DOSSIER. Continence de la femme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER. Continence de la femme"

Transcription

1

2 Continence de la femme et de la jeune maman Des troubles de la continence peuvent toucher la Femme à toutes les étapes de la vie. A la jeunesse, lors d une activité sportive par exemple, durant la grossesse, après l accouchement et plus tard dans la vie. Au cours de la grossesse, l appareil urinaire subit de nombreuses modifications anatomiques et physiologiques. Ces modifications sont susceptibles d entraîner des pathologies urologiques voire d altérer la fonction rénale. Les symptômes urologiques au cours de la grossesse et après, doivent être recherchés et traités. La prise en charge sera adaptée au contexte gestationnel : antécédents urologiques, terme de la grossesse, pathologies obstétricales, etc... Elle sera confortée pour les cas difficiles par une prise en charge pluridisciplinaire associant obstétriciens, sages-femmes et urologues. L incontinence lors ou autour de la grossesse devrait bénéficier d une offre de soins pluridisciplinaire obstétrico-urologique. En effet à long terme une prise en charge insuffisante et/ou inadaptée peut avoir des conséquences très invalidantes pour la patiente. Ce fléau handicapant de santé publique qu est l incontinence chez l adulte doit être prévenu par une médecine préventive agissant sur les facteurs de risque. Et la grossesse comme l accouchement sont des facteurs de risque majeurs de l incontinence. La prise en charge de l incontinence est primordiale pour permettre à la parturiente de vivre pleinement et positivement sa grossesse et son accouchement. Autrefois tabou, l incontinence étant cachée et peu traitée, laissait aux femmes l angoisse légitime de risquer d être «abimée» par la maternité. Aujourd hui, elle reste largement tabou chez la jeune femme. Une bonne prise en charge curative efficace et préventive par des spécialistes de l incontinence permettra à bon nombre de femmes de considérer et de vivre plus positivement leur grossesse. Il faut se servir de la grossesse pour éduquer les patientes à prendre soin de leur vessie. Ainsi la maternité pourra être perçue comme un facteur protecteur, tout comme l est l allaitement vis-à-vis du cancer du sein. Cela les protègera du risque d incontinence pour les années à venir et contribuera aussi à réduire le risque d incontinence sévère, plus tard dans la vie. R.M. Auteurs et remerciements : Rédaction : Dr Richard Matis Gynécologue-obstétricien, Groupe Hospitalier de l Institut Catholique de Lille (GHICL), coordinateur du Centre Régional d Accueil de prise en charge des Mutilations Sexuelles Féminines (CRMSF). Validation : Dr Martine Soudani, gériatre. Coordination : P. B. Copyright 2014 AlliedhealtH en partenariat avec TENA sommaire ÉPIDÉMIOLOGIE DE L INCONTINENCE...8 FACTEURS DE RISQUE DE L INCONTINENCE URINAIRE...10 GROSSESSE ET INCONTINENCES...13 DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE INCONTINENCE URINAIRE EN COURS DE GROSSESSE...15 CLASSIFICATION DES INCONTINENCES URINAIRES...16 L EXAMEN PHYSIQUE...18 EXAMENS COMPLÉMENTAIRES...20 PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE D UNE INCONTINENCE URINAIRE EN COURS DE GROSSESSE...21 ACCOUCHEMENT ET FACTEURS DE RISQUE D INCONTINENCE URINAIRE...23 PRISE EN CHARGE DE L INCONTINENCE URINAIRE APRÈS L ACCOUCHEMENT...25 ET LORSQUE L INCONTINENCE PERSISTE...27 PRISE EN CHARGE DE L INCONTINENCE URINAIRE D ORIGINE OBSTÉTRICALE...29 TRAITEMENT PALLIATIF DE L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME...32 LES PROTECTIONS D AUJOURD HUI NE SONT PLUS UNE «PUNITION»...33 Chaque article du dossier est désormais précédé d une URL réduite (ex : santelog.com/id2301) pour vous permettre, une fois «loggué» sur notre site d accéder plus facilement à nos contenus. Thinkstock santé log Petite Enfance n 23 Juin-août

3 Epidémiologie de l incontinence Nous distinguons les incontinences anales et urinaires. Celles-ci peuvent coexister et ont quelques fois les mêmes origines. Elles ne sont pas abordées de la même façon cliniquement et psychologiquement, l incontinence anale subsistant toujours un sujet tabou. (Visuel thinkstock) Epidémiologie et Facteurs de risque de l Incontinence Anale L incontinence anale est un problème de santé publique en raison de son retentissement parfois majeur en termes de qualité de vie et de coût financier induit par sa prise en charge. Sa prévalence est estimée à 10 % dans la population tous âges confondus. Elle peut être «solide», «liquide», «aux gaz». La gravité est évaluée selon la fréquence des fuites anales, le nombre de protections et surtout le retentissement psycho-social. Ce handicap peut retentir sur la vie sociale, familiale, personnelle, et professionnelle. L incontinence anale conduit à l isolement de la victime, réduisant toutes ses activités sociales menant à un repli sur soi pouvant aller jusqu à la dépression. 1 % de la population générale perd ses matières fécales au moins une fois par semaine. Compte-tenu du tabou régnant autour de cette pathologie, on est en droit de penser que sa prévalence est sous-estimée. On ignore le pourcentage d incontinence à la fois urinaire et anale. Facteurs de risque de l Incontinence Anale Le genre : L incontinence anale est aussi fréquente chez les femmes que chez les hommes. L impression que les femmes sont plus concernées est biaisée par les consultations plus fréquentes de la part des femmes. Les spécialistes de l incontinence anale reçoivent plus de femmes que d hommes, suggérant ainsi une prévalence plus élevée chez la femme. Toutefois les données épidémiologiques infirment cette impression. L âge accentue significativement le risque d incontinence anale. L altération de l état général et des fonctions cognitives jouent un rôle, aussi important voire plus que l âge, dans la survenue de l incontinence anale chez les personnes âgées. L accouchement est également un facteur de risque, bien établi comme l atteste l augmentation de l incontinence anale dans le post-partum. La prévalence est de 1 à 2 % d incontinence anale pour les matières dans toutes les études prospectives. L incontinence anale reste sousestimée dans le post-partum si elle n est pas systématiquement recherchée. Elle est fréquente chez les primipares, mais les grandes multipares sont aussi à risque. Le risque de l incontinence anale du post-partum est élevé en cas de déchirure périnéale grave avec lésion du sphincter anal. Toutefois on décrit de vraies incontinences anales chez les femmes ayant accouché sans aucune rupture sphinctérienne clinique. Il est donc nécessaire de rechercher systématiquement une lésion du sphincter au décours de l accouchement. En l absence de rupture sphinctérienne clinique, deux mécanismes expliquent l incontinence anale du post-partum : 1. les ruptures sphinctériennes infra cliniques, diagnostiquées par l échographie sphinctérienne par voie anale, 2. les neuropathies pudendales d étirement mises en évidence par les examens électrophysiologiques. La constipation chronique fréquente durant la grossesse entraîne des efforts de défécation importants qui peuvent conduire à des étirements des nerfs pudendaux responsables d incontinence anale et/ou urinaire. 8 Juin-août 2014 Petite Enfance n 23 santé log

4 Epidémiologie et facteurs de risque de l Incontinence Urinaire L incontinence est reconnue aujourd hui comme une priorité de santé publique dont la prévalence resta longtemps sous-estimée et méconnue. La fréquence de l incontinence urinaire chez la femme est difficile à estimer. Sa définition étant peu précise et compte-tenu des conséquences sociales de l incontinence, il est difficile d avoir des données exhaustives épidémiologiques. Les données épidémiologiques concernent essentiellement l incontinence urinaire, l incontinence anale demeurant encore cachée. La prévalence tous âges confondus de l incontinence urinaire d effort est de 19 %, avec un pic de fréquence pour les femmes de 55 à 59 ans. Ainsi, 1,5 million de femmes, dont sont sévèrement atteintes. L étude de la répartition par tranche d âge montre une augmentation progressive de la fréquence de l incontinence urinaire pour atteindre 46 % dans la tranche d âge ans. Ce n est pourtant pas une pathologie exclusive de la femme âgée, puisque 19 % des cas concernent des femmes de moins de 30 ans. Plusieurs incontinences sont décrites chez la femme : L incontinence d origine vésicale par impériosité ou instabilité ou hyperactivité vésicale représente 30 % des incontinences urinaires chez la femme. La notion d «urgenturie» est retrouvée dans un tiers environ des hyperactivités vésicales. L incontinence urinaire d effort plutôt d origine urétrale représente 30 % des incontinences. Lorsque les 2 types d incontinences sont associés on parle d incontinence urinaire mixte qui représente 40 %. L incontinence urinaire mixte est le plus souvent une incontinence urinaire d effort, associée une fois sur trois à des impériosités mictionnelles. Selon les études, le taux d incontinence à l effort ou mixte est compris entre 77 % et 91 % des incontinences. 13 % des fuites sont jugées suffisamment importantes pour avoir un retentissement social, psychologique ou professionnel qui devrait nécessiter une prise en charge thérapeutique. L incidence (taux de nouveaux cas par an) de l incontinence urinaire chez la femme active vivant à la maison est de 2 à 3 % par an. Ces chiffres augmentent avec l âge et lors de la mise en institution. La ménopause concerne 43 % des femmes incontinentes. Prévalence de l incontinence urinaire en quelques chiffres En France, l incontinence urinaire est une maladie fréquente qui concerne : plus de 20 % des femmes de tous âges, 15 % des adolescentes, 40 % des femmes de plus de 50 ans, plus de la moitié des femmes très âgées, 40 à 52 % jeunes femmes nullipares. 37 % des femmes présentent au moins un épisode de fuite urinaire par mois dont 77 % surviennent à l effort. santé log Petite Enfance n 23 Juin-août

5 Facteurs de risque de l Incontinence Urinaire Les facteurs de risque de l incontinence urinaire sont multiples, ce qui rend complexe en partie cette pathologie. On verra plus loin que la grossesse, l accouchement et le grand âge sont des facteurs de risque directs et indirects de l incontinence urinaire. Le taux d incontinence chez les sportives jeunes varie de 10 à 40 % (Visuel thinkstock) Les facteurs constitutionnels : Les femmes de race noire et les asiatiques dont le périnée est réputé solide font moins d incontinence. Une prédisposition héréditaire est peu probable, mais il existe indiscutablement chez la jeune fille, avant tout accouchement, des différences de qualité périnéo-sphinctérienne. Bien que rare, l incontinence d effort peut exister chez elle, en particulier chez les jeunes sportives qui développent plus leur musculature abdominale que périnéale. L âge : La prévalence de l incontinence augmente avec l âge. La sénescence des tissus biologiques est facteur d incontinence. L incontinence des personnes âgées est plus que jamais multifactorielle. Lorsque l appareil urinaire vieillit chez la femme : Le détrusor (muscle qui entoure la vessie) se charge en collagène, devient moins puissant et moins compliant. Le sphincter s affaiblit régulièrement. Le sport est aussi à risque d incontinence urinaire. Le développement de la pratique intempestive et souvent mal conduite du sport explique la survenue de troubles de la statique pelvipérinéale chez des femmes encore jeunes. La cavité abdomino-pelvienne doit être considérée comme une enceinte contractile pouvant répondre aux pressions qui lui sont soumises. Lors de la course à pied et du saut, la pression verticale de pesanteur s exercera d autant moins sur le périnée que les parois de l enceinte auront une bonne musculature tant abdominale que pelvienne. La pratique excessive d abdominaux, sans contrôle de la musculature périnéale, augmente les forces de pression sur le périnée et peut être à l origine de dégradation, ce qui est notamment le cas dans la rééducation du postpartum, mal conduite. La pratique de certains sports est source d incontinence et de troubles de la statique pelvienne que ce soit lors d efforts importants qui entrainent une augmentation de la pression abdominale, soit en cas de traumatismes faisant intervenir les forces de la pesanteur. Ainsi l haltérophilie, le port de charges lourdes, la course à pied, l équitation ou le trampoline, sont des pourvoyeurs de troubles de la statique pelvienne et d incontinence. Les efforts de défécation peuvent rentrer dans cette catégorie de facteurs de risque. La poussée abdominale et la constipation terminale sévère peuvent entraîner des lésions de neuropathie d étirement, responsables d incontinence urinaire et fécale associées. Cette neuropathie expliquerait aussi la fréquence des incontinences du postpartum survenant en dehors de toute déchirure périnéale. Les pathologies neurologiques, auxquelles nous avons consacré un précédent dossier, sont grandes pourvoyeuses de troubles de la miction, du fait de la commande vésicale par le système nerveux central et périphérique. C est ainsi que l on constate l importance des troubles vésico-sphinctériens lors des : - Accidents neurologiques vasculaires ou trauma - tiques. - Pathologies chroniques du système nerveux central telles que : le spina-bifida, la sclérose en plaques, qui présentent dans leurs tableaux cliniques très souvent des troubles de la miction. - Les troubles vésico-sphinctériens apparaissent dans la majorité des cas dans les 10 premières années de l évolution de la Sclérose en plaques (96 % des patients). Ils sont en général associés à la première poussée de SEP un grand nombre de cas. Ces troubles vésico-sphinctériens peuvent représenter le premier signe de la maladie neurologique. Le diabète Certaines maladies, qui touchent les neurones comme le diabète, peuvent être cause d incontinence. Le défaut de contractilité vésicale voire l acontractilité liée à une neuropathie diabétique touche 30 à 50 % des patients diabétiques. 10 Juin-août 2014 Petite Enfance n 23 santé log

6 Les interventions chirurgicales Les interventions directes sur le système musculo-aponévrotique du périnée (chirurgie des diverticules de l urètre, épisiotomie, chirurgie proctologique) peuvent être iatrogènes lorsqu elles sont mal conduites. Les interventions de chirurgie pelvienne peuvent induire des prolapsus en modifiant la topographie des viscères pelviens et donc l orientation de la résultante des forces de pression abdominale. L exemple classique est l incontinence et/ou le prolapsus survenant à la suite d une hystérectomie. L obésité Parmi les obèses, 10 à 57 % souffrent d incontinence urinaire et 10 % d incontinence fécale. Au-delà de certains facteurs génétiques et environnementaux, obésité et incontinences partagent certains mécanismes physiopathologiques. La corrélation entre incontinence et obésité ne se résume pas au facteur mécanique de la surcharge pondérale sur la pression intra-abdominale ou intra-vésicale qui dépasserait les capacités de résistance des sphincters urétraux et/ou anaux. L association de ces pathologies est beaucoup plus complexe avec des perturbations neuroendocriniennes de la régulation des muscles vésicaux et urétraux. La relation entre obésité et incontinence Sur le plan physiopathologique, plusieurs facteurs peuvent être incriminés : Le rôle de l hyperglycémie sur les neurones parasympathiques des ganglions pelviens, dont on connaît l action sur le détrusor et le sphincter urétral. L apoptose accélérée de ces structures neuronales, induit une perte neuronale déterminant une perte de contrôle de la motricité vésicale, et par voie de conséquence un déséquilibre de la balance sympathique-parasympathique. L existence d une neuropathie dans le cadre d un diabète associé responsable d une atteinte neurogène sensitive vésicale spécifique. Le déterminant physiopathologique commun entre obésité et troubles fonctionnels urinaires est probablement une dysrégulation générale du système nerveux autonome. Ainsi, une «dysautonomie» se manifestant par des troubles sphinctériens est décrite dans le syndrome clinique d hyperactivité vésicale. Des anomalies spécifiques des voies végétatives sympathiques et parasympathiques sont démontrées au cours de l obésité. Les relations pathogéniques entre incontinence et obésité, diabète, et syndrome métabolique expliquent les différents symptômes en fonction de l altération de l équilibre neuroendocrinien. L accouchement C est un facteur de risque majeur de l incontinence par les lésions périnéales, mais aussi par les modifications anatomiques et physiologiques de la grossesse. Certaines pratiques obstétricales peuvent favoriser l incontinence : > les efforts expulsifs prolongés, > la pression sur l abdomen pour favoriser l expulsion, > la déchirure périnéale et/ou l épisiotomie trop tardive, > la vessie pleine avant l expulsion. Sont considérés comme facteurs de risque obstétricaux : > les multiples accouchements par voie naturelle, > l accouchement d enfants de plus de 4 kgs à la naissance, > la durée du travail obstétrical (supérieure à 8 heures), > les extractions instrumentales tels les forceps, > les manœuvres obstétricales, l accouchement du siège, dystocie des épaules, etc. La grossesse La première grossesse et le premier accouchement sont déterminants. La grossesse modifie la cambrure lombaire et affaiblit la musculature abdominale favorisant l incontinence et le prolapsus même chez les femmes accouchent par césarienne avant l entrée en travail. Si la première grossesse et le premier accouchement sont déterminants, le taux d incontinence ensuite ne progresse pas significativement avec le nombre d accouchements (Visuel thinkstock) Signes prédictifs lors de la surveillance de la grossesse celles qui perdent un peu à la toux, dont la musculature périnéale est faible, qui prennent trop de poids. santé log Petite Enfance n 23 Juin-août

7

8 Grossesse et incontinences Les origines de l incontinence urinaire due à la grossesse sont multiples et variées. Certaines modifications physiologiques peuvent expliquer en partie la propension de la femme enceinte à être incontinente. Vont venir s ajouter à la grossesse les facteurs de risque inhérents à la conduite de l accouchement (Visuel thinkstock) L augmentation de la longueur de l urètre fonctionnel, de la pression maximale de clôture, de la capacité et de la sensibilité vésicales, mise en évidence par le bilan urodynamique sont autant de causes favorisantes. De même les lésions nerveuses lors des extractions instrumentales ou lors des périodes de dilatation trop longues voire les lésions anatomiques sont pourvoyeuses d incontinence urinaire pendant et après la grossesse. Grossesse et modifications de l appareil urinaire L augmentation du secteur interstitiel et du volume vasculaire au cours de la grossesse est responsable d une augmentation de la taille des reins (1cm environ). L hyper-filtration glomérulaire et l augmentation du débit rénal font chuter le taux de créatinine et d urée plasmatique. La dilatation physiologique de la voie excrétrice, qui débute dès 6 semaines de grossesse, est présente dans plus de 90 % des cas au 3 e trimestre. Elle est secondaire à une obstruction mécanique de la voie excrétrice par l utérus gravide et à l effet myorelaxant de la progestérone sur la musculature lisse de l uretère et des cavités pyélocalicielles. Cette dilatation est plus marquée à droite du fait de la dextrorotation utérine. La dilatation calicielle est pathologique au-delà de 10 mm. La progestérone agit sur la vessie en augmentant sa capacité maximale. Le bilan urodynamique chez la femme enceinte retrouve une augmentation de la capacité vésicale, de la longueur de l urètre fonctionnel, de la pression intra vésicale de 9 à 20 cm H2O et de la pression urétrale de clôture. Grossesse et modifications de la statique pelvienne L étude de la statique pelvienne au cours de la grossesse et pendant l accouchement montre l élongation des moyens de suspensions, avec une diminution du maintien des viscères pelviens et une modification de l axe de pression abdominale. Les modifications neuromusculaires au cours de l accouchement seraient responsables en partie de l incontinence urinaire et des prolapsus génitaux. Lors de l expulsion le fœtus distend le périnée, le noyau fibreux central du périnée, et menace le faisceau pubo-rectal. Le diastasis des releveurs de l anus secondaire à l expulsion du mobile fœtal favorise la descente des organes pelviens (prolapsus). Des lésions d étirement des nerfs périnéaux, peuvent contribuer à la survenue des prolapsus et de l incontinence. Grossesse et facteurs de risque d incontinence urinaire La grossesse avec les modifications physiologiques qui l accompagnent, réunit de nombreux facteurs de risque d incontinence urinaire. Pendant la grossesse : Le volume utérin augmente la pression abdominale sans augmentation parallèle de la musculature périnéale. Les forces de pression sur le périnée peuvent être à l origine de déséquilibre de troubles de la statique pelvienne. Les modifications des systèmes neurologiques autonomes de régulation (ortho et para sympathique) influencent aussi la régulation de la vessie. L imprégnation hormonale, l augmentation du débit sanguin, du travail cardiaque, de la filtration rénale, les modifications musculaires et tissulaires, etc. conduisent à augmenter le risque d incontinence urinaire, pendant la grossesse. D autres phénomènes viennent se surajouter comme hyperhydratation, en particulier lors des échographies obstétricales. Après la naissance de l enfant, l activité ne cesse pas : Les efforts pour porter le bébé ou le matériel de nursing favorisent les troubles de statique pelvienne et les fuites urinaires à l effort. L imprégnation hormonale se poursuit pendant l allaitement puis diminue progressivement. >>> santé log Petite Enfance n 23 Juin-août

9 Grossesse et incontinences Prévalence de l incontinence durant la grossesse et post-partum >>> L incontinence est présente dans : 25 % des cas à 12SA, augmente 33 % à 20SA, puis à 50 % à 36SA, pour diminuer à 20 % à 3 mois du post-partum. Le taux de rémission spontanée de l incontinence urinaire sans aucun traitement médicamenteux ou rééducatif, est de plus de 80 % dans les 3 mois après l accouchement. Par la suite, la prévalence de l incontinence urinaire augmente à : 30 % à 5 ans, 40 % à 12 ans. Ceci est observé pour l incontinence urinaire à l effort et pour l incontinence urinaire par impériosité. La prévalence de l incontinence urinaire augmente au cours de la grossesse entre le premier et le troisième trimestre puis diminue spontanément dans les trois premiers mois du post-partum. L existence d une incontinence urinaire en cours de grossesse ou dans le post-partum peut s accompagner d une altération de la qualité de vie significative. Ainsi, une femme sur 6 femmes incontinentes au cours de la grossesse (vers 5-6 mois) considère l incontinence comme gênante. Cette gêne augmente pour passer à 1 femme sur 5 femmes incontinentes en fin de grossesse proche du terme. Facteurs de risque de l incontinence urinaire liés à la grossesse Certains facteurs de risque sont évitables d autres non. Parmi les facteurs de risque lié à la grossesse ou à la mère sans possibilité de modification on retrouve : l âge, la parité et la préexistence d une incontinence. L âge maternel : Il existe une corrélation entre l âge maternel à la première grossesse et la prévalence de l incontinence urinaire en post-partum. Ainsi les femmes âgées de plus de 35 ans ou de moins de 22 ans lors de leur premier accouchement ont un risque majoré d incontinence urinaire. La parité ou nombre d accouchements est corrélé avec le risque de survenue d incontinence urinaire à long terme. Le risque est augmenté chez les primipares par rapport aux nullipares. Puis le risque reste stable pour les accouchements suivants pour à nouveau augmenter chez les grandes multipares. Chez les femmes qui ont accouché une fois par voie vaginale, un nouvel accouchement n augmente pas leur risque d incontinence urinaire à 4 ans. L incontinence urinaire avant et/ou pendant la grossesse : L existence d une incontinence urinaire préexistante à la grossesse augmente le risque d incontinence urinaire dans le post-partum. De même la survenue d une incontinence urinaire en cours de grossesse double le risque d incontinence urinaire à 3 mois de l accouchement, indépendamment du mode d accouchement (voie basse ou césarienne). Le poids : Le surpoids avec un IMC > 25 kg/m 2 avant la grossesse augmente le risque d incontinence urinaire dans le post-partum. On sait que la réduction pondérale est un traitement de l incontinence urinaire. A l inverse aucune étude n a permis de prouver que la réduction pondérale avant la grossesse pouvait diminuer l incidence de l incontinence urinaire en cours de grossesse ou dans le post-partum. De plus on a montré que la prise de poids excessive au cours de la grossesse (> 17 kg) et/ou que le poids de naissance du nouveau-né excessif (> 4 kg) ne sont pas des facteurs de risque d incontinence. L exercice physique : Une activité physique importante avant la grossesse est classiquement associée à un risque accru de développer une incontinence urinaire. Celle-ci est plutôt une incontinence d effort, en effet le port de charges lourdes n influence pas le risque d incontinence par impériosité. Le tabagisme : Aucune corrélation n a été prouvée entre le tabagisme et la survenue d une incontinence. De même le sevrage n a jamais prouvé son efficacité pour améliorer les fuites urinaires en cours de grossesse ou non. Les apports en liquides, thé, café : S il existe quelques études en dehors de la grossesse ayant mis en évidence que la consommation de thé augmentait le risque d incontinence urinaire. Mais aucune étude spécifique n a évalué l impact de la diminution des apports hydriques, de la consommation de thé ou de café sur les symptômes urinaires en cours de grossesse. Les massages du périnée au cours du 3 e trimestre ne diminuent pas la fréquence des fuites urinaires. En conclusion, l âge maternel, le surpoids, les antécédents d incontinence, le poids et l activité physique avec le port de charge lourde sont des facteurs de risque d apparition d une incontinence urinaire en cours de grossesse et dans le post-partum. A l inverse la consommation de thé, de café et de tabac n ont pas prouvé leur influence négative sur la continence urinaire au cours de la grossesse. Ainsi la réduction des apports hydriques en cours de grossesse n agirait pas sur la diminution de l incontinence urinaire. Les massages périnéaux prônés durant le troisième trimestre de la grossesse n agissent pas significativement sur la prévention de l incontinence urinaire après l accouchement. Rappel des principaux facteurs de risque pendant la grossesse âge maternel < 22 ans ou > 35 ans grande multiparité incontinence urinaire avant ou pendant la grossesse surpoids préexistant à la grossesse port de charge lourde 14 Juin-août 2014 Petite Enfance n 23 santé log

10 Démarche diagnostique devant une incontinence urinaire en cours de grossesse Comme en dehors de la grossesse, la démarche diagnostique chez une femme souffrant d incontinence urinaire comprend un interrogatoire, un examen clinique et des examens complémentaires. Ceux-ci seront à adapter et à interpréter en fonction de l état de grossesse. Tout d abord il faut définir ce que sont des fuites urinaires. Certains patients ne considèrent pas les pertes minimes comme des fuites. Précisons qu une fuite urinaire est définie par l émission d urine dans les vêtements, les protections, dans le lit, ou par terre, partout en dehors de la cuvette des toilettes et ce quelles que soient les circonstances et la quantité d urine. L interrogatoire est primordial car à lui seul il permet de poser un diagnostic dans la plupart des cas (Visuel thinkstock). Proposition de schéma d orientation de l interrogatoire La nuit : - Combien de fois vous levez vous pour uriner? - Combien de protections par nuit? - Quel type de protection (garniture, protège slip, couche)? - Les protections sont-elles humides au lever? - Combien de fuites nocturnes? - Quand surviennent les fuites : au lever, en dormant, les deux? Le jour : - Combien de temps s écoule entre 2 mictions (écart inter mictionnel)? - Combien de fuites par jour? - Dans quelles circonstances surviennent les fuites : à l effort, avec notion de besoin urgent, inopinée, non ressentie, etc.? - Portez-vous une protection : en permanence, occasionnellement, par précaution, par nécessité? - Combien de protections par jour? - Quel type de protection (garniture, protège slip, couche)? - Comment est la protection lors du changement : humide, franchement mouillée? La miction : - Avez-vous des difficultés pour uriner? - Le jet est-il faible, saccadé? - Est-il besoin d appuyer sur le ventre ou de faire des manœuvres pour bien vider la vessie? - Avez-vous l impression de ne pas vider complètement la vessie, la sensation de résidu post mictionnel (RPM)? - Devez-vous uriner en 2 temps? - La miction est-elle douloureuse? Circonstances : - Depuis quand souffrez-vous de fuites? avant la grossesse? - Notion d infections urinaires et de cystites? - Les fuites surviennent-elles lorsque vous avez les mains sous l eau froide, dans la douche, au contact du froid etc.? - Lorsque les fuites surviennent à l effort, pour quels types d efforts : importants (toux, port de charges lourdes, éternuements, éclats de rire), moyens (marche rapide, activité physique moyenne, escalier, lever,) ou modérés (marche normale, dès qu elle bouge, sans ressentir les fuites...)? Evaluation : - Evaluer la gêne ressentie physique psychique et sociale en donnant une note sur 10 (0 «tout va bien» et 10 «tout va mal»). - Quelques études ont évalué l impact de l incontinence urinaire sur la qualité de vie. Toutefois, il n existe aucune étude spécifique ayant validé les questionnaires de qualité de vie et de symptômes relatifs à l incontinence urinaire en cours de grossesse. Troubles associés ano-rectaux : - Troubles du transit : constipation et/ou diarrhée, nombre de selles par semaine. - Défécation : difficultés exonératoires nécessitant des manœuvres digitales pour permettre l extraction des selles. - Impériosités fécales, délai de sécurité entre le besoin et l émission de selles. - Fuites anales aux gaz, liquides et solides, etc. - Douleurs ano-rectales. santé log Petite Enfance n 23 Juin-août

11 Classification des incontinences urinaires L incontinence urinaire d effort Fuite d urine survenant lors de l élévation de la pression abdominale à l occasion d un effort. La caractéristique principale de l incontinence urinaire d effort est que la fuite survient sans besoin urinaire. Elle est plus ou moins abondante de quelques gouttes à un jet puissant. Le type d effort doit être apprécié, ainsi que son retentissement sur la pression abdominale. Il peut être important comme lors des efforts de poussées à glotte fermée (éternuement), lors d une quinte de toux, lors d un éclat de rire. L incontinence aux efforts violents et ponctuels est peu invalidante et reste accidentelle. En revanche l incontinence peut apparaitre à l effort modéré, quotidien comme la marche, le changement de position, l activité physique modérée. Ces fuites à l effort modéré peuvent être nocturnes sans notion de besoin, lors du changement de position dans le sommeil. On peut donc observer paradoxalement des fuites à l effort pendant le sommeil. L incontinence urinaire par urgenturie Fuite d urine accompagnée ou immédiatement précédée d un besoin urgent. On définit l urgenturie, comme une envie soudaine et irrésistible d uriner difficile ou impossible de différer. Ce besoin est anormal par sa brutalité et son intensité. Il correspond à une augmentation de la pression vésicale due à une contraction du détrusor désinhibée en dehors d une miction volontaire. Les fuites par instabilité vésicale, ou hyper activité vésicale ou urgenturie, peuvent aller de quelques gouttes d urines avant la miction, à la vidange partielle ou complète (urination) du contenu de la vessie. Certains facteurs déclenchent ces contractions détrusoriennes comme le contact avec l eau, le froid, le syndrome de la clef dans la serrure, l audition d un écoulement, etc... On définit le délai de sécurité comme le temps entre l apparition du besoin d uriner et la survenue de la fuite urinaire. On peut observer une instabilité vésicale sans fuite urinaire. Elle se caractérise par des besoins Quelques définitions Fréquence Mictionnelle : nombre de mictions par 24H (normes : < 8/jour & <2/nuit) Pollakiurie diurne : nombre de mictions par jour supérieur à 8, sans augmentation de la diurèse (polyurie). La pollakiurie est le signe le plus fréquent et le plus précoce des troubles vésicosphinctériens de la femme enceinte. En dehors de la grossesse la fréquence diurne des mictions est de 6 à 8. La pollakiurie diurne (>8 mictions/jour) est retrouvée chez plus de la moitié des patientes au cours du premier et du deuxième trimestre et 8 fois sur 10 en fin de grossesse. La pollakiurie est due à la faible capacité vésicale secondaire au volume utérin augmenté et aux modifications physiologiques de la grossesse comme le syndrome polyuro-polydypsique. Pollakiurie nocturne : totalité des mictions nocturnes sans tenir compte de la notion de réveil. Elle est plus fréquente au cours de la grossesse, 2/3 des femmes enceintes présentant une pollakiurie nocturne (>3 mictions/nuit) au cours du 3ème trimestre. Dysurie : difficulté lors de la miction qui peut être due à : Une diminution de la force du jet pendant la miction, jet en arrosoir, haché, long. Une impression de vessie non complètement vidée, mictions en 2 temps. Une dysurie peut se manifester par les manœuvres nécessaires pour débuter ou terminer la miction. Des difficultés mictionnelles sont retrouvées chez 1/3 des femmes enceintes au cours des 2 premiers trimestres. Toutefois on n observe pas de modification du débit maximum au cours de la grossesse. Une rétention d urine peut se développer si l utérus gravide est rétroversé ou s il existe une masse pelvienne. Cette rétention disparaît le plus souvent durant le début du 2ème trimestre, lorsque l utérus remonte de l enceinte pelvienne. La rétention urinaire en post-partum est plus fréquente, souvent secondaire à l anesthésie péridurale, l utilisation de forceps, ou un travail long. Mictions douloureuses : La douleur peut être en rapport avec brûlures mictionnelles reflet d une cystite bactérienne ou non. Impériosités : Elle est plus fréquente durant la grossesse, due à l instabilité vésicale, la diminution de la compliance vésicale et l instabilité urétrale. 16 Juin-août 2014 Petite Enfance n 23 santé log

12 urinaires très fréquents avec autant de mictions. Lorsque l écart inter mictionnel diurne est inférieur à 1 h 30 et/ou que le nombre de levers nocturnes est supérieur à 1 à 2 par nuit. L incontinence urinaire mixte correspond à l association des fuites à l effort et par urgenturie. Il s agit alors de quantifier la part de chaque incontinence. Le plus important est d identifier les symptômes qui gênent le plus le patient. Excepté les cas où l incontinence urinaire d effort prédomine très nettement, on commencera toujours par la prise en charge de la partie instabilité de l incontinence. Il faut donc expliquer au patient que dans un premier temps le traitement de l instabilité va permettre de diminuer la gêne due à la pollakiurie, sans pour autant faire disparaitre la partie due à l effort. On évite de traiter en premier la partie effort car les traitements de celles-ci peuvent majorer l instabilité vésicale. L incontinence par regorgement Dans le cadre de rétention chronique par obstacle sous vésical ou en l absence de contractilité vésicale, la vessie trop remplie peut finir par fuir. Ces fuites sont dues à un trop plein vésical. Le résidu post mictionnel (RPM) après une miction volontaire, peut être apprécié par sondage, ou par échographie («bladder scan»). Signes cliniques non urinaires Les troubles du transit > Constipation, diarrhées, nombres de selles par semaines. > Manœuvres pour aider l exonération fécale. L incontinence anale > Fuites de gaz ou de selles. > Impériosités fécales. Calendrier Mictionnel Le calendrier mictionnel (CM) est un outil simple et indispensable pour le diagnostic et le suivi des incontinences. Sur un tableau horodaté on reporte les mictions, les fuites, les protections utilisées, les apports liquidiens ingurgités. Cela permet d apprécier objectivement sur le comportement urinaire et les habitudes mictionnelles. Le calendrier mictionnel est aussi un outil d aide au diagnostic de l incontinence et d évaluation des traitements. La quantification quotidienne est obtenue en reportant sur le CM en face des horaires correspondant les : > mictions (levers nocturnes, écart inter mictionnel diurne) > protections, et de leur type (protège slip, couche...) > fuites > entrées (apports liquidiens) - sorties (diurèse) > sondages quantification des résidus post mictionnels ou des mictions par sondages. Lundi Heure M B S F P Mardi Heure M B S F P Mercredi Heure M B S F P santé log Petite Enfance n 23 Juin-août

13 L examen physique L examen gynécologique est indispensable au cours de l examen d une patiente souffrant d incontinence urinaire. C est l examen physique de référence qui va venir conforter l enquête diagnostique initiée par l interrogatoire. Il a pour but de mettre en évidence les fuites lors des efforts, d évaluer la mobilité urétrale et les troubles de la statique pelvienne. Conditions d examen gynécologique : > Examen en position gynécologique, en position demi-assise, voire en position debout > Vessie pleine > Au repos et lors d effort de toux L examen commence par l inspection des organes génitaux : Aspect de la Vulve et du périnée : - trophicité - béance - cicatrices - distance ano-vulvaire - descente périnéale Troubles de la statique pelvienne La négligence d un élément de prolapsus lors de la cure d incontinence urinaire d effort peut être à l origine de troubles urinaires. L examen au spéculum démontable permet d analyser différents éléments : Aspect du col : > Longueur, position, aspect Aspect du vagin : > trophicité vaginale > bombement des parois vaginales entre les valves du spéculum : colpocèle La manœuvre des valves du spéculum démonté permet d apprécier les différents éléments prolabés, de rechercher les éléments masqués et de quantifier l importance du prolapsus. - manœuvre de la valve antérieure : Une des valves du spéculum démonté est appliquée sur la paroi vaginale antérieure et permet d analyser la paroi vaginale postérieure pour rechercher une colpocèle postérieure. La colpocèle postérieure peut être habitée par : > le rectum (rectocèle) > le cul de sac de Douglas (élytrocèle) > le péritoine contenant des anses grêles (entérocèle) - manœuvre de la valve postérieure : La valve est appliquée sur la paroi vaginale postérieure et permet d analyser la paroi vaginale antérieure à la recherche d une colpocèle antérieure habitée habituellement par la vessie. S il existe un prolapsus antérieur, on recherchera un «effet pelote» en réduisant la cystocèle à l aide d une valve ou des doigts. Les efforts de toux, cystocèle réduite permettra de démasquer une incontinence urinaire d effort. On peut effectuer la même manœuvre de réduction du prolapsus postérieur qui peut aussi masquer selon son importance une incontinence urinaire d effort. A l effort Un effort de poussée peut faire apparaitre - Un prolapsus antérieur, postérieur ou mixte - Un ballonnement du périnée en cas de «périnée descendant» - Une fuite urinaire ou anale - Une mobilité urétrale Mobilité urétrale - Valve vaginale postérieure permet d observer la descente de l urètre à l effort - En cas de fuite urinaire sans mobilité urétrale, évoquer une incompétence sphinctérienne Les manœuvres La manœuvre de Bonney consiste à maintenir le col vésical lors d effort de toux, vessie pleine. On fait tousser la patiente pour constater l apparition de fuite à l effort. Puis refait l exercice en appliquant un doigt de part et d autre de l urètre au niveau du col vésical sans le comprimer en faisant un toucher vaginal bidigital, doigts écartés de 2 cm. Cette manœuvre simule l effet d une bandelette sous urétrale corrigeant l hyper mobilité cervico-urétrale en maintenant le col vésical en place. La manœuvre de Bonney est «positive» quand elle stoppe les fuites survenant à l effort. Si les fuites persistent lors de la manœuvre de Bonney on doit évoquer une insuffisance sphinctérienne. La manœuvre de soutien de l urètre d Ulmsten ou manœuvre «TVT», semblable à la manœuvre 18 Juin-août 2014 Petite Enfance n 23 santé log

14 de Bonney avec pour différence le maintien de l urètre à 1 cm du méat, là où serait positionnée la bandelette TVT. Ce test est positif quand il supprime la survenue de fuite à la toux. Cette manœuvre peut s effectuer avec une pince longuette ou des coton tiges de part et d autre de l urètre à 1cm du méat urétral. L abondance des fuites Pour quantifier objectivement les fuites urinaires le PAD Test est l examen de référence. Il consiste à peser des protections après une épreuve d effort standardisée. La prise d un colorant des urines tel que le bleu de méthylène peut parfois être utile pour visualiser la fuite. Un pad test d une heure est considéré comme positif si la perte d urines est d au moins 2 gramme. Le pad-test est indiqué : - pour confirmer une incontinence urinaire non diagnostiquée cliniquement - pour évaluer objectivement la diminution des fuites avant et après traitement - pour évaluer un traitement de l incontinence en recherche clinique Résultats du test Perte en grammes = Poids couche avant test - poids couche après test Valeurs : < 2 g : absence d incontinence 2-10 g : incontinence modérée g : incontinence sévère > 50 g : incontinence majeure Il faut noter que la valeur du pad-test est incertaine, car l incontinence peut varier d un jour à l autre. Ce type de test est surtout utile lorsqu on ne peut pas mettre l incontinence en évidence lors de l examen clinique de la patiente ou lorsqu il existe une importante discordance entre l examen et ce que décrit la patiente. Plusieurs études ont montré une mauvaise corrélation entre le résultat des pad-tests et la sévérité des symptômes en cours de grossesse. Signes associés On recherchera des troubles neurologiques, des troubles de la statique et on cotera le testing musculaire. Le testing musculaire cote de 0 à 5 la force de contraction, en qualité et en durée, des faisceaux pubo-coccygiens à l aide de doigts en crochet posés à la partie postérieure du vagin lors d un effort de retenue. Ce testing permet également de dépister les inversions de commande se traduisant par la contraction de muscles inadaptés lors de l effort de retenue (adducteurs, fessiers ou abdominaux.) et devant faire l objet d une rééducation. Toutefois les études n ont pas démontré de corrélation entre l évaluation de la contraction volontaire des muscles du périnée en cours de grossesse et l incontinence du post-partum. Incontinence urinaire féminine Territoire neurologique Territoires de la sensibilité périnéale de la femme. La sensibilité périnéale est appréciée sur les différents territoires de sensibilité (pique touche) - Sensibilité - L1-L2 : petites lèvres - L3 : partie antérieure du genou - S1 : plante du pied, partie externe du pied - S1-S3 : périnée, peau péri-anale - S2-S4 : partie externe de l urètre, sphincter anal. Les réflexes cutanés et ostéo-tendineux : Réflexe anal (S4) : contraction du sphincter anal à la piqûre de la marge anale. Réflexe bulbo-caverneux (S3) : contraction des muscles périnéaux et du sphincter anal en réponse au pincement ou à la piqûre du clitoris. Réflexe médio-plantaire (S2) : contraction des orteils à la percussion de la voûte plantaire. Réflexe achilléen (S1) : flexion dorsale du pied par percussion du tendon d Achille. Réflexe rotulien (L4) : extension de la jambe à la percussion du tendon rotulien. Testing musculaire périnéal Cotation Contraction Maintien (secondes) 0 Rien 0 1 Traces 1 sec 2 Bien perçues sans résistance < 5 sec 3 Bien perçues sans résistance > 5 sec 4 Perçue avec légère résistance > 5 sec 5 Perçue avec forte résistance > 5 sec santé log Petite Enfance n 23 Juin-août

15 Examens complémentaires Le diagnostic du type d incontinence urinaire en cours de grossesse repose essentiellement sur la clinique et l interrogatoire. Toutefois des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour confirmer le diagnostic ou pour évaluer le pronostic urinaire dans le post partum. Des examens complémentaires sont utiles pour éliminer les diagnostics différentiels : rupture prématurée des membranes ou infection urinaire. Ces diagnostics doivent être recherchés par l examen clinique et l interrogatoire et au moindre doute par des examens complémentaires qui viendront confirmer ou infirmer les impressions cliniques. Rupture de la poche des eaux : Il n existe pas d étude ayant évalué la fréquence d un diagnostic d incontinence urinaire posé à tort alors qu il existait une rupture de la poche des eaux. On peut s aider d un test au bleu de méthylène pour affirmer la fuite urinaire ou des tests de rupture prématurée des membranes (PROM test, etc...). Infection urinaire : Les femmes enceintes qui présentent divers symptômes urinaires en cours de grossesse doivent bénéficier d un ECBU à la recherche d une infection urinaire. Les examens pour confirmer objectivement le diagnostic d incontinence urinaire ne sont pas recommandés actuellement. Toutefois n étant pas invasifs on peut les utiliser selon les habitudes du praticien. Le Pad Test, le test à la toux et la mesure de la contraction périnéale volontaire en cours de grossesse ne semblent pas correctement corrélés aux symptômes d incontinence urinaire à l effort pendant et après la grossesse. La recherche d un résidu post-mictionnel en cours de grossesse n est pas non plus recommandée en raison de sa faible valeur diagnostique. Une débitmétrie peut être réalisée, en cas de dysurie. Elle permet d objectiver une anomalie de la miction et conserve une bonne valeur diagnostique en cours de grossesse. Le bilan urodynamique Bien qu il ne semble pas y avoir de complication consécutive à la réalisation d un bilan urodynamique en cours de grossesse, il n est pas recommandé en pratique courante pendant la grossesse. Constatations au cours des bilans urodynamiques pratiqués durant la grossesse Les résultats rapportés dans la littérature sont les suivants : La pression de clôture de l urètre est significativement diminuée chez les femmes enceintes ayant une incontinence urinaire par rapport aux femmes enceintes continentes. La sensibilité vésicale, la compliance vésicale et la capacité cystomanométrique ne semblent pas modifiées en cours de grossesse. Il existe une forte prévalence de l hyperactivité détrusorienne chez les femmes enceintes présentant divers symptômes urinaires. Dans un tiers des cas, cette hyperactivité détrusorienne disparaît en post-partum. Les données de la littérature sont insuffisantes concernant la valeur diagnostique et pronostique de l hyperactivité détrusorienne en cours de grossesse. L existence d une hypermobilité cervico-urétrale (par sphincterométrie ou échographie périnéale) à la fin du 1 er trimestre semble associée à une prévalence élevée d incontinence urinaire à 3 mois du post-partum. Toutefois, la reproductibilité de la mesure semble médiocre en cours de grossesse. Il n y pas d argument dans la littérature pour la réalisation d une cystomanométrie devant une incontinence urinaire en cours de grossesse. La clinique suffit à orienter la prise en charge qui ne sera jamais chirurgicale pendant la grossesse. L imagerie médicale par rayonnement n a aucune indication chez la femme enceinte et est de ce fait contre indiquée. 20 Juin-août 2014 Petite Enfance n 23 santé log

16 Prise en charge thérapeutique d une incontinence urinaire en cours de grossesse L évaluation de la gêne urinaire peut orienter la prise en charge pendant la grossesse vers une proposition thérapeutique. Celle-ci doit tenir compte de la grossesse et du fœtus pour ne pas être iatrogène ni tératogène. La chirurgie de l incontinence pendant la grossesse n a pas sa place. En revanche peut se poser la question des traitements médicamenteux, de la rééducation, de l électrostimulation et bien sûr du choix de protections. Il n y a pas ou peu de données concernant l efficacité des différentes traitements préventifs ou curatifs de l incontinence urinaire pendant la grossesse, mais il existe des protections adaptées qui permettent de préserver la qualité de vie durant cette période (Visuel Thinkstock) Traitements médicamenteux D une façon générale on évitera tous les traitements médicamenteux pendant la grossesse qui n apportent pas un bénéfice significatif supérieur aux risques potentiels pour la femme enceinte et/ou son fœtus. Les anticholinergiques en cours de grossesse sont le sujet de très peu de publications. Il n y a pas d étude spécifique sur leur efficacité en cours de grossesse. Ils ne sont pas connus pour avoir des effets malformatif ou létal sur le fœtus. On a noté des effets anticholinergiques chez le nouveau-né lorsque le traitement est pris juste avant la naissance : tachycardie, rétention urinaire, excitation. Le Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) n a pas défini de stratégie concernant les traitements médicamenteux de l incontinence urinaire en cours grossesse. Le CRAT a déjà conseillé de laisser des patientes enceintes qui le nécessitent sous Ditropan à dose minimum efficace. Les injections de toxine botulinique en cours de grossesse n ont jamais été évaluées en termes d efficacité et de d effets secondaires sur le fœtus. La rééducation périnéosphinctérienne anténatale Plusieurs techniques sont possibles. Toutes n ont pas prouvé leur efficacité thérapeutique pendant la grossesse faute d étude. Ainsi la reprogrammation mictionnelle (thérapie comportementale), l autorééducation (exercices Kegel, éducation verbale ou par fiches explicatives), et la rééducation par cônes vaginaux n ont pas fait l objet d étude permettant d évaluer leur efficacité et leur tolérance en cours de grossesse. Les techniques par électrostimulation et/ou biofeed-back n ont pas été évaluée en termes d efficacité et d effets indésirables en cours de grossesse, ce d autant que les fabricants de ces dispositifs médicaux les contre indiquent officiellement (dans la notice) pendant la grossesse. La neuromodulation sacrée ou tibiale postérieure est aussi contre indiquée chez la femme enceinte par les sociétés la commercialisant. Massages du périnée Le massage périnéal a été tenté et étudié pendant le 3ème trimestre de la grossesse. On ne démontre pas d intérêt significatif sur l incidence de l incontinence urinaire après l accouchement. La rééducation prénatale La rééducation prénatale avec un masseur kinésithérapeute, utilise une information orale et/ou écrite décrivant les principes anatomiques du périnée et de sa rééducation par des exercices de contraction volontaire des muscles périnéaux. Les différentes études sur cette technique de rééducation pendant la grossesse ne décrivent pas d éventuelles complications. L évaluation de l efficacité ne s est pas appuyée sur des tests objectifs comme le Pad Test avant et après la prise en charge rééducative. On ne démontre pas, avec cette rééducation, d amélioration significative de la survenue ou non d incontinence urinaire en fin de grossesse ni en post-partum. En revanche en cas d incontinence urinaire en début de grossesse cette rééducation montre une amélioration des symptômes et de la prévalence de l incontinence urinaire en fin de grossesse jusqu à 6 mois en post-partum. Ce bénéfice disparait après 1 an. En conclusion, il n y a pas ou peu d études concernant l efficacité des différentes traitements préventifs ou curatifs de l incontinence urinaire pendant la grossesse. Les médicaments non contre-indiqués ne sont cependant pas indiqués compte-tenu de l absence de preuve d efficacité. Les techniques rééducatives pendant la grossesse ont été trop peu étudiées pour affirmer leur utilité pendant la grossesse. La plupart sauf l électrostimulation n étant pas contre-indiquées, on peut les utiliser sans aucune certitude d efficacité. Seule la rééducation périnéale par la contraction volontaire des muscles du périnée avec un masseurkinésithérapeute expérimenté améliore l incontinence urinaire de la grossesse et diminue la fréquence de l incontinence urinaire à 3 mois du post-partum. Toutefois ce bénéfice s estompe à long terme, au-delà d un an. santé log Petite Enfance n 23 Juin-août

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel R. MATIS Département de périnéologie du GH-ICL Examen clinique Interrogatoire Manœuvre de Bonney Calendrier Mictionnel Interrogatoire Circonstances

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Incontinence urinaire chez la femme

Incontinence urinaire chez la femme Incontinence urinaire chez la femme C est une perte involontaire d urine par l urètre. Elle est multifactorielle. Elle retentie sur l activités professionnelles, sociales et psychiques des patientes. Dans

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE Incontinence urinaire du sujet âgé Particularités épidémiologiques Pathologie féminine 1 femme sur 5 après 65 ans 1 femme sur 4 après 85 ans 1 / 2 à 2 / 3 en institution

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

FUITES D URINES. Introduction

FUITES D URINES. Introduction FUITES D URINES Introduction L incontinence urinaire est la perte non contrôlée des urines. En France, on estime qu environ 3 millions de femmes sont confrontées à ce problème. L incontinence reste un

Plus en détail

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Épidémiologie Plus de 20% des femmes de tous les âges, soit : 15% des adolescentes, 40% des femmes de plus de 50 ans Plus

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme Perte involontaire d urine quelles que soient les circonstances de survenue. (ICS 2002) Dr Antoine Wallois Clinique Pauchet Amiens Interrogatoire : essentiel +++ Facteurs

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme Dr Mehdi Jaidane Introduction - Définition Incontinence : symptôme, signe, pathologie Définition : «perte involontaire d urine d par l urèthre» Nouvelle définition d

Plus en détail

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries,

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, Cas clinique n 2 Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, urgenturies et des fuites urinaires à l

Plus en détail

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor Bilan urodynamique Continence et miction = résultat d'un rapport de forces vessie/urètre: 1. Pression vésicale de remplissage (compliance): doit rester

Plus en détail

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

I. Contenu. II. Base juridique

I. Contenu. II. Base juridique Les modalités et les critères de qualification particulière permettant à la sage-femme de pratiquer la connaissance et la maîtrise du périnée: la formation de base I. Contenu Le (date à déterminer), le

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Vrai / Faux? L incontinence urinaire est fréquente L incontinence urinaire fait partie du vieillissement normal L incontinence urinaire

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE 1 Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire Dr Béatrice DAVENNE Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation. Chef de service Rééducation Neurologique et Urodynamique

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE

BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE BILAN URODYNAMIQUE ET INCONTINENCE URINAIRE INTRODUCTION Ce sont l interrogatoire et l examen clinique bien conduits qui font le diagnostic d incontinence urinaire, pas le BUD L'urgenturie n est pas toujours

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE Pr Claude Hocké Pôle Gynécologie- Obstétrique-Reproduction Hôpital Pellegrin CHU Bordeaux 1 INTERROGATOIRE IL RESTE FONDAMENTAL ET PEUT ÊTRE DIVISÉ

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme AFML formation du 4 et 5 mars 2011 Dr Pierre-Charles CHERRIER Dr Anne-Marie JANICKI Définitions L incontinence urinaire est définie, selon l International Continence Society

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen Incontinence urinaire du sujet âgé 1. Epidémiologie 2. Modifications physiologiques associées à l âge altérant

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

Examen clinique. Motif de la rééducation : Pourquoi la patiente vient? Quel est sa motivation?

Examen clinique. Motif de la rééducation : Pourquoi la patiente vient? Quel est sa motivation? Examen clinique L examen clinique ne peut être réalisé en une seule fois. La 1 ère séance est explicative : donner des infos (planches anatomiques, examen réalisés ) et cerner la patiente par rapport à

Plus en détail

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure Troubles périnéaux du post-partum La déchirure T. Linet La déchirure Les risques Entre 2 et 6 % de périnée complet mais TRES sous diagnostiqué car ± rupture du sphincter interne sur périnée semblant intact

Plus en détail

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat Professeur Pierre Marès Damien Chavanat collection 10019-PL08593 L incontinence urinaire donne lieu à des pertes incontrôlables et involontaires d urine qui peuvent se produire à tout moment, de jour comme

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe Indications du Bilan Urodynamique Béatrice LERICHE. Infirmerie protestante. 69300 CALUIRE LE BILAN URODYNAMIQUE PRINCIPES DU BILAN : Pression vésicale. Pression abdominale Pression détrusorienne Pression

Plus en détail

(SEP) Sclérose en plaques

(SEP) Sclérose en plaques La sclérose en plaques est une maladie neurologique connue depuis le siècle dernier. Les troubles vésico-sphinctériens ont été très longtemps sousestimés et malheureusement pris en considération en phase

Plus en détail

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte EVALUATIONS

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte EVALUATIONS Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Une incontinence urinaire permanente chez la femme doit faire évoquer : A - Une incontinence urinaire par urgenturie

Plus en détail

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Club d Echanges en Pelvi-Périnéologie Samedi 4 octobre 2014 Institut Portman Dr philippe FARBOS Service de Radiologie (drs DESCAT, FARBOS, LEVANTAL,

Plus en détail

Définition. IUE de la femme neurologique INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION. Hyperactivité vésicale. Incontinence urinaire mixte 28/01/13

Définition. IUE de la femme neurologique INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION. Hyperactivité vésicale. Incontinence urinaire mixte 28/01/13 Définition IUE de la femme L.peyrat INCONTINENCE : perte involontaire des urines par voies naturelles, au dehors de l acte mictionnel et entraînant une gêne sociale (patient, entourage) significative INCONTINENCE

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU BSU Bandelette Synthétique Non résorbable Intervention chirurgicale Par voie vaginale Faible morbidité Hospitalisation maximum 48h BSU - Principes Intervention

Plus en détail

RESULTATS A LONG TERME DE L A BANDELETTE SOUS-URETRALE TVT DANS L IUE CHEZ LA FEMME. ALGER DECEMBRE 2014

RESULTATS A LONG TERME DE L A BANDELETTE SOUS-URETRALE TVT DANS L IUE CHEZ LA FEMME. ALGER DECEMBRE 2014 RESULTATS A LONG TERME DE L A BANDELETTE SOUS-URETRALE TVT DANS L IUE CHEZ LA FEMME. ALGER DECEMBRE 2014 INTRODUCTION L IUE : définie comme une perte involontaire d urine à travers le méat urétral lors

Plus en détail

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Incontinence Anale : Définition Absence de continence anale Continence anale Emission de

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université de Sherbrooke Octobre

Plus en détail

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE?

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? www.urofrance.org Des solutions existent Parlez-en à votre médecin traitant ou à votre urologue LJCom L INCONTINENCE UNE VESSIE HYPERACTIVE

Plus en détail

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive ROLE DE LA SAGE FEMME DANS LA PREVENTION, LE DIAGNOSTIC ET ORIENTATION DES FISTULES Présenté par Mme Atchoumi Annie Hortense Sage-femme DU épidémiologie-bordeaux CHU de Yaoundé Introduction Définition

Plus en détail

Incontinence urinaire. DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris

Incontinence urinaire. DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris Incontinence urinaire DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION 2002 ICS (Internationnal Contience Society) : perte involontaire d urine, on distingue Symptôme : élément décrit

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

Troubles de la continence urinaire et de la miction

Troubles de la continence urinaire et de la miction Troubles de la continence urinaire et de la miction DESC 2015 > 5ans!!!! Situations pathologiques variées, le plus souvent fonctionnelles, des plus bénignes aux plus graves! Physiopathologie vésico-sphinctérienne

Plus en détail

PROTECTION DU PLANCHER

PROTECTION DU PLANCHER «MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR» PROTECTION DU PLANCHER PELVIEN ET DU DOS PREVENTION DES INCONTINENCES URINAIRES CHEZ LES JEUNES FEMMES ET DES HERNIES INGUINALES CHEZ LES GARCONS. L analyse des statistiques

Plus en détail

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence, problème de femme O n parle d incontinence dès que l on laisse involontairement passer quelques gouttes d urine. Cela peut arriver

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Dr. René Yiou Service d urologie et département d anatomie CHU Henri Mondor 51, avenue du Maréchal de-lattre-de-tassigny 94010 Créteil Tel: 0149812559 Fax: 01.49.81.25.52 Email: rene.yiou@hmn.ap-hop-paris.fr

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE (OBSTRUCTION ET INCONTINENCE) 10, 11 et 12 octobre 2006 Dr Jacques BISERTE Urologie = pathologies des app. excréto-urinaire et génital masculin

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant. Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette

Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant. Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette Vous avez des douleurs durant les relations sexuelles 1. LES PROBLÈMES DE VESSIE:

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE (épidémiologie)

INCONTINENCE URINAIRE (épidémiologie) Capacité de gériatrie - Mars 2011 Dr G. Delorme SERVICE D UROLOGIE ET TRANSPLANTATION RENALE CHU BESANCON INCONTINENCE URINAIRE (épidémiologie) Difficile à évaluer avec précision 30% des femmes présentent

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe Le patient neurologique et ses prolapsus M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe prolapsus pelvien = pathologie fréquente pourtant risque de méconnaissance / dysfonctions pelvi-périnéales

Plus en détail

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable.

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable. JUILLET 2014 RAPPORT PUBLIC D EVALUATION BOTOX 50 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 100 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 200 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

La fistule vésico-vaginale

La fistule vésico-vaginale La fistule vésico-vaginale Dr Mehdi Jaidane I- Introduction Définition : La fistule vésico-vaginale (FVV) est définie comme l existence «d un trajet anormal reliant la vessie au vagin». Il s agit d une

Plus en détail

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Fréquence des complications périnéales du post-partum Les complications périnéales post-natales

Plus en détail

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux!

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Définitions! Diagnostic! Score! Explorations! Traitements.! !Lʼappareil sphinctérien! Sphincter interne : continence basale!

Plus en détail

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile L incontinence : une maladie très fréquente D après le Pr François Haab, chirurgien urologue, coordinateur du centre d explorations périnéales de l hôpital Tenon (Paris) Des solutions adaptées à chaque

Plus en détail

Mictions poussées, étude de cas

Mictions poussées, étude de cas Mictions poussées, étude de cas «Est-ce que vous poussez pour uriner?» A cette question, très peu de patientes répondent oui sans hésiter. Par contre si on demande : «est- ce que vous poussez pour uriner,

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

Cas cliniques : IUE CNGOF. Dr Adrien Vidart Dr Marie Carbonnel Hôpital Foch Suresnes

Cas cliniques : IUE CNGOF. Dr Adrien Vidart Dr Marie Carbonnel Hôpital Foch Suresnes Cas cliniques : IUE CNGOF Dr Adrien Vidart Dr Marie Carbonnel Hôpital Foch Suresnes Cas Clinique n 1 Madame D. âgée de 36 ans vient vous voir pour une incontinence urinaire à l'effort typique apparue à

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS RAPPELS L urine est sécrétée en permanence par les reins et s écoule par les uretères dans la vessie où elle est stockée. Lorsqu elle contient entre 250 ml et 300 ml, la vessie se vide complètement au

Plus en détail

L Incontinence urinaire (IU)

L Incontinence urinaire (IU) L Incontinence urinaire (IU) Dr Vo QUANG DANG Paul, Rééducation Fonctionnelle, Institut IRMA Valenton 94 - France Introduction L incontinence urinaire IU- est définie comme un trouble de fonctionnement

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE

LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE 04.11.08 Dr Frant Gérontologie LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE I)Physiopathologie A)La vessie B)Les reins C)L'uretère II)La dysurie & rétention chronique d'urine A)Généralités B)Chez l'homme 1)Adénome

Plus en détail

Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus. Observatoire Vieillissement et Société

Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus. Observatoire Vieillissement et Société Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus Observatoire Vieillissement et Société Conférencière Une présentation de: Chantale Dumoulin, PT, PhD. Professeure

Plus en détail

Questionnaire de symptômes urinaires Urinary Symptom Profile USP

Questionnaire de symptômes urinaires Urinary Symptom Profile USP Questionnaire de symptômes s Urinary Symptom Profile USP Avant de commencer à remplir le questionnaire, merci d'inscrire la date d aujourd hui : / / / / / / Jour Mois Année Les questions suivantes portent

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nouvelles recommandations de dépistage et de prise en charge Fabienne Viala Carla Chatelet Définitions OMS: «DG = trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie

Plus en détail

VESSIES NEUROLOGIQUES

VESSIES NEUROLOGIQUES VESSIES NEUROLOGIQUES Dr Vincent Meyer Urologue Centre Hospitalier P. Oudot, Bourgoin Jallieu Miction physiologique Au moment du remplissage vésical : vessie relâchée et sphincter contracté Une fois que

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES

LES BONNES PRATIQUES LES BONNES PRATIQUES DE SOINS EN ÉTABLISSEMENTS D H É B E R G E M E N T POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Direction Générale de la Santé Direction Générale de l Action Sociale Société Française de Gériatrie

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME

L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME EPU PEGASE L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME Mardi 14 septembre 2004 Expert : Dr François OLIVIER Formateur : Dr Marie-Claude LELEUX 2 PLAN ET INTRODUCTION 1) Plan et introduction 2) Pré-test page

Plus en détail

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles R. Villet* P O I N T S F O R T S P O I N T S F O R T S Devant une patiente consultant pour des troubles de l un des étages du plancher

Plus en détail

L incontinence urinaire chez la femme

L incontinence urinaire chez la femme Progrès en urologie (2009) 19, 279 284 L incontinence urinaire chez la femme Female urinary incontinence C. Saussine Service d urologie, nouvel hôpital civil, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD Douleurs du post-partum : Douleurs cicatricielles (déchirures ou épisio) Dyspareunies orificielles

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 1. Définition La grossesse se définit comme étant l état de la femme enceinte. La fécondation se fait

Plus en détail

Reconnaître une vessie hyperactive. Insufisamment diagnostiquée et traitée

Reconnaître une vessie hyperactive. Insufisamment diagnostiquée et traitée Reconnaître une vessie hyperactive Insufisamment diagnostiquée et traitée Cher confrère La vessie hyperactive est un trouble qui peut être traité mais qui reste actuellement insuffisamment diagnostiqué.

Plus en détail

Le bilan des troubles urinaires

Le bilan des troubles urinaires par le D r Anne BLANCHARD-DAUPHIN Médecin MPR, CHRU Lille DOSSIER Le bilan des troubles urinaires dans la SEP : pourquoi? quand? comment? Une vessie qui fonctionne normalement doit être capable de se laisser

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE. Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX

LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE. Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE Dr WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX LE VIEILLISSEMENT UROLOGIQUE: INCONTINENCE URINAIRE 1. DEFINITIONS 2. LE VIEILLISSEMENT URINAIRE 3. L INCONTINENCE

Plus en détail

Docteur, je perds mes urines!

Docteur, je perds mes urines! Docteur, je perds mes urines! Prise en charge de l incontinence urinaire chez la femme Docteur Bernd WAGNER Chirurgien urologue Clinique Ste Odile Haguenau INVITATION TELEPHONIQUE DU Dr Berndt WAGNER Cliquez

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne

TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE. Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne TRAITEMENT DE L INCONTINENCE URINAIRE Dr B Pogu Urologue FMC Sud Marne DEFINITION! Incontinence urinaire (IU) : perte involontaire des urines par l urètre, survenant en dehors de la miction et pouvant

Plus en détail

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Angélique SWIERZEWSKI (Aide soignante) Stéphanie TAGLANG,

Plus en détail

IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES

IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES L Incontinence Urinaire: - Chez la femme. - Quel que soit le type. - Tous âges confondus. Introduction A une PREVALENCE GLOBALE de 27,6%* Augmente avec l âge 2 pics:

Plus en détail

Incontinence au féminin. Incontinence au féminin Osez en parler! Conseils, prévention, rééducation

Incontinence au féminin. Incontinence au féminin Osez en parler! Conseils, prévention, rééducation Incontinence au féminin Incontinence au féminin Osez en parler! Conseils, prévention, rééducation L INCONTINENCE AU FÉMININ L incontinence au féminin Vous êtes sportive FEMME SPORTIVE On parle d incontinence

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

Rétention urinaire et personnes âgées

Rétention urinaire et personnes âgées Rétention urinaire et personnes âgées Docteur Anne Marie Mathieu Chef de service Hôpital Corentin Celton AP-HP La rétention urinaire complète est une urgence diagnostique et thérapeutique. Risque vital

Plus en détail

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante,

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante, Spasticité Dr Nathalie Charbonnier, journaliste, Paris Spasticité et SEP La spasticité, un symptôme fréquent dans la SEP La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit

Plus en détail

HÉMATURIES. Interrogatoire

HÉMATURIES. Interrogatoire HÉMATURIES Nous ne décrirons que les hématuries macroscopiques, c'est-à-dire visibles, seules à pouvoir être retenues dans le cadre d un abord clinique en urologie. L hématurie est révélatrice d une lésion

Plus en détail

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%.

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%. N.S DIABETE ET GROSSESSE Introduction : Ce chapitre se consacre à étudier: La grossesse chez une diabétique connue, insulinodépendante (DID) ou non (DNID); Le diabète gestationnel qui apparaît au cours

Plus en détail

Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer)

Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer) Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer) Prise en main rapide Avertissement : Le module Troubles Fonctionnels Urinaires développé sur Episodus est un module d aide au diagnostic,

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CONTINENCE URINAIRE ET DE LA MICTION

PHYSIOLOGIE DE LA CONTINENCE URINAIRE ET DE LA MICTION Alisée MENEU & Jean-Baptiste HAMONIC 30/11/11 Appareil urinaire Physiologie Mr BEGUE Remarque : Les réflexes ne sont pas à connaître. Le prof à insisté en revanche sur l action des systèmes orthosympathique

Plus en détail

Troubles de la continence urinaire et de la miction. J. Moscovici (Toulouse)

Troubles de la continence urinaire et de la miction. J. Moscovici (Toulouse) Troubles de la continence urinaire et de la miction J. Moscovici (Toulouse) DESC 19/09/2012 Introduction Problème quotidien Vaste sujet médico-chirurgical Situations pathologiques variées, le plus souvent

Plus en détail

Incontinence urinaire

Incontinence urinaire Mise au point Incontinence urinaire R. Mahamdia, T. Cudennec Hôpital Sainte Périne, Paris L incontinence urinaire se définit comme la perte involontaire d urines par le méat urétral. C est un symptôme

Plus en détail

Technologie gymnique travail des abdominaux

Technologie gymnique travail des abdominaux 1 - Pourquoi renforcer Pour améliorer la respiration, avec une meilleure expiration Pour modifier la statique rachidienne, par rétroversion du bassin et limiter les appuis sur les arcs postérieurs, Pour

Plus en détail

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien L Incontinence Urinaire au FEMININ Dr Isabelle Kaelin-Gambirasio Erika Vögele Dr Johanna Sommer Examen pelvien Inspection : Atrophie vulvovaginale Inflammation vaginale Pertes d urines à la toux Prolapsus

Plus en détail