Portrait de ville Gagny Février 2015 GAGNY SOMMAIRE :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Portrait de ville Gagny Février 2015 GAGNY SOMMAIRE :"

Transcription

1 Portrait de ville Gagny GAGNY SOMMAIRE : I. Une croissance régulière de la population gabinienne...3 II. Une ville moyenne de propriétaires occupants...7 III. Une ville résidentielle avec 4 fois plus d actifs que d emplois...8 IV. Une population aux revenus et potentiel financier plus élevés que la moyenne départementale..13 V. Annexes ; population légale 2014 et extrait du portrait social de l ODDS...17

2 Page 2 Service de l Observatoire départemental / DSOE

3 I. Une croissance régulière de la population gabinienne Portrait de Ville Gagny La ville de Gagny, située au sud-est du département, a une population municipale 1 de habitants en (2,6 % de la population départementale), soit la 17 ème ville la plus peuplée de Seine-Saint-Denis Evolution de la population municipale - Gagny Depuis la fin des années 1960, Gagny a gagné habitants, soit une hausse de 10 % de sa population entre 1968 et (12 points de moins qu à l échelle départementale). Si la population gabinienne a baissé entre 1975 et 1982, la commune retrouve en 2000 la population atteinte en 1975, avec près de habitants. Depuis 2006, la croissance démographique s est nettement accélérée au sein de la commune, puisque la population de Gagny a progressé de 4,4 % entre 2006 et, soit une croissance presque deux fois plus importante que celle en Seine-Saint-Denis (2,5 %), avec habitants supplémentaires. Sur la dernière période, il s agit de la 8 ème plus forte croissance démographique du département en termes de volume et de la 12 ème plus forte progression. 1 Il s agit là de la population municipale sans double compte. La population légale qui sert de référence pour le calcul des dotations de l Etat en 2015, basée sur 2012, s élève à habitants. Cette population intègre les «comptés à part» (par exemple, les élèves ou étudiants majeurs qui logent pour leurs études dans une autre commune ou les personnes résidant dans une maison de retraite située dans une autre commune mais qui ont conservé une résidence familiale sur le territoire de la commune). Service de l Observatoire départemental / DSOE Page 3

4 Structure par âge de la population en Effectif 0-14 ans ans ans ans ans 75 ans ou + Gagny % 19% 21% 20% 12% 7% Seine-Saint-Denis % 21% 22% 19% 10% 5% Île-de-France % 21% 22% 19% 12% 7% France métropolitaine % 18% 20% 20% 14% 9% Les Gabiniens sont un peu plus âgés que les Séquano-dionysiens. Un habitant sur cinq (19 %) à Gagny a plus de 60 ans, soit 4 points de plus qu à l échelle du département (15 %). Pour les personnes de 45 ans ou plus, la commune s éloigne du profil de la Seine-Saint-Denis, et semble plus se rapprocher de celui de l Îlede-France. Néanmoins, si la proportion de jeunes de moins de 15 ans est identique à celle du département, on constate que les ans sont sous-représentés à Gagny par rapport à la Seine-Saint-Denis. 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Typologie des ménages en 3% 4% 4% 3% 29% 31% 36% 34% 23% 18% 21% 27% 34% 33% 29% 27% 11% 13% 10% 9% Autres ménages Ménages 1 personne Couples sans enfant Couples avec enfant(s) Familles monoparentales Gagny a un profil de ménage plus familial que le département. En effet, 29 % des ménages ne sont composés que d une seule personne, soit 2 points de moins qu à l échelle départementale. De plus, les couples avec enfant(s) représentent plus du tiers des ménages, soit 1 point de plus qu à l échelle de la Seine-Saint- Denis. Les familles monoparentales, quant à elles, sont plus représentées qu en Île-de- France. Le graphique ci-dessus représente la typologie des ménages selon la nature des familles principales. Un ménage correspond à une résidence principale. Plusieurs familles peuvent cohabiter au sein d une même résidence principale : dans ce cas, la famille principale est la famille à laquelle appartient la personne de référence du ménage. Les familles avec enfants de 25 ans ou plus recouvrent les familles avec au moins un enfant quel que soit son âge. Page 4 Service de l Observatoire départemental / DSOE

5 100% 90% 80% Les familles avec enfant(s) de moins de 25 ans en 18,6% 20,0% 16,9% 15,2% Couples avec 3 enfants ou plus 70% 60% 50% 58,6% 52,3% 58,7% 62,5% Couples avec 1 ou 2 enfants 40% 30% 20% 3,6% 4,9% 3,3% 2,8% Familles monoparentales avec 3 enfants ou plus 10% 0% 19,1% 22,9% 21,1% 19,5% Familles monoparentales avec 1 ou 2 enfants 22 % des familles gabiniennes avec enfant(s) de moins de 25 ans ont 3 enfants ou plus, soit 3 points de moins qu en Seine-Saint-Denis (25 % de familles nombreuses). La commune se rapproche ainsi plus de la structure familiale francilienne, d autant plus que les couples avec 1 ou 2 enfants sont représentés dans les mêmes proportions, à savoir 59% environ. Les familles de Gagny sont donc en moyenne de plus petite taille que dans le reste du département. Dans la commune, 22,7 % des familles avec enfants sont monoparentales, soit 5 points de moins qu à l échelle départementale. Approche des besoins d'accueil de la petite enfance Nb d'enfants de moins de 3 ans en Nb d'enfants de moins de 3 ans dont le ou les parents travaillent en Tx d'enfants de moins de 3 ans dont le ou les parents travaillent en Nb de places en crèches en 2013 Nb de places d'accueil chez les assistant(e)s maternel(le)s en 2013 Ratio offre d'accueil / nb d'enfants de moins de 3 ans dont le ou les parents travaillent Ratio offre d'accueil / nb d'enfants de moins de 3 ans Gagny % % 50% Seine-Saint-Denis % % 34% Île-de-France % nr nr nr nr France métropolitaine % nr nr nr nr, Département de Seine-Saint-Denis Gagny compte enfants de moins de 3 ans en, soit 4,3 % de la population communale. Plus de la moitié de ces enfants (58 %) ont leur(s) parent(s) qui travaillent, soit 13 points de plus qu à l échelle du département mais 3 points de moins qu en moyenne en région francilienne (61 %). Le rapport entre le nombre de places théoriques et les besoins potentiels liés au travail du ou des parent(s) est de 87 %, ce qui place Gagny à la 10 ème place des communes les mieux dotées par rapport à sa population d enfants de moins de 3 ans dont le ou les parents travaillent. Néanmoins, cette proportion d enfants couverts chute à 50 % (8 ème rang au sein du département) si l on prend en compte l ensemble des enfants de moins de 3 ans, peu importe la situation professionnelle du ou des parents. Ainsi, la situation est moins problématique qu au sein de la Seine-Saint-Denis, où seulement près d un enfant de moins de 3 ans sur trois est couvert par une structure d accueil spécifique. Service de l Observatoire départemental / DSOE Page 5

6 Situation de santé en 2013 Tx d'enfants de moins de 6 ans suivis en PMI Nb de médecins libéraux Nb de médecins libéraux pour hab. bénéficiaires de la CMU-C (au 31/12) bénéficiaires de l'ame (au 31/12) Gagny 38% % 1% Seine-Saint-Denis 48% % 2% Île-de-France nr % nr France métropolitaine nr % nr, CPAM, Département de Seine-Saint-Denis Un peu moins de quatre enfants de moins de 6 ans sur dix sont suivis en PMI (Protection Maternelle et Infantile), ce qui est bien inférieur à la moyenne départementale proche d un enfant sur deux (48 %). Avec un taux de couverture de 104 médecins libéraux pour habitants, Gagny occupe une position centrale au sein du département (23 ème place sur 40). Néanmoins, ce taux est nettement inférieur à la moyenne départementale (avec 22 médecins supplémentaires pour habitants). Le recours à la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) est presque deux fois moins important qu en Seine-Saint-Denis, puisque 7 % des Gabiniens sont concernés, contre 13 % à l échelle départementale. L Aide Médicale de l Etat 2 (AME) permet aux habitants en situation irrégulière vis-à-vis du séjour et rencontrant des problèmes de santé, de bénéficier d un accès gratuit aux soins. A Gagny, le taux d AME (1 %) est faible (soit une proportion deux fois plus faible que celle du département). Ceci peut s expliquer notamment par le fait que la population de nationalité étrangère y est quasi deux fois moins représentée (12 %) qu à l échelle de la Seine-Saint-Denis (21 %). 2 Sous réserve d une résidence stable en France depuis plus de trois mois et sous conditions de ressources. Page 6 Service de l Observatoire départemental / DSOE

7 II. Une ville moyenne de propriétaires occupants Portrait de Ville Gagny Entre 2006 et, le nombre de logements a augmenté de 526, passant de en 2006 à en. Cela représente une progression de 3 % de la taille du parc immobilier, soit une évolution comparable à celle du département. Les résidences principales, qui composent 95 % des logements gabiniens, progressent de 590 logements, et ceci grâce à une réduction du nombre de résidences secondaires et logements occasionnels, et à une forte diminution de la vacance des logements. Entre 2006 et, on compte 70 logements vacants en moins, soit une évolution de - 9 %, alors même que la vacance progresse de manière générale en Seine-Saint-Denis (+ 7 %). Logements et résidences principales (2006-) Nb de logements en Nb de résidences principales en résidences principales en Tx d'évolution des logements entre 2006 et Tx d'évolution des résidences principales entre 2006 et Tx d'évolution de la vacance des logements entre 2006 et Gagny % 3% 4% -9% Seine-Saint-Denis % 3% 3% 7% Île-de-France % 3% 3% 0% France métropolitaine % 6% 5% 22% 4,0 3,5 3,0 Rapports entre résidences principales, pièces et habitants en Gagny 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 3,70 3,23 3,37 3,99 Nb moyen de pièces par résidence principale 2,55 2,56 2,33 2,25 Nb moyen de personnes par résidence principale 0,69 0,79 0,69 0,56 Nb moyen de personnes par pièce Seine-Saint- Denis Île-de-France France métropolitaine A Gagny, on compte en moyenne 0,69 personne par pièce, soit autant qu à l échelle régionale, et 0,1 point de moins que la moyenne départementale. Pour ce qui est du nombre moyen de personnes par résidence principale, la commune enregistre une valeur proche de celle de la Seine-Saint-Denis avec 2,55 personnes par résidence principale. Gagny s éloigne de la moyenne régionale (2,33 personnes par résidence principale), par une plus forte proportion de familles nombreuses. Néanmoins, les Gabiniens occupent des logements de plus grande taille (3,7 pièces) qu en moyenne départementale (3,23 pièces) et francilienne (3,37 pièces) même si cela reste bien en dessous du nombre moyen de pièces par résidence principale à l échelle nationale (3,99 pièces). Entre 2006 et, le nombre moyen de personnes par pièce ainsi que par résidence principale se sont stabilisés, alors même que le nombre moyen de pièces par logement a fortement diminué (- 0,23 point). En, les Gabiniens occupent de nouveaux logements de taille plus réduite que précédemment. Résidences principales selon le statut d'occupation (2006-) Nb de propriétaires occupants en propriétaires occupants en Evolution du nb de propriétaires occupants entre 2006 et Nb de ménages en HLM en ménages en HLM en Evolution du nb de ménages en HLM entre 2006 et locataires du parc privé en Evolution du nb de locataires du parc privé entre 2006 et Gagny % % 76 17% 429 Seine-Saint-Denis % % % Île-de-France % % % France métropolitaine % % % Service de l Observatoire départemental / DSOE Page 7

8 En, un logement sur deux est une maison individuelle, soit près de deux fois plus qu en Seine-Saint- Denis (26 %). 60 % Gabiniens sont propriétaires en, soit un point de moins qu en Si la proportion de propriétaires occupants diminue entre les deux dates, cela cache pour autant une hausse du nombre de propriétaires gabiniens de 161 entre 2006 et. La proportion de locataires du parc HLM se réduit elle aussi avec un habitant sur cinq dans cette situation en (21 %, soit 10 points de moins qu en Seine-Saint-Denis). La part de ménages en location privée en est de 17 %, soit 10 points de moins que la valeur francilienne. Cependant, les évolutions récentes de 2006 à permettent de dire, que la structure du parc de logements de Gagny tend à converger vers la moyenne départementale avec une forte augmentation du nombre de ménages au sein du parc privé, et notamment une hausse de 429 locataires du parc privé entre les deux dates. III. Une ville résidentielle avec 4 fois plus d actifs que d emplois Taux de scolarisation en ans ans ans Gagny 96% 54% 5% Seine-Saint-Denis 95% 52% 8% Île-de-France 97% 59% 10% France métropolitaine 96% 52% 7% desserte, n attire que peu d étudiants, cherchant à se loger en région parisienne. Part de la population de 15 ans ou plus non scolarisée en selon le diplôme obtenu le plus élevé BEPC, Brevet des collèges CAP-BEP- BAC-BP Diplôme de l'enseignement sup. court A Gagny, la précocité de l arrêt de la scolarité est plus marquée qu en région francilienne. Si les jeunes gabiniens de ans sont plus scolarisés qu en moyenne départementale, l inverse est constaté pour les jeunes de ans. En effet, au sein de cette tranche d âge, 5 % sont scolarisés, soit 3 points de moins qu en Seine-Saint-Denis et deux fois moins qu en Île-de-France. Il est vraisemblable que Gagny, du fait de sa situation géographique et de sa Diplôme de l'enseignement sup. long Gagny 35% 41% 13% 12% Seine-Saint-Denis 42% 35% 10% 12% Île-de-France 29% 33% 13% 24% France métropolitaine 34% 40% 12% 13% Néanmoins, en, la population communale est plus diplômée que celle de la Seine-Saint-Denis. Au sein du département, plus de quatre personnes de 15 ans ou plus sur dix ont quitté le système scolaire sans diplôme qualifiant (c est-à-dire ont au mieux le BEPC ou le brevet des collèges), contre 35 % à Gagny. Pour l enseignement supérieur court, la proportion est plus élevée que la moyenne départementale. Ainsi, le profil général des personnes de 15 ans ou plus non scolarisés en se rapproche plus de la moyenne nationale, même si les Gabiniens restent moins diplômés que les Franciliens. Inactivité des ans en dont Nb d'élèves, Nb d'inactifs étudiants et stagiaires non rémunérés Nb de retraités et de préretraités Nb d'autres inactifs Le taux d inactifs (26 %) parmi les ans à Gagny est inférieur de 1 point à la moyenne départementale, soit 2 points de plus que la moyenne francilienne. 10 % des Gabiniens sont des élèves, étudiants ou stagiaires non rémunérés, soit 1 point de moins qu en moyenne départementale. A l inverse, il y a plus de retraités ou préretraités qu en Seine-Saint-Denis, puisque ces derniers représentent 7 % des ans (contre 5 % dans le département). Le taux des autres inactifs 3 est inférieur de 3 points à celui observé en dont Tx d'élèves, d'étudiants et stagiaires non rémunérés retraités et préretraités Tx d'autres inactifs Gagny % 10% 7% 8% Seine-Saint-Denis % 11% 5% 11% Île-de-France % 11% 6% 8% France métropolitaine % 10% 9% 9% Tx d'inactifs 3 Les «autres inactifs» sont composés, selon l Insee, en majeure partie de personnes au foyer et/ou éloignées du marché du travail. Page 8 Service de l Observatoire départemental / DSOE

9 Seine-Saint-Denis. Les inactifs gabiniens suivent donc plus la même structure que ceux de la région Île-de- France. Activité et emploi des ans (2006-) Tx d'activité des ans en Evolution en point(s) Tx d'emploi des ans en Evolution en point(s) Gagny 74% -0,7 66% -0,9 Seine-Saint-Denis 73% 0,9 61% 0,1 Île-de-France 76% 1,0 68% 0,6 France métropolitaine 73% 1,1 64% 0,3 Alors que le taux d activité a progressé de + 0,9 point entre 2006 et en Seine-Saint-Denis, celui de Gagny a diminué de 0,7 point, tout comme le taux d emploi des ans. En, la situation des Gabiniens, vis-à-vis de l emploi, est néanmoins meilleure que dans le département, mais s est dégradée plus vite entre 2006 et. Entre 2006 et, le nombre d emplois sur le territoire communal a progressé de 4,5 % passant de en 2006 à en. Le nombre d actifs dans la commune est passé de actifs de ans en 2006 à actifs en, soit une progression de 2,6 %. Entre ces deux dates, le nombre d actifs occupés a suivi la même tendance avec une augmentation de 361 actifs occupés tous âges confondus (soit une hausse de près de 2,2 %). Cela nous montre donc que Gagny est une ville résidentielle, où l on compte près de 4 actifs pour un emploi local. Si le nombre d emplois semble progresser plus vite que le nombre d actifs entre 2006 et, la proportion d actifs occupés diminue légèrement au sein des actifs entre les deux dates Activité et emploi en Gagny Nb d'emplois Nb d'actifs occupés Nb d'actifs Service de l Observatoire départemental / DSOE Page 9

10 7 000 Catégories socioprofessionnelles des emplois du territoire et des actifs de 15 à 64 ans en - Gagny Emplois dans le territoire Artisans, Commerçants, Chefs d'entreprise En, on compte emplois présents sur la commune, contre en La part des emplois d employés est plus élevée à Gagny (32,8 %) qu en moyenne en Seine-Saint-Denis (27,2 %). A l inverse, 14,2 % des emplois au sein de la ville sont occupés par des cadres, contre 22,9 % en Seine-Saint-Denis. A Gagny, sur les actifs de 15 à 64 ans, près d un tiers sont des employés (32,5 %), et un peu moins de 3 actifs sur dix exercent une profession intermédiaire (28,9 %). Ainsi, en, l emploi dans la ville de Gagny a plus tendance à être orienté vers l artisanat et le commerce d une part, et l emploi d employé d autre part, qu au sein de la Seine-Saint-Denis. Cependant, les actifs gabiniens sont proportionnellement plus des cadres et professions intermédiaires, et moins des ouvriers (écart de 6 points) que les Séquano-dionysiens Cadres Prof. Intel. Sup. Prof. Intermédiaires Employés Ouvriers 3263 Actifs occupés ans Actifs ans A Gagny, 41 % des emplois présents sur la commune sont occupés par des Gabiniens (c est plus qu en Seine-Saint-Saint avec 23 % en moyenne). C est la 3 ème plus forte proportion, sur les communes de Seine-Saint-Denis, d emplois occupés par ses habitants. En contrepartie, ces emplois occupent seulement 13,8 % des actifs gabiniens (soit 2 327) travaillent dans leur ville, ce qui constitue l une des proportions les plus faibles du département (35 ème sur 40). Chaque jour, la migration pendulaire engendre le déplacement de quelques personnes. Alors que près de actifs gabiniens quittent leur ville pour aller travailler ailleurs, un peu plus de actifs extérieurs entrent à Gagny pour y travailler. Le solde migratoire de ces déplacements pendulaires quotidiens est donc nettement négatif ( actifs). Ceci témoigne du caractère résidentiel de la commune. A Gagny, 47 % des actifs occupés de 15 ans ou plus utilisent la voiture pour aller travailler, soit 10 points de plus qu en moyenne départementale. Notons que le taux de ménages possédant au moins une voiture est de 79 % à Gagny, alors qu il est de 63 % en Seine-Saint-Denis. Pour ce qui est des transports en commun, la ville possède 2 gares du RER E : Gagny et Le Chénay- Gagny. Actuellement, il faut près d une demi-heure pour relier Paris-centre à Gagny, soit presqu autant qu en voiture. 43 % de travailleurs gabiniens utilisent les transports en commun pour se rendre sur leur lieu d activité. Dans le département, ce taux atteint 49 %. Page 10 Service de l Observatoire départemental / DSOE

11 Conditions d'exercice de l'activité professionnelle des 15 ans et plus (2006-) Nb d'actifs occupés en nonsalariés en salariés en salariés en CDD, Intérim ou salariés à Emplois aidés en temps partiel en Tx d'évolution des actifs occupés (2006-) Tx d'évolution des salariés (2006-) Portrait de Ville Gagny Tx d'évolution des salariés à temps partiel (2006-) Gagny % 93% 9% 14% 2% 2% 13% Seine-Saint-Denis % 92% 12% 16% 2% 1% 7% Île-de-France % 90% 9% 15% 3% 1% 4% France métropolitaine % 88% 11% 18% 2% 1% 3% L activité salariale est la principale source d emplois dans la ville gabinienne, et ceci encore plus qu à l échelle du département. En effet, en, seul 7 % des actifs occupés de Gagny ne sont pas salariés, contre 8 % en Seine-Saint-Denis. La situation de l emploi salarial des Gabiniens est comparable à celle constatée en Île-de-France, avec moins d un salarié sur dix en CDD, Intérim ou Emploi aidé (pour rappel, c est le cas d un salarié sur huit en Seine-Saint-Denis). L emploi à temps partiel est moins marqué au sein des actifs de la commune qu aux autres échelles territoriales. Cependant, en dépit d une situation de l emploi salarial plus favorable au sein de Gagny, la dégradation des conditions de travail y est plus forte. En effet, le nombre d actifs occupés progresse aussi fortement à Gagny qu en Seine-Saint-Denis, avec une évolution de + 2 % entre 2006 et. En parallèle, l emploi salarial s intensifie dans la commune, avec une progression de + 2 % aussi entre les deux dates, soit une évolution deux fois plus marquée qu aux autres échelles territoriales. Néanmoins, même si les salariés à temps partiel étaient sous-représentés en 2006 au sein de la commune, leur nombre progresse presque deux fois plus rapidement, puisque entre 2006 et, l emploi salarial à temps partiel a progressé de 13 % contre 7 % en territoire séquano-dionysien. La précarisation de l emploi salarial se renforce donc plus rapidement à Gagny qu au sein du département, même si le constat de fait état d une situation plus favorable. Approche des travailleurs pauvres en 2013 Actifs occupés ans en Nb d'allocataires RSA activité seul 12/2013 travailleurs pauvres en 2013 Gagny ,8% Seine-Saint-Denis ,7% Île-de-France ,4% France métropolitaine ,8%, CAF Même si l emploi salarial semble se dégrader plus vite à Gagny que dans le département, on ne compte que 300 travailleurs pauvres, entendus ici comme des actifs occupés allocataires RSA activité. Ils ne représentent que 1,8 % des actifs occupés de la commune, soit 0,9 point de moins qu en Seine-Saint- Denis. L intérim est minoritaire et ceci en dépit d une dégradation soutenue et récente de l emploi salarial. Il y a proportionnellement autant de travailleurs pauvres à Gagny qu en France métropolitaine. Taux de chômage (2006-) chômage ans en chômage ans en 2006 Evolution en point(s) du tx de chômage des ans chômage ans en Gagny 12% 11% 0,4 24% Seine-Saint-Denis 18% 17% 1,1 33% Île-de-France 12% 11% 0,7 24% France métropolitaine 12% 11% 1,2 27% A Gagny, le taux de chômage est de 12 % chez les ans en, soit 6 points de moins qu au sein de la Seine-Saint-Denis. Si comme au sein de la région, le taux de chômage général a augmenté de presque 1 point entre 2006 et, la ville de Gagny se distingue encore du département avec une progression moins importante du taux de chômage. Chez les jeunes de ans, il atteint «seulement» 24 %, soit 3 points de moins qu à l échelle nationale, et 9 points de moins qu en Seine-Saint-Denis. La situation d emploi des Gabiniens est plus favorable que dans le département, en particulier pour les jeunes, puisque moins d un quart de ces derniers sont concernés par le chômage, soit une proportion comparable à la moyenne francilienne. Service de l Observatoire départemental / DSOE Page 11

12 Page 12 Service de l Observatoire départemental / DSOE

13 IV. Une population aux revenus et potentiel financier plus élevés que la moyenne départementale Revenu mensuel médian par unité de consommation et évolution (2001-) Revenu médian Revenu médian 2007 Tx d'évolution du revenu médian Ecart en point(s) par rapport à l'évolution Îlede-France En progression depuis, le revenu mensuel médian 4 consommation, c est-à-dire 318 de plus qu en Revenu médian 2006 Revenu médian 2001 Tx d'évolution du revenu médian Ecart en point(s) par rapport à l'évolution Îlede-France Gagny % -1, % 0,6 Seine-Saint-Denis % -3, % -3,9 Île-de-France % 0, % 0,0 France métropolitaine % 1, % 4,5 Source : Insee-DGFiP Revenus fiscaux localisés des ménages à Gagny est de par unité de Entre 2001 et 2006, le revenu médian augmente de 12 %, soit 5 points de plus que dans le département, et un écart d un point avec la région francilienne. Entre 2007 et, l évolution du revenu médian s est nettement ralentie à toutes les échelles territoriales, mais encore plus à Gagny. En effet, le taux d évolution a presque été divisé par deux, passant de 12 % à 7 %, soit 1 point de moins qu en région francilienne. Ainsi, sur la dernière période, le revenu médian augmente plus vite en Île-de-France qu à Gagny. 4 Le revenu mensuel médian indiqué ici est calculé à partir du revenu médian annuel déclaré, avant impôts et hors prestations sociales. Le revenu médian est le revenu qui partage la population en deux parties égales : 50% gagne moins, 50% gagne plus. Service de l Observatoire départemental / DSOE Page 13

14 Revenus fiscaux mensuels des ménages par unité de consommation en 1er décile 2ème décile 3ème décile 4ème décile Médiane 6ème décile 7ème décile 8ème décile 9ème décile Rapport interdécile Gagny ,8 Seine-Saint-Denis ,6 Île-de-France ,5 France métropolitaine ,6 Source : Insee-DGFiP Revenus fiscaux localisés des ménages En orange, déciles sous le seuil de pauvreté, 961 /mois Les déciles sont les valeurs qui partagent la distribution des revenus en dix parties égales : le 1 er décile est le salaire au-dessous duquel se situent 10 % des salaires ; le 9 ème décile est le salaire au-dessous duquel se situent 90 % des salaires ; le rapport interdécile (rapport entre le 9 ème décile et le 1 er décile) permet de mesurer les inégalités sur un territoire : plus il est élevé, plus les inégalités sont prononcées. Le rapport interdécile est plus faible que pour l Île-de-France : les bas revenus sont similaires, mais l écart vient des hauts revenus moins élevés à Gagny qu en Île-de-France. Dans la ville de Gagny, les 10 % les plus pauvres perçoivent un revenu mensuel inférieur à 571, soit une situation financière plus favorable d une part qu au sein du département (330 par mois) et qu au sein de la région (554 par mois). Avec 20 % de la population au revenu mensuel inférieur à 900, un peu plus d un habitant sur cinq a un revenu inférieur au seuil de pauvreté national 5 établi à 961 /mois en. Par comparaison, près de 40 % de la population séquano-dionysienne vit sous le seuil de pauvreté. Les revenus des Gabiniens sont plus importants que ceux de la population de Seine-Saint-Denis, et moins disparates que ceux de la région. Le Revenu de Solidarité Active et la dépendance aux prestations CAF Nb de bénéficiaires du RSA en 12/2013 Nb de personnes couvertes par le RSA en 12/2013 population couverte par le RSA en 2013 Tx d'allocataires dont les revenus sont composés à 100 % des prestations CAF en 2013 Gagny % 17% Seine-Saint-Denis % 24% Île-de-France % NC France métropolitaine % NC, CAF 17 % des allocataires gabiniens ont pour tout revenu les prestations versées par la CAF. Au 31/12/2013, Gagny compte près de bénéficiaires du RSA, ce qui représente personnes couvertes par cette aide, soit 8 % des habitants de la commune. Ce chiffre dépasse d un point les taux national et régional, mais reste très inférieur à celui du département (14 %). Ce taux de population couverte est le 5 ème plus faible du département (en tête Neuilly-Plaisance avec 6 % et en bas de classement Clichy-sous-Bois avec 22 %). La spécificité gabinienne réside dans le profil même des allocataires bénéficiaires du RSA. Gagny a connu l une des plus faibles évolutions annuelles du nombre de bénéficiaires du RSA socle total (RSA socle et RSA socle + activité) entre décembre 2012 et décembre 2013 (5,3 % d augmentation, contre 8 % à l échelle départementale). Les autres particularités de Gagny sont le fait que la monoparentalité, qui concerne 512 allocataires et 34,5 % des bénéficiaires du RSA, est surreprésentée avec 2 points de plus qu en moyenne départementale. En 2012, dans le dispositif d insertion, près de 4 personnes sur dix sont isolées avec enfant(s) à charge (37 %, soit la 3 ème plus forte proportion du département). Ceci montre qu une attention particulière est portée en vue de l insertion de ces familles. 70 % des bénéficiaires d un suivi d insertion ont entre 25 et 45 ans, soit la 5 ème plus forte proportion du département sur cette tranche d âge. 56 % des personnes suivies ont abandonné le système scolaire avant la terminale, soit la plus forte proportion de Seine-Saint-Denis. Si 62 % des personnes suivies sont des femmes (3 ème plus forte proportion du département). 5 Il correspond à 60 % du revenu médian national par unité de consommation et est calculé à partir du revenu fiscal déclaré. Page 14 Service de l Observatoire départemental / DSOE

15 En 2009, au regard des IRIS 6, dont le revenu médian annuel est inférieur à , aucun IRIS n a de revenu inférieur à 60 % du revenu médian national. A compter de 2015, deux espaces ont été identifiés comme quartiers prioritaires de la politique de la ville. Le quartier Jean Moulin Jean Bouin est situé au centre de la ville, autour de la ZAC Jean Bouin et à l ouest de l école Louis Pasteur, et il compte habitants 7 en. Le quartier Les Peupliers est localisé à l extrémité sud de la commune, à l est de l Avenue Roger Salengro et compte près de habitants en (voir les détails sur la carte page 2). 6 Les îlots regroupés pour l'information statistique (IRIS) sont l'un des niveaux de diffusion des données statistiques et démographiques, à l'échelle infra-communale, utilisé par l'insee. 7 Le nombre d habitants correspond à la population des revenus fiscaux localisés. Service de l Observatoire départemental / DSOE Page 15

16 80% Taux de population vivant dans un territoire (IRIS) dont le revenu médian est inférieur au seuil de pauvreté national en 2009 et potentiel financier par habitant en % 68% 63% % 57% 50% 43% % 30% 20% 10% 33% 32% 32% 32% 30% 29% 29% 23% 22% 21% 20% 20% 19% 18% 16% 9% 8% 5% 5% 5% 5% % 8% 0% - Source : Insee-DGI Le potentiel financier d une commune est l ensemble des taxes directes perçues par la collectivité. A Gagny, en, il s élève à 30,6 millions d euros. Cela représente près de 791 /hab, ce qui place Gagny au sein de la Seine-Saint-Denis parmi les communes avec les plus faibles potentiels financiers par habitant (37 ème place sur 40). Ce potentiel par habitant est légèrement plus important que celui de Clichy-sous-Bois (671 /hab) ou de Sevran (695 /hab), mais reste nettement inférieur à celui de Saint-Ouen (1 962 /hab) ou encore de Tremblay-en-France (2 450 /hab). 100% Répartition par ville de la population en fonction du revenu médian* des IRIS en ou plus 90% % % Revenu médian Ile-de-France 60% Revenu médian national 50% Revenu médian 40% Seine-Saint-Denis % % Seuil de pauvreté % 0% moins de 746 Source : INSEE, RP 2009, revenus fiscaux localisés 2009 * Revenu mensuel par unité de consommation Page 16 Service de l Observatoire départemental / DSOE

17 V. Annexes ; population légale 2014 et extrait du portrait social de l ODDS Service de l Observatoire départemental / DSOE Page 17

18 Page 18 Service de l Observatoire départemental / DSOE

19 Pour toutes informations ou définitions complémentaires sur les données du portrait social, vous pouvez contacter l ODDS : Contact : Service de l Observatoire départemental / DSOE Page 19

20 Retrouvez Gagny sur le portail cartographique de la Seine-Saint-Denis : Ou en flashant ce code depuis votre téléphone mobile ou votre tablette : Toutes nos études sont consultables et téléchargeables sur WebCommunes, le site destiné aux partenaires du Département : Publication réalisée par le Service de l observatoire départemental (SOD) de la Direction de la stratégie, de l organisation et de l évaluation (DSOE). Directrice : Caroline Rattier Directeur adjoint : Gilles Alfonsi Equipe Equipe du du SOD SOD : : Mathilde Mathilde Aladame, Aladame, Nathalie Nathalie Auclair, Auclair, Mathieu Mathieu Charton, Charton, Caroline David Delhorbe, Danic, David Anne Delhorbe, Foussat, Anne Eric Foussat, Eric Galland, Galland, Pierre Pierre Lombard, Lombard, Bérengère Bérengère Mouré, Mouré. Cédric Poissonnet. Contact : Page 20 Service de l Observatoire départemental / 93 DSOE 90 60

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Lyon 7e Arroissement (69387 - Arroissement municipal) Évolution et structure de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 Population 62 2

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 861 452 934 499 995 498 1 52 183 1 134 493 1 266 358 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 554 72 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 2 418 847 2 511 478 2 52 526 2 531 855 2 554 449 2 571 94 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 1 397 99 1 42 295 1 412 413 1 433 23 1 441 422 1 461 257 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Évolution et structure de la population Mise à jour le 3 juin 211 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 553 968 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

FICHE PROFIL - QUARTIERS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE Données des Recensements de la population de 1990 et 1999

FICHE PROFIL - QUARTIERS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE Données des Recensements de la population de 1990 et 1999 N de : 9305020 N Dépt : 13 DONNEES ESSENTIELLES Evol 90-99 1990 en % Evol 1999 90-99 en % Evol 90-99 en % Population totale 19 938 19 896-0,2 134 672 136 578 1,4 1 315 316 1 349 584 2,6 % de moins de 20

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

Observatoire Landais de l aide à domicile

Observatoire Landais de l aide à domicile Observatoire Landais de l aide à domicile Bulletin n 5 Avril 2014 Analyse de L aide à domicile sur le territoire Landais entre 2010 et 2012 La DREES 1 estime que les dépenses liées à la dépendance en 2011,

Plus en détail

Portrait statistique du SCoT Provence Méditerranée

Portrait statistique du SCoT Provence Méditerranée Portrait statistique du Provence 554442 habitants en 123349 ha de surface périmètre géographique au 1er janvier 211 OCCUPATION DU SOL Provence Structuration de l'espace en 26 évolution 99-6 territoires

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence Populations en situation de vulnérabilité Précarité économique > Un peu plus d un Parisien sur dix vit dans un foyer allocataire à bas revenu. > Proportionnellement plus de familles allocataires du Revenu

Plus en détail

La Chapelle-des-Marais Mars 2013. DONNéES PHARES. addrn. Chiffres-clés des communes

La Chapelle-des-Marais Mars 2013. DONNéES PHARES. addrn. Chiffres-clés des communes DONNéES PHARES Chiffres-clés des communes Mars 2013 addrn >> 2 données phares O N S E Sommaire Cap Atlantique Brière CARENE CC du Pays de Pont-Château Saint-Gildas-des-Bois CC Loire et Sillon POPULATION

Plus en détail

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Observatoire de l'habitat de Paris L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN

Plus en détail

LES INDICATEURS ARRONDISSEMENT D ABBEVILLE DE COHÉSION SOCIALE

LES INDICATEURS ARRONDISSEMENT D ABBEVILLE DE COHÉSION SOCIALE LES INDICATEURS DE COHÉSION SOCIALE ARRONDISSEMENT D ABBEVILLE Démographie -------------------------------------------------------- Emploi, fragilité professionnelle et revenu ------------------ Éducation

Plus en détail

Revenus et patrimoine des ménages

Revenus et patrimoine des ménages Direction de la Diffusion et de l'action Régionale Division Communication Externe Bureau de Presse Dossier de presse Synthèses n 65 Revenus et patrimoine des ménages Edition 2002-2003 - Au sommaire du

Plus en détail

FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES

FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES DEMOGRAPHIE : 4365 habitants sur le territoire dont 2006 hommes et 2359 femmes. Par tranche d âge : Territoire 0 à 14 ans 15 à 29 ans 30 à 44 ans 45 à 59 ans 60 à 74 ans

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE VÉNISSIEUX

OBSERVATOIRE DE VÉNISSIEUX OBSERVATOIRE DE VÉNISSIEUX Édition n 2 Avril 2014 Introduction Démographie 4 Diplôme - Formation 7 Emploi et population active 10 Ménages et familles 20 Logement 23 Revenus 31 L emploi salarié privé 41

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Composition de la Communauté d Agglomération : 39 communes (dont 4 situées dans la Marne) Sources : IGN BD Topo, Francième Réalisation

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

Un canton en action CHAMPS-SUR- MARNE M i s e à j o u r 2 0 0 9

Un canton en action CHAMPS-SUR- MARNE M i s e à j o u r 2 0 0 9 Un canton en action CHAMPS-SUR- Mise à jour 2009 SOMMAIRE PRESENTATION 1. La population et son évolution 2. La population selon la catégorie socioprofessionnelle 3. Les ménages et leur équipement LES ENTREPRISES

Plus en détail

Portrait statistique du SCoT des cantons de Grimaud et de St-Tropez

Portrait statistique du SCoT des cantons de Grimaud et de St-Tropez Portrait statistique du des Grimaud et de 5567 habitants en 4318 ha de surface périmètre géographique au 1er janvier 211 OCCUPATION DU SOL des Grimaud et de Structuration de l'espace en 26 évolution 99-6

Plus en détail

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef Quartier situé sur la commune de CAEN 1 796 habitants en 2011, soit 0,8 % de Caen la mer RVATO I solida territ rités oriales ui n 2015 J Quartier des Boutiques Folie Couvrechef O BSE RE Portraits de quartiers

Plus en détail

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux L'analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de la commune de la Bordeaux est une procédure annuelle qui doit permettre une appréhension globale des

Plus en détail

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-68 septembre 2015 Les composantes de la rémunération des cadres Les salaires des cadres en poste Les salaires proposés dans les offres d emploi Les fiches salaires par

Plus en détail

Observatoire de l habitat. Etat du parc et marché du logement de l Entente en 2012

Observatoire de l habitat. Etat du parc et marché du logement de l Entente en 2012 Observatoire de l habitat Etat du parc et marché du logement de l Entente en 2012 décembre 2013 Territoire de l Entente en 2013 Communauté d agglomération Chalon - Val de Bourgogne Communauté urbaine -

Plus en détail

CONSULTATION EN DIRECTION DES JEUNES COSTARMORICAINS AGES DE 18 A 25 ANS ET DES ACTEURS DE LA JEUNESSE] Portrait social des Jeunes costarmoricains

CONSULTATION EN DIRECTION DES JEUNES COSTARMORICAINS AGES DE 18 A 25 ANS ET DES ACTEURS DE LA JEUNESSE] Portrait social des Jeunes costarmoricains 2011 [ORGANISATION D UNE CONSULTATION EN DIRECTION DES JEUNES COSTARMORICAINS AGES DE 18 A 25 ANS ET DES ACTEURS DE LA JEUNESSE] Portrait social des Jeunes costarmoricains Eneis Conseil accompagne les

Plus en détail

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR 2015 Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Présentation du portrait communal La fiche synthétique communale correspond à un état des lieux concernant l emploi et l

Plus en détail

En Languedoc-Roussillon, 500 000 personnes sous le seuil de pauvreté en 2010, 45 000 de plus en deux ans

En Languedoc-Roussillon, 500 000 personnes sous le seuil de pauvreté en 2010, 45 000 de plus en deux ans En 21, près de 5 languedociens vivent dans un ménage dont les ressources, prestations sociales comprises, sont inférieures à 964 euros par mois et par unité de consommation, représentant le niveau du seuil

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2011 149

Le surendettement des ménages 2011 149 NORD-PAS-DE-CALAIS 149 Région Nord-Pas-de-Calais en chiffres Surendettement Données 2011 22 409 dossiers déposés 697 dossiers pour 100 000 habitants a) Endettement : 30 689 euros b) Contexte socio-économique

Plus en détail

10 graphiques sur les «quartiers prioritaires», réservoirs de chômage et de pauvreté

10 graphiques sur les «quartiers prioritaires», réservoirs de chômage et de pauvreté 10 graphiques sur les «quartiers prioritaires», réservoirs de chômage et de pauvreté Le Monde.fr 20.10.2015 à 16h41 Mis à jour le 26.10.2015 à 15h15 Par Samuel Laurent (/journaliste/samuel laurent/) Dix

Plus en détail

Centre ville. Chiffres clés. Bretagne Decré - Cathédrale. Guist'hau. Graslin - Commerce. Dobrée - Bon Port. Madeleine - Champ de Mars

Centre ville. Chiffres clés. Bretagne Decré - Cathédrale. Guist'hau. Graslin - Commerce. Dobrée - Bon Port. Madeleine - Champ de Mars Bretagne Decré - Cathédrale Guist'hau Graslin - Commerce Dobrée - Bon Port Maleine - Champ Mars Gloriette - Feyau C OMPOSÉ DE SEPT micro-quartiers, le Centre ville allie vieux quartiers populaires, constructions

Plus en détail

ATLAS. DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française. 2012 Recensement de la population

ATLAS. DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française. 2012 Recensement de la population ATLAS DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française 2012 Recensement de la population ATLAS DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française 2012 Recensement de la population Atlas démographique de la Polynésie française

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

5. La féminisation du travail transforme les modes de vie

5. La féminisation du travail transforme les modes de vie 5. La féminisation du travail transforme les modes de vie Féminisation du travail 1968 2002 Population active féminine (millions) 7,7 12,1 Population active masculine 13,8 14,5 Part des femmes dans la

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

fiche de synthèse #6 Emploi & économie

fiche de synthèse #6 Emploi & économie fiche de synthèse #6 Emploi & économie www.guidepratiqueachatimmobilier.com 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 Population Densité moyenne (habitants/ km²) Impôts de particuliers Année de référence : Impôt

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2013 183

Le surendettement des ménages 2013 183 LIMOUSIN 183 Région Limousin en chiffres Surendettement Données 2013 2 874 dossiers déposés 3 147 personnes surendettées a) 456 dossiers pour 100 000 habitants b) : 36 202 euros c) Contexte socioéconomique

Plus en détail

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Instauré par la loi du 1 er décembre 1988 renouvelée le 20 juillet 1992, le RMI (Revenu minimum d insertion) a un triple objectif : garantir un revenu minimum,

Plus en détail

Dares Analyses. Les bas salaires en France entre 1995 et 2011

Dares Analyses. Les bas salaires en France entre 1995 et 2011 Dares Analyses OCTObre 2012 N 068 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les bas salaires en France entre 1995 et 2011 En 2011, sur 22,3 millions de

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 F RAIS VALLON - LA ROSE - LES OLIVES

A CTUALISATION - JUILLET 2010 F RAIS VALLON - LA ROSE - LES OLIVES A CTUALISATION - JUILLET 2010 F RAIS VALLON - LA ROSE - LES OLIVES SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connaît une croissance de population mesurée 11 Vers un vieillissement de la population 11 Qui pourrait

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

La population étudiante à Lyon. Eléments de cadrage Source Insee RP 2010 (moyenne 2008-2012)

La population étudiante à Lyon. Eléments de cadrage Source Insee RP 2010 (moyenne 2008-2012) La population étudiante à Lyon Eléments de cadrage Source Insee RP 2010 (moyenne 2008-2012) 1 Eléments de contextualisation générale : l ensemble de la population lyonnaise Répartition de la population

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Inégalités de niveau de vie et pauvreté

Inégalités de niveau de vie et pauvreté Inégalités de niveau de vie et pauvreté Cédric Houdré, Nathalie Missègue, Juliette Ponceau* En 2010, le niveau de vie de la majorité de la population stagne ou baisse, après avoir faiblement augmenté l

Plus en détail

Diagnostic. La couronne nord

Diagnostic. La couronne nord Diagnostic La couronne nord Evolutions démographiques et profil des ménages Une densité de population moyenne (1 700 hab/km 2 ), 10% des habitants et 10% des ménages de LMCU Plus d un tiers des ménages

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

L impact des nouveaux modes de financement des CAF pour les places en crèches Une enquête menée dans les départements normands

L impact des nouveaux modes de financement des CAF pour les places en crèches Une enquête menée dans les départements normands formation pour pouvoir exercer ce métier et ne pas être ainsi confondue avec une employée de maison. Les assistantes parentales souhaiteraient aussi que ce métier soit rattaché à la Convention collective

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OBSERVATOIRE Portraits de territoires Septembre 2011 Observatoire Local des Territoires ATLAS SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE DES CUCS REMIRE-MONTJOLY LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OBSERVATOIRE Centre de Ressources Politique de

Plus en détail

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-67 SEPTEMBRE 2013 Les composantes de la rémunération des cadres Les salaires des cadres en poste Les salaires proposés dans les offres d emploi Les fiches salaires par

Plus en détail

Cahier statistiques Emploi Formation

Cahier statistiques Emploi Formation Cahier statistiques Emploi Formation Zone d'emploi Porte de Toulouse - Edition : Juillet 2015 Avec le soutien de : SOMMAIRE Cartographie de la Zone d'étude 3 Dynamiques socio-démographiques 4 1. Peuplement

Plus en détail

Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité?

Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité? Accueillir Héberger Accompagner Insérer Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité? Comité d Etude et d Observation 14 octobre 2008 FNDSA Comité d Etude et d Observation 14_10_2008 1 Les critères de référence

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris MAIRIE DE PARIS - DU - MCC Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2010 SEPTEMBRE 2011 L Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 S T -LAZARE - ST -MAURONT - BELLE DE MAI

A CTUALISATION - JUILLET 2010 S T -LAZARE - ST -MAURONT - BELLE DE MAI A CTUALISATION - JUILLET 2010 S T -LAZARE - ST -MAURONT - BELLE DE MAI SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connaît une croissance de population significative 11 Une forte croissance de population... 11...et

Plus en détail

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PROFIL SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. CONTEXTE GÉNÉRAL : Situé

Plus en détail

Cahier statistiques Emploi Formation

Cahier statistiques Emploi Formation Cahier statistiques Emploi Formation Zone d'emploi Montpellier Edition : Juillet 2014 Avec le soutien de : SOMMAIRE Cartographie de la Zone d'étude 3 Dynamiques socio-démographiques 4 1. Peuplement et

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux Communauté de communes du Val de Drôme

Analyse des besoins sociaux Communauté de communes du Val de Drôme Analyse des besoins sociaux Communauté de communes du Val de Drôme Présentation des indicateurs sociaux sur la commune de Loriol vizget études 04.76.95.42.77 etudes@vizget.fr commune de Loriol 1 commune

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie De Nailloux Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités domicile-travail

Plus en détail

CDC du Pays de Montauban

CDC du Pays de Montauban CDC du Pays de Montauban 36 Place du Colombier CS94439 35044 RENNES CEDEX Tél. : 02 99 29 33 33 Cartographie de la zone 8 communes, 1 chef lieu de canton, aucune ville centre d'unité urbaine, 8578 habitants,

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de BORDEAUX CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons et pseudo-cantons Population 2006 Bègles 24 417 Blanquefort 53 744 232 260 Carbon-Blanc

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux Mai ANIL 2010 HABITAT ACTUALITE Les logements en copropriété Jean Bosvieux L enquête logement de l INSEE ne s intéresse pas aux copropriétés en tant qu unités statistiques ; cependant, elle repère et décrit

Plus en détail

Observatoire statistique des Foyers et Services. URFJT Ile-de-France 10/18 rue des terres au curé 75013 Paris

Observatoire statistique des Foyers et Services. URFJT Ile-de-France 10/18 rue des terres au curé 75013 Paris Observatoire statistique des Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs de l Essonne 211 1/18 rue des terres au curé 7513 Paris Observatoire des établissements Source : Dossiers vert - Données 211 (ne

Plus en détail

Observatoire statistique des Foyers et Services pour Jeunes. URFJT Ile-de-France 10/18 rue des terres au curé 75013 Paris

Observatoire statistique des Foyers et Services pour Jeunes. URFJT Ile-de-France 10/18 rue des terres au curé 75013 Paris Observatoire statistique des Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs de Val-de-Marne 211 1/18 rue des terres au curé 7513 Paris Observatoire des établissements Source : Dossiers vert - Données 211

Plus en détail

CA Fréjus - Saint-Raphaël. Territoire. Cartographie de la zone. Relief et hydrographie

CA Fréjus - Saint-Raphaël. Territoire. Cartographie de la zone. Relief et hydrographie CA - PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 10 Tél. : 04 91 17 57 57 Fax : 04 91 17 59 59 http://www.insee.fr Territoire Cartographie de la zone 2 communes, 2 chefs-lieux de canton,

Plus en détail

Saint-Jean Eudes. Portraits de quartiers en veille active de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Saint-Jean Eudes

Saint-Jean Eudes. Portraits de quartiers en veille active de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Saint-Jean Eudes Quartier situé sur la commune de CAEN 1 899 habitants en 2011, soit 0,8 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J Saint-Jean Eudes O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active

Plus en détail

La part des jeunes sans diplôme en 2006 par zone d'emploi

La part des jeunes sans diplôme en 2006 par zone d'emploi Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Favoriser l inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales) La part des jeunes s diplôme en 2006 par zone d'emploi Pour les jeunes sortis

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

Observatoire national des zones urbaines sensibles RAPPORT 2014

Observatoire national des zones urbaines sensibles RAPPORT 2014 Observatoire national des zones urbaines sensibles RAPPORT 2014 2 Directrice de publication : Marie-Caroline Bonnet-Galzy Présidente, par intérim, du Conseil d orientation de l Observatoire national des

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de Sainte-Jeanne d Arc (C-16) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous

Plus en détail

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse DOSSIER DE PRESSE Paris, le 3 décembre 2013 «Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse Fiche «Vue d ensemble» Face à la crise, le diplôme protège du chômage et favorise l accès à la formation

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 L A CABUCELLE - SAINT-LOUIS - LA VISTE

A CTUALISATION - JUILLET 2010 L A CABUCELLE - SAINT-LOUIS - LA VISTE A CTUALISATION - JUILLET 2010 L A CABUCELLE - SAINT-LOUIS - LA VISTE SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connait une forte croissance de population 11 Une croissance portée par la natalité 11 Qui préfigure

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 C ENTRE VILLE

A CTUALISATION - JUILLET 2010 C ENTRE VILLE A CTUALISATION - JUILLET 2010 C ENTRE VILLE Validé par le comité de pilotage du GIP Politique de la Ville SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connaît une croissance de population mesurée 11 Dynamisme nataliste

Plus en détail

Tableau de bord : Un outil d observation à l infra communal [Version longue]

Tableau de bord : Un outil d observation à l infra communal [Version longue] IREV - 2014 Observer pour agir Tableau de bord : Un outil d observation à l infra communal [Version longue] VERSION 27 NOVEMBRE 2014 1 Tableau de bord : un outil d observation des territoires à l infra-communal.

Plus en détail

Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes

Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes Numéro 153 : novembre 2013 Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes En Midi-Pyrénées, le revenu annuel net des femmes salariées est inférieur de 28 % à celui des hommes en 2010. Elles

Plus en détail

Territoires de THIONVILLE - METZ - NANCY - EPINAL DOCUMENT PROVISOIRE DEMOGRAPHIE HABITAT TRAVAIL ECONOMIQUE TISSU EQUIPEMENTS ET SERVICES

Territoires de THIONVILLE - METZ - NANCY - EPINAL DOCUMENT PROVISOIRE DEMOGRAPHIE HABITAT TRAVAIL ECONOMIQUE TISSU EQUIPEMENTS ET SERVICES Territoires de THIONVILLE - METZ - NANCY - EPINAL EQUIPEMENTS ET SERVICES TISSU ECONOMIQUE TRAVAIL HABITAT DEMOGRAPHIE DOCUMENT PROVISOIRE PREAMBULE «Les chiffres clés du Pôle Métropolitain du Sillon Lorrain»,

Plus en détail

C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII

C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII «Effets sociaux» de la rénovation urbaine : mobilités et trajectoires des ménages Journée Lillle, 10 décembre C. Lelévrier,sociologue IUP, Université Paris-XII PLAN 1.Les travaux menés 2.Des ménages à

Plus en détail

Définitions. Définitions sur le logement

Définitions. Définitions sur le logement Définitions sur le logement Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons

Plus en détail

La diffusion des données infracommunales

La diffusion des données infracommunales La diffusion des données infracommunales Annie Clerzau, Service études et diffusion, Insee Centre-Val de Loire Chrystel Scribe, Pôle Développement Social Urbain Insee Centre Une diffusion infracommunale

Plus en détail

Rhône-Alpes. Céreq, avril 2003. 1

Rhône-Alpes. Céreq, avril 2003. 1 Rhône-Alpes En Rhône-Alpes, l industrie joue toujours un rôle moteur dans l économie régionale. Composé de filières très diversifiées qui se sont constituées sur un socle d industries lourdes, ce tissu

Plus en détail

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition

Plus en détail

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement Bénéficiaires des aides au logement Le dispositif d aide au logement comprend trois allocations principales : l APL (Aide personnalisée au logement), l ALF (Allocation de logement dite «à caractère familial»)

Plus en détail

COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER DES ORGANISMES PRESTATAIRES DE BILANS DE COMPETENCES (Article R. 6322-60 du Code du travail)

COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER DES ORGANISMES PRESTATAIRES DE BILANS DE COMPETENCES (Article R. 6322-60 du Code du travail) Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Service régional de contrôle 19-21, rue Vionnet 93300 AUBERVILLIERS COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER

Plus en détail

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden*

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden* Population, famille 1 Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes Mélanie Vanderschelden* Certaines professions sont nettement plus féminisées que d autres.

Plus en détail

MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE LES PORTRAITS DE LA. La démographie. Situation sociale. Population vivant seule et en couple

MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE LES PORTRAITS DE LA. La démographie. Situation sociale. Population vivant seule et en couple Mai 2015 Territoire en synergie Planification territoriale MRC d Abitibi LES PORTRAITS DE LA MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE La démographie En 2013, la population de la MRC d Abitibi se chiffrait

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

Classification des quartiers IRIS de l'agglomération de Vichy

Classification des quartiers IRIS de l'agglomération de Vichy Classification s quartiers IRIS l'agglomération Vichy Ailes Graves Bartins d'arc Sta Bains les Gars Montbon Classification du niveau s revenus déclarés Quartiers d'habitat (IRIS 2000) Très aisé Médian

Plus en détail

Évolution de la pauvreté

Évolution de la pauvreté PREMIÈRE PARTIE Évolution de la pauvreté CAHIER 1 Actualisation des données relatives à la pauvreté Niveaux de vie et pauvreté monétaire en 2007, Jérôme Pujol, Magda Tomasini (INSEE) 17 Niveaux de vie

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail