Situations illustrées au champ et outils de diagnostic

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Situations illustrées au champ et outils de diagnostic"

Transcription

1 Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Pierre MORTREUX Chambre d Agriculture du Nord Pas de Calais PROSENSOLS.EU

2 Chantiers d arrachage de Objectifs? Contexte Sol de limon argileux sur craie Système betteravier avec irrigation betteraves

3

4

5

6

7 Arrachage de pommes de terre - Deulémont Arrachage simplifiée 2 rangs avec broyeur à l avant Débardage avec tracteurs + bennes 2 essieus

8 Les conditions lors de l arrachage Profil d'humidité à l'arrachage humidité massique en % 18,0% 18,5% 19,0% 19,5% 20,0% 20,5% 21,0% 21,5% 0-15 cm non labour labour cm cm Limon sableux profond Arrachage le 10/10/2010 Sol ressuyé proche de la capacité au champ

9 Profils culturaux : arrachage seul

10 Profils culturaux : débardage en non labour

11 Densités apparentes Densités apparentes avant / après arrachage tonnes de sol sec / m3 1 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 labour avant 20cm non labour avant 20cm labour après roue remorque 10cm labour après roue remorque 20cm non labour après roue remorque 10cm non labour après roue remorque 20cm non labour après roue tracteur 10 cm non labour après roue arracheuse 10 cm un impact significatif du chantier d arrachage mais des intensités de tassement qui restent modérées et peu différentes entre passages (différences de profondeur surtout)

12 Conclusions sur le chantier étudié Arrachage Tracteur : 33% de la surface sur 10 cm Arracheuse : 56% de la surface sur cm Débardage 67% par aller sur 30 cm Résultat final 89% de la surface affectée, passages multiples débardage = le plus dégradant peu de différences avec ou sans labour

13 Chantier d arrachage de chicorées - Solesmes

14 tassement pseudo-gley ½ roue intégrale

15 NON LABOUR OU LABOUR??? Da = 1.37 Da = 1.31

16 S chic S blé S lin S blé Rendement brut en % du labour Evolution à moyen terme de la productivité Solesmes - Rendements bruts pluriannuels 110% Non labour continu Agriculteur 100% 90% 80% 70%

17 Origines des écarts de rendements? Blé 2009

18 tonnes de sol sec / m3 Origines des écarts de rendements? Solesmes - Densités apparentes au printemps ,5 1,4 Lin ,3 1,2 Labour continu 15 cm Non labour continu 15 cm Itinéraire mixte 15 cm Nombre de plantes / m² non labour occasionnel 1597 non labour continu 1562 labour continu 1866

19 Rendement brut en % du labour T blé T bs T blé T pdt T blé T bs Essai pluriannuel de Thiant Thiant - Rendements bruts pluriannuels 110% Décompactage Superficiel 105% 100% 95% 90% décrochage après 2008 :???

20 Blé 2008 après P d T

21 labour decompactage superficiel

22 Profondeur en cm Gestion du tassement, notamment en non labour? Décompactage 22 cm (dent) Décompactage 22 cm Décompactage 10 cm Superficiel 22 cm Superficiel 10 cm Densités apparentes - Thiant 2008 Labour 22 cm Labour 10 cm 1 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 Moyens de prévention : conditions, matériel, rotation Réversibilité? Outils d aide à la décision? Nécessité, positionnement et qualité des décompactages? Pénétrométrie - Thiant 10/11/2011 tonnes de sol sec / m3 labour superficiel décompactage 0,0 1,0 2,0 3,0 4,0 5,0 0 Pression en MPa -10

23 labour = 100% Impacts potentiels sur le maïs ensilage ESSAIS CA59 Landrecies : rendement des maïs ensilage sans labour en % du labour 110% Décompactage Superficiel Agrisem + rotasemis 100% 90% 80% 70% Moyenne Des résultats variables mais globalement décevants : explications?

24 Qualité des décompactages Effet de «vagues» avec la dent Michel en conditions non ressuyées : -10%

25 Préparer les sols en conditions ressuyées Structure et enracinement hétérogènes en maïs ensilage

26 Jusqu où réduire le travail du sol? 2004 bonnes conditions : -5% 2005 conditions humides : -27%

27 Intégrer l exigence des cultures

28 Comment évaluer? Connaissance du terrain historique de la parcelle, expérience du cultivateur, cultures et circulation de l eau Outils? La tige (ou le pénétromètre) Le profil cultural Les méthodes de «scoring» En intégrant la culture à venir et les évolutions prévisibles de la structure

29 Le pénétrométre

30 Le profil cultural Observations selon une double partition feuillage - verticale (horizons de travail du sol) - horizontale (traces de roues) couche «labourée» riche en MO anciens labours horizons profonds non travaillés texture, humidité, couleur structure du sol système racinaire circulation de l eau, hydromorphie évolution de la matière organique vie biologique

31 Observer le sol et l enracinement

32 La méthode de Peerlkamp revisitée Prélèvement d une dizaine de bêchées Notes de 1 à 5 selon facilité de rupture, taille et aspect des agrégats, porosité, racines Sources :

33 Le drop test d après le guide Visual Soil Assessment 7 critères sont évalués sur le sol (consistance et structure du sol, porosité, couleur, mottes, nombre de vers de terre, racines, affinement) puis pondérés pour donner la note finale Classe de notation Note > 16 Qualité de la structure Favorable 12 > note > 16 Moyen positif 8 > note > 12 Moyen négatif Note < 8 défavorable photos SOMEA

34 En conclusion, quelques clés pour raisonner Evaluer la structure avant implantation (ou après ) Intégrer l exigence de la culture à venir et les effets éventuels du climat Décider de l itinéraire technique

35 Merci pour votre attention. PROSENSOLS.EU

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais

Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais Enquête coordonnée par : Contact : c.turillon@agro-transfert-rt.com Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais Enquête réalisée en partenariat

Plus en détail

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr.

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. Physique vs chimie des sols Avant, l état de santé des sols était trop souvent basé sur le résultat d analyse chimique (ph, P, K, ). Maintenant,

Plus en détail

COMPTE RENDU Journée formation

COMPTE RENDU Journée formation COMPTE RENDU Journée formation Agriculture de conservation des sols Profils de sol 1. Vincent Etchebarne à St Jean le Vieux prairie 2. Alain Claverie à Behasque sol nu / couverts multiples 3. Bernard Hourquebie

Plus en détail

Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques. Guide de terrain

Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques. Guide de terrain Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques Guide de terrain Introduction La réalisation d un diagnostic approfondi est indispensable pour proposer des solutions spécifiques

Plus en détail

GESTION DE L ÉTAT ORGANIQUE DES SOLS AVEC SIMEOS-AMG

GESTION DE L ÉTAT ORGANIQUE DES SOLS AVEC SIMEOS-AMG Journée Prosensols 22 novembre 2012 Vincent TOMIS - Annie DUPARQUE GESTION DE L ÉTAT ORGANIQUE DES SOLS AVEC SIMEOS-AMG Vincent Tomis Agro-Transfert RT Contexte Projet GCEOS : GESTION ET CONSERVATION DE

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

La compaction des sols : Les causes et les solutions

La compaction des sols : Les causes et les solutions -1- La compaction des sols : Les causes et les solutions No : 05-C01 Novembre 05 Par: Georges Erick Tsague, CCA GGAEO, Alfred, ON Remerciements: Sylvie Denis, Agr etsague@cropadvisers.com, etsague@yahoo.fr

Plus en détail

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Victor Savoie, ingénieur agricole MAPAQ, Centre-du-Québec, Nicolet Photo : Véronique Gagnon, Club agroenvironnement Bois-Francs Le drainage agricole

Plus en détail

La portance. La portance : quelques notions générales. pression exercée. pression exercée. Situation d'équilibre. Situation initiale.

La portance. La portance : quelques notions générales. pression exercée. pression exercée. Situation d'équilibre. Situation initiale. La portance 195 La portance : quelques notions générales La portance peut être définie comme la capacité d un sol à supporter la pression qu exercent sur ce dernier des pneus, des chenilles, les pieds

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES Avant-propos: Le sol est un milieu vivant et fragile en constante évolution. On pourra l améliorer ou le détruire en fonction des actions que l on effectuera sur

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

Sondes capacitives : l efficience de l irrigation passe avant tout par une optimisation de l état structural des sols

Sondes capacitives : l efficience de l irrigation passe avant tout par une optimisation de l état structural des sols Sondes capacitives : l efficience de l irrigation passe avant tout par une optimisation de l état structural des sols Éric FAURE / Sébastien CLAVÉ Chambre d Agriculture de Vendée Le réseau de sondes implanté

Plus en détail

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Unité d hydrologie et d hydraulique agricole Génie rural et environnemental ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Notes de cours provisoires année académique 2010-2011 Aurore Degré Table des matières CHAPITRE

Plus en détail

La Pomme de Terre de fécule

La Pomme de Terre de fécule La Pomme de Terre de fécule Enquête technique Récolte 2014 SOMMAIRE Retour sur les conditions climatiques 2014 03 Caractéristiques de la campagne 2014 04 Vous trouverez dans ce document les résultats

Plus en détail

Les techniques culturales sans labour (TCSL) en pomme de terre

Les techniques culturales sans labour (TCSL) en pomme de terre es techniques culturales sans labour () en pomme de terre De par son mode de culture en buttes, la culture de pomme de terre est particulièrement sensible aux problèmes de ruissellement et d érosion sur

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système Pommes de terre et légumes.

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système Pommes de terre et légumes. Système Pommes de terre et légumes. Caractéristiques Variantes de ce système : Il existe près de 150 exploitations de moins de 100 ha qui produisent de la pomme de terre, essentiellement pour une vente

Plus en détail

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013 La filière chanvre en Wallonie La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs

Plus en détail

Propriétés physiques des sols

Propriétés physiques des sols Propriétés physiques des sols Propriétés physiques des sols Liées à 2 notions fondamentales : la texture et la structure Comportements de l air et de l eau du sol en dépendent 1) Texture 2 définitions

Plus en détail

La mesure de résistivité électrique : un outil d aide à la caractérisation des sols

La mesure de résistivité électrique : un outil d aide à la caractérisation des sols La mesure de résistivité électrique : un outil d aide à la caractérisation des sols SégerM., Perrier C., Pasquier C., BourennaneH., MitomboD., Nicoullaud B., Mistou M.N., Hugard R., Ubertosi M., Cousin

Plus en détail

Problèmes de drainage en sols organiques: la solution par les plantes? Jacynthe Dessureault- Rompré, Ph.D Jean Caron, agr., Ph.D.

Problèmes de drainage en sols organiques: la solution par les plantes? Jacynthe Dessureault- Rompré, Ph.D Jean Caron, agr., Ph.D. Problèmes de drainage en sols organiques: la solution par les plantes? Jacynthe Dessureault- Rompré, Ph.D Jean Caron, agr., Ph.D. Présenté à St-Rémi le 4 Décembre 2014 Volets de la présentation Retour

Plus en détail

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation des prairies GNIS Ref. : DO757 GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation de sa prairie est la première condition à satisfaire pour profiter pleinement

Plus en détail

Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles

Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles Exemples en Poitou-Charentes M. Vigot Chambre Régionale d Agriculture Poitou-Charentes NOM DE L AUTEUR 03 / 12 / 2013 Pourquoi s intéresser

Plus en détail

Bien travailler son sol. Anne Weill, agr.

Bien travailler son sol. Anne Weill, agr. Bien travailler son sol Anne Weill, agr. Pourquoi travailler le sol? Le cycle compaction-décompaction Effet du travail du sol Choix en fonction de la situation Le travail du sol profond Le travail du sol

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

ORGANIQUE DES SOLS SUR LE LONG TERME : DE NOUVEAUX OUTILS POUR LE CONSEIL

ORGANIQUE DES SOLS SUR LE LONG TERME : DE NOUVEAUX OUTILS POUR LE CONSEIL GÉRER L ÉTAT L ORGANIQUE DES SOLS SUR LE LONG TERME : DE NOUVEAUX OUTILS POUR LE CONSEIL 8émes rencontres GEMAS -COMIFER Blois - 20 & 21 novembre 2007 Annie Duparque GESTION ET CONSERVATION DE L ETAT L

Plus en détail

RUISSELLEMENT/ÉROSION. Bonnes pratiques agricoles pour réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires. par ruissellement et érosion

RUISSELLEMENT/ÉROSION. Bonnes pratiques agricoles pour réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires. par ruissellement et érosion RUISSELLEMENT/ÉROSION Bonnes pratiques agricoles pour réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires par ruissellement et érosion GARDONS NOTRE EAU PROPRE TOPPS prowadis vise à réduire

Plus en détail

Adapter les techniques d implantation à chaque situation

Adapter les techniques d implantation à chaque situation Adapter les techniques d implantation à chaque situation Jérôme LABREUCHE Damien BRUN Pôle Agro-équipement Les techniques d implantation ont souvent un impact limité sur le rendement Les techniques d implantation

Plus en détail

5ème rencontre internationale de l AFCAS

5ème rencontre internationale de l AFCAS 5ème rencontre internationale de l AFCAS Ile de Réunion du 09 au 15 septembre 2012 B. Meka 16/05/12 www.cs12.re 1 16/05/12 www.cs12.re 2 Versants plus ou moins réguliers 22 000 ha cultivés Forme en croupe

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

CONSEQUENCES DU COMPACTAGE

CONSEQUENCES DU COMPACTAGE Page : 1 / 6 L évolution des pratiques viticoles a conduit, dans les dernières décennies, à une indéniable modification de la structure des horizons superficiels des sols. Le passage répété d engins lourds

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

Outils portés avant. Planipack Planidisk Disksol Planispire Planibridge Planisol. pour des tracteurs de 90 à 400 CV

Outils portés avant. Planipack Planidisk Disksol Planispire Planibridge Planisol. pour des tracteurs de 90 à 400 CV w w w. g r e g o i r e - b e s s o n. c o m Outils portés avant Planipack Planidisk Disksol Planispire Planibridge Planisol pour des tracteurs de 90 à 400 CV Outils portés avant Simplicité et efficacité

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Travail du sol animé. Fraises plein-champ et fraises-butteuses pour l usage sur sols mi-lourds à lourds

Travail du sol animé. Fraises plein-champ et fraises-butteuses pour l usage sur sols mi-lourds à lourds TECHNIQUE DE POMMES DE TERRE TECHNIQUE BETTERAVIÈRE TECHNIQUE DE LÉGUMES Travail du sol animé Fraises plein-champ et fraises-butteuses pour l usage sur sols mi-lourds à lourds Fraise pleinchamp GR Aperçu

Plus en détail

Cartographie et caractérisation des terroirs viticoles de l AOP Touraine Azay-le-Rideau et des terroirs arboricoles fruitiers

Cartographie et caractérisation des terroirs viticoles de l AOP Touraine Azay-le-Rideau et des terroirs arboricoles fruitiers Cartographie et caractérisation des terroirs viticoles de l AOP Touraine Azay-le-Rideau et des terroirs arboricoles fruitiers Beaulieu-sur-Layon, le 29 Janvier 2013 Plan I. Etude Terroir et méthode : généralités,

Plus en détail

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Colloque sur la pomme de terre Une production à protéger 13 novembre 2009, Québec Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Marc F. CLÉMENT., agronome, conseiller

Plus en détail

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE Septembre 2013 CONSEILS DE SAISON Après un mois de juillet et d août chaud et sec, septembre a vu le retour de températures fraîches pendant deux semaines, en dessous des normales saisonnières. Cela a

Plus en détail

PROTOCOLE DE RECHERCHE

PROTOCOLE DE RECHERCHE PROTOCOLE DE RECHERCHE ESSAIS D ADAPTATION DE LA PLANTE NEPETA CATARIA AU BURUNDI La Nepeta cataria est une plante originaire de l Europe et l Asie, qui s est également bien établie en Amérique du Nord.

Plus en détail

Anne Weill agr. et Denis La France, dta

Anne Weill agr. et Denis La France, dta Anne Weill agr. et Denis La France, dta ! Financement: Conseil de recherches en sciences naturelles et génie du Canada (CRSNG)! Équipe du CETAB+ Eve Cayer, agr., Sam Chauvette agr., M.Sc., Aurélie Demers,

Plus en détail

Guide méthodique du mini-profil 3D Diagnostiquer rapidement l état structural de vos sols

Guide méthodique du mini-profil 3D Diagnostiquer rapidement l état structural de vos sols Guide méthodique du mini-profil 3D Diagnostiquer rapidement l état structural de vos sols Méthode élaborée dans le cadre du projet de transfert Sol-D Phy porté par Agro-Transfert Ressources et Territoires

Plus en détail

Réussir votre gazon JARDIN 02

Réussir votre gazon JARDIN 02 Réussir votre gazon JARDIN 02 1 Choisir un gazon a) Vérifier que le type de gazon souhaité correspond : à l'utilisation sport et jeux gazon anglais gazon rustique (usage intensif) résistance esthétique

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Projet Mosabio Rapport d essai 2014

Projet Mosabio Rapport d essai 2014 Introduction Projet Mosabio Rapport d essai 2014 Le projet Mosabio a été proposé en 2011 par un groupe de travail comprenant AGRIDEA, Agroscope et le FiBL. Il s inscrit dans le contexte du déficit de l

Plus en détail

Colza. Synthèse variétale 2014

Colza. Synthèse variétale 2014 Colza Synthèse variétale 2014 La campagne 201-2014 en colza aura été marquée par des conditions humides de l implantation à la récolte. Sur certaines zones, la culture a nécessité moins de passage de protection

Plus en détail

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal.

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal. [Titre]Semis de maïs : 3 semoirs à l'épreuve de la vitesse [Commentaires sur la mise en forme : Le tableau des caractéristiques des matériels avec les photos des semoirs doit être placé en première page.

Plus en détail

La rénovation des prairies

La rénovation des prairies La rénovation des prairies Jérôme WIDAR, Sébastien CREMER, David KNODEN et Pierre LUXEN. - 1 - 3.5. Rénovation après dégâts de sangliers La rénovation d une prairie ayant subi des dégâts de sangliers est

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Les plantes et l'eau - IV. L'agronomie de l'eau

Les plantes et l'eau - IV. L'agronomie de l'eau 1 Venons en maintenant à ce qui se passe, d un point de vue hydrique, à l échelle de la parcelle avant d aborder l échelle du bassin versant. L eau de pluie (complétée éventuellement par l eau d irrigation)

Plus en détail

2. Comparaison de 3 techniques de travail superficiel du sol par rapport au labour en maïs fourrage et maïs grain.

2. Comparaison de 3 techniques de travail superficiel du sol par rapport au labour en maïs fourrage et maïs grain. 2. Comparaison de 3 techniques de travail superficiel du sol par rapport au labour en maïs fourrage et maïs grain. 2.1. Site de BUZET Extrait de la convention n 2659/3 Maïs et environnement Lieu : Responsable

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

LE SOUS-SOLAGE, LE TRAVAIL DU SOL ET LE CHAULAGE

LE SOUS-SOLAGE, LE TRAVAIL DU SOL ET LE CHAULAGE LE SOUS-SOLAGE, LE TRAVAIL DU SOL ET LE CHAULAGE Georges Lamarre ing.-agr. MAPAQ, Montérégie Secteur Ouest 177, St-Joseph, Ste-Martine, J0S 1V0 (450) 427-2000 La compaction La compaction des sols est un

Plus en détail

RETOUR SUR LA JOURNEE TECHNIQUE PARTENARIALE LES PLANTES ENVAHISSANTES DES MILIEUX AQUATIQUES

RETOUR SUR LA JOURNEE TECHNIQUE PARTENARIALE LES PLANTES ENVAHISSANTES DES MILIEUX AQUATIQUES RETOUR SUR LA JOURNEE TECHNIQUE PARTENARIALE LES PLANTES ENVAHISSANTES DES MILIEUX AQUATIQUES Jeudi 28 Juin 2012 à Roquebrune sur Argens 1 Contexte INVASIVES - Journée du 28 JUIN 2012 Les événements climatiques

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

Exigences de qualité et études des pelouses de l'asf. Je me présente. Sommaire. Les exigences de qualité des pelouses de l'asf

Exigences de qualité et études des pelouses de l'asf. Je me présente. Sommaire. Les exigences de qualité des pelouses de l'asf Exigences de qualité et études des pelouses de l'asf Je me présente Pierre-Yves Bovigny Chargé d'enseignement, filière Agronomie, haute école du paysage, d'ingénieure et d'architecture de Genève (hepia)

Plus en détail

Exemple: Zone humide au bas des pentes au printemps ou après une pluie. Modèle numérique de terrain. Photo printemps 2010

Exemple: Zone humide au bas des pentes au printemps ou après une pluie. Modèle numérique de terrain. Photo printemps 2010 Exemple: Modèle numérique de terrain Photo printemps 2010 Photo : Véronique Gagnon, ing. junior. Zone humide au bas des pentes au printemps ou après une pluie Écoulement hypodermique provenant d un labour

Plus en détail

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI : TEST DE VARIETE DE TRITICALE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Campagne

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

exploitant agricole Fermoscopie réalisée par le Gabnor Situation de la ferme dans son environnement Présentation de la ferme

exploitant agricole Fermoscopie réalisée par le Gabnor Situation de la ferme dans son environnement Présentation de la ferme exploitant agricole Une ferme céréalière 100% bio diversifiée dans la production de légumes de plein champ 12 OrléansLoiret 8 13 Loiret [45] Centre Blois 9 (45) Chartres Loir-et-Cher et-cher [41] (41)

Plus en détail

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou :

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou : - le Mildiou : - le Sclérotinia : Semer sur des parcelles bien ressuyées Eviter les mouillères Détruire les repousses Arracher manuellement toute plante contaminée prévenir la DRAAF < 01/07 en cas d attaque

Plus en détail

Raisonner l itinéraire betterave. Plaquette régionale Nord / Pas-de-Calais

Raisonner l itinéraire betterave. Plaquette régionale Nord / Pas-de-Calais Raisonner l itinéraire betterave Plaquette régionale Nord / Pas-de-Calais 203/204 2 La campagne 203 3 Un printemps exceptionnellement froid Un été "mi-figue mi-raisin" Les températures glaciales accompagnées

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

Diagnostic et évolution de la fertilité du sol

Diagnostic et évolution de la fertilité du sol MARAICHAGE 2005 Fiche action 3 02 02 18 AB L05 PACA/13 Diagnostic et évolution de la fertilité du sol H.VEDIE L. ROMET (GRAB) 1- BUT ET CONTEXTE : Depuis 2001, le Groupe de Recherche en Agriculture Biologique

Plus en détail

Réhabilitation des espaces terrestres dégradés par l intervention pour le nettoyage du littoral

Réhabilitation des espaces terrestres dégradés par l intervention pour le nettoyage du littoral Réhabilitation des espaces terrestres dégradés par l intervention pour le nettoyage du littoral contexte - espaces terrestres souvent dégradés (accès, installation de chantier, stockage de déchets) Faut-il

Plus en détail

Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation

Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation - Groupe de travail Etude de la rentabilité des systèmes de culture intégrant de la luzerne Synthèse

Plus en détail

Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon»

Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon» Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon» Mémento de plantation Crédit photos et dessins : Dominique Mansion, Jean-Louis Corsin, Arbre et Paysage 32

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

Diagnostic de solidité du cèdre de la place du monument aux morts Commune de Salavas

Diagnostic de solidité du cèdre de la place du monument aux morts Commune de Salavas ATELIER de PAYSAGE et d'architecture de l'environnement CLAUDE CHAZELLE Architecte-Paysagiste D.P.L.G Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles Paysagiste Conseil de l'etat MARC VOCORET Technicien

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE AERIENNE 400 000 VOLTS ENTRE LES POSTES ELECTRIQUES DE AVELIN ET DE GAVRELLE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE AERIENNE 400 000 VOLTS ENTRE LES POSTES ELECTRIQUES DE AVELIN ET DE GAVRELLE RECONSTRUCTION DE LA LIGNE AERIENNE 400 000 VOLTS ENTRE LES POSTES ELECTRIQUES DE AVELIN ET DE GAVRELLE IMPACT DES LIGNES T.H.T. 400 kv SUR LE MILIEU NATUREL INSTALLATION EN SOUTERRAIN IMPACTS SUR LES

Plus en détail

La ferme expérimentale de l ADRAO

La ferme expérimentale de l ADRAO La ferme expérimentale de l ADRAO ADRAO/WARDA 01 B.P. 2551 Bouaké 01 Côte d Ivoire Téléphone : (225) 31 63 45 14 Télécopie : (225) 31 63 47 14 Page web: http://www.warda.cgiar.org/ Création et localisation

Plus en détail

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage 1 Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage P. Courtois 3, J-P Destain 4, C. Vandenberghe 5, J.M. Marcoen 5 1. Introduction : l azote, le sol et le nitrate

Plus en détail

Tech Infos Grandes Cultures Bio

Tech Infos Grandes Cultures Bio Tech Infos Grandes Cultures Bio N 9 / janvier 2015 Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye L ESSAI EN BREF Afin d évaluer la faisabilité technique,

Plus en détail

Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA

Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA Journées Techniques organisées avec l appui du Sétra et sous l égide de la CoTITA PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA JF Serratrice

Plus en détail

Comment maintenir l approvisionnement bois des industries en dépit de conditions météorologiques défavorables sur de longues périodes?

Comment maintenir l approvisionnement bois des industries en dépit de conditions météorologiques défavorables sur de longues périodes? Commission Professionnelle Approvisionnement Ateliers thématiques 24/06/2014 Comment maintenir l approvisionnement bois des industries en dépit de conditions météorologiques défavorables sur de longues

Plus en détail

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 Le potassium, régulateur et anti-stress des plantes Le potassium circule dans la plante sous la forme du cation + tel qu

Plus en détail

Le SCARIFICATEUR RÉVERSIBLE

Le SCARIFICATEUR RÉVERSIBLE Création et renouvellement des forêts OUTILS DE GESTION DE LA VEGETATION CONCURRENTE ET DE PREPARATION DU SOL Le SCARIFICATEUR RÉVERSIBLE Désherbage, travail du sol Réussir une régénération : C est garantir

Plus en détail

Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop.

Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop. Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop. Document élaboré à partir de l étude Labosport (Janvier 2005) et du rapport de R. Everett (Septembre 2005). Résumé et traduction

Plus en détail

L imperméabilisation et la compaction des sols > Vincent BRAHY et Stéphane LOYEN

L imperméabilisation et la compaction des sols > Vincent BRAHY et Stéphane LOYEN SOLs 6 L imperméabilisation et la compaction des sols > Vincent BRAHY et Stéphane LOYEN La plupart des sols compactés et imperméabilisés ne sont plus en état de remplir correctement leurs fonctions environnementales,

Plus en détail

Presentation1 Les principes de travail des outils de travail du sol. Dick Godwin

Presentation1 Les principes de travail des outils de travail du sol. Dick Godwin Presentation1 Les principes de travail des outils de travail du sol Dick Godwin Plan de présentation Effet de la forme d outil Profondeur/Largeur Angle d attaque Vitesse Ailettes Dents peu profondes Espacement

Plus en détail

La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels

La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels Alain GUILLOUX Terrasol Page 1 Journées d études «La pratique des éléments finis tridimensionnels en géotechnique» - Paris 1998 «l application

Plus en détail

Pelouse Sport Conseil

Pelouse Sport Conseil Pelouse Sport Conseil LES EXPERTS CONSEILLERS EN TERRAINS SPORTIFS ASSISTANCE TECHNIQUE EXPERTISE - AUDIT FORMATION - ENTRETIEN DIAGNOSTIC SUIVI TRAVAUX ESPACES VERTS Jean-Louis GOXES 0684746446 José PAREJA

Plus en détail

UTILISATEUR. Version 2011. Gérer l état organique du sol dans les exploitations agricoles SIMEOS-AMG

UTILISATEUR. Version 2011. Gérer l état organique du sol dans les exploitations agricoles SIMEOS-AMG Outil de SIMulation de l Etat Organique du Sol basé sur le modèle de calcul de bilan humique à long terme AMG de l INRA de LAON G UIDE UTILISATEUR Version 2011 Gérer l état organique du sol dans les exploitations

Plus en détail

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011 Impact du changement climatique sur l'organisation du travail dans les exploitations agricoles : une analyse des jours agronomiquement disponibles (JAD) A. Joannon, C. Barbeau, G. Barbeau, V. Hallaire,

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

Méthodes de plantation

Méthodes de plantation NORMES DE TRAVAUX FORESTIERS / Guide n 004 Méthodes de plantation L art du planteur tient au respect de deux grands principes : ne pas déformer l orientation naturelle du système racinaire et assurer un

Plus en détail

LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN. Témoignage de Jean-Paul SAMSON

LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN. Témoignage de Jean-Paul SAMSON LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN Témoignage de Jean-Paul SAMSON 1 Jean Paul SAMSON Lorry-Mardigny (57) 1.3 UTH Types de sol principaux : 75% argilo-calcaire 20% argilo-limoneux SAU 137 ha orge hiver

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Pomme de terre. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Pomme de terre. Septembre 2008 Fiche Technique Production Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Septembre 2008 Pomme de terre Rédigée par : Nicolas MANSOURI Chambre d Agriculture du Roussillon Potentiel des marchés Production

Plus en détail

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Exploitants : Groupement d agriculteurs de Vouvry Récolte : 30 juin 2015 avec Syngenta Procédé cultural orge Exploitant : Groupement d agriculteurs

Plus en détail

ZA SUD - RUE PASCAL - 14700 FALAISE - Tél. 02 31 40 80 50 - Mobile 06 30 99 78 77 Mail : info@dynapneu.fr - Site : www.dynapneu.fr

ZA SUD - RUE PASCAL - 14700 FALAISE - Tél. 02 31 40 80 50 - Mobile 06 30 99 78 77 Mail : info@dynapneu.fr - Site : www.dynapneu.fr LeTélégonflage ZA SUD - RUE PASCAL - 14700 FALAISE - Tél. 02 31 40 80 50 - Mobile 06 30 99 78 77 Mail : info@dynapneu.fr - Site : www.dynapneu.fr LeTélégonflage Qu est est-ce que le TELEGONFLAGE? C est

Plus en détail

UN CONSTAT, UNE ÉVIDENCE,, UNE CERTITUDE : COUVRIR LE SOL POUR PRODUIRE DE L EAU PROPRE

UN CONSTAT, UNE ÉVIDENCE,, UNE CERTITUDE : COUVRIR LE SOL POUR PRODUIRE DE L EAU PROPRE UN CONSTAT, UNE ÉVIDENCE,, UNE CERTITUDE : COUVRIR LE SOL POUR PRODUIRE DE L EAU PROPRE Konrad Schreiber Institut de l Agriculture Durable 1 2 LA MISE À NU DES SOLS POSE D ÉNORMES PROBLÈMES ENVIRONNEMENTAUX

Plus en détail

Création et valorisation d une base de données sols. Lycée Georges Desclaude, Saintes

Création et valorisation d une base de données sols. Lycée Georges Desclaude, Saintes Création et valorisation d une base de données sols Lycée Georges Desclaude, Saintes NOM DE L AUTEUR 03 / 12 / 2013 Plan de la présentation 1. Première étape : la création de la base de données sols et

Plus en détail

Description des sols de Taî' (d'après J. COLLINET) Description des sols du Mont Tonkoui

Description des sols de Taî' (d'après J. COLLINET) Description des sols du Mont Tonkoui .. A N N E X E Description des sols de Taî' (d'après J. COLLNET) Description des sols du Mont Tonkoui (d'aprss C. VALENTN) TONKOLJ Site 0-15 cm : Frais, peu humifère, argileux faiblement sa-bieux à sables

Plus en détail

Traitement et amélioration des sols aux liants ou additifs

Traitement et amélioration des sols aux liants ou additifs Journée technique «CFMS FNTP» Traitement et amélioration des sols aux liants ou additifs Ouvrages en terre Préparation des matériaux traités Daniel GANDILLE SPTF / entreprise GUINTOLI 1 PRESENTATION 1

Plus en détail

L infiltration. Définitions Equations de base Facteurs influençant l infiltration et Profils hydriques Ex de Modélisation à l échelle du bassin

L infiltration. Définitions Equations de base Facteurs influençant l infiltration et Profils hydriques Ex de Modélisation à l échelle du bassin Valérie Borrell Estupina FLST403 - Montpellier 2011 L infiltration Définitions Equations de base Facteurs influençant l infiltration et Profils hydriques Ex de Modélisation à l échelle du bassin 1 Définitions

Plus en détail

Présenté par : Dr Asmae Nouira. Novembre Hanoi -2007. Journées Scientifiques Inter-Réseaux AUF

Présenté par : Dr Asmae Nouira. Novembre Hanoi -2007. Journées Scientifiques Inter-Réseaux AUF Efficacité du semis direct à contrer l érosion hydrique en milieu agricole : mise en évidence à l'aide des techniques de radioéléments, de modélisation et de mesures aux champs (MAROC-CANADA) Présenté

Plus en détail

Les matériels de production du bois-énergie Production mécanisée de matière première par les exploitants agricoles et forestiers

Les matériels de production du bois-énergie Production mécanisée de matière première par les exploitants agricoles et forestiers Les matériels de production du bois-énergie Production mécanisée de matière première par les exploitants agricoles et forestiers FICHE N 008 : PRINCIPES DE PRODUCTION Les préconisations présentées dans

Plus en détail