Initiatives Contact est le premier magazine économique spécialisé dans la

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Initiatives Contact est le premier magazine économique spécialisé dans la"

Transcription

1

2

3 INNOVATION MUTUALISATION COOPÉRATION Initiatives Contact est le premier magazine économique spécialisé dans la mise en réseau de ceux qui bougent, innovent, construisent. L'«esprit réseau» nous apparaît comme une condition de réussite essentielle pour les porteurs de projet, qui doivent à la fois rompre leur isolement pour progresser, et s'intégrer dans leur environnement pour tirer le meilleur parti des ressources d'un territoire. En retour, ces entrepreneurs créent l'activité, développent l'emploi, participent à la dynamique de nos régions. Mais cet «esprit réseau» est tout aussi indispensable aux acteurs du développement local, à ceux qui expérimentent, créent des outils, animent des dispositifs d'aide, d'accompagnement ou d'insertion... Pour stimuler le (re)maillage économique et social local, le meilleur moteur reste la détermination de quelques-uns et leur volonté de rassembler les énergies pour travailler sur des projets communs. La démarche des «Initiatives locales de développement» (ILD) aura permis, notamment, le recensement et l'analyse de près d'un millier d'expériences de développement endogène. Le recueil que vous avez entre les mains est une sélection de 70 initiatives exemplaires, qui ont toutes en commun d'être portées par un véritable esprit de coopération et de partenariat. Cet outil de mutualisation, nous l'espérons, sera l'occasion de fructueux contacts. Antoine Ingold Directeur d'initiatives Contact INITIATIVES - HORS SÉRIE N 4 29, promenée Venise Gosnat, BP 108, Ivry-sur-Seine Cedex. Tél Fax DIRECTEUR DE LA ATION Antoine Ingold ONT COLLABORÉ À LA RÉDACTION DE CE NUMÉRO Jean-Claude Bouly, Carole de Boyer d'eguilles, Michel Godet, Guy Keckhut, Sabrina Létard, Vincent Pacini, Guy Rouzet, Ludivine Verdet SECRÉTARIAT DE RÉDACTION Régine Mauconduit ILLUSTRATIONS Agnès Lanchon MAQUETTE Manuelle Castelli ABONNEMENTS Tarif normal France 1 an / 6 numéros + 1 HS:145FTTC PHOTOGRAVURE STORY PRODUCTION IMPRESSION CORLET S.A. (Condé-sur-Noireau, Calvados) Numéro de commission paritaire : ISSN : Distribué-par les-mlp Copyright Initiatives Contact, une publication des Éditions d'alleray, SARL de presse. RCS Créteil B Siège social : 29, promenée Venise Gosnat, Ivry-sur-Seine Cedex Fondateur, directeur de la publication Antoine Ingold Dépôt légal : Novembre 1999

4 LES INITIATIVES LOCALES DE DÉVELOPPEMENT Une démarche nationale pour valoriser les expériences Chaque jour, dans les villes et les villages de France, des acteurs politiques et économiques locaux, des responsables d'associations ou d'entreprises donnent naissance à de nouveaux projets, en innovant, parfois en expérimentant. Parce qu'ils sont proches du terrain et de la réalité économique, ils savent trouver les réponses claires et fortes pour mettre en œuvre les projets de développement qu'ils ont identifiés et choisis d'accompagner. Ces initiatives locales varient d'un territoire et d'un groupe d'acteurs à l'autre. Elles ont vertu d'exemple, d'entraînement, d'imagination et d'espoir. Elles sont créatrices d'activités, donc de valeur ajoutée, d'emploi et d'insertion sociale. C'est pour identifier les pratiques favorables, mais aussi les freins au développement des initiatives locales, qu'ont été organisées les Rencontres régionales des initiatives locales de développement. "C'est l'activité qui crée l'emploi; c'est donc l'innovation et l'esprit d'entreprise qu'il faut stimuler". Tel est le principal constat du rapport intitulé De l'activité à l'emploi par l'insertion, publié en 1996 sous la direction de Michel Godet, Professeur au Cnam. Il faisait suite à un travail de réflexion mené à la demande de Jacques Barrot, Ministre du travail, par une douzaine d'acteurs du développement local, des professionnels de la formation et de l'insertion, évoluant dans différentes régions du territoire national. Dans le but de donner à ce travail un prolongement concret, ont été organisées les premières Rencontres nationales des initiatives locales de développement, le 24 octobre 1996, à Paris. Lors de cette manifestation, il a été décidé de poursuivre la démarche en favorisant la mise en place de trois forums, ou "Rencontres régionales", qui se sont déroulées a partir de l'automne 1997 en Lorraine, Poitou-Charentes et Nord-Pas-de-Calais. Cette première série de Rencontres devrait être prolongée par d'autres pour amorcer l'amplification d'une dynamique nationale d'innovation.

5 Les Rencontres régionales des initiatives locales de développement avaient pour objectif d'identifier, de collecter et de valoriser des expériences réussies correspondant à tout ou partie des critères définis par la mission informelle "Activité-Insertion-Emploi" (1) : Ce sont les hommes et les organisations qui font la différence, C'est l'activité qui crée l'emploi, C'est l'insertion qui valorise les compétences, C'est l'initiative et l'innovation qui créent l'activité, C'est l'accompagnement qui augmente les chances de succès. Cette collecte d'expériences menées dans les territoires par les acteurs socioéconomiques a été prolongée par une expertise réalisée par le Comité national de pilotage des initiatives locales de développement, sous l'égide du ministère de l'emploi et de la Solidarité, visant à retenir les plus exemplaires d'entre elles, à en analyser et en comprendre les méthodes de fonctionnement et de financement et à donner la parole à ses acteurs et à leurs partenaires. Secrétariat national des initiatives locales de développement - ARDAN Jean-Claude Bouly - Guy Keckhut Tél. : Fax : (1) : Rapport édité par le LIPS Cahier n 6 Librairie des Arts et Métiers. Voir page 28

6 SOMMAIRE La démarche nationale des initiatives locales de développement 8 L'organisation générale de la démarche 9 Le Comité national de pilotage des ILD 10 De la responsabilité à l'initiative, une saine contagion 13 par Jean-Claude Bouly et Michel Godet Les initiatives locales de développement : l'imagination au pouvoir 17 par Guy Rouzet et Vincent Pacini Chapitre 1 : Création d'activité 27 Création d'activité et recherche sociale : pour changer d'époque par Guy Rouzet 1 Art'Kan : le jeu de piste culturel 32 2 Aspasia, une agence tournée vers le Web 33 3 Auction VA organise des ventes aux enchères entre professionnels 34 4 Groupe Philippe Bosc : un réseau qui décoiffe 35 5 Le Marché de France : les saveurs sur le Net 36 6 L'Age d'or Services : la solidarité dans les faits 37 7 L'Agrandi pour lire plus grand 38 8 Le Naturopôle : une zone d'activités spécialisée 39 9 L'Association pour l'initiative Economique L'Aquarium tropical du Val de Drôme L'association Terres Marines valorise les métiers de la mer Les Correspondants de Nuit, un service de proximité L'Ecoparc d'affaires de Sologne L'association Excellence Industrielle de Ludres-Fléville L'Ecosite du Pays dethau Le programme «Mouton Village» du canton de Ménigoute Métive, un réseau d'association pour valoriser la culture régionale Le Centre de loisirs communal de Woimbey La Falaise aux vautours de la Vallée d'ossau Le vélorail du Cézallier pour revitaliser la campagne 51 Chapitre 2 : Insertion et emploi 53 Valoriser les compétences pour l'insertion et l'emploi par Guy Rouzet 21 Ademape : des missions de développement pour cadres en PME/PMI Dynacité : une association pour agir au cœur des quartiers Le Plan local d'insertion économique de Castres-Mazamet La Convention locale d'insertion pour les moins de 26 ans Des entreprises artisanales accueillent des demandeurs d'emploi L'entreprise Eurêka : insertion des jeunes et respect de l'environnement 62

7 27 Initiative Lorraine pour l'emploi : pour dynamiser le secteur associatif L'ISTA : une filière de formation aux métiers de l'automobile L'opération «Passeport pour les métiers» Passerelle : des cadres de grandes entreprises au service des PME Alliance Emploi Nord - Pas-de-Calais insère des cadres au chômage Schneider Initiatives Emploi et la revitalisation de bassins d'emploi Le programme «Pic & Propre» pour l'insertion de Rmistes L'association Terra Villa : valorisation du patrimoine et insertion Trait d'union, un lieu de médiation et d'insertion pour les jeunes 71 Chapitre 3 : Outils et Partenariats 73 L'effet réseau par Guy Rouzet 36 Autonomie et solidarité, le capital risque pour créer des emplois Carrefour entreprise Sarthe : une association pour aider les entrepreneurs Mobilisation pour les micro-entreprises à Marseille Cré-entreprendre, la PFIL milite pour la pluriactivité Nord Transmission accompagne cédants et repreneurs d'entreprises Communiquer pour stimuler les reprises d'entreprises artisanales Les Clubs locaux d'épargne pour les femmes qui entreprennent (Clefe) Le Fonds d'investissement Roubaix-Tourcoing-Vallée de la Lys Var Action : une société de capital risque créée par la CCI Le Maire de Pleucadeuc mobilise l'épargne de proximité Love Money : des clubs d'investissements pour sociétés anonymes Acteurs SA reprend des entreprises locales en difficulté L'Association régionale pour le développement d'activités nouvelles Détection des projets et emplois dormants dans les entreprises artisanales Cap Alpha héberge des entreprises innovantes Crisalise Santé : un concours pour innover dans le secteur de la santé EDF, un partenaire pour les petites entreprises En Haute-Marne : une formation pour entreprendre dans le tourisme Le CEA aide ses salariés qui souhaitent créer leur entreprise Patrimoine et Développement : partir à la découverte de l'héritage local L'Institut de développement de projets industriels de Savoie L'Institut supérieur de management de l'économie rurale de Vendôme Cristal Innovation Développement : un lieu ressource sur les arts verriers Renfort Cadres Pays de Savoie : pour mûrir son projet de création ARTER facilite la transmission-reprise des entreprises artisanales Le Sicler réunit des élus pour accueillir des familles en milieu rural Nord Entreprendre : des prêts pour entreprendre et créer des emplois Destination Entreprise : insuffler l'esprit d'entreprise aux jeunes lycéens Le CFPPA de Saint-Flour appui des porteurs de projet de télétravail Des groupements d'employeurs pour les artisans Obtenir la certification ISO 9000 avec un cadre en temps partagé La cité de l'initiative, pour sortir la filière textile-habillement de la crise GEDTPN Réactif, un groupement d'employeur multisectoriel PROJET 84 : un groupement d'employeur pour les TPE RCSP Développement : des techniciens en SCOP 112 Le Carnet d'adresses des ILD 113

8 DÉMARCHE NATIONALE DES INITIATIVES LOCALES DE DÉVELOPPEMENT Merci à nos partenaires Cette démarche, conduite par les membres du comité ILD, a certes, depuis 1996, mobilisé beaucoup d'énergie et de volonté, mais a surtout été accompagnée et soutenue par de nombreux partenaires financiers qui ont largement contribué à la mise en œuvre et à la réussite des différentes manifestations réalisées à ce jour, tant nationales que régionales. De vifs remerciements tout d'abord au ministère de l'emploi et de la Solidarité, en particulier à la Mission Promotion de l'emploi de la Délégation à l'emploi et à la Formation Professionnelle pour son financement et, plus encore, pour son implication dans le travail au quotidien tout au long de cette démarche. Nous tenons aussi à remercier tout particulièrement, un à un, tous les partenaires pour leur soutien et leur fidélité dans cette action collective. La formule est classique, mais comme pour toute initiative, leur concours à été déterminant et sans ce soutien, cette initiative n'aurait pu éclore et aujourd'hui, continuer de se développer. Merci à vous tous : Agence nationale pour l'emploi Lorraine Assemblée des chambres françaises de commerce et d'industrie Banque populaire de Lorraine Caisse des dépôts et consignations Confédération générale des sociétés coopératives ouvrières de production Conseil régional de Lorraine Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais Conseil régional de Poitou-Charentes Chambre régionale de commerce et d'industrie de Limousin-Poitou-Charentes Électricité de France Groupe Vauban La Maison des professions La Poste Suez Lyonnaise des Eaux Union nationale des maisons familiales rurales d'éducation et d'orientation

9 ORGANISATION GENERALE DE LA DEMARCHE Un Comité national de pilotage des initatives locales de développement (ILD) Pour mener au mieux la conception et l'organisation des Rencontres régionales des initiatives locales de développement dans les trois premières régions choisies (Lorraine, Poitou-Charentes et Nord-Pas-de-Calais), un Comité national de pilotage a été mis en place au début de l'année Ce Comité national de pilotage, garant de la cohérence générale de la démarche, est composé de représentants d'institutions publiques, de réseaux de soutien, de grandes entreprises et d'organismes divers. Il est co-animé par Jean-Claude Bouly et Michel Godet. Son rôle : le recensement et l'évaluation des Initiatives locales de développement, la stratégie de communication et de promotion de la démarche, l'organisation de la capitalisation des «bonnes» pratiques, la diffusion de celles-ci. Un secrétariat national des initiatives locales de développement Le Secrétariat national des ILD est assuré par l'association régionale pour le développement d'activités nouvelles (ARDAN). Cette association, créée en Lorraine en 1988, a pour objectif de promouvoir des activités nouvelles au sein des PME-PMI lorraines en favorisant la formation et l'emploi des personnels d'encadrement. Pour le compte du Comité national de pilotage et sous son autorité, le Secrétariat national assure trois missions principales : l'animation et la coordination du réseau national et de ses actions, la mise en œuvre de la communication et de la valorisation, des rencontres régionales, la constitution d'une base de données (répertoire d'initiatives).

10 LE COMITÉ NATIONAL DE PILOTAGE DES ILD Agence nationale pour l'emploi (ANPE) Agence pour la création d'entreprises (APCE) Architecture du développement Assemblée des chambres françaises de commerce et d'industrie (ACFCI) Assemblée permanente des chambres de métiers (APCM) Association pour le développement de l'entreprise et de la communication économique (ADECE) Association des départements en France (ADF) Association pour la formation professionnelle pour adultes (AFPA) Association des maires de France (AMF) Association des maires de grandes villes de France (AMGVF) Association régionale pour le développement d'activités nouvelles (ARDAN) Association des régions de France (ARF) Banque populaire Caisse des dépôts et consignations (CDC) Carrefour entreprise Sarthe Chambre de commerce et d'industrie de Rennes Chambre de métiers de Saint-Brieuc Claude Beaufort Consultant Comecom Comité d'information et de mobilisation pour l'emploi (CIME) Comité de liaison des comités de bassins d'emploi (CLCBE) Comité national des centres d'économie rurale (CNCER) Commissariat général au Plan Confédération générale des sociétés coopératives ouvrière de production (CGSCOP) Conseil régional de Poitou-Charentes Conservatoire national des arts et métiers - Laboratoire d'investigation prospective et stratégique (CNAM-LIPS)

11 Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (DATAR) Électricité de France (EDF) - Direction du Développement Entente des générations pour l'emploi et l'entreprise (EGEE) Entreprises, territoires et développement (ET & D) EPSY France initiative réseau (FIR) Futuribles International Groupe Vauban Initiatives Contact Innover pour l'emploi Institut supérieur et de management et d'économie rurale (ISMER) La Maison des professions La Poste - Agence pour la valorisation de l'innovation participative (AVIP) Le Monde des Initiatives Ministère de l'emploi et de la Solidarité - Délégation générale à l'emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP) Proactivité Conseil Prospective, innovation, valorisation, opportunité, disponibilité (PIVOD) Réseau des boutiques de gestion Secrétariat d'etat à l'industrie Secrétariat d'état aux PME, au Commerce et à l'artisanat Suez Lyonnaise des Eaux Union nationale des associations de développement local (UNADEL) Union nationale des maisons familiales et rurales d'éducation et d'orientation (UNMFR)

12 EMPLOI Association Nationale des Groupements d'employeurs Constitué sous la forme d'une association Loi 1901 sans but lucratif, le groupement d'employeurs embauche des salariés qu'il met à disposition de ses adhérents. LE PRINCIPE Réunir les entreprises ayant des besoins de main d'œuvre saisonnière complémentaires : -dans le temps -dans les postes -en volume L'OBJECTIF Obtenir un maillage de l'emploi qui permettra de faire disparaître la précarité liée aux contrats occasionnels en entreprise auxquels vont se substituer progressivement des contrats à durée indéterminée au sein du groupement d'employeurs. LA MISSION Constituer des emplois à durée indéterminée à temps plein ou intermittents à temps partiel en regroupant plusieurs emplois saisonniers. Favoriser l'insertion professionnelle des jeunes dans le cadre de contrats en alternance. Proposer aux entreprises du personnel fidélisé et formé pour des périodes déterminées en assurant un parfait respect de la législation du travail. SA VOCATION Promouvoir le concept du groupement d'employeurs par l'organisation de sessions d'informations sur les différents bassins d'emploi. Aider la création de groupements d'employeurs par l'accompagnement de porteurs de projet sur un plan juridique, social, financier et organisationnel. Favoriser le développement des Groupements d'employeurs existants par la création et la mise à disposition d'outils et de procédures communes. Initier un cadre de référence original par le respect d'une charte et l'indispensable échange et transfert d'expériences. Coordonnées : ALLIANCE EMPLOI 40, Rue Eugène Jacquet SP MARCQ en BAROEUL Cedex Tel: Fax:

13 DE LA RESPONSABILITÉ À, UNE SAINE CONTAGION Par Jean-Claude BOULY et Michel GODET Tous les pays européens sont soumis aux mêmes contraintes, et pourtant les taux de chômage diffèrent du simple au triple entre l'espagne (17 %) et le Portugal (moins de 5 %). Le même constat se vérifie pour les régions et les territoires au sein d'un même pays. Le taux de chômage de certains territoires comme le Pays de Vitré (Ille-et-Vilaine) est deux fois plus faible que la moyenne nationale. Les explications du chômage comme celles du développement sont d'abord endogènes. Cessons donc de chercher des boucs émissaires et des solutions dans la paille de la mondialisation, de la technologie ou du partage du travail, et interrogeons-nous plutôt sur la poutre de nos responsabilités et sur notre capacité d'initiatives. L'ouverture à la mondialisation se fait d'autant mieux qu'elle prend appui sur de profondes racines car elle renforce le besoin de différenciation des cultures et d'identification locale. Les deux se nourrissent mutuellement. S'insérer dans la mondialisation, ce n'est donc pas perdre sa différence, mais la cultiver, il faut une vision globale pour solutions locales. Ce ne sont pas les infrastructures et encore moins les aides qui font le développement local, au mieux elles l'accompagnent : à Sainte-Sigolène, en Haute-Loire, une des capitales française de la plasturgie, il y a plus d'emplois que d'habitants actifs, alors qu'ils sont loin de tout et qu'il n'y a jamais eu de desserte ferroviaire! Comment expliquer ces différences entre les territoires qui avancent et ceux qui reculent? La réponse est la même que pour les entreprises performantes ou en difficulté : ce sont les hommes et les organisations qui font la différence et leur capacité à se battre ensemble autour de projets communs plutôt que les uns contre les autres. On le sait, l'union fait la force, et la faiblesse provient des divisions. Il y a donc des terrains plus ou moins fertiles pour la pousse des initiatives locales de développement (ILD). Bien sûr, il y a toutes

14 ces initiatives qui ont été tuées dans l'œuf par un environnement hostile, mais il y a aussi toutes celles qui ont poussé contre vents et marées. Il n'y a, derrière ces prouesses, ni miracle ni sorcellerie, mais seulement le fruit de la volonté et de la ténacité de quelques hommes. Autre règle de bon sens trop souvent oubliée : quand on a une idée, si vraiment elle est bonne, il y a de fortes chances que d'autres l'aient déjà eu avant et mise en œuvre avec succès quelque part. Sinon, c'est probablement que l'idée n'est pas si bonne qu'on le pense. Ainsi, avant de se lancer dans une initiative, il est sain de commencer par repérer et interroger ceux qui ont réussi ou échoué sur des projets similaires. D'où l'intérêt de la mise en réseau des ILD afin de mieux capitaliser les expériences. Le message n'est pas moins important pour les politiques qui, en principe, savent que l'on ne change pas la société par décret : plutôt que de penser d'en haut pour imaginer des solutions qui restent sans effet, pourquoi ne pas s'inspirer de ce qui réussit sur le terrain où la réalité dépasse souvent la fiction des idées? C'est l'activité qui crée l'emploi. C'est donc l'innovation et l'esprit d'entreprise qu'il faut encourager pour le développement d'activités nouvelles, aussi bien au sein des entreprises existantes que par la création d'entreprises. En France, selon les analyses de l'agence pour la création d'entreprises (APCE), les demandeurs d'emplois représentent près de la moitié des créations d'entreprises. Les chômeurs de longue durée ne sont pas moins créateurs que les chômeurs plus récents : leur proportion parmi les chômeurs créateurs est la même que parmi l'ensemble des chômeurs (autour de 40 %). Les chances de survie sont quasi identiques pour les chômeurs créateurs et pour l'ensemble des entrepreneurs. On notera que le chômage incite à entreprendre et ne handicape pas l'entrepreneur qui, porté par la dynamique de son projet, cesse du même coup de se vivre comme un exclu et de se comporter comme un blessé de la route sociale. C'est bien le constat que nous avons pu faire à l'institut de formation d'entrepreneurs et de porteurs de projets de Vendôme (ISMER). Il faut encourager l'effort et l'initiative pour le développement d'activités nouvelles. La Maison des Professions de Marcq-en-Baroeul (Nord-Pas-de- Calais) a montré avec ses "projets dormants " qu'il fallait d'abord chercher à le faire dans les entreprises dynamiques. En Lorraine, l'association régionale pour le développement d'activités nouvelles (ARDAN) a développé une procédure d'appui aux projets qui fait école dans les autres régions et a même été certifiée ISO L'expérience d'ardan, riche de quelque projets en 12 ans, confirme aussi l'intérêt des entreprises pépinières pour accompagner la pousse des créateurs en herbe.

15 Parmi les auditeurs qui s'adressent au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), nous avons aussi remarqué de nombreux entrepreneurs en herbe qui cherchent moins un diplôme qu'un complément de formation et un accompagnement pour les aider à évaluer et porter leurs projets, soit au sein de leur entreprise, en tant qu'intrapreneur, soit en tant que futur créateur. D'où l'idée de créer un réseau d'entrepreneurs et de porteurs de projets. Le Conservatoire a vocation depuis sa fondation par l'abbé Grégoire à enseigner les sciences neuves et utiles. La formation-développement d'entrepreneurs et de porteurs de projets, dans le cadre de son réseau de centres régionaux associés, s'inscrit bien dans cette tradition innovante. Il ne s'agit pas de refaire ce qui existe déjà mais de capitaliser et mettre en synergie les initiatives locales de cette nature en France et en Europe. Ainsi, et dès aujourd'hui, le Cnam traduit cette volonté de mise en réseau des réseaux d'ild privées et publiques, en initiant la création du Centre National de l'entrepreneuriat, dont la vocation sera de favoriser l'initiative, d'accompagner les entreprenants et d'orchestrer la contagion des territoires par les ILD. Il faut préparer l'avenir par l'innovation et le changement par l'expérimentation en s'appuyant sur ses racines. Les portes du changement ne s'ouvrent pas seulement de l'intérieur comme l'a si bien dit Jacques Chaize, mais aussi d'en-bas. Si chacun, là où il se trouve, se remet en cause et bouge, c'est l'ensemble de la société qui se mettra en marche. Le fleuve du changement global ne naîtra que des initiatives locales. Et retenons ce message porteur d'espoir : le meilleur remède au chômage, même de longue durée, c'est la dynamique de projet. Jean-Claude BOULY, Professeur associé au Cnam, chargé du Centre National de l'entrepreneuriat, Directeur général d'ardan Michel GODET, Professeur au Cnam, Chaire de Prospective industrielle, Vice-président de l'ismer animateurs du Comité national de pilotage des initiatives locales de Développement (1) Rapport au ministre du travail, Michel Godet et Vincent Pacini, De l'activité à l'emploi par l'insertion, novembre 1996, Cahiers du Lips N 6. Librairie des Arts et Métiers (2) Jacques Chaize, La porte du changement s'ouvre de l'intérieur, Calmann-Lévy

16 C'EST PAR L'EXEMPLE QUE LES CHOSES BOUGENT à... Béthune - Communauté de Communes Chambéry - MIFE de Savoie Istres - Pôle pour l'emploi Auxerre - M I D Y Cherbourg - M E F Paris - Cité des Métiers Saumur - P L! E / M I F E Toulouse - Maison des Chômeurs Saint Denis - Profession Baniieue/MIEL UN CONCENTRÉ D'IMAGINATION, DE PISTES ET D'OUTILS, AU SERVICE DE LA D'ACTIVITÉS Dans un lieu unique, un ensemble de services ouvert à tous les publics et à tous les acteurs locaux, Multimédia, ressources documentaires et vidéos regroupant plusieurs centaines d'expériences locales, fiches techniques... alimentées et tenues à jour par une structure nationale de veille. Techniques d'accueil, d'actions collectives, de sensibilisation, de formation pour stimuler l'envie d'entreprendre, donner des pistes, enrichir son projet. Réseau pour travailler en commun, échanger les bonnes pratiques et les carnets d'adresses, détecter et faire connaître les innovations, étendre les expérimentations. met en œuvre la Pédagogie de l'exemple CIME. 2 square Trudaine PARIS. Tel : Site internet : http ://www.cime.asso.fr

17 LES INITIATIVES LOCALES DE DÉVELOPPEMENT : L'IMAGINATION AU POUVOIR Pour stimuler le développement, il faut encourager l'initiative. Mieux déceler les créateurs potentiels d'activité suppose une mobilisation au niveau local. Elle seule peut faire émerger, dans les meilleures conditions, les convergences nécessaires. La décentralisation, à sa manière, y contribue. C'est aussi l'occasion de résorber un certain retard de la France en matière de création d'entreprises, qu'il convient d'accompagner pour qu'elles se révèlent viables. Le présent recueil d'expériences n'aurait pu voir le jour sans la mise sur pied d'un mouvement fédératif des Initiatives locales de développement (ILD) qui affirme sa raison d'être en stimulant les énergies depuis maintenant trois ans. L'acte de naissance des ILD C 'est dans ce contexte qu'est née, en 1996, l'idée de Rencontres nationales des initiatives locales de développement (ILD), à la suite de la remise au ministre du Travail du rapport de Michel Godet. Titulaire au CNAM de la chaire de Prospective industrielle, le professeur Godet est l'auteur d'un livre retentissant publié sous le titre volontairement provocateur Emploi : le grand mensonge, vive l'activité! (3 e édition aux éditions Pocket, 1999), reprenant certains des thèmes du rapport «activité-insertion-emploi». Au sein du Comité de pilotage des ILD, mis sur pied en janvier 1997, s'est établi un sous-groupe baptisé "évaluation et recensement des initiatives". Les premières Rencontres eurent lieu en septembre 1997 à Nancy (Lorraine), organisées par l'association régionale pour le développement d'activités nouvelles (ARDAN). Une grande variété d'intervenants-clés y prit place pour "faire parler le terrain" (Conseil régional, Chambres de commerce et d'industrie, ANPE, Banque populaire de Lorraine, Caisse des dépôts régionale, EDF, le Groupe Vauban, La Poste, Suez Lyonnaise des Eaux). Pour la première fois, tous les intéressés se retrouvaient pour valoriser les expériences les plus marquantes, juger de

18 leurs conditions d'émergence, repérer les freins ou les blocages. Deux ateliers fermés ont donné lieux à des échanges intenses, et ont permis de bien hiérarchiser les priorités en assemblée plénière. D'emblée, le principal danger est identifié : il y a "autant d'acteurs que de logiques, de systèmes et de comportements" et cette profusion rend opaque l'information stratégique en renforçant les pesanteurs technocratiques au détriment de l'appropriation collective des résultats. Pour autant, les discussions font la preuve à la fois d'un réel besoin et d'une vitalité sous-jacente avec priorité à la gestion décentralisée favorisant l'émergence d'un "droit à l'expérimentation", assorti d'un droit à l'échec. Il est significatif que l'esprit d'entreprise ne soit pas davantage cultivé en France et que le système éducatif ne lui prête pas plus d'attention. Dichotomie qui se retrouve dans la nature même des initiatives, d'intérêt parfois divergent notamment entre action publique et action privée. Au total, la dilution de l'efficacité constatée semble surtout due à "un manque de règles du jeu claires et suffisamment stables pour permettre d'harmoniser les actions en passant par la constitution de réseaux et un maillage des expériences". L'importance des réseaux locaux Les deuxièmes Rencontres, en janvier 1998 à Rouillac (Poitou- Charentes), ont réuni plus de 300 personnes. Elles ont mieux cerné l'importance des réseaux et des partenariats pour donner naissance à des projets. Les réseaux permettent de détecter les gisements, les opportunités et les porteurs de projets, qu'il convient ensuite de canaliser et de porter à maturité en les accompagnant. Encore faut-il que ces réseaux soient repérables, transparents et ouverts à une grande variété d'initiatives. Des partenariats adéquats comme le district doivent pouvoir organiser la communication et la collaboration entre acteurs potentiels avec des moyens de repérage adéquats. Il est caractéristique que les difficultés rencontrées de quelque nature que ce soit sont à l'origine de l'abandon pur et simple d'un projet sur deux. Il faudrait donc pouvoir tirer les leçons d'un échec pour mieux structurer sa démarche et s'entourer d'avis de professionnels de la gestion qui faciliteraient l'émergence d'initiatives locales, notamment au moment de la recherche des financements. C'est un fait acquis. La capacité à accueillir, conseiller et optimiser, déterminera la variété et la diversité du milieu économique local. La manifestation de Rouillac a confirmé que le niveau local était bien le plus pertinent pour valider les initiatives, même si les méthodes employées semblent encore trop "enfermées" dans des schémas de type centraliste. Outre la nécessité d'un accompagnement, l'accent a également été mis sur l'utilité de pratiques plus inhabituelles, telles que le parrainage ou le tutorat, pour permettre un transfert

19 progressif de responsabilités vers le créateur d'entreprise. Apparaissent également des solutions de micro-financement et la mobilisation de l'épargne de proximité avec des mécanismes de caution locale. On en vient, d'une part, à promouvoir un "statut légal de créateur d'entreprise" assorti d'une période de validation avec charges et procédures réduites et, d'autre part, à la mise en œuvre de "contrats de territoires" permettant aux projets identifiés d'être répertoriés et de trouver de réels appuis. Enfin, pour entretenir la dynamique et la mobilisation créées à Rouillac, diverses perspectives affleurent dans les conclusions, comme la création d'un Comité régional des initiatives locales de développement pour favoriser la consolidation des expériences et le transfert de savoir-faire. Des leviers de développement Les troisièmes Rencontres régionales des ILD, à Marcq-en-Baroeul (Nord), les 11 et 12 mai 1998, n'ont fait que renforcer la conviction que des procédures peuvent être inventées pour dynamiser et valoriser l'innovation. Sans condamner le choix du gouvernement d'opter pour la voie des emplois jeunes, orientée vers l'amélioration du service au public, un consensus existe pour souligner le rôle fondamental, en complémentarité, de l'autonomisation des initiatives économiques. Celles-ci ont été considérées, lors des discussions, comme un véritable "levier de développement et d'intégration sociale", c'est-à-dire une source d'émancipation et de création de richesses pour former un "terreau" favorable à l'amélioration et à la consolidation de la vie économique locale. Il apparaît donc de plus en plus nettement que les Initiatives locales de développement sont au cœur de trois problématiques : le développement des territoires, la diversification de l'activité et la création d'emplois. Les échanges et les réflexions entre les différents participants indiquent aussi que "les actions les plus pertinentes sont celles qui associent une variété de savoirs et de pratiques à la fois dans le champ économique, social et culturel, pour contribuer à une meilleure compréhension des problèmes du développement et créer de nouvelles compétences". D'où la nécessité de créer "un langage commun autour d'un esprit commun" qui vise à détecter des projets économiquement viables et des savoir-faire innovants en structurant mieux les échanges entre partenaires désignés. Un esprit de conquête Ces troisièmes Rencontres consacrent ainsi la notion de partenariat dans une logique de co-responsabilité en faveur des ILD. Le partenariat suppose un consensus, ou tout au moins une volonté commune de clarifica-

20 tion, pour éviter les interprétations univoques au sein de chaque administration. Même si le partenariat implique forcément des différences d'interprétation, l'engagement au sein d'un projet collectif implique que chaque acteur accepte de s'interroger, de discuter, voire de limiter ses propres marges de manœuvre. Ce qui revient à poser les conditions propres à "co-imaginer" des projets. Pour donner un véritable sens à cette action, les mutations en cours conduisent à "transformer notre façon de concevoir des politiques d'emploi en offrant de nouvelles perspectives concrètes ". Des partenariats entre entreprises et universités, des combinaisons interentreprises organisées par les collectivités locales sous forme de pépinières d'entreprises ou de technopoles créées en fonction de nouveaux débouchés sont préconisés; mais aussi le partenariat autour de l'économie solidaire. Chaque participant voit, dans ces terrains d'action privilégiés, "une direction et une finalité". Pour transformer une idée en emploi, il ne faut pas confondre rêve et réalité. Des initiatives ne seront lancées qu'à la condition que les associations et les concours envisagés reposent sur une bonne analyse, validée par les différents intervenants à partir d'engagements clairs. Ainsi se dégage le fondement de ce que l'on pourrait appeler un "aménagement de conquête" qui viendrait dynamiser, de la base, les conduites traditionnelles, encore trop souvent dirigistes. Il n'est pas étonnant, dans ces conditions, que les ILD butent encore contre de nombreux obstacles, d'ordre financier bien sûr, mais aussi d'ordre juridique, administratif, institutionnel ou technique. Le foisonnement des idées risque toujours de se diluer rapidement dans les effets d'inertie. Chacun s'accorde cependant, dans une période de chômage de masse, à penser que les ILD sont "le signe d'un renouveau et qu 'elles ont leur place dans un éventail large de pratiques professionnelles". À l'issue des Rencontres de Marcq-en-Baroeul, les participants affirmaient même qu'il était "temps de militer pour qu'apparaissent des réponses aux échecs des traditionnelles solutions globales imposées". Les ILD sont décrites comme "un moteur de la dynamique entrepreneuriale qui, en tout état de cause, contribue à faire progresser l'ingénierie des initiatives locales". Et cela d'autant plus que beaucoup d'entrepreneurs se plaignent des banques lorsqu'il s'agit de "passer à l'acte". Tout montre que les banques classiques "ont l'attitude du chat échaudé face au financement de la création d'entreprise, sachant que leur mise de fonds ne peut de toute manière pas dépasser l'apport du créateur qui, souvent, part de rien". Mais désormais, grâce au réseau de l'anvar ou aux associations spécialisées dans le crédit solidaire comme "l'association pour le Droit à l'initiative Economique (ADIE), France active ou les Cigales, apparaît un véritable système parabancaire, épaulé par le capital-risque, offrant de réelles solutions aux créateurs.

La Bourse aux Financements Solidaires (BFS)

La Bourse aux Financements Solidaires (BFS) La Bourse aux Financements Solidaires (BFS) 1/ Contexte Socio-économique global La BFS est née d'un double constat. D'une part, le parcours d'un créateur d'entreprise ou d'activité est difficile, particulièrement

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Economie solidaire : présentation de la FEBEA

Economie solidaire : présentation de la FEBEA Economie solidaire : présentation de la FEBEA BIM - 29 juin 2004 Anne-Claude CREUSOT Le 25 mai dernier, nous faisions un tour d'horizon des produits d'épargne solidaire et éthique en. Aujourd'hui, le BIM

Plus en détail

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE Bureaux 11-13 avenue de la Division Leclerc 94234 Cachan Cedex 01 49 84 85 85 contact@lafabrique-valdebievre.fr www.lafabrique-valdebievre.fr

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT PREMIER MINISTRE CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT conclue entre l'état, la Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés

Plus en détail

PNPMS Ministère de la Santé. Plan 2009-2011. Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009

PNPMS Ministère de la Santé. Plan 2009-2011. Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009 PNPMS Ministère de la Santé Plan 2009-2011 Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009 Le document reprend les éléments essentiels produits lors de l'atelier qui s'est tenu

Plus en détail

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises Évaluation des dispositifs publics d aide à la création d entreprises Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises MM. Jean-Charles TAUGOURDEAU et Fabrice VERDIER, rapporteurs

Plus en détail

Le Texte de la Charte

Le Texte de la Charte La Charte de l'économie sociale a été publiée par le Comité de Liaison des activités mutualistes, coopératives et associatives (CNLAMCA), en 1980. En 1981, paraissait le premier décret reconnaissant l'économie

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes

par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes Inauguration de la SCOP SARL Chizé confection par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes Contact presse : Attachée de presse de la Région Poitou-Charentes Valérie Courrech 05 49 55 77

Plus en détail

La citoyenneté ne s'arrête pas aux portes de l'économie

La citoyenneté ne s'arrête pas aux portes de l'économie Des entreprises vraiment citoyennes Henri Rouillé d'orfeuil article paru dans Le Monde diplomatique, novembre 2002 (avec l'aimable autorisation de l'éditeur) Entre le secteur marchand et les entreprises

Plus en détail

INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes

INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes CONCOURS INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes ************* REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000 POITIERS REMISE DES DOSSIERS DE CANDIDATURE : le

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011

Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011 Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011 Le Mois de l'ess est coordonné et soutenu au niveau régional par : L'économie sociale et solidaire, des

Plus en détail

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement NATIONS UNIES TD Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. GÉNÉRALE TD/B/COM.3/EM.10/2 1er novembre 2000 FRANÇAIS Original : ANGLAIS CONSEIL DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Les moteurs de progrès

Les moteurs de progrès MANAGEMENT PILOTAGE Les moteurs de progrès Si le management par les processus connaît une certaine réussite, le pilotage et les processus qui lui sont liés restent précaires. Pourtant là aussi, appliquer

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer Inspection générale des affaires sociales RM2014-090R Inspection générale de l administration N 14-122/14-077/01 L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer SYNTHESE Établie par Michel

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO

DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO Opération PLATO Programme 2008-2009 Un tremplin pour les PME / PMI Dossiier «ENTREPRISE» 1 DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO 1- DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO L'origine de PLATO PLATO est un programme de

Plus en détail

Découvrir rapidement la création d'une entreprise

Découvrir rapidement la création d'une entreprise Découvrir rapidement la création d'une entreprise Pour construire un projet de création d'entreprise et augmenter ses chances de succès, il est recommandé d'agir avec méthode en respectant des étapes chronologiques.

Plus en détail

Règlement Intérieur 2015 Défi Lor

Règlement Intérieur 2015 Défi Lor Règlement Intérieur 2015 Défi Lor 1 Préambule Depuis 10 ans, la situation de la jeunesse française s est aggravée. A la fracture sociale, s ajoute désormais une fracture territoriale et à court terme une

Plus en détail

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S P r é a m b u l e Proximité Singularité de la personne Universalité du service De nombreux territoires ruraux et urbains se situent en

Plus en détail

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail.

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail. Contrats éducatifs locaux missions et la formation des coordonnateurs de cel Réflexions du groupe de travail relevant du groupe de suivi interministériel des cel 1. Informations L'outil informatique de

Plus en détail

SEP 2B juin 20. Guide méthodologique de calcul du coût d une prestation

SEP 2B juin 20. Guide méthodologique de calcul du coût d une prestation SEP 2B juin 20 12 Guide méthodologique de calcul du coût d une Sommaire Préambule 3 Objectif et démarche 3 1 Les objectifs de la connaissance des coûts 4 2 Définir et identifier une 5 Calculer le coût

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

La Matmut, un assureur innovant et compétitif

La Matmut, un assureur innovant et compétitif La Matmut, un assureur innovant et compétitif La conception de notre métier d'assureur est d'accompagner au mieux nos assurés à chaque étape de leur vie. Cela nous conduit à rechercher en permanence des

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Management des organisations Organisation : Ecole

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire?

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Les entreprises d'économie sociale placent encore souvent leurs réserves dans des banques classiques. Aujourd hui, la crise financière

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI. Note de problématiques

REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI. Note de problématiques 12/10/2007 REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI Note de problématiques Les travaux des groupes paritaires de la délibération sociale ont fait

Plus en détail

Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E.

Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E. Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E. Organisé par l Institut Multilatéral d Afrique et la Banque Africaine du Développement en partenariat avec le Fond Monétaire International

Plus en détail

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Déterminer mes choix juridiques Livret 2 Les modes d hébergement aidés de l entreprise Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection

Plus en détail

BTS - Assistant de gestion PME-PMI

BTS - Assistant de gestion PME-PMI Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 07/10/2015. Fiche formation BTS - Assistant de gestion PME-PMI - N : 15854 - Mise à jour : 24/07/2015 BTS - Assistant de gestion PME-PMI

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Recueil d'avis sur le séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements

Recueil d'avis sur le séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements Recueil d'avis sur le séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements 80 personnes ont participé au séminaire des chargés de mission Développement durable des Départements, qui

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

DISPOSITIFS Accompagnement

DISPOSITIFS Accompagnement DISPOSITIFS Accompagnement JUILLET 2014 SOCIÉTÉ D'INVESTISSEMENT FRANCE ACTIVE /fr/outils/sifa.php Type d'aide : Accompagnement ; Prêt Financement remboursable /// Nature : prêt participatif ou compte

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

Attentes liées aux prestations

Attentes liées aux prestations Appel à propositions du 26/05/2014 "Diagnostics de Sécurisation des Parcours Professionnels" Attentes liées aux prestations Projet SECURI'PASS 2.0 Cette opération bénéficie du soutien financier de l'etat,

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTE

PROMOTION DE LA SANTE PROMOTION DE LA SANTE Charte d'ottawa La première Conférence internationale pour la promotion de la santé, réunie à Ottawa, a adopté le 21 novembre 1986 la présente "Charte" en vue de contribuer à la réalisation

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Gestion Participative Territoriale :

Gestion Participative Territoriale : !!" #!#$ # % #% Touiza Solidarité Evaluation ex post et externe Gestion Participative Territoriale : François Durand Consultant ITG Paris Foued Chehat Expert associé 1 Le cadre de l évaluation Le projet

Plus en détail

Session du Conseil des Affaires Générales (Cohésion) Bruxelles, 19 novembre 2014

Session du Conseil des Affaires Générales (Cohésion) Bruxelles, 19 novembre 2014 Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 19 novembre 2014 Conclusions du Conseil concernant le sixième rapport sur la cohésion économique, sociale et territoriale: investissement

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE CONVENTION CADRE Vu le Contrat de Plan Etat-Région 2000-2006, et notamment l'axe 1, priorité d'intervention 2 objectif opérationnel 11,

Plus en détail

Entreprendre avec GREENEO

Entreprendre avec GREENEO Pour moins dépenser, maîtrisons nos consommations Entreprendre avec GREENEO Réseau de consultants indépendants au service des projets d'économie de ressources Eco-consultant, en quoi consiste ce métier?

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

I- Les dispositifs sans critères géographiques

I- Les dispositifs sans critères géographiques LE MEMENTO DES AIDES A LA CRÉATION ET A LA REPRISE D ENTREPRISE Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les Pouvoirs Publics et les Collectivités Territoriales pour faciliter la création et la reprise

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE?

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? Anne CHATAURET Volet Interfaçage QU EST-CE QU UNE PLATEFORME INITIATIVE? 2 Les «Plateformes

Plus en détail

«Coopérer pour entreprendre : de l expérience de Cap Services à la création d un réseau de promotion de l entrepreunariat collectif»

«Coopérer pour entreprendre : de l expérience de Cap Services à la création d un réseau de promotion de l entrepreunariat collectif» Article «Coopérer pour entreprendre : de l expérience de Cap Services à la création d un réseau de promotion de l entrepreunariat collectif» Dominique Giacometti Revue internationale de l'économie sociale

Plus en détail

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE. Annexe

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE. Annexe SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE A. du 1-7- 2002. JO du 10-7-2002 NOR : MENE0201542A RLR : 524-5 MEN - DESCO A4 Vu code de l'éducation, not. art. L. 311-1

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

professionnelle des jeunes adultes. Analyser les stratégies d'acteurs La méthode Mactor

professionnelle des jeunes adultes. Analyser les stratégies d'acteurs La méthode Mactor Dominique Espanol 110, rue de Charenton / 75012 Paris 0144755129 j 9. n auditeur: 1154526 L'insertion professionnelle des jeunes adultes. Analyser les stratégies d'acteurs La méthode Mactor Cours de prospective

Plus en détail

LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020. ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015

LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020. ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015 LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020 ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015 Monsieur Jean-François MACAIRE Président de la Région

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Fédérer, responsabiliser votre personnel autour d un projet commun. Un outil intelligent de management. Séminaire démarche qualité en hôtellerie, 23/01/07

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau COORACE journée entreprendre solidaire Paris, 16 décembre 2014 de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau Document confidentiel : toute reproduction, copie ou utilisation sans l'autorisation

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective dans le secteur du courtage en assurances Action collective au profit des entreprises rattachées

Plus en détail

Des Plans Habitat en Entreprise?

Des Plans Habitat en Entreprise? Des Plans Habitat en Entreprise? Concept et opportunité Journées Territoires Habitat Entreprises 20 & 21 novembre 2008 Une expérimentation interne Étudier la transposabilité des démarches de PDE aux problématique

Plus en détail

Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE

Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE Date Limite de Candidature : pour la réponse au PLIE : 11 mai 2015 pour la réponse dans «Ma Démarche FSE» : 1 juin 2015 Votre Correspondant

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'assemblée générale de la Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL à Saint-Flour le jeudi 16 juin 2011 M. le

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des cadres intermédiaires du

Plus en détail

Quel management dans un collectif de travail en télétravail?

Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Le passage au télétravail s accompagne de transformations importantes en termes d organisation et de pratiques. Comment faire évoluer le management

Plus en détail

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi»

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Paris, 9 avril 2015 Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Le Fonds Adie : Le fonds de dotation de l'adie lance 3 fonds pour l emploi - Jeunes, Femmes, Microfranchise solidaire - pour un programme philanthropique

Plus en détail

ACCORD DE PLACE SUR LA MÉDIATION DU CRÉDIT AUX ENTREPRISES

ACCORD DE PLACE SUR LA MÉDIATION DU CRÉDIT AUX ENTREPRISES avril 2011 ACCORD DE PLACE SUR LA MÉDIATION DU CRÉDIT AUX ENTREPRISES Entre: - L'Etat, représenté par Madame Christine LAGARDE, ministre de l'economie, des Finances et de l'industrie et par Monsieur Frédéric

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI)

EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI) EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI) Note méthodologique relative à l outil de suivi en continu du projet de formation et du projet professionnel La direction

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Fonds de soutien territorial à l'économie du livre en Alsace page 1/6

Fonds de soutien territorial à l'économie du livre en Alsace page 1/6 Fonds de soutien territorial à l'économie du livre en Alsace Protocole d'accord État-Région sur le soutien et le développement de la chaîne du livre en Alsace Entre l État, représenté par Monsieur Stéphane

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE Les notes de l Juin 2007 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE L entrepreneuriat est une priorité pour le développement économique de l

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF 7 JUILLET 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Programme cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail