MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES"

Transcription

1 SCECR-DIR MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Service conseil à l évaluation, aux communications et à la recherche Destinataires : À tous les employés de l établissement, aux RNI, aux contractuels et aux stagiaires en formation Responsable de sa mise en application : Conseillère cadre au Service conseil Lieu ou champ de sa mise en application : Tout l'établissement Directeur général Approuvée le 27 octobre 2004 Révisée le 30 mars RAISON D ÊTRE Conformément à la Loi sur les services de santé et les services sociaux, la présente directive vient préciser les responsabilités du gestionnaire de risques et du comité de gestion des risques, comité mis en place par le CR La Myriade à la suite de l adoption de la politique sur la gestion et prévention des risques (SCECR-POL-04-01). Elle précise également les responsabilités des différents acteurs concernés par la gestion des risques au sein de l établissement. La présente directive et procédure remplace la directive sur la production des rapports d incidents et accidents (DSC-DIR-99-03). 2. BUTS 2.1 Doter l établissement d un mécanisme formel de contrôle en regard des incidents et accidents qui peuvent survenir durant la prestation des services en instaurant le comité de gestion des risques et en désignant un gestionnaire de risques; Directive Gestion et prévention des risques 1

2 2.2 S assurer du respect du mandat du comité et ses règles de fonctionnement, de même que les fonctions et responsabilités du gestionnaire de risques; 2.3 Déterminer les responsabilités des différents acteurs de l établissement et celles des ressources contractuelles. 3. DÉFINITION D UN RISQUE Les situations suivantes survenues dans le cadre de la dispensation à un usager d un service dont l établissement a la responsabilité doivent faire l objet d une déclaration, conformément au cadre de référence sur la prestation sécuritaire de services de la Fédération québécoise des CRDITED : Toute circonstance ou tout élément observé qui comporte un danger pour un usager et qui ne peut pas être corrigé immédiatement et de façon permanente; Tout événement de nature indésirable subi et non voulu par un usager (avec ou sans conséquence); Toute manifestation comportementale de la part d un usager ou problématique de santé, qui n est pas encadrée par un protocole ou un plan d action prévu au PI/PSI/PSII; Toute manifestation comportementale de la part d un usager, ou problématique de santé, qui est encadrée par un protocole ou un plan d action prévu au PI/PSI/PSII, mais dont le résultat est inhabituel sur l état de santé ou de bien-être; Tous les soins et les services qui n ont pas été appliqués tel que prévu par un protocole, un plan d action prévu au PI/PSI/PSII ou par une procédure. 4. RESPONSABILITÉS 4.1 Les intervenants, les RNI, les contractuels et les stagiaires en formation Prêter assistance à la personne lorsque survient un événement pouvant avoir des conséquences sur son état de santé ou son bien-être dans le respect des procédures et des protocoles prévus selon les circonstances. Porter secours à la personne lorsque survient un accident grave et aviser immédiatement le supérieur immédiat ou le cadre en disponibilité de même que les parents ou le représentant légal. 2 Directive Gestion préventive des risques

3 La Déclaration Déclarer toute situation considérée à risque durant la prestation de services telle que décrite à la section 3 de la présente directive, sur le formulaire de déclaration d un incident ou d un accident (annexe 1). La déclaration doit être faite dans un délai n excédant pas 48 heures ouvrables après que soit survenu l incident ou l accident, être signée et versée au dossier du client. Compléter et transmettre, dans le cas d une RNI, le rapport de déclaration à l intervenant au suivi qui l achemine après lecture au supérieur immédiat. Remplir dans le cas d un intervenant au suivi, d un contractuel et d un stagiaire un rapport de déclaration et l acheminer au supérieur immédiat. Acheminer une copie de la déclaration (feuille jaune) au secrétariat du Service conseil à l évaluation, aux communications et à la recherche (SCECR). Appliquer les mesures préventives et correctives identifiées par le supérieur immédiat, le cadre en disponibilité et celles en provenance du comité de gestion des risques. La divulgation par l intervenant au suivi Tous les incidents et accidents doivent être divulgués au client, aux parents ou au représentant légal par l intervenant au suivi ou par toute autre personne mandatée par le supérieur immédiat. Dans le cas d événements mineurs telles éraflures, égratignures, petites coupures, ecchymoses, les parents ou le représentant légal déterminent le moment où ils souhaitent être informés de ces événements. Deux possibilités s offrent à eux : a) les parents ou le représentant légal souhaitent être informés au fur et à mesure que surviennent ces événements. La divulgation se fait le plus rapidement après l événement et l intervenant au suivi consigne une note au dossier du client. L information est transmise verbalement. b) les parents ou le représentant légal prennent une entente de report de divulgation avec l intervenant au suivi. Dans ce cas, l intervenant au suivi remplit le formulaire «report de divulgation» et demande aux parents ou au représentant légal de signer le formulaire. L intervenant verse le formulaire au dossier du client et achemine une copie au secrétariat du SCECR. Les incidents et accidents mineurs sont divulgués selon l entente. L information peut être transmise verbalement ou un bref résumé peut être fait si plusieurs événements mineurs se sont produits au cours de la période visée. Directive Gestion et prévention des risques 3

4 Les incidents et les accidents mineurs (égratignures, éraflures, petites coupures, ecchymoses) correspondant à l échelle de gravité (annexe 1, section 12) A, B, C, D et E1 sont divulgués verbalement. Les accidents correspondant à l échelle de gravité E2, F, G, H, I (accidents nécessitant des soins de santé spécialisés) sont divulgués le plus rapidement après l événement et un rapport de divulgation d un accident doit être complété sur le formulaire prévu à cet effet, signé et versé au dossier du client. Une copie du rapport de divulgation (feuille jaune) doit être acheminée au secrétariat du SCECR. La responsabilité de remplir un rapport de divulgation d un accident ne peut pas être confiée à une RNI, à un contractuel ou à un stagiaire. 4.2 Les chefs de programme À la réception d un formulaire «rapport de déclaration d un incident ou d un accident», s assurer que toutes les sections de ce rapport sont bien complétées et qu il comporte la signature du déclarant. Retourner au besoin ce formulaire au déclarant pour qu il y ajoute les informations manquantes ou le signe selon le cas. Procéder à l analyse de l événement (annexe 2) dans un délai de 72 heures ouvrables après réception du rapport de déclaration. Procéder à une analyse sommaire pour les événements de type A, B, C, D, et E1 (voir sous la rubrique formulaire dans intranet). Ce rapport se trouve au bas du formulaire de déclaration d incident ou d accident. Procéder à une analyse complète sur le formulaire approprié pour les accidents de type E2, F, G, H et I. Voir à ce que l original (feuille blanche) du rapport de déclaration d un incident ou d un accident soit versé au dossier du client. Statuer à savoir s il s agit d un incident ou d un accident. Acheminer aux RFMI une copie du rapport de déclaration dans le cas uniquement d un accident grave ayant causé des préjudices importants au client et comportant un risque de poursuite. Aviser les RFMI qu elles devront faire parvenir une copie du rapport à l assureur du CR La Myriade s il y a lieu. 4 Directive Gestion préventive des risques

5 S il s agit d un incident ou d un accident de gravité D ou E1, s assurer de la divulgation (annexe 3) selon le délai convenu avec les parents ou le représentant légal et consigné au formulaire «Entente pour le report de la divulgation des accidents survenus à un usager» (Annexe 4). Pour tous les autres accidents de gravité E2, F, G, H et I, et à la suite de l analyse de l accident, s assurer de la divulgation le plus rapidement possible au client ou à son représentant, en mandatant un membre de son équipe ou une autre personne pour le faire et offrir, selon les circonstances des mesures de soutien appropriées. S il procède lui-même à la divulgation, remplir le formulaire «rapport de divulgation d un accident». Aviser la direction des services à la clientèle lorsque l analyse effectuée révèle que la cause principale de l accident est reliée à une distraction ou une erreur de jugement ou à une négligence professionnelle de la part d un employé ou encore au non-respect d une politique ou d une directive et procédure. Aviser la direction des services administratifs lorsque la cause identifiée est reliée à une défectuosité ou à la non-disponibilité d un équipement quelconque ou encore à une lacune en ce qui a trait aux équipements, aménagements ou installations de l établissement ou utilisés par l établissement. Collaborer au suivi des recommandations du comité de gestion des risques. Identifier les besoins de formation du personnel, des RNI, des contractuels de leur secteur en matière de gestion des risques. S assurer du respect de la présente directive et de la politique de gestion et prévention des risques auprès du personnel, des RNI, des contractuels et des stagiaires en formation de leur secteur. 4.3 Les directeurs Prendre connaissance des rapports d analyse d un incident ou d un accident qui leur sont acheminés et apporter les suivis nécessaires. Procéder, dans des situations exceptionnelles, à la divulgation d accidents auprès d un client, des parents ou du représentant légal. Directive Gestion et prévention des risques 5

6 Autoriser, dans des situations exceptionnelles, les mesures de soutien requises pour atténuer les conséquences découlant d un accident sur la personne ou pour en empêcher la récurrence. Assurer la promotion de la présente directive et de la politique de l établissement en matière de gestion et prévention des risques. 4.4 Le gestionnaire de risques Coordonner les activités reliées au développement et à l implantation du comité de gestion des risques. Supporter la présidence du comité de gestion des risques et préparer les documents nécessaires à l analyse trimestrielle des incidents et accidents. Assurer le suivi des recommandations du comité de gestion des risques auprès des directions concernées. S assurer que tous les incidents et accidents déclarés ont fait l objet d une analyse de la part des gestionnaires concernés. S assurer que tous les accidents déclarés ont été divulgués au client, à ses parents ou à son représentant légal, qu un rapport de divulgation a été produit et que toutes les informations qui devaient être communiquées dans le cadre de cette divulgation l ont été. Effectuer ou demander au besoin un complément d analyse lorsque les circonstances ou causes d un événement doivent être éclaircies. Concevoir un registre informatisé des incidents et accidents et voir à ce que toutes les informations requises pour une gestion efficace des risques et pour la production des différents rapports devant être soumis à diverses instances y soient consignées. Participer, en lien avec le comité de formation Myriade, à l identification des besoins de formation du personnel de l établissement et des ressources contractuelles en matière de gestion des risques. Promouvoir la présente directive et la politique de gestion et prévention des risques. 6 Directive Gestion préventive des risques

7 4.5 Le comité de gestion des risques Rechercher, développer et faire la promotion des moyens visant à : Identifier et analyser les risques d incident et d accident en vue d assurer la sécurité de la clientèle; S assurer que des mesures de soutien ont été apportées à la victime d un accident et à ses proches; Assurer la mise en place d un système de surveillance incluant l analyse du rapport trimestriel des incidents et accidents pour identifier les causes de ceux-ci; Recommander la prise de mesures visant à prévenir la récurrence de ces incidents et accidents ainsi que la prise de mesures de contrôle, s il y a lieu; S assurer de l application de la politique de gestion et prévention des risques et de la présente directive; S assurer que des activités de formation en matière de gestion des risques soient dispensées aux personnes concernées de l établissement de même qu aux RNI en lien avec le comité de formation Myriade; S assurer de la diffusion de l information relative à la gestion des risques à l ensemble du personnel de l établissement, aux RNI, aux contractuels de même qu aux stagiaires en formation; Conseiller la direction générale ou le conseil d administration sur toute question qui lui est soumise concernant la prestation sécuritaire des services à la clientèle; À la demande du conseil d administration, du directeur général ou du commissaire aux plaintes et à la qualité des services de l établissement, le comité de gestion des risques peut être appelé à réviser ou compléter l analyse d un accident précis en vue d émettre un avis ou des recommandations à l instance qui en a fait la demande. 4.6 Le directeur général Désigner le gestionnaire responsable de la gestion des risques; Prendre connaissance des rapports du comité de gestion des risques et assurer leur diffusion et le suivi des recommandations auprès des membres de la stratégie politique et financière de même qu auprès des membres du comité de vigilance et de la qualité; Directive Gestion et prévention des risques 7

8 Soutenir l action des différents acteurs de l établissement dans la gestion et la prévention des risques; Présenter au conseil d administration un rapport bisannuel faisant état du bilan des incidents et accidents survenus au sein de l établissement et des mesures préventives et correctives identifiées et actualisées. 4.7 Le Service conseil à l évaluation, aux communications et à la recherche Préparer les rapports trimestriels sur les incidents et accidents et soumettre ceux-ci au comité de gestion des risques. Voir à la mise en place et la mise à jour du tableau de bord relatif à la gestion et la prévention des risques. Évaluer annuellement le niveau de conformité à la présente directive. 5. RÈGLES RELATIVES À LA DIVULGATION 5.1 Objet de la divulgation 5.2 Délai Tout client doit être informé : De tout accident survenu au cours de la prestation de services reçus par celuici et susceptibles d entraîner ou ayant entraîné des conséquences sur son état de santé ou son bien-être; Des mesures prises pour contrer de telles conséquences, ou des mesures prises pour prévenir la récurrence d un tel accident; Lors d un accident entraînant le décès d un client, le conjoint, les ascendants ou les descendants directs du client doivent être informés des causes de son décès (L.R.Q., c. S-4.2 article 23). La divulgation d un accident au client est faite le plus rapidement possible après l analyse de l accident. La gravité de l accident détermine le délai de divulgation prescrit par l établissement (voir 4.3). 8 Directive Gestion préventive des risques

9 5.3 Déclaration Tout incident ou accident doit : Faire l objet d un rapport de déclaration sur le formulaire «rapport de déclaration d un incident ou d un accident» prévu à cette fin et être transmis au supérieur immédiat dans le respect des délais prévus; En situation d urgence, en dehors des heures régulières de travail, être transmis au cadre en disponibilité dans le cas d un événement comportant des risques réels ou appréhendés sur la santé et le bien-être d un client. 6. MESURES DE SOUTIEN 6.1 Modalités d application En cas d accident survenu à un client, le gestionnaire des risques doit : S assurer que les mesures de soutien ont été apportées au client ou à ses proches en cas d accident; S assurer de la mise en place des mesures de soutien retenues en faveur du client ou de ses proches (Article 183.2, paragraphes 2 et 23, alinéa 2). 6.2 Information au client La personne, chargée de la divulgation des informations nécessaires à un client victime d un accident, doit l informer des mesures de soutien pouvant être mises à sa disposition pour contrer ou atténuer les conséquences de cet accident. 6.3 Types de mesures de soutien L établissement doit proposer au client les mesures de soutien pertinentes (soutien psychologique, médical, professionnel, etc.) à la suite de l évaluation de ses besoins en regard des conséquences de l accident. La personne qui a proposé au client des soins, des services ou des mesures de soutien doit s assurer qu ils soient fournis et doit déterminer leur adéquation à la santé et au bien-être de ce client. Cette personne devra inscrire la mesure proposée au rapport de divulgation d un accident. Directive Gestion et prévention des risques 9

10 7. MESURES POUR PRÉVENIR LA RÉCURRENCE D UN ACCIDENT 7.1 Modalités d application Le gestionnaire des risques en cas d accident à un client s assure : De l élaboration des mesures requises pour prévenir la récurrence d un accident à un client; De la mise en place des mesures de prévention retenues (Article 183.2, paragraphes 3 et 235.3, alinéa 2). 7.2 Information Lors de la divulgation de l accident ou aussitôt que possible après celui-ci, le client concerné est informé des mesures qui seront prises par l établissement pour prévenir la récurrence d un incident/accident analogue à celui qu il a subi. Lorsque les mesures destinées à prévenir la récurrence d un accident visent les soins ou les services que l établissement fournit au client, elles sont inscrites au dossier de celui-ci de manière à permettre à toute personne qui donne au client de tels soins ou services d en assurer l application. 10 Directive Gestion préventive des risques

11 ANNEXE 1

12

13

14

15 ANNEXE 2

16 ANNEXE 2

17 ANNEXE 2

18 ANNEXE 3

19 ANNEXE 4

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction REGLE REG-DEAQ-01 DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2005/11/10 DATE

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013 1. Identification Titre : Procédure de déclaration des accidents, des incidents et des situations dangereuses en milieu de travail. Ce document s adresse : aux membres du personnel enseignant et non enseignant

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

RAPPORT INTERVENTION À LA RÉSIDENCE PARC JARRY

RAPPORT INTERVENTION À LA RÉSIDENCE PARC JARRY RAPPORT INTERVENTION À LA RÉSIDENCE PARC JARRY DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU CŒUR-DE-L ÎLE Le 6 juin 2012 Avis Le présent rapport rend compte d une intervention du Protecteur du citoyen

Plus en détail

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles POLITIQUE SUR LA DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS GASPÉ, LE 30 AVRIL 2004 1. PRÉAMBULE : Dans le cadre des dispositions prévues à la Loi (L.Q. 2002, ch. 71, art.

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉCLARATION DES INCIDENTS ET DES ACCIDENTS RELATIFS AUX USAGERS ET AUX TIERS

POLITIQUE DE DÉCLARATION DES INCIDENTS ET DES ACCIDENTS RELATIFS AUX USAGERS ET AUX TIERS POLITIQUE DE DÉCLARATION DES INCIDENTS ET DES ACCIDENTS RELATIFS AUX USAGERS ET AUX TIERS POLITIQUE D ESTINATAIRES : TOUT LE PERSONNEL, AUX MÉDECINS, AUX USAGERS ET AUX STAGIAIRES DU CHSLD MANOIR HARWOOD

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement x Procédure Page 1 de 6 x Politique Directive C.A. C.E. x C.G. Direction générale Résolution 00-650-6.00 Direction x Nouveau document x Amende

Plus en détail

SÉCURITÉ É DES SOINS: QUE PLUS LOIN?

SÉCURITÉ É DES SOINS: QUE PLUS LOIN? Ménard, Martin, Avocats SÉCURITÉ É DES SOINS: QUE FAIRE POUR ALLER PLUS LOIN? par, Ad. E. (Tous droits réservés) 1 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DES SOINS INFIRMIERS 2. LES DROITS DES

Plus en détail

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION]

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] EXTRAIT DU RÈGLEMENT N O 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC 1. Préambule Par cette section

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure compilation données et indicateurs SSE

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure compilation données et indicateurs SSE Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 31 juillet 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 5 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TOME II

MANUEL DE GESTION TOME II MANUEL DE GESTION Type de document : Directive et procédure Code : 38 Page 1 de 16 Titre : Déclaration d accident et d incident du travail Expéditeur : Direction des ressources humaines Approuvé le : 1984-12-18

Plus en détail

PROCÉDURE 1. OBJECTIF

PROCÉDURE 1. OBJECTIF PROCÉDURE Code : PR-DG-015-1 Présentée et adoptée au comité de direction le : 10 novembre 2010. Entrée en vigueur le même jour Bonification approuvée et adoptée au comité de direction le : 10 avril 2013

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIRECTION DES AFFAIRES CORPORATIVES

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIRECTION DES AFFAIRES CORPORATIVES CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIRECTION DES AFFAIRES CORPORATIVES Conseil d administration Approbation initiale : 26 mai 2011 CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE I- MANDAT Conformément à la Loi constituant

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

Ménard, Martin, Avocats LE DROIT À LA SÉCURITÉ DES SOINS. CSSS de la Mitis par Me Jean-Pierre Ménard, Ad. E. (Tous droits réservés)

Ménard, Martin, Avocats LE DROIT À LA SÉCURITÉ DES SOINS. CSSS de la Mitis par Me Jean-Pierre Ménard, Ad. E. (Tous droits réservés) Ménard, Martin, Avocats LE DROIT À LA SÉCURITÉ DES SOINS CSSS de la Mitis par Me Jean-Pierre Ménard, Ad. E. (Tous droits réservés) 1 PROJET DE LOI 113 RECONNAISSANCE DU DROIT À LA SÉCURITÉ DES SOINS -

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 5

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 5 COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 5 RÈGLE DE RÉGIE SUR LES PREMIERS SOINS ET LES PREMIERS SECOURS 1.0 FONDEMENT La présente règle de régie découle de la politique de santé et de sécurité

Plus en détail

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL POLITIQUE POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL # 61-03 Adoption le 14 juin 2005 Amendement le Mise en vigueur le 14 juin 2005 Résolution # C.C.-1865-06-05 Autorisation Susan

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

MANUEL DE GESTION AGRESSION SEXUELLE DIRECTIVE 1. RAISON D ÊTRE DSC-DIR-05-03

MANUEL DE GESTION AGRESSION SEXUELLE DIRECTIVE 1. RAISON D ÊTRE DSC-DIR-05-03 ANNEXE 1 DSC-DIR-05-03 MANUEL DE GESTION TITRE : AGRESSION SEXUELLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Directeur des services à la clientèle Destinataire : Tout le personnel et les

Plus en détail

RAPPORT DES CONCLUSIONS DE L ENQUÊTE DE LA COMMISSAIRE

RAPPORT DES CONCLUSIONS DE L ENQUÊTE DE LA COMMISSAIRE RAPPORT DES CONCLUSIONS DE L ENQUÊTE DE LA COMMISSAIRE Loi sur le droit à l information et la protection de la vie privée Affaire : 2013-1598-AP-852 Le 3 février 2014 «Un Ministère a failli à son obligation

Plus en détail

POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail

POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail Ce document s'adresse à tout le personnel La Direction des ressources humaines est responsable de son application

Plus en détail

Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique

Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique Adoptée par le Conseil d administration Le 6 décembre 2011 1. PRINCIPES ET VALEURS Le Cégep de Saint-Jérôme

Plus en détail

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DE CONDITIONS DE TRAVAIL DE L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE Document validé par le CHSCT au cours de sa séance du 18 septembre 2012 Mis à

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins à l égard de la gestion des risques.

Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins à l égard de la gestion des risques. SERVICES À LA CLIENTÈLE OBJET : Politique de déclaration des incidents et accidents SC-24 Page 1 de 12 1. Principes généraux : Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins

Plus en détail

RÈGLEMENT DU FONDS D ENTRAIDE SYNDICALE

RÈGLEMENT DU FONDS D ENTRAIDE SYNDICALE Syndicat de l enseignement de la région du Fer - CSQ RÈGLEMENT DU FONDS D ENTRAIDE SYNDICALE Révisé, novembre 2007 Syndicat de l'enseignement de la région du Fer - CSQ 9 rue Napoléon Sept-Îles (Qc.) G4R

Plus en détail

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Introduction Conformément à sa mission qui est de se consacrer au développement de ses étudiants dans la perspective

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES

POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES Novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. La politique sur la gestion des plaintes... 4 1.1 Préambule... 4 1.2 Objectif... 4 1.3 Définitions... 4 1.4 Champ d application de

Plus en détail

GESTION DU PLAN D INTERVENTION

GESTION DU PLAN D INTERVENTION GESTION DU PLAN D INTERVENTION 1. ENCADREMENTS LÉGAUX ET CADRES DE RÉFÉRENCE - Loi sur l instruction publique (LIP) - Une école adaptée à tous ses élèves : Politique de l adaptation scolaire (MELS) - Organisation

Plus en détail

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 PROGRAMME DE EN SANTÉ SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 Document préparé par : Comité de la santé et de la sécurité du travail Objectif : Éliminer à la source même les dangers pour la santé, la sécurité et

Plus en détail

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance.

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance. POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Unité administrative : Ressources financières 1. LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE 1.1 Mettre en place des mécanismes qui permettent à la Commission scolaire

Plus en détail

RÈGLEMENT 32. Règlement du conseil d administration du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec. concernant

RÈGLEMENT 32. Règlement du conseil d administration du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec. concernant RÈGLEMENT 32 Règlement du conseil d administration du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec concernant La procédure d examen des plaintes des usagers Règlement adopté par le conseil d administration,

Plus en détail

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07 (P)-RM-2006-07 Santé et sécurité au travail Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006 Amendement : Politique de santé et sécurité au travail 1. But de la politique La

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT

POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT Mise à jour : 2011-09-14 POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT Afin d'alléger le texte du présent document, le masculin sert à désigner, lorsque le contexte s'y prête, aussi bien les hommes que les femmes. POLITIQUE

Plus en détail

CTSE022. Page. Section Procédure en cas d accident ou d incident. 1 de 4. Date. 6 mai 2015. Énoncé

CTSE022. Page. Section Procédure en cas d accident ou d incident. 1 de 4. Date. 6 mai 2015. Énoncé Section d accident ou d incident Page Date CTSE022 1 de 4 6 mai 2015 Énoncé Définition Lorsqu un véhicule de transport scolaire est impliqué dans un accident ou un incident, il faut faire une série de

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

TABLEAU SYNTHÈSE DES OBJECTIFS, DES RECOMMANDATIONS, DES RESPONSABILITÉS ET DES CONDITIONS D'IMPLANTATION

TABLEAU SYNTHÈSE DES OBJECTIFS, DES RECOMMANDATIONS, DES RESPONSABILITÉS ET DES CONDITIONS D'IMPLANTATION TABLEAU SYNTHÈSE DES OBJECTIFS, DES RECOMMANDATIONS, DES RESPONSABILITÉS ET DES CONDITIONS D'IMPLANTATION Nous présentons ici un tableau synthèse des objectifs poursuivis et des recommandations faites.

Plus en détail

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives 1 Domaine et application 1.1 Objectif QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives Fournir une méthode efficace et uniforme d aborder les problèmes, les plaintes, les suggestions et les anomalies concernant

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE SECTION 5.3: LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL POLITIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À LA SANTÉ ET LA PAGE: 1 CHAPITRE: V Adoptée : CAD-7600 (26 08 03) ÉNONCÉ Assurer à la

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) Titre : Responsable de l'application : Santé et sécurité du travail Direction des services des ressources humaines Adoption : 23 mars 1998 (98-03-23-05) Entrée

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE CONSIDÉRANT QUE suite au regroupement des municipalités de Cacouna, il s avère

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE

CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE Direction de la gestion des espaces et des services auxiliaires CADRE DE GESTION SUR L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE 1. OBJECTIF Le présent cadre de gestion a pour objet de définir des règles minimales

Plus en détail

Réclamations de la Clientèle

Réclamations de la Clientèle Réclamations de la Clientèle Fiche processus: Traitement des réclamations de la clientèle Vue d'ensemble Domaine Gestion de fortune et gestion de la société Nom du processus Traitement des réclamations

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014)

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014) UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Sciences et Techniques REGLEMENT INTERIEUR (mise à jour du 22/09/2014) Sommaire 1. Champ d application 2. Assemblée générale, Direction de l Unité et Conseil de laboratoire 3.

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. Le personnel enseignant du Service de la formation continue de l Institut maritime du Québec.

CAHIER DE GESTION. Le personnel enseignant du Service de la formation continue de l Institut maritime du Québec. CAHIER DE GESTION RÈGLEMENT RÉGISSANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL ENSEIGNANT NON SYNDIQUÉ DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DE L INSTITUT MARITIME DU QUÉBEC (Règlement n 07-01.25) COTE 32-06-01.301

Plus en détail

Gestionnaire de risque et DSI - Ensemble pour la sécurité des usagers. Colloque des CII-CIR 2014 Montréal, le 8 mai 2014

Gestionnaire de risque et DSI - Ensemble pour la sécurité des usagers. Colloque des CII-CIR 2014 Montréal, le 8 mai 2014 Gestionnaire de risque et DSI - Ensemble pour la sécurité des usagers Colloque des CII-CIR 2014 Montréal, le 8 mai 2014 Présentateurs Guillaume Ducharme, M. Sc. (adm. de la santé) D.E.S.S. Conseiller-cadre

Plus en détail

Article 1. Article 2. Article 3

Article 1. Article 2. Article 3 ENTENTE RELATIVE AUX COMITÉS DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL ET AU TEMPS DE LIBÉRATION ALLOUÉ AUX REPRÉSENTANTS À LA PRÉVENTION DANS L EXERCICE DE LEURS FONCTIONS (Juin 1992) Article 1 En vue de prévenir

Plus en détail

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3)

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture. PRINCIPES FONDAMENTAUX Les incidents provoqués par des conduites intimidantes ou violentes

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

BANQUE DE CANDIDATURES

BANQUE DE CANDIDATURES BANQUE DE CANDIDATURES POSTES À LA DIRECTION D ÉTABLISSEMENT (liste d admissibilité) 2010-2011-C-01 (Secteur jeune) ou 2010-2011-C-02 (Secteur adulte) La Commission scolaire De La Jonquière étudiera, au

Plus en détail

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 ADMINISTRATION Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 1. PRÉAMBULE Les membres du personnel autorisés peuvent effectuer

Plus en détail

Liste des recommandations

Liste des recommandations RECOMMANDATIONS À TOUS LES MINISTÈRES ET ORGANISMES L EXERCICE DES POUVOIRS DISCRÉTIONNAIRES DE L ADMINISTRATION: Que lorsque, dans l exercice de ses pouvoirs discrétionnaires, l Administration prend une

Plus en détail

DIRECTIVES D APPLICATION DU RÈGLEMENT 10.23 SUR LES CONFLITS D INTÉRÊTS DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

DIRECTIVES D APPLICATION DU RÈGLEMENT 10.23 SUR LES CONFLITS D INTÉRÊTS DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DIRECTIVES D APPLICATION DU RÈGLEMENT 10.23 SUR LES CONFLITS D INTÉRÊTS DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Pour mener à bien sa mission d enseignement, de recherche et de saine gestion administrative, l Université

Plus en détail

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION BUT POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION En vue de répondre à ses besoins et de développer les compétences particulières des salariés, le Collège fournit à tous ses salariés les possibilités réelles

Plus en détail

Cette Annexe fait intégralement partie du Contrat d accès avec la référence : [ ].

Cette Annexe fait intégralement partie du Contrat d accès avec la référence : [ ]. Annexe 14: Règles entre Elia et le Gestionnaire du Réseau Fermé de Distribution raccordé au Réseau Elia, pour organiser l accèsdes Utilisateurs de ce Réseau Fermé de Distribution Cette Annexe fait intégralement

Plus en détail

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution :

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : POLITIQUE 2500-031 TITRE : Politique de gestion intégrée des risques ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11 MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : ENTRÉE EN

Plus en détail

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION FICHE TECHNIQUE #38 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION L efficacité en prévention passe inévitablement par l implication et la concertation

Plus en détail

L utilisation de la force, de l isolement et de substances chimiques comme mesures de contrôle des personnes

L utilisation de la force, de l isolement et de substances chimiques comme mesures de contrôle des personnes L utilisation de la force, de l isolement et de substances chimiques comme mesures de contrôle des personnes L ESPRIT DE LA LOI L utilisation de l isolement et de la contention est encadrée par l article

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DES USAGERS Adopté par le conseil d administration, le 17 septembre 2002 Document préparé par : Le commissaire local aux plaintes et à la qualité des services

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA GESTION INTÉGRÉE DE LA PRÉSENCE AU TRAVAIL

POLITIQUE SUR LA GESTION INTÉGRÉE DE LA PRÉSENCE AU TRAVAIL POLITIQUE SUR LA GESTION INTÉGRÉE DE LA PRÉSENCE AU TRAVAIL SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES Adoption : Amendement : C.C.-086-030127 \\cssamares.qc.ca\administration\savl001\lorraine\politique - Loi - Règlement\Politiques\Politique

Plus en détail

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES en lien avec la Politique intégrée en santé, sécurité et bien-être du travail (2012)

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES en lien avec la Politique intégrée en santé, sécurité et bien-être du travail (2012) Procédure relative à la pratique sécuritaire d activités sportives avec les jeunes, à l intention des intervenants en unités d hébergement, dans l exercice de leurs fonctions DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement sur les modalités d adoption et de révision des plans d intervention des usagers Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement N o 11 Adopté le 15.02.2011 Assemblée publique et conseil d administration

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES

PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES Le présent Protocole contient les conditions d utilisation du système informatique de transmission électronique des soumissions (la TES) et prévoit les droits et les obligations

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

Radices Fiduciam S.A.

Radices Fiduciam S.A. Support 5 Traitement des réclamations de la clientèle 1 Page 1 sur 7 PROCÉDURE RELATIVE AU TRAITEMENT DES RÉCLAMATIONS DE LA CLIENTÈLE 1. Environnement réglementaire Cette matière est traitée par le Règlement

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

PROCÉDURE. Procédure de rédaction des documents d encadrement administratifs. Version no 1 Entrée en vigueur : 26 octobre 2015 Révisée le : S.O.

PROCÉDURE. Procédure de rédaction des documents d encadrement administratifs. Version no 1 Entrée en vigueur : 26 octobre 2015 Révisée le : S.O. PROCÉDURE PRO-10-001 Procédure de rédaction des documents d encadrement administratifs Version no 1 Entrée en vigueur : 26 octobre 2015 Révisée le : S.O. Procédure organisationnelle Procédure de gestion

Plus en détail

OBJET Politique relative au processus de budgétisation

OBJET Politique relative au processus de budgétisation OBJET Politique relative au processus de budgétisation 1. PRÉAMBULE La présente politique vise à garantir la présence d un bon processus budgétaire et est requise en vertu des normes et pratiques de gestion

Plus en détail

Projet. Politique de gestion des documents et archives. Service du greffe (Avril 2012)

Projet. Politique de gestion des documents et archives. Service du greffe (Avril 2012) Projet Politique de gestion des documents et archives Service du greffe (Avril 2012) Ensemble des documents, quel que soit leur date, leur nature ou leur support, réunis (élaborés ou reçus) par une personne

Plus en détail

Postes en technologie de l information

Postes en technologie de l information Mutation 2013 Postes en technologie de l information Consultez les témoignages de nos ambassadeurs Suzanne Samson Gestionnaire en technologies de l information Simon Barriault Analyste en informatique

Plus en détail

Politique et procédure de dotation de la Ville d Alma

Politique et procédure de dotation de la Ville d Alma Politique et procédure de dotation de la Ville d Alma Service des ressources humaines 15 février 2010 Résolution : 078-04-2010 TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE... 1 BUT DE LA POLITIQUE... 1 OBJECTIFS... 1

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Objet : Politique de développement des ressources humaines

Objet : Politique de développement des ressources humaines Page 1 de 6 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique reflète les valeurs que le conseil d administration et la direction générale du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins soutiennent

Plus en détail

MANUEL DE GESTION. Un premier constat : les accidents évitables constituent une cause significative de morbidité et de mortalité.

MANUEL DE GESTION. Un premier constat : les accidents évitables constituent une cause significative de morbidité et de mortalité. MANUEL DE GESTION Type de document : POLITIQUE N o PO 04 2007 03 Titre : POLITIQUE GLOBALE DE GESTION DES RISQUES Version n o 2 1. PRÉAMBULE À compter des années 1980, la gestion des risques a pris une

Plus en détail

Procédure à suivre à la suite d'un accident de travail avec lésions graves ou mortelles (PROCÉDURE)

Procédure à suivre à la suite d'un accident de travail avec lésions graves ou mortelles (PROCÉDURE) Encadrements administratifs Procédure à suivre à la suite d'un accident de travail avec lésions graves ou mortelles (PROCÉDURE) Date d'entrée en vigueur: 09/06/02 Date de fin: Commentaire: Service émetteur:

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

ET LIBRE DE TOUTE FORME DE VIOLENCE ENVERS LE PERSONNEL SUR LES LIEUX DE TRAVAIL. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

ET LIBRE DE TOUTE FORME DE VIOLENCE ENVERS LE PERSONNEL SUR LES LIEUX DE TRAVAIL. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DÉAQ-03 POLITIQUE FAVORISANT UN CLIMAT DE TRAVAIL SAIN ET LIBRE DE TOUTE FORME DE VIOLENCE ENVERS LE PERSONNEL SUR LES LIEUX DE TRAVAIL ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation

Plus en détail

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS Référence : 4504-20-04 Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS 1. OBJECTIF Uniformiser le processus de prescription

Plus en détail