DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE"

Transcription

1 DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE ROC REPERAGE ORTHOGRAPHIQUE COLLECTIF Présentation du 2 septembre 2014 Collège Adrien Cerneau Dr Nadia JUNKER Médecin de l Education nationale Mme Marie-Claude Lameth Infirmière de l Education nationale

2 DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE A) Pourquoi dépister? B) Comment dépister? Le ROC 1) Le repérage collectif a) Le jugement orthographique b) La dictée de phrases c) Les scores 2) L épreuve individuelle C) En pratique D) Après le dépistage, quelles propositions?

3 Pourquoi dépister? - Evaluations de 6 ème et JAPD : Part non négligeable des élèves ayant d importantes difficultés avec la langue écrite. - En 6 ème, 15% des élèves ont des difficultés d identification des mots : décodage, fluidité de lecture; ce qui se traduit aussi par un niveau d orthographe très faible.

4 Pourquoi dépister? De nombreuses recherches ont montré l existence d une forte relation entre le décodage, la fluidité de lecture et la compréhension.

5 Qu est-ce que lire? Lire, c est extraire du sens d une suite séquentielle de symboles écrits appartenant à un code arbitraire. L = R x C (Gough et Tunmer 1986) L= lecture / R= reconnaissance de mots isolés (décodage) / C= compréhension orale 5

6 Pourquoi dépister? L enfant apprenti lecteur Lire c est comprendre mais pour comprendre il faut «reconnaître», «identifier» les mots.

7 Pourquoi dépister? L apprentissage de la lecture consiste à : - Aborder les nouveaux mots par déchiffrement - Si et seulement si, l enfant déchiffre 4-5 fois le mot sans erreurs, il l intègre dans son lexique orthographique - Pour ensuite lire vite et comprendre

8

9 RANIPRATITIONEL

10

11 CHRYSANTHEMES

12

13 Pourquoi dépister? Si l identification des mots est coûteuse en attention, la charge mentale allouée à la compréhension sera réduite d autant. ( L = R x C )

14 Pourquoi dépister? Sans déchiffrement correct, pas de lexique. Troubles invalidants qui perdurent et persistent au cours de la scolarité. Effet Mathieu

15 DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE A) Pourquoi dépister? B) Comment dépister? Le ROC 1) Le repérage collectif a) Le jugement orthographique b) La dictée de phrases c) Les scores 2) L épreuve individuelle C) En pratique D) Après le dépistage, quelles propositions?

16 Comment dépister? LE REPERAGE ORTHOGRAPHIQUE COLLECTIF = LE ROC

17 Le ROC Plusieurs études ont montré que le niveau de lecture et le niveau d orthographe sont corrélés. Les relations entre le niveau d orthographe et de lecture permettent de repérer à partir du niveau d orthographe, des élèves à forte probabilité d être des décodeurs «précaires»

18 Le ROC Deux temps : 1) Le repérage collectif - Epreuve de jugement orthographique - Dictée de phrases 2) L épreuve individuelle : lecture de texte

19 DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE A) Pourquoi dépister? B) Comment dépister? Le ROC 1) Le repérage collectif a) Le jugement orthographique b) La dictée de phrases c) Les scores 2) L épreuve individuelle C) En pratique D) Après le dépistage, quelles propositions?

20 Le ROC 1) Le repérage collectif a) Le jugement orthographique Les élèves doivent repérer et corriger les erreurs introduites dans un texte. Score 1 : nombre d erreurs trouvées Score 2 : nombre d erreurs correctement corrigées Score 3 : nombre d erreurs ajoutées Score de Jugement orthographique : J = 1+2-3

21 Le ROC 1) Le repérage collectif (suite) b) Dictée de phrases comportant : - un score d orthographe d usage : U - un score d orthographe d accord : A

22 Le ROC 1) Le repérage collectif : score Le score orthographique du ROC est la somme du 1/3 du jugement orthographique, des scores d usage et d accord SROC = J/3 + U + A

23 Le ROC Score de repérage des élèves faibles en orthographe Très faible Faible Moyenne CM2 < 10,4 10,4 < SROC< 13,4 16,2 6 ème < 13,4 13,4 < SROC < 16,1 18,4 5 ème < 15,7 15,7 < SROC < 17,1 20,6

24 Le ROC Répartition des élèves de 6 ème en fonction du niveau d orthographe En 6 ème, environ : - 30% des élèves ont un score en orthographe inférieur à 16,1(faibles et très faibles) - 12% sont très faibles en orthographe.

25 DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE A) Pourquoi dépister? B) Comment dépister? Le ROC 1) Le repérage collectif a) Le jugement orthographique b) La dictée de phrases c) Les scores 2) L épreuve individuelle C) En pratique D) Après le dépistage, quelles propositions?

26 Le ROC 2) L épreuve individuelle Le texte «Le roi gourmand» est étalonné en Mots correctement lus par minute (MCLM) = nbre de mots lus en 1 minute nbre d erreurs Cela va permettre de repérer les 15% des élèves les plus faibles pour l identification des mots.

27 Le ROC 2) Repérage individuel (suite) En difficulté de lecture = 15% des élèves les plus faibles pour l identification des mots CM2 MCLM < 92 6 ème MCLM < 97 5 ème MCLM < 126

28 On considère que les 15% les plus faibles (MCLM plus petit ou égal au 15 ème percentile) en fluence sont en difficultés importantes de lecture. On considère qu une performance en MCLM égale ou supérieure au 30 ème percentile en fluence de lecture n handicape plus l élève pour la compréhension.

29 DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE A) Pourquoi dépister? B) Comment dépister? Le ROC 1) Le repérage collectif a) Le jugement orthographique b) La dictée de phrases c) Les scores 2) L épreuve individuelle C) En pratique D) Après le dépistage, quelles propositions?

30 En pratique - On fait passer à tous les élèves de 6 ème les épreuves d orthographe (enseignants). - On retient les élèves très faibles en orthographe (<13,4). - On teste ces élèves en lecture : texte «Le roi gourmand» (Enseignant? Infirmier? Médecin?)

31 En pratique - On retient les élèves dont le score en MCLM est < 97 (MCLM < 15 ème percentile).

32 Exemple : dépistage au Collège Adrien Cerneau (rentrée 2010) - 5 classes de 6 ème ont été testées : soit 129 élèves au total. - SROC < 13,4 : 56 élèves. - MCLM < 97 (MCLM < 15 ème percentile) : 31 élèves.

33 DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE A) Pourquoi dépister? B) Comment dépister? Le ROC 1) Le repérage collectif a) Le jugement orthographique b) La dictée de phrases c) Les scores 2) L épreuve individuelle C) En pratique D) Après le dépistage, quelles propositions?

34 APRES LE DEPISTAGE : QUELLES PROPOSITIONS? 1) En première intention, agir au collège : Ateliers? PPRE? Entraînement à la fluence? «Remotivation» à la lecture (SLAM)?? L objectif étant que les élèves progressent et arrivent à avoir une performance en MCLM égale ou supérieure au 30 ème percentile.

35 APRES LE DEPISTAGE : QUELLES PROPOSITIONS? 2) Réévaluer (test de lecture uniquement) au bout de? 8 semaines? : Si progrès : on est sur la bonne voie En l absence de progrès : projet de soins (visite médicale, orthophonie, )

36 Merci de votre attention

OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013

OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013 OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013 La compréhension de texte repose sur 5 ensembles de compétence Compétences de décodage : fluence Compétences linguistiques : lexique, syntaxe Compétences

Plus en détail

Définition. La fluence de lecture est définie comme la capacité à lire avec aisance, rapidement, sans erreurs et avec une intonation adaptée.

Définition. La fluence de lecture est définie comme la capacité à lire avec aisance, rapidement, sans erreurs et avec une intonation adaptée. LA FLUENCE Définition La fluence de lecture est définie comme la capacité à lire avec aisance, rapidement, sans erreurs et avec une intonation adaptée. Possibilité d'enseigner la fluence avec succès, grâce

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie )

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) Références : - Loi n 2005-380 du 23 avril 2005 d orientation sur l éducation.

Plus en détail

AMENAGEMENTS de PARCOURS SCOLAIRES. Rôle du médecin Education Nationale et Dispositifs

AMENAGEMENTS de PARCOURS SCOLAIRES. Rôle du médecin Education Nationale et Dispositifs AMENAGEMENTS de PARCOURS SCOLAIRES Rôle du médecin Education Nationale et Dispositifs Service médical en faveur des élèves, DSDEN 59,Dr DELOMEZ Dr SHAKESHAFT 12/10/2013 Rôle du médecin Education Nationale

Plus en détail

LA BOITE A OUTILS VERLAINE

LA BOITE A OUTILS VERLAINE LA BOITE A OUTILS VERLAINE La Marsa, 2013/2014 Richard Teissonnière, Directeur Sommaire Pour quoi? GS : le BSEDS CP : début, mi et fin CP CE1 : la photo de classe à partir des évaluations fin CP CE1 :

Plus en détail

Paris Santé Réussite (PSR) une recherche action 2011-2014

Paris Santé Réussite (PSR) une recherche action 2011-2014 Paris Santé Réussite (PSR) une recherche action 2011-2014 Mairie de Paris DASES Inspection Académie Centre Référent Bicêtre Centre Ressource de Proximité niveau 2 Projet et état de l évaluation C Billard,

Plus en détail

Document test AP-TSA

Document test AP-TSA ACADEMIE D'ORLEANS TOURS Inspection Académique d'indre et Loire Promotion de la Santé en faveur des Elèves Document test AP-TSA AMENAGEMENTS PEDAGOGOGIQUES POUR UN ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE

Plus en détail

DYSLEXIE. Trouble Spécifique du Langage Écrit. Dr Martine GARNIER Médecin EN. 2ème Partie: aides et adaptations pédagogiques. Assise de l Illetrisme

DYSLEXIE. Trouble Spécifique du Langage Écrit. Dr Martine GARNIER Médecin EN. 2ème Partie: aides et adaptations pédagogiques. Assise de l Illetrisme DYSLEXIE ou Trouble Spécifique du Langage Écrit 2ème Partie: aides et adaptations pédagogiques Dr Martine GARNIER Médecin EN Assise de l Illetrisme BAPE QUIMPER Septembre 2011 ositif ne n compte compte

Plus en détail

Annexé au Livret Personnel de Compétences Nom : Prénom : Date de naissance : Livret délivré le

Annexé au Livret Personnel de Compétences Nom : Prénom : Date de naissance : Livret délivré le Annexé au Livret Personnel de Compétences Nom :... Prénom : Date de naissance : Livret délivré le par le Directeur d école ou le Chef d établissement par le médecin scolaire Objectifs Ce livret est délivré

Plus en détail

Paris Santé Réussite (PSR)

Paris Santé Réussite (PSR) Paris Santé Réussite (PSR) Mairie de Paris DASES Inspection Académie Centre Référent Bicêtre Centre Ressource de Proximité Projet et état de l évaluation C Billard, M Husson, F Barbe, C EBER, N Messaouden,

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie d Alzheimer? Repérer les premiers signes. Envisager ou établir un diagnostic. Comment évolue la maladie?

Qu est-ce que la maladie d Alzheimer? Repérer les premiers signes. Envisager ou établir un diagnostic. Comment évolue la maladie? LA MALADIE D ALZHEIMER Que savons-nous en 2010? Dans le cadre de la XVIIème journée de mobilisation internationale organisée le 21 septembre, l Equipe Mobile d Intervention Gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

Entraînement àla fluence

Entraînement àla fluence Octobre 2008 Entraînement àla fluence Christine Lequette Guillemette Pouget Michel Zorman Cogni-Sciences La fluence Les auteurs de langue anglaise Wolf et Katzir- Cohen (2001) définissent une lecture fluente

Plus en détail

Cogni-Sciences. Laboratoire des sciences de l éducation. Université Pierre Mendès France Grenoble E.L.FE. Évaluation de la Lecture en FluencE

Cogni-Sciences. Laboratoire des sciences de l éducation. Université Pierre Mendès France Grenoble E.L.FE. Évaluation de la Lecture en FluencE Cogni-Sciences Université Pierre Mendès France Grenoble E.L.FE Évaluation de la Lecture en FluencE Juin 2008 Mail : Site Web : www.cognisciences.com Université Pierre Mendès France Grenoble - 1 - Auteurs

Plus en détail

ODEDYS 2 :présentation des épreuves

ODEDYS 2 :présentation des épreuves ODEDYS 2 :présentation des épreuves Octobre 2008 Christine Lequette,, Guillemette Pouget, Michel Zorman Médecins de l Education l nationale Cognisciences laboratoire des sciences de l él éducation Mail

Plus en détail

Troubles des apprentissages. Diagnostic clinique et arbre décisionnel.

Troubles des apprentissages. Diagnostic clinique et arbre décisionnel. 1 Troubles des apprentissages. Diagnostic clinique et arbre décisionnel. D après la communication de C. Billard (CHU de Bicêtre, le Kremlin-Bicêtre) Compte rendu : H. Collignon Les troubles des apprentissages

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école Voici quelques chiffres

Plus en détail

DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT

DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT L'ERTL4 Pégase 14 octobre 2014 Dr Capucine Wallois Dr Yan Zborowska Jeu de rôle Introduction A 4 ans, 1 enfant sur 6 présente un retard de langage Recommandations

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

Cogni-Sciences Laboratoire des sciences de l éducation Université Pierre Mendès France Grenoble E.L.FE. Évaluation de la Lecture en FluencE.

Cogni-Sciences Laboratoire des sciences de l éducation Université Pierre Mendès France Grenoble E.L.FE. Évaluation de la Lecture en FluencE. Cogni-Sciences Laboratoire des sciences de l éducation Université Pierre Mendès France Grenoble E.L.FE Évaluation de la Lecture en FluencE Juin 2008 Paternité, pas d utilisation commerciale et pas de modification

Plus en détail

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL Fiche pratique «Adaptation de tests» C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL 1. 2. et 8. FLUENCES PHONETIQUES ET SEMANTIQUES, ANTONYMES Objectifs Evaluer le stock phonologique de

Plus en détail

EVALAD évaluation du langage écrit et des compétences transversales Adolescents de 1ère et de terminale ou Adultes.

EVALAD évaluation du langage écrit et des compétences transversales Adolescents de 1ère et de terminale ou Adultes. EVALAD évaluation du langage écrit et des compétences transversales Adolescents de 1ère et de terminale ou Adultes. Catherine Pech-Georgel, Florence George évaluation du langage écrit et justification

Plus en détail

Item 1 NOM : PRENOM : DATE : Compétence : Associer les désignations chiffrées et orales des nombres

Item 1 NOM : PRENOM : DATE : Compétence : Associer les désignations chiffrées et orales des nombres Compétence : Associer les désignations chiffrées et orales des nombres Composante : Ecrire en chiffres des nombres dictés Exercice n : 1 Consigne : Ecrire en chiffres les nombres dictés par l enseignant

Plus en détail

ENTENTE DE PARTENARIAT ENTRE L INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE ET LE(S) MÉDECIN(S) PARTENAIRE(S)

ENTENTE DE PARTENARIAT ENTRE L INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE ET LE(S) MÉDECIN(S) PARTENAIRE(S) ENTENTE DE PARTENARIAT ENTRE L INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE ET LE(S) MÉDECIN(S) PARTENAIRE(S) Entente de partenariat Entre Nom de l infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne Et

Plus en détail

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie 1 Le cap fixé : - le projet académique 2011-2015 - et sa lecture par et pour l action des médecins et infirmier(e)s de l E.N Deux postulats : Le

Plus en détail

Le Petit Prince se bat Pour les enfants autistes

Le Petit Prince se bat Pour les enfants autistes Acheter d authentiques lithographies du Petit Prince, c est donner 50 euros à Autisme France, association reconnue d utilité publique. Lithographie du Petit Prince : 100 revient à 67 (après crédit d impôts)

Plus en détail

Titre de l'action. Accueil et accompagnement des élèves dyslexiques

Titre de l'action. Accueil et accompagnement des élèves dyslexiques Titre de l'action Accueil et accompagnement des élèves dyslexiques Etablissement : Collège Léonard de Vinci Quartier de la Colle Noire 83440 Montauroux Téléphone : 04 94 39 40 40 Fax : 04 94 39 40 56 Mél:

Plus en détail

EN GUISE D INTRODUCTION

EN GUISE D INTRODUCTION EN GUISE D INTRODUCTION "Nous sommes ce que le regard des autres fait de nous. Quand le regard des autres nous méprise, nous devenons méprisables. Et quand le regard des autres nous rend merveilleux, eh

Plus en détail

CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE

CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE Par Marc Barakat, PhD, neuropsychologue Introduction : Adolexie est une batterie qui sert à évaluer les processus de lecture et d écriture en se basant sur

Plus en détail

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf)

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) Anne Revol-Meo Evoli (tel : +39.063332009 e-mail : anne@meoevoli.it) Institut Saint Dominique Rome 9 avril 2003 Anne Revol-Meo Evoli La dyslexie

Plus en détail

1 - Apprendre à lire : savoir implicite - savoir explicite, deux composantes complémentaires

1 - Apprendre à lire : savoir implicite - savoir explicite, deux composantes complémentaires Lire : savoirs, difficultés d apprentissage, pédagogie de la lecture Conférence de Jean Emile Gombert Jean Emile Gombert est chercheur en psychologie cognitive, premier vice-président de l université de

Plus en détail

Langage oral, langage écrit...

Langage oral, langage écrit... Langage oral, langage écrit... De la difficulté... Aux troubles C Billard Kremlin Bicêtre Paris santé réussite www.arta.fr le concept de Troubles Spécifiques du Langage : les questions? Quand s inquiéter

Plus en détail

Les troubles de l. , évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE. Société Française de Pédiatrie

Les troubles de l. , évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE. Société Française de Pédiatrie Les troubles de l, évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE Société Française de Pédiatrie Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé MARS 2007 2 GUIDE PRATIQUE Le repérage et la prise

Plus en détail

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 980 h/an Access : 784 h/an de septembre à mai Orthophoniste Le Métier d Orthophoniste Professionnel de la santé, l orthophoniste, qui ne peut intervenir que sur prescription

Plus en détail

Fluence et lecture à haute voix. AP du 09 mai 2012

Fluence et lecture à haute voix. AP du 09 mai 2012 Fluence et lecture à haute voix AP du 09 mai 2012 Fluence : définition «Précise, assez rapide, réalisée sans effort et avec une prosodie adaptée qui permet de centrer son attention sur la compréhension.»

Plus en détail

Autoroute A16. Système de Repérage de Base (SRB) - Localisation des Points de repère (PR) A16- A16+

Autoroute A16. Système de Repérage de Base (SRB) - Localisation des Points de repère (PR) A16- A16+ 01 / 24 0 0!( 10 10 20 20 02 / 24 20 20 30 30 40 40 Système de Repérage de Base (SRB) - Localisation des Points de repère (PR) 03 / 24 40 40 50 50 60 60 60 60 04 / 24 70 70 80 80 80 80 Système de Repérage

Plus en détail

Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE

Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE Dr Simone BOUSSUGES médecin conseiller technique Christiane BRUN assistante

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie

ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie Christelle Dodane Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Plan général de l enseignement 1) L orthophonie : présentation

Plus en détail

Centre de référence pour la Maladie de Huntington

Centre de référence pour la Maladie de Huntington Centre de référence pour la Maladie de Huntington 1 La maladie de Huntington peut engendrer des difficultés de conduite quel que soit le véhicule et être source d accidents de la voie publique. Les recommandations

Plus en détail

Autour des écrits narratifs à partir d'images séquentielles issues d'albums jeunesse

Autour des écrits narratifs à partir d'images séquentielles issues d'albums jeunesse Autour des écrits narratifs à partir d'images séquentielles issues d'albums jeunesse ACTIVITE en 4 ou 5 séances + 1 séance décrochée Objectif : Écrire un texte narratif d'une dizaine de lignes pour les

Plus en détail

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 784 h/an de septembre à mai Orthophoniste Le Métier d Orthophoniste L orthophoniste intervient sur prescription médicale. Il est spécialisé dans la correction

Plus en détail

Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés. Dr Olivier PALMIERI

Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés. Dr Olivier PALMIERI Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés Dr Olivier PALMIERI Introduction La prévention des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs est l un des deux axes retenus

Plus en détail

B S E D S 5-6. Généralités. Du repérage au diagnostic DEPISTER REPERER. Bilan de Santé Evaluation du développement pour la scolarité

B S E D S 5-6. Généralités. Du repérage au diagnostic DEPISTER REPERER. Bilan de Santé Evaluation du développement pour la scolarité B S E D S 5-6 Bilan de Santé Evaluation du développement pour la scolarité Laboratoire cogni-sciences IUFM Académie de Grenoble Equipe du Dr Zoman (Dr Lequette) Site: www.grenoble.iufm.fr/recherch/cognisciences

Plus en détail

DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES. Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille

DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES. Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille EPIDEMIOLOGIE 1 K chez la femme : 50000 nouveaux cas / an 1 femme sur 8 concernée! K sein = 30 % des K

Plus en détail

Dyslexie chez l adolescent et l adulte: la décision de compensation à l aide d EVALAD

Dyslexie chez l adolescent et l adulte: la décision de compensation à l aide d EVALAD Dyslexie chez l adolescent et l adulte: la décision de compensation à l aide d EVALAD Catherine Pech-Georgel, Médecin phoniatre Florence Poracchia-George Orthophoniste CERTA - IDEC TROUBLES D APPRENTISSAGE

Plus en détail

TROUBLES DES APPRENTISSAGES

TROUBLES DES APPRENTISSAGES TROUBLES DES APPRENTISSAGES Quels indices prendre en compte pour un repérage étayé? Observer les jeunes enfants dans leur comportement, dans leurs apprentissages, à l aide de critères précis et pertinents

Plus en détail

CONFERENCE de Patrice COUTERET responsable du secteur TSA à l INSHEA 21 OCTOBRE 2009 LES TSA (troubles spécifiques des apprentissages)

CONFERENCE de Patrice COUTERET responsable du secteur TSA à l INSHEA 21 OCTOBRE 2009 LES TSA (troubles spécifiques des apprentissages) CONFERENCE de Patrice COUTERET responsable du secteur TSA à l INSHEA 21 OCTOBRE 2009 LES TSA (troubles spécifiques des apprentissages) Questionnement : Comment mettre en place en classe des accompagnements

Plus en détail

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise?

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise? Pourquoi identifier les risques psychosociaux en entreprise? Pour respecter l obligation de préserver la santé des salariés. Pour diminuer les accidents du travail, les maladies professionnelles, l absentéisme

Plus en détail

Document 1 (identification et demande - 3 pages) complété par la famille. Document 2 complété par l'établissement scolaire.

Document 1 (identification et demande - 3 pages) complété par la famille. Document 2 complété par l'établissement scolaire. Le dossier comporte 10 pages : vous êtes à la page 1 sur 10 CONSTITUTION DU DOSSIER DE DEMANDE D'AMENAGEMENTS DES CONDITIONS D'EXAMEN POUR UN ELEVE PRESENTANT UN HANDICAP (décret n 2005-1617 du 21 décembre

Plus en détail

Le dossier partagé informatisé du RéPOP Aquitaine

Le dossier partagé informatisé du RéPOP Aquitaine Le dossier partagé informatisé du RéPOP Aquitaine Dr Hélène Thibault, pédiatre coordinatrice du RéPOP Caroline Resplandy, coordinatrice administrative Réseau de Prévention et de Prise en charge de l obésité

Plus en détail

Ce dossier est renvoyé sous pli cacheté au Pôle académique du DNB, accompagné de l avis du médecin de secteur.

Ce dossier est renvoyé sous pli cacheté au Pôle académique du DNB, accompagné de l avis du médecin de secteur. NOTE d INFORMATION à DESTINATION des CANDIDATS et/ou des FAMILLES CONCERNANT les AMENAGEMENTS des CONDITIONS d EXAMENS POUR LE DIPLOME NATIONAL DU BREVET Les personnes en situation de handicap candidates

Plus en détail

Le Programme Personnalisé de Réussite Éducative Le PPRE est proposé aux élèves des cycles II et III de l école élémentaire qui éprouvent des difficultés résistant à la différenciation pédagogique À tout

Plus en détail

TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE

TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE QUEL DISPOSITIF POUR QUEL ENFANT? OCTOBRE 2014 JEAN DEVRIES IEN ASH 1 PLAN DE L INTERVENTION Service ASH 1 > Qu importe le diagnostic. 2 > Prendre en compte la diversité

Plus en détail

Tableau de bord du RASED Réseau d aides spécialisées aux élèves en difficulté

Tableau de bord du RASED Réseau d aides spécialisées aux élèves en difficulté Inspection Académique de la Haute Marne Année Scolaire : 2007/2008. Circonscription de Tableau de bord du RASED Réseau d aides spécialisées aux élèves en difficulté Responsable : Inspecteur (trice) de

Plus en détail

L élève présentant des besoins éducatifs particuliers. Guide du parcours à destination des professionnels

L élève présentant des besoins éducatifs particuliers. Guide du parcours à destination des professionnels L élève présentant des besoins éducatifs particuliers Guide du parcours à destination des professionnels La difficulté scolaire et la commande d inclusion La déclaration de Salamanque de 1994 a proclamé

Plus en détail

DIPLOME PREPARE. CARNET de LIAISON NOM : Prénom : ANNEE DE PRESENTATION A L'EXAMEN :

DIPLOME PREPARE. CARNET de LIAISON NOM : Prénom : ANNEE DE PRESENTATION A L'EXAMEN : DIPLOME PREPARE CARNET de LIAISON NOM : Prénom : ANNEE DE PRESENTATION A L'EXAMEN : SOMMAIRE du Carnet de Liaison Fiche signalétique du stagiaire Relevé des vaccinations Présentation aux tuteurs de la

Plus en détail

DOSSIER D'INSCRIPTION

DOSSIER D'INSCRIPTION NICE CONCOURS D ENTREE 2015 DOSSIER D'INSCRIPTION DATE LIMITE DE DEPOT LE DERNIER JOUR OUVRABLE DU MOIS DE MARS N ECOLE INFIRMIERS ANESTHESISTES 10 avenue banco - 06300 NICE Pour tous renseignements contacter

Plus en détail

Par José Morais (Université Libre de Bruxelles ULB)

Par José Morais (Université Libre de Bruxelles ULB) RAPPORT ADDITIONNEL SUR LES BONNES PRATIQUES DE REEDUCATION RENCONTREES DANS CERTAINS CENTRES EN FRANCE, SUITE A LA DIFFUSION DU QUESTIONNAIRE DE DI, PREPARATOIRE AU FORUM MONDIAL DE LA DYSLEXIE (UNESCO,

Plus en détail

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»?

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»? Guide 3 en 1 en difficulté Cycle 2 Cycle 3 Mode d emploi Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «en difficulté»? L ouvrage Votre ouvrage est découpé en 6 parties séparées par un intercalaire. 1 partie

Plus en détail

COLLEGE : QUELS INDICATEURS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE D EVALUATION A DESTINATION DE LA CDO ou de la MDPH

COLLEGE : QUELS INDICATEURS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE D EVALUATION A DESTINATION DE LA CDO ou de la MDPH COLLEGE : QUELS INDICATEURS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE D EVALUATION A DESTINATION DE LA CDO ou de la MDPH DEROULEMENT DE LA SCOLARITE (p1) C est un indicateur intéressant dans la mesure où il retrace le

Plus en détail

APPRENDRE À LIRE Compétences linguistiques Compétences perceptives : Faire le lien entre oral et écrit :

APPRENDRE À LIRE Compétences linguistiques Compétences perceptives : Faire le lien entre oral et écrit : APPRENDRE À LIRE Compétences linguistiques : - articulation - parole - langage (vocabulaire et syntaxe) Compétences perceptives : - visuelles - auditives Faire le lien entre oral et écrit : - conscience

Plus en détail

PROGRAMME PERSONNALISE DE REUSSITE EDUCATIVE (PPRE)

PROGRAMME PERSONNALISE DE REUSSITE EDUCATIVE (PPRE) PROGRAMME PERSONNALISE DE REUSSITE EDUCATIVE (PPRE) SOMMAIRE 1. PPRE IA 27 (page 2 et 3) Document usuel pour tout PPRE de l élémentaire. 2. Fiches PPRE Passerelle Volet école (page 4) Volet collège (page

Plus en détail

Ecole la Clairière de Baudrigue, place de l école, 11 290 Roullens tél : 05 61 68 23 31 / mail : ce.0110534w@ac-montpellier.fr. Livret des progrès et

Ecole la Clairière de Baudrigue, place de l école, 11 290 Roullens tél : 05 61 68 23 31 / mail : ce.0110534w@ac-montpellier.fr. Livret des progrès et Ecole la Clairière de audrigue, place de l école, 11 290 oullens tél : 05 61 68 23 31 / mail : ce.0110534w@ac-montpellier.fr Prénom et nom :... Livret des progrès et des réussites cycle 2 Années scolaires,

Plus en détail

Actions auprès du public précaire en Maine-et-Loire

Actions auprès du public précaire en Maine-et-Loire Dépistage du cancer du col de l utérus Actions auprès du public précaire en Maine-et-Loire Journée de Restitution Cancer du Col de l Utérus et Précarité INCA 26 janvier 2012 Dr Anne-Sophie Banaszuk Création

Plus en détail

Objet : Plan d accompagnement personnalisé (PAP)

Objet : Plan d accompagnement personnalisé (PAP) Amiens, le 24 août 2015 Madame le Recteur de l Académie d Amiens Chancelier des universités A Rectorat d AMIENS MB/AB/41-2015 Dossier suivi par Dr Maryse BURGER Médecin Conseillère technique du Recteur

Plus en détail

Les enfants dyslexiques.. Mieux les connaître, Mieux les aider

Les enfants dyslexiques.. Mieux les connaître, Mieux les aider Les enfants dyslexiques.. Mieux les connaître, Mieux les aider Document de travail élaboré par la commission TSL (Troubles Spécifiques du Langage) du groupe départemental Maîtrise de la langue de l Allier

Plus en détail

Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats.

Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats. PROGRAMME 2015-2016 I - LES CONCOURS : Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats. L IFSI de Villefranche

Plus en détail

Dans un contexte où. ont évolué

Dans un contexte où. ont évolué Dans un contexte où l environnement de la formation professionnelle les modalités d achat de la formation les cadres de références les publics concernés les acteurs de la LCI les approches pédagogiques

Plus en détail

EPREUVE DE SELECTION : JEUDI 12 MARS 2015. Clôture des inscriptions : MARDI 10 FEVRIER 2015

EPREUVE DE SELECTION : JEUDI 12 MARS 2015. Clôture des inscriptions : MARDI 10 FEVRIER 2015 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS SUR LA FORMATION D'INFIRMIER/IERE DANS LE DEPARTEMENT DU RHÔNE PROCEDURE D ADMISSION DANS LES I.F.S.I. DU RHONE (HORS CROIX-ROUGE FRANCAISE) POUR LES AIDES SOIGNANTS ET AUXILIAIRES

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

MESURES PARTICULIERES LORS DES EXAMENS POUR LES CANDIDATS PRESENTANT UN HANDICAP

MESURES PARTICULIERES LORS DES EXAMENS POUR LES CANDIDATS PRESENTANT UN HANDICAP MESURES PARTICULIERES LORS DES EXAMENS POUR LES CANDIDATS PRESENTANT UN HANDICAP - SESSION 2014 Textes réglementaires de référence :- loi n 2005-102 du 11 février 2005 - décret n 2005-1617 du 21 décembre

Plus en détail

L évolution du langage chez les jeunes enfants

L évolution du langage chez les jeunes enfants L évolution du langage chez les jeunes enfants De la difficulté au trouble Animation pédagogique-brigitte Lavallée 1 Avant-propos La maîtrise du langage, élément fondamental de la réussite scolaire de

Plus en détail

«L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.»

«L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.» «L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.» (Marc Delahaie,, médecin m phoniatre, chercheur et formateur) Synthèse Donatien ROUX Chargé de mission «Maîtrise de la langue Prévention

Plus en détail

Recommandations sur les outils de Repérage,

Recommandations sur les outils de Repérage, Plan d action pour les enfants atteints d un trouble spécifique du langage Plan triennal interministériel 2001-2004 Ministères chargés de l éducation nationale et de la santé Recommandations sur les outils

Plus en détail

CHARTE DYSLEXIE. en faveur des élèves du secondaire présentant des troubles spécifiques du langage écrit. Collège Grégoire de Tours Marlenheim 2012

CHARTE DYSLEXIE. en faveur des élèves du secondaire présentant des troubles spécifiques du langage écrit. Collège Grégoire de Tours Marlenheim 2012 CHARTE DYSLEXIE en faveur des élèves du secondaire présentant des troubles spécifiques du langage écrit Collège Grégoire de Tours Marlenheim 2012 Préambule Les élèves présentant des troubles du langage

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc.

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc. Regards d infirmières sur le délirium : contribution de la recherche dans la mise en place du dépistage systématique du délirium en soins de courte durée Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf.,

Plus en détail

Diplôme d Etat d Aide-Soignant

Diplôme d Etat d Aide-Soignant Diplôme d Etat d Aide-Soignant I) Lieux et dates de formation : *Site de Sauveterre (64 390) : Centre de Formation - Rue Léon Bérard - Sauveterre 33 places * Site d Arzacq (64 410): Maison de la Formation

Plus en détail

Administratifs. Laboratoire. Sociaux

Administratifs. Laboratoire. Sociaux PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION Année scolaire 2011 2012 P E R S O N N E L S Administratifs Laboratoire Sociaux Techniques Santé Informations générales..3 4 Modalités d inscription...5 Personnel d intendance.6

Plus en détail

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 728 h/an Access : 644 h/an de septembre à mai Orthoptiste Le Métier d Orthoptiste La vocation de l orthoptiste est le dépistage, la rééducation, la réadaptation et l exploration

Plus en détail

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ;

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; Disciplines qui vont évaluer LIRE Compétence 1 La maîtrise de la langue française Français Lire à haute voix, de façon expressive, un texte en prose ou en vers

Plus en détail

Que faire devant un enfant qui n apprend pas à lire?

Que faire devant un enfant qui n apprend pas à lire? Archives de pédiatrie 13 (2006) 1071 1075 Que faire devant un enfant qui n apprend pas à lire? What should be done when a child cannot learn to read? C. Billard Centre de référence sur les troubles du

Plus en détail

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ Saint-Quentin-en-Yvelines Un réseau de compétences Service de la Communauté d agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines, l Institut de Promotion de la Santé a pour objectifs

Plus en détail

Outil de DÉpistage des DYSlexies

Outil de DÉpistage des DYSlexies Cogni-Sciences Laboratoire de Psychologie et Neurocognition 30, avenue Marcellin Berthelot CNRS (UMR 5105) 38100 Grenoble Université Pierre Mendès France 04 76 74 74 67 04 76 74 76 08 1251 Ave Centrale

Plus en détail

4 EME ANNEE DU DEUXIEME CYCLE DES ETUDES MEDICALES

4 EME ANNEE DU DEUXIEME CYCLE DES ETUDES MEDICALES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 4 EME ANNEE DU DEUXIEME CYCLE DES ETUDES MEDICALES ORGANISATION DE L'ENSEIGNEMENT ET MODALITES DE CONTROLE DES APTITUDES ET DES CONNAISSANCES Vu le code de l éducation Vu

Plus en détail

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 INTRODUCTION Dans la poursuite de la pédagogie proposée dès le semestre 1, nous vous proposons, pour le semestre 2, de renforcer l apprentissage des savoirs et vous permettre

Plus en détail

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Zohra Mimouni, Collège Montmorency Laura King, Cégep André-Laurendeau Chantal Courtemanche, Collège Montmorency Troubles de lecture? Distinguer

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Comment favoriser la scolarisation des élèves souffrant de troubles spécifiques des apprentissages?

Comment favoriser la scolarisation des élèves souffrant de troubles spécifiques des apprentissages? Comment favoriser la scolarisation des élèves souffrant de troubles spécifiques des apprentissages? 1 Les dispositifs d aide d prévus par l Education nationale La différenciation pédagogiquep L aide personnalisée

Plus en détail

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 784 h/an de septembre à mai Orthophoniste Le Métier d Orthophoniste L orthophoniste prend en charge tous les troubles du langage, qu ils se manifestent

Plus en détail

Démarche et outils d aide à la mise en œuvre des PPRE de Passage Ecole Collège (en complément de la note de présentation)

Démarche et outils d aide à la mise en œuvre des PPRE de Passage Ecole Collège (en complément de la note de présentation) 1 Démarche et outils d aide à la mise en œuvre des PPRE de Passage Ecole Collège (en complément de la note de présentation) Rappel : le calendrier indicatif Echéancier Action Janvier Evaluations nationales

Plus en détail

Dr Madani, Gériatre AM Carpentier, Cadre Supérieure de Santé DEMARCHE PROFESSIONNELLE DE PRISE EN CHARGE AU CH DENAIN

Dr Madani, Gériatre AM Carpentier, Cadre Supérieure de Santé DEMARCHE PROFESSIONNELLE DE PRISE EN CHARGE AU CH DENAIN Dr Madani, Gériatre AM Carpentier, Cadre Supérieure de Santé PREVENTION DES CHUTES CONDUITE A TENIR EN CAS DE CHUTE DEMARCHE PROFESSIONNELLE DE PRISE EN CHARGE AU CH DENAIN QUELQUES DONNÉES Les chutes

Plus en détail

Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie

Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie Pr LAMAS 12H PUPH Rappel Anatomique et Physiologique Exploration clinique et Paraclinique Pathologie oreille externe Oreille interne

Plus en détail

Evaluation en Mathématiques au CP Période : Mi-CP

Evaluation en Mathématiques au CP Période : Mi-CP Evaluation en Mathématiques au CP Période : Mi-CP Présentation Composition du dossier Evaluation Mathématiques mi-cp Un livret complet pour l enseignant. Un livret pour l élève contenant les items. Un

Plus en détail

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg Académie de Strasbourg Groupe Professionnel de Secteur CPE Colmar Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Plus en détail

La lecture Fluence, suivi longitudinal de population Niveau(x) : Cycle 3 (CM1) à la 5ème

La lecture Fluence, suivi longitudinal de population Niveau(x) : Cycle 3 (CM1) à la 5ème Fluence et déchiffrage, CHARMILLON Laurent Fluence 11b La lecture Fluence, suivi longitudinal de population Niveau(x) : Cycle 3 (CM1) à la 5ème Matériels spécifiques : Evaluation de la lecture fluence

Plus en détail

Conférence Fanny de la Haye Maître de Conférence UBO/Professeure IUFM site de St Brieuc. Les difficultés de compréhension en lecture

Conférence Fanny de la Haye Maître de Conférence UBO/Professeure IUFM site de St Brieuc. Les difficultés de compréhension en lecture Conférence Fanny de la Haye Maître de Conférence UBO/Professeure IUFM site de St Brieuc Les difficultés de compréhension en lecture 3 octobre 2012/ UBO Brest (amphi A) Introduction Bibliographie de référence

Plus en détail

Le dépistage des troubles de l audition

Le dépistage des troubles de l audition Le dépistage des troubles de l audition Séminaire suivi du jeune enfant Decembre 2007 E.STEYER Un enfant qui entend bien De la naissance à 3 mois : sursaute face à un bruit fort ; se réveille en cas de

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire

Diplôme Inter-Universitaire Diplôme Inter-Universitaire Intitulé : "Mémoire normale et pathologies de la mémoire" Equipe organisatrice : Responsables scientifiques : Nancy : Pr BARROCHE Pr PAILLE Pr TROGNON Strasbourg : Pr M. BERTHEL

Plus en détail

Dépister le stress en entreprise

Dépister le stress en entreprise PREVENTICA LILLE 22-24 24 janvier 2008 Dépister le stress en entreprise Dépister le stress en entreprise Définition du stress Tests de dépistage Tests pratiqués Enquête: méthodologie et résultats Qu est-ce

Plus en détail