé au Canada par DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE Commercialisé au Canada par LA TECHNOLOGIE La technologie a toujours joué un rôle important

Plus en détail

Matériels LES ENDOSCOPES L INSTRUMENTATION A USAGE UNIQUE UNITÉ D ENDOSCOPIE FLUOROSCOPIE LITHOTRITEUR ENDOCORPOREL : LE LASER HOLMIUM YAG.

Matériels LES ENDOSCOPES L INSTRUMENTATION A USAGE UNIQUE UNITÉ D ENDOSCOPIE FLUOROSCOPIE LITHOTRITEUR ENDOCORPOREL : LE LASER HOLMIUM YAG. SOMMAIRE S LES ENDOSCOPES Cystoscope Urétérorénoscopes souples - PRÉSENTATION GÉNÉRALE - CANAL OPÉRATEUR - CAPACITÉS DE DÉFLEXION L INSTRUMENTATION A USAGE UNIQUE Les fils guides - FIL STANDARD - FIL GUIDE

Plus en détail

Intérêt. Intérêt. Réalisation pratique. Réalisation pratique. Application pratique. Application pratique RECHERCHE DE TVP

Intérêt. Intérêt. Réalisation pratique. Réalisation pratique. Application pratique. Application pratique RECHERCHE DE TVP DIUMUS 2014 2015 UNIVERSITE MONTPELLIER I / UNIVERSITE DE LA MEDITERRANEE / UNIVERSITE NICE SOPHIA ANTIPOLIS FACULTES DE MEDECINE DE MONTPELLIER NÎMES/ MARSEILLE / NICE ANNEE UNIVERSITAIRE 2014 2015 Techniques

Plus en détail

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet 2 Solutions pour l édentement complet «Je voulais simplement retrouver mon sourire et j ai vraiment l impression de l avoir

Plus en détail