Polyphénols: Bases scientifiques de leurs effets-santé. Polyphénols: Bases scientifiques de leurs effets-santé. Plan du cours 11/02/2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Polyphénols: Bases scientifiques de leurs effets-santé. Polyphénols: Bases scientifiques de leurs effets-santé. Plan du cours 11/02/2016"

Transcription

1 Résumé du CM du 03/02/2016. Ce résumé ne remplace pas la prise de notes réalisée lors du CM. Ainsi, ce document ne peut pas être considéré comme un résumé des notions dont vous aurez besoin lors de l examen final. Polyphénols: Bases scientifiques de leurs effets-santé 4 è année pharmacie (DFASP1), filière officine 2016 Jérémie Neasta Laboratoire de Pharmacologie Bat D, 2 è étage Polyphénols: Bases scientifiques de leurs effets-santé «Unlike traditional vitamins, polyphenols are not essential for short-term well-being but there is growing evidence suggesting that modest long-term intakes, through the consumption of fruits and vegetables, can reduce the incidence of several chronic diseases that are occurring in Western populations with increasing frequency as longevity increases.» Alan Crozier, 2014 Plan du cours Cours 1 : Biochimie et cibles cellulaires des Cours 2 : Effets santé des sur la fonction cardio-vasculaire Cours 3 : Effets santé des et système nerveux central Cours 4 : Effets santé des et diabète Cours 5 : Biodisponibilité des 1

2 Extrait de vin rouge et «French paradox»? Biochimie et cibles cellulaires des 4 è année pharmacie (DFASP1), filière officine Jérémie Neasta Laboratoire de Pharmacologie Bat D, 2 è étage Polyphénols et compléments alimentaires Définition générale Noyau benzénique avec groupement hydroxyle libre ou estérifié ou encore glycosylé Un ou plusieurs cycles benzéniques avec un ou plusieurs hydroxyles MAIS certains «consacrés par l usage» (même si 1 OH) Polyphénols = composés phénoliques = tanin végétal Pouvoir antioxydant Plusieurs milliers (+ 8000) avec structures parfois complexes Issus du métabolisme secondaire des végétaux molécules qui ne participent pas directement au développement des plantes 2

3 Classification selon le squelette carboné Classification selon le squelette carboné Plusieurs milliers Formes condensés Polyphénols existent majoritairement associés à des oses (glucose, galactose, arabinose ) sauf flavan-3-ols. Pour quercétine on connait 80 formes glycosylées Classification Autre classification: Flavonoïdes et NON flavonoïdes C6-C3-C6 C6-C1, C6-C3 C6-C2-C6 Proanthocyanidine Flavonoïdes et acides phénoliques sont les plus abondants dans les aliments 3

4 Flavonoïdes (C6-C3-C6) Abondants dans notre alimentation, généralement glycosylés ex: lutéoline, diosmine ex: quercétine ex: génistéine 1- Introduction ex: cyanidine ex: catéchine ex: naringénine Principales activités biologiques des «Anti-inflammatoire» Contrôle de la balance redox Apoptose Contrôle du cycle cellulaire Métabolisme lipidique Métabolisme glucidique Microbiote intestinal Etudes réalisées majoritairement in vitro Principales cibles directes ou indirectes des Mécanismes d action possibles : Effets antibactériens Effets sur des voies de signalisation (AMPK, MAP Kinases, ) Effets sur récepteurs nucléaires Action anti-inflammatoire Effets antioxydants Bien que les ont un fort pouvoir antioxydant in vitro, il n est pas clair que leur effet bénéfique résulte de cette propriété 4

5 Comment les diminuent le stress oxydant? 1- Piégeage direct des ROS 2- chélation des traces métalliques responsables de la production des ROS (réaction Fenton) 3- Inhibition des enzymes impliquées dans le stress oxydant 4- Protection/stimulation des systèmes de défense antioxydants 4- Mécanismes de l effet anti-inflammatoire des a) Propriétés anti-oxydantes des impliqués dans leur effet anti-inflammatoire in vitro Piégeage des ROS (X) par les Inhibition du Facteur de transcription redox sensible NF-κB 4- Mécanismes de l effet anti-inflammatoire des b) Inhibition du facteur de transcription NF-κB Module l expression de cytokines pro-inflammatoires, de facteurs de croissance, Impliqué dans la réponse inflammatoire, proliférative, dans la tumorigénèse 5

6 Activation du Facteur de transcription Nrf2 4- Mécanismes de l effet anti-inflammatoire des Nrf2 se fixe sur des éléments de réponse de type «antioxydant responsive element» présents dans de nombreux gènes codant des enzymes antioxydantes et protéines ayant un effet anti-inflammatoire c) Activation du facteur de transcription Nrf2 5- Effets sur les récepteurs aux œstrogènes 6- Effets sur AMPKinase et Sirtuine-1 (SIRT-1) : vieillissement cellulaire Phytoestrogène

7 Vieillissement 7- Impact sur le microbiote intestinal Gluconéogenèse Les influent sur la composition du microbiote Bioactivité des et effets santé

8 Résumé: cibles principales des (liste non exhaustive) NF kappa B, Nrf2, ER Voies de signalisation (MAP kinase, NO synthase, etc.) Facteurs de croissance (VEGF) Polyphénols ROS Sirtuine-1 et AMP Kinase Microbiote Chaque polyphénol possède un profil de cibles particulier. Le fait que les agissent sur de nombreuses cibles, dans de nombreux tissus rend compte de leur effet santé potentiel 8

Société Française des Antioxydants

Société Française des Antioxydants Société Française des Antioxydants 3 ème Formation SFA Stress Oxydant et Antioxydants Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le stress oxydant Le terme Antioxydants est-il toujours approprié en

Plus en détail

Bénéfices antioxydants et anti-inflammatoires de ressources végétales réunionnaises dans le contexte obésité/diabète

Bénéfices antioxydants et anti-inflammatoires de ressources végétales réunionnaises dans le contexte obésité/diabète QualiREG 2016, La Réunion, 30 novembre 2016 Bénéfices antioxydants et anti-inflammatoires de ressources végétales réunionnaises dans le contexte obésité/diabète Pr. Marie-Paule GNTHIER UMR 1188 DéTRI 1

Plus en détail

Société Française des Antioxydants

Société Française des Antioxydants Comment évaluer l activité antioxydante? Formation SFA Page 1 Mesure de l Activité Antioxydante dans l Industrie & chez l Homme Mardi 7 Novembre 2017, Paris Cette formation s inscrit dans le cadre de la

Plus en détail

Société Française des Antioxydants

Société Française des Antioxydants Comment évaluer l activité antioxydante? Formation SFA Page 1 Mesure de l Activité Antioxydante dans l Industrie & chez l Homme Mardi 7 Novembre 2017, Paris Cette formation s inscrit dans le cadre de la

Plus en détail

Syndrome métabolique et mitochondries. UMR 866, Différenciation Cellulaire et Croissance, INRA, 2, place Viala, Montpellier France.

Syndrome métabolique et mitochondries. UMR 866, Différenciation Cellulaire et Croissance, INRA, 2, place Viala, Montpellier France. ANR MITHYCAL Syndrome métabolique et mitochondries. UMR 866, Différenciation Cellulaire et Croissance, INRA, 2, place Viala, Montpellier France. ACTIVITE OXYDATIVE Cytosol Mitochondrie Ac. gras (1) glycolyse

Plus en détail

TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS..19 ABREVIATIONS RESUME.23 ABSTRACT...24 INTRODUCTION..25 ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE...31

TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS..19 ABREVIATIONS RESUME.23 ABSTRACT...24 INTRODUCTION..25 ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE...31 TABLE DES MATIERES Page AVANT-PROPOS..19 ABREVIATIONS.. 21 RESUME.23 ABSTRACT...24 INTRODUCTION..25 ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE....31 Le diabète et la rétinopathie diabétique....33 I. Le diabète sucré et ses

Plus en détail

Programme Post Universitaire Cycle de Formation à la Physionutrition

Programme Post Universitaire Cycle de Formation à la Physionutrition Programme Post Universitaire 2009-2010 Cycle de Formation à la Physionutrition SESSION 1 L ÉQUILIBRE OXYDATIF I. Introduction II. Les systèmes de défense antioxydants d origine nutritionnelle Les oligo-éléments

Plus en détail

L acide obéticholique (AOC) est un analogue semi-synthétique de l acide chenodésoxycholique (ACDC), acide biliaire endogène, avec addition d un

L acide obéticholique (AOC) est un analogue semi-synthétique de l acide chenodésoxycholique (ACDC), acide biliaire endogène, avec addition d un 1 2 3 L acide obéticholique (AOC) est un analogue semi-synthétique de l acide chenodésoxycholique (ACDC), acide biliaire endogène, avec addition d un groupe ethyl en position 6 α. L AOC est un agoniste

Plus en détail

Académie nationale de Pharmacie

Académie nationale de Pharmacie Académie nationale de Pharmacie Fondée le 3 août 1803 sous le nom de Société de Pharmacie de Paris Reconnue d utilité publique le 5 octobre 1877 «Flavonoïdes alimentaires et santé humaine, particulièrement

Plus en détail

trans resveratrol 99 %

trans resveratrol 99 % trans resveratrol 99 % NPN 80033552 Puissant antioxydant Action antioxydante Effet anti estrogénique Améliore la santé cardio-vasculaire Réduction des LDL (mauvais cholestérol) Prévention du cancer Augmente

Plus en détail

Marqueurs du Stress Oxydant et syndrome métabolique :

Marqueurs du Stress Oxydant et syndrome métabolique : Marqueurs du Stress Oxydant et syndrome métabolique : J.P. Cristol, T. Sutra, M. Moréna, M. Rouanet, F. Michel EA 4188, Nutrition Humaine, Biodisponibilité, Athérogénese Les marqueurs du Stress Oxydant

Plus en détail

Dégradation des fibres alimentaires par le microbiote colique de l Homme. Pascale Mosoni UR454 Microbiologie, Dept MICA Clermont-Ferrand / Theix

Dégradation des fibres alimentaires par le microbiote colique de l Homme. Pascale Mosoni UR454 Microbiologie, Dept MICA Clermont-Ferrand / Theix Dégradation des fibres alimentaires par le microbiote colique de l Homme Pascale Mosoni UR454 Microbiologie, Dept MICA Clermont-Ferrand / Theix Le colon humain et son microbiote Droit Proximal Gauche Distal

Plus en détail

Notion de physiologie énergétique. Bioénergétique, notions de thermorégulation

Notion de physiologie énergétique. Bioénergétique, notions de thermorégulation Notion de physiologie énergétique Bioénergétique, notions de thermorégulation Flux thermiques entre environnement et individu - flux incessant (calorıes, métabolıtes...) entre le milieu extérieur et l

Plus en détail

ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE

ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE Pr. Annelise LOBSTEIN, Pharmacognosie UMR-CNRS 7200 - Partie 4 - PLAN (rappels) 1. Définitions législation

Plus en détail

Sylvain Guyot (INRA BIA PRP) 03/02/2017 Journée technique Couleur 1

Sylvain Guyot (INRA BIA PRP) 03/02/2017 Journée technique Couleur 1 La couleur des cidres : rigine et mécanismes de formation Pourquoi les jus de pommes et les cidres sont-ils colorés? Quels sont les principaux facteurs susceptibles d impacter la couleur? Lemarre, INRA

Plus en détail

Biodisponibilité des phytomicronutriments : Mécanismes impliqués et stratégies d amélioration.

Biodisponibilité des phytomicronutriments : Mécanismes impliqués et stratégies d amélioration. Biodisponibilité des phytomicronutriments : Mécanismes impliqués et stratégies d amélioration. Patrick BOREL UMR «Nutrition Obésité et Risque Thrombotique» INRA / INSERM / Université d Aix-Marseille Faculté

Plus en détail

II/ La Terre une planète habitée. PB Comment définir la vie. 1/ la composition chimique des êtres vivants

II/ La Terre une planète habitée. PB Comment définir la vie. 1/ la composition chimique des êtres vivants II/ La Terre une planète habitée PB Comment définir la vie 1/ la composition chimique des êtres vivants Si on réalise une analyse chimique de la matière constituant les êtres vivants, on observe que celle-ci

Plus en détail

Corrigé de l examen de BME Janvier 2006, sujet 1 (C. Vola)

Corrigé de l examen de BME Janvier 2006, sujet 1 (C. Vola) Corrigé de l examen de BME Janvier 2006, sujet 1 (C. Vola) 1) Les auteurs veulent étudier la fonction de la protéine nucléaire CBP (CREB Binding Protein), en relation avec p65 (RelA). - p65 est une des

Plus en détail

Radicaux libres Stress oxydatif. Eric Fontaine INSERM U1055 Grenoble

Radicaux libres Stress oxydatif. Eric Fontaine INSERM U1055 Grenoble Radicaux libres Stress oxydatif Eric Fontaine INSERM U1055 Grenoble Métabolisme énergétique Nutriments CO 2 NH 3 H 2 ATP Travail O 2 ADP Oxygène et travail O 2 ATP Oxydation Phosphorilante ROS ATP anaérobique

Plus en détail

SITES DE LIAISON DE LA T3: LONGTEMPS UN MYSTERE

SITES DE LIAISON DE LA T3: LONGTEMPS UN MYSTERE SITES DE LIAISON DE LA T3: LONGTEMPS UN MYSTERE T3 Intégrine α5β3 T3 T3 P43, p28 T3 TRα, TRβ T3 T3 T3 T3 T3 T3 ARNm protéines Une multitude de ligands potentiels L-Thyroxine (T4) 3,5,3 -Triiodothyronine

Plus en détail

SEMESTRE 3. Nom du parcours ECTS Coeff. Semestre Statut BSS

SEMESTRE 3. Nom du parcours ECTS Coeff. Semestre Statut BSS SEMESTRE BB - UEO 1 OUTILS SCIENTIFIQUES Mention BEST 4 1 S Ossature Obligatoire ) Objectifs : Les enseignements des Mathématique et de la chimie permettront à l'étudiant d acquérir les bases nécessaires

Plus en détail

FICHE DE CANDIDATURE Année 2015-2016

FICHE DE CANDIDATURE Année 2015-2016 PARCOURS D INITIATION A LA RECHERCHE (M1) BIOLOGIE CELLULAIRE, PHYSIOLOGIE, PATHOLOGIES (BCPP) FICHE DE CANDIDATURE Année 2015-2016 ETAT CIVIL PHOTO A AGRAFER NOM : NOM DE JEUNE FILLE : Prénom Né(e) le

Plus en détail

Physiologie des glandes surrénales

Physiologie des glandes surrénales Faculté de Médecine Université Constantine 3 Service de physiologie clinique et des explorations fonctionnelles CHU Constantine Physiologie des glandes surrénales Présenté par Dr.F.ABDELOUAHAB / Dr.H.BOUCHIHA

Plus en détail

STRUCTURE ET PROPRIETES DES LIPOPROTEINES

STRUCTURE ET PROPRIETES DES LIPOPROTEINES FACULTE DE MEDECINE UNIVERSITE 3 DE CONSTANTINE 1 ERE ANNEE MEDECINE STRUCTURE ET PROPRIETES DES LIPOPROTEINES Dr l.belkacem M.A BIOCHIMIE I-INTRODUCTION Le comportement globalement hydrophobe des lipides

Plus en détail

Exercices de Biologie à faire après l étude des chapitres suivants :

Exercices de Biologie à faire après l étude des chapitres suivants : Exercices de Biologie à faire après l étude des chapitres suivants : ü ü 1- L étude du corps humain. 2- Le squelette. ü 1-L étude du corps humain. Exercice 1 a) Qu est ce qu un appareil? b) Qu est ce qu

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION RÉGULATION CHEZ LES PROCARYOTES RÉGULATION CHEZ LES EUCARYOTES. 1ère année Module: Génétique

PLAN INTRODUCTION RÉGULATION CHEZ LES PROCARYOTES RÉGULATION CHEZ LES EUCARYOTES. 1ère année Module: Génétique 1ère année Module: Génétique Your Logo Dr H. BOULENOUAR Année Universitaire : 2016/2017 PLAN INTRODUCTION RÉGULATION CHEZ LES PROCARYOTES RÉGULATION CHEZ LES EUCARYOTES 1 INTRODUCTION Les cellules peuvent

Plus en détail

DIABÈTE ET CANCER. Docteur T. CREA

DIABÈTE ET CANCER. Docteur T. CREA DIABÈTE ET CANCER Docteur T. CREA Le diabète : maladie chronique qui se complique Complications micro- et macro vasculaires Une des complications moins connues : survenue de cancers : la fréquence est

Plus en détail

Stress oxydant et cancer Lien entre Fer et cancer du foie

Stress oxydant et cancer Lien entre Fer et cancer du foie 17/11/2011 Stress oxydant et cancer Lien entre Fer et cancer du foie Angela Sutton Université Paris 13-UFR SMBH Pierre Nahon service d hépatologie Hôpital Jean Verdier Université Paris 13 Charlotte Bezard

Plus en détail

Bilan-Projets de Memoires

Bilan-Projets de Memoires Bilan-Projets de Memoires 2 avec Pr Taleb 5 avec Pr Kadi et Benmekki sur simulateur SimClim for Arcgis (acquisition faite en septembre 2015): Simulation Climate + Marine 3 avec Dr Djemouai sur les aspects

Plus en détail

ELEMENTS DE CORRECTION BAREME. PARTIE 1 : Production de biocarburants au Brésil (8 points)

ELEMENTS DE CORRECTION BAREME. PARTIE 1 : Production de biocarburants au Brésil (8 points) ELEMENTS DE CORRECTION BAREME PARTIE : Production de biocarburants au Brésil (8 points) Exemples de corrigé Connaissances et capacités Barème. Communiquer avec ( ) des outils Colza, palme, Maïs, Canne

Plus en détail

UE 2 Master Biochimie LA TRANSDUCTION CELLUAIRE Pr. Giudicelli GENERALITES

UE 2 Master Biochimie LA TRANSDUCTION CELLUAIRE Pr. Giudicelli GENERALITES I- Le principe de la transduction du signal GENERALITES Un message répondant à l environnement (ex : hyperglycémie) ou à un besoin (ex : nécessité de stocker le glucose) va générer un médiateur primaire

Plus en détail

Biologie Humaine RE Esteban Gonzalez

Biologie Humaine RE Esteban Gonzalez Biologie Humaine. 101-901-RE Esteban Gonzalez Mécanismes de rétro-inhibition Mécanismes de rétro-inhibition Caractéristiques ristiques du corps humain Grande longévité Capable de se réparer de lui-même

Plus en détail

Test Biologique KRL - Prestations analytiques. Principe général du test

Test Biologique KRL - Prestations analytiques. Principe général du test Test Biologique KRL - Prestations analytiques Principe général du test Concrètement, un extrait aqueux ou alcoolique du produit à tester est ajouté à une suspension standardisée d'hématies (ou un sang

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos I Structure, diversité et fonction des biomolécules... 15

SOMMAIRE. Avant-propos I Structure, diversité et fonction des biomolécules... 15 Avant-propos............................................................................................... 13 I Structure, diversité et fonction des biomolécules.......... 15 1 Les acides aminés et leurs

Plus en détail

QUALTECH GROUPE QUALTECH AGROBIO A. BIO. C ADN ID CEVA. Les prestations analytiques

QUALTECH GROUPE QUALTECH AGROBIO A. BIO. C ADN ID CEVA. Les prestations analytiques QUALTECH GROUPE QUALTECH AGROBIO A. BIO. C ADN ID CEVA Sécurité alimentaire L union au service de la performance du secteur agroalimentaire Les prestations analytiques Chimie alimentaire Nutraceutique

Plus en détail

PROGRAMME TRANSVERSAL 2016 PROJETS DE RECHERCHE DANS LE DOMAINE DU VIEILLISSEMENT. Lettre d'intention

PROGRAMME TRANSVERSAL 2016 PROJETS DE RECHERCHE DANS LE DOMAINE DU VIEILLISSEMENT. Lettre d'intention PROGRAMME TRANSVERSAL 2016 PROJETS DE RECHERCHE DANS LE DOMAINE DU VIEILLISSEMENT Lettre d'intention La lettre d'intention doit être déposée par le candidat sur le site internet EVA (https://www.eva2.inserm.fr/eva/jsp/)

Plus en détail

Vous trouverez les bases de la physionutrition, également appelée micronutrition.

Vous trouverez les bases de la physionutrition, également appelée micronutrition. La physionutrition CABINET de Micronutrition Docteur Jérôme MILOVANOFF - bilan Micronutritionnel Adresse du site : www.docvadis.fr/jerome-milovanoff Vous trouverez les bases de la physionutrition, également

Plus en détail

Des fruits et légumes à l effet santé des polyphénols: l une longue route.

Des fruits et légumes à l effet santé des polyphénols: l une longue route. Des fruits et légumes à l effet santé des polyphénols: l une longue route. Claire DUFOUR Unité Sécurité et Qualité des Produits d Origine Végétale INRA PACA Avignon 9 octobre 2015 FRUITS & LÉGUMES (F&L):

Plus en détail

Valorisation de la poudre de liège dans le traitement des intoxications aux métaux lourds.

Valorisation de la poudre de liège dans le traitement des intoxications aux métaux lourds. Valorisation de la poudre de liège dans le traitement des intoxications aux métaux lourds. Prof. LAHOUEL Mesbah Laboratoire de Toxicologie Moléculaire. Faculté des sciences. Université de Jijel, Algérie.

Plus en détail

Le dopage actuel : état des lieux. I Nouvelles substances et méthodes dopantes. Nouveaux risques ou réalités?

Le dopage actuel : état des lieux. I Nouvelles substances et méthodes dopantes. Nouveaux risques ou réalités? Le dopage actuel : état des lieux Table ronde modérée par le Professeur Michel RIEU Ont participé à cette table ronde : Professeur André-Xavier BIGARD, conseiller scientifique du Président de l AFLD Professeur

Plus en détail

Médecine. Nutrithérapie. NUTRITHERAPIE «Nourrir sa vie pour un équilibre essentiel» Formation. Objectifs. Moyens et outils pédagogiques

Médecine. Nutrithérapie. NUTRITHERAPIE «Nourrir sa vie pour un équilibre essentiel» Formation. Objectifs. Moyens et outils pédagogiques Formation NUTRITHERAPIE «Nourrir sa vie pour un équilibre essentiel» La nutrithérapie est la discipline médicale utilisant des techniques de correction, d adaptation du comportement alimentaire et l administration

Plus en détail

BO SPE SVT : METABOLISME

BO SPE SVT : METABOLISME BO SPE SVT : METABOLISME Thème : Diversité et complémentarité des métabolismes (10 semaines) Autotrophie et hétérotrophie ont été identifiées en classe de seconde comme deux types majeurs de métabolismes

Plus en détail

Leçon 5: Vitamines et minéraux

Leçon 5: Vitamines et minéraux Leçon 5: Vitamines et minéraux 1. Généralités sur les micronutriments 2. Les vitamines 3. Les minéreaux Généralités sur les micronutriments Les vitamines et les minéraux sont essentiels pour de nombreuses

Plus en détail

EquilibreSante N 44. les agressions extérieures, c est la raison pour laquelle ces phyto aliments produisent de puissants antioxydants.

EquilibreSante N 44. les agressions extérieures, c est la raison pour laquelle ces phyto aliments produisent de puissants antioxydants. Infos EquilibreSante N 44 N 44 Parce que votre capital santé est votre bien le plus précieux, préservez - le! SEPTEMBRE 2015 Sommaire : P1 dossier du mois P2 dossier du mois P3 stage énergétique P4 dossier

Plus en détail

Emmanuel BOURDON, MCU

Emmanuel BOURDON, MCU Stress oxydant et pathologies diabétique et cardiovasculaire à la Réunion et Maurice : effets physiologique, moléculaire et cellulaire d aliments fonctionnels Les journées du réseau QualiREG 2011 Centhor,

Plus en détail

Formation Reserve. Les secrets du Resvératrol. William Amzallag, M.D.

Formation Reserve. Les secrets du Resvératrol. William Amzallag, M.D. Formation Reserve Les secrets du Resvératrol William Amzallag, M.D. Tout a commencé en 1930 lorsque des scientifiques de l`université de Cornell ont découvert que les rongeurs soumis à un régime de quasifamine

Plus en détail

PLANNING UMR5 BMC2M - PIR BCPP. Les cours ont lieu les mardi et jeudi de 18h00 à 20h15 / 20h30 à la Faculté de Pharmacie

PLANNING UMR5 BMC2M - PIR BCPP. Les cours ont lieu les mardi et jeudi de 18h00 à 20h15 / 20h30 à la Faculté de Pharmacie Université Paris Descartes - Parcours d Initiation à la Recherche - Biologie Cellulaire - Physiologie - Pathologies Unité Master Recherche 5 - Biochimie Moléculaire et Cellulaire des Maladies Métaboliques

Plus en détail

La membrane synoviale

La membrane synoviale La membrane synoviale - origine mésenchymateuse - recouvre toute les surfaces articulaires sauf le cartilage. - délimite une cavité contenant le liquide synovial qui assure la lubrification de l articulation

Plus en détail

Données scientifiques et hypothèses

Données scientifiques et hypothèses Académie nationale de pharmacie séance thématique du 27 janvier 2010 Effets des flavonoïdes alimentaires sur la santé Conclusions : Données scientifiques et hypothèses Mécanismes potentiels des effets

Plus en détail

Branches complémentaires en biochimie

Branches complémentaires en biochimie UNIVERSITÉ DE FRIBOURG FACULTÉ DES SCIENCES Extrait du plan d'études pour les branches propédeutiques et les branches complémentaires offertes par la Faculté des sciences dans le cadre des certificats

Plus en détail

CIBLES DES MEDICAMENTS. Mécanisme de signalisation

CIBLES DES MEDICAMENTS. Mécanisme de signalisation CIBLES DES MEDICAMENTS I) Définition d une cible L effet d un médicament est initié par sa liaison avec une macromolécule de l organisme appelée cible moléculaire. Cette cible est généralement une protéine

Plus en détail

X- Rôles multiples de l ARN. A- L ARN catalytique

X- Rôles multiples de l ARN. A- L ARN catalytique X- Rôles multiples de l ARN A- L ARN catalytique ! Seules les protéines ont une activité catalytique : idée profondément ancrée en biochimie! Arguments Structures tridimensionnelles variées Diversité chaînes

Plus en détail

Docteur Serge BOTTARI

Docteur Serge BOTTARI Biologie cellulaire Chapitre 3 : Les Récepteurs Nucléaires ou Intracellulaires Docteur Serge BOTTARI MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Les Récepteurs

Plus en détail

Ingrédients Immunité et Santé

Ingrédients Immunité et Santé Etat Actuel de la Recherche Scientifique sur les Ingrédients Immunité et Santé Comment Stimuler l Immunité Générale et l Immunité Cutanée Compte-rendu mis au point par la Société Française des Antioxydants

Plus en détail

Ce qui réduit le diamètre des artères. réduit le flux sanguin

Ce qui réduit le diamètre des artères. réduit le flux sanguin 4.2 Le développement de l athérosclérose le dépôt de cholestérol : formation de plaques Ce qui réduit le diamètre des artères réduit le flux sanguin A ce schéma un peu simpliste, il faut ajouter tout un

Plus en détail

Mécanismes physiopathologiques du déconditionnement musculaire

Mécanismes physiopathologiques du déconditionnement musculaire Mécanismes physiopathologiques du déconditionnement musculaire Jacques MERCIER U1046 INSERM-UMR9214 CNRS Physiologie et Médecine Expérimentale du Cœur et des Muscles Département de Physiologie Clinique

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES COLLABORATEURS...V LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIII

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES COLLABORATEURS...V LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIII TABLE DES MATIÈRES LISTE DES COLLABORATEURS......V LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIII APPORTS ÉNERGÉTIQUES CHEZ LE SPORTIF, par X. BIGARD, N. SIMLER...... 1 Dépenses énergétiques liées à la pratique sportive......

Plus en détail

«Biochimie clinique»

«Biochimie clinique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Biochimie clinique» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Biochimie Clinique - Public cible : Etudiants de 2 ème année de Médecine

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

LES ANTHOCYANOSIDES. Le sommaire

LES ANTHOCYANOSIDES. Le sommaire LES ANTHOCYANOSIDES Le sommaire I.Définition 1 II. Répartition et localisation dans la plante 1 III. Structure chimique 1 IV. Propriétés physico-chimique..2 V. Extraction, Caractérisation et dosage..3

Plus en détail

Composition phénolique et activité antioxydante à deux stades de développement des feuilles de Moringa oleifera.

Composition phénolique et activité antioxydante à deux stades de développement des feuilles de Moringa oleifera. RENCONTRES DE L AGROALIMENTAIRE EN OCEAN INDIEN QualiREG 2016-5 ème édition Composition phénolique et activité antioxydante à deux stades de développement des feuilles de Moringa oleifera. Nirina HARIMALALA

Plus en détail

La toxicologie: des connaissances dès l antiquité

La toxicologie: des connaissances dès l antiquité La toxicologie au 21ème siècle: quoi de nouveau? Professeur Francelyne Marano «Réponses Moléculaire et cellulaires aux xénobiotiques» Unité Biologie Fonctionnelle et Adaptative CNRS UMR 8251 Université

Plus en détail

Immunonutrition en anesthésie réanimation. C est quoi l Immunonutrition en anesthésie réanimation?

Immunonutrition en anesthésie réanimation. C est quoi l Immunonutrition en anesthésie réanimation? Immunonutrition en anesthésie réanimation Par le Dr bouarroudj noreddine anesthésie-réanimation clinique Naoufel Constantine C est quoi l Immunonutrition en anesthésie réanimation? L immunonutrition consiste

Plus en détail

Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis. Desc réa med déc 2007 Julie Motuel

Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis. Desc réa med déc 2007 Julie Motuel Métabolisme lipidique et insulinothérapie dans le sepsis Desc réa med déc 2007 Julie Motuel Introduction Le patient de réanimation subit de profondes perturbations métaboliques (glucidiques, lipidiques,

Plus en détail

GENERALITES SUR LE CORPS HUMAIN

GENERALITES SUR LE CORPS HUMAIN GENERALITES SUR LE CORPS HUMAIN UE 2.2.S1: CYCLES DE LA VIE ET GRANDES FONCTIONS RAUMEL R DEFINITIONS Anatomie : Porte sur l étude des structures et des rapports qui existent entre les structures. Elle

Plus en détail

5. LA BIOCHIMIE : LA COMPOSITION CHIMIQUE DE LA

5. LA BIOCHIMIE : LA COMPOSITION CHIMIQUE DE LA 5. LA BIOCHIMIE : LA COMPOSITION CHIMIQUE DE LA MATIÈRE Toutes les substances chimiques qui se trouvent dans l organisme entrent dans deux grandes classes de molécules : - les composés inorganiques - les

Plus en détail

Partie 2 - Alimentation et environnement.

Partie 2 - Alimentation et environnement. Partie 2 - Alimentation et environnement. Chapitre 1 Comportement alimentaire et satisfaction des besoins. 1. Les aliments. Comme tous les animaux, l Homme se nourrit de matière issue d autres êtres vivants,

Plus en détail

L adaptateur moléculaire Grb14 au centre d un nouveau mécanisme contrôlant la lipogenèse hépatique

L adaptateur moléculaire Grb14 au centre d un nouveau mécanisme contrôlant la lipogenèse hépatique L adaptateur moléculaire Grb14 au centre d un nouveau mécanisme contrôlant la lipogenèse hépatique Lucie Popineau Équipe «signalisation de l insuline et du glucose, glucotoxicité» Département «Endocrinologie,

Plus en détail

Métabolisme glucidique

Métabolisme glucidique Métabolisme glucidique Introduction générale A. Rappel de thermodynamique B. Energétique cellulaire Métabolisme du glucose A. Digestion/absorption B. Glycolyse C. Interconnexion des oses : Fructose/galactose

Plus en détail

Programme de PCEM1. I- Certificat 1 : Constitution de base de l organisme. Premier semestre ANATOMIE (8H) BIOLOGIE CELLULAIRE (20H) EMBRYOLOGIE (14H)

Programme de PCEM1. I- Certificat 1 : Constitution de base de l organisme. Premier semestre ANATOMIE (8H) BIOLOGIE CELLULAIRE (20H) EMBRYOLOGIE (14H) Programme de PCEM1 Premier semestre I- Certificat 1 : Constitution de base de l organisme ANATOMIE (8H) o Anatomie Générale BIOLOGIE CELLULAIRE (20H) o Cellule o Constitution chimique de la matière vivante

Plus en détail

Vivant ou non vivant?

Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? BACTERIE Cellule animale Cellule végétale Les êtres vivants sont constitués de cellules. Problématique: Quels sont les constituants de la matière du vivant?

Plus en détail

Santé et nutrition, Qualité de la viande bovine

Santé et nutrition, Qualité de la viande bovine Santé et nutrition, Qualité de la viande bovine Comice de la Semois Le 16/01/2013 Dr Anne Boucquiau Nutrition et santé publique Valeur nutritionnelle de la viande bovine Protéines Les acides aminés essentiels

Plus en détail

Prix de bourse SFPO/ Académie de pharmacie

Prix de bourse SFPO/ Académie de pharmacie Prix de bourse SFPO/ Académie de pharmacie IDENTIFICATION D ADAM 9 EN TANT QUE MEDIATEUR DE LA DISSEMINATION METASTATIQUE INDUITE PAR LE STRESS OXYDANT ET EVALUATION DE MODULATEURS PHARMACOLOGIQUES DE

Plus en détail

La voie Pi3K AKT. Dégradation protéique. Synthèse protéique. Activation. Inhibition PI3K. eif2b. p70s6k1. Akt. GSK3 mtor FOXO. MuRF1 MAFbx PHAS-1

La voie Pi3K AKT. Dégradation protéique. Synthèse protéique. Activation. Inhibition PI3K. eif2b. p70s6k1. Akt. GSK3 mtor FOXO. MuRF1 MAFbx PHAS-1 La voie Pi3K AKT Récepteur à l insuline Activation Inhibition IRS PI3K Akt GSK3 mtor FOXO eif2b PHAS-1 p70s6k1 MuRF1 MAFbx Synthèse protéique Dégradation protéique La myostatine Régulation négative de

Plus en détail

Préconditionnement /Hormésie

Préconditionnement /Hormésie Préconditionnement /Hormésie Notion de Milieu Intérieur constant: Claude Bernard (1865) Définition de l homéostasie, ensemble des processus conduisant au maintien de constantes du milieu intérieur: Walter

Plus en détail

Le cycle cellulaire. Equilibre prolifération / mort cellulaire

Le cycle cellulaire. Equilibre prolifération / mort cellulaire Le cycle cellulaire Equilibre prolifération / mort cellulaire Il existe chez les organismes eucaryotes multicellulaires un équilibre entre prolifération et mort cellulaire qui est nécessaire à l homéostasie

Plus en détail

Pharmacologie cutanée-action des agents physiques en thérapeutique - Rétinoïdes

Pharmacologie cutanée-action des agents physiques en thérapeutique - Rétinoïdes 24/04/2015 GOBBI Amandine L2 CR: Victor Chabbert Revêtement cutané Pr Philippe Berbis 6 pages Plan : Pharmacologie cutanée-action des agents physiques en thérapeutique - Rétinoïdes A. Introduction B. Le

Plus en détail

L identification des candidats médicaments. Jorge KIRILOVSKY Centre de Recherches Laboratoires GlaxoSmithKline Les Ulis

L identification des candidats médicaments. Jorge KIRILOVSKY Centre de Recherches Laboratoires GlaxoSmithKline Les Ulis L identification des candidats médicaments Jorge KIRILVSKY Centre de Recherches Laboratoires GlaxoSmithKline Les Ulis C est quoi un candidat médicament? Molécule active sur un mécanisme que l on considère

Plus en détail

Alimentation. Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1

Alimentation. Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1 Alimentation Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1 I) Nutrition et aliments A) Nutrition absorption de la nourriture transformation des aliments ingérés (digestion) assimilation des nutriments utilisation

Plus en détail

«Que ta nourriture soit ton médicament et ton médicament ta nourriture» Hippocrate

«Que ta nourriture soit ton médicament et ton médicament ta nourriture» Hippocrate «Que ta nourriture soit ton médicament et ton médicament ta nourriture» Hippocrate Ce n'est pas ce que les Hommes mangent qui les fortifie, mais ce qu'ils digèrent. Francis Bacon Compléments Alimentaires

Plus en détail

Stress Oxydant, Oxydation & Industrie Agro-Alimentaire Réaction de Maillard & Oxydation des Acides Gras

Stress Oxydant, Oxydation & Industrie Agro-Alimentaire Réaction de Maillard & Oxydation des Acides Gras 9 ème Rencontre SFA Stress Oxydant, Oxydation & Industrie Agro-Alimentaire Réaction de Maillard & Oxydation des Acides Gras Compte-rendu de la Conférence Au nom de la, veuillez trouver ici le bilan de

Plus en détail

METABOLISME DU CHOLESTEROL

METABOLISME DU CHOLESTEROL FACULTE DE MEDECINE DE MOSTAGANEM 2014/2015 METABOLISME DU CHOLESTEROL Dr GUELLA INTRODUCTION Structure et propriétés Importance biologique Sources et besoins de l organisme en cholestérol Métabolisme

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGES UE 2.1 BIOLOGIE FONDAMENTALE

TRAVAUX DIRIGES UE 2.1 BIOLOGIE FONDAMENTALE TRAVAUX DIRIGES UE 2.1 BIOLOGIE FONDAMENTALE LES CONSTITUANTS DE L ORGANISME Lisez les deux listes des noms ci-dessous. Associez un nom de la liste 1 avec un nom de la liste 2. Précisez le lien qui unit

Plus en détail

COURS DE BIOLOGIE CELLULAIRE

COURS DE BIOLOGIE CELLULAIRE COURS DE BIOLOGIE CELLULAIRE 1 - INTRODUCTION 2 - MEMBRANE PLASMIQUE 3 - CYTOSOL 4 - RETICULUM ENDOPLASMIQUE 5 - APPAREIL DE GOLGI 6 - LYSOSOMES 7 - PEROXYSOMES 8 - MITOCHONDRIES 9 - NOYAU GENERALITES

Plus en détail

COMPOSITION CHIMIQUE DE LA MATIERE VIVANTE

COMPOSITION CHIMIQUE DE LA MATIERE VIVANTE COMPOSITION CHIMIQUE DE LA MATIERE VIVANTE On distingue 2 grands groupes : Les substances organiques contiennent toutes du carbone. Les substances minérales sont composées surtout des autres éléments chimiques

Plus en détail

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose*

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose* Régulation de la glycémie introduction injection de glucose* cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé cerveau très sensible à une diminution de la glycémie Régulation

Plus en détail

des lipoprotéines. Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier

des lipoprotéines. Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier Place du foie dans le métabolisme des lipoprotéines Fabrizio Andreelli, Delphine Jacquier Service de diabétologie-endocrinologie-nutrition, hôpital Bichat-Claude Bernard, 46 rue Henri Huchard, 75877 Paris

Plus en détail

Baccalauréat technologique annale zéro

Baccalauréat technologique annale zéro éduscol Baccalauréat technologique Enseignement de Chimie, Biochimie, Sciences du Vivant Baccalauréat technologique annale zéro Annale zéro 1 : Sciences et technologies de laboratoire (éléments de correction)

Plus en détail

MANGER MICROBIOTIQUE LES SECRETS DE L INTESTIN. Conclusion. Du Régime Microbiotique au Régime Holistique Du Curatif au Préventif

MANGER MICROBIOTIQUE LES SECRETS DE L INTESTIN. Conclusion. Du Régime Microbiotique au Régime Holistique Du Curatif au Préventif Conclusion Du Régime Microbiotique au Régime Holistique Du Curatif au Préventif Une approche conjointe des Dr HADDAD / Mr FAYET(INRA) Le régime microbiotique permet de protéger votre intestin, mais pour

Plus en détail

Métabolisme du glucose. Absorption des glucides METABOLISME DES GLUCIDES-SUPPORT DE COURS. L1 Santé/UE1/ Dr. A. BOULLIER.

Métabolisme du glucose. Absorption des glucides METABOLISME DES GLUCIDES-SUPPORT DE COURS. L1 Santé/UE1/ Dr. A. BOULLIER. Métabolisme du glucose lycogenèse lycogénolyse Biochimie humaine. Ed. Flammarion Absorption des glucides Lactose Lumière intestinale Amidon/ lycogène lucose Sucrose Transport des oses Absorption des glucides

Plus en détail

Les bonnes techniques de conservation des huiles d olive vierges

Les bonnes techniques de conservation des huiles d olive vierges Les bonnes techniques de conservation des huiles d olive vierges Professeur Jacques Artaud Université Paul Cézanne 1 Introduction Au cours de la fabrication et du stockage des huiles d olive vierges, deux

Plus en détail

Le devenir des polyphénols et caroténoïdes dans les fruits et légumes traités thermiquement

Le devenir des polyphénols et caroténoïdes dans les fruits et légumes traités thermiquement Le devenir des polyphénols et caroténoïdes dans les fruits et légumes traités thermiquement C. Renard, C. Caris-Veyrat, C. Dufour & C. Le Bourvellec UMR408 Sécurité et Qualité des Produits d Origine Végétale,

Plus en détail

Vivant ou non vivant?

Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? BACTERIE Cellule animale Cellule végétale Problématique: Les êtres vivants sont I. Les éléments chimiques des êtres vivants Le non vivant Le vivant Un méduse

Plus en détail

Biochimie moléculaire et cellulaire des maladies métaboliques (BMC2M)

Biochimie moléculaire et cellulaire des maladies métaboliques (BMC2M) Biochimie moléculaire et cellulaire des maladies métaboliques (BMC2M) Responsable : Pr B. Hainque (bernard.hainque@parisdescartes.fr) Présentation des voies métaboliques et de leurs relations avec les

Plus en détail

La diététique adaptée aux activités physiques pour optimiser la santé à tous les âges de la vie

La diététique adaptée aux activités physiques pour optimiser la santé à tous les âges de la vie La diététique adaptée aux activités physiques pour optimiser la santé à tous les âges de la vie Modification des habitudes alimentaires Nous construisons notre santé avec notre alimentation. Bien manger,

Plus en détail

SIGNALISATION CELLULAIRE (2)

SIGNALISATION CELLULAIRE (2) SIGNALISATION CELLULAIRE (2) V. RECEPTEURS MEMBRANAIRES COUPLES A UNE PROTEINE G Ce sont des récepteurs spécifiques car ils déclenchent une cascade de signalisation intracellulaire une fois le ligand fixé

Plus en détail

li.3 Régulation de la Signalisation

li.3 Régulation de la Signalisation li.3 Régulation de la Signalisation I.3.1 Régulation de la signalisation endocrinienne Le système endocrinien et le système nerveux sont reliés physiquement et fonctionnellement au niveau de l hypothalamus.

Plus en détail

La communication cellulaire

La communication cellulaire MI6- Chronobiologie Dr Solassol Groupe 9 : Claire E. / Alice J. 28.03.11 / 8-10H La communication cellulaire Note : Nous vous retranscrivons le cours ici tel que le professeur l a fait, c'est-à-dire à

Plus en détail

Produits végétaux Nutrition préventive Alimentation durable

Produits végétaux Nutrition préventive Alimentation durable Produits végétaux Nutrition préventive Alimentation durable Christian Rémésy remesy@clermont.inra.fr La violence des chiffres de la malnutrition Plus d un milliard d hommes souffrant de la faim Plus d

Plus en détail