Paroles de femmes : le groupe Almara. le calendrier de collecte , 2, tri... partez! Bourse aux minéraux.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Paroles de femmes : le groupe Almara. le calendrier de collecte 2012 1, 2, tri... partez! www.mairie-grigny69.fr. Bourse aux minéraux."

Transcription

1 à l affiche p. 16 le calendrier de collecte , 2, tri... partez! n 30 - mars 2012 Le journal d information de la Ville de Grigny actualités > p 03 Bourse aux minéraux dossier > p 05 Budget communal en ville > p 08 Les RdV de la démo part culture > p 13 3 ème symposium de sculptures Paroles de femmes : le groupe Almara parole de > p 14

2 édito 02 actualités 02 Les mots pour le dire La Ville vient d obtenir une 4 ème arobase, une récompense qui valide le volontarisme de la ville en matière de TIC. Que signifie cette distinction et quel sentiment vous inspire-t-elle? Cela couronne l ensemble de la politique que nous menons depuis la fin des années 1990 en matière de Technologies de l Information et de la Communication (TIC). Nous avons été précurseurs dans ce domaine, comme dans d autres. Cette reconnaissance nationale est un véritable atout pour notre ville qui se distingue de manière très positive dans l approche qu elle a des usages de l internet et des TIC. Après la Marianne d or attribuée à la en 2004, sa reconnaissance par le Grand Lyon et son rayonnement international, c est aujourd hui l ensemble des actions communales en matière de TIC qui est récompensé. Par ailleurs, la ville, avec la développe un nouveau concept, Kikavu. En quoi consiste-il? Cela fait deux ans maintenant que cette plateforme vidéo dédiée aux collectivités territoriales existe. Nous l avons voulue pour leur donner une visibilité accrue et pour qu elles ne soient plus tributaires des deux grandes plateformes commerciales où se côtoient tout et n importe quoi en matière de vidéo. Là encore, nous avions vu juste et la communauté Kikavu se développe en même temps que nous travaillons à l amélioration de cet outil et à son portage sur les téléphones mobiles. Mise en œuvre sur la base d un logiciel libre cette plateforme, pensée comme un véritable service public, répond aujourd hui à une véritable attente. La ville de Grigny peut s enorgueillir d être a l origine de ce projet en constante évolution. Directeur de publication : René Balme Rédacteur en chef : Djamel Saadna Tél Réalisation, Secrétaire de rédaction : Mireille Scotton Tél Crédits photos : service Communication, Ville de Grigny (sauf mentions) Conception : Impression : Public Imprim, Vénissieux. Tél Dépot légal : à parution René Balme, maire de Grigny état-civil Naissances Bilel BEZAOU Lucas MERCIER MALECKI Emmy FALCHI Alexis LARGERON Lily-Rose CHENATLIA Djibril SAMINADIN Hussein HANIFI Ryan GAILLARD DEVIGNE Bryan MANCINI Enzo KRABA Lou HEUGHEBAERT MARION Mariages néant Décès Raymonde GOUTTENOIRE née zachary Georges SAËS Bouchaïb ATTAK Catherine RICHARD Marcel BESSON André MAGNIN mairie de Grigny service État-Civil Tél passeports À Givors Passeports biométriques sur RdV : à la mairie de Givors Tél ou à l annexe des Vernes Tél Les Cartes d Identité sont délivrées à Grigny. mairie de Grigny service Cartes Identité Tél santé Un nouveau médecin à Grigny Le 15 février, Emmanuel Miège, médecin généraliste, titulaire d un DIU d urgences pédiatriques, a ouvert son cabinet médical au 18 rue Pressensé en lieu et place de la pharmacie des Arboras, dorénavant installée de l autre côté de la rue. Son local se situe en rezde-chaussée et dispose d une rampe d accès ainsi que d ouvertures adaptées pour les personnes à mobilité réduite. Emmanuel Miège connaît bien Grigny puisqu il a été amené à effectuer régulièrement des remplacements dans notre commune «constatant la forte demande sanitaire sur Grigny, j ai fait le choix de m installer sur la commune, ceci afin d offrir aux Grignerotes et Grignerots un meilleur confort médical en renforçant l offre de soin locale». Une offre dont le médecin considère qu elle est complémentaire du futur Centre de santé «qui apportera une offre de soins globalisée sur la commune, en association avec les professionnels libéraux installés sur le territoire». Précisons encore que 3 infirmières s installeront prochainement au 1 er étage du cabinet médical. Dr Emmanuel Miège Cabinet médical, 18 rue de Pressensé - Tél Sur rendez-vous 8h30 à 12h et 14h30 à 19h (+ créneaux d urgence). les mots pour ne pas le dire «Les civilisations qui défendent la liberté, l égalité et la fraternité, nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique». Fort de cette assertion, le ministre de l Intérieur conclut que «toutes les civilisations ne se valent pas». L insipide ministre s est semble-t-il choisi comme maître l ex président Bush qui faisait du choc des civilisations l alpha et l omega de sa furie barbare en Afghanistan et en Irak et des massacres qu elle a générés. On a aisément compris qui incarne, selon lui, «l axe du mal». Il aurait pu, s il en avait été capable, lire Claude Lévy-Strauss, une référence en matière d ethnologie, qui écrivit «qu on ne doit pas évaluer le degré de progrès d une civilisation en se référant à un critère relatif à un autre». Mais chacun aura compris que monsieur Guéant ne fréquente que peu les intellectuels, préférant à leurs lectures, celles qui alimentent les discours de l extrême-droite. Quand aux civilisations qui défendent «l égalité et la fraternité», qu il aille prêcher auprès des sans-abri, des milliers de licenciés économiques et de tous ceux qui, grâce à son gouvernement, sont au bord du point de rupture. Qu il persiste dans ce sens et ce n est pas son maître élyséen qui récoltera le fruit de cette haine, mais ceux qu ils courtisent avec une servilité affligeante.

3 Le journal de la ville de Grigny > mars 2012 actualités 03 internet Passez votre petite annonce sur le site de la ville amicale laïque 30 ème Bourse aux minéraux les 10 et 11 mars Vous voulez vendre votre appartement, votre voiture, votre moto, un vélo, des meubles, des vêtements, un ordinateur, des jeux vidéo, des livres, ou donner des chatons... Rendez-vous sur rubrique : petites annonces. service TIC Anne-Charlotte Anav Tél mail : santé La pharmacie des Arboras a déménagée Nous rappelons que la pharmacie des Arboras a été transférée au 17 rue de Pressensé, en lieu et place de l ex supérette Burnand. Ouverte du lundi au vendredi : 8h30 à 12h15 et 14h30 à 19h, le samedi de 8h30 à 12h15. Tél Portée par les bénévoles de l Amicale Laïque avec le soutien de la municipalité, l édition 2012 accueillera 26 exposants originaires de toute la France. Pour sa trentième édition, la Bourse aux minéraux, fossiles et bijoux se tiendra les 10 et 11 mars au centre Brenot. Le public pourra admirer des cristaux naturels et colorés du monde entier, découvrir des fossiles témoins d un passé de plusieurs centaines de millions d années. Pour la quatrième année, l Amicale Laïque accueillera un expert en gemmologie qui se tiendra à la disposition des visiteurs pendant la durée du salon. Une démonstration de taille sera également proposée par un exposant. La section minéraux de l Amicale Laïque propose une exposition sur l origine de l Homme à travers un ensemble de panneaux, de moulages et d objets laissés par nos ancêtres et prêtés par le Centre de la Préhistoire de Vallon Pont D Arc. Le vendredi 9 mars, les élèves pourront visiter l exposition et visionner un film retraçant un des nombreux aspects de notre lointain passé. Les enfants pourront mettre leur talent à l œuvre, avec le concours de dessins mené en partenariat avec les écoles sur le thème de l exposition, et participer au questionnaire-jeu sur le contenu de l exposition, avec à la clé un échantillon offert par la section minéraux. Les bénévoles de la section organiseront par ailleurs un atelier paléontologique. Les plus curieux pourront également découvrir des minéraux de l infiniment petit à la loupe binoculaire. Samedi soir, Valérie Molès, Docteur en Archéologie et directrice du Centre de la Préhistoire de Vallon Pont D Arc, animera une conférence tout public et répondra aux questions sur les dernières avancées de la recherche sur nos origines. samedi : 9h30-19h / dimanche : 9h30-18h30. Tarifs : moins de 6 ans : gratuit, 6 à 14 ans : 1 - adultes : 3. Accès à la conférence : gratuit, buffet offert ensuite. Les enfants devront être accompagnés d une personne majeure enseignement Maîtriser le français La Ville de Grigny propose une nouvelle permanence à destination des personnes ayant des difficultés dans la maîtrise de la langue française. Des cours et formations existent sur le territoire mais il est compliqué de se repérer et de s inscrire dans une offre qui corresponde vraiment à ses besoins. Ainsi, une fois par mois, Céline Germain du centre de ressources SA- CORA (SAvoirs et COmpétences Rhône Alpes) donne des renseignements sur des cours de français lors de rendez-vous individuels. Permanences : 27 mars et 24 avril, 10h à 12h au local «Tant de Partages» (Bâtiment E, 11 rue Pasteur). Pour plus d informations et pour prendre un rendez-vous Tél ou mail : cce Marché aux Fleurs le 21 avril C est sur le thème de «la cuisine aux fleurs» que sera consacrée cette 18 ème édition du Marché aux fleurs, de l artisanat et des saveurs, le samedi 24 avril. La manifestation se tiendra dans le parc de l Hôtel de Ville de 9h à 18h, avec comme chaque année, de nombreux stands qui proposeront au public un large éventail de produits du terroir et de l artisanat, des animations... Des horticulteurs, des apiculteurs seront également présents. Organisé par le Conseil Communal de l Environnement, le Comité des Fêtes, le mouvement «Semons la biodiversité» et l association ViVé.

4 en bref 04 Le journal de la ville de Grigny > mars 2012 seniors Bel âge 70 sociétaires, ainsi que plusieurs élus dont le maire, ont participé au repas annuel que le Club du Bel âge organisait samedi 21 janvier au centre Brenot. Comme de juste, le banquet était enrichi d une animation musicale assurée par l orchestre de Jo Berruyer. Gérard Verzier, président de l association a dans son allocution de bienvenue donné les grandes lignes des activités du Club pour le premier semestre : jeudi 1 er mars centre Brenot, loto et bugnes, vendredi 23 mars : concours de coinche. jeudi 19 avril : repas grenouilles au château de la Roche. mai : loto et concours de coinche. jeudi 21 juin : repas champêtre dans le parc de la mairie. Club du Bel Âge Tél seniors Jeudis de badan Au cœur de la cité SNCF, ce lieu permet aux retraités de se retrouver autour d activités multiples : jeux de sociétés, échecs, cartes ainsi que des activités manuelles. Des temps collectifs d informations peuvent également être organisés. Ouvert à tous les retraités. CCAS Tél association Loto Verticale organise un loto dimanche 4 mars à partir de 14h, ouverture des portes 13h30 au Centre Brenot. A gagner : ordinateur portable, Tv 81cm, cuisinière, lave-vaisselle, Home Cinéma, cheminée électrique d ambiance, camescope, imprimante, nettoyeur haute pression et de nombreux appareils ménagers. Prix des cartons : 1 carton : 5, 3 cartons : 10 6 cartons : 18 7 cartons : 20 puis dégressif. Buvette-crêpes-hot-dogs... Verticale Tél : site : assoverticale.com santé Une diététicienne au Vallon Comment faire manger des légumes aux enfants? Que faire des restes de la veille? Comment bien manger et pas cher? Les sodas sont-ils bons pour la santé? Mon enfant a des problèmes de poids, que faire? Pour répondre à toutes vos questions sur l équilibre alimentaire, pour vous donner des conseils et des idées de recettes, une diététicienne interviendra une fois par mois, de 14h30 à 16h30 au sein du «café causette» organisé par le Centre social. Prochains rendez-vous : 14 mars, 4 avril, 2 mai, 6 juin, au local «Tant de Partages» (Bât. E, 11 rue Pasteur). Centre social Place Félix Héritier Tél athlétisme L union fait la force Et l Entente du Sud Lyonnais le prouve en se classant parmi les 15 meilleurs clubs français d athlétisme. Les athlètes de l Entente Sud Lyonnais, structure qui regroupe les communes de Grigny, Pierre Bénite, Francheville, Ternay et Bron, soit au total plus de 800 athlètes, ont été récompensés fin janvier au centre Brenot. L Entente, née de la fusion en 1999 de plusieurs clubs rhodaniens, a accédé en 2011 à la catégorie élite, a qualifié plus de 80 de ses membres aux championnats de France tandis que son équipe cadette remportait le titre national! L Entente ne souhaite pas en rester là puisqu elle ambitionne de qualifier 50 athlètes aux prochains championnats de France, obtenir 12 podiums et 4 titres, 10 sélectionnés en équipe de France dont trois qualifiés pour les prochains Jeux Olympiques. Enfin, précisons que c est le sprinter Emmanuel Biron, vice champion du monde du 4 fois 100 m, qui a remis les médailles aux jeunes licencié(e)s de l Entente du Sud Lyonnais. collège émile malfroy Des dictionnaires aux collégiens Martial Passi, conseiller Général du Rhône, le maire René Balme et sa première adjointe Béatrice Rollat, ont récemment remis un dictionnaire à chacun des élèves de 6 ème du collège Émile-Malfroy. Lors de cette remise, René Balme a salué les vertus du dictionnaire «outil culturel indispensable et symbole de la connaissance pour tous». Martial Passi ajoutait : «à l ère d Internet et du langage SMS, le bénéfice de l outil dictionnaire est incontestable pour accompagner les jeunes dans la réussite de leur parcours scolaire». Le dictionnaire représente ainsi un symbole de l accès et du droit à la culture pour tous, dans un monde dominé par les nouvelles technologies (CD Rom, portables, etc.) qui, si elles ne sont pas forcément en opposition avec la communication traditionnelle «papier», peuvent parfois se révéler hégémonique au détriment précisément de cette dernière. Dans la même logique, il apparaît qu un certain nombre d enfants scolarisés en 6 ème ne maîtrisent pas complètement les apprentissages fondamentaux : lire-écrire-compter. Ainsi le dictionnaire constitue un allié aussi efficace que concret pour l acquisition des bases de la langue française. Martial Passi invitait les collégiens à «ouvrir le dictionnaire, à le feuilleter afin d y retrouver notamment certaines valeurs qui sont le fruit des combats de notre République et qui sont à l origine de l école publique, laïque, gratuite, et obligatoire». Le conseilleur Général concluait en souhaitant que «ce dictionnaire soit un allié quotidien et qu il contribue à la réussite de (vos) études».

5 dossier05 Le Budget communal Le budget communal est l acte fondamental de la gestion municipale déterminant chaque année l ensemble des actions qui seront entreprises. Le budget est à la fois un acte de prévision et d autorisation. Un acte de prévision consiste à évaluer l ensemble des charges et des ressources qui seront réalisées sur un exercice budgétaire annuel. Mais le budget communal est aussi un acte d autorisation, acte juridique par lequel le maire - organe exécutif de la collectivité locale - est autorisé à engager les dépenses votées par le conseil municipal. Les crédits inscrits au budget sont donc limitatifs en dépenses (le maire ne pourra dépenser plus qu autorisé), et estimatifs en recettes. L estimation des recettes est nécessairement objective et prudente. Voilà pour les éléments qui encadrent, administrativement, le budget d une ville. Reste les éléments objectifs qui pèsent fortement sur son contenu et sur les orientations qu on souhaite lui voir prendre. Car si effectivement, il est «l acte fondamental de la gestion municipale» il est aussi et surtout la traduction des choix politiques de la majorité en place. Laquelle doit parallèlement composer avec la réalité des ressources disponibles et, plus compliquées, celles dont l État notamment la prive. Le contexte budgétaire est donc pour les communes de plus en plus contraint. «Le budget communal est l acte fondamental de la gestion municipale. Il détermine chaque année l ensemble des actions qui seront entreprises»

6 dossier 06 finances locales Budget 2012 : une bonne santé financière Le budget, sa construction, les éléments qui le fondent peuvent paraître assez hermétiques à nombre de personnes. Aussi, avant de rendre compte de la réalité grignerote, il nous paraît important de procéder à un tour d horizon des mécanismes qui encadrent le budget d une ville. Qu est ce qu un budget communal? Les communes connaissent cinq types de documents budgétaires : le budget primitif, le budget supplémentaire, le compte administratif, le compte de gestion et, le cas échéant, un ou des budgets annexes. Le principe budgétaire le plus important est celui de l équilibre budgétaire, qui s applique au budget primitif, au budget supplémentaire et aux budgets annexes. Contrairement au budget de l État, une ville est tenue de présenter un budget équilibré (1) tant dans le cadre du budget primitif que dans celui du budget supplémentaire. Pour être en équilibre réel, le budget doit remplir trois conditions : - l équilibre doit être réalisé pour la section de fonctionnement et pour la section d investissement ; - les recettes et les dépenses doivent être évaluées de façon sincère, c est-à-dire qu elles doivent avoir fait l objet d une évaluation excluant toute majoration ou minoration ; - le remboursement de la dette en capital, remboursement qui figure en dépenses de la section d investissement (alors que le remboursement des intérêts figure en dépenses de la section de fonctionnement), doit être couvert par des ressources définitives, c est-à-dire par l autofinancement et par les recettes propres de la section d investissement, à l exclusion des ressources d emprunts. L autofinancement additionné aux recettes propres de la section d investissement et éventuellement aux dotations des comptes d amortissements et de provisions, doit donc permettre de rembourser le capital à payer dans l année pour les emprunts contractés par la commune. L élaboration d un budget communal Les recettes fiscales Les recettes fiscales, qui correspondent au produit des 3 taxes (taxe d habitation, taxe foncière sur les propriétés bâties et taxe foncière sur les propriétés non bâties) s élèvent Le montant du produit fiscal voté en 2011 était de Le montant du produit fiscal effectivement perçu en 2011 a été supérieur, à savoir soit environ 1 demi-point de plus. Le produit estimé pour 2012 est de soit de plus qu au BP Les taux communaux (2) ont baissé en 2008, se sont stabilisés en 2009, ont légèrement augmenté en 2010, et sont demeurés stables en Pour l heure ils restent en-dessous du niveau de Les dotations A ces recettes fiscales, s ajoutent les dotations de l État. A ce jour, leurs montants ne sont pas disponibles. Le budget communal est élaboré par l autorité exécutive (le maire) et adopté par l autorité délibérante (le conseil municipal), l article L du code général des collectivités territoriales prévoyant que «le budget de la commune est proposé par le maire et voté par le conseil municipal». Le budget de fonctionnement Le montant global de la section de fonctionnement à Grigny est de

7 dossier 07 On peut cependant estimer, sans risque d erreur, qu elles baisseront de par rapport à 2011, une première baisse avait déjà eu lieu en On rappellera que l État a décidé du gel de ces dotations à partir de 2011 pénalisant lourdement le budget des collectivités territoriales. D autre part, l honnêteté consiste a souligner qu en 2010 la Dotation Globale de Fonctionnement que verse l État aux commune n avait pas été indexée comme elle devait l être sur le niveau de l inflation. D autres dotations sont versées à la ville dont celle du Grand Lyon ( ). Cette dotation est composée d une attribution de compensation dont le montant est figé à la date d entrée de la commune dans le Grand Lyon ( ) et de la dotation de solidarité communautaire ( ). Cette dernière évolue de 2% par an environ. D autres partenaires apportent leur soutien pour un montant total de , le principal financeur étant la CAFAL ( ). Les produits de gestion ( ) qui procèdent des services payants que la commune met en place sont en hausse en Les Dépenses de fonctionnement La Ville adopte une démarche constante de maîtrise des coûts et de leur évolution. L objectif est de dégager la capacité de financement la plus positive. Le but étant de favoriser l autofinancement des programmes d investissement et donc de limiter le recours à l emprunt. Les moyens généraux Les charges sont en évolution de soit un peu plus de 3% par rapport à La hausse est induite par la prise en charge de services nouveaux comme le futur centre de santé, le portage des repas à domicile (3). Précisons qu en marge de ces besoins nouveaux, les charges de gestion sont clairement à la baisse pour Le budget d investissement L autofinancement est d un montant de Cette marge permet de confirmer la bonne santé financière de la commune. Une fois remboursé le capital des emprunts, subsistera une capacité de financement nette d un peu plus de Au regard des éléments qui viennent d être abordés et si on évalue objectivement le désengagement de plus en plus grand de l État vis-à-vis des collectivités, on peut dire que la Ville a su au cours des derniers mois et années, redresser la situation et se projeter, avec une relative sérénité, dans le futur. Pour conclure, ce budget a été adopté avant la clôture de la gestion De fait les résultats positifs attendus seront intégrés ultérieurement, du moins après adoption du compte administratif. Les résultats attendus seront de nature à améliorer nettement cette architecture budgétaire pour 2012, en diminuant en particulier le volume de l emprunt à mobiliser. Ce schéma d équilibre apparaît très satisfaisant. Malgré un contexte particulièrement contraint, les indicateurs de gestion sont positifs, les charges bien encadrées, une capacité de financement nette est dégagée. Après un passage difficile en 2010, l ensemble des efforts accomplis a permis de reconstituer une bonne santé financière. Les produits de gestion procèdent également de quelques taxes parafiscales (électricité et droits de mutation), du produit du domaine locatif de la commune et des activités tarifées de la Ville lesquelles ne représentent qu à peine , la politique tarifaire voulue par la municipalité étant volontairement basse. Cela dit, et en toute objectivité, on constate la stabilité de toutes les ressources non fiscales de la commune ainsi que la baisse de celles en provenance de l État. Seule la ressource fiscale évolue à taux constant et ceci grâce au dynamisme foncier de la ville qui livre à rythme régulier des logements nouveaux. La masse salariale La masse salariale est de étant l année de référence ( ), la précision pour 2012 apparaît nettement en deçà de cette dernière ( ). Le budget personnel 2012 est en légère augmentation par rapport à Le poids des subventions Le total de ces dernières s élève à , le CCAS absorbant à lui seul La subvention 2012 augmente pour permettre au CCAS de faire face à l évolution de ses besoins et à ceux d une population de plus en plus précaire. Ajoutons à la colonne «débit» de la commune, les intérêts de l emprunt (en baisse constante depuis plusieurs années). En effet, la commune a fait le choix se stabiliser son endettement en 2008 et Au cours de ces deux exercices aucun emprunt n a été réalisé, ce qui a permis à la fois de baisser l encours de la dette ainsi que le poids de l annuité. Sur cette période la commune a remboursé 1,3 million d euros de capital. (1) article L du code général des collectivités territoriales. (2) les taux sont les suivants : Taxe d habitation : 22,55%, Foncier bâti : 31,67%, Foncier non bâti : 60,57%. Sur le niveau des taux on rappellera que Grigny dispose de bases dont la valeur locative est nettement plus basse que la moyenne. Grigny 3 071, Grand Lyon 3 364, Département (3) les repas livrés à domicile sont actuellement produits par le restaurant municipal (30 e /jour). La capacité de production du restaurant étant limitée, il est proposé pour faire face à l augmentation de la demande d accueil d enfants au restaurant scolaire, de confier à une entreprise la production de ces repas. Coût annuel estimé à

8 en ville 08 Le journal de la ville de Grigny > mars 2012 politique de la ville Contrat Urbain de Cohésion Sociale : l ensemble des projets validé Fin janvier avait lieu une réunion entre divers partenaires, visant à valider le plan d actions du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) pour l année municipalité Conseil municipal Le prochain Conseil aura lieu en mairie, jeudi 29 mars à 18h30. démopart René Balme et Daniel Cerqua, adjoint à la Politique de la Ville ont accueilli, à l Hôtel de Ville, Alain Marc, préfet délégué à l égalité des chances ainsi que les représentants des institutions partenaires : le Grand Lyon, la Région, le Département et le Pôle Emploi. Il s agissait de valider le plan d actions du Contrat Urbain de Cohésion Sociale Rappelons que le CUCS propose aux familles de Grigny en difficulté socio-économique, des actions dans les domaines de l insertion, de l éducation, de la santé, de l accès au droit... Ainsi, en plus des actions jusqu ici développées par les acteurs du territoire (les Potagers du Garon, les ateliers socio-linguistiques du Centre social...), sept nouvelles actions seront financées cette année par la Ville et ses partenaires dans différents champs : santé, culture, éducation, linguistique. En 2012, la Ville injectera dans ces actions, soit près de 900 de financements supplémentaires par rapport à Le succès croissant du Fonds d Initiatives Locales auprès des habitants explique cette augmentation de la contribution communale (8 projets financés en 2011). A ces de crédits municipaux, viendront s ajouter plus de apportés par d autres institutions dans le financement des actions. Précisons encore que l ensemble des propositions présentées par la ville dans le cadre de ce dispositif CUCS a été validé par les partenaires. Ce qui témoigne en l occurrence de la pertinence et de l opportunité des propositions émises. Calendrier jeudi 8 mars 18h30 centre Édouard-Brenot Conseil de Ville jeudi 15 mars 18h30 salle André-Servanin Conseil de quartier Arboras / Berthelot mercredi 28 mars 18h30 mairie, salle Dutartre Groupe de travail «Budget participatif / Finances locales» Démocratie participative Tél / 31 démopart Du renfort solidarité Deux nouvelles actions pour les jeunes La Mission locale met en place un atelier «mise en relation» sur les offres d emploi et une action «découverte des métiers». Dans le prolongement des ateliers CV et lettre de motivation, la Mission Locale propose un nouvel atelier, sans RV tous les mercredis matin, pour aider les jeunes à répondre aux offres d emploi. Dans ce cadre, la Mission locale assure l accompagnement sur la consultation et la réponse à l offre en informant sur les ressources de recherche d emploi possibles (Pôle Emploi et sites spécialisés) et en mettant à disposition un classeur actualisé des offres collectées par le réseau des Missions Locales, en lien avec le service Emploi de la MIFIVA. Cet atelier propose également d aider les jeunes à mieux se servir des outils internet pour optimiser leur recherche d emploi : répondre en ligne, créer son compte, rendre sa messagerie téléphonique plus professionnelle... L action «découvertes des métiers» a pour objectif de faire découvrir des métiers et des secteurs d activité méconnus, à travers des rencontres avec des professionnels directement dans les CFA et / ou les entreprises. Il s agira de faciliter l insertion et la mise en situation professionnelle en favorisant le rapprochement entre jeunes et entreprises qui recrutent en alternance, notamment dans les filières chimie, hôtellerie, restauration, industrie, grande distribution, vente... Les visites d entreprises permettent de découvrir concrètement les tâches sur les différents postes de travail et les exigences du métier. Renseignement contacter votre conseiller à la Mission Locale Antenne de Grigny, Tél Tom Francon, étudiant en master 2 -sociologie appliqué au développement local- est en stage jusqu en juillet au service Démocratie participative. Objectif : expérimentation sur le quartier du Vallon pour améliorer l implication des habitants dans les dispositifs participatifs existant. L action du stagiaire rejoindra la volonté municipale de permettre la participation du plus grand nombre. L orientation du plan de mandat d associer et de responsabiliser la population sur les choix de la gestion municipale et l objectif d inciter au développement de la citoyenneté, permettra à chacun de mieux encore connaître l autre.

9 Le journal de la ville de Grigny > mars 2012 en ville 09 santé Repérer les besoins et les offres... En nouant un partenariat avec l Atelier Santé Ville (ASV) basé à Givors, la commission santé-prévention de Grigny pourra réaliser un diagnostic sur la réalité de cette problématique sur le territoire. A Grigny, la commission santé-prévention, créée en 2009, réunit les partenaires socio-éducatifs du territoire (collège, infirmière scolaire, assistante sociale, Centre social, éducateurs de prévention, service enfance jeunesse, PIJ...). L objectif de cette commission est de partager des constats, de croiser des informations émanant du terrain, de définir des priorités d intervention et enfin, de construire collectivement des actions permettant de traiter les problématiques identifiées. Afin de proposer des actions adaptées aux problématiques du territoire, il semble nécessaire de disposer de données quantitatives et qualitatives précises sur les besoins et l offre de santé sur le territoire pour mesurer l état de santé de notre population. Un partenariat salutaire En 2011, l émergence d un partenariat avec l Atelier Santé Ville permet aujourd hui la réalisation d un diagnostic sur les deux communes. Afin de mener à bien ce projet, Pauline Benoit, étudiante en master 2 sociologie appliquée au développement local, (en photo ci-contre) arrivée en mairie en février, travaillera sur ce dossier jusqu en juillet. conseil local de jeunes Des membres du Conseil Local de Jeunes (CLJ), interpellent régulièrement l animatrice du Point Information Jeunesse sur les questions liées à la citoyenneté. Le CLJ, qui a précisément pour mission de développer la citoyenneté, travaille, avec le PIJ, sur un projet de réalisation d un film autour des prochaines élections présidentielles. Il s agira, à travers ce courtmétrage, de permettre d éduquer à la citoyenneté en interrogeant les jeunes (8 ados de 12 à 17 ans) sur leurs connaissances de l environnement politique tout en les sensibilisant aux techniques cinématographiques (rédaction d un scénario, Identifier les besoins et les offres Ce diagnostic permettra d identifier l offre, les ressources et les besoins en termes de santé afin de proposer des recommandations et des pistes d actions, d évaluer de façon objective et de comprendre les besoins des habitants et des professionnels, tout en mesurant l offre sanitaire et sociale, d impliquer les habitants dans l élaboration des nouvelles actions de santé et enfin d évaluer, de prioriser et d ajuster les actions proposées. Citoyenneté et élections présidentielles Un groupe de jeunes va étudier et filmer le déroulé des élections présidentielles avec, en filigrane, l expression concrète de la citoyenneté. prise de vue, montage...). Le principe retenu s appuiera sur 3 axes : mesurer les enjeux de ces élections, analyser les méthodes de persuasion adoptées par les différents candidats et comprendre comment s organise concrètement le scrutin. Observer l événement les 22 avril et 6 mai, décrypter a posteriori les résultats à travers des micros trottoirs, des interviews..., telle est la trame du projet. Débuté en janvier, il devrait s achever mi juin. Notons enfin que ViVé apportera son expérience technique dans la conduite de cette entreprise. restaurant municipal De plus en plus bio! photo d archives Partenaire centrale de l association les Potagers du Garon, la municipalité se sert auprès de la structure pour fournir le restaurant municipal en produits bio. En 2010, 1 tonne de légumes bio avait été consommée par les 1/2 pensionnaires (élèves et personnes âgées) et 4,5 tonnes de légumes frais locaux (non bio). Les légumes bio représentaient alors 19 % de la consommation totale. Les Potagers du Garon ayant augmenté leur volume de production, la Ville prévoit de leur acheter en 2012, 3,9 tonnes de légumes bio, 1,6 de légumes frais non bio, acquis par ailleurs, complétant l approvisionnement du restaurant municipal. Cette nouvelle répartition portera la consommation du restaurant municipal en produits issus de l agriculture biologique à 72 % du total des légumes consommés! Cohérente, la municipalité prospecte actuellement auprès de producteurs bio extérieurs à la ville (les Potagers du Garon ne cultivent que des légumes) afin de fournir le restaurant municipal en fruits.

10 cadre de vie 10 Le journal de la ville de Grigny > mars 2012 immobilier l Agora fait des émules L ensemble immobilier de l Agora a séduit Fontaine, une ville proche de Grenoble. Une délégation d élus et de cadres municipaux est venue in situ rencontrer les principaux acteurs du projet. travaux Éclairage public Comme chaque année, le SIGERLY mandate une entreprise chargée de la maintenance du réseau de l éclairage public sur la commune. En effet, il s agissait pour le maire de Fontaine Yannick Boulard, et les nombreux élus et techniciens qui l accompagnaient de se rendre compte concrètement des orientations immobilières que la Ville de Grigny a impulsé d une part à l Agora et à la Médiathèque Léo-Ferré d autre part. En effet, les élus isérois se sont montrés particulièrement intéressés par l intégration, dans un programme d habitat, de services municipaux ou para municipaux. Ce qui est le cas, rappelons-le, à l Agora où plusieurs services municipaux (jeunesse, sports, PIJ, scolaire), ainsi que le Centre social prendront leurs quartiers. L ensemble, livré dans les prochaines semaines, a fait l objet d une visite commentée. Yannick Boulard et son équipe se sont également rendus à la médiathèque Léo-Ferré, qui est également intégrée potagers du garon Des sous pour les choux Après avoir reçu, en janvier, un chèque de 1 000, de l association Almara (lire le journal de février), les Potagers du Garon ont reçu la somme de 2 000, suite à leur participation à un concours organisé par le Crédit Mutuel, où ils ont remporté le 2 eme prix. Le chèque était remis par Pierre Giorda directeur de l agence bancaire de Givors. Le dossier particulièrement bien ficelé des Potagers du Garon a ainsi séduit le Crédit Mutuel «1 er partenaire des associations». Ce concours, qui valorisait les «actions humanitaires, sociale, culturelles, écologiques, sportives» correspondait, en de nombreux points aux missions, au quotidien, de l association grignerote. Parmi les objectifs retenus par le jury, l insertion sociale et professionnelle des personnes en situation d exclusion et dans un ensemble où, comme à l Agora, habitat locatif et privatif cohabitent. Enfin, les Fontainois ont interrogé leurs homologues grignerots sur la VEFA (Vente en l État de Futur d Achèvement) dispositif mis en place pour l Agora et la médiathèque Léo-Ferré.. l accompagnement socioprofessionnel individualisé qui les suit afin de les aider à concrétiser un projet d insertion professionnelle. Deuxième atout des Potagers, leur sensibilité aux questions environnementales validée par le choix de la culture biologique et la labellisation ECOCERT agriculture biologique de leur approche. La dimension pédagogique que mènent les Potagers en direction de tous les publics (enfants, groupes d habitants, associations...) a également pesé dans le choix du jury. Enfin l implication de l association dans les actions d animations entreprises à Grigny et Givors comme la Semaine du goût, les marchés locaux..., ont définitivement conquis le Crédit Mutuel qui attribua donc le 2 ème prix aux Potagers. Les visites de nuit auront lieu à Grigny aux dates suivantes : 7 mars, 11 avril 15 mai, 12 juin, 11 juillet, 8 août, 12 septembre, 10 octobre, 14 novembre et 11 décembre. SIGERLY Tél site : mail : déchèterie Bientôt l heure d été À compter du 1 er avril, la déchèterie passera aux horaires d été. À savoir : lundi au vendredi : 8h30 à 12h - 13h30 à 18h samedi : 8h30 à 18h30 dimanche : 9h à 12h Déchèterie de Grigny Chemin de Saint Abdon Tél

11 Le journal de la ville de Grigny > mars 2012 solidarité 11 honneurs Salah Hamouri, reçu à Grigny salah hamouri Retour en images 16 mai 2009 : Salah Hamouri est fait citoyen d honneur Le Franco-Palestinien, sorti de prison en décembre, a choisi Grigny pour sa première visite en France. Il sera reçu par le maire le mardi 3 avril au centre Édouard-Brenot. Rappelons les faits : le 13 mars 2005, alors qu il se rend à Ramallah, le jeune Franco-Palestinien, Salah Hamouri est arrêté et conduit à la prison de Moskobiah à Jérusalem, où il reste enfermé 3 mois, en isolement et en interrogatoire. Un mois après son arrestation, sa famille apprend par la presse qu il est accusé d avoir comploté avec deux autres jeunes contre le rabbin Ovadia Yosset (1), chef spirituel du parti religieux d extrême droite Shas, au motif «qu ils étaient passés en voiture devant le domicile du religieux» (sic). A cela, s ajoute la présomption d appartenance de Salah à un mouvement de jeunesse proche du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), dont en fait il n a jamais été membre. Un véritable acharnement Un «délit d intention» (re sic) a été ainsi constitué par le tribunal militaire israélien. Salah a ensuite été transféré à la prison de Beersheba où il est resté 1 an 1/2 avant d être transféré au centre pénitentiaire de Hadarim, puis à Rimomim. Le 17 avril 2008, après 3 ans d emprisonnement au cours desquels une vingtaine d audiences (!) ont fait l objet de reports successifs, faute de témoins ou d éléments de preuve permettant d établir sa culpabilité, Salah a été condamné par le tribunal militaire d Ofer (situé dans les territoires palestiniens illégalement occupés) à 7 ans de prison pour «complot et appartenance aux jeunesses du FPLP». Et ce, à la suite d une procédure de compromis que Salah a été contraint d accepter sur les conseils de son avocate israélienne. En fait, ce compromis signifiait que soit il acceptait la peine de 7 ans de prison, soit celle-ci était aggravée s il refusait les termes de cette pseudo conciliation. Salah a accepté le compromis. Théoriquement libérable le 28 novembre 2011, il ne sera finalement relâché que le 18 décembre. 14 mai 2011 : un olivier, arbre symbole de la liberté, est planté devant l Hôtel de Ville par Guy Fischer, vice président du Sénat et René Balme Plus de six ans de prison pour des raisons purement politiques La Ville de Grigny qui adopta, à l unanimité, une délibération le 13 mai 2009 déclarant Salah citoyen d honneur, a mené, avec d autres, un combat de tous les instants en faveur de ce dernier, aujourd hui âgé de 26 ans, qui a perdu plus de 6 ans de sa vie en prison pour des raisons que chacun aura clairement reconnues comme politiques. Aujourd hui libre, il sera reçu au centre Brenot le 3 avril à 19 h par René Balme, maire de Grigny et Jean Claude Lefort, député honoraire, président du comité national de soutien à Salah Hamouri. Toute la population est invitée à cette rencontre. (1) : Le rabbin Ovadia Yossef, 91 ans aujourd hui, avait fait à plusieurs reprises des déclarations antipalestiniennes et souhaité la mort des Palestiniens (info France Inter 20 décembre 2011).

12 enfance - jeunesse 12 Le journal de la ville de Grigny > mars 2012 rentrée scolaire Pré inscriptions rentrée 2012 / 13 Dépaysement total... le voyage est au rendezvous, à la portée des petits et des grands. samedi 24 mars à 15h (45 mn), à partir de 4 ans. centre brenot. Entrée libre. Renseignements service programmation scolaire Tél mail : conseil local de jeunes Les projets du CLJ Les pré-inscriptions pour les écoles maternelles et élémentaires ont lieu du 5 au 16 mars, au service Enfance (1) et s effectuent en deux temps : - la pré-inscription au service Enfance, - l inscription définitive auprès de la directrice ou du directeur de l école concernée. Lors de la pré-inscription, se présenter avec le livret de famille, un justificatif de domicile de moins de 3 mois (factures EDF, GDF, quittance de loyer, etc.), le carnet de santé, le n d allocataire CAFAL (Caisse de Lyon) et le n de sécurité sociale. Attention : ces documents vous seront demandés à nouveau par la directrice ou le directeur de l école. (1) inscriptions au service Enfance, lundi au vend. de 13h30 à 17h, jeudi jusqu à 19h. 5 rue Guy Raffin Tél mail : théâtre & marionnettes Le secret des chocottes Une réunion de travail et d échange du CLJ (Conseil Local de Jeunes) s est déroulée le 1 er février. Au programme, discussion autour du budget participatif et des échanges sur les projets vidéo du CLJ (lire page 9). Le contenu de la participation des jeunes à Couleurs d Afrique a également été évoquée, puis l animateur du Centre social a présenté un projet de tournois futsall dans lequel l implication de filles est fortement souhaitée. Enfin, ont été évoqués divers projets d actions à mettre en place cet été. spectacle contes africains Contact PIJ, 5 rue Guy Raffin Tél ou Samedi 24 mars, dans le cadre de la manifestation Couleurs d Afrique organisée par le Comité de jumelage (lire P.13), le service Culturel propose «N GON» (la lune), un spectacle de contes d Afrique «emportés par les vents pour un voyage initiatique où la poésie, la musique, la danse et la parole ne font plus qu un». Mardi 27 mars, au centre Brenot, spectacle proposé au jeune public à partir de 4 ans (1). Pour le plus grand bonheur des petits et des grands et surtout pour votre plus grande frayeur, Jorick, le génie de la peur et Martial, l humain sans peur s associent pour découvrir la recette de la plus grande «trouillote»... Par la Compagnie Traversan3, avec le soutien de Rhône en scène. Séance publique à 18h15 (40 mn), 5,30, gratuit pour les moins de 8 ans. Renseignements service programmation scolaire Tél mail : relais petite enfance Les vendredis Robinson Le rendez-vous des familles, des enfants (moins de 6 ans accompagnés de leurs parents) et des futurs parents. Les animations se déroulent au Relais Petite Enfance, de 9h à 11h30. Prochains RdV les vendredis 9 mars, 6 avril, 11 mai et 8 juin. Relais Petite Enfance, 10 rue Émile Évellier Tél mail : Pré inscription crèches Marie-Odile Crouzet sur rdv au mardi et jeudi : 13h30 à 17h mercredi : 8h30 à 12h et 13h30 à 17h. Tél Crèche municipale des Arboras 6 Promenade Jacques Brel tél lundi au vendredi 7h30 à 18h30 Crèche municipale du Vallon 32 avenue des Arondières tél lundi au vendredi 7h30 à 18h30 Relais Petite Enfance rue Émile Évellier tél Permanences administratives lundi et vend. 8h30/12h et 13h30/17h. mardi : 8h30 à 12h centre de loisirs 3/4 ans Pôle Petite Enfance Fonctionne les mercredis et vacances scolaires de 7h30 à 18h. Permanences mardi 13h30/17h - merc. 11h/14h & 17h/18h tél

13 Le journal de la ville de Grigny > mars 2012 culture 13 sculptures Symposium de sculptures Pour ce Symposium (1), il sera question «d habiller» l espace public de l ensemble immobilier l Agora. Pour la troisième fois des sculpteurs vont occuper les jardins de l Hôtel de Ville. Les artistes (2) travailleront l acier, l inox, la résine, la pierre, opérant ainsi une rupture avec la pratique traditionnelle de la sculpture. Tous sculpteurs monumentaux, leurs projets seront érigés en harmonie avec l environnement, prenant tout leur sens en fonction du lieu, plus mobilier urbain ou signal, qu œuvres narratives ou décoratives. Une exposition se tiendra à l Hôtel de Ville, permettant aux Grignerots de mieux connaître l esprit de chacun des artistes. (1) : ce symposium est co-financé par la ville et du mécénat privé. (2) les sculpteurs : Erutti, Henri Gautheret, Bernard Leone, Lovato et en qualité de commissaire du symposium Christiane Guillaubey. Contact : service Culturel mairie de Grigny, Tél centre social Atelier Hip-Hop Une quinzaine de jeunes de 11 à 14 ans travaillent actuellement d arrache-pied sur un spectacle hip-hop, lui-même intégré dans l école du mouv, la comédie musicale qui sera présentée le 22 juin au centre Brenot. Françoise Kairo, danseuse professionnelle, qui anime l atelier au centre social, membre par ailleurs de la prestigieuse compagnie Käfig, suit ces jeunes depuis 3 ans. Elle se passionne pour le hip-hop, ce mélange de cultures urbaines où cohabitent chant, danse, graff... Un art neuf qui se révèle dorénavant incontournable dans le paysage culturel et artistique international. Très enthousiaste à l idée de mettre en scène les jeunes Grignerots, elle considère que c est une «belle expérience» pour eux et pour elle puisque ce sera là une grande première. Si l essai se révèle concluant, pourquoi ne pas rêver d exporter le spectacle ailleurs qu à Grigny? Il y a le talent et l enthousiasme pour ça. Alors oui, pourquoi pas? association Couleurs d Afrique Contes, cours de danse, défilé, film, repas, concert et exposition sont au programme de couleurs d Afrique manifestation proposée par le Comité de jumelage le samedi 24 mars. Au centre Brenot... 10h : cours de danse avec Seydou Boulé, association Dyanako (1). 15h : contes (lire P.12). 16h15 : défilé de mode en collaboration avec le PIJ. Des tenues traditionnelles ont été spécifiquement confectionnées par des couturiers de Koupela. Elles seront portées par des membres du Conseil Local de Jeunes. 17h15 : film Un homme qui crie, du réalisateur Saleh Haroun. 19h15 : repas confectionné par le groupe Almara uniquement sur réservation (2) (voir tarifs). 21h : Concert par l ensemble Tassira de Bobo Diollasso, Burkina Faso, en collaboration avec l association Dyanako (voir tarifs). Et tout l après midi : exposition de commerce équitable, stands d artisanat, expo photos sur Koupela, les actions et les réalisations du Comité de jumelage. En amont de la manifestation, les enfants fréquentant le Centre social, réaliseront une affiche géante qui sera apposée le 24 mars, au centre Brenot. et à la médiathèque... Du 6 au 27 mars, une exposition de tableaux, de livres et d artisanat sera donnée à voir à la médiathèque Léo-Ferré (3). le vernissage de l exposition de tableaux, présentée par l association Ainsi Fon, se déroulera le 17 mars à 10h30... Le défilé de mode sera également proposé à 10h. Tarifs : Adultes (réduction étudiants, chômeurs) : repas 12 / concert 8 / repas + concert 17 / conte et film : libre participation aux frais. Enfants : repas 9 / concert 6 / repas + concert 13 / conte gratuit. 1 : cours de danse sur réservation Tél : réservations repas Tél les tickets repas sont à retirer le jour même, avant 19h. 3 : médiathèque, rue du 11 novembre, Tél : horaires : mardi 14h30-18h / mercredi 9h30-12h et 14h30-18h jeudi 9h30-12h / vendredi 14h30-18h30 / samedi 9h30-12h30

14 parole de 14 Le journal de la ville de Grigny > mars 2012 association Almara : parole de femmes En très peu de temps, le groupe Almara a trouvé sa place dans le paysage associatif local. Très actives, les femmes du groupe multiplient les actions de solidarité, tant au niveau local qu international. Depuis quand et pourquoi ce groupe s est-il constitué? Au printemps 2008 le Centre social et culturel a demandé à des mamans d organiser des tables d hôtes (paëlla, couscous, moules frites...) afin de financer le voyage de leurs enfants. Par ailleurs, ce groupe participait à des sorties familiales. De là se sont créés des liens, et lors de nos échanges, nous avons constaté que nos préoccupations étaient communes : l éducation, la scolarisation et la santé des enfants, les conditions de vie et de travail des femmes... Nous nous sommes retrouvées dans ces valeurs et avons décidé de financer des projets solidaires et humanitaires sans avoir au départ d idées précises. C est pour cette raison que nous avons rencontré des associations reconnues d intérêt général qui nous ont aidées en nous faisant part de leurs expériences. Combien de membres compte le groupe et est-il composé exclusivement de femmes? Almara (qui signifie femme en arabe) n est composé par définition que de femmes, toutes mères de famille. Nous étions 9 au départ, depuis 2 membres n ont pu poursuivre pour des raisons familiales et professionnelles. Très soudé, le groupe est néanmoins ouvert puisque nous entretenons des partenariats avec Objectif jeunes de Givors ainsi qu avec l AP- CA, l Association pour la Promotion de la Culture Algérienne de Givors. Quelles actions avez-vous menées jusqu à présent et quels sont vos projets à court et moyen termes? Nous avons participé à des manifestations locales et organisé des tables d hôtes qui nous permettent de soutenir nos projets. C est aussi l occasion de créer des liens et des échanges conviviaux avec les partenaires du territoire et les habitants. A ce jour nous avons financé, en collaboration avec le Comité de jumelage Grigny-Koupela, un projet au bénéfice de Woûmtaaba, une association de femmes burkinabée. Nous avons permis l achat de matériels d entretien pour que le marché de la ville ait lieu dans des conditions d hygiène et de propreté acceptables. Par ailleurs, nous avons entendu parler des difficultés financières que les Potagers du Garon connaissent. Nous avons «Nous sommes heureuses de participer à cette formidable expérience humaine qu est l expression de la solidarité» donc organisé, dans le cadre de la semaine du goût, une table d hôtes pour récolter des fonds et leur venir en aide. Le menu proposé a été élaboré avec des produits bio issus de la culture maraîchère des Potagers. Nous avons aussi co-organisé, en lien avec Objectif jeunes, une table d hôtes et un match de football amical entre des jeunes de Grigny et Givors. Le but étant de participer à la nécessaire pacification des rapports entre les jeunes des deux communes. Nous avons par ailleurs initié un projet culturel en organisant un circuit en Turquie. Au retour de ce voyage, nous avons réalisé une exposition itinérante de portrait de femmes turques en situation professionnelle et quotidienne ainsi qu un film relatant notre séjour. Ce projet a vu le jour grâce à la collaboration d associations telle que la et ViVé. Quant aux projets à court et moyen termes, nous allons organiser un repas spectacle dansant avec en animation des productions givordines et grignerotes (danses, chants). L objectif étant de mettre en valeur ce qui se fait sur les 2 communes et rapprocher les gens. A la rentrée 2012, nous p r o p o s e r o n s un dîner dansant, dont les bénéfices seront destinés à une association de Sétif en Algérie, pour la création d une Maison des Patients et des Parents. Cette action sera menée en partenariat avec l APCA. À l automne, nous proposerons une table d hôte au profit du Comité de Jumelage Grigny-Koupela, afin de financer les repas des enfants scolarisés. Votre champ d intervention se limite-il uniquement Grigny ou rayonnez-vous au-delà? Notre champ d intervention se situe essentiellement sur l agglomération Grigny-Givors ce qui est pour nous une évidence car les liens entre ces villes sont très étroits. Cela dit, nous avons également travaillé avec l association Solidarité Algérie St-Etienne et nous avons un projet avec Soucieu en Jarrest et son festival Georges Brassens. Avez-vous toutes une expérience de militantes associatives, si oui dans quel domaine? Des membres étaient impliqués dans des associations de parents d élève ou à Verticale notamment. Nous sommes en grande majorité membres du Conseil d administration du Centre social, deux d entrenous représentent le Centre social ainsi que le Groupe Almara au CA du Comité de Jumelage Grigny Koupéla. Le groupe Almara est fier et heureux de contribuer à tisser du lien social et nous devons dire que la concrétisation de nos projets est aussi motivant que valorisant. Même si cet engagement demande beaucoup de disponibilité, nous sommes heureuses de participer à cette formidable expérience humaine qu est l expression de la solidarité. Aujourd hui, nous sommes régulièrement sollicitées par les associations pour l organisation de buffets (spécialités culinaires sucrées et salées) ou d animations comme la mise en place d ateliers de «maquillage enfants» par exemple... Nous voudrions également dire que nous sommes soutenues depuis 3 ans par le Centre social et culturel, que nous remercions et qu aujourd hui nous sommes autonomes. contacts Almara Centre social et culturel Tél

15 Le journal de la ville de Grigny > mars 2012 tribune libre 15 Groupe des élus de la majorité municipale Mettre fin au diktat du libéralisme Quand la majorité rappelle, à juste titre, que les désengagements de l État ont une incidence très importante sur les finances locales, l opposition repousse d un revers de main cette réalité. «Malgré le désengagement de l État et des collectivités partenaires (Département, Région) ce budget réaffirme la volonté de maintenir les services à la population et les actions de proximité». Cette assertion n émane pas de l équipe municipale grignerote mais de la majorité en place dans une commune voisine de l Ouest Lyonnais. Laquelle valide ainsi les craintes partagées par l ensemble des villes de France et ce, quelles que soient leurs couleurs politiques. La loyauté indéfectible au gouvernement de l opposition locale est proprement stupéfiante puisque son soutien inébranlable à ce dernier est permanent, même quand ses décisions vont à l encontre des intérêts de la ville. En fait, on peut se demander si on doit parler de loyauté, de cécité ou d opportunisme conjoncturel. Pour notre part, et malgré les difficultés que nous rencontrons au quotidien, nous continuons à proposer à la population les services publics auxquels elle a légitimement droit. La création d une maison de la santé dans le quartier du Vallon, qui débutera dès septembre avec l installation dans des locaux disponibles à la de Grigny de médecins et d infirmières procède de cette volonté de répondre chaque fois que nous le pouvons aux besoins des habitants. Et s il est un besoin vital, avec le logement, l alimentation ou le travail, le droit à la santé figure en tête de ces priorités. Hélas, force est de constater que ce qui fût l orgueil de notre pays en matière de sécurité sociale, est en train d être sacrifié sur l autel du libéralisme et de son corollaire, la finance. Des médicaments de plus en plus nombreux à être «déremboursés», des transferts de charges sur les mutuelles complémentaires de plus en plus lourds, des usagers qui n ont dès lors plus les moyens de souscrire de contrats auprès de ces assurances mutualistes, tout ceci dresse un tableau extrêmement sombre du présent et ne préfigure en rien d un avenir radieux. A moins que les Français, acculés dans leurs retranchements, humiliés jusque dans leur dignité, ne fassent le choix de la révolte et décident de refuser de porter le poids d une société à la dérive, de siffler «la fin de la récréation libérale» pour reprendre la main sur le cours de leurs vies et celles de leurs enfants. Il faudra bien un jour reprendre le crayon à ceux qui prédisent que tout est écrit et retracer nousmêmes les contours de notre destin. Groupe «GRIGNY ENSEMBLE» élus de l opposition municipale L Emploi et l économie : les oubliés de Grigny Construire une ville c est évidemment penser les logements pour chacun, c est favoriser les commerces, les implantations de services et de services publics. C est développer un tissu économique, fait de grandes et de petites entreprises. C est diversifier les emplois : industriels, de services ou de l agro-alimentaire. Une seule ambition : créer des emplois ici. Tous les maires revendiquent cette ambition, même si elle est partagée avec une intercommunalité. Sur ce sujet, la majorité est en total échec. Depuis 1989, elle essaie de remplir la zone d activité de Chantelot, pendant que Montagny, Brignais, Millery remplissaient plusieurs centaines d hectares d entreprises créatrices d emplois. Et on ne peut pas se cacher derrière la crise des 4 dernières années, quand l échec est sur 25 ans. Serait-ce le coté anticapitaliste du Maire qui repousse les entrepreneurs ou les impôts trop hauts? Sûrement un peu des deux. Sans un engagement fort du maire, sans un discours très volontariste envers les entrepreneurs, les créateurs d entreprises, les chambres de commerce et d industrie, sans un combat de chaque instant pour accompagner les futurs investisseurs, rien ne se fera. Le Maire doit être le premier VRP de la ville, c est notre vision de l économie et de la création d emplois ici. Les entreprises petites ou grandes, les commerces, les forains tous doivent avoir le soutien du Maire, c est notre vision du développement économique et de l emploi. Or la lecture du bilan à mi mandat du maire montre que l entreprise est loin de ses préoccupations. Un seul mot sur le commerce local, un tiers de page sur 28. Aujourd hui le vote d une taxe sur les enseignes qui handicapera la création d emplois. Hier une aire des gens du voyage, demain une déchèterie, en lieu et place d entreprises créatrices d emploi à Chantelot. Hier le départ des ateliers de Badan. Hier encore l échec d un projet ambitieux dans la maison de la Formation au Vallon (emplois hautement qualifiés). Aujourd hui le départ de Fiat, l arrêt de Solinox, de Cira... On ne peut pas faire des discours pour l emploi et ne pas en créer quand on est Maire, c est une faute. Des mots sans actes. L emploi à Grigny c est un échec, dans une ville qui compte de nombreux demandeurs d emploi. Budget participatif 2013 VOTRE AVIS COMPTE! Vous avez la possibilité d être acteurs de la ville en participant au Budget participatif Exprimez vos attentes, vos propositions par le biais de ce coupon ou sur papier libre, à déposer à l accueil de la mairie. Nous vous invitons également à participer aux différents rendez-vous avec la Démocratie participative (lire P.8). c Équipements municipaux c Cadre de vie c Sécurité c Scolaire c Sport et vie associative c Culture c Enfance / Jeunesse c Autre... mes propositions : Pour que vos demandes soient prises en compte, merci de nous laisser vos coordonnées M. Mme : adresse postale : adresse mail : Tél.

16 à l affiche 16 n utiles Mairie - Tél av. Jean Estragnat BP GRIGNY lundi au vendredi : 8h30 à 12h - 13h30 à 17h mardi : 13h30 à 17h - jeudi jusqu à 19h Permanences du maire : jeudi de 16h30 à 19h sur rdv : Tél Point Information Jeunesse - Tél rue Guy Raffin Scolaire - Tél rue Guy Raffin Relais Petite Enfance - Tél rue Émile Éveiller Crèche du Vallon - Tél av. des Arondières Crèche des Arboras - Tél promenade Jacques Brel MDR - Tél avenue des Arondières Médiathèque Léo-Ferré - Tél rue du 11 novembre Centre social & culturel - Tél place Félix Héritier École Musique et Danse - Tél La Poste - Tél place Henri Barbusse mardi au vendredi : 9h à 12h - 14h30 à 17h45 samedi : 9h à 12h Police municipale - Tél Tél Commissariat - Tél. 17 GIVORS - rue Pierre Semard Hopital Montgelas urgences - Tél GIVORS - 9 avenue Professeur Fleming Point Préfecture - Tél GIVORS - 6 rue Jacques Prévert Maison de Justice et du Droit - Tél GIVORS - 45, rue Roger Salengro lundi au vendredi : 9h à 12h15-13h30 à 17h Déchèterie - Tél Chemin de Saint Abdon Horaires d hiver (1 er novembre / 31 mars) lundi au vendredi : 9h à 12h et 14h à 17h samedi : 9h à 17h - dimanche : 9h à 12h Grand Lyon Voirie - Tél Propreté / nettoyage - Tél Collecte des bacs - Tél Direction de l eau - Tél

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL 1. Le budget communal est l acte fondamental de la gestion municipale car il détermine chaque année l ensemble des actions qui seront entreprises.

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES

APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES Date limite de dépôt des dossiers : 02/05/2014 1- PREAMBULE 1-1 Contexte institutionnel de l appel à projets : La Ville de Pontarlier, dans le

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

BOURSES DE VOYAGES DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROJET. Tu as entre 6 et 30 ans. La Ville de Saint-Denis. te soutient et t, aide.

BOURSES DE VOYAGES DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROJET. Tu as entre 6 et 30 ans. La Ville de Saint-Denis. te soutient et t, aide. BOURSES DE VOYAGES Nom :... Prénom :... DJ :... DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROJET Tu as entre 6 et 30 ans La Ville de Saint-Denis te soutient et t, aide à concrétiser ton projet de voyage Ce dossier te

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES - REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES Article 1 : Généralités La commune de Feucherolles met en place un accueil de mineurs sur son territoire,

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

APPEL A PROJETS JEUNES 2015

APPEL A PROJETS JEUNES 2015 APPEL A PROJETS JEUNES 2015 La Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le Conseil Général, la Mutualité Sociale Agricole et la Caisse d Allocations Familiales du Gard souhaitent promouvoir des

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Le compte administratif 2014 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2014 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2014 de la Région Alsace Avis 17 juin 2015 Avis Le compte administratif 2014 de la Région Alsace 17 juin 2015 2 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) RESTAURATION SCOLAIRE TAP MATERNEL (Temps d Accueil Périscolaire) ANNEE 2013 2014 La ville de JACOU organise

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Mission d audit financier de début de mandat

Mission d audit financier de début de mandat Ville de Louveciennes Mission d audit financier de début de mandat Synthèse 23 octobre 2014 Vos interlocuteurs : MAZARS Secteur public 61, rue Henri Regnault 92075 La Défense Cedex Thierry GREGOIRE Senior

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Dossier de Presse. 20 novembre 2013

Dossier de Presse. 20 novembre 2013 Dossier de Presse 20 novembre 2013 Contact Julien BALLAIRE Administrateur en charge des relations presse 01 56 80 84 08 / 06 81 66 19 35 presse@lmde.com 2 Sommaire Présentation du Prix de l Etudiant Entrepreneur

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

dans le Lot Equilibrer son alimentation et son budget! l Information Jeunesse d o s s i e r p.9 à 12 n 28 2 éme semestre 2014

dans le Lot Equilibrer son alimentation et son budget! l Information Jeunesse d o s s i e r p.9 à 12 n 28 2 éme semestre 2014 46 n 28 2 éme semestre 2014 Journal de l Information jeunesse en Midi-Pyrénées Equilibrer son alimentation et son budget! d o s s i e r p.9 à 12 l Information Jeunesse dans le Lot www.crij.org r dossier

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Reims, vendredi 20 décembre 2013 Croix-Rouge : inauguration de la nouvelle antenne municipale et de la nouvelle antenne du C. C.A.S. Vendredi 20 décembre 2013 Sommaire Communiqué Un nouveau

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

VERS LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

VERS LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES 2014 REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE / TAP RESTAURATION 2014-2015 VERS LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES Informations Générales La restauration scolaire, les accueils périscolaires, les temps d activités

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

COMMUNE DE LADINHAC I. APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 27 FEVRIER 2015

COMMUNE DE LADINHAC I. APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 27 FEVRIER 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er AVRIL 2015 Le conseil municipal de LADINHAC s est réuni le mercredi 1 er Avril 2015 à 20H30 à la mairie de LADINHAC sur la convocation de Monsieur Clément ROUET,

Plus en détail

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 1 juillet 2011

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 1 juillet 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services du Département Direction du Développement Coopération internationale 2011-CP-3757 Affaire suivie par : Cédric LE BRIS Poste:

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Projet. Equipement numérique

Projet. Equipement numérique Projet Equipement numérique Service Mécénat Région Ile de France 7 mars 2013 Notre mission NOTRE MISSION Apprentis d Auteuil est une fondation reconnue d utilité publique qui éduque et forme plus de 13

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES

INFORMATIONS GENERALES ALSH Intercommunal (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) Livret d inscription De Septembre 2015 À Juin 2016 Saiint Martiin lle Beau (Mercrediis et vacances) La Croiix en Touraiine (Mercrediis) INFORMATIONS

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS SOMMAIRE ARTICLE 1 : LES SORTIES ET LES ATELIERS... 3 1. Les conditions d accès... 3 2. Les modalités d inscription... 3 3. La confirmation des sorties et

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Cohésion sociale, solidarités et lien social. Retour des fiches-actions Lundi 24 janvier

Cohésion sociale, solidarités et lien social. Retour des fiches-actions Lundi 24 janvier Cohésion sociale, solidarités et lien social Retour des fiches-actions Lundi 24 janvier Cohésion sociale, solidarités et Lien social Actions municipales et actions pilotes: Favoriser la cohésion sociale

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Établir un budget est une étape indispensable pour aborder sereinement un projet et rechercher des soutiens financiers auprès de partenaires privés et publics.

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE Spécialité : Professionnelle FINANCES DES COLLEIVITES TERRITORIALES ET DES GROUPEMENTS M2

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

Écoles publiques. Inscriptions scolaires et accueils périscolaires

Écoles publiques. Inscriptions scolaires et accueils périscolaires Écoles publiques Inscriptions scolaires et accueils périscolaires 2015/2016 5 Vous allez inscrire votre enfant à l école pour la première fois ou le changer d établissement suite à un déménagement. Si

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015

DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015 DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015 Dossier à retourner complet au Point Information Jeunesse ou au Service Engagement Citoyen Avant le 24 juin 2015 COORDONNÉES PHOTO OBLIGATOIRE Sexe : F M

Plus en détail

MAIRIE de B E I G N O N

MAIRIE de B E I G N O N Beignon, le 25 mai 2012 MAIRIE de B E I G N O N Chers Parents, L année scolaire 2011 / 2012 se termine et il nous faut préparer la rentrée scolaire 2012/ 2013. A ce titre, nous vous rappelons quelques

Plus en détail

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR Vu la délibération du Conseil Communautaire en date du 26 mai 2015 et portant instauration du système des forfaits ; Vu la délibération

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT ***********

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** ARTICLE 1 : CONSTITUTION, APPELLATION, DUREE. Il est constitué une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année :

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année : FONCTIONNEMENT DE L ÉCOLE Le bilan présenté ici ne peut faire état de tous les événements qui ont eu lieu pendant l année scolaire 2005-2006. Toutefois, nous pouvons affirmer que l implication et le travail

Plus en détail

Champ de Manœuvre. Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen

Champ de Manœuvre. Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen Champ de Manœuvre Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen Février 2015 La mobilisation effective d une cinquantaine de personnes 24 répondants 23 lors

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

Dossier de Presse. Carte Jeunes Nouveau Monde. L innovation au service du pouvoir d achat et de l autonomie des jeunes.

Dossier de Presse. Carte Jeunes Nouveau Monde. L innovation au service du pouvoir d achat et de l autonomie des jeunes. Dossier de Presse Carte Jeunes Nouveau Monde L innovation au service du pouvoir d achat et de l autonomie des jeunes Contacts presse Zakia Douakha Cécile Joachin Tél. : 04 73 31 93 58 Tél. : 04 73 31 85

Plus en détail

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants INFORMATION DES FAMILLES Ce document a pour objectif de répondre de façon concrète et pratique aux questions soulevées par les parents, les enseignants ou les associations, lors de différents temps de

Plus en détail

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ----------------------------------------------

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- Sous la présidence de M. NICKLER Raymond, Maire Nombre de Conseillers

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention Appel à Projets Développement Durable Dossier de demande de subvention IMPORTANT Ce dossier fait acte de document officiel et son usage est obligatoire. Nous vous invitons également à fournir tout document

Plus en détail

REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015

REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015 REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015 Accueil de loisirs Accueil pré / post scolaire Accueil pré / post centre de loisirs Restauration scolaire Important : Tous les parents inscrivant leur(s)

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Adoption de la décision modificative n 1 du budget 2014 budget principal et budget annexe

Adoption de la décision modificative n 1 du budget 2014 budget principal et budget annexe Adoption de la décision modificative n 1 du budget 2014 budget principal et budget annexe Intervention de Guillaume CROS Monsieur le Président, Cher-ère-s collègues, Comme tous les ans, l approbation du

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

Règlement du restaurant scolaire

Règlement du restaurant scolaire DEPARTEMENT DE LOIR-ET-CHER REPUBLIQUE FRANCAISE ARRONDISSEMENT DE BLOIS COMMUNE DE SAINT GERVAIS LA FORET Règlement du restaurant scolaire Le présent règlement concerne l organisation du restaurant scolaire.

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Projet dessin/écriture/environnement 2015/2016 «Promenons nous dans le bois» Cahier des charges

Projet dessin/écriture/environnement 2015/2016 «Promenons nous dans le bois» Cahier des charges Projet dessin/écriture/environnement 2015/2016 «Promenons nous dans le bois» 1 Présentation 1.1 Contexte Cahier des charges La Ville de Nantes propose en 2015/2016 aux écoles publiques nantaises, en concertation

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail