Partie 2 le mix export

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie 2 le mix export"

Transcription

1 Partie 2 le mix export Le Marketing mix international Les principaux outils du marketing s appliquent à l export. -l étude et le choix des marchés - les stratégies de développement - la mise en place du mix Cependant l activité internationale revêt de nombreuses spécificités: aspects interculturels aspects logistiques importants déterminants spécifiques de l offre: Incoterms modes de paiement internationaux risques spécifiques 1

2 Démarche générale du marketing MARCHE Caractéristiques de la demande Offre des concurrents Contraintes de l environnement OBJECTIFS des dirigeants, actionnaires ENTREPRISE Potentiel humain, financier, Technique, technologique, commercial Possibilités du marché (menaces, opportunités) SYNTHESE Possibilités de l entreprise (forces, faiblesses) STRATEGIE MARKETING MARKETING MIX Produit, Prix, Communication, Distribution et force de vente CONTROLE Le marché export l environnement international de l entreprise Facteurs techniques, normes, régles Facteurs économiques Facteurs géo-politiques Environnement linguistique OFFRE DEMANDE Facteurs logistiques Environnement juridique Facteurs socio-culturels Environnement géographique 2

3 Les composantes du marketing Marketing d étude Marketing stratégique Marketing opérationnel Connaître le marché son environnement, La demande la concurrence (étude de marché) Evaluer le potentiel de l entreprise (bilan d image, enquête de satisfaction) Mesurer l efficacité des politiques marketing (tests, contrôles) Formuler un diagnostic (synthèse de type SWOT Définir les facteurs clés de succès Formuler les options stratégiques fondamentales: (cible(s), positionnement) Elaborer un marketing-mix cohérent produit, prix, communication, distribution Mettre en œuvre les décisions: campagne de communication, barème tarifaire, réseau de distribution LA CONNAISSANCE DES MARCHÉS A-Définir les capacités des marchés - analyser les marchés * les critères d analyse marketing les indices statistiques* * segmentation /typologie export * évaluation quantitative de la demande - les modes de classement des marchés export - attractivité commerciale - données macro-économiques - aspects logistiques - ouverture économique 3

4 LA CONNAISSANCE DES MARCHÉS A-Définir les capacités des marchés - analyser les marchés * les critères d analyse marketing les indices statistiques * segmentation /typologie export * évaluation quantitative de la demande - les modes de classement des marchés export - données macro-économiques - attractivité commerciale générale - aspects logistiques - les opportunités sectorielles B- les sources d information documentaires * les organismes publics * les organismes spécialisés * le réseau communautaire * les organismes internationaux * le réseau Internet (forums, blogs, etc) C- l étude de marché export * étude réalisée par l entreprise * étude réalisée par un cabinet étranger * étude confiée à un agent étranger 4

5 D- La prospection A- la préparation la préparation matérielle et le planning B- le voyage pratique avant le voyage la gestion des déplacements C- la prospection individuelle et les foires les objectifs le choix des salons en France ou à l étranger la préparation et la gestion de stand D- se grouper pour amortir la prospection les différentes formes d associations E- le suivi de la prospection LA POLITIQUE DE PRODUIT A- les grandes familles de produits * biens de consommation * biens d équipement * services * importance des nomenclatures douanières B- adapter ou standardiser * l exemple de Danone, Coca Cola, MacDonald * les raisons de l adaptation 5

6 C-adapter le produit au consommateur * les contraintes techniques * les contraintes sociologiques * les contraintes commerciales -D-la politique de qualité à l export * la nécessité de la qualité * le coût de la non-qualité * mettre en valeur la qualité E- La contref açon Les pays ou la contrefaçon est fréquente posent des problèmes importants à l exportateur -Étendue des informations à fournir au partenaire -Confidentialité des accords -Fiabilité des partenaires locaux* -Recherche de réseaux d influence locaux -Compréhension du rapport de force réel -Conditions de rupture des discussions * Wahaha, TGV allemand, mode, voitures 6

7 7

8 8

9 9

10 10

11 LA POLITIQUE DE PRIX EXPORT A- Le coût de revient du produit exporté - les surcoûts dus au produit frais d adaptation au marché frais de conditionnement - les frais de commercialisation les frais de prospection les frais de distribution et de communication les frais du SAV -les frais logistiques de l export * les déterminants de la logistique * la stratégie de transport: options, coûts * les frais de confection des documents * les intermédiaires - les frais financiers et d assurances * le coût du crédit -les délais de paiement:* * le coût des instruments de paiement export * le risque de paiement le factoring le recouvrement de créances * les autres coûts financiers * les assurances 11

12 Les délais de paiement en France Répartition par durée Répartition par secteur d activité Les délais de paiement en Europe (G4) 12

13 -les frais logistiques de l export * les déterminants de la logistique * la stratégie de transport: options, coûts * les frais de confection des documents * les intermédiaires - les frais financiers et d assurances * le coût du crédit -les délais de paiement:* * le coût des instruments de paiement export - le crédit documentaire* * le risque de paiement le factoring le recouvrement de créances * les autres coûts financiers * les assurances Les moyens de paiements internationaux - le virement - le chèque export - les effets de commerce * lettre de change * billet à ordre - le paiement sécurisé par Internet: Swift - le crédit documentaire* - crédit notifié - crédit confirmé 13

14 (4) Notification de l ouverture du crédoc (9) Documents (13) Paiement immédiat ou à l échéance (11 bis) paiement ou acceptation (11) Documents (et demande éventuelle de levée de réserves) (2) Ouverture du crédoc 27/02/2015 Étapes du Crédit documentaire Vendeur (1) Contrat commercial Acheteur Transitaire Transporteur Banque notificatrice (3) Notification de l ouverture (10) Documents vérifiés ou réserves (12) Remboursement ou transmission du paiement Banque émettrice -les frais logistiques de l export * les déterminants de la logistique * la stratégie de transport: options, coûts * les frais de confection des documents * les intermédiaires - les frais financiers et d assurances * le coût du crédit -les délais de paiement:* * le coût des instruments de paiement export - le crédit documentaire* * le risque de paiement le factoring le recouvrement de créances * les autres coûts financiers * les assurances 14

15 B- L établissement du prix d offre a) Le rôle des incoterms Les Incoterms -International Commercial Termsjouent un rôle essentiel dans la proposition commerciale faite au partenaire étranger, à l import comme à l export. Ils répartissent les frais et les responsabilités logistiques entre l exportateur et son client, selon des règles codifiées et périodiquement révisées par la Chambre de commerce internationale. En 2015 il y a 11 incoterms appartenant à l édition 2010 Du plus court (EXW) au plus long (DDP), les plus répandus sont EXW, FCA, FOB, CIF et DDU (X). 15

16 TABLEAU 11 INCOTERMS (2010) X X X V V X 16

17 L importance des incoterms Un prix export fourni sans l incoterm convenu entre les 2 parties n a pas de sens. Ex: une offre export de 1000 $ proposée à un client de Séoul s écrit par exemple: 1500 $ FOB Séoul CCI En EXW elle serait peut être de 1000 $ mais monterait à 2000 $ en DDP, selon l importance des droits de douanes locaux L incidence des incoterms Les incoterms ont une forte incidence sur la rentabilité, les risques et la compétitivité de l opération export. Aspects financiers: - financement des prestations fournies - avance de trésorerie - risque accru en cas de non-paiement - risques de change - cout de recherche et de contrat avec les prestataires logistiques 17

18 Aspects logistiques: - obligation d utilisation de certains incoterms en fonction des modes de paiement choisis - incoterms déterminés en fonction des capacités logistiques de l entreprise - incoterms déterminés par les types de transport choisis - incoterms déterminés en fonction du type de produits transportés Aspects commerciaux * attractivité de l offre vis à vis des concurrents * rentabilité en fonction des avantages comparatifs des 2 partenaires * maitrise des couts et risques logistiques * respect des usages du secteur * fidélisation du client * baisse des couts logistiques (effet volume) 18

19 les couts de transport Le calcul des frais de transport Les frais de transport dépendent du type de transport choisi, négocié entre l exportateur et son client. Les critères de choix sont: - le cout - le délai - la sécurité - la réglementation On distingue: Pré-acheminement Transport principal Post acheminement B- les modes de tarification du transport maritime 1- le taux de fret * la classe de tarif * l unité payante (UP) 1t équivaut à 1 m3 2- les correctifs * la surcharge fuel (BAF) * la surcharge monétaire (CAF) * la surcharge d encombrement portuaire 3- les liners-terms* 4- la tarification des expéditions par conteneur** 19

20 B- la tarification du transport aérien 1- le tarif général * l unité payante (UP) 1t équivaut à 6 m3 poids théorique (t) =volume (m3)/6 * la règle du payant-pour 2- les tarifs à l ULD 3- les tarifs de groupage B- la tarification internationale du transport routier UP: 1t équivaut à 3 m3 C- le document de transport routier: la CMR 1- les caractéristiques * non négociable * preuve du contrat de transport 2- les règles d émission 3- les mentions obligatoires 20

21 B- la tarification du transport ferroviaire 1- les principes de base 2 -les tarifs bilatéraux 3- les tarifs multilatéraux b)- le calcul de la marge *les 3 types de marges -marge de sécurité -marge commerciale -marge de négociation *prix du marché local supérieur au prix d offre -les avantages -les limites -les stratégies *prix du marché local inférieur au prix d offre -les avantages -les limites -les stratégies 21

22 c- le prix de la corruption La gestion des affaires à l export implique dans de nombreux pays l exposition à des pratiques moralement répréhensibles mais plus ou moins incontournables. la corruption dans le monde cf Transparency International les causes de la corruption causes historiques causes culturelles causes politiques les conséquences de la corruption concurrence faussée augmentation des couts cercle vicieux aspects légaux Carte mondiale de la corruption

23 Synthèse: Les pays les moins corrompus sont les pays nordiques ou de culture anglo-saxonne. La France (23eme rang) est un des mauvais élèves de l Europe Les nouveaux et futurs entrants dans l Europe souffrent d un classement médiocre voire mauvais. Russie et Ukraine sont les moins «vertueux» du continent européen. Les pays les plus corrompus sont aussi les plus pauvres, confirmant un cercle vicieux souvent dénoncé dans les instances internationales. Les conséquences pour l exportateur: Un niveau de corruption élevé signifie l augmentation du coût de pénétration du marché et une prise de risque supérieure. Maîtrisée à son profit, la corruption peut aussi assurer une position favorable vis à vis de nouveaux entrants. La corruption augmente le prix de revient export. L éthique personnelle des affaires, les pratiques locales et les dispositions légales établissent le niveau de corruption «acceptable» 23

24 Les autorités portuaires, douaniers ou militaires, sont parmi les milieux les plus fréquemment corrompus. Négociation et corruption Dans les pays ou la corruption est incontournable l exportateur est confronté à des problèmes très concrets: - niveau des commissions «acceptables» - identification des destinataires «utiles» - aspects juridiques et fiscaux locaux et français - inflation croissante des exigences - assurance des contreparties attendues 24

25 LA POLITIQUE DE DISTRIBUTION S1 : Le choix du mode de présence à l étranger - les différents modes de présence: En fonction des conditions du marché et des stratégies de l entreprise elle peut choisir 3 types d action: le contrôle total: vente directe, salarié le contrôle partagé: agent local le contrôle délégué: succursale, filiale - les critères de choix: Similaires aux stratégies nationales, ces critères prennent aussi en compte les données propres à l export: les critères stratégiques les critères commerciaux les critères financiers les critères logistiques et techniques les critères juridiques et politiques S2- LES TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION a) La vente directe au consommateur - l exportation directe le déroulement avantages et inconvénients conséquences pour l entreprise - le représentant salarié le rôle du représentant le statut juridique le choix du représentant conséquences pour l entreprise 25

26 - l agent commercial le cadre réglementaire le choix d un agent conséquences pour l entreprise - autres modes de commercialisation directe le marketing direct la vente à distance le E-commerce b) L implantation directe dans le pays - le bureau de représentation le rôle le coût - la succursale le rôle le cout - la filiale le rôle de la filiale création ou acquisition gestion de la filiale conséquences pour l entreprise - intérêt comparé de ces 3 modes d implantation 26

27 CHAPITRE 4 : LA COMMUNICATION INTERNATIONALE S1 : La conception de la communication internationale - les données environnementales le problème de la langue les facteurs interculturels la variété des réglementations le paysage médiatique - les options stratégiques de la communication internationale les données stratégiques préexistantes les niveaux de communication le concept de communication globale standardisation ou adaptation de la communication Explicite Les différents niveaux de culture Les langages (verbal, non verbal) les comportements explicites (habitudes et traditions, alimentation, habillement habitat, hygiène, management, etc) les savoir-faire (codes de communication, utilisation des outils, des produits, culture technique, artistique) les institutions (modes d organisation collectifs : famille, éducation, entreprise, gouvernement, religion, justice, etc) les normes («do s and don ts») les valeurs (concepts orientant les comportements, les buts personnels, et hiérarchisés par ordre d importance) les états mentaux et les processus cognitifs (perception, apprentissage, connaissance, mémoire, affects ) les mythes, croyances et représentations (de la nature, des autres, de la distribution des rôles, du pouvoir, de la réalité, des émotions, des activités, du temps, de l espace) Implicite 27

28 Recours au contexte Style de communication implicite Les styles de communication culturels Chine Afrique Moyen orient Japon Amérique latine Italie-Espagne France digitaux Suisse Grande Bretagne États Unis Scandinavie Allemagne Style de communication explicite Type de messages préférés Cultures et comportements en affaires caractéristiques communication explicite Communication implicite "contexte pauvre" "contexte riche" communication précision ambiguité logique sentiment analyse synthèse centrée sur la tache centrée sur les relations orientée objectif orientée protocole et objectif parole silence contrat une fin en soi un début de relation ne doit pas évoluer peut évoluer avec la relation perspective à CT perspective à LT rapport au pouvoir égalitaire centré sur expertise et l'action rapport aux autres individualisme rapport aux règles universalisme gestion juridique des conflits hiérarchique centré sur le statut et les relations dans le groupe communautarisme particularisme gestion par compromis et médiation rapport au temps time is money time is not only money temps pénurie temps abondant gestion monochronique gestion polychronique rapport /confiance écrit verbal oral non verbal 28

29 Le choc culturel S2: La mise en place de la communication internationale - les outils classiques de la communication internationale la publicité* la promotion des ventes les relations publiques les outils mixtes de la communication le marketing direct les salons et expositions le merchandising et la PLV Internet 29

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4 Table des matières Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3 1. Des raisons environnementales poussant à l internationalisation des activités...3 2. Des raisons stratégiques poussant

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Deuxième édition, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX Chapitre 1. Enjeux

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL ACHATS INTERNATIONAUX MARKETING INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL ACHATS INTERNATIONAUX MARKETING INTERNATIONAL ACHATS INTERNATIONAUX COMMERCE INTERNATIONAL COACHING INTERCULTUREL NEGOCIATION INTERNATIONALE LOGISTIQUE & MOYENS DE PAIEMENT ETUDE DE MARCHE EXPORT MARKETING INTERNATIONAL OFFRES GLOBALES PAR FONCTION

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Troisième édition, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Madeleine Nguyen-The Importer Quatrième édition, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Sommaire Introduction... 1 PREMIÈRE PARTIE La place de l import dans les échanges internationaux Chapitre

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 1

Table des matières. Introduction... 1 Table des matières Introduction... 1 Sommaire... 4 Introduction... 5 1.1 Intermédiaires impliqués dans la transaction internationale... 5 1.1.1 Fournisseurs en matières... 5 1.1.2 Courtiers en douane...

Plus en détail

1. L étude des sources de documentation à l international

1. L étude des sources de documentation à l international Chap 9 : Evaluer et suivre les risques liés aux échanges à l international I. Effectuer un diagnostic export A. L objectif du diagnostic export L assistant de gestion peut déceler le potentiel de la PME

Plus en détail

LOGISTIQUE INTERNATIONALE : bien acheter votre prestation de transport. 24 septembre 2015 Amphithéâtre CCI Auvergne

LOGISTIQUE INTERNATIONALE : bien acheter votre prestation de transport. 24 septembre 2015 Amphithéâtre CCI Auvergne LOGISTIQUE INTERNATIONALE : bien acheter votre prestation de transport. 24 septembre 2015 Amphithéâtre CCI Auvergne Le transport est la continuation du process de production Les différents opérateurs en

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

DEES MARKETING INTERNATIONAL DEESMI. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3

DEES MARKETING INTERNATIONAL DEESMI. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 DEES MARKETING INTERNATIONAL DEESMI Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 Fonction Dans un contexte de forte concurrence, les entreprises doivent réorganiser

Plus en détail

CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006

CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006 CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006 +5% en Europe ( 43% du marché total) +6,6% aux USA (36%) Hausse importante dans les pays émergents( presque +10% dans les pays du BRIC,

Plus en détail

LES INCOTERMS 2010. Mise en application au 1 er janvier 2011. Bénédicte JAY - 06.09.02.03.44 - contact@jay-ci-partenaire.fr

LES INCOTERMS 2010. Mise en application au 1 er janvier 2011. Bénédicte JAY - 06.09.02.03.44 - contact@jay-ci-partenaire.fr LES INCOTERMS 2010 Mise en application au 1 er janvier 2011 Bénédicte JAY - 06.09.02.03.44 - PRESENTATION DES INCOTERMS o Définition o Objectifs o Cadre des Incoterms o Implication des Incoterms o Pourquoi

Plus en détail

CABINET SEDDIK LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction. Définition. Cadre réglementaire. Principe du crédit documentaire

CABINET SEDDIK LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction. Définition. Cadre réglementaire. Principe du crédit documentaire LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction Définition Cadre réglementaire Principe du crédit documentaire Crédit documentaire et remise documentaire Les différents types du crédit documentaire Mécanisme

Plus en détail

SAVOIRS ASSOCIES. S1 Etude et veille commerciale internationales

SAVOIRS ASSOCIES. S1 Etude et veille commerciale internationales SAVOIRS ASSOCIES Savoirs S1 Etude et veille commerciale internationales Limites de connaissances S11. Marketing international S11.1 La démarche marketing Concept de marketing, objectifs, évolution S11.2

Plus en détail

LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT CONDITIONS

LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT CONDITIONS LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT DANS LES MEILLEURES CONDITIONS POURQUOI EXPORTER? Trouver de nouveaux débouchés après avoir maîtrisé le marché national Accélérer la croissance

Plus en détail

U61 Montage des opérations d import-export ÉLÉMENTS DE CORRECTION ET BARÈME - CLEXTRAL

U61 Montage des opérations d import-export ÉLÉMENTS DE CORRECTION ET BARÈME - CLEXTRAL Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U61 Montage des opérations d import-export Session 2014 ÉLÉMENTS DE CORRECTION ET BARÈME - CLEXTRAL PREMIÈRE PARTIE :

Plus en détail

Les instruments de règlement à l international

Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international En fonction du degré de confiance que vous accordez à votre client ou à votre fournisseur, BMCE Bank vous propose

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U61 Montage des opérations d import-export

COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U61 Montage des opérations d import-export Session 2013 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U61 Montage des opérations d import-export ÉLÉMENTS DE CORRECTION BREIZH MAILLE PARTIE 1 GESTION DES EXPORTATIONS

Plus en détail

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Le Crédit Documentaire Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Sommaire I/ Définition II/ Procédure III/ Schéma IV/ Particularités V/ Conseils Sources: Livre «Exporter», de FOUCHER Lien:www.eur-export.com/francais/apptheo/finance/risnp/credoc.htm

Plus en détail

La communication internationale

La communication internationale FICHE 16 La communication internationale Pour accompagner son développement à l international, une entreprise doit définir ses objectifs, ses cibles, son axe de communication et son plan média. 1. Définir

Plus en détail

INTRODUCTION. 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL

INTRODUCTION. 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL INTRODUCTION 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL CHAPITRE 1 : LA NAISSANCE DU SYSTÈME 13 A - Le marchand 13 B - La banque 15 C - Le droit 16 D - Les assurances 16 CHAPITRE 2 : LES 3 ROUAGES

Plus en détail

METIER DE CHARGÉ D OPERATIONS

METIER DE CHARGÉ D OPERATIONS METIER DE CHARGÉ D OPERATIONS AVEC L ETRANGER OBJECTIFS Ce Métier devrait permettre aux apprenants d être capable de: 1. Satisfaire convenablement les attentes de la clientèle pour toutes les opérations

Plus en détail

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 A. Le marketing de l offre 19 B. Le marketing de la demande 20 C. Le marketing de l échange 21 2 Une histoire du marketing

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS 1 ère ANNEE (30 semaines + 4 semaines de stage) POLE 1 COMPTABILITE ET DES L ENTREPRISE. Notions générales sur l. Les principes

Plus en détail

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23)

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) PUBLIC & PREREQUIS Personnes désirant acquérir, maintenir ou approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement d

Plus en détail

Avant-propos. L utilité du plan marketing

Avant-propos. L utilité du plan marketing Avant-propos L Avant-propos E PLAN MARKETING est l exercice annuel des chefs de produit, des directeurs marketing et des comités de direction des entreprises. Le chef de produit le réalise pour la gamme

Plus en détail

Le Commerce International. Le Commerce International 1. Introduction

Le Commerce International. Le Commerce International 1. Introduction Le Commerce International Introduction Étude de marché Cadre, réglementation Financement, assurance Distribution Le Commerce International 1. Introduction Le commerce international concerne les échanges

Plus en détail

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011 DIAGNOSTIC EXPORT Mode d emploi 17 février 2011 I.Introduction 1. 1. Les avantages de l export 2. 2. Les défis de l export 3. 3. Qu est ce qu un «Diagnostic Export»? II. Analyse de l entreprise 1. 1. Une

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE Contexte : l objectif pédagogique de la visite est de mettre en évidence les différentes activités dans l organisation concernée. Chaque élève ou groupe d

Plus en détail

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global Historique Les marques existent depuis les premiers échanges commerciaux et servaient essentiellement à authentifier l origine

Plus en détail

Le Marketing Territorial

Le Marketing Territorial Le Marketing Territorial Eléments de méthodologie pour construire une stratégie Laurent Sansoucy Formation ANIMA Rabat, 7-8-9 mai 2003 Plan Démarche générale Stratégies marketing Segmentation En guise

Plus en détail

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE DESCRIPTION GÉNÉRALE Niveau et conditions d accès Le master MSE (master européen de niveau I délivré par la Fédé*) est préparé en 2 ans pour un étudiant titulaire d un diplôme bac +3 (licence, DEES ou

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA RESUMÉ Mots clés : marketing, produits alimentaires, stratégies La thèse de doctorat intitulée,,études ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS

Plus en détail

Le Crédit documentaire

Le Crédit documentaire FinancEmEnt En devises Et trade FinancE Le Crédit documentaire que vous exportiez ou importiez des marchandises et/ou des services, vous avez besoin de garanties : garantie du paiement de vos ventes si

Plus en détail

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport LES INCOTERMS 2000 Chargement / Déchargement Transport aérien LEGENDE Douane / Frontière Usines Transport terrestre Container / Stationnement Transport maritime Aéroport Frais de transport Frais de transport

Plus en détail

MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES

MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES MARKETING INTERNATIONALES DES PRODUITS AGRICOLES Sommaire Introduction au marketing international Types de marketing international La stratégie d internationalisation La politique internationale du produit

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

Matières Appliquées Master 1

Matières Appliquées Master 1 Appliquées Master 1 SPÉCIALITÉ COMMERCE INTERNATIONAL Semestre 7 UE LA0C142X Droit des contrats du commerce international Circuits de distribution à l international Douanes Analyse d exploitation Marketing

Plus en détail

TECHNIQUES COMMERCIALES DU COMMERCE INTERNATIONAL

TECHNIQUES COMMERCIALES DU COMMERCE INTERNATIONAL MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TECHNIQUES

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Construire son plan marketing. E-Commerce (ou marketing internet) PROGRAMME PROGRAMME. - Les étapes clés de son élaboration

Construire son plan marketing. E-Commerce (ou marketing internet) PROGRAMME PROGRAMME. - Les étapes clés de son élaboration Construire son plan marketing Bâtir son plan marketing en connaissant : - Les étapes clés de son élaboration - Les outils d aide à sa construction - Vous serez capable de définir la strategie 1- Présentation

Plus en détail

SOMMAIRE. AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13

SOMMAIRE. AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13 SOMMAIRE AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13 1. Des milliers d entreprises à transmettre 13 Le marché de la transmission

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

BACHELOR EUROPéEN. en MANAGEMENT & GESTION DES ENTREPRISES. Ecofac. 1ère année. de bachelor EN MANAGEMENT & GESTION DES ENTREPRISES

BACHELOR EUROPéEN. en MANAGEMENT & GESTION DES ENTREPRISES. Ecofac. 1ère année. de bachelor EN MANAGEMENT & GESTION DES ENTREPRISES Ecofac Business School ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ET DE MANAGEMENT 1ère année BACHELOR EUROPéEN en MANAGEMENT & GESTION La 1ère année de Bachelor Européen en Management et Gestion des Entreprises s organise

Plus en détail

LES INCOTERMS VERSION 2010 MISE EN APPLICATION JANVIER 2011. JAY CI PARTENAIRE - 06.09.02.03.44 - Contact@jay-ci-partenaire.fr

LES INCOTERMS VERSION 2010 MISE EN APPLICATION JANVIER 2011. JAY CI PARTENAIRE - 06.09.02.03.44 - Contact@jay-ci-partenaire.fr LES INCOTERMS VERSION 2010 MISE EN APPLICATION JANVIER 2011 1 PRESENTATION DES INCOTERMS o Définition o Objectifs o Cadre des Incoterms o Implication des Incoterms o Pourquoi les Incoterms 2010 o Les Incoterms

Plus en détail

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT»

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» 1 ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT DEFINITION DU METIER L assistant commercial import export contribue au développement international durable

Plus en détail

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Sommaire 1. Etre prêt pour l aventure 2. Créer ou reprendre? 3. Identifier la cible 4. Structurer votre projet d entreprise 5. Planifier votre

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES INSTITUT NEMO 36/38 avenue Pierre Brossolette 92240 MALAKOFF Tel : 01 79 41 13 40 Fax : 01 49 85 00 04 n VERT : 0800 80 40 22 Nouveau référentiel applicable

Plus en détail

Présenté par Stephanie Diakité, CATEK

Présenté par Stephanie Diakité, CATEK Présenté par Stephanie Diakité, CATEK FINANCEMENT A COURT TERME Le financement nécessaire pour couvrir le coût d achat ou de production, de conditionnement et d expédition des produits finis pour livraison

Plus en détail

BTS Commerce International

BTS Commerce International BTS Commerce International Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) Fonction Le Technicien supérieur en Commerce international à référentiel commun européen contribue au développement international durable de

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Objectifs de la formation Les métiers Ce Master valide votre qualification professionnelle et votre aptitude à tenir les emplois de cadres et futurs cadres supérieurs dans les professions industrielles

Plus en détail

COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT LES ACHATS (SUITE) UTILISER LES OUTILS DE COMMUNICATION

COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT LES ACHATS (SUITE) UTILISER LES OUTILS DE COMMUNICATION STRATÉGIE GLOBALE DE FORMATION 1ère et Terminale Baccalauréat Professionnel SECRÉTARIAT LE PLAN DE FORMATION EST À LIRE DE FACON TRANSVERSALE PROMOTION 2009 COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE

Plus en détail

OU#COMMENT#FACILITER#L ACCES# DES#PME#PMI#AU#FINANCEMENT#

OU#COMMENT#FACILITER#L ACCES# DES#PME#PMI#AU#FINANCEMENT# OU#COMMENT#FACILITER#L ACCES# DES#PME#PMI#AU#FINANCEMENT# ASSISTANCE A LA MOBILISATION DE CREDIT ET D INVESTISSEMENT#! PREPARATION DE PLAN D AFFAIRES! ASSISTANCE A LA STRUCTURATION DE FINANCEMENTS! ASSISTANCE

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

Mobilisation de crédoc export confirmé. Le paiement immédiat de vos crédits documentaires export confirmés

Mobilisation de crédoc export confirmé. Le paiement immédiat de vos crédits documentaires export confirmés ENTREPRISES CommERCE INTERNaTIoNal Mobilisation de crédoc export confirmé Le paiement immédiat de vos crédits documentaires export confirmés Mobilisation de crédoc export confirmé Une entreprise, pour

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Durant cette année de formation, nous vous proposons 29 devoirs à envoyer à la correction qui sont répartis sur l'ensemble des matières.

Durant cette année de formation, nous vous proposons 29 devoirs à envoyer à la correction qui sont répartis sur l'ensemble des matières. Matières Culture générale et expression Expression et culture en langues vivantes étrangères Economie générale Droit Management des entreprises Etudes et veille commerciales Prospection et suivi de clientèle

Plus en détail

II. SAVOIRS ASSOCIÉS

II. SAVOIRS ASSOCIÉS II. SAVOIRS ASSOCIÉS S1. PROSPECTION ET SUIVI DE CLIENTÈLE S2. COMMUNICATION - NÉGOCIATION S3. TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION APPLIQUÉES À LA VENTE S4. MERCATIQUE S5. ÉCONOMIE et

Plus en détail

TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL LES MODULES DE FORMATION. Licence Pro TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL (L3 T C I)

TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL LES MODULES DE FORMATION. Licence Pro TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL (L3 T C I) TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL LES MODULES DE FORMATION Licence Pro TRANSIT ET COMMERCE INTERNATIONAL (L3 T C I) Intitulé : Licence Professionnelle Mention : COMMERCE Parcours : Transit et Commerce

Plus en détail

SOCIETE MAROCAINE D ASSURANCE A L EXPORTATION

SOCIETE MAROCAINE D ASSURANCE A L EXPORTATION SOCIETE MAROCAINE D ASSURANCE A L EXPORTATION LA SMAEX, INSTRUMENT DE SÉCURISATION DES EXPORTATIONS Nezha LAHRICHI Présidente Directrice Générale 02 Novembre 2009 1 A propos de la SMAEX: Exporter c est

Plus en détail

Chapitre 1. Analyse de l environnement international...

Chapitre 1. Analyse de l environnement international... Table des matières Introduction....................................................................... 1 Remerciements....................................................................... 2 Chapitre

Plus en détail

Sommaire. Projet CL01 Groupe 13 A2012 2

Sommaire. Projet CL01 Groupe 13 A2012 2 Projet CL01 Export de légumes surgelés au Chili Manon AHRWEILLER Enora CORRIGNAN Cécilia FABRE Yvan JEANNIN Julien ROLLIER Yang WANG 1 Sommaire Introduction Etude du Chili Produits exportés Emballage Aspect

Plus en détail

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication Bande de Com! Tableau de Bord Julien Pansier PROJET Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur - Comprendre

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION UC A1 - L'Europe, unicité des valeurs, diversité culturelle 1 Histoire et civilisation - L Europe jusqu en 1945 - L Europe actuelle Naissance de l'unité européenne Naissance des

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

01 LES INCOTERMS 9 03 LES PARTICULARITÉS DU TRANSPORT PAR CONTENEUR 35 04 LE TRANSPORT INTERNATIONAL 45

01 LES INCOTERMS 9 03 LES PARTICULARITÉS DU TRANSPORT PAR CONTENEUR 35 04 LE TRANSPORT INTERNATIONAL 45 01 LES INCOTERMS 9 1. Comprendre les incoterms 2. Typologie des incoterms 2010 3. Savoir utiliser les incoterms Travaux dirigés... 20 Vers l épreuve Choisir le bon incoterm u Différentes situations...

Plus en détail

MARKETING & NUMERIQUE

MARKETING & NUMERIQUE Ecofac Business School ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ET DE MANAGEMENT 1ère année PRÉPA EUROPÉENNE MARKETING & NUMERIQUE La PRÉPA Européenne Marketing et Numérique est une formation post Bac qui se compose

Plus en détail

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 DEES MARKETING DEESMA Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 Fonction Dans un contexte de forte concurrence, les entreprises doivent réorganiser leur approche

Plus en détail

Table des matières. Sommaire... Préfaces... Introduction... 1

Table des matières. Sommaire... Préfaces... Introduction... 1 Table des matières Sommaire.... Préfaces.... vii ix Introduction.... 1 Partie 1 Les PME face à la question de l internationalisation 1. Les différentes formes d internationalisation.... 7 1.1 Dimension

Plus en détail

L EXPORTATION : un défi pour les TPE-PME

L EXPORTATION : un défi pour les TPE-PME L EXPORTATION : un défi pour les TPE-PME Vendre à l export : savoir-faire Maîtriser le produit Argumentaires produits Univers concurrentiel Comprendre le pays ciblé Etude du marché Identification des opérateurs

Plus en détail

Classe de Terminale Transport Progression en Transport Economie Droit

Classe de Terminale Transport Progression en Transport Economie Droit Classe de Terminale Transport Progression en Transport Economie Droit Thème Liens avec le référentiel Transversalité économie droit THEME 1 LES PROCEDURES QUALITE, SECURITE, SURETE, CONTRAINTES ENVIRONNEMENTALES

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique Prix Séance 2 Les 4 variables d action marketing MARKETING Mix Produit Qualité Caractéristiques Style Marque Conditionnement Garantie SAV Prix Tarif Remise Rabais

Plus en détail

Technicien Logistique CQPM 0121 -

Technicien Logistique CQPM 0121 - Technicien Logistique CQPM 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé, exercices, conduite de projet Validation du CQPM Technicien Logistique

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

www.tscofppt.com Royaume du Maroc Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Manuel de Travaux Pratiques

www.tscofppt.com Royaume du Maroc Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Manuel de Travaux Pratiques Royaume du Maroc Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Manuel de Travaux Pratiques Secteur : Administration, Gestion & Commerce Filière : TSC Module : Paiement et financement

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION

CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION Étude sur les ressources humaines du commerce international du FITT d intérêts et de connaissances. Toutefois, compte tenu de la nature du commerce d intégration,

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LE E-COMMERCE

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LE E-COMMERCE LE E-COMMERCE LE E-COMMERCE : UN MARCHÉ EN PLEIN DÉVELOPPEMENT Evolution du chiffre d affaires du e-commerce depuis 2010 +65% sur 3 ans Poids du e- commerce dans l ensemble du commerce 5% en 2012 20% attendu

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS TRANSIT DOUANE COMMERCE INTERNATIONAL TRANSPORT

CATALOGUE DES FORMATIONS TRANSIT DOUANE COMMERCE INTERNATIONAL TRANSPORT CATALOGUE DES FORMATIONS TRANSIT DOUANE COMMERCE INTERNATIONAL TRANSPORT INTRODUCTION Le développement du Commerce International lié à la complexité de mise en œuvre de certains régimes douaniers et le

Plus en détail

Evaluation du projet Innovant

Evaluation du projet Innovant Evaluation du projet Innovant Etat d avancement Evaluation de la technologie Evaluation du marché Analyse maturation Régis Ferron, Responsable Marketing, Maturation, Développement d affaires Institut de

Plus en détail

1 INFORMATION - INFORMATIQUE. 11 Systèmes d'information gestion des connaissances, knowledge management

1 INFORMATION - INFORMATIQUE. 11 Systèmes d'information gestion des connaissances, knowledge management p.1 1 INFORMATION - INFORMATIQUE 10 Sciences cognitives aspects fondamentaux 11 Systèmes d'information gestion des connaissances, knowledge management 110 Intelligence économique veille économique, stratégique,

Plus en détail