ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF"

Transcription

1

2

3 CP CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF 11/04/13 16:04:00

4 4 CP

5 5 CP

6 6 CP

7 7 CP

8 8 CP

9 9 CP

10 10 CP

11 11 CP

12 12 CP

13 13 CP

14 14 CP

15 15 CP

16 CP CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 16 CP /04/13 16:04:00

17 CP CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 17 CP ANNEXE 2 A LA DELIBERATION : LES FICHES PROJETS 11/04/13 16:04:00

18 18 CP FICHE PROJET DU DOSSIER N Commission Permanente du 30 mai 2013 Objet : ASSOCIATION L A (RENOUVELLEMENT PAC MAI 2013) Libellé base subventionnable Dépense subventionnable pour l'emploi Dépense subventionnable pour la création Montant base subventionnable Taux d intervention Montant de subvention maximum ,00 42,38 % , ,00 6,05 % ,00 Montant Total de la subvention ,00 Imputation budgétaire : Développement de la permanence artistique PRESENTATION DE L ORGANISME Dénomination : ASSOCIATION L A Adresse administrative : 9 RUE DE LA PIERRE LEVEE PARIS 11 Statut Juridique : Association Représentant : Monsieur Antoine MANOLOGLOU, Président Objet Date de publication au JO : NC : NC N SIRET : PRESENTATION DU PROJET Dispositif d aide : Aides au développement culturel et à la permanence artistique et culturelle Date prévisionnelle de début de projet : 30 mai 2013 Date prévisionnelle de fin de projet : 30 mai 2014 Démarrage anticipé de projet : Non I- Présentation du bénéficiaire Avant de créer l association L A. en 2007 lieu de réflexion artistique sur les identités contemporaines le chorégraphe Rachid Ouramdane a notamment collaboré avec les artistes Emmanuelle Huynh, Odile Duboc, Hervé Robbe, Meg Stuart, Catherine Contour, Christian Rizzo, Jeremy Nelson, Alain Buffard, ou la chorégraphe Julie Nioche, avec laquelle il cofonde l association. Les projets qu il développe dès le début de son parcours s inscrivent pleinement dans la période de bouleversement conceptuel que subit la danse au milieu des années Une période notamment marquée par les prises de positions d artistes qui, à l instar de Rachid Ouramdane, repensent les catégories d' «interprète» et de «chorégraphe», ou questionnent le mode de production et de circulation des œuvres. Rapidement, les pièces de Rachid Ouramdane intègrent le support vidéo comme base de réflexion sur la mémoire corporelle. Elles témoignent également d'une démarche artistique spécifique, où la singularité d'une rencontre est envisagée comme facteur déterminant de chaque pièce. Rachid Ouramdane a à son actif plus de

19 19 CP quinze créations, dont Des témoins ordinaires, soutenue par la Région à Avignon Sur l invitation de Pascal Rambert, L A. a été en résidence au Théâtre de Gennevilliers, Centre dramatique national de création contemporaine de 2007 à Au travers des différents projets que Rachid Ouramdane y propose (créations chorégraphiques, diffusion de pièces du répertoire, ateliers chorégraphiques et actions diverses de médiation), la compagnie participe au projet global du CDN. Elle l irrigue de ses questions sur l identité et le réel de la ville de Gennevilliers tout en développant, en collaboration avec l équipe du théâtre, de nouvelles formes de rencontres avec les publics. A la suite de cette résidence, Rachid ouramdane est artiste associé au théatre de la ville. La compagnie L A est compagnie conventionnée par la DRAC et soutenue par la Région au titre de la permanence artistique et culturelle. II- Historique du soutien de la Région La compagnie L A bénéficie d une convention de permanence artistique et culturelle depuis mai 2009 d un montant d aide de , fléché sur l emploi administratif et culturel et pour les projets de création de la compagnie. III- Bilan des quatre années de conventionnement au titre de la permanence artistique et culturelle ( ) Evolution des moyens matériels et équipements de la structure Depuis 2011, la compagnie dispose de bureaux avec trois postes de travail pour ses salariés administratifs. Evolution budgétaire de la structure (En gras : éléments figurant sur les documents comptables de la structure : bilan et compte de résultats En non-gras : éléments figurant dans le dossier remis par le bénéficiaire Estimation 2012 Evol en Evol en % 2008 % % DRAC - convention % % % Conseil général (92) % Villes 0% Autres (Institut français, Spedidam, Fond Beaumarchais, mécénat) % % % Région - PAC 0% % Région - autres 0% 0% 0 Région - Emploi tremplin 0% 0% 0 TOTAL Région 0 0% % Total subventions % % % Recettes propres (chiffre d affaires) % % %

20 20 CP Total produits exploitation % % % Résultat d'exploitation % Total Produits Résultat net global % Report à nouveau Evolution budgétaire Répartition des subventions de la structure en Total subventions Région - PAC 36% Recettes propres (chiffre d affaires) Total produits exploitation autres 13% DRAC 51% DRAC autres Région - PAC Le budget global de la compagnie a doublé au cours de la période de conventionnement et sa structure budgétaire est restée identique avec un financement qui repose en début et en fin de convention au ¾ sur les recettes propres et pour le quart restant sur les subventions. Entre 2008 et 2012, le montant des recettes propres a doublé et connait des fluctuations selon les années. Une très importante activité de diffusion en 2009 explique le pic des recettes cette année là à plus de La structure bénéficie du soutien de deux partenaires publics, la DRAC et la Région Ile-de-France qui apportent respectivement et La compagnie est passée en 2011 compagnie conventionnée DRAC avec un montant d aide augmentée de Evolution globale des subventions : Les subventions représentaient 25 % du budget en 2008 contre 25 % en La compagnie a été aidée par Arcadi au titre de l aide à l Action Artistique et Culturelle pour le projet 2010 intitulé le Grand rassemblement et au titre de l aide à la production et à la diffusion pour le projet 2013 intitulé POLICES! Evolution des aides régionales : En 2008, l aide régionale représente 0 % des subventions. En 2012, l aide régionale représente 36,10 % des subventions. En 2008, l aide régionale représente 0 % du budget global. En 2012, l aide régionale représente 8,90 % du budget global. Evolution de la PAC : PAC en 2009 : 0 % du budget global. PAC en 2012 : 8,90 % du budget global. Evolution des recettes propres En 2008 : 75 % du budget global. En 2012 : 75 % du budget global. Evolution de l emploi CDI / Titulaires CDD / Contractuels

21 21 CP Contrats aidés par l Etat (CAE CUI..) Emplois tremplins Masse salariale régime général ou régime public Nombre d heures d intermittence Artistes Nombre d heures d intermittence Technique Masse salariale régime intermittent Permanents L équipe administrative de la compagnie est désormais composée de 4 personnes, 3 personnes en intermittents (administration, production, diffusion) et une personne en CDI (communication). Suite aux départs de deux personnes en CDI courant 2012, la compagnie a préféré avoir recours de manière transitoire à l intermittence et mener une réflexion sur son organisation sachant qu elle garde l objectif de création de postes permanents pour Intermittents Le nombre d heures des intermittents présente des niveaux élevés et varie d une année sur l autre. Evolution de l activité Nombre de spectacles diffusés Dont nombre de créations Nombre de représentations Dont nombre de représentations en cession Nombre de lieux concernés par les tournées Nombre de spectateurs Nombre de résidences menées Durée moyenne des 2 * 1 an résidences 1 an ; 2 semaines ; 1 mois et demi ; 3 semaines 2* 1 semaine ; 2 * 2 semaines ; 1 an an ; 1 mois et demi ; 2 semaines ; 1 semaine an, 5 * 2 semaines ; 1 semaine et demi ; 1 semaine Nombre d heures 48.5 d intervention auprès des publics Dont nombre d heures auprès 20 des lycéens Création Le travail de création de la compagnie s inscrit dans les thèmes forts de société (exil, mémoire collective, dérèglement climatique ) et mêlent sur scène le champ chorégraphiques et des dispositifs sonores et vidéo Résidences La compagnie L A a été en résidence pendant 4 ans, de 2007 à 2010, au CDN de Gennevilliers. A la suite de cette résidence, Rachid Ouramdane devientt artiste associé au Théâtre de la Ville à compter de Les trois projets créés entre 2009 et 2012 sont : 2009 : Des témoins ordinaires Des témoins ordinaires est une pièce pour cinq interprètes, basée sur un travail d investigation et de collecte de témoignages de victimes de victimes d actes de torture et de barbarie (venant de la Tchétchénie, du Rwanda, du Brésil et du Cambodge) 2011 : Exposition universelle En puisant dans l iconographie des défilés commémoratifs, des marches militaires, mais aussi des icônes actuelles du rock ou du sport, le duo de danse/musique Exposition

22 22 CP universelle interroge sur les normes corporelles véhiculées par diverses formes de pouvoir : Sfumato Pièce pour sept interprètes, Sfumato est un travail métaphorique autour de la question des réfugiés climatiques. Il s appuie sur des témoignages recueillis en Chine par le documentariste Aldo Lee et un texte poétique commandé sur ce thème à l auteure Sonia Chiambretto. Rachid Ouramdane travaille actuellement à un projet Polices! sur le thème de la répression à partir d un texte de l auteure Sonia Chiambretto. Diffusion La diffusion des spectacles est importante autour d une trentaine chaque année avec un pic en 2009 à 84 représentations. En 2009, deux pièces, Loin et des témoins ordinaires sont programmés Au Festival d Avignon. La compagnie tourne ses pièces au niveau régional, national et international dans les réseaux des CDN et scènes nationales comme des grands festivals. Fréquentation La fréquentation est importante et en hausse. Plus de spectateurs ont assisté aux pièces de la compagnie en 2009, année de la programmation de la compagnie au Festival d Avignon. Appropriation Outre les rencontres avec des populations spécifiques souvent éloignées de l offre culturelle intégrées au processus de création de Rachid Ouramdane, des actions en direction des publics notamment scolaires sont proposées sur le territoire francilien en lien avec les structures partenaires de la compagnie (CDN de Gennevilliers et Théatre de la ville) Pendant deux ans, en 2009 et 2010, des lycéens du lycée Galilée à Gennevilliers suivent des ateliers de danse dans le cadre d une classe APAC. Au cours de la saison 2010/2011 en collaboration avec l association citoyenneté jeunesse, la compagnie a mené de très nombreux ateliers (180 heures) avec plus de 250 élèves (neuf classes de collèges et lycées de Seine-Saint-Denis) qui ont aboutit à la création du projet «Le Grand rassemblement» qui a été monté au 104 en mai Rayonnement en Ile de France Rachid Ouramdane bénéficie d une reconnaissance professionnelle importante et rayonne au niveau régional, national et international. Commentaire et analyse de ce bilan du point de vue du bénéficiaire Création et appropriation L aide à la région de ces quatre dernières années a permis à l association L A. de consolider son projet artistique, ainsi que sa structuration administrative. Elle a concrètement permis d inscrire le travail de la compagnie dans la continuité et dans la régularité - deux notions qui s avèrent essentielles à la cohérence du projet artistique. En effet, les créations de l association L A. ont la particularité de s effectuer sur des territoires ciblés, avec des populations étrangères au milieu de l art, parfois intégrées aux processus de création. Pouvoir rencontrer ces personnes dans la durée et dans une certaine quotidienneté garantit la profondeur et la qualité de notre démarche. Dans cette logique, L A. a développé une résidence au CDN de Gennevilliers de 2007 à En plus des ateliers du regard et des rencontres avec le public proposés par l association L A. Différents évènements ont pu voir le jour grâce à l aide à la Région : - des ateliers de danse en collaboration avec le lycée Galilée de Gennevilliers menés sur deux ans de 2009 à 2010, dans le cadre du dispositif des classes APAC. - l accompagnement par Rachid Ouramdane des ateliers d écriture hebdomadaires de Pascal Rambert proposés de 2009 à des ateliers de sensibilisation à la danse contemporaine auprès d un public d enseignants dans le cadre du dispositif «Danse, enfance de l art» en 2009 et l organisation de l événement Vidéo-danse à Beaubourg hors-les-murs au Théâtre de Gennevilliers : exposition d une série de vidéo-danse autour de la thématique du portrait et réalisée en collaboration avec le Centre Pompidou en l organisation de rencontres autour des Vidéo-danse avec des enfants primo-arrivants et des adolescents en difficultés. - la reprise du spectacle Surface de réparation, réalisé avec 12 adolescents sportifs issus de la commune de Gennevilliers, en février 2010 au Centre Georges Pompidou (Paris).

23 23 CP l exposition de vidéo-témoignages réalisés dans le cadre de la présentation de Des témoins ordinaires au Festival d Avignon en juillet 2009, dans un lieu dédié de la Région Île-de-France, La Chapelle du Miracle - le déplacement de trente lycéens de Gennevilliers (lycée Galilée) au Festival d Avignon en 2009 pour découvrir le spectacle Des témoins ordinaires. Grâce à ces actions menées sur le territoire de Gennevilliers dans le cadre de l accompagnement des créations de Rachid Ouramdane, la compagnie a réussi le pari de développer un public pour la danse au CDN de Gennevilliers. Une réussite reconnue par les institutions et le public qui a convaincu Emmanuel Demarcy-Mota, nouvellement nommé à la direction du Théâtre de la Ville, d inviter Rachid Ouramdane et L A. à s associer au Théâtre de la Ville à compter de Depuis cette date, la compagnie y mène un travail de diversification du public. Cette activité peut être menée grâce aux liens qu elle a développés sur plusieurs années avec des associations ou des écoles, sur les différents territoires d Île-de-France, que ce soit en banlieue parisienne ou à Paris intra-muros. Sur la saison , la compagnie a développé un projet intitulé «Le Grand rassemblement», mené en partenariat avec l association Citoyenneté jeunesse. Ce projet a réuni 250 élèves de Seine Saint-Denis autour d un projet chorégraphique. Plus de 180 heures d ateliers ont été données à des classes de collèges et lycées de la région, autour de la composition chorégraphique avec des danseurs et chorégraphes, autour de la vidéo avec des artistes plasticiens et autour de l écriture avec un auteur. Ces ateliers ont débouché sur la présentation du résultat de ce travail au 104, en mai 2011, mêlant pratique chorégraphique et portrait vidéo. Parallèlement à ces projets qui croisent création et action culturelle, Rachid Ouramdane adosse ses créations à des rencontres humaines qu il a l occasion de développer en France et à l étranger. Sfumato, par exemple, sa dernière création transpose sa rencontre avec des réfugiés climatiques, confrontés à la disparition et la dissolution de leurs territoires. Le soutien régional à la création, à la diffusion et à la structuration a permis à l association L A. de consolider ces travaux à l échelle régionale, nationale et internationale. Le volet appropriation, non soutenu directement dans le cadre de la convention, a naturellement trouvé sa place dans les différents projets spécifiques des trois dernières années. L appropriation est en effet intrinsèquement liée au projet artistique de L A. et aux différentes créations qui ont vu le jour dans le cadre de la convention. Structuration Le soutien de la Région depuis 2009 a permis à la compagnie de consolider trois postes en CDI jusqu au 1 er octobre 2012 et d assurer une masse salariale administrative constante depuis 2010 (59 000, CDI et intermittents confondus). La dernière année de conventionnement (2012/2013) connaît un réajustement des postes permanents administratifs pour les raisons détaillées page 2. Du 1 er octobre 2012 au 31 mars 2013, les postes administratifs sont portés au nombre de quatre : un poste de communication en CDI, trois postes d administration, de production et de diffusion en contrat intermittent. La masse salariale globale de l association a augmenté de 40% depuis le début de la convention triennale ( en 2010 contre en 2012). Cette augmentation concerne essentiellement le volume d emplois intermittents artistiques et techniques (9 495h au total en 2012 pour une masse salariale de ) dédiés au projet soutenu par la Région. Le projet spécifique aidé par la Région sur trois ans a permis de développer le volume d activité et le budget global de la compagnie qui a augmenté de 60% entre 2010 et Les différents projets soutenus ont amené la compagnie a développer les coopérations et à diversifier ses partenariats, aujourd hui 77% des financements de la compagnie sont des recettes propres qui servent essentiellement à financer les volets création et diffusion de ses projets. L aide de la Région a donc un effet levier qui nous permet de réaliser des créations et de structurer notre bureau administratif. Cela nous permet d optimiser nos projets artistiques et d accroître nos activités avec nos partenaires.

24 24 CP IV- Projet proposé pour 2013/2014/2015 Le projet spécifique proposé pour le renouvellement de la convention Durant les trois prochaines années, l association L A., sous la direction de Rachid Ouramdane, compte approfondir sa réflexion autour d une poétique du témoignage, en associant des collaborateurs issus des arts de la scène, mais aussi des arts plastiques, du documentaire et de la littérature. Travailler sur des terrains précis, en collectant les matériaux bruts du quotidien pour ensuite leur donner une forme scénique telles seront les bases de travail pour inventer d autres manières de témoigner du monde actuel. En s ancrant définitivement dans le «réel», tout en s écartant des formes traditionnelles du documentaire ou du «théâtre à thèse», l association L A. cherchera des moyens originaux, éventuellement participatifs, d ouvrir la scène à des personnes a priori éloignées du monde de l art. Dans cette dynamique naîtra POLICES!, une pièce prévue pour cinq interprètes (dont un enfant), une chorale d enfants et une foule d amateurs. La pièce, prévue pour novembre 2013, sera la mise en scène, en corps et en voix, du texte homonyme de Sonia Chiambretto (ed.grmx) une auteure avec laquelle Rachid Ouramdane a précédemment collaboré pour Sfumato. En 2014 La diffusion du projet POLICES! implique la mobilisation, dans chacune des villes de tournées, d un groupe d amateurs disposés à travailler avec les artistes professionnels de la compagnie. Des ateliers de transmission autour de POLICES! occuperont la compagnie de façon conséquente tout au long des 12 prochains mois. Une nouvelle création verra le jour à l automne 2014 à Bonlieu, Scène Nationale d Annecy. En 2015 et 2016 d autres projets de création s inscrivant dans cette veine artistique verront le jour mais ils ne sont pas encore clairement définis. C est pour poursuivre ce type de création que l association L A. sollicite la Région pour renouveler sa convention triennale de permanence artistique et culturelle. Un tel projet esthétique nécessite des relations soutenues et nuancées avec les opérateurs culturels d une part, mais aussi les différents milieux amateurs ainsi que d autres partenaires de la société civile. La profondeur du traitement artistique que nous proposons dépend de la patience que nous pouvons accorder aux différents milieux que nous rencontrons. C est un travail de rencontre, de médiation, de pédagogie sur le terrain, qui doit s accommoder de temps et de confiance, a fortiori lorsque l on tend à aborder des problématiques sociales parfois délicates. C est la raison pour laquelle, en plus d un soutien à la création, l association L A. réitère auprès de la Région sa demande de convention afin de consolider sa structuration administrative - courroie de transmission nécessaire entre l artistique et les différents secteurs fédérés par les projets. Le travail d administration, de coordination, de médiation, d accompagnement dans la durée ne peut s accroître qu avec une équipe à temps plein, forte de compétences diversifiées en terme de montage de production, d étude des territoires, de mise en valeur des projets ou de gestion des milieux amateurs. Ce soutien à la création et à la structuration administrative nous permettrait de défendre ce rapport original à l art, de réaliser des œuvres autour des «écritures du réel» et de penser leur espace de médiation avec nos partenaires en Île-de-France (le Théâtre de la Ville - Paris où Rachid Ouramdane est artiste associé au moins jusqu à la saison et le Théâtre 2 Gennevilliers, ancien lieu de résidence de l association L A. qui continuera d apporter son soutien à certains projets). Equipements francilien(s) partenaire(s) du projet Préciser les noms, villes et départements de chaque équipement Théâtre de la Ville, Paris Théâtre 2 Gennevilliers, Hauts-de-Seine CCN de Créteil, Val-de-Marne Festival Escales danse en Val d Oise L Apostrophe, Cergy Pontoise, Hauts-de-Seine Conservatoire de Garges-lès-Gonesse, Val d Oise

25 25 CP Le Prisme, Centre de développement artistique de Saint-Quentin-en-Yvelines, Yvelines (à confirmer) Le Forum, Scène conventionnée de Blanc-Mesnil, Seine-Saint-Denis (à confirmer) Etat et/ou collectivités territoriales partenaires du projet (hors Conseil régional d Île-de-France) : Préciser les modalités de leur soutien DRAC Île-de-France, dans le cadre de l aide à la compagnie conventionnée. ARCADI, dans le cadre de l aide à la production, à la diffusion, et à l action artistique Equipe artistique prévue pour le projet : Projet Polices! Conception : Rachid Ouramdane Musique : Jean-Baptiste Julien Texte : Sonia Chiambretto Création lumière : Stéphane Graillot Vidéo : Medhi Medacci Scénographie : Salladyn Khatir Interprètes : 5 interprètes dont 2 enfants en alternance (distribution en cours) Amateurs : une chorale d enfants, une foule de gens PERSPECTIVES DE CREATION Présentation des éventuelles créations / productions prévues (esthétiques, titres, auteurs, metteurs en scène / compositeurs / chorégraphes / musiciens, 1 à 2 lignes de présentation ) Indiquer précisément les projets de création dans les 12 prochains mois ainsi que les grandes lignes des projets prévus les années suivantes Durant les douze prochains mois l association L A. et Rachid Ouramdane réaliseront une nouvelle création intitulée POLICES!. À mi-chemin entre le carnet de bord, le journal d enfant, et le brûlot politique,le texte POLICES! se présente comme un patchwork de documents disparates sur les forces de l ordre (en général) et ses méthodes de répression (en particulier): liste d objets appartenant aux détenus, instants d audience, archives du procès Papon, rapports de polices, exercices de résistance au gaz lacrymogènes, vue subjective d un enfant sur une perquisition Collectés avec la minutie du documentariste, ces éléments textuels forment un point d interrogation poétique sur les notions de justice et de mise en application des lois. Sur scène, avec le concours du réalisateur Mehdi Meddaci, du scénographe Salladyn Khatir et du compositeur Jean-Baptiste Julien, POLICES! tentera de donner forme à cette diversité de documents bruts et fictionnels. PERSPECTIVES DE DIFFUSION Présentation des spectacles/concerts en diffusion / au répertoire (esthétiques, titres, auteurs, metteurs en scène / compositeurs / chorégraphes/musiciens, 1 à 2 lignes de présentation ) Répertoire de la compagnie pour la diffusion ( ) : Loin / création 2008 Conception, chorégraphie : Rachid Ouramdane, Musique : Alexandre Meyer, Création lumière : Pierre Leblanc, Vidéo : Aldo Lee Loin... est un solo autobiographique créé par Rachid Ouramdane à partir des carnets militaires de son père, algérien envoyé combattre en ex-indochine et d'un travail d'interview réalisé auprès de différentes générations de vietnamien de l'époque coloniale jusqu'à nos jours. Après un voyage au Vietnam et au Cambodge, il a imaginé sur scène un dispositif sonore, vidéo, et chorégraphique qui rende compte de la transmission de la mémoire et de la construction identitaire. Des témoins ordinaires / création 2009 Conception, chorégraphie : Rachid Ouramdane, Musique : Jean-Baptiste Julien, Création lumière : Yves Godin,

26 26 CP Vidéo : Jenny Teng et Nathalie Gasdoué Des témoins ordinaires est une pièce pour cinq interprètes et un musicien live, basée sur un travail d investigation. Avec la collaboration de la documentariste Jenny Teng, Rachid Ouramdane a recueilli les témoignages de victimes d actes de torture et de barbarie (venant de la Tchétchénie, du Rwanda, du Brésil et du Cambodge) qu il a ensuite agencés sous forme de chorégraphie, de dispositif sonore, et de vidéos. Exposition universelle / création 2011 Conception et interprétation : Rachid Ouramdane, Musique et interprétation : Jean-Baptiste Julien, Création lumière : Yves Godin, Vidéo : Jacques Hoepffner En puisant dans l iconographie des défilés commémoratifs, des marches militaires, mais aussi des icônes actuelles du rock ou du sport, le duo de danse/musique Exposition universelle interroge sur les normes corporelles véhiculées par diverses formes de pouvoir. Sfumato / création 2012 Conception, chorégraphie : Rachid Ouramdane, Musique : Jean-Baptiste Julien, Texte : Sonia Chiambretto, Création lumière : Stéphane Graillot, Vidéo : Aldo Lee et Jacques Hoepffner Pièce pour sept interprètes, Sfumato est un travail métaphorique autour de la question des réfugiés climatiques. Il s appuie sur des témoignages recueillis en Chine par le documentariste Aldo Lee et un texte poétique commandé sur ce thème à l auteur Sonia Chiambretto. POLICES! / création 2013 Conception, chorégraphie : Rachid Ouramdane, Musique : Jean-Baptiste Julien, Texte : Sonia Chiambretto, Création lumière : Stéphane Graillot, Vidéo : Medhi Medacci, Scénographie : Salladyn Khatir POLICES! est un texte polyphonique écrit par Sonia Chiambretto sur les méthodes de répression employées par les forces de l ordre. Rachid Ouramdane, épaulé par le compositeur Jean-Baptiste Julien, en proposera une chorégraphie et une mise en voix, en mobilisant cinq interprètes professionnels et des groupes d amateurs (boxeurs, choristes ) Le répertoire de la compagnie s enrichira d autres créations à partir de Partenaires pressentis à ce jour (préciser s ils sont acquis ou sollicités) Partenaires acquis France La Filature Scène nationale, Mulhouse Bonlieu, Scène nationale Annecy Théâtre national de Bretagne / Le Triangle, Rennes* Théâtre de la Ville, Paris Le Maillon / Pôle Sud, Strasbourg* Le Safran, Amiens Théâtre Durance, Château-Arnoux Le Quai, Angers * dans le cadre d un partenariat entre les deux structures nommées Europe Kaaitheater, Bruxelles (Belgique) Forum Culturel Meyrin, Genève (Suisse) Julidans Festival, Amsterdam (Pays-Bas) Kaserne Basel, Bâle (Suisse) Gessnerallee, Zurich (Suisse) Tanztheater International Festival, Hanovre (Allemagne) Festival Romaeuropa (Italie) Kalamata Dance Festival (Grèce)

27 27 CP Partenaires en cours de négociation : France L Apostrophe, Cergy-Pontoise (Festival Escales danse en Val d Oise) Le Forum, Scène conventionnée de Blanc-Mesnil Le Prisme, Saint-Quentin-en-Yvelines Espace Lino Ventura, Garges-lès-Gonesse New Settings, Fondation Hermès - Théâtre de la Cité Internationale La Coursive Scène nationale, La Rochelle Espace des Arts, Châlon-sur-Saône La Faïencerie, Creil Le Rive Gauche, Saint-Etienne du Rouvray Théâtres en Dracénie, Draguignan Villa Méditerranée, Marseille Maison de la Danse, Lyon Europe Biennale d Art Contemporain, Louvain-la-Neuve (Belgique) Festival TorinoDanza (Italie) Teatri Reggio Emilia, Modène (Italie) Dansens Hus, Stockholm (Suède) Hors Europe Festival de Ramallah (Palestine) Montreal Arts Interculturels, Montréal (Canada) Bipod Festival, Beyrouth (Liban) Kuandu Arts Festiva, Taipei (Taïwan) Seoul Performing Arts Festival (Corée du Sud) Institut français, Mexico (Mexique) Sydney Opéra House (Australie) Adelaide Festival (Australie) Teatro Dragao do mar (Brésil) PERSPECTIVES EN TERMES D EMPLOI POUR LE PROJET Incidences éventuelles du projet spécifique en termes d emploi [Préciser le cas échéant les perspectives de création ou d évolution de l emploi et les détails : régime, postes concernés, évolution du volume horaire, de la masse salariale correspondante etc.] La consolidation de postes permanents administratifs est une des priorités du projet spécifique de la compagnie pour les trois années à venir. Alors que les autres activités du projet, les volets création et diffusion, parviennent en grande partie à s auto financer par les cessions et les apports en coproduction, l activité de fonctionnement n a actuellement pas le budget nécessaire à la pérennisation de CDI. Le modèle économique de la compagnie mis en place jusqu à présent a permis, jusqu en 2011, de dégager des marges sur l activité de diffusion pour financer le fonctionnement. Or, La diminution des marges liées à la vente de spectacle (les spectacles étant de plus en plus vendus au coût plateau sans dégager de marges) ne permet plus aujourd hui d assurer le financement des postes permanents nécessaires au développement du projet. La mise en place d un nouveau modèle économique est donc à envisager pour les trois années à venir : permettre que l emploi administratif ne soit plus soumis aux aléas des marges financières de la diffusion. Un soutien accru au volet structuration du projet permettrait de créer de nouveaux CDI à plein temps au printemps 2013, de pérenniser le poste de communication CDI déjà existant et de sortir de la situation provisoire mis en place pendant 8 mois en recourant à l intermittence. Ces nouveaux CDI seront dédiés à l administration, production, médiation et diffusion. Le besoin de structuration croissant de la compagnie est en grande partie lié à l accroissement du volume d activité induit par un élargissement important des équipes artistiques et techniques

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-752 ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION @BCL@500B741C.doc 17/08/10 16:08:00 4 Etat récapitulatif des subventions proposées au vote

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF 3 CP 13-247 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF 4 CP 13-247 5 CP 13-247 ANNEXE 2 A LA DELIBERATION : FICHES PROJETS 6 CP 13-247 FICHE PROJET DU DOSSIER N 13004475 Commission Permanente du 4

Plus en détail

Commune :... Canton :... Arrondissement :... Votre structure est-elle adaptée en terme d accessibilité des personnes handicapées : o oui o non

Commune :... Canton :... Arrondissement :... Votre structure est-elle adaptée en terme d accessibilité des personnes handicapées : o oui o non DEMANDE DE SUBVENTION 2015 COMPAGNIES PROFESSIONNELLES DE SEINE-ET-MARNE (HORS RÉSIDENCES) AIDE À LA CRÉATION AIDE À L ACTION CULTURELLE : Pratique amateur Dossier à retourner : avant le lundi 1 er juin

Plus en détail

Sommaire. Sigles. Note

Sommaire. Sigles. Note Les dispositifs de financement spécifiques aux Arts Sommaire Aide à la création - DMDTS... 2 Aide à l'itinérance des cirques - DMDTS... 2 Aide a la résidence - DMDTS... 3 Jeunes Talents Cirque DMDTS /

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne La compagnie Zéotrope : Depuis 1999, la compagnie Zéotrope réinvente sans cesse le rapport spectateur(s) et comédiens(s), privilégiant

Plus en détail

LES NOUVEAUX DISPOSITIFS POUR LE SPECTACLE VIVANT. Votés en avril 2015, en vigueur à partir de septembre 2015

LES NOUVEAUX DISPOSITIFS POUR LE SPECTACLE VIVANT. Votés en avril 2015, en vigueur à partir de septembre 2015 LES NOUVEAUX DISPOSITIFS POUR LE SPECTACLE VIVANT Votés en avril 2015, en vigueur à partir de septembre 2015 Les grands principes de la révision Renforcer les échanges avec le public sur les territoires

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 CP 11-326 Affecte une autorisation d engagement de 100 000 prélevée sur le Chapitre 939 «Action économique» code fonctionnel 91 «Interventions économiques transversales»

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 RAPPORT N CP 12-627 ANNEXES A LA DELIBERATION ANNEXE 1 : ÉTAT RÉCAPITULATIF DES SUBVENTIONS ANNEXE 2 : FICHES ANNEXÉES AUX CONVENTIONS @BCL@D802DE9A 11/09/12

Plus en détail

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Programme pilote Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Une initiative du Conseil des arts de Montréal et de Culture Montréal en collaboration avec le

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

EXEMPLE DE DOSSIER ARTISTIQUE

EXEMPLE DE DOSSIER ARTISTIQUE EXEMPLE DE DOSSIER ARTISTIQUE 1 TITRE DE LA CREATION PHOTO / IMAGE DE VOTRE CHOIX Non obligatoire SOLO/ DUO / PIECE POUR 5 DANSEURS DATE DE LA CREATION et DUREE DE LA PIECE Précisez éventuellement la date

Plus en détail

> Tutorat jeunes administrateurs (trices) de compagnies chorégraphiques

> Tutorat jeunes administrateurs (trices) de compagnies chorégraphiques > Tutorat jeunes administrateurs (trices) de compagnies chorégraphiques APPEL À CANDIDATURES Le tutorat jeunes administrateurs de compagnies chorégraphiques proposé par Arcadi et le Centre national de

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS 1 SECRETARIAT GENERAL S.G-04-70 Objet : Autoriser le maire de Paris à signer une convention relative à l attribution d une subvention à l association «F.F.G.L.P.» située 8 rue du Repos 75020 Paris, afin

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 2 ANNEXES A LA DELIBERATION 3 1. Fiche-projet 4 FICHE PROJET DU DOSSIER N 12018954 Commission Permanente du 21 novembre 2012 Objet : ANIMATION REGIONALE -ORGANISATION D'UN GRAND RASSEMBLEMENT POUR LA PAIX

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs et descriptif de la mesure a) Objectifs

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 12-283 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF @BCL@D80D23AA 05/03/2012 4 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 5 CP 12-283 ANNEXE 2 A LA DELIBERATION : FICHES

Plus en détail

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes»

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» FORMA-CLLAJ formation 2012 / /Directeurs // Responsables // Élus // Cadres administratifs // Agents de collectivités territoriales

Plus en détail

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Vous avez un projet dans les domaines du spectacle vivant, des arts, des jeux, des sciences pour le jeune public de 0 à 12 ans et pour sa famille? La

Plus en détail

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà 50 projets pour demain GÉENÉERATIONS demain c est déjààà AUCHAN chez nous Les fondations Auchan et Simply lancent un appel à projets «50 projets pour demain» En 2011, le Groupe Auchan fête ses 50 ans.

Plus en détail

Dans le cadre d une représentation d un spectacle de la Cie. Accueillir un témoin A l issue de la représentation du spectacle

Dans le cadre d une représentation d un spectacle de la Cie. Accueillir un témoin A l issue de la représentation du spectacle Actions culturelles Le coeur de métier de la Cie est la création et la diffusion de spectacles de marionnettes dont le contenu sociètal touche tous les publics. Par des actions culturelles ponctuelles,

Plus en détail

DELIBERATION N CP 14-236

DELIBERATION N CP 14-236 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 14-236 DELIBERATION N CP 14-236 DU 10 AVRIL 2014 GAMME REGIONALE DE FINANCEMENT : ATTRIBUTIONS DE SUBVENTIONS DANS LE CADRE DES POLITIQUES REGIONALES DE SOUTIEN AUX

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Bruxelles-Capitale. COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Administration. AFFAIRES CULTURELLES ET TOURISME Culture

Bruxelles-Capitale. COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Administration. AFFAIRES CULTURELLES ET TOURISME Culture Bruxelles-Capitale COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Administration AFFAIRES CULTURELLES ET TOURISME Culture TEXTE DU REGLEMENT RELATIF A L OCTROI DE SUBSIDES AUX COMPAGNIES THEATRALES ET DE DANSE PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Résidences DOSSIER DE DEMANDE. Par mail à residences@gareautheatre.com. Gare au Théâtre

Résidences DOSSIER DE DEMANDE. Par mail à residences@gareautheatre.com. Gare au Théâtre Gare au Théâtre Adresse : 13 rue Pierre Sémard - 94400 VITRY SUR SEINE SIRET : 312 910 391 000 35- APE : 9001 Z LICENCES n T1 n 1044750, T2 n 2-1035963, T3 n 1044749 Tel. : 01 55 53 22 22 DOSSIER DE DEMANDE

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Commission des arts de la scène Soutien à la création scénique indépendante DISPOSITIONS GENERALES 1. OBJECTIFS Dans le cadre de la politique culturelle de la Ville de Lausanne telle que définie dans le

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

Centre de professionnalisation des entrepreneurs culturels & artistiques

Centre de professionnalisation des entrepreneurs culturels & artistiques Centre de professionnalisation des entrepreneurs culturels & artistiques programme 2014-2015 Arts VIVANTS >>> gestion >>> social >>> fiscal >>> communication FRANCHE-COMTÉ CALENDRIER 2014-2015 30 septembre

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS INTRODUCTION Elaboré en juin 2010, ce plan d études harmonise l enseignement théâtral au sein de la CEGM. Tout en respectant leurs particularités et leurs

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

Le compte personnel de formation, mode d emploi

Le compte personnel de formation, mode d emploi Le compte personnel de formation, mode d emploi C est fait : le décret relatif aux modalités de mobilisation et de financement du compte personnel de formation est publié au Journal Officiel du 4 octobre

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Direction des Affaires Culturelles Sous-Direction de la Création Artistique BUREAU DE LA MUSIQUE 31, rue des Francs Bourgeois 75188 Paris cedex 04 01 42 76 67 84 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUSIQUE

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

Offre de formation Afdas en région Centre

Offre de formation Afdas en région Centre Offre de formation Afdas en région Centre Stages de perfectionnement Courtes durées Accessibles en DIF. Financement Afdas Direction et gestion d entreprise culturelle Communication, relations avec le public

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES Entreprises Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES chiffres clés 1 1 er millions 110 employeur du spectacle vivant opéra en Limousin budget annuel et 1 orchestre EMPLOIS en limousin équivalents

Plus en détail

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Master 2 Professionnel «Production et diffusion musicale» Nouvelle formation 2013/2014 Le master 2 production et diffusion musicale est une

Plus en détail

- DOSSIER RESSOURCE -

- DOSSIER RESSOURCE - COREPS - Groupe de travail n 1 CRÉATION / PRODUCTION / DIFFUSION Réunion n 1-16 décembre 2011 - DRAC de Basse-Normandie - DOSSIER RESSOURCE - Documents en lien avec la réflexion sur la thématique Charte

Plus en détail

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle Centre de Formation du Théâtre en Miettes LA PRESENTATION DETAILLEE DE LA FORMATION LE PUBLIC Cette formation s'adresse à plusieurs types de candidats : - Des candidats actuellement employés sur des postes

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION

ANNEXE A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 ANNEXE A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 1 Règlement d intervention du soutien à l activité de microcrédit de l ADIE et Afile77 en Ile-de-France Règlement

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Charte départementale de développement. de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire. en Yvelines

Charte départementale de développement. de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire. en Yvelines Entre Charte départementale de développement de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire en Yvelines Signataires de la Charte L Académie de Versailles représentée par Monsieur Jean-Michel COIGNARD,

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

DELIBERATION LA COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE

DELIBERATION LA COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 13-807 DELIBERATION DU ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS DANS LE CADRE DE LA POLITIQUE REGIONALE DE SOUTIEN AUX ACTIONS DE DEMOCRATISATION DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TROISIEME

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DEPARTEMENTALE

DEMANDE DE SUBVENTION DEPARTEMENTALE DEPARTEMENT DE L AVEYRON DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES ET DE LA VIE ASSOCIATIVE, DU PATRIMOINE ET DES MUSEES DEMANDE DE SUBVENTION DEPARTEMENTALE Année : 1999 PRESENTATION DE L ASSOCIATION OU DE L

Plus en détail

> OFFRES D EMPLOI DIVERSES

> OFFRES D EMPLOI DIVERSES > OFFRES D EMPLOI DIVERSES ASSOCIATION TANGO Tita Merello exerce une activité créative et artistique dans le but d enseigner la pratique du Tango Argentin à des professionnels et des amateurs et de proposer

Plus en détail

DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS ECONOMIQUES ET DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI

DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS ECONOMIQUES ET DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL APPEL A PROJETS Année 2014 DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS ECONOMIQUES ET DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI Convention

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJET FONDATION COMPAGNIE DU MONT-BLANC

REGLEMENT APPEL A PROJET FONDATION COMPAGNIE DU MONT-BLANC REGLEMENT APPEL A PROJET FONDATION COMPAGNIE DU MONT-BLANC Toute demande devra s inscrire dans l un des domaines d intervention de la Fondation : 1. Insertion sociale et professionnelle des jeunes avec

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL

REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL REGLEMENT INTERIEUR DU GROUPE D ACTIONS LOCAL 1/ Généralités 1. Les membres du comité de programmation (Le GAL indique dans ce point la liste des membres titulaires et suppléants du Comité de programmation).

Plus en détail

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe...... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation 1 OBJECTIFS "A l'usage, l association IL ETAIT UN

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE

GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DOSSIER D INFORMATION Session du 23 janvier au 22 juin 2015 Date limite des candidatures : Mardi 13 janvier 2015 Unité culture de Cépière

Plus en détail

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent Emmanuelle Corson Janvier 2007 Année universitaire 2006/2007 Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et différent Cours de Production et diffusion audiovisuelle et cinématographique

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Établir un budget est une étape indispensable pour aborder sereinement un projet et rechercher des soutiens financiers auprès de partenaires privés et publics.

Plus en détail

CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES

CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES Préambule La création des lieux de musiques actuelles date des années 70 et 80. Ces premiers lieux ont été portés par des projets

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires 1 Cour des comptes - Rappel du titre de avril la présentation 1, 2014 LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires Rapport public thématique Avril 2014 Cour

Plus en détail

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 COLLECTIF ARTISTIQUE KITEUS 5 rue Gabriel Faure 07300 Tournon sur Rhône contact@kiteus.fr/ 09 81 08 38 18/ www.kiteus.fr Licences : 2-142437 3-142438 Siret :

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs La mutualisation de l emploi dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs Définitions La mutualisation : néologisme, construit sur le terme de mutualité.

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Demande de soutien sélectif

Demande de soutien sélectif SÉRIE TV D ANIMATION OU SPÉCIAL TV Soutien au développement Dossier 2016 Version octobre 2015 Demande de soutien sélectif Vous trouverez dans ce document le règlement du soutien sélectif de Ciclic au développement

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Librairies francophones à l étranger

Librairies francophones à l étranger Centre national du livre Hôtel d Avejan - 53, rue de Verneuil - 75343 Paris Cedex 07 Tél. 00 33 (0)1 49 54 68 43 Fax 00 33 (0)1 45 49 10 21 site Internet : http://www.centrenationaldulivre.fr Librairies

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

Appel à projets culturels Règlement de consultation

Appel à projets culturels Règlement de consultation Appel à projets culturels Règlement de consultation Préambule : La notion de bassin de vie complémentaire urbain/rural est le fondement de la création et du positionnement stratégique du Syndicat mixte

Plus en détail

Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat

Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat I Notre organisme a) Les Statuts juridiques La Fondation Objectif Grandes Ecoles ne dispose pas de statuts propres puisqu elle est sous égide

Plus en détail

Article 1 : Programme HP 33-001 (133001) «Investissements dans les bases de loisirs»

Article 1 : Programme HP 33-001 (133001) «Investissements dans les bases de loisirs» @BCL@B0169740.doc 26/10/12 14:10:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 CP 12-693 VU Le règlement budgétaire et financier de la Région Ile-de-France adopté par délibération n CR 33-10 du 17 juin 2010 ;

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Musique et Arts Chorégraphiques

Musique et Arts Chorégraphiques Musique et Arts Chorégraphiques Par ses artistes talentueux, ses maîtres renommés ou ses groupes mythiques, ou plus largement grâce au dévouement et à l engagement de ces innombrables artistes et professionnels,

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-635 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION @BCL@D0140047.doc 03/06/10 13:06:00 4 Etat récapitulatif des subventions proposées au vote Commission permanente du : 08/07/2010

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008. BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE

SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008. BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008 BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 Bibliothèque départementale de Lot-et-Garonne BP9 - Rue du Pont de Marot 47301 Villeneuve-sur-Lot tél : 05 53 40 14 40

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORUM ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES FORUM ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES FORUM ENTREPRISES Année universitaire 2014/2015 Objectifs GSE Association des étudiants et diplômés en Gestion Socio- Economique 15 quai Claude Bernard 69007 Lyon http://www.ogse.net/

Plus en détail

VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL?

VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL? VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL? NOUS VOUS PROPOSONS UN 1 er CONTACT Ouvert à toute personne. Savoir si vous dépendez du FONGECIF Champagne-Ardenne ou d un

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

DOCUMENT DE PRÉSENTATION

DOCUMENT DE PRÉSENTATION C INÉMA DE QUARTIER STATION VU - CINÉMA DE QUARTIER MERCIER-EST, MONTRÉAL DES INSTALLATIONS DURABLES RÉPONDANT À DES STANDARDS ÉLEVÉS Le cinéma Station Vu sera un lieu culturel novateur ancré dans sa communauté.

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES 1 CADRE GÉNÉRAL 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL Centre visuel s est doté d une politique. Elle prévoit spécifiquement que Centre visuel doit contribuer au dynamisme

Plus en détail

Profession : Expert-Comptable

Profession : Expert-Comptable Profession : Expert-Comptable La profession d expert comptable : La passion du conseil Le monde de l entreprise évolue, la profession d expert comptable aussi. L expert comptable, le conseiller financier

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

1) Pourquoi une instruction spécifique

1) Pourquoi une instruction spécifique Préambule Ce guide d instruction a vocation à faciliter l examen des demandes étudiantes de gratuité des transports sur le réseau STAR en donnant à chaque instructeur des Centres Communaux ou Intercommunaux

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail