La méthode de désaisonnalisation adoptée en 2015 est la procédure X12 de SAS (à la place de la procédure X11 utilisée précédemment).

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La méthode de désaisonnalisation adoptée en 2015 est la procédure X12 de SAS (à la place de la procédure X11 utilisée précédemment)."

Transcription

1 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Strasbourg, le 02 mars 2015 SESE Service des Etudes, des Statistiques et de l Evaluation Affaire suivie par Denitsa IVANOVA Objet : Révision des s corrigées des s saisonnières des demandeurs d emploi inscrits à Pôle emploi Campagne 2015 Région Alsace Chaque début d année, la Dares et les services statistiques des Direccte procèdent à une campagne de réactualisation de la correction des s saisonnières. Cette dernière prend en compte les évolutions sur la période 1996 à 2014 et modifie l ensemble des s CVS diffusées dans la publication. Pour la campagne de désaisonnalisation 2015, la stratégie d agrégation au niveau régional et départemental est modifiée par rapport aux années précédentes. Les modifications visent, entre autres, à limiter les écarts observés sur certaines s entre la somme des s CVS régionales et la CVS-CJO nationale. Les évolutions de la méthodologie sont importantes et elles comprennent tous les outils utilisés dans les campagnes précédentes. La méthode de désaisonnalisation de la des radiations a été adaptée pour tenir compte au mieux des effets de la réforme des radiations administratives en janvier 2013 sur la période «post réforme». 1. METHODOLOGIE DE CORRECTIONS DES VARIATIONS SAISONNIERES Les s de demandes et d offres d emploi sont marquées par des phénomènes récurrents, de type saisonniers, qui ne reflètent pas des mouvements de nature économique. Il est nécessaire d en faire abstraction pour analyser les fluctuations purement conjoncturelles de ces s : il faut raisonner sur des données corrigées des s saisonnières (cvs). La méthode de désaisonnalisation adoptée en 2015 est la procédure X12 de SAS (à la place de la procédure X11 utilisée précédemment). Il s agit d une méthode non paramétrique fondée sur l utilisation de moyennes mobiles qui permettent de lisser les s en effectuant une moyenne pondérée des observations à chaque date sur un intervalle donné. Ainsi la composante saisonnière est isolée en faisant apparaitre la composante tendance-cycle qui décrit l évolution de long terme de la. La méthode présente l avantage de tester différents modèles ARIMA afin d extrapoler au mieux la brute et permet également de choisir automatiquement le modèle additif ou multiplicatif le plus adapté pour chaque. Dans le cas d un modèle additif l effet saisonnier ne dépend pas du niveau de la et le coefficient de correction (qui peut être positif ou négatif) est soustrait à la brute pour obtenir la CVS ; le modèle choisit est

2 multiplicatif lorsque l effet saisonnier dépend du niveau de la, alors la brute est divisée par le coefficient (qui peut être inférieur ou supérieur à 100) puis multipliée par 100 pour obtenir la CVS. La campagne de désaisonnalisation est réalisée en deux étapes : - Application de la méthode X12 sur l ensemble des s à traiter ; - Mise en cohérence des résultats obtenus via une certaine stratégie d agrégation. Application de la méthode X12 sur l ensemble des s brutes à traiter Les cvs sont réalisées sous SAS à l aide de la procédure X12 sur la période allant de janvier 1996 à décembre Les coefficients sont projetés sur l ensemble de l année Mise en cohérence des résultats obtenus via une certaine stratégie d agrégation Pour la campagne 2015, la Dares a préconisé de faire évoluer la stratégie d agrégation pour l aligner sur celle utilisée au niveau national. La stratégie retenue est la suivante : Pour chaque département : i. Pour les s de demandeurs d emploi en catégories ABC, désaisonnalisation des 6 sous-s de demandeurs d emploi par sexe et tranche d âge, et obtention de la CVS départementale des catégories ABC par somme des 6 sous-s. ii. Les s CVS par sexe-âge des catégories A, B, C sont obtenues par somme puis prorata par rapport aux s par sexe-âge des catégories ABC. iii. Pour chaque catégorie de demandeurs d emploi (A, B ou C), on obtient l effectif total de la catégorie en sommant les 6 sous-s par sexe-âge obtenues à l étape ii. iv. Pour les s de demandeurs d emploi en catégories ABC par té, on calcule les s CVS, puis on redistribue l tre la somme des deux s et le total des catégories ABC sur chacune des deux s au prorata de leur poids (de manière similaire à ce qui est fait à l étape ii pour les catégories A, B et C au sein d une classe de sexe-âge). Les s CVS régionales sont ensuite obtenues par somme des s départementales. Concernant les s de flux d entrées et de sorties, la stratégie d agrégation n est pas changée. Elle consiste à désaisonnaliser les s par motif à l échelle des régions, puis à sommer pour obtenir les entrées et sorties totales. Les entrées et sorties totales départementales sont ensuite obtenues en redistribuant les écarts entre la régionale et la somme des s départementales sur les s départementales au prorata de leur poids. Pour faciliter le travail des SESE, un kit créé par R. Bousrez (DIRECCTE Limousin) et mis à jour par A. Dahmouh (DIRECCTE Île-de-France) et d autres statisticiens régionaux est mis à disposition. Le kit inclut des programmes SAS qui permettent l application de la procédure de désaisonnalisation sur toutes les s à traiter et l édition automatique de la maquette nationale. Les évolutions de méthodologies comprennent une maquette à adapter aux besoins de la région et modification des outils utilisés pour les publications s. 2/7

3 2. LES PRINCIPALES REVISIONS POUR DANS LES DEFM DE LA CATEGORIE A Pour les demandeurs d emploi tenus d accomplir des actes positifs de recherche d emploi sans emploi (catégorie A) en Alsace, l évolution entre les deux campagnes de désaisonnalisation est révisée : - á la baisse pour les mois de mars (passant de + 0,7 % à + 0,3 %) et mai (passant de + 2,3 % à + 1,4 %); - à la hausse pour les mois de juillet (passant de - 0,5 % à + 0,2 %), août (passant de + 0,2 % à + 0,5 %) et décembre (passant de - 0,3 % à + 0,1 %). Au 31/12/2014, le nombre de DEFM catégorie A en Alsace est estimé à au lieu de (+ 391 personnes). L évolution est la même, avec + 5,3 %. Comparaison de l'évolution des s CVS 2014 et 2015 pour l'année 2014 DEFM cat A -Région Alsace 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% Evolution CVS 2014 Evolution CVS ,0% -0,5% -1,0% janv.-14 févr.-14 mars-14 avr.-14 mai-14 juin-14 juil.-14 août-14 sept.-14 oct.-14 nov.-14 déc DEFM cat A CVS en 2014 et en 2015 Région Alsace DEFM cat A CVS 2014 DEFM cat A CVS /7

4 1.2 DANS LES DEFM DES CATEGORIES A, B ET C Pour les demandeurs d emploi tenus d accomplir des actes positifs de recherche d emploi (catégories A, B et C) en Alsace, les principales s d évolution entre les deux campagnes de désaisonnalisation portent sur : - Une hausse moins élevée pour le mois de mai (+ 1,1 % contre + 0,7 %). - Le mois d août, publié sans (0 %), devient positif : + 0,4 %. Au 31/12/2014, le nombre de DEFM catégorie ABC en Alsace est estimé à personnes au lieu de (+ 79). L évolution est de + 6,6 % avant et après révision. Comparaison de l'évolution des s CVS 2014 et 2015 pour l'année 2014 DEFM cat ABC -Région Alsace 1,2% 1,0% 0,8% 0,6% 0,4% Evolution CVS 2014 Evolution CVS ,2% 0,0% janv.-14 févr.-14 mars-14 avr.-14 mai-14 juin-14 juil.-14 août-14 sept.-14 oct.-14 nov.-14 déc DEFM cat ABC CVS en 2014 et en 2015 Région Alsace DEFM cat ABC CVS 2014 DEFM cat ABC CVS /7

5 1.3 VALEURS DES SERIES ET LEURS EVOLUTIONS SUR 2014, AVANT ET APRES LA REVISION Comparaison des résultats selon les campagnes de désaisonnalisation Séries Defm cat A et ABC - Région Alsace DEFM A - Région Alsace DEFM A DEFM A provenant des coeffs - % de cette [-]/ - - janv ,7-0,2% 0,0% 3,5% 3,6% + 0,2 pt + 0,1 pt OUI févr ,5 0,6% 0,5% 3,3% 3,4% - 0,1 pt + 0,1 pt NON mars ,2 0,7% 0,3% 2,9% 2,9% - 0,4 pt + 0,0 pt NON avr ,0 0,1% 0,0% 2,4% 2,4% - 0,1 pt + 0,0 pt OUI mai ,8 2,3% 1,4% 4,2% 4,1% - 0,9 pt - 0,1 pt NON juin ,0 0,7% 0,6% 4,1% 3,8% - 0,1 pt - 0,3 pt NON juil ,3-0,5% 0,2% 4,0% 3,9% + 0,7 pt - 0,1 pt OUI août ,0 0,2% 0,5% 5,0% 5,1% + 0,3 pt + 0,1 pt NON sept ,2-0,3% -0,5% 3,0% 3,0% - 0,2 pt + 0,0 pt NON oct ,1 0,9% 1,0% 5,7% 5,7% + 0,1 pt + 0,0 pt NON nov ,1 1,1% 1,1% 6,3% 6,2% + 0,0 pt - 0,1 pt NON déc ,4-0,3% 0,1% 5,3% 5,3% + 0,4 pt + 0,0 pt OUI Source : Pôle emploi / Dares - Direccte Alsace / Sese Total - 0,1 pt - 0,3 pt Moyenne - 0,0 pt - 0,0 pt DEFM ABC - Région Alsace DEFM ABC DEFM ABC provenant des coeffs - % de cette [-]/ - - janv ,3 0,2% 0,4% 4,9% 5,0% + 0,2 pt + 0,1 pt NON févr ,3 0,1% 0,1% 4,3% 4,4% + 0,0 pt + 0,1 pt NON mars ,2 0,4% 0,3% 4,0% 4,1% - 0,1 pt + 0,1 pt NON avr ,0 0,9% 0,7% 4,0% 4,0% - 0,2 pt + 0,0 pt NON mai ,3 1,1% 0,7% 5,0% 4,9% - 0,4 pt - 0,1 pt NON juin ,5 0,8% 0,6% 5,2% 5,0% - 0,2 pt - 0,2 pt NON juil ,5 0,7% 0,8% 5,1% 5,0% + 0,1 pt - 0,1 pt NON août ,1 0,0% 0,4% 6,2% 6,2% + 0,4 pt + 0,0 pt OUI sept ,0 0,4% 0,5% 5,4% 5,4% + 0,1 pt + 0,0 pt NON oct ,1 0,5% 0,5% 5,7% 5,7% + 0,0 pt + 0,0 pt NON nov ,1 0,4% 0,6% 6,3% 6,3% + 0,2 pt + 0,0 pt NON déc ,1 0,9% 0,9% 6,6% 6,6% + 0,0 pt + 0,0 pt NON Source : Pôle emploi / Dares - Direccte Alsace / Sese Total + 0,1 pt - 0,1 pt Moyenne + 0,0 pt - 0,0 pt s dont les coefficients de désaisonnalisation sont calculés sur la période s dont les coefficients de désaisonnalisation sont calculés sur la période changement de signe de la changement de signe de la 2. LA DESAISONNALISATION DE LA SERIE DES SORTIES POUR MOTIF «RADIATION ADMINISTRATIVE» Pour mémoire, la réforme des radiations administratives, entrée en application en janvier 2013, a eu plusieurs effets, dont la nature diffère selon les s considérées : - elle a eu un impact à la baisse sur le nombre de radiations administratives (et donc de sorties totales) en janvier 2013, - elle a eu un impact à la hausse sur le nombre de demandeurs d emploi en janvier et en février 2013 (l effet au-delà étant supposé négligeable), 5/7

6 - elle a modifié la saisonnalité de la des radiations depuis 2013 (l effet sur d autres s étant supposé négligeable) par rapport aux années précédentes. En effet, nous observions auparavant une de manquements donnant lieu à radiation ; nous observons désormais une de radiations notifiées un mois donné. Pour tenir compte au mieux des effets de cette réforme, la Dares nous propose comme pour la campagne 2014, de : - corriger les sorties totales pour le mois de janvier 2013 et les effectifs de demandeurs d emploi pour les mois de janvier et février 2013, pour toutes les s brutes servant à l estimation des coefficients CVS et à la base de la stratégie d agrégation (demandeurs d emploi en catégories A, B, C et ABC par sexe et âge); - adapter la méthode de désaisonnalisation de la des radiations. Sur le premier point il n y a aucun changement par rapport à la campagne CVS Série des radiations administratives Pour mémoire, lors de la campagne 2014, nous ne disposions que d une seule année post-réforme. Aussi, nous reconstruisions une «sans réforme» pour l année 2013, estimions les coefficients CVS, puis les modifiions pour les adapter à la «post réforme». Nous disposons désormais de deux années «post réforme» et la Dares propose de modifier la méthode pour tenir compte au mieux de l information. L idée est d utiliser directement la observée «post réforme» pour estimer les coefficients à appliquer à partir de février Plus précisément, la méthode préconisée est donc la suivante : - pour la période janvier 1996 janvier 2013, conserver les coefficients issus de la campagne 2015; - pour la période février 2013 décembre 2015, estimer les coefficients sur une brute «post réforme» allant de janvier 2010 à décembre 2014 (un historique de deux ans n étant pas suffisant pour l estimation des CVS, nous rétropolons la depuis janvier 2010, afin d avoir une comme si la réforme avait eu lieu avant janvier 2010). 6/7

7 Sorties pour radiations administratives CVS en 2014 et en 2015 Région Alsace Sorties radiation - CVS 2014 Sorties radiation - CVS /7

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016

Calendrier prévisionnel Responsable en Ressources Humaines 2015-2016 Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016 Semaine Jour Date Institut ou Jours Heures Lundi 05-oct 15 Entreprise Mardi 06 oct 15 Semaine 41 Mercredi 07 oct 15 Jeudi 08-oct-15

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

APERÇU MENSUEL SUR LA SITUATION DE L EMPLOI

APERÇU MENSUEL SUR LA SITUATION DE L EMPLOI APERÇU MENSUEL SUR LA SITUATION DE L EMPLOI Le marché du travail en janvier 2015 Données corrigées des variations saisonnières (CVS) Sur un mois Le nombre des demandeurs d emploi de catégorie A baisse

Plus en détail

COURS ANGLAIS COJURIB ANNEE SCOLAIRE 2015-2016. lundi mardi mercredi jeudi vendredi 28 sept. 29 30 1 oct. 2

COURS ANGLAIS COJURIB ANNEE SCOLAIRE 2015-2016. lundi mardi mercredi jeudi vendredi 28 sept. 29 30 1 oct. 2 octobre 2015 28 sept. 29 30 1 oct. 2 40 41 5 6 7 8 9 12 13 14 15 16 42 19 20 21 22 23 De 17 oct. Vacances de la Toussaint Zone B (Aix Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy Metz, Nantes, Nice, Orléans Tours,

Plus en détail

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond www.cnaop.gouv.fr Tableau de bord 1 janv. 211-31 déc. 211 Comparaison avec : 1 janv. 21-31 déc. 21 Précédente : Visites Visites 2 2 1 1 3 janv. 5 févr. 1 mars 12 avr. 15 mai 17 juin 2 juil. 22 août 24

Plus en détail

Statistiques des données de qualité de l'air en Alsace. PM 10 et PM 2,5

Statistiques des données de qualité de l'air en Alsace. PM 10 et PM 2,5 Année 2008 Statistiques des données de qualité de l'air en Alsace Cf. Normes de qualité de l'air Particules en suspension PM 10 et PM 2,5 13 années d'évolution statistique. Particules en suspension - Type

Plus en détail

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS. Repères & analyses. Analyse sectorielle Hôtels, Cafés, Restaurants, Bars. Situation à fin décembre 2012

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS. Repères & analyses. Analyse sectorielle Hôtels, Cafés, Restaurants, Bars. Situation à fin décembre 2012 Mars 2013 SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS Repères & analyses Analyse sectorielle Hôtels, Cafés, Restaurants, Bars Situation à fin décembre 20 Direction régionale Bretagne 20.170 demandeurs

Plus en détail

Génie Industriel FC - P22_A3

Génie Industriel FC - P22_A3 Semaine 34 du 18 au 22 août 2015 mar 18 août mer 19 août jeu 20 août ven 21 août sam 22 août EGE500 2 CMH410 2 EGE500 3 Diagnostique et stratégie Anglais Diagnostique et stratégie H. Gissler CEL H. Gissler

Plus en détail

T E C H N I Q U E S D E S S Y S T E M E S E T R E S E A U

T E C H N I Q U E S D E S S Y S T E M E S E T R E S E A U U S Y S T E M E S E T R E S E A U T I C P L A N D E C O U R S R I M E S T R E D E P R I N T E M P S 2 0 1 3 A la fin de chaque trimestre, un contrôle de compétences est organisé sous la forme 26 mars 28

Plus en détail

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées Quelle information pour éclairer les politiques de l habitat? Les statistiques de la Banque de France Patrick BERGER Directeur Régional Le 15 novembre 2012

Plus en détail

Mardi 05 juil stage croisière voile initiation - perf. stage croisière Mardi 12 juil 310 1 400 COMPLET Mercredi 13 juil Jeudi 14 juil

Mardi 05 juil stage croisière voile initiation - perf. stage croisière Mardi 12 juil 310 1 400 COMPLET Mercredi 13 juil Jeudi 14 juil 1 journée voile à partir de 450 voilier + skipper pour 6 places 1 WE manœuvres à la voile et spi : 260 / personne 1 journée voile + déjeuner à l'île d'aix : 130 ou 140 / pers restaurant inclus 1 WE manœuvres

Plus en détail

Pas d'infos sur le groupe 3 ; Le groupe 2 n'a pas encore détaillé les thèmes traités par journée

Pas d'infos sur le groupe 3 ; Le groupe 2 n'a pas encore détaillé les thèmes traités par journée 10-juil 13-juil. 16-juil 17-juil 18-juil 1/7 20-juil 20-août 21-août 22-août tés par Pas journée d'infos sur le groupe 3 ; Le groupe 2 n'a pas encore détaillé les thèmes traités par journée Pasteur Le

Plus en détail

Le nouveau mode de paiement de la prime d assurance

Le nouveau mode de paiement de la prime d assurance Le nouveau mode de paiement de la prime d assurance Présentation à 11 juin 2010 à Montréal 1 Partie 1 Nouveau mode de paiement de la prime d assurance 0. Historique 1. Solution général 2. Décision de classification

Plus en détail

Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques

Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques Bruxelles, le 22 octobre 2014 Claude MODART Plan de l'exposé Introduction aux statistiques des finances publiques Définition du périmètre des administrations

Plus en détail

La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité

La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité Alexis DIRER LEO, Université d Orléans Co-écrit avec Rim Ennajar-Sayadi Journée

Plus en détail

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Salon e-commerce - Mercredi 22 septembre Communication, diffusion, reproduction, utilisation, exécution ou représentation de ce document,

Plus en détail

Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose

Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose Déjeuner du 5 mai 2015 Emmanuel Rivière Directeur de l unité Stratégies d Opinion TNS Sofres Pour mal commencer 2 Optimisme et pessimisme

Plus en détail

Les séjours en hébergement marchand et non marchand en Picardie

Les séjours en hébergement marchand et non marchand en Picardie Les séjours en hébergement marchand et non marchand en Suivi de la Demande Touristique 2007 Novembre 2008 Contact TNS Sofres Département Sésame, pôle Tourisme Béatrice Guilbert 01 40 92 44 00 beatrice.guilbert@tns-sofres.com

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1 1 Particularités s de la politique monétaire 2 Les particularités s du ciblage de l inflation l en Roumanie! Cible d inflation fondée sur l indice des prix à la consommation! Cible établie comme valeur

Plus en détail

127 milliards Chf. 1,3 milliards de Chf d intérêts par jour Soit 4,3 Chf par habitant et par jour

127 milliards Chf. 1,3 milliards de Chf d intérêts par jour Soit 4,3 Chf par habitant et par jour 6. La Dette Dette de la France 1'600 milliards Chf 166 millions Chf d intérêts par jour Soit 2,6 Chf par habitant et par jour Dette USA 10'500 milliards Chf 1,3 milliards de Chf d intérêts par jour Soit

Plus en détail

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Analyse des résultats du questionnaire mensuel Les résultats présentés ici sont issus des réponses au questionnaire envoyé

Plus en détail

IND N ICA C TEURS S CL C ES

IND N ICA C TEURS S CL C ES INDICATEURS CLES LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Un indicateur est : - Une donnée c'est-à-dire un élément ou un ensemble d éléments d information significative, ex un taux. - un indice

Plus en détail

CAMPUS de MARSEILLE & TOULON PLANNING DES PERIODES DE STAGES 2015-2016. Cycle Bachelor. Cycle Master KEDGE BS. www.kedgebs.com 1/2

CAMPUS de MARSEILLE & TOULON PLANNING DES PERIODES DE STAGES 2015-2016. Cycle Bachelor. Cycle Master KEDGE BS. www.kedgebs.com 1/2 Bachelor KEDGE - Euromed Bachelor Campus Marseille et Toulon Sept 14. Oct Nov Dec Janv 15 Févr Mars Avril Mai Juin juil. Août. 1e année 2 mois minimum 2e année Obligatoire 4 à 6 mois à partir janvier Stage

Plus en détail

FEVRIER 2013 SITUATION FLASH SUR L'EMPLOI A SAINT-PIERRE ET MIQUELON. Tendances sur 1 an. Tendances sur 1 mois. CAT. A cat. 1 2 3

FEVRIER 2013 SITUATION FLASH SUR L'EMPLOI A SAINT-PIERRE ET MIQUELON. Tendances sur 1 an. Tendances sur 1 mois. CAT. A cat. 1 2 3 SITUATION FLASH SUR L'EMPLOI A SAINT-PIERRE ET MIQUELON (Catégorie 1) CAT. A cat. 1 2 3 391 Tendances sur 1 mois Tendances sur 1 an +18 +3 Hommes 237 Femmes 154 +18 +4-1 Jeunes (jusqu'à 29 ans révolus)

Plus en détail

Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC

Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Sommaire I Qu est-ce qu un tableau de bord? II Notions d indicateurs III Comment se construit-il? Qu est-ce

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

BILAN D ACTIVITÉD PLAN PARI 2008

BILAN D ACTIVITÉD PLAN PARI 2008 BILAN D ACTIVITÉD PLAN PARI 2008 Rédacteur : Coordinateur plan pari Hervé Vizioz 1 INTRODUCTION Ce bilan présente les résultats du plan PARI pour l année 2008 sur :! L accidentologie globale du réseau!

Plus en détail

Février 2009. www.france-adot.org. Point INTERNET à fin 2008

Février 2009. www.france-adot.org. Point INTERNET à fin 2008 Février 2009 www.france-adot.org Point INTERNET à fin 2008 Ce document dresse le bilan de la fréquentation et de l exploitation du site Internet www.franceadot.org de la fédération FRANCE ADOT à fin 2008,

Plus en détail

Mesurage de la qualité acoustique de revêtements. acoustique de revêtements

Mesurage de la qualité acoustique de revêtements. acoustique de revêtements Monitoring de la performance acoustique d un d revêtement phonoabsorbant en milieu urbain François Aballéa, Pierre-Jean René a Olivier Schalbetter, Lucien Pignat b Daniel Vaucher de la Croix, Fabien Lassablière

Plus en détail

BILAN STATISTIQUE DES PRETS CONVENTIONNES DE L ANNEE 2009

BILAN STATISTIQUE DES PRETS CONVENTIONNES DE L ANNEE 2009 BILAN STATISTIQUE DES PRETS CONVENTIONNES DE L ANNEE A) Une production de l ensemble des prêts conventionnés en hausse... 2 B) Trois quarts des PC sont des PAS... 4 C) La moitié des opérations sont dans

Plus en détail

In t r o d u c t i o n

In t r o d u c t i o n In t r o d u c t i o n Qu allez-vous trouver dans ce livre? Ce livre présente une méthode en six étapes pour élaborer votre plan de formation. Son objectif est de vous permettre de concevoir un plan qui

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014)

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice des Prix

Plus en détail

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne 1 ZOOM sur les métiers de L INDUSTRIE Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 2 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 10 10 10 10 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 31 janvier 2012

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 31 janvier 2012 Evolution du prix du gazole et incince sur le prix revient situation au 31 janvier 2012 (Données disponibles au 2 février 2012) SOMMAIRE 1. Indicateurs d évolution du prix du gazole.. Page 2 2. Parts relatives

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES Sommaire Agrégats de monnaie (M1, M2, M3) Agrégats de placements liquides (PL1,PL2,PL3,PL4) Contreparties de M3 Tableaux des ressources et emplois de Bank Al-Maghrib et des Banques STATISTIQUES MONETAIRES

Plus en détail

Le centre sera fermé du 20 au 31 juillet 2015

Le centre sera fermé du 20 au 31 juillet 2015 Calendrier officiel des 2015-2016 Date des 2 premières Cours de jour : Mercredi 26 août 2015 Mardi 8 septembre 2015 du 1 e juin au 8 juillet ET du 3 au 5 août 2015 Cours de soir : Inscriptions les lundis

Plus en détail

TARIF PAR ACCUEIL. QF caf

TARIF PAR ACCUEIL. QF caf TARIF PAR ACCUEIL QF caf Matin 7h30-8h20 Soir 16h30-17h30 Soir 17h30-18h30 Midi 1er enfat 2ème enfant 1er enfant 2eme enfant 1er enfant 2ème enfant Moins 230 0.50 0,38 4.30 0.50 0,38 0.50 0,38 230 à310

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Île de France (DIRECCTE) Unité territoriale de Seine-Saint-Denis LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

LA PROPRETÉ etla SÉCURITÉ

LA PROPRETÉ etla SÉCURITÉ ZOOM sur les métiers de LA PROPRETÉ etla SÉCURITÉ Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 SYNTHÈSE 3 DONNÉES CLÉS 3 LA DEMANDE D EMPLOI 3 PRINCIPALES ÉVOLUTIONS 4 PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI 5 PRINCIPAUX MÉTIERS

Plus en détail

Management, Stratégie et Direction d entreprise en Assurance

Management, Stratégie et Direction d entreprise en Assurance Management, Stratégie et Direction d entreprise en Assurance Par Wesford Lyon Durée de la formation: 18 mois en part time Nombre d heures: Cours face à face et e learning Travail personnel exigé Stage

Plus en détail

TGV RHIN-RHÔNE BILAN DE LA PREMIERE ANNEE D EXPLOITATION. Colloque TGV Rhin-Rhône 25 avril 2013

TGV RHIN-RHÔNE BILAN DE LA PREMIERE ANNEE D EXPLOITATION. Colloque TGV Rhin-Rhône 25 avril 2013 TGV RHIN-RHÔNE BILAN DE LA PREMIERE ANNEE D EXPLOITATION Colloque TGV Rhin-Rhône 25 avril 2013 Antoine Fontanel Directeur des Marchés Suisse et Autriche TGV Rhin Rhône Strasbourg Paris Montbard Metz Nancy

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

Gestion de projet Modèle pour une gestion de projet globale

Gestion de projet Modèle pour une gestion de projet globale Gestion de projet Modèle pour une gestion de projet globale Entreprise: Auteur: Date: 01.01.2008 Spécimen SA Peter Muster 1 7 Objectif et procédure Objectif Une gestion du projet conséquente et rigoureuse

Plus en détail

TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 10 TRANSPORTEURS DOMESTIQUES...

TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 10 TRANSPORTEURS DOMESTIQUES... TABLEAU DE BORD DU 4 ème TRIMESTRE 28 TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 ACTIVITE DE L HOTELLERIE INTERNATIONALE... 6 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 1 TRANSPORTEURS

Plus en détail

Année universitaire 2014/2015

Année universitaire 2014/2015 DOMAINE ARTS, LETTRES ET LANGUES MASTER MEEF 2 nd degré, parcours anglais ( ère année), la deuxième année a lieu à Nancy Année universitaire 204/205 Informations pratiques Site de l UFR : http://www.univ-metz.fr/ufr/ll/

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

Enquête loyer du parc privé

Enquête loyer du parc privé Séminaire de l Observation Urbaine Enquête loyer du parc privé Sud Loire et Proche Haute-Loire 13 novembre 2012 Présentation : Armelle Lafaiye Sommaire L agence d urbanisme de la région stéphanoise epures

Plus en détail

Appels d'offres APF (passé en propre ou sous mandat de gestion confié à un prestataire externe)

Appels d'offres APF (passé en propre ou sous mandat de gestion confié à un prestataire externe) Appels d'offres APF (passé en propre ou sous mandat de gestion confié à un prestataire externe) Légende : (renouvellement)/ (création) 4 novembre 2015 onsultations effectives Publications Objet du marché

Plus en détail

Séminaire sur les échanges, la documentation et la mise à disposition des Données Statistiques -les Nouveaux Outils- Rabat, mercredi 4 avril 2012

Séminaire sur les échanges, la documentation et la mise à disposition des Données Statistiques -les Nouveaux Outils- Rabat, mercredi 4 avril 2012 Jumelage institutionnel - Appui à l Office des Changes dans le domaine de l établissement des Statistiques des Échanges Extérieurs - MA09/ENP-AP/F116 - Séminaire sur les échanges, la documentation et la

Plus en détail

Le RSA : état des lieux et perspectives

Le RSA : état des lieux et perspectives CIRAC - lundi 7 février «Journée d étude franco-allemande» Le RSA : état des lieux et perspectives Céline EMOND Yannick L HORTY FR CNRS n 3126 WWWbbb 1 Introduction Du RMI au RSA : enjeux et barèmes Une

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

Repli du prix de porc au mois de juillet

Repli du prix de porc au mois de juillet Agreste Infos rapides Animaux de boucherie - Porcins Août n 7/11 Août Porcins n 7/11 E Animaux de boucherie Repli du prix de porc au mois de juillet Infos rapides n juillet, les abattages de porcins progressent

Plus en détail

La nouvelle convention d assurance chômage face à la dégradation conjoncturelle : des vertus sous estimées?

La nouvelle convention d assurance chômage face à la dégradation conjoncturelle : des vertus sous estimées? La nouvelle convention d assurance chômage face à la dégradation conjoncturelle : des vertus sous estimées? Face à la brutale dégradation de la conjoncture, l assurance chômage va jouer un rôle crucial

Plus en détail

BTS NRC 1e année Devoir du 12/11/2008 Corrigé

BTS NRC 1e année Devoir du 12/11/2008 Corrigé Dossier MAZET SA Note de synthèse : rappels : une note doit comprendre : un titre un expéditeur un ou plusieurs destinataires une date une note doit être structurée (plan apparent), en introduction elle

Plus en détail

Annuaire(des(programmes(de(sciences(participatives( (Collectif(national(SPB(

Annuaire(des(programmes(de(sciences(participatives( (Collectif(national(SPB( Annuaire(des(programmes(de(sciences(participatives( (Collectif(national(SPB( FICHEDEPRESENTATIOND UNPROGRAMMEDE SCIENCESPARTICIPATIVES Afin de caractériser et présenter les programmes de sciences participatives

Plus en détail

LES CHIFFRES TRIMESTRIELS DE L EMPLOI

LES CHIFFRES TRIMESTRIELS DE L EMPLOI Observatoire de l Emploi, des Qualifications, des Salaires et de la Formation LES CHIFFRES TRIMESTRIELS DE L EMPLOI OBSERATOIRE OBSERATOIRE 3 ème trimestre Ce document traite de l offre et de la demande

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

- Salaire de référence pour les 12 derniers mois avant la date de notification de la rupture soit de juin 2009 à mai 2010 :

- Salaire de référence pour les 12 derniers mois avant la date de notification de la rupture soit de juin 2009 à mai 2010 : Notice d utilisation pour le calcul de l indemnité de licenciement Cas Année complète : Début du contrat : 2/01/2007 (Mettre cette date dans la case D5 de l outil) Notification du licenciement 01/06/2010

Plus en détail

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction Comparaisons inter-régionales Janvier 2015 Conjoncture de la filière Construction en France Quelques indicateurs clés sur une période d un an Logements

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL ACTIVITE DES SENIORS ET POLITIQUES D EMPLOI. Décembre 2010

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL ACTIVITE DES SENIORS ET POLITIQUES D EMPLOI. Décembre 2010 TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL ACTIVITE DES SENIORS ET POLITIQUES D EMPLOI Décembre 2010 SOMMAIRE Tableau de synthèse PAGE 3 1. PARTIE CONJONCTURELLE PAGE 5 ÉVOLUTION TRIMESTRIELLE DES TAUX D EMPLOI DES 55-64

Plus en détail

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI COMPTABILITÉ DE GESTION Méthode du coût variable Cas n 1 : une association décide de faire un voyage. La compagnie d autocars demande 400 par car quel que soit le

Plus en détail

3ème édition Baromètre BureauxLocaux.com

3ème édition Baromètre BureauxLocaux.com 3ème édition Baromètre BureauxLocaux.com Présentation de résultats du baromètre «L entreprise et sa recherche de bureaux» Quel usage d Internet? Vendredi 23 septembre 2011 En partenariat avec Sommaire

Plus en détail

INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION (base 100 : 2006)

INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION (base 100 : 2006) ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN DIRECTION REGIONALE DE LAAYOUNE INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION (base 100 : 2006) I - APERCU METHODOLOGIQUE : L indice des prix à la consommation (base 100

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 MAINE-ET-LOIRE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA

Plus en détail

En octobre, la demande d emploi à Paris augmente de + 1,1 % en catégorie A (IDF : + 0,8 % ; FM : + 1,2 %) et augmente de + 0,2 % en catégorie ABC.

En octobre, la demande d emploi à Paris augmente de + 1,1 % en catégorie A (IDF : + 0,8 % ; FM : + 1,2 %) et augmente de + 0,2 % en catégorie ABC. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Unité territoriale de Direction de l'emploi et du développement économique 35 rue de la Gare CS 60003

Plus en détail

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Alain Pelc www.ccmsa.msanet Rappel du dispositif Le revenu de solidarité active (rsa) est entré en vigueur le 1er juin 2009 en

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1 La crise actuelle est caractéris risée e par le grand nombre de marchés affectés s et par la diversité des canaux de contagion Les principaux canaux de contagion pour l ECE: Canal informationnel (sentiment

Plus en détail

SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO Prix des services de fourniture de gaz naturel et du gaz de compression pour les 12 mois débutant le 1 janvier 2014

SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO Prix des services de fourniture de gaz naturel et du gaz de compression pour les 12 mois débutant le 1 janvier 2014 Prix des services de fourniture de gaz naturel et du gaz de compression pour les 12 mois débutant le 1 janvier 2014 Taux de fourniture de gaz naturel Coûts Quantité unitaire Taux (PJ) ($/GJ) ( /m 3 ) Prix

Plus en détail

Dr Mathieu BADOLO Centre Régional AGRHYMET www. Agrhymet.ne. m.badolo@agrhymey.ne m_badolo@yahoo.fr

Dr Mathieu BADOLO Centre Régional AGRHYMET www. Agrhymet.ne. m.badolo@agrhymey.ne m_badolo@yahoo.fr PROGRAMME REGIONAL D AUGMENTATION D DES PRECIPITATIONS PAR ENSEMENCEMENT DES NUAGES AU SAHEL - APENS Dr Mathieu BADOLO Centre Régional AGRHYMET www. Agrhymet.ne m.badolo@agrhymey.ne m_badolo@yahoo.fr Plan

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 30 novembre 2015

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 30 novembre 2015 Evolution du prix du gazole et incince sur le prix revient situation au 30 novembre 2015 SOMMAIRE 1. Indicateurs d évolution du prix du gazole.. Page 2 2. Parts relatives du gazole retenues dans les indices

Plus en détail

POINT PRESSE. Commission de protection des droits Chiffres clés de la réponse graduée. 16 juillet 2014

POINT PRESSE. Commission de protection des droits Chiffres clés de la réponse graduée. 16 juillet 2014 POINT PRESSE Commission de protection des droits Chiffres clés de la réponse graduée 16 juillet 2014 Activité cumulée de la réponse graduée Chiffres clés au 1er juillet 2014 10,4% des abonnés qui ont reçu

Plus en détail

Les placements LES ASSURANCES MARTINEZ JOURNAL GÉNÉRAL

Les placements LES ASSURANCES MARTINEZ JOURNAL GÉNÉRAL CHAPITRE 5 Les placements chap. 5, n o 1 a) LES ASSURANCES MARTINEZ 20X4 Févr. 01 Placements temporaires obligations 100 000 Banque opérations 100 000 (pour enregistrer l acquisition de 1 000 certificats

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 SARTHE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LES INGENIEURS ENIB BILAN FINANCIER LES OFFRES D EMPLOI LES PROJETS

STATISTIQUES SUR LES INGENIEURS ENIB BILAN FINANCIER LES OFFRES D EMPLOI LES PROJETS STATISTIQUES SUR LES INGENIEURS ENIB BILAN FINANCIER LES OFFRES D EMPLOI LES PROJETS STATISTIQUES SUR LES INGENIEURS ENIB Enibiens et cotisations En 2/21 : 465 cotisants pour 2539 diplômés En 21/22 : 531

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO

LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO The 10 th Meeting of PSM, the Procurement & Supply Management Working Group (PSM-10) BREAK OUT SESSIONS LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO P L A N 1. Présentation de la CAMEG-TOGO 2. Mécanisme

Plus en détail

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :...

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :... FACULTE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeurs : D. Andrei C. Bobtcheff Matière : Principes généraux de finance Session : Automne 2012 Informations générales: o Documentation

Plus en détail

L AMPHI #2 LA REVOLITION MOBILE EST EN MARCHE. #Amphi2GIW

L AMPHI #2 LA REVOLITION MOBILE EST EN MARCHE. #Amphi2GIW L AMPHI #2 LA REVOLITION MOBILE EST EN MARCHE #Amphi2GIW Tendances & Usages du Mobile en France et en Europe Blandine Silverman bsilverman@comscore.com Panorama des équipements mobiles Des Smartphones

Plus en détail

PROCESSUS DE MISE EN ŒUVRE DES OUTILS DE

PROCESSUS DE MISE EN ŒUVRE DES OUTILS DE PROCESSUS DE MISE EN ŒUVRE DES OUTILS DE GESTION DE TRÉSORERIE: EXPERIENCE DU MALI Somm maire Introduction Cadre institutionnei i el Processus de mise en œuvre la couverture des besoins de trésorerie Conclusion

Plus en détail

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines www.cterrier.com 1/5 26/01/2009 GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

ACTION SOCIALE DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle

ACTION SOCIALE DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 LOIRE-ATLANTIQUE PORTRAIT SECTORIEL ACTION SOCIALE SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE

Plus en détail

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la Société de Calcul Mathématique, S. A. Algorithmes et Optimisation Le nombre de morts sur la route en fonction des évolutions de la réglementation Rapport adressé à AutoPlus par la Société de Calcul Mathématique

Plus en détail

MASTER MENTION Langues Etrangères Appliquées, Spécialité : Technologie de la Traduction

MASTER MENTION Langues Etrangères Appliquées, Spécialité : Technologie de la Traduction DOMAINE ARTS, LETTRES ET LANGUES MASTER MENTION Langues Etrangères Appliquées, Spécialité : Technologie de la Traduction Année universitaire 04/05 Master Langues Etrangères Appliquées, Spécialité : Technologie

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL ET PRODUCTION DE TOMATE SOUS SERRE : COMPARAISON DES PERIODES (1960-1980) & (2070-2100) POUR LA RÉGION D AVIGNON

CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL ET PRODUCTION DE TOMATE SOUS SERRE : COMPARAISON DES PERIODES (1960-1980) & (2070-2100) POUR LA RÉGION D AVIGNON CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL ET PRODUCTION DE TOMATE SOUS SERRE : COMPARAISON DES PERIODES (196-198) & (27-21) POUR LA RÉGION D AVIGNON T. BOULARD, H. FATNASSI, M. TCHAMITCHIAN Financement par la mission

Plus en détail

! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//( 0!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! (

!  #  $ % !&'( ) ** !&'!* ! * $! %! +,-.//( 0!1*! *  2 *3 4 4 '   #! ( ! "#$%$"&! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//(!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! ( 5! * " " ( 5 *6 $ 6! 6 (! *6 6 ( " #!$ 6 * " ( 5 "!&' # 7* (8( #! 3 ( '()* +$" $+%,-)./%! +) $ % * $%!) *!&1!) **1!

Plus en détail

EDEC. Méthodologie de travail. Contrat d Etude Prospectif - Comité Technique - Mise en œuvre d une. Mardi 10 novembre 2009. Pour quel objectif?

EDEC. Méthodologie de travail. Contrat d Etude Prospectif - Comité Technique - Mise en œuvre d une. Mardi 10 novembre 2009. Pour quel objectif? EDEC Contrat d Etude Prospectif - Comité Technique - Pour quel objectif? Avec quelle méthodologie? Démarche méthodologique globale Eléments d une méthodologie commune Mise en œuvre d une Méthodologie de

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 MAINE-ET-LOIRE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA

Plus en détail

We make your. Data Smart. Data Smart

We make your. Data Smart. Data Smart We make your We make your Data Smart Data Smart Une société Une société du du groupe Le groupe NP6 SPECIALISTE LEADER SECTEURS EFFECTIFS SaaS Marketing : 50% Data intelligence : 50% 15 sociétés du CAC

Plus en détail

Communication. Note ASF. Dossiers déposés sur 12 mois glissants 229 218 223 287-2,6%

Communication. Note ASF. Dossiers déposés sur 12 mois glissants 229 218 223 287-2,6% Accès aux communications : http://www.extranet-asf.com Les demandes de mots de passe et d abonnement pour : Vigilance circulaires quotidien / hebdomadaire Vigilance blanchiment quotidien / hebdomadaire

Plus en détail

Pôle emploi Bretagne Service Statistiques, Etudes & Evaluations

Pôle emploi Bretagne Service Statistiques, Etudes & Evaluations Pôle emploi Bretagne Service Statistiques, Etudes & Evaluations Zoom territorial Avril 2012 Avril 2012 1 La Demande d'emploi Fin de Mois (CVS) des DEFM catégorie A et ABC 00 6000 2 605 6 000 5 000 4 000

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL DE CONJONCTURE

BULLETIN TRIMESTRIEL DE CONJONCTURE B U R K I N A F A S O BULLETIN TRIMESTRIEL DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2011 DIRECTION DES STATISTIQUES ET DES SYNTHESES ECONOMIQUES Juin 2011 2 SOMMAIRE SOMMAIRE.. 2 AVANT PROPOS.. 3 SIGLES ET ABREVIATIONS.

Plus en détail

Hiver printemps - 2016 Programme navigations au soleil des Caraïbes. Fredoya.com

Hiver printemps - 2016 Programme navigations au soleil des Caraïbes. Fredoya.com Hiver printemps - 2016 Programme navigations au soleil des Caraïbes Archipel des Canaries Novembre - décembre 2015 location du voilier avec propriétaires skipper 4 personnes ( 2 à 6 sur demande) 3 400

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012

Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012 Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012 Observatoire Régional du Tourisme de Picardie Analyse réalisée sur la base des données des services de réservation des ADRT Aisne-Oise-Somme

Plus en détail

MASTER MENTION Lettres : master recherche et professionnel

MASTER MENTION Lettres : master recherche et professionnel DOMAINE ARTS, LETTRES ET LANGUES MASTER MENTION Lettres : master recherche et professionnel Année universitaire 2014/2015 Informations pratiques Site de l UFR : http://www.univ-metz.fr/ufr/ll/ Contacter

Plus en détail

TRAVAUX PUBLICS 285 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle

TRAVAUX PUBLICS 285 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 VENDEE PORTRAIT SECTORIEL TRAVAUX PUBLICS SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION

Plus en détail