Maurice Leroy, ministre de la Ville, en charge du Grand Paris, a annoncé, lors de la dernière. Grandes Villes Hebdo. > Sommaire.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maurice Leroy, ministre de la Ville, en charge du Grand Paris, a annoncé, lors de la dernière. Grandes Villes Hebdo. > Sommaire."

Transcription

1 Grandes Villes Hebdo La Lettre des Maires de Grandes Villes de France N Mercredi 5 octobre 2011 > Sommaire Actu 4 Conseil supérieur de la fonction publique territoriale : Philippe Laurent nouveau président p.3 4 Michel Destot participera les 13 et 14 octobre à la rencontre d étude des maires en Chine p.4 4 Dialogue avec les maires libanais sur la décentralisation p.4 4 Coopération décentralisée : à Grenoble opération «Ticket parking pour Ouagadougou» p.4 4 Strasbourg accueille les «5 èmes Assises européennes du paysage» du 10 au 12 octobre p ème Conférence internationale,«energies renouvelables locales Freiburg 2011» les 27 et 28 octobre p.5 4 «Emploi et compétences : quel développement concerté des territoires?» un colloque organisé à Paris par Sémaphores le 20 octobre p.5 Initiatives villes et agglomérations 4 «3D.Angers.fr» p.6 Agenda p.9 > La une Politiques de la ville et de l habitat «PNRU 2» : les préconisations des Maires de Grandes Villes pour une nouvelle étape de la rénovation urbaine Maurice Leroy, ministre de la Ville, en charge du Grand Paris, a annoncé, lors de la dernière «Conférence des Villes» organisée le 28 septembre par l AMGVF (voir «La Une» de Grandes Villes Hebdo du 29 septembre 2011), la prolongation du dispositif des Zones franches urbaines (ZFU) après 2011, sous réserve des amendements qui seront votés lors de la discussion du projet de loi de finances pour L occasion pour «Grandes Villes Hebdo» de revenir cette semaine sur les recommandations et préconisations de l Association des Maires de Grandes Villes de France concernant les conditions de lancement d un deuxième Programme de rénovation urbaine, après 2013 (PNRU 2). Si l AMGVF se félicite globalement, malgré les incertitudes financières, du premier programme lancé depuis 2004, elle n en reste pas moins exigeante sur les contenus à venir d un programme de deuxième génération, qui devrait officiellement être annoncé par le ministre, au moins dans son principe, le mardi 11 octobre lors d une journée de débats qui aura lieu à la Cité Universitaire de Paris.

2 Sécuriser financièrement les programmes en cours et préparer un «ANRU 2» Aujourd hui, le succès du programme «ANRU 1» ne fait, à quelques réserves près, plus débat parmi les élus locaux et professionnels de la ville et de l urbanisme. Transformation des quartiers, rénovation des bâtiments, nouvelle dynamique économique, insertion des quartiers dans la ville, rénovation thermique des bâtiments, amélioration du cadre de vie : le bilan est globalement satisfaisant, même si des marges d amélioration demeurent pour l avenir (relogement des familles, participation des habitants, désenclavement par les transports, insertion sociale, emploi, éducation, sécurité, etc) et qu il reste à consolider les acquis des travaux désormais achevés (sorties de convention). Les résultats positifs obtenus depuis 2004 et la dynamique enclenchée sur les territoires militent pour le lancement d un deuxième programme à partir de 2013 mais aussi pour une clarification du discours gouvernemental sur les moyens à mobiliser pour financer les avenants en cours et assurer la prise en charge d un éventuel programme de deuxième génération. En effet, le financement depuis 2009 des programmes ANRU par le seul Action logement - ex 1 % logement - (voir la rubrique «Dossiers» de Grandes Villes Hebdo n 897 du 21 septembre 2011) ne permet plus de faire face aux échéances et doit entrainer, dès 2012, la mobilisation d enveloppes supplémentaires, qui devront être budgétées dans la prochaine loi de finances. Un deuxième programme ANRU à affiner Il ne s agit naturellement pas de lancer un programme ANRU de deuxième génération symétriquement calqué sur le premier. D abord parce que l état des finances publiques ne le permet pas et ensuite il importe d affiner les interventions sur les territoires et de veiller à faire du sur-mesure, comme le demandent élus et techniciens. Des inflexions significatives devront ainsi être apportées allant dans le sens d une plus forte mixité sociale dans les processus de relogement, d un meilleur équilibre entre démolition et réhabilitation, d un traitement approprié des copropriétés dégradées, d un travail sur la qualité des espaces publics, d une politique de soutien aux transports en commun et aux commerces et d une meilleure articulation des enjeux sociaux, urbains et humains. A ce titre, l Association des Maires de Grandes Villes de France, l Association des Maires «Ville et Banlieue» de France et l Association des Communautés Urbaines de France, appellent de concert à ce que l Etat continue de lutter, aux côtés des villes, pour une meilleure répartition du logement social au sein des agglomérations, afin d éviter de commettre les erreurs du passé et de reconcentrer des populations en difficulté aux mêmes endroits. Vers un meilleur ciblage d intervention et une gouvernance intercommunale L AMGVF adhère globalement à la proposition récente du Comité d évaluation et de suivi (CES) de l ANRU de cibler, pour le futur, les interventions de l ANRU sur 200 grands quartiers prioritaires. L enveloppe évoquée par le CES de 9 milliards d euros, étalée sur 6 ans de 2013 à 2019, paraît réaliste au regard d une géographie d intervention plus resserrée, même si l effet de levier évoqué (36 milliards d euros d investissement attendus) semble excessivement optimiste. Par ailleurs, l importance accordée par le CES de l ANRU, mais aussi par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) dans un rapport ad hoc paru mi-septembre, à une gouvernance des projets au niveau de l agglomération et de l EPCI semble une option pertinente, au service d un projet global de développement du territoire. L objectif de reconstitution d au moins 50 % des logements démolis hors site ne peut, en tout état de cause, s obtenir à terme qu à partir du moment où l intercommunalité pilote le dossier, en étroite subsidiarité avec les communes signataires. Mieux articuler CUCS, PRU, PLU, PLH et PDU Il en ressort la nécessité de mieux articuler à l avenir les Programmes locaux de l habitat (PLH) avec les Plans de déplacements urbains (PDU) et les Projets de rénovation urbaine (PRU), avec l impératif d intégrer les éco-quartiers et éco-cités au sein des quartiers et d y développer de nouvelles synergies sociales et urbaines. De même, la question des ZFU et du développement économique des quartiers devra être prise en compte pour coordonner de manière appropriée enjeux d insertion sociale et d attractivité économique. D ici à 2014, date à laquelle est programmée la révision de la géographie prioritaire (dont les périmètres ont été fixés en 1996, sous le gouvernement d Alain Juppé), il conviendra, dans cette logique transversale, de préparer un contrat unique de territoire réunifiant les Contrats urbains de cohésion sociale (CUCS) et les PRU afin que les volets sociaux, économiques, éducatifs et urbains de la politique de la ville soient étroitement liés. Traiter d urgence les copropriétés dégradées La question proprement dite des chantiers ANRU ne doit pas reléguer au second rang la problématique de la requalification des quartiers anciens dégradés et des copropriétés dégradées. A ce titre, la proposition du CES de l ANRU de lever 1,5 milliard d euros de subventions conjointes de l ANRU, de l ANAH et du ministère chargé du Logement sur la période , pour le traitement d une centaine de quartiers, va dans la bonne direction, même si cela reste, à ce stade, une recommandation de principe. Sur ce dossier de plus en plus sensible des copropriétés dégradées, en banlieue comme en cœur de ville et d agglomération, des mesures techniques et surtout

3 juridiques devront être prises rapidement, afin de sécuriser les interventions publiques (Etat et/ou collectivités locales) face aux propriétaires privés. Le respect du droit constitutionnel de propriété empêche, en effet, les élus locaux et les services de l Etat de traiter des immeubles tenus trop souvent par des «marchands de sommeil» sans vergogne, exploitant à des tarifs prohibitifs des familles entières, souvent immigrées ou issues de l immigration. Pour une autre gouvernance des politiques urbaines Si le lancement d un deuxième programme ANRU apparaît nécessaire à court terme, une telle annonce, aussi attendue soit-elle, ne suffira pas. En effet, les politiques de la ville, de l urbanisme, du logement et des transports ne seront demain efficaces et pertinentes que si leur gouvernance locale et nationale est significativement améliorée. Au niveau local, les élus auront ainsi de grandes difficultés à travailler de manière satisfaisante si le préfet n a pas autorité sur les services de l Education nationale, en matière de soutien aux politiques de réussite éducative et de petite enfance dans les quartiers. Enfin, rien de substantiel et d abouti ne pourra être entrepris dans les quartiers populaires si la mobilisation du droit commun et un portage interministériel fort ne sont pas au rendez-vous. Or, nous sommes aujourd hui dans une segmentation qui nuit au traitement intégré des enjeux sociaux, environnementaux et urbains. Il est ainsi fort regrettable que la politique de la ville, d une part, et la sphère «logement/urbanisme/transports/développement durable», d autre part, ne soient pas réunies sous un même périmètre ministériel. Emmanuel Heyraud > Actu Conseil supérieur de la fonction publique territoriale : Philippe Laurent nouveau président Philippe Laurent, maire de Sceaux (Hauts-de-Seine), viceprésident de l Association des petites villes de France, président de la commission des Finances de l Association des maires de France et membre du Comité des finances locales, a été élu le 28 septembre à la présidence du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), où il succède à Bernard Derosier, député, ancien président du conseil général du Nord. Après avoir rendu hommage à ses prédécesseurs, Philippe Laurent a réaffirmé «son engagement dans la promotion et le renforcement de la fonction publique territoriale, condition indispensable à la réussite de la décentralisation et à la qualité du service public local» et a déclaré qu il ne manquerait pas de faire entendre la voix du CSFPT, tout particulièrement au sein du futur Conseil commun de la fonction publique. Membre du Bureau du CSFPT depuis 2001, Philippe Laurent s est impliqué dans tous les grands dossiers relatifs à la fonction publique territoriale. Il a notamment animé un groupe de travail du Conseil qui, en février 2009, a avancé 26 propositions innovantes de nature à améliorer la place et le rôle des cadres supérieurs territoriaux. Rappelons que le CSFPT est une instance consultative paritaire, instituée par la loi statutaire du 26 janvier 1984, composée d élus locaux représentants des collectivités locales employeurs et de représentants des organisations syndicales représentatives de la fonction publique territoriale, laquelle compte aujourd hui près de 2 millions d agents. Dans son rôle consultatif, le CSFPT est obligatoirement saisi pour avis par le ministre chargé des collectivités territoriales sur tous les projets de textes législatifs ou réglementaires intéressant la fonction publique territoriale. Il a également un pouvoir de proposition en matière statutaire, peut procéder à des études sur les personnels territoriaux et a une responsabilité d ensemble en matière de tenue de statistiques et de documentation. La loi du 19 février 2007 a, en outre, prévu que les membres siégeant au CSFPT en qualité de représentants des collectivités territoriales formaient le collège des employeurs publics territoriaux qui doit être consulté par le gouvernement sur toute question relative à la politique salariale ou à l emploi public territorial. Claude Milliot

4 Le président de l AMGVF, Michel Destot, participera les 13 et 14 octobre à la rencontre d étude des maires en Chine Depuis 2004, le Comité France-Chine organise, avec l Institut de Politique Etrangère du Peuple Chinois (CPIFA), une Table Ronde réunissant une dizaine de maires français et une dizaine de maires chinois. Cette Table Ronde se tient aternativement en France (Lyon, Strasbourg, Grenoble) et en Chine (Chengdu, Chongqing). L Association des Maires de Grandes Villes de France est partenaire de l organisation de la sixième édition qui se déroulera les 13 et 14 octobre à Tianjin puis Foshan. Participeront notamment à ces rencontres : les deux présidents de la Table Ronde pour la représentation chinoise, Jianping Xiong, vice-maire de Tianjin et Tao Chen, viceprésident du CPIFA, le président de l AMGVF, Michel Destot, député-maire de Grenoble, en qualité de président pour la représentation française, Anne-Marie Idrac, ancienne ministre du Commerce extérieur, Daniel Duglery, maire de Montluçon, Serge Grouard, député-maire d Orléans, Philippe Lavaud, président de la communauté d agglomération du Grand Angoulême, Louis Nègre, sénateur-maire de Cagnes-sur-Mer, Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan, Didier Cazabonne, adjoint au maire de Bordeaux, Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris, Anne Menou Castera, adjointe au maire de Pau, Jean-François Monino, adjoint au maire d Aubervilliers. Emmenées par Jean-Pascal Tricoire, président du directoire de Schneider Electric, président du Comité France-Chine, de nombreuses entreprises seront présentes, notamment Air Liquide, Alstom, La Poste, Suez Environnement et Veolia. Sarah Abric Dialogue avec les maires libanais sur la décentralisation Le 27 septembre, Bertrand Delanoë, maire de Paris et Pierre Schapira, adjoint au maire de Paris, ont accueilli une importante délégation de maires libanais, venue échanger avec ses homologues français sur la décentralisation et faire part de ses difficultés quotidiennes à agir dans un pays encore insuffisamment décentralisé. pour avancer sur ces deux dimensions de leurs actions. Jean-Michel Daclin, président de la commission «Affaires européennes et internationales» de l Association des Maires de Grandes Villes de France, adjoint au maire de Lyon, vice-président de la communauté urbaine du Grand Lyon, était notamment présent à ces échanges, aux côtés de Nader Ghazal, maire de Tripoli, ville avec laquelle Lyon est jumelée. La réunion a également été l occasion d inaugurer, en présence de Bilal Hamad, maire de Beyrouth, une exposition consacrée au projet de coopération «Beit Beyrouth» (la maison de Beyrouth), projet, dans lequel la ville de Paris est très active, qui consiste à créer un musée et un centre culturel dans un lieu mythique de Beyrouth : la maison jaune. Ces rencontres préfigurent l organisation d Assises de la coopération décentralisée en septembre 2012 à Beyrouth. S.A. Coopération décentralisée : à Grenoble opération «Ticket parking pour Ouagadougou» La ville de Grenoble, jumelée de longue date avec celle de Ouagadougou (Burkina Faso), a mis en place un financement innovant de ses actions de coopération décentralisée. Depuis le 1er janvier, une éco-participation de 15 centimes d euros a été instaurée sur les tickets de stationnement dont l objet est de financer la protection de la ceinture verte de Ouagadougou et le financement d un conservatoire botanique dans le parc urbain de Bangr Weoogo. Projet partenarial par excellence, il est mené en lien avec la société Vincipark. La préservation de la ceinture verte, grignotée par l urbanisation, est essentielle pour protéger la ville des vents asséchants (lutte contre la désertification) et pour préserver la sécurité alimentaire d une ville dont la population devrait doubler d ici à Les fonds serviront à lancer un programme de sauvegarde des espèces végétales sensibles du Burkina Faso et à planter massivement des arbres. Cette année, les services de la ville de Grenoble estiment que cette opération devrait rapporter euros. Pour mémoire, planter un arbre à Ouagadougou coûte environ 1 euro. S.A. Les maires libanais sont désireux d établir avec les maires français des échanges, à la fois politiques et techniques,

5 Strasbourg accueille les «5 èmes Assises européennes du paysage» du 10 au 12 octobre Lieu unique d échange et de partage d expériences, les 5 èmes Assises européennes du paysage, intitulées «Le Paysage, créateur de richesses», auront lieu du 10 au 12 octobre au Conseil de l Europe à Strasbourg. Ce grand rendez-vous européen des décideurs de la ville durable et des professionnels du paysage est organisé par «Val hor»*, avec ses fédérations professionnelles de la filière paysage - Fédération française du paysage (FFP), Union nationale des entrepreneurs du paysage (UNEP), Fédération nationale des producteurs de l horticulture et des pépinières (FNPHP) - et en partenariat avec l Association des Maires de Grandes Villes de France. La manifestation propose trois jours de débats avec des professionnels et décideurs de renom international pour démontrer comment la préservation et la création de paysages contribuent à la création de richesses nouvelles pour tous. * «Val Hor» regroupe les professionnels du paysage et du végétal en France. Informations et inscriptions : Anne Laborie 4 ème Conférence internationale «Energies renouvelables locales Freiburg 2011» les 27 et 28 octobre La ville de Freiburg, qui est jumelée avec Besançon, organise avec ses partenaires d ICLEI (Conseil international pour les initiatives écologiques locales), la 4 ème édition de la conférence «Energies renouvelables locales Freiburg 2011» (Local Renewables Freiburg 2011). Cette conférence internationale des experts aura lieu les 27 et 28 octobre 2011 au Solar Info Center et mettra l accent sur le développement des constructions performantes en énergie, dans un contexte d urbanisme durable, qui représente des atouts écologiques et économiques mais aussi un important potentiel. Elle accueillera des représentants de villes et de communes, des prestataires de services d énergie et des experts qui présenteront des solutions et échangeront sur les expériences menées. «Emploi et compétences : quel développement concerté des territoires?», un colloque organisé par Sémaphores le 20 octobre à Paris Dans un contexte où les acteurs de l emploi et du développement économique voient leurs rôles et compétences redéfinis, l objectif de ce colloque est d interpeller les entreprises, les partenaires sociaux et les pouvoirs publics, sur deux questions majeures : comment développer durablement l emploi en renforçant la compétitivité et l attractivité de nos territoires? Comment piloter plus efficacement les actions et dispositifs en faveur de l emploi, de la formation et du développement économique? Plusieurs tables rondes rythmeront cette journée. Le matin, la première table-ronde abordera «l emploi, l organisation du travail et les besoins des entreprises» et la seconde, «le développement des compétences, la continuité professionnelle». L après-midi, une table ronde sera consacrée aux expériences territoriales et aux gisements de croissance des territoires. Cette séquence sera illustrée par la présentation du programme de l OCDE concernant le développement économique et la création d emplois à l échelon local (programme LEED), avec lequel l Association des Maires de Grandes Villes de France travaille en partenariat depuis le début de l année. Le ministre du Travail, de l Emploi et de la Santé, Xavier Bertrand, interviendra en fin de matinée. La journée sera conclue par un débat sur la gouvernance territoriale et les enjeux de leadership entre Jean-Paul Denanot, président de la région Limousin, président de la commission «Formation professionnelle», de l Association des Régions de France, Philippe Maitreau, adjoint au maire de Mulhouse, vice-président de Mulhouse Alsace Agglomération, président de la commission «Territoires, emploi et développement économique» de l AMGVF, Bertrand Martinot, directeur général de la Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) et Pierre Ferracci, président du groupe Alpha. Programme complet du colloque et inscription sur : Clémence Schelcher-Beyer Informations : A.L.

6 > Initiatives villes et agglos 3D.Angers.fr La ville d Angers a lancé en 2010, le premier univers 3D local communautaire «3D.Angers.fr» est un univers 3D local communautaire accessible depuis Internet. Les Angevins et les visiteurs sont invités à créer un avatar et à le personnaliser afin de vivre une expérience unique de la ville. Découvertes, services, shopping, échanges : «3D.Angers.fr» propose une nouvelle façon, innovante et ludique, de vivre sa ville. «3D.Angers.fr», ça fonctionne comment? L internaute, Angevin ou visiteur, crée son compte et accède alors, après installation du plugin 3D, à l univers «3D.Angers.fr». Il est orienté vers un espace d apprentissage, dans lequel il pourra, s il le souhaite, découvrir les différentes fonctionnalités liées aux déplacements et aux interactions avec l univers 3D. La première interaction est la possibilité offerte de personnaliser finement son avatar (son double virtuel) physiquement et jusque dans des détails vestimentaires. Les combinaisons sont infinies et chaque avatar est unique. Le visiteur peut alors faire du shopping dans les boutiques implantées dans le site ou jeter un oeil à la carte des restaurants présents, se renseigner sur les services municipaux (différents guichets d information thématiques sont accessibles), consulter les horaires de train ou de bus... En tout, une cinquantaine de boutiques et services ont «pignon sur rue» dans «Angers 3D». Ca sert à quoi? En lançant cet univers 3D local, la ville d Angers propose un outil aux multiples facettes : - développement de la notoriété : au-delà du caractère innovant qui confirme à Angers son inventivité, l univers 3D va permettre aux internautes du monde entier de découvrir la ville autrement. En complément des supports qui leur sont déjà offerts (streetview, panoramiques, vidéos...), l internaute va vivre sa découverte du territoire en interagissant avec les autres utilisateurs. En quelques minutes, les principaux atouts de la ville sont révélés : équipements, art de vivre, projets, services, événements culturels ; - développement économique : le rayonnement de la ville passe également par la valorisation du savoir faire angevin. Faciliter la présence sur Internet des commerces angevins et les accompagner vers le e-commerce participe à cette reconnaissance des produits locaux de qualité ; - développement des services : équipements, services ou grands projets d aménagement en quelques clics ce sont les principales portes d entrée de la ville d aujourd hui qui sont accessibles : la programmation culturelle, les équipements sportifs, les associations, les services administratifs mais aussi les réalisations en cours : le tramway ou l aménagement des berges de la Maine ; - développement de la participation : l univers 3D est également un espace d expression citoyenne. Libre entre avatars ou canalisés, via des temps d échanges ou des questionnaires, la parole des internautes nourrit le débat, les projets et participe à renforcer les dispositifs d écoute des habitants. 3D réaliste ou symbolique? De nombreux projets de modélisation réaliste de villes existent. «3D.Angers.fr» n a pas vocation à proposer une immersion sur l intégralité du territoire de la ville de manière réaliste car il est tout simplement impossible de maintenir une représentation à jour de l espace public, toujours en mouvement. L esprit retenu est d immerger l utilisateur dans une représentation symbolique de la ville. C est d ailleurs là toute la force de l univers 3D : proposer une vision condensée des identifiants du territoire. Bâtiments remarquables, aménagements spécifiques sont autant de symboles qui donnent à voir la ville. La priorité a également été donnée à la fluidité et à la simplicité d utilisation. La 3D réaliste est trop souvent contrainte à des usages professionnels qui en limitent sérieusement l intérêt.

7 «3D.Angers.fr» en images Les bâtiments et aménagements caractéristiques de la ville Le patrimoine historique et contemporain

8 Quelques chiffres : - nombre total d inscrits : inscrits à Angers : commerces et 14 enseignes services Connectez-vous sur : ou contactez-nous : Ville d Angers, service Information Communication Laurent Poucan, , Optishops concepteur du projet : Reynald Werquin,

9 > Agenda Mercredi 5 octobre. Réunion de la commission «Finances» AMGVF-ACUF, présidée par Jean-Claude Boulard, maire du Mans, président de la communauté urbaine Le Mans Métropole, à 10 h au siège de la Fédération nationale des caisses d épargne, 5 rue Masseran Paris, suivie l après-midi, à 14 h 30, d une réunion plus particulièrement destinée aux directeurs financiers des grandes villes et agglomérations Du mercredi 12 au vendredi 14 octobre. 22 ème Convention nationale de l intercommunalité à Rennes organisée sur le thème «L intercommunalité rebat ses cartes» par l Assemblée des Communautés de France, présidée par Daniel Delaveau, maire de Rennes, président de la communauté d agglomération Rennes Métropole au Liberté, Esplanade Général de Gaulle. 23 èmes Rencontres nationales du transport public organisées à Strasbourg par le GIE Objectif transport public GART-UTP au Parc des expositions Jeudi 13 et vendredi 14 octobre. Le président de l Association des Maires de Grandes Villes de France, Michel Destot, député-maire de Grenoble, participera à la rencontre d étude en Chine organisée par le Comité France-Chine (voir la rubrique «Actu» de la présente édition de Grandes Villes Hebdo) Mardi 18 octobre. L AMGVF, l ACUF et les Interconnectées organisent à Marseille, une manifestation intitulée «Très haut débit et grandes villes où en sommes nous?» - programme et inscription sur : Du mardi 18 au jeudi 20 octobre. 32 ème Rencontre nationale des agences d urbanisme à Paris organisée sur le thème «Territoires et projets Les outils de la gouvernance» par la Fédération Nationale des Agences d Urbanisme, présidée par Vincent Feltesse, président de la communauté Urbaine de Bordeaux à la Grande Halle de La Villette, Espace Charlie Parker, Paris Mercredi 19 octobre. Réunion du «Club des DGS des grandes villes et agglomérations» de l AMGVF - de 10 h à 13 h, à l Assemblée nationale, 1 er Bureau, 126 rue de l Université, Paris. Réunion de la commission «Emploi et développement économique» de l AMGVF, présidée par Philippe Maitreau, adjoint au maire de Mulhouse, vice-président de la CA Mulhouse Alsace Agglomération - de 10 h à 12 h, à l Assemblée nationale, 2 ème Bureau, 126 rue de l Université, Paris

10 Mercredi 19 et jeudi 20 octobre. Congrès des Entreprises publiques locales à Tours organisé sur le thème «Anticiper, innover et mutualiser, au service de l action publique locale» par la Fédération des EPL, présidée par Martial Passi, vice-président de la communauté urbaine du Grand Lyon, maire de Givors au Centre international de congrès Vinci Du mercredi 19 au vendredi 21 octobre. 81 ème Congrès de l Assemblée des Départements de France, présidée par Claudy Lebreton, président du conseil général des Côtes d Armor, organisé à Besançon sur le thème «Le département, un territoire d avenir» au Parc des expositions et des congrès Micropolis Mardi 25 octobre. Réunion de la commission «Politique de la ville» AMGVF-ACUF-AMVBF, co-présidée par Michel Destot, Pierre Cohen, président de la commission «Politique de la ville» de l ACUF, député-maire de Toulouse, président de la CU de Toulouse et Claude Dilain, président de l AMVBF, sénateur-maire de Clichy-sous-Bois de 9 h 30 à 12 h 30, à l Assemblée nationale, 101 rue de l Université, salon Mars III, Paris «GRANDES VILLES Hebdo» est éditée par les Maires de Grandes Villes de France 42, rue Notre-Dame des Champs PARIS - Tél : Fax : Elle peut être consultée sur : Courriel : Directeur de la publication : Christian LALU Directeur de la rédaction : Claude MILLIOT Maquettiste : Béatrice GOULET Une publication du pôle Information & Communication 10

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville

Réforme de la politique de la ville 0 4 M A R S 2 0 1 4 / Rédacteur PÔLE TD2S Réforme de la politique de la ville Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine La loi de «Programmation pour la ville et la cohésion urbaine», promulguée

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Les priorités de l investissement public local pour le nouveau mandat

Les priorités de l investissement public local pour le nouveau mandat RENDEZ-VOUS de l AdCF et de la BPCE PROGRAMME Vendredi 31 JANVIER 2014 9 h 30-17 h AUDITORIUM MARCEAU 12, avenue Marceau 75008 Paris JOURNÉE FINANCES Les priorités de l investissement public local pour

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Comité d animation des sites préfigurateurs des contrats de ville - 18 juin 2013 - Paris La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Éléments de cadrage Le comité interministériel des

Plus en détail

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration Projet de territoire Quartier Goutte d or 18 e Depuis plusieurs années, les quartiers populaires parisiens font l objet d une attention particulière. Dans le cadre d un projet global conduit par Gisèle

Plus en détail

Baisse des dotations, inflation normative : l APVF enquête sur les conséquences

Baisse des dotations, inflation normative : l APVF enquête sur les conséquences N e w s l e t t e r Numéro 204 Le 25 septembre 2014 Baisse des dotations, inflation normative : l APVF enquête sur les conséquences H e b d o Logement social : les solutions pour relancer la construction

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Grandes Villes Hebdo La Lettre des Maires de Grandes Villes de France

Grandes Villes Hebdo La Lettre des Maires de Grandes Villes de France Grandes Villes Hebdo La Lettre des Maires de Grandes Villes de France Les dynamiques urbaines N 994 - Mercredi 20 novembre 2013 > Sommaire Actu 4 Prochaine réunion des directeurs généraux des services

Plus en détail

Le GIE Joubert. en réseau au service des territoires RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 2015

Le GIE Joubert. en réseau au service des territoires RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 2015 Le GIE Joubert en réseau au service des territoires RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 2015 2 LE GIE JOUBERT EN RÉSEAU AU SERVICE DES TERRITOIRES RAPPORT D ACTIVITÉS 2014 2015 3 Les présidents Éditorial Gérard COLLOMB

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

Jeudi 4 juin 2015 Ville de Rennes (DQNE) / Bertrand Gaudin Participation et renouvellement urbain USH / Resoville Le Musée Ephémère du Balleroy

Jeudi 4 juin 2015 Ville de Rennes (DQNE) / Bertrand Gaudin Participation et renouvellement urbain USH / Resoville Le Musée Ephémère du Balleroy Jeudi 4 juin 2015 Ville de Rennes (DQNE) / Bertrand Gaudin Participation et renouvellement urbain USH / Resoville Le Musée Ephémère du Balleroy Un projet culturel pour faire vivre le projet urbain Le contexte

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

observatoire des emplois d avenir

observatoire des emplois d avenir observatoire des emplois d avenir 4 ème vague Emplois d avenir et zones urbaines sensibles (ZUS) L Association des Maires de Grandes Villes de France a activement participé à la montée en puissance des

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement Paris, le 15 avril 2015 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS. Mardi 8 juillet 2014

Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS. Mardi 8 juillet 2014 A Paris, le 17 juillet 2014 Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS Mardi 8 juillet 2014 I / INTRODUCTION Monsieur DAUBIGNY, Préfet de la région d Ile-de-France, Préfet de Paris, Président de la mission

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires Laurent COUSSEDIERE Une démarche en 5 points pour diffuser les modèles et en assurer une amélioration consolidée

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1

TABLEAU RECAPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1 TABLEAU REPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1 Préconisation du Ministère (Guillaume BOUDY secrétaire général du MCC) dans ses modèles de statuts types : article 8.6 dans sa note aux préfets et aux DRAC

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR LE GRAND PARIS 3 ÈME ÉDITION MARDI 6 OCTOBRE 2015 MAISON DE LA CHIMIE - PARIS LE DÉFI DE LA COMPÉTITIVITÉ ÉCONOMIQUE

CONFÉRENCE SUR LE GRAND PARIS 3 ÈME ÉDITION MARDI 6 OCTOBRE 2015 MAISON DE LA CHIMIE - PARIS LE DÉFI DE LA COMPÉTITIVITÉ ÉCONOMIQUE CONFÉRENCE SUR LE GRAND PARIS 3 ÈME ÉDITION MARDI 6 OCTOBRE 2015 MAISON DE LA CHIMIE - PARIS LE DÉFI DE LA COMPÉTITIVITÉ ÉCONOMIQUE PRÉSIDÉE PAR Alexis BACHELAY Député des Hauts-de-Seine Rapporteur de

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires des EPCI à fiscalité propre

Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires des EPCI à fiscalité propre Département Intercommunalité et territoires 18 mars 2014 Département Administration et gestion communale Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires

Plus en détail

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique DOSSIER DE PRESSE 24 mars 2011 Contact Sophie CHARBONNIER Attachée de presse 06 46 15 34 21 sophie.charbonnier@la-crea.fr Cathy PREVOST Assistante 02 32 76 69 37 cathy.prevost@la-crea.fr La CREA, pionnière

Plus en détail

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL LIVRET DE LA CONCERTATION L EPA PLAINE DU VAR ENGAGE UNE NOUVELLE CONCERTATION SUR L AVENIR DE L ÉCO-VALLÉE, DE JUIN À DÉCEMBRE 2014.

Plus en détail

L objectif de Grand Nancy Congrès & Évènements est de positionner le Centre Prouvé dans

L objectif de Grand Nancy Congrès & Évènements est de positionner le Centre Prouvé dans DOSSIER DE PRESSE JUIN 2015 Voici près d un an que le Centre de congrès Prouvé a ouvert ses portes, symbole de l aboutissement d un projet d envergure de la Communauté urbaine du Grand Nancy, qui a porté

Plus en détail

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES L offre de prêts sur fonds d épargne de la Caisse des Dépôts Pour la réussite de tous les projets La Caisse des Dépôts, financeur de long terme des territoires Partager vos

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Cette synthèse est destinée à faciliter la lecture et. Juillet 2012. Avertissement

Cette synthèse est destinée à faciliter la lecture et. Juillet 2012. Avertissement COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Juillet 2012 La politique de la ville Une décennie de réformes Avertissement Cette synthèse est destinée à faciliter la lecture et l utilisation du

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

Quoi de neuf acteurs? Les politiques locales de l'habitat à l'épreuve des réformes en cours

Quoi de neuf acteurs? Les politiques locales de l'habitat à l'épreuve des réformes en cours 1 Quoi de neuf acteurs? Les politiques locales de l'habitat à l'épreuve des réformes en cours La réforme territoriale : quelle organisation, quelles compétences demain? Paris, 4 février 2010 1 2 Une longue

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

LOI N 2014-173 DU 21 FÉVRIER 2014 DE PROGRAMMATION POUR LA VILLE ET LA COHÉSION URBAINE. Version commentée

LOI N 2014-173 DU 21 FÉVRIER 2014 DE PROGRAMMATION POUR LA VILLE ET LA COHÉSION URBAINE. Version commentée LOI N 2014-173 DU 21 FÉVRIER 2014 DE PROGRAMMATION POUR LA VILLE ET LA COHÉSION URBAINE Version commentée PREAMBULE Malgré les efforts engagés par tous ceux qui agissent auprès des habitants des quartiers

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

Les EPFL sont des établissements publics dont la mission est d assister les collectivités

Les EPFL sont des établissements publics dont la mission est d assister les collectivités Fiche B2 juin 2013 CETE Nord Picardie Connaître les acteurs du foncier Les établissements publics fonciers locaux (EPFL) Laurent Mignaux/METL-MEDDE Les EPFL sont des établissements publics dont la mission

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

LA VIE DU PROJET Lettre d information électronique du Groupement d intérêt public de Grigny et Viry-Chatillon Novembre 2006 n 17

LA VIE DU PROJET Lettre d information électronique du Groupement d intérêt public de Grigny et Viry-Chatillon Novembre 2006 n 17 LA VIE DU PROJET Lettre d information électronique du Groupement d intérêt public de Grigny et Viry-Chatillon Novembre 2006 n 17 Projet cofinancé Par l Union Européenne SOMMAIRE : Renouvellement urbain

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Présente. Un «réseau social cartographique» (Ouest France)

Présente. Un «réseau social cartographique» (Ouest France) 210 rue St Maur - 75010 Paris Contact : 01 77 12 32 99 Responsable : Eric HAMELIN (voir aussi contacts en fin de document) Présente Un «réseau social cartographique» (Ouest France) Un outil qui permet

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS Règlement intérieur Introduction Document de travail non mis en forme Le 28 juin 2012 a été signé le Projet d agglomération 2012 au travers duquel les partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS PALAIS DES CONGRÈS PARKING CRÊCHE TECHNOPOLE PISCINE PORT 2 e 27 mai au 2 juin 2013 Semaine nationale des Entreprises publiques locales Appel à mobilisation édito Cette Semaine est celle de notre mouvement,

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Union. pour le Logement. des Entreprises. s engagent avec les salariés

Union. pour le Logement. des Entreprises. s engagent avec les salariés Les entreprises s engagent avec les salariés Union des Entreprises et des Salariés pour le Action Les missions d Action Le 1% (participation des employeurs à l effort de construction) a été institué en

Plus en détail

Le management territorial à l ère des réseaux

Le management territorial à l ère des réseaux Collection service public dirigée par Geneviève Jouvenel Jean-Yves Prax Le management territorial à l ère des réseaux, 2002 ISBN : 2-7081-2802-7 TABLE DES MATIÈRES Guide de lecture.........................................................

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ DES SERVICES DE PLAINE COMMUNE

RAPPORT D ACTIVITÉ DES SERVICES DE PLAINE COMMUNE RAPPORT D ACTIVITÉ DES SERVICES DE PLAINE COMMUNE 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ DES SERVICES DE PLAINE COMMUNE 2013 2 2013 : ANNÉE DE LA MATURITÉ POUR PLAINE COMMUNE 5 000 ha soit la moitié de la surface de

Plus en détail

>> CIV : une cinquantaine de nouvelles mesures en faveur des quartiers en difficultés

>> CIV : une cinquantaine de nouvelles mesures en faveur des quartiers en difficultés actualité / agenda / nouveautés sur le site / nouveaux documents en ligne sur i-ville / lecture / offres d emploi / Lettre d information bimensuelle de http://www.ville.gouv.fr N 107 - Jeudi 9 mars 2006

Plus en détail

www.premier-ministre.gouv.fr

www.premier-ministre.gouv.fr Portail du Gouvernement Site du Premier ministre Les Chantiers EN PERSPECTIVE Projets pour la France Tableau de bord du Gouvernement LES THÈMES Garantir la sécurité routière Les derniers titres Les dossiers

Plus en détail

ORT 19 décembre 2014. Accessibilité des transports collectifs urbains et information voyageurs - Des solutions pour tous les usagers?

ORT 19 décembre 2014. Accessibilité des transports collectifs urbains et information voyageurs - Des solutions pour tous les usagers? ORT 19 décembre 2014 Accessibilité des transports collectifs urbains et information voyageurs - Des solutions pour tous les usagers? 1 Sommaire 1 - La structure de Tisséo 2 - Les effets du changement législatif

Plus en détail

Territoires, compétences et gouvernance

Territoires, compétences et gouvernance Territoires, compétences et gouvernance État des connaissances sur la remise et les taxis Le 4 avril 2012 Agnès Parnaix Tél. : 01 77 49 76 94 agnes.parnaix@iau-idf.fr 1 Sommaire SDCI et périmètres intercommunaux

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail

Nouveaux enjeux du mandat. Vincent AUBELLE, professeur associé à l Université Paris Est Marne la Vallée

Nouveaux enjeux du mandat. Vincent AUBELLE, professeur associé à l Université Paris Est Marne la Vallée Nouveaux enjeux du mandat Vincent AUBELLE, professeur associé à l Université Paris Est Marne la Vallée - 121,8-117,1 Déficit budget Etat (en milliards d'euros) - 130,0-120,0-110,0-100,0-90,0-80,0-70,0-60,0-50,0-40,0-30,0-20,0-10,0

Plus en détail

Pr jet. urbain. téléphérique. Informezvous

Pr jet. urbain. téléphérique. Informezvous Pr jet urbain Informezvous! Pr jet urbain Réunion publique de concertation Mardi 25 septembre 20h Hôtel de ville Salon Richelieu Donnez votre avis! Informezvous! Conception : hippocampe.com - 031064-08/2012

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS DÉPARTEMENT DE L'EURE - ARRONDISSEMENT D ÉVREUX - CANTON DE VERNON-NORD Tel : 02 32 52 22 17 Fax : 02 32 52 94 97 Email : mairie.saint-pierre.autils wanadoo.fr MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du

Plus en détail

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales 74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales Introduction Une politique des Ressources Humaines est au cœur de défis majeurs. Un réel levier de performance publique. L

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE En 2012, toutes les universités françaises seront autonomes ; elles le seront dans un contexte mondial où leur rôle est à la fois fortement réaffirmé et sujet à de profondes

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L cahier n 1 CACHAN DANS LE S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L DANS LE GRAND PARIS EXPRESS CACHAN CACHAN AN DANS LE Un projet dans la ville pour les habitants Orbival, un temps d avance!

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Je m adresse à vous comme socialiste, comme parlementaire et comme Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.

Je m adresse à vous comme socialiste, comme parlementaire et comme Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Audition Commission sur la réforme territoriale Intervention de M. Claude Bartolone Jeudi 15 janvier 2009 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les membres de la Commission, Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX Accompagnement dans l élaboration de la stratégie de communication du Parc naturel régional du Haut-Jura Marché de Prestation de Service Marché A Procédure Adaptée MAPA 2013-001 Cahier des charges Décembre

Plus en détail