OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD"

Transcription

1 OFFICE NATIONAL DE L ECTRECITE ET DE L EAU POTABLE BRANCHE EAU DIRECTION REGIONALE DU SUD Une Mission de Service Public au Cœur du Développement Durable Présenté par Mme Affaya Houda Décembre 2013

2 PRESENTATION DE L OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET D EAU POTABLE- Branche Eau 2

3 MISSIONS & ATTRIBUTIONS DE L ONEE- BRANCHE EAU Établissement public à caractère industriel et commercial, créé en 1972 doté de la personnalité civile et de l autonomie Financière. Planification de l'approvisionnement en eau du Royaume, Étude, réalisation et gestion des adductions d'eau potable, Gestion de la distribution d'eau potable et de l assainissement liquide pour le compte des communes qui le demandent, Assistance technique en matière, de surveillance de la qualité de l'eau, Contrôle de la qualité des eaux et protection des ressources en eau susceptibles d'être utilisées pour l'alimentation humaine, Étude des projets de textes législatifs et réglementaires nécessaires à l accomplissement de sa mission. 3

4 Orientations Stratégiques de l ONEE BRANCHE EAU Pérennisation, renforcement et sécurisation des infrastructures d eau potable en milieu urbain. Généralisation de l accès à l eau potable en milieu rural. Amélioration des performances des installations existantes. Intervention active dans le secteur de l assainissement liquide dans le cadre de la préservation de l environnement

5 Activité Assainissement de l ONEE Les actions de l Office en matière d Assainissement ciblent : La contribution dans le rattrapage du retard que connaît le pays en matière d assainissement liquide et d épuration des eaux usées La lutte contre la pollution des ressources en eau L amélioration de la qualité de vie des populations

6 Cadre institutionnel d Intervention de l ONEE en assainissement Selon la charte communale de 1976 modifiée et complétée en 2002 : L assainissement liquide est une attribution communale Les communes décident du mode de gestion approprié : (Gestion directe, Délégation à un opérateur public ou privé) DAHIR de l ONEE amendé en 2000 extension du domaine d intervention à l assainissement liquide : Intervention pour le compte des communes sur la base des Conventions de gestion déléguée signées avec les Communes et approuvées par le MI. Cofinancement des projets Application d une redevance d assainissement fixée par les autorités compétentes 6

7 Présentation du Programme National Assainissement Programme initié en 2005 par le MI et le MATEE (MEMEE) concerne 260 Communes (Régies, ONEE, communes) L enveloppe réservée est de 43 milliards de DH à l horizon 2020, dont 16,7 milliards de DH constitue la part de l Office à travers l intervention dans 207 communes. Objectifs : Rattraper le retard dans le domaine l assainissement et de l épuration des eaux usées à travers : de La réduction de la pollution engendrée par les eaux usées d au moins 60%; L amélioration du taux de raccordement global au réseau d assainissement pour atteindre 80% en milieu urbain.

8 Présentation du Programme National Assainissement Montage financier initial: 70% par les opérateurs (fonds propres et emprunts) à récupérer sur les tarifs et subventions éventuelles. 30% collectivités locales (avec contribution du PNA) Revue stratégique du PNA (présentée en Juillet 2008): Principales questions posées à cette revue sont: Optimisation des coûts, des impacts et de la durabilité des investissements; L affinement de la stratégie de financement, avec un nouveau scénario de financement : 50%-50%; Le renforcement et l institutionnalisation des capacités de gestion et suivi du PNA. Cohérence objectifs et moyens nécessaires.

9 VOLET TARIFAIRE Le volet tarifaire assainissement, comme source pérenne de financement, n a pu évoluer de façon symétrique à la montée en charge des demandes en infrastructures et aux besoins d exploitation et de maintenance du service d assainissement. Exemple 2011: Coût de revient est de l ordre 4,35 Dh/m3 Tarif moyen de vente de 1,33 Dh/m3 ;

10 Bilan des réalisations en Assainissement ( chiffre 2012) Réseau d assainissement : pose de plus de 2820 km de linéaire réseau pour la collecte et le transfert des eaux usées. le linéaire total du réseau d assainissement exploité : environ km (y compris le réseau récupéré des communes dans le cadre de la gestion déléguée). le taux de raccordement aux réseaux d assainissement : 77% au niveau de 87 centres. 10

11 Bilan des réalisations en Assainissement 2012 Stations d épuration : 51 STEPs ( 48 mises en service) capacité d épuration annuelle > 77 Mm3 ( m3/j)

12 Cadre réglementaire relative à la norme de rejet conforme à la réglementation marocaine relative à la norme de rejet domestique selon l arrêté d application de la loi n du 29 Joumada II 1427 (25 Juillet 2006) qui fixe les valeurs limites spécifiques des rejets domestiques ci-après: DBO5= 120 mg O2/l, DCO= 250 mg O2/l MES = 150 mg/l. plus de 85% de stations d épuration par lagunage ( anaérobies ; facultatives; puis maturation si la qualité du milieu récepteur l exige ) conformément aux orientations du Schéma National d Assainissement Liquide (SNDAL).

13 Bilan Réalisation En terme d investissement Villes et centres desservis : 87 Population : 3,2 millions d habitants coût total : 6,04 Milliards de DH Mesures d accompagnement mise à niveau pour un coût de 870 MDH TTC ( financement interne ); Acquisition du matériel d exploitation pour un coût de 150 MDH

14 Perspectives de l ONEE en Assainissement Perspectives : achèvement des travaux en cours, lancement d opérations pour un budget d investissement d environ 5,5 Milliards de dirhams; Réalisation de 44 stations d épuration supplémentaires d ici fin 2016; Intervention dans plus de 40 centres à fin de 2016; Au-delà 2016: Poursuivre l intervention pour les centres restant de la liste du PNA attribuée à l ONEE;

15 LES PRINCIPAUX PROGRAMMES Les principaux programmes de financement actuellement en cours de réalisation : Grand Nador : dépollution de la lagune de Marchica Programme de dépollution du Bassin de Sebou, Programme de dépollution du bassin Oum Er Rabia, Cofinancement Européen (l AFD-KfW-BEI-UE ): Financement CTB, Financement JICA;

16 Assainissement du Grand Nador Projet de dépollution du la Marchica Nombre de centre Coût (MDH) Population Financement AFD K. Arekmane Vue d ensemble de la STEP de Nador 16

17 Projet de dépollution du bassin de Sebou (12 centres) Nombre de centre Coût (MDH) Population Financement BEI-UE-AFD Ifrane: Chantier de dalot 17

18 Projet de dépollution du bassin d Oum Rbiaa Nombre de centre Coût (MDH) Population 2010 Financement Banque Mondiale 18

19 Co-financement Européen (1ère tranche) Nombre de centre Coût (MDH) Population 2010 Débit (m3/j)

20 Financement Belge Nombre de centre Coût (MDH) Population 2010 Financement CTB 20

21 Financement JICA Nombre de centre Coût (MDH) Population 2010 Financement JICA 21

22 Projets d assainissement au niveau de la Direction Régionale du Sud Zone d action de la Direction Régionale du Sud La Direction Régionale du Sud couvre 13 provinces relevant des régions Souss Massa Draa et Guelmim Smara.

23 La Direction Régionale du Sud en chiffres Superficie : km2 Population : hab (2004) Urbain : 44% Rural : 56% Développement socio-économique : Tourisme, Agriculture, Pêche, Cinéma, Artisanat etc. Zone d action géographiquement étendue avec un rayon d action de plus de 500 Km. Milieu rural : Accès difficile surtout en zone montagneuse; Douars et foyers dispersés Climat : Zone semi-aride caractérisée par : La rareté des ressources en eau. La fluctuation des volumes des retenues des eaux de surface particulièrement en période de sécheresse UNITE km Abonnés Points de captages (forages et puits) Conduites d adduction 5190 Km Conduite de distribution km de réseaux eaux usées 29.4 km de réseaux eaux pluviales 05 Stations de traitement classiques 4 Stations de traitement spécifiques 14 Stations d épuration VALEUR LINÉAIRE RÉSEAU EAU POTABLE KM LONGUEUR RÉSEAU ASSAINISSEMENT KM STATIONS DE TRAITEMENT Nbre 5 CAPACITÉ DE STOCKAGE TOTALE MM PRODUCTION MM3 80 VENTES MM3 66 CENTRES EAU POTABLE Nbre 85 CENTRES ASSAINISSEMENT Nbre 19 STEP Nbre 15 TAUX D ACCÈS RÉGIONAL À L EAU POTABLE % RENDEMENT GLOBAL DES CENTRES % 82.6 CHIFFRE D AFFAIRES 106 DH 235

24 Date d'intervention Population du centre Population raccordée Tiznit Tafraout 02/05/ /12/ Sidi Ifni 15/12/ Guelmim Bouizakarne Ouled Teima Biougra Ait Baha Drarga Tata FoumElhisn Foum Zguid Akka Assa Zag TanTan 27/12/ /12/ /04/206 29/12/ /12/ /11/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ Ouarzazate+Trmigt 01/11/ Kalâat M gouna Ait Iazza 01/02/ /12/ DR1

25

26 Quelques contraintes de la réalisation et de l exploitation des ouvrages d assainissement 1) Aspect foncier Retards et difficultés dans la mise à disposition des terrains par les communes Retard ou blocage du projet d assainissement 2) Aspect épuration complémentaire des eaux usées Sollicitations de la réalisation de l épuration complémentaire des eaux usées au niveau de ses stations d épuration pour leurs réutilisation en agriculture ou la recharge de la nappe, entraine un surcoût du projet. 26

27 Quelques contraintes de la réalisation et l exploitation des ouvrages d assainissement (suite) 3) Aspect législatif de la filière boues issues des STEP: - le traitement et le rejet des boues issues de l épuration des eaux usées : Vide législatif sur la responsabilité des exploitants, Non prise en considération de ces boues au niveau du PNDM; 4) Aspect Assainissement des eaux usées industrielles: - Evacuation des eaux usées industrielles et le non respect de l environnement par la plus part des unités industrielles, Dégradation et dysfonctionnement des ouvrages d assainissement 27

28 Quelques contraintes de la réalisation et l exploitation des ouvrages d assainissement (suite) 5) Aspect Assainissement des eaux pluviales: Réseau d assainissement unitaire, Nécessitant de réaliser et de gérer de grands projets pour la collecte des eaux pluviales; Induisant un Coût supplémentaire important, sachant que les frais d exploitation de ces ouvrages ne sont pas considérés au niveau de la redevance d assainissement. 6) Aspect tarification du service Assainissement Le tarif d assainissement actuel ne couvre même pas les frais d entretien et d exploitation des ouvrages d assainissement; Depuis Mars 2006 le tarif d assainissement liquide n a pas été révisé, malgré le coût élevé des charges de gestion et d exploitation du secteur assainissement et malgré les grands investissements réalisés par l office 28

29 Réalisations de l ONEE dans le secteur de l assainissement liquide Album Photos

30 Station d épuration de Oued Zem

31 AIN Taoujdate (STEP) 31

32 Centre de BEN AHMED n Travaux STEP : Ben Ahmed

33 Centre de OUARZAZATE

34 Essaouira dalots 34

35 Grand Nador (Boues activées) 35

36 Hoceima (Boues activées) 36

37 STEP AIT BAHA

38 STEP TAFROUAT

39 STEP TATA

40 STEP DRARGA

41 STEP GUELMIM

Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées

Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR Direction Générale des Collectivités Locales Direction de l Eau et de l Assainissement Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT

ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT WORKSHOP de la FEMIP «Identification et élimination des goulots d étranglement pour l utilisation renforcée des eaux usées traitées

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE

OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE PLAN D ACTION DE L ONEE DANS LES DOMAINES DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT LIQUIDE PERIODE 2012-2016 Casablanca, le 27-11-2012 ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Programme d assainissement d de l ONEPl

Programme d assainissement d de l ONEPl ««V forum d investissements d et et de de coopération des entreprises Espano - Marocaines» ------------------------------ Programme d assainissement d liquide de l ONEPl BILAN & PERSPECTIVES Présenté par

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU-

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- Office National de l Electricité et de l Eau potable -Direction Assainissement et Environnement- PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- 21 Mai 2013 1 Plan Cadre

Plus en détail

Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD

Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD Introduction Pollution actuelle de l Oued Sebou : très préoccupante, impact majeur sur les populations du bassin-versant

Plus en détail

Royaume du Maroc Office National de l Electricité et de l Eau Potable

Royaume du Maroc Office National de l Electricité et de l Eau Potable Adaptation des Systèmes d Alimentation Eau Potable aux changements climatiques Mokhtar JAAIT mjaait@iea.ma Sommaire Contexte général Présentation de l ONEE Adaptation des SAEP aux changements climatiques

Plus en détail

REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC. Bilan de plusieurs années de recherche

REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC. Bilan de plusieurs années de recherche REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC Bilan de plusieurs années de recherche Pourquoi réutiliser r les eaux usées épurées au Maroc? Conditions climatiques: climat aride, mauvaise

Plus en détail

Actions de l ONEP en matière de protection de l environnement

Actions de l ONEP en matière de protection de l environnement Office National de l Eau Potable Direction Assainissement et Environnement Actions de l ONEP en matière de protection de l environnement Conférence «EnviroMaroc 2011» Mme Najat SAIDOU Chef de service Études

Plus en détail

Mutual Reliance Initiative Programme National d Assainissement Maroc Cofinancement Européen (chef de file AFD)

Mutual Reliance Initiative Programme National d Assainissement Maroc Cofinancement Européen (chef de file AFD) Mutual Reliance Initiative Programme National d Assainissement Maroc Cofinancement Européen (chef de file AFD) 21 Janvier 2013 Organisation du secteur de l eau au Maroc Instance Consultative Conseil Supérieur

Plus en détail

POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES AU MAROC ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT A L EAU ET L ENVIRONNEMENT EN COURS

POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES AU MAROC ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT A L EAU ET L ENVIRONNEMENT EN COURS ROYAUME DU MAROC ATELIER SUR L ASSAINISSEMENT, L EPURATION ET LA REUTILISATION DES EAUX TRAITEES AGADIR le 7/12/2009 Organisation SEEE - gtz POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT

Plus en détail

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Caractéristiques Techniques du service d'eau potable Le Service

Plus en détail

TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES

TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SEBOU TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES Paris 23 juin 28 PRESENTATION DU BASSIN DU SEBOU Superficie : 4. km2 Population : 6.2 Millions hab. (RGPH

Plus en détail

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service.

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. Le présent document contient, en application du décret n 2007.675 du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. I - PRÉSENTATION DU SERVICE Exploité en affermage par la Lyonnaise des

Plus en détail

TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE

TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DE L ENVIRONNEMENT Office National de l Assainissement TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE Soufia Nasr Abroug Chef de Département

Plus en détail

Expérience de l ONAS. Khalil ATTIA Président Directeur Général

Expérience de l ONAS. Khalil ATTIA Président Directeur Général Expérience de l ONAS Khalil ATTIA Président Directeur Général Tunis, 9 juillet 2009 Sommaire 1. Présentation de l ONAS 2. Financement des activités 3. Partenaires financiers 4. Participation du secteur

Plus en détail

VIABILITE FINANCIERE ET SOUTENABILITE DE LA PSP DANS LE SECTEUR DE L ASSAINISSEMENT EN TUNISIE

VIABILITE FINANCIERE ET SOUTENABILITE DE LA PSP DANS LE SECTEUR DE L ASSAINISSEMENT EN TUNISIE RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L EQUIPEMENT DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE OFFICE NATIONAL DE L ASSAINISSEMENT GOUVERNANCE ET FINANCEMENT DE LA PSP DANS LE SECTEUR DE L

Plus en détail

IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES

IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES USAGES - Maroc - Chiffres clés du secteur au Maroc Population

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA BASSINS VERSANTS BASSINS SURF % P0P % RES % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER MER MEDITERRANEE AL HOCEIMA 2 3 OUJDA

Plus en détail

Exp Eau du cinquantenaire. Les indicateurs de performance en assainissement. Office National de l Assainissement. Intervenant: S.

Exp Eau du cinquantenaire. Les indicateurs de performance en assainissement. Office National de l Assainissement. Intervenant: S. Exp Eau du cinquantenaire Office National de l Assainissement Intervenant: S.LAHLAH Les indicateurs de performance en assainissement 1 Sommaire Missions de l ONA Exploitation des systèmes d Assainissement

Plus en détail

Actions d accompagnement de l ONEP aux industriels pour la rationalisation et la gestion des eaux

Actions d accompagnement de l ONEP aux industriels pour la rationalisation et la gestion des eaux OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE Atelier sur l assainissement, l épuration et la réutilisation des eaux usées Actions d accompagnement de l ONEP aux industriels pour la rationalisation et la gestion des

Plus en détail

SERVICE EAU ET ASSAINISSEMENT COMMUNE DE GERMINY RAPPORT ANNUEL SUR LE SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ANNEE 2009

SERVICE EAU ET ASSAINISSEMENT COMMUNE DE GERMINY RAPPORT ANNUEL SUR LE SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ANNEE 2009 SERVICE EAU ET ASSAINISSEMENT COMMUNE DE GERMINY RAPPORT ANNUEL SUR LE SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ANNEE 2009 1/13 Rapport annuel du service AEP et assainissement 25juin2010

Plus en détail

expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Le 30 mars 2005

expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Le 30 mars 2005 Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia Evaluation de l expl expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Er-Rbia Visite de la Délégation D Mauritanienne Le 30 mars 2005

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT 2015 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT 2015 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT 2015 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SIEGE SOCIAL 3 rue des Tisserands 35830 BETTON Tél : 02 99 23 84 84 - Fax : 02 99 23 84 70 e-mail : cabinet-bourgois@cabinet-bourgois.fr

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF.

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF. COMMUNE DE CESTAS RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF. Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d assainissement collectif pour l exercice

Plus en détail

L évolution du prix de l eau en Wallonie

L évolution du prix de l eau en Wallonie L évolution du prix de l eau en Wallonie Monsieur Alain GILLIS, Président d AQUAWAL et Directeur Général de l IECBW Monsieur Jean-Luc MARTIN, Membre du Comité de Direction d AQUAWAL et Président du Comité

Plus en détail

INTRODUCTION. PROBLÉMATIQUE DE L AEP ET L ASSAINISSEMENT EN MILIEU RURAL EN LIAISON AVEC LA QUALITÉ DE L EAU Laraki Laila (1)

INTRODUCTION. PROBLÉMATIQUE DE L AEP ET L ASSAINISSEMENT EN MILIEU RURAL EN LIAISON AVEC LA QUALITÉ DE L EAU Laraki Laila (1) PROBLÉMATIQUE DE L AEP ET L ASSAINISSEMENT EN MILIEU RURAL EN LIAISON AVEC LA QUALITÉ DE L EAU Laraki Laila (1) INTRODUCTION A l échelon mondial, on peut dire, qu actuellement, 1,4 milliards de personnes,

Plus en détail

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE Tél: 04 74 68 23 08 RAPPORT ANNUEL SUR

Plus en détail

DIRECTION POVINCIALE DE L EQUIPEMENT. Intervention du Service Eau Ouarzazate

DIRECTION POVINCIALE DE L EQUIPEMENT. Intervention du Service Eau Ouarzazate DIRECTION POVINCIALE DE L EQUIPEMENT Intervention du Service Eau Ouarzazate MOBILISATION DES EAUX POUR L ALIMENTATION EN EAU POTABLE (AEP) RURALE DANS LES PROVINCES OUARZAZATE ET ZAGORA 2 Présentation

Plus en détail

Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam

Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam République Algérienne Démocratique et Populaire MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam COMMUNICATION PRESENTEE PAR Mekki ABROUK DIRECTEUR GENERAL Agence de Bassin Algérois-Hodna-Soummam

Plus en détail

potable et l assainissement État des lieux et perspectives Avril 2005

potable et l assainissement État des lieux et perspectives Avril 2005 Gestion de l eau l potable et l assainissement ------------------------------ État des lieux et perspectives Avril 2005 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1- Historique 2- Les nouvelles donnes 3- Actions entreprises

Plus en détail

Partenariat Public Privé Étude de Cas : Casablanca

Partenariat Public Privé Étude de Cas : Casablanca Partenariat Public Privé Étude de Cas : Casablanca Casablanca données socioéconomiques * La ville la plus importante du Maroc (4,5 M habitants) * 55% du tissu industriel du pays * 20% des besoins en énergie

Plus en détail

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE LE BARCARÈS L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques

Plus en détail

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PERPIGNAN

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PERPIGNAN Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PERPIGNAN Caractéristiques Techniques du service d'eau potable Le Service d'eau potable

Plus en détail

Assainissement des eaux usées de la ville de Ouagadougou

Assainissement des eaux usées de la ville de Ouagadougou Assainissement des eaux usées de la ville de Ouagadougou Arba Jules OUEDRAOGO / Directeur Assainissement Office National de l Eau et de l Assainissement Janique ETIENNE Agence Française de Développement

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011 Mairie de Saint-Dié-des-Vosges Direction des Services Techniques 1 rue Carbonnar B.P. 275 88107 SAINT-DIÉ-DES-VOSGES RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011 Table

Plus en détail

Coopération (Maroc /France) : Arghan de plusieurs investigations de terrain dans les zones montagneuses de l Anti-Atlas.

Coopération (Maroc /France) : Arghan de plusieurs investigations de terrain dans les zones montagneuses de l Anti-Atlas. EXPERIENCE PILOTE Coopération (Maroc/France): l ABHSM, la région du Souss Mass Drâa, le département de l Hérault l Agence de l Eau du Rhône Méditerranée Corse. Mise en Œuvre des programmes par Expert Solidaire

Plus en détail

ROYAU ROYA M U E DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULI BASSIN HYDRAUL QUE

ROYAU ROYA M U E DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULI BASSIN HYDRAUL QUE ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA 1 BASSINS VERSANTS BASSINS SURF P0P RES % % % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER 3 RABAT CASABLANCA MER MEDITERRANEE

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA BASSINS VERSANTS BASSINS SURF % P0P % RES % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER 3 RABAT CASABLANCA OUARZAZATE

Plus en détail

Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département

Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département Troyes, le 6 octobre 2014, Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département Signature d un contrat de partenariat entre le Conseil général de l Aube et l agence de l eau Seine-Normandie,

Plus en détail

EXPERIENCE DE L ONEP EN MATIERE DE DESSALEMENT

EXPERIENCE DE L ONEP EN MATIERE DE DESSALEMENT FORUM D'INVESTISSEMENTS ET DE COOPÉRATION DES ENTREPRISES HISPANO-MAROCAINES FORO DE INVERSIONES Y COOPERACIÓN EMPRESARIAL ESPAÑA-MARRUECOS Casablanca, du 03 et 04 Mars 2009 HOTEL SHERATON CASABLANCA EXPERIENCE

Plus en détail

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public d assainissement collectif intercommunal

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public d assainissement collectif intercommunal COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE MUNSTER Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public d assainissement collectif intercommunal Exercice 2015-1 - SOMMAIRE Schéma de principe de l assainissement

Plus en détail

PNR: RESSOURCES EN EAU

PNR: RESSOURCES EN EAU PNR: RESSOURCES EN EAU Les ressources en eau sont appelées à faire face à des défis majeurs engendrés d une part, par un déficit pluviométrique important et leur rareté et d autre part, par leur répartition

Plus en détail

Environnement au Maroc. Etat actuel et opportunités du marché. Saad TAZI Commission Environnement

Environnement au Maroc. Etat actuel et opportunités du marché. Saad TAZI Commission Environnement Environnement au Maroc Etat actuel et opportunités du marché Saad TAZI Commission Environnement 1 Une nouvelle structure de la commission environnement pour répondre aux besoin croissant du secteur industriel.

Plus en détail

Agence du Bassin Hydraulique de Souss Massa et Draa

Agence du Bassin Hydraulique de Souss Massa et Draa Agence du Bassin Hydraulique de Souss Massa et Draa Assainissement rural Rejets liquides dans le milieu naturel Oulad Aïssa Rejets liquides dans le milieu naturel Sidi Boumoussa Assainissement rural Mener

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme de RAEDERSHEIM. 4a - Annexe sanitaire

Plan Local d Urbanisme de RAEDERSHEIM. 4a - Annexe sanitaire RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - DÉPARTEMENT DU HAUT-RHIN Plan Local d Urbanisme de RAEDERSHEIM 4a - Annexe sanitaire P.L.U. approuvé par délibération du Conseil Municipal le 16 mars 2017 PRAGMA Le Maire C o m m

Plus en détail

LEVIERS TECHNIQUES ET INSTITUTIONNELS POUR UNE GESTION EFFICACE DE L EXPLOITATION DES EAUX USEES ET PLUVIALES EN MILIEU URBAIN

LEVIERS TECHNIQUES ET INSTITUTIONNELS POUR UNE GESTION EFFICACE DE L EXPLOITATION DES EAUX USEES ET PLUVIALES EN MILIEU URBAIN LEVIERS TECHNIQUES ET INSTITUTIONNELS POUR UNE GESTION EFFICACE DE L EXPLOITATION DES EAUX USEES ET PLUVIALES EN MILIEU URBAIN Mardi 20 mai, Hôtel KING FAHD PALACE - Dakar Présenté par ONAS PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

GESTION DE LADEMANDE ENEAU AUMAROC: PLACE DANS LAPOLITIQUE DE L EAU ETRETOUR

GESTION DE LADEMANDE ENEAU AUMAROC: PLACE DANS LAPOLITIQUE DE L EAU ETRETOUR ROYAUME DU MAROC Ministère délégué Chargé de l'eau GESTION DE LADEMANDE ENEAU AUMAROC: PLACE DANS LAPOLITIQUE DE L EAU ETRETOUR D EXPÉRIENE ZIYAD Abdeslam 2 ÈME FORUM MEDITERRANEEN DE L EAU Murcie, 25

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5

NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5 COMMUNE DE SAINT-ROGATIEN PLAN LOCAL D'URBANISME Modification approuvée le 09 juillet 2015 ANNEXES SANITAIRES NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES PIÈCE N 5.2.5 La commune

Plus en détail

Plan d Actions Prioritaires de proximité

Plan d Actions Prioritaires de proximité Mai 2014 Numéro spécial Plan d Actions Prioritaires de proximité Pour mieux vous servir, nous poursuivons notre mobilisation Plan d Actions Prioritaires de proximité : Une forte mobilisation à la hauteur

Plus en détail

REFERENCES DE LA SONEDE

REFERENCES DE LA SONEDE الشركة الوطنية الستغالل وتوزيع المياه SOCIETE NATIONALE D'EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX S O N E D E REFERENCES DE LA SONEDE INFRASTRUCTURES D ALIMENTATION EN EAU POTABLE REALISEES PAR LA SONEDE

Plus en détail

eau et assainissement

eau et assainissement 67 eau et assainissement De la gestion de l eau potable à l assainissement des eaux usées et pluviales, le Grand Avignon veille au bon fonctionnement de l ensemble du cycle. Offrir une eau potable de qualité,

Plus en détail

Les Agences de l Eau. Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016

Les Agences de l Eau. Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016 Les Agences de l Eau Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016 Six agences Artois Picardie, Loire Bretagne, Seine Normandie, Rhin Meuse, Adour Garonne, Rhône

Plus en détail

Plan de l exposl. exposé

Plan de l exposl. exposé Plan de l exposl exposé Zone d action d de l Agence l du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia Caractéristiques ristiques hydrologiques du Bassin Contraintes de gestion des ressources en eau

Plus en détail

Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture

Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Bonnes pratiques :Réutilisation des eaux usées épurées au niveau de la ville de Settat Maroc KHAJOUR LARBI Ministère

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE Volumes mis en distribution Ressource Principale

Plus en détail

Mission de Roannaise de l Eau

Mission de Roannaise de l Eau Mission de Roannaise de l Eau «Répondre aux besoins en eau des populations et des acteurs économiques en assurant la préservation des ressources et la gestion du cycle de l eau, dans une perspective de

Plus en détail

MISE EN CONFORMITE DES BRANCHEMENTS D ASSAINISSEMENT. 27 septembre 2016

MISE EN CONFORMITE DES BRANCHEMENTS D ASSAINISSEMENT. 27 septembre 2016 MISE EN CONFORMITE DES BRANCHEMENTS D ASSAINISSEMENT EN DOMAINE PRIVE 27 septembre 2016 L assainissement en domaine privé GENERALITES BRANCHEMENTS PARTICULIERS REJETS INDUSTRIELS Les contrats de bassins

Plus en détail

Superficie : Km 2. PIB/hab 2007: 2529 USD. Divisions administratives: 4, ,70

Superficie : Km 2. PIB/hab 2007: 2529 USD. Divisions administratives: 4, ,70 Le contexte global Superficie : 162.155 Km 2 Population:10,2 M (64% urbaine: / 36% rurale:) en 2006 PIB/hab 2007: 2529 USD Divisions administratives: Régime: République présidentiel Le pouvoir législatif

Plus en détail

LA POLITIQUE NATIONALE DE L EAU EN ALGÉRIE

LA POLITIQUE NATIONALE DE L EAU EN ALGÉRIE Ministère des Ressources en Eau Agence de Bassin Hydrographique Constantinois-Seybousse-Mellegue LA POLITIQUE NATIONALE DE L EAU EN ALGÉRIE Par Bouchedja Abdellah - Directeur Général ABHCSM Euro-RIOB 2012

Plus en détail

Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique

Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Royaume du Maroc Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Séminaire sur les effets du changement

Plus en détail

GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE

GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX (SONEDE) GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE Présentée par : Mohamed Ali Khouaja (Président Directeur

Plus en détail

Introduction : Particularité de la gestion de l eau au Maroc

Introduction : Particularité de la gestion de l eau au Maroc ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES REGIES ET DES SERVICES CONCEDES ROYAUME DU MAROC MINISTÈ ÈRE DE L INTÉ MINIST L INTÉRIEUR MINISTÈRE L INTÉRIEUR SECRETARIAT GENERAL

Plus en détail

Programme d amélioration du rendement du réseau d eau potable de la ville de FES

Programme d amélioration du rendement du réseau d eau potable de la ville de FES Programme d amélioration du rendement du réseau d eau potable de la ville de FES L/O/G/O Mr. Reda Alaoui Sommaire 1 Présentation de la RADEEF 2 Configuration AEP de la ville de Fès 3 4 Plan d actions pour

Plus en détail

Assainissement collectif Bienvillers au Bois

Assainissement collectif Bienvillers au Bois Assainissement collectif Bienvillers au Bois le 10 Septembre 2017 INFORMATIONS MUNICIPALES Éditorial Les membres du Conseil Municipal sont tous conscients des difficultés financières ou techniques que

Plus en détail

Déversement des effluents non domestiques dans les réseaux publics de collecte. Volet réglementaire

Déversement des effluents non domestiques dans les réseaux publics de collecte. Volet réglementaire Déversement des effluents non domestiques dans les réseaux publics de collecte Volet réglementaire 12 ème journée technique sur l eau de l ENIL 12 mai 2016 Ses objectifs depuis 1987 ü Favoriser l'échange

Plus en détail

PROJET D IRRIGATION A PARTIR DE DESSALEMENT DE L EAU DE MER DANS LA PLAINE DE CHTOUKA - MAROC

PROJET D IRRIGATION A PARTIR DE DESSALEMENT DE L EAU DE MER DANS LA PLAINE DE CHTOUKA - MAROC Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime المملكة المغربية وزارة الفالحة والصيد البحري DIRECTION DE L IRRIGATION DE L AMENAGEMENT DE L ESPACE AGRICOLE PROJET D IRRIGATION A PARTIR

Plus en détail

JOURNÉE D ÉTUDE RESSOURCES EN EAU NON CONVENTIONNELLES : UNE ALTERNATIVE A L IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES.

JOURNÉE D ÉTUDE RESSOURCES EN EAU NON CONVENTIONNELLES : UNE ALTERNATIVE A L IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES. REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET DE LA PECHE JOURNÉE D ÉTUDE RESSOURCES EN EAU NON CONVENTIONNELLES : UNE ALTERNATIVE A L IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES.

Plus en détail

Projet d El Guerdane. De l Approche Classique A La Mise En Oeuvre du Partenariat Public-Priv. Privé. Abou Bekr Seddik EL GUEDDARI

Projet d El Guerdane. De l Approche Classique A La Mise En Oeuvre du Partenariat Public-Priv. Privé. Abou Bekr Seddik EL GUEDDARI Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture, l du Développement D Rural et des Pêches Maritimes Projet d El Guerdane Abou Bekr Seddik EL GUEDDARI Administration du Génie G Rural MADRPM/MAROC De l Approche

Plus en détail

LA STRATEGIE NATIONALE DES DEPLACEMENTS URBAINS ATOUTS ET CONTRAINTES

LA STRATEGIE NATIONALE DES DEPLACEMENTS URBAINS ATOUTS ET CONTRAINTES ROYAUME DU MAROC Ministère de l Intérieur LA STRATEGIE NATIONALE DES DEPLACEMENTS URBAINS ATOUTS ET CONTRAINTES Mohamed NGADI Chef de la Division des Déplacements Urbains et des Transports DIRECTION GENERALE

Plus en détail

La préseantation a été suivie d une visite guidée par les responsables du chantier des différentes composantes de la STEP :

La préseantation a été suivie d une visite guidée par les responsables du chantier des différentes composantes de la STEP : Compte rendu de la visite technique des installations d épuration des eaux usées de la ville de Fès (STEP Boues activées) et de traitement de l eau potable Dans le cadre de la célébration de la Journée

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2011

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2011 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2011 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

Fax : /0944. Fax : Fax : Fax : Fax : Fax : Fax : Fax : Fax :

Fax : /0944. Fax : Fax : Fax : Fax : Fax : Fax : Fax : Fax : Réf : 3_la région_22_4_7 Titre : Région : Sites Touristiques Sites touristiques - Région Guelmim Es Smara - Téléphones utiles - Province de GUELMIM Province de : GUELMIM 0528872314 /0528872410 Direction

Plus en détail

4,7 milliards d euros d aides pour l eau

4,7 milliards d euros d aides pour l eau Dossier de presse de l Le 10 ème programme de l agence de l eau 2013-2018 4,7 milliards d euros d aides pour l eau Le 10 ème programme (2013-2018) de l est un instrument financier voté le 18 octobre par

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SITUATION DU SECTEUR EAU ET ASSAINISSEMENT AU MALI

PRESENTATION DE LA SITUATION DU SECTEUR EAU ET ASSAINISSEMENT AU MALI Panel de Haut Niveau sur le thème «Eau et Assainissement en Afrique : Défis et Perspectives» PRESENTATION DE LA SITUATION DU SECTEUR EAU ET ASSAINISSEMENT AU MALI Eau&Assainissement au Mali 1 Plan de la

Plus en détail

LE GRAND LYON. GESTION DES EFFLUENTS INDUSTRIELS Autorisation de rejet - Convention

LE GRAND LYON. GESTION DES EFFLUENTS INDUSTRIELS Autorisation de rejet - Convention LE GRAND LYON PERIMETRE :. 57 communes. 1 250 000 habitants L EAU POTABLE :. Gestion déléguée par contrat d affermage. Champ captant principal Crépieux-Charmy 370 ha. 9 Captages périphériques. 310 000

Plus en détail

Guide des procédures de demande d autorisation d utilisation du domaine public hydraulique

Guide des procédures de demande d autorisation d utilisation du domaine public hydraulique Royaume du Maroc Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Aménagement du Territoire, de l Eau et de l Environnement, Chargé de l Eau Guide des procédures de demande d autorisation d utilisation du domaine

Plus en détail

Sommaire 1. Historique 2.Contexte règlementaire propre à l assainissement collectif 3.Responsabilités et obligations 4. Les outils et les moyens

Sommaire 1. Historique 2.Contexte règlementaire propre à l assainissement collectif 3.Responsabilités et obligations 4. Les outils et les moyens Le contexte règlementaire Jeudi 26 mai 2016 Conseil départemental Sommaire 1. Historique 2.Contexte règlementaire propre à l assainissement collectif 3.Responsabilités et obligations 4. Les outils et les

Plus en détail

Eau usée en agriculture Expériences et perspectives

Eau usée en agriculture Expériences et perspectives Eau usée en agriculture Expériences et perspectives Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Rabat, 4 et 5 FEV 2013 Plan de l exposé Introduction ( pourquoi l utilisation des

Plus en détail

Afrique du Nord ,70

Afrique du Nord ,70 Le contexte global Superficie : 446 550 Km 2 Population: 30,1 M (57% urbaine: / 43% rurale) en 2006 PIB/hab 2007: 1457 USD Divisions administratives: Le pays est divisé en 17 régions économiques subdivisés

Plus en détail

Partenariat Public-Privé en irrigation

Partenariat Public-Privé en irrigation Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Partenariat Public-Privé en irrigation Articulation des contrats de

Plus en détail

PIECES A FOURNIR. (à adapter selon le maître d ouvrage et la nature du projet)

PIECES A FOURNIR. (à adapter selon le maître d ouvrage et la nature du projet) PIECES A FOURNIR (à adapter selon le maître d ouvrage et la nature du projet) Pour toutes demandes : Dossier de demande de subvention complété dans son intégralité Délibération du maître d ouvrage sollicitant

Plus en détail

Le défi patrimonial des réseaux : contexte, enjeux et soutien possible de l agence de l eau

Le défi patrimonial des réseaux : contexte, enjeux et soutien possible de l agence de l eau Table ronde Le défi patrimonial des réseaux : contexte, enjeux et soutien possible de l agence de l eau Patricia BLANC, directrice générale de l agence de l eau Seine-Normandie Colloque UIE - 7 avril 2016

Plus en détail

LE SEA, VOTRE PARTENAIRE POUR L EAU POTABLE ET L ASSAINISSEMENT

LE SEA, VOTRE PARTENAIRE POUR L EAU POTABLE ET L ASSAINISSEMENT LE SEA, VOTRE PARTENAIRE POUR L EAU POTABLE ET L ASSAINISSEMENT ÉDITION 017 L EAU EST UNE RESSOURCE ESSENTIELLE. SA GESTION DURABLE EST UN OBJECTIF MAJEUR DU CONSEIL DEPARTEMENTAL. En tant qu acteur public,

Plus en détail

Secteur des Déchets au Maroc Programme National des Déchets Ménagers et Assimilés -PNDM-

Secteur des Déchets au Maroc Programme National des Déchets Ménagers et Assimilés -PNDM- MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Secteur des Déchets au Maroc Programme National des Déchets Ménagers et Assimilés -PNDM- Fouad Zakari DGCL/ DEA 10/05/2016 10 et 11

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL le prix et la qualité des services publics de l eau potable. Siaep. du Val Saint Martin

RAPPORT ANNUEL le prix et la qualité des services publics de l eau potable. Siaep. du Val Saint Martin RAPPORT ANNUEL 2011 le prix et la qualité des services publics de l eau potable L organisation de la distribution de l eau potable Créé le 23 novembre 1939, le syndicat est responsable de la distribution

Plus en détail

Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement

Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement Avril 2014 12 rue Kerautret Botmel 35 000 RENNES 02 99 26 15 95 02 99 26 15 96 Sarl.geomaticsystemes@wanadoo.fr

Plus en détail

Problématique de l Eau et de l Assainissement au Tchad

Problématique de l Eau et de l Assainissement au Tchad MINISTÈRE DE L EAU ET DE L'ASSAINISSEMENT Problématique de l Eau et de l Assainissement au Tchad Présenté par: le Conseiller Abakar Ramadane 1 PLAN DE L EXPOSÉ I- Introduction II- Cadre juridique et institutionnel

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS9 : Eau et assainissement

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS9 : Eau et assainissement GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS9 : Eau et assainissement Axe 4 : Promouvoir un développement durable par des infrastructures adaptées Objectif Thématique 6 : Protéger l environnement et promouvoir l

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE

LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE La pollution organique d origine domestique est aujourd hui mieux éliminée par les stations d épuration. En effet, la mise en œuvre de la directive «eaux résiduaires urbaines»

Plus en détail

Politique de l eau du Conseil général de l Essonne. Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015

Politique de l eau du Conseil général de l Essonne. Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015 Politique de l eau du Conseil général de l Essonne Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015 Éléments de présentation du contexte départemental : le paysage des collectivités et du «prix» de

Plus en détail

ASSAINISSEMENT DES COMMUNES RURALES

ASSAINISSEMENT DES COMMUNES RURALES ASSAINISSEMENT DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Travaux sur infrastructures existantes liées à la collecte et au traitement des effluents d eau domestiques, industriels (voir annexe), équipements

Plus en détail

Les branchements en domaine privé. Contexte juridique et réglementaire : les obligations des acteurs

Les branchements en domaine privé. Contexte juridique et réglementaire : les obligations des acteurs Les branchements en domaine privé Contexte juridique et réglementaire : les obligations des acteurs sommaire 1. Les obligations du propriétaire privé 2. Le rôle et les obligations du maire et de la commune

Plus en détail

CHIFFRES ET INDICATEURS 2010

CHIFFRES ET INDICATEURS 2010 CHIFFRES ET INDICATEURS 2010 2 SITUATION Située au Nord-Est du Maroc, la Province de Nador s étend sur une façade maritime de 153k m et d une superficie d environ 3 263 km², soit 3,94% de celle de la Région

Plus en détail

Gestion patrimoniale des réseaux eau potable. Rencontre territoriale de l eau Châtillon-sur-Seine 08 octobre 2015

Gestion patrimoniale des réseaux eau potable. Rencontre territoriale de l eau Châtillon-sur-Seine 08 octobre 2015 Gestion patrimoniale des réseaux eau potable Rencontre territoriale de l eau Châtillon-sur-Seine 08 octobre 2015 Contexte Un patrimoine national considérable 906 000 km de canalisations d eau potable qui

Plus en détail

Rabat, le 08 Septembre 2016

Rabat, le 08 Septembre 2016 Rabat, le 08 Septembre 2016 Contenu 1. Contexte et enjeu 2. Stratégie de développement des zones oasiennes et de l arganier 3. PACC-ZO, un appui à la sauvegarde et le développement des oasis 4. Initiative

Plus en détail

Secrétariat d Etat chargé de l Eau. Développement des Ressources en Eau au Maroc

Secrétariat d Etat chargé de l Eau. Développement des Ressources en Eau au Maroc Secrétariat d Etat chargé de l Eau Développement des Ressources en Eau au Maroc Plan Problématique de l eau au Maroc Réalisations et acquis Perspectives Problématique Potentiel limité mal réparti fortement

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MARITIME DIRECTION DE L ELEVAGE

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MARITIME DIRECTION DE L ELEVAGE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MARITIME DIRECTION DE L ELEVAGE I. CONTRAT PROGRAMME. 1.1.Prtenaires du contrat programme 1.2.Objectifs du Contrat Programme 1.3. Résultats attendus

Plus en détail

Intervention de l AFD en Afrique subsaharienne

Intervention de l AFD en Afrique subsaharienne 22 novembre 2016 Intervention de l AFD en Afrique subsaharienne Jean-Pierre Marcelli, Directeur du département Afrique de l AFD 1. L AFD en Afrique Subsaharienne 2 1.1. L Afrique au sud du Sahara : le

Plus en détail