Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?»"

Transcription

1 Etude du marché immobilier du Grand Avignon Intervention : Yohan BREUIL, directeur d agence, Adequation L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» Le 07 octobre 2014

2 Objectifs et déroulé de la présentation Objectif : mieux comprendre les marchés immobiliers du Grand Avignon et leur conjoncture actuelle pour mieux orienter une politique de l habitat qui réponde aux besoins locaux Apporter un regard extérieur et «critique» sur l état actuel du marché immobilier du Grand Avignon (diagnostic) et en soulever les principaux enjeux pour rendre le marché plus attractif (pistes de réflexion) 2

3 Propos introductif : 1 er regard sur le territoire et son marché Une stagnation de la population imputable notamment à une offre de logements inadaptée aux actifs du Grand Avignon Une production de logements neufs «a minima» par rapport aux besoins affichés du territoire Des logements collectifs essentiellement construits sur la ville-centre. En périphérie 60% de la production neuve correspond à de l individuel en majorité développé en diffus 3

4 Une stagnation de la population Grand Avignon : un territoire dont la population stagne depuis habitants en 2006 contre habitants en Evolution de la population Avignon/Grand Avignon depuis 2006 et une ville-centre qui perd des habitants! Une baisse de 3% du nombre d habitants entre 2006 et Une croissance démographique portée par les villes périphériques. Source : Tableau de bord socio-économique Millésime 2013 Grand Avignon Données INSEE A noter : Un revenu médian de /mois à l échelle du Grand Avignon et de /mois pour la ville-centre 4

5 imputable notamment à une offre de logements inadaptée aux actifs du Grand Avignon Evolution de la différence entre nombre d emplois offerts et actifs résidents occupés entre 1999 et 2006 Source : PLH GTC ArThemis Une offre de logements inadaptée aux emplois proposés dans les communes du Grand Avignon : le territoire est déficitaire en matière d actifs résidents rapportés au nombre d emplois offerts (pour toutes les catégories socio-professionnelles). Faute d offre adaptée à leurs besoins les ménages travaillant dans l agglomération résident en dehors. Un phénomène particulièrement marqué sur Avignon 5

6 Une production de logements neufs «a minima» par rapport aux besoins affichés du territoire Objectif PLH : logements par an soit 8 logements neufs / habitants. => un volume qui correspond à une croissance «raisonnée» du territoire, témoignant d une volonté politique de croissance démographique dont 600 logements/an sur la Ville d Avignon : seulement +/- 700 logements produits/an (soit 4 logs /1.000 hab) dont moins de 300 logements/an sur la Ville d Avignon Une production neuve «a minima» qui ne correspond donc pas aux besoins quantitatifs du territoire, et permet tout juste d en assurer la stabilité démographique! Constat : une production neuve annuelle de +/ logements permettrait d atteindre «l équilibre» = l objectif du 1 er PLH (soit 7 logs/ habs) Un volume seulement atteint entre 2006 et 2008 sous l aire du dispositif De Robien avec plus de logements construits par an en moyenne sur le Grand Avignon dont 40 à 45% sur la seule ville d Avignon une production qui était portée par le logement collectif en promotion immobilière 6

7 Des logements collectifs essentiellement construits sur la ville-centre En périphérie 60% de la production neuve correspond à de l individuel en majorité développé en diffus Segmentation de la production neuve par forme urbaine sur la CA du Grand Avignon Moyenne Moyenne Source : Données Sitadel Une production neuve essentiellement réalisée en collectif sur la ville-centre La part du collectif a néanmoins diminué durant la seconde période d étude ( ) au profit du logement individuel Quasiment aucun logement individuel n a été construit à Avignon alors qu en périphérie cela représente 60% de la production neuve 7

8 Quelle(s) réponse(s) aux besoins quantitatifs de logements du territoire? 8

9 Un marché en perte de vitesse et «irrégulier» qui ne répond pas aux besoins quantitatifs en logements du territoire Une production de logements neufs irrégulière qui ne permet pas de répondre aux besoins constants du territoire logements neufs / an Volume à atteindre pour être à l équilibre! Des volumes de constructions neuves, tributaires du marché de la promotion immobilière en collectif, réalisés en grande partie sur la villecentre Un marché de la promotion en perte de vitesse et dont la forte activité à une certaine époque était liée au dispositif De Robien 9

10 Un marché en perte de vitesse et «irrégulier» qui ne répond pas aux besoins quantitatifs en logements du territoire o Une production irrégulière liée au fluctuation du marché de la promotion immobilière en collectif o Une chute de la construction neuve dès 2007 avant la crise de 2008 et à la fin du dispositif «De Robien» classique o A noter : Des logements collectifs essentiellement construits sur la villecentre. En périphérie 60% de la production neuve correspond à de l individuel en majorité développé en diffus 10

11 Un marché de la promotion en perte de vitesse et dont la forte activité à une certaine époque était liée au dispositif De Robien o Des volumes de constructions neuves tributaires du marché de la promotion immobilière en collectif et réalisés en grande partie sur la ville-centre o Un marché de la promotion en perte de vitesse et dont la forte activité, à une certaine époque, était liée au dispositif De Robien! o Contrairement à la plupart des marchés de la zone B1 un très faible dynamisme observé du dispositif Scellier o Un marché au ralenti depuis 2013 avec une baisse notamment préoccupante des volumes de mises en vente 11

12 Un marché tendu et/ou un marché en panne? 12

13 Un marché qui peine à être attractif! o Un cœur de marché positionné entre et /m² hors stationnement avec des opérations, principalement localisées en première couronne d Avignon, qui s écoulent globalement sur des rythmes de ventes «très moyens» En cause, des valorisations trop importantes pour des environnements souvent peu qualitatifs! o Un marché de «niche» supérieur à /m² hors stationnement qui dispose globalement de bons taux d écoulement et prend place dans des secteurs attractifs du Grand Avignon : Les Angles, Villeneuve-lès-Avignon et Montfavet. o Seul indicateur de tension sur le marché Un prix de marché (trop) élevé, à relativiser au regard des typologies vendues, des rythmes de commercialisation observés et des volumes de transactions opérés en neuf. o Un marché de zone B1 dont l activité est en réalité plutôt similaire à des marchés de la zone B2? 13

14 Un marché tendu et/ou un marché «en panne»? Illustration des valeurs pratiquées en promotion sur le territoire Prix / m² (hors PKG) en collectif selon les secteurs Les Angles Périphérie Les Angles Centre Villeneuve-lès- Avignon Avignon Centre historique +/ Avignon Centre Première couronne Le Pontet Montfavet Vedène +/ Avignon périphérie Seconde couronne Ce qu il faut retenir : Un marché entrée-de-gamme : entre 2400 et /m² pour la périphérie d Avignon et Le Pontet Un marché moyen-de-gamme : entre et /m² pour le centre-ville d Avignon, Montfavet et les communes de gamme intermédiaire (Vedène) Un marché haut-de-gamme : entre et /m² à Villeneuve-Lès-Avignon et Les Angles voire jusqu à /m² pour le cœur historique d Avignon Source fond de carte : Google Map 14

15 Un marché tendu et/ou un marché «en panne»? Comparaison de l activité en promotion immobilière Moyenne Comparaison des prix moyens en collectif (hors PKG) Moyenne Source : ECLN + FIL Languedoc Roussillon Zonage B2 Zonage B1 «Duflot» Zonage B2 Zonage B1 «Duflot» Un marché de la promotion qui évolue sur des volumes (ventes et mises en vente) similaires aux marchés de la zone B2 Des volumes qui ne révèlent aucune «tension» sur le marché mais au contraire un manque de dynamisme Le Grand Avignon bénéficie d une attractivité plutôt comparable aux marchés de zone B2. Seul indicateur de tension : un prix qui se rapproche des prix pratiqués dans les grandes agglomérations de zone B1 Un prix à relativiser au regard des typologies vendues, des rythmes de commercialisation observés et des volumes. 15

16 Quelle adéquation du marché avec la demande des investisseurs et des occupants? 16

17 Un marché qui n est plus adapté à la demande que ce soit celle des propriétaires-occupants comme celle des investisseurs Une demande de la part des investisseurs qui faiblit En cause : un marché qui évolue sur des valeurs trop élevées et une attractivité faible ne permettant pas de garantir des rentabilités locatives acceptables Des valeurs de marché en promotion déconnectées du marché de l ancien Des valeurs de marché en neuf qui excluent la classe moyenne locale encourageant un report de celle-ci sur le marché de l ancien devenu le principal marché de la CA du Grand Avignon Evasion des ménages familiaux vers la périphérie sur les communes les moins chères du territoire où ils peuvent trouver des logements familiaux à des prix plus abordables que dans le centre 17

18 Un marché qui n est plus adapté à la demande que ce soit celle des propriétaires-occupants comme celle des investisseurs Evolution des prix unitaires moyens o Une demande de la part des investisseurs qui faiblit En cause : un marché qui évolue sur des valeurs trop élevées et une attractivité faible ne permettant pas de garantir des rentabilités locatives acceptables o Un marché du neuf en collectif affichant des prix «largement» supérieurs au marché du collectif ancien désolvabilisant la clientèle d accédants Source : PERVAL 18

19 Un marché de moins en moins attractif auprès de la clientèle d investisseurs Provenance des acquéreurs d appartements neufs dans le Grand Avignon Le marché du collectif est essentiellement capté par une clientèle étrangère au département du Vaucluse Phénomène surtout visible durant les années du dispositif De Robien Depuis 2008, la part de la clientèle locale augmente Une part des investisseurs qui diminue même pendant les années du dispositif Scellier Un marché devenu peu attractif pour les investisseurs! ROBIEN SCELLIER Source : Guide du PLH Fiche n 8 Juillet

20 en raison d une rentabilité locative «modérée» et d une demande moins soutenue que sur les autres marchés de zone B1 Une rentabilité locative brute inférieure à 4% à Avignon comme en périphérie avec un prix moyen à /m². Seul un prix moyen à /m² et ce même pour les petites typologies (studio et T2) permettent une rentabilité supérieure à 4%. Des prix de vente trop élevés et une attractivité du marché (valeur patrimoniale) moins importante que les autres marchés de zone B1 (Montpellier, Toulouse ) Une rentabilité locative qui n est pas «assurée» pour les investisseurs 20

21 en raison d une rentabilité locative «modérée» et d une demande moins soutenue que sur les autres marchés de zone B1 Etude de 23 programmes immobiliers livrés depuis 2000 Nb de programmes Nb de logts dont Propr occupants dont Vacants en Nb en % en Nb % Morières % 31 18% Entraigues % 10 7% Les Angles % 14 22% Villeneuve % 12 13% Le Pontet % 39 27% TOTAL hors Avignon % % Avignon Champfleury % 64 22% Avignon Lavarin % 38 30% Avignon St Jean Cimetière % % Agroparc % 11 7% Total Avignon % % Total Grand Avignon % % (données matrice traitement Observatoire Habitat Grand Avignon) Une vacance importante enregistrée sur des opérations acquises presque exclusivement par des investisseurs : des opérations mal localisées? des loyers trop élevés? Sur l'ensemble des programmes (à partir de 20 logements) livrés depuis 2000 ces tendances sont confirmées sur Avignon avec 22% de vacance et un niveau un peu plus modéré mais néanmoins élevé dans les autres communes avec un taux de 13% (données matrice cadastrale traitement Observatoire Habitat Grand Avignon) 21

22 Des valeurs de marché en neuf qui excluent la classe moyenne locale encourageant un report de celle-ci sur le marché de l ancien devenu le principal marché de la CA du Grand Avignon Confrontation entre l offre de logements proposée au sein du Grand Avignon avec les budgets et profils de ménages Budget moyen accession Budget loyer maximum 80 K T2 T3 T4 Mais on 4-5 P 3 ème décile 95 K 123 K 152 K 188 K 246 K 299 K ème décile 5 ème décile 6 ème décile 7 ème décile 8 ème décile 9 ème et 10 ème décile Collectif neuf Collectif ancien Maison neuve Maison ancienne Collectif en location Ménages de petites tailles : jeunes de moins de 30 ans et séniors jeunes couples en début de parcours résidentiel et ménages familiaux entre 30 et 50 ans Ménages familiaux entre 40 et 60 ans et jeunes séniors (< 75 ans) Ménage qui souhaitent louer un logement collectif de type studio / T2 >>>> Ces ménages sont desservis uniquement par l offre locative en logement social et en libre sur les petites typologies Profil de clientèle qui cherche à louer ou acheter un logement familial en collectif (T3/T4) ou en individuel >>>> L essentiel de ces ménages n ont pas accès à l offre en collectif neuf proposée sur le Grand Avignon ni aux produits individuels présents sur le territoire en accession Les ménages familiaux se tournent davantage vers la maison individuelle en diffus ou en lotissement. Les séniors, souvent déjà propriétaires, ont tendance à vouloir se rapprocher des centres-urbains et à acquérir un logement spacieux (T3/T4) en collectif >>>> Ils ont accès à l offre présente sur le Grand Avignon 22

23 Une évasion des ménages familiaux vers la périphérie, sur les communes les moins chères du territoire où ils peuvent trouver des logements familiaux à des prix plus abordables que dans le centre Des prix unitaires en neuf déconnectés des budgets des ménages de la classe moyenne: seule l offre dans l ancien permet aux ménages familiaux d acquérir un logement. En conséquence : un report de la demande locale sur le marché de l ancien et une migration des ménages familiaux vers la périphérie, en raison notamment d un pôle d emploi facilement accessible depuis la périphérie. Un marché «périphérique» qui capte une demande de ménages familiaux avignonnais en maison individuelle Des ménages plus jeunes mais plus précaires qui s installent à Avignon 23

24 Quelle situation en matière de production de LLS (logement locatif social)? 24

25 Des difficultés sur le marché de la promotion immobilière et un prix plafond pour les LLS à /m² HT «encourageant «les ventes en bloc? Production déséquilibrée sur le territoire avec une «concentration» du logement social à Avignon Période : 108% des objectifs LLS atteints près de 25% de la production neuve (au lieu de 22,5% dans le PLH). Des communes qui dépassent les objectifs quantitatifs de production de LLS L importance des «VEB» dans la programmation LLS Facteur d explication possible : les ventes en bloc potentiellement encouragées? Par un prix plafond à /m² HT (PKG inclus) de surface utile pour le logement locatif social, soit un prix de vente à +/ TTC /m² de surface habitable, soit un écart de +/- 400 avec le prix de marché (prix moyen à /m²) Source : PLH Grand Avignon Par un marché de la promotion immobilière sujet à des difficultés. Dans le cadre d une vente en bloc, le promoteur ne porte pas le risque d une mauvaise commercialisation et il évite les frais financiers et de commercialisation (10 à 15% des frais d une opération de promotion immobilière) 25

26 Conclusion : Enjeux & pistes de réflexion pour rendre le marché plus attractif Principaux enjeux mis en perspective et 1 ères pistes de réflexion pour rendre le marché plus attractif 26

27 Enjeux mis en perspective. Permettre une production de logements neufs plus constante et donc équilibrée (entre social/libre ; ville-centre/périphérie) Redonner de l attractivité au marché de la promotion immobilière du Grand Avignon : o En mixant les typologies de logements (notamment T3 / T4) dans les opérations immobilières et les formes urbaines o En contenant les prix unitaires au regard du marché de l ancien 27

28 Enjeux mis en perspective. Réalimenter les gammes «abordables» en promotion immobilière dans le but de : o Rendre le marché de la promotion plus attractif pour les investisseurs Améliorer la rentabilité locative plus importante sur une adresse patrimoniale sans doute moins grande que certaines agglomérations de la zone B1/A (Toulouse, Bordeaux, Marseille, Montpellier, Lyon, etc.) o D adapter les prix unitaires aux capacités financières des ménages locaux o D augmenter les volumes de constructions neuves et de les stabiliser Freiner l évasion des ménages familiaux de la classe moyenne en périphérie en créant des conditions favorables à leur installation dans les centres urbains et limiter ainsi le phénomène envisageable de «paupérisation» des centres villes 28

2eme Programme Local de l'habitat. Séminaire du 1er Avril. ATELIER N 2 Parc privé

2eme Programme Local de l'habitat. Séminaire du 1er Avril. ATELIER N 2 Parc privé 2eme Programme Local de l'habitat 1 Séminaire du 1er Avril ATELIER N 2 Parc privé ArThemis V i l l e e t h a b i t a t Séminaire PLH 1er Avril 2010 Edition 29/03/2010 L offre nouvelle privée L ordre de

Plus en détail

«Les dynamiques des marchés résidentiels et immobiliers au sein du Pôle Métropolitain»

«Les dynamiques des marchés résidentiels et immobiliers au sein du Pôle Métropolitain» «Les dynamiques des marchés résidentiels et immobiliers au sein du Pôle Métropolitain» Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation et de Véronique Coupanec, consultante siège : Espace

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

Le lien entre vous et vos projets

Le lien entre vous et vos projets 2011 Le lien entre vous et vos projets www.adequation-france.com Siège (Lyon) Espace Eiffel - 18-20 rue Tronchet 69006 Lyon Tél. 04 72 00 87 87 - fax. 04 27 19 48 80 Agence de Montpellier 133, rue Olof

Plus en détail

Programme Local de. l Habitat 2010-2015. «Note de suivi et d actualisation - 2013» Conférence intercommunale du logement

Programme Local de. l Habitat 2010-2015. «Note de suivi et d actualisation - 2013» Conférence intercommunale du logement Conférence intercommunale du logement 03/02/2015 Rives de l Orne Hémicycle Programme Local de l Habitat 2010-2015 «Note de suivi et d actualisation - 2013» PARTIE I : Bilan annuel des objectif de production

Plus en détail

Onzième rencontre des Jeudis des Villes ADUrables Comment programmer l habitat autrement, les leviers d action?

Onzième rencontre des Jeudis des Villes ADUrables Comment programmer l habitat autrement, les leviers d action? Onzième rencontre des Jeudis des Villes ADUrables Comment programmer l habitat autrement, les leviers d action? Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation siège : Espace Eiffel 18/20,

Plus en détail

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Le Prisme, Lyon Jeudi 9 février 2012 Siège (Lyon) Agence de Montpellier Agence de Nantes Agence de Nice Espace Eiffel -

Plus en détail

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer Evaluation du SCoT Coût résidentiel : pouvoir d achat des ménages pour se loger et se déplacer Présentation aux partenaires et aux membres du groupe de travail de l action n 5 du PLH 24/11/2014 Contexte

Plus en détail

ETUDE LOGEMENT GLOBALE

ETUDE LOGEMENT GLOBALE ETUDE LOGEMENT GLOBALE SYNTHESE DU DIAGNOSTIC Avril 2016 Siège social : Espace Eiffel 18-20, rue Tronchet 69006 Lyon Tél. 04 72 00 87 87 fax. 04 78 27 70 72 www.adequation-france.com SAS au capital de

Plus en détail

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Logements neufs / logements d occasion 7 700 logements d occasion vendus en 2013 dans l aire urbaine

Plus en détail

GRAND AVIGNON : chiffres clés / indicateurs.

GRAND AVIGNON : chiffres clés / indicateurs. Regard sur le marché immobilier Les prix immobiliers 2014-juillet 2015 L ACCESSION A LA PROPRIETE Le Plan de Relance La primo-accession PTZ et l accession sociale PAS en 2014 Résultats et évolution Les

Plus en détail

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel SOMMAIRE Rappel du diagnostic Les scenarii de développement Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Les impacts en termes démographiques Les prérequis

Plus en détail

Les marchés immobiliers des métropoles françaises : Enjeux, structures et évolutions

Les marchés immobiliers des métropoles françaises : Enjeux, structures et évolutions Les marchés immobiliers des métropoles françaises : Enjeux, structures et évolutions François Cusin Journée d étude de l OFCE : «Ville et logement» 4 décembre 2012 Source : Données BIEN et PERVAL Traitements

Plus en détail

Impact de l investissement locatif neuf sur le marché locatif et les transactions dans le Finistère

Impact de l investissement locatif neuf sur le marché locatif et les transactions dans le Finistère Impact de l investissement locatif neuf sur le marché locatif et les transactions dans le Finistère 08/244 Agence de DEveloppement et d'urbanisme du Pays de Brest - 24 rue Coat ar Gueven 29200 Brest Tél

Plus en détail

Un marché en panne? FICHE 8 PERVAL, 2000, appartements, 2013, acquéreurs, origine, neuf. marchés immobiliers - 2013. Fiche 8 page 1 Nos

Un marché en panne? FICHE 8 PERVAL, 2000, appartements, 2013, acquéreurs, origine, neuf. marchés immobiliers - 2013. Fiche 8 page 1 Nos Un marché en panne? FICHE 8 PERVAL, 2000, appartements, 2013, acquéreurs, origine, neuf L'évolution de nos marchés immobiliers fait l'objet de toute notre attention depuis plusieurs années ; une nécessité

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

Diagnostic. La couronne nord

Diagnostic. La couronne nord Diagnostic La couronne nord Evolutions démographiques et profil des ménages Une densité de population moyenne (1 700 hab/km 2 ), 10% des habitants et 10% des ménages de LMCU Plus d un tiers des ménages

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

EPF Languedoc Roussillon Communautés de Communes Clermontais et de la Vallée de l Hérault Mandataire : Diagnostics Fonciers lot 4 Co-traitants : Lancement et échanges Comité de pilotage 3 Décembre 2013

Plus en détail

ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement

ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement SOMMAIRE Rappel du diagnostic La programmation logements La programmation locative sociale Les publics spécifiques Rappel du diagnostic

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine Observatoire Local des Loyers de l agglomération toulousaine Un loyer médian de 10,40 /m² sur l agglomération toulousaine en 2014 En dehors de la localisation, trois paramètres ont une forte influence

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie De Nailloux Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités domicile-travail

Plus en détail

Atelier conférence Au bonheur du logement

Atelier conférence Au bonheur du logement Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation Atelier conférence Au bonheur du logement Les Rencontres de l AURA 30 novembre 2012, Angers siège : Espace Eiffel 18/20, rue Tronchet 69006

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Le marché immobilier vu par MeilleursAgents 1. Les prix a. Nos prévisions

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy

TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy Bilan 2014 Perspectives 2015 et 2016 TABLE RONDE 1 Funmi AMINU, Directeur d études à l Aduan Gilles BOCHU, Vice-président de la FNAIM

Plus en détail

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Comparaisons régionales et évolution depuis 2000 Édito Cette étude analyse le marché du logement neuf en HauteNormandie en 2012 en revenant

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L HABITAT

OBSERVATOIRE DE L HABITAT OBSERVATOIRE DE L HABITAT MARCHÉS IMMOBILIERS EN PAYS D AIX (2011-2013) Dans la continuité de la dernière publication «10 ans de transactions immobilières en Pays d Aix» (janvier 2015), l Observatoire

Plus en détail

Programme Local de l'habitat

Programme Local de l'habitat Communauté d Agglomération du Pays Viennois Observatoire de l Habitat -données 2012- Groupe de Direction du CLH du 4 juillet 2013 Sommaire 1. Développement résidentiel 2. Les marchés immobiliers : ventes

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ IMMOBILIER

LES CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ IMMOBILIER Avignon, le 10 juillet 2013 Séminaire marchés immobiliers LES CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ IMMOBILIER CREDIT FONCIER IMMOBILIER DIRECTION DE L HABITAT / ETUDES >LES INDICATEURS DU MARCHÉ IMMOBILIER AU PLAN

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION Mai 2008 Hélène Fouquet ADIL 75 Etude réalisée par l ADIL 75 pour la DRE. Mieux connaître l investissement locatif

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e

O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e OLOMA O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e Activité de la Promotion immobilière et de l individuel aménagé depuis le 1 er janvier 2011 Club immobilier ADDRN Bertrand Mours, président

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

«Comment développer une offre de logements abordables et diversifiés?»

«Comment développer une offre de logements abordables et diversifiés?» «Comment développer une offre de logements abordables et diversifiés?» Espace Eiffel 18/20, rue Tronchet 69006 Lyon tél. 04 72 00 87 87 fax. 04 78 27 70 72 Intervention de Laurent Escobar, directeur associé,

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

observatoires de l Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer LOUER SOMMAIRE

observatoires de l Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer LOUER SOMMAIRE Observatoire Partenarial de l Habitat du Pays de Saint-Omer observatoires Les de l Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer OBSERVATOIRE PARTENARIAL DE L HABITAT DU PAYS DE SAINT-OMER

Plus en détail

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7.1. Une forte progression des prix de l accession jusqu en 2008 Les prix d achat ont presque doublé dans l individuel comme dans le collectif

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages.

Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages. Dossier de presse Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages. La flambée des années 0 comme la crise de 8 ont laissé

Plus en détail

La solvabilité des ménages de Caen la mer

La solvabilité des ménages de Caen la mer AUCAME Caen Normandie SERVAT O hab No ita t v em IRE OB b re 2 0 1 5 La solvabilité des ménages de Caen la mer face au marché immobilier local Novembre 2015 Sommaire Le logement : premier poste de dépenses

Plus en détail

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008 42142 CHAPITRE Alsace I. Immobilier d entreprise... 172 A. Construction... 172 B. Zoom sur la ville de Strasbourg... 173 II. Immobilier résidentiel... 176 A. Construction... 176 B. Zoom sur la ville de

Plus en détail

Ateliers-débats/2.12.2014

Ateliers-débats/2.12.2014 / Ateliers-débats I 2 décembre 2014 I Quels enjeux d habitat dans le SCoTAM? I 2 Ateliers-débats/2.12.2014 Quels enjeux d habitat dans le SCoTAM? PRÉSIDENCE : M. Henri HASSER, Président du SCoTAM PRÉSENTATION

Plus en détail

Marché du logement neuf des Alpes-Maritimes Activité de la promotion immobilière -Bilan de l année 2013

Marché du logement neuf des Alpes-Maritimes Activité de la promotion immobilière -Bilan de l année 2013 Marché du logement neuf des Alpes-Maritimes Activité de la promotion immobilière -Bilan de l année 2013 Hôtel Novotel Nice Arénas Aéroport, Nice - Jeudi 20 février 2014 Intervention de Yohan Breuil, directeur

Plus en détail

REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL

REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL SUJETS COUVERTS» L investissement immobilier en 2013» Diagnostic par classes d actifs» Perspectives à moyen terme» Enjeux 2001-12-01

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie de Lanta - Caraman Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités

Plus en détail

12/11/2015 CONFERENCE DE PRESSE. ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI

12/11/2015 CONFERENCE DE PRESSE. ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI CONFERENCE DE PRESSE ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI Le 12 novembre 2015 Palais Brongniart, Paris 1 1 OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER DE LA FPI : LES CHIFFRES DU 3 ÈME TRIMESTRE 12/11/2015

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E : N O M B R E & T Y P O L O G I E D E S L O G E M E N T S TYPOLOGIE & SURFACES La typologie

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

SYNTHESE DES ECHANGES

SYNTHESE DES ECHANGES SYNTHESE DES ECHANGES > Une conférence pour accompagner la révision du Scot Le Syndicat Mixte des Rives du Rhône dispose d un Scot approuvé en 2012 sur un territoire de 80 communes, à cheval sur 5 départements.

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat PLH le PLH de Saint-Etienne Métropole Programme Local de l Habitat Programme Local de l Habitat juin 2010 Synthèse Diagnostic - Enjeux Précisions méthodologiques Une typologie des communes de l agglomération

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition

Plus en détail

Entre développement urbain et capacités du marché immobilier, quels leviers pour la construction neuve sur le territoire?

Entre développement urbain et capacités du marché immobilier, quels leviers pour la construction neuve sur le territoire? 1 Entre développement urbain et capacités du marché immobilier, quels leviers pour la construction neuve sur le territoire? OUVERTURE 2 Mot d accueil Odile DELORME, Adjointe à la Mairie de Condrieu Introduction

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs

Dispositif Scellier : logements anciens réhabilités et logements neufs Source : Ministère du logement Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs A compter du 1er janvier 2009 et jusqu au 31 décembre 2012, les investissements réalisés pour l acquisition

Plus en détail

Projet de rénovation urbaine et sociale de NIORT. Logements privés Étude de programmation et conduite d appels à projets

Projet de rénovation urbaine et sociale de NIORT. Logements privés Étude de programmation et conduite d appels à projets Projet de rénovation urbaine et sociale de NIORT Logements privés Étude de programmation et conduite d appels à projets 1. Le Projet de Rénovation Urbaine et Sociale de NIORT 2. La mission confiée à A.S.I.

Plus en détail

Conseil de développement du 17/10/2011

Conseil de développement du 17/10/2011 Conseil de développement du 17/10/2011 Vous présenter : Le Portrait de l aire urbaine d Orléans Actualisation du portrait réalisé en 2002 Analyse du territoire à travers 5 thèmes (déplacement, démographie,

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 OBSERVATOIRE DE L HABITAT 10 ANS DE TRANSACTIONS : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 Dans le cadre de l Observatoire de l Habitat du Pays d Aix, l AUPA a effectué une analyse des

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com DOSSIER DE PRESSE POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 1 I. Le Marché de l immobilier

Plus en détail

LA PRODUCTION CAPITALISTE DES LOGEMENTS A BRUXELLES Promotion immobilière et division sociale de l espace

LA PRODUCTION CAPITALISTE DES LOGEMENTS A BRUXELLES Promotion immobilière et division sociale de l espace LA PRODUCTION CAPITALISTE DES LOGEMENTS A BRUXELLES Promotion immobilière et division sociale de l espace ALICE ROMAINVILLE Dans le système de production de l habitat qui existe à Bruxelles, en ce début

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

ATELIER N 2 QUELLES SONT LES CONDITIONS A REUNIR POUR DEVELOPPER L OFFRE DE LOGEMENTS? 2 Le financement et la structure des opérations

ATELIER N 2 QUELLES SONT LES CONDITIONS A REUNIR POUR DEVELOPPER L OFFRE DE LOGEMENTS? 2 Le financement et la structure des opérations ATELIER N 2 QUELLES SONT LES CONDITIONS A REUNIR POUR DEVELOPPER L OFFRE DE LOGEMENTS? 2 Le financement et la structure des opérations SOMMAIRE Les opérations de promotion privée Les opérations de logements

Plus en détail

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Adequation - Caron Marketing - SNAL / UMF - Novembre 2010 1 Objectifs de l étude et

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2015 @JFBuet @FNAIM fnaim.fr VOLUME DES VENTES DANS L EXISTANT 2 LÉGÈRE REPRISE DES VENTES DANS L EXISTANT Sources : CGEDD

Plus en détail

Elaboration du PLH 2013-2019

Elaboration du PLH 2013-2019 Elaboration du PLH 2013-2019 Présentation du projet de PLH2 Communauté de Communes du Genevois Mars 2013 Programme Le PLH : qu est-ce que c est? Principales conclusions du diagnostic Objectifs quantitatifs

Plus en détail

«SCELLIER» LE PRINCIPE GENERAL DE PRECAUTION S IMPOSE

«SCELLIER» LE PRINCIPE GENERAL DE PRECAUTION S IMPOSE CARTOGRAPHIE NATIONALE DES RISQUES LOCATIFS EN IMMOBILIER RESIDENTIEL NEUF «SCELLIER» LE PRINCIPE GENERAL DE PRECAUTION S IMPOSE Synthèse avril 2010 PAR TEMPS COUVERT SUR L HEXAGONE. LES DYSFONCTIONNEMENTS

Plus en détail

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud PLH Diagnostic spécifique CDT Paris Saclay Territoire Sud 1 Afin d élaborer une stratégie propre à son territoire en matière d habitat, la CAPS s est engagée dans l élaboration d une politique intercommunale

Plus en détail

2eme Programme Local de l'habitat. Deuxième PLH du Grand Avignon Atelier «Marchés»

2eme Programme Local de l'habitat. Deuxième PLH du Grand Avignon Atelier «Marchés» 2eme Programme Local de l'habitat Deuxième PLH du Grand Avignon Atelier «Marchés» Mars 2012 Le marché du neuf en panne? quelles solutions? Présentation rapide du PLH 2 Les actions et objectifs du PLH 2

Plus en détail

Rapport. Scot Rives du Rhône APPROCHE SUR LES CAPACITES DE MARCHE ET LA DENSITE DANS LE SCOT RIVES DU RHONE. www.adequation.fr.

Rapport. Scot Rives du Rhône APPROCHE SUR LES CAPACITES DE MARCHE ET LA DENSITE DANS LE SCOT RIVES DU RHONE. www.adequation.fr. Scot Rives du Rhône APPROCHE SUR LES CAPACITES DE MARCHE ET LA DENSITE DANS LE SCOT RIVES DU RHONE Rapport Décembre 2015 www.adequation.fr Siège (Lyon) Agence de Montpellier Agence de Nantes Agence de

Plus en détail

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud PLH Diagnostic spécifique CDT Paris Saclay Territoire Sud Projet de Contrat de Développement Territorial validé en Comité de pilotage du 10 juillet 2015 1 Afin d élaborer une stratégie propre à son territoire

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances Direction Départementale de l'equipement Ain Service Politique Ville Habitat Mars 2009 Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain Evolutions et tendances Mars 2009 www.ain.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE Jusqu à la fin des années 90, le parc locatif privé Sisteronnais était essentiellement situé dans les quartiers anciens de la ville, dans des immeubles vétustes.

Plus en détail

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement 1 VOLET HABITAT - LOGEMENT Synthèse du volet Habitat - logement 2 VOLET HABITAT - LOGEMENT I / Contexte général... 3 A. Les caractéristiques du parc de logement en France... 3 B. Les caractéristiques du

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse COMMUNIQUÉ DE PRESSE Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) livre ce jour les derniers chiffres

Plus en détail

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013.

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013. P ROMETH E E CO NS E I L A NALY S E DE P L A CEMENT Point au 12 Avril 2011 Loi de Finances pour 2011 LE DISPOSITIF «SCELLIER» Devant la nécessite absolue de redynamiser le secteur de l investissement locatif,

Plus en détail

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Elisabeth VILAIN, Véronique BRUNIAUX, Rémi CAPOT, Insee Olivier GAUCHET,

Plus en détail

ACT URBA. Une approche de la tension sur les marchés locaux de l habitat. Étude comparative sur huit agglomérations françaises #5 - AVRIL 2012

ACT URBA. Une approche de la tension sur les marchés locaux de l habitat. Étude comparative sur huit agglomérations françaises #5 - AVRIL 2012 ACT URBA #5 - AVRIL 2012 Une approche de la tension sur les marchés locaux de l habitat Étude comparative sur huit agglomérations françaises Sommaire Introduction 3 L approche méthodologique de l étude

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014 L Tableau de bord mensuel Juin 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Fiche communale BOURG LES VALENCE

Fiche communale BOURG LES VALENCE Fiche communale BOURG LES VALENCE Synthèse de l entretien en commune du 30 juin 2011 CARACTERISTIQUES GENERALES DE LA COMMUNE La ville de Bourg les Valence est traversée par différents axes de communication

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU 3EME TRIMESTRE 2012, LE LOGEMENT NEUF ENTRE EN RECESSION Pour le 3 ème trimestre consécutif, les ventes de logements neufs par les promoteurs accusent une forte baisse. L Observatoire

Plus en détail

DE L HABITAT DIAGNOSTIC DU MORBIHAN. 20, bd de Sébastopol 75.004 PARIS. 2 bis avenue Gambetta 41.000 BLOIS GUY TAIEB CONSEIL

DE L HABITAT DIAGNOSTIC DU MORBIHAN. 20, bd de Sébastopol 75.004 PARIS. 2 bis avenue Gambetta 41.000 BLOIS GUY TAIEB CONSEIL PRÉFECTURE ET CONSEIL GÉNÉRAL DU MORBIHAN PLAN DÉPARTEMENTAL DE L HABITAT DIAGNOSTIC GUY TAIEB CONSEIL D é v e l o p p e m e n t lo c a l e t h a b i t a t 20, bd de Sébastopol 75.004 PARIS 2 bis avenue

Plus en détail

CONTRIBUTION A L OBSERVATOIRE DES EFFETS DU TRAMWAY Transactions immobilières dans le marché de l ancien

CONTRIBUTION A L OBSERVATOIRE DES EFFETS DU TRAMWAY Transactions immobilières dans le marché de l ancien CONTRIBUTION A L OBSERVATOIRE DES EFFETS DU TRAMWAY Transactions immobilières dans le marché de l ancien Préambule Dans le cadre de l Observatoire du Foncier du Grand Clermont (axe n 2 : transactions foncières

Plus en détail

Etats Généraux du Logement. La situation de l'habitat en Gironde et dans le territoire de la CUB

Etats Généraux du Logement. La situation de l'habitat en Gironde et dans le territoire de la CUB Etats Généraux du Logement La situation de l'habitat en Gironde et dans le territoire de la CUB Etats Généraux du logement 6 mai 2011 Des territoires de projets Le cadre institutionnel et état d'avancement

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

Investissements Duflot : Quelles contraintes locatives dans les faits!

Investissements Duflot : Quelles contraintes locatives dans les faits! Investissements Duflot : Quelles contraintes locatives dans les faits! Ci-dessous, notre comparatif de rentabilité locative entre nos résidences «Scellier» commercialisées en 2012 et nos résidences «Duflot»

Plus en détail