Conseil national des 3 et 4 novembre 2010 Conseil national des 3 et 4 novembre 2010 Laurent DALBY, Otis Levallois (95) Joseph CUPANI, Schneider

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseil national des 3 et 4 novembre 2010 Conseil national des 3 et 4 novembre 2010 Laurent DALBY, Otis Levallois (95) Joseph CUPANI, Schneider"

Transcription

1 organisations syndicales, la manifestation du 6 novembre prochain sera la dernière. Le point positif, c est que l ensemble des organisations a donné son accord pour défiler derrière une banderole commune, dans la perspective des NAO qui s ouvriront en janvier prochain. Laurent DALBY, Otis Levallois (95) J attire l attention des délégués présents ici sur le fait qu ils parlent presque tous du mouvement contre la réforme des retraites au passé. Or ce mouvement n est pas fini et c est la CGT qui le porte, pas les autres organisations syndicales. Comment poursuivre ce mouvement? Personnellement, il me semble important que notre Fédération rappelle aux délégués syndicaux que leur rôle n est pas seulement de siéger dans les instances représentatives du personnel mais d aller au contact des salariés, de construire avec eux des revendications et donc, d établir un rapport de force. Je les invite également à expliquer aux salariés que le récent mouvement n est qu une première étape et que nous devons continuer à nous mobiliser pour défendre le système de retraite, la santé publique, la Sécurité sociale, l Education nationale, etc. Jean-Michel RENARD, Hispano- Suiza Colombes (92) Pour moi, le mouvement contre la réforme des retraites n est pas fini. Reste maintenant à savoir ce que nous allons faire après la manifestation du 6 novembre. Devons-nous conserver le côté interprofessionnel de cette «révolte» où la poursuivre autrement, en défendant des revendications propres à chaque entreprise ou à chaque branche? Je note que la base a été présente dans ce mouvement, à la CGT comme dans les autres organisations syndicales. Je rappellerais aussi que ce mouvement a été entièrement porté par les organisations syndicales, avec la CGT comme moteur, les responsables politiques de l opposition ayant été totalement inexistants. Les salariés, syndiqués ou pas, attendent beaucoup de nous. En tant que responsables syndicaux, nous devons donc faire passer le message que le dossier des retraites n est pas réglé et qu il faut continuer à manifester. Daniel HENRIET, animateur de l USTM Marne Dans mon département, la mobilisation a été d un bon niveau, même si la participation a été très inégale d un secteur à l autre. La CGT a montré qu elle savait gérer ce type de mouvement et maintenir l unité syndicale, malgré les difficultés. Il n a en revanche pas été facile d organiser des assemblées d USTM, ce qui pose la question de notre fonctionnement dans les territoires. Nous avons également dû rappeler à nos adhérents que notre combat ne portait pas uniquement sur la retraite mais également sur l emploi, les salaires et les conditions de travail. Joseph CUPANI, Schneider Electric (38), membre du CEF Je crois que notre corps militant a réalisé un sacré travail depuis le début de l année. Nous avons organisé de grandes manifestations et des actions diverses, mais je regrette que les luttes n aient pas été davantage ancrées dans les entreprises. Il faut donc se faire violence et organiser des assemblées générales partout, que ce soit avec ou sans les autres syndicats. Certains disent que nous avons gagné, d autres que nous avons a perdu. Je tiens donc à leur rappeler que la lutte n est pas finie et que nous devons continuer à travailler avec les syndiqués et les salariés. Jean-François PIBOULEAU, Renault Technocentre, animateur de l USTM des Yvelines, CEF L unité syndicale permet de grands rassemblements. Elle crée aussi des liens, à tel point que dans nombre d entreprises de mon département, les salariés s acheminent vers les NAO dans l unité. La récente mobilisation a également permis de redynamiser la vie syndicale de nos bases, ce qui me semble positif pour l avenir, en particulier pour la syndicalisation. Il faut toutefois reconnaître que nous avons aussi connu des difficultés. Nous avons, par exemple, eu du mal à réunir tout le monde en même temps, au même endroit. Il faut également se garder de l institutionnalisation de certains syndicats. J ai aussi trouvé très intéressants les débats qui ont eu lieu dans le pays, ainsi que la forte prise de conscience des jeunes lycéens et étudiants. Il faut donc ouvrir le débat avec eux, sur les retraites comme sur d autres thèmes. Il faut enfin rappeler que la réforme des retraites risque de fortement déséquilibrer les comptes sociaux car certains employeurs vont sûrement être tentés de faire partir leurs salariés avant l âge de 62 ans, en les déclarant invalides. Une hausse prochaine de 15 % à 20 % des coûts de la protection sociale est d ailleurs annoncée. Beaucoup de gens se rendent donc compte qu après les retraites, c est l ensemble de notre système de protection sociale qui va être attaqué. Marc BASTIDE, Bureau fédéral Dans certains endroits, la lutte a été forte, dans d autres, elle n a même pas démarré mais cela n est pas grave car les choses ont avancé. Le récent mouvement social nous en effet donné l occasion de mesurer ce qu étaient la solidarité et la fraternité entre militants et salariés de toutes professions. Les syndicats de la métallurgie ont d ailleurs joué un rôle d entraide, au sein et en dehors de leur profession, et les manifestations nous ont bien souvent permis de construire des actions interprofessionnelles. Nous avons aussi eu quelques interrogations, par exemple sur le fait de savoir s il fallait organiser des manifestations en semaine ou le samedi. Or, nous avons réussi à rassembler à chaque fois et il y a bien longtemps que je n avais pas vu mes camarades aussi heureux après chaque manifestation. Il faut donc valoriser ce que les militants ont pu développer durant cette période. J ajoute que le fait que la Fédération n ait rien lâché sur l emploi, les salaires, la pénibilité et les retraites a aussi créé des liens. Cette nouvelle solidarité représente un acquis, chez les militants comme chez les salariés. Les choses ne sont plus comme avant. Nous pouvons maintenant mettre le patronat face à ses responsabilités, sur 15

2 16 la question de la pénibilité et de l emploi des jeunes notamment. Il s agit là selon moi d éléments de travail en commun dans nos entreprises. Michel PERRAUD, USTM de l Hérault Chez LATelec, filiale du groupe Latécoère, nous avons découvert récemment qu un accord d entreprise, signé par toutes les organisations syndicales y compris la déléguée syndicale CGT de l établissement de Tarbes, prévoyait des élections au Comité d entreprise, mais sans reconnaissance de collèges. Nous pensons donc que nous aurions dû mieux nous coordonner. Nous avons également découvert que, au sein de l Association des paralysés de France, les autres organisations syndicales ont signé un accord qui prévoit que les élections au CCE se feront globalement et non plus au deuxième niveau, ce qui ne nous paraît pas tout à fait normal. Enfin, chez Auxel, nous avons protesté auprès de la Direccte (ex-ddte) du Nord contre la création d un CCE qui nous semblait totalement artificiel. Or, en réponse, celle-ci nous a reproché de ne pas avoir nommé de délégué syndical central pour négocier, alors que cette entreprise ne dépasse pas le seuil des salariés. Quelle suite donner au mouvement contre la réforme des retraites? Je suis très perplexe car la CFDT a marqué son territoire en acceptant le principe des accords de méthode en cas de plan de restructuration, des ruptures conventionnelles et du portage salarial. Elle s est également dite ouverte à la mise en place d un système de retraite par points, qui n est pas un système par répartition. Je suis donc très perplexe sur la suite du mouvement. Concernant l assurance-maladie et les complémentaires santé, la volonté du gouvernement est de casser tous les organismes à but non-lucratif pour les remplacer par des entreprises ou associations à but lucratif. Je pense donc qu il faudrait lancer un mouvement d une plus grande ampleur pour éviter le démantèlement de l assurance-maladie. L assurance chômage est un autre point qui me préoccupe. Son déficit, qui est déjà de 10 milliards d euros pour cette année, risque en effet de ne pas s arranger avec le recul de l âge de la retraite à 62 ans. Je pense également que la CGT devrait adopter une position claire sur la future réforme des collectivités territoriales qui ne concerne pas seulement les salariés de ces dernières mais tous les citoyens. Je souhaiterais enfin faire une dernière remarque sur le quatre-pages qui nous a été remis. La page 3 présente un graphique qui ne me semble pas tout à fait juste. En effet, seul le travail est un facteur de création de valeur ajoutée ; le capital n en est pas un. Jean-Marie LIRON, Wagon, USTM des Vosges, CEF Même si certains médias laissent croire que l affaire est entendue, nous ne sommes pas arrivés au bout de l action. Durant ces journées de lutte, les salariés ont retrouvé leur dignité, leur fierté et la volonté de se battre. Les syndicats, surtout la CGT, ont pour leur part retrouvé leur crédibilité, dans les entreprises comme au sein de la population, comme le montrent les adhésions enregistrées ces dernières semaines. Il ne faut donc rien lâcher, que ce soit sur la question des retraites, des salaires, de l emploi ou des conditions de travail.

3 Introduction Amar LADRAA, membre du secrétariat général Chers camarades, dans le prolongement des débats d hier et des nombreuses expériences qui nous sont parvenues sur la construction du mouvement social, qui démontre l importance de conjuguer actions revendicatives et syndicalisation, nous vous proposons d aborder cette 2ème partie du Conseil national autour de deux axes de travail : l enjeu du renforcement et de la qualité de vie syndicale, la préparation de nos congrès de l Ufict et de la Fédération, notamment autour de l ambition de tenir un millier d AG et de ongrès de syndicats. Je commencerai cette introduction par la question du renforcement et de la qualité de vie syndicale. La dimension qu a prise le mouvement social, les enquêtes d opinion, montrent que le syndicalisme est au centre de la vie sociale, politique et économique. Nos expériences de militants confortent ce phénomène, les salariés portent un regard intéressé vers le syndicalisme et plus particulièrement vers la CGT, 53% des salariés font confiance à la CGT, c est du jamais vu! C est bien dans ce contexte que nous avançons dans la campagne de syndicalisation où plus de adhésions à la CGT ont été réalisées, dont plus de à la Fédération. Les différents temps forts de syndicalisation ont largement contribué à ce résultat (6 adhésions sur 10). Nous avons même osé organiser une quinzaine fin septembre, période où, généralement, nous avons très peu d initiatives ou d adhésions recensées. C est ainsi que adhésions ont été réalisées depuis le 1er septembre. Nous n avons pas connu cela depuis ces dix dernières années. Une CGT plus visible, plus efficace, une démarche unitaire, rarement nous avons suscité autant d estime. Nous voulons inciter les salariés à transformer la sympathie qu ils manifestent par un engagement dans notre organisation. Si le climat dans les entreprises est propice à la syndicalisation, comme nous l indiquent les nombreux résultats positifs aux élections professionnelles, avec des attentes fortes, notamment dans la période qui va s ouvrir autour des NAO, encore faut-il proposer l adhésion. Alain Hébert soulignait hier fort justement «l enjeu de la syndicalisation dans le développement du mouvement social et une de nos difficultés, c est la prise en compte pour de nombreux syndicats de cette articulation que sont la revendication et la syndicalisation». Notre Fédération a engagé depuis plusieurs années un vaste chantier d aide au développement de nos syndicats qui s est concrétisé par la réalisation de modules de formation spécifiques pour les syndicats, les groupes ou les territoires. Ils sont disponibles à la Vie Syndicale. Autre défi qui nous est posé, ce sont les ingénieurs, cadres et techniciens, qui représentent aujourd hui près de la moitié des métallurgistes. Le niveau de syndicalisation dans ces catégories doit interroger l ensemble de nos organisations. C est pourquoi et j y reviendrai tout à l heure la préparation du congrès de l Ufict qui a pris un retard conséquent, doit être la priorité dans la période. En ce qui concerne la syndicalisation des retraités, nous avons certainement besoin de mieux travailler en amont de la retraite des propositions d adhésions. Réussir la continuité syndicale est un enjeu pour notre Fédération, tout en prenant en compte que cette nouvelle vie qui va s ouvrir à ces futurs retraités engendre de nouveaux besoins et attentes. Une nouvelle brochure réalisée par l UFR, intitulée «Ma retraite, je veux la vivre», est disponible. Je vous invite à la diffuser largement. Enfin, le travail engagé en direction de la jeunesse et des femmes à travers les collectifs fédéraux, nous amène à réfléchir comment mieux décliner ces activités dans les syndicats, mais aussi dans les groupes et les territoires. D ailleurs, à ce propos, le collectif jeunes organise dans la période plusieurs rencontres régionales et interrégionales des jeunes métallos qui sera un avant-goût du rassemblement fédéral des jeunes prévu le 9 février Ceci étant, ils ont besoin qu on les aide, notamment pour la participation des jeunes à ces rencontres. Pour aider au renforcement, l espace Vie Syndicale a travaillé sur une brochure sous forme de petit format qui va être éditée à exemplaires. Ce livret pourra être distribué pendant les manifestations ou dans les entreprises. Dernier mot sur cette question de la syndicalisation. Si nous voulons concrétiser ces nouvelles adhésions par un véritable renforcement de notre organisation, il nous faut réduire les inégalités qui existent dans les règlements des FNI et cotisations. Nous sommes le 4 novembre 2010, l exercice 2009 qui est la référence pour le 39 ème Congrès n est pas clos, il nous manque 264 FNI pour atteindre les 100 %, alors que plus de 200 syndicats représentant plus de syndiqués n ont rien réglé ou sont en retard de règlement. Cette situation anormale doit nous interpeller. C est pourquoi nous pourrions décider aujourd hui, à partir des tableaux que vous avez dans vos pochettes, d un plan de travail d interpellations et d aide aux règlements pour que, d ici la fin de l année, nous atteignons les adhérents (il peut y avoir des erreurs dans les tableaux, merci les signaler à la Vie Syndicale). Il faut savoir que, pour la troisième année consécutive, notre Fédération progresse en nombre d adhérents. Il nous faut mesurer ce développement dans une période où la casse de l emploi et la baisse des effectifs dans la profession sont sans précédent. C est un élément de confiance pour nos syndicats et une validation de notre démarche. Cependant, cela doit également nous faire réfléchir sur la manière dont nous allons apporter à ces nouveaux adhérents, toute leur place et leur rôle à la CGT, en leur donnant les moyens de se former et de s informer. Par ailleurs, à 17

4 18 ce sujet nous sommes en train de réaliser un module de formation d accueil des nouveaux adhérents. Tout cela m amène aux questions de vie syndicale. Un des premiers enseignements que l on peut retenir dans la construction du mouvement social, c est qu il confirme la nécessité je dirais même plus, l urgence d accélérer la mise en œuvre des orientations définies par le 49 ème Congrès confédéral, qui sont «d aller vers un syndicalisme d adhérents et démocratique». En effet, dans de nombreux exemples de syndicats, où nous sommes parvenus à ancrer dans la durée un rapport de force, nous retrouvons dans leur démarche les mêmes ingrédients que sont : le nombre de syndiqués, la vie démocratique et l unité syndicale. Pour ne vous citer qu un seul exemple, que je connais bien, puisque c est mon syndicat, Clestra à Strasbourg, c est 400 salariés et 190 syndiqués. Depuis début septembre c est 13 journées de grève et d arrêt total de la production. Une des forces du syndicat est le taux de syndicalisation et une démarche démocratique qui passe par des consultations et l information des salariés. A la veille de chaque journée d action, des AG sont organisées dans les ateliers et bureaux pour débattre et décider des formes d actions. Il faut reconnaître que c est un travail colossal, dont il faut d ailleurs mesurer le rôle important et incontournable des syndiqués dans cette construction. Aujourd hui cette dynamique nous permet d aborder les négociations annuelles obligatoires dans les meilleures conditions. Cette démarche qui consiste à prendre davantage de temps syndical individuellement ou collectivement pour aller au débat avec les salariés et définir avec eux le contenu revendicatif, les formes de luttes, etc. est synonyme d efficacité pour l action collective. Consacrer également plus de temps à nos adhérents, notamment par la tenue régulière de Congrès ou d assemblée générales de syndicats, pour débattre et décider du mode de vie et de l orientation de la CGT, c est essentiel pour nos organisations. C est ce qui nous a amené, dans le cadre de la préparation des Congrès de l Ufict et de la Fédération, à nous fixer comme objectif, la tenue de mille Congrès ou Assemblée générale de syndicats, pour permettre l expression du plus grand nombre d adhérents, dans la préparation, les choix et les orientations de la CGT. C est un projet ambitieux qui va nécessiter un engagement et une entraide de l ensemble de la Fédération. Pour aider les syndicats à réaliser cette démarche permanente, une plaquette a été éditée à exemplaires. Concernant la préparation du Congrès de l Ufict, nous sommes à un peu moins d un mois de l ouverture du Congrès de l Ufict qui a pris un sérieux retard dans sa préparation, notamment sur le mandatement, nous sommes à 89 délégués désignés sur un potentiel de 358 délégués. Nous alertons le Conseil national sur l urgence d engager dès aujourd hui l ensemble de nos syndicats dans la préparation et le mandatement au Congrès. Comme je l ai dit tout à l heure, le développement de notre organisation en direction des ICT est une priorité. C est pourquoi, nous avons besoin de réfléchir, de débattre de l amélioration de notre outil spécifique, pour qu il soit à la fois plus utile au déploiement de nos syndicats vers ces catégories et, surtout, utile aux ingénieurs, cadres et techniciens. Concernant le 39 ème Congrès fédéral qui se tiendra du 9 au 13 mai 2011 à Reims, dans sa préparation, il nous semble important pour commencer, de dresser un premier bilan de la mise en œuvre des orientations définies par le 38ème Congrès fédéral. Quelles ont été nos difficultés ou nos avancées? Par exemple, au chapitre des avancées, nous pouvons dire que la question de la consultation, qui avait suscité beaucoup de débats au précédent mandat, aujourd hui, c est un élément incontournable notamment comme aide à la préparation des NAO et pour développer l action collective. Autre évolution, c est l animation régionale qui a pris une dimension importante dans l activité fédérale de proximité, d aide aux développements de nos outils professionnels que sont les USTM et les CCM. Au niveau des difficultés. Nous pouvons citer deux exemples. Sur l évolution de notre projet de convention collective nationale ou encore sur notre objectif des adhérents, même si notre Fédération progresse en nombre d adhérents. Voilà, ce ne sont que quelques exemples, mais prenons le temps dans nos réunions préparatoires de faire un bilan de ce mandat, pour apporter d éventuelles corrections ou de nouvelles propositions au Congrès. Ce qui m amène au document préparatoire. Un premier document sous forme de six pages a été envoyé aux syndiqués. Ce document traite à la fois de l actualité sociale et des questions de vie syndicale, de l emploi industriel, du contenu revendicatif, de la jeunesse et d autres sujets. Le Collectif de rédaction qui est sous la responsabilité de Boris Plazzi, a travaillé sur un document facile à lire et facilitant les débats. Il prend appui notamment sur les nombreuses rencontres qui ont réuni des milliers de militants et syndiqués, particulièrement dans le cadre de nos mille AG et Congrès de syndicats. Pour ne citer que les plus importants : il y a eu les Assises des garages, de l automobile, de l aéronautique, des CHSCT, des femmes et bien d autres rencontres qui se sont tenues dans les territoires. Je vous propose que nous ayons ce matin un premier échange sur le contenu du document.

5 Dernier élément : le mandatement. Le Comité exécutif fédéral du 7 octobre a validé la conception du mandatement. Un Courrier Fédéral spécial mandatement sera envoyé la semaine prochaine à l ensemble des syndicats. Cette construction du mandatement, dont vous avez le contenu des critères dans vos pochettes, a pour objectif que les délégués au Congrès soient véritablement porteurs des réflexions, des propositions et des décisions du syndicat. Pour qu il en soit ainsi, les délégués devront être élus bien en amont du Congrès pour qu ils puissent participer aux réunions de syndiqués. Les mille AG et congrès de syndicats, ainsi que le six pages, sont des outils qui vont nous permettre d aborder d ores et déjà ces questions. Les principaux critères qui ont été retenus sont les suivants : l attribution d un délégué direct pour 30 FNI réglés en 2009 à CoGéTise ; des délégués supplémentaires pour 250, 400 et 550 FNI réglés en 2009 ; l attribution d un délégué groupé pour 50 FNI réglés en 2009 au niveau du département. Autres critères que nous avons définis ceci à partir de la diversité des salariés de la Métallurgie : c est la place des jeunes, des femmes et des ICT, mais aussi la diversité des filières dans la Métallurgie. Au total, cela représente un nombre de plus de 600 délégués, avec la participation du Conseil National nous pourrions avoir un Congrès de plus de mille participants. Enfin, dernière chose, c est la construction de la future Direction fédérale. Le CEF de décembre va définir les critères pour que dès janvier nous puissions lancer l appel à candidatures. Voilà, chers camarades, quelques réflexions et propositions pour le débat de ce matin. Discussion Alisabeth ACHET, Bureau fédéral Comment continuer à se battre après le 6 novembre? La Confédération a organisé avec les fédérations et les UD une dizaine de conférences téléphoniques dont il ressort, dans un mélange d amertume et de fierté, que l unité syndicale malgré ses difficultés est une force et que le mouvement a rencontré un réel courant d adhésion sans pour autant que celui-ci soit révolutionnaire. Diverses hypothèses ont également été émises pour la suite du mouvement mais tous s accordent sur la nécessité d organiser une nouvelle journée d action (par exemple, à l occasion de la journée d action organisée par la CES le 15 décembre) et de favoriser les initiatives unitaires dans les départements comme dans les entreprises. Lors de la négociation sur l accord Seniors, en décembre 2009, des critères de pénibilité y ont été introduits mais aucun engagement n a été pris sur le financement des départs anticipés, au motif que ce point serait traité par la future loi sur les retraites. Or ce point n a pas été traité par la loi ; on est donc en droit de se demander si nous ne devrions pas renégocier cet accord avec l UIMM. Concernant par ailleurs l Arrco et l Agirc, qui versent 40 % des pensions de la métallurgie, l accord qui les régit arrivera à son terme le 31 décembre 2010 et devra être renégocié avec le Medef. On peut donc se demander s il ne faudrait pas lancer une action sur ce sujet, dans la continuité du mouvement contre la réforme des retraites. Enfin, un débat devrait permettre une meilleure compréhension du système de retraite par points. La CGT est très réticente vis-à-vis de ce système, même si celui-ci peut être basé sur un principe de répartition. Roselyne DUCHENE, UFR, CEF Les retraités étaient nombreux dans les rues lors des manifestations, d abord par solidarité avec les actifs, ensuite pour garantir leurs retraites. On y a aussi vu beaucoup de femmes, déjà pénalisées par des écarts de salaire durant leur carrière et inquiètes des conséquences de la réforme sur leur retraites. Je vous invite donc à ne pas oublier le thème de l égalité salariale entre hommes et femmes lors de vos prochaines NAO. Dans le Vimeu, nous avons organisé diverses actions et manifestations. Leur ampleur confirme qu au-delà de la réforme des retraites, les questions sur l emploi, les salaires, les conditions de travail et l avenir des jeunes restent sans réponse. Nous continuerons donc l action jusqu au bout de nos revendications. Fabien GACHE, Renault Le Mans (72), CEF Les actions contre la réforme des retraites ont permis de créer des liens entre salariés et leur ont redonné confiance dans leur capacité à lutter ensemble. La forte présence de la CGT sur le terrain a aussi permis de valoriser son action et s est traduite par des adhésions, voire par des prises de contacts visant à créer de nouvelles bases. Des liens se sont également tissés entre syndicats CGT de fédérations différentes. Pour leur part, les autres organisations n ont pas été très présentes sur le terrain. Les salariés ont ainsi pu mesurer le décalage entre les intentions affichées par certaines organisations et leur implication. Beaucoup d entre eux ont également bien mesuré les enjeux liés aux retraites, à la Sécurité sociale et, plus largement, au principe de solidarité qui est aujourd hui la cible du patronat et du gouvernement. 19

6 20 La bataille sur les retraites constitue un enjeu déterminant. Le gouvernement ne souhaite pas donner l impression qu il cède sous la pression de l action collective car cela reviendrait à ouvrir un boulevard aux syndicats et aux salariés, que le patronat et le gouvernement ont tout fait pour dessaisir des questions qui les concernent. Il faut donc poursuivre et développer le débat que nous avons engagé depuis de nombreuses années sur notre pratique syndicale, afin de toujours mieux ancrer la mobilisation au sein des entreprises, en s appuyant sur le vécu des salariés. Philippe LOZANO, EADS Sogerma, USTM de Gironde, CEF Certains camarades appellent à une radicalisation du mouvement. A mon sens, nous devrions commencer par travailler à un meilleur ancrage de la mobilisation dans les entreprises afin de freiner, voire de bloquer leur production, car il s agit du moyen de pression le plus efficace vis-àvis du patronat. Concernant la réforme proposée par le gouvernement, l allongement et l intensification du travail ont des effets dévastateurs sur la santé des salariés, comme le montre l augmentation des cas de TMS, qui se traduisent souvent par des licenciements secs. Il me semble donc que nous devrions être beaucoup plus revendicatifs sur ce point et continuer à demander la reconnaissance de la pénibilité, en particulier lors des réunions des commissions paritaires régionales. Concernant la préparation du prochain congrès, je note que depuis la mise en place de CoGéTise, certains syndiqués ne sont toujours pas répertoriés. J ajouterais que la composition des entreprises a beaucoup changé ces dernières années et que le mandatement ne me semble plus toujours adapté à la structure actuelle des syndicats. Concernant enfin le six-pages de la Fédération, qui constitue selon moi une bonne base de discussion, il semblerait que beaucoup de syndicats ne l aient pas reçu. Il faudrait donc que chaque syndiqué en reçoive un exemplaire rapidement. Vincent LABROUSSE, Altia La Souterraine, animateur régional du Limousin Comment mieux ancrer la mobilisation dans les entreprises? Comment mieux faire passer nos messages auprès des salariés à travers nos délégués? J ai l impression que, hormis dans certaines entreprises, il y a souvent eu un décalage entre la volonté des salariés et celle des délégués de ma région. Nous avons du mal à dessiner des perspectives pour notre industrie, sans doute parce que nos délégués sont essentiellement focalisés sur la gestion de la crise et du quotidien. Je souhaiterais donc que chacun y travaille davantage, pour que nous puissions donner des éléments aux salariés. Concernant la préparation du 39ème congrès, plusieurs AG de syndicats ont eu lieu récemment dans ma région mais le prochain congrès n y a pas toujours été abordé car le sujet d actualité était celui des retraites. Je trouve néanmoins le six-pages intéressant et nous nous appuierons sur ce document pour ouvrir les discussions. Frédéric CANTON, Bonnet-Neve Hendaye (64), animateur du CEF Malgré quelques disparités locales, les syndiqués de notre département ont massivement participé au récent mouvement contre la réforme des retraites, dans une logique interprofessionnelle. Comment faire maintenant pour poursuivre le mouvement? Les salariés sont dans l attente de nouvelles actions. Je pense donc que nous devons faire le lien entre les prochaines NAO et les retraites, entre la bataille que nous venons de mener et ce qui se passe dans nos entreprises. Nous devons par exemple mettre le patronat face à ses contradictions en lui montrant qu il n est pas possible pour des salariés mis à la porte à 55 ans de travailler jusqu à 62 ans, en réclamant une amélioration des conditions de travail pour permettre aux salariés de travailler plus longtemps, etc. Je pense par ailleurs que, dans la continuité de la mobilisation pour les retraites, le moment est venu de remettre à l ordre du jour les valeurs de la CGT dans nos entreprises. Quant au prochain congrès de la FTM- CGT, nous sommes très mal placés pour en parler puisque nous n avons pas encore réalisé le travail préparatoire. Tony FAUSSER, Ficosa-Dieuze (57) Durant cette rentrée sociale historique, notre syndicat a fortement contribué à la lutte et à la syndicalisation. Depuis le début de l année, nous sommes en effet passés de 29 à 40 FNI. Ces nouveaux adhérents nous ont rejoint suite aux nombreux tracts diffusés et aux débats organisés durant ces semaines de mobilisation. Concernant la syndicalisation, je pense que nous devrions travailler à renforcer les syndicats déjà constitués et à nous implanter là où nous ne sommes pas encore présents. Il faudrait également avoir pour objectif de faire du renforcement une préoccupation de tous nos militants. Pour finir, je pense que le tract «Gagnons ensemble sur les salaires» devrait être accompagné d un bulletin d adhésion. Gérald VERRIER, UFR Ce mouvement social révèle l importance de prendre du temps pour notre vie syndicale et la syndicalisation si nous voulons instaurer un rapport de force et obtenir des résultats. Comme l a souligné un camarade, s il est bon de nous soutenir, il est encore meilleur de participer, et même de se syndiquer. Ce mouvement nous interpelle donc sur la place du syndicalisme retraité pour aujourd hui et pour demain. A l avenir, nous passerons en effet un tiers de notre vie à la retraite et les retraités représenteront 50 % du corps électoral. Il faut aussi savoir que, vu la faiblesse de leurs revenus, retraités sont obligés de continuer à travailler et que plus d un million d entre eux vit aujourd hui sous le seuil de pauvreté. Autre point important : salariés, soit un quart des effectifs de la métallurgie, et 40 % de nos syndiqués partiront en retraite dans les années à venir. Il faudra donc préparer ces départs pour garantir la continuité syndicale et faire en sorte que ces retraités constituent une force, en nous appuyant sur le livret d accueil et de syndicalisation qui a été adressé par la Fédération aux syndicats et en organisant

7 Xavier PETRACHI, Airbus Toulouse, animteur régional Midi- Pyrénées, CEF Nous avons évoqué hier une déclaration du Conseil national à propos de la journée d action du 6 novembre. Il me semblerait donc bon que nous puissions la valider dès ce matin, pour montrer que nous restons mobilisés sur la question des retraites. Par ailleurs, nous avons vu que les jeunes étaient très présents dans les cortèges. Je pense donc que nous devrions prendre un peu de temps pour en discuter et préparer au mieux les Assises de la jeunesse du 9 février prochain. Concernant la préparation du 39 ème congrès, des assemblées générales ont lieu ici et là mais je crois qu il faudrait leur donner un certain cadre. Or le six-pages ne traite pas de toutes les questions. Il traite bien des salaires, des qualifications ou de la pénibilité mais n évoque absolument pas la question européenne. Pourtant, nous travaillons pratiquement tous pour des groupes ayant une dimension européenne et il me semblerait bon que cette question soit évoquée dans nos assemblées générales. Le six-pages ne traite pas non plus de la question industrielle, qui est pourtant importante et qu il faudrait, selon moi, mettre en avant dans un prochain six-pages. dans les régions, les départements et les entreprises des rencontres décentralisées entre actifs et retraités pour évoquer les enjeux du syndicalisme retraité et de la syndicalisation, dans le cadre d une grande campagne de syndicalisation que nous souhaitons lancer le plus rapidement possible, avec pour objectif de parvenir au chiffre de adhérents à la Fédération de la Métallurgie et de à l UFR. Les collectifs Vie syndicale de la FTM et de l UFR travaillent ensemble depuis notre dernier congrès et le livret d accueil est le résultat de cette coopération. Il me semble que c est de cette manière que nous devons travailler à tous les niveaux, tant dans les entreprises que dans les USTM ou au niveau national. Enfin, il me semble important d intégrer les enjeux du syndicalisme retraité dans les documents préparatoires au 39ème congrès et l UFR participera aux différents collectifs chargés de préparer ce congrès. Fabrice FORT, Renault Trucks Vénissieux, CEF, secrétaire général de l UFICT Le récent conflit sur les retraites ne visait pas seulement à protester contre le recul de l âge du départ en retraite ; les salariés se sont aussi mobilisés sur la question du niveau des pensions, qui est directement lié au niveau des salaires perçus durant la période d activité. Or il faut savoir que si les femmes avaient un salaire égal à celui des hommes, cela générerait chaque année 79 milliards d euros de cotisations supplémentaires, alors que le COR prévoit que le déficit de la caisse d assurance retraite ne devrait pas dépasser 78 milliards d euros. Autrement dit, obtenir l égalité salariale entre hommes et femmes résorberait automatiquement les éventuels déficits, et une hausse des salaires aurait des effets similaires. C est pour cette raison que la CGT se bat pour obtenir des grilles salariales et des augmentations générales, dans les entreprises comme au niveau national, alors que, de son côté, le patronat fait tout pour récupérer les points de productivité perdus pendant la crise en bloquant les salaires. Tout cela montre toute l importance de renforcer la syndicalisation, en particulier chez les ingénieurs, cadres et techniciens, et de défendre ensemble des repères collectifs, qui constituent pour les salariés le meilleur moyen de se défendre individuellement. La Fédération tient à votre disposition des affiches, des tracts et toutes autres sortes d outils qui vous pourront vous aider à proposer l adhésion à ces catégories de salariés. Patrick BERNARD, Ascométal, animateur de l USTM de l Isère Je pense moi aussi que la question industrielle devrait être davantage traitée dans les prochains documents préparatoires au 39 ème congrès. Je crois par ailleurs que nous avons beaucoup de choses à faire en matière de vie syndicale. Dans cette optique, nous avons désigné des responsables de la vie syndicale dans tous les départements de notre région, en attendant de le faire dans chaque syndicat, et nous leur demanderons d organiser un maximum d assemblées générales. Nous désignerons également un responsable qui sera chargé de préparer le prochain congrès de l Ufict et le 39 ème congrès de la FTM. Daniel SANCHEZ, CE Confédérale L objectif de la CGT, lors de la prochaine réunion de l intersyndicale, sera de porter l idée qu il faut continuer la bataille sur les retraites car nous pensons que nous pouvons encore gagner. Tout ce qui a été fait depuis le début de la mobilisation nous donne en effet confiance et donne conscience aux salariés qu ils peuvent faire bouger les choses. Nous défendrons donc l idée d une nouvelle journée d action interprofessionnelle dans la semaine du 15 au 20 novembre, une fois la loi promulguée par le Président de la République, pour montrer que nous ne lâchons rien. La question sera ensuite de savoir à quel rythme nous pourrons organiser des journées d action interprofessionnelles et ce que nous pouvons faire entre ces journées. Il faudra aussi réfléchir à l articulation entre bataille pour les retraites et négociations dans les entreprises, pour défendre l idée qu il faut travailler moins mais travailler mieux. La Confédération voudrait en effet aider les syndicats à tenir des NAO sur la base de propositions que nous aurons construites avec les salariés, selon le principe que le travail est un droit et non une marchandise. Concernant enfin la question de la syndicalisation, je crois qu il faut en faire une 21

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Des Pharmacies et des Laboratoires d Analyses Médicales

Des Pharmacies et des Laboratoires d Analyses Médicales L ÉCHO Des Pharmacies et des Laboratoires d Analyses Médicales édito SAVOIR DIRE NON AU RECUL SOCIAL! EDITO : Savoir dire non au recul social! P. 1 OFFICINES : Compte rendu de la paritaire mixte du 2 juillet

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA

Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA Bonjour à toutes et à tous, Merci d être présents nombreux pour cette 20 ème assemblée générale. Créée en 1994, par des militants

Plus en détail

1- Une situation économique et politique dégradée

1- Une situation économique et politique dégradée Le 9 Avril 2015 Intervention Elisabeth Le Gac Assemblée générale URI CFDT Rhône-Alpes Préambule : L activité présentée n est pas exhaustive du travail réalisé par l interpro en Rhône-Alpes. La présentation

Plus en détail

Référentiel de conservation Syndicats

Référentiel de conservation Syndicats Intitulé : Référentiel de conservation - Syndicats Date : mai 2014 Version : 1 Rédacteur : EM Nombre de pages : 7 Référentiel de conservation Syndicats Rédigé par le service des Archives de la CFDT Version

Plus en détail

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots N 489 - Semaine du 22 avril 2014 Austérité n ayons pas peur des mots Tout son poids dans la balance François Hollande

Plus en détail

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante.

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s, chers invités, Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Une CGT

Plus en détail

Collectif Fédéral Formation Syndicale

Collectif Fédéral Formation Syndicale Fédération Nationale des Industries Chimiques CGT 12, rue Fernand Léger 91190 Gif-sur-Yvette Tél : 01 69 86 40 00 Accueil détente Salle de sport Collectif Fédéral Formation Syndicale QUESTIONNAIRE SUR

Plus en détail

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille!

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale est un terme générique qui recouvre, la Sécurité Sociale (régime général obligatoire solidaire, géré

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

RESONANCES EDITO : Une feuille de route déjà bien pleine! Alors, bonne rentrée à toutes et à tous! Mickaël MANZONI

RESONANCES EDITO : Une feuille de route déjà bien pleine! Alors, bonne rentrée à toutes et à tous! Mickaël MANZONI RESONANCES Section Syndicale CFDT Adapei 35 17, rue Kérautret Botmel CS 74428-35044 Rennes cedex sectioncfdt.adapei@laposte.net Site: cfdtadapei35 Tél. 02 99 22 76 65 Permanence le mardi Journal de section

Plus en détail

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat Entretien avec Ivan Béraud et Christian Janin Des formes d emploi à encadrer Pour une sécurisation des parcours professionnels La CFDT et la fédération Culture, Conseil, Communication (F3C) ne sont pas

Plus en détail

syndicalisme retraité

syndicalisme retraité Activité UFR Hors série Janvier 2010 Document du congrès Pour un syndicalisme retraité Utile, Présent, Fort Préambule Les mobilisations et les manifestations ont jalonné tout le premier semestre 2009.

Plus en détail

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales http://www.unsa.org/_ Bagnolet, le 29 mai 2013 Aux secrétaires généraux des unions régionales Aux secrétaires généraux des unions départementales Aux secrétaires généraux des organisations syndicales adhérentes

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

PEGC Académie de Rennes

PEGC Académie de Rennes Septembre 2014 SNUipp-FSU CONTACTS Sections départementales SNUipp Côtes d'armor snu22@snuipp.fr Tél : 02 96 61 88 24 Finistère snu29@snuipp.fr Tél : 02 98 53 76 77 Ille et Vilaine snu35@snuipp.fr Tél

Plus en détail

SALAIRES : UN ACCORD ARRACHE AUX FORCEPS

SALAIRES : UN ACCORD ARRACHE AUX FORCEPS SALAIRES : UN ACCORD ARRACHE AUX FORCEPS Ordre du jour : Ouverture de la négociation sur les salaires, Projet de mutuelle santé du réseau, Bilan de formation 2010, orientations 2012. Présents : Marcel

Plus en détail

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon Alain Carrupt, Président syndicom, syndicat des médias et de la communication Fleurier 11.30 et Yverdon 18.30 Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon (Seul le texte parlé fait foi!) Les travailleuses

Plus en détail

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10 Fédération Indépendante du Rail et des Syndicats des Transports Livret d accueil Sommaire Présentation Pages 1 à 3 Nos services Pages 4 à 9 Vos intérêts Page 10 FiRST, notre histoire La Fédération Indépendante

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER. 16ème congrès de l Union Locale CGT de Saintes 19 et 20 juin 2012

RAPPORT FINANCIER. 16ème congrès de l Union Locale CGT de Saintes 19 et 20 juin 2012 RAPPORT FINANCIER 16ème congrès de l Union Locale CGT de Saintes 19 et 20 juin 2012 Ce rapport financier concerne les années 2010 et 2011. En changeant de trésorier au dernier congrès de juin 2010, nous

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

PROJET DE RÉSOLUTION Un nouveau modèle de développement porteur de progrès social pour tous. PROJET DE RÉSOLUTION Une vingtaine de débats au programme

PROJET DE RÉSOLUTION Un nouveau modèle de développement porteur de progrès social pour tous. PROJET DE RÉSOLUTION Une vingtaine de débats au programme 48 E CONGRÈS CONFÉDÉRAL SOMMAIRE CONGRÈS CONFÉDÉRAL Une étape décisive pour la CFDT CONGRÈS CONFÉDÉRAL Mode d emploi RAPPORT D ACTIVITÉ Retour sur quatre ans d action PROJET DE RÉSOLUTION Un nouveau modèle

Plus en détail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 novembre 2012 à 14 h 30 «Pénibilité. Transition emploi-retraite. Elaboration de cas-types pour les projections.» Document N 6 Document de travail,

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Mémoire de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) présenté à la Commission des affaires sociales concernant la

Mémoire de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) présenté à la Commission des affaires sociales concernant la Mémoire de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) présenté à la Commission des affaires sociales concernant la Loi sur l assurance parentale et le projet de règlement sur l assurance

Plus en détail

CMP Entreprises techniques au service de la création et de l évènement Le vendredi 31 mai 2013 PROCES VERBAL

CMP Entreprises techniques au service de la création et de l évènement Le vendredi 31 mai 2013 PROCES VERBAL Etaient présents : CMP Entreprises techniques au service de la création et de l évènement Le vendredi 31 mai 2013 PROCES VERBAL Collège Employeurs : Philippe Abergel, Patrick Fromentin (Synpase) ; Jérémie

Plus en détail

«Quel Syndicalisme pour Demain?»

«Quel Syndicalisme pour Demain?» «Quel Syndicalisme pour Demain?» Février 2010 OpinionWay Mathieu Doiret - 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs Séminaire CGTM Mercredi 19 mars 2008 Danielle LAPORT Sociologue Ingénieur Social Equipe de Recherche REV Université Paris XII Val-de-Marne Il me revient

Plus en détail

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe Retraites : qu'en disent nos voisins européens? Le 7 octobre 2010 Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010 Face au vieillissement de la population et aux déficits publics aggravés par

Plus en détail

C est la rentrée! n 4. Toujours plus d infos sur http://www.cfecgc-santesocial.fr

C est la rentrée! n 4. Toujours plus d infos sur http://www.cfecgc-santesocial.fr C est la rentrée! n 4 Toujours plus d infos sur http://www.cfecgc-santesocial.fr 1- Le Mag Santé-Social - 4ème trimestre 2014 L édito Lors du QUE VIVE LE DIALOGUE SOCIAL Dans son discours à l Assemblée

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

Edito. Courrier de l'ufict n 273 Mars 2010. Sommaire ISSN 0339 8919

Edito. Courrier de l'ufict n 273 Mars 2010. Sommaire ISSN 0339 8919 Edito En ce lendemain d élections régionales, ne devonsnous pas prendre le temps de l analyse et réfléchir à l emploi industriel dans nos régions, à l impact des pôles de compétitivité, et mettre en débat

Plus en détail

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur E D I T O Sommaire P1 L édito P2 Révision des classifications et rémunérations minimales : Accord à l unanimité P3 Suite révision des classifications P4 Accord sur la sécurisation de l emploi et le temps

Plus en détail

Convention d assurance chômage

Convention d assurance chômage Aux Union Départementales Aux Fédérations Nationales Paris, le 28 mars 2014 Secteur Formation Professionnelle Emploi/Assurance chômage Réf. : JCM/SL/DD Circ. : n 058-2014 Convention d assurance chômage

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE PROTECTION SOCIALE MUTUELLES

FICHE TECHNIQUE PROTECTION SOCIALE MUTUELLES PROTECTION SOCIALE MUTUELLES FICHE TECHNIQUE Références Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, article 22 bis Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008

ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008 ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008 Eric WOERTH Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique et André SANTINI Secrétaire d État chargé de la

Plus en détail

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE Introduction Depuis plus de 30 ans, Syntec Numérique, première chambre syndicale des métiers du numérique, représente les entreprises de son secteur pour défendre

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION Présents : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, GIM, UIMM 77 D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014 Ordre du jour 1. Adoption du compte-rendu de la séance du

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Avec une masse salariale s élevant à 4,3 milliards d euros en 2003, le secteur de l assurance est une «industrie de main-d œuvre» qui offre un produit en grande partie immatériel : la couverture d un risque.

Plus en détail

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION DOSSIER RETRAITES: MAI 2003 SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION 1. LE SYSTEME DE RETRAITES PAR REPARTITION 1.1. INTRODUCTION Les régimes de retraites des travailleurs

Plus en détail

OUTIL EXPLICATIF CCN 66. Mars 2015. Avenant 328 Complémentaire frais de santé. Cfdt-sante-sociaux.fr

OUTIL EXPLICATIF CCN 66. Mars 2015. Avenant 328 Complémentaire frais de santé. Cfdt-sante-sociaux.fr OUTIL EXPLICATIF CCN 66 Mars 2015 Avenant 328 Complémentaire frais de santé Cfdt-sante-sociaux.fr Généralisation de la complémentaire santé L accord national interprofessionnel (Ani) du 11 janvier 2013,

Plus en détail

Avenant 328 Complémentaire frais de santé

Avenant 328 Complémentaire frais de santé OUTIL EXPLICATIF CCN 66 Mars 2015 Lien pour télécharger le Guide Confédéral du négociateur sur la Généralisation de la complémentaire santé : http://www.cfdt.fr/upload/docs/application/pdf/2014802/guide_ps_23_01_2014_.pdf

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements

Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements Résumé Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec quatre Équipes

Plus en détail

Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales.

Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales. REGLEMENT INTERIEUR SUD CHIMIE Règlement INTERIEUR Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales. Il a été adopté par le 5ème congrès

Plus en détail

Référentiel de conservation Fédérations CFDT

Référentiel de conservation Fédérations CFDT Date de création : mai 2014 Date de modification : - Version : 1 Rédacteur : EM Nombre de pages : 16 Référentiel de conservation Rédigé par le service des Archives de la CFDT Version 1 mai 2014 1 Sommaire

Plus en détail

La Relation Président-Directeur

La Relation Président-Directeur Journée des Présidents Mercredi 8 Novembre 2000 Assemblée Nationale La Relation Président-Directeur Quelle répartition des compétences au sein des associations? Jean-François PEPIN Consultant en Management

Plus en détail

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Eric Lee En novembre 2011, les militaires au pouvoir aux Fidji ont jeté en prison deux des plus importants dirigeants syndicaux du

Plus en détail

Part des salaires dans la valeur ajoutée

Part des salaires dans la valeur ajoutée NOTE CGT SUR LES SALAIRES ET LE POUVOIR D ACHAT Augmenter les salaires pour renouer avec la croissance Montreuil, le 18 juin 2013 On ne peut pas parler salaires sans parler coût du capital. Dans une économie

Plus en détail

Patrice Laroche. Les relations sociales en entreprise

Patrice Laroche. Les relations sociales en entreprise Patrice Laroche Les relations sociales en entreprise Dunod, Paris, 2009 ISBN 978-2-10-054248-2 Sommaire Introduction 1 Chapitre 1 Le contexte et les principaux acteurs des relations sociales en France

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Salariés des TPE-PME : des actions, des résultats

Salariés des TPE-PME : des actions, des résultats Salariés des TPE-PME : des actions, des résultats > Ce n est pas parce qu un salarié travaille dans une petite entreprise qu il doit avoir de petits droits sociaux. Salariés des TPE-PME : des actions,

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : DFA1 Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Personnel et législation sociale

Plus en détail

Bulletin d information édité par le SNFOCOS Sous le N de Commission Paritaire 3 941 D 73 S Alain POULET, Directeur Gérant

Bulletin d information édité par le SNFOCOS Sous le N de Commission Paritaire 3 941 D 73 S Alain POULET, Directeur Gérant Bulletin d information édité par le SNFOCOS Sous le N de Commission Paritaire 3 941 D 73 S Alain POULET, Directeur Gérant 15 année N 642 Hebdomadaire Le 18.01.2008 N 003-08 REUNION PARITAIRE NATIONALE

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Assemblée générale C.F.D.T. Unis, nombreux et combatifs!

Assemblée générale C.F.D.T. Unis, nombreux et combatifs! n spécial décembre 2011 Éditorial Un virage salutaire pour 2012? La CFDT Pôle emploi Midi-Pyrénées a tenu son Assemblée Annuelle des Adhérents (un triple A!) vendredi 16 décembre 2011. Une Assemblée fournie,

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL PREAMBULE Le présent accord-cadre s inscrit dans la continuité des nombreux dispositifs légaux et conventionnels touchant directement

Plus en détail

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) AVENANT DU 24 SEPTEMBRE

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL Plan : Introduction I.- Le Dialogue Social européen et son cadre La négociation européenne : - pour l entreprise - pour les partenaires sociaux Les

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Réforme de la Catégorie B Rédacteurs Territoriaux

Réforme de la Catégorie B Rédacteurs Territoriaux SNUCLIAS FSU 173 rue de Charenton 75012 Paris 01 3 7 53 95 01 9 88 06 17 snuclias-fsu@orange.fr www.snuclias-fsu.fr Réforme de la Catégorie B s Territoriaux Le 21 février 2008, organisations syndicales,

Plus en détail

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève?

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève? Droit de grève Qu est-ce qu une grève? La grève est un droit fondamental reconnu à tous les salariés (cadres, ouvriers, employés, précaires, apprentis etc.) par la Constitution française. A ce titre, elle

Plus en détail

Débat sur la loi de Santé

Débat sur la loi de Santé Débat sur la loi de Santé TPG Le principe de ce TPG est que le patient n aura plus à avancer les frais pour la consultation. Actuellement, pour une consultation chez le généraliste de 23 : 15,10 e remboursés

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE. WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc SYNDICAT

VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE. WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc SYNDICAT SYNDICAT SANTÉ SOCIAUX Pour améliorer la vie, défendons la vôtre VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE 2014 WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc formation syndicale

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Crédit photo : Reza Estakhrian/Stone Déterminer la couverture d un risque, cerner les besoins des assurés et y répondre sont des opérations complexes et en grande partie immatérielles qui font de l assurance

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel La CFTC vous soutient 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre syndicat, à

Plus en détail

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services

LA CFTC VOUS SOUTIENT. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services LA CFTC VOUS SOUTIENT 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services La CFTC s'engage tous les jours à défendre les intérêts matériels et moraux de tous les salariés, mais

Plus en détail

Courrier fédéral. > LUTTES ET SUCCÈS > PLUS LOIN QUE NOS DROITS Elections professsionnelles, liste commune et répartition des suffrages

Courrier fédéral. > LUTTES ET SUCCÈS > PLUS LOIN QUE NOS DROITS Elections professsionnelles, liste commune et répartition des suffrages Courrier fédéral du 06.02.10 au 12.02.10 Fédération des travailleurs N 196 de la métallurgie CGT ISSN 0152-3082 > LUTTES ET SUCCÈS > PLUS LOIN QUE NOS DROITS Elections professsionnelles, liste commune

Plus en détail

Résolution générale de l Union Régionale interprofessionnelle CFDT Rhône-Alpes 2012-2016

Résolution générale de l Union Régionale interprofessionnelle CFDT Rhône-Alpes 2012-2016 Résolution générale de l Union Régionale interprofessionnelle CFDT Rhône-Alpes 2012-2016 Une CFDT Rhône Alpes rassemblée, efficace, proche des salariés, offensive dans un monde en mutation CFDT en Rhône-Alpes

Plus en détail

La démocratie sociale et la participation des syndicats et des représentants des salariés aux décisions économiques en France

La démocratie sociale et la participation des syndicats et des représentants des salariés aux décisions économiques en France Conférence internationale sur le modèle social européen organisée par EURISPES et la Fondation Friedrich Ebert à Rome 10-11 mai 2007 La démocratie sociale et la participation des syndicats et des représentants

Plus en détail

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 Préambule Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

QUE FAIRE? DOCUMENT V C F D T. Documents utiles CREATION REGROUPEMENT DECENTRALISATION DE SYNDICATS CFDT. Service Développement Organisation Formation

QUE FAIRE? DOCUMENT V C F D T. Documents utiles CREATION REGROUPEMENT DECENTRALISATION DE SYNDICATS CFDT. Service Développement Organisation Formation CREATION REGROUPEMENT DECENTRALISATION DE SYNDICATS CFDT QUE FAIRE? Documents utiles 1. Statuts types et règlement intérieur type à l attention des syndicats 2. Modèle de procès verbal de congrès constitutif

Plus en détail

Bien entendu, je ne rentrerai pas dans le détail, sachant qu un dossier vous sera prochainement remis.

Bien entendu, je ne rentrerai pas dans le détail, sachant qu un dossier vous sera prochainement remis. COLLOQUE MFP - Allocution de clôture Par Alain ARNAUD, Président de la Mutualité Fonction Publique devant Madame Marylise Lebranchu Ministre de la Réforme de l Etat, de la Décentralisation et de la Fonction

Plus en détail

Le point de vue de l UNSA

Le point de vue de l UNSA Le point de vue de l UNSA La GPEC, une opportunité pour le dialogue social dans l entreprise La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est devenue objet de négociation dans l entreprise

Plus en détail

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi SYNTHESE D EXPERTS Juillet 2013 SOMMAIRE 1 Généralisation de la couverture complémentaire santé...

Plus en détail

QUELLE REFORME DE L ASSURANCE-MALADIE AUX ETATS-UNIS? 1

QUELLE REFORME DE L ASSURANCE-MALADIE AUX ETATS-UNIS? 1 QUELLE REFORME DE L ASSURANCE-MALADIE AUX ETATS-UNIS? 1 François Vergniolle de Chantal* La crise que subissent les classes moyennes a constitué un enjeu majeur de la présidentielle de 2008 aux Etats-Unis.

Plus en détail

La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé

La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé L Agirc et l Arrco au service des entreprises et des salariés L AGIRC ET L ARRCO, VOTRE RETRAITE, ON Y TRAVAILLE L Agirc et l Arrco,

Plus en détail

L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage

L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage N 2 Edito Cher partenaire, La fin du premier semestre 2013 s achève dans une ambiance économique et sociale morose

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale

La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale La représentativité syndicale Loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation d e la démocratie sociale Quelles sont les nouvelles règles pour la CFTC? 1 A RETENIR : Désormais 2 conditions pour rester

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Aujourd hui, il est consultant dans les domaines de Paie, Déclarations et Ressources Humaines.

Aujourd hui, il est consultant dans les domaines de Paie, Déclarations et Ressources Humaines. Emploi Salarié Retraité Document réalisé par Albert CREPALDI, septembre 2008 Présentation : Albert CREPALDI a passé toute sa carrière depuis 1970 dans le monde du service paie et RH, au sein d une grande

Plus en détail

AVIS FORMEL DU CONSEIL D ETAT. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les membres de la commission, * * *

AVIS FORMEL DU CONSEIL D ETAT. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les membres de la commission, * * * CONSEIL D ETAT Château cantonal 1014 Lausanne Commission thématique de la modernisation du parlement Secrétariat général du Grand Conseil Place du Château 6 1014 Lausanne Réf. : PM/15007041 Lausanne, le

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Juillet 2008 La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Les partenaires sociaux ont signé un accord national interprofessionnel

Plus en détail

7 RÈGLES D OR POUR CONSTRUIRE UNE SOCIÉTÉ

7 RÈGLES D OR POUR CONSTRUIRE UNE SOCIÉTÉ ÉLECTIONS 2012 : LA FNATH INTERPELLE LES CANDIDATS Le prochain quinquennat sera marqué par la crise sociale et économique. Pleinement touchés, les accidentés de la vie ne devront pas être sacrifiés sur

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES 11 mai 2010 «Variantes de durée d assurance et d âges de la retraite» Dossier technique préparé par le secrétariat général du COR Document N 1 Document de travail, n

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009)

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) RÉPONSE DU SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L ÉNERGIE ET DU PAPIER au DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) «Renforcer le cadre législative

Plus en détail