RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016"

Transcription

1 22/09/ RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016 Dominique Yerle Infirmière Coordonnateur Parcours de Soins Complexe Hématologie - Médecine Interne & Immunopathologie

2 22/09/ Coordonnateur de Parcours de Soins Complexe Pratique IDE innovante Master 2 Professionnel Coordonnateur Parcours de Soins Complexe Réponse au contexte médical et socio-économique

3 22/09/ CPSC en pratique Interface organisationnelle du parcours de soins Ville / Hôpital - Hôpital / Hôpital, en fonction du projet thérapeutique et des ressources disponibles Travail interdisciplinaire transversal Appui ponctuel à la prise en charge ou suivi dans le temps Traçabilité, Plan Personnalisé de Soins Centralisation de l information, traitement, redistribution Gradation de l offre de soin Répondre et/ou anticiper l urgence au domicile

4 22/09/ Coordination et Complexité Complexité médicale : Degré de sévérité des pathologies, Polypathologie Nouvelle thérapeutique Equilibre précaire Plusieurs recours sur le Parcours de soins Complexité psycho-sociale : personne ayant un faible recours aux soins Isolement géographique, vulnérabilité sociale Pratiques de santé inadaptées

5 22/09/ Critères du parcours de soins complexe Incertitude Vulnérabilité... Recours à l hospitalisation répétée Soins palliatifs : maladie ou complication chronique et fin de vie Pluridisciplinarité Thérapeutiques spécifiques ou nouvelles Situation de vulnérabilité familiale, sociale, géographique Plan personnalisé de Soins / Projet thérapeutique

6 22/09/ Pyramide de KAISER Aelony (2007)

7 22/09/ CPSC : Interdisciplinarité Interne : IUCT - CHU Externe : graduation du recours - Hématologie - Médecine Interne - EMSP et Soins de support - Stomatologie, Dermatologie, - Pharmacie - UPCO - Recherche - Plaie et cicatrisation - Spécialités hospitalières - 1 er recours : Médecin, IDEL, pharmacie, laboratoire, kinésithérapeute - 2 e recours, service de proximité : C H, Clinique, SSR - HAD - Réseau - USP - Association

8 22/09/ Coordonner : créer du lien Téléphone OUTILS MOYENS Consultation Pluridisciplinaire Mails Réunion de service FAX RCP (soins de support, GVH) Dossier Patient Journées professionnelles Compte Rendu

9 22/09/2016 CONSULTATION INFIRMIERE 9 COORDINATION PARCOURS DE SOINS COMPLEXE Concerne REGAUD Claudius Date de naissance 20/02/1953 Numéro dossier Date consultation Effectuée par Yerle Dominique IDE Coordinatrice (castex) Motif de venue Consultation Infirmière de Coordination Hématologie-Médecine Interne ce jour pour : Mise en place Parcours de Soins, dans le cadre de la prise en charge Médecin Référent Oncopole Nom/Prénom : Téléphone : Secteur d hospitalisation : Informations administratives Téléphones Patient Mobile Fixe Personne de confiance Nom et lien Mobile Fixe Situation Médicale Situation Sociale Bilan Social effectué à l IUCT-Oncopole : Oui Non Projet Thérapeutique Cathéter veineux Cathéter tunnélisé Port-a-Cath Voie veineuse périphérique Organisation et suivi

10 22/09/ Intervenants du Parcours de Soins Médecin Traitant Pharmacie Laboratoire IDE Libéral(e) Kinésithérapeute libéral(e) Diététicienne Assistante Sociale HAD Réseau Prestataires Transporteur Maison de Convalescence C.H. Périphérique Informations patient Consultation IDE en présence de la personne de confiance : Oui Non PPS remis patient(e) et intervenant(s) : Oui Non Contact Coordonnateur Parcours de Soins Hématologie Médecine Interne Dominique YERLE IDE Coordonnateur : Fax :

11 22/09/ CONSULTATION INFIRMIERE COORDINATION PARCOURS DE SOINS COMPLEXE HEMATOLOGIE MEDECINE INTERNE Concerne REGAUD Claudius Date de naissance 20/02/1953 Numéro dossier Date consultation Effectuée par Yerle Dominique IDE Coordinatrice Motif de suivi Consultation Infirmière de Coordination Hématologie-Médecine Interne dans le cadre du suivi d un parcours de soins complexe déjà initié. Synthèse du suivi Pas de fait nouveau depuis la dernière intervention. Suivi ne nécessitant pas de réajustement du PPS.

12 22/09/ CPSC : un métier de coordination en marche Points forts Axe de progression Posture Fonction Interdisciplinarité Réseau Professionnel Expertise Ethique Groupe de travail Formation continue Accès à l information Recherche Fluidifier le parcours

13 22/09/ CONCLUSION Nouvelle activité qui réalise un nouveau concept d accompagnement du patient, des aidants et des professionnels Pratique Avancée Innovante pour les situations de soins complexes Coordination qui engage les professionnels dans une réflexion et concertation sur tout le territoire

14 22/09/ Merci pour votre attention

QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION DE L ACTIVITE DES INFIRMIER(E)S EXERCANT EN UNITE DE CONSULTATION DOULEUR

QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION DE L ACTIVITE DES INFIRMIER(E)S EXERCANT EN UNITE DE CONSULTATION DOULEUR QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION DE L ACTIVITE DES INFIRMIER(E)S EXERCANT EN UNITE DE CONSULTATION DOULEUR Questionnaire individuel à remplir par l infirmier(e) à partir de son propre bilan d activité de

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

Lits identifiés ou l identité des Soins Palliatifs à La Marteraye : une approche originale des LISP en SSR

Lits identifiés ou l identité des Soins Palliatifs à La Marteraye : une approche originale des LISP en SSR Lits identifiés ou l identité des Soins Palliatifs à La Marteraye : une approche originale des LISP en SSR Journée Mondiale des Soins Palliatifs 9 octobre 2013 Dr Aurélie Laurent-Baraldi La Marteraye Centre

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Télégéria «une boite à outil»

Télégéria «une boite à outil» Télégéria «une boite à outil» Télégéria : 2004 à 2011 Un savoir faire sur 1200 sessions De nouvelles pratiques, nouveaux métiers De nouvelles organisations Objectif: réussir le déploiement territorial

Plus en détail

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux.

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux. POSITION DE L UNPS SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE ÂGÉE EN PERTE D AUTONOMIE Présentation de l UNPS L Union Nationale des Professionnels de Santé (UNPS) est l institution crée par la loi qui regroupe

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. 4. Le questionnaire adressé aux EHPAD dans le cadre de la 1 ère phase de l étude

FICHE TECHNIQUE. 4. Le questionnaire adressé aux EHPAD dans le cadre de la 1 ère phase de l étude Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique Ministère de la santé et des sports DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE Paris, le 28 avril 2010 «nometab»

Plus en détail

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 1 /13 CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 2 /13 Préambule Le dossier informatisé constitue

Plus en détail

MEMORYS. Réseau de Santé «Personnes Agées» Paris 5-6-13

MEMORYS. Réseau de Santé «Personnes Agées» Paris 5-6-13 MEMORYS Réseau de Santé «Personnes Agées» Paris 5-6-13 Dr Hélène BLAQUART, praticien attaché, médecin évaluateur Dr Pierre BERT, Dr Jean Constantin AMADEI, Mme Marie BOUCHAUD GENESE ET HISTORIQUE DU RESEAU

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par

Plus en détail

LA FIN DE VIE EN EHPAD

LA FIN DE VIE EN EHPAD LA FIN DE VIE EN EHPAD Enquête nationale Mai à Août 2013 Observatoire National de la Fin de vie en lien avec l ANESM, la fédération française des associations de médecins coordonnateurs et le programme

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

1 re structure HAD de province

1 re structure HAD de province Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation à domicile

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs?

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Aude Le Divenah Praticien hospitalier, chargée de mission, Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Les soins palliatifs se

Plus en détail

NOM DE L ETABLISSEMENT

NOM DE L ETABLISSEMENT NOM DE L ETABLISSEMENT : CSSR LES LAURIERS Adresse : 8 ROUTE DE CARBON BLANC BP 119-33306 LORMONT CEDEX Tél. 05.56.77.37.37 Fax. : 05.56.31.53.35 Mail : cssr.lauriers@ugecamaq.fr Site Internet : www.cssr-leslauriers.fr

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA PRÉAMBULE L objet de la présente convention constitutive est de décrire l organisation, le fonctionnement et la démarche d évaluation

Plus en détail

haute école catégorie paramédicale

haute école catégorie paramédicale haute école catégorie paramédicale Bachelier en Soins Infirmiers Spécialisation en Pédiatrie Spécialisation en Santé communautaire Spécialisation en Salle d opération Spécialisation interdisciplinaire

Plus en détail

Coordination : Pr Plantaz, Dr Assouline Dr Bobillier-Chaumont

Coordination : Pr Plantaz, Dr Assouline Dr Bobillier-Chaumont Coordination : Pr Plantaz, Dr Assouline Dr Bobillier-Chaumont L équipe n Arrivée progressive entre 1/11/12 et 1/01/13 l Pédiatre coordinateur 0,5 ETP l Puéricultrice 0,5 ETP l Assistante sociale 0,5 ETP

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

Questionnaire général (court)

Questionnaire général (court) 1 sur 6 29/12/2014 10:00 Questionnaire général (court) Il peut bien entendu être diffusé à des professionnels de votre connaissance pouvant être s par le projet. Les informations renseignées ont vocation

Plus en détail

une collaboration fructueuse

une collaboration fructueuse Pharmaciens - Soins palliatifs une collaboration fructueuse Docteur Hervé MIGNOT Equipe d Appui Départementale en Soins Palliatifs de l Indre mai 2007 Le Réseau de Soins Palliatifs en Région Centre EADSP

Plus en détail

Retour d expérience : gestion d une épidémie ERV

Retour d expérience : gestion d une épidémie ERV Beaujon Retour d expérience : gestion d une épidémie ERV C. Martin, cadre, service de médecine interne C. Ciotti, technicienne biohygiéniste, équipe opérationnelle d hygiène Hôpital Beaujon, Clichy Le

Plus en détail

UNITES D ENSEIGNEMENT QUEL SOCLE COMMUN POUR NOS PROFESSIONS? Une réingénierie en marche. Un calendrier arbitré selon les professions

UNITES D ENSEIGNEMENT QUEL SOCLE COMMUN POUR NOS PROFESSIONS? Une réingénierie en marche. Un calendrier arbitré selon les professions UNITES D ENSEIGNEMENT QUEL SOCLE COMMUN POUR NOS PROFESSIONS? Martine HEDREUL-VITTET Cadre de santé Masseur Kinésithérapeute Groupe interprofessionnel UIPARM 15 ème JNER de l UIPARM Université Paris-Est

Plus en détail

Organisation du retour à domicile, utilisation du classeur de liaison

Organisation du retour à domicile, utilisation du classeur de liaison www.centre-paul-strauss.fr Organisation du retour à domicile, utilisation du classeur de liaison Barbara POIROT, Laïla WEISS IDE Service de Soins d Accompagnement Contexte Hôpital de jour de soins d accompagnement

Plus en détail

Centre Hospitalier Général. Polyclinique Maymard. Bastia

Centre Hospitalier Général. Polyclinique Maymard. Bastia Centre Hospitalier Général Polyclinique Maymard Bastia EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS INTER ETABLISSEMENTS DE HAUTE CORSE 17 Rue Marcel Paul 20200 Bastia Téléphone : 04 95 55 10 14 Mail : emsp-hautecorse@orange.fr

Plus en détail

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 ZOOM ETUDE Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat avec des CHU (Centres

Plus en détail

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins 29/03/2014 Le PB Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins Groupement des Professionnels de Santé du Pays Beaunois 19 route de Gigny 21200

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants. Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes

Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants. Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes Définition «Le DPC comporte l analyse par tous les professionnels de santé (PS) de leurs pratiques

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail

Infirmier. Mission : Profil : Nous recherchons pour ce poste des candidats diplômés d état.

Infirmier. Mission : Profil : Nous recherchons pour ce poste des candidats diplômés d état. Infirmier Votre rôle consistera à coordonner la prise en charge du patient à domicile en collaboration avec des médecins spécialistes hospitaliers et libéraux (pneumologues, neurologues, diabétologues,

Plus en détail

6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie

6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie 6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie ANGOULEME le 16 Avril 2015 6ème Rencontre Régionale d Oncogériatrie 2 ème PARTIE Education thérapeutique chez le sujet âgé : thérapies orales L expérience du CHU de

Plus en détail

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées

Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées Parallèlement aux progrès thérapeutiques, la prise en charge personnalisée en cancérologie se doit d évoluer vers un accompagnement

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS À DOMICILE ET EN EHPAD. Plan L ÉVALUATION. Charge en soins. Les Soins palliatifs au domicile

SOINS PALLIATIFS À DOMICILE ET EN EHPAD. Plan L ÉVALUATION. Charge en soins. Les Soins palliatifs au domicile SOINS PALLIATIFS À DOMICILE ET EN EHPAD Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Mars 2013 Plan Les soins palliatifs au domicile Les réseaux de soins palliatifs Un cas clinique Les soins palliatifs en

Plus en détail

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L HOPITAL DE JOUR CHIMIOTHERAPIE

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L HOPITAL DE JOUR CHIMIOTHERAPIE L hôpital de jour de chimiothérapie accueille les patients des services d oncologie, d hépato-gastro-entérologie et d hématologie, nécessitant des séances de chimiothérapie. Article 1 : Organisation de

Plus en détail

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale L esprit de service Paris XII Cahier des charges Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale surveillance et ablation d un cathéter péri nerveux Matériel employé: la pompe PCA ambit TM du

Plus en détail

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, atteintes de maladies chroniques à domicile: proposition d un modèle organisationnel de soins

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, atteintes de maladies chroniques à domicile: proposition d un modèle organisationnel de soins Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, atteintes de maladies chroniques à domicile: proposition d un modèle organisationnel de soins intégrant les techniques de l information et de la communication,

Plus en détail

PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS. Catherine Hoenger, Cheffe de projet

PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS. Catherine Hoenger, Cheffe de projet PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS Catherine Hoenger, Cheffe de projet COLLABORATION SOINS A DOMICILE ET EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS CONGRÈS SPITEX BIENNE 9 SEPTEMBRE

Plus en détail

Evaluation du Réseau de Soins Palliatifs et Douleur ARCADE

Evaluation du Réseau de Soins Palliatifs et Douleur ARCADE Evaluation du Réseau de Soins Palliatifs et Douleur ARCADE Septembre 2009 Version finale du rapport d évaluation Le 1 er octobre 2009 1/65 SOMMAIRE 1. Fonctionnement du réseau de santé ARCADE... 4 1.1.

Plus en détail

Du concept de fragilité à l évaluation gériatrique médico-psycho-sociale

Du concept de fragilité à l évaluation gériatrique médico-psycho-sociale Du concept de fragilité à l évaluation gériatrique médico-psycho-sociale EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE ETRE-INDRE @FMC 36 Jeudi 12 juin 2014 «La Gourmandine» Villedieu-sur-Indre Mme Christine MOREAUX, infirmière

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière

LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière Site Internet : http:/// Mars 2013 Le site met à votre disposition les nouvelles grilles de salaires 2012-2013 pour les agents de la

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière

LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière LES GRILLES DE SALAIRES 2013 Dans la Fonction Publique Hospitalière Site Internet : http:/// Janvier 2013 Le site met à votre disposition les nouvelles grilles de salaires 2012-2013 pour les agents de

Plus en détail

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD

Retour d expérience suite à la visite de certification V2014. Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD Retour d expérience suite à la visite de certification V2014 Intervenante : Astrid SOULA, RAQ/GdR/DD 1 Retour d expérience Présentation _Visite Certification du CH de Nontron_Janvier V2014_Centre Hospitalier

Plus en détail

PRISE EN CHARGE GLOBALE DES PERSONNES AGEES EN SSR

PRISE EN CHARGE GLOBALE DES PERSONNES AGEES EN SSR Clinique SSR SANCELLEMOZ Plateau d'assy PASSY (Haute Savoie) PRISE EN CHARGE GLOBALE DES PERSONNES AGEES EN SSR Le PIII : Plan d Intervention Individualisé Interdisciplinaire ou LA RENCONTRE DE DEUX ESPRITS

Plus en détail

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale president@fnsip.fr Tél : 06.10.28.39.18 5, rue Frederick Lemaître 75020 Paris www.fnsip.fr Twitter : @fnsip Fédération

Plus en détail

PRÉSENTATION FILIÈRE ODONTOLOGIE

PRÉSENTATION FILIÈRE ODONTOLOGIE PRÉSENTATION FILIÈRE ODONTOLOGIE Plan: Comment devenir chirurgien dentiste? Programmes Vie étudiante Avantages Difficultés Débouchés Comment devient-on chirurgien dentiste? Numérus clausus 2010-2011 :

Plus en détail

INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE. SBrosse FEMS

INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE. SBrosse FEMS INTRODUCTION A LA GESTION DES RISQUES DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE SBrosse FEMS PLAN 1.DEFINITION DU RISQUE EN ES 2.HISTORIQUE DE LA DEMARCHE DE GESTION DES RISQUES 3.ENJEUX SBrosse FEMS LE RISQUE La

Plus en détail

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie 1. objectifs du programme : Les finalités spécifiques

Plus en détail

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Audrey Samalea Suarez Pharmacien hospitalier CHU de Liège Service de pharmacie clinique Plan Contexte Objectifs/ attentes du séjour Présentation

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

«Soins aux Grands Vieillards» IFSI - 23.01.2009 Frédéric Martins-Condé (Praticien) Pôle Gériatrie-Gérontologie (UMG) CHU Clermont-Ferrand

«Soins aux Grands Vieillards» IFSI - 23.01.2009 Frédéric Martins-Condé (Praticien) Pôle Gériatrie-Gérontologie (UMG) CHU Clermont-Ferrand Unité Mobile de Gériatrie : Quel(s) rôle(s) en EHPAD? «Soins aux Grands Vieillards» IFSI - 23.01.2009 Frédéric Martins-Condé (Praticien) Pôle Gériatrie-Gérontologie (UMG) CHU Clermont-Ferrand UMG : Quelques

Plus en détail

L Hospitalisation domicile

L Hospitalisation domicile L Hospitalisation domicile à S O M M A I R E Où SE SITUE L HAD? p 2 QU EST-CE QUE L HAD? p 4 QUEL LIEU D INTERVENTION? p 4 QUE DOIT-ON SAVOIR SUR L HAD DE LANNION? p 5 QUI EST CONCERNé par l HAD? p 6

Plus en détail

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux

Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Union Nationale des Réseaux de Santé UNR.santé Présentation des grandes lignes du guide méthodologique de la DGOS sur l évolution des réseaux Mars 2012 UNR.santé Principes directeurs du guide Complète

Plus en détail

Basse - Normandie. Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique

Basse - Normandie. Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique Basse - Normandie Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique Projets CICAT & TELAP «Suivi des plaies» Présentation réalisée par Dr JP Blanchère ARS de Basse Normandie Directeur

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Serge BERNARD Directeur Général /C.E.O. Centre Hospitalier de la Région d Annecy La Communauté Hospitalière

Plus en détail

EHPAD. Quels soins palliatifs en EHPAD? L apport d un réseau à l intégration de la démarche palliative au projet de Soins (de Vie) d un résident en

EHPAD. Quels soins palliatifs en EHPAD? L apport d un réseau à l intégration de la démarche palliative au projet de Soins (de Vie) d un résident en Quels soins palliatifs en? L apport d un réseau à l intégration de la démarche palliative au projet de Soins (de Vie) d un résident en Quels soins palliatifs en? Dr M. SALLAMAGNE 1992: «Faire du soin palliatif,

Plus en détail

Alimentation du DMP Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge?

Alimentation du DMP Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge? Alimentation du DMP Ian Hooton/Science Photo Library/Photononstop Quels documents déposer dans le DMP de mes patients pour faciliter leur prise en charge? Recommandations PS - Matrice d'alimentation DMP

Plus en détail

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Né du souhait de mieux répondre aux grands défis de notre système de santé, Cité générations est un nouveau

Plus en détail

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon)

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Intervention personnalisée à tous les stades de la Maladie Rénale Chronique Prévention de la progression de la maladie rénale Consultation

Plus en détail

Atelier de retour d expérience n 7 : Une réponse appropriée à la problématique des parcours de personnes âgées par les réseaux

Atelier de retour d expérience n 7 : Une réponse appropriée à la problématique des parcours de personnes âgées par les réseaux Atelier de retour d expérience n 7 : Une réponse appropriée à la problématique des parcours de personnes âgées par les réseaux De la réflexion lorraine par les réseaux. Parcours et coordination Démarche

Plus en détail

SSR ET TERRITOIRES :

SSR ET TERRITOIRES : SSR ET TERRITOIRES : OPTIMISER LES PARCOURS PATIENTS Dr Lawrence BORIES Gériatre Chef du pôle d activité clinique et médical 1 Projet médical de territoire et Soins de suite et réadaptation : Témoignage

Plus en détail

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS Ateliers de prospective PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS L ORGANISATION DES SOINS : LA TÉLÉMÉDECINE PERMET-ELLE DES ORGANISATIONS DE SOINS PLUS PERFORMANTES? Dr Pierre SIMON Président de l'association nationale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE & L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES VENDREDI 14 JUIN 2013 A 15 heures Salle de visioconférence Centre

Plus en détail

Atelier pédagogique Piccline au sein d un CHU. Marion BENOUACHKOU IDE hygiéniste/sehh/chu Dijon

Atelier pédagogique Piccline au sein d un CHU. Marion BENOUACHKOU IDE hygiéniste/sehh/chu Dijon Atelier pédagogique Piccline au sein d un CHU Marion BENOUACHKOU IDE hygiéniste/sehh/chu Dijon Le CHU de DIJON BOURGOGNE 1777 lits dont 281 lits d'ehpad EOH : 1 IDE pour 400 lits ( DU en hygiène ) : 3.3

Plus en détail

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins 31 mai 2013 HAD Nantes & région mai 2013-BJAUD 2 n SOMMAIRE: - LE DISPOSITIF REGLEMENTAIRE - HOPITAL A DOMICILE: Présentation Objectif Les conditions d admission

Plus en détail

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées 28 Les sorties d hospitalisation des personnes âgées Méthodologie 1) Enquête exploratoire (février 2006 à janvier 2007) sur le retour à domicile des personnes âgées après hospitalisation 2) Analyse - Bilan

Plus en détail

Résultats de l éducation thérapeutique dans l insuffisance cardiaque en milieu libéral

Résultats de l éducation thérapeutique dans l insuffisance cardiaque en milieu libéral Résultats de l éducation thérapeutique dans l insuffisance cardiaque en milieu libéral Pierre Raphaël, Cédric Pariset Clinique Saint-Gatien, Tours La Baule, le 13 septembre 2012 Descriptif de notre pratique

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015 Élections URPS Pharmaciens 2015 LE PROGRAMME DE L USPO 2016-2020 UN PROJET OUVERT, SOUMIS À LA CONCERTATION, POUR DEVENIR LE PROJET DE TOUS LES PHARMACIENS VALORISONS NOS COMPÉTENCES LE PROGRAMME DE L

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail

CHIMIOTHÉRAPIE INJECTABLE À DOMICILE : RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES DE L EXPÉRIENCE DU RÉSEAU RÉGIONAL D HÉMATOLOGIE DU LIMOUSIN HEMATOLIM.

CHIMIOTHÉRAPIE INJECTABLE À DOMICILE : RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES DE L EXPÉRIENCE DU RÉSEAU RÉGIONAL D HÉMATOLOGIE DU LIMOUSIN HEMATOLIM. CHIMIOTHÉRAPIE INJECTABLE À DOMICILE : RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES DE L EXPÉRIENCE DU RÉSEAU RÉGIONAL D HÉMATOLOGIE DU LIMOUSIN HEMATOLIM. M. TOUATI, L. REMENIERAS, S. MOREAU, S. LEFORT, F. VERGNENEGRE, C.

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours C3S www.plateforme-c3s.org Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours Gérontologie, douleurs et soins palliatifs, Alzheimer et maladies apparentées lla plateforme C3S a pour

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS Tenue du dossier de soins infirmiers du malade à domicile Novembre 2004 I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en

Plus en détail

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Le bilan réalisé par l infirmier libéral pour le patient, permet de conduire les actions du suivi à domicile de l insuffisant

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS À DOMICILE ET EN EHPAD. Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel (93) Mars 2014

SOINS PALLIATIFS À DOMICILE ET EN EHPAD. Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel (93) Mars 2014 SOINS PALLIATIFS À DOMICILE ET EN EHPAD Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel (93) Mars 2014 Les soins palliatifs au domicile Les réseaux de soins palliatifs Un cas clinique Les soins palliatifs en

Plus en détail

RESPONSABLES DU PROJET Pr Plantaz, Dr Pagnier, CHU, Grenoble Dr Assouline, Institut Daniel Hollard, Grenoble

RESPONSABLES DU PROJET Pr Plantaz, Dr Pagnier, CHU, Grenoble Dr Assouline, Institut Daniel Hollard, Grenoble INCa 04/04/14 RESPONSABLES DU PROJET Pr Plantaz, Dr Pagnier, CHU, Grenoble Dr Assouline, Institut Daniel Hollard, Grenoble Médecin coordonateur Dr Bobillier-Chaumont L équipe mobile AJA de Grenoble : 3

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

RELIENCE. Analyse de l organisation, la place et l activité du réseau de soins palliatifs en Haute-Garonne : 2005-2006-2007

RELIENCE. Analyse de l organisation, la place et l activité du réseau de soins palliatifs en Haute-Garonne : 2005-2006-2007 Analyse de l organisation, la place et l activité du réseau de soins palliatifs en Haute-Garonne : RELIENCE 2005-2006-2007 Observatoire Régional de la Santé de Midi-Pyrénées Faculté de médecine 37 allées

Plus en détail

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Historiquement le Centre SSR St Christophe était une Maison de Repos, La Désix, créée en 1958 sur la commune de Sournia.

Plus en détail

- Prévention des chutes accidentelles chez la personne âgée (novembre 2005, éditée par l HAS)

- Prévention des chutes accidentelles chez la personne âgée (novembre 2005, éditée par l HAS) Evaluation des Pratiques Professionnelles : Evaluation de la prise en charge du risque apriori de chute des patients admis en service de soins de suite et de réadaptation. Introduction La chute n est jamais

Plus en détail