Physique quantique. , d étant la distance entre les deux masses. , d étant la distance entre les deux masses.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Physique quantique. , d étant la distance entre les deux masses. , d étant la distance entre les deux masses."

Transcription

1 Physique quantique 15 CHAPITRE Jusqu'au début du XX ème siècle, la physique s'est développée dans le cadre de la mécanique créée par Newton. Connaître, à un instant donné, la position du corps et toutes les forces qu'il subit, permet de déterminer complètement son mouvement. L'étude de l'atome, cependant, a montré les limites d'un tel modèle pour des corps de très petites dimensions. À l échelle atomique, la découverte de phénomènes impossibles à interpréter de manière «classique» a ainsi conduit les physiciens à construire une nouvelle physique, qu'ils ont appelé «quantique». 1- L'atome et la mécanique de Newton 1.1. Loi de Newton et Loi de Coulomb - la force d'interaction gravitationnelle s'exerçant entre deux masses ponctuelles m et m', F = G m.m' d 2, d étant la distance entre les deux masses. - la force d'interaction électrique s'exerçant entre deux charges ponctuelles q et q'. F = k q.q' d 2, d étant la distance entre les deux masses. On note des similitudes entre ces deux interactions : valeurs proportionnelles aux masses ou aux charges, et expression en 1 d Le modèle planétaire de L'atome - Le système solaire. Les planètes tournent autour du soleil, chaque planète subissant une force de gravitation exercée par le Soleil. - L atome. Le modèle planétaire de l'atome est construit par analogie avec le système solaire: le noyau joue le rôle du Soleil et les électrons celui des planètes. Les électrons sont soumis à la force électrique attractive exercée par le noyau. L orbite de l'électron externe fournit alors la taille de l'atome.

2 1.3. La nécessité d'une nouvelle théorie Pourquoi tous les atomes ont-ils une taille similaire, alors qu'il existe une grande diversité de taille dans les systèmes astronomiques? De même, pourquoi tous les systèmes atomiques ayant les mêmes constituants ont-ils la même taille? Dans le modèle planétaire, toutes les orbites sont possibles : ainsi, un satellite peut être placé sur n'importe quelle orbite si ses conditions de lancement sont judicieusement choisies. La physique de Newton autorise une distribution continue, et donc, aucun principe ne conduit à une taille particulière de l'atome. Dans ce cas, pourquoi le hasard fournirait-il la même taille d'orbites électroniques pour tous les atomes d'hydrogène ou tous les atomes de sodium? Mécanique quantique et constante de Planck La mécanique newtonienne ne permet pas de rendre compte de la structure atomique. La mécanique quantique est née de ce constat d'échec, introduisant une nouvelle constante fondamentale, notée h et appelée constante de Planck : h = 6, J.s, homogène à une énergie fois un temps. Description «classique» ou «quantique»? «macroscopique = classique» et «microscopique = quantique». On peut néanmoins affiner ce critère. Si une grandeur caractérisant l'état du système et ayant les dimensions de h est grande devant h, Les lois de La physique classique s'appliquent; si elle est du même ordre de grandeur que h, les lois de la physique classique ne sont plus valides et le système est décrit grâce à la physique quantique. Exemple: une automobile en mouvement Considérons une automobile de masse M = 1000 kg, parcourant une distance d = 100 m pendant une durée t = 5 s, c'est-à-dire à la vitesse v = 20 m. s -1. La grandeur (Ec x t) s'exprime en J.s (comme h) et elle est égale à 10 6 J. s, valeur très supérieure à celle de h. Le mouvement de l'automobile s'étudie donc en physique classique. 2- Les spectres optiques 2.1. Les spectres d'émission Un spectre d'émission apparaît quand un faisceau lumineux est émis par un gaz «excité». Le faisceau sortant présente des raies brillantes colorées. Spectre d émission du gaz

3 2.2. Les spectres d absorption Un spectre d'absorption apparaît quand un faisceau lumineux traverse le gaz. (Le gaz est dans la cuve) Le faisceau sortant présente des raies sombres dans le spectre continu de la lumière blanche. Spectre d absorption du gaz 2.3. Comparaison des spectres d émission et d absorption de l hydrogène Les raies d'émission et d'absorption d'un élément déterminé ont les mêmes longueurs d'onde, caractéristiques de cet élément. 3- Niveaux d énergie électroniques d un atome 3.1. Le photon Le photon est la particule associée à la propagation des ondes de même nature que la lumière. Sa masse est nulle et sa vitesse égale à celle de la lumière. Un faisceau lumineux se décrit comme un flux de photons. Une radiation monochromatique, de fréquence v, est constituée de photons dont chacun possède l'énergie : E photon = hν E photon énergie en joule (J), h constante de Planck en joule-seconde (J.s) ν fréquence en hertz (Hz). Exemple: un photon de longueur d onde 650 nm (rouge) à une énergie de 3, J ou de 1,91 ev L unité utilisée est l ev (1 ev = 1, J)

4 3.2. Les niveaux d'énergie L'interprétation des spectres d'émission et d'absorption a été donnée dans le cadre de la physique quantique par Niels Bohr en L'atome ne peut exister que dans certains états d'énergie bien définis, appelés niveaux d'énergie. L'ensemble de ces niveaux est représenté sur le diagramme d'énergie de l'atome; les énergies de l'atome sont quantifiés. Lorsque l atome absorbe de l énergie (l énergie peut être apportée par un électron ou un photon) il passe d un niveau à un niveau supérieur. Lorsque l atome passe d un niveau à un niveau inférieur, il émet de l énergie sous forme de photon; à ce photon, est associée une longueur d'onde bien définie Diagramme d énergie d un atome Energies Niveau le plus haut de l atome : Ionisation Continuum d énergie Niveaux excités (instables) Niveau le plus bas : Fondamental (Stable) On choisit comme référence (E = 0) l'énergie la plus grande. Les énergies de tous les niveaux sont donc négatives. Lorsque l'atome gagne de l'énergie, il s'excite ; lorsque l'atome perd de l'énergie, il se désexcite. Si l énergie fournie est suffisante on peut ioniser l atome. Son énergie n est alors plus quantifiée, l énergie cinétique de l électron pouvant prendre toutes les valeurs possibles. Il est possible d'exciter ou d'ioniser un atome par interaction avec un faisceau d'électrons homocinétiques (c'est-àdire, ayant tous la même énergie cinétique) ou par absorption de rayonnement (photons).

5 3.4. Diagramme de l'atome d'hydrogène E 0 Les niveaux d'énergie de l'atome d'hydrogène sont donnés par : En = - n2, avec Eo = 13,6 ev et n entier naturel E (ev) -0,54-0,85-1,51-3,4 hν ML K M L excitation désexcitation hν MK hν LK -13,6 K 4- Interprétation des spectres d émission d un atome 4.1. Cas de l atome d hydrogène L atome est dans son état fondamental. Exemple 1 On fournit une l énergie égale à 5 ev (sous forme de photon) : pas de niveau correspondant, rien ne se passe. Exemple 2 On fournit une l énergie égale à 12,09 ev (sous forme de photon) : l atome passe dans un état excité (M). Il se désexcite ensuite en émettant des photons de longueur d onde bien définis. - transition M K - transition M L - transition L K Exemple 3 On fournit une l énergie égale à 11 ev (sous forme de photon) : rien ne se passe. Exemple 4 On fournit une l énergie égale à 11 ev (sous forme d électron) : l atome absorbe 10,2 ev et passe dans un état excité(l). Il se désexcite ensuite en émettant des photons de longueur d onde bien définis. L électron garde l énergie excédentaire (0,8 ev). Exemple 5 On fournit une l énergie égale à 15 ev : l atome passe dans un état ionisé. L électron est émis avec une énergie

6 cinétique de 1,4 ev Energie d'ionisation : C est l'énergie minimale qu'il faut fournir à l'atome dans son état fondamental pour l'ioniser. Elle vaut 13,6 ev pour l atome d hydrogène Cas des autres atomes. Pour les atomes autres que l'atome d'hydrogène, les expressions des niveaux d'énergie sont beaucoup plus complexes. Les spectres observés avec les lampes spectrales correspondent aux transitions électroniques des électrons de valence (électrons externes, qui interviennent dans la formation des liaisons chimiques). Ils diffèrent d'un atome à l'autre et sont caractéristiques de l'atome étudié. Les énergies mises en jeu sont de l'ordre de l'électron-volt. Exemple : sodium 11 Na : (K) 2 (L) 8 (M) 1 Le niveau fondamental est le dernier niveau occupé (niveau M) L énergie de première ionisation est l'énergie minimale qu'il faut fournir à un atome pour arracher l'électron le moins lié. 5- Généralisation du concept de niveau d' énergie 5.1. Les rayons X Les énergies mises en jeu sont de l'ordre du kev. Les transitions concernent les niveaux internes de l atome Noyaux et rayonnement Les énergies des transitions mises en jeu sont de l'ordre du MeV Les transitions concernent les niveaux dans le noyau Spectroscopie moléculaire Il existe aussi une quantification de l'énergie de vibration ou de rotation des molécules autour de leurs positions moyennes. Les niveaux sont distants de 10-2 ev à 10-4 ev, respectivement pour les énergies de vibration et de rotation Ordres de grandeur noyaux électrons profonds électrons de valence vibrations moléculaires rotations moléculaires

Cours n 16 : Physique quantique

Cours n 16 : Physique quantique Cours n 16 : Physique quantique 1) Nature corpusculaire de la lumière La lumière peut être vue sous deux aspects : ondulatoire et corpusculaire. Dans ce chapitre nous allons étudier l aspect corpusculaire.

Plus en détail

Spectre d émission et spectre d absorption de quelques éléments chimiques

Spectre d émission et spectre d absorption de quelques éléments chimiques AS: 009/010 PROF : Mr BECHA Adel ( prof principal) 4 eme Sciences exp, maths et technique Matière : Sciences physiques www.physique.ht.cx SERIE D EXERCICES Objet : : Les spectres atomiques ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

t en em gn a Modèle de Bohr TS p m cco A

t en em gn a Modèle de Bohr TS p m cco A Accompagnement Modèle de Bohr TS Table des matières 3 4 Objectifs Savoir que l'énergie de l'atome est quantifiée Connaître et exploiter la relation entre énergie et fréquence, connaître la signification

Plus en détail

lumière polychromatique : plusieurs radiations ; exemple : mercure

lumière polychromatique : plusieurs radiations ; exemple : mercure Chapitre 3 : Sources de lumières colorées I. Différentes sortes de sources sources chaudes : étoile, lampe à filament, feu sources froides : laser, lampe à économie d'énergie, tube fluorescent rappel :

Plus en détail

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45)

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) PARTIE 1 - OBSERVER : COULEURS ET IMAGES Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) Compétences attendues : Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé / L0 Santé - Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr 1 Données générales : é é é è..,.. é :,. ;,. exercice 1 : a) Calculer,

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée " Que la lumière soif Et la lumière but. " André Beucler, poète, romancier et scénariste français du XX e siècle Prérequis : Le Soleil, les étoiles et les lampes sont des sources

Plus en détail

B - LES SPECTRES ATOMIQUES

B - LES SPECTRES ATOMIQUES B - LES SPECTRES ATOMIQUES A l'échelle macroscopique, les énergies (l'énergie cinétique d'un solide, l'énergie électrique dissipée par effet Joule, etc...) varient de façon continue. A l'échelle microscopique,

Plus en détail

Matière microscopique : une description quantique est nécessaire

Matière microscopique : une description quantique est nécessaire Chapitre 3 Matière microscopique : une description quantique est nécessaire I Spectres d absorption et d émission (observation de la lumière émise ou absorbée par une espèce chimique donnée) 1) xpériences,

Plus en détail

Le rayonnement (2) Applications astrophysiques du rayonnement du corps noir Notions de spectroscopie L'atome d'hydrogène L'effet Doppler

Le rayonnement (2) Applications astrophysiques du rayonnement du corps noir Notions de spectroscopie L'atome d'hydrogène L'effet Doppler Le rayonnement (2) Applications astrophysiques du rayonnement du corps noir Notions de spectroscopie L'atome d'hydrogène L'effet Doppler 1 Le rayonnement de corps noir Rappels : Propriétés essentielles

Plus en détail

1ere S Chapitre 4 : Les sources de lumières colorées 1/5

1ere S Chapitre 4 : Les sources de lumières colorées 1/5 1 ere S Chapitre 4 : Les émissions de lumières colorées Thème Observer BO Notions et contenus Sources de lumière colorée Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc. Domaines

Plus en détail

Sources de lumières colorées

Sources de lumières colorées Sources de lumières colorées 5h Quelles sont les différentes sources de lumière et comment fonctionnentelles? 1) Différencier les sources lumineuses Activité : Des sources lumineuses différentes Les sources

Plus en détail

Nature de la lumie re

Nature de la lumie re Sciences Physiques Unité : Optique Chapitre: Chapitre 3 Lumière et Matière Fiche de Cours S. Zayyani Nature de la lumie re On vient de voir, dans le chapitre précédent, qu une couleur peut être spectrale.

Plus en détail

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 1 ère S Thème : Couleurs et images Activités Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 I. La lumière 1. Les ondes électromagnétiques - Voir Document 1 Connaissances exigibles : Distinguer

Plus en détail

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique (1) (2) (3) (4) (5) (6) Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique Connaissances et savoir-faire exigibles : Connaître les expressions de la force d interaction gravitationnelle

Plus en détail

Cours élaboré par : PROFESSEUR SFAXI SALAH. Chapitre : SPECTRE ATOMIQUE ET QUANTIFICATION DES ECHANGES D ENERGIES

Cours élaboré par : PROFESSEUR SFAXI SALAH. Chapitre : SPECTRE ATOMIQUE ET QUANTIFICATION DES ECHANGES D ENERGIES Cours élaboré par : PROFESSEUR SFAXI SALAH Classes : EME SC-MATH-TEC année : 00/0 Chapitre : SPECTRE ATOMIQUE ET QUANTIFICATION DES ECHANGES D ENERGIES I) Spectre de l atome d hydrogène ) Expérience Gaz

Plus en détail

I. Dualité onde/photon : une onde lumineuse.

I. Dualité onde/photon : une onde lumineuse. Terminale S Partie B : Comprendre : lois et modèles Chapitre 15 : Un peu de physique quantique. I. Dualité onde/photon : une onde lumineuse. Savoir que la lumière présente des aspects ondulatoire et particulaire.

Plus en détail

II- La lumière émise par une source chaude dépend-elle de sa température?

II- La lumière émise par une source chaude dépend-elle de sa température? Chapitre II : Sources de lumières colorées Et la lumière fut! Outre le Soleil qui éclaire notre planète, il existe une grande diversité de sources lumineuses, des ampoules classiques aux DEL en passant

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE Chapitre I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - DEFINITION La spectroscopie est l étude du rayonnement électromagnétique émis, absorbé ou diffusé par les atomes ou les molécules. Elle fournit des

Plus en détail

Chap. II : Les spectres atomiques Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule???

Chap. II : Les spectres atomiques Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule??? Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule??? II.1.a. Nature ondulatoire (onde) Les ondes lumineuses sont des ondes électromagnétiques

Plus en détail

Chapitre II. Modèles classiques de Rutherford et de Bohr. Université Cadi Ayyad Faculté Polydisciplinaire Safi. Département de Chimie

Chapitre II. Modèles classiques de Rutherford et de Bohr. Université Cadi Ayyad Faculté Polydisciplinaire Safi. Département de Chimie Université Cadi Ayyad Faculté Polydisciplinaire Safi Département de Chimie Chapitre II Modèles classiques de Rutherford et de Bohr Pr. M. El HIMRI Octobre 2015 Pr. H. ANANE Questions: Comment sont répartis

Plus en détail

La première série, découverte par Balmer (visible), comprend quatre raies démission :

La première série, découverte par Balmer (visible), comprend quatre raies démission : 11 CHAPITRE II SPECTROSCOPIE ATOMIQUE Une bonne partie de nos connaissances actuelles sur la constitution des atomes et des molécules provient d expériences dans lesquelles la lumière et la matière s influencent

Plus en détail

CHAPITRE 1 Interactions rayonnement / matière Structure de l atome

CHAPITRE 1 Interactions rayonnement / matière Structure de l atome CHAPITRE 1 Interactions rayonnement / matière Structure de l atome La chimie décrit la façon dont la matière se transforme, à la fois par le biais d approches macroscopiques, mais aussi à travers une description

Plus en détail

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière CH03 CH04 Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 5 3 Lumière et ondes électromagnétiques

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE 1 CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - INTRODUCTION L'interaction de la lumière avec la matière est à l origine de la majeur partie des phénomènes électriques, magnétiques, optiques et

Plus en détail

Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule

Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule Comment la matière se comporte-t-elle à l'échelle microscopique? 1) Ondes ou particules? 1) La lumière Les phénomène de diffraction et interférences

Plus en détail

Niveaux d énergie et transitions pour l atome d hydrogène. A la première série, découverte par Balmer (visible), correspondent les raies d émission :

Niveaux d énergie et transitions pour l atome d hydrogène. A la première série, découverte par Balmer (visible), correspondent les raies d émission : 8 CHAPITRE II SPECTROSCOPIE ATOMIQUE I - INTRODUCTION L'objet de la spectroscopie atomique est de mesurer et d'expliquer les longueurs d'onde lumineuses : soit émises par des atomes excités, c'est la spectroscopie

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée 2 novembre 2012 Sources de lumière colorée Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 4 3 Lumière et ondes électromagnétiques 5 4 Couleur des corps

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE Chapitre I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - DEFINITION La spectroscopie est l étude du rayonnement électromagnétique émis, absorbé ou diffusé par les atomes ou les molécules. Elle fournit des

Plus en détail

Chapitre 2 : Spectre des Hydrogénoïdes et Modèle de BOHR.

Chapitre 2 : Spectre des Hydrogénoïdes et Modèle de BOHR. L1 - CHIM 110 - ATOMES ET MOLECULES Cours de Thierry BRIERE PREMIERE PARTIES : LES ATOMES Chapitre 2 : Spectre des Hydrogénoïdes et Modèle de BOHR. Cette page est mise à disposition sous un contrat Creative

Plus en détail

L ATOME. 1.2 Composition d un noyau atomique Le noyau est composé de nucléons : les protons et les neutrons.

L ATOME. 1.2 Composition d un noyau atomique Le noyau est composé de nucléons : les protons et les neutrons. L ATOME 1. Description de l atome 1.1 Le modèle de l atome L atome est constitué d un noyau central de diamètre de l ordre de 10-14 m, chargé positivement, autour duquel gravite un cortège électronique.

Plus en détail

Les échecs de la physique classique

Les échecs de la physique classique Les échecs de la physique classique La mécanique quantique : pourquoi est-elle nécessaire? Au début du XXième siècle, de plus en plus d expériences n étaient pas en accord avec la physique qui était établie

Plus en détail

Activité Sources de lumière

Activité Sources de lumière Activité Sources de lumière La lumière est émise à partir de sources, qui présentent des caractéristiques très différentes selon leur constitution. Avant d'examiner la description de la lumière et sa propagation

Plus en détail

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE TaleS / P15 İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE 1/ LA DUALİTÉ ONDE-PARTİCULE : Activité 15.1 a Dualité onde-particule de la lumière : Les phénomènes de diffraction et d interférences s expliquent par

Plus en détail

CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE

CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE «La lumière donne la couleur et l éclat à toutes les productions de la nature et de l art ; elle multiplie l Univers en le peignant dans les yeux de tout ce qui respire.»

Plus en détail

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température Sources de lumière colorée Accompagnement 1 ère S Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence Tout corps chaud émet des rayonnements. Au début, ces derniers appartiennent

Plus en détail

1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE. Notions et contenus. Interaction lumière-matière : émission et absorption.

1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE. Notions et contenus. Interaction lumière-matière : émission et absorption. FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE Type d'activité Activité-cours. Notions et contenus Interaction lumière-matière : émission et absorption. Quantification des

Plus en détail

Spectroscopie & spectrométrie optique

Spectroscopie & spectrométrie optique Tutorat Santé Lyon Sud UE3 Spectroscopie & spectrométrie optique Cours du Professeur C.HOUZARD L ensemble des cours du Professeur C.HOUZARD fait habituellement l objet de X QCMs au concours. Le présent

Plus en détail

La physique électrique

La physique électrique Introduction La physique décrit les phénomènes naturels observables dans tous les milieux, que ce soit mécanique, nucléaire, thermique, cosmique, électriques, ou autre. Des relations mathématiques permettent

Plus en détail

I. Absorption et émission quantique

I. Absorption et émission quantique CHAPITRE N 2 PARTIE D TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE TS I. Absorption et émission quantique 1. Quantification des niveaux d énergie Les niveaux d énergie d un atome sont quantifiés, ils ne peuvent pendre

Plus en détail

Interactions lumière-matière

Interactions lumière-matière Interactions lumière-matière La lumière est une source immédiate de connaissance du monde qui nous entoure. Pourtant, c est un «objet» physique particulièrement complexe que les physiciens n ont eu de

Plus en détail

Chapitre 9 : Dualité onde-particule

Chapitre 9 : Dualité onde-particule Chapitre 9 : Dualité onde-particule 1. Ondes ou particules? 1.1. Aspect ondulatoire de la lumière Dans son «Traité de la lumière», Christian Huygens interprète la lumière comme la propagation d une onde.

Plus en détail

TP4: La lumière... onde ou particules?

TP4: La lumière... onde ou particules? TP4: La lumière... onde ou particules? 1. Les sources de lumière: Les lampes à incandescence sont constituées par un filament métallique porté à haute température par le passage d un courant électrique.

Plus en détail

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants 2. QCM a.!= c " b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption a. 5,45

Plus en détail

Thème 6 : l'énergie Chap 4 Mécanique quantique I Ondes ou particules? I.1 La lumière L'énergie de la lumière est transportée par des photons qui

Thème 6 : l'énergie Chap 4 Mécanique quantique I Ondes ou particules? I.1 La lumière L'énergie de la lumière est transportée par des photons qui Thème 6 : l'énergie Chap 4 Mécanique quantique I Ondes ou particules? I.1 La lumière L'énergie de la lumière est transportée par des photons qui présentent un aspect particulaire (les photons) et ondulatoire

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-POLY Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-POLY Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 15-POLY Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule 1/5 Objectifs : Comment la matière se comporte-t-elle à l échelle microscopique? Notions et contenus

Plus en détail

Chapitre 1: Lumière et spectroscopie

Chapitre 1: Lumière et spectroscopie Chapitre 1: Lumière et spectroscopie Une science qui utilise la lumière pour analyser les propriétés des atomes, molécules et matériaux Elle utilise les fréquences (COULEURS, ENERGIES) de la lumière émise

Plus en détail

Thème : optique. Chap 6 NOTIONS D'OPTIQUE CORPUSCULAIRE

Thème : optique. Chap 6 NOTIONS D'OPTIQUE CORPUSCULAIRE Thème : optique Chap 6 NOTIONS D'OPTIQUE CORPUSCULAIRE 1) LES PHOTONS : a) Aspect ondulatoire de la lumière : la lumière est un ensemble d'ondes électromagnétiques. Chaque onde se propage à la célérité

Plus en détail

Émission lumineuse. 1. Transitions énergétiques dans les atomes

Émission lumineuse. 1. Transitions énergétiques dans les atomes Émission lumineuse par Gilbert Gastebois Constante de Boltzmann k = 1,380 650 3 10-23 J/K Constante de Planck h = 6,626 068 74 10-34 J.s Vitesse de la lumière c = 299 792 458 m/s 1. Transitions énergétiques

Plus en détail

CHAPITRE I NOTIONS DE BASE DE LA SPECTROSCOPIE

CHAPITRE I NOTIONS DE BASE DE LA SPECTROSCOPIE CHAPITRE I NOTIONS DE BASE DE LA SPECTROSCOPIE I - INTRODUCTION La spectroscopie est l ensemble des techniques qui permettent d analyser : - la lumière émise par une source lumineuse - la lumière transmise

Plus en détail

Atomistique. Structure du noyau Représentation et configuration électronique Classification périodique des éléments

Atomistique. Structure du noyau Représentation et configuration électronique Classification périodique des éléments Atomistique Structure du noyau Représentation et configuration électronique Classification périodique des éléments BARBIER Olivia GUESSOUM Salah L2 Médecine Les particules élémentaires I. Les constituants

Plus en détail

Université Joseph Fourier Master Physique et Ingénieries. Physique Atomique et Moléculaire, Spectroscopie

Université Joseph Fourier Master Physique et Ingénieries. Physique Atomique et Moléculaire, Spectroscopie Université Joseph Fourier Master Physique et Ingénieries Physique Atomique et Moléculaire, Spectroscopie Jacques DEROUARD, Professeur Juin 2006 Table des matières 1 Introduction à la Physique Atomique

Plus en détail

La structure atomique. Chimie 11

La structure atomique. Chimie 11 La structure atomique Chimie 11 L'atome Un atome est constitué d'électrons qui gravitent autour d'un noyau. Le noyau est composé de protons et de neutrons. Stabilité : nombre de protons = nombre d'électrons

Plus en détail

Exercice 1 : Questions de cours (2 points)

Exercice 1 : Questions de cours (2 points) NOM (en majuscules) PRENOM (en majuscules) GROUPE DE TD UJF - DLST - UE CHI110-2010/11 - CONTROLE CONTINU 4 Novembre 2010 La durée de l épreuve est de 1h. Les documents personnels ne sont pas autorisés.

Plus en détail

Une lumière monochromatique est constituée d une seule couleur. La lumière blanche est dite polychromatique.

Une lumière monochromatique est constituée d une seule couleur. La lumière blanche est dite polychromatique. ① OBJECTIF Connaître le spectre de la lumière solaire et le spectre électromagnétique. 1- Décomposition du rayonnement visible solaire On obtient une plage multicolore s étalant du rouge au violet en passant

Plus en détail

TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE

TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE , Chapitre 11 TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE Terminale S I - TRANSFERT QUANTIQUE D'ENERGIE 1) Quantification de l'énergie d'un atome (rappels de PS) Les niveaux d énergie d un atome ne peuvent prendre que

Plus en détail

SPECTROSCOPIE. I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie.

SPECTROSCOPIE. I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie. SPECTROSCOPIE I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie. I Analyser la lumière. Que signifie analyser la lumière? Analyser la lumière

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV ACTIVITÉS 1 LE SPECTRE ÉLECTROMAGNÉTIQUE 2 ASPECT ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE 3 ASPECT CORPUSCULAIRE DE LA LUMIÈRE 1 Activité 1 OBJECTIF

Plus en détail

LYCEE SECONDAIRE SIJOUMI Sections : MATHEMATIQUES + TECHNIQUES Coefficient : 3 SCIENCES EXPERIMENTALES Coefficient : EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures Proposé par : Mme Mermech Mrs Mejri, Missaoui

Plus en détail

Ordres de grandeur. - échelle terrestre :

Ordres de grandeur. - échelle terrestre : Ordres de grandeur - échelle terrestre : d M 7 10 25 10 m Kg - échelle terrestre : d M 7 10 25 10 m Kg - échelle humaine : d 10 1 m M 1 Kg - échelle terrestre : d M 7 10 25 10 m Kg - échelle humaine :

Plus en détail

ATOMISTIQUE. Hubert Klein CiNaM UPR CNRS 3118

ATOMISTIQUE. Hubert Klein CiNaM UPR CNRS 3118 ATOMISTIQUE Hubert Klein CiNaM UPR CNRS 3118 klein@cinam.univ-mrs.fr Qu'est ce que l'atome? Atome : constituant de base de la matière constitué d'un noyau (essentiel de la masse) chargé >0 d'électrons

Plus en détail

avec h = 6, J s

avec h = 6, J s Caractéristiques générales de la spectroscopie Interaction avec la matière Une onde électromagnétique est caractérisée par sa fréquence qui la relie àson énergie par la relation de Planck : ΔE = hν avec

Plus en détail

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers Une première présentation de l Univers Thème : Univers Objectifs Savoir que le remplissage de l espace par la matière est essentiellement lacunaire, aussi bien au niveau de l atome qu à l échelle cosmique

Plus en détail

I LE TRANSFERT D ENERGIE PAR RESONANCE (RET, RESONANCE ENERGY TRANSFER)

I LE TRANSFERT D ENERGIE PAR RESONANCE (RET, RESONANCE ENERGY TRANSFER) Page : 4/ 77 I LE TRANSFERT D ENERGIE PAR RESONANCE (RET, RESONANCE ENERGY TRANSFER) La luminescence peut se définir comme une émission de lumière (photons) par une molécule luminescente (fluorophore,

Plus en détail

On considère une lentille convergente de distance focale f =5,00 cm. Son centre optique est noté O.

On considère une lentille convergente de distance focale f =5,00 cm. Son centre optique est noté O. DEVOIR SURVEILLE N 2 PHYSIQUE-CHIMIE Première Scientifique DURÉE DE L ÉPREUVE : 2h00 L usage d'une calculatrice EST autorisé CH01 vision et image CH03 sources de lumière colorée CH04 interaction lumière-matière

Plus en détail

Exercice n 2 : À PROPOS DES ÉTOILES FILANTES (5,5 points)

Exercice n 2 : À PROPOS DES ÉTOILES FILANTES (5,5 points) Afrique 2007 http://labolycee.org Exercice n 2 : À POPO DE ÉTOILE FILANTE (5,5 points) Des comètes circulent dans le système solaire et laissent dans leur sillage des grains de matière de tailles plus

Plus en détail

STRUCTURE DE L ATOME :

STRUCTURE DE L ATOME : STRUCTURE DE L ATOME : L atome est constitué d un noyau (association de protons et de neutrons) autour duquel des électrons se déplacent. Le numéro atomique noté Z correspond au nombre de protons dans

Plus en détail

Chapitre 2 Les rayonnements d'intérêt biomédical

Chapitre 2 Les rayonnements d'intérêt biomédical Chapitre 2 Les rayonnements d'intérêt biomédical 1. Introduction 2. Rayonnement corpusculaire 2.1 Les particules chargées 2.2 Les particules non chargées 3. Les ondes électromagnétiques 3.1 Définitions

Plus en détail

Séance de révision 1 Chapitre 1 Exercice I Exercice II plus grande droite échelle 1/2 Chapitre 2 Exercice I

Séance de révision 1 Chapitre 1 Exercice I Exercice II plus grande droite échelle 1/2 Chapitre 2 Exercice I Accompagnement 1 ère S Séance de révision 1 Chapitre 1 Détermination par utilisation des relations de conjugaison À travers une vitrine, Alex regarde des badges sur la sauvegarde de l environnement et

Plus en détail

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE 1. Qu'est- ce que la lumière? La lumière est l ensemble des ondes électromagnétiques visibles (entre 400 et 800 nm). Décomposition de la lumière blanche La lumière solaire,

Plus en détail

Devoir Surveillé Epreuve de CHIMIE DOSE1002

Devoir Surveillé Epreuve de CHIMIE DOSE1002 Devoir Surveillé Epreuve de CHIMIE DOSE1002 Séries 1A, 1B, 1C, 1D, 1E, Agen Mercredi 23 Novembre 2011 (11h 12h30) Documents non autorisés Les différents exercices sont indépendants Lire attentivement l

Plus en détail

Optique 3 Aspect corpusculaire de la lumière

Optique 3 Aspect corpusculaire de la lumière Optique 3 Aspect corpusculaire de la lumière Lycée Polyvalent de Montbéliard - Physique-Chimie - TSI 1-2016-2017 Contenu du programme officiel : Notions et contenus Dualité onde-particule pour la lumière

Plus en détail

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé Exercice 1 : Pendule de torsion Le but de l exercice est de déterminer le moment d inertie d une tige homogène par rapport à un axe qui lui est perpendiculaire en son milieu et la constante de torsion

Plus en détail

EPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 1 heure

EPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 1 heure EPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 1 heure Questions obligatoires Exercice n 1: Pendule simple Un solide assimilé à un point matériel M de masse m = 50 g est relié à un fil inextensible de longueur l. Il est

Plus en détail

Chapitre 7. Propriétés fondamentales des étoiles

Chapitre 7. Propriétés fondamentales des étoiles Chapitre 7 Propriétés fondamentales des étoiles Observables Flux lumineux observé (magnitudes apparentes) Flux lumineux intrinsèque (magnitude absolue) si la distance est connue Couleur et donc température

Plus en détail

Exercice I: Induction électromagnétique.

Exercice I: Induction électromagnétique. lasse : Matière: SG Physique Exercice I: Induction électromagnétique. Un cadre carré AE, de surface S 0.01m et renfermant une résistance R, est placé dans un champs magnétique uniforme de vecteur induction

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé - 1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr I. Production des rayons : Historique : les rayons ont été découverts par

Plus en détail

Première partie : modèle de l atome et tableau périodique des éléments

Première partie : modèle de l atome et tableau périodique des éléments Première partie : modèle de l atome et tableau périodique des éléments Introduction A. Analyse élémentaire B. Modèle de l atome : électrons, nucléons, isotopie ; mole, nombre d Avogadro ; édifices moléculaires,

Plus en détail

1. Le modèle de Bohr On considère l atome d hydrogène comme un petit système planétaire : v e

1. Le modèle de Bohr On considère l atome d hydrogène comme un petit système planétaire : v e La structure électronique des atomes Ils sont constitués d un noyau autour duquel tournent des électrons. Le noyau est lui même formé par des protons et des neutrons. Leurs nombres sont liés par la relation

Plus en détail

Les objets astronomiques et leur observation

Les objets astronomiques et leur observation Les objets astronomiques et leur observation Option M1 Master Sciences, option Physique 20h cours + 8h TD S. Derrière B. Vollmer R. Ibata L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation

Plus en détail

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie TSTI2D 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie 1. Ondes électromagnétiques Définitions 1-1 Structure d une onde électromagnétique Une onde électromagnétique est un signal périodique

Plus en détail

Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule

Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule Dualité onde-particule Photon et onde lumineuse. Particule matérielle et onde de matière ; relation de de Broglie. Interférences photon par photon, particule de matière

Plus en détail

UJF - DLST - UE CHI /10 - EXAMEN FINAL - mardi 5 janvier 2010

UJF - DLST - UE CHI /10 - EXAMEN FINAL - mardi 5 janvier 2010 N ANONYMAT : UJF - DLST - UE CHI110-2009/10 - EXAMEN FINAL - mardi 5 janvier 2010 La durée de l épreuve est de 2h. Les documents personnels ne sont pas autorisés. Une calculatrice personnelle numérique

Plus en détail

Fiche professeur. Interaction lumière matière : émission, absorption

Fiche professeur. Interaction lumière matière : émission, absorption Fiche professeur THEME du programme : Observer Sous-thème : Sources de lumière colorée Interaction lumière matière : émission, absorption Type d activité : Activité documentaire avec débats-bilan, exercices.

Plus en détail

Mouvement d un doublet d électrons

Mouvement d un doublet d électrons Mouvement d un doublet d électrons La description microscopique des transformations chimiques nécessite l utilisation de modèles permettant de représenter les doublets d électrons et leur mouvement Étude

Plus en détail

Comment les chimistes utilisent les ondes pour caractériser des atomes, des molécules?

Comment les chimistes utilisent les ondes pour caractériser des atomes, des molécules? Terminale S Partie a : bserver : ndes et matière. Chapitre 2 : Comment à partir de l étude d ondes peut-on identifier des molécules? Comment les chimistes utilisent les ondes pour caractériser des atomes,

Plus en détail

1- Ondes et particules

1- Ondes et particules 1- Ondes et particules Le premier thème du programme de Tle S, le thème «Observer», s intéresse à la problématique des ondes et de l interaction entre les ondes et la matière. Ce thème se situe dans le

Plus en détail

PROGRAMME DE PHYSIQUE

PROGRAMME DE PHYSIQUE Liaison / 2 nde en Sciences Physiques PROGRAMME DE 2 nde et ACQUIS DU COLLEGE PROGRAMME DE PHYSIQUE I. Exploration de l'espace (5 TP, 10 heures en classe entière) 1. De l atome aux galaxies Connaissances

Plus en détail

CONTROLE COMMUN DE PHYSIQUE DE SECONDE Durée 2h Calculatrice autorisée L énoncé est à rendre avec la copie. Indiquez votre classe sur la copie

CONTROLE COMMUN DE PHYSIQUE DE SECONDE Durée 2h Calculatrice autorisée L énoncé est à rendre avec la copie. Indiquez votre classe sur la copie Classe : CONTROLE COMMUN DE PHYSIQUE DE SECONDE Durée 2h Calculatrice autorisée L énoncé est à rendre avec la copie. Indiquez votre classe sur la copie EXERCICE I : (4,5 points) 1. Ajoutez chacun des 3

Plus en détail

L objectif de ce chapitre est de proposer une approche pragmatique de la physique atomique.

L objectif de ce chapitre est de proposer une approche pragmatique de la physique atomique. Chapitre PHYSIQUE ELECTRIQUE Sommaire L'atome Les particules élémentaires La conductibilité La résistivité Entraînement Introduction La physique décrit les phénomènes naturels observables dans tous les

Plus en détail

Réactions nucléaires PHYSIQUE

Réactions nucléaires PHYSIQUE PHYSIQUE Réactions nucléaires I) Introduction Détection à l aide d un compteur Les interactions au niveau de l atome ne sont plus suffisantes pour assurer la cohésion du noyau, il se désintègre. Un compteur

Plus en détail

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS 1. COMMENT DECOMPOSER LA LUMIERE? Newton, dès 1766, réussit à décomposer la lumière solaire avec un prisme : Placer la légende sur le schéma : lumière blanche, écran,

Plus en détail

Bibliographie. P.H. Communay «physique quantique» Groupe de recherche et édition. Berkeley «Cours de physique» vol 4 : Méca quantique Armand Colin

Bibliographie. P.H. Communay «physique quantique» Groupe de recherche et édition. Berkeley «Cours de physique» vol 4 : Méca quantique Armand Colin Mécanique Quantique Frédéric Le Quéré Equipe de Chimie Théorique Labo de Modélisation et Simulation Multi Echelle Bât Lavoisier, bureau K35 (3ème étage) lequere@univ-mlv.fr Bibliographie P.H. Communay

Plus en détail

TP 11 Composition chimique de l atmosphère des étoiles. Regardons de plus près le spectre d une étoile, le Soleil par exemple :

TP 11 Composition chimique de l atmosphère des étoiles. Regardons de plus près le spectre d une étoile, le Soleil par exemple : TP 11 Composition chimique de l atmosphère des étoiles Physique Regardons de plus près le spectre d une étoile, le Soleil par exemple : (voir livre p. 26 Document 1) Qu observe-t-on? Les raies de Fraunhofer

Plus en détail

ACTIVITES / TRAVAUX PRATIQUES / DEMARCHES D'INVESTIGATION / DOCUMENTS / AUTRES RESSOURCES ATTENDUES

ACTIVITES / TRAVAUX PRATIQUES / DEMARCHES D'INVESTIGATION / DOCUMENTS / AUTRES RESSOURCES ATTENDUES Melle Cousin - Lycée Ste Marie (59). Physique-Chimie - Version aménagée du programme de Seconde: ma progression en 2015-2016 établie le 01/9/2015 - Page 1/10 0 Les chiffres significatifs 1 Description

Plus en détail

GENERALITES SUR L OPTIQUE

GENERALITES SUR L OPTIQUE GENERALITES SUR L OPTIQUE I. INTRODUCTION L optique est le domaine de la physique qui s intéresse aux propriétés de la lumière. L œil n est sensible qu aux radiations visibles mais l utilisation d autres

Plus en détail

CHAPITRE IV : RAYONNEMENTS

CHAPITRE IV : RAYONNEMENTS CHAPITRE IV : RAYONNEMENTS IV. 5 : LES RAYONS X IV. 5. 1 Introduction: Les rayons X ont été découverts par Röntgen en 1895, et ont très vite donné naissance à la radiologie. Ils ne constituent pas un phénomène

Plus en détail

CHIMIE (7points) Exercice 1 (4points)

CHIMIE (7points) Exercice 1 (4points) LYCEE DE CEBBALA SIDI BOUZID Bac Blanc 2014 Classe : 4 ème Math Matière : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 H Coefficient : 4 Prof : Barhoumi Ezzedine CHIMIE (7points) Exercice 1 (4points) Toutes les expériences

Plus en détail

NOTIONS DE PHYSIQUE DU SOLIDE

NOTIONS DE PHYSIQUE DU SOLIDE NOTIONS DE PHYSIQUE DU SOLIDE Joël Redoutey Structure de l'atome isolé Modèle de Bohr exemple : atome d'hydrogène Force d'attraction (loi de Coulomb) Force centrifuge q 2 F 1 = 4πε 0 r 2 F 2 = m 0v 2 L'orbite

Plus en détail

Chapitre 1- Atomistique et liaisons chimiques

Chapitre 1- Atomistique et liaisons chimiques Chapitre 1- Atomistique et liaisons chimiques I. Notions essentielles de Cours 1. Les atomes a. Caractérisation des atomes La matière est constituée d atomes, lesquels ont une structure centrale appelée

Plus en détail