Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997"

Transcription

1 Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre Activité En application de l art. 22 de l ordonnance de la CFB sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (OBVM-CFB), la Bourse suisse a créé une Instance pour la publicité des participations (décision du Conseil d administration du 19 novembre 1997). Cette Instance est chargée de traiter les demandes émanant des investisseurs ou des émetteurs, resp. de leurs représentants, tendant à obtenir des exemptions et des allégements ainsi que des décisions préalables dans le cadre de la mise en oeuvre de l obligation légale de publier les participations (art. 20 LBVM et art. 9 ss OBVM-CFB). Les dispositions de l ordonnance mentionnées dans le présent règlement sont indiquées en italiques pour faciliter la consultation. 2 Compétences L Instance pour la publicité des participations émet une recommandation à l adresse du requérant; celle-ci doit être motivée et communiquée également à la Commission des banques (art. 22 al. 1 et art. 22 al. 3 OBVM-CFB). La Commission des banques rend une décision si: a. elle entend statuer elle-même sur le cas, b. le requérant rejette ou n observe pas la recommandation, ou si c. le SWX lui demand de render une Décison (art. 22 al. 4 OBVW- CFB Si une société omet une publication, sans avoir déposé une demande d exemption, la bourse peut immédiatement procéder à la publication des informations prescrites par la loi (art. 22 al. 8 OBVM-CFB). L Instance pour la publicité des participations fait connaître sa pratique concernant l application des diverses dispositions de la loi et de l ordonnance dans des circulaires ou en publiant ses décisions sous forme de communications. L Instance pour la publicité des participations informe la Commission des banques de ses activités sur une base périodique, mais au moins une fois par an. 1

2 3 Organisation 3.1 Constitution de l Instance pour la publicité des participations et de la Commission spécialisée L Instance pour la publicité des participations est une division du département Admission de la Bourse suisse; elle est placée sous la direction du membre de la direction responsable de ce département. L Instance pour la publicité des participations est assistée d une Commission spécialisée, composée au maximum de 9 membres élus par le comité du Conseil d administration du SWX. Ce dernier nomme également le président. Lors de la désignation, il est tenu compte de façon appropriée des différentes catégories de participants au marché (principalement les investisseurs, des membres de la bourse et les émetteurs). La Commission des banques et la Commission des OPA peuvent chacune déléguer un observateur permanent. 3.2 Règles de compétences internes Le membre de la Direction responsable de l Instance pour la publicité des participations statue en principe sur les demandes. Dans des cas particuliers ayant valeur de précédent important, des tiers (notamment des experts membres de la Commission spécialisée) peuvent être associés à la décision; dans ce cas, les mesures nécessaires au maintien de la confidentialité doivent être prises. La Commission spécialisée est associée aux décisions portant sur des questions générales d interprétation. La Commission spécialisée a un rôle consultatif. 3.3 Organisation de la Commission spécialisée La Commission spécialisé se réunit aussi souvent que les affaires l exigent. L essentiel des délibérations et les décisions de la Commission spécialisée font l objet d un procès-verbal. La Commission spécialisée prend ses décisions à la majorité des voix émises. Les opinions minoritaires sont mentionnées au procèsverbal. 2

3 3.4 Maintien de la confidentialité L Instance pour la publicité des participations traite les demandes de façon confidentielle. Ses délibérations et celles de la Commission spécialisée sont tenues secrètes. L Instance pour la publicité des participations garantit en particulier la confidentialité des informations et des pièces qu elle reçoit de la Commission des banques ou de la Commission des OPA en vertu de l art. 22 al. 2 OBVM-CFB. 4 Procédure 4.1 Demande Les demandes doivent être adressées par écrit, en allemand, français ou anglais à l Instance pour la publicité des participations. Les demandes peuvent être adressées par télécopie puis être confirmées par courier ordinaire (dans les relations avec l étranger, par messagerie). La date d arrivée de la télécopie est déterminante pour le respect des délais. Les demandes doivent être suffisamment motivées. Aucune exemption de l obligation de déclarer n est accordée pour des opérations déjà effectuées (art. 20 al. 2 OBVM-CFB); de même, aucune décision préalable ne peut être exigée dans ce cas. 4.2 Procédure écrite En principe, la procédure a lieu par écrit, sans audience avec les parties. L Instance pour la publicité des participations peut demander des informations et des pièces supplémentaires ou entendre le requérant. En principe, l Instance pour la publicité des participations statue sur la base des faits allégués par le requérant. En règle générale, elle n entend aucune autre personne sur les faits. Si une décision est fondée sur des informations et des pièces qui ne sont ni connues du requérant ni accessibles au public, le requérant aura au préalable la possibilité de se déterminer sur ces informations ou sur ces pièces; l obligation de secret professionnel prévu à l art. 43 LBVM est réservée. 3

4 4.3 Recommandation En principe, l Instance pour la publicité des participations émet une recommandation à l adresse du requérant, au plus tard dans les 10 jours de bourse suivant la présentation d une requête complète. Ce délai peut être prolongé dans les cas complexes (par ex. decision de principe ou changement de pratique). En cas d urgence, un délai plus court peut être demandé, avec suite de frais. La recommandation doit être motivée. Elle doit être communiquée simultanément à la Commission des banques (art. 22 al. 3 OBVM- CFB). Les recommandations sont en principe notifiées par télécopie, puis confirmées par courrier ordinaire (dans les relations avec l étranger, par messagerie). La date d arrivée de la télécopie est déterminante pour le respect des délais. L Instance pour la publicité des participations peut renoncer à render une décision et soumettre directement la demande à la Commission des banques (art. 22 al. 4 lit. c OBVM-CFB). 4.4 Droit d attraction de la Commission des banques La Commission des banques peut statuer elle-même à condition de le déclarer par écrit, dans les 5 jours de bourse suivant la notification de la recommandation (art. 22 al. 5 OBVM-CFB). 4.5 Voies de droit du requérant Le requérant peut rejeter la recommandation et demander que la Commission des banques rende une décision. Le requérant doit motiver son rejet de la recommandation par écrit dans un délai de cinq jours de bourse auprès de l Instance pour la publicité des participations. Celle-ci peut prolonger le délai, pour autant qu une demande motivée de prolongation lui ait été soumise avant l échéance du délai. Le dossier est transmis à la Commission des banques (art. 2 al. 6 OBVM-CFB). 4

5 4.6 Non observation d une recommendation Si un requérant n observe pas une recommandation ou si l Instance pour la publicité des participations a des raisons de penser que la transaction correspondante a été malgré tout exécutée, elle en informe la Commission des banques. 4.7 Omission de la société de publier Les sociétés ont l obligation de publier les annonces concernant les par-ticipations aussi bien dans la Feuille officielle suisse du commerce que dans au moins un des médias électroniques importants qui diffusent des informations boursières. La transmission de la déclaration aux médias électroniques est déterminante pour le respect du délai (art. 19OBVM-CFB). Si la société ne procède pas à la publication dans le délai légal, l Instance pour la publicité des participations exige soit que la société effectue la publication le jour de bourse suivant, soit une prise de position motivée exposant les raisons de l absence de publication. Si l Instance pour la publicité des participations reçoit une prise de position motivée dans le délai imparti, elle tranche le cas, en principe dans les 3 jours de bourse, ou le soumet à la Commission des banques pour que celle-ci prenne une décision. Si la publication n a pas lieu et qu aucune prise de position motivée n est faite dans le délai imparti, l Instance pour la publicité des participations procède immédiatement à la publication des informations prescrites par la loi, pour autant qu elle en ait connaissance. La publication indique que la société ne s est pas acquittée de ses obligations légales. 5 Dédommagement L Instance pour la publicité des participations prélève une indemnité de CHF au plus, selon la complexité du cas, pour l examen des demandes. Une indemnité forfaitaire de CHF est prélevée de surcroît lorsque le requérant demande que la procédure soit menée dans des délais abrégés (chiffre 4.3 al. 2). 5

Circulaire COPA n 1 : Programmes de rachat

Circulaire COPA n 1 : Programmes de rachat Circulaire COPA n 1 : Programmes de rachat du 27 juin 2013 Les offres publiques d'acquisition présentées à prix fixe par un émetteur (l'offrant) sur ses propres titres de participation cotés en bourse

Plus en détail

954.193 Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières

954.193 Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Ordonnance de la CFB sur les bourses, OBVM-CFB) du 25 juin 1997 (Etat le 20 décembre 2005) La Commission

Plus en détail

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Ordonnance sur les bourses, OBVM) Modification du 10 avril 2013 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 2 décembre 1996 sur

Plus en détail

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse Edition du 11 juin 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument

Plus en détail

DECISION N 01/98 PROCEDURES D INTRODUCTION DE VALEURS MOBILIERES EN BOURSE ET DE DIFFUSION DE L INFORMATION

DECISION N 01/98 PROCEDURES D INTRODUCTION DE VALEURS MOBILIERES EN BOURSE ET DE DIFFUSION DE L INFORMATION DECISION N 01/98 PROCEDURES D INTRODUCTION DE VALEURS MOBILIERES EN BOURSE ET DE DIFFUSION DE L INFORMATION Le Président du Conseil d administration de la Société de Gestion de la Bourse des Valeurs (S.G.B.V.),

Plus en détail

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007)

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) La Commission fédérale des banques (CFB) est chargée de veiller au respect des lois régissant les marchés financiers et prend

Plus en détail

DIRECTIVES. d'une modification du règlement d un fonds de placement (let. A) du changement de direction de fonds (let. B)

DIRECTIVES. d'une modification du règlement d un fonds de placement (let. A) du changement de direction de fonds (let. B) DIRECTIVES pour des requêtes concernant l'approbation d'une modification du règlement d un fonds de placement (let. A) du changement de direction de fonds (let. B) du changement de banque dépositaire (let.

Plus en détail

Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières

Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Ordonnance de la FINMA sur les bourses, OBVM-FINMA) 954.193 du 25 octobre

Plus en détail

Ombudsman des banques suisses

Ombudsman des banques suisses Ombudsman des banques suisses La procédure en bref Résumé de la procédure de médiation INSTANCE D INFORMATION ET DE MÉDIATION NEUTRE L Ombudsman des banques suisses est un médiateur neutre qui examine

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation d une banque dépositaire (Partie I) les modifications au sein de la banque dépositaire (Partie II) le changement de banque dépositaire (Partie

Plus en détail

Règlement relatif à la formation permanente Institut professionnel des Agents immobiliers

Règlement relatif à la formation permanente Institut professionnel des Agents immobiliers Règlement relatif à la formation permanente Institut professionnel des Agents immobiliers Ratio legis du règlement relatif à la formation professionnelle permanente: Le Conseil national plaide pour un

Plus en détail

Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets

Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets En vertu de l article 3 1 let. b de l ordonnance sur les conseils en brevets (OCBr), la commission d examen a émis les directives suivantes. 1. Parties

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 24 avril 2015 relatif au règlement intérieur de la commission administrative paritaire compétente à l égard du corps d encadrement et d application du personnel de surveillance de l administration

Plus en détail

Directives sur la formation doctorale à l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Directives sur la formation doctorale à l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne Directives sur la formation doctorale à l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne du novembre 005, révisées le er septembre 008 La direction de l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne, vu l art. er,

Plus en détail

Directive concernant la publicité événementielle (Directive Publicité événementielle, DPE)

Directive concernant la publicité événementielle (Directive Publicité événementielle, DPE) Directive Publicité événementielle Directive concernant la publicité événementielle (Directive Publicité événementielle, DPE) Du Fondement juridique 9 octobre 008 art. 53 RC I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Art.

Plus en détail

Décision du Comité de l Instance d admission dans l affaire X

Décision du Comité de l Instance d admission dans l affaire X Décision du Comité de l Instance d admission dans l affaire X Le Comité de l Instance d admission s est prononcé le [ ] 2005 [ ]: [ ] I. Exposé des faits 1. Le [ ] 2004, la société X a publié ses résultats

Plus en détail

Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres

Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres Admission et exclusion de membres [Traduction, le texte allemand fait foi] I. Conditions

Plus en détail

REGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE

REGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE REGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE Toutes les désignations de personnes utilisées dans ce règlement sont applicables par analogie aussi bien aux personnes de sexe masculin que féminin. Le

Plus en détail

Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere

Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere Règles de procédure de l Ombudsman des banques suisses Art. 1: Mission de l Ombudsman

Plus en détail

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Attributions, obligations et responsabilités du Comité de direction et d évaluation

Plus en détail

SWX Swiss Exchange Directive 16: Taxes (art. 23 RM)

SWX Swiss Exchange Directive 16: Taxes (art. 23 RM) SWX Swiss Exchange, Ce document contient les dispositions relatives aux taxes imputées aux participants par la SWX. Les données figurant dans ce document sont sans effet contraignant et n'engagent en rien

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

«Pour une formation professionnelle duale en Suisse»

«Pour une formation professionnelle duale en Suisse» «Pour une formation professionnelle duale en Suisse» Statuts I. Nom, siège et buts 1. Nom et siège Sous le nom de «Pour une formation professionnelle duale en Suisse» est constituée une Association au

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS

ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS Article 1er : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Ordonnance sur la traduction au sein de l administration générale de la Confédération

Ordonnance sur la traduction au sein de l administration générale de la Confédération Ordonnance sur la traduction au sein de l administration générale de la Confédération 172.081 du 19 juin 1995 (Etat le 1 er janvier 2009) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 36 et 61, al. 1, de la loi

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Directive concernant la présentation des comptes (Directive Présentation des comptes, DPC)

Directive concernant la présentation des comptes (Directive Présentation des comptes, DPC) Directive Présentation des comptes Directive concernant la présentation des comptes (Directive Présentation des comptes, DPC) Du Fondement juridique mars 05 art. 49 à 5 RC I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Art.

Plus en détail

FÉDÉRATION DES COOPÉRATIVES MIGROS (FCM) Règlement électoral. du 26 mars 2011

FÉDÉRATION DES COOPÉRATIVES MIGROS (FCM) Règlement électoral. du 26 mars 2011 FÉDÉRATION DES COOPÉRATIVES MIGROS (FCM) Règlement électoral du 6 mars 0 Conformément à l art. lit. p des statuts FCM du 7 octobre 007 et au vu des propositions adoptées par l administration les décembre

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (statuts de la SCH) du xx juin 2015 L assemblée générale de la SCH (société), vu l art. 12, al. 1, de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO)

Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO) Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO) Règlement relatif à l obtention des titres de formation postgrade fédéraux ou reconnus par la SSO et à la reconnaissance de titres étrangers

Plus en détail

LISTE DES EXPERTS PLAISANCE RECOMMANDÉS PAR LE CESAM

LISTE DES EXPERTS PLAISANCE RECOMMANDÉS PAR LE CESAM LISTE DES EXPERTS PLAISANCE RECOMMANDÉS PAR LE CESAM Le CESAM met à la disposition de ses adhérents et de leurs assurés un réseau d Experts recommandés en matière de navigation de plaisance (maritime,

Plus en détail

952.111. Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111. Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

AIPCR Association mondiale de la route PIARC World Road Association STATUTS DU COMITE NATIONAL SUISSE. 5 mai 2004 Révision : mai 2011

AIPCR Association mondiale de la route PIARC World Road Association STATUTS DU COMITE NATIONAL SUISSE. 5 mai 2004 Révision : mai 2011 AIPCR Association mondiale de la route PIARC World Road Association STATUTS DU COMITE NATIONAL SUISSE 5 mai 2004 Révision : mai 2011 Statuts - révisés 2011 1 PREAMBULE L Association mondiale de la Route

Plus en détail

1. Qu est-ce que l IGC?

1. Qu est-ce que l IGC? Questions fréquemment posées concernant l accréditation auprès du Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore

Plus en détail

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

GREP (10) 2 FR FR FR

GREP (10) 2 FR FR FR FR GREP (10) 2 FR FR REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR DUGROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES POSTAUX (GREP) LE GROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES

Plus en détail

Guide Accréditation de stages de formation structurés Sapeur-pompier professionnel / Sapeur-pompier professionnelle

Guide Accréditation de stages de formation structurés Sapeur-pompier professionnel / Sapeur-pompier professionnelle Organisation der Arbeitswelt Feuerwehr ( OdAFW ) Organisation du Monde du Travail des Sapeurs-Pompiers ( OMTSP ) Organizzazione del Mondo del Lavoro Pompieri ( OdMLP ) Guide Accréditation de stages de

Plus en détail

Directive concernant la cotation des sociétés étrangères (Directive Sociétés étrangères, DSE)

Directive concernant la cotation des sociétés étrangères (Directive Sociétés étrangères, DSE) Directive Sociétés étrangères Directive concernant la cotation des sociétés étrangères (Directive Sociétés étrangères, DSE) Du Fondement juridique 4 mars 04 art. 7 et 5 RC I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Art.

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

STATUTS. Swissstream (Association suisse des prestataires de services de streaming)

STATUTS. Swissstream (Association suisse des prestataires de services de streaming) Statuts Swissstream du 8 mars 2007 STATUTS Swissstream (Association suisse des prestataires de services de streaming) 1. Nom et siège Article premier Sous le nom «Swissstream», il est créé une association

Plus en détail

Norme canadienne 55-102 Système électronique de déclaration des initiés (SEDI)

Norme canadienne 55-102 Système électronique de déclaration des initiés (SEDI) Norme canadienne 55-102 Système électronique de déclaration des initiés (SEDI) PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1.1 Définitions PARTIE 2 RÈGLES DE DÉPÔT SEDI 2.1 Dépôt du profil d initié 2.2 Dépôt

Plus en détail

Circulaire n 1 de la Commission des OPA : exonération des programmes de rachat d'actions

Circulaire n 1 de la Commission des OPA : exonération des programmes de rachat d'actions Circulaire n 1 de la Commission des OPA : exonération des programmes de rachat d'actions Projet du 24 avril 2009 Les offres publiques présentées par un émetteur (l'offrant) sur ses propres titres de participation

Plus en détail

Société Suisse de Pédagogie Musicale Section genevoise. Statuts

Société Suisse de Pédagogie Musicale Section genevoise. Statuts Société Suisse de Pédagogie Musicale Section genevoise Statuts 1. Siège et buts de la Société Art. 1 La section genevoise (S.G.) de la Société suisse de pédagogie musicale (S.S.P.M), créée le 29 novembre

Plus en détail

Procé duré dé traitémént dés plaintés dé PREVAL (la Socié té )

Procé duré dé traitémént dés plaintés dé PREVAL (la Socié té ) Procé duré dé traitémént dés plaintés dé PREVAL (la Socié té ) Les relations avec la clientèle privée ou institutionnelle sur la place financière luxembourgeoise exigent des professionnels du secteur financier

Plus en détail

RÈGLEMENT. Le Comité central édicte le règlement suivant conformément aux art. 57 et 39, ch. 4 lettre i des Statuts de l ASI du 25 novembre 2010.

RÈGLEMENT. Le Comité central édicte le règlement suivant conformément aux art. 57 et 39, ch. 4 lettre i des Statuts de l ASI du 25 novembre 2010. RÈGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE Toutes les désignations de personnes utilisées dans ce règlement sont applicables par analogie aussi bien aux personnes de sexe masculin que féminin. Le

Plus en détail

PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION. Article premier Raison sociale et type d association. Article 2 - Siège

PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION. Article premier Raison sociale et type d association. Article 2 - Siège STATUTS DE LA SOCIETE INTERNATIONALE E D D ANNOTATION ASSOCIATION DE DROIT SUISSE A BUT NON LUCRATIF Etat au 9 Décembre 2008; Révisé le 10 Septembre 2014 PARTIE I : RAISON, SIEGE ET BUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine

Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine ANNEXE V Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine Définitions Article premier I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Aux fins du présent règlement, on

Plus en détail

STATUTS DE THE FRENCH-AMERICAN SCHOOL OF NEW YORK PARENT TEACHER ASSOCIATION (Association des parents d élèves et enseignants de FASNY)

STATUTS DE THE FRENCH-AMERICAN SCHOOL OF NEW YORK PARENT TEACHER ASSOCIATION (Association des parents d élèves et enseignants de FASNY) STATUTS DE THE FRENCH-AMERICAN SCHOOL OF NEW YORK PARENT TEACHER ASSOCIATION (Association des parents d élèves et enseignants de FASNY) ARTICLE I - DENOMINATION La dénomination de l ássociation est FASNY-PAT

Plus en détail

BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR

BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR BELAC 3-09 Rev 4-2015 BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site internet de BELAC (www.belac.fgov.be)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

11.050 é Loi sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières. Modification

11.050 é Loi sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières. Modification Session d'été 0 e-parl 4.06.0 8: - -.050 é Loi sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières. Modification Projet du Décision du Décision du du août 0 du 0 décembre 0 du 4 juin 0 Adhésion au projet

Plus en détail

Directive concernant Informations relatives à la Corporate Governance (Directive Corporate Governance, DCG)

Directive concernant Informations relatives à la Corporate Governance (Directive Corporate Governance, DCG) Directive Corporate Governance Directive concernant Informations relatives à la Corporate Governance (Directive Corporate Governance, DCG) Du Fondement juridique 1 er septembre 2014 art. 1, 4, 5 et art.

Plus en détail

Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015

Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015 Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015 Présentation synoptique des changements proposés Légende: Colonne de gauche: version

Plus en détail

Association Genevoise d Air Soft STATUTS

Association Genevoise d Air Soft STATUTS Association Genevoise d Air Soft STATUTS 1 CHAPITRE 1 : Dispositions générales Article 1 : Dénomination et forme juridique L Association Genevoise de Air Soft (AGAS), fondé le 5 Avril 2009, est une association,

Plus en détail

Produits et distribution. Marchés. Communication FINMA 49 (2013) 14 août 2013

Produits et distribution. Marchés. Communication FINMA 49 (2013) 14 août 2013 Communication FINMA 49 (2013) 14 août 2013 Produits et distribution Marchés Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch A58690 Sommaire Représentants de

Plus en détail

Dans ces statuts, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment l homme ou la femme.

Dans ces statuts, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment l homme ou la femme. STATUTS DE LA CROIX-ROUGE VALAIS Dans ces statuts, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment l homme ou la femme. Constitution Art.1 Sous le nom «Croix-Rouge Valais»,

Plus en détail

I. Raison sociale But Durée Siège

I. Raison sociale But Durée Siège VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA Statuts I. Raison sociale But Durée Siège Art. 1 Art. 2 Art. 3 VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA VAUDOISE VERSICHERUNGEN HOLDING AG VAUDOISE ASSICURAZIONI HOLDING SA VAUDOISE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

Ordonnance de la Commission des OPA sur les offres publiques d acquisition

Ordonnance de la Commission des OPA sur les offres publiques d acquisition Ordonnance de la Commission des OPA sur les offres publiques d acquisition (Ordonnance sur les OPA, OOPA) 954.195.1 du 21 août 2008 (Etat le 1 er mai 2013) Approuvée par la Commission fédérale des banques

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION À BUT NON LUCRATIF SAINT LOUIS FRITIDSVERKSAMHET Nº d enregistrement au RC 802422-1999

STATUTS DE L ASSOCIATION À BUT NON LUCRATIF SAINT LOUIS FRITIDSVERKSAMHET Nº d enregistrement au RC 802422-1999 STATUTS DE L ASSOCIATION À BUT NON LUCRATIF SAINT LOUIS FRITIDSVERKSAMHET Nº d enregistrement au RC 802422-1999 1 Nom de l association L association porte le nom de «Saint Louis Fritidsverksamhet». 2 Objectifs

Plus en détail

Statuts de la Société vaudoise des pêcheurs en rivières S. V. P. R.

Statuts de la Société vaudoise des pêcheurs en rivières S. V. P. R. Statuts de la Société vaudoise des pêcheurs en rivières S. V. P. R. 2 STATUTS DE LA SOCIÉTÉ VAUDOISE DES PÊCHEURS EN RIVIÈRES (S. V. P. R.) fondée en 1908 BUT ET SIÈGE SOCIAL Article premier Sous la dénomination

Plus en détail

Ordonnance de la Commission des OPA sur les offres publiques d acquisition

Ordonnance de la Commission des OPA sur les offres publiques d acquisition Ordonnance de la Commission des OPA sur les offres publiques d acquisition (Ordonnance sur les OPA, OOPA) Modification du 28 janvier 2013 Approuvée par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers

Plus en détail

Règlement de placement

Règlement de placement Règlement de placement Valable dès le 1 er mars 2014 Page 1 de 7 A. Table des matières A. Table des matières 2 B. But et contenu 3 Art. 1 But 3 Art. 2 Objectifs et principes du placement de la fortune

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

Procédure de dispense simplifiée pour les banques suisses dans le cadre d activités financières transfrontières en Allemagne

Procédure de dispense simplifiée pour les banques suisses dans le cadre d activités financières transfrontières en Allemagne Communication FINMA 54 (2014) 6 janvier 2014 Procédure de dispense simplifiée pour les banques suisses dans le cadre d activités financières transfrontières en Allemagne Banques Einsteinstrasse 2, 3003

Plus en détail

DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL. Introduction

DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL. Introduction DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL Introduction ANNEXE Dans le cadre de sa politique d'action sociale à destination des personnels, le Conseil Général réaffirme sa volonté de

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 09MA00702 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 Mme FELMY, président Mme Elydia FERNANDEZ, rapporteur M. GUIDAL, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

Statuts de l association Médiation Culturelle Suisse

Statuts de l association Médiation Culturelle Suisse Statuts de l association Médiation Culturelle Suisse I. Nom, siège, but, financement Art. 1 Nom et siège 1 Sous le nom Médiation Culturelle Suisse, nommée ci-après l association, est constituée une association

Plus en détail

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE VILLETANEUSE juin 2008 SOMMAIRE CHAPITRE I OBJET ET TYPE D AIDES...3 ARTICLE 1. OBJET...3 ARTICLE

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires

Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération 16 juin 2015 Décret n

Plus en détail

MINISTERE DU TRAVAIL DE L EMPLOI ET DE LA SANTE

MINISTERE DU TRAVAIL DE L EMPLOI ET DE LA SANTE MINISTERE DU TRAVAIL DE L EMPLOI ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau R4 Prises en charge post aigües, pathologies chroniques

Plus en détail

CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière

CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière En application de l article L. 316-1 du Code monétaire et financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différends

Plus en détail

Devoirs d annonce lors de l IPO (remplace le Communiqué I/99)

Devoirs d annonce lors de l IPO (remplace le Communiqué I/99) Communiqué de l Instance pour la publicité des participations du 7 avril 2009 I/09 Satisfaction des devoirs d annonce dans le prospectus Résumé Devoirs d annonce lors de l IPO (remplace le Communiqué I/99)

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 480 RÈGLEMENT CONSTITUANT UN COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME

RÈGLEMENT NUMÉRO 480 RÈGLEMENT CONSTITUANT UN COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE VAL-MORIN MRC DES LAURENTIDES RÈGLEMENT NUMÉRO 480 RÈGLEMENT CONSTITUANT UN COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME ATTENDU QUE la Loi sur l Aménagement et l urbanisme prévoit

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

Politique d approbation des mémoires internationaux

Politique d approbation des mémoires internationaux Contexte et objet Politique d approbation des mémoires internationaux Document 215033 Un «mémoire» est soit la réponse officielle de l Institut à un appel à commentaires, soit un ensemble de commentaires

Plus en détail

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail d établissement public du Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement

Plus en détail

En vigueur à partir du 06 Février 2010

En vigueur à partir du 06 Février 2010 INTERNATIONALER MUSIKBUND CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SOCIÉTÉS MUSICALES INTERNATIONAL CONFEDERATION OF MUSIC SOCIETIES RÈGLEMENT (RE) COMITÉ DE DIRECTION DOMAINES TECHNIQUES REVISEURS AUX COMPTES

Plus en détail

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application...

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application... Circulaire de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes Projet du xxx Sommaire 1 Objet... 2 2 Champ d application... 2 3 Conseil d administration... 2 3.1 Indépendance des membres

Plus en détail

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch Par ordre de la Confédération suisse (Office fédéral de la Formation professionnelle et de la Technologie OFFT, la Publicité Suisse PS en partenariat avec la Publicité Romande organisent l examen professionnel

Plus en détail

S t a t u t s. de l Association des Médecins dirigeants d Hôpitaux de Suisse (AMDHS)

S t a t u t s. de l Association des Médecins dirigeants d Hôpitaux de Suisse (AMDHS) S t a t u t s de l Association des Médecins dirigeants d Hôpitaux de Suisse (AMDHS) 1. Nom/ siège Sous le nom d Association des Médecins Dirigeants d Hôpitaux de Suisse est constituée une association au

Plus en détail

RÈGLES DE PROCÉDURE DU COMITÉ CONSULTATIF DE LA BANQUE NATIONALE DE DONNÉES GÉNÉTIQUES

RÈGLES DE PROCÉDURE DU COMITÉ CONSULTATIF DE LA BANQUE NATIONALE DE DONNÉES GÉNÉTIQUES Interprétation RÈGLES DE PROCÉDURE DU COMITÉ CONSULTATIF DE LA BANQUE NATIONALE DE DONNÉES GÉNÉTIQUES 1. (1) Les définitions qui suivent s appliquent aux présentes règles : «Loi» La Loi sur l identification

Plus en détail

COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE

COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE Le Code de la propriété intellectuelle doit prochainement être modifié par un décret dont la publication et l entrée

Plus en détail

Statuts de la Swiss Design Association

Statuts de la Swiss Design Association Statuts de la Swiss Design Association 1. Nom, siège, but 1.1 Nom La Swiss Design Association est une association au sens de l Art. 60 ff du Code civil suisse. 1.2 Siège Le siège de l association se trouve

Plus en détail

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION Statut Le Comité de nomination et de rémunération est un comité consultatif du Conseil d Administration. Il remplit également

Plus en détail

Circ.-CFB 03/1 Appel au public / Placements collectifs Page 1

Circ.-CFB 03/1 Appel au public / Placements collectifs Page 1 Circ.-CFB 03/1 Appel au public / Placements collectifs Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Appel au public au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux (Appel

Plus en détail

Règlement sur l archivage au Tribunal administratif fédéral

Règlement sur l archivage au Tribunal administratif fédéral Règlement sur l archivage au Tribunal administratif fédéral 152.13 du 9 décembre 2010 (Etat le 1 er mai 2011) Le Tribunal administratif fédéral, vu les art. 1, al. 1, let. d et 4, al. 4, de la loi fédérale

Plus en détail

PETROPLUS MARKETING AG EN SURSIS CONCORDATAIRE DOCUMENTATION POUR L'ASSEMBLÉE DES CRÉANCIERS DU 28 SEPTEMBRE 2012. (Traduction de l'original allemand)

PETROPLUS MARKETING AG EN SURSIS CONCORDATAIRE DOCUMENTATION POUR L'ASSEMBLÉE DES CRÉANCIERS DU 28 SEPTEMBRE 2012. (Traduction de l'original allemand) PETROPLUS MARKETING AG EN SURSIS CONCORDATAIRE DOCUMENTATION POUR L'ASSEMBLÉE DES CRÉANCIERS DU 28 SEPTEMBRE 2012 (Traduction de l'original allemand) TABLE DES MATIERES I. Ordre du jour II. Remarques des

Plus en détail

MAISON KULTURA STATUTS

MAISON KULTURA STATUTS Route de Chêne 41b - CH 1208 Genève - Tél. 022/340 71 11 - Fax 022/344 71 92 - www.kultura.ch MAISON KULTURA STATUTS I. NOM, DURÉE, SIÈGE Dénomination Art. 1 L Association «Maison Kultura» est une fédération

Plus en détail

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION A. Objet général TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION Adoptée le 27 octobre 2009 (dernière mise à jour le 6 novembre 2013) L adoption de la présente

Plus en détail

Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie *

Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie * Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie * (Loi sur les professions de la psychologie, LPsy) 935.81 du 18 mars 2011 (Etat le 1 er septembre 2013) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et SIX Structured Products Exchange SA 30 juin 2015

Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et SIX Structured Products Exchange SA 30 juin 2015 Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et Exchange SA 30 juin 2015 TABLE DES MATIÈRES A. CONTEXTE... 3 B. SOCIÉTÉ D AUDIT MANDATÉE... 3 C. RAPPORT ET DATE DE REMISE... 3 D. COÛTS DE LA RÉVISION...

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Appel au public au sens de la législation sur les fonds de placement

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Appel au public au sens de la législation sur les fonds de placement Circ.-CFB 03/1 Appel au public / Fonds de placement Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques: Appel au public au sens de la législation sur les fonds de placement (Appel au public / Fonds

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Obligation de déclarer les transactions boursières

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Obligation de déclarer les transactions boursières Circ.-CFB 04/3 Obligation de déclarer Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Obligation de déclarer les transactions boursières (Obligation de déclarer) du 19 août 2004 (Dernière modification

Plus en détail

S informer sur. Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse

S informer sur. Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse S informer sur Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse Autorité des marchés financiers Les assemblées générales des sociétés cotées en bourse Sommaire Quelle différence entre AGO et AGE?

Plus en détail

RÈGLEMENT DE COTATION. Règlement de cotation

RÈGLEMENT DE COTATION. Règlement de cotation RÈGLEMENT DE COTATION Règlement de cotation Admission de valeurs mobilières à la SWX Swiss Exchange Table des matières Règlement de cotation Table des matières I. BUT DU RÈGLEMENT DE COTATION Art. 1 But...

Plus en détail