MERCREDI 29 AVRIL RADJEB N PRIX 10 DA SELLAL AU FORUM ÉCONOMIQUE ALGÉRO-CHINOIS À PÉKIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MERCREDI 29 AVRIL 2015-10 RADJEB 1436 - N 5493 - PRIX 10 DA SELLAL AU FORUM ÉCONOMIQUE ALGÉRO-CHINOIS À PÉKIN"

Transcription

1 Horizons Q U O T I D I E N N A T I O N A MERCREDI 29 AVRI RADJEB N PRIX 10 DA n POUR FAIRE FACE À ENTREPRISE DE DIABOISATION DE ISAM GRINE POUR UNE STRATÉGIE IMPIQUANT ES MÉDIAS SEA AU FORUM ÉCONOMIQUE AGÉRO-CHINOIS À PÉKIN APPE AUX INVESTISSEURS CHINOIS À S IMPIQUER DAVANTAGE EN AGÉRIE Photo : Slimene S.A.PAGE 24 u-delà de la dimension commerciale fort appréciable au demeu- il s agit, pour nous aujourd hui, d encourager vivement les «Arant, investisseurs chinois à s impliquer davantage dans la réalisation des programmes et projets structurants, seuls à même de conférer la durabilité indispensable à un partenariat mutuellement bénéfique», a déclaré, hier, à Pékin, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors du forum économique algéro-chinois sur le commerce et les investissements. Il a salué, à cette occasion, «l engagement des entreprises chinoises qui interviennent déjà en Algérie et qui se distinguent par une ardeur, appréciée par tous les Algériens, dans la réalisation de projets d envergure dans les domaines de la construction et des infrastructures de base». e forum a, par ailleurs, vu la signature de quinze protocoles d accord, deux contrats et un mémorandum d entente portant sur l industrie, les mines, l agriculture et le tourisme. Ces documents ont été signés en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui effectue une visite officielle de quatre jours à l invitation de son homologue chinois, i Keqiang..IRE EN PAGE 3 Photo : APS l Plusieurs protocoles d accord, deux contrats et un mémorandum d entente signés Ph : APS TRIBUNA PÉNA DE BIDA UN ANCIEN PRÉSIDENT DU CONSEI D ÉTAT CONDAMNÉ À UN AN DE PRISON FERME.PAGE 7 SÉCURITÉ ET SANTÉ DANS ES IEUX DE TRAVAI TIZI OUZOU Ph : Fouad S. E CONTRÔE DANS ES ENTREPRISES VA ÊTRE RENFORCÉ e ministre du Travail, de l Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a annoncé, hier, le renforcement du contrôle dans les entreprises pour faire respecter les lois inhérentes à la sécurité et à la santé dans le milieu du travail. Pour sa part, le secrétaire général de l UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd, tout en stigmatisant les patrons des entreprises privées, a souligné la nécessité d inscrire ce dossier à l ordre du jour de la prochaine tripartite..page 4 SIX TERRORISTES ABATTUS PAR ES FORCES DE ANP.PAGE 24

2 2 Au fil du jour HORIZONS Mercredi 29 Avril 2015 Top info E SIA SE DOTE D UN GRAND PRIX ITTÉRAIRE e Grand Prix du Sila, récompense littéraire nouvellement instituée et propre au Salon international du livre d Alger, sera décerné à partir de la 20 e édition du salon prévu du 27 octobre au 7 novembre 2015, annonce le commissariat du Sila dans un communiqué. e nouveau prix littéraire s adresse aux auteurs algériens de romans ou de recueils de nouvelles, résidant en Algérie ou à l étranger, dont les œuvres ont été éditées ou rééditées par des maisons d édition algériennes. e Grand Prix du Sila décliné dans les trois langues d écriture, arabe, tamazight et français, est doté d une valeur de un million de dinars pour chaque section. Il sera remis aux lauréats par les organisateurs lors d une cérémonie publique au cours du salon, indique-t-on. e Grand Prix du Sila vient s ajouter au Prix Assia Djebbar, récemment créé par l Entreprise nationale de communication, d édition et de publicité (Anep), en hommage à la célèbre écrivaine algérienne décédée en février dernier. Ce prix littéraire sera également décerné lors du 20 e Sila. Par ailleurs, un prix sanctionnant le meilleur 1 er, 2 e et 3e stands est également prévu au prochain Sila. Télex... ww FN A l occasion de la Journée mondiale de la iberté de la presse, le FN organise le 2 mai à 9h30 à l hôtel Moncada de Ben Aknoun, une réception en l honneur des médias et des journalistes. ww ANR e secrétaire général de l ANR, Belkacem Sahli, animera le 1 er mai à 10h, à Blida, au siège du bureau de wilaya, une conférence avec les cadres du parti. ww SDC a Direction de distribution de l électricité et du gaz de Boumerdès organise aujourd hui un focus en collaboration avec le CREAD. ww EPA Entreprise portuaire d Alger organise le 2 mai, à 9h30, la commémoration du 53 e anniversaire de l attentat du 2 mai 1962 au niveau du port d Alger. ww AGEX Agence nationale de promotion du commerce extérieur organise, aujourd hui, en son siège «les mercredis de l export». ww CERVANTÈS ET A MÉDITERRANÉE ambassade d Espagne et l Institut Cervantès à Alger clôturent aujourd hui, à 10h30, au Bastion 23, leurs programmes d activités du mois d avril autour de la figure de Miguel de Cervantès avec une conférence intitulée «Cervantès et la Méditerranée». ww FORUM E WASSAT e forum du quotidien El Wassat recevra aujourd hui, à 11h, Ahmed Dane, secrétaire général du Mouvement de l édification nationale. ww PAAIS DE A CUTURE e palais de la culture Moufdi-Zakaria organise demain, à 16h, à la galerie Baya, un récital de poésie animée par un collectif de poètes algériens. ww MUSÉE NATIONA DU MOUDJAHID e Musée national du moudjahid organise aujourd hui à 10h au CEM Ibn-Badis d Aïn Benian, le 74 e numéro de son émission «Rendez-vous avec l Histoire». e Chiffre COMMÉMORATION DE A MORT DE BOUDJERIOU À SKIKDA Réinhumation de 15 martyrs de la Révolution es restes de 15 martyrs de la Révolution ont été réinhumés, hier, dans la commune d Oum Toub, dans la wilaya de Skikda, en marge de la commémoration du 54 e anniversaire de la mort du commandant Messaoud Boudjeriou, dit Si Messaoud eksentini, a-t-on constaté. es autorités locales, civiles et militaires ont pris part à la cérémonie au cours de laquelle une gerbe de fleurs a été déposée devant la stèle érigée à la mémoire des chouhada, avant la lecture de la Fatiha. Messaoud Boudjeriou est tombé au champ d honneur dans les montagnes d Oum Toub au cours d une féroce bataille inégale avec les forces coloniales françaises, a-t-on rappelé lors de la cérémonie. Ce martyr, né le 30 mars 1930 à Constantine, près d Aïn Kerma, adhère jeune au Parti du peuple algérien qui deviendra ensuite le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques. Dans le quartier nord-est de Constantine, à Sidi Mabrouk, il est à la tête des Scouts musulmans d Algérie, avant de rencontrer, le 13 novembre 1954, Didouche Mourad, chef de la Zone 2 Nord-Constantinois, qui le nomme responsable de la ville de Constantine, assisté par les chahids Mustapha Aouati et Smaïne Zighed Smaïne. Très rapidement, Messaoud Boudjeriou renforce l organisation de Constantine en militants aguerris et met en place des ateliers fabriquant des bombes pour les besoins des actions dirigées contre l ennemi à l intérieur de la ville. Ministère de la Communication e ministère de la Communication organise à Constantine, les 3 et 4 mai prochain, une série d activités à l occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse. e ministre de la Communication, Hamid Grine, présidera le 3 mai à 14h, la cérémonie d ouverture à l Université Emir-Abdelkader. Ministère de l Education a ministre de l Education, Nouria Benghebrit, présidera aujourd hui à 13h30 au siège du ministère, une conférence nationale sur la préparation des examens de l année scolaire 2014/2015. ARAV Autorité de régulation de l audiovisuel organisera, demain à 9h30, à l Université Alger 3 de Ben Aknoun, une conférence sur «la Réalité et les perspectives de l audiovisuel en Algérie» à l occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse. APN a commission de l éducation, de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique et des affaires religieuses de l APN recevra aujourd hui, Zohra Derdouri, ministre de la Poste et des TIC. Ministère des Ressources en eau e ministère des Ressources en eau et l Institut méditerranéen de l eau (IME) organisent le 3 mai, au Parc national alla Setti de Tlemcen, un atelier régional sur la réutilisation des eaux usées épurées dans l agriculture. UGTA Dans le cadre de la campagne nationale «consommons algérien», l UGTA organise du 29 au 2 mai une exposition véhicule Renault fabriqué en Algérie. Association algérienne pour la planification familiale Ministère des Travaux publics e ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi, effectuera, aujourd hui, une visite de travail et d inspection dans la wilaya de Bouira. Wilaya d Alger e wali d Alger, M. Abdelkader Zoukh, effectuera demain à partir de 8h une visite de travail et d inspection dans différents chantiers de la wilaya. Association algérienne pour la planification familiale organise, en collaboration avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et le FNUP, le congrès maghrébin des sages-femmes, le 2 mai à l hôtel Mercure d Alger. Horizons Quotidien d information édité par la SPA "HORIZONS" au capital social de ,00 DA PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRA : arbi TIMIZAR DIRECTEUR DE A RÉDACTION : iesse DJERAOUD HORIZONS SUR INTERNET : REDACTION ADMINISTRATION 20, rue de la iberté - Alger Tél. : / / Téléfax : / BUREAU DE TIZI OUZOU : Cité GENISIDER 600 ogts Bt 7 n 12 Nouvelle ville Tél. : PUBICITE : S'adresser à HORIZONS 20, rue de la iberté Alger Tél : ou à : l Agence Nationale d Edition et de Publicité ANEP AGER : avenue Pasteur Tél / Fax : IMPRESSION : Centre : S.I.A. Est : S.I.E. Ouest : S.I.O. Sud : S.I.A. Unité Ouargla Fax : Unité de Bechar Tèl : Fax : DIFFUSION - HORIZONS Tél : MPS : Oran : SODIPRESSE Est : Constantine : Sarl «T.D.S» Diffusion «Sud» - Tél : es manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l objet d une réclamation.

3 Au-delà AGÉRIEACTUAITÉS 3 FORUM ÉCONOMIQUE AGÉRO-CHINOIS À PÉKIN ABDEMAEK SEA 'AGÉRIE ENCOURAGE VIVEMENT ES INVESTISSEURS CHINOIS à s'impliquer davantage dans la réalisation des programmes et projets structurants, a indiqué, hier, à Pékin, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Appel aux investisseurs chinois à s'impliquer davantage en Algérie «de la dimension commerciale fort appréciable au demeurant, il s'agit, pour nous aujourd'hui, d'encourager vivement les investisseurs chinois à s'impliquer davantage dans la réalisation des programmes et projets structurants, seuls à même de conférer la durabilité indispensable à un partenariat mutuellement bénéfique», a déclaré Sellal lors du forum économique algéro-chinois. Il a salué, à cette occasion, «l'engagement des entreprises chinoises qui interviennent déjà en Algérie et qui se distinguent par une ardeur, appréciée par tous les Algériens, dans la réalisation de projets d'envergure dans les domaines de la construction et des infrastructures de base». Par ailleurs, le Premier ministre s'est réjoui de «la convergence dans l'approche politique qui s'est amplifiée, lors des échanges de visites de responsables de haut niveau, qui ont aussi porté sur les enjeux et défis inhérents aux mutations du monde actuel». a consultation politique se poursuivra, en juin prochain, par la visite en Chine du président du Conseil de la nation, a-t-il dit, ajoutant que le socle de cette convergence «est, aujourd'hui, conforté par le développement accru des échanges économiques entre nos deux pays comme en témoigne le statut de la Chine comme premier partenaire commercial de l'algérie pour la deuxième année consécutive». Sellal s'est félicité, en outre, des résultats de la 7 e session de la commission mixte algéro-chinoise de coopération économique, uinze protocoles d accord, deux contrats et un mémorandum d entente Qportant sur l industrie, les mines, l agriculture et le tourisme ont été signés, hier à Pékin, à l occasion du forum économique algéro-chinois sur le commerce et les investissements. Ainsi, un protocole d accord a été signé entre l Entreprise d exploitation des mines d or (Enor) et l entreprise chinoise NFC portant sur l exploitation des gisements d or de Tirek et Tamesmessa (wilaya de Tamanrasset) et un autre entre la Société d investissement hôtelier (SIH) et la China State Construction Engineering Corporation (CSCEC) pour la création d une société commune dans le domaine de la réalisation des infrastructures hôtelières et touristiques. De son côté, l Entreprise nationale des industries électroniques (Enie) a signé un protocole d accord avec le groupe chinois Konka dans le domaine de l électronique, alors que la société Bomare a signé un contrat de partenariat avec la Shenzen TCK Technology Co, TD pour des télévisions, tablettes et micro-ordinateurs. Dans le domaine de la Photo : APS commerciale et technique qui s'est tenue, le 10 avril dernier, à Alger, et dont les travaux ont été qualifiés de «véritable réussite qui annonce une nouvelle ère de coopération axée sur l'accroissement des investissements entre les deux pays». e Premier ministre a indiqué, par ailleurs, que l'algérie «possède des atouts et la forte volonté de se développer», soulignant que le plan quinquennal s'inscrit dans cette perspective. «Par l'ampleur de son ambition de développement, le pays recèle de multiples opportunités pour nouer des partenariats gagnant-gagnant avec les opérateurs économiques algériens dans la construction de logements, d'infrastructures de base, ainsi que dans les domaines de l'industrie, de l'agriculture, du tourisme, de l'énergie, des technologie de l'espace, du numérique et de la formation», a-t-il noté. Il a relevé que l'algérie peut, également, par sa situation géostratégique, son potentiel humain, ses ressources naturelles, la qualité de ses infrastructures de base, ainsi que l'excellence de sa proximité avec les pays arabes et africains, «constituer une plateforme opérationnelle pour les investisseurs chinois souhaitant élargir leurs activités et pénétrer les marchés arabe, africain et méditerranéen». Sellal a réaffirmé le «fort attachement» de l'algérie au partenariat stratégique global et à ses diverses déclinaisons de coopération. «Si le potentiel des ressources des deux pays constitue indéniablement le levier de développement de leur coopération, il demeure que la relation algéro-chinoise est essentiellement portée par la volonté politique partagée mais surtout par la dynamique de son avenir», a-t-il déclaré. «Au regard de la qualité de notre relation, nous devons réussir, portés que nous sommes par la volonté politique et économique commune, actée à travers le partenariat stratégique global qui constitue, dans son essence même, un véritable pacte pour le développement mutuel», a-t-il soutenu. Sellal a indiqué, en outre, que sa visite en Chine, la première du genre pour un Premier ministre algérien, lui offre l'opportunité de renouveler l'expression de l «entière satisfaction» des hautes autorités algériennes concernant la qualité du développement des relations bilatérales fondées, «dès la première heure, sur la solidarité et l'amitié actives entre les deux peuples». «C'est l'objectif d'aboutir à ce langage commun que nous souhaitons assigner au forum des chefs d'entreprise algériens et chinois pour accroître l'étendue et la densité de notre relation économique dans une perspective de coopération sans cesse renforcée», a-t-il relevé. Dans ce contexte, il a souligné que «par la forte impulsion politique du président Abdelaziz Bouteflika et du président Xi Jinping, notre relation a été exhaussée, en 2014, au niveau du partenariat stratégique global, le premier du genre avec un pays arabe». «Encadré par la vision de la déclaration commune, signée par les deux chefs d'etat, en mai 2014, ce partenariat est appelé à décliner ses axes et priorités de programmes et projets dans le novateur plan quinquennal de coopération stratégique pour », a conclu Sellal. Signature de plusieurs protocoles d accord, contrats et mémorandum d entente sidérurgie, la Saac Moumtaza a signé un contrat de partenariat avec la Trangshan Xinhai Iron and Steel Co, TD portant réalisation d une aciérie, d une unité de rond à béton et d une autre de charpente métallique d une capacité de tonnes chacuneen matière d industrie mécanique, un protocole d accord a été signé entre la Sarl Algematco et la iugong Machinery Company pour la réalisation d une unité de fabrication d engins lourds, alors que le groupe Dendouni a signé avec la Shantui Construction Machinery pour la réalisation d une unité de fabrication mécanique. En outre, trois cimenteries seront réalisées dans les wilayas de Biskra, Djelfa et Adrar dont la dernière en partenariat entre une entreprise privée et une entreprise chinoise. Par ailleurs, un protocole d accord pour l exploitation en partenariat d une superficie de hectares a été signé entre la société agricole Sidi Moussa agriculture moderne et la China Harbour Engineering company. Sellal s'entretient avec le président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois e Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s'est entretenu, hier, à Pékin, avec le président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois, Yu Zhengsheng. A cette occasion, Sellal a souligné l'excellence des relations politiques entre les deux pays, relevant que sa visite, la première d'un Premier ministre algérien en Chine, augure un «avenir resplendissant» pour les relations bilatérales. e Premier ministre a également transmis à Zhengsheng les salutations et les amitiés du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah. De son côté, le président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois a exprimé le souhait que cette visite participe à l'approfondissement de l'amitié entre les deux peuples et les deux pays. Il a également rappelé le dernier déplacement qu'il a effectué en novembre 2014 en Algérie, soulignant avoir gardé un «souvenir vivace» de cette visite et de «l'accueil chaleureux» qui lui a été réservé. Sellal reçoit les viceministres chinois des Affaires étrangères et du Commerce e Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a reçu, hier, à Pékin, les viceministres chinois des Affaires étrangères et du Commerce, respectivement Zhang Ming et Zhang Xiangchen, en marge du forum économique algérochinois sur le commerce et les investissements. Sellal a également reçu des dirigeants de quatre grandes entreprises chinoises activant dans les domaines de la construction, la fabrication d'équipements de travaux publics, l'engineering et de l'agriculture. es audiences se sont déroulées en présence des ministres de l'industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, du Commerce, Amara Benyounès, et de l'habitat, de l'urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune. PARTENARIAT es Chinois invités à s engager plus en Algérie e Premier ministre, Abdelmalek Sellal, est depuis hier en Chine dans le cadre d une visite officielle de quatre jours. Cette visite intervient après que la commission mixte eut fait le point sur l état de la coopération économique et commerciale à Alger. Ces dernières années, les relations économiques algéro-chinoises ont connu une ascension fulgurante qui a fait de la Chine le premier fournisseur de l Algérie sur deux années consécutives depuis 2013, pour une valeur de 8,2 milliards de dollars en Mais elle n en est qu au 10 e rang (1,8 milliard de dollars), dans la hiérarchie de ses clients. Algérie qui amorce le virage de la diversification de son économie à travers un programme de restructuration de son tissu industriel attend du savoir-faire chinois qu il consente à se délocaliser, à créer des entreprises qui produisent sur place et permettre ainsi le transfert de technologies. Une plus-value qui appelle des investissements proportionnels à l intérêt que se portent mutuellement les deux capitales. e saut qualitatif escompté ne démarre pas du néant. Une expérience de travail en Algérie pour quelque 790 entreprises chinoises a rodé les rouages, notamment dans les secteurs du bâtiment, des travaux publics mais aussi dans l import-export. D importants projets de logements et d infrastructures de base sont confiés aux Chinois. Une situation favorable qui aidera à faciliter un engagement plus audacieux dans les termes que souhaite la partie algérienne qui offre d énormes opportunités d investissement à travers le programme quinquennal Un partenariat sino-algérien réorienté sur l investissement fera jonction avec les ambitions de conquête des marchés des pays limitrophes et au-delà, en Afrique et en Méditerranée. Il semble que les Chinois sont réceptifs à cette approche. C est la vision qu a préconisée hier à Pékin le Premier ministre devant le forum économique qui a regroupé les hommes d affaires et les responsables des deux pays. «Au-delà de la dimension commerciale fort appréciable au demeurant, il s agit, pour nous aujourd hui, d encourager vivement les investisseurs chinois à s impliquer davantage dans la réalisation des programmes et projets structurants, seuls à même de conférer la durabilité indispensable à un partenariat mutuellement bénéfique», a-t-il déclaré. Non sans relever l engagement des entreprises chinoises intervenant déjà en Algérie, lesquelles sont créditées d «une ardeur, appréciée par tous les Algériens, dans la réalisation de projets d envergure dans les domaines de la construction et des infrastructures de base». e programme d investissement pour les cinq années à venir offre, confirme Sellal, de grandes opportunités de partenariat dans les domaines aussi divers que les infrastructures de base, l industrie, le tourisme, l agriculture, les technologies de l espace, du numérique et de la formation Outre les ambitions de développement déclinées et le potentiel des ressources naturelles, le Premier ministre a mis en valeur la situation géostratégique du pays qui peut «constituer une plate-forme opérationnelle» pour les entreprises chinoises désirant étendre leurs activités et conquérir les marchés arabe, africain et méditerranéen. n Saïd C.

4 4 AGÉRIEACTUAITÉS UGTA es féstivités du 1 er Mai à El Oued Union générale des travailleurs algériens (UGTA) prévoit des festivités dans la wilaya d El Oued pour la Journée mondiale du travail célébrée le 1 er mai de chaque année, a indiqué, hier, à Alger, le secrétaire national chargé des relations publiques, Ahmed Ketiche. a Centrale syndicale organisera, vendredi dans la wilaya d El Oued, des festivités dans le cadre de la Journée mondiale du travail, a déclaré Ketiche à l APS, indiquant qu un défilé des travailleurs était prévu en présence du ministre du Travail, de l Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed Al Ghazi et le secrétaire général de l UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd. Ce défilé, qui verra également la participation de travailleurs de différents secteurs et institutions de la wilaya, permettra de mettre en avant la mobilisation de la maind œuvre pour préserver les acquis réalisés et relever les défis actuels, en augmentant la production nationale pour faire face à la baisse des prix des hydrocarbures sur les marchés internationaux. Cette occasion permettra de mettre en avant les combats menés par les travailleurs en Algérie durant la guerre de ibération, durant la période de reconstruction après l indépendance ainsi que celle de la tragédie nationale, selon Ketiche. S agissant du choix de la wilaya d El Oued, Ketiche a indiqué que l UGTA a décidé de désigner chaque année une wilaya pour abriter cette manifestation. es fédérations de wilaya relevant de la Centrale syndicale prévoient des festivités à travers tout le territoire national, a-t-il ajouté. NON-RESPECT DES OIS SUR A SÉCURITÉ ET A SANTÉ AU TRAVAI E MINISTRE DU TRAVAI, DE EMPOI ET DE A SÉCURITÉ SOCIAE, Mohamed El Ghazi, a annoncé, hier, le renforcement du contrôle dans les entreprises pour faire respecter les lois inhérentes à la sécurité et à la santé dans le milieu du travail. Pour sa part, le secrétaire général de l UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd, tout stigmatisant les patrons des entreprises privées, a souligné la nécessité d inscrire ce dossier à l ordre du jour de la prochaine tripartite. e ministère renforcera les contrôles dans les entreprises El Ghazi et Sidi-Saïd convergent sur le fait que la sécurité du travailleur et sa bonne santé se répercutent sur le rendement de l entreprise mais également sur la Sécurité sociale. ors d une cérémonie de commémoration de la 11 e Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, organisée par l Institut national de la prévention des risques professionnels, à Alger, sous le thème «Joignez-vous à la construction d une culture de la prévention en matière de sécurité et de santé au travail», le patron de l UGTA a dénoncé la quasi-absence de ces deux volets dans le secteur privé. En s adressant aux organisations patronales invitées à participer à cette rencontre, Sidi-Saïd a souligné qu il ne s agit pas de «critique négative» mais «d interpellation» pour placer la santé et la sécurité du travailleur au centre des préoccupations. Il a estimé que les employeurs devraient consacrer un département au sein de leur entreprise pour la médecine du travail. Il a déploré le retrait de cette spécialité du cursus universitaire. Il a soutenu que «si le travailleur se sent bien et travaille dans de bonnes conditions, cela se répercuterait sur son rendement». Sidi-Saïd a annoncé que «ce dossier sera soumis à la prochaine tripartite pour trouver Photo : Horizons l UGTA demande à débattre de cette question lors de la prochaine tripartite des solutions dans un cadre consensuel». Du même avis, le ministre a indiqué que «l enracinement de la culture de prévention en matière de sécurité et de santé au travail est une action pérenne tributaire de la conjugaison des efforts de toutes les parties, travailleurs, employeurs et gouvernement». intégration de mesures de prévention et de maîtrise des risques dès la phase de conception d un ouvrage ou d un équipement s avère, pour El Ghazi, «déterminante pour éliminer les dangers et les risques de maladies professionnelles ainsi que pour réduire le nombre des accidents de travail». Il a fait observer qu «une prévention inadéquate des accidents du travail et des maladies professionnelles a des conséquences néfastes, non seulement sur les travailleurs et leurs familles mais aussi sur l ensemble de la société car ils génèrent des coûts extrêmement élevés, liés notamment à la chute de la productivité et à la réparation supportée par le système de sécurité sociale». e ministre a souligné que «l Algérie dispose d un dispositif législatif et réglementaire en matière de prévention des risques professionnels, conforme aux normes internationales». Ce qui fait défaut, par contre, c est son application au niveau de certaines entreprises, a-t-il mentionné. Une raison pour laquelle il a souligné que l Inspection du travail renforcera ses missions de contrôle pour faire respecter ces normes. Dans ce contexte, il a fait savoir que cette instance enregistrée durant l exercice de 2014, procès-verbaux d infractions établis en matière de non- respect des conditions du travail, précisant que 5% représentent les accidents de travail. e représentant du Bureau international du travail (BIT) à Alger, Dayahi a fait savoir que 160 millions de travailleurs dans le monde sont touchés par des maladies professionnelles dont meurent chaque jour. Conséquemment à cela, «nous perdons 4% du PIB mondial», a-t-il déploré. n Wassila Ould Hamouda CODE DU TRAVAI e dossier est ouvert e ministre du Travail, de l Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a annoncé que le dossier relatif au projet de loi du code du travail reste «ouvert». «Nous avons remis une copie de ce projet à nos partenaires pour enrichissement et nous le débatterons au moment opportun», a-t-il souligné, refusant de faire toute déclaration sur l application des mesures inhérentes à l abrogation de l article 87 bis du code du travail. n W. O. H. SAAIRES, SÉCURITÉ SOCIAE, PRIMES, VISITES FAMIIAES, RÉDUCTION DES PEINES... es avantages des détenus qui optent pour une formation Ph : Slimane SA. pparemment, la prison n est plus cet espace où l on s ennuie Aà mourir entre quatre murs et derrière les portes blindées. es réformes, enclenchées, depuis quelques années, par la justice, ont rendu le séjour des détenus dans le monde carcéral plus constructif. Apprendre un métier est possible pour celui ou celle qui en exprime le désir. administration pénitentiaire se charge des frais d inscription et de tous les moyens utilisés dans l apprentissage. Toutes les spécialités de la formation professionnelle sont disponibles au sein des établissements pénitentiaires. e fruit de cette formation est tangible. Il suffit de visiter le Salon de la maind œuvre carcérale qui se tient à la Safex depuis lundi pour se rendre compte de l exploit réalisé par les détenus. Suivre une formation permet de bénéficier d avantages auxquels les autres détenus n ont pas droit. Un salaire, une couverture sociale, une prime, une visite familiale de dix jours, des rencontres avec les proches sans barrières, la grâce présidentielle, autant de privilèges auxquelles ces détenus actifs ouvrent droit. e salon, qui reflète ce qui se fait au sein des établissements pénitentiaires, regorge de produits artisanaux (tableaux et autres objets de décoration), agricoles (tomate, poivron, concombre, oignon, aubergine, petits pois, fève), apicoles (miel), en bois et en fer (tables, chambre à coucher en bois rouge et en hêtre, portes métalliques, tables de chevet, porte-manteaux), de vêtements dont des tenues pénales, des robes, de la literie, des chaussures en cuir, des ustensiles en aluminium sculptés et de plantes ornementales. Chaque établissement utilise, en effet, les matières premières de la région. Tous les produits sont vendus aux établissements carcéraux par l intermédiaire de l Office national des travaux éducatifs et de l apprentissage (ONTEA) qui est chargé de l emploi de la main-d œuvre carcérale dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de réinsertion sociale des détenus. A ce titre, il est chargé, entre autres missions, de veiller à la coordination de toute action liée aux travaux éducatifs et d apprentissage, de procéder à la commercialisation de produits artisanaux ou industriels, d exploiter les terres agricoles des établissements pénitentiaires et des établissements de milieu ouvert et d en commercialiser les produits, de conclure les contrats et conventions en relation avec ses activités. Aussi, les produits de la maind œuvre carcérale sont notamment vendus dans les salons et expositions organisés en partenariat avec les chambres d artisanat de chaque wilaya. établissement peut commercialiser exceptionnellement sa marchandise aux entreprises publiques et privées, aux particuliers sans passer par l ONTEA mais après autorisation de celui-ci. Vraisemblablement, les détenus, sinon la majorité d entre eux, remplissent bien leur temps en interne et en externe. «Cependant, ceux qui activent à l extérieur doivent répondre à des critères de discipline et de bonne conduite», indique Fakhet Nouari, assistant en rééducation à l établissement Bouzaoura d Annaba et qui représente une pépinière qui «s étend sur 6 ha où l on cultive six variétés de roses, en plus des oranges et du raisin», a-t-il fait savoir. «Environ 200 à 250 détenus sont en formation théorique et pratique dans ces domaines et 10 travailleurs auxquels on remet un chèque représentant les mensualités à leur sortie de prison», a-t-il précisé. Cet établissement détient un contrat avec l hôtel Seybouse pour la vente des roses, selon Fakhet. es revenus sont destinés à «l achat de la matière première», soutient-il. Il indique qu il y a «des détenus qui ont créé leur propre pépinière une fois libérés et qui est devenue leur source de revenus». Pour cela, le service externe de l administration pénitentiaire chargé de la réinsertion sociale des détenus joue un rôle important en les aidant à bénéficier d un crédit auprès des différents dispositifs de soutien. n Djamila C. a secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), ouisa Hanoune, a affirmé, hier, à Alger, que son parti n avait pas de problème avec le secteur privé mais plutôt avec les «passedroits» d une «oligarchie». Dans son allocution d ouverture de la réunion du bureau politique du PT, M me Hanoune a appelé le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à intervenir pour mettre un terme à ce qu elle a qualifié de «déchéance qui menace tant l Etat que ses institutions». Elle a souligné dans ce contexte que son parti «s est engagé depuis des mois dans un combat décisif contre les passe-droits d une oligarchie privilégiée», affirmant que sa formation politique «ne tolérera jamais PARTI DES TRAVAIEURS Pour le secteur privé, contre l oligarchie ce genre de dérapages». «e secteur privé se fait de l argent en servant la production nationale. oligarchie, elle, tend à asservir tout le monde et accaparer les secteurs particulièrement porteurs», a martelé la SG du PT, ajoutant que cette dernière «n investit pas ses propres fonds mais compte sur ses relations privilégiées au sein des institutions de l Etat pour détourner les fonds publics et piller le foncier». M me Hanoune a également déploré que certains responsables soient «au service» de l oligarchie et l aident à «rafler tous les marchés». Par ailleurs, la SG du PT a exprimé son soutien et son appui aux travailleurs de certains secteurs ayant connu récemment des grèves à l instar des médecins et des travailleurs de l Etablissement de gestion des services aéroportuaires d Alger (EGSA), qualifiant leurs revendications de «légitimes». Evoquant le projet de loi sur l aviation civile, M me Hanoune a indiqué que son parti avait refusé de voter ce projet de loi car «ouvrant la voie à la liquidation des deux compagnies aériennes publiques».

5 AGÉRIEACTUAITÉS 5 NECIB ANNONCE DES CHANGEMENTS AU NIVEAU DES ANTENNES DE ADE «es gestionnaires doivent être des spécialistes en hydraulique» e ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a reconnu, hier, devant les membres de la Commission de l habitat, de l équipement, de l hydraulique et de l urbanisme de l APN, que malgré les gros investissements réalisés dans le domaine de l eau, des insuffisances persistent, notamment dans la gestion de l Algérienne des eaux (ADE) qui devra être revue et améliorée. Il a annoncé, à ce titre, que des changements vont être introduits au niveau de certains responsables de wilaya de l ADE. «Il est inconcevable que l on ne dispose pas en 2015, à la tête de ces structures, d ingénieurs en hydraulique», a-t-il observé. es agences de l ADE sont, dit-il, «un héritage des communes», dont la gestion est insuffisante et qui ne disposent pas pour la plupart de moyens conséquents. Pour les doter des équipements nécessaires à leur mission, le ministre a annoncé qu il vient de faire passer à leur profit des contrats de gré à gré pour un montant de 100 milliards en Conseil des ministres. Autre volet, la réhabilitation de la police des eaux. Necib a également reconnu la nécessité de «réhabiliter la puissance publique» et doter l agent qui dresse des PV de moyens de protection. Cette police devra sévir contre le piquage illicite du réseau de distribution d eau et le pillage des oueds, des actes qui constituent, selon lui, une «agression contre les infrastructures de l Algérienne de eaux». e ministre a, par ailleurs, déclaré que la ressource hydrique existe mais que d autres insuffisances sont à mettre sur le compte de la distribution avec un réseau vétuste et sous dimensionné, annonçant, à ce propos, un programme de réhabilitation du réseau dans 45 villes. es opérations dans 17 villes sont en cours, le reste est à l étude. Invité à présenter un aperçu sur la stratégie de l Etat en matière de mobilisation de l eau et le programme initié par son département, il a rappelé que depuis l année 2000 à aujourd hui, de gros investissements ont été consentis en matière de construction de barrages, d unités de dessalement, d assainissement et de traitement des eaux usées, d adduction d eau au profit des citoyens. Et «cet effort sera poursuivi», a-t-il ajouté. Ces programmes ont été initiés au moment où l Algérie vivait «un grand stress hydrique lié à la baisse de la pluviosité de moins de 50% et même un peu plus dans les régions ouest», a rappelé Necib. S ajoute à ces contraintes, la situation de désinvestissement que connaissait le pays. Algérie s est fixée comme priorité de mobiliser «toutes ses ressources conventionnelles et non conventionnelles» pour faire face aux besoins en eau de ses populations et pour l irrigation. Ainsi, ce sont 43 milliards de dollars qui y ont été investis durant cette période. Résultat : le taux d adduction d eau est passé de 78% en 2000 à 98% aujourd hui, l assainissement de 78% à 90%, alors que la moyenne d eau distribuée est passée de 123 l/j par habitant à 180 l/j par habitant. De grands efforts ont été réalisés aussi dans le domaine de traitement des eaux usées, dont le taux passe de 30% à 60% aujourd hui. Pour ce qui est du stockage, la capacité des barrages passera, elle, de 7,5 milliards de mètres cubes à plus de 9,5 milliards de mètres cubes lorsque les autres retenues seront réceptionnées. Enfin, en matière de dessalement, outre les neuf stations déjà en service, deux seront réceptionnées avant l été, l une à Oran et l autre à Ténès. n K. Daghefli ACCUSATIONS DU PT CONTRE A MINISTRE DE A CUTURE abidi demande une commission d enquête à l APN A MINISTRE DE A CUTURE, Nadia abidi, a catégoriquement réfuté, hier, les accusations portées à son encontre elle par le Parti des travailleurs sur le «financement public» du projet de film «e Patio» devant être «produit par une société appartenant à la ministre». Ala fin des débats à l APN consacrés au projet de loi sur les activités et le marché du livre, la ministre a demandé au président de l APN de constituer une commission parlementaire pour enquêter sur «les conflits d intérêt, les malversations et la dilapidation des deniers publics» dont elle est accusée. A l adresse des députés du PT, la ministre a lancé : «Je vous défie de fournir des preuves tangibles sur toutes ces accusations.» Concernant la production du film par une société qui lui appartiendrait, abidi a affirmé qu il s agit d une petite entreprise à laquelle elle a renoncée depuis qu elle occupe le poste ministre. Elle a affirmé détenir des documents prouvant ses dires. «Tout ce que j ai entamé en tant que ministre de la Culture a été accompli dans la transparence la plus totale. J ai toujours fait preuve d intégrité et de discipline. Personne ne peut dire le contraire. J ai toujours encouragé les talents et veillé à leur faciliter le travail. Éthique et politique vont de paire», lâche-t-elle, soulignant que son ministère a bénéficié d un petit Ph : Slimene SA. budget et toutes les dépenses sont contrôlées. «Ce budget est dédié aux artistes. Je sollicite d ailleurs les députés pour nous aider à avoir un budget plus consistant pour répondre à toutes les attentes. Je suis ici pour être au service de mon pays. Une mission ardue mais qui peut être accomplie dans la sérénité et le respect mutuel entre les députés et les représentants du gouvernement», a-t-elle souligné. Elle a également soutenu qu elle est entrée au gouvernement «propre» et elle le quittera «propre». Affirmant qu elle n a aucun problème ni avec la SG du PT, ouisa Hanoune, ni avec l ex-ministre de la Culture, Khalida Toumi, M me abidi a réitéré sa volonté de poursuivre «les actions positives entreprises dans son secteur». Par ailleurs, les députés ont, notamment insisté, lors des débats consacrés au projet de loi, sur les activités et le marché du livre, sur le besoin de réhabiliter la place du livre et de la lecture au sein de la société «en tant que vecteur du développement». e député indépendant Karim Ben Karnous a déclaré que la majorité des articles de ladite loi sont renvoyés à des textes d application, avant de faire remarquer que le produit éducatif doit être également produit en braille afin de répondre à toutes les attentes. A propos du budget consacré à «Constantine, capitale de la culture 2015», le même député a réclamé l implication de la Cour des comptes dans la gestion de cette manifestation. e député du FN, Mustapha Khiliche, a salué ce nouveau texte, non sans relever l absence d articles concernant le lecteur en tant que maillon fort de la chaîne. Djamila Aba, député du même parti, a mis l accent sur la nécessité de promouvoir l écriture du livre en tamazight. Consacrer la culture de la lecture, la promotion du livre scolaire et la lecture publique et organiser le marché du livre sont autant de questions évoquées par les parlementaires. n Karima Alloun Kordjani R DES EXPERTS EN PARENT Quel modèle de démocratie pour Algérie? a démocratie est un concept importé qu on doit redéfinir selon des critères algériens pour aboutir à un modèle qui réponde aux attentes et aux besoins des citoyens. Une question sur laquelle l anthropologue, Mohamed Taïbi, a beaucoup insisté, hier, au forum d Echaâb. Et pour cause, l expert a estimé que la démocratie, c est avant tout un enjeu de sens avant qu elle ne soit un enjeu institutionnel. «Tout le monde parle de la démocratie. Mais quelle démocratie choisir pour l Algérie? Comment la définit-on chez nous? Certes, la définition universelle de ce concept peut être une référence, mais nous devons la redéfinir selon nos propres concepts, fournir un effort intellectuel et se poser les bonnes questions», explique-t-il. Pour lui, imposer la démocratie telle qu elle est conçue ailleurs et essayer de l appliquer sans fournir le moindre effort pour l adapter aux spécificités de la société algérienne mènerait à l anarchie et au chaos. «e problème qui se pose chez nous, c est que nous ne nous posons pas les vraies questions et par conséquent, nous sommes incapables de donner des concepts. élite de l interprétation est absente. C est pour cette raison que nous avons construit des structures utopiques destructives au lieu de structures viables et constructives», dit-il, déplorant une quête de l idéologie politique au lieu de la pensée politique de laquelle émerge l innovation dans la gestion. Car, pour lui, le but ne doit pas être de modifier l idée mais de l innover. Et l innovation exige, toujours selon lui, des leaders, des esprits qui créent et toujours tendus vers le renouveau. «Quand une société vit dans la crainte, elle est capable de se détruire et inapte à construire sa propre démocratie. Elle est une proie facile, et c est le cas pour les sociétés arabes. Au lieu de les coloniser, les Occidentaux ont opté pour un autre procédé, tout aussi destructeur : décoder les RENFORCEMENT DES CUBS VERTS Accord entre l Éducation et l Environnement enforcer et généraliser l éducation environnementale pour un développement durable, tel est l objectif du protocole d accord signé, hier, à Alger, entre les ministères de l Environnement et de l Education nationale. e lycée e Consulaire de Souidania où s est déroulée la cérémonie de paraphe, en présence des ministres de l Aménagement du territoire et de l Environnement, Dalila Boudjemaâ et de l Education nationale, Nouria Benghebrit, s est mis, à l occasion, au vert. Différentes activités liées à la dimension pédagogique relative à la formation d une nouvelle génération soucieuse de l environnement, notamment le club vert scolaire, ont été présentées à la délégation ministérielle accompagnée du wali d Alger, Abdelkader Zoukh. Eduquer et former les jeunes générations à l écocitoyenneté permet de leur transmettre les connaissances et la culture pour assurer un développement durable. Dans ce cadre et au terme de l accord, l ensemble des établissements scolaires des trois cycles bénéficieront d une dotation pédagogique sous forme de documentation didactique et de mallettes environnementales. ancés en 2003, les clubs verts ont atteint le nombre de à travers le pays, dont créés durant cette année. Ils constituent des lieux de découverte et d échange au sein desquels la protection de l environnement et les bons comportements émergeront. a délégation ministérielle, après avoir assisté à des activités culturelles et artistiques et planté des arbres dans le jardin du lycée, s est dirigée vers deux autres établissements. Il s agit de l école primaire Mohamed-aâzouni et le CEM Hamoud- aaroussi. Au cours de cette virée, des outils de jardinage, de recyclage de déchets et des équipements spécifiques ont été distribués. Des attestations de participation à la 4 e session de formation sur l éducation à l environnement, dispensée par le Conservatoire national de formation à l environnement, ont été également remises aux lycéens dans une ambiance bon enfant. n Souhila H. images et les pensées de ces sociétés en introduisant leurs propres concepts et, à la fin, c est l explosion», indique-t-il. a première étape vers la démocratie, selon lui, c est d être donc capable de définir les concepts. Ensuite, la construire sur des références historiques. «Il s agit de notre démocratie. Elle doit se construire sur une base intellectuelle qui a fait ses preuves, en commençant par l héritage intellectuel laissé par l émir Abdelkader, les pensées de Messali El Hadj et Ferhat Abbas et puisées dans la Déclaration du 1 er Novembre. Cette déclaration est un processus démocratique conçu par des militants, des leaders», rappelle-t-il. Selon lui, ce sont justement les leaders qui nous manquent aujourd hui. C est pour cette raison que notre politique partisane manque de maturité, et que la société civile vote pour des personnes qu elle estime «correctes» sans s intéresser à leurs programmes. «Il est important que la société civile s implique dans le développement politique et local», souligne le président de l Organisation nationale de la solidarité associative, Tahar Karoun. e vote est l une des voies qui lui permet de s impliquer en optant pour les bonnes personnes et pour les bonnes actions. «Il est temps de passer à l action, la phase de sensibilisation et de diagnostic est révolue. es programmes de développement doivent être conçus conjointement par la société civile et les collectivités locales», assure-t-il, soulignant que la problématique budgétaire au niveau local se situe dans sa mauvaise gestion et non dans sa disponibilité. «Il s agit de savoir, conclut Taïbi, ce que nous voulons faire de cette Algérie, car la démocratie, c est chercher les méthodes pour produire ceux qui veulent gouverner et définir pour qui et comment gouverner.» n Farida Belkhiri

6 ensemble AGÉRIEACTUAITÉS 7 «des forces de sécurité est mobilisé et fait le nécessaire pour accomplir sa mission», a-à affirmé, hier, le général-major Abdelghani Hamel, lors d un point de presse, en marge de la sortie d une nouvelle promotion à l école de police Amar-Djeffal de Sidi Mabrouk à Constantine. e DGSN a, par ailleurs, affirmé Photo : APS. SÉCURITÉ AUX FRONTIÈRES «ensemble des forces de sécurité est mobilisé» affirme le DGSN E DIRECTEUR GÉNÉRA DE A SÛRETÉ NATIONAE (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel, a reconnu, hier, l existence de sept zones sensibles au niveau des frontières du pays. que l accord passé avec la police tunisienne sur la formation de ses agents, entre dans le cadre d une coopération bilatérale et «n a rien à voir avec la lutte antiterroriste». Il a ajouté que les Tunisiens ont demandé de bénéficier de formation de base avant de passer à la formation spécialisée. S agissant de la formation de nouveaux agents de la Sûreté nationale, le général-major Hamel a indiqué que la police algérienne est appelée à lancer une réforme radicale pour renforcer ses effectifs, en donnant la priorité à la durée et à la qualité de la formation pour faciliter le dialogue et la coopération avec le citoyen et les différents corps de sécurité. e recrutement dans les rangs de la police connaît d ailleurs, un engouement puisque, selon Hamel,«le nombre de demandeurs dépasse largement celui des postes budgétaires». Concernant l inauguration de la manifestation Constantine capitale de la culture arabe, Hamel a affirmé que le commandement local qui a mis en place un dispositif spécial, a réussi pleinement sa mission à sécuriser l événement. Enfin, le DGSN a insisté sur le renforcement de la police de proximité afin d instaurer un climat de confiance avec les citoyens. Par ailleurs, le DGSN a inauguré plusieurs structures sécuritaires, dont une salle omnisports à la cité Boussouf, le nouveau siège de l inspection régionale de la sûreté ainsi que le service régional de la police judiciaire à la zone industrielle Palma. Dans la nouvelle ville Ali Mendjeli, le DGSN a inspecté plusieurs projets en cours de réalisation, dont l unité du maintien de l ordre et une autre réservée à la BMPJ. n Kaïs Benachour UNE PREMIÈRE DANS ES ANNAES DE A JUSTICE ancien président du conseil d État condamné à un an de prison ferme De notre envoyée spéciale à Blida : Neïla Benrahal ancien président du conseil d Etat, Ahmed Bellil, a été condamné, hier, à une année de prison ferme assortie d une amende de DA par le tribunal pénal de Blida pour «partialité» suite à une plainte déposée par un citoyen. e procureur de la République près le tribunal pénal de Blida avait requis une peine de trois de prison ferme assortie d une amende de DA. e tribunal pénal de Blida a examiné, hier, une affaire inédite dans les annales de la justice. Il s agit du procès de l ancien président du conseil d Etat, Ahmed Bellil, qui s est présenté à la barre suite à une plainte déposée par Mohamed Chérif Ould El Hocine, gérant de l Entreprise des panneaux de signalisation et de revêtement (EPSR) qui l accuse de «partialité» dans une affaire l opposant à une entreprise publique. Selon les faits présentés lors de l audience, le magistrat mis en cause a remis une copie du jugement de l affaire à la partie adverse. e jugement qui n était pas en faveur de la victime, n était ni signé ni enregistré, ont constaté les avocats de la défense de Mohamed Chérif Ould El Hocine. Ce dernier, qui s est présenté, hier, devant le tribunal présidée par la juge Naïma amraoui, est revenu sur les faits, affirmant que ce jugement a été «utilisé» par la partie adverse pour l expulser de son domicile, s emparer de son lot de terrain et de son entreprise. accusé, qui a précisé lors de son audition, avoir été le premier président du conseil d Etat dans l histoire de l Algérie, a rejeté les accusations tout en reconnaissant une erreur matérielle. «J ai corrigé le jugement plus tard», a-til déclaré. En réponse à une question de la juge sur la légalité de la remise de la copie du jugement à la partie adverse, Ahmed Bellil a répondu : «C est légal du fait qu il s agit d une copie ordinaire et non exécutive». Des déclarations réfutées par le seul témoin présent à l audience, Mohamed Zmimeche, magistrat à la Cour suprême et au conseil d Etat. «Je n étais pas au courant que le magistrat Bellil a remis une copie du jugement à la partie adverse. Quand le plaignant Mohamed Chérif Ould El Hocine s est présenté à mon bureau, je lui ai expliqué que le jugement n est pas encore prêt et j ai notifié cela dans un document». Il a précisé que la copie du jugement doit être signée par le conseiller principal et le greffier et que seul ce dernier est habilité à la remettre aux parties concernées par l affaire et qu elle ne peut pas être remise sans la signature officielle conformément à la loi. e témoin a également expliqué que la rectification et la correction des erreurs sont soumises à une à une requête, suivie d une audience avant d être corrigée. ancien président du conseil d Etat a-t-il outrepassé ses prérogatives? Pour la défense de la victime, «il a agi à la place du greffier». Dans sa plaidoirie, M e Mohamed Mentalechtia a rappelé le parcours de son client, Mohamed Chérif Ould El Hocine, un ancien officier de l AN qui avait créé son entreprise en 1975 avant qu il ne soit condamné en 1984 à 10 ans de prison ferme pour «atteinte à la sûreté de l Etat». e tribunal militaire qui l a condamné a décidé de le délester de tous ses biens mais ce jugement sera annulé plus tard et Ould El Hocine innocenté. «Il tente depuis 1992 de récupérer ses biens», a souligné l avocat avant de revenir sur les déclarations de l accusé qui a affirmé «favoriser» les entreprises publiques. «e juge n a pas à favoriser une partie, il doit appliquer la loi. Dans cette affaire, le faux existe, l ancien président du conseil d Etat a falsifié le document qui a été antidaté et a contacté directement la partie adverse. Il a reçu l avocat de l entreprise et lui a remis le jugement qui a été utilisé pour l expulsion de la victime», a affirmé l avocat. Pour M e Farouk Ksentini, les faits sont clairs : «Bellil a tout changé dans ce document et il a reconnu les faits même d une façon indirecte notamment quand il dit qu il favorise les entreprises publiques, ce n est pas à lui de protéger les intérêts de l Etat. Il y a une partialité flagrante. Il a agi sans aucune base juridique. Mon client a subi un préjudice moral et matériel depuis On réclame 10 millions de dinars comme indemnités», a-t-il conclu. ANCIEN PRÉSIDENT DU CONSEI D ÉTAT SOUS CONTRÔE JUDICIAIRE DEPUIS 11 ANS Dans sa plaidoirie, M e Khaled Bourayou, l un des avocats de l accusé, a souligné que «cette affaire est un coup monté contre le magistrat. a justice est politisée». Il a rappelé que Bellil, poursuivi pour escroquerie et corruption, est sous contrôle judiciaire depuis 11 ans et a été exclu de son logement de fonction. Il a plaidé pour un «non lieu». e procureur de la République, Riad Boulaâraoui, a mis l accent sur les principes des jugements : «l accusé a dépassé ses prérogatives». n N. B. ORAN Arrestation de quatre personnes pour avoir dressé un chien contre un enfant es services de la police judiciaire de la Sûreté de la wilaya d Oran ont arrêté quatre personnes pour avoir dressé un chien contre un enfant, a-t-on appris, hier, auprès de la cellule de communication et des relations publiques de ce corps de sécurité. es services de la police judiciaire ont diligenté une enquête sur cette affaire, sur ordre du procureur général près la Cour d Oran, après consultation de la vidéo mettant en exergue un groupe de jeunes qui incitait un chien à brutaliser un enfant appelé Aymen, a-t-on indiqué. Ces images, largement diffusées sur les réseaux sociaux, des chaînes de télévision et des médias, ont suscité la colère des citoyens. Sur la base d informations, les recherches ont conduit au lieu de résidence à haï Ibn Sina de la victime, Baâkba Aymen Nour El Islam (7 ans), élève en première année primaire. es agresseurs ont été ensuite identifiés et arrêtés. Il s agit d une bande criminelle composée de quatre personnes qui seront déférées devant la justice, selon la même source qui a signalé la récupération du chien utilisé dans cet acte inhumain, survenu il y a deux mois et que les parents de la victime ont voulu taire. PROCÈS DE AUTOROUTE EST-OUEST Poursuite de l audition des accusés u troisième jour du jugement de l affaire Ade l autoroute Est-Ouest dans laquelle sont impliquées 16 personnes et sept entreprises étrangères, l on semble entrer dans le vif du sujet. Des pans se lèvent progressivement sur certaines zones d ombre de cette affaire concernant surtout des commissions versées à de hauts fonctionnaires. Trois présumés coupables se sont présentés, hier, devant le tribunal criminel d Alger. eurs interventions furent marquées par autant de dénégations que de révélations. un des principaux accusés, Chani Medjdoub, de nouveau rappelé à la barre, s est évertué à nier en bloc les accusations portées contre lui. A maintes reprises, il est revenu sur les conditions de sa détention et annoncé qu il entamera une grève de la faim en signe de protestation. Recadré à chaque fois par le président du tribunal, il a également récusé avoir aidé aux versements de pots-de-vin à des responsables du ministère des Travaux publics en contrepartie de l obtention de projets pour l entreprise chinoise Citic-Crcc. Chani s est appesanti par ailleurs sur ses activités et ses relations à Alger où, selon lui, «il eut à faire face à de nombreux écueils bureaucratiques» et s estime «traîné dans la boue». Chani a ensuite, dans le sillage de l évocation de ses relations avec Khelladi, directeur des nouveaux projets à l ANA (Agence nationale des autoroutes) également poursuivi, parlé de ses liens avec les services de renseignement. Il chargera surtout Khelladi. «Il est allé en Chine pour faire pression sur la société Citic en butte alors à des problèmes de paiement en Algérie», a-t-il révélé. Chani a nié catégoriquement avoir servi d intermédiaire entre les responsables algériens et les Chinois, Ph : M.I ses interventions relevant seulement du lobbying. A l en croire, ce refus est à l origine de ses déboires. Après une seconde pause de dix minutes, les auditions, que nul incident n est venu altérer, se sont poursuivies. Après Chani, l ex-secrétaire général du ministère des Travaux publics, Mohamed Bouchama, est passé à la barre. Il a parlé de la genèse de l autoroute et des étapes de la conception, «de ce rêve né juste après l indépendance» et du souci des pouvoirs publics de plafonner les dépenses de marché. «Tous les marchés furent signés dans le respect de la légalité malgré des rumeurs visant à saboter la réalisation de l autoroute», a-t-il clamé. Interrogé sur ses liens avec Chami, il dira que «celui-ci n avait suscité aucune méfiance chez lui car il résidait au niveau de la résidence de Club des Pins où tous les membres du gouvernement étaient logés». Bouchama, au bord des larmes, chargera surtout Khelladi. a raison est pour lui simple et claire. «Il avait une délégation de signature du ministre et il a voulu me punir d avoir averti le ministre (Ghoul) sur l illégalité de certaines démarches.» Il a soutenu également que «la prétendue implication du marchand d armes Pierre Falcone et de l homme d affaires Sacha relève de la simple rumeur». Après la seconde suspension de l audience, la transition est toute faite. C est Khelladi qui est invité à donner des éclaircissements. En fin d après-midi, il continuait encore à livrer son témoignage. Aujourd hui, d autres présumés coupables seront également cités à la barre pour apporter des éclaircissements sur cette affaire qui tient en haleine de nombreux citoyens. n H. Rachid

7 t t RÉGIONS 9 1 Adrar - 2 Chlef - 3 aghouat - 4 Oum El-Bouaghi - 5 Batna - 6 Béjaïa - 7 Biskra - 8 Béchar - 9 Blida - 10 Bouira - 11 Tamanrasset - 12 Tébessa - 13 Tlemcen - 14 Tiaret - 15 Tizi-Ouzou - 16 Alger - 17 Djelfa - 18 Jijel - 19 Sétif - 20 Saïda - 21 Skikda - 22 Sidi Bel-Abbès - 23 Annaba - 24 Guelma - 25 Constantine - 26 Médéa - 27 Mostaganem - 28 M sila - 29 Mascara - 30 Ouargla - 31 Oran - 32 El-Bayadh - 33 Illizi - 34 B. B. Arréridj - 35 Boumerdès -36 El-Tarf 37 Tindouf - 38 Tissemsilt - 39 El-Oued - 40 Khenchela - 41 Souk-Ahras - 42 Tipasa - 43 Mila - 44 Aïn Defla - 45 Naâma - 46 Aïn-Témouchent- 47 Ghardaïa - 48 Relizane. SIDI BE-ABBÈS ES 140 FAMIES DES DEUX FERMES AGRICOES (Sidi Belahcène 1 et Sidi Belahcène 2) ne savent plus à quel saint se vouer. Elles n ont ni eau, ni gaz, ni salle de soins, ni éclairage public, ni transport, ni même des chemins goudronnés. Sidi ahcène aura sa part de développement Acôté des bâtisses défigurées des deux «douars» de Sidi ahcène, des tas d ordures s entassent à l air libre. Comme l été avec ses canicules approche, la santé des habitants qui boivent déjà le calice jusqu à la lie, est menacée. Sur les lieux, nous avons constaté et senti les odeurs nauséabondes que dégagent les eaux usées qui sont déversées dans une fosse septique à ciel ouvert. es habitants ont régulièrement saisi les autorités sur la réalité de leur vécu amer. «Regardez, même les tcherche a direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya de Tipasa a pris une louable initiative. Pour éviter toute fausse interprétation et dissiper toute équivoque sur la véritable teneur de la disposition fixant le régime de la Sécurité sociale dont est bénéficiaire le personnel navigant des navires et des bateaux de pêche, elle a organisé lundi dernier une journée de vulgarisation et de sensibilisation de la corporation des pêcheurs au niveau de l Ecole de formation technique de la pêche et de l aquaculture de Cherchell. a Chambre de la pêche de la wilaya et les représentants locaux des structures relevant du ministère du Travail et de la Sécurité sociale ont été associés à cette journée. e menu s est articulé essentiellement autour des articles constituant le décret exécutif en date du 21 mai 2013, fixant l assiette, le taux de cotisations et les prestations de la Sécurité sociale auxquels ouvre droit le personnel navigant embarqué sur les navires et les SÉTIF Aïn Roua se souvient du chahid Cheikh aïfa U n séminaire national a été organisé lundi dernier dans la commune de Aïn Roua (nord de Sétif) en hommage au chahid Cheikh aïfa à l occasion du 54e anniversaire de sa mort en héros. Des conférences et des témoignages vivants sur l itinéraire de ce martyr ont été présentés à cette occasion par plusieurs intervenants, dont le Dr Mohamed-Cherif Kahar, membre du Haut-Conseil islamique, et Abdelhafid Amokrane, ancien ministre des Affaires religieuses. Né en 1928 à Aïn Roua, Cheikh aïfa, qui a étudié dans la célèbre zaouia Chelata de Bejaia, rejoint le maquis en 1955 aux côtés du colonel Amirouche, et occupa plusieurs postes de responsabilité au sein de l Armée de libération nationale (AN). Il tombe au champ d honneur le 27 avril 1961 au cours d une bataille féroce qui a suivi l encerclement de la maison où se tenait une réunion de coordination entre les wilayas historiques I et III au village de Fermatou, près de Sétif, un village qui porte aujourd hui le nom du chahid. Selon le président de l Assemblée populaire enfants n ont pas où jouer», nous diront certains, confirmant qu ils ne bénéficient d'aucune commodité. Aujourd hui, ils veulent une amélioration de leurs conditions de vie et avoir accès aux soins. Asrouf Mohamed, le P/APC de Sidi ahcène, reconnaît le «calvaire» que vivent ces familles. Selon notre interlocuteur, plus de 6 milliards de centimes seront accordés à ces deux localités pour les «désenclaver». es deux localités seront alimentées à raison de trois fois par semaine par des citernes. Pour le ramassage scolaire, M. Asrouf a mis un bus à la disposition des écoliers. Quant à l aménagement des douars, plusieurs opérations seront lancées incessamment. Parmi elles, le revêtement des allées et des trottoirs, le lancement d un réseau d assainissement. Coût de ces projets? «4 milliards 800 millions de centimes», nous répond le maire n omettant pas de nous rappeler qu un autre projet est en cours. Doté d une autorisation de programme de 800 millions de centimes, celui-ci est destiné à la protection des deux douars des inondations que provoquent les crues des oueds. n Medjahdi Mohamed a couverture sociale des pêcheurs en débat U n premier quota de 750 contrats de pré-emploi a été accordé à la wilaya d Adrar pour l insertion professionnelle des promus d universités et d instituts, a-t-on appris lundi auprès de la direction locale de l action sociale (DAS). Ce premier quota de l année 2015 se répartit entre 600 postes pour les diplômés d universités et 150 autres pour les techniciens supérieurs promus des instituts et centres de la formation professionnelle, a précisé le directeur de la DAS, Kada Benamar. opération d attribution des procès-verbaux d installation et des lettres d engagement aux bénéficiaires de ces postes se poursuit à la DAS, sachant que leur majeure partie a été ouverte dans ADRAR bateaux de pêche rémunéré à la part. Selon un responsable de la Direction de la pêche et des ressources halieutiques, les professionnels de la wilaya bénéficie d une couverture sociale dans la mesure où il est interdit à tout élément d embarquer si ce dernier ne bénéficie pas de couverture sociale. Cela étant, la journée de vulgarisation était plus centrée sur les avantages qu offre la loi, notamment en matière des cotisations pour la retraite. A ce propos, le conférencier Ph: Horizons nous fera savoir que «le marin à titre d exemple est assujetti à un montant de la rémunération à la part, sans que le montant de l'assiette puisse être inférieur à une fois et demie le SNMG et supérieur à trois fois ce salaire». D où donc l avantage de cotiser plus pour s assurer une pension de retraite. Des représentants des dispositifs d aide à la création d emploi (Ansej, Cnac et Angem) et de la Badr ont assisté à la journée. n Amirouche ebbal 750 contrats de pré-emploi accordés communale (APC) de Aïn Roua, Abbas Daâmiche, l objectif de la rencontre est de «diffuser parmi les jeunes générations la culture de l amour de la patrie et de présenter les sacrifices de ce héros qui fut coordinateur des wilayas historiques I et III et un chef militaire connu pour sa bravoure et respecté dans toute la région de Sétif». Un concours du meilleur écrit sur la biographie de Cheikh aïfa a été organisé, en marge de la rencontre, à l initiative de la commune dz Aïn Roua. n APS les établissements publics, dans différents secteurs d activité, notamment celui de l éducation, a-t-il signalé.a DAS d Adrar attend, dans les prochains jours, un autre quota de contrats de pré-emploi, qui doit permettre à un plus grand nombre de postulants de cette wilaya de bénéficier de ce dispositif qui vise à réduire le taux de chômage, selon le même responsable. Des bénéficiaires de ces contrats ont exprimé à l APS leur «grande satisfaction» de l opération qui leur permet d acquérir une expérience professionnelle et facilite leur insertion dans le monde du travail. n APS ORAN Plus de 100 dossiers financés par l Angem depuis janvier 2015 as moins de P109 porteurs de projets de la wilaya d Oran ont bénéficié d un financement à crédit bonifié à 100% par les banques de janvier dernier à ce jour, a-ton appris hier du directeur local de l Agence nationale de gestion du microcrédit (Angem). «Ces porteurs de projets ont bénéficié d un prêt rémunéré, avec apport personnel, et d un crédit à moyen terme, dans le cadre du microcrédit, depuis le début de l année 2015», a indiqué à l APS Redouane Bentayeb, précisant que 309 dossiers de financement ont été déposés au niveau de l Angem d Oran et que le montant du financement par projet ne dépasse pas 1 million DA. e même responsable a indiqué que, durant l année 2014, quelque dossiers ont été financés, dans le cadre du microcrédit sur 1214 dossiers éligibles à ce dispositif. Il a ajouté que 562 parmi les porteurs de projet ont démarré réellement leurs activités aussi bien dans l artisanat et l agriculture que dans les services et le BTPH. Par ailleurs, un financement dont le montant ne dépasse pas les DA a été octroyé également à commerçants et artisans en activité durant l année écoulée dans le cadre de ce dispositif, selon le même responsable. Angem d Oran organise, depuis début avril, des journées d information et de sensibilisation sur les missions qui lui sont dévolues, dans le cadre de la lutte contre le chômage et la précarité, la stabilisation de la population rurale ainsi que les avantages accordés à la formation et au soutien des jeunes porteurs de projets, a-t-on indiqué de même source. n APS D ORAN Aides financières à sept communes côtières es aides financières d urgence ont été octroyées aux sept communes côtières par la wilaya d Oran, a annoncé, lundi dernier, le directeur de l administration locale, en marge d une réunion consacrée aux préparatifs de la saison estivale Ces subventions seront consacrées à l amélioration des conditions d accueil des estivants, a souligné le DA de la wilaya d Oran, Sayouda Abdelhak, lors de la cérémonie à laquelle ont pris part des directeurs centraux du ministère de l Intérieur, venus animer cette rencontre de préparation de la saison estivale. Ainsi, des subventions de l ordre de 10 millions DA ont été octroyées respectivement aux communes d Aïn El-Turck, Bousfer et El-Ançor, alors que 8 millions DA ont été attribués à la commune de Mers El- Hadjadj, 7 autres millions DA pour Aïn El-Kerma et, enfin, 5 millions DA octroyés à la commune de Gdyel. n APS

8 12 MONDE ES 190 ETATS, SIGNATAIRES DU TRAITÉ DE NON- PROIFÉRATION NUCÉAIRE sont, jusqu au 22 mai prochain, en conclave au siège des Nations unies, à New York. Ils tenteront de relancer le désarmement nucléaire. Comme la plupart des experts en désarmement, Ban Ki-moon, secrétaire général de l ONU, s inquiète du retour des relations tendues entre les Etats- Unis et la Russie et d une course à l armement. 9 e CONFÉRENCE CHARGÉE D EXAMINER E TRAITÉ DE NON-PROIFÉRATION DES ARMES NUCÉAIRES Al ouverture de cette conférence, la 9e du genre, des centaines de manifestants, dont des survivants aux bombardements nucléaires de Hiroshima et de Nagasaki, en fauteuil roulant, ont défilé à New York. Ils exigent des neuf puissances nucléaires qu elles réduisent leurs arsenaux. Près de 45 ans après le lancement du TNP, certains, à l image d Angela Kance, haute représentante de l ONU pour le désarmement, commencent à s interroger sur son utilité, voire sa crédibilité. Des projets, tels que la création d une zone non-nucléaire au Moyen-Orient, sont au mieux mis entre parenthèses. e Traité d interdiction complète des essais nucléaires, adopté pourtant en 1996, n est toujours pas en vigueur, faute de ratification suffisante. Ailleurs, les arsenaux se modernisent. Des pays qui ne disposaient pas de l arme nucléaire commencent à y songer. Jan Eliasson, secrétaire général adjoint des Nations unies, ne cache pas sa peur. «Entre 1990 et 2010, la communauté internationale a pris des initiatives audacieuses en direction d un monde dénucléarisé. Il y a eu des réductions massives des arsenaux déployés», dit-il, déplorant que «la dynamique ne soit plus la même aujourd hui. Je suis très inquiet de constater qu au cours des cinq dernières années, ces efforts se sont ensablés». «Au lieu de la poursuite de propositions pour accélérer le désarmement nucléaire, il y a eu un dangereux retour à la mentalité de guerre froide», explique-til, en regrettant «le peu de progrès vers la création d une zone exempte d armes nucléaires au Proche-Orient et les programmes coûteux de modernisation des arsenaux américain et russe.» «J appelle les Etats parties au traité à travailler dur et de manière E TNP JOUE SA CRÉDIBIITÉ À NEW YORK constructive dans les semaines à venir pour produire un résultat qui renforcera le traité» et notamment «ses principaux objectifs qui sont d éviter la prolifération et de parvenir à l élimination des armes nucléaires», soutient-il. A la tribune, Mohammad Javad Zarif, ministre iranien, ne s est pas privé, au nom des pays non-alignés, dont il assure la présidence tournante, de rappeler que les puissances nucléaires reconnues (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité) par le TNP n ont pas respecté leurs obligations, celles de procéder à une réduction et à l élimination de leurs arsenaux nucléaires. e chef de la diplomatie iranienne n a pas oublié Israël, le seul Etat nucléaire du Moyen- Orient. Il l a appelé à adhérer au TNP et à se soumettre aux contrôles de l Agence internationale de l énergie atomique. Ban Ki-moon a plaidé, lundi dernier, pour l élimination totale des armes atomiques. Il a exhorté les délégués à la conférence à «travailler dur» dans cette optique. Peter Maurer, président du Comité international de la Croix-Rouge, a appelé les gouvernements à prendre «sans tarder» des mesures pour détruire leurs armes nucléaires. «Soixante-dix ans après les ravages causés par les bombardements d Hiroshima et de Nagasaki, les armes nucléaires continuent de représenter un risque intolérable pour l humanité», dénonce-t-il. Parmi les pays disposant officiellement ou non de la bombe, seuls l Inde, le Pakistan et Israël n ont pas signé le Traité. es cinq puissances nucléaires parties au TNP sont les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Russie et la Chine. a Corée du Nord s est retirée du TNP en 2003 et a mené depuis trois essais. n Djamel B. BURUNDI Ban envoie Saïd Djinnit à Bujumbura e Burundi, le petit pays d'afrique des Grands acs, dont l'histoire post-coloniale est marquée par des massacres inter-ethniques, va-t-il renouer avec la guerre civile? Depuis début avril, personnes, dont depuis samedi dernier, essentiellement des femmes et des enfants, ont fui au Rwanda. A l approche du scrutin présidentiel du 26 juin, la tension ne cesse de monter. «e président Pierre Nkurunziza ne reculera pas devant ceux qui tentent de le faire renoncer à briguer un troisième mandat», a affirmé Willy Nyamitwe, son conseiller en communication, reprochant aux manifestants, comprendre les partisans du Mouvement pour la solidarité et le développement, le parti de l'opposant en exil Alexis Sinduhije et bête noire du chef de l'etat, de refuser le «processus démocratique». «Nous devons aller aux élections. C'est le peuple qui doit trancher», martèlet-il, accusant certains manifestants d'«emprunter la voie de la violence» qui rappelle «les années sombres de notre histoire», en référence aux premières années de la longue guerre civile ( ) dont le pays peine encore à se remettre. e conseiller du président croit même utile de justifier l'interdiction de manifester décrétée à travers tout le pays par le gouvernement. «Si les gens veulent se rassembler pour aller piller des maisons, violer, saccager des boutiques, la police est là pour protéger les citoyens sans exception, alors on doit les empêcher d'accomplir leurs desseins.» es opposants promettent de continuer à manifester. Ils estiment que le troisième mandat est inconstitutionnel, la loi fondamentale du Burundi limitant à deux le nombre de mandats présidentiels. e camp de Nkurunziza assure que son premier mandat ( ) en tant que premier président post-transition élu par le Parlement et non au suffrage direct tombe sous le coup d'une disposition particulière et n'entre pas en ligne de compte dans la limitation. 'Union européenne, qui a dénoncé «l'intimidation et la violence», appelle le président Pierre Nkurunziza à aborder la question de sa candidature «dans un esprit de réconciliation, dans l'intérêt du pays et en vue d'une solution respectueuse des accords d'arusha», signés en 2000 et qui ont ouvert la voie à la fin de la longue guerre civile burundaise. e secrétaire général de l'onu, Ban Ki-moon, a dépêché hier son envoyé spécial pour la région des Grands acs, Saïd Djinnit, au Burundi. Djinnit aura «des consultations avec le président Nkurunziza et d'autres autorités gouvernementales, les dirigeants de partis politiques et les membres de la communauté diplomatique», indique un communiqué de l'onu. A New York, on évoque des consultations cette semaine sur la crise au Burundi au Conseil de sécurité. n D. B. Muhammadu Buhari, président du Nigeria «e groupe frauduleux qui se nomme Boko Haram peut être combattu en l empêchant de recruter des militants. Car aucune religion ne permet de tuer des enfants dans des dortoirs d internats, sur des marchés ou dans des lieux de culte. Ils n ont rien à voir avec la religion. Ce sont des terroristes et nous allons les traiter comme on traite les terroristes.» En bref RACISME : ONU examine la situation en France e Comité pour l élimination de la discrimination raciale de l ONU entamera demain une réunion de deux jours pour examiner la situation en France, en particulier les mesures prises pour éviter l expulsion des Roms. Selon le processus habituel de passage en revue des politiques envers les minorités des pays appliquant la convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale de 1965, l examen de la situation prendra deux jours. es conclusions des 18 experts de l ONU ne seront pas publiées avant le 15 mai prochain. ÉTATS-UNIS : Émeutes à Baltimore a police de Baltimore, ville majoritairement noire du nord-est des Etats-Unis, était, hier, dans les rues encore fumantes des émeutes de la veille où des manifestants ont laissé exploser leur colère, en brûlant des voitures et pillant des magasins, à la fin des funérailles d un jeune Noir. Un couvre-feu a été instauré à partir d hier. Il durera une semaine. Par mesure de sécurité, les écoles ont été fermées. a garde nationale du Maryland et des milliers de policiers ont dû être appelés en renfort. Au moins 27 personnes ont été arrêtées et 15 policiers blessés. ISRAË : es Arabes israéliens en grève es Arabes israéliens ont observé, hier, une grève générale pour protester contre les destructions récentes de maisons de familles arabes par les autorités israéliennes. «Cette grève est une réponse à l escalade des autorités israéliennes contre les maisons des Arabes et à la poursuite de la féroce politique d incitation à la haine contre les Arabes lancée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors des élections», a affirmé dans un communiqué le Haut-Comité pour les Arabes d Israël, l instance qui représente les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création de l Etat d Israël en SYRIE : e ministre de la Défense en Iran e ministre syrien de la Défense, le général Fahd el- Freij, a entamé, hier, une visite officielle en Iran axée sur le renforcement de la coopération entre les armées syrienne et iranienne. Durant cette visite, le général Freij doit discuter avec son homologue iranien et des responsables militaires iraniens du «renforcement de la coordination et de la coopération entre les deux armées amies, face au terrorisme et aux défis communs», selon Sana. GHAZA : ONU accuse l armée israélienne ne commission d enquête de l ONU, présidée par le Néerlandais Patrick Cammaert, a accu- lundi dernier, l armée israélienne d être responsable de sept attaques meurtrières contre Usé, des écoles des Nations unies qui servaient d abris aux civils palestiniens pendant l offensive israélienne contre Ghaza en été Dans une lettre au Conseil de sécurité présentant le rapport, Ban Ki-moon «déplore qu au moins 44 Palestiniens ont été tués à la suite des actions israéliennes et au moins 227 blessés dans des locaux de l ONU utilisés comme abris d urgence». Il considère ces incidents comme «extrêmement graves» et affirme «qu il fera tout pour que de tels incidents ne se reproduisent pas». Pour Hamas, le rapport de l ONU «prouve qu Israël a commis des crimes de guerre». Sami Abou Zuhri, son porte-parole, demande à l Autorité palestinienne de mettre à exécution sa menace de trainer Israël devant la Cour pénale internationale.

9 CUTURE 13 «CONSTANTINE, CAPITAE DE A CUTURE ARABE 2015» a PAESTINE à CINÉMA AVANT-PREMIÈRE DE «CERTIFIÉ HAA» A QODS sera jumelée, cette année, avec Constantine, comme cela a été toujours le cas avec toutes les capitales de la culture arabe désignées par l Alecso. l honneur Photo : Khadidja e lundi dans les espaces de la Csalle IV spécialement aménagée du Palais de la culture, l Orchestre symphonique national a donné un spectacle avec au programme les plus beaux chants patriotiques, qu ils soient anciens ou actuels. Pour interpréter ce magnifique bouquet de chants patriotiques, le maestro Amine Kouider a dirigé un imposant plateau d artistes composé des musiciens de l Orchestre symphonique national, d une chorale impressionnante par le nombre de choristes issus de l Institut national supérieur de musique et de la troupe du Haras El Djemhouri. Ces deniers ont émergé du lot par leurs uniformes étincelants. Au répertoire figurent des chants patriotiques écrits par de grands noms de la poésie révolutionnaire. Parmi eux, Moufdi Zakaria, auteur de l hymne national, a été interprété magistralement à l ouverture du spectacle et Cherif Kheddam dont les textes sont l expression d un amour inconditionnel pour l Algérie. On retiendra parmi les chants patriotiques actuels, Djazaïrana de Hakim Salhi. C est un Après la tenue, vendredi dernier, au palais Ahmed- Bey, de la première édition de la nuit de la poésie arabe qui lui a été dédiée, la Palestine a eu le privilège, lundi dernier, d inaugurer le cycle des semaines culturelles arabes qui se tient au palais de la culture El Khalifa. Une foule nombreuse s est déplacée pour admirer la culture et le folklore palestiniens et rencontrer la délégation composée d une centaine d artistes, d artisans, d intellectuels venus d Al Qods et de plusieurs capitales arabes et européennes. C est par une danse traditionnelle, la «debka» que se sont ouvertes ces festivités qui dureront jusqu à demain. Un accueil chaleureux a été réservé par les organisateurs et la population constantinoise aux amis palestiniens, un geste grandement salué par le chef de la délégation, Moussa Abu Gharbieh, qui nous a déclaré : «Je suis heureux d être l hôte d un pays qui a toujours été et continue d être une inspiration pour le peuple palestinien. «Algérie nous a habitués à ces élans de générosité car c est la deuxième fois, après Alger en 2007, que nous avons l honneur d être programmés en ouverture d une manifestation de cette importance. Al Qods, au même titre que Constantine, a tant apporté à l histoire de l humanité et nous sommes là pour célébrer ces deux villes.» Al Qods sera jumelée, cette année, avec Constantine, comme cela a été toujours le cas avec toutes les capitales de la culture arabe désignées par l Alecso. e secrétaire général de la commission permanente Al Qods, capitale permanente de la culture arabe, a annoncé, dans ce sillage, que «des journées culturelles de la ville de Constantine se tiendront prochainement dans la capitale palestinienne». e programme de la semaine culturelle palestinienne sera riche et varié et mettra l accent sur la présentation d un patrimoine vieux de plusieurs siècles et que l occupation sioniste tente de confisquer par des moyens politiques, militaires, culturels et médiatiques, nous dira un membre de la délégation palestinienne. Des conférences, essentiellement sur des thèmes liés à l histoire de la Palestine ECHANGES CUTURES AGÉRO-FRANÇAIS es membres de l orchestre «Arcangelo» subjugués par le legs culturel de Beni Snouss (Tlemcen) es membres de l'orchestre «Arcangelo» de ille (France), qui séjournent à Tlemcen dans le cadre d une semaine d échange culturel et musical entre les deux villes (26 avril au 3 mai), ont été subjugués par le legs culturel du village de Beni Snouss. ors d une représentation folklorique organisée, lundi dernier, à la maison de la culture Abdelkader-Alloula au chef-lieu de wilaya, par l association culturelle Amel de Beni Snouss, ils ont exprimé leur admiration pour le répertoire de chant Essaf et El Aita, à tel point que la chef d'orchestre française, Anne-Christine euridan, s'est laissée emporter par les airs entonnés. Cette cérémonie a été marquée, également, par l'exposition de produits d'artisanat traditionnel et de plats populaires de cette région située aux monts sud de la wilaya. e directeur de la maison de la culture, Ameur Berraho Abdelhak, a indiqué que cette initiative d'échange, organisée pour la deuxième année Orchestre symphonique national depuis l occupation israélienne, sont prévues telles que «a réalité de la culture à Ghaza», «a réalité de la culture à Al Qods», «e roman palestinien, la jeunesse comme échantillon», «a femme palestinienne dans le cinéma arabe», ou encore «es relations historiques entre les révolutions algérienne et palestinienne». Outre des projections de films, la poésie sera encore une fois à l honneur avec une soirée qui réunira Mourad Al Soudani, Samih Mohsen, Saleem Al Naffar et Nassuh Badran, alors que le hall du palais de la culture accueille, parallèlement, une exposition de photographies, de sculptures et de calligraphies d artistes très connus tels que Zaky Salam, Ahmed Dary et Samih Abu Zakieh. es soirées musicales, quant à elles, rendront hommage à la «debka» et au «zadjal» populaire palestinien. nkaïs Benachour hymne destiné à la jeunesse qui est priée de consacrer toute son énergie à la sauvegarde et à la protection du pays. Ce bouquet de chants patriotiques a été repris et rehaussé par la voix suave et mélodieuse de Nada El Rayhane. a troupe du Haras El Djemhouri a agrémenté la soirée en donnant un récital de cornemuse dans la cour du Palais de la culture. Dans son intervention, la ministre de la Culture, Nadia abidi, a placé ce grand évènement artistique dans le cadre de la célébration de l anniversaire de la réconciliation nationale. «a Concorde nationale a apporté la paix dans notre pays et a uni les Algériens. instauration de réconciliation nationale devient une référence pour les pays qui sont malheureusement aujourd hui en crise». Ce magnifique spectacle de l Orchestre symphonique national sera réédité aujourd hui à la salle Zénith dans le cadre de «Constantine, capitale de la culture arabe 2015.» nsamira Sidhoum e chant patriotique s invite au palais de la culture consécutive sous l égide du ministère de la Culture et de la wilaya de Tlemcen, s inscrit dans le cadre d un projet culturel regroupant l association française «Music and peac» et l université de Tlemcen. orchestre lillois procèdera, cette semaine, avec la coopération du musicien Baba Ahmed Khalil, à la constitution d'une troupe musicale mixte regroupant de grands chanteurs du genre andalou dont Benghebrit Toufik, Karim Boughazi, Hadj Kacem, eila Borsali de Tlemcen, Saoud Noureddine d Alger, Mebarek Dakhla de Constantine pour animer, le 1 er mai prochain, à la maison de la culture de Tlemcen, une soirée alliant la symphonie française à la chanson andalouse algérienne. Des ateliers de formation de jeunes amateurs de musique symphonique et andalouse seront ouverts au courant de cette semaine et encadrés par des musiciens français et locaux. naps REMISE D UN PRIX À CHARIE HEBDO S Mahmoud Zemmouri «refait» le mariage près «Beur Blanc Rouge» et la série comique «Hadj Aakhdar», le réalisateur des «Folles années du twist», un grand classique du cinéma algérien, revient à la faveur d une nouvelle comédie, «Certifié halal», présentée, hier matin, à la salle Ibn Khaldoun d Alger, au cours d une projection spécial presse (précédent l avant-première prévue le soir même), à laquelle a participé le comédien français d origine algérienne, Smaïn Fairouze. Connu pour son «franc-filmer», Mahmoud Zemmouri, porte-parole cinématographique de la communauté algérienne établie en France, s est attaqué, comme à l accoutumée, à un sujet des plus tabous, que ce soit en Algérie ou en France, celui du combat des femmes pour pour l égalité. Produit par l Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) et Gaetan Dedeken, «Certifié Halal» a été tourné dans une ferme reculée de Biskra, mettant en scène Hadj Achour, un notable de la ville, qui s apprête à marier sa fille Sultana au cadet des aroubi, lit-on dans le synopsis. «Tout se passe à merveille, à un détail près : le carburateur de la R12 familiale, partie intégrante du trousseau, est défectueux. Après moult tergiversations, la dot change de main avec promesse de livrer la pièce avant la consommation du mariage... En France, la jeune Kenza fait scandale dans sa cité. Militante de l association «Ni poules ni soumises», elle témoigne au JT de TF1 sur l inégalité des sexes et le phénomène des certificats de virginité. Son frère Chérif, humilié, fait appel à son cousin Aziz pour arranger le mariage de sa sœur au bled. Attalah, un riche volailler, est un parti tout trouvé. Chérif drogue Kenza au GHB dilué dans une gourde d eau bénite pour tromper la pieuse Mabrouka qui sera chargée de sa surveillance. C est sans compter sur les effets imprévisibles de la drogue. Kenza, voilée de la tête aux pieds, se retrouve embarquée dans une Mercedes et croise la route du cortège de la mariée Sultana. C est là que les ennuis commencent. Film tragique mais raconté de façon quasi comique, ce qui est une marque de fabrique du réalisateur dont on a déjà mesuré le génie dans ses précédentes réalisations : «100% Arabica», «honneur de la tribu», «De Hollywood à Tamanrasset». e casting a été à la hauteur de cette grosse production qui réunit une pléiade de jeunes et moins jeunes comédiens qui font aujourd hui les beaux jours du cinéma algérien et quelques belles figures de l autre côté de la Méditerranée, à l image de Fatima Hlilou, Hafisa Herzi, Mourad Zeguendi, Aziz Boukemache. a sortie officielle du film, coécrit par le réalisateur et Marie-aurence Attias, est prévue le 13 mai prochain simultanément en France, en Belgique, en Tunisie et au Maroc. namine Goutali Six célèbres écrivains américains se retirent ix célèbres romanciers se sont retirés du gala d une société littéraire américaine pour protester contre son choix d attribuer, en mai prochain, une récompense pour la liberté d expression au magazine satirique français Charlie Hebdo. Peter Carey, Michael Ondaatje, Francine Prose, Teju Cole, Rachel Kushner et Taiye Selasi ne participeront pas au gala annuel du PEN American Center, qui doit se tenir le 5 mai, a révélé le New York Times dimanche dernier. e premier, qui a remporté deux fois le prestigieux Booker Prize, a expliqué au quotidien américain qu en décidant d attribuer cette récompense, le PEN «allait audelà de son rôle traditionnel de défense de la liberté d expression contre la censure gouvernementale». «Un crime horrible a été commis, mais était-ce une question de liberté d expression pour que PEN American Center s immisce là-dedans?», s est interrogé l écrivain dans une interview par courriel au Times.

10 16 DÉTENTE S u d o k u e F DÉFINITION o u i l l i s Par Djermane Mortification, vexation humiliante, affront, claque, gifle, nasarde, offense. Fourneau de mine destiné à détruire une galerie ennemie. (en 9 lettres). Règle du jeu e sudoku est une grille de 9 cases sur 9, divisée ellemême en 9 blocs de 3 cases sur 3. e but du jeu est de la remplir entièrement avec une série de chiffres allant de 1 à 9 de sorte que : - chaque ligne, chaque colonne et chaque bloc de 3X3 doit contenir toute la série des chiffres allant de 1 à 9. M o t s f l é c h é s SOUTION DU JEU PRÉCÉDENT FONDATION M o t s c o d é s Règle du jeu Dans la grille ci-contre, les lettres ont été remplacées par des chiffres. Un même chiffre représentant toujours la même lettre. Reconstituez les mots au fur et à mesure que certaines lettres apparaissent dans la grille. Pour commencer le jeu, trouvez le mot dont les premières lettres sont déjà indiquées dans la grille. S O U T I O N S D U J O U R S O U T I O N S D U J O U R Mots Flé ché s Sudoku Mots codés

11 DÉTENTE 17 S PAR DJERMANE RÈGE DU JEU : Positionner les mots qui se trouvent dans la marge dans leurs cases initiales. En plus, les cases ayant un cercle forment la définition suivante : Insuffisance de qualité, de valeur (en 10 lettres). I II III IV G y m b i o s e rille M u e t t e PROCHAIN CRÉATION GÂCHIS SORGHO FRACAS CHAUMEAU MANIOC RANCH FACTUM FOURME PUMITIF GRIE CORNAC MOTEUR POUDRE COSTAUD AMONT ESCAE PÂEUR FAMIIER SAUVAGE PASSIF FANTÔME VACHER GOÉADOR INDUSTRIE AVIDE BOURSE OTION ENFANCE MAICE AUQUE NOUIE NUAGEUX ANIMA DÉCENCE DUE FÉCOND SONDE DÉCORATIF SIGNA DOUCHE MÉCHOUI DÉGE ÉOQUENT CHASSEUR ACQUIS SOUPE VARICE CORAI DÉCOR TONNES SIDÉRER RENVOI SERIN PÉON ÉCHOUE RAGOÛT COE SIO HORIZONTAEMENT I- Œuvre littéraire où l on s interdit de faire entrer certaines lettres de l alphabet. II- Bouffie de graisse. III- Marais soudanais. Infante d Espagne. Chlore. IV- Déesse de la chasse. Mélodie vocale. V- Projettent. VI- Dans la gamme. Oxyde ferrique. VII- Astate. and d Allemagne. VIII- Apposes sa signature. Interjection. IX- Bradype. Messager royal. Durillon. X- Bovidés sauvages. Repas des premiers chrétiens. PROGRAMME MERCREDI 29 AVRI h00 : Bonjour d'algérie 09h30 : Mawid maa el qadar feuilleton alg 10h00 : Moudoun mina el aaelm documentaire 10h30 : Mimi et Boubou dessin animé 11h00 : Expression livre émission culturelle 12h00 : Journal 12h25 : Tous mes enfatns feuilleton doublé 13h40 : Kaoukab el akhdar documentaire 14h25 : e médaillon feuilleton alg 15h00 : l. métrage dessin animé 16h00 : Rex Generation dessin animé 16h25 : Qaher el bihar dessin animé 16h50 : Alhane wa Chabab «access prime time» 17h20 : Takder tarbah émission de jeux 18h00 : Journal en amazigh 18h25 : Mawid maa el qadar feuilleton alg 19h00 : Journal 19h25 : Top sport émission sportive 20h00 : Journal 20h45 : Familetna émission 21h20 : a semaine Eco économie 22h15 : Saharate el madina émission 23h35 : Achek Aouicha ouel Haraz p. théâtrale 22h15 : SAHARATE E MADINA émission V VI VII VIII IX X Grille muette VERTICAEMENT 1- Microcosme. 2- Convenable. Village russe. 3- Grecque. Cœur de brave. Voyelle double. 4- Tenaces. 5- Processus de développement. Jeu d origine chinoise. 6- Donne des coups de sabot. Déesse de la pensée. 7- Calmées 8- Réfléchi. Filet. Calcium. 9- Boutique spécialisée dans la vente de produits liés aux films. 10- ueur vive. Ile verte. S O U T I O N S D U J O U R Symbiose MÉDIOCRITÉ JEUDI 30 AVRI h00 : Bonjour d'algérie 09h30 : Mawid maa el qadar feuilleton alg 10h00 : Moudoun mina el aaelm 10h30 : Mimi et Boubou dessin animé 11h00 : a femme kabyle reportage 12h00 : Journal 12h25 : Tous mes enfatns feuilleton doublé 13h40 : Kaoukab el akhdar documentaire 14h25 : e médaillon feuilleton alg 15h10 : Entre parenthèses émission 16h45 : Rex Generation dessin animé 17h15 : Alhane wa chabab 17h30 : Takder tarbah émission de jeux 18h00 : Journal 18h25 : Mawid maa el qadar feuilleton alg 19h00 : Journal 19h30 : Afrique Hebdo émission 20h00 : Journal 20h45 : Familetna émission 21h20 : Mon Beau Pays «Mostaganem» émission 22h40 : Culture Club émission culturelle 23h40 : Festival de la musique andalouse, concert andalou

12 SP Tous les FOOTBA E CUB PHARE DE A VIE DES ROSES vient de retrouver officiellement l élite après quatre saisons passées au palier inférieur. ORTS IGUE 2 : APRÈS AVOIR ASSURÉ SON ACCESSION USMB DANS E RÔE DE ARBITRE a bande à Mouassa a atteint son équipe sachant qu avec l effet de décompression après les efforts fournis jusque-là, de pied ferme l US Chaouia qui risque geront à Oum El Bouaghi où les attendra objectif avant terme, soit à trois journées de la fin du championnat. Elle jouera désormais le rôle Blidéens joueront-ils le jeu pour préserver nationale amateur (DNA). a formation de l envie de se reposer hante les joueurs. es toujours un éventuel retour en division de l arbitre dans la suite du parcours où la lutte s annonce très risque de flirter avec l enfer comme c est trois derniers rendez-vous face au CAB à l éthique sachant qu ils seront exposés au Sidi R ghiss devra batailler dur lors de ses rude pour les deux autres places le cas lors des précédents matchs dans domicile (28 e journée), puis à Hadjout du podium et les deux autres pareille situation? Pour le compte de la contre l USMMH (29 e journée) et enfin en pour la relégation. En effet, à l occasion de 29 e journée, l USMB accueillera le voisin, recevant l actuel leader, l USMB, lors de la 28 e journée prévue le 8 mai prochain, les l O Médéa. Soit un autre prétendant pour la trentième journée. C est dire que le Vert et Blanc de la Mitidja se déplaceront le titre qui compte deux points de retard. match USC-USMB pourrait être la dernière prise de la photo-finish pour le main- chez un sérieux client pour l accession, en Mais avant d en découdre avec l occurrence le DRB Tadjenanet. l USMB, les Médéens devront d abord tien. Occupant la troisième place du podium s acquitter convenablement de leur mission lors de la prochaine journée face à un le club blidéen songe-t-il à terminer avec Cela dit, en sus de préserver l éthique, avec un total de 42 points, les hommes de Bougherara, qui comptent trois longueurs club de la Mitidja, l USMM Hadjout. Ce le titre honorifique de champion de la de retard sur le dauphin, le RC Relizane, dernier n a toujours pas assuré son maintien, d où l intensité des débats attendus. financière de la part de la FP ou se igue 2, synonyme d une récompense ne veulent pas lâcher prise même si l adversaire est un futur pensionnaire de l élite. Un match qui s annonce passionnant née, les coéquipiers de l actuel buteur du le terrain? Pour le compte de la 30 e et dernière jour- contentera-t-il de marquer sa présence sur mais reste à savoir si Mouassa alignera son championnat de la igue 2, Noubli, voya- n Khaled H. P our n avoir pas répondu à la convocation de la commission de discipline de la FP aux séances des 20 et 27 avril, le président de la section football du NA Hussein Dey, Kamel Saoudi, qui n a pas justifié ses deux défections, a écopé d une lourde sanction. En effet, le dirigeant en question s est vu infliger une interdiction de toute fonction ou activité en relation avec le football avec proposition de radiation, et ce, sans préjudice des poursuites judiciaires éventuelles, a indiqué, hier, la igue de football professionnel (FP). Cette sanction fait suite «au refus de l intéressé de collaborer et de témoigner à l effet d apporter les éclaircissements nécessaires au traitement de l affaire d arrangement du résultat de match CS Constantine-NA Hussein Dey (2-2)» disputé le 10 avril pour le compte de la 24 e journée du championnat de la igue 1. a FP a A SUSPENDU OURDEMENT PAR A FP Saoudi accentue le marasme du NAHD évoqué des contacts téléphoniques entre l arbitre Mohamed Rezgane et le président de la section football du NAHD avec une forte présomption d'arrangement du résultat du match. Tout comme Saoudi, les deux arbitres assistants, Mohamed Chokri Bechirene et Rezgane Mohamed-Amine, ont écopé d'une «interdiction d'exercer toute fonction ou activité en relation avec le football», et ce, sans préjudice de poursuites judiciaires éventuelles dans l'affaire du match CSC-NAHD. Pour rappel, ces deux arbitres, qui devaient officier ce match, ont été changés après une tentative d'arrangement du résultat. Par ailleurs, avec la sanction de son président de section, le NAHD, lanterne rouge, risque de voir son marasme s accentuer, ce qui pourrait compromettre davantage son avenir parmi l élite. n K. H. COUPE D AGÉRIE e trophée exposé hier à l Arbaâ près avoir été présenté à Bejaïa, le trophée de la coupe d Algérie de football a atterri, hier, à l Arbaâ, où il a été exposé à la salle OMS du complexe 1 er -Novembre de la ville. Une exposition qui a été marquée par un engouement sans précédent des supporters des Bleus venir voir de près la coupe. Près de maillots du partenaire officiel de la Fédération algérienne et parrain officiel de la coupe d Algérie, Mobilis, leur ont été offerts. a tenue que portera le RC Arbaâ lors de la finale face au MO Bejaïa prévue le é mai à 16h à Tchaker a été également présentée à l occasion. En marge de cette présentation, le président-directeur général de Mobilis, Saâd Dama, a exprimé sa fierté de contribuer à la réussite de l évènement, souhaitant que la finale se déroule dans le Ph : Fouad S. fair-play. «Nous appelons les supporters ainsi que les deux équipes à assurer le spectacle sur et en dehors du terrain. Cette finale doit être avant tout la fête du football algérien», a-t-il déclaré en substance. e président de la commission de l organisation de la coupe Ali Malek a, quant à lui, insisté sur «l importance d une telle initiative qui permet de tempérer les ardeurs des supporters», ajoutant que «toutes les conditions seront réunies pour le bon déroulement de la finale». e président de l Assemblée populaire de l Arbaâ, Mohamed Zitouni, et le chef de daïra de l Arbaâ, Mohamed Meziane, qui ont exprimé, à l occasion, leur gratitude à la Fédération algérienne de football pour cette exposition, espèrent que «le RCA réalisera l exploit de remporter la première coupe d Algérie de son histoire». A souligner que des supporters ont fait part de leur désarroi d attendre plus de trois heures avant d accéder à la salle du 1 er -Novembre. n Adel K. Ph : Slimene S.A. USMA Départ demain pour Bamako 23 'est demain en fin d'après-midi (18h) que C la formation usmiste devra s'envoler pour la capitale malienne, Bamako, où elle affrontera dimanche prochain les Guinéens de l'as Kaloum pour le compte de la manche retour des 1/8 es de finale de la igue des champions africaine. Prévu initialement à 17h, heure locale, le coup d'envoi de cette empoignade a été finalement avancé à 16h30 (15h30, heure algérienne), et cela en raison du mauvais éclairage du stade Modibo-Keita de Bamako devant abriter ladite rencontre. Pour ce voyage en terre malienne, le driver usmiste, Otto Pfister, ne pourra compter sur son défenseur latéral, Rabie Meftah (suspendu), et probablement sur son milieu de terrain, Hocine El Orfi, pas totalement remis de sa blessure à la cheville. En revanche, il pourra récupérer son attaquant Rachid Nadji, car purgé sa suspension, tout comme Manucho et Beldjilali, enfin opérationnels. Cette rencontre, rappelle-t-on, sera dirigée par un trio d'arbitres soudanais. Il s'agit de l'arbitre principal Mutaz Abdelbasit Khairalla, qui sera assisté de ses compatriotes Waleed Ahmed Ali et Ibrahim Medani. a délégation usmiste regagnera le pays juste après le match face à l'as Kaloum, soit dans la soirée du dimanche 3 mai. n M. F. RC ARBA Quatre matchs de suspension pour Harrouche e joueur du RC Arbaâ, Hocine Harrouche, a écopé de quatre matchs fermes, tandis que l'entraîneur adjoint de l'aso Chlef, amine Kebir, de six mois de suspension, dont trois avec sursis, a indiqué la FP. Harrouche, exclu lors du match perdu à domicile par son équipe face au NA Hussein-Dey (0-1) dans le cadre de la 26 e journée du championnat de igue 1, s'acquittera également d'une amende de DA. Il ratera du coup la finale de la Coupe d'algérie qui mettra aux prises le RCA avec le MO Bejaïa samedi prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida (16h). Par ailleurs, amine Kebir a été sanctionné après son exclusion du terrain lors de la rencontre perdue sur le terrain du CS Constantine (1-0) samedi dernier. Outre cette sanction, qui entre en vigueur à partir de ce jour, une amende de DA lui a été infligée. 'entraîneur adjoint de la JS Kabylie, Aomar Hamened, quant à lui, a écopé d'un match de suspension ferme et une amende de DA pour avoir été refoulé lors de la rencontre gagnée par son équipe contre le MO Bejaia (2-1), samedi passé. En igue 2, le président du CRB Aïn Fekroun, Bekkouche Abdelaziz, refoulé lors du précédent match perdu à domicile face à la JSM Bejaïa (2-1), a été suspendu pour un match, en plus d une amende de DA.

13 Algérie Horizons Horizons : R.C.97B PROMOTION DE IMAGE DE ISAM Grine plaide pour une stratégie impliquant les médias e ministre de la Communication, Hamid Grine, a plaidé, hier, à Dakar, pour l élaboration d une stratégie visant à impliquer les médias en faveur d une communication spécifiquement intensifiée en direction des jeunes afin de les inciter à contribuer à la «déconstruction de l entreprise de diabolisation de l Islam par les Occidentaux», indique le ministère de la Communication dans un communiqué. e ministre, qui s exprimait à l occasion de la 10 e session du Comité permanent pour l information et les affaires culturelles de l Organisation de la coopération islamique (COMIAC-OCI), a mis en exergue «l entreprise de diabolisation de l Islam aussi bien dans les discours politiques que dans les médias et les manuels scolaires occidentaux». Il a appelé, à ce propos, les pays musulmans à «impliquer, dans un cadre concerté, les médias en faveur d une communication spécifiquement intensifiée en direction des jeunes afin de les inviter et les inciter à contribuer à la déconstruction de ce discours qui donne de l Islam l image d une religion de chaos, alors qu elle est, en réalité, religion de la paix et de la tolérance». Il a plaidé pour l élaboration d une stratégie et d un plan de mise en œuvre de cette stratégie, qui doit être, a-t-il poursuivi, «le fait de tous les types musulmans et qui devra bénéficier de tous les moyens financiers nécessaires à son aboutissement, ainsi de l accompagnement des supports médiatiques les plus appropriés». e ministre a affirmé, à ce titre, que l Algérie SAHARA OCCIDENTA Algérie note avec satisfaction l engagement de l ONU pour un règlement juste du conflit «Algérie note avec satisfaction que dans sa résolution 2218 (2015) le Conseil de sécurité réitère l engagement des Nations unies pour un règlement politique juste, durable et mutuellement Ph : Archives «appuie toute action tendant à l élargissement du rôle de l Observatoire (de lutte contre l islamophobie) aux domaines de la prévention et de la lutte contre l islamophobie et ses manifestations pour promouvoir l image du monde musulman». Il a renouvelé, par ailleurs, la «solidarité constante et indéfectible» de l Algérie avec le peuple palestinien jusqu au recouvrement de ses droits nationaux légitimes, dont l établissement de son Etat indépendant avec pour capitale El Qods, dénonçant «les dernières exactions subies par le peuple palestinien et l approfondissement de l entreprise de colonisation face à l indifférence des puissances au sort qui lui est fait». acceptable qui pourvoit à l autodétermination du peuple du Sahara occidental, conformément aux principes et aux objectifs de la Charte des Nations unies, ainsi que des résolutions de l Assemblée générale, du Conseil de sécurité et de la doctrine universelle en matière de décolonisation», a affirmé, hier, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif, dans une déclaration à l APS. «Algérie formule le vœu de voir les efforts des Nations unies et de l Union africaine contribuer pleinement au processus de règlement politique du conflit du Sahara occidental et de mettre fin à l impasse actuelle dans le parachèvement de la décolonisation de ce territoire, inscrit par l ONU sur la liste des territoires non autonomes depuis plus d un demi-siècle», a précisé la même source. «Algérie se félicite de la mobilisation de la communauté internationale pour la prise en charge par les Nations unies de la question de la surveillance des droits de l Homme au Sahara occidental et note avec intérêt l appel des membres du Conseil de sécurité pour la mise au point et l application de mesures indépendantes et crédibles qui garantissent le plein respect de ces droits dans le territoire du Sahara occidental». «En sa qualité de pays voisin et observateur du processus de règlement, l Algérie tient à réaffirmer son soutien au secrétaire général des Nations unies et à son envoyé personnel, l ambassadeur Christopher Ross, et à les assurer de sa coopération dans leurs efforts pour aider le Maroc et le Front Polisario à atteindre un règlement du conflit qui assure au peuple du Sahara occidental le libre exercice de son droit à l autodétermination», a-t-on souligné de même source. «Dans cette perspective, l Algérie réitère son appel aux deux parties au conflit, le Maroc et le Front Polisario, pour continuer à œuvrer, de bonne foi, sous l égide des Nations unies afin de parvenir, à travers des négociations directes et sans préalables, à une solution juste et durable de ce conflit dans l intérêt des deux peuples marocain et sahraoui frères et de l ensemble des peuples du Maghreb», ajoute le porte parole du MAE. TIZI OUZOU Six terroristes abattus par les forces de l ANP ix terroristes ont été abattus et une quantité Sd armes et d explosifs a été récupérée par les forces de l Armée nationale populaire (ANP), hier après-midi, lors d une opération menée à Azazga, dans la wilaya de Tizi Ouzou, a indiqué le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. «Dans une opération de qualité, un détachement de l Armée nationale populaire relevant du secteur opérationnel de Tizi Ouzou (1 re Région militaire) a abattu six terroristes dans l après-midi d aujourd hui 28 avril 2015, près du lieudit Akerrou, à Azazga», note la même source. «Cette opération a permis de récupérer cinq pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, un pistolet automatique, une quantité de munitions et d explosifs, trois téléphones portables et d autres objets», a relevé le communiqué du MDN, précisant que «l opération est toujours en cours». SUD ET OUEST DU PAYS Arrestation de 10 contrebandiers et de 4 narcotrafiquants ix contrebandiers et narcotrafiquants ont été arrê- lundi au sud et à l'ouest du pays, a indiqué, Dtés hier, le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. «Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la contrebande et le crime organisé, deux détachements de l'armée nationale populaire (ANP), relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam (6 e Région militaire) ont arrêté le 27 avril, six contrebandiers et saisi une quantité de 7,5 tonnes de denrées alimentaires, litres de carburants et deux détecteurs de métaux», précise la même source. D'autre part, un détachement relevant du secteur opérationnel de Djanet (4 e Région militaire), lors d'un barrage dressé près de la localité frontalière de Tin Alkoum, «a arrêté deux contrebandiers et saisi deux véhicules toutterrain et une quantité de pièces détachées», ajoute la même source. Par ailleurs, les éléments de la Gendarmerie nationale de Reggane (3 e Région militaire) «ont appréhendé, lors d'un barrage dressé sur la route nationale menant à Bordj Badji Mokhtar, deux contrebandiers et saisi un camion chargé de 21,84 tonnes de denrées alimentaires et litres de carburants destinés à la contrebande». En outre, les éléments de la Gendarmerie nationale et des gardesfrontières, relevant respectivement des secteurs opérationnels d'oran et Tlemcen (2 e Région militaire), «ont arrêté quatre narcotrafiquants et saisi deux véhicules et un camion chargé de kilogrammes de kif traité, ainsi qu'une quantité de litres de carburants», conclut le communiqué du MDN. 9 e CONFÉRENCE DE RÉVISION DU TRAITÉ DE NON-PROIFÉRATION AGÉRIE RÉAFFIRME E DROIT AU NUCÉAIRE CIVI RAMTANE AMAMRA a relevé que l «accroissement» du nombre d installations et de réacteurs nucléaires opérationnels ou en cours de réalisation «traduit l importance de l utilisation pacifique de l énergie nucléaire dans le développement économique et social des peuples à la faveur du progrès technologique que connaît le monde d aujourd hui et des besoins croissants en matière d énergie». qui préside pour la seconde fois les travaux de la 9 e Conférence de révision du Traité de non-prolifération (TNP), à travers l ambassadrice Taous Ferroukhi, réitère le droit originel et inaliénable des Etats membres du Traité de non-prolifération nucléaire de développer et d utiliser l énergie nucléaire à des fins pacifiques conformément à l article IV du Traité. e ministre des Affaires étrangères, Ramtane amamra a relevé que l «accroissement» du nombre d installations et de réacteurs nucléaires opérationnels ou en cours de réalisation, notamment dans les pays en voie de développement, «traduit l importance de l utilisation pacifique de l énergie nucléaire dans le développement économique et social des peuples à la faveur du progrès technologique que connaît le monde d aujourd hui et des besoins croissants en matière d énergie». «a non-prolifération relève de la responsabilité de tous les Etats membres du TNP qu il s agisse de pays nucléaires ou non nucléaires» du fait qu elle constitue un «élément fondamental pour atteindre l objectif suprême à savoir l élimination totale et l interdiction définitive des armes nucléaires», rappelle Ramtane amamra, estimant qu il est impératif de ne pas «ajouter de nouveaux engagements aux Etats qui ne détiennent pas l arme nucléaire à l exception de ceux énoncés clairement par le TNP». «Algérie qui accorde un intérêt particulier au désarmement nucléaire est parfaitement consciente de l importance de la non-prolifération, en tant que l un des trois piliers du TNP et un élément fondamental des efforts visant l élimination totale des armes nucléaires», souligne amamra précisant que «le Traité et ses dispositions afférentes à la non-prolifération ont permis de limiter la possession d armes nucléaires sur un nombre réduit de pays, y compris les cinq Etats nucléaires parties». e ministre des Affaires étrangères qui a insisté sur l importance de l Agence internationale de l énergie atomique dans le contrôle de la prolifération des armes nucléaires et la non-politisation de ses fonctions, pour qu elle puisse «continuer à s acquitter de ses missions avec professionnalisme et conformément au Traité et à son règlement intérieur», a mis en avant la contribution de l Algérie, dans sa région d appartenance géographique, aux efforts ayant abouti à la création, en 1998, d une zone exempte d armes nucléaires en Afrique. amamra a exprimé «la préoccupation» de l Algérie quant aux obstacles entravant la mise en œuvre de la décision de création d une zone exempte d armes nucléaires au Moyen-Orient, adoptée par la conférence de révision du TNP de Il a également réaffirmé «l importance majeure accordée par l Algérie, à l instar des autres Etats arabes et ceux du mouvement des non-alignés, à la création de cette zone, devant renforcer la paix et la sécurité régionale et consolider la crédibilité du TNP». amamra a exprimé le «souhait» de l Algérie de voir cette question susciter l intérêt nécessaire lors de cette conférence et les Etats membres adopter le plan intégré soumis par le groupe arabe. ors Ph : Archives de cette conférence, il sera procédé à une évaluation d étapes des progrès et des avancées réalisées en matière de mise en œuvre de ce Traité, notamment en matière de désarmement nucléaire, de nonprolifération et d utilisation pacifique de l atome. Selon amamra, le TNP constitue la «pierre angulaire» de la sécurité collective. Trouver la formule adéquate et les procédures devant garantir la mise en œuvre du Traité, à savoir l engagement des Etats à détruire leur arsenal et d interdire aux autres Etats de posséder ces armes, constitue «le défi principal» auquel est confrontée cette conférence, estime-t-il avant de rappeler que les ressources déboursées pour la production, le développement, la maintenance et le déploiement des armes nucléaires, estimés à 30 milliards de dollars par an, «constituent un lourd fardeau par rapport aux besoins croissants en matière de financement du développement pour mettre à l abri des millions de personnes du spectre de la pauvreté, de l ignorance et des maladies». A New York, amamra s est entretenu avec ses homologues iranien, égyptien, suédois ainsi qu avec le vice-secrétaire général de l ONU et secrétaire général de l ONU par intérim. n R. I. Secousse tellurique de 3,8 degrés à Alger Une secousse tellurique de magnitude 3,8 degrés sur l échelle de Richter a été enregistrée, hier à 19h27 (heure locale) à Alger, indique le CRAAG. épicentre du séisme a été localisé à 22 km au nord de Bologhine, précise la même source. a Météo du Mercredi 29 Avril 2015 n Alger 22 n Annaba 22 n Constantine 26 n Oran 25 n Ouargla 35 n Tamanrasset 36 n Tindouf 38 n Illizi 41 n Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ ACHAT 6 1 $ 96,82 DA 1 104,15 DA 6 VENTE $ 102,73 DA 1 110,54 DA SERVICE PUB Tél: Fax: (021) (021)

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

22eme Conférence Régionale Afrique

22eme Conférence Régionale Afrique Discours d ouverture Par Mme. Mireille BALLESTRAZZI Présidente d INTERPOL 22eme Conférence Régionale Afrique 10 septembre 2013 Oran, Algerie Monsieur le Général-Major, Directeur général de la Sureté Nationale

Plus en détail

Le travailleur étranger

Le travailleur étranger Le travailleur étranger Par Mongi TARCHOUNA, Professeur et Doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques de Sousse. Liberté et égalité, telles sont les valeurs universelles à la réalisation

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES Mercredi 30 décembre 2009 Le Président de la République, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, a

Plus en détail

A L L O C U T I O N. de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle

A L L O C U T I O N. de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle المملكة المغربية وزارة التشغيل والتكوين المهني A L L O C U T I O N de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que :

Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article 717 du code de commerce qui dispose que : LE DEPOT LEGAL ANNUEL DES COMPTES SOCIAUX AU CENTRE NATIONAL DU REGISTRE DU COMMERCE 0. PRESENTATION : Le dépôt légal des comptes sociaux au CNRC est une procédure légale obligatoire régi par l article

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 Décret présidentiel n 14-196 du 8 Ramadhan 1435 correspondant au 6 juillet 2014 portant organisation et gestion de la formation et du perfectionnement

Plus en détail

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX Agence internationale de l énergie atomique Résolutions adoptées par la Conférence générale de l AIEA (2004)* La 48 ème session de la Conférence générale de l AIEA

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE L ALGÉRIE est définie dans sa Constitution comme une République démocratique et populaire. L

Plus en détail

HOTEL KING FAHD PALACE - DAKAR, LE 2-4 JUIN 2015

HOTEL KING FAHD PALACE - DAKAR, LE 2-4 JUIN 2015 REPUBLIC OF SENEGAL HOTEL KING FAHD PALACE - DAKAR, LE 2-4 JUIN 2015 ALLOCUTION DE M ABDOULAYE MAR DIEYE, ADMINISTRATEUR ASSISTANT & DIRECTEUR BUREAU REGIONAL PNUD POUR L AFRIQUE Excellence, Monsieur le

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE N 10 54ème ANNEE Dimanche 3 Joumada El Oula 1436 Correspondant au JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS ARRETES,

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE Mise à jour avril 2011 PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE juillet 2007 Proposition de loi constitutionnelle n 86 relative aux compétences des établissements publics

Plus en détail

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat

Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat Source El Moudjahid 31-05-2012 Le Président Bouteflika a inauguré hier la 45e édition de la FIA : Opportunités de partenariat 1 Le Chef de l état souligne l importance du rapprochement et du partenariat

Plus en détail

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND Mandat de la Rapporteuse spéciale sur l indépendance des juges et

Plus en détail

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés L Assemblée nationale a délibéré et adopté, Le Président

Plus en détail

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché

Dossier presse. Plusieurs mesures pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures depuis le passage de l Algérie à l économie de marché 1 Dossier presse Intervention de Monsieur au niveau du conseil de la nation autours des mesures prises pour la promotion des exportations hors hydrocarbures SOURCE APS 23 DECEMBRE 2013 Plusieurs mesures

Plus en détail

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I Loi n 98-11 du 29 Rabie Ethani 1419 correspondant au 22 août 1998 portant loi d Orientation et de Programme à Projection Quinquennale sur la Recherche Scientifique et le Développement Technologique 1998-2002

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

Accueil des sans-papiers et interventions policières Que dois-je faire?

Accueil des sans-papiers et interventions policières Que dois-je faire? Accueil des sans-papiers et interventions policières Que dois-je faire? A L USAGE DES BENEVOLES OU SALARIES D ASSOCIATION introduction 3 Une personne sans-papiers se présente dans un lieu d accueil de

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Travail, de l Emploi, et de la Sécurité Sociale Allocution de Monsieur Mohamed EL GHAZI Ministre du Travail, de l Emploi et de la Sécurité Sociale

Plus en détail

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ;

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ; Conférence de haut niveau sur la mise en œuvre de la Convention européenne des droits de l homme, une responsabilité partagée Déclaration de Bruxelles 27 mars 2015 La Conférence de haut niveau, réunie

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC

L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC ENTRETIEN AVEC NAIMA BENWAKRIM * Les Marocains sont en train de vivre une période charnière de leur histoire. En effet, le travail mené dans

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

Pour une Europe des droits de l Homme

Pour une Europe des droits de l Homme Le manifeste de l AEDH et de ses membres en vue de l élection 2014 du Parlement européen Bruxelles, le 11 Novembre 2013 1. Citoyenneté et démocratie et respect des droits de l Homme Une citoyenneté de

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

Être juge au Maroc et en Espagne.

Être juge au Maroc et en Espagne. Fundación CIDOB - Calle Elisabets, 12-08001 Barcelona, España - Tel. (+34) 93 302 6495 - Fax. (+34) 93 302 6495 - info@cidob.org Être juge au Maroc et en Espagne. Vérité matérielle et garanties dans le

Plus en détail

«La prison est la seule solution pour préserver la société.»

«La prison est la seule solution pour préserver la société.» «La prison est la seule solution pour préserver la société.» Nous n enfermons rien d autre en prison qu une partie de nous-mêmes, comme d autres abandonnent sur le bord de la route leurs souvenirs encombrants

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 56

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 56 14 l établissement de la convention de gestion entre le Trésor et la Banque algérienne de développement ; la gestion et le contrôle des relations de la Banque algérienne de développement avec la Banque

Plus en détail

Algérie. Loi relative aux associations

Algérie. Loi relative aux associations Loi relative aux associations Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 [NB - Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 relative aux associations (JO 1990-31)] Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi a pour

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire (source abidjan.net) La Ministre auprès du Premier Ministre chargée

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

n 47-09 relative à l efficacité énergétique Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement

n 47-09 relative à l efficacité énergétique Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement n 47-09 relative à l efficacité énergétique énergie, eau et environnement PREAMBULE n 47-09 relative à l efficacité énergétique

Plus en détail

Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES»

Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES» Dossier de presse «LUTTER ENSEMBLE CONTRE LA FRAUDE ET L ÉVASION FISCALES» MARDI 15 DÉCEMBRE 2015 --- Evénement présidé par Christiane TAUBIRA, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et Michel SAPIN,

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée

Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée Processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée Communication relative au premier forum euro-méditerranéen de l enseignement technique et de la formation professionnelle Marseille, 18 décembre 2008

Plus en détail

Institut de la gestion financière du Canada L examen stratégique du point de vue de la Commission nationale des libérations conditionnelles

Institut de la gestion financière du Canada L examen stratégique du point de vue de la Commission nationale des libérations conditionnelles Institut de la gestion financière du Canada L examen stratégique du point de vue de la Commission nationale des libérations conditionnelles Le 23 novembre 2009 1 Aperçu Examen stratégique du gouvernement

Plus en détail

CHARTE DE L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS A L ETRANGER (EFE)

CHARTE DE L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS A L ETRANGER (EFE) 1 CHARTE DE L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS A L ETRANGER (EFE) Préambule Les établissements scolaires membres du réseau de l enseignement français à l étranger dispensent un enseignement à programme français ouvert

Plus en détail

Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre?

Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre? En ce qui concerne le champ d application de la loi : Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre? La commune n est pas obligée

Plus en détail

Cahier des charges & Règlement

Cahier des charges & Règlement Concours Affiche Evènement «Le mois des Monts» Cahier des charges & Règlement A lire attentivement & à retourner signé Toute affiche ne respectant pas l un des points de ce règlement ne pourra être retenue.

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

La Géopolitique du Pétrole

La Géopolitique du Pétrole La Géopolitique du Pétrole Selon Youcef Yousfi, Ministre algérien de l Energie et des Mines «L Algérie continuera à produire du pétrole et des hydrocarbures en général, de longues années encore». Interview

Plus en détail

Les femmes, un moteur de la révolution arabe

Les femmes, un moteur de la révolution arabe Les femmes, un moteur de la révolution arabe Si l'on s'en tient aux images de télévisions, on pourrait croire que la Syrie est peuplée exclusivement d'hommes. Pourtant ce sont les femmes qui ont bravées

Plus en détail

LOI ORGANIQUE L/91/002 DU 23 DECEMBRE 1991 PORTANT CHARTE DES PARTIS POLITIQUES

LOI ORGANIQUE L/91/002 DU 23 DECEMBRE 1991 PORTANT CHARTE DES PARTIS POLITIQUES REPUBLIQUE DE GUINEE --------------------- MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L HOMME -------------------- LOI ORGANIQUE L/91/002 DU 23 DECEMBRE 1991 PORTANT CHARTE DES PARTIS POLITIQUES - 2 - LOI

Plus en détail

Projet d Etablissement 2013-2016

Projet d Etablissement 2013-2016 Projet d Etablissement 2013-2016 L organisation pédagogique d un établissement scolaire doit être conçue en fonction d un projet d établissement. Le dernier projet (2007-2010) est arrivé à son terme. Le

Plus en détail

Titre I Des fautes de Gestion

Titre I Des fautes de Gestion Base de données Loi n 85-74 du 20 Juillet 1985 relative à la définition et à la sanction des fautes de gestion commises à l égard de l Etat, des établissements publics administratifs, des collectivités

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/LILS/9 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS POUR DÉCISION

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Loi n 09-04 du 14 Chaâbane 1430 correspondant au 5 août 2009 portant règles particulières relatives à la prévention et à la lutte contre les infractions liées aux technologies de l information et de la

Plus en détail

Fonctionnement de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (réf. Moniteur #78 du Jeudi 10 novembre 1983)

Fonctionnement de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (réf. Moniteur #78 du Jeudi 10 novembre 1983) II- Décret du 4 novembre 1983 portant organisation et Fonctionnement de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (réf. Moniteur #78 du Jeudi 10 novembre 1983) DECRETE Chapitre premier

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Règlement du Jeu Concours d Art Oratoire droits de l homme (JCAO) 2015

Règlement du Jeu Concours d Art Oratoire droits de l homme (JCAO) 2015 Règlement du Jeu Concours d Art Oratoire droits de l homme (JCAO) 2015 Préambule Dans la cadre de la commémoration de la journée du 10 décembre 2013, le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de

Plus en détail

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Compte-rendu de l'atelier 4 http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Contexte et problématique La gestion des affaires publiques en Afrique

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

FORUM AFRICAIN SUR L ECONOMIE VERTE et L ECO-MANAGEMENT & SALON DE L INNOVATION et DES METIERS VERTS EN AFRIQUE

FORUM AFRICAIN SUR L ECONOMIE VERTE et L ECO-MANAGEMENT & SALON DE L INNOVATION et DES METIERS VERTS EN AFRIQUE Le réseau Panafricain AIDE21 en partenariat avec le cabinet de conseil S2 Services Sarl Avec le soutien du Gouvernement Camerounais, le réseau panafricain AIDE21 présente le : FORUM AFRICAIN SUR L ECONOMIE

Plus en détail

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie Institut universitaire européen Commission européenne EuropeAid Cooperation Office Financé par la Commission européenne - Programme MEDA Projet de coopération sur les questions liées à l intégration sociale

Plus en détail

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité Réponse de la France à la résolution 68/243 relative aux «Développements dans le domaine de l information et des télécommunications dans le contexte de la sécurité internationale» RESUME ANALYTIQUE A titre

Plus en détail

DISPOITIONS GENERALES

DISPOITIONS GENERALES Décret exécutif n 01-419 du 5 choual 1422 correspondant au 20 décembre 2001 fixant les conditions de création, d ouverture et de contrôle des établissements privés de formation Le Chef du Gouvernement,

Plus en détail

Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie

Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie Discours de Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l étranger, devant la communauté française de Tunisie Monsieur l Ambassadeur, Mesdames les élues, Chers compatriotes,

Plus en détail

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration 1 1/ Qu est ce qu un accord de branche? Un accord de branche est un acte juridique issu d'une négociation

Plus en détail

Discours de M. le Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle

Discours de M. le Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle المملكة المغربية وزارة التشغيل والتكوين المهني Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et de la Formation professionnelle Direction du Travail Célébration de la 90 ème Anniversaire de la Création de l Organisation

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region:

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: Side Event for German Pavilion The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: The Moroccan Solar Plan and its role in bridging the nexus between climate and energy policies **** Intervention

Plus en détail

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 Siège national UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 L'UNSA et internet Le site web www.unsa.org Le courriel unsa@unsa.org page 2 les délégués du personnel

Plus en détail

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION (En application du paragraphe 2 sur la Résolution 1/8 relative

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de la Justice Synthèse d évaluation de la journée d étude : I- synthèse des fiches d évaluations : Présence : - 244 personnes étaient présentes

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Loi n 99-05 du 18 Dhou El Hidja 1419 Correspondant au 4 avril 1999portant loi d orientation

Plus en détail

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 2 3 SOMMAIRE 4 L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 4 Une orientation résolument internationale 6 Une protection

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE)

TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE) - 67 - TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE) Texte en vigueur Texte du projet de loi organique Texte adopté par l Assemblée nationale Texte élaboré par la commission en vue de l examen en Projet

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

Branches Professionnelles

Branches Professionnelles REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de la Formation et de l Enseignement Professionnels Formation Professionnelle Initiale La formation professionnelle initiale a pour objectifs:

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 22 / 12 / By N 301 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 Marché financier

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES Recueil de gestion POLITIQUE Code : 2222-00-10 Nombre de pages : 13 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES Adoptée par le Conseil d administration le 23 novembre 1994 (CA-2069) Amendée

Plus en détail

MIRIEM BENSALAH CHAQROUN MOHAMED TALAL

MIRIEM BENSALAH CHAQROUN MOHAMED TALAL MIRIEM BENSALAH CHAQROUN MOHAMED TALAL Candidature à la présidence de la CGEM 12 MAI 2015 le é- es st au os is o- lus ics nt, la u- ue ce re de re oit en ra es air su ue es foi hé nt, M. EDITO Inclusion,

Plus en détail

Continent africain / Evaluation de préjudice Les économistes apportent des réponses à 360 degrés lors des procédures litigieuses

Continent africain / Evaluation de préjudice Les économistes apportent des réponses à 360 degrés lors des procédures litigieuses Tribune Paris, le 19 janvier 2015 Continent africain / Evaluation de préjudice Les économistes apportent des réponses à 360 degrés lors des procédures litigieuses Par Gildas de Muizon (Directeur associé)

Plus en détail

Rapport de l association tunisienne des jeunes avocats concernant la réforme de la législation en matière des droits de l Homme après le 14 janvier

Rapport de l association tunisienne des jeunes avocats concernant la réforme de la législation en matière des droits de l Homme après le 14 janvier Rapport de l association tunisienne des jeunes avocats concernant la réforme de la législation en matière des droits de l Homme après le 14 janvier Présentation de l association tunisienne des jeunes avocats

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Decouvrir l entrepreneuriat L entrepreneuriat est un monde fascinant, plein

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE RABAT, 18 OCTOBRE 2012 Les relations entre le Maroc et la Russie sont anciennes. Toutefois, elles n ont connu

Plus en détail

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO La BCEAO dispose dans chaque Etat membre de l UEMOA, d une agence nationale et des agences auxiliaires. L agence nationale du Niger comprend trois représentations

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX

DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX Monsieur AIT ABDERRAHMANE Abdelaziz Directeur Général de la Régulation et de l Organisation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 OUGANDA 40 Affilié de l IE UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 Ratifications C 87 Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical (1948), ratifiée en 2005 C 98

Plus en détail

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Dialogue sur le développement du secteur financier au Sénégal 16 avril 2013, BCEAO-Siège DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Présentation :

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

N 372. Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 372. Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 372 By Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Emploi et Formation professionnelle Les cinq priorités Cap sur l initiative privée

Plus en détail