Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015)"

Transcription

1 Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015)

2 Création du site en 1964 Site soumis à Autorisation et classé SEVESO Seuil Haut Effectif = 13 personnes ; Superficie du site = 1 ha Activités principales : Conditionnement d anhydride sulfureux (SO2), d ammoniac (NH3) et d acide chlorhydrique anhydre (HCl) en bouteilles et cylindres à partir de camions-citernes / isoconteneurs / sphères Autre activité : Stockage de chlore (Cl2) en bouteilles Applications : Traitement de l eau potable et piscines; œnologie et viticulture; réfrigération; synthèse pharmaceutique

3 Actions réalisées depuis 2012 pour la prévention des risques et leur coût Bilan du Système de Gestion de Sécurité (SGS) Audits internes Exercices POI Contrôle SGS, revues SGS internes, inspections DREAL Incidents et accidents Formations réalisés Indicateurs Objectifs de réduction des risques pour 2015

4 Actions réalisées depuis 2012 pour la prévention des risques et leur coût Actions principales depuis 2012 Coût K - Séparation physique usine / bureaux administratifs et mise en place de nouvelles barrières au niveau des entrées du site - Mise en place d un automate d appel pour la gestion de communication en cas de crise - Révision triennale du POI (version 6.0 février 2013) et révision quinquennale de l étude de dangers (juillet 2014) - Mise en place de la 2 e barrière technique détection NH Acquisition de «sarcophages» enveloppes de confinement selon ADR Mise en œuvre du Plan de Modernisation des Installations Industrielles (PM2I)

5 Bilan audits internes SGS 1. Audits internes SGS (1 fois / an) Thème 2012 : Maîtrise documentaire / Gestion des modifications Thème 2013 : Accueil des entreprises extérieures / Retour d expérience / Maintenance EIPS Thème 2014 : Situation d urgence / Maintenance PM2I - Points positifs : Bon suivi des plans de prévention et des protocoles de sécurité (révision 2013) - Utilisation du logiciel SharePoint pour la gestion du retour d expérience et le suivi de la maintenance des EIPS / MMRI Mise en place d une notice technique PM2I pour le plan de modernisation (équipements ESP tuyauteries MMRI) Bonne connaissance des situations d urgence - Axes d améliorations : Simplification à prévoir pour l enregistrement et l archivage documentaire (support papier / informatique) Précisions sur certains enregistrements de fiche de vie et de formation Méthodologie d étalonnage à expliciter sur un débitmètre

6 2. Exercices POI (2 fois / an) Local cuves SO 2 Fuite au niveau d une canalisation de transfert SO2 Sas sphères HCl Fuite au niveau du flexible de dépotage d une sphère avec dysfonctionnement de la détection Zone déchargement camion Départ de feu sur un camion transportant des sphères HCl avec situation dégradée (extincteurs défaillants) et propagation de l incendie au niveau du camion Atelier conditionnement NH3 Fuite au niveau du robinet d un cylindre ammoniac sur son poste de conditionnement en phase gaz Sas isoconteneur SO 2 Fuite au niveau du flexible de dépotage d un isoconteneur SO 2 Atelier de conditionnement HCl Fuite au niveau du flexible de conditionnement d une bouteille HCl en cours de remplissage à l atelier

7 Exercice POI (27/06/2012) Thème : Fuite au niveau d une canalisation de transfert SO2 Objectifs : Mise en sécurité des installations SO2 - Communication de crise (fermeture vannes local cuves + installation fixe, confinement dynamique et bon fonctionnement de la tour neutralisation)

8 Exercice POI (18/06/2013) Thème : Départ de feu au niveau d un chariot dans la zone de déchargement des sphères HCl Objectifs : Mise en sécurité des installations du site et établissement du matériel incendie de protection thermique Exercice organisé avec l intervention du CSP Béziers (camion FMoGP)

9 Bilan des exercices POI Exercices POI - Points positifs : Mise en sécurité efficace et rapide de nos installations de gaz (SO2 - HCl - NH3) Habillage de nos équipes avec nouvelles combinaisons scaphandres Diffusion d une fiche d information G/P (Gravité/Perception) pour la communication extérieure - Axes d améliorations : Défaut d étanchéité (robinet) sur une bouteille d air au PCEx Positionnement du matériel d extraction d air (boa d aspiration) au local cuves SO2 Mise à jour du tableau DOI PCEx Test laryngophones pour communication Communication avec le CODIS (étude de la mise en place d un N dédié)

10 3. Contrôle du SGS, revues SGS internes et inspections DREAL Revue de Site SGS (1 fois / an = février) Revue de Direction SGS (1 fois / an = mars) 4 inspections DREAL : 2012 (2) Thèmes 2012 : Substances REACH Gestion des situations d urgence Thèmes 2013 : Identification et évaluation des risques d accidents majeurs Foudre Plan de Modernisation des installations industrielles (cas des tuyauteries) Thèmes 2014 : Détecteurs de gaz dans les ICPE (cette inspection s inscrit dans le cadre d une campagne nationale du MEDDE)

11 4. Incidents et accidents 1 anomalie exploitation (27/11/2013) : ATELIER SO2 Emission de SO2 dans l'atelier suite à la mauvaise fermeture d un robinet double phase lors du débranchement d une bouteille d anhydride sulfureux. Conséquence humaine : aucune Conséquence environnementale : aucune 1 anomalie exploitation (13/10/2014) : ATELIER SO2 Défaut d'étanchéité sur une soudure (micro-bulle) d une tuyauterie de conditionnement SO2 en acier inoxydable Aucune conséquence

12 5. Formations réalisées - Formations réalisées chaque année depuis 2012 : Internes : - Port combinaisons étanches avec ARI et manipulation talkies - Mise en place d une cloche de sécurité sur cylindres - Manipulation du matériel incendie - Communication au PCEx Externes : - «Intervention Chlore» chez KEM-ONE à Lavéra - Sauveteur Secouriste du Travail (SST) - CACES - Manipulation extincteurs

13 6. Indicateurs du SGS ANNEE Niveau de sécurité : nb arrêt suite à une situation d urgence Niveau de formation : nb pers. habilitées «Intervention» (%) 10/13 (77%) 10/13 (77%) 9/13 (69%) - Efficacité du SGS : 19 AC 9 AC 8 AC nb actions correctives (AC) ou d améliorations (AA) 14 AA 20 AA 30 AA (42%) (69%) (79%)

14 GAZ LIQUÉFIÉS Objectifs de réduction de risques pour 2015 Actions planifiées pour 2015 Les projets d investissements Sécurité 2015 sont : - Mise en place d une gestion de maintenance informatisée pour installations et équipements de sécurité (suivi informatique des fiches de vie) - Rénovation armoires électriques avec alimentation par onduleur des pressostats des cuves de stockage et de la sirène PPI - Acquisition d obturateurs complémentaires pour protection des eaux pluviales (réseau Nord) en cas d extinction incendie - Etude pour la rénovation ou création d un nouveau poste de commandement exploitant (PCEx) déporté

Bilan 2011 Lubrizol Usine de Rouen Actions 2011 réalisées pour la prévention des risques industriels majeurs Actions Impact Coût en Prévention sécurité (amont du nœud papillon) : - Mise en place d un automate

Plus en détail

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Comité Local d Information et de Concertation du 20 Novembre 2012 DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Bilan annuel de l exploitant 1 PRESENTATION GENERALE DU DEPOT Acheté en 1968 et successivement agrandi

Plus en détail

ANTILLES GAZ CLIC - SARA / ANTILLES GAZ

ANTILLES GAZ CLIC - SARA / ANTILLES GAZ CLIC - SARA / 06 Mai 2009 SOMMAIRE Historique Activité Situation géographique Politique de Prévention des Accidents Majeurs Bilan du Système de Gestion de la Sécurité Compte-rendu des évènements Exercices

Plus en détail

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Formation et sensibilisation Personnel du site : extrait des formations suivies en 2012 (12 personnes) : Nb de personnes

Plus en détail

Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014

Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014 Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014 Informations générales 2 Changement de président : Départ de J. Macklin (directeur général adjoint d InVivo) en mars 2013 Remplacement

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

Plan de modernisation des installations industrielles

Plan de modernisation des installations industrielles Plan de modernisation des installations industrielles 1 Sommaire 1 - Contexte - Introduction 2 - Réglementation 3 - Périmètre 4 - Guides techniques 5 - Synthèse : périmètre-actions 2 1 Contexte - Introduction

Plus en détail

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers Eras Metal Calais / Note d information du Préfet / Présentation des modifications SCDC- Bissy Résumé non technique de l étude de dangers Réf. Entime 3302-006-007 / Rév. A /16.07.2013 DOC. ICPE / 2211-006-008

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25.

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. V2 La société VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE (VPNN) est autorisée

Plus en détail

Information sur le risque. industriel

Information sur le risque. industriel Information sur le risque Les bons réflexes en cas d alerte industriel IMPORTANT Conservez soigneusement ce document Directeur du site : Frédéric PYTHON Date d édition : février 2007 INEOS Enterprises

Plus en détail

Bilan SGS 2012 OMNOVA Solutions. Site de SANDOUVILLE

Bilan SGS 2012 OMNOVA Solutions. Site de SANDOUVILLE Site de SANDOUVILLE 1 Les actions réalisées pour la prévention des risques, des pollutions et leurs coûts. Les actions Description des investissements Le but le coût Protection incendie et interventions

Plus en détail

RYSSEN ALCOOLS BILAN ANNUEL 2012. Présentation CLIC 1. Système de Gestion de la Sécurité

RYSSEN ALCOOLS BILAN ANNUEL 2012. Présentation CLIC 1. Système de Gestion de la Sécurité RYSSEN ALCOOLS BILAN ANNUEL 2012 Système de Gestion de la Sécurité Présentation CLIC 1 Présentation de Ryssen Alcools Activité : Rectification et Déshydratation d alcools bruts Mise en service du site

Plus en détail

Sommaire. Eléments d accidentologie d ensemble Vous avez dit accident? Les évènements en sites Seveso en France et en Haute-Normandie

Sommaire. Eléments d accidentologie d ensemble Vous avez dit accident? Les évènements en sites Seveso en France et en Haute-Normandie Sommaire Eléments d accidentologie d ensemble Vous avez dit accident? Les évènements en sites Seveso en France et en Haute-Normandie Analyses sectorielles en Haute-Normandie Chimie et pharmacie Raffinage

Plus en détail

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011 Présentation CLIC Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence Valence 8 décembre 2011 Coordonnateur HSEQ Logistique : Yves BLANC Vue aérienne du dépôt pétrolier de Valence Plan

Plus en détail

fiche-industriel-v1-04-04-13 Le risque industriel

fiche-industriel-v1-04-04-13 Le risque industriel fiche-industriel-v1-04-04-13 Le risque industriel GENERALITES G.1 - QU EST-CE QUE LE RISQUE INDUSTRIEL? Un risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel et entraînant

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE. Exercice Départemental DAREGAL 2012 Milly la forêt DESCRIPTION DE L EXERCICE

RETOUR D EXPERIENCE. Exercice Départemental DAREGAL 2012 Milly la forêt DESCRIPTION DE L EXERCICE Exercice Départemental DAREGAL 22 - SAP - RETEX EXER DESCRIPTION DE L EXERCICE HISTORIQUE Date : 20 janvier 22 Heure de début: 14h00 Heure de fin : 16h30 LIEU Adresse : D 948, OBJECTIFS DE L EXERCICE Pour

Plus en détail

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3.

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3. Dangers des gaz NATURE : Gaz inerte : Azote, Argon, CO2, Hélium Gaz comburant : Oxygène, Protoxyde d azote Gaz inflammable : Hydrogène, Acétylène, Propane Gaz toxique : Ammoniac, Chlore, Fluor, SO2 Risque

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60)

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60) DE L'ETUDE DES DANGERS BONDUELLE CONSERVE Russy-Bémont (60) 1 Environnement et voisinage... 2 2 Potentiels de dangers... 3 3 Evaluation des risques... 4 4 Evaluation des effets des scénarios retenus...

Plus en détail

INEOS Enterprises France / LACTOSERUM France Réunion POA du 20/02/2014. Propositions visant à renforcer la gestion du risque sur la plateforme

INEOS Enterprises France / LACTOSERUM France Réunion POA du 20/02/2014. Propositions visant à renforcer la gestion du risque sur la plateforme Réunion POA du 20/02/2014 Propositions visant à renforcer la gestion du risque sur la plateforme Dispositions du PPRT en matière de confinement Le projet de règlement met en avant une logique de confinement

Plus en détail

Société française du pipeline du Jura

Société française du pipeline du Jura GENNES Société française du pipeline du Jura C.L.I.C. du 16.10 2007, rév.: 1.2 1 L environnement immédiat du dépôt de Gennes C.L.I.C. du 16.10 2007, rév.: 1.2 2 L environnement du dépôt Pipeline SPSE Fos-Strasbourg

Plus en détail

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine LE RISQUE INDUSTRIEL Le risque industriel se caractérise par un accident se produisant sur un site industriel et pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, la population, les biens ou

Plus en détail

25/11/2010. La nouvelle réglementation des distributeurs de carburants. Réunion d information. Sommaire. 1 Nouvelle rubrique ICPE

25/11/2010. La nouvelle réglementation des distributeurs de carburants. Réunion d information. Sommaire. 1 Nouvelle rubrique ICPE La nouvelle réglementation des installations de distribution de carburants & les aides financières du CPDC Véronique Poutas Responsable Environnement pour les 2 CCI de l Aude Pierre Vicart Secrétaire Général

Plus en détail

LE RISQUE INDUSTRIEL. Comment se manifeste le risque industriel?

LE RISQUE INDUSTRIEL. Comment se manifeste le risque industriel? LE RISQUE INDUSTRIEL Comment se manifeste le risque industriel? Ce risque majeur est un événement accidentel survenant sur un site industriel. Deux grandes branches industrielles sont concernées, avec

Plus en détail

NOTE SYNTHETIQUE EXERCICE 2013 SITE DE FENOUILLET. Suite à la revue de direction du 3 décembre 2013

NOTE SYNTHETIQUE EXERCICE 2013 SITE DE FENOUILLET. Suite à la revue de direction du 3 décembre 2013 NOTE SYNTHETIQUE EXERCICE 2013 SITE DE FENOUILLET Suite à la revue de direction du 3 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Organisation et formation 2. Identification et évaluation des risques d accidents majeurs

Plus en détail

RISQUE INDUSTRIEL Source : www.mementodumaire.net I - Définition II - Les principaux phénomènes redoutés

RISQUE INDUSTRIEL Source : www.mementodumaire.net I - Définition II - Les principaux phénomènes redoutés Source : www.mementodumaire.net RISQUE INDUSTRIEL Sommaire : I - Définition II - Les principaux phénomènes redoutés III - Les effets possibles en cas d'accident industriel IV - Prévention du risque industriel

Plus en détail

Stockage et distribution de Liquides inflammables

Stockage et distribution de Liquides inflammables Contrôles périodiques des installations soumises à DC Stockage et distribution de Liquides inflammables 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir des textes réglementaires

Plus en détail

Stockages Serpaize et Villette de Vienne

Stockages Serpaize et Villette de Vienne Stockages Serpaize et Villette de Vienne Serpaize : Au cœur d un réseau souterrain de pipelines relié à : La raffinerie de Feyzin Au pipe OTAN à Oytier Stocker les produits intermédiaires en provenance

Plus en détail

Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins)

Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins) Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins) Plan joint: - Masse VRD Toitures au 1/300 : 13057-APS n 3

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant) Belgique

Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant) Belgique Ministère chargé de l environnement /DPPR / SEI / BARPI -IMPEL N 26981 et 26982 Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant)

Plus en détail

SCA DISTILLERIE D ARGELIERS SITE D ARGELIERS (11) RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS *****************

SCA DISTILLERIE D ARGELIERS SITE D ARGELIERS (11) RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS ***************** N 08490309AI1 SITE D ARGELIERS (11) DE L ETUDE DE DANGERS ***************** FEVRIER 2009 / 15/03/09 / Patrick SIMON, AIRMES Rév. Date Objet Rédigé par Vérifié par Approuvé par REVISIONS DU DOCUMENT DE.

Plus en détail

Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé

Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé Quelques dates clés s pour TYM TYM : entreprise familiale créé éée e en 1963 1976 : achat de Transports Trainpo 1979 :Construction des premiers entrepôts 3000 m2 1979 à 1988 : Construction de 18000 m2

Plus en détail

GAZ: BOUTEILLES, BOMBONNES, ENTREPOSAGE ET PRECAUTIONS

GAZ: BOUTEILLES, BOMBONNES, ENTREPOSAGE ET PRECAUTIONS GAZ: BOUTEILLES, BOMBONNES, ENTREPOSAGE ET PRECAUTIONS Caractéristiques des liquides et des gaz: Ces données techniques de sécurité servent à l appréciation simple et rapide des dangers lors de la manipulation

Plus en détail

Classement de l'installation selon la nomenclature des ICPE (Code de l'environnement, article R 511-9) de l activité d affichage 2340

Classement de l'installation selon la nomenclature des ICPE (Code de l'environnement, article R 511-9) de l activité d affichage 2340 1. PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ ET DE SON PROJET 1.1. Activité de la société RLD est une société spécialisée dans la location et l entretien de linge de professionnels et de collectivités (hôtellerie, restauration,...).

Plus en détail

UIC IDF- AFINEGE 6-11-2014 Sécurité industrielle. Gaëlle DUSSIN-UIC

UIC IDF- AFINEGE 6-11-2014 Sécurité industrielle. Gaëlle DUSSIN-UIC UIC IDF- AFINEGE 6-11-2014 Sécurité industrielle Gaëlle DUSSIN-UIC 1 Section II AM du 4/10/2010 Séisme Risque spécial (établissements SEVESO (SH et SB)) Connaitre la zone de sismicité de la commune de

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

Annexe 5 TRICASTIN 1

Annexe 5 TRICASTIN 1 Annexe 5 TRICASTIN 1 COMURHEX II et la conversion de l uranium CIGEET- 4 juillet 2008 Pierre BOUZON, Maîtrise d ouvrage TRICASTIN 2 La conversion : un maillon indispensable au cycle du combustible Le minerai

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION EQUIPEMENTS SOUS PRESSION GENERATEUR DE VAPEUR TYPE HA 54X - BRULEUR GAZ PRODUCTION HORAIRE : 3000 kg / vapeur PRESSION MAXIMALE (admissible) EN SERVICE : 14 bars EXTINCTEUR A EAU AVEC ADDITIF : FS9 EV

Plus en détail

Profitez de cette occasion pour renforcer l'échange avec le personnel sur des réflexions d'hygiène et de sécurité.

Profitez de cette occasion pour renforcer l'échange avec le personnel sur des réflexions d'hygiène et de sécurité. I - OBJECTIFS Cet " auto-audit " a pour but de vous aider à améliorer la démarche sécurité dans vos activités. Vous pouvez le faire évoluer selon vos besoins propres. Ses objectifs sont de vous aider à

Plus en détail

Exercice de sécurité civile

Exercice de sécurité civile Exercice de sécurité civile Jeudi 26 juin 2014 14h00 Site de Butagaz à Castelsarrasin 05.63.22.82.17 Page - 1 - SOMMAIRE Communiqué de presse 1) Fiche d identité du site 2) Les risques liés au GPL - une

Plus en détail

Guide professionnel. pour la définition du périmètre. de l arrêté ministériel du 04/10/2010

Guide professionnel. pour la définition du périmètre. de l arrêté ministériel du 04/10/2010 Guide professionnel pour la définition du périmètre de l arrêté ministériel du 04/10/2010 Plan de Modernisation des installations industrielles DT 90 Avril 2011 Avertissement Ce document technique ne doit

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013. DREAL Poitou-Charentes

Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013. DREAL Poitou-Charentes Réglementation installation classée feux d'artifices - stockage ---- Réunion du 21 juin 2013 DREAL Poitou-Charentes 1. Réglementation ICPE stockage d'explosifs Artifices de divertissement : explosifs Rubrique

Plus en détail

sécuriser le stockage et la logistique des aérosols Guy REYNES Consultant

sécuriser le stockage et la logistique des aérosols Guy REYNES Consultant sécuriser le stockage et la logistique des aérosols Guy REYNES Consultant incendie d un entrepôt Dans un entrepôt contenant environ 600 000 générateurs aérosols de peinture et 50 000 de laque capillaire

Plus en détail

De l étude de dangers et d impact au management des risques. Séminaire projet 2010

De l étude de dangers et d impact au management des risques. Séminaire projet 2010 LES RISQUES INDUSTRIELS De l étude de dangers et d impact au management des risques Séminaire projet 2010 2 LES RISQUES EN EUROPE 3 Contexte, Enjeux et Terminologie 4 Introduction Évolution des accidents

Plus en détail

Mise en service et entretien d un surpresseur incendie

Mise en service et entretien d un surpresseur incendie Mise en service et entretien d un surpresseur incendie Lire attentivement cette notice avant l installation. A conserver à proximité de l équipement pour son fonctionnement et entretien. www.calpeda.com

Plus en détail

Synthèse des audits EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014

Synthèse des audits EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014 EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014 SOMMAIRE Contexte de la mission confiée à ARTELIA Synthèse des audits Satisfaction usagers Implantation Mise en œuvre des capteurs et cuves Circuits

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM Jeudi 4 décembre 2014 Exercice de sécurité civile Jeudi 4 décembre 2014 Un exercice de sécurité civile est prévu le jeudi 4 décembre 2014 sur

Plus en détail

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Photographie : exercice d entraînement en 2013 Prévention PRÉFET DE LA SOMME 2300 m ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Le Plan Particulier d Intervention (PPI) La conduite à tenir à proximité de l espace

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Réf. : 1997021 30/05/2012 Usine de Saillat PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Date d établissement : Nature des opérations : Chargement Déchargement

Plus en détail

4257 fr - 2008.07 / a GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES. À destination des Centres de Service

4257 fr - 2008.07 / a GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES. À destination des Centres de Service 4257 fr - 2008.07 / a GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES À destination des Centres de Service Sommaire Entretien...4 Gestion des matières premières...4 Alimentation en eau et énergie et sa conservation...

Plus en détail

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas )

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas ) VILLE D'AJACCIO SERVICE MEDECINE PROFESSIONNELLE ET PREVENTIVE UNITÉ DE TRAVAIL DATE AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue

Plus en détail

agissons ensemble Octobre 2013 Fiche d information sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs

agissons ensemble Octobre 2013 Fiche d information sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs Fiche d information sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs Octobre 2013 Scénarios impliquant un produit toxique : Ammoniac La Brasserie Labatt du Canada, Montréal (Québec) Partenaire

Plus en détail

La sécurité physique et environnementale

La sécurité physique et environnementale I. Qu est ce que la sécurité physique? "Il ne sert à rien de dresser une ligne Maginot logique si n'importe qui peut entrer dans la salle serveurs par la fenêtre " (Christian Pollefoort, consultant en

Plus en détail

Le RISQUE INDUSTRIEL. dans le Var. industriel QU EST CE QU UN RISQUE TECHNOLOGIQUE?

Le RISQUE INDUSTRIEL. dans le Var. industriel QU EST CE QU UN RISQUE TECHNOLOGIQUE? Exemple de plaquette d information Stogaz (Comimpress) Information des riverains Le RISQUE INDUSTRIEL dans le Var QU EST CE QU UN RISQUE TECHNOLOGIQUE? Un risque est la combinaison de la probabilité d'un

Plus en détail

Boîtier d alarme. Pour la surveillance en continu 24h/24 du contenu de vos bouteilles de gaz

Boîtier d alarme. Pour la surveillance en continu 24h/24 du contenu de vos bouteilles de gaz Boîtier d alarme Pour la surveillance en continu 24h/24 du contenu de vos bouteilles de gaz Compact Flexible Facile à installer Simple à utiliser Sûr et sécurisé Le boîtier d alarme d Air Products est

Plus en détail

Le chlore gazeux. Le raccordement des contenants et les fuites que faire?

Le chlore gazeux. Le raccordement des contenants et les fuites que faire? Le chlore gazeux Le raccordement des contenants et les fuites que faire? Élaine Guénette Salon des TEQ à Québec, le 2 avril 2008 Plan de la présentation L APSAM Les outils développés Les principaux éléments

Plus en détail

Directive SEVESO 3 23 avril 2015

Directive SEVESO 3 23 avril 2015 Directive SEVESO 3 23 avril 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Champagne-Ardenne www.champagne-ardenne.developpement-durable.gouv.fr Où trouver l info 2 3 Retour

Plus en détail

INSTALLATION Mesures. Volume conduites Conduites de gaz Gaz liquéfié Eau potable Eau usée Programme Vérification régulateur. Options OK Type gaz

INSTALLATION Mesures. Volume conduites Conduites de gaz Gaz liquéfié Eau potable Eau usée Programme Vérification régulateur. Options OK Type gaz INSTALLATION Mesures Volume conduites Conduites de gaz Gaz liquéfié Eau potable Eau usée Programme Vérification régulateur Options OK Type gaz Pression d eau et gaz: la référence. testo 324. Pour tous

Plus en détail

LE MANAGEMENT DU RISQUE

LE MANAGEMENT DU RISQUE LE MANAGEMENT DU RISQUE S O M M A I R E Définition des différents termes Les différents types de risque Méthodologie d évaluation et de gestion du risque Exemples de management du risque DÉFINITIONS Danger

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

industriels majeurs. Que faire en cas d accident?

industriels majeurs. Que faire en cas d accident? Guide d information et de prévention Vous habitez dans une zone à risques à conserver! industriels majeurs. Que faire en cas d accident? Etablissements concernés : BASF Agri-Production COATEX PYRAGRIC

Plus en détail

RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE

RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE 1.1 INSPECTION 1.1.1 Périodicité : Les extincteurs portatifs doivent être inspectés une

Plus en détail

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaa Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa QUI SOMME NOUS? 3PSC est un cabinet spécialisé dans le Conseil, Etudes, Audit et Formation dans les domaines de Prévention, Sécurité Incendie,

Plus en détail

Politique environnementale. Bilan 2010-2013 des engagements pris en faveur du développement durable

Politique environnementale. Bilan 2010-2013 des engagements pris en faveur du développement durable Politique environnementale Bilan 2010-2013 des engagements pris en faveur du développement durable Nos engagements Depuis plus de 30 ans, écoute, accueil, création d emplois pérennes pour les personnes

Plus en détail

Questionnaire proposition Tous Risques Informatique

Questionnaire proposition Tous Risques Informatique Questionnaire proposition Tous Risques Informatique 1. Proposant : Nom ou raison sociale Adresse ou siège social Code postal Commune Activité de l entreprise : Code NAF : Description générale du système

Plus en détail

BADORIS - Document de synthèse relatif à une Barrière Technique de Sécurité (B.T.S.)

BADORIS - Document de synthèse relatif à une Barrière Technique de Sécurité (B.T.S.) BADORIS - Document de synthèse relatif à une Barrière Technique de Sécurité (B.T.S.) Cuvette de rétention DRA-09-103202-11979A Juin 2010 Document de synthèse relatif à une Barrière Technique de Sécurité

Plus en détail

- Véritable projet de service -

- Véritable projet de service - Sylvain TROUVAIN Chargé de sécurité Groupe Hospitalier Public du Sud de l Oise Maintenance des équipements de sécurité - Véritable projet de service - Sylvain.trouvain@ch-creil.fr contact@asso-acses.fr

Plus en détail

EnviroPro Questionnaire de Souscription

EnviroPro Questionnaire de Souscription Instructions Ce questionnaire est un document confidentiel, sa signature n engage pas le demandeur à souscrire un contrat d assurance. Ce questionnaire peut être accompagné de la copie du dossier de demande

Plus en détail

Guide du bon contrôle de fuite

Guide du bon contrôle de fuite Projet ZERO émissions et fuite de fluide frigorigène Guide du bon contrôle de fuite Traduit et adapté à la France par l www.afce.asso.fr Page 0 Guide du bon contrôle de fuite L Institut de Réfrigération

Plus en détail

La prévention des risques assurés. 13 septembre 2012

La prévention des risques assurés. 13 septembre 2012 1 La prévention des risques assurés 13 septembre 2012 2 Sinistralité. Risques assurés Différentes sources de sinistres : Mesures de prévention et de protection Quel soutien peut apporter Groupama Sinistralité

Plus en détail

Z.A. Pérache 63114 COUDES (+33) 04 73 96 92 22 (+33) 04 73 96 92 14 com@arvel.fr. Centrale SD20. Centrale à saumure Type SD20.

Z.A. Pérache 63114 COUDES (+33) 04 73 96 92 22 (+33) 04 73 96 92 14 com@arvel.fr. Centrale SD20. Centrale à saumure Type SD20. Centrale à saumure Type Page 1 Les centrales de fabrication de saumure type SD sont des machines destinées au ravitaillement en saumure N.A. C.L. de saleuses à bouillie de sel. 1) Caractéristiques générales

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 FORSEC est une entreprise de formation spécialisée dans les risques professionnels. CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 «Informer, Notre mission : «Informer, Former et Responsabiliser». Former votre personnel

Plus en détail

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES 5 800 incendies par an dans les locaux industriels 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse La plupart des incendies se déclarent la

Plus en détail

LE RISQUE INDUSTRIEL

LE RISQUE INDUSTRIEL LE RISQUE INDUSTRIEL 1. Qu est-ce qu un risque industriel? Le risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel et entraînant des conséquences immédiates ou différées,

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION SUR L ENTREPRISE 5N PLUS ANCIENNEMENT SIDECH

RÉUNION D INFORMATION SUR L ENTREPRISE 5N PLUS ANCIENNEMENT SIDECH RÉUNION D INFORMATION SUR L ENTREPRISE 5N PLUS ANCIENNEMENT SIDECH Le mercredi 22 mai 2013, une séance d information à la population s est tenue dans la salle du Conseil de l Administration communale.

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE

PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE PLAN I- Réglementation II- Les voies de pénétration des produits III- Les risques pour la santé selon l activité IV- Les principes généraux de prévention V- La classification

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

DosaSkid Dispositif de dosage clé en main

DosaSkid Dispositif de dosage clé en main 2 versions : Pompes skidées (montées sur châssis) Skid d injection avec cuve de stockage Solutions compactes, modulaires et complètes, idéales pour stocker, doser et injecter les solutions de réactifs

Plus en détail

Le RISQUE TECHNOLOGIQUE dans les ALPES DE HAUTE-PROVENCE

Le RISQUE TECHNOLOGIQUE dans les ALPES DE HAUTE-PROVENCE Le RISQUE TECHNOLOGIQUE dans les ALPES DE HAUTE-PROVENCE 04 > Industriel p. 68 > Transport de Matières Dangereuses (TMD) p. 73 > Rupture de barrage p. 82 > Nucléaire p. 89 Dossier Départemental sur les

Plus en détail

EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT

EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES SÉCURITÉ ET ENVIRONNEMENT S O M M A I R E 1/ Des produits et concepts visant à réduire p. 4 à 6 l impact environnemental Gammes hygiène, essuyage et nettoyage Concepts Biomatic,

Plus en détail

Injection intempestive de mousse dans un entrepôt de produits phytosanitaires 30 avril 2012 Ludres (Meurthe-et-Moselle) France

Injection intempestive de mousse dans un entrepôt de produits phytosanitaires 30 avril 2012 Ludres (Meurthe-et-Moselle) France IMPEL - Ministère du Développement durable - DREAL Lorraine / UT 54/55 Injection intempestive de mousse dans un entrepôt de produits phytosanitaires 30 avril 2012 Ludres (Meurthe-et-Moselle) France Communication

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

Emissions dues aux stockages des matières dangereuses ou en vrac

Emissions dues aux stockages des matières dangereuses ou en vrac COMMISSION EUROPÉENNE Document de référence sur les meilleures techniques disponibles Emissions dues aux stockages des matières dangereuses ou en vrac Juillet 2006 Ce document est la traduction de la version

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

INSPECTION GÉNÉRALE CONSEIL GÉNÉRAL DE CONSEIL GÉNÉRAL DE DE L ADMINISTRATION L ENVIRONNEMENT ET L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE,

INSPECTION GÉNÉRALE CONSEIL GÉNÉRAL DE CONSEIL GÉNÉRAL DE DE L ADMINISTRATION L ENVIRONNEMENT ET L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE, INSPECTION GÉNÉRALE CONSEIL GÉNÉRAL DE CONSEIL GÉNÉRAL DE DE L ADMINISTRATION L ENVIRONNEMENT ET L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE, DU DÉVELOPPEMENT DE LÉNERGIE ET DES DURABLE TECHNOLOGIES Rapport Rapport Rapport

Plus en détail

INCIDENT CANALISATION BENZENE LAVERA / FEVRIER 2012. Journées GEMER 2014 P Sebastiani

INCIDENT CANALISATION BENZENE LAVERA / FEVRIER 2012. Journées GEMER 2014 P Sebastiani INCIDENT CANALISATION BENZENE LAVERA / FEVRIER 2012 Journées GEMER 2014 P Sebastiani 1 Sommaire Le Site de Lavéra Rappel des faits et gestion de l incident Caractéristiques de la canalisation Investigations

Plus en détail

Plombier, c'est quoi?

Plombier, c'est quoi? Plombier, c'est quoi? Un plombier est un ouvrier qui s occupe / d installer et réparer les canalisations d eau et de gaz. Certains plombiers se spécialisent dans des domaines particuliers ou complètent

Plus en détail

Qu est ce qu un gaz comprimé?

Qu est ce qu un gaz comprimé? Qu est ce qu un gaz comprimé? Il existe plusieurs produits à base de gaz ou de mélanges de gaz sous pression conservés dans des bouteilles 1. La plupart de ces gaz sont classés dans la catégorie des «gaz

Plus en détail

QUESTIONNAIRE «SECURITE»

QUESTIONNAIRE «SECURITE» QUESTIONNAIRE «SECURITE» IDENTIFICATION (Facultatif) Etablissements ou services (Nom et adresse) : Adresse : Adhérent? OUI NON Association gestionnaire : Nom du gestionnaire (Directeur, Présidence ) :

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

LE STOCKAGE DU FIOUL DOMESTIQUE

LE STOCKAGE DU FIOUL DOMESTIQUE FICHE TECHNIQUE N 2 Édition septembre 2004 LE STOCKAGE DU FIOUL DOMESTIQUE ASPECTS TECHNIQUES ET RÉGLEMENTAIRES Cette fiche a pour objectif de fournir les informations essentielles concernant le stockage

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

LA SECURITE INCENDIE

LA SECURITE INCENDIE LA SECURITE INCENDIE Prévention et Réglementation Béatrice Kissien-Schmit Inspectrice du travail Formatrice INTEFP Mai 2013 Formation des membres du CHSCT 1 PLAN PREVENTION Objectifs Mesures de prévention

Plus en détail

RAPPORT DE LA PRESIDENTE DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 15 JUIN

RAPPORT DE LA PRESIDENTE DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 15 JUIN " PRECIA " Société Anonyme à Directoire et à Conseil de Surveillance Au capital de 2 200 000 Siège social à VEYRAS - 07000 PRIVAS R.C.S. AUBENAS B. 386.620.165 (1966 B 16) RAPPORT DE LA PRESIDENTE DU CONSEIL

Plus en détail

industriels majeurs. Que faire en cas d accident?

industriels majeurs. Que faire en cas d accident? Vous habitez dans une zone à risques à conserver! industriels majeurs. Que faire en cas d accident? Etablissement concerné : Groupement Pétrolier de Haute-Savoie /////////////////////////////// Préfecture

Plus en détail

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane 1 1. Définition LPG On entend par LPG (Liquefied Petroleum Gas) du BUTANE, PROPANE et leurs

Plus en détail