Les services à la population. Syndicat Mixte du Pays Vendômois. Janvier Les études de l Observatoire n 37

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les services à la population. Syndicat Mixte du Pays Vendômois. Janvier 2006. Les études de l Observatoire n 37"

Transcription

1 Les services à la population Syndicat Mixte du Pays Vendômois Janvier 2006 Les études de l Observatoire n 37 Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher

2 Sommaire Avant-propos Données de cadrage Localisation du Pays Vendômois Infrastructures de communication Population Un territoire peu densément peuplé La population s accroît un peu lentement Le vieillissement de la population est plus marqué que dans l ensemble du département Le territoire accueille une population extérieure au Loir-et-Cher Les couples sans enfant sont plus nombreux qu ailleurs Hausse récente de la construction de logements...12 Après une reprise entre 1997 et 2001, le nombre des naissances se contracte de nouveau 12 Emploi et marché du travail Répartition et évolution de l emploi total L évolution récente de l emploi salarié Migrations domicile travail en Baisse sensible du chômage en L organisation intercommunale Les services à la population..19 Les services généraux La sécurité Les services de gendarmerie et de police Les services de secours Les trésoreries publiques Le service postal Les services bancaires Les notaires Les instances judiciaires Mobilité et transports collectifs Le réseau ferroviaire Les lignes régulières de car Les taxis Les services à la jeunesse La petite enfance Les juniors Les collèges Les lycées L accueil de l enfance inadaptée Formation, insertion professionnelle et emploi L apprentissage L offre de formation supérieure à proximité du Pays Vendômois La formation professionnelle et continue Points d information et lieux d accueil des demandeurs d emploi L insertion par l activité économique Intérim et structures spécialisées Les services aux créateurs d entreprises L action sociale Les acteurs Les permanences et lieux d accès des services à vocation départementale Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher

3 Le service social de proximité du Conseil Général Les organismes de sécurité sociale Les services sociaux des collectivités Le mouvement associatif Les services aux personnes âgées Les coordinations gérontologiques L aide à domicile Les services de soins infirmiers à domicile Les services de portage de repas Les services de surveillance Les autres services Les services aux personnes handicapées L aide à domicile et les soins infirmiers L aide à la mobilité La santé L offre de soins hospitalière Les services d urgence Les maternités Autres services liés à des établissements de santé.58 Les médecins généralistes Les médecins spécialistes Les chirurgiens dentistes Les infirmiers libéraux Les pharmacies Les autres professions médicales Les laboratoires d analyses Les ambulances et VSL Les autres services liés à la santé Les vétérinaires L offre sportive et culturelle La pratique sportive Les pratiques artistiques La lecture Le cinéma Les technologies de l information et de la communication La desserte haut débit Les espaces publics numériques et les points d accès Internet Le logement Le parc social Les permanences d information sur le logement...75 Les agences immobilières Les foyers de jeunes travailleurs L hébergement d urgence La collecte des déchets ménagers.77 Le commerce et l artisanat Les commerces de proximité Les commerces de première nécessité Les autres commerces d alimentation Les grandes et moyennes surfaces alimentaires...84 Les autres commerces et services Les points multi-services Un tissu artisanal important Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 3

4 Avant-propos Les services à la population constituent un facteur d'attractivité et de dynamisme, un élément de cohésion sociale et territoriale. La disparition d'un commerce ou d'un service est en général vécue douloureusement par la population et leurs élus. Pour nourrir la réflexion du Syndicat du Pays Vendômois, dans le cadre de l'élaboration du deuxième contrat régional de Pays, l'observatoire de l'economie et des Territoires a réalisé un inventaire de ces services. De nombreuses données ont été collectées auprès des organismes ressources. Certaines d'entre elles ont fait l'objet d'une validation auprès des communes, que nous remercions pour leur contribution. Des informations complémentaires leur ont également été demandées. Dans la plupart des cas, les renseignements datent de fin 2004 ou de Cependant, quelques-uns sont plus anciens (2003), à l'exemple de la capacité des établissements de santé. Les thèmes retenus sont ceux qui apparaissent au cœur des préoccupations des territoires : services généraux, transports, jeunesse, action sociale et personnes âgées, santé, offre culturelle et de loisirs, logement et commerce. Ont été exclus volontairement les équipements sportifs, en raison du recensement en cours de réalisation par les services de l'etat. Pour chaque thème, une abondante cartographie permet de visualiser immédiatement les zones d'ombre. Plusieurs indicateurs s'efforcent de positionner le Pays par rapport au Loir-et-Cher, à la région Centre et à la France. Pour certains équipements structurants, des cartes présentent les temps ou distances d'accès, sur la base d'un trajet en voiture calculé automatiquement en fonction du réseau routier susceptible d'être emprunté, y compris les autoroutes le cas échéant. La localisation de la majorité des services est effectuée par défaut à la mairie, les coordonnées géographiques précises n'étant pas disponibles pour l'instant. 4 Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher

5 Les données de cadrage Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 5

6 Le Mans Caen Le Mans Rennes D 109 Localisation du Pays Vendômois Paris 0 10 km Eure-et-Loir L'Eure A 11 N 23 Chartres ligne TGV N 154 A 10 N 20 A 19 Essonne N 152 A 6 Lille Belgique Strasbourg Allemagne Lyon Italie Suisse Auxerre Troyes Sarthe Le Loir N 138 N 10 Loir-et-Cher Vendôme Mer A 10 N 157 A 71 Orléans Loiret N 60 Blois Lamotte- Beuvron A 28 Angers Nantes Tours Le Cher L'Indre N 152 La Loire N 76 A 85 Romorantin- Lanthenay Salbris Vierzon Bordeaux Espagne N 10 Indreet-Loire N 143 Indre Limoges Toulouse A 20 A 71 Cher Bourges Clermont-Ferrand Lyon / Italie / Suisse Espagne Source : Observatoire Infrastructures de communication Tréhet D 10 Villedieu le-chateau D 80 D 917 D 94 D 8 D 80 D 31 D 117 D 10 D après sources : ADELEC - Observatoire D 302 D 116 D 9 Le Plessis Dorin D 167 Souday D 9 D 71 N 157 D 5 D 9 D 921 D 148 D 917 D 67 D 151 D 67 D 40 D 957 D 108 D 79 N 10 D 927 D 118 D 82 D 65 D 921 St-Avit Le Gault du-perche Oigny Le Poislay Arville D 87 La Fontenelle Droué St-Agil Authon Villechauve D 19 D 5 D 160 Boursay Choue La Chapelle Mondoubleau Vicomtesse St-Marc Baillou du-cor Sargésur-Braye Cormenon D 23 D 106 D 66 D 56 Le Beauchêne Romilly Temple D 24 N 10 D 36 D 64 D 141 D 141 D 145 D 145 D 19 D 23 Ruansur-Egvonne Bouffry Villebout Chauvignydu-Perche N 157 D 64 D 71 D 16 N 10 D 111 D 19 Fontaine-Raoul D 24 D 68 D 26 D 34 D 47 D D 957 D 32 D 39 D 133 D 2 Le Loir D 19 D 95 D 161 D 26 D 68 D 136 D 3 Moisy Morée Epuisay N 157 Danzé Busloup Fréteval Savigny-sur-Braye Rahart La Colombe Vievyle-Rayé Fortan Azé Pezou Lignières Lisle St-Léona Cellé Beauvilliers Mazangé St-Firmindes-Prés D 134 Renay en-beau Fontaineles-Coteaux sur-loir Lunay La-Chapelle- M Villiers St Meslay Oucques Encherie Bonneveau TGV Ouen Rocé Epiais Areines Thoréla-Rochette Faye D 24 Ste-Gemmes Vendôme 1 Trôo Les-Rochesl'Evêque Coulommiers- Baigneaux D 917 Naveil Villetrun Villeneuve-Frouville Marcillyen-Beauce La Madeleine 3 la-tour Boisseau Sougé St-Jacquesdes-Guéretsur-le-Loir St-Rimay Ste-Anne Selommes Villefrouin Montoire- Couturesur-Loir Artins Houssay Villavard Villerable Villiersfaux Périgny Rhodon Lavardin Conan Maves Les Ternay Huisseauen-Beauce Crucheray Villemardy Essarts Sasnières Les Hayes St-Martindes-Bois St Nourray Villeromain La Cha Champigny-en-Beauce Montrouveau Arnoult Ambloy Villefrancoeur Mulsans Prunay- St-Amand- Cassereau Longpré Lancé Tourailles D 162 Averdon Pray St- La Chapelle- Le Breuil Gourgon Vendômoise Cou Gombergean Villeporcher St-Cyr-du-Gault St Etienne des Guérets La Villeaux-Clercs Lancôme Francay St-Hilaire la-gravelle Herbault Orchaise D 134 D 12 D 64 D 69 D 766 D 26 D 924 D 924 D 924 Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher D 83 D 917 Blois D 110 D 50 D 112 D 50 Landesle-Gaulois Marolles Villerbon sur-lo Me St-Bohaire St-Denissur-Loire Fossé Villebarou St-Jean- Froidmentel St-Lubin- en- Vergonnois Brévainville Ouzouerle-Doyen Semerv St-Sulpice La Chaussé St-Victor D Vineu

7 Population 39,6 Pays Densité de population en 1999 (en hab/km²) 50,4 Loir-et- Cher 62 Centre 96 France Source : INSEE Un territoire peu densément peuplé En 1999, le Pays Vendômois compte plus de habitants, soit 21,6 % de la population du Loir-et-Cher. Son territoire s'organise autour d un pôle structurant, Vendôme et de plusieurs pôles secondaires : Montoire-sur-le-Loir, Mondoubleau, Droué, Morée. La majeure partie des communes sont de petite taille. La densité du Pays est d ailleurs l une des plus faibles du Loir-et-Cher avec moins de 40 habitants au km². La moyenne départementale se situe ellemême largement en-deçà de celle de la région Centre et plus encore de celle de la France Evolution de la population du Pays Vendômois depuis Source : INSEE La population s'accroît lentement Depuis 1962, la population s'est accrue de personnes, soit + 6,1 %, taux très nettement inférieur à celui de l'ensemble du Loir-et- Cher qui atteint près de 26 %. Ce faible dynamisme se retrouve à toutes les périodes intercensitaires. Le rythme de croissance s'est cependant redressé entre 1990 et 1999, mais il reste inférieur à la moyenne départementale : + 2,3 % contre + 2,95 %. En 2004, le recensement a porté sur 19 communes du Pays, dont les plus peuplées sont Montoire-sur-le-Loir, Villiers-sur-Loir et Droué. Elles ont gagné ensemble une centaine d'habitants en 5 ans (+ 0,9 %). Les 51 communes recensées en Loir-et-Cher ont connu un accroissement de 3,2 %. On ne peut cependant tirer aucune conclusion pour le Pays à ce stade du recensement. La population des communes en 1999 Communes recensées en 2004 Population Evol. provisoire Ambloy Artins La Chapelle-Enchérie Couture-sur-Loir Danzé Droué Les Essarts Faye Fontaine-les-Coteaux Gombergean Les Hayes Montoire Ouzouer-le-Doyen Pray St-Jacques-des-Guérets Villechauve Villetrun Villiersfaux Villiers-sur-Loir D après source : INSEE - RGP D après source : INSEE - RGP 1999 Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 7

8 Le vieillissement de la population est plus marqué que dans l'ensemble du département Comparaison de la structure par âge en Pays Indice de vieillissement en ,7 Loir-et- Cher 76,8 Centre 67,8 France Source : INSEE Pays Pays du Vendômois Vendômois Hommes Femmes 95_99 90_94 85_89 80_84 75_79 70_74 65_69 60_64 55_59 50_54 45_49 40_44 35_39 30_34 25_29 20_24 15_19 10_14 05_09 00_ Répartition en % D après source : INSEE Pays Loir-et-Cher Par rapport à l'ensemble du Loir-et-Cher, le phénomène de vieillissement de la population apparaît plus prononcé dans le Pays Vendômois. En dessous de 60 ans, le poids de chaque tranche d'âge est en effet inférieur à la moyenne départementale, tandis qu'il est supérieur aux âges les plus avancés. En 1999, la part des moins de 20 ans accuse ainsi un déficit de 1 point par rapport à la moyenne. De même, l'indice de vieillissement, qui mesure le nombre de personnes de 65 ans et plus pour 100 jeunes de moins de 20 ans, est de 106 dans le Pays contre 90,7 pour l'ensemble du Loir-et-Cher. Celuici est cependant très éloigné du taux de la France métropolitaine et bien supérieur à celui de la région. Evolution de la structure par âge structure en ,7% 9,6% 10,8% 11,3% 75 ans et plus 10,1% 8,8% 7,7% 16,7% 15,1% 16,6% 18,0% ans 16,2% 14,5% 13,6% 22,2% 22,9% 22,5% 24,7% ans 25,7% 26,0% 26,0% 23,0% 25,6% 26,2% 23,9% ans 25,0% 26,6% 28,1% 30,4% 26,9% 23,9% 22,1% Moins de 20 ans 23,1% 24,1% 24,6% Source INSEE-RGP Loir-et- Cher Centre France Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher

9 Comparaison de la structure par âge de la population en 1990 et Hommes Pays Vendômois Pays du Vendômois nombre d'habitants Femmes D après source : INSEE Le déficit des jeunes adultes est a priori dû, selon des études menées au plan régional, au départ des étudiants, en particulier vers les centres universitaires de Tours et Orléans. Il correspond à l'allongement de la durée des études et à l'augmentation du nombre de ceux qui se dirigent vers l'enseignement supérieur. Il convient de préciser qu'un changement de méthode de comptabilisation des étudiants entre les deux derniers recensements accentue le phénomène. La plus forte augmentation concerne la population de 40 à 59 ans, juste devant celle des ans. Par ailleurs, les trentenaires sont un peu plus nombreux qu'en 1990, alors que leurs effectifs ont diminué en Loir-et-Cher. Variation relative de la population par groupe d'âge entre 1990 et 1999 Loir-et-Cher Ensemble Pays -20% -10% 0% 10% 20% Centre 75 ans et plus ans ans ans -20% -10% 0% 10% 20% France ans Moins de 20 ans -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10% 15% -20% -10% 0% 10% 20% Source : INSEE - RGP Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 9

10 Le territoire attire une population extérieure au Loiret-Cher Le Pays Vendômois dispose d'un pouvoir d'attraction certain auprès de l'extérieur du Loir-et-Cher. Son accroissement démographique est d'ailleurs dû pour l'essentiel à un solde migratoire largement positif (environ personnes). Les habitants venus s'installer dans le Pays entre 1990 et 1999 représentent 20,6 % de la population Deux points sont à souligner : les échanges avec le reste du Loir-et- Cher sont déficitaires ; le solde est un peu plus élevé pour les actifs que pour les inactifs. Mouvements de population entre le Pays Vendômois et les autres territoires entre 1990 et 1999 Echanges de population avec les autres pays du Loir-et-Cher l'extérieur du Loir-et-Cher Total des échanges de population Arrivants* Sortants** Solde*** Arrivants Sortants Solde Arrivants Sortants Solde Hommes Femmes Total Moins de 15 ans ans ans ans et Actifs Inactifs Source : INSEE - RGP * arrivants : personnes vivant dans le pays en 1999 et qui n'y habitaient pas en ** sortants : personnes vivant dans le pays en 1990 et qui habitent dans une commune extérieure au pays en *** solde : différence entre arrivants et sortants ; un solde positif correspond à un apport net de population. Part des personnes arrivées entre 1990 et 1999 dans la population 1999 (en %) 28,8 22,7 22,1 24,6 20,6 18 Beauce Châteaux Cher Romorantinais Grande Sologne Vendômois Loir-et-Cher Source : INSEE - RGP 10 Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher

11 Synthèse des mouvements de population entre 1990 et 1999 en Loir-et-Cher Les couples sans enfant sont plus nombreux qu'ailleurs La part des ménages composés de deux personnes est largement supérieure à celle constatée dans les territoires de référence. Dans tous les autres cas, les proportions sont moindres. L'écart le plus important concerne à la fois les célibataires (départ des jeunes adultes déjà évoqué) et les ménages de 3 personnes. Le Pays compte par ailleurs la plus faible part de familles très nombreuses (5 personnes et plus). Répartition des ménages selon la taille en 1999 Source INSEE-RGP Pays 28,1% 38,0% 14,7% 13,2% 6,0% Loir-et-Cher 28,9% 35,9% 15,4% 13,4% 6,4% Centre 29,7% 33,6% 15,8% 13,7% 7,2% France 31,0% 31,1% 16,2% 13,8% 7,9% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 1 personne 2 personnes 3 personnes 4 personnes 5 personnes et plus Source : INSEE - RGP Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 11

12 Hausse récente de la construction de logements Pays Nombre de logements mis en chantier sur la période pour 1000 habitants 49 Loir-et- Cher Centre France D après sources : DRE - INSEE Nombre de logements mis en chantier sur la période pour 1000 ménages Au cours des dix dernières années, nouveaux logements ont été mis en chantier dans le pays, dont 86 % de maisons individuelles (moyenne départementale 83 %). Une certaine accélération de la construction est perceptible à partir de Sur les cinq premières années ( ), 276 logements ont été commencés en moyenne par an, alors que sur les cinq suivantes, le nombre moyen monte à 308 par an. L'intensité de l'activité construction est toutefois légèrement moindre que dans d'autres parties du département, puisque le ratio s'établit en Vendômois à 43 nouveaux logements pour habitants (recensement 99) sur l'ensemble de la période, alors que la moyenne du Loir-et-Cher (égale à celle de la France) est de 49 pour (Centre : 45 pour 1 000) Mise en chantier de logements entre 1995 et Pays Loir-et- Cher Centre France D après sources : DRE - INSEE 0 Source : DRE Après une reprise entre 1997 et 2001, le nombre des naissances se contracte de nouveau Taux de natalité (pour hab.) entre 1990 et ,6 11,2 11,8 12,8 Le nombre des naissances enregistrées dans le Pays a eu tendance à augmenter, suivant ainsi une évolution très largement constatée. Entre 1990 et 1999, la moyenne se situait à 719 par an ; depuis, elle atteint 749. On constate néanmoins que la période la plus dynamique en la matière se situe à la fin des années 1990, avec un prolongement jusqu'en Depuis, la tendance s'est un peu tassée, sans s'effondrer. Pays Loir-et- Centre France Cher D'après sources : INED, INSEE Les dernières données pour le taux de natalité portent sur la période Le résultat du Pays (10,6 pour habitants) était inférieur à la moyenne départementale et plus encore à celle de la région et de la France métropolitaine Source : INSEE Evolution du nombre de naissances Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher

13 Emploi et marché du travail Répartition et évolution de l'emploi total (données du RGP 1 ) En 1999, le Pays Vendômois représentait 20 % de l'emploi départemental global. La part de l'agriculture demeure plus élevée dans le Pays que dans l'ensemble du Loir-et-Cher, malgré un recul très prononcé entre 1990 et Globalement, le nombre total d'emplois a diminué sensiblement (- 4,4 %, contre un gain de 0,8 % en Loir-et-Cher). La progression du tertiaire, plus modérée que dans d autres parties du territoire départemental, n a pas suffi à compenser les pertes des trois autres secteurs. Répartition de l'emploi total par grand secteur en % 72% 66% 63% 29% 24% 22% 18% 10% 7% 6% 7% 5% 4% 6% 6% Agriculture Industrie Construction Tertiaire Source : INSEE - RGP Pays Loir-et-Cher Centre France Evolution de l'emploi total par grand secteur entre 1990 et % 17% 16% 4% 1% -4% -13% -11% -18% -18% -16%-18% -25% -33% -31% Agriculture Industrie Construction Tertiaire Total Pays Loir-et-Cher Centre Source : INSEE - RGP 1. Le recensement est la seule source disponible à ce niveau géographique pour les données sur l'emploi total. En 1999, le Pays comptait emplois. Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 13

14 L'évolution récente de l emploi salarié A ce niveau géographique, seules les données de L'UNEDIC sont disponibles annuellement. Elles portent sur les emplois relevant du secteur privé et semi-public, à l'exception de l'agriculture. Au 31 décembre 2003, le pays compte emplois salariés, représentant 19,2 % du total départemental. La structure par grand secteur d'activité est très nettement dominée par le poids de l industrie, qui totalise près de la moitié des emplois (31 % pour le département). La période récente s'est révélée favorable à l'économie du Pays Vendômois. Le nombre d'emploi s'est accru de 11,3 % entre 1999 et 2004, soit un rythme deux fois plus élevé que la moyenne départementale, marquée il est vrai par la fermeture de Matra Automobile. Tous les secteurs ont concouru à ce résultat, mais il convient de souligner la croissance de l'industrie qui tranche avec l'érosion enregistrée partout ailleurs en Loir-et-Cher. Le dynamisme des services se situe de surcroît à un niveau supérieur à la moyenne. Répartition de l'emploi salarié privé par grand secteur en % 50% 44% 43% 31% 29% 23% 8% 10% 9% 8% 19% 15% 18% 17% 28% Industrie Construction Commerce Services Pays Loir-et-Cher Centre France Source : UNEDIC Evolution de l'emploi salarié privé par grand secteur entre 1999 et % 5% 13% 12% 12% 11% 11% 11% 8% 9% 18% 17% 17% 11% 8% 10% 6% -3% -5% -12% Industrie Construction Commerce Services Total Pays Loir-et-Cher Centre France Source : UNEDIC Au 1er janvier. Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher

15 Migrations domicile travail en 1999 Evaluées en 1999, les relations domicile-travail ne rendent compte qu imparfaitement de la réalité d'aujourd'hui. A cette date, près de 82 % des actifs travaillaient au sein du Pays. Parmi ceux ayant un emploi hors du territoire, la destination principale était Blois ; notons également que 17 % se dirigeaient quotidiennement vers la Sarthe, 14 % vers l Eure-et-Loir, 13 % vers l Indre-et-Loire et plus de 8 % travaillaient à Paris. Taux d'emploi par Pays en 1999 (part des actifs résidant et travaillant dans le territoire) Beauce 39,8% Châteaux Cher Romorantinais 79,3% 85,8% Grande Sologne 68,3% Vendômois 81,5% 0% 20% 40% 60% 80% 100% D'après source : INSEE - RGP Aires d'influence des pôles et relations entre pôles en 1999 Droué Eure-et-Loir Analyse des relations domicile-travail entre pôles et avec l'extérieur du département liaison comprise entre 5 et 10 % liaison comprise entre 10 et 20 % liaison supérieure à 20 % Sarthe Indre-et-Loire Montoire-surle-Loir Vendôme St-Amand- Longpré Savignysur-Braye Mondoubleau Cormenon Morée Oucques Ouzou March Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 15 Marc Mer pôle attractif site multipôlaire aire d'influence d un pôle ou d un site multipolaire Les pôles de Blois, Romorantin, Vendôme et Montrichard comprennent plusieurs communes : Blois / la Chaussée-Saint-Victor / Fossé / Saint- Gervais / Villebarou / Vineuil, Romorantin-Lanthenay / Pruniers-en-Sologne / Villefranche-sur-Cher, Vendôme / Naveil / Saint-Ouen, Montrichard / Saint-Julien-de-Chédon Périmètre du Pays Limite du Loir-et-Cher Herbault Flux calculés sur la base : Blois - au départ d'un pôle du département : proportion des actifs résidents travaillant dans un autre pôle du Loir-et-Cher ou à l'extérieur, - en provenance de l'extérieur du département : proportion des emplois d'un pôle occupés par des résidents extérieurs au Loir-et-Cher Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher - D après source : INSEE - RGP 1999

16 Baisse sensible du chômage en 2004 Evolution du nombre de demandeurs d'emplois en 2004 (cat. 1 - données brutes) -3,3% Pays -1,4% Loir-et- Cher 1,6% Centre -0,1% France D'après sources : ANPE, Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Au 31 décembre 2004, le pays compte demandeurs d'emploi de catégorie 1. Ils représentent 19,4 % du total départemental, alors que le poids du Pays dans la population active du Loir-et-Cher est de 20,9 %. La part des femmes parmi les chômeurs est plus élevée qu au plan départemental : 50,2 % contre 47,5 %. Inversement, les chômeurs de longue durée sont proportionnellement moins nombreux. En 2004, le nombre total des chômeurs a reculé de 3,3 %, meilleur résultat du département (moyenne : - 1,4 %), pour lequel l'évolution est elle-même mieux orientée qu'aux échelons géographiques supérieurs. Le taux de chômage de la zone d emploi de Vendôme a ainsi conservé un écart substantiel avec celui du département : 8,1 % au 31 décembre, contre 8,7 %. Principales caractéristiques du chômage au 31/12/ % 50% 50,2% 47,5% 49,4% 48,3% 40% 30% 20% 30,8% 31,6% 30,2% 30,7% 20,9% 20,8% 22,0% 18,1% 10% 0% Femmes Chômeurs de longue durée Moins de 25 ans Pays Loir-et-Cher Centre France D'après source : Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Tableau de synthèse : poids du Pays Vendômois dans le département (en %) Construction de logements (99-04) Emploi salarié (03) Chômeurs (04) Emploi total (99) Population de moins de 20 ans (99) Naissances (99/03) Population active (99) Population totale (99) Population de 50 ans et plus (99) Population de 75 ans et plus (99) en % 16 Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher

17 L organisation intercommunale Les Communautés de communes C. des Coteaux de la Braye C. des Collines du Perche Tréhet La Villeaux-Clercs Villedieule-Château St-Hilairela-Gravelle Busloup Fréteval Couturesur-Loir C. du Pays de Ronsard Le Plessis- Dorin St-Avit Epuisay Le Gaultdu-Perche Oigny Arville Le Poislay Souday La Fontenelle St-Agil Droué Boursay Choue Bouffry Mondoubleau La Chapelle- Baillou Vicomtesse St-Marcdu-Cor Cormenon Chauvignydu-Perche Romilly Beauchêne Sargésur-Braye Le Temple Danzé C. du Perche Vendômois Ruan Fontaine- Raoul Villebout St-Jean- Froidmentel C. du Haut-Vendômois Brévainville Morée Savigny-sur-Braye Rahart Lisle Pezou Lignières Azé Fortan St-Firmindes-Prés Renay Cellé St- Mazangé Ouen La Chapelle- Enchérie Bonneveau Lunay Fontaineles-Coteaux Villierssur-Loir Vendôme Meslay Rocé Areines Faye Trôo Les Roches Thoréla-Rochette Naveil Villetrun Sougé -l'evêque Coulommiers St-Jacquesdes-Guérets Montoireen-Beauce Ste- Selommes St-Rimay Marcilly- -la-tour Artins sur-le-loirvillavardhoussay Villerable Anne Périgny Villiersfaux Les Essarts Ternay Lavardin St-Martindes-Bois Sasnières en-beauce Crucheray Villemardy Huisseau- Montrouveau St- Ambloy Nourray Villeromain Les Hayes Arnoult Prunay- St-Amand- Cassereau Longpré Lancé Tourailles Pray St- Gourgon Villeporcher Gombergean Villechauve Authon Ouzouerle-Doyen Moisy C. du Pays de Vendôme C. du Vendômois Rural C. Beauce et Gâtine Observatoire de l'economie et des Territoires de Loir-et-Cher Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 17

18

19 Les services généraux La sécurité Les services de gendarmerie et de police Le territoire est couvert par 9 brigades de gendarmerie. Celles-ci sont localisées à Droué, Mondoubleau, Montoire-sur-le-Loir, Pezou, Saint-Amand-Longpré, Savigny-sur-Braye, Vendôme et Selommes. Ouzouer-le-Doyen et Moisy dépendent de la brigade d'ouzouer-le- Marché. Le commissariat de Vendôme dispose d un effectif sur le terrain de plus de 40 personnes et opère sur les communes de Vendôme, Saint- Ouen, Areines, Meslay et Naveil. Vendôme, Montoire-sur-le-Loir et Savigny-sur-Braye se sont par ailleurs dotées d'une police municipale qui intervient uniquement sur leur territoire. Les services de gendarmerie et de police Droué Mondoubleau Ouzouer le-marché Pezou Savigny-sur-Braye Marchenoir Montoire-sur-le-Loir Vendôme Selommes Saint-Amand-Longpré Commissariat Périmètre du commissariat Brigade chef-lieu Brigade de gendarmerie Police municipale Limite de brigade Limite de communauté de brigade de gendarmerie Pays D après sources : Préfecture de Loir-et-Cher, Gendarmerie Nationale, Commissariat de Police - Enquête communale Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher 19

20 Les centres d'incendie et de secours sont les unités territoriales chargées principalement des missions de secours. Ils sont créés et classés par arrêté du préfet en centres de secours principaux, centres de secours et centres de première intervention en application de l'article L , en fonction du schéma départemental d'analyse et de couverture des risques et du règlement opérationnel, et conformément aux critères suivants : a) Les centres de secours principaux assurent simultanément au moins un départ en intervention pour une mission de lutte contre l'incendie, deux départs en intervention pour une mission de secours d'urgence aux personnes et un autre départ en intervention ; b) Les centres de secours assurent simultanément au moins un départ en intervention pour une mission de lutte contre l'incendie ou un départ en intervention pour une mission de secours d'urgence aux personnes et un autre départ en intervention ; c) Les centres de première intervention assurent au moins un départ en intervention. Chaque centre d'incendie et de secours dispose, selon la catégorie à laquelle il appartient, d'un effectif lui permettant au minimum d'assurer la garde et les départs en intervention dans les conditions ci-dessus définies. Cet effectif est fixé dans le respect des dispositions des guides nationaux de référence mentionnés à l'article R , du schéma départemental d'analyse et de couverture des risques et du règlement opérationnel. Les services de secours L'organisation des services d'incendie et de Secours relève de la compétence du Conseil Général, à travers le SDIS (Service Départemental d'incendie et de Secours). Le SDIS s'articule autour de trois groupements (Nord, Centre et Sud). Dans le Pays, on recense 1 centre de secours principal, 8 centres de secours (localisés le plus souvent au chef-lieu de canton) et 19 centres d'intervention. Le centre de secours principal, situé à Vendôme, comprend 34 pompiers professionnels et 70 volontaires. Les autres unités sont uniquement composées de volontaires. Pour les centres de secours, les effectifs vont de 16 à 28 personnes, la moyenne tournant autour d'une vingtaine. Les centres d'intervention sont répartis de façon à limiter au maximum le temps d'intervention des équipes. Celles-ci regroupent au total 182 pompiers volontaires, soit une dizaine de personnes en moyenne par centre. Les effectifs évoluent entre 4 personnes à Choue et 18 pour celui de Pezou. Les centres d'incendie et de secours situés en Loir-et-Cher D après source SDIS Observatoire de l Economie et des Territoires de Loir-et-Cher

3. ANALYSE TYPO-MORPHOLOGIQUE DU PARC DE LOGEMENTS

3. ANALYSE TYPO-MORPHOLOGIQUE DU PARC DE LOGEMENTS Valorisation et gestion des ressources des territoires en éco-réhabilitation et éco-construction Pays Vendômois et Pays Beauce Val de Loire - -. ANALYSE TYPO-MORPHOLOGIQUE DU PARC DE LOGEMENTS C.A.U.E.

Plus en détail

circuits & séjours Vendôme Spécial groupes 2013 et la Vallée du Loir Journées thématiques Séjours découvertes Visites guidées

circuits & séjours Vendôme Spécial groupes 2013 et la Vallée du Loir Journées thématiques Séjours découvertes Visites guidées Vendôme circuits & séjours Spécial groupes 2013 et la Vallée du Loir Journées thématiques Séjours découvertes Visites guidées - 2 - www.vendome-tourisme.fr Valennes < Vers Le Mans CD 357 La Chapelle-Huon

Plus en détail

Transport. Dossier de Presse Septembre 2013

Transport. Dossier de Presse Septembre 2013 Transport Solidarité Santé Dossier de Presse Septembre 2013 1 «Ensemble favorisons l accès aux soins sur notre département.» 2 Contact presse : CPAM de Loir-et-Cher Sophie Rousselet - Responsable Communication

Plus en détail

LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP . LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Les Services de l État : ARS* DDCSPP* DIRECCTE* Fonction publique Les collectivités

Plus en détail

Le réseau de lecture publique du Loir-et-Cher

Le réseau de lecture publique du Loir-et-Cher Décembre 2013 - N 116 Le réseau de lecture publique du Loir-et-Cher La lecture publique dans les communes de moins de 10 000 habitants en 2012 La réalisation de ce tableau de bord s inscrit dans le cadre

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE TERRITOIRE

DIAGNOSTIC DE TERRITOIRE DIAGNOSTIC DE TERRITOIRE SEPTEMBRE 2013 SOMMAIRE Sommaire...2. 1. La Communauté de Communes du Pays de Bâgé : une situation géographique privilégiée...3. 2. La CCPB : un territoire en plein essor démographique...4.

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

MODALITÉS ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES

MODALITÉS ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES 5 - Modalités et conditions d'attribution des aides de la Caf au titre de l'action sociale à la Guyane Parallèlement au versement des prestations familiales, la Caisse d'allocations Familiales a pour mission

Plus en détail

Les éducateurs de jeunes enfants En région Centre

Les éducateurs de jeunes enfants En région Centre Les éducateurs de jeunes enfants En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d accueil des jeunes enfants et de leurs familles dans les différents

Plus en détail

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE LIVRET I SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE 5 Sommaire I SYNTHESE page 5 II REACTUALISATION FEVRIER 2006 : DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE page 18 III DIAGNOSTIC

Plus en détail

Syndicat Mixte Ouvert Loir-et-Cher Numérique

Syndicat Mixte Ouvert Loir-et-Cher Numérique Syndicat Mixte Ouvert Loir-et-Cher Numérique Projet de desserte FttN sur le territoire de Loir-et-Cher Partie 1 de l étude base documentaire Consultation publique préalable à la réalisation d un projet

Plus en détail

L'accueil des.... Infos pratiques sur les différents modes d'accueil pour les enfants de moins de 6 ans dans les Pyrénées-Orientales.

L'accueil des.... Infos pratiques sur les différents modes d'accueil pour les enfants de moins de 6 ans dans les Pyrénées-Orientales. L'accueil des tout-petits...... Infos pratiques sur les différents modes d'accueil pour les enfants de moins de 6 ans dans les Pyrénées-Orientales. Infos générales L'accueil des jeunes enfants est un domaine

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi. Décembre 2010

Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi. Décembre 2010 Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi Décembre 2010 Synthèse Introduction 1) Formation Diplôme Département 75 77 78 91 92 93 94 95 Total

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

Enseignement et formation

Enseignement et formation TERRITOIRE Enseignement et formation Un réseau éducatif dense marqué par l importance de l enseignement Il existe un lien étroit entre la répartition spatiale des équipements d enseignement et la localisation

Plus en détail

Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale

Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale 9 déc. 2013 MDEIE HVO - APE : 9609Z - Siret : 498 183 920 000 12 Siège social - 36 rue Albert 1er 95260 Beaumont-sur-Oise Tel : 01.30.28.76.90

Plus en détail

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine MODULE 6 : Mobilité Quelques éléments de contexte Se déplacer, un «droit» fondamental pour accéder aux besoins essentiels : s éduquer, se soigner, travailler, consommer, se divertir... Désormais, la mobilité

Plus en détail

Enfance, jeunesse, éducation et famille

Enfance, jeunesse, éducation et famille C 4 EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT Enfance, jeunesse, éducation et famille Dotée de nombreuses structures d accueil de la petite enfance, la Ville propose également tout un

Plus en détail

Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux

Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux Artiscope Région Centre Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat (1 er semestre 2011) Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux Données clés : avec 991 entreprises

Plus en détail

TD13. > L accueil collectif. Activité 1 > Les différents accueils de la petite enfance

TD13. > L accueil collectif. Activité 1 > Les différents accueils de la petite enfance CHAPITRE 4 L accueil de la petite enfance Les écoles maternelle et élémentaire > L accueil collectif TD13 mémo 6 OBJECTIFS > Caractériser les différents modes d accueil collectif > Énoncer la qualification

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS Nelly GOUIDER En, chaque personne résidant sur le territoire métropolitain a effectué en moyenne près de six voyages à plus de kilomètres de son domicile au cours

Plus en détail

Chiffres-clés de l ESS

Chiffres-clés de l ESS N 2 - Mai 2011 Des services à la personne au secteur industriel, les structures de l'economie Sociale et Solidaire sont présentes dans tous les secteurs d'activité et jouent un rôle primordial dans l'économie

Plus en détail

I. R. E. F PROPRETÉ, SÉCURITÉ, GARDIENNAGE

I. R. E. F PROPRETÉ, SÉCURITÉ, GARDIENNAGE Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F PROPRETÉ, SÉCURITÉ, GARDIENNAGE Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie

Plus en détail

Règlement des horaires Du service EDUCATION

Règlement des horaires Du service EDUCATION Le 6/03/2000 Règlement des horaires Du service EDUCATION Le présent règlement des horaires résulte : des conclusions des groupes de travail menés avec les agents des propositions émanant des syndicats

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

STRUCTURES INTERCOMMUNALES ET SERVICES DE PROXIMITES POUR LES PERSONNES AGEES / ADAPTATION DE SERVICES AU MILIEU RURAL

STRUCTURES INTERCOMMUNALES ET SERVICES DE PROXIMITES POUR LES PERSONNES AGEES / ADAPTATION DE SERVICES AU MILIEU RURAL STRUCTURES INTERCOMMUNALES ET SERVICES DE PROXIMITES POUR LES PERSONNES AGEES / ADAPTATION DE SERVICES AU MILIEU RURAL Localisation de l'opération Région : Pays de Loire Département : Maine et Loire Territoire

Plus en détail

Un territoire. Une économie. Des services. Bienvenue! Une vie associative. www.frasne.fr

Un territoire. Une économie. Des services. Bienvenue! Une vie associative. www.frasne.fr Un territoire Une économie Des services Bienvenue! Une vie associative www.frasne.fr Généralités Situation géographique : Quelques chiffres : Superficie : 32,87 km2 Surface forestière : 1 200 ha Forêt

Plus en détail

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique Les aides médico-psychologiques En région Centre La profession en quelques mots «L aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il

Plus en détail

L ARTISANAT EN REGION CENTRE

L ARTISANAT EN REGION CENTRE L ARTISANAT EN REGION CENTRE 1 842 communes 2 457 516 habitants (est. 1.1.2) 32 813 entreprises artisanales employant 9 113 salariés (eff. moyen : 2,7) Dreux Nogent le Rotrou CHARTRES Châteaudun Pithiviers

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 861 452 934 499 995 498 1 52 183 1 134 493 1 266 358 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Une photographie du territoire

Une photographie du territoire «Une association pour les habitants de la Communauté de Communes du Canton de Chalamont» Chalamont Châtenay Châtillon La Palud Crans Le Plantay -St Nizier Le Désert - Versailleux Villette/Ain Centre Social

Plus en détail

La Prévention médico-sociale en Finistère

La Prévention médico-sociale en Finistère ODPE du Finistère La Prévention médico-sociale en Finistère La protection maternelle et infantile (PMI) mène une mission de prévention et de promotion de la L ESSENTIEL santé des futurs parents et des

Plus en détail

Un canton en action CHAMPS-SUR- MARNE M i s e à j o u r 2 0 0 9

Un canton en action CHAMPS-SUR- MARNE M i s e à j o u r 2 0 0 9 Un canton en action CHAMPS-SUR- Mise à jour 2009 SOMMAIRE PRESENTATION 1. La population et son évolution 2. La population selon la catégorie socioprofessionnelle 3. Les ménages et leur équipement LES ENTREPRISES

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Diagnostic socio-économique Périmètre d étude du parc du Doubs franco-suisse. Atlas de cartes : équipements

Diagnostic socio-économique Périmètre d étude du parc du Doubs franco-suisse. Atlas de cartes : équipements : équipements Définitions, sources et concepts FRANCE BPE La base permanente des équipements (BPE) est destinée à fournir le niveau d équipement et de services rendus par un territoire à la

Plus en détail

72, route des Eyssagnières BP 332 05006 Gap Cedex. Tél : 04 92 51 86 69 Fax : 04 92 53 38 74 Courriel : Ime@adsea05.fr imeiimesessad@adsea05.

72, route des Eyssagnières BP 332 05006 Gap Cedex. Tél : 04 92 51 86 69 Fax : 04 92 53 38 74 Courriel : Ime@adsea05.fr imeiimesessad@adsea05. 72, route des Eyssagnières BP 332 05006 Gap Cedex Tél : 04 92 51 86 69 Fax : 04 92 53 38 74 Courriel : Ime@adsea05.fr imeiimesessad@adsea05.fr L'Institut Médico Educatif du Bois de Saint Jean est géré

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIE A L ECOLE ( A.L.A.E.) ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016

REGLEMENT INTERIEUR DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIE A L ECOLE ( A.L.A.E.) ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016 REGLEMENT INTERIEUR DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIE A L ECOLE ( A.L.A.E.) ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016 Dans le cadre des structures d accueil périscolaires, la Commune met en place un Accueil de Loisirs

Plus en détail

Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée

Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée Les déplacements à : la pole position de la voiture contestée Sébastien SEGUIN (Insee), Laurent FOUIN, Yan LE GAL (Auran), Bruno TISSERAND (Semitan), Dominique GODINEAU et Amélie RANTY () Depuis 2, la

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 554 72 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 2 418 847 2 511 478 2 52 526 2 531 855 2 554 449 2 571 94 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 1 397 99 1 42 295 1 412 413 1 433 23 1 441 422 1 461 257 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Compétence obligatoire "développement économique"

Compétence obligatoire développement économique Compétences statutaires et 24/07/2013 Création, aménagement, entretien et gestion de zones d'activités industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, portuaire ou aéroportuaire qui sont

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

La prévention famille en Finistère

La prévention famille en Finistère ODPE du Finistère La prévention famille en Finistère Le soutien à la parentalité est une conception positive L ESSENTIEL de l accompagnement des familles : il s agit de soutenir les parents ressentant

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

Déclarer un Accueil Collectif de Mineurs (ACM)

Déclarer un Accueil Collectif de Mineurs (ACM) Préfet des Hautes-Alpes Déclarer un Accueil Collectif de Mineurs (ACM) Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations Juillet 2014 Définition d un ACM Le champ d'application

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

FICHE METIER EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR LES INFIRMIERS EN BRETAGNE SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

FICHE METIER EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR LES INFIRMIERS EN BRETAGNE SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FICHE METIER EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL LES INFIRMIERS EN BRETAGNE ANNEXES : SOURCES DE DONNEES ET DEFINITION SEPTEMBRE 2015 Annexe 1 : Emploi et caractéristiques

Plus en détail

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance.

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. 1 Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. Source : INSEE et Etude de l ORS ( Observatoire régional de santé en Ile-de-France) - janvier

Plus en détail

guide destiné aux médecins et aux étudiants en médecine S installer en Loir

guide destiné aux médecins et aux étudiants en médecine S installer en Loir guide destiné aux médecins et aux étudiants en médecine S installer en Loir Cher l e d é p a r t e m e n t l e d é p a r t e m e n t Soyez les bienvenus en! Edito Le Loir & Cher vous accueille Notre département

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR 2015 Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Présentation du portrait communal La fiche synthétique communale correspond à un état des lieux concernant l emploi et l

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de BORDEAUX CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons et pseudo-cantons Population 2006 Bègles 24 417 Blanquefort 53 744 232 260 Carbon-Blanc

Plus en détail

gras souligné. gras Décret n 2007-230 du 20 février 2007 Nouveau texte en fonction du décret du 7 juin 2010 Chapitre IV Chapitre IV

gras souligné. gras Décret n 2007-230 du 20 février 2007 Nouveau texte en fonction du décret du 7 juin 2010 Chapitre IV Chapitre IV .Lecture : Dans la colonne 1, les dispositions supprimées ou modifiées (en colonne 2) figurent en gras souligné. Dans la colonne 2, les dispositions modifiées ou nouvelles figurent en gras en fonction

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

33 bis rue du faubourg Madeleine 45000 ORLEANS Tél : 02.38.54.00.49 Fax : 09.56.06.42.49 contact@advicim.com ORLEANS NORD

33 bis rue du faubourg Madeleine 45000 ORLEANS Tél : 02.38.54.00.49 Fax : 09.56.06.42.49 contact@advicim.com ORLEANS NORD 33 bis rue du faubourg Madeleine 45000 ORLEANS Tél : 02.38.54.00.49 Fax : 09.56.06.42.49 contact@advicim.com ORLEANS NORD Blossières Murlins Accacias Gare Pasteur Saint Vincent Département : Loiret Région

Plus en détail

Rapport d'activité 2011. MdR de LYON 5. 5 et 5 bis rue Cléberg 69005 LYON. Tél : 04 72 40 20 08. Fax : 04 72 40 07 88

Rapport d'activité 2011. MdR de LYON 5. 5 et 5 bis rue Cléberg 69005 LYON. Tél : 04 72 40 20 08. Fax : 04 72 40 07 88 Rapport d'activité de LYON 5 5 et 5 bis rue Cléberg 695 LYON Tél : 4 7 4 8 Fax : 4 7 4 7 88 Conseiller général du canton au 3 décembre Thomas RUDIGOZ Directeur et responsables en poste au er avril Directeur

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Madame, Monsieur... demeurant... parents de né(e) le ci-après dénommé "le représentant légal".

CONTRAT DE SEJOUR. Madame, Monsieur... demeurant... parents de né(e) le ci-après dénommé le représentant légal. I J A Centre d Education Sensorielle pour déficients visuels CONTRAT DE SEJOUR Le présent contrat est conclu entre, d'une part : Le Centre d'éducation sensorielle pour déficients visuels de l IJA - 131,

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES. Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions.

COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES. Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions. COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions. Un objectif général : Répondre aux besoins en matière de santé pour les personnes âgées

Plus en détail

SOUTIEN PUBLIC. Ce chapitre décrit la panoplie des allocations et l'effort public de soutien aux familles ayant de jeunes enfants.

SOUTIEN PUBLIC. Ce chapitre décrit la panoplie des allocations et l'effort public de soutien aux familles ayant de jeunes enfants. SOUTIEN PUBLIC Les pouvoirs publics, État, Caisses d'allocations familiales, collectivités locales principalement, ont à la fois une politique de soutien aux familles nombreuses et une politique de soutien

Plus en détail

référentiel mode d accueil à l usage des enfants et de Leurs familles guide petite enfance d accueil

référentiel mode d accueil à l usage des enfants et de Leurs familles guide petite enfance d accueil référentiel mode d accueil à l usage des enfants et de Leurs familles guide d accueil petite enfance Pôle sanitaire social SOMMAIRE 2 Mode d accueil p.3 La crèche collective ou «accueil collectif régulier»

Plus en détail

Cahier des charges relatif à l organisation de la permanence des soins dentaires en région Centre-Val de Loire

Cahier des charges relatif à l organisation de la permanence des soins dentaires en région Centre-Val de Loire Cahier des charges relatif à l organisation de la permanence des soins dentaires en région Centre-Val de Loire 1 Visa 1. Le code de la sécurité sociale, notamment les articles L.162-1-7, L.162-9, L.162-14-1

Plus en détail

SIVU Enfance-Jeunesse Aod Ar Brug. Mairie 1 place de l'église 22300 Ploumilliau 02.96.35.32.92 06.60.25.48.55 sivu.ploumilliau@wanadoo.

SIVU Enfance-Jeunesse Aod Ar Brug. Mairie 1 place de l'église 22300 Ploumilliau 02.96.35.32.92 06.60.25.48.55 sivu.ploumilliau@wanadoo. SIVU Enfance-Jeunesse Aod Ar Brug Mairie 1 place de l'église 22300 Ploumilliau 02.96.35.32.92 06.60.25.48.55 sivu.ploumilliau@wanadoo.fr Reglement intérieur Centre de loisirs Maternel 11 Hent Bras Nevez

Plus en détail

Evolution du travail intérimaire en Suisse romande

Evolution du travail intérimaire en Suisse romande Evolution du travail intérimaire en Version actualisée, 2011 Octobre 2011 Observatoire Romand et Tessinois de l'emploi Office cantonal de l emploi Rue des Savoises 3 1211 Genève 28 Impressum Titre Evolution

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

La clientèle des établissements d hébergement pour personnes âgées

La clientèle des établissements d hébergement pour personnes âgées La clientèle des établissements d hébergement pour personnes âgées Au 31 décembre 2007, près de 31 000 résidents vivent dans un établissement d hébergement pour personnes âgées (EHPA). La clientèle est

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE

LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE Les centres communaux d action sociale 2 (CCAS) Ils ont vocation à fournir des prestations d action sociale en nature

Plus en détail

Modes de garde et d accueil des jeunes enfants en 2013

Modes de garde et d accueil des jeunes enfants en 2013 ét udes et résultats N 896 octobre 2014 Modes de garde et d accueil des jeunes enfants en 2013 En 2013, la France métropolitaine compte 2,3 millions d enfants de moins de 3 ans et autant d enfants de 3

Plus en détail

Population active et pauvreté en région Centre

Population active et pauvreté en région Centre Population active et pauvreté en région Centre Conseil Economique et Social Régional du Centre Janvier 2010 Partie I. Périmètre de l étude quatre ménages touchant le SMIC ou le RSA Nombre potentiel de

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

répartition par sexe Age à l'obtention du diplôme Résultats enquête EJE CFEJE Promotion 2008-2011

répartition par sexe Age à l'obtention du diplôme Résultats enquête EJE CFEJE Promotion 2008-2011 nb questionnaires envoyés 39 taux réponse 87% répartition par sexe Féminin 32 Masculin 2 Résultats enquête EJE Promotion 28-211 répartition par sexe 2 Féminin Masculin 32 Age à l'obtention du diplôme moins

Plus en détail

Rapport d'activité 2009. MDR de Rillieux-la-Pape 22 avenue Général Leclerc 69140 Rilleux-La-Pape Tél : 04 72 01 82 30 Fax : 04 78 88 60 82

Rapport d'activité 2009. MDR de Rillieux-la-Pape 22 avenue Général Leclerc 69140 Rilleux-La-Pape Tél : 04 72 01 82 30 Fax : 04 78 88 60 82 Rapport d'activité 9 de Rillieux-la-Pape avenue Général Leclerc 691 Rilleux-La-Pape Tél : 7 1 8 3 Fax : 78 88 6 8 Conseiller général du canton M. Renaud GAUQUELIN Directeur et responsables en poste au

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans

L'offre de soins en dialyse dans L'offre de soins en dialyse dans la région Languedoc Roussillon Remerciements à la coordination : François DE CORNELISSEN, Jean-Pierre DAURES, Yann DUNY, Luc MARTY Document préparé par Florian BAYER, Malthilde

Plus en détail

Réunion de Rentrée FCPE

Réunion de Rentrée FCPE 8/8 Les vacances scolaires 2009/2010 06VACANCES Fin des cours Reprise des cours Toussaint Vendredi 23 octobre 2009 Jeudi 5 novembre 2009 Noël Vendredi 18 décembre 2009 Lundi 4 janvier 2010 Hiver Vendredi

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse

L'offre de soins en dialyse L'offre de soins en dialyse en Corse Remerciements à la coordination : M. BASTERI, J.C. DELAROZIERE, A.C. DURAND, G. IZAARYENE, S. PARRON Document préparé par Florian BAYER, Malthilde LASSALLE, Christian

Plus en détail

Cantine Garderie communale

Cantine Garderie communale Cantine Garderie communale DEPARTEMENT DES VOSGES Arrondissement de Saint Dié REGLEMENT GARDERIE PERISCOLAIRE ET CANTINE MAIRIE de 88520 WISEMBACH Tél : 03 29 51 73 01 Fax : 03 29 52 95 17 Courriel : mairiewisembach@orange.fr

Plus en détail

Édition Délégation de la Solidarité du Vignoble Nantais Conseil général 44 Mai 2010 70

Édition Délégation de la Solidarité du Vignoble Nantais Conseil général 44 Mai 2010 70 Ce chapitre concerne la prévention et la protection de l enfance, avec la présentation de deux dispositifs complémentaires et qui s articulent entre eux : la protection administrative et la protection

Plus en détail

Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée

Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée Pays de la Loire Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée Sébastien Seguin, Insee Laurent Fouin, Yan Le Gal, Auran Bruno Tisserand, Semitan Dominique Godineau, Amélie

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

vendôme la synergie positive * *(n.f.) Somme des talents permettant d aller plus loin.

vendôme la synergie positive * *(n.f.) Somme des talents permettant d aller plus loin. vendôme la synergie positive * *(n.f.) Somme des talents permettant d aller plus loin. w w w. v e n d o m e. e u A71 Des voies de communication performantes Avec le TGV Atlantique, Vendôme est à 42 minutes

Plus en détail

Le devenir des entreprises artisanales 5 ans après leur installation

Le devenir des entreprises artisanales 5 ans après leur installation Le devenir des 5 ans après leur installation Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Octobre 2013 Afin de mieux connaître l évolution des nouvellement créées, l INSEE a mis en place un

Plus en détail

I. R. E. F BANQUE ET ASSURANCES

I. R. E. F BANQUE ET ASSURANCES Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F BANQUE ET ASSURANCES Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie : Marie-Béatrice

Plus en détail

Mobilité quotidienne des étudiants du Pays de Montbéliard

Mobilité quotidienne des étudiants du Pays de Montbéliard LES ÉTUDES DE L ADU Mobilité quotidienne des étudiants du Pays de Montbéliard Mieux connaître les déplacements des 2 000 étudiants du Pays de Montbéliard Des habitudes de mobilité spécifiques aux étudiants

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris MAIRIE DE PARIS - DU - MCC Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2010 SEPTEMBRE 2011 L Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion

Plus en détail

!uide pratique de l exercice de la profession d assistant maternel en dehors du domicile

!uide pratique de l exercice de la profession d assistant maternel en dehors du domicile !ans le cadre de la politique de diversification des modes d accueil de la petite enfance, un(e) assistant(e) maternel(le) peut dorénavant accueillir des mineurs dans un local tiers en dehors de son domicile

Plus en détail

TABLEAU DE BORD RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION

TABLEAU DE BORD RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION Zoom sur les chiffres 2011-2012 DRJSCS Centre Edito Numéro 4 Date de publication Novembre 2013 La Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale du Centre, en collaboration avec

Plus en détail

Document d analyse Edition janvier 2015

Document d analyse Edition janvier 2015 Les cahiers de l observatoire de la MdEF janvier 2015 Document d analyse Edition janvier 2015 Diagnostic ZTEF Grand Lyon Centre et Nord Cette nouvelle publication de l observatoire de la Maison de l Emploi

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME «REUSSITE EDUCATIVE»

NOTE DE CADRAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME «REUSSITE EDUCATIVE» NOTE DE CADRAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME «REUSSITE EDUCATIVE» 1. PRESENTATION DU PROGRAMME «REUSSITE EDUCATIVE» 1.1 Les objectifs généraux Notre République doit permettre la réussite éducative

Plus en détail

1- ORGANISATION DES ALSH PERISCOLAIRES MUNICIPAUX ASSOCIES AUX ECOLES

1- ORGANISATION DES ALSH PERISCOLAIRES MUNICIPAUX ASSOCIES AUX ECOLES REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES ASSOCIES AUX ECOLES [Validé au Conseil Municipal ] Dans le cadre de la mise en place de la Réforme des nouveaux rythmes scolaires, la Commune de

Plus en détail