1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "www.rh-solutions.com 1"

Transcription

1 1

2 SOMMAIRE 1. Les consultants ont tendance à sous-estimer leur tarif 2. Structurer son offre de service et bien facturer 3. Et si vous facturiez autrement? 4. Six règles pour construire sa grille de tarifs 5. Vendre son savoir-faire de consultant 6. Convaincre son prospect que l on est expert. 7. Techniques de pro pour vendre son expertise 8. «Trop cher, votre tarif est trop élevé!» 9. Le portage salarial expliqué en 4 points 10. Crédits et auteurs 11. Les agences RH Solutions en France 2

3 Edito Pourquoi un Guide sur l offre de service et la négociation? Parce qu aujourd hui, les informaticiens ont parfois tendance à sous-estimer leurs tarifs et ne se préparent pas toujours à la négociation! La négociation est une étape cruciale ; en effet, elle conditionne les modalités de déroulement de la mission et notamment le niveau de revenu. Souvent, nous nous plaçons dans une relation fournisseur-acheteur qui conduit inexorablement à mettre la pression sur les prix (son fameux TJM, Taux Journalier Moyen). Or, tout l enjeu consiste à déplacer la négociation vers un échange partenarial. Mais cela n est pas si facile à réaliser car nous devons éviter les pièges les plus fréquents : le manque de préparation, une offre pas assez structurée et une mauvaise appréciation de la relation de force. Nous avons créé ce guide afin de vous montrer comment aborder chaque étape, depuis la construction de son offre, jusqu à la proposition finale. Nous avons pour cela interrogé nos experts qui sont aussi vos conseillers en agence- et demandé un retour d expérience de la part de nos consultants portés. Voici le résultat! Et en plus d une bonne lecture, nous vous souhaitons une «bonne négo!». Vincent Remazeilles, Directeur et fondateur RH Solutions 3

4 Christine Bellin, RH-Solutions Poitou Charentes 1 - Les consultants ont tendance à sousestimer leur tarif Pour les professionnels qui démarrent leur activité de conseil en portage salarial, la question du tarif suscite beaucoup d interrogations. Partagezvous ce constat? C.B. : Oui, c est une question centrale, qui revient dans tous les entretiens. Pas facile de dire combien on vaut sur le marché lorsqu on a toujours raisonné par rapport à une grille salariale. Ce qui est frappant, c est que beaucoup de consultants ont tendance à sous-estimer leur tarif au départ. Pour eux, facturer une journée de conseil 800 ou 1000, cela paraît excessif. Ils s étonnent qu une entreprise puisse rémunérer un consultant sur cette base-là. C est pourtant dans la moyenne du marché. En réalité, ils oublient que ce tarif inclut un travail de préparation de la mission en amont et un suivi à-posteriori, le service «après-vente» en quelque sorte. Lorsqu on facture une journée d intervention, cela représente bien plus que 8 heures de travail effectives. Comparé au salaire que pouvait percevoir le consultant avant, 800 ou 1000 par jour, c est tout de même beaucoup C.B. : Tout est relatif. D abord, il faut rappeler que l activité de consultant indépendant est par nature volatile. Sauf à décrocher une mission de longue durée à plein temps, on ne facture pas toujours 20 jours par mois, 12 mois par an. Il faut donc rapporter ce tarif à une moyenne annuelle de jours de facturation, par exemple 100 ou 120 jours. Ce qui change déjà bien les choses. Ensuite, il faut raisonner de manière globale : ce qu offre le consultant à son client va bien audelà de son expertise proprement dite, c est aussi : de la disponibilité, de la flexibilité, un regard extérieur et objectif, une capacité à impulser le changement....autant d atouts que l on a parfois tendance à oublier, mais qui ont eux aussi leur prix. 4

5 Quel conseil donnez-vous aux consultants que vous rencontrez en matière de tarif? C.B. : D abord, il faut éviter la tentation du dumping. A la limite, on peut le faire pour décrocher une première mission, mais très vite il faut se mettre en cohérence avec les prix du marché. C est une question de crédibilité. Autre conseil de bon sens, bien sûr, lorsqu on fixe son tarif : il faut tenir compte du facteur métier et de l expérience. Un consultant senior en fusions et acquisitions se paie bien plus qu un formateur junior en anglais. Il faut aussi intégrer le contexte local. Les prix sont plus élevés à Paris qu en province. Enfin, il ne faut pas s arrêter à un tarif unique, mais moduler sa grille en fonction de la durée de la mission, ou des besoins spécifiques du client. Une intervention ponctuelle d une ou deux journées ne se facture pas au même tarif qu une mission d un mois à plein temps. En résumé : prenez en compte vos besoins Faites en sorte que votre tarif soit compatible avec vos attentes en terme de rémunération. Un bon moyen de s assurer de la viabilité de votre tarif est d estimer, en étant réaliste, le nombre de jours que vous allez travailler chaque mois et de le mettre en balance avec le tarif que vous venez de définir. Si vous escomptez 10 jours de mission chaque mois, et que votre tarif est de 490 euros par jour, vous pourrez tabler environ sur un salaire net de 2350 euros, sans inclure dans cet exemple les frais de mission qui peuvent vous être remboursés. A vous de voir si cette rémunération vous convient. Si c est le cas, vous êtes fin prêt. 5

6 Muriel ANCEL RH Solutions Strasbourg (67) 2 - Structurer son offre de service de consultant et bien facturer Pour un consultant dans le conseil, réussir à bien présenter son offre de service, c est savoir la «packager». Il faut bien sûr s appuyer sur une expertise pointue, mais cela ne suffit pas. Il faut que le client voit une offre claire, structurée, qui lui apporte de la valeur ajoutée, au-delà des références, des connaissances et du CV du consultant. Un travail de réflexion est toujours utile, avant même de commencer la prospection. Faire dans le concret Inutile de mettre en avant votre spécialité, votre formation, si vous ne dites pas que vous amenez une solution précise à un problème. La définition de votre offre, c est une réponse à un besoin. Et pour ne pas vous limiter à un seul domaine d intervention, vous devez décliner votre offre. M.A. : Dans le domaine des Ressources Humaines que je connais bien, un expert en droit du travail a intérêt à proposer un service tel que «clarifier les contrats de sous-traitance» et implicitement éviter les prêts de main-d œuvre illicite. Il répond ainsi à une vraie problématique à laquelle font face les services informatiques ; pour un Directeur Informatique ou un DRH ce service a du sens. Un consultant RH doit aussi envisager de se positionner -s il en a l expertise- sur «la mise en place du plan senior». Un vrai sujet qui peut rapidement devenir une problématique pour les PME! Vous êtes traducteur? Plutôt que de mettre en avant vos diplômes, indiquez que vous traduisez «en 48 heures des documentations techniques en anglais». Dans le domaine internet, plutôt que de parler uniquement des technologies de «responsive design», dites que vous développez des «solutions multi écran pour tablettes et Smartphones» ou que favorisez «la mobilité des collaborateurs sur le terrain via des applications métiers. 6

7 Un manager de transition devra également valoriser sa capacité à «mettre en place un chaîne de production agro-alimentaire à l étranger» ou «réorganiser un service Achat de Groupe industriel. Conclusion : il y a une vraie valeur à faire ressortir son côté opérationnel, sa capacité d intervention ; c est cela qui attire l œil et permet de se démarquer de la concurrence. Quels sont vos modalités d intervention? La question est centrale car elle va impacter votre organisation. Bon nombre de clients oublient ce point en pensant que le consultant connait leur mode habituel de fonctionnement. C est donc au consultant de cerner le besoin. Est-ce que votre client souhaite : vous mobiliser à plein temps, vous faire intervenir dans ses locaux, vous laisser vous organiser depuis votre bureau et travailler via Skype M.A. : De façon générale, vous devez définir vos prestations à l heure, à la journée, au mois. Je conseille également de prévoir un système de forfait récurrent, comme un abonnement. Enfin, il faut anticiper votre prix de déplacement -est- il inclus ou non dans le forfait?- et prévoir les prix hors forfait par les déplacements supplémentaires. Intervenir sur site chaque semaine ou 1 fois par mois ce n est pas pareil. Se rendre à Strasbourg, Metz, Colmar ou Mulhouse, cela à un coût différent. Tous ces éléments doivent être pensés à l avance pour éviter de se retrouver «coincé» face au client et mettre à mal sa crédibilité et sa rentabilité! Une fois posé sur papier, à vous de proposer les «modalités» d intervention dans votre offre, en amont de l entretien commercial. La facturation, les délais, les livrables Encore une fois, la relation avec le client sera transparente si votre offre est claire et sans zone d ombre. Les points de friction viennent des non-dits, des sujets soi-disant implicites. 7

8 A nouveau, faites une check-list : Quelle est votre facturation? Convention de formation, contrat de portage salarial, honoraires, Quels sont vos délais de paiement et le montant de la précommande (20%, 30, 40% ) Comment sont intégrés les frais de missions (payé en direct, refacturés), Quels sont les délais d exécution, les étapes intermédiaires déclenchant des facturations sont-elles identifiées, quels sont les attendus, les livrables (documentation, synthèse, tableau de bord) M.A. : Pour conclure, plus ces sujets seront définis par vos soins en amont, plus une éventuelle négociation ultérieure sera simple à mener et le déroulement de la mission facilitée. Structurer son offre c est finalement la rendre compréhensible pour tous». 3 - Et si vous facturiez autrement? La question peut sembler anodine et pourtant, que vous soyez Consultant décisionnel, Consultant informatique, en Ressources humaines, ou Formateur, votre mode de facturation est un point essentiel de votre force commerciale. Au croisement de votre façon de travailler et des résultats attendus par le client, c'est la pièce angulaire de vos prestations. Votre mode de facturation peut s avérer être un argument commercial fort, alors prenez le temps de faire le tour des différentes sortes de facturation possible et n hésitez pas à demander à des confrères leur propre fonctionnement 1. La facturation au forfait ou au projet La facturation au forfait ne précise pas le temps passé ni vos méthodes de travail. Elle est possible lorsque l objectif de la mission est quantifiable et utilisée en général pour un rapport, un audit, une étude... Elle n est pas forcément rentable pour le consultant qui peut passer beaucoup plus de temps que prévu sur le dossier mais est plutôt rassurante pour le client qui n a pas de mauvaise surprise. 8

9 2. La facturation par abonnement Dérivée du premier mode de facturation, cette formulation est idéale pour les interventions en temps partagé ou techniques, plusieurs fois par an. Elle est plutôt adaptée dans ce cas aux interventions rapides et faciles à identifier : maintenance, entretiens, etc. Avec ce mode opératoire également, le client connaît le montant qu il va débourser et cela peut contribuer à le rassurer. 3. La facturation au temps passé Le mode de facturation au temps passé est nécessaire si votre prestation comporte un accompagnement ou de la formation et que vous ne pouvez évaluer le volume de travail en amont. Facture à la journée ou au taux horaire, il est indispensable de tenir à jour des justificatifs des temps passés dans tous les cas, ce qui peut s avérer fastidieux pour vous. Ce type de facturation demande une grande confiance de la part du client et s applique le plus souvent lorsque l expert est bien connu ou a déjà travaillé avec le client. 4. Facturation à la performance ou aux résultats Cette approche comporte des risques certains mais elle s avère être un argument commercial de poids En effet, vous garantissez les résultats de la mission en vous basant sur des indicateurs identifiés dès la signature du contrat. Très utilisée par les consultants qui œuvrent dans l optimisation des coûts, ce procédé gagne désormais les domaines de la communication et du marketing, notamment lors de la création de campagnes publicitaires ou d acquisition de clients. Plus efficace pour le client, la prestation est aussi facturée plus cher et peut donc s avérer très lucrative pour le consultant sûr de ses méthodes. 5. Facturation intégrant la valeur générée Ce mode de facturation est sans doute le plus difficile à mettre en place pour un consultant car il nécessite une estimation ambitieuse de la valeur de votre travail. Elle consiste à ajuster ses tarifs en fonction des bénéfices que vous apportez à l entreprise. De ce fait, elle n est possible qu en cas de solide expérience métier du consultant. 9

10 Sylvain Tritant, RH Solutions Ain et 2 Savoie 4 - Six règles pour construire sa grille de tarifs et la défendre Comment fixer ses tarifs de consultant en portage salarial et s'y tenir face à un prospect? Voici les six étapes clés pour répondre à cette question : 1 - L'analyse de la concurrence Il est impératif d'analyser les tarifs du marché pour vous positionner. L'idéal est de vous aligner sur la concurrence, en intégrant le coût global de vos actions commerciales. Même au début de votre activité, ne vous bradez pas! Un positionnement tarifaire trop bas vous obligera à compenser par le volume... or, vos journées ne durent que 24 heures! Ne vous mettez pas en difficulté dès le départ. Si vous souhaitez malgré tout vous positionner légèrement en-deçà, donnez un sens à votre démarche en annonçant qu'il s'agit d'un prix de lancement. => La solution : augmentez vos tarifs petit à petit. 2 - L'analyse de la demande Le prix n'est pas obligatoirement l'élément déterminant dans le choix d'un prospect. Il est sans doute prêt à choisir un prestataire légèrement plus cher, si c'est celui-ci qui lui procure la «prestation maximum». => La solution : réalisez une étude sur le prix psychologique accepté pour cette prestation. Deux questions à poser : «En-dessous de quel prix jugeriez-vous que la prestation est de piètre qualité?», «Au-dessus de quel prix cette prestation serait-elle trop chère?». 3 - L'analyse du coût de revient Selon la nature de votre activité, le paramètre du coût de revient peut primer dans la définition de votre grille tarifaire. Prenez en compte les coûts fixes liés à l'achat de marchandises ou de matériel. => La solution : établissez un compte de résultat prévisionnel. 10

11 4 - Justifier ses tarifs face à un client N'annoncez jamais un tarif sans connaître les besoins précis de votre prospect. Vous partez d'une base tarifaire, mais qui évolue en fonction des paramètres de la collaboration. Suggérez au prospect de voir ensemble ce que la prestation va lui apporter. S'il vous compare à un concurrent moins cher, mettez en avant votre «plus concurrentiel», qui justifie cette différence. N'annoncez le prix qu'en dernier, car il y a un moment dans une négociation où le désir d'acheter l'emporte sur la résistance à la dépense. => La solution : préparez un argumentaire solide. 5- Savoir éviter de ne parler que de tarif Lors de la négociation, ne vous laissez jamais enfermer sur le terrain du prix. Restreindre la discussion à cet élément reviendrait à faire abstraction des multiples paramètres de votre prestation qui ne sont pas quantifiables : votre compréhension de la problématique (mettez l accent sur une mission similaire que vous avez déjà réalisée). la qualité de votre travail (si vous avez des clients connus, faites-en état). votre disponibilité (annoncez la date à laquelle vous pouvez rentrer en production). 6- Accepter les compromis Pas évident de maintenir son prix face à un prospect qui conditionne son accord à une grosse remise... Vous pouvez : céder en négociant une remise plus acceptable pour vous (attention : céder sur une remise très importante peut faire douter de la qualité de votre prestation). refuser si le compromis est impossible. => La solution : fixez-vous un prix plancher en-dessous duquel vous ne descendrez pas. et demandez toujours une contrepartie comme : un acompte plus conséquent des moyens supplémentaires une mission connexe. 11

12 Stéphane Pelegry, RH Solutions Toulouse & Montpellier 5 - Vendre son savoir-faire de consultant «Le savoir-faire, c'est bien, mais le faire-savoir prime». Stéphane Pelegry est directeur de RH Solutions à Toulouse. Il conseille et forme son réseau de consultants grâce à une expérience de plus de 20 ans à des fonctions commerciales : «Savoir prendre un rendez-vous avec la bonne personne, bâtir un argumentaire, négocier ses tarifs : des bases commerciales indispensables», rappelle-t-il. «Le savoir-faire, c'est bien, mais le faire-savoir prime», assène-t-il. «Les portés doivent tous faire face à la même problématique : pour pouvoir vivre de leur métier, ils doivent savoir se vendre.». Pas forcément évident. «Prenons l'exemple d'un ingénieur : il a l'expertise, mais pas obligatoirement la fibre commerciale. Bien sûr, il y a des exceptions : Dassault, Citroën, étaient de grands ingénieurs doublés de formidables commerciaux... Mais ils restent des cas rares.» Les «portés» ont souvent même une certaine aversion à se voir comme un «produit à vendre». Pour lever ce frein, Stéphane Pelegry adopte une démarche simple : «Nous leur faisons intégrer que ce n'est pas eux, leur personne propre, qu'ils vendent, mais bien leur expertise à travers leurs prestations.». Le niveau d'implication ne simplifie pas non plus les choses : si vous vendez un produit fabriqué par X, vous n'aurez pas de difficulté à baisser de 30% votre tarif ; alors que si vous vendez votre propre produit (ici, votre prestation), vous aurez du mal à accepter de négocier à la baisse car vous savez tout ce qu'il y a derrière, en terme de travail notamment.». Les formations permettent de prendre ce recul, nécessaire. Le secret d un bon commercial «Travailler. Ne pas se décourager, se fixer des objectifs chiffrés. Et surtout, assurer le suivi: ne pas oublier un rappel demandé, rappeler jusqu'à réussir à avoir son interlocuteur... c'est primordial.». 12

13 Bien que commercial aguerri, il l'avoue lui-même : «Je passe parfois dix à quinze coups de téléphone pour réussir à joindre un interlocuteur». Le secret tient en une phrase : appliquer dans le suivi commercial la même rigueur dont on fait preuve dans son métier. Et surtout, il faut garder à l'esprit qu'il s'agit d'un travail permanent : il faut anticiper, ne pas attendre la fin d'une mission pour démarrer la prospection de la prochaine. «Il est essentiel de mener de front son activité et sa prospection. Quand on est indépendant, on est à la fois son directeur commercial, son directeur marketing, sa secrétaire... Il faut savoir tout assurer en même temps.». 6 - Convaincre son prospect que l on est expert. La base du succès, c est d arriver à convaincre son prospect que l on est expert. Pour cela, inutile d étaler ses diplômes, ou de dérouler la liste des postes que l on a exercés, s ils n ont pas un rapport direct avec le sujet concerné. Ce qui compte, c est le présent. Montrer que l on connait son métier, ses codes, ses techniques, ses méthodes. Que l on possède les clés pour comprendre une problématique donnée et y apporter des solutions. Pour cela, il faut savoir écouter, questionner, investiguer, de manière à pouvoir établir une recommandation claire et convaincante. Sachant que c est sur la pertinence de ce document que le client juge le consultant. Etre expert dans son domaine, c est indispensable mais pas suffisant, encore faut-il arriver à se vendre! Dans le conseil, la concurrence est rude et la cooptation compte beaucoup. D où l importance de se faire recommander, à fortiori au démarrage de l activité. Toutes les pistes sont bonnes : anciens clients, fournisseurs, amis, famille Chose importante, il ne faut pas oublier de renvoyez l ascenseur au passage. Sinon, ça ne marche qu une fois. 13

14 Attention aussi à ne pas griller les étapes. Il faut solliciter les prescripteurs potentiels une fois que l on est fin prêt, pas avant. Beaucoup de cadres en cours de reconversion se grillent d entrée de jeu parce que leur offre de conseil est inaboutie. L aspect relationnel Le conseil n est pas qu une affaire d expertise. C est aussi une question de personnes. Si vous n arrivez pas à susciter une relation de confiance avec votre prospect, il y a peu de chance qu il fasse affaire avec vous. Tout ce qui peut concourir à établir un climat positif est bon à prendre : Si vous avez un point en commun (formation, parcours professionnel), faites en état. Soignez aussi votre attitude - la fameuse communication non verbale en adoptant un comportement ouvert. Faites preuve d empathie, respectez le temps de parole de votre interlocuteur. Ces petits détails vous permettront de marquer des points précieux. 7 - Utilisez les techniques des pros de la négociation Pas question d arriver les mains vides face à un client, sous peine d aller au casse-pipe. Alors préparez votre négociation avec les techniques des meilleurs commerciaux. Arrivez en position de force Une négociation, ça se prépare dès le rendez-vous fixé. Tout d abord, préparez des arguments solides, basés sur des éléments concrets, chiffrés, factuels et démontrables. Ensuite, définissez vos objectifs, par ordre de priorité : facturer un prix donné, obtenir des moyens supplémentaires, tirer sur les délai... Déterminez aussi la liste des concessions que vous êtes prêt à faire et les points sur lesquels vous devrez au contraire rester intransigeant. 14

15 Fixez-vous une limite basse (une sorte de point de rupture), que vous vous interdirez de franchir, sous peine d être à coup sûr perdant. Pour finir, sachez que pour aborder la négociation proprement dite dans les meilleures conditions, arrivez frais et dispos le jour J. Si le stress vous taraude, ne soyez pas sur la défensive. Gardez un comportement ouvert et positif. Négociez à votre avantage Pour prendre l avantage, il faut arriver à décrypter le jeu de votre vis-àvis, comme au poker. Pour cela, laissez le parler, posez lui des questions, allez à la pêche aux infos. Le but est d arriver à deviner ses priorités et ce qu il est prêt à concéder pour les obtenir. Ensuite, face à ses demandes répétées, ne lâchez jamais rien sans contrepartie. Les meilleures concessions sont celles qui ne vous coûtent rien, mais qui ont de l importance aux yeux de l autre. Enfin, s il le faut, soyez ferme, mais restez toujours courtois. L attitude idéale, c est une main de fer dans un gant de velours. Conclure la négociation est capital. L heure de négociation est passée et il faut conclure Votre client hésite? C est le moment d enfoncer le clou en lui faisant une ultime concession. Ne lui offrez surtout pas l opportunité de reporter sa décision. Il risquerait de revenir vers vous avec de nouvelles exigences. Enfin, n oubliez pas le principal : une négociation réussie est une négociation ou chacun a le sentiment d avoir gagné quelque chose. Ce qui est important si l on souhaite inscrire une relation professionnelle dans la durée. 15

16 Sandrine Bedrani, RH Solutions Lille (59) 8 - «Trop cher!» Comment contrer les objections du client Pour les consultants encore peu rodés, faire face à une objection est toujours difficile. Le truc est de savoir que ce sont souvent les mêmes objections qui reviennent. En préparant une réponse adaptée, vous aurez plus de facilité pour emporter l affaire Sandrine Bedrani, Directrice de RH Solutions dans le Nord, connait bien cette liste d objections car dans une «négo», c est comme ailleurs, l histoire se répète toujours. Sandrine conseille donc toujours de dresser cette liste et de se préparer à trouver la parade. 1. «Votre tarif est trop élevé!» 2. «L un de vos concurrents est moins cher, le saviez-vous?» 3. «J ai un problème de budget, vous comprenez» 4. «Vous accordez plus d avantages à d autres!» 5. «Je vais réfléchir, avez-vous une documentation à me remettre?» 6. «Oui mais?» Objection 1 : «Votre tarif est trop élevé» C est l objection de base, car souvent une des responsabilités de votre interlocuteur est de faire baisser les prix. A vous de jouer -car c est un jeu- en listant avant tout ses exigences : la sécurité, la rapidité d intervention, les garanties, le besoin d expertise pointue Bref, tous les éléments qui n ont «pas de prix» à ses yeux et qui peuvent le rassurer ou assoir son autorité auprès de ses supérieurs. Il faut rappeler les points forts de votre offre afin que le client ait les arguments pour la défendre en interne. 16

17 Objection 2 : «L un de vos concurrents est moins cher» C est aussi un argument classique car dans l imaginaire collectif, il y a toujours mieux et moins cher ailleurs. Attention cependant car cette remarque anodine peut vous faire douter : «Et si c était vrai? Que faire?». La réponse la plus appropriée est bien sûr de ne pas trop s émouvoir et surtout distinguer son offre : «Vous avez raison si on regarde le prix de base sans tenir compte des services que j apporte en plus» ou «L écart correspond à un élément clé que je vous apporte en plus» Objection 3 : «J ai un problème de budget» C est un véritable argument. Votre offre n est pas remise en cause, c est déjà un premier point. Maintenant il faut qu elle rentre dans le budget et la meilleure solution est de la découper en étapes homogènes : «Audit», «Mise en place», «étape 1, «étape expert» A vous de trouver les termes justes pour expliquer au client qu il va bénéficier d une vraie mission à compléter ultérieurement par une autre mission. «Je conseille dans ce cas, propose Sandrine, de tenter de redéfinir le besoin du client et vous trouverez peut être une façon de supprimer une étape inutile ou coûteuse sans remettre en cause l intérêt général du projet - pouvons-nous réfléchir ensemble à une autre solution?-.» Objection 4 : «Vous accordez plus d avantages à d autres!» Évidemment, si vous avez été recommandé par une des connaissances de votre client, ce dernier a pu se renseigner sur votre mission et considérer que «vous en avez fait plus» ou «pour moins cher». Pas de panique : retournez l argument en indiquant que les contrats ne se valaient pas puisque l autre mission durait plus longtemps, que le volume de chiffre d affaires sur l année est plus important, que les délais de paiement étaient beaucoup plus avantageux 17

18 Objection 5 : «Avez-vous une documentation à me remettre?» Bien sûr, rassurez votre interlocuteur sur le fait que vous allez la lui transmettre mais demandez-lui de préciser le but poursuivi : «Souhaitez-vous que j intègre dans la documentation des éléments que nous n aurions pas encore abordé?». Dans ce cas, le client concèdera qu il n est pas encore décidé et vous pourrez l amener à connaître ce qu il le déciderait. Objection 6 : Et pour finir, l objection pour l objection. Le client qui systématiquement cherche un élément bloquant dans la discussion commencera ses phrases par un «Oui, mais?» Avec lui, vous risquez de ne jamais en finir. Pour clore la négociation vous êtes donc amené à mettre le client au pied du mur en le questionnant ainsi : «Si je réponds à [cette demande, cette objection] et que je résous le problème de [modalités de paiement, prix, rapidité d intervention, confidentialité ] consentirez-vous à me passer commande?» Il faut savoir aussi poser «la question ultime» pour clore le débat. Cela fait partie d une négociation efficace. 18

19 9 - Le portage salarial expliqué en 4 points Le portage salarial s organise autour de 4 étapes clés, que le professionnel en portage et l entreprise franchissent, accompagnés par leur conseiller local RH Solutions. Etape 1 : Prospection et négociation commerciale Le professionnel en portage a démarché une entreprise qui souhaite lui confier une mission. Ils conviennent ensemble du tarif d intervention, des frais professionnels à inclure, des délais, définissent les objectifs de la prestation et l échelonnement des paiements. Étape 2 : Contrats de prestation et de travail Le professionnel propose à RH Solutions le contrat de prestation reprenant les éléments de la négociation. RH Solutions et l entreprise signent le contrat de prestation. RH solutions et le professionnel en portage signent un contrat de travail pour la durée de la mission qui tient compte des éléments de la négociation initiale. Étape 3 : Réalisation de la mission Le professionnel effectue la prestation et informe mensuellement RH Solutions de l avancement des travaux. RH Solutions gère l interface administrative avec l entreprise (contrat, facturation, recouvrement) et assure la gestion salariale du professionnel (DPAE, bulletins de salaire, cotisations Urssaf, caisses de retraite, Pôle Emploi, assurance Responsabilité Civile Professionnelle). Durant la mission, RH Solutions verse un salaire mensuel proportionnel au montant de la prestation facturée à l entreprise. Étape 4 : Fin de la mission La fin d une mission correspond généralement au début d une nouvelle mission (retour à l étape 1). Si ce n est pas le cas, le contrat de travail s arrête et RH Solutions remet au professionnel en portage le solde de tout compte, le certificat de travail et l attestation Pôle Emploi afin de faire valoir ses droits. 19

20 10 - Auteur et crédits Ce guide collaboratif a été réalisé par : Les auteurs : Vincent Remazeilles, Directeur et fondateur RH Solutions, Interview de Christine Bellin et Sylvain Tritant par Thibault Bertrand, Annabel Saint Paul (Quel mode de facturation choisir?), Audrey Cassagnet (Fixer ses tarifs de consultant), coordination Marc Laliat (consultant webmarketing, éditorial). Crédit photo: istock, T. Schneider, R. Saada. Les experts : Muriel ANCEL, diplômée de l EM Strasbourg Business School et de l'université des sciences humaines de Strasbourg. Elle est devenue en 20 ans experte dans le domaine du recrutement, de l'emploi et de la formation. Sandrine BEDRANI, (BTS Action Commerciale), a travaillé dans la communication d'entreprises (Groupe ROSSEL, Presse et multimédia) puis a créé 2 entreprises en «BtoC», mettant en avant qualités entrepreneuriales et goût pour l'innovation. Christine BELLIN, diplômée de l Ecole Supérieure de Commerce d Amiens (DESCAF). Une carrière chez KPMG et à des fonctions de direction dans différentes collectivités territoriales. Depuis 15 ans, elle a développé une activité de conseil en organisation, gestion financière et management. Sylvain TRITANT, diplômé du CNAM (Conservatoire National des Arts et Métier) en métallurgie. Expérience de Direction d Usine et de spécialiste en Marketing Industriel (industrie automobile ou traitement et revêtement des métaux). Il dirige l'agence RH Solutions Ain et 2 Savoie (Annecy, Bourg en Bresse, Chambéry). Stéphane PELEGRY est en charge du développement des agences de Toulouse et Montpellier. Il possède plus de 25 ans d expérience comme dirigeant-fondateur d un Cabinet de Conseil et comme directeur en développement commercial. 20

Conseils pour la rédaction du CV et la préparation à l entrevue. par Stéphan Fournier, conseiller carrière au Mouvement Desjardins

Conseils pour la rédaction du CV et la préparation à l entrevue. par Stéphan Fournier, conseiller carrière au Mouvement Desjardins Conseils pour la rédaction du CV et la préparation à l entrevue par Stéphan Fournier, conseiller carrière au Mouvement Desjardins Les facteurs de succès de votre démarche Tout en reconnaissant que votre

Plus en détail

Décryptage comprendre pour agir L outplacement au service des mobilités Robert Hayman Septembre 2006 Les Publications du Groupe BPI

Décryptage comprendre pour agir L outplacement au service des mobilités Robert Hayman Septembre 2006 Les Publications du Groupe BPI Décryptage c o m p r e n d r e p o u r a g i r L outplacement au service des mobilités Robert Hayman Septembre 2006 Les Publications du Groupe BPI L outplacement au service des mobilités Voulue ou contrainte,

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Consultant indépendant en portage salarial

Consultant indépendant en portage salarial Consultant indépendant en portage salarial AD Missions met à votre disposition un éventail de services efficaces destinés à simplifier la gestion de votre activité et stimuler son développement. Un accompagnement

Plus en détail

www.rh-solutions.com 1

www.rh-solutions.com 1 1 SOMMAIRE Le portage salarial : concrètement, comment ça marche? page 3 Présentation de RH Solutions : le plus grand réseau de France page 4 Le portage salarial dans l Essonne page 5 Le portage salarial

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGER. Intervenant : Christophe FERRIGNO. Directeur / Fondateur du Portail www.supply-chain.fr

SUPPLY CHAIN MANAGER. Intervenant : Christophe FERRIGNO. Directeur / Fondateur du Portail www.supply-chain.fr SUPPLY CHAIN MANAGER Intervenant : Christophe FERRIGNO Directeur / Fondateur du Portail www.supply-chain.fr Comment sont ils recrutés? Que recherchent les entreprises? Compétence / Personnalité -Comportemental

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Fiche de décryptage. L évaluation, comme acte de management. De quoi parlons-nous? Pourquoi un entretien individuel d évaluation?

Fiche de décryptage. L évaluation, comme acte de management. De quoi parlons-nous? Pourquoi un entretien individuel d évaluation? L évaluation, comme acte de management De quoi parlons-nous? Il s agit de faire le point sur l un des principaux outils de management, l entretien annuel d évaluation : rappeler quels en sont les objectifs

Plus en détail

Décryptage. c o m p r e n d r e p o u r a g i r. Le coaching en individuel ou en équipe. Alain Boureau. Septembre 2006. Les Publications du Groupe BPI

Décryptage. c o m p r e n d r e p o u r a g i r. Le coaching en individuel ou en équipe. Alain Boureau. Septembre 2006. Les Publications du Groupe BPI Décryptage c o m p r e n d r e p o u r a g i r Le coaching en individuel ou en équipe Alain Boureau Septembre 2006 Les Publications du Groupe BPI Le coaching en individuel ou en équipe Premières ressources

Plus en détail

Réussir son approche commerciale avec un prospect. Direction Marketing Clients Firme

Réussir son approche commerciale avec un prospect. Direction Marketing Clients Firme Réussir son approche commerciale avec un prospect 61 Réussir son approche commerciale avec un prospect Organisation de l atelier Durée Thème Pédagogie 20 Réussir un premier RDV avec un prospect (les 2

Plus en détail

1.2 AD Missions a pour vocation de prendre en charge la gestion du contrat de travail et des contrats commerciaux qu aura prospectés l Adhérent.

1.2 AD Missions a pour vocation de prendre en charge la gestion du contrat de travail et des contrats commerciaux qu aura prospectés l Adhérent. ENTRE LES SOUSSIGNES : La Société «AD Missions», SAS au capital de 150.000 Euros, RCS Paris 412 383 234 dont le siège social est situé 20 rue Brunel 75017 PARIS, représentée par Monsieur Sylvestre BLAVET,

Plus en détail

Dossier de Parrainage

Dossier de Parrainage Dossier de Parrainage Professionnel! Vous rêvez d être autonome sans les risques de l indépendant? Optez dès à présent pour le portage salarial Qu est-ce que le portage salarial? Le portage salarial Les

Plus en détail

Fiche 1 Le résumé du projet

Fiche 1 Le résumé du projet Fiche 1 Le résumé du projet Le résumé présente les grandes lignes du plan en un seul coup d oeil. Aussi, il doit être concis et s énoncer dans peu de pages. Deux pages c est bien, mais une page, c est

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 COMPRENDRE VOTRE OBLIGATION DE MISE EN PLACE DE LA GARANTIE FRAIS DE SANTE DANS 3 4 VOTRE ENTREPRISE 2 5 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation

Plus en détail

Le Portage Salarial pour être acteur de son avenir professionnel

Le Portage Salarial pour être acteur de son avenir professionnel Le Portage Salarial pour être acteur de son avenir professionnel Autonomie d action et statut de salarié, des conditions idéales pour démarrer son activité! Le portage salarial : ce qu en dit la loi Reconnu

Plus en détail

Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE

Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE Gestion de la Paie SOMMAIRE Quelles sont les différentes modes de traitement des salaires? p.4 Pourquoi faire appel à un gestionnaire de paie? p.6 A quoi sert un gestionnaire

Plus en détail

Lettre motivation. En haut de la page

Lettre motivation. En haut de la page Lettre motivation Vous avez trouvé une offre de stage? Vous voulez envoyer une candidature spontanée? Ne perdez pas de vue que le stage doit représenter un intérêt commun pour les deux parties : l entreprise

Plus en détail

LE PORTAGE SIMPLEMENT

LE PORTAGE SIMPLEMENT LE PORTAGE SIMPLEMENT L équipe de CAREER BOOSTER apporte une démarche personnalisée et éthique à l égard des clients, collaborateurs et des partenaires qui la rejoignent. SUCCESS PORTAGE Résidence Gambetta

Plus en détail

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Ce dossier de référencement est permanent. Il est possible à un prestataire

Plus en détail

Guide pratique du Recrutement

Guide pratique du Recrutement Guide pratique du Recrutement Réussir vos s en 6 étapes Janvier 2015 Avant-propos... 2 Comment utiliser ce guide méthodologique du?... 2 Etape 1 - Identification en... 3 1. Définir les besoins spécifiques

Plus en détail

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014 LE PORTAGE SALARIAL Jean Michel RAUX Présentation du 18 et 19 septembre 2014 3. Le groupe JAM en bref Leader dans son secteur, le groupe JAM (créé en 1991) a réalisé un CA de 35 M et a porté 4.000 salariés

Plus en détail

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Sommaire : Quelques idées reçues à tailler en brèche dès maintenant Le préalable à toute action soignez chaque jour

Plus en détail

La Base de Données Unique

La Base de Données Unique Formation, Expertise et Conseil pour les CE et CHSCT La Base de Données Unique Paris, le 23 septembre 2014 Jean-Pierre Yonnet Le 2 ème volet de la LSE Le deuxième volet de la loi de sécurisation de l emploi

Plus en détail

Bien se faire conseiller

Bien se faire conseiller Bien se faire conseiller Comment choisir son cabinet d aide à la création Se faire accompagner surtout au début, est vraiment indispensable. Une boutique de gestion est le partenaire idéal pour vous aider

Plus en détail

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents mode d emploi(s) twitter.com/dtalents, source de ressources 2 MODES D EMPLOI(S) 1. Sans Dtalents 2. Avec Dtalents Les 4 atouts principaux de Dtalents : Un engagement social total : garantie et paiement

Plus en détail

Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique»

Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique» Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique» Qu est ce qu un Schéma Directeur Informatique (SDI)? Un Schéma Directeur Informatique est un document conçu pour préparer l évolution et l adaptation de

Plus en détail

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en relation client et management commercial. Formateur confirmé. Formation à la vente Objectifs

Plus en détail

Notre philosophie. H u b e r t C a m u s

Notre philosophie. H u b e r t C a m u s ABC Portage est la première société de portage salarial certifiée ISO 9001 : 2000 par Bureau Veritas L application de la norme ISO 9001 : 2000, assure le respect d engagements tant qualitatifs que quantitatifs

Plus en détail

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Le portage salarial Isabelle DEJEAN, AGC Groupe PROMAN - Besançon Qui est

Plus en détail

1ÈRE ETAPE : LA PREPARATION DE L ENTRETIEN DE 2EME ETAPE : LA PRISE DE CONTACT 3EME ETAPE : LA DECOUVERTE DES BESOINS

1ÈRE ETAPE : LA PREPARATION DE L ENTRETIEN DE 2EME ETAPE : LA PRISE DE CONTACT 3EME ETAPE : LA DECOUVERTE DES BESOINS Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 28 : L entretien d achat-vente Plan du Chapitre 28 : L entretien d achat-vente 1ÈRE ETAPE : LA PREPARATION DE L ENTRETIEN DE VENTE 2EME ETAPE

Plus en détail

Le bilan d évolution professionnelle

Le bilan d évolution professionnelle Bilans de compétences Reconversion professionnelle Evolution professionnelle Outplacement Le bilan d évolution professionnelle Accompagner l évolution des potentiels et des talents Rendre le collaborateur

Plus en détail

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010. Epreuve conçue par HEC. Voie Technologique. Technologique 775 10,00 3,70

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010. Epreuve conçue par HEC. Voie Technologique. Technologique 775 10,00 3,70 MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010 Epreuve conçue par HEC Voie Technologique NBRE CANDIDATS MOYENNES ECARTS-TYPE RESULTATS GLOBAUX 775 10,00 3,70 VOIES PREPARATOIRES Technologique

Plus en détail

Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche

Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche Voici donc un ensemble de questions piège posées par les recruteurs ainsi que nos conseils pour y répondre au mieux. Quelles sont vos principales

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

FORMATIONS VCDI avec LES PERSONNALITÉS COULEURS

FORMATIONS VCDI avec LES PERSONNALITÉS COULEURS FORMATIONS VCDI avec LES PERSONNALITÉS COULEURS 1. Découverte des Personnalités Couleurs apprentissage et description de chaque Couleur (entre 40 minutes et 6 heures 1 jour) 2. Reconnaître les Personnalités

Plus en détail

EXPERT-COMPTABLE VOUS ACCOMPAGNER EFFICACEMENT DANS LE CONSEIL AUX ENTREPRISES

EXPERT-COMPTABLE VOUS ACCOMPAGNER EFFICACEMENT DANS LE CONSEIL AUX ENTREPRISES EXPERT-COMPTABLE VOUS ACCOMPAGNER EFFICACEMENT DANS LE CONSEIL AUX ENTREPRISES La protection sociale occupe aujourd hui une place importante dans l organisation et le développement des entreprises. En

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

BUSINESS PLAN FINANCIER A L EXPORT. Mardi 28 juin 2011 FORMATEUR : Isabelle MARIN

BUSINESS PLAN FINANCIER A L EXPORT. Mardi 28 juin 2011 FORMATEUR : Isabelle MARIN BUSINESS PLAN FINANCIER A L EXPORT Mardi 28 juin 2011 FORMATEUR : Isabelle MARIN Pour le Chef d entreprise, l enjeu du Business Plan Financier (B.P.F.) est de structurer sa démarche et de convaincre ses

Plus en détail

GUIDE DU RECRUTEMENT

GUIDE DU RECRUTEMENT GUIDE DU RECRUTEMENT Les étapes clés : A) CLARIFIER VOTRE BESOIN DE RECRUTEMENT B) REDIGER ET COMMUNIQUER VOTRE OFFRE D EMPLOI C) SELECTIONNER LES CANDIDATURES RECUES D) REUSSIR L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT

Plus en détail

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise Page 2 1. Qui je suis? Tout d abord, si vous ne me connaissez pas encore, permettez-moi de me présenter. Après tout qu estce qui me donne l autorité pour vous parler? Quelles preuves avez-vous que je peux

Plus en détail

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi Accompagnement et aides Comment présenter mon business plan au banquier Thomas BONVALET, expert-comptable Comment présenter son business plan au banquier Accompagnement et aides Qu est ce qu un business

Plus en détail

Guide manager pour l entretien professionnel

Guide manager pour l entretien professionnel Guide manager pour l entretien professionnel Le présent guide a pour objet de faciliter la mise en oeuvre de l entretien professionnel et, de rappeler pour chacune des étapes les activités à conduire et

Plus en détail

«Quelle solution paie pour votre organisation?»

«Quelle solution paie pour votre organisation?» «Quelle solution paie pour votre organisation?» Internalisée, externalisée, assistée Choisir sa solution paie en fonction de son organisation ou Adapter son organisation à sa solution paie? Quels sont

Plus en détail

TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité?

TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité? TPE et PME, construire leur projet d entreprise, luxe ou nécessité? Existe-t-il une relation entre la fragilité économique des TPE et PME françaises et le peu de temps qu elles consacrent à la construction

Plus en détail

LA MÉTHODOLOGIE. 1 re phase : créer un groupe de consultation et de travail. 2 e phase : définir besoins et contraintes

LA MÉTHODOLOGIE. 1 re phase : créer un groupe de consultation et de travail. 2 e phase : définir besoins et contraintes LA MÉTHODOLOGIE Choisir une solution informatique pour le traitement de la paye implique de respecter une méthodologie de travail afin de pouvoir comparer efficacement les différents produits existants

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES ENTREPRISES DU BÂTIMENT

ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES ENTREPRISES DU BÂTIMENT (page 1 sur 18) DÉTAIL DES SESSIONS Comptabilité générale... 2 Analyse financière... 4 Prix de revient des chantiers du BTP... 6 Techniques de communication... 8 Droit du travail... 10 Droit des marchés...

Plus en détail

Première société de portage salarial en Languedoc-Roussillon depuis 1999

Première société de portage salarial en Languedoc-Roussillon depuis 1999 Première société de portage salarial en Languedoc-Roussillon depuis 1999 Qui est AXE ENTREPRISES? Qu est-ce que LE PORTAGE? Qu est-ce qu une SOCIÉTÉ DE PORTAGE? LE PORTAGE le principe qui est concerné?

Plus en détail

Pourquoi et comment réaliser la synergie de collaboration entre l expert-comptable externe et l organisme financier?

Pourquoi et comment réaliser la synergie de collaboration entre l expert-comptable externe et l organisme financier? Pourquoi et comment réaliser la synergie de collaboration entre l expert-comptable externe et l organisme financier? GÉRARD DELVAUX Président de l IEC Dans cette contribution, notre Président propose une

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

Courtier en crédit immobilier DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : Audrey Bizet, Hopscotch Tél. : 01 58 65 00 47 abizet@hopscotch.

Courtier en crédit immobilier DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : Audrey Bizet, Hopscotch Tél. : 01 58 65 00 47 abizet@hopscotch. Courtier en crédit immobilier DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Audrey Bizet, Hopscotch Tél. : 01 58 65 00 47 abizet@hopscotch.fr SOMMAIRE Qui sommes-nous? L équipe dirigeante ACE en bref ACE, spécialiste

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE

CONVENTION DE PORTAGE S.A.R.L. au capital de 9 000 - SIRET : 505 565 568 00018 RCS Toulouse Siège social : 9 les hauts de Cante 31380 Montastruc la Conseillère code NAF : 741G Tél. : 0971 333 814 Fax : 05 34 26 19 34 Courriel

Plus en détail

Représentant des ventes Un portrait

Représentant des ventes Un portrait Représentant des ventes Un portrait Un représentant des ventes est un employé du service des ventes dont la fonction est de promouvoir et de vendre les produits et les services d une entreprise tels que

Plus en détail

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013 Service Alternance Travail-Études et Placement Les étapes de la recherche d emploi La démarche 1. Établir un projet de carrière réaliste. Avant de vous fixer des objectifs de carrière, il faut d abord

Plus en détail

SEMINAIRE DE MANAGEMENT DE GILBERT RICHARD MBALA LES DIFFERENTES ETAPES DE L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT

SEMINAIRE DE MANAGEMENT DE GILBERT RICHARD MBALA LES DIFFERENTES ETAPES DE L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT SEMINAIRE DE MANAGEMENT DE GILBERT RICHARD MBALA LES DIFFERENTES ETAPES DE L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT Savoir mener un entretien d embauche c est d abord savoir mener un entretien d investigation (du côté

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Conseil. Formation. Mise en réseau

Conseil. Formation. Mise en réseau Une réponse aux transformations de L est-lyonnais Conseil. Formation. Mise en réseau Démographie, Tertiarisation de l économie, Grand projets urbains, l Est-Lyonnais se transforme.. De nouveaux marchés

Plus en détail

Le directeur marketing

Le directeur marketing Le directeur marketing Le Directeur marketing occupe un poste clef au sein de l entreprise (souvent au Comité de Direction) et est à la fois un stratège et un manager. Il élabore les plans marketing (analyse

Plus en détail

OPTION RESSOURCES HUMAINES

OPTION RESSOURCES HUMAINES OPTION RESSOURCES HUMAINES 1 Insertion professionnelle directe Assistant des ressources humaines Secteur Ressources humaines Niveau d études minimal Bac + 2 Bac conseillé STG, ES Alternance Oui Sélectivité

Plus en détail

Recherche de fond de financement

Recherche de fond de financement Recherche de fond de financement Guide pratique Phase 1 Vous voulez réaliser un projet.rapidement, vous vous rendez compte qu il vous faudra trouver de l argent pour mener à bien ce projet. Voici le type

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Sommaire 1. Qu est-ce qu un business-plan? 2. La start-up hier et aujourd hui 3. Utilité d un business-plan

Plus en détail

10 clés pour (mieux) réussir. son développement commercial.

10 clés pour (mieux) réussir. son développement commercial. 10 clés pour (mieux) réussir son développement commercial. 1 8 2 4 6 3 9 7 10 5 2 10 clés pour (mieux) réussir son développement commercial /// décembre 2013 Comment mieux vendre? Vendre c est à la fois

Plus en détail

Présentation des formations 2016

Présentation des formations 2016 Présentation des formations 2016 Gestion des RESSOURCES HUMAINES MANAGEMENT des Hommes et LEADERSHIP Accompagnement du CHANGEMENT et CREATIVITE COMMUNICATION Efficacité Relationnelle Expression Orale Transmission

Plus en détail

Trajectoires individuelles et performance d entreprises

Trajectoires individuelles et performance d entreprises Présentation Trajectoires individuelles et performance d entreprises > Management des talents > Développement du leadership > Pilotage de carrière Ce document reste la propriété intellectuelle de LEROY

Plus en détail

guide du créateur d entreprise 15

guide du créateur d entreprise 15 02 Valider ses idées guide du créateur d entreprise 15 Tout projet d entreprise trouve son origine dans une idée. Avant d investir du temps et de l argent dans le lancement de votre projet, il est conseillé

Plus en détail

Pas de questions dans réponses

Pas de questions dans réponses Pas de questions dans réponses Tout SAVOIR sur AtelierFID+ : en 40 QUESTIONS / RÉPONSES 11/02/2014 QUESTION 1: RÉPONSE : A quoi sert le produit AtelierFID+ quel est son objectif? AtelierFID+ est une solution

Plus en détail

LOCAUX COMMERCIAUX - LOCATION - CESSION - VENTE - FONDS DE COMMERCE

LOCAUX COMMERCIAUX - LOCATION - CESSION - VENTE - FONDS DE COMMERCE P a r t e n a i r e d e v o t r e d é v e l o p p e m e n t «immo-locaux est une société de conseil spécialisée dans l'immobilier commercial : locaux commerciaux, location, cession, vente, fonds de commerce

Plus en détail

LOGISTIQUE. recrutement : attirer, rémunérer, fidéliser. Etude Métiers 2015-2016

LOGISTIQUE. recrutement : attirer, rémunérer, fidéliser. Etude Métiers 2015-2016 Etude Métiers 2015-2016 LOGISTIQUE recrutement : attirer, rémunérer, fidéliser Le point de vue des candidats sur le marché de l emploi en Logistique Avant-propos : 10 répartition des répondants 15 32 De

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2007 07 89 0262 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Développement de la démarche innovation I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

CHOISIR LES ANNONCES. Comment. auxquelles répondre GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS

CHOISIR LES ANNONCES. Comment. auxquelles répondre GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS GUIDE POUR AGIR Comment CHOISIR LES ANNONCES auxquelles répondre JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi «choisir» des annonces? Peut-être pensez-vous

Plus en détail

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Objectifs de la formation Les métiers Ce Master valide votre qualification professionnelle et votre aptitude à tenir les emplois de cadres et futurs cadres supérieurs dans les professions industrielles

Plus en détail

Gestion. Libérer. Développer RESSOURCES HUMAINES 2 COMMERCIALE & MARKETING 3 SYSTÈME D INFORMATION. de la Gestion Quotidienne,

Gestion. Libérer. Développer RESSOURCES HUMAINES 2 COMMERCIALE & MARKETING 3 SYSTÈME D INFORMATION. de la Gestion Quotidienne, Gestion 1 PAIE 2 COMMERCIALE & MARKETING 3 SYSTÈME D INFORMATION & RESSOURCES HUMAINES Libérer de la Gestion Quotidienne, Développer la Stratégie d Entreprise. Dans un contexte légal fluctuant et souvent

Plus en détail

Guide pratique. Pour une recherche efficace de sponsors

Guide pratique. Pour une recherche efficace de sponsors Guide pratique Pour une recherche efficace de sponsors Guide Pratique Association Interfédérale du Sport Francophone asbl Quai de Rome 53 4000 LIEGE Tél.: 04/344 46 06 Fax: 04/344 46 01 E-mail: info@aisf.be

Plus en détail

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER FINANCE DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER cteur administratif et financier Autres primes Total fixe Vaiable Intéressement Participation Moyenne 45 11 22 116,3 4,4 116,9 23,4 24,2 137,8 6,2 9,1 144,2

Plus en détail

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations progressons ensemble dans votre organisation et vos relations CONSEIL FORMATION MANAGEMENT - RH L entreprise est notre challenge Nous soutenons votre entreprise dans toutes les réalisations visant sa réussite.

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Question d ordre général

Question d ordre général Ce document contient les premières questions que se posent les élus CE denovia Systems concernant le projet d absorption d Effitic dans Novia. Elles doivent permettre d orienter les débats concernant le

Plus en détail

Missions de formation en entreprise 2 jours Relation clientèle

Missions de formation en entreprise 2 jours Relation clientèle Missions de formation en entreprise 2 jours Relation clientèle Actions commerciales & téléphoniques qualitatives Sélénity Sarl 32 rue Frédéric Fabrèges 34 000 Montpellier T +33(0)4 99 53 87 36 Portable

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

CREER ET DEVELOPPER SON ACTIVITE EN PORTAGE SALARIAL L ENTREPRISE AUTREMENT!

CREER ET DEVELOPPER SON ACTIVITE EN PORTAGE SALARIAL L ENTREPRISE AUTREMENT! CREER ET DEVELOPPER SON ACTIVITE EN PORTAGE SALARIAL L ENTREPRISE AUTREMENT! SOMMAIRE Définition du portage salarial Une activité bordée par la loi Qui est concerné par le portage salarial Les atouts pour

Plus en détail

Les revenus de l activité professionnelle

Les revenus de l activité professionnelle Comment ne pas se tromper quand on commence, et surtout faut-il ne pas se tromper? À chacun de trouver la réponse à cette question, ô combien personnelle. Le but de cet ouvrage est de débroussailler un

Plus en détail

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION En partenariat avec Objectifs de la réunion Vous donner les éléments pour décider si vous vous lancez dans votre projet

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

étude de fonctions & rémunérations Distribution & Commerce Distribution & Commerce

étude de fonctions & rémunérations Distribution & Commerce Distribution & Commerce étude de fonctions & rémunérations & Commerce & Commerce SOMMAIRE Introduction Remarques méthodologiques 1. Chef de département p.5 2. Directeur de magasin p.6 3. Directeur régional p.7 4. Directeur de

Plus en détail

Guide Tuteur Commerce et Distribution

Guide Tuteur Commerce et Distribution Guide Tuteur Commerce et Distribution QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

CONDUITE DE PROJET. La description du projet

CONDUITE DE PROJET. La description du projet CONDUITE DE PROJET Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Conseils méthodologiques pour la présentation power point du CPPC», sous partie 3.4, la conduite de projet met en avant les écarts entre

Plus en détail

Demandeurs d emploi Comment devenir auto-entrepreneurs

Demandeurs d emploi Comment devenir auto-entrepreneurs Gilles Daïd et Pascal Nguyên Demandeurs d emploi Comment devenir auto-entrepreneurs, 2010 ISBN : 978-2-212-54698-9 Pourquoi devenir auto-entrepreneur? 21 d entreprise, protection de la réglementation en

Plus en détail

Partie 1 Présentation des concours

Partie 1 Présentation des concours Partie 1 Présentation des concours Décrypter l épreuve d anglais Tremplin 1 Passerelle 1 SKEMA 1 Mieux comprendre les écoles Qui passe Tremplin 1, Passerelle 1 et SKEMA 1? Tous les étudiants titulaires

Plus en détail

Réussir votre acquisition avec GPM Les 10 principes de GPM pour un achat réussi Acheter avec GPM Pour aller plus loin :

Réussir votre acquisition avec GPM Les 10 principes de GPM pour un achat réussi Acheter avec GPM Pour aller plus loin : Bien acheter édito sommaire Réussir votre acquisition avec GPM L achat d un terrain est parfois l investissement de toute une vie. Pas question d improviser une opération complexe qui doit conjuguer à

Plus en détail

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE réseau PLURIDIS LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE COACHING 1. ANALYSER LA DEMANDE, UNE ACTION DE COACHING A PART ENTIERE Dans la relation de coaching, l étape de l analyse de la demande représente

Plus en détail

Cahier des charges valant REGLEMENT DE LA CONSULTATION ET CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

Cahier des charges valant REGLEMENT DE LA CONSULTATION ET CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Cahier des charges valant REGLEMENT DE LA CONSULTATION ET CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Date limite de transmission des offres : 8 janvier 2015 1 Préambule La Communauté d Agglomération Melun Val de

Plus en détail

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement ENTREPRISES Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com RELIER PERFORMANCE ET MIEUX ÊTRE LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

MANAGER SENIOR AUDIT (H/F)

MANAGER SENIOR AUDIT (H/F) REJOIGNEZ-NOUS! 1 / MANAGER SENIOR AUDIT (H/F) 2 / CHEF DE MISSION SENIOR AUDIT (H/F) 3 / ASSISTANT CONFIRME AUDIT (H/F) 4 / ASSISTANT JUNIOR AUDIT (H/F) 5 / CHEF DE MISSION SENIOR EXPERTISE COMPTABLE

Plus en détail

FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville

FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Ma 28/5 Me 29/5 J 30/5 V 31/5 S 1/6 Lyon Place de la République Marseille Place Léon Blum (Devant la Mairie du 1 er et 7 éme arrondissement) Montpellier Place Paul Bec (Antigone) Toulouse Place Olivier

Plus en détail

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION Les étudiants sont engagés dans les missions, soit : - avec des responsabilités directes et complètes d exécution - avec un rôle d observateur

Plus en détail

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste -

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste - Directeur du Département des Ressources Humaines - Profil de poste - Cotation du poste : 2,7 1. Informations institutionnelles relatives au CHRU de Lille Etablissement : CHRU de Lille 2 avenue Oscar Lambret

Plus en détail