4) Un exemple de la biodiversité : Le Sol : système vivant mais menacé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "4) Un exemple de la biodiversité : Le Sol : système vivant mais menacé"

Transcription

1 4) Un exemple de la biodiversité : Le Sol : système vivant mais menacé Introduction : Le sol est plus souvent associé au règne minéral qu'au vivant. Pourtant, il est lui-même un produit de la vie patiemment élaboré pendant des centaines et des milliers d'années. Dans une seule cuillère à soupe de sol forestier se bousculent plus de 50 milliards d'organismes vivants! Bactéries, champignons, vers et insectes décomposent les plantes et les animaux morts et en font de l'humus. Les racines des plantes retiennent cet humus et y puisent leurs éléments nutritifs. Et ainsi de suite. Tant que le cycle n'est pas interrompu, l'écosystème se perpétue Trop souvent, l'élevage et l'agriculture détruisent les sols. Défrichés et mis à nu, ils sont lessivés par les pluies, érodés, et s'appauvrissent. L'indispensable humus n'est pas remplacé et les sols, dénués de la vie souterraine qui les enrichit, deviennent stériles. Chaque année, dans le monde, 24 milliards de tonnes de sols fertiles sont ainsi perdus. a) Définir et situer le sol : Le sol est la couche superficielle qui recouvre les roches du sous-sol. Il est le lieu d enracinement des végétaux qui trouvent dans le sol les substances indispensables à leur développement. Le sol est souvent recouvert de feuilles mortes et de débris végétaux qui forment la litière. Il est constitué de plusieurs couches (ou «horizons) dont la couche humifère, riche en humus, provenant de la décomposition de la matière organique. Schéma

2 b) Les constituants d un sol de jardin. Ø On mélange un échantillon de sol de jardin avec de l eau puis on laisse reposer. Le sol est donc constitué de - Matière minérale - Eau - Air - Matière organique Ainsi le sol participe à l alimentation des végétaux en eau mais aussi à la rétention de l eau. Un bon sol doit pouvoir retenir l'eau efficacement. Que se produit-il s'il ne la retient pas? Il y aura alors lessivage. L'eau qui coule à travers le sol emporte avec elle les éléments nutritifs (les engrais) solubles. Ces éléments nutritifs seront emportés vers les nappes d'eau souterraines ou vers les cours d'eau avoisinants. Ces engrais qui s'ajoutent à ceux déjà présents dans le cours d'eau peuvent avoir des conséquences désastreuses sur le plan d'eau. Les lacs sont particulièrement sensibles à ce genre de pollution. La disparition du couvert végétal, à cause du déboisement, laisse les sols à nu, ils sont alors emportés par les pluies et détruits. Ils génèrent des inondations catastrophiques et des coulées de boue dévastatrices

3 c) La formation des sols : R= Roche mère C= roche altérée. A = litière A = couche humifère B = épaississement Une roche mère, mise l affleurement subi les actions de l environnement à Une couche minérale superficielle, meuble, se forme. Les premiers végétaux peuvent s enracinerà Une litière se met en place, sous l action des êtres vivants du sol, elle se décompose produisant de l humus qui s accumule à La couche minérale meuble s épaissit ans Il faut en moyenne 8000 ans pour que se mette en place un sol de 50 à 60 cm. Un sol bien protégé peut atteindre 1m en Ans Mais il faut très peu de temps pour détruire un sol C est l activité des êtres vivants du sol qui permet la formation d un sol - Formation des sols : d) La vie dans le sol Le sol abrite plus de 25 % des espèces animales et végétales actuellement décrites. L activité de ces organismes assure la fertilité des sols, la qualité de notre alimentation, la pureté de l air et la qualité de l eau. L accroissement de la pression exercée par les activités humaines et les changements globaux, menacent directement la biodiversité du sol et le bon fonctionnement des sols. Une gestion durable des milieux suppose d élaborer des objectifs de préservation de la biodiversité des sols. Identifions la faune du sol : Nous récupérons la microfaune grâce à un appareil de berlèse : Les animaux présents dans l échantillon fuient la lumière et la chaleur finissent par tomber dans l alcool.

4 Ø Film «La faune du sol»: https://www.youtube.com/watch?v=tv6opgr1xby En termes de diversité, un sol contient plusieurs milliers d espèces animales et plusieurs dizaines à plusieurs centaines de milliers d espèces bactériennes et de champignons 1 Kg de sol fertile contient : ~ milliards de bactéries 400 millions de Mycètes (champignons) 50 millions d'algues 30 millions de protozoaires, Nématodes et autres vers Toutes sortes d'insectes Clé :

5 Tous ces organismes vivants jouent un rôle important dans: La transformation de la matière organique en nombreux composés organiques formant l'humus. L'humus est un mélange d'un grand nombre de composés organiques provenant de la dégradation des végétaux et des animaux en décomposition. La minéralisation de la matière organique, c'est à dire la transformation finale des composés de l'humus en éléments minéraux (engrais). Le brassage et l'aération du sol. Un ver de terre, par exemple, peut absorber et rejeter plus d'une tonne de sol par année. BILAN : Ainsi, ce riche écosystème possède de nombreuses fonctions. - Il recycle les déchets organiques pour assurer la vie des plantes, des animaux et de l homme audessus du sol; - Il régule le cycle de l eau; - Il tient les espèces nuisibles à l écart et décontamine les terres polluées C est l usine de la vie, dont les ouvriers sont des microorganismes, de grands et de petits invertébrés, des petits mammifères et même les racines des plantes. Leurs lieux de travail sont les couches sombres du sol arable, sous les prairies, les champs, les forets et les espaces verts des villes. Mais cette usine est en crise. Alors que d autres ressources vitales comme l eau et l air sont constamment recyclées et régénérées, la formation des sols peut prendre des décennies, voire des siècles. Quand l usine de la vie s arrête, il est très difficile de la remettre en route.

6 Végétaux chlorophylliens Animaux Faune et flore du sol 8 Liens : - Logiciel : - Protocole de récupération et observation de la faune du sol : - Vidéo correction faune du sol : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=- 8G7Jjuc4P0 - le devenir des feuilles : PB : quelle est l origine de cette biodiversité? - Pourquoi la vie n est-elle apparue que sur Terre? - Comment définir le vivant? - Comment de nouvelles espèces sont-elles apparues?...

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants.

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Chapitre 4 : Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Lorsque les êtres vivants meurent, la matière organique qui les constitue tombe sur le sol. (ex : feuilles mortes ) Que devient la

Plus en détail

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau. Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE, ST-STE, 4 e secondaire La lithosphère La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Plus en détail

Le recyclage de la matière dans l environnement

Le recyclage de la matière dans l environnement Chapitre Le recyclage de la matière dans l environnement S interroger avant d aborder le chapitre a a à d En deux ou trois ans, dans une forêt de feuillus, la litière de feuilles mortes et de brindilles

Plus en détail

VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE

VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE Vieux trognes en milieu urbain, ville d Angers. Un patrimoine en voie de disparition préservé. GENERALITES Motifs de la formation L arbre n est pas

Plus en détail

Les sols, terreau fertile pour l EDD Fiche activité 3 Que contient un sol?

Les sols, terreau fertile pour l EDD Fiche activité 3 Que contient un sol? Les sols, terreau fertile pour l EDD Fiche activité 3 Que contient un sol? Introduction La vie végétale et animale, telle que nous la connaissons, n'existerait pas sans la terre fertile qui forme à la

Plus en détail

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire.

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire. Calcaire En traversant les diverses couches géologiques, l'eau se charge en de nombreux minéraux et notamment en carbonate de calcium, plus communément appelé calcaire. Une eau riche en calcaire est qualifiée

Plus en détail

Hélène TRIPETTE juin 2013 1. PROTECTION DU PATRIMOINE NATUREL (CODE DE L'ENVIRONNEMENT) INFRACTION NATINF PREVUE PAR REPRIMEE PAR

Hélène TRIPETTE juin 2013 1. PROTECTION DU PATRIMOINE NATUREL (CODE DE L'ENVIRONNEMENT) INFRACTION NATINF PREVUE PAR REPRIMEE PAR GUIDE DE QUALIFICATION DES PRINCIPALES INFRACTIONS D'ATTEINTE A L'ENVIRONNEMENT OU A LA PROPRIETE SUSCEPTIBLES D'ETRE CONSTATEES DANS LES ESPACES NATURELS Hélène TRIPETTE juin 2013 1. PROTECTION DU PATRIMOINE

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion de chantier plus durable

Formation Bâtiment Durable : Gestion de chantier plus durable Formation Bâtiment Durable : Gestion de chantier plus durable Bruxelles Environnement LA PROTECTION DU SOL Sébastien BREELS MATRIciel Objectifs de la présentation Faire part des principales règlementations

Plus en détail

ANNEXE 3. "Préservation d'arbres-habitat" Service des forêts, de la faune et de la nature. Inspection cantonale des forêts Biodiversité en forêt

ANNEXE 3. Préservation d'arbres-habitat Service des forêts, de la faune et de la nature. Inspection cantonale des forêts Biodiversité en forêt Service des forêts, de la faune et de la nature Inspection cantonale des forêts Biodiversité en forêt Chemin de la Vulliette 4 1014 Lausanne Directive N : IFOR-BIODIV-ARB.HAB-2012 ANNEXE 3 "" Date de création

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

Guide du compost. Composter, un geste facile et utile, écologique et économique! Trier, recycler, préserver. Inventons notre avenir

Guide du compost. Composter, un geste facile et utile, écologique et économique! Trier, recycler, préserver. Inventons notre avenir Communauté de Communes du Kochersberg Guide du compost Composter, un geste facile et utile, écologique et économique! Trier, recycler, préserver Inventons notre avenir Trier, recycler, préserver Pourquoi

Plus en détail

@ Ontario. Dix façons de conserver l'eau. A la maison. L'eau. Nous polluons et gaspillons l'eau de. Dans la salle de bains : limitez la durée

@ Ontario. Dix façons de conserver l'eau. A la maison. L'eau. Nous polluons et gaspillons l'eau de. Dans la salle de bains : limitez la durée @ Ontario Dix façons de conserver l'eau Nous avons tous un rôle à jouer pour garantir que les eaux de l'ontario soient potables et propices à la baignade et à la pêche. Il incombe aux gouvernements d'établir

Plus en détail

À la rescousse d un architecte

À la rescousse d un architecte À la rescousse d un architecte Niveaux : 4 e et 6 e année Matières scolaires : sciences de la nature, français Objectifs de l ERE : les connaissances, la prise de conscience, les compétences. Objectifs

Plus en détail

Séquence 7. Le sol, un patrimoine durable? Sommaire

Séquence 7. Le sol, un patrimoine durable? Sommaire Séquence 7 Le sol, un patrimoine durable? Sommaire 1. Le sol, une ressource naturelle indispensable mais fragile 2. Synthèse 3. Exercices 4. Devoir autocorrectif n 3 1 1 Le sol, une ressource naturelle

Plus en détail

Le sol. Contenu. Le sol - Page 1

Le sol. Contenu. Le sol - Page 1 Le sol Contenu I. Différence entre la culture bio et la culture conventionnelle... 2 II. Structure du sol... 2 1. Horizon zéro ou «O» comme organique... 2 2. Horizon A, horizon lessivé... 3 3. Horizon

Plus en détail

L'entretien de la mare

L'entretien de la mare S L'entretien de la mare i vous possédez une mare ou si vous venez d en créer une, il vous reste à suivre son évolution, et surtout à l entretenir. En effet, les jeunes mares peuvent faire face à un grand

Plus en détail

Droles de champignons!

Droles de champignons! Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Droles de champignons! Ce livret appartient à :... Un champignon, c est quoi? Le champignon est un être vivant :, il n appartient ni aux végétaux,

Plus en détail

Guide Pratique. du COMPOSTAGE. à la maison

Guide Pratique. du COMPOSTAGE. à la maison Guide Pratique du COMPOSTAGE à la maison Compost, Mode d emploi Que composter? Le compostage permet de recycler et de valoriser toutes les matières organiques (déchets verts, déchets de cuisine, de potager

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau

Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau Julien Fiquepron, Centre national de la propriété forestière Olivier Picard, CNPF - Eric Toppan, FPF - Aurélien

Plus en détail

SOLS VIVANTS LA FACE CACHÉE DE LA BIODIVERSITÉ DES CLÉS POUR COMPRENDRE LA BIODIVERSITÉ N 1

SOLS VIVANTS LA FACE CACHÉE DE LA BIODIVERSITÉ DES CLÉS POUR COMPRENDRE LA BIODIVERSITÉ N 1 DES CLÉS POUR COMPRENDRE LA BIODIVERSITÉ FICHE-CLÉ N 1 Révision AVRIL 2015 SOLS VIVANTS LA FACE CACHÉE DE LA BIODIVERSITÉ Le sol est le support de la vie terrestre. Il est indispensable aux plantes et

Plus en détail

Le Compostage Individuel

Le Compostage Individuel Le Compostage Individuel Services Techniques 31, Chemin des Ragots - BP 97 71 403 AUTUN Cedex Tél : 03 85 86 01 51 Fax : 03 85 86 59 11 Mail : communaute@autun.com LE COMPOSTAGE INDIVIDUEL C est la décomposition

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Protection de la faune et de la flore au Maroc :Encadré par DR. Mr EL AKLAA plan Introduction I- La biodiversité au Maroc III-La

Plus en détail

Broyage des végétaux à domicile

Broyage des végétaux à domicile Broyage des végétaux à domicile Dans le cadre de son plan de prévention des déchets avec le Conseil Général de l Ain, le SIVOM du Bas-Bugey décide de lancer un nouveau service : Le broyage consiste à réduire,

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

Guide pratique. Composter dans son jardin

Guide pratique. Composter dans son jardin Guide pratique Composter dans son jardin Faire son compost soi-même constitue la meilleure façon de recycler ses déchets de cuisine et de jardin, tout en produisant un excellent fertilisant. Ce guide vous

Plus en détail

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous :

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous : L oxygène dissous Pourquoi l'oxygène dissous est-il important? L air que nous respirons contient de l oxygène (O 2 ), c est bien connu. Il y en a aussi dans les cours d eau, suite au contact entre l air

Plus en détail

Les essentiels Zolux. " l équilibre Tests et analyses"

Les essentiels Zolux.  l équilibre Tests et analyses Les essentiels Zolux " l équilibre Tests et analyses" SOMMAIRE Introduction L aquarium, un processus biologique d autorégulation naturelle: Un aquarium est un milieu vivant, équilibré, stable et quasiment

Plus en détail

LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ

LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ Véronique Bérard, B biologiste Journée INPACQ Pâturages 6f février 2007, Victoriaville 1 Biodiversité «Nombre d espd espèces vivant dans un même milieu» Plantes,

Plus en détail

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif?

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif? L 7 a diversité biologique une richesse difficile à préserver A Uccle Notre Commune fait partie des communes les plus vertes de Bruxelles. Aussi aurez-vous peut-être la chance de faire des rencontres intéressantes

Plus en détail

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE e Au XVII siècle, l invention du microscope a permis d observer des êtres vivants de toute petite taille: les micro-organismes (ou microbes). Comment les microbes déclenchent-ils

Plus en détail

7 avril 2014 RES EAU SOL

7 avril 2014 RES EAU SOL 7 avril 2014 RES EAU SOL Jacques THOMAS Scop SAGNE LE SOL, ELEMENT FONDAMENTAL DE LA BIODIVERSITE Synthèse de la formation du 7 avril 2014 Saint Paul Cap de Joux LE SOL : UNE INTERFACE est une science

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 t Séance 1 Le devenir de la matière des êtres vivants (suite) 2- Le sol, un milieu peuplé de très nombreux êtres vivants 3- Le rôle des êtres vivants dans la décomposition de

Plus en détail

Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville

Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville Juliette Patterson Architecte et architecte-paysagiste Catalyse Urbaine Architecture et Paysages FORUM ENVIRONNEMENT Fédération interdiscipinaire

Plus en détail

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe:

Science et technologie ST. Univers Terre et espace. Nom: groupe: Science et technologie ST Univers Terre et espace Nom: groupe: Tiré d'observatoire, Julie Trottier, Avril 2012 1. Les minéraux Les minéraux (un minéral) sont des éléments ou des composés chimiques qui

Plus en détail

INTRODUCTION. Qu est-ce que le compostage? Pourquoi composter?

INTRODUCTION. Qu est-ce que le compostage? Pourquoi composter? INTRODUCTION Jardiner, c est tout un art. Composter aussi! Je pratique le compostage depuis 16 ans maintenant, et souhaiterai, à travers ce guide, vous apporter quelques conseils pour la réalisation de

Plus en détail

L usine de la vie. Pourquoi la biodiversité des sols est-elle si importante?

L usine de la vie. Pourquoi la biodiversité des sols est-elle si importante? L usine de la vie Pourquoi la biodiversité des sols est-elle si importante? Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez sur l Union européenne

Plus en détail

DECOUVERTE DU MILIEU MEDITERRANEEN : SORTIE AU MASSIF DE LA GARDIOLE

DECOUVERTE DU MILIEU MEDITERRANEEN : SORTIE AU MASSIF DE LA GARDIOLE Ecole le Balader 30 avril 2010 CE2/CM1 DECOUVERTE DU MILIEU MEDITERRANEEN : SORTIE AU MASSIF DE LA GARDIOLE LOCALISATION DU MASSIF DE LA GARDIOLE Itinéraire Lattes -> Maison forestière de la Gardiole Conclusion

Plus en détail

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises Dans le cadre de démarches environnementales et de développement durable, de nombreux maîtres d ouvrages, notamment les collectivités territoriales,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE L EAU DANS LE BASSIN VERSANT DES NIVES

PROJET PEDAGOGIQUE L EAU DANS LE BASSIN VERSANT DES NIVES PROJET PEDAGOGIQUE L EAU DANS LE BASSIN VERSANT DES NIVES «Sensibilisation à une gestion citoyenne de la ressource en eau» Projet pédagogique proposé par le Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Nive

Plus en détail

Le guide de la gestion domestique de vos déchets organiques

Le guide de la gestion domestique de vos déchets organiques Le guide de la gestion domestique de vos déchets organiques Les déchets organiques Le compostage Le mulching Le broyage Le paillage L alimentation animale Présentation du traitement actuel des déchets

Plus en détail

Organisation de la formation

Organisation de la formation Formation sylviculture et cours d eau Organisation de la formation Maître d ouvrage : Maître d oeuvre : Formation co financée par : Meymac, 16 mai 2014 Formation sylviculture et cours d eau Contexte de

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur Jeu de l ingénierie écologique mémo du joueur Contexte Qu est-ce que l ingénierie écologique? L ingénierie écologique peut être définie par une action par et/ou pour le vivant. Plus précisément, le vivant

Plus en détail

Réponses aux Quiz...119

Réponses aux Quiz...119 Sommaire Quiz...11 1. Agriculture...13 2. Bâtiment...15 3. Bien manger...17 4. Biodiversité...19 5. Catastrophes écologiques...21 6. Commerce équitable...25 7. Déchets...28 8. Démarche française...30 9.

Plus en détail

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement Une population de neuf milliards d'humains est prévue au XXIème siècle. Nourrir la population mondiale est un défi majeur qui ne peut

Plus en détail

FICHE DE PROJET CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2. OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT...

FICHE DE PROJET CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2. OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT... FICHE DE PROJET SOMMAIRE CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2 OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT...3 CHRONOGRAMME DES ACTIVITES (Cf. Tableau 3)...3 Tableau

Plus en détail

DES TOITURES VERDOYANTES... POUR TOUS! Profitez de la diversité.

DES TOITURES VERDOYANTES... POUR TOUS! Profitez de la diversité. DES TOITURES VERDOYANTES... POUR TOUS! Profitez de la diversité. Quiconque accorde sa place à la Nature profite de ses bienfaits. L aménagement des toits en espace vert apporte beaucoup d avantages directs

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Vers des parkings plus économes au sol

Vers des parkings plus économes au sol Parkings paysagers ASPECTS REGLEMENTAIRES Vers des parkings plus économes au sol ANTICIPATION REGLEMENTAIRE : > L imperméabilisation des sols pose des problèmes techniques. Le plan d action du ministère

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Le méthane (C4) Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. La molécule de Méthane C Le méthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule brute C4. C'est un gaz que l'on trouve

Plus en détail

Je composte, ça change tout!

Je composte, ça change tout! Je composte, ça change tout! L e compostage est un processus qui permet de décomposer la matière organique par l action de l air, des bactéries et des organismes vivants du sol pour la transformer en une

Plus en détail

ORGANISATION MARITIME INTERNATIONALE OMI

ORGANISATION MARITIME INTERNATIONALE OMI ORGANISATION MARITIME INTERNATIONALE OMI Agence spécialisée des Nations Unies, l O.M.I est l autorité standard pour la sécurité, la sureté et les performances environnementales des transports maritimes

Plus en détail

RENATURA. et la protection de la mangrove en République du Congo. Rapport d activité : Journée mondiales des zones humides - 2011

RENATURA. et la protection de la mangrove en République du Congo. Rapport d activité : Journée mondiales des zones humides - 2011 Rapport d activité : Journée mondiales des zones humides - 2011 RENATURA et la protection de la mangrove en République du Congo Guichel Bisty, Givley Bokaka, Sophie Dupille 1 www.renatura.asso.eu.org /

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

Cours de physique du sol

Cours de physique du sol Logo optimisé par J.-D.Bonjour, SI-DGR 13.4.93 ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Cours de physique du sol G E N E R A L I T E S Copie des transparents Version provisoire Prof. A. Mermoud Janvier

Plus en détail

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 5 2 GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 2.1 Contexte géologique général En raison de l immensité de son territoire et des divers environnements géologiques qui le composent, le Québec est exposé

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

2. Les agents de maladies infectieuses

2. Les agents de maladies infectieuses 2. Les agents de maladies infectieuses 2a. Ce qui est un agent pathogène des plantes? Les organismes phytopathogènes sont pour la plupart les champignons, les bactéries, les nématodes, et les virus (il

Plus en détail

Les risques volcaniques

Les risques volcaniques Les risques volcaniques La Classe de 2VP1 est allée visiter Vulcania le vendredi 4 avril le matin. L entrée de Vulcania L objectif de cette sortie vise à comprendre quels sont les risques majeurs et les

Plus en détail

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS 1 RISQUES SANITAIRES et ENVIRONNEMENTAUX 3 éléments DANGER EXPOSITION CIBLE(S) propriétés intrinsèques intensité, une ou plusieurs d'une

Plus en détail

Module P1 Code Descriptif Type d activités Niveaux. La diversité des insectes aquatiques

Module P1 Code Descriptif Type d activités Niveaux. La diversité des insectes aquatiques Module P1 Co Descriptif Type d activités Niveaux P1 Le Module P1 est composé 2 ateliers: La diversité s insectes aquatiques Par la Société Entomologique France Association s Coléoptéristes Français A l'ai

Plus en détail

Etat initial de l environnement zoom sur la carrière de Guerville

Etat initial de l environnement zoom sur la carrière de Guerville Les sociétés Lafarge et SITA FD souhaitent réaliser une plateforme de tri, transit, traitement et valorisation de matériaux dont des terres polluées sur la carrière de Guerville. Pour se faire, le projet

Plus en détail

Ecoquiz. Ayez le réflexe "éco-citoyen" quiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoqu

Ecoquiz. Ayez le réflexe éco-citoyen quiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoqu Ecoquiz Ayez le réflexe "éco-citoyen" quiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoquiz ecoqu l'energie l'air les déchets La faune et la flore l'eau À l ère d une société

Plus en détail

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Au XXI siècle, on prévoit une population de 9 milliards d êtres humains. Nourrir la population est donc un défi majeur. Cf. cours de seconde : problèmes de la

Plus en détail

Chapitre 9: La LITHOSPHÈRE

Chapitre 9: La LITHOSPHÈRE Chapitre 9: La LITHOSPHÈRE 1) a) Qu est-ce que la lithosphère? c est la région de la Terre formée par la croûte terrestre (continentale et océanique) et le manteau. Elle a une épaisseur de 70 à 150 km

Plus en détail

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc LA CONVENTION DE BERNE AU MAROC Le Maroc est Partie contractante à la Convention de Berne

Plus en détail

«Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat»

«Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat» «Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat» Catherine Geslain-Laneelle Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt de France L agriculture fait aujourd

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT

CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT Systèmes de toitures vertes CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT Les toits verts offrent un environnement plus sain et plus agréable! Général Les toitures vertes sont des toitures dont la pente ou la plateforme

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

Commission Particulière du Débat Public. Thématique milieux naturels et paysages. Etude faune - flore

Commission Particulière du Débat Public. Thématique milieux naturels et paysages. Etude faune - flore PROLONGEMENT DE LA FRANCILIENNE DE CERGY-PONTOISE À POISSY-ORGEVAL Commission Particulière du Débat Public Thématique milieux naturels et paysages Etude faune - flore Présentation du 6 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

Guide pédagogique «Les sols, terreau fertile pour l EEDD» 3 Volet 1 - Apport de connaissances

Guide pédagogique «Les sols, terreau fertile pour l EEDD» 3 Volet 1 - Apport de connaissances 3 Volet 1 - Apport de connaissances Remerciements, crédits et financements Ont contribué à la conception de ce guide pédagogique : Volet 1 : Les sols Apport de connaissances Rédaction : Christine COUDURIER,

Plus en détail

10 bonnes raisons. de planter des arbres EN FRANCE

10 bonnes raisons. de planter des arbres EN FRANCE 10 bonnes raisons de planter des arbres EN FRANCE «La forêt française est en bonne santé» Les idées reçues de ce type sur l état des forêts de l Hexagone sont légions. Pourtant sur le terrain, la réalité

Plus en détail

Quelle quantité d eau y a-t-il sur notre planète?

Quelle quantité d eau y a-t-il sur notre planète? Quelle quantité d eau y a-t-il sur notre planète? Les océans couvrent 71% de la surface de la Terre et contiennent 97,2% du volume d eau de notre planète. Quelle quantité d eau potable y a-t-il sur notre

Plus en détail

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales...

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales... Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990 Une philosophie passionnante... 1 La

Plus en détail

Le document. Pour toute question, correction ou pour avoir le document original haute résolution, contactez-nous : info@ecomestible.

Le document. Pour toute question, correction ou pour avoir le document original haute résolution, contactez-nous : info@ecomestible. Le document Ce document constitue une présentation montée pour le cour «Aménagement paysager comestible» donné à l'hiver 2014 au Carrefour Accès Loisir par l'entreprise écomestible. Il s'agit du cours

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

1Choisir un terrain plat

1Choisir un terrain plat paysages écolos par michel renaud www.ecosysteme.info Dix conseils pour épargner temps et argent en construction Michel Renaud Vous planifiez d acheter un terrain ou vous entreprenez la construction d

Plus en détail

Introduction à la pédologiep

Introduction à la pédologiep Introduction à la pédologiep Sheldon Hann Soil and Land Resource Technician Agriculture and Agri-Food Canada email: hanns@agr.gc.ca adaptation française aise: Richard Barry Faculté de foresterie- UMCE

Plus en détail

Je suis la haie. Un petit peu d histoire. Quelle est l origine des haies? En fait, il n y a pas une origine mais trois.

Je suis la haie. Un petit peu d histoire. Quelle est l origine des haies? En fait, il n y a pas une origine mais trois. Je suis faite d arbres, petits et grands, et je suis bien plus belle que les murs ou les clôtures que je remplace. Je suis un abri et un garde manger pour beaucoup d animaux et je possède encore bien d

Plus en détail

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau 1 Direction générale opérationnelle de l'agriculture, des Ressources naturelles et de l'environnement Département de l'agriculture Département de la Nature et des Forêts Département de la Ruralité et des

Plus en détail

Enquête «Interactions entre entreprises et biodiversité» Le vivant au cœur des activités de l entreprise Questionnaire

Enquête «Interactions entre entreprises et biodiversité» Le vivant au cœur des activités de l entreprise Questionnaire Enquête «Interactions entre entreprises et biodiversité» Le vivant au cœur des activités de l entreprise Questionnaire Mai Juin 2010 1 «Ce questionnaire porte sur la biodiversité. On la définit comme étant

Plus en détail

Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO Philippe Balandier

Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO Philippe Balandier Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO Philippe Balandier Contrat MEEDDM GIP Ecofor Programme BGF Contexte : - Alternatives aux énergies fossiles : augmentation

Plus en détail

Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel

Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel ENSEMBLE REDUISONS NOS DECHETS! Pourquoi composter? Choisir de composter, c'est choisir de réduire le volume

Plus en détail

Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu

Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu à Lubumbashi Ngoy Shutcha M1, Kamengwa Kissi C1, Mpundu Mubemba M1, Colinet G2, Faucon MP3, Mahy G4, Visser M5,

Plus en détail

Les nitrates : sources de problèmes

Les nitrates : sources de problèmes Les nitrates : sources de problèmes Nitrates et azote : quels liens avec notre alimentation et notre eau potable? Les nitrates (NO 3 ) sont des composés chimiques incolores, inodores et insipides constitués

Plus en détail

Chapitre 11 : la production agricole végétale et animale

Chapitre 11 : la production agricole végétale et animale Chapitre 11 : la production agricole végétale et animale L approvisionnement de l humanité en nourriture constitue un enjeu planétaire majeur pour le 21 ème siècle. Depuis les années 1950, la modernisation

Plus en détail

Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau

Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau Syndicat des Cramades La malle Cantal'Eau - Découvrir et agir l'eau c'est la vie! - Grand public Agence de l eau Adour Garonne 1 Le Syndicat

Plus en détail

compostage individuel

compostage individuel 1 Le guide du compostage individuel ENSEMBLE VALORISONS NOS DECHETS 2 Des avantages tout terrain Epluchures de légumes, marc de café, coquilles d oeufs ou fleurs fânées,..., les déchets biodégradables

Plus en détail

Ordonnance sur les parcs d importance nationale

Ordonnance sur les parcs d importance nationale Projet du 0 janvier 007 Ordonnance sur les parcs d importance nationale (Ordonnance sur les parcs, OParcs) du... Le Conseil fédéral suisse, vu les art. k et 6 de la loi fédérale du er juillet 966 sur la

Plus en détail

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps?

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? C.I n 1 : JE DECOUVRE LES CARACTERISTIQUES DE NOTRE ENVIRONNEMENT Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? Séquence n 1 :

Plus en détail

Mes activités éco-citoyennes

Mes activités éco-citoyennes Livret activités Mes activités éco-citoyennes Ce livret te propose différentes activités pour te permettre d acquérir des connaissances afin de te rendre capable de faire les choix nécessaires pour réduire

Plus en détail

De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés!

De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés! De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés! SITES, MONUMENTS, PAYSAGESREMARQUABLESOUCLASSES MENACESPARLEPROLONGEMENTDEA12 La

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

La réserve naturelle communautaire de la vallée du Sitatunga au Bénin

La réserve naturelle communautaire de la vallée du Sitatunga au Bénin La réserve naturelle communautaire de la vallée du Sitatunga au Bénin Découvrez le Sitatunga et son habitat naturel! Origine de l initiative C est grâce à la création et l exploitation de la ferme aquacole

Plus en détail

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Le compostage Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Pourquoi composter? Des bénéfices pour la Collectivité Saviez-vous Qu en compostant, vous réduirez de 33% vos déchets domestiques? Qu

Plus en détail