Novembre SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner GRENOBLE : :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Novembre 2011. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud."

Transcription

1 DIAGNOSTIC ZONE HUMIDE SUR LE PERIMETRE DE LA ZAC DU GRAND CLODY COMMUNE DE FONTANIL-CORNILLON Novembre 2011 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner GRENOBLE : :

2

3 SOMMAIRE 1. CONTEXTE Le site Rappel réglementaire Inventaire départemental des zones humides REALISATION DES SONDAGES PEDOLOGIQUES DESCRIPTION DU SOL PROFIL PEDOLOGIQUE Profils de zone non humide Profils de zone humide Profils intermédiaires : limite entre zone humide et zone non humide CONCLUSION Constat Aspects fonctionnels CONSEQUENCES POUR LE PROJET D URBANISATION C I02 Diagnostic pédologique 3

4 Page blanche

5 DIAGNOSTIC DE ZONE HUMIDE 1. CONTEXTE La commune du Fontanil, au nord de Grenoble, est située au pied du massif de la Chartreuse et en rive droite de l Isère. Dans le cadre de son projet urbain sur le site du Grand Clody, la commune souhaite connaitre le statut humide ou non humide de ce site. Conformément à l article R II-4 du code de l environnement, il incombe au porteur de projet : d énoncer les incidences de son projet sur la ressource en eau, de justifier de la compatibilité de son projet avec le SDAGE et les cas échéant avec le SAGE approuvé et sa contribution à l atteinte des objectifs de «gestion équilibrée et durable de la ressource en eau» pour assurer la «préservation des écosystèmes aquatiques, des sites et des zones humides», après avoir cherché à éviter un impact sur les zones humides, de présenter le cas échéant les mesures correctives ou compensatoires Le site Le site d étude correspond au périmètre de la ZAC du Grand Clody. Il prend place dans la plaine alluviale de l Isère, au sein une zone agricole située en bordure de zone urbaine. Il est majoritairement occupé par des champs de maïs, accompagnés d une assez vaste prairie pâturée, d habitations et de jardins potagers. Il est parcouru de plusieurs fossés en eau et quelques boisements. La topographie est relativement homogène. C I02 Diagnostic pédologique 5

6 1.2. Rappel réglementaire L Arrêté du 24 juin 2008 modifié par l arrêté du 1 er octobre 2009 précise les critères de définition et de délimitation des zones humides en application des articles L et R du code de l environnement : Un espace peut être considéré comme zone humide dès qu il présente l un des critères suivants : 1. Ses sols correspondent à un ou plusieurs types pédologiques parmi la liste des types de sols des zones humides de l annexe 1. 1 (Classes d hydromorphie du GEPPA) 2. Sa végétation, si elle existe, est caractérisée : - soit par des espèces indicatrices de zones humides (liste des espèces végétales indicatrices de zones humides figurant à l annexe 2. 1) - soit par des communautés d espèces végétales, dénommées «habitats», caractéristiques de zones humides (liste des Habitats humides selon la nomenclature CORINE Biotopes figurant à l annexe 2. 2) La circulaire du 18 janvier 2010 relative à la délimitation des zones humides précise notamment l arbre de décision pour la détermination des zones humides et les classes d hydromorphie prises en compte. Un sol est un sol de zone humide s il présente l un des caractères suivants : - horizon histique (ou tourbeux) débutant à moins de 50 cm de la surface et d une épaisseur d au moins 50 cm ; - traits réductiques débutant à moins de 50 cm de la surface ; - traits rédoxiques débutant à moins de 25 cm de la surface et se prolongeant ou s intensifiant en profondeur ; - traits rédoxiques débutant à moins de 50 cm de la surface, se prolongeant ou s intensifiant en profondeur + traits réductiques apparaissant entre 80 et 120 cm de profondeur. Les classes d hydromorphie figuré en annexe sont à la base du diagnostic de zone humide Inventaire départemental des zones humides L inventaire AVENIR 2009 des zones humides du département de l Isère n englobe pas le site d études. Zone humide inventoriée par AVENIR C I02 Diagnostic pédologique 6

7 Compte tenu de sa situation dans la plaine alluviale de l Isère, il est toutefois apparu prudent de préciser la nature exacte de l emprise du projet au titre des zones humides telles que définies par les textes réglementaires. Les terrains sont occupés essentiellement par des cultures, ce qui exclu la possibilité d utiliser la végétation comme seul critère de définition de la zone humide. Les prairies pâturées et friches herbacées sont des milieux où la végétation naturelle existe mais est très perturbée. Par conséquent, un diagnostic pédologique a été conduit sur l ensemble du site pour délimiter la zone humide conformément à l article R du code de l environnement et à l arrêté du 24 juin REALISATION DES SONDAGES PEDOLOGIQUES Principe Sous l effet d un excès d eau, un processus de transformation de l organisation et des constituants du sol se développe, en particulier une répartition particulière du fer. Le déficit en oxygène du fait de l excès d eau se traduit par une ségrégation du fer. Deux types d horizons peuvent être distingués en fonction de leur couleur et de la répartition du fer qu ils présentent : Horizon réductique : répartition du fer plutôt homogène - teintes grises du fer réduit Horizon rédoxique : répartition du fer très hétérogène - teintes jaunerouge, brun-rouge du fer oxydé. La météo n a pas d incidence sur la détection d une zone humide : Les traits d hydromorphie recherchés sont dus à un engorgement en eau, périodique (traits rédoxiques) ou permanent (traits réductiques et histiques), par une nappe phréatique perchée ou liée à un cours d eau. Conditions Les sondages ont été réalisés les 18 et 27 octobre Ils ont été effectués à la tarière manuelle de type «Edelman». Au total, 18 sondages ont été effectués. Maillage Les sondages ont été répartis de façon à couvrir l ensemble de la zone. Un premier maillage assez large a été mené le 18 octobre de manière à détecter la présence ou pas d une zone humide sur la zone du Grand Clody. Cette première phase de terrain a mis en évidence des sols de zone humide dans la partie Est du site et des sols de zone non humide dans la partie Ouest du site. Il était donc nécessaire de délimiter précisément la zone humide détectée. Un second maillage plus serré et concentré sur la frontière présumée de la zone humide a été effectué le 27 octobre. La localisation des sondages est figurée sur la carte jointe. C I02 Diagnostic pédologique 7

8 Profondeur prospectée Les sondages ont été effectués en suivant le protocole mentionné dans la circulaire du 18 janvier La grande majorité des sondages a atteint une profondeur d 1m20 ; certains ont toutefois été interrompus avant lorsque les traits d hydromorphie permettaient de conclure quand à la nature du sol dès les premiers 60cm. 3. DESCRIPTION DU SOL PROFIL PEDOLOGIQUE Les sondages (voir carte) ont révélé un sol progressivement de plus en plus hydromorphe de l ouest vers l est. 5 profils de sols (d après les Classes d hydromorphie du GEPPA, voir annexe) se dégagent Profils de zone non humide Type IIIb, non humide au sens des textes réglementaires : sondages 1, 9, 10, 15, les plus à l ouest de la zone d étude. Ils sont caractérisés par 35 cm Horizon arable bien aéré l apparition de traits rédoxiques (juxtaposition de 55 cm Horizon aéré trainées grises et de traces de rouille) après 50 cm de profondeur et l absence de Horizon avec premières traces traits réductiques (gris bleuté, d oxydation (Horizon rédoxique) 120 cm argileux, humide, avec ou sans traces de rouille) ou g Horizon avec traces d oxydation histiques (noir, imbibé d eau et de réduction (Horizon et de nombreux débris rédoxique) organiques). Type IIIc, non humide : sondages 2 et cm Horizon arrable bien aéré g G 55 cm 80 cm 120 cm Horizon aéré Horizon avec premières traces d oxydation (Horizon rédoxique) Horizon avec traces d oxydation et de réduction (Horizon rédoxique) Horizon réductique Gley Ils sont caractérisés par l apparition de traits rédoxiques après 50 cm suivis de l apparition de traits réductiques après 120 cm. C I02 Diagnostic pédologique 8

9 3.2. Profils de zone humide Type IVd, humide : sondages 4, 11, 12, 13, 14. g G 25 cm 50 cm 80 cm Horizon aéré Horizon avec premières traces d oxydation (Horizon rédoxique) Horizon avec traces d oxydation et de réduction (Horizon rédoxique) Horizon réductique Gley Ils sont caractérisés par l apparition de traits rédoxiques entre 25 et 50 cm suivis de l apparition de traits réductiques parfois mêlés de traits histiques vers 80 cm. Type VIc, humide : sondages 5, 6 et 7, les plus à l est du site. g G 25 cm 50cm 80 cm Horizon avec premières traces d oxydation (Horizon rédoxique) Horizon avec traces d oxydation et de réduction (Horizon rédoxique) Horizon réductique Gley Ils sont caractérisés par l apparition de traits rédoxiques avant 25 cm suivis de l apparition de traits réductiques parfois mêlés de traits histiques avant 80 cm 3.3. Profils intermédiaires : limite entre zone humide et zone non humide Type IIIc/IVd : sondages 8, 16, 17, 18. Ces sondages présentent un profil intermédiaire entre le type IIIc non humide et le type IVd humide et constituent à ce titre une bonne délimitation de la zone humide. Ils sont caractérisés par l apparition de traits rédoxiques à 50 cm suivis de l apparition de traits réductiques entre 80 et 120 cm. Traits caractéristiques des sols du Grand Clody Traits rédoxiques : taches rouilles Traits réductiques : horizon gris bleuté caractéristique C I02 Diagnostic pédologique 9

10 N Diagnostic pédologique de zone Humide - Commune du Fontanil-Cornillon SONDAGES PÉDOLOGIQUES 2 III c VI c III c VI c 6 VI c 8 Ce document est la propriété de SETIS il ne peut être reproduit ou divulgué sans son autorisation expresse. non zone humide : traits rédoxiques après 50 cm non zone humide : traits rédoxiques après 50 cm +traits réductiques après 80 cm zone humide : traits rédoxiques entre 25 cm et 50 cm +traits réductiques vers 80 cm zone humide : traits rédoxiques avant 25 cm +traits réductiques après 50 cm Zone d'étude Parcelles sans autorisation de prospection Sondages en zone humide Sondages non en zone humide Sondages intermédiaires Limite de la zone humide Numéro du sondage Classe d'hydromorphie Fond : Photographie aérienne - Géoportail / m 200 m Novembre 2011

11 4. CONCLUSION 4.1. Constat D après les critères pédologiques définissant les zones humides au sens des textes réglementaires, le site d étude est grossièrement coupé en deux par un axe nordest/sud-ouest. La partie située à l est de cet axe est classée en zone humide, la partie située à l ouest ne l est pas (voir carte). Les sols sont progressivement de plus en plus hydromorphes de l ouest à l est du site. L axe frontière a été tracé sur la base des sondages de type «intermédiaire entre IIIc et IVd» Aspects fonctionnels Contrairement aux traits rédoxiques seuls, qui peuvent persister après un assèchement de zone humide et être dans ce cas qualifiés de «fossiles», les traits histiques et réductiques sont caractéristiques d une zone humide toujours fonctionnelle. Les drains et fossés présents dans la zone ont probablement perturbé la zone humide détectée, néanmoins, elle reste fonctionnelle. Pour comprendre l origine et le fonctionnement précis de cette zone humide, le contexte géologique et hydraulique doit être étudié. 5. CONSEQUENCES POUR LE PROJET D URBANISATION L'objectif de la loi est qu'il ne faut pas détruire les zones humides. Lorsqu'une zone humide doit être détruite, la destruction doit être justifiée par analyse de l'impossibilité d'autres solutions d'aménagement. La Police de l eau considère que l on se trouve en situation dérogatoire, à apprécier au cas par cas. Pour toute destruction, il est nécessaire de proposer une compensation comprenant une réhabilitation de zone humide et une création de nouvelle zone humide. Il est difficile de créer de toutes pièces une zone humide fonctionnelle. Aussi, les mesures compensatoires préconisées par la Police de l eau visent la restauration d'une zone humide préexistante, par exemple par enlèvement d'un remblai, ou par la réalisation de travaux hydrauliques visant à restaurer le caractère humide d'une ancienne zone humide (retrait de drains, comblement de fossés, etc...). A noter que la restauration d'une zone humide ne peut pas se limiter à modifier l'occupation du sol (transformer du maïs en prairie par exemple). Le SDAGE approuvé le 20 novembre 2009 impose une compensation sur la base d'un ratio de 200% (2 m² restauré pour 1 m² détruit). C'est sur cette base que la police de l'eau appréciera la compensation proposée. Dans le cadre du projet d urbanisation du Grand Clody, la surface à compenser est calculée sur la base de la surface remblayée ou imperméabilisée. Cependant, pour que seules ces zones soient à comptabiliser, le projet doit assurer la pérennité du fonctionnement des zones humides non imperméabilisées, c'est-à-dire que le projet doit prouver qu il ne porte pas atteinte au fonctionnement hydraulique et écologique des zones humides non touchées. C I02 Diagnostic pédologique 11

12 La fonctionnalité d ensemble de la zone humide doit être préservée par le projet. La Police de l eau considère en outre que la notion de zone naturelle s'oppose à la notion d'équipement. Si des activités (activités récréatives, utilisations pédagogiques ) peuvent être développées, le site retenu pour les "installer" doit être délimité et il ne sera pas comptabilisé comme mesure compensatoire. Cette considération doit être prise en compte dans l optique de proposer pour une partie de la compensation les bassins d eaux pluviales de la ZAC. C I02 Diagnostic pédologique 12

13 Annexe 1 : Illustration des caractéristiques des sols de zones humides (figurant à l annexe 4 de la circulaire du 18 janvier 2010) C I02 Diagnostic pédologique 13

14 N Diagnostic pédologique de zone Humide - Commune du Fontanil-Cornillon SONDAGES PÉDOLOGIQUES 2 70 III c III c / III c 50 3 III c III c / / VI c VI c VI c III c / non zone humide : traits rédoxiques après 50 cm non zone humide : traits rédoxiques après 50 cm +traits réductiques après 80 cm zone humide : traits rédoxiques entre 25 cm et 50 cm +traits réductiques vers 80 cm Ce document est la propriété de SETIS il ne peut être reproduit ou divulgué sans son autorisation expresse. zone humide : traits rédoxiques avant 25 cm +traits réductiques après 50 cm Zone d'étude Parcelles sans autorisation de prospection Sondages en zone humide Sondages non en zone humide Sondages intermédiaires Zone humide Limite de la zone humide Numéro du sondage Classe d'hydromorphie Profondeur des traits rédoxiques Profondeur des traits réductiques Profondeur des traits histiques Fond : Photographie aérienne - Géoportail / m 200 m Novembre 2011

15 Annexe 3 : Illustration des profils rencontrés N sondage Sondage 9 Sondage 15 Sondage 16 Sondage 18 Sondage 11 Sondage 12 Profils Classes d Hydromorphie (GEPPA) Non humide Non humide III c / Intermédiaire III c / Intermédiaire Humide Humide C I02 Diagnostic pédologique 15

Janvier 2012. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud.

Janvier 2012. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud. DIAGNOSTIC DE ZONE HUMIDE SUR LE SECTEUR D AMENAGEMENT PRESSENTI SALAMOT/REVELAZ COMMUNE DE TULLINS Janvier 2012 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23

Plus en détail

Commune de Bernin. Ala. Avril 2013

Commune de Bernin. Ala. Avril 2013 Ala EXPERTISE ZONES HUMIDES ET MILIEUX NATURELS Commune de Bernin Avril 2013 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud.fr

Plus en détail

ANNEXE 3 RAPPORT D ETUDES AGRO-PEDOLOGIQUES. 18 Décembre 2013

ANNEXE 3 RAPPORT D ETUDES AGRO-PEDOLOGIQUES. 18 Décembre 2013 ANNEXE 3 RAPPORT D ETUDES AGRO-PEDOLOGIQUES 18 Décembre 2013 Etablissement Public Paris-Saclay ARTELIA ZAC du Moulon Délimitation, cartographie et caractérisation pédologique des zones humides Rapport

Plus en détail

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay,

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay, FICHE DE SYNTHESE Contexte : Les zones humides sont des milieux rares à l échelon national (4% du territoire) et fortement menacés par les activités anthropiques. La publication, en France en 1994, de

Plus en détail

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU. Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables.

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU. Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables. DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU 1 Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables Annexe jointe : atlas cartographique Septembre 2009 2 Etude réalisée par

Plus en détail

NOM Prénom Fonction/structure Présent/excusé

NOM Prénom Fonction/structure Présent/excusé Inventaire des zones humides, des plans d eau et du réseau hydrographique CDA de la Rochelle (CDA LR) Réunion de terrain avec le groupe d acteurs locaux et les exploitants Communes de Nieul-sur-Mer et

Plus en détail

Zones Humides et stratégie d'évitement Éléments de préconisation

Zones Humides et stratégie d'évitement Éléments de préconisation Zones Humides et stratégie d'évitement Éléments de préconisation Cotita 03/03/2014 Présentation de Dominique STEVENS Directeur de la Nature - Communauté Urbaine de Bordeaux Réserve Naturelle de Bruges

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 24/08/2012 COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE LYON N 09LY01834 Inédit au recueil Lebon 3ème chambre - formation à 3 M. FONTANELLE, président M. Pierre Yves GIVORD, rapporteur Mme SCHMERBER, rapporteur

Plus en détail

Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type

Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type Ce document et proposé aux particuliers par le Conseil Général de la Manche afin de les guider dans la réalisation

Plus en détail

F RMA M TION C O C NTINUE E

F RMA M TION C O C NTINUE E AGROCAMPUS-OUEST OUEST centre d Angers Institut National d Horticulture et de Paysage Département de Génie Agronomique FORMATION CONTINUE 2014 Identification et délimitation des zones humides par caractérisation

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

Prise en compte des ZONES HUMIDES

Prise en compte des ZONES HUMIDES DOSSIERS LOI SUR L'EAU au titre de l article L.214 3 du code de l environnement régimes DECLARATION ou AUTORISATION DOSSIERS ICPE au titre de l'article L.511 1 du code de l'environnement Prise en compte

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

Envoi en RAR Vaux-le-Pénil, le 2 5 NOV. 2014

Envoi en RAR Vaux-le-Pénil, le 2 5 NOV. 2014 liberté ' Égalité Fraterttité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉFET DE SEINE-ET-MARNE Direction départementale des territoires de Seine-et-Marne Service environnement et prévention des risques Affaire suivie par

Plus en détail

les Plans Locaux d Urbanisme

les Plans Locaux d Urbanisme Colloque SAGE de la Canche Marconne- 22 mars 2012 Intégration 2015 Ι PROJET des zones INFORMATIQUE humides du SAGE du Compte Delta rendu de réunion l Aa du dans comité technique du 25 janvier 2010 les

Plus en détail

Bilan du stage sur les bonnes pratiques de rédaction des SAGE

Bilan du stage sur les bonnes pratiques de rédaction des SAGE Bilan du stage sur les bonnes pratiques de rédaction des SAGE Objectif : réaliser une synthèse des dispositions et règles des SAGE approuvés ou validés par leur CLE Résultat obtenu : une fiche par thématique

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF Dossier de Déclaration et de Mise en Place d un Assainissement Non Collectif De Type : Fosse Toutes Eaux avec Epandage souterrain en sol naturel A ETABLIR

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides»

Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides» Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides» Le contexte 1 La réalisation du projet de retenue de Sivens sur le bassin

Plus en détail

Guide pratique. Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière

Guide pratique. Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière Guide pratique Guide pratique (études de sol et de filière) proposé par le Conseil Général de l Orne - SATTEMA 1 Guide pratique 1. Préambule Le présent

Plus en détail

CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU

CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU Seine-Maritime CRÉATION D ÉTANGS ET DE PLANS D EAU REGLEMENTATION APPLICABLE au titre du Code de l Environnement Articles R 214-1 à R 214-6 du code de l environnement relatifs à la nomenclature des opérations

Plus en détail

Communauté de Communes Rives de Moselle 1, Place de la Gare 57280 MAIZIERES-LES-METZ

Communauté de Communes Rives de Moselle 1, Place de la Gare 57280 MAIZIERES-LES-METZ Communauté de Communes Rives de Moselle 1, Place de la Gare 57280 MAIZIERES-LES-METZ DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Demande à compléter par le propriétaire

Plus en détail

MODIFICATION D'UN INVENTAIRE VALIDÉ

MODIFICATION D'UN INVENTAIRE VALIDÉ PROCÉDURE A DESTINATION DES MAITRES D'OUVRAGE DES INVENTAIRES DE ZONES HUMIDES SUR LE FINISTÈRE MODIFICATION D'UN INVENTAIRE VALIDÉ 2 Contexte Cette procédure est proposée par la CAMA et a fait l'objet

Plus en détail

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT Notice de Zonage d assainissement Eaux Usées Commune de LORIENT SOMMAIRE Contexte... 3 Définitions... 3 Rappels réglementaires... 4 Description du plan de zonage d assainissement d eaux usées... 5 Annexe

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif AMÉNAGEMENT Assainissement Non Collectif Étude de définition de filière DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT SERVICE EAU ET ASSAINISSEMENT 2 3 B IDENTIFICATION DE LA PARCELLE. ÉTUDE DE DEFINITION DE FILIERE D

Plus en détail

ÆThIC ENVIRONNEMENT. Inventaire des zones humides sur le site de "Piou" Commune de MALVILLE (44) Novembre 2013. Réf.

ÆThIC ENVIRONNEMENT. Inventaire des zones humides sur le site de Piou Commune de MALVILLE (44) Novembre 2013. Réf. ÆThIC ENVIRONNEMENT Commune de MALVILLE Mairie 2, rue de la MERLERIE 44 260 MALVILLE Novembre 2013 Commune de MALVILLE (44) Inventaire des zones humides sur le site de "Piou" Réf. : Æ 2013-09-02 page 2

Plus en détail

SEPTEMBRE 2013. Campus de Rennes - Ker Lann Rue Urbain Leverrier 35 170 BRUZ. Agence de Bruz. Dossier suivi par : M.PIAU

SEPTEMBRE 2013. Campus de Rennes - Ker Lann Rue Urbain Leverrier 35 170 BRUZ. Agence de Bruz. Dossier suivi par : M.PIAU SEPTEMBRE 2013 Agence de Bruz Campus de Rennes - Ker Lann Rue Urbain Leverrier 35 170 BRUZ Dossier suivi par : M.PIAU Sommaire I. CONTEXTE DE L ETUDE... 3 II. TEXTES DE REFERENCE... 3 III. DEFINITION D

Plus en détail

NOTES TECHNIQUES EXPLICATIVES PIECE N 5.2.5

NOTES TECHNIQUES EXPLICATIVES PIECE N 5.2.5 COMMUNE DE L HOUMEAU PLAN LOCAL D'URBANISME Modification évolution réglementaire PROJET APPROUVE LE 29 Janvier 2010 ANNEXES NOTES TECHNIQUES EXPLICATIVES PIECE N 5.2.5 COMMUNE DE L HOUMEAU PLAN LOCAL D'URBANISME

Plus en détail

Réhabilitation de la ligne électrique à volts FLÉAC - NIORT

Réhabilitation de la ligne électrique à volts FLÉAC - NIORT Réhabilitation de la ligne électrique à 225 000 volts FLÉAC - NIORT INVENTAIRE DES ZONES HUMIDES SELON LE CRITÈRE PÉDOLOGIQUE Région Poitou-Charentes Départements de la Charente et des Deux-Sèvres Novembre

Plus en détail

DECLARATION POUR FRANCHISSEMENT TEMPORAIRE DE COURS D EAU. ( pour du débardage ) RUBRIQUES CARACTERISTIQUES GENERALES DE L OPERATION PREFET DU JURA

DECLARATION POUR FRANCHISSEMENT TEMPORAIRE DE COURS D EAU. ( pour du débardage ) RUBRIQUES CARACTERISTIQUES GENERALES DE L OPERATION PREFET DU JURA PREFET DU JURA DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES JURA Pôle eau DECLARATION POUR FRANCHISSEMENT TEMPORAIRE DE COURS D EAU ( pour du débardage ) RUBRIQUES Certains travaux en rivière sont soumis à

Plus en détail

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT PRÉFET DE MEURTHE-ET-MOSELLE FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT Coordonnées du demandeur : Nom (personne morale ou physique) :...... Adresse :..........

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS - BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS 1. Évolution de la tache urbaine Cette analyse est basée sur le travail réalisé par la Direction Régionale de l Environnement,

Plus en détail

Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE

Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE C SAG COMMISSION LOCALE DE L EAU GE DE LA HAUTE-SOMME Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE 1. Objectifs de la réunion......2 2. Les obligations du SAGE

Plus en détail

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Zone humide déterminée d'après la végétation PNRLF07 Présence de plan d'eau :oui/1 Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Renseignements généraux

Plus en détail

Formation sur les milieux humides Laignes 5 octobre 2015

Formation sur les milieux humides Laignes 5 octobre 2015 Formation sur les milieux humides Laignes 5 octobre 2015 Contacts utiles: Syndicat Intercommunal des Cours d Eau Châtillonnais Contrat SEQUANA Pauline GERMANAUD 21 bd Gustave Morizot, 21400 Châtillon sur

Plus en détail

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Organisé par En partenariat avec «Quels effets des programmes de restauration des zones humides sur l état des eaux?» Laurent VIENNE Chargé de mission

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110 Novembre 2014 Direction Départementale des Territoires de l Isère Service Environnement DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement Rubrique

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COLLECTIVITE DE SAINT-MARTIN DOSSIER N... Mme / Mr : DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME (Document à joindre au permis de

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U.

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. Le territoire communautaire est découpé en quatre grands types de zonage : zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles, zones naturelles. Le territoire intra

Plus en détail

Etude de conception d un système d assainissement non collectif

Etude de conception d un système d assainissement non collectif Etude de conception d un système d assainissement non collectif Il revient au propriétaire de choisir la filière d assainissement adaptée à son immeuble et aux contraintes de la parcelle. Ce choix implique

Plus en détail

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du.

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du. COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS Révision du SAGE de la Mauldre Règlement Novembre 2012 V4 Validé par la CLE du Ce document est en cours d écriture La présente version

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Contrat de rivière et PLU sur les secteur soumis à l aléa inondation Exemple de la commune de Venelles

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau

L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau L Espace de Bon Fonctionnement (E.B.F.) des cours d eau Avertissement La totalité des exemples et photographies illustrant le présent diaporama sont tirés, sauf mention particulière, de cas concrets pris

Plus en détail

FORMULAIRE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000. Item 7 «retournement de prairie» (2ème liste locale)

FORMULAIRE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000. Item 7 «retournement de prairie» (2ème liste locale) FORMULAIRE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 Item 7 «retournement de prairie» (2ème liste locale) Ce formulaire doit être utilisé pour le retournement de prairies permanentes ou de landes dès lors

Plus en détail

Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme. 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet. Études urbaines

Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme. 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet. Études urbaines Séminaire sur l évaluation environnementale des documents d urbanisme 5 novembre 2013 DREAL F. Nassiet 1 La TVB de l agglomération de la Rochelle : Une première étape, le schéma prospectif des liaisons

Plus en détail

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin Strasbourg Communauté Urbaine Communauté Urbaine de Strasbourg Commune d ECKBOLSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 6.2. Annexe sanitaire Eau potable Dossier approuvé Décembre 2007 Communauté

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

BIODIVERSITÉ ET PROJET

BIODIVERSITÉ ET PROJET BIODIVERSITÉ ET PROJET FERROVIAIRE, COMMENT INTÉGRER LES GRANDS ENJEUX ÉCOLOGIQUES? FNE Pays de la Loire Xavier METAY 18 novembre 2014 Redon FNE et LNOBPL, quels liens? Le mouvement associatif lié à France

Plus en détail

Étude de définition de filière

Étude de définition de filière AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR A Assainissement non collectif Étude de définition de filière Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) DIRECTION ENVIRONNEMENT Votre Conseil général l aménagement,

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Contexte La Lagune de Bouin se trouve sur un polder créé à dans les années 1960. Il s'agit d'une propriété

Plus en détail

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN 12 octobre 2015 Plan de prévention des risques littoraux Introduction Les littoraux

Plus en détail

ZONES UX À DOMINANTE COMMERCIALE

ZONES UX À DOMINANTE COMMERCIALE ZONES UX À DOMINANTE COMMERCIALE Dans le cadre du schéma directeur, les orientations en matière d urbanisme commercial ont affirmé la nécessité d une meilleure maîtrise du développement commercial en périphérie

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis unique relative à l aménagement d un complexe sportif sur le domaine du Bois-Saint-Jean au Sart Tilman à LIEGE

AVIS. Objet : Demande de permis unique relative à l aménagement d un complexe sportif sur le domaine du Bois-Saint-Jean au Sart Tilman à LIEGE AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.392 Liège, le 11 avril 2005 Objet : Demande de permis unique relative à l aménagement d un complexe sportif sur le domaine du Bois-Saint-Jean au Sart Tilman à LIEGE Avis du CWEDD

Plus en détail

Présenté à Atelier national sur les sites contaminés fédéraux de. 1 e mai 2012, Toronto. Jean Pineault Pêches et Océans Canada région du Québec.

Présenté à Atelier national sur les sites contaminés fédéraux de. 1 e mai 2012, Toronto. Jean Pineault Pêches et Océans Canada région du Québec. Décontamination des propriétés isolées par la gestion du risque l usage des données biologiques et de l analyse de risques pour établir la portée des travaux pour le projet de l ancien phare de Grande-Île

Plus en détail

Voir Figure 5 : situation de la carrière par rapport aux eaux superficielles (ci-après)

Voir Figure 5 : situation de la carrière par rapport aux eaux superficielles (ci-après) Dossier de demande d autorisation d exploiter une carrière GRAVALOIRE CARRIERES Carrière de la Vallée résumé non technique du projet Indice 3 P. 11 sur 38 La majorité des eaux ruisselant sur le site aboutissent,

Plus en détail

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle»

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide de préconisations relatives à la réalisation des études de Conception des Systèmes d assainissement

Plus en détail

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires La police de l'eau - Pourquoi une police de l'eau? Les directives européennes, la loi sur l'eau de 2006 et le Grenelle de l'environnement ont

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

2. Conclusions des investigations complémentaires.

2. Conclusions des investigations complémentaires. - cas n 3, la protection des personnes peut être obtenue par la réalisation de travaux nécessitant au préalable un diagnostic «sommaire» par un bureau d études «structures» généralistes ; - cas n 4, la

Plus en détail

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural ETAT MEMBRE : REGION : FRANCE Provence-Alpes-Côte d Azur Département des Bouches-du-Rhône INTITULE DU REGIME D AIDE : Fonds Départemental de Gestion de

Plus en détail

Inventaire et suivi des populations d écrevisses à pieds blancs dans le Jura - Plan de Gestion Piscicole et de Restauration des milieux aquatiques du Jura - 1 Situation actuelle de l écrevisse à pieds

Plus en détail

Rencontre avec les associations de protection de l environnement - 4 décembre 2013 - Présentation des projets de notes de «cadrage»

Rencontre avec les associations de protection de l environnement - 4 décembre 2013 - Présentation des projets de notes de «cadrage» Rencontre avec les associations de protection de l environnement - 4 décembre 2013 - Présentation des projets de notes de «cadrage» zones de mouillage et d équipements légers (ZMEL) implantation de serres

Plus en détail

63210 ROCHEFORT-MONTAGNE 63400 CHAMALIERES Tél. : 04.73.65.87.63 Tél. : 04.73.36.96.05. Pièces à fournir par le propriétaire

63210 ROCHEFORT-MONTAGNE 63400 CHAMALIERES Tél. : 04.73.65.87.63 Tél. : 04.73.36.96.05. Pièces à fournir par le propriétaire SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (S.P.A.N.C.) Communauté de Communes de Rochefort-Montagne Rte de Clermont BP15 41 avenue des Thermes 63210 ROCHEFORT-MONTAGNE 63400 CHAMALIERES 04.73.65.87.63

Plus en détail

PROJET DE RENOUVELLEMENT/EXTENSION DE CARRIERE

PROJET DE RENOUVELLEMENT/EXTENSION DE CARRIERE PROJET DE RENOUVELLEMENT/EXTENSION DE CARRIERE DÉFINITION ET CARTOGRAPHIE DE ZONES HUMIDES DANS LE CADRE DE L ARRÊTÉ DU 24 JUIN 2008, MODIFIÉ LE 1 er OCTOBRE 2009 Commune de Rivecourt (60) Laure GRANDPIERRE

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Objet : Diagnostic zones humides 2015 1 Article 1 - Objet de l étude La mission du présent marché consiste à réaliser un inventaire exhaustif et précis

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Archivage des données de la mensuration officielle

Archivage des données de la mensuration officielle Archivage des données de la mensuration officielle Explications portant sur le tableau 1. Informations à caractère général Le tableau récapitule l ensemble des documents produits dans la mensuration officielle.

Plus en détail

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques Les Crastes et Fossés Guide d entretien 2013/2014 Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques L entretien par les services municipaux LA TESTE CENTRE CAZAUX

Plus en détail

Doctrine d'instruction des projets de drainage agricole

Doctrine d'instruction des projets de drainage agricole Données générales sur le drainage et ses impacts PREFET DE LA HAUTE-MARNE Direction départementale des territoires Service environnement et ressources naturelles Bureau préservation des milieux aquatiques

Plus en détail

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 5 2 GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 2.1 Contexte géologique général En raison de l immensité de son territoire et des divers environnements géologiques qui le composent, le Québec est exposé

Plus en détail

Respecter les valeurs de la nature ISO 140 0

Respecter les valeurs de la nature ISO 140 0 Respecter les valeurs de la nature on nem tion envir a c fi ti r e C 1 ISO 140 0 entale L entreprise Klasmann-Deilmann est la plus performante des entreprises du domaine des supports de culture. Associant

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU Avenant n 1 à la Convention n 2014-C-DGAD-DEA-028 portant sur la prise en charge de personnel dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre des opérations préalables d aménagement foncier liées

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques Novembre 2014 1 1. Contexte règlementaire : un objectif complémentaire donné par le législateur

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE

QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE Etude d incidence Natura 2000_V3 71/99 4.1 PREAMBULE Un projet peut présenter deux types d impacts : des impacts

Plus en détail

ACHAT / VENTE / REHABILITATION

ACHAT / VENTE / REHABILITATION ACHAT / VENTE / REHABILITATION Vos obligations en termes d assainissement L assainissement a pour objectif de protéger la santé et la salubrité publique ainsi que l environnement contre les risques liés

Plus en détail

CONVENTIONNEMENT ET INDEMNISATION liés aux travaux sur les lignes existantes

CONVENTIONNEMENT ET INDEMNISATION liés aux travaux sur les lignes existantes CONVENTIONNEMENT ET INDEMNISATION liés aux travaux sur les lignes existantes ÉDITION 2012 2 Ce document est mis en ligne sur les sites web RTE, APCA et FNSEA. Il ne sera plus disponible en version papier.

Plus en détail

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

Inventaire et suivi des reptiles

Inventaire et suivi des reptiles Inventaire et suivi des reptiles Ils sont réalisés par Simon Birckel de l Office national des forêts. Point bibliographique Documents de référence Les documents de référence sont : le dossier d enquête

Plus en détail

Pièce E : Etude d impact

Pièce E : Etude d impact Pièce E : Etude d impact 130/357 E4.3. Environnement naturel E4.3.1. Grands ensembles naturels Dans l aire d étude, la matrice de cultures industrielles (céréales) ou spécialisées (tabac, houblon) domine

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 7

Rapport action tuffeau. CAHIER n 7 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 7 Maison troglodyte Montsoreau Visite : 20 mars 2011, Figure 1 1 : Prise de vue

Plus en détail

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU 1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU Le diagnostic du SAGE a mis en évidence les principaux problèmes que connaît le mode de gestion actuel des ressources en eau. On distingue 4 types de problèmes

Plus en détail

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Compétences «gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations» BUTLEN Jean-Baptiste MEDDE/DEB/AT Ministère

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

Règlement. Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne. 1 ère révision. Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015

Règlement. Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne. 1 ère révision. Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015 Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne 1 ère révision Règlement Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015 Projet pour consultation Table des matières I. Préambule... 3 A. Portée

Plus en détail

ANNEXE 12 EVALUATION SIMPLIFIEE NATURA 2000

ANNEXE 12 EVALUATION SIMPLIFIEE NATURA 2000 PROJET DE CONSTRUCTION D UN ENTREPOT COUVERT Dossier de demande d enregistrement Rubrique 1510 Réf : 9B2297-N-15-0010 Indice : C Annexe 12 Page : 1/8 ANNEXE 12 EVALUATION SIMPLIFIEE NATURA 2000 SOMQ34A

Plus en détail

DOCUMENT D'INCIDENCES pour l'élaboration de votre dossier de Déclaration Loi sur l'eau

DOCUMENT D'INCIDENCES pour l'élaboration de votre dossier de Déclaration Loi sur l'eau RAPPEL DES REFERENCES DU DOSSIER (réservé à l'administration) N Cascade :... Date de dépôt :... Tampon GUE : Direction Départementale des Territoires du Gers Guichet unique de l'eau DOCUMENT D'INCIDENCES

Plus en détail

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012 Zones humides De la connaissance à...... La gestion Mercredi 25 avril 2012 - Présentation Forum des Marais Atlantiques - Prélocalisation - Inventaire - Les zones humides prioritaires Le Forum des Marais

Plus en détail

VILLE de VITRE Inventaire des zones humides et des cours d eau Réunion de présentation de la carte provisoire 12 avril 2011

VILLE de VITRE Inventaire des zones humides et des cours d eau Réunion de présentation de la carte provisoire 12 avril 2011 VILLE de VITRE Inventaire des zones humides et des cours d eau Réunion de présentation de la carte provisoire 12 avril 2011 1 - Inventaire des zones humides et des cours d eau 1 Calendrier d avancement

Plus en détail

Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve»

Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve» Gorges de la Loire Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve» Yv es T hon néri eux : asar ine cou ché e, h ê trai e- Mic ka ël

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail