QUESTIONS. Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUESTIONS. Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient?"

Transcription

1 QUESTIONS Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient? Quel est votre diagnostic Quels éléments sémiologiques présents dans l énoncé confirment ce diagnostic? Quelle est la physiopathologie de l ischémie myocardique? Quels sont les critères d hospitalisation en urgence? Quelles anomalies s attend-on à retrouver sur l ECG réalisé par le Dr Y? En l absence de signes d instabilité, quels examens non invasifs permettent d étayer le diagnostic Quel examen permet de confirmer le diagnostic de sténose coronaire? Quels sont les bases du traitement du patient coronarien?

2 QUESTIONS Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient?

3 QUESTIONS Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient? Homme Tabagisme Hérédité familiale dyslipidémie, diabète?

4 Framingham

5 Score

6 QUESTIONS Quel est votre diagnostic?

7 QUESTIONS Quel est votre diagnostic? Syndrome coronaire aigu sans sus décalage du segment ST (Angor crescendo)

8 QUESTIONS Quels éléments sémiologiques présents dans l énoncé confirment ce diagnostic?

9 QUESTIONS Quels éléments sémiologiques présents dans l énoncé confirment ce diagnostic? Douleurs angineuses typiques : - Rétrosternales - Constrictives - Apparaissant à l effort et disparaissant à l arrêt de l effort - Trinitro-sensibles

10 QUESTIONS Quelle est la physiopathologie de l ischémie myocardique?

11 Circulation coronaire Doppler Intracoronaire

12 Athérothrombose

13 Athérothrombose Insuffisance coronaire stable Syndrome coronaire aigu Sténose (chronique) Occlusion (aiguë) Traitement médical ± Angioplastie programmée Angioplastie primaire + Traitement médical

14 La cascade ischémique Gaemperli et al, Eur Heart J 2013

15 QUESTIONS Quels sont les critères d hospitalisation en urgence présents dans l énoncé?

16 QUESTIONS Quels sont les critères d hospitalisation en urgence présents dans l énoncé? - Angor crescendo - Désormais au moindre effort

17 QUESTIONS Quelles anomalies s attend-on à retrouver sur l ECG réalisé par le Dr Y? - Aucune - Sous-décalage du segment ST - Onde T négative

18

19 QUESTIONS En l absence de signe d instabilité, quels examens non invasifs permettent de documenter l ischémie myocardique?

20 QUESTIONS En l absence de signe d instabilité, quels examens non invasifs permettent de documenter l ischémie myocardique - ECG d effort - +/- couplé à l imagerie - Scintigraphie, échographie - IRM de stress

21 Déterminants de la MVO 2 Pression Fréquence MVO 2 Contractilité

22

23 Ischémie myocardique Déséquilibre entre la demande en O 2 et les apports MBF (flux sanguin myocardique) Coronaire normale Ischémie Sténose MVO 2

24

25

26

27 QUESTIONS Quel examen permet de confirmer le diagnostic de sténose coronaire?

28 QUESTIONS Quel examen permet de confirmer le diagnostic de sténose coronaire? - Coronarographie - Angioscanner coronaire si faible risque

29

30

31 QUESTIONS Quelles sont les bases du traitement du patient coronarien?

32 QUESTIONS Quelles sont les bases du traitement du patient coronarien?

33 QUESTIONS Quelles sont les bases du traitement du patient coronarien? Traitement médical maximal : - Béta-bloquants - Anti-agrégants plaquettaires - Statines - (IEC) - Correction des facteurs de risque/règles hygiéno-diététiques Revascularisation - Première intention chez le patient instable - Chez le patient stable : si persistance de symptômes ou ischémie étendue

34 Pontage

35 Angioplastie

36 Objectifs Connaitre les facteurs de risque d athérothrombose Connaitre la sémiologie de l insuffisance coronaire Connaitre les bases physiologiques de la circulation et de l ischémie coronaire Connaitre les bases de la prise en charge du patient coronarien

Maladie Coronaire Physiopathologie Formes cliniques Principe du Traitement

Maladie Coronaire Physiopathologie Formes cliniques Principe du Traitement Maladie Coronaire Physiopathologie Formes cliniques Principe du Traitement Facteurs de risque Non modifiables Age Sexe Hérédité Modifiables Dyslipidémie Diabète HTA Tabac Obésité Sédentarité Plaque

Plus en détail

Généralités. Les mécanismes peuvent en être:

Généralités. Les mécanismes peuvent en être: Angine de poitrine Généralités L'insuffisance coronaire résulte d une inadaptation entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde: la quantité de sang et/ou d'oxygène apportée au myocarde est

Plus en détail

La Maladie coronaire

La Maladie coronaire La Maladie coronaire Causes : Athérosclérose Rarement spasme, radiation Conséquences : ischémie myocardique Angor stable Angor instable Infarctus du myocarde Maladie grave Epidémiologie de l IDM Pronostic

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 06/2008 Ré f.: CMUB - 014 Pagination 1/5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 014 Rédacteurs Dr B. VALLET (Urgences-SMUR Beaune) Date 03/11/02

Plus en détail

La maladie Coronaire

La maladie Coronaire La maladie Coronaire Les artères coronaires irriguent le muscle cardiaque La maladie athéromateuse Sténoses (rétrécissements) par des "plaques" composées de cholestérol et de plaquettes Toutes les artères

Plus en détail

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu :

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu : Cas clinique relatif au module 9. Une femme de 56 ans est suivie pour Une hypertension artérielle évoluant depuis 10 ans, Un diabète de type II depuis sept ans. Son traitement médicamenteux habituel associe

Plus en détail

Anesthésie du patient coronarien

Anesthésie du patient coronarien Anesthésie du patient coronarien Dr Philippe SARRABAY SAR II DES Anesthésie Réanimation Module Cardiovasculaire Evénements Coronaires Définitions: Mortalité globale Mortalité cardiaque Infarctus du myocarde

Plus en détail

Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus

Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus Pr Pierre Coste USIC et Plateau de Cardiologie Interventionnelle Hôpital Cardiologique Université de Bordeaux Syndrome coronarien aigu = arrêt de perfusion

Plus en détail

Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières

Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières Secrétaire Général de la Société Française de Cardiologie Service de Cardiologie B, CHU de Toulouse 2 cet intervenant : a déclaré n avoir aucun lien

Plus en détail

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Angor d effort Introduction L angine de poitrine est un syndrome douloureux thoracique en rapport avec une insuffisance du débit coronaire

Plus en détail

La revascularisation myocardique

La revascularisation myocardique La revascularisation myocardique La pathologie coronaire Artériosclérose : Terme désignant l épaississement de la paroi artérielle, causée par une accumulation locale de dépôts lipidiques, responsable

Plus en détail

Angor stable Maladie coronaire stable

Angor stable Maladie coronaire stable Angor stable Maladie coronaire stable Introduc3on une maladie coronaire stable qui ne relève pas d un syndrome coronarien aigu. Elle signe une a=einte de type ischémie myocardique. Le bilan et la prise

Plus en détail

Infarctus du myocarde Coronaropathie

Infarctus du myocarde Coronaropathie Infarctus du myocarde Coronaropathie Dr Julien Fabre Service de Cardiologie USIC CHU de Martinique ÉPIDÉMIOLOGIE 1 ère cause de mortalité en France (5000 pré-hospitalier, 7000 intra-hospitalier) Enjeu

Plus en détail

Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires. Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013

Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires. Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013 Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013 Aucun conflit d intérêt Événements cardiaques après chirurgie non

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 06/2008 Réf.: CMUB - 014 Pagination 1/5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 014 Rédacteurs Dr B. VALLET (Urgences-SMUR Beaune) Date 03/11/02

Plus en détail

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose Table des matières Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... V VI X Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose 1. Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux...

Plus en détail

PRESENTATION USIC : Equipe paramédicale: Cadre de l unité C.Maurin Vivier Équipe soignante: 12 IDE 12 AS de jour et 6 IDE de nuit 3 ASH

PRESENTATION USIC : Equipe paramédicale: Cadre de l unité C.Maurin Vivier Équipe soignante: 12 IDE 12 AS de jour et 6 IDE de nuit 3 ASH Préambule: Le syndrome coronarien aigu est une urgence vitale! Le patient nécessite une PEC rapide et globale en tenant compte des facteurs de risques cardio-vasculaire, grâce à une équipe pluridisciplinaire

Plus en détail

Les principales nouveautés depuis

Les principales nouveautés depuis Congres réalités Cardiologiques # 297_Novembre 2013 Recommandations de la Société européenne de cardiologie sur la coronaropathie stable Elles ont été présentées durant le congrès de l ESC et sont publiées

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre PLAVIX 75 mg, comprimé pelliculé sous plaquettes thermoformées Boîte de 28

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre PLAVIX 75 mg, comprimé pelliculé sous plaquettes thermoformées Boîte de 28 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 PLAVIX 75 mg, comprimé pelliculé Boîte de 28 PLAVIX 75 mg, comprimé pelliculé sous plaquettes thermoformées Boîte

Plus en détail

Infarctus du Myocarde

Infarctus du Myocarde Infarctus du Myocarde Introduction Cellules ont besoin d'oxygène pour survivre Incluant les cellules cardiaques Sans oxygène métabolisme anaérobique acidose Sans oxygène blessure cellulaire nécrose (cellule

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/2014 38700 LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1 2ème semestre 2013-2014 --------------------- Enseignant responsable du sujet d examen : Pr Gérald VANZETTO Sujet

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique Diagnostic des coronaropathies. Difficultés et indications limites. Indications non-coronaires : HTA, insuffisance cardiaque, aptitude contre-indications et risques.

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE CORONAIRE STABLE DOCTEUR JEAN PIERRE NGUYEN HUU SFTG FÉVRIER 2016

PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE CORONAIRE STABLE DOCTEUR JEAN PIERRE NGUYEN HUU SFTG FÉVRIER 2016 PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE CORONAIRE STABLE DOCTEUR JEAN PIERRE NGUYEN HUU SFTG FÉVRIER 2016 Au cours des vingt dernières années, la mortalité cardiovasculaire a considérablement baissé dans les pays

Plus en détail

UE CARDIO Sémiologie Pr Doyen L ANGOR

UE CARDIO Sémiologie Pr Doyen L ANGOR L ANGOR Le myocarde consomme beaucoup de sang et d oxygène (extraction d oxygène maximale des veines pulmonaires). La seule adaptation est la vasodilatation coronaire et la perfusion se fait uniquement

Plus en détail

Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy

Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy Dr Frédéric Moulin Cardiologie - CHU de Nancy L angor est un diagnostic CLINIQUE Le reste de la démarche diagnostique risque d être particulièrement faussée par une mauvaise ou une non évaluation clinique

Plus en détail

Cardiologie nucléaire

Cardiologie nucléaire Cardiologie nucléaire Les Précis Bernard Songy Mohamed Guernou Ophélie Bélissant 10 Diag nostic d une douleur thoracique 128 Perfusion myocardique : Sémiologie clinique Angor d effort typique Cas 42 :

Plus en détail

Syndromes coronariens aigus Hôpital Louis Pradel

Syndromes coronariens aigus Hôpital Louis Pradel Syndromes coronariens aigus Hôpital Louis Pradel Syndromes coranariens aigus sans sus-décalage du segment ST Infarctus avec sus-décalage du segment ST Etablir le Score page 2 Suivre les procédures page

Plus en détail

Cas Clinique Angor Infarctus

Cas Clinique Angor Infarctus Cas Clinique Angor Infarctus Mr RI 64 ans est hospitalisé en urgence pour une douleur thoracique. Ce patient a comme antécédents une HTA ancienne actuellement traitée par Zestril 20 mg par jour, dyslipidémié

Plus en détail

CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF

CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF Référence du Cas-Clinique- Progressif : Faculté Nom et prénom du rédacteur Nom et prénom du relecteur Spécialité du rédacteur

Plus en détail

LES DISSECTIONS CORONAIRES SPONTANÉES

LES DISSECTIONS CORONAIRES SPONTANÉES LES DISSECTIONS CORONAIRES SPONTANÉES Conférencier : CAZÉ Cécile, Chartres me lle est 2 r To lle est interdite. me lle est interdite. Je n ai pas de lien d intérêt potentiel à déclarer 2 r Toute même lle

Plus en détail

Définitions. 2 types de syndromes coronaires aigus

Définitions. 2 types de syndromes coronaires aigus Questions Que signifie le code I20.0+0? Ce code s'utilise-t'il à la fois pour les cas d'augmentation de troponine et CPK et pour les cas d'augmentation de troponine sans élévation des CPK? Comment coder

Plus en détail

Angor & Urgences. Dr Olivier Brissy Service Pr Bonnet Cardiologie Interventionnelle

Angor & Urgences. Dr Olivier Brissy Service Pr Bonnet Cardiologie Interventionnelle Angor & Urgences Dr Olivier Brissy Service Pr Bonnet Cardiologie Interventionnelle Mr B! homme 55ans! Symptomatologie d angor d effort! début des symptômes sept 2011! Cs Cardio + EE négative oct 2011!

Plus en détail

L'insuffisance coronarienne (l'angor)

L'insuffisance coronarienne (l'angor) L'insuffisance coronarienne (l'angor) L'insuffisance coronarienne (l'angor) est un syndrome douloureux thoracique secondaire à l'hypo perfusion des artères coronaires (athérome). L'angor doit être contrôlé

Plus en détail

Fédération de Cardiologie Médicale - Hôpital cardiovasculaire Louis Pradel Filière Coronaropathies-Valvulopathies-Cardiologie Interventionnelle

Fédération de Cardiologie Médicale - Hôpital cardiovasculaire Louis Pradel Filière Coronaropathies-Valvulopathies-Cardiologie Interventionnelle Pr Gérard Finet 1 Fédération de Cardiologie Médicale - Hôpital cardiovasculaire Louis Pradel Filière Coronaropathies-Valvulopathies-Cardiologie Interventionnelle Faculté de médecine Lyon EST Pr Gérard

Plus en détail

Séméiologie des douleurs thoraciques de l adulte. Pr Florence LECLERCQ Département de cardiologie CHU de Montpellier

Séméiologie des douleurs thoraciques de l adulte. Pr Florence LECLERCQ Département de cardiologie CHU de Montpellier Séméiologie des douleurs thoraciques de l adulte Pr Florence LECLERCQ Département de cardiologie CHU de Montpellier Objectifs Cas cliniques : mise en situation pratique du cours magistral physiopathologie

Plus en détail

Coeur et Diabète Comment investiguer le cœur. Les tests d effort. Juan Sztajzel Service de Cardiologie HUG Genève

Coeur et Diabète Comment investiguer le cœur. Les tests d effort. Juan Sztajzel Service de Cardiologie HUG Genève Coeur et Diabète Comment investiguer le cœur Les tests d effort Juan Sztajzel Service de Cardiologie HUG Genève Introduction Chez patients atteints de diabète Risque de maladie coronarienne augmenté de

Plus en détail

I INSUFFISANCE CORONARIENNE (ICor) A) Définition

I INSUFFISANCE CORONARIENNE (ICor) A) Définition BARRAT Julie Module Cardiologie 16/09/11 CORNET Lucie Madame MAUPOIL SEMIOLOGIE DE L ANGOR, DE L ANGINE DE POITRINE SEMIOLOGIE DE L INSUFFISANCE CORONARIENNE / CORONAIRE Petits rappels : - L artère pulmonaire

Plus en détail

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires?

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Pr Christian Spaulding duction 2ics ite. Département de cardiologie Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE Actualisation septembre 2010 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 06 juin 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 06 juin 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 06 juin 2007 PLAVIX 75 mg, comprimés pelliculés B/28 (CIP 347 945.7) B/50 (347 946.3) PLAVIX 75 mg, comprimés pelliculés sous plaquette thermoformées B/28 (CIP 350 644.4)

Plus en détail

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice I. Objectifs - Connaître les fréquences d'associations des différentes localisations de la maladie athéroscléreuse. - Connaître l'incidence des associations sur

Plus en détail

Un angor réfractaire. Cas clinique. Corré Jérôme 3 Octobre 2015

Un angor réfractaire. Cas clinique. Corré Jérôme 3 Octobre 2015 Un angor réfractaire Cas clinique Corré Jérôme 3 Octobre 2015 Patient n 1 : J. J. Homme, 72 ans 73 kgs, 171 cm FDRCV : HTA dyslipidémie sédentaire Tabac = 0 LLC (2012) stade C (thrombopénie) chimiothérapie

Plus en détail

Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 N 149. Endocardite infectieuse...

Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 N 149. Endocardite infectieuse... Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 Définition...10 Épidémiologie...10 Physiopathologie...10 Complication de la plaque...12 Le malade poly-athéromateux...12

Plus en détail

Accès à une salle de coronarographie pour les patients admis avec un syndrome coronaire aigu : Résultats d un registre international

Accès à une salle de coronarographie pour les patients admis avec un syndrome coronaire aigu : Résultats d un registre international Accès à une salle de coronarographie pour les patients admis avec un syndrome coronaire aigu : Résultats d un registre international Janvier 2013 José Labarère 1. Quel est l objectif de cette étude? Comparer

Plus en détail

Intérêt de l association copeptine/troponine ultra sensible dans le diagnostic des SCA ST- aux urgences. Caroline Bourgeois

Intérêt de l association copeptine/troponine ultra sensible dans le diagnostic des SCA ST- aux urgences. Caroline Bourgeois Intérêt de l association copeptine/troponine ultra sensible dans le diagnostic des SCA ST- aux urgences Caroline Bourgeois Introduction Douleur thoracique 5 à 10 % des consultations aux urgences 15% sont

Plus en détail

CHUM. Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960.

CHUM. Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960. CONTREPULSION INTRA-AORTIQUE CHUM Thérapie de contrepulsion Introduction dans la pratique clinique à la fin des années 1960. La cathéter est positionné dans l aorte thoracique descendante 2 cm distale

Plus en détail

Spécificités de la maladie coronaire de la femme

Spécificités de la maladie coronaire de la femme Spécificités de la maladie coronaire de la femme duction 2ics ite. Etienne PUYMIRAT Département de Cardiologie Hôpital Européen Georges Pompidou Université Paris Descartes Déclaration d intérêt : Interventions

Plus en détail

Lecture Critique d'un article médical scientifique : Préparation ECN 2015

Lecture Critique d'un article médical scientifique : Préparation ECN 2015 CONFERENCE CONDENSEE THEMATIQUE DU 25/09/2014 Lecture Critique d'un article médical scientifique : Préparation ECN 2015 P François, J Labarère, A Seigneurin TD 1 (25/09/2014) 1. Article 1 : Accès à une

Plus en détail

Anesthésie du patient coronarien

Anesthésie du patient coronarien Anesthésie du patient coronarien Objectifs de la prise en charge de l opéré coronarien 1975 2008 Risque vital Prévention de l infarctus postopératoire Risque fonctionnel : espérance de vie Dr SARRABAY

Plus en détail

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS Recommandations dans la prise en charge des patients présentant sténose carotidienne ou vertébrale extra crânienne. Recommandations pour écho-doppler

Plus en détail

L infarctus du myocarde est enfin reconnu dans sa réalité et dans ses critères diagnostiques par la 3 ème conférence de consensus qui définit de

L infarctus du myocarde est enfin reconnu dans sa réalité et dans ses critères diagnostiques par la 3 ème conférence de consensus qui définit de L infarctus du myocarde est enfin reconnu dans sa réalité et dans ses critères diagnostiques par la 3 ème conférence de consensus qui définit de façon universelle l infarctus du myocarde. «L infarctus

Plus en détail

Réadaptation cardiaque et éducation thérapeutique. Dr Sylvain GRALL

Réadaptation cardiaque et éducation thérapeutique. Dr Sylvain GRALL Réadaptation cardiaque et éducation thérapeutique Dr Sylvain GRALL Conflits d intérêt Pas de conflits d intérêt en rapport avec cette présentation La réadaptation, un traitement sous-utilisé en France

Plus en détail

CORONARIEN ET SPORT JC VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE

CORONARIEN ET SPORT JC VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE CORONARIEN ET SPORT JC VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE CAPACITÉS D EFFORT ET PRONOSTIC CHEZ LES «CARDIAQUES» (N = 3679) Myers et al. N. Engl J Med 2002;346 : 793-801 L ENTRAÎNEMENT PHYSIQUE: COMPLÉMENT

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue

Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue Arles 20-22 mai 2005 Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue Antoine Faure, Strasbourg Réunion des jeunes néphrologues Réunion des jeunes cardiologies

Plus en détail

Nouvelles images du cœur et des vaisseaux

Nouvelles images du cœur et des vaisseaux Nouvelles images du cœur et des vaisseaux Scanner ou IRM? Indications, résultats. C Prost cardiologue 12-12-2013 Nouvelles images du cœur et des vaisseaux 1 / Imagerie cardiaque 2 / Imagerie vasculaire

Plus en détail

Athérome et athérosclérose. Définitions, lésions, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, prise en charge.

Athérome et athérosclérose. Définitions, lésions, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, prise en charge. Athérome et athérosclérose Définitions, lésions, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, prise en charge. Définitions La paroi artérielle normale est constituée de 3 couches séparées par la

Plus en détail

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE MEDECINE CARDIOVASCULAIRE (Co-DES avec la MEDECINE VASCULAIRE)

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE MEDECINE CARDIOVASCULAIRE (Co-DES avec la MEDECINE VASCULAIRE) DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE MEDECINE CARDIOVASCULAIRE (Co-DES avec la MEDECINE VASCULAIRE) 1. Organisation générale 1.1. Objectifs généraux de la formation Former un spécialiste en cardiovasculaire.

Plus en détail

LES LESIONS DU TRONC COMMUN. Julien Lemoine Clinique Pasteur Essey-lès-Nancy

LES LESIONS DU TRONC COMMUN. Julien Lemoine Clinique Pasteur Essey-lès-Nancy LES LESIONS DU TRONC COMMUN Julien Lemoine Clinique Pasteur Essey-lès-Nancy LE DIAGNOSTIC DE STENOSE DU TCG EST VITAL Les patients ayant une sténose du tronc commun (TC) ont un pronostic très péjoratif

Plus en détail

Echocardiographie d effort nouveau gold standard pour la recherche d ischémie?

Echocardiographie d effort nouveau gold standard pour la recherche d ischémie? Echocardiographie d effort nouveau gold standard pour la recherche d ischémie? Nadjib Hammoudi Institut de cardiologie hôpital de la Pitié-Salpêtrière Echographie d effort En plus des éléments habituels:

Plus en détail

cardiaque récupéré, permet-il prédire électrocardiogramme réalisé immédiatement après l arrêt cardiaque récupéré, permet-il de prédire la présence d

cardiaque récupéré, permet-il prédire électrocardiogramme réalisé immédiatement après l arrêt cardiaque récupéré, permet-il de prédire la présence d cardiaque récupéré, permet-il de prédire la L électrocardiogramme réalisé immédiatement après l arrêt cardiaque récupéré, permet-il de prédire la présence d une lésion à dilater et d indiquer une coronarographie

Plus en détail

Coronaropathie et Grossesse

Coronaropathie et Grossesse Coronaropathie et Grossesse Dr Durand M. Réanimation Cardiovasculaire et Thoracique Pole Anesthésie Réanimation CHU de Grenoble 1 Introduction Fréquence basse des pathologies coronaires chez les femmes

Plus en détail

AOMI. AOMI: définition. Artériopathie oblitérante des 09/11/2010

AOMI. AOMI: définition. Artériopathie oblitérante des 09/11/2010 Artériopathie oblitérante des membres inférieurs () Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire, Hôpital St André, CHU Bordeaux Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 19 décembre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 19 décembre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 19 décembre 2001 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans par arrêté du 26 Février 1999 (J.O du 04 mars 1999) KARDEGIC

Plus en détail

VMA VISITE MEDICALE D APTITUDE. Docteur H. BELHAKEM 2011

VMA VISITE MEDICALE D APTITUDE. Docteur H. BELHAKEM 2011 VMA VISITE MEDICALE D APTITUDE Docteur H. BELHAKEM 2011 En sport, savourons Le plaisir de ne pas forcer quitte à rester derrière! VMA = JO 2012 QUE DANS L ESPRIT LA VMA POURQUOI FAIRE? 1/ PARCE QUE C EST

Plus en détail

Item n 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde. Angor chronique stable

Item n 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde. Angor chronique stable Définition Item n 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde Angor chronique stable Angor = angine de poitrine = douleur constrictive rétro-sternal, irradiant souvent dans les épaules, avant bras

Plus en détail

Définition de l'infarctus du myocarde

Définition de l'infarctus du myocarde Troisième Définition Universelle de l'infarctus du Myocarde Troisième Définition Universelle de l'infarctus du Myocarde : recommandations ESC 2012. traduites pour le site de la cardiologie francophone

Plus en détail

Prise en charge du syndrome coronaire aigu

Prise en charge du syndrome coronaire aigu Dr BENCHABI Cardiologie CHUC Prise en charge du syndrome coronaire aigu RECOMMANDATION ESC STEMI 2012 Pathogénèse Complication thrombotique de l athérosclérose coronaire. Rupture ou érosion de la plaque

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

Valeur pronostique de la scintigraphie myocardique: Stratification du risque

Valeur pronostique de la scintigraphie myocardique: Stratification du risque Journée de cardiologie nucléaire, Ho Chi Minh ville, 25 octobre 2007 Valeur pronostique de la scintigraphie myocardique: Stratification du risque Bernard Songy, Centre Cardiologique du Nord, CCN,Paris

Plus en détail

TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu)

TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu) TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu) Professeur Mohamed TEMMAR Ghardaïa Docteur Meriem CHARIFI CHU Douera EL MENIA Octobre 2009 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE

Plus en détail

L insuffisance cardiaque aigue définition

L insuffisance cardiaque aigue définition L insuffisance cardiaque aigue définition Apparition rapide ou aggravation des symptômes et/ou des signes d insuffisance cardiaque. survenant de novo ou décompensation d une insuffisance cardiaque chronique

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE

I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE Service de _Marie Lannelongue. Fiche remplie le 18/04/02. Page 1/6 I. IDENTITE ET ACTIVITE DU SERVICE - Nom du Chef de service : LANCELIN Bernard - Adresse : 133 av de la Résistance - Institution : CC

Plus en détail

Angine de poitrine instable et syndromes coronariens aigus (132b) Professeur Jacques MACHECOURT Octobre 2002 (Mise à jour Janvier 2005)

Angine de poitrine instable et syndromes coronariens aigus (132b) Professeur Jacques MACHECOURT Octobre 2002 (Mise à jour Janvier 2005) Pré-Requis : Angine de poitrine instable et syndromes coronariens aigus (132b) Professeur Jacques MACHECOURT Octobre 2002 (Mise à jour Janvier 2005) Anatomie et physiologie Sémiologie clinique Sémiologie

Plus en détail

LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS

LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS Sommaire Définition Epidémiologie L arthéroslérose SCA : physio-pathologie SCA : les signes SCA : conduite à tenir et traitement Hémostase : rappels Angioplastie : déroulement

Plus en détail

Douleur thoracique : Coronarienne ou pas?

Douleur thoracique : Coronarienne ou pas? Douleur thoracique : Coronarienne ou pas? Pr Pierre Coste USIC et Plateau de Cardiologie Interventionnelle Hôpital Cardiologique - Université de Bordeaux Douleur thoracique : Coronarienne ou pas? Conflits

Plus en détail

Infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde Infarctus du myocarde Pauline BALAGNY S302PROCOBST07PB Plan Epidémiologie Physiopathologie Diagnostic Traitement SCA ST- Autres causes de douleurs thoraciques Épidémiologie Première cause de mortalité

Plus en détail

Recommandation 1 : Recommandation 2 : Recommandation 3 : Recommandation 4 : Recommandation 5 : Recommandation 6 :

Recommandation 1 : Recommandation 2 : Recommandation 3 : Recommandation 4 : Recommandation 5 : Recommandation 6 : Recommandation 1 : L arrêt du tabac dans l AOMI : Tous les patients fumeurs doivent être fortement et de manière répétitive incités à stopper (B) Tout patient fumeur doit recevoir un programme d un médecin

Plus en détail

Maladie coronaire en transplantation rénale. Comment apprécier et prendre en charge le risque coronarien?

Maladie coronaire en transplantation rénale. Comment apprécier et prendre en charge le risque coronarien? Maladie coronaire en transplantation rénale Comment apprécier et prendre en charge le risque coronarien? Prévalence de la maladie coronaire Difficultés méthodologiques Définition des évènements Études

Plus en détail

Rétrécissement mitral...15

Rétrécissement mitral...15 Préface Pr Jean ACAR...11 Recommandations...13 La pathologie valvulaire Rétrécissement mitral...15 Insuffisance mitrale Anatomie mitrale et analyse segmentaire des IM...23 Dégénérescence myxoïde ou dégénérescence

Plus en détail

Scanner cardiaque et douleur thoracique: le point de vue du cardiologue

Scanner cardiaque et douleur thoracique: le point de vue du cardiologue Scanner cardiaque et douleur thoracique: le point de vue du cardiologue Eric Durand Cardiology department, INSERM UMR 1096 University Hospital of Rouen Introduction High risk Chest pain Evaluation of patients

Plus en détail

Physiopathologie de la maladie coronaire. B. Sténose coronaire, réponse myocardique et facteurs de risque cardiovasculaire C. Diagnostic D.

Physiopathologie de la maladie coronaire. B. Sténose coronaire, réponse myocardique et facteurs de risque cardiovasculaire C. Diagnostic D. 28 mars 2014 DE COUX Solène L3 Système Cardiovasculaire 6 pages CR12 SYSTEME CARDIOVASCULAIRE Physiopathologie de la maladie coronaire Physiopathologie de la maladie coronaire Plan A. Athérogénèse B. Sténose

Plus en détail

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie?

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Ateliers de printemps - ACHBT 16 Mai 2014 Z. Schmitt Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital de la Croix-Rousse, CHU Lyon Introduction

Plus en détail

Infarctus du myocarde multiples: évaluation par IRM des conséquences de la pancoronarite

Infarctus du myocarde multiples: évaluation par IRM des conséquences de la pancoronarite Infarctus du myocarde multiples: évaluation par IRM des conséquences de la pancoronarite E. Gerbaud, O. Corneloup, C. Durrieu-Jaïs, M. Lederlin, M. Montaudon, P. Coste, F. Laurent. Service de radiologie,

Plus en détail

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS Février 2011 104 STAGES EN MÉDECINE INTERNE 3.8 Stage de cardiologie Stage d'une durée de trois (3) périodes divisé en deux (2) parties de six

Plus en détail

Le patient poly-artériel

Le patient poly-artériel Le patient poly-artériel Rôle du cardiologue interventionnel dans la prise en charge globale Dr Rémy Cohen Service de Cardiologie CH Marne la Vallée - Jossigny . Comment aborder le patient polyvasculaire?

Plus en détail

Objectifs d apprentissage

Objectifs d apprentissage Objectifs d apprentissage Investigations cardiaques en cas de DRS: quel examen pour qui? Dr D. Carballo, Cardiologie, HUG Dresse N. Junod Perron, SMPR Colloque MPR 23 septembre 2009 Estimer la probabilité

Plus en détail

Carine Boulon, Joël Constans. Hôpital St André,

Carine Boulon, Joël Constans. Hôpital St André, Artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire, Hôpital St André, CHU Bordeaux AOMI Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution,

Plus en détail

IRM CARDIAQUE ET SYNDROMES CORONARIENS AIGUS À CORONAIRES SAINES Y. Arous, S. Bouguerra, R. Mouelhi, M. Aloui, S. Kouki,, H. Boujemaa, N.

IRM CARDIAQUE ET SYNDROMES CORONARIENS AIGUS À CORONAIRES SAINES Y. Arous, S. Bouguerra, R. Mouelhi, M. Aloui, S. Kouki,, H. Boujemaa, N. IRM CARDIAQUE ET SYNDROMES CORONARIENS AIGUS À CORONAIRES SAINES Y. Arous, S. Bouguerra, R. Mouelhi, M. Aloui, S. Kouki,, H. Boujemaa, N. Ben Abdallah Hôpital Militaire de Tunis Tunis - Tunisie La prise

Plus en détail

UE 9. SYSTEME CARDIOVASCULAIRE Responsable : Dr PP Bringuier Suppléant : Dr L Boussel. - Embryologie (2 Heures) Mehdi Benchaib

UE 9. SYSTEME CARDIOVASCULAIRE Responsable : Dr PP Bringuier Suppléant : Dr L Boussel. - Embryologie (2 Heures) Mehdi Benchaib 2 ème année de Formation Générale en Sciences Médicales Semestre 3 L2 2011-2012 UE 9. SYSTEME CARDIOVASCULAIRE Responsable : Dr PP Bringuier Suppléant : Dr L Boussel - Embryologie (2 Heures) Mehdi Benchaib

Plus en détail

MALADIE CORONARIENNE STABLE

MALADIE CORONARIENNE STABLE Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE Septembre 2016 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service

Plus en détail

Section E : Système cardiovasculaire

Section E : Système cardiovasculaire E E01. Douleur thoracique aiguë (syndromes) 1 A) Infarctus du myocarde avec élévation du segment ST ÉCHO Indiqué [B] d Une radiographie des peut être réalisée lors de l examen initial, mais elle ne doit

Plus en détail

DOSSIER. L électrocardiogramme inscrit un rythme sinusal avec une hypertrophie auriculaire et ventriculaire gauche sans anomalies de la repolarisation

DOSSIER. L électrocardiogramme inscrit un rythme sinusal avec une hypertrophie auriculaire et ventriculaire gauche sans anomalies de la repolarisation DOSSIER Monsieur L est âgé de 65 ans (90 kg pour 170 cm), il présente les facteurs de risque cardio-vasculaire suivants : un tabagisme actif estimé à 45 paquets/année, un diabète de type 2 évoluant de

Plus en détail

Les objectifs: - une évaluation rapide du niveau de risque - une prise en charge immédiate des patients à haut risque.

Les objectifs: - une évaluation rapide du niveau de risque - une prise en charge immédiate des patients à haut risque. DOULEURS THORACIQUES NON TRAUMATIQUES : proposition de prise en charge au service d accueil des urgences ------------- Ph. Fromage, E. Desjoyaux ; novembre 2002 Préambule : Les douleurs thoraciques non

Plus en détail

Différences interrégionales des caractéristiques des épisodes d insuffisance coronaire aiguë: Relations avec la létalité

Différences interrégionales des caractéristiques des épisodes d insuffisance coronaire aiguë: Relations avec la létalité Différences interrégionales des caractéristiques des épisodes d insuffisance coronaire aiguë: Relations avec la létalité Résultats des registres français des cardiopathies ischémiques Colloque des Registres

Plus en détail