APPRENDRE LE TRAM POURQUOI?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPRENDRE LE TRAM POURQUOI?"

Transcription

1

2 APPRENDRE LE TRAM POURQUOI? Le retour du tram En 2008, a commencé la construction du tramway, afin que fin 2010, la vie de milliers d habitants de l agglomération toulousaine soit améliorée : moins de voitures, plus d arbres, une circulation fluidifiée Un tracé urbain Le choix du tracé de la ligne E privilégie pour l'essentiel l'utilisation de voiries anciennes, ce qui amènera des «conflits» évidents entre les divers modes. Une volonté clairement exprimée Tisséo souhaite intensifier en 2010 la communication sur la sécurité autour de la ligne de tramway COMMENT? Deux types de discours ont été retenus : Un de type général sur la sécurité sur le thème «On partage la ville» décliné par type de déplacement au contact du tramway, Un autre «moins institutionnel» destiné aux jeunes. «On partage la ville» Le premier discours porte un message informatif et fait appel aux outils traditionnels de communication. Le second met en œuvre des outils de marketing communautaire et les nouvelles technologies POUR QUI? La campagne a été déclinée en deux discours pour s adresser à tous les publics : - La cible généraliste : les automobilistes, les deux roues motorisées, les cyclistes, rollers et les piétons - La cible jeune - La cible «professionnelle» : les sociétés habilitées à travailler sur la voie publique (livreurs, électriciens, ouvriers municipaux ) - La cible parentale - La cible interne Tisséo - La cible institutionnelle : sécurité routière AVEC QUELS OUTILS? Cible généraliste Sept outils destinés à la cible généraliste ont été élaborés par Tisséo : Un quatre pages sur le thème «Le partage de la ville et la sécurité sont l affaire de tous» Un flyer pour les automobilistes Un flyer pour les motos Un flyer pour les deux roues et rollers Un flyer pour les piétons Un flyer «jeunes» Un numéro de Tisséo-Tram dédié à la sécurité

3 Leur diffusion : Le «4 pages» sera déposé en mairies, maisons du 3 éme âge, associations diverses... Ce sera aussi le document de base de chaque réunion avec les riverains. Les 5 flyers feront l objet d une distribution par rotation sur les points exposés (cf. Annexes). Tisséo-Tram sera distribué en septembre dans toutes les adresses de l agglomération et encart 4 pages, encarté dans le numéro de printemps. Cible jeune La campagne destinée aux jeunes sera déclinée en 2 temps : 1 er temps : Phase d expression par blogs et sms sur une radio jeune 2 e temps : Phase de communication franche pour Tisséo en 3 tranches 1/ Déclinaison des visuels sur supports adaptés ( bus, métro ) 2/ Relais site Tisséo.fr 3/ Lancement d un jeu sur la sécurité Cible professionnelle Les diverses activités exercées à proximité de la voie de tramway feront l objet d un envoi de dossier sur les règles de sécurité à suivre : - Dépliant généraliste et spécifique - Diffusion via fichier entreprises Cible parentale La rentrée de septembre verra un dossier remis aux parents des enfants du secteur primaire et secondaire. Ce dossier sera soumis à autorisation du Rectorat et de l Académie. Cible interne Tisséo Deux phases de communication pour la prévention destinée à l interne ont été retenue : - Un numéro spécial de «Au fil du réseau» (journal interne) à paraître en juin La mise en place d un «rallye» dédié aux personnels Tisséo et Smat sur la totalité du trajet à la rentrée de septembre Cible institutionnelle (sécurité routière, police municipale ) Participation opération airbus (avril/mai 2010)* Forum sécurité routière à Garossos (septembre 2010)* * En relation avec le Club Entreprises Sécurité Routière et la préfecture QUAND? Tisséo mènera sa campagne de sécurité de mars à fin 2010 La distribution des flyers se fera : - Sur les 7 plus importantes places toulousaines : places Wilson, Capitole, Esquirol, St Cyprien, St Georges, des Carmes, et Arnaud Bernard le 1er samedi d avril - À la sortie des 7 stations de métro.les plus fréquentées (Arênes, Jean Jaurès, Capitole, Mirail- Université, Compans-Caffarelli, UPS, Basso-Cambo), le matin (7h30 à 9h) et fin d après midi (16h30 à 18h) sont celles de la ligne A : Mirail Basso-Cambo, Mirail le mercredi pendant deux semaines - Au centre ville Toulouse, Place du Capitole, Place Saint Georges, Place Wilson et au Jardin des Plantes. Tous les 2ème samedis pendant deux semaines - Au Zénith le soir une heure avant le début des concerts majeurs (environ un par mois d avril à décembre)

4 Les agents SMAT interviendront : - Dans des communes ciblées du secteur (Mondonville, Cornebarrieu, Aussonne, Seilh, Beauzelle, Fenouillet, Colomiers), durant les jours de marché - À la patinoire de Blagnac, le premier samedi après-midi du mois - À l hôpital Purpan, le premier samedi après-midi du mois - Dans les écoles, collèges, lycées : une fois par mois Et aussi - Installation des porte-manteaux dans les bus - La communication sera également placée à l intérieur des bus sous la forme de parapluies sur les lignes 15, 17, 66 et Insertions dans revues ciblées - Un jeu sur la sécurité autour du tramway - Relais de la campagne sur le site Tisséo - Des panneaux installés à chaque carrefour croisant les zones d essais tramway relayeront la campagne.

5 LA SECURITE EST L AFFAIRE DE TOUS Le tram arrive. Il a priorité. C est un postulat qui ne souffre d aucune exception. Un nouveau code de bonne conduite s impose à chacun : automobilistes, cyclistes, piétons Le nouveau partage de l espace urbain qu il propose ne peut s effectuer en harmonie que si chacun respecte les règles élémentaires de sécurité. Une nouvelle signalisation apparaît peu à peu dans les secteurs d essais pour annoncer les carrefours où la voie ferrée croise la voirie réservée à la circulation des automobiles et des deux roues. Les piétons sont bien évidemment invités à observer eux aussi cette signalisation avec la plus grande rigueur. Le démarrage des tests des rames, puis le développement progressif des essais en ligne vont permettre à chacun de se familiariser avec ce nouveau et attrayant voisin. Mais la sécurité n attend pas, c est pourquoi dès maintenant chacun est tenu d apprendre les principes élémentaires qui assureront la meilleure cohabitation avec le tramway. L apprentissage de la lecture des panneaux est la première étape L arrivée du tramway implique donc un effort de chacun. Il oblige à modifier des habitudes de conduite et de comportement, mais c est le prix dont il faut s acquitter pour partager la ville au bénéfice de tous. Le triangle rouge incluant une silhouette de tramway symbolise le danger et annonce le croisement prochain avec la ligne E. Le feu rouge, posé au-dessus du panneau précédent, indique l obligation absolue de s arrêter dès qu il se met à clignoter. Une rame pouvant en cacher une autre, il est indispensable de ne pas avancer tant que le rouge est activé. Le carré bleu comportant également la silhouette d une rame, placé aux abords de la voie, indique la priorité accordée au tram. La voie lui appartient Voici les premières recommandations à observer pour bien vivre la ville avec le tramway. La voie lui appartient, elle doit toujours être libre, car ce n est pas un bus, il ne peut dévier de sa trajectoire. Une rame de 32 mètres ne peut freiner brutalement. Il faut donc garder toujours ses distances, afin d éviter tout risque éventuel de collision. Le stationnement sur la voie est totalement prohibé. La plate-forme sur laquelle circule le tram, même engazonnée, n est pas un terrain de jeu. Priorité absolue. On doit toujours céder le passage au tramway.

6 Le respect des tableaux de marche Il n y a pas que les automobilistes et les cyclistes qui doivent respecter des contraintes de circulation. Les conducteurs de tram sont eux aussi soumis à des règles très précises. Les tableaux de marche en cours d élaboration vont définir dans le détail la vitesse à laquelle progresseront les rames,tronçon par tronçon. La vitesse commerciale de la ligne E a été estimée à 20 kilomètres à l heure. Compte tenu du profil de la voie (courbes, montées, carrefours ) et des arrêts.en station, la vitesse variera, pouvant atteindre 40 ou 60 kilomètres à l heure. Le tram a une conduite particulière : il prend de la vitesse au départ de chaque station, puis il ralentit. Il ne se pilote pas avec une accélération permanente. En outre, contrairement au métro automatique bien sûr et au train, il circule en conduite à vue, du fait de son intégration en ville. Le conducteur est donc tenu de veiller constamment à la bonne marche de sa rame, mais également à l environnement de la ligne et au comportement des autres usagers de la route. Courant : attention danger! Quand le courant passe, il y a danger! C est pourquoi des dispositions particulières ont été prises pour protéger les personnes intervenant dans la réalisation de la ligne E et les riverains. Une procédure spécifique a été établie pour réglementer l accès à la plate-forme lorsque la ligne aérienne de contact est mise sous tension. Ne peuvent dès lors accéder aux voies que les personnes habilitées, c est-à-dire formées et familiarisées au fonctionnement des installations électriques. Cette procédure est mise en œuvre sous l égide d une cellule de coordination composée de représentants de la SMAT, des bureaux d études et d ingénierie, des entreprises spécialisées dans le domaine de l énergie et des responsables de la sécurité. Poids lourds : hauteur limitée La Ligne d Alimentation Électrique est positionnée à six mètres de hauteur. Mais, en raison de la marge de sécurité nécessaire, des portiques sont placés aux carrefours de franchissement des voies. Ils autorisent le passage de véhicules dont la hauteur ne dépasse pas quatre mètres. Dans l immédiat, cette mesure concerne plus particulièrement les entreprises de construction qui travaillent sur les chantiers d Andromède. Les engins de travaux ne peuvent franchir la ligne de tramway qu en respectant ces conditions impératives.

Jeudi 17 octobre 2013. Tramway Garonne. Début des essais techniques 1 er roulage. Dossier de presse

Jeudi 17 octobre 2013. Tramway Garonne. Début des essais techniques 1 er roulage. Dossier de presse Jeudi 17 octobre 2013 Tramway Garonne Début des essais techniques 1 er roulage Dossier de presse SOMMAIRE 1. Présentation de la ligne de Tram Garonne 2. Les différents essais effectués 3. Le tramway entre

Plus en détail

Dossier de presse Contact presse :

Dossier de presse Contact presse : Dossier de presse Contact presse : Corine Busson-Benhammou, responsable des relations presse Ville d Angers - Angers Loire Métropole Tél. : 02 41 05 40 33 - corine.busson-benhammou@ville.angers.fr 1 Sommaire

Plus en détail

Tramway Garonne Visite de chantier du 8 octobre

Tramway Garonne Visite de chantier du 8 octobre Mardi 8 octobre 2013 Tramway Garonne Visite de chantier du 8 octobre Dossier de presse SOMMAIRE Présentation de la future ligne de Tram Garonne 1. Le tracé 2. Les chiffres et les dates Point d avancement

Plus en détail

Ligne Garonne : Le tram avance!

Ligne Garonne : Le tram avance! Ligne Garonne : Le tram avance! DOSSIER DE PRESSE 4 avril 2011 SOMMAIRE La Ligne Garonne 1. Le tracé 2. En quelques dates 3. En quelques chiffres Le 18 avril : lancement des travaux 1. Planning général

Plus en détail

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain Nom de l entité déposante : La Cub agence X annonceur Nom de l agence conseil : direction de la communication de La Cub/ Le Big Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu

Plus en détail

La priorité à droite À une intersection, lorsqu'il n'y a pas de panneau ou que l'on trouve le panneau priorité à droite qui s'applique.

La priorité à droite À une intersection, lorsqu'il n'y a pas de panneau ou que l'on trouve le panneau priorité à droite qui s'applique. Comment franchir une intersection avecprioritéàdroite? Une intersection (carrefour) est une zone où se rejoignent, se croisent des usagers venant de directions différentes. Dans quel ordre doivent-ils

Plus en détail

PARTAGEONS ESPACE PUBLIC! NOTRE PROGRAMME DU 16 AU 222 SEPTEMBRE. Semaine Européenne de la mobilité

PARTAGEONS ESPACE PUBLIC! NOTRE PROGRAMME DU 16 AU 222 SEPTEMBRE. Semaine Européenne de la mobilité PARTAGEONS NOTRE ESPACE PUBLIC! Semaine Européenne de la mobilité PROGRAMME DU 16 AU 222 SEPTEMBRE Vous souhaitez faire du vélo votre mode de déplacement quotidien mais les distances de la ville vous freinent?

Plus en détail

Inauguration du Pôle Basso Cambo Mercredi 5 juin 2013

Inauguration du Pôle Basso Cambo Mercredi 5 juin 2013 Mercredi 5 juin 2013 Inauguration du Pôle Basso Cambo Mercredi 5 juin 2013 D un terminus bus / métro à un véritable pôle d échange multimodal Depuis l ouverture de la ligne A du métro, le site de Basso

Plus en détail

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

Les règles de priorités:

Les règles de priorités: Les règles de priorités: Remarques générales Lors du franchissement d une intersection, l automobiliste doit : Ralentir en côntrôlant son rétroviseur intérieur. S assurer que la route est libre. Observer

Plus en détail

Correction détaillée ASSR2. Session 2011

Correction détaillée ASSR2. Session 2011 détaillée ASSR2 Epreuve principale Session 2011 Question 1 Piétons Rollers Dépasser un piéton C est bien sur le trottoir que le roller, qui est considéré comme un piéton, doit circuler. Mais, plus rapide

Plus en détail

EN TOUTE SÉCURITÉ. fanion sonnette. arrière. éclairage arrière et réflecteurs rouges cadenas en U pneus bien gonflés. Éléments indispensables

EN TOUTE SÉCURITÉ. fanion sonnette. arrière. éclairage arrière et réflecteurs rouges cadenas en U pneus bien gonflés. Éléments indispensables Avant de partir, vérifie ton équipement et celui de ton vélo : fanion sonnette (petit drapeau) obligatoire conseillé frein arrière écarteur de danger éclairage avant et réflecteur blancs ou jaunes frein

Plus en détail

COACH CODE Apprenez tout le code de la route!

COACH CODE Apprenez tout le code de la route! COACH CODE Apprenez tout le code de la route! Les différentes règles de priorités : Priorités aux intersections. Remarques générales Lors du franchissement d une intersection, l automobiliste doit : -

Plus en détail

LA NAVETTE DES PLAGES

LA NAVETTE DES PLAGES LA NAVETTE DES PLAGES Laissez-vous conduire, c est gratuit, pratique et écologique MISE EN PLACE DʼUN NOUVEAU SYSTEME DE NAVETTE GRATUITE AVEC UNE OFFRE DE PARKINGS RELAIS La Navette des Plages 2 bus facilement

Plus en détail

Samedi 8 mars 2014 DOSSIER DE PRESSE. Tramway Envol. Lançage du viaduc de franchissement de l autoroute A621

Samedi 8 mars 2014 DOSSIER DE PRESSE. Tramway Envol. Lançage du viaduc de franchissement de l autoroute A621 Samedi 8 mars 2014 DOSSIER DE PRESSE Tramway Envol Lançage du viaduc de franchissement de l autoroute A621 Samedi 8 mars 2014 SOMMAIRE Le Tram Envol Le tracé de la ligne Le planning Les chiffres Zoom sur

Plus en détail

Campagne 2010 RFF opération passages à niveau

Campagne 2010 RFF opération passages à niveau Campagne 2010 RFF opération passages à niveau DREC / Pôle Infra / Directions Régionales Mode d emploi Cette année, l opération est mondiale. Le visuel générique (affiche jaune) doit être utilisé pour les

Plus en détail

Réunion publique Réunion publique. Sorgues Septèmes-les-Vallons 15 décembre 2014

Réunion publique Réunion publique. Sorgues Septèmes-les-Vallons 15 décembre 2014 Réunion publique Réunion publique Sorgues 9 Les Décembre Pennes-Mirabeau 2010 - Cabriès Septèmes-les-Vallons Notre réunion aujourd hui Pourquoi sommes-nous réunis ce soir? Qui fait quoi? Quels déplacements

Plus en détail

PROJET DE REALISATION DE LA PREMIERE LIGNE DE TRAMWAY DE CASABLANCA

PROJET DE REALISATION DE LA PREMIERE LIGNE DE TRAMWAY DE CASABLANCA ROYAUME DE MAROC SOCIETE CASABLANCA TRANSPORTS EN SITE AMENAGE SA APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX A.O.O.N 63/TRAM/2011 PROJET DE REALISATION DE LA PREMIERE LIGNE DE TRAMWAY DE CASABLANCA TRAVAUX

Plus en détail

VISITE DE QUARTIER DU 7 MARS 2015 Compte Rendu

VISITE DE QUARTIER DU 7 MARS 2015 Compte Rendu A. Place du Mail Vitesse des véhicules dans la rue du Mail et dans la rue des Pruniers. Il est proposé à titre expérimental de mettre la rue du Mail à sens unique. Cela obligera les automobilistes à emprunter

Plus en détail

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE INTRODUCTION Les accidents de la circulation sont

Plus en détail

INFORMATIONS PRATIQUES EN BREF... SOMMAIRE. journée métiers handicap

INFORMATIONS PRATIQUES EN BREF... SOMMAIRE. journée métiers handicap INFORMATIONS PRATIQUES EN BREF... Date : Jeudi 10 mai 2012 Lieu : Espaces Vanel [Salons Marengo] Arche Marengo - 6ème étage 1, allée Jacques Chaban Delmas 31500 TOULOUSE Horaires d ouverture au public

Plus en détail

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation BILAN ROUTIER Portrait de la sécurité routière et de la circulation 2010 UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! Le partage de la route en milieu urbain est l enjeu qui pose le plus grand défi autant aux usagers

Plus en détail

7. PANNEAUX DE SIGNALISATION

7. PANNEAUX DE SIGNALISATION P a n n e a u x d e s i g n a l i s a t i o n 7 7. PANNEAUX DE SIGNALISATION Un grand nombre de collisions ou quasi-collisions sont attribuables aux conducteurs qui ne respectent pas les panneaux de signalisation.

Plus en détail

Pourquoi les zones 30?

Pourquoi les zones 30? Introduction de la Sommaire Pourquoi les zones 30? 3 Distance de freinage réduite 4 Réduction du bruit 5 Perte de temps minimale 5 Prescriptions du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Plus en détail

Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries

Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries La procédure suivante précise les dispositions à prendre lorsque les conditions climatiques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Tramway Envol Démarrage des travaux du viaduc de franchissement de l autoroute A621

DOSSIER DE PRESSE Tramway Envol Démarrage des travaux du viaduc de franchissement de l autoroute A621 Lundi 13 mai 2013 DOSSIER DE PRESSE Tramway Envol Démarrage des travaux du viaduc de franchissement de l autoroute A621 SOMMAIRE Le Tram Envol Le tracé de la ligne Le planning Les chiffres Zoom sur travaux

Plus en détail

Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées

Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées Rencontres nationales 2012 du Club des villes cyclables Direction générale des déplacements 1 Nantes Métropole Communauté

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour toutes demande d'arrêté de : - Circulation - Stationnement

Liste des pièces à fournir pour toutes demande d'arrêté de : - Circulation - Stationnement V I L L E D E MARSEILLE DELEGATION GENERALE VILLE DURABLE ET EXPANSION DIRECTION DE LA GESTION URBAINE DE PROXIMITE Liste des pièces à fournir pour toutes demande d'arrêté de : - Circulation - Stationnement

Plus en détail

L installation d une enseigne doit répondre aux exigences suivantes :

L installation d une enseigne doit répondre aux exigences suivantes : CHAPITRE XIII : AFFICHAGE NOTE : VOIR AUTRES DISPOSITIONS CONCERNANT L AFFICHAGE AU CHAPITRE XXIII.2 «NORMES RELATIVES À L ÉCLAIRAGE EXTÉRIEUR». 120. ENSEIGNES PROHIBÉES Dans toutes les zones sont interdits

Plus en détail

Intermodalité Vélo + Transports Publics. L exemple de Toulouse

Intermodalité Vélo + Transports Publics. L exemple de Toulouse Intermodalité Vélo + Transports Publics L exemple de Toulouse Sommaire.Une politique en faveur du vélo.le paysage de l intermodalité.les acteurs locaux de l intermodalité vélo / TC.Exemples de bonnes pratiques

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

Education à la route. Et si, chacun respectait la loi!... COLLÈGE LE PARC DIJON. Classe de 6 ème 2

Education à la route. Et si, chacun respectait la loi!... COLLÈGE LE PARC DIJON. Classe de 6 ème 2 Education à la route Quelles solutions :... et si : de chez moi au collège... en sécurité - on augmentait le temps de traversèe des piètons... - on ajoutait des passages protègès... - la rue ètait en sens

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

Concertation publique préalable PROJET MOBILITES 2025 / 2030

Concertation publique préalable PROJET MOBILITES 2025 / 2030 Concertation publique préalable PROJET MOBILITES 2025 / 2030 Révision du Plan de Déplacements Urbains Réunion publique d information Toulouse le 15 septembre 2015 ARTICULATION DE l EXPOSE L autorité organisatrice

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

Table des matières du chapitre

Table des matières du chapitre Directives techniques pour TRAM Chapitre : 12. 12. SIGNALISATION ET INSTALLATIONS DE SECURITE Section : Table des matières du chapitre sections / pages 12.1 Généralités 12.1 / 1 12.2 Signaux destinés aux

Plus en détail

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES L UEL, en partenariat avec l Association d assurance accident et forte de la participation d acteurs nationaux, a lancé une nouvelle version de

Plus en détail

Développer le vélo à Toulouse

Développer le vélo à Toulouse Développer le vélo à Toulouse INFRASTRUCTURES & SERVICES Arnaud TURLAN Service Circulation & Transports Polis Annual Conference Toulouse 15-16 March 2007 TOULOUSE Toulouse 935.000 habitants en 2004 + 15.000

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

7 règles d or à respecter

7 règles d or à respecter 7 règles d or à respecter Plateforme réservée au tram La voie du tram est strictement réservée au tram. Elle est interdite à la circulation et au stationnement des autres véhicules. Signal de position

Plus en détail

/// SENSIBILISATION LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE PROGRAMMATION 2012 /////////////////////////////////////

/// SENSIBILISATION LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE PROGRAMMATION 2012 ///////////////////////////////////// /// SENSIBILISATION À LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE PROGRAMMATION 2012 ///////////////////////////////////// Ceinture de sécurité PARTICIPATION À L OPÉRATION CEINTURE 2012 DE LA SÛRETÉ DU QUÉBEC La Société de l

Plus en détail

UN BON COMPORTEMENT. Anticiper sur les éventuels dangers : ouverture de portière, traversée des piétons, véhicule changeant de file.

UN BON COMPORTEMENT. Anticiper sur les éventuels dangers : ouverture de portière, traversée des piétons, véhicule changeant de file. UN BON COMPORTEMENT Respecter le Code de la route. - Je m arrête au Stop, aux feux jaune et rouge fixe et rouge clignotant. - J utilise le sas cycliste lorsqu il existe. - Je respecte le sens interdit.

Plus en détail

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES.

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES. PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN octobre 2015 PRIORITÉS D ACTION Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES PLAn d Action Pour L AméLiorAtion de LA Sécurité En milieu urbain

Plus en détail

1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire p.4. 2. Strasbourg veut passer en «zone 30»! p.5. 3. La grande consultation p.11

1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire p.4. 2. Strasbourg veut passer en «zone 30»! p.5. 3. La grande consultation p.11 Strasbourg veut passer à 30km/h Dossier de presse Février 2011 Contact presse Suzy Boulmedais / +33 (0)3 88 60 93 89 suzy.boulmedais@strasbourg.eu 2 SOMMAIRE 1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire

Plus en détail

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Les zones de rencontre en Ile-de-France Journée d échanges techniques Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Jean-Baptiste CARIOU Ville de Suresnes Au CNFPT Commune des Hauts-de-Seine

Plus en détail

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express Ville de CLAMART DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express RELATIF AU DECLASSEMENT D UNE EMPRISE COMMUNALE située

Plus en détail

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée Frédéric ric Colin Ville de BESANCON Besançon : -Ville de 122 000 habitants dans une agglomération de 176 000 habitants - 23 000 étudiants

Plus en détail

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Éducation à la Sécurité Routière - Enjeux et perspectives Séminaire

Plus en détail

ORT 19 décembre 2014. Accessibilité des transports collectifs urbains et information voyageurs - Des solutions pour tous les usagers?

ORT 19 décembre 2014. Accessibilité des transports collectifs urbains et information voyageurs - Des solutions pour tous les usagers? ORT 19 décembre 2014 Accessibilité des transports collectifs urbains et information voyageurs - Des solutions pour tous les usagers? 1 Sommaire 1 - La structure de Tisséo 2 - Les effets du changement législatif

Plus en détail

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir :

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir : CODE DE LA ROUTE Points particuliers à savoir / à retenir : - Distance écart avec un cycliste ou un piéton que l on double : 1,5 m en campagne, 1 m en ville. - Les lampes bleues dans un tunnel sont des

Plus en détail

CONVENTION CADRE. Metz Métropole est maître d ouvrage de la ligne TCSP (METTIS) de l Agglomération Messine.

CONVENTION CADRE. Metz Métropole est maître d ouvrage de la ligne TCSP (METTIS) de l Agglomération Messine. VILLE DE METZ METZ MÉTROPOLE CONVENTION CADRE Relative aux travaux de déviation et de protection des réseaux situés sur le territoire de la Ville de Metz, dans le cadre de la construction de la ligne TCSP

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Système intelligent du BRT de Urumqi

Système intelligent du BRT de Urumqi Système intelligent du BRT de Urumqi SUN Lian, Centre de recherche des projets de trafic de la municipalité d Ürümqi Le système de BRT à Ürümqi Ürümqi est situé au nord de la région autonome Ouïgoure du

Plus en détail

Dossier de presse Mardi 17 novembre 2015

Dossier de presse Mardi 17 novembre 2015 «TOUS DIFFERENTS, TOUS VOYAGEURS» SMTC Tisséo s engage pour un réseau de transport pour tous 1 Sommaire Accessibilité : un réseau pour tous, la démarche ambitieuse du syndicat mixte des transports en commun

Plus en détail

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière.

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière. Page 2 : Sommaire Page 3 : Présentation du petit guide Page 4 et 5: Le petit guide des piétons Page 6 et 7 : Le petit guide du cyclisme Page 8 : Le petit guide des planches à rou lettes, patins et trottinettes

Plus en détail

Conférence de presse. du 22 avril 2014

Conférence de presse. du 22 avril 2014 Conférence de presse du 22 avril 2014 Programme 1. Bilan des accidents de la route 2013 2. Lancement de la campagne de sensibilisation «Levez le pied!» 3. Présentation du guide «Passages pour piétons en

Plus en détail

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages Commune de Vergezac Propositions pour Sécurisation routière des villages La bauche (+ Le Quiret) 43320 Vergezac 1 - Description du village, ses axes, son environnement 2 Indentification des «points noirs»

Plus en détail

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE Récapitulatif de la démarche Cette démarche s inscrit dans le cadre de la Loi sur l Air et des mesures liées à la limitation de l usage de l automobile contenues dans la

Plus en détail

Stratégie de communication & d accompagnement du Grand Dijon. Rotterdam, Juin 2011

Stratégie de communication & d accompagnement du Grand Dijon. Rotterdam, Juin 2011 Stratégie de communication & d accompagnement du Grand Dijon Rotterdam, Juin 2011 Stratégie de communication et d accompagnement 1/ RAPPEL DU PROJET 2/ STRATEGIE DÉPLOYÉE 3/ MOYENS MIS EN ŒUVRE 4/ CONCLUSION

Plus en détail

Apprenons. la vi(ll)e. avec CAP SUR LA SÉCURITÉ EN 6 LEÇONS

Apprenons. la vi(ll)e. avec CAP SUR LA SÉCURITÉ EN 6 LEÇONS CAP SUR LA SÉCURITÉ EN 6 LEÇONS Le tram et vous, en toute sécurité Après deux années de travaux et près de 9 mois d avance sur le planning initial, le tram fait son entrée dans le Grand Dijon. C est un

Plus en détail

FOIRE D AUTOMNE Du 23 octobre au 1er novembre 2015 Paris Porte de Versailles

FOIRE D AUTOMNE Du 23 octobre au 1er novembre 2015 Paris Porte de Versailles 7 8 Condition d accès Montage Ouverture - Démontage Planning Horaires exposants En dehors des horaires indiqués, le travail dans le pavillon est interdit pour des raisons de sécurité. Dates de MONTAGE

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014

EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: Crédit d engagement pour l aménagement d abris pour le stationnement des deux roues Fr. 784'000.-

Plus en détail

Voulez-vous jouer avec la ville?

Voulez-vous jouer avec la ville? Voulez-vous jouer avec la ville? 1/ Quelle a été la première ville française à aménager une zone piétonne? a. Romans-sur-Isère b. Rouen c. Saint-Jean-Pied-de-Port 2/ Dans quel cas un cycliste peut-il se

Plus en détail

Hala Boudjemaa. Conduite (B) L essentiel pour réussir l épreuve pratique et conduire en toute sécurité. Publibook

Hala Boudjemaa. Conduite (B) L essentiel pour réussir l épreuve pratique et conduire en toute sécurité. Publibook Hala Boudjemaa Conduite (B) L essentiel pour réussir l épreuve pratique et conduire en toute sécurité Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http ://www.publibook.com

Plus en détail

LA SIGNALISATION. Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds

LA SIGNALISATION. Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds LA SIGNALISATION Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds QUELQUES CONSEILS... Atelier : LA SIGNALISATION En utilisant un espace d environ 40x20 (par

Plus en détail

par jour. LIGNES la ligne 15

par jour. LIGNES la ligne 15 LE GRAND PARIS DES TRANSPORTSS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Pariss Express, c est : 2000 km

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

Le dossier coup de coeur

Le dossier coup de coeur Le dossier coup de coeur L ancien chemin de fer de la Croix-Rousse à Trévoux 1ère partie 26 1ère partie De la Croix-Rousse à Sathonay-Camp Document S. Tétaz 27 La gare de Cuire est aujourd hui une banale

Plus en détail

LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER

LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER Transports LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER Dossier de presse Besançon > le 13 janvier 2016 La nouvelle ligne 3, l une des principales du réseau Ginko, constitue la

Plus en détail

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Conseil Economique et Social Local de Blagnac ASSEMBLEE PLENIERE Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Rapporteurs : Jean-Michel VERNHES

Plus en détail

Charte expérimentale encadrant les activités commerciales de transport de personnes au moyen de cycles

Charte expérimentale encadrant les activités commerciales de transport de personnes au moyen de cycles Charte expérimentale encadrant les activités commerciales de transport de personnes au moyen de cycles La ville de Strasbourg souhaite favoriser le développement du transport de personnes au moyen de cycles

Plus en détail

Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération

Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération Direction départementale de l Équipement Saône-et-Loire les repères Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération Plan départemental d'actions de Sécurité Routière (PDASR) Octobre 2005 PRÉFECTURE

Plus en détail

Repères chiffrés et tendances

Repères chiffrés et tendances Repères chiffrés et tendances Quelques chiffres clés nationaux sur la mobilité 56 mn, le temps moyen passé chaque jour par personne dans les transports en France : les 2/3 en voiture (source Insee - novembre

Plus en détail

Prévention routière La Tour du Pin. Mars/Avril 2014. En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes

Prévention routière La Tour du Pin. Mars/Avril 2014. En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes Prévention routière La Tour du Pin Mars/Avril 2014 En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes Avant de commencer, avez-vous regardé le film «Bus à l arrêt» et répondu aux questions? Que

Plus en détail

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables.

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables. Direction du cinéma Tourner à Nice Les personnes morales ou physiques s engageant à mentionner le nom de la Ville de Nice au générique de leur film ou sur leur prise de vue photographique peuvent, sous

Plus en détail

LES SIGNAUX LUMINEUX DE CIRCULATION

LES SIGNAUX LUMINEUX DE CIRCULATION 18. - LA PRIORITÉ LES SIGNAUX LUMINEUX DE CIRCULATION LES SIGNAUX LUMINEUX CIRCLAIRES DU SYSTÈME TRICOLORE 1. Le feu rouge Si le feu est rouge, vous devez vous arrêter devant la ligne d'arrêt de couleur

Plus en détail

22. - PRIORITÉ TRAIN TRAM AUTOBUS

22. - PRIORITÉ TRAIN TRAM AUTOBUS 22. - PRIORITÉ TRAIN TRAM AUTOBUS TRAIN 1. Généralités. Un train circule sur des voies ferrées ou rails. Sa distance d arrêt est très longue et il lui est impossible de dévier sa trajectoire. C est pourquoi

Plus en détail

Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A6a

Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A6a SENS PROVINCE > PARIS Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A6a Juin 2015 Contact presse : Mission communication de la DiRIF Robin LEROY : 01 46 76 87 80 MINISTÈRE DE L

Plus en détail

Avril 2011 LA LIGNE GARONNE. - Document d étude - - Document d étude -

Avril 2011 LA LIGNE GARONNE. - Document d étude - - Document d étude - Avril 2011 LA LIGNE GARONNE PLANNING GENERAL DES TRAVAUX DE LA LIGNE GARONNE PLANNING GENERAL DES TRAVAUX DE LA LIGNE 2011 2012 2013 18 avril 2011 avril 2012 Déviations de réseaux sept. 2011 sept. 2011

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA VALISE PÉDAGOGIQUE POUR UNE SITUATION DE «CHANGEMENT TARDIF DE DIRECTION»

PRÉSENTATION DE LA VALISE PÉDAGOGIQUE POUR UNE SITUATION DE «CHANGEMENT TARDIF DE DIRECTION» PRÉSENTATION DE LA VALISE PÉDAGOGIQUE POUR UNE SITUATION DE «CHANGEMENT TARDIF DE DIRECTION» Changement tardif de direction [9] Ce document fait partie d une «valise pédagogique» destinée à la sensibilisation

Plus en détail

Baromètre mensuel avril 2015

Baromètre mensuel avril 2015 SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel avril 2015 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de l

Plus en détail

«Les Terres de Matisse»

«Les Terres de Matisse» «Les Terres de Matisse» LOI Duflot * Zone B1 Bla bla bla bla ksugkdjfhgdfg Mars 2014 *Selon les conditions de la Loi de finances n 2012-1509 du 29/12/2012 pour 2013, article 80. Résidence «Les Terrasses

Plus en détail

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Période 2012-2014 Direction Principale des Routes Sous Direction des Politiques de l Entretien et de la Sécurité Routière CG 77 - SDPESR -SCSR Service

Plus en détail

ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE

ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE Catalogue des compétences Catégorie M 22 mars 2011 Principe de base pour la

Plus en détail

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui Sécurité Pôle Routière d Appui Poitou-Charentes Sécurité Routière Poitou-Charentes Octobre 2014 1 Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui

Plus en détail

Partie 1 : La ligne 11 actuelle. Réunion d information 27 février 2013

Partie 1 : La ligne 11 actuelle. Réunion d information 27 février 2013 Partie 1 : La ligne 11 actuelle Réunion d information 27 février 2013 Réunion publique 7 septembre 2010 Sommaire 1. Introduction 2. Bilan de la concertation préalable 3. Le prolongement : la réponse aux

Plus en détail

Propositions de Vélo Québec pour réhabiliter le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable. [Version condensée]

Propositions de Vélo Québec pour réhabiliter le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable. [Version condensée] Propositions de Vélo Québec pour réhabiliter le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable [Version condensée] 14 août 2014 NOTRE VISION : UNE CIRCULATION SÉCURITAIRE POUR TOUS Depuis

Plus en détail

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie»

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Contrôle 2 roues-motorisés et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» le vendredi 24 mai 2013 au Grand Travers à Carnon Le Préfet de l Hérault

Plus en détail

Arriver. tourisme. et circuler à Toulouse en autocar de

Arriver. tourisme. et circuler à Toulouse en autocar de Arriver et circuler à Toulouse en autocar de tourisme Toulouse, capitale de la région idi-pyrénées, est située au cœur du Sud-Ouest. Elle est accessible par une structure autoroutière complète qui permet

Plus en détail

UN VOYAGE AVEC TER, LA SÉCURITÉ À TOUTE SA PLACE

UN VOYAGE AVEC TER, LA SÉCURITÉ À TOUTE SA PLACE UN VOYAGE À TOUTE Conception : 90C /..etcompagnie - RC Lyon B 421 203 555 - pour SNCF / TER Communication - HD/IP/MM/VF - Juillet 2013 - Photos: Fotolia - Document non contractuel. UN VOYAGE À TOUTE TRAVERSÉE

Plus en détail

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Transports PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Dès 2017, la ligne de bus n 3 du réseau Ginko circulera avec une fréquence forte en site propre entre la gare Viotte et

Plus en détail

LÀ OÙ LE STATIONNEMENT EST INTERDIT

LÀ OÙ LE STATIONNEMENT EST INTERDIT 26. - ARRÊT ET STATIONNEMENT (2) LÀ OÙ LE STATIONNEMENT EST INTERDIT LÀ OÙ VOUS NE POUVEZ PAS STATIONNER SUR LA CHAUSSÉE MAIS VOUS POUVEZ VOUS ARRÊTER 1. Un mètre d espace.. s il n y a pas assez de place

Plus en détail

INDEX. ABRÉVIATIONS... x VADE-MECUM VÉHICULES RÈGLEMENTS

INDEX. ABRÉVIATIONS... x VADE-MECUM VÉHICULES RÈGLEMENTS INDEX ABRÉVIATIONS... x VADE-MECUM VÉHICULES Piéton... 1 Engin de déplacement... 3 Cycle (à deux roues)... 5 Cyclomoteur classe A (à deux roues)... 9 Cyclomoteur classe B (à deux roues)...13 Motocyclette...18

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

pour aborder les giratoires en toute tranquillité.

pour aborder les giratoires en toute tranquillité. La sécurité est au centre pour aborder les giratoires en toute tranquillité. Ralentir, accorder la priorité, rouler l un derrière l autre et la sécurité au giratoire est assurée. Claim: Meta Book, Pour

Plus en détail

n 2 janv. 2012 entreprises Labelliser les entreprises exemplaires

n 2 janv. 2012 entreprises Labelliser les entreprises exemplaires n 2 janv. 2012 Labelliser les exemplaires Ma L INFO ville, mon trajetde VOTRE MOBILITÉ - OCTOBRE 2010 tisseo.fr édito PDU La volonté exprimée dans l élaboration du nouveau Plan de Déplacements Urbains

Plus en détail

BLAGNAC Centre-ville, l esprit contemporain

BLAGNAC Centre-ville, l esprit contemporain BLAGNAC Centre-ville, l esprit contemporain Vinci Immobilier, Des engagements, une signature Filiale du groupe VINCI, VINCI Immobilier bénéficie de la puissance de ce grand groupe et des synergies établies

Plus en détail

Règles de circulation à Vélo

Règles de circulation à Vélo Règles de circulation à Vélo circulation sur les trottoirs : les véhicules doivent, sauf en cas de nécessité absolue, circuler sur la chaussée ; toutefois, ils peuvent franchir un trottoir, à partir de

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail