Retards et troubles du langage :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retards et troubles du langage :"

Transcription

1 Alger Le 7 décembre 2013 Retards et troubles du langage : Repérage, dépistage, diagnostic : Quelle organisation? Objectif : prévention de l illettrisme et de l échec scolaire Christine Lequette, médecin de l éducation nationale en Isère Consultante au Centre référent des troubles d apprentissage du CHU de Grenoble Groupe cognisciences:

2 médecins éducation nationale Nos missions : Dépister les difficultés susceptibles d'entraver la scolarité des élèves Adapter la scolarité aux besoins des élèves Favoriser les apprentissages et la réussite scolaire des élèves en lien avec les partenaires éducatifs. Le scolaire et le niveau de diplôme est un facteur protecteur de l état de santé des élèves.

3 Missions BO 25 janvier 2001 Organiser la détection précoce des difficultés lors de la visite médicale obligatoire entre 5 et 6 ans (article L du code de l'éducation, tous les élèves doivent bénéficier d'un bilan médical dès l'âge de 5 ans). Repérage précoce de signes pouvant être responsable de futurs troubles d apprentissage : Spécialiste du bilan spécifique permettant de poser un diagnostic et orienter et prescrire les aides appropriées face aux troubles d apprentissage

4 La situation actuelle sur la compréhension de l écrit Les JAPD Lecture 70 12,9 % ,4% Vocabulaire 9,8% Lecture 2,3% 9,8% 11,8% Vocabulaire 4,9 % Lecture 5,5 % 0 Lecteurs efficaces médiocres très faibles et sévères 14,7% des jeunes ont un vocabulaire déficitaire 20,7% difficultés de l automaticité de la lecture Laboratoire des Sciences de l Education UPMF

5 En France La proportion d élèves en difficultés de lecture augmente PISA : 2013 parus le 3 décembre 2013

6 Le niveau en lecture des plus faibles en CM2 baisse* surtout pour les enfants de milieu populaire 0,8 0,6 0,4 0,2 0 Artisans commerçants Cadres, prof intell Prof intermédiaires Employés Ouvriers -0,2-0,4-0,6-0, *Note d Information Décembre 2008 DEPP

7 Bilan de Santé - Evaluation du Développement pour la Scolarité Développé par le groupe Cogni-Sciences de Grenoble Étalonné sur un échantillon représentatif de 1076 enfants Une partie est réalisée en classe par l'enseignant Une partie par le médecin de santé scolaire Essentiel pour un regard "croisé" sur l'enfant Enrichi grâce à son utilisation systématique depuis 1999 et au suivi d une cohorte de 500 enfant de la GS au CE1 Version 4 (permet de dépister 77% des futurs non lecteurs)

8 L S appuie sur les connaissances cliniques et scientifiques des principaux processus cognitifs impliqués dans les apprentissages: - langage oral, - traitement visuel, - praxies (motricité) - mémoire L évaluation est conduite en rapport avec un modèle de référence. Chacune des composantes est testée

9 L=RC LA PERFORMANCE DE LECTURE Gough & Tunmer 1986 Extraire de l information de ce qui est écrit L = R x C Compréhension orale sémantique syntaxique Capacités: - lexicales et sémantiques: vocabulaire -Syntaxe construction des phrases Identification des mots isolés Phonologie, discrimination visuelle

10 BILAN DE SANTÉ BSEDS 1) enseignant : Questionnaire jeux, travail, attention, Langage 2) motricité : découpage, reproduction 10

11 Bilan standard : En systématique à tous les enfants de la classe par l infirmière scolaire. Vue (loin et près, relief et couleurs ), audition, discrimination visuelle (cloches lettres), phonologie (rime, comptage syllabes, suppression de Syllabes) Bilan approfondi Le médecin de l éducation nationale Pour certains enfants : bilans approfondis orientés par le questionnaire enseignant, l infirmière.. 11

12 Bilan Approfondi ECOSSE P. Lecocq Langage en réception Extrait du TVAP J.J Deltour et D. Hupkens Vocabulaire TVP: /30 «hiver» Compréhension ECOSSE : /10 «La fille poursuit le chien qui saute» 12

13 Langage en production Le TCG (test de closure grammaticale J.J. Deltour) Temps de dénomination rapide évalue la morphosyntaxe du langage en production dirigée couleurs(49")** images (48")** TCG (13-15)** /30 Ces épreuves de dénomination rapide évaluent la production phonologique des mots et permet de repérer des troubles de l évocation lexicale et les difficultés de la programmation phonologique des mots. Logatomes (7)** /10 Répétition de 10 pseudo-mots Bartin, moluné, gontra Mémoire évalue Verbale la boucle à Court audiophonatoire terme ( Empan de qui chiffres implique endroit ) la DISCRIMINATION des sons de la langue, la SEQUENTIALISATION des sons en réception et Elle leur est PROGRAMMATION fréquemment altérée avant dans articulation les troubles du langage oral, les dyslexies et aussi dans les troubles attentionnels et les retards globaux. Cognisciences - Laboratoire des sciences de l'éducation - UPMF Grenoble 13

14 Perception visuelle (2-3)* Nombre de figures réussies : Score/6 Bilan approfondi Motricité Piquage (33-31 )* Déplacement : Mains-Pieds/3 score repérage 0* Copie lettres symboles /15 : Score* 6-8 temps Cognisciences - Laboratoire des sciences de l'éducation - UPMF Grenoble 14

15 Évaluation des capacités attentionnelles Évaluation de l attention en modalité auditive Comportement Questionnaires de Conners Parents/ enseignants 15

16 Repérage enseignant RAS 80% Difficultés Repérées 20% Santé scolaire : Dépistage Bilan Standard Bilan standard + Approfondi 40% RAS 60% Difficultés 20% Recommandations Parents Recommandations Pédagogiques 30% Avis spécialisé Bilans complémentaires 5%

17 Les actions pédagogiques Evaluer les élèves repérer ceux à risques de difficultés de lecture ou en difficulté (GSM) pour mettre en œuvre une pédagogie différenciée et des entraînements Lorsqu un enfant développe des difficultés d apprentissage, l intervention doit être immédiate, individualisée et intensive. Entraînement en petits groupes (3-5) afin de produire de manipuler de réaliser.

18 Constats : 35,1% des élèves REP en 2004 sont en difficulté avec maitrise de la langue 4-6ans écart langage oral déjà +++ (csp, diplôme parents, + intervention précoce plus efficace Ceux qui débutent école démarrent avec 1000 à 1500h de lecture partagée /25 REP

19 Le programme Parler et PARLER Bambin Objectifs: réduire les inégalités dans des classes à forte ségrégation sociale Intervention par un enrichissement langagier et cognitif (scolaire, périscolaire et familial) Durabilité de l intervention sur 2,5 ans: du cycle 2 de la grande section de maternelle à la fin du CE1 Pédagogie centrée sur : Les compétences: phonologique, code, assemblage, fluence, compréhension, vocabulaire, orthographe. Guidance individualisée explicite, entraînement en petits groupes Laboratoire des Sciences de l Education UPMF

20 L apprentissage de l écrit (GSM, CP, CE1) Conscience phono (mots, syllabe phonèmes fusion décomposition, avec des lettres et Borel et haptique avec manipulations et visuels et sans) Code alphabétique Fluence (lecture répétée, intonation,.répétition en chorale, ). Compréhension (explicite et lecture partagée) Production d écrits Vocabulaire (implicite, explicite soutenu Beck)

21 Petits groupes de besoins Entraînement : Grandes règles Spécifique : ciblé sur une compétence Explicite : avec béquilles Intensif, quotidien En petit groupes homogènes ou individuel Valorisant avec renforcement positif Précocement avant que le cercle vicieux ne s installe Laboratoire des Sciences de l Education UPMF

22 Les résultats en Fin de CE1

23 Fin de CE1 : Compréhension de l écrit Comparaison des résultats des élèves du groupe Témoin et Parler en rapport à l évaluation nationale CE2 de % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 25% 12% Fort moyen faible très faible <50 grande diff 18% 10% 0% Témoin Parler National (2006)

24 PARLER BAMBIN : Programme de stimulation langagière sur l ensemble des enfants de 18 à 30 mois Renforcement langagier par des interventions en petits groupes Enrichir l environnement linguistique des enfants en situation de communication ordinaire Moyens : Formation de tous les personnels

25 QI langage oral

26 Les outils de dépistage : CP : OURA Lec CP (4 mesures, lettres, sons, Langage oral production et réception, syllabe, mots, textes CE1-5éme: ELFe :vitesse de décodage ODEDYS : outil de dépistage des dyslexies, CE1-5 ème BALE : batterie analytique du langage écrit.

27 Merci pour votre attention

Fiche n 3 : Du repérage à la prise en charge. Signes d appel de la dyslexie

Fiche n 3 : Du repérage à la prise en charge. Signes d appel de la dyslexie Fiche n 3 : Du repérage à la prise en charge Signes d appel de la dyslexie Voici répertorié, en fonction du niveau scolaire de l enfant, un certain nombre d indices vous permettant de suspecter une dyslexie,

Plus en détail

Rôle du médecin de l école dans le dépistage des troubles du langage P M I pour la P S et la M S M E N pour la G S ->..

Rôle du médecin de l école dans le dépistage des troubles du langage P M I pour la P S et la M S M E N pour la G S ->.. Rôle du médecin de l école dans le dépistage des troubles du langage P M I pour la P S et la M S M E N pour la G S ->.. Illettrisme et santé publique Le niveau d éducation ou le niveau de diplôme sont

Plus en détail

Centre de Référence des Troubles de Apprentissages

Centre de Référence des Troubles de Apprentissages Centre de Référence des Troubles de Apprentissages Cas clinique de Bilan orthophonique afin d'aborder la dyslexie Françoise Bertrand-Pucci orthophoniste Le rôle de l orthophoniste L orthophoniste est thérapeute

Plus en détail

Depuis 2005, les outils de la Cigale ont été mis en œuvre dans le cadre d'une expérimentation locale pour lutter contre l'illettrisme.

Depuis 2005, les outils de la Cigale ont été mis en œuvre dans le cadre d'une expérimentation locale pour lutter contre l'illettrisme. 1 sur 5 20/03/2013 16:09 Les éditions de la Cigale Laboratoire Cogni-sciences Programme PARLER Depuis 2005, les outils de la Cigale ont été mis en œuvre dans le cadre d'une expérimentation locale pour

Plus en détail

LA BOITE A OUTILS LECTURE VERLAINE. La Marsa, 2011/2012

LA BOITE A OUTILS LECTURE VERLAINE. La Marsa, 2011/2012 LA BOITE A OUTILS LECTURE VERLAINE La Marsa, 2011/2012 Sommaire Pour quoi? GS : le BSEDS CP : début et mi-cp CE1 : Medial en début CE1 CE2 : la photo de classe à partir des évaluations CE1 CE2, CM1 et

Plus en détail

LES OUTILS DE DEPISTAGE

LES OUTILS DE DEPISTAGE LES OUTILS DE DEPISTAGE D.P.L.3 Françoise Coquet, Bruno Maetz 3 ans - 3 ans 1/2 enseignants et médecins repérage des difficultés de communication et langage 4 domaines: socialisation graphisme compréhension

Plus en détail

LA LECTURE ET SES DIFFICULTÉS

LA LECTURE ET SES DIFFICULTÉS Stage «Plus de Maîtres que de Classes» Vendredi 14 novembre 2013 LA LECTURE ET SES DIFFICULTÉS Florence TREVEY Maître E «Apprendre à lire et à écrire c est difficile» LES ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ LES CAUSES

Plus en détail

DEDALE. Dépistage Expérimental des Difficultés d Apprentissage de la Lecture et de l écriture. Deltour Jean-Jacques et Hupkens Dominique

DEDALE. Dépistage Expérimental des Difficultés d Apprentissage de la Lecture et de l écriture. Deltour Jean-Jacques et Hupkens Dominique DEDALE Dépistage Expérimental des Difficultés d Apprentissage de la Lecture et de l écriture Deltour Jean-Jacques et Hupkens Dominique Batterie de dépistage des difficultés d apprentissage de la lecture

Plus en détail

Troubles d apprentissage scolaire

Troubles d apprentissage scolaire Troubles d apprentissage scolaire DCEM, Module III Pr Vincent des Portes Neuropédiatre Faculté de médecine Lyon Sud Université Claude Bernard, Lyon I Inhibition Psychique : «mauvaise utilisation des moyens»

Plus en détail

Échelles du réflexe nauséeux (5 stades) et du refus alimentaire de C. SENEZ

Échelles du réflexe nauséeux (5 stades) et du refus alimentaire de C. SENEZ 2.1 Communication 2.1.1 O utils d évaluation du langage et de l écriture T roubles de l alimentation/déglutition, bavage Échelles du réflexe nauséeux (5 stades) et du refus alimentaire de C. SENEZ E xamen

Plus en détail

Troubles des apprentissages

Troubles des apprentissages Troubles des apprentissages Pourquoi un dépistage? Dr. J. Boulloche CRTLA LH Éducation Nationale 23 novembre 11 Etat actuel Plan médical («patient») «dys vus trop tard» Scolarité («élève») Pisa 2009 Etat

Plus en détail

LES TROUBLES DU LANGAGE ORAL DE L ENFANT

LES TROUBLES DU LANGAGE ORAL DE L ENFANT LES TROUBLES DU LANGAGE ORAL DE L ENFANT 1 Troubles du langage oral diagnostic et prise en charge 1. ORTHOPHONISTE LIBERALE Médecin et Psychologue scolaires (5 à 10 % des élèves scolarisés présentent des

Plus en détail

Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville. Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé

Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville. Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé Rôle du médecin traitant (médecin généraliste ou pédiatre) Le suivi du développement

Plus en détail

Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville. Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé

Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville. Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé Rôle du médecin traitant (médecin généraliste ou pédiatre) Le suivi du développement

Plus en détail

DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE

DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE DEPISTAGE DES ELEVES EN DIFFICULTES DE LECTURE ROC REPERAGE ORTHOGRAPHIQUE COLLECTIF Présentation du 2 septembre 2014 Collège Adrien Cerneau Dr Nadia JUNKER Médecin de l Education nationale Mme Marie-Claude

Plus en détail

La dysphasie. Signaux d alerte. Expression. Compréhension. Âge du repérage (indicatif) Troubles associés possibles

La dysphasie. Signaux d alerte. Expression. Compréhension. Âge du repérage (indicatif) Troubles associés possibles Définition Trouble structurel durable de l'acquisition du langage parlé chez une personne sans déficience intellectuelle, sans déficience sensorielle ni pathologie psychiatrique. Signaux d alerte Âge du

Plus en détail

Les troubles du langage en GSM maternelle. Préparer le langage écrit

Les troubles du langage en GSM maternelle. Préparer le langage écrit Les troubles du langage en GSM maternelle Préparer le langage écrit Normalement à 5 ans et demi comprend toutes les consignes. fait des phrases avec un ordre respecté, les articles appropriés, les prépositions,

Plus en détail

LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE

LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE I - Qu est-ce que la conscience phonologique? Apprendre à lire est un acte complexe qui nécessite de la part de l apprenant de faire appel à des traitements de différents niveaux.

Plus en détail

DYSPHASIE : définition et description le point de vue du médecin

DYSPHASIE : définition et description le point de vue du médecin DYSPHASIE : définition et description le point de vue du médecin Dr Véronique AZZANO médecin scolaire Médecin attaché au CRTLA : Centre Ressources pour les Troubles du Langage et des Apprentissages Chef

Plus en détail

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL Monique TOUZIN Orthophoniste, CHU Bicêtre Unité de rééducation et centre référent sur les troubles des apprentissages Coordinatrice

Plus en détail

Atelier «enseigner la lecture au secondaire. «enseigner la lecture au secondaire. Faut-il continuer à enseigner la lecture au secondaire? oui!

Atelier «enseigner la lecture au secondaire. «enseigner la lecture au secondaire. Faut-il continuer à enseigner la lecture au secondaire? oui! Compréhension en lecture Compréhension du langage Identification des mots Atelier «enseigner la lecture au secondaire «enseigner la lecture au secondaire Connaiss. linguistiques Connaissance des règles

Plus en détail

Les pathologies du langage écrit

Les pathologies du langage écrit Les pathologies du langage écrit Rochefort 19 novembre 2008 Anne LAMOTHE-CORNELOUP orthophoniste Vous êtes libres de reproduire, distribuer et communiquer cette création au public selon les conditions

Plus en détail

Scolarisation. 08/07/2007 Sylvie CASTAING 1

Scolarisation. 08/07/2007 Sylvie CASTAING 1 Scolarisation 08/07/2007 Sylvie CASTAING 1 M.L. Bosse Apprentissage de la lecture et dyslexie. Valdois, Colé, David; Solal éditeur, 2004 F. Lahalle «La vie au quotidien» extrait du DVD «Lire, copier, rédiger

Plus en détail

Objectifs de l étude. Contexte de l étude. EVALMATER proposition de premier bilan de santé réalisé en école maternelle

Objectifs de l étude. Contexte de l étude. EVALMATER proposition de premier bilan de santé réalisé en école maternelle EVALMATER proposition de premier bilan de santé réalisé en école maternelle J.Mancini*, C.Pech*, F.Brun*, F.George*, M.O Livet*, P. Verger**, V. Guagliardo**, E. Suzineau*** * Service de Neurologie Pédiatrique,

Plus en détail

Des outils pour construire le savoir lire

Des outils pour construire le savoir lire Des outils pour construire le savoir lire Apprendre à lire La fluence Définition Comptes-rendus de recherches Utiliser «Fluence de lecture» des éditions La cigale Principes pédagogiques Déroulement des

Plus en détail

ANNEXES DU MEMOIRE. En vue de l'obtention du Certificat de Capacité d'orthophonie présenté par : Laure DENUAULT et Morgane DESPAX

ANNEXES DU MEMOIRE. En vue de l'obtention du Certificat de Capacité d'orthophonie présenté par : Laure DENUAULT et Morgane DESPAX Institut d'orthophonie Gabriel DECROIX ANNEXES DU MEMOIRE En vue de l'obtention du Certificat de Capacité d'orthophonie présenté par : Laure DENUAULT et Morgane DESPAX Étude longitudinale des stratégies

Plus en détail

CH. II Prédicteurs et précurseurs de l apprentissage de la lecture - orthographe

CH. II Prédicteurs et précurseurs de l apprentissage de la lecture - orthographe CH. II Prédicteurs et précurseurs de l apprentissage de la lecture - orthographe 1. Considérations théoriques et méthodologiques 2. Résultats généraux 3. La conscience phonologique 4. La connaissance des

Plus en détail

Réussite lecture au CE2 Circonscription de Grenoble 4

Réussite lecture au CE2 Circonscription de Grenoble 4 Réussite lecture au CE2 Circonscription de Grenoble 4 Qu est-ce qu un lecteur efficace au cycle 3? C est un élève qui met en œuvre des compétences complexes et complémentaires : - L automatisation des

Plus en détail

Ce que parler veut dire

Ce que parler veut dire Ce que parler veut dire L entrée dans le monde de l écrit - ce que les Anglo-Saxons appellent literacy - démarre bien avant l apprentissage formel de la lecture. Elle s ancre dans les habiletés langagières

Plus en détail

TLCP - Test de Lecture pour Cours Préparatoire

TLCP - Test de Lecture pour Cours Préparatoire Orthographe 1 ORTHOGRAPHE TLCP - Test de Lecture pour Cours Préparatoire (C) Dénomination Pasquier D. 1994 TLCP - Test de Lecture pour Cours Préparatoire Maîtrise des correspondances phon/graph, orthographe

Plus en détail

COMPRENDRE ET ACCOMPAGNER LE DYSLEXIQUE DE L ENFANCE A L AGE ADULTE

COMPRENDRE ET ACCOMPAGNER LE DYSLEXIQUE DE L ENFANCE A L AGE ADULTE Liège, le 20 février 2014 Conférence CPLU COMPRENDRE ET ACCOMPAGNER LE DYSLEXIQUE DE L ENFANCE A L AGE ADULTE Sommaire I. Qu est-ce que lire? II. Qu est-ce qu apprendre à lire? III. IV. Qu est-ce que la

Plus en détail

Les troubles sévères du langage oral. M.P.Peyre, neuropédiatre Seynod 14 octobre 2009

Les troubles sévères du langage oral. M.P.Peyre, neuropédiatre Seynod 14 octobre 2009 Les troubles sévères du langage oral M.P.Peyre, neuropédiatre Seynod 14 octobre 2009 LE LANGAGE Est un code acquis au sein d une communauté de personnes L enfant est naturellement apte à apprendre à parler

Plus en détail

Bilan du langage : Exalang Lyfac

Bilan du langage : Exalang Lyfac Bilan du langage : Exalang Lyfac Isidore est âgé de 17 ans 11 mois le jour du bilan. Il est scolarisé en PACES (1 ère année de médecine) en vue d effectuer des études en dentaire et souhaite obtenir un

Plus en détail

Evaluation des troubles d'apprentissage de dix élèves de CE1

Evaluation des troubles d'apprentissage de dix élèves de CE1 Ecole Nationale de la Santé Publique Médecin de l'education Nationale Cycle court 1999/2000 Etude professionnelle Evaluation des troubles d'apprentissage de dix élèves de CE1 Bernadette LIABEUF Bernadette

Plus en détail

Contribution àl état des lieux : présentation des enquêtes de la DEPP

Contribution àl état des lieux : présentation des enquêtes de la DEPP Plan national de formation 2014 «Sciences cognitives et éducation» 14 novembre 2014 Contribution àl état des lieux : présentation des enquêtes de la DEPP Direction de l évaluation, de la prospective et

Plus en détail

TLCP - Test de Lecture pour Cours Préparatoire (C)

TLCP - Test de Lecture pour Cours Préparatoire (C) Lecture 1 LECTURE TLCP - Test de Lecture pour Cours Préparatoire (C) Dénomination TLCP - Test de Lecture pour Cours Préparatoire Auteurs Pasquier D. 1994 Correspondances graphème/phonème, précision du

Plus en détail

LANGAGE ORAL DR BELLEGARDE

LANGAGE ORAL DR BELLEGARDE LANGAGE ORAL DR BELLEGARDE PLAN DE L INTERVENTION LE LANGAGE ORAL : 1 Modèle simplifié des processus de langage oral la réception : importance de la conscience phonologique la production : états de l acquisition

Plus en détail

Arrivée dans l Unité :

Arrivée dans l Unité : 1 Maxence dysphasique À 3 ans il ne parlait pas En GSM il est difficilement intelligible C est un enfant inquiet comme ses parents L équipe s est demandé si on le maintenait Il est suivi en CMP et en orthophonie

Plus en détail

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Cadrage général 1. Langue et langage à l école maternelle La langue La langue de l école / La ou les langues de la maison Le langage Le langage de la maison

Plus en détail

L évaluation du langage oral à l école maternelle. Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008

L évaluation du langage oral à l école maternelle. Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008 L évaluation du langage oral à l école maternelle Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008 Plan de l intervention 1. La juste place de l évaluation 1.1.

Plus en détail

LES DIFFERENTS STADES DE L APPRENTISSAGE DE LA LECTURE

LES DIFFERENTS STADES DE L APPRENTISSAGE DE LA LECTURE LES DIFFERENTS STADES DE L APPRENTISSAGE DE LA LECTURE Stade logographique Stade alphabétique Stade orthographique Compétences nécessaires à la conscience phonologique Discrimination auditive Rimes Segmentation,

Plus en détail

B S E D S 5-6. Généralités. Du repérage au diagnostic DEPISTER REPERER. Bilan de Santé Evaluation du développement pour la scolarité

B S E D S 5-6. Généralités. Du repérage au diagnostic DEPISTER REPERER. Bilan de Santé Evaluation du développement pour la scolarité B S E D S 5-6 Bilan de Santé Evaluation du développement pour la scolarité Laboratoire cogni-sciences IUFM Académie de Grenoble Equipe du Dr Zoman (Dr Lequette) Site: www.grenoble.iufm.fr/recherch/cognisciences

Plus en détail

Les élèves de en difficulté de lecture : remédiation grâce aux deux prédicteurs, la conscience phonologique et le nom des lettres

Les élèves de en difficulté de lecture : remédiation grâce aux deux prédicteurs, la conscience phonologique et le nom des lettres Les élèves de en difficulté de lecture : remédiation grâce aux deux prédicteurs, la conscience phonologique et le nom des lettres Briquet-Duhazé Sophie MCF, CIVIIC, Université de ROUEN, FRANCE Introduction

Plus en détail

Accueil et scolarisation des enfants «DYS» dans l Académie de Caen 4 juin 2014

Accueil et scolarisation des enfants «DYS» dans l Académie de Caen 4 juin 2014 Accueil et scolarisation des enfants «DYS» dans l Académie de Caen 4 juin 2014 Thierry Potdevin Conseiller du Recteur pour l ASH Repérer, accompagner, contribuer à la réussite scolaire 1. Du repérage au

Plus en détail

Langage oral en maternelle. Développement et repérage des difficultés

Langage oral en maternelle. Développement et repérage des difficultés Langage oral en maternelle Développement et repérage des difficultés Plan Développement du LO Les troubles du langage : retard de langage, retard de parole, dysphasie Les signes d alerte, quand agir? documentation

Plus en détail

C est la récréation. Dans la cours de l école, ça court, ça crie, ça rit. Parfois, ça pleure. Enzo, 6 ans, est seul dans son coin.

C est la récréation. Dans la cours de l école, ça court, ça crie, ça rit. Parfois, ça pleure. Enzo, 6 ans, est seul dans son coin. DYSPHASIE? 1 C est la récréation. Dans la cours de l école, ça court, ça crie, ça rit. Parfois, ça pleure. Enzo, 6 ans, est seul dans son coin. Il regarde les autres avec envie. Il aimerait bien jouer

Plus en détail

Présentation du cas de Juliette. Suite de l anamnèse. En Décembre 2002

Présentation du cas de Juliette. Suite de l anamnèse. En Décembre 2002 Présentation du cas de Juliette INTERET D UNE PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE Annie Bachelard, Psychomotricienne et Martine Innocenti, orthophoniste à Pertuis Première consultation en février 2002.

Plus en détail

Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage

Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Troyes, 19 octobre 2011 Plan de l intervention 1. La juste place

Plus en détail

Lecture et compréhension de l écrit

Lecture et compréhension de l écrit Lecture et compréhension de l écrit Lecture et écriture sont deux activités intimement liées dont une pratique bien articulée consolide l efficacité. Leur acquisition s effectue tout au long de la scolarité,

Plus en détail

Travaux dirigés : Dysphasies et Troubles du langage oral

Travaux dirigés : Dysphasies et Troubles du langage oral Travaux dirigés : Dysphasies et Troubles du langage oral Catherine Pech - Georgel : Phoniatre Florence George : Orthophoniste Service de neuropédiatrie Pr. J.Mancini CHU Timone - Marseille Cas n 1 : Gauthier

Plus en détail

LES OBJECTIFS DE FORMATION

LES OBJECTIFS DE FORMATION LES OBJECTIFS DE FORMATION Prendre conscience du rôle important de la phonologie pour se préparer à apprendre à lire et pour apprendre à lire Prendre conscience de la nécessité de travailler quotidiennement

Plus en détail

1. DÉFINITION ET PREVALENCE

1. DÉFINITION ET PREVALENCE 1. DÉFINITION ET PREVALENCE 2. MANIFESTATIONS : - Différents types de dyslexie - Compréhension - Dysorthographie - Apprentissages scolaires 4. LA REEDUCATION 5. ADAPTATIONS PEDAGOGIQUES 6. CONCLUSION DEFINITION

Plus en détail

LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2. Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville

LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2. Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2 Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville Objectif Aider les maîtres à structurer l apprentissage du lire-écrire au cycle 2 Problématique Comment construire un enseignement

Plus en détail

LA PHONOLOGIE. (d après Enseigner la lecture au cycle 2 Nathan)

LA PHONOLOGIE. (d après Enseigner la lecture au cycle 2 Nathan) LA PHONOLOGIE (d après Enseigner la lecture au cycle 2 Nathan) Les programmes du cycle 2 demandent que les élèves soient capables de saisir les relations entre l oral et l écrit en identifiant de manière

Plus en détail

Troubles des apprentissages: Rôle du Médecin de l Education Nationale

Troubles des apprentissages: Rôle du Médecin de l Education Nationale Troubles des apprentissages: Rôle du Médecin de l Education Nationale Dr Danielle DEGREMONT Médecin Conseiller Technique Recteur Chargée de mission danielle.degremont@ac-aix-marseille.fr 29 avril 2016

Plus en détail

Son rôle dans les troubles des apprentissages et / ou du développement. Diaporama réalisé par Sophie Saltarelli, membre de l ERR 21 de PLURADYS

Son rôle dans les troubles des apprentissages et / ou du développement. Diaporama réalisé par Sophie Saltarelli, membre de l ERR 21 de PLURADYS Son rôle dans les troubles des apprentissages et / ou du développement Les domaines de compétence Prévention Diagnostic Rééducation De la communication, verbale et non verbale Des retards ou troubles de

Plus en détail

Le Plan d Accompagnement Personnalisé

Le Plan d Accompagnement Personnalisé Le Plan d Accompagnement Personnalisé Analyse, enjeux et perspectives Une coordination conventionnelle Le bilan orthophonique est établi selon une démarche diagnostique qui s appuie sur l observation clinique,

Plus en détail

OUTILS DE BILAN ORTHOPHONIQUE. Dépistage Développement Communication Langage oral Langage écrit

OUTILS DE BILAN ORTHOPHONIQUE. Dépistage Développement Communication Langage oral Langage écrit OUTILS DE BILAN ORTHOPHONIQUE Dépistage Développement Communication Langage oral Langage écrit Dépistage CHAT CHek-list for Autism in Toddlers : A Questionnaire parental (9 questions) B Questionnaire aux

Plus en détail

DES Pédiatrie : Troubles des Apprentissages - Samedi 21 Juin Neuropsychologie de l Enfant : La Dyslexie Développementale

DES Pédiatrie : Troubles des Apprentissages - Samedi 21 Juin Neuropsychologie de l Enfant : La Dyslexie Développementale DES Pédiatrie : Troubles des Apprentissages - Samedi 21 Juin 2008 - Neuropsychologie de l Enfant : La Dyslexie Développementale Sonia KRIFI-PAPOZ, Psychologue-Neuropsychologue Service de Neuropédiatrie

Plus en détail

Langage. Compétences attendues Signes d alerte Axes de travail. Outils 1 Janvier 2003 GDTLA

Langage. Compétences attendues Signes d alerte Axes de travail. Outils 1 Janvier 2003 GDTLA Langage Compétences attendues Signes d alerte Axes de travail Groupe départemental sur les troubles du langage et des apprentissages Outils 1 Janvier 2003 GDTLA Introduction 3 Le langage est un processus

Plus en détail

Méthode mixte versus méthode synthétique : Comparaison du niveau de langage écrit atteint en fin de CE1

Méthode mixte versus méthode synthétique : Comparaison du niveau de langage écrit atteint en fin de CE1 Méthode mixte versus méthode synthétique : Comparaison du niveau de langage écrit atteint en fin de CE1 Mémoire présenté par Lorette HOUVENAEGHEL (2005-2006) L objectif de cette étude est de comparer les

Plus en détail

COMPTE-RENDU COLLOQUE TSL

COMPTE-RENDU COLLOQUE TSL COMPTE-RENDU COLLOQUE TSL (Troubles Spécifiques du Langage) Patrice Couteret + extraits de cours de neurophysiologie Notes prises par Patricia Dufour AIS St Paul Les troubles spécifiques du langage Plan

Plus en détail

La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales

La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales 4 indices plus spécifiques La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale «L examen de débrouillage» dans le repérage des troubles d apprentissage Indice de raisonnement verbal Similitudes

Plus en détail

Programme Personnalisé de Réussite Educative

Programme Personnalisé de Réussite Educative Mettre en place un ou des PPRE Les PPRE sont organisés sur une durée courte. Ils doivent permettre de sortir d un dispositif d aide globale pour entrer dans un dispositif ciblé sur une période courte permettant

Plus en détail

EVALMATER proposition de premier bilan de santé réalisé en école maternelle

EVALMATER proposition de premier bilan de santé réalisé en école maternelle EVALMATER proposition de premier bilan de santé réalisé en école maternelle J.Mancini*, C.Pech*, F.Brun*, F.George*, M.O Livet*, P. Verger**, V. Guagliardo**, E. Suzineau*** * Service de Neurologie Pédiatrique,

Plus en détail

DYSLEXIES : INTERET D'UN DEPISTAGE ET D'UNE PRISE EN CHARGE PRECOCE A L'ECOLE

DYSLEXIES : INTERET D'UN DEPISTAGE ET D'UNE PRISE EN CHARGE PRECOCE A L'ECOLE DM.-N. Metz-Lutz, E. Demont, C. Seegmuller M. de Agostini, N. Bruneau. Développement cognitif et troubles des apprentissages : évaluer comprendre rééduquer et prendre en charge. p 245-270, Solal éditeur,

Plus en détail

Comment le tuteur peut-il travailler avec un élève dyslexique?

Comment le tuteur peut-il travailler avec un élève dyslexique? Comment le tuteur peut-il travailler avec un élève dyslexique? La dyslexie est un trouble spécifique et durable de l acquisition et de l automatisation du langage écrit chez un enfant d intelligence normale

Plus en détail

Les échelles d évaluation de «l intelligence» chez l enfant : WPPSI et WISC-IV. M.-P. Vernier-Hauvette - C.R.T.L.A. - C.H.U.

Les échelles d évaluation de «l intelligence» chez l enfant : WPPSI et WISC-IV. M.-P. Vernier-Hauvette - C.R.T.L.A. - C.H.U. Les échelles d évaluation de «l intelligence» chez l enfant : WPPSI et WISC-IV M.-P. Vernier-Hauvette - C.R.T.L.A. - C.H.U. Amiens L intelligence Selon Wechsler : «Capacité globale ou complexe qu'a l'individu

Plus en détail

Adaptations et aménagements pédagogiques en réponse à un trouble du langage

Adaptations et aménagements pédagogiques en réponse à un trouble du langage Adaptations et aménagements pédagogiques en réponse à un trouble du langage Journée interprofessionnelle CRTA/SRTA emmanuelle.alix@chu-nantes.fr vincent.lodenos@chu-nantes.fr 02 40 08 43 09 Centre Référent

Plus en détail

L enfant en situation de handicap et le médecin de l Education Nationale

L enfant en situation de handicap et le médecin de l Education Nationale L enfant en situation de handicap et le médecin de l Education Nationale Mars 2017 Dr Monique SABA Médecin Conseillère Technique Inspection Académique du Puy de Dôme PLAN définition du handicap Loi du

Plus en détail

PARTIE 2 LES DISPOSITIFS DE PRÉVENTION ET DE RÉPONSE À LA DIFFICULTÉ SCOLAIRE

PARTIE 2 LES DISPOSITIFS DE PRÉVENTION ET DE RÉPONSE À LA DIFFICULTÉ SCOLAIRE PARTIE 2 LES DISPOSITIFS DE PRÉVENTION ET DE RÉPONSE À LA DIFFICULTÉ SCOLAIRE Dunod La photocopie non autorisée est un délit L AIDE AUX élèves en difficultés comporte différentes perspectives. Elle est

Plus en détail

Validation d une instrumentation pour le dépistage précoce des élèves à risque de difficultés en lecture-écriture

Validation d une instrumentation pour le dépistage précoce des élèves à risque de difficultés en lecture-écriture Validation d une instrumentation pour le dépistage précoce des élèves à risque de difficultés en lecture-écriture Marielle Bonneau 1 et Alain Desrochers 2 1 Commission scolaire des Bois-Francs et 2 o Université

Plus en détail

Troubles du langage oral chez l enfant

Troubles du langage oral chez l enfant Troubles du langage oral chez l enfant Dr Elisabeth Martin-Lebrun Pédiatre AFPA 8 avril 2011 Le langage : Le langage est un moyen de communication parmi les autres Il nécessite l existence : D échanges

Plus en détail

OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013

OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013 OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013 La compréhension de texte repose sur 5 ensembles de compétence Compétences de décodage : fluence Compétences linguistiques : lexique, syntaxe Compétences

Plus en détail

LES PROCESSUS COGNITIFS

LES PROCESSUS COGNITIFS LES PROCESSUS COGNITIFS C C E D 1 8 F É V R I E R 2 0 1 5 C H R I S T I N E C Ô T É 1 LES PROCESSUS COGNITIFS LES TRAITEMENTS PHONOLOGIQUE ET LANGAGIER LE TRAITEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR LES FONCTIONS VISUO-SPATIALES

Plus en détail

Quelques tests de repérage. Repérage de la dyslexie grâce aux difficultés en orthographe Repérage des difficultés en lecture

Quelques tests de repérage. Repérage de la dyslexie grâce aux difficultés en orthographe Repérage des difficultés en lecture Quelques tests de repérage Repérage de la dyslexie grâce aux difficultés en orthographe Repérage des difficultés en lecture laire Goulet - P ASH - 2011 Les tests Le Repérage rthographique ollectif (R)

Plus en détail

Journée de formation T Enseigner le langage oral à l école maternelle

Journée de formation T Enseigner le langage oral à l école maternelle Journée de formation T1 2015-2016 Enseigner le langage oral à l école maternelle www.ac-dijon.fr Fonctions du langage Place du langage dans le programme Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Plus en détail

Les dys en Ille et Vilaine

Les dys en Ille et Vilaine LE MEDECIN DE L EDUCATION NATIONALE A QUEL MOMENT LE MEDECIN DE L'EDUCATION NATIONALE INTERVIENT IL? Dans le cadre de l articulation avec les services de PMI qui interviennent aussi dans les écoles, le

Plus en détail

Guide pour l élaboration d un Programme Personnalisé de Réussite Educative

Guide pour l élaboration d un Programme Personnalisé de Réussite Educative Guide pour l élaboration d un Programme Personnalisé de Réussite Educative PPRE définition repères Etapes à suivre Annexe A1 : Entretien individuel avec l élève Annexe A2 : Fiche de communication à destination

Plus en détail

Dispositif «Plus de maîtres que de classes»

Dispositif «Plus de maîtres que de classes» Dispositif «Plus de maîtres que de classes» Dispositif «Plus de maîtres que de classes» Proposition d un protocole pour planifier les actions et définir les modalités d organisation; Appropriation des

Plus en détail

TROUBLES DU LANGAGE CHEZ L ENFANT :

TROUBLES DU LANGAGE CHEZ L ENFANT : DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2004 TROUBLES DU LANGAGE CHEZ L ENFANT : UN NOUVEL OUTIL POUR LES PROFESSIONNELS CONTACT PRESSE Inpes : Sophie Decroix Tél : 01 49 33 23 06 Email : sophie.decroix@inpes.sante.fr

Plus en détail

apprendre à Octobre 2006

apprendre à Octobre 2006 apprendre à lire Octobre 2006 Programmes 2002 / 2006 : ce qui a changé Introduction du mot «décodage» : 2002 / «Apprendre à lire, c'est apprendre à mettre en jeu en même temps deux activités très différentes

Plus en détail

Une augmentation considérable du niveau de formation.mais une inégalité de destins qui reste forte

Une augmentation considérable du niveau de formation.mais une inégalité de destins qui reste forte Une augmentation considérable du niveau de formation.mais une inégalité de destins qui reste forte L augmentation du niveau de formation Rappel pour les «nostalgiques de l âge d or» Au début des années

Plus en détail

COMPETENCES PHONOLOGIQUES ET LECTURE

COMPETENCES PHONOLOGIQUES ET LECTURE COMPETENCES PHONOLOGIQUES ET LECTURE Références - Conférence de A. Retournaz, professeur à l IUFM de Nancy - site de l ONL - documents divers sur la phonétique et la phonologie 1) L apprentissage de la

Plus en détail

Le bilan de santé pour les enfants de 3 à 4. ans. Le cadre législatif. Le cadre législatif. Le cadre législatif

Le bilan de santé pour les enfants de 3 à 4. ans. Le cadre législatif. Le cadre législatif. Le cadre législatif Le bilan de santé pour les enfants de 3 à 4 ans Le cadre législatif Le bilan de santé pour les enfants de 3 à 4 ans est inscrit dans le dispositif législatif. Il est définit comme une: Action de prévention

Plus en détail

EVALUATIONS GRANDE SECTION / DEBUT CP Dispositif d évaluation des compétences du langage oral et écrit des élèves de «G.S».

EVALUATIONS GRANDE SECTION / DEBUT CP Dispositif d évaluation des compétences du langage oral et écrit des élèves de «G.S». EVALUATIONS GRANDE SECTION / DEBUT CP Dispositif d évaluation des compétences du langage oral et écrit des élèves de «G.S». I- Présentation de la passation 1- Pourquoi une évaluation fin de Grande section?

Plus en détail

LE LANGAGE ORAL. Point du vue Pédiatrique

LE LANGAGE ORAL. Point du vue Pédiatrique LE LANGAGE ORAL Point du vue Pédiatrique Dr Danielle ROYBET - Avril 2012 EVOLUTION NORMALE DU LANGAGE SELON L ÂGE Naissance :réagit aux bruits 3 mois : gazouillis 4 mois : rit aux éclats 6 mois : imite

Plus en détail

L apprentissage de la lecture

L apprentissage de la lecture L apprentissage de la lecture Les programmes L apprentissage doit articuler étude du code phonographique, travail sur la compréhension et écriture. Travail systématique sur le code alphabétique - Discrimination

Plus en détail

PSYCHOLOGIE LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES

PSYCHOLOGIE LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES 02/10/2013 Sommaire LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES... 2 1. Le cerveau humain... 2 1.1. Structure du cerveau... 2 1.2. Cortex cérébral... 2 2. Développement

Plus en détail

Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier. Pour. e-crpe.com Jeudi 17 octobre 2013

Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier. Pour. e-crpe.com Jeudi 17 octobre 2013 Didactique de français Présentation Laurence Allain-Le Forestier Pour e-crpe.com Jeudi 17 octobre 2013 Troisième épreuve du CRPE didactique Document A Deux pages du manuel Le grand Large, CP (p. 1 et 2)

Plus en détail

Troubles spécifiques du langage ORAL : des repères pour agir.

Troubles spécifiques du langage ORAL : des repères pour agir. Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques du langage ORAL : des repères pour agir. Mme Saltarelli, Orthophoniste Membre Equipe Ressource Réseau Côte d Or Journée Nationale 2012 des DYS

Plus en détail

Animation pédagogique du 15 mars Comment choisir un manuel de lecture au CP?

Animation pédagogique du 15 mars Comment choisir un manuel de lecture au CP? Animation pédagogique du 15 mars 2008 La lecture au cycle 2 : comment choisir un manuel de lecture au CP? Les enseignants du cycle 2 réunis en animation pédagogique pour la 3 ème fois ont analysé, à partir

Plus en détail

Apprentissage de la lecture de la GS au CE1 Saint-Fons 12 octobre Phonologie, décodage, fluidité

Apprentissage de la lecture de la GS au CE1 Saint-Fons 12 octobre Phonologie, décodage, fluidité Apprentissage de la lecture de la GS au CE1 Saint-Fons 12 octobre 2011 Phonologie, décodage, fluidité Objectifs enseignants : - mettre à jour ses connaissances théoriques - concevoir un enseignement progressif,

Plus en détail

Projet : Projet individuel. Nom : Prénom : Age : Date d arrivée en France : Date d inscription à l école : Difficultés rencontrées par l'enfant :

Projet : Projet individuel. Nom : Prénom : Age : Date d arrivée en France : Date d inscription à l école : Difficultés rencontrées par l'enfant : Projet : Il concerne une élève de 9 ans Rom du Kosovo Cette élève a séjourné en Allemagne puis en France. Elle a été scolarisée dans la région parisienne, dans le Bas Rhin puis en Moselle mais de manière

Plus en détail

Différenciation pédagogique en lecture-écriture au cycle 2

Différenciation pédagogique en lecture-écriture au cycle 2 Différenciation pédagogique en lecture-écriture au cycle 2 L école est globalement efficace pour les élèves qui y arrivent dotés: - d un capital culturel, - d un désir de s approprier des savoirs scolaires,

Plus en détail

Les différentes composantes du langage oral. 1) Les composantes expressives et réceptives du langage.

Les différentes composantes du langage oral. 1) Les composantes expressives et réceptives du langage. Les différentes composantes du langage oral. 1) Les composantes expressives et réceptives du langage. a) La forme. C est le comment. la phonologie : organisation des sons ; la morphologie : organisation

Plus en détail

Le WISC IV: théorie et études de cas

Le WISC IV: théorie et études de cas Le WISC IV: théorie et études de cas Réseau TAP- le 25 septembre 2012 Stéphanie IANNUZZI Psychologue - Neuropsychologue Centre de Référence des Troubles des Apprentissages CHU Bicêtre Lucie HANNEQUIN Psychologue-

Plus en détail

OUTILS. Groupe Cogni-Sciences Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble V.1

OUTILS. Groupe Cogni-Sciences Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble V.1 OUTILS V.1 SOMMAIRE Découpage V.3 Figures géométriques V.4 Barrage de cloches V.5 Reconnaissance de lettres V.6 Vocabulaire V.7 Compréhension orale V.16 Dénomination des couleurs V.22 Dénomination d images

Plus en détail

Conscience Phonologique

Conscience Phonologique Conscience Phonologique Les petits guides Démarche Conscience phonologique (CP) permet aux élèves de distinguer syllabes et phonèmes et d en maîtriser la perception. Le guide propose pour cela une révision

Plus en détail

LA REEDUCATION DE L'ORTHOGRAPHE

LA REEDUCATION DE L'ORTHOGRAPHE LA REEDUCATION DE L'ORTHOGRAPHE Monique TOUZIN, orthophoniste Centre Hospitalier Universitaire de Bicêtre Unité de réér ééducation neuropédiatrique «L'absurdité de notre orthographe, qui est, en réalité,

Plus en détail