La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012"

Transcription

1 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012

2 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié à la Branch Donnés socials d la Branch - Bilan 2010

3 Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil L OBSA, Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil, a été créé n 2010 (accord paritair national du 23 juin 2010 étndu par arrêté du 5 avril 2011) pour prmttr d miux connaîtr la situation t ls évolutions économiqus t socials ds ntrpriss du sctur. L OBSA rgroup ls compétncs d l Obsrvatoir prospctif ds métirs t ds qualifications (OPMQ), confié à l ANFA par l accord paritair national du 30 juin, t clls d l Obsrvatoir d la négociation collctiv visé à l articl L du cod du travail. L OBSA, structur paritair, s réunit au moins 3 fois par an autour ds 3 missions qui lui ont été confiés : l obsrvation ds métirs t ds qualifications l rapport annul d branch l obsrvation d la négociation collctiv L obsrvation ds métirs t ds qualifications L OBSA xamin périodiqumnt l évolution quantitativ t qualitativ ds mplois t ds qualifications dans ls différnts scturs profssionnls qui composnt la branch ds srvics d l automobil, n tnant compt ds travaux réalisés par l OPMQ. Il tir d ct xamn ls rmarqus, conclusions t rcommandations qu ss mmbrs puvnt formulr n matièr d priorités d formation profssionnll t d orintations d la politiqu d branch. L rapport annul d branch L OBSA st chargé d fair réalisr chaqu anné un rapport d branch qui comport, pour l nsmbl du champ profssionnl d la convntion collctiv ds srvics d l automobil t pour chacun ds activités qu il inclut, un dénombrmnt ds ntrpriss t ds salariés, ainsi qu ds évaluations rlativs à la structur t à la composition ds ffctifs salariés, aux conditions d mploi, à la formation profssionnll t aux rémunérations. L obsrvation d la négociation collctiv L OBSA st chargé d drssr un bilan annul ds négociations avc ls élus dans ls ntrpriss d moins d 200 salariés dépourvus d délégué syndical, t ds négociations avc ls délégués syndicaux ds ntrpriss qui n sont pourvus. C bilan prmt aux partnairs sociaux d la branch d disposr d un rtour d xpérinc util au dévloppmnt du dialogu social dans la branch, d facilitr l contact ds acturs d la branch avc la réalité ds négociations d ntrpriss, t d n capitalisr ls bonns pratiqus pour assurr lur diffusion auprès ds partnairs sociaux d ntrpriss, t nfin d gardr la maîtris d l articulation ds nivaux d négociation.

4 Sit Intrnt dédié à la Branch Dpuis 2 ans, la Branch ds Srvics d l Automobil réalis un rapport annul, documnt synthétiqu ds donnés socials du sctur qui drss un portrait ds ntrpriss, d l mploi t d la formation profssionnll. Chaqu anné, c rapport fait l objt d un actualisation. Afin d valorisr cs travaux t d lur donnr un visibilité supplémntair, ls partnairs sociaux ont ncouragé la réalisation d un sit Intrnt dédié à la Branch t à ss acturs, accssibl à l adrss suivant : L sit st avant tout un vitrin institutionnll qui rappll ls activités-clés du sctur : «C sctur profssionnl rgroup l nsmbl ds activités ngndrés par ls véhiculs (automobils, cycls, motocycls, poids lourds, véhiculs utilitairs), pndant tout lur duré d vi, d lur sorti d l usin d fabrication jusqu à lur déconstruction t lur rcyclag, pour lur commrcialisation, lur ntrtin, lur réparation t pour l nsmbl ds srvics nécssairs à lur usag.» On put y consultr t téléchargr la convntion collctiv national. Dans un souci d fficacité, l sit propos plusiurs mods d rchrch : un rchrch par chapitr, un rchrch thématiqu, un rchrch alphabétiqu (1 r lttr du mot-clé rchrché). 1/2

5 L accnt st mis sur l poids d la branch dans l économi français, au travrs d chiffrs-clés t du rapport annul, dont ls différnts éditions sont disponibls n lign t la synthès sous form d flip book intractif. L sit constitu nfin un portail qui rdirig vrs ls sits Wb ds acturs, organisations patronals t salarials qui œuvrnt n commun pour l dévloppmnt d l mploi t la formation ds salariés d la Branch. 2/2

6 Donnés socials d la Branch - Bilan Présntation d la démarch Dpuis dux ans, l pilotag du rapport d branch a été confié par la branch à l Obsrvatoir prospctif ds métirs t ds qualifications (OPMQ). L OPMQ a produit la prmièr parti du rapport sur ls statistiqus d l mploi, ds ntrpriss t d la formation. L Institut I+C a réalisé la scond parti du rapport sur ls conditions d mplois au moyn d un nquêt conduit auprès d ntrpriss. La réalisation d l nsmbl du rapport s st étalé sur 8 mois, d avril à novmbr 2011, t a été présnté à l OBSA l 6 décmbr Préparation du dénombrmnt : Pour délimitr l champ d la branch, notammnt sur ls activités ayant un cod Naf partagé, l OPMQ a actualisé l nquêt par ntrtins mné n 2010 auprès ds Organisations profssionnlls ds cods Naf concrnés. L objctif st d précisr ls bass du chiffrag ds principals unités statistiqus : l nombr d ntrpriss t d salariés. Un fois l champ d la branch délimité, l OPMQ pass ds commands d statistiqus auprès d l INSEE, du Pôl mploi t d IRP auto. Ls statistiqus sont nsuit xploités au sin d l OPMQ, slon l cahir ds chargs d l OBSA. En raison d la création du statut d auto-ntrprnur n 2009, la principal difficulté du comptag a concrné, pour ls donnés 2010, l stimation chiffré du nombr d ntrpriss. C statut très récnt n avait pas été considéré dans l précédnt rapport t l rcul rst ncor insuffisant pour jugr d l évolution d ctt population Ls outils d communication liés au rapport d branch La plaqutt La plaqutt rprnd ls statistiqus ds donnés xhaustivs d la branch issus dirctmnt du rapport. L rapport d branch Il st constitué d trois partis : Un prmièr parti st consacré aux statistiqus xhaustivs d la branch. Un scond parti présnt ls statistiqus issus d l nquêt mné auprès ntrpriss. Un troisièm parti st dédié aux annxs. Y sont présntés la définition ds concpts, un not tchniqu, la grill d corrspondanc ntr ls «ancins» t ls «nouvaux» cods Naf, la méthodologi d nquêt, l qustionnair d nquêt t sa lttr d accompagnmnt. (1) Méthod d stimation INSEE SIRENE 2009 stimé n % ds créations auto-ntrprnurs n /3

7 3 - Principals obsrvations ntrpriss n 2010 Il st constaté un augmntation quasi-général du nombr d ntrpriss, du n grand parti aux auto-ntrprnurs. Sul un baiss du nombr d ntrpriss st obsrvé dans ls stations-srvic (activité pour laqull l statut d auto-ntrprnur n st pas possibl). Sur ntrpriss créés n 2010, (soit 51 %) ont l statut d auto-ntrprnur. Pour miux comprndr la réalité d c phénomèn, nous allons mnr n 2012 un nquêt par qustionnair téléphoniqu auprès d un échantillon d ntrpriss d «0 salarié». L nombr d ntrpriss d 10 salariés t plus continu d diminur dpuis : - 8,1 % ntr t mplois salariés n 2010 L mploi diminu fortmnt ntr t Il st n fft obsrvé un prt d mplois dans la branch. En 2010, Pôl mploi prévoit un stagnation d clui-ci. Cpndant, ds disparités puvnt êtr obsrvés n fonction ds scturs d activité t d la taill ds ntrpriss. La diminution d l mploi s obsrv principalmnt dans l commrc d véhiculs légrs, sctur fortmnt soumis à la conjonctur économiqu national t qui connaît un baiss continu d l mploi dpuis A contrario, l mploi augmnt dans ls ntrpriss d la maintnancréparation, sign qu ls ptits garags résistnt, jusqu à présnt, plutôt bin à la cris. Dux autrs scturs crént d l mploi : l nsignmnt d la conduit t l contrôl tchniqu, t d autrs l maintinnnt sur cs 3 drnièrs annés : ls parcs d stationnmnt, ls démolissurs-rcyclurs, l commrc d détail d équipmnts automobils. La baiss d l mploi dans ls stations-srvic s st accéléré à partir d 2002 t s poursuit. La location t l sctur du dux-rous sont égalmnt affctés par ds prts d mplois. Ls ntrpriss d 10 salariés t plus rprésntnt 7 % ds ntrpriss t près d 60,5 % ds salariés. Il st constaté un légèr augmntation d l mploi dans ls ntrpriss d moins d 10 salariés (+1 % dpuis ) t un baiss d clui-ci dans ls ntrpriss d plus d 10 salariés (-6,5 % dpuis ). 2/3

8 Caractéristiqus d l mploi 23% ds salariés sont ds fmms. La part ds fmms dans la branch ds srvics d l automobil st prsqu dux fois plus faibl qu dans ls autrs scturs d l économi français (45% d fmms salariés tous scturs confondus t 49% dans l «grand» sctur du commrc). Si la proportion d fmms st d 20% dans ls activités cntrals d la branch, qui mploint 80% ds ffctifs totaux, ll st baucoup plus élvé (40% à 50%) dans la location, ls stations-srvic t ls écols d conduit. Concrnant ls catégoris socioprofssionnlls ds salariés, ls homms occupnt principalmnt ds posts d ouvrirs qualifiés (plus d 50%), tandis qu 2/3 ds fmms occupnt ds posts d mployés. La branch ds srvics d l automobil s distingu fortmnt ds autrs scturs d activité concrnant l mploi d apprntis, stagiairs ou contrats aidés, puisqu lur part rprésnt 6,3% contr 3,2% pour l «grand» sctur du commrc. Formation C oncrnant ls métirs spécifiqus à la branch, on notra qu il y a près d juns n formation initial t d insrtion. C volum baiss dpuis Ctt diminution s obsrv tout particulièrmnt pour l apprntissag : -27% d apprntis ntr ls rntrés 2002 t C phénomèn st à mttr n lin avc la prt ds mplois obsrvé dpuis 2002 dans la branch. 34,5% ds formés sont n nivau V (CAP t MC) t 60% n nivau IV (bac pro). La réform du bac pro 3 ans avc la supprssion du BEP a été généralisé à la rntré Ell a ntraîné un transfrt ds ffctifs du nivau V vrs l nivau IV. L nombr d salariés dont la formation a été pris n charg par l OPCA d branch (ANFA) était rlativmnt stabl dpuis. Il a connu un fort hauss n 2010 : +10,1% par rapport à 2009, soit salariés qui ont suivi un formation. Zoom sur Zoom sur lsntrpriss Zoom sur l mploi Zoom sur lscaractéristiqusd mploi laformationprofssionnll La formation initial t d insrtion ré du qu ip m Répartis sur tout l trritoir, cs ntrpriss offrnt un srvic d proximité pour l usagr d l automobil. À lls suls, ls régions Îl-d-Franc, PACA t Rhôn-Alps rprésntnt 36%dl nsmbldsntrpriss dlabranch c Par vag D à ntrpriss rc nnmnt Co m m s tatio Taill dsntrpriss Éc ol s Co ntr ôl t ch ni qu au to m ob il du it Co mm rc a uto mo bil Moinsd10salariés s cl cy oto m d st ycl dc ration Commrctrépa ,1% 0 salarié D 1 à 4 salariés D 5 à 9 salariés D 10 à 19 salariés D 20 à 49 salariés D 50 à 99 salariés D 100 à 499 salariés D 500 à 999 salariés salariés t plus , , , , , , ,3 6, , ,2 salariés ,7 Plus d salariés Nbr moyn d salariés par ntrpris mployant au moins 1 salarié 93 % ds ntrpriss mploint moins d 10 salariés Répartitiondssalariésslonlatailldl ntrprisn ,5% Moinsd10salariés ,5% Taill dsntrpriss D 1 à 4 salariés D 5 à 9 salariés D 10 à 19 salariés D 20 à 49 salariés D 50 à 99 salariés D 100 à 499 salariés 500 salariés t plus 39,5 % ds salariés travaillnt dans un ntrpris d moins d 10 salariés Sourc : INSEE-DADS t IRPAUTO ; stimations traitmnt ANFA 10salariéstplus Nombr dsalariés ,7 % 13,2 % 1,3 % Âgmoyndssalariésslonl activitédl ntrprisn2010 Sourc : IRPAUTO - INSEE / DADS - NS : ffctif non significatif - ND : Non détrminé Cod NAF Activités 4511Z 4519Z 4520A Commrcautomobil Réparationautomobil Commrcddétaild équipmntsauto Commrcddétaildcarburants Commrctréparation dcyclstdmotocycls Contrôltchniquautomobil Écolsdconduit Locationcourtduré Démolissurs-rcyclurs Parcsdstationnmnt Stationsdlavag branch Âg moyn 55ans t+ 36,7 38,4 36,8 34,2 9,9 % 11,5 % 10,0 % 7,9 % 4520B 36,5 9,8 % 34,4 8,0 % 4532Z 4730Z 4540Z 4764Z 9529Z 7120A 8553Z 8559B 7711A 7739Z 7711B 4677Z 4532Z 5221Z 8129B 37,4 33,2 32,2 34,2 33,2 32,3 39,3 39,6 37,7 39,6 37,0 34,6 37,0 36,4 36,7 37,4 36,8 36,6 ND 35,8 5,8 % 9,5 % 5,9 % 8,2 % 8,9 % 6,1 % 10,7 % 13,5 % NS 13,5 % 8,5 % NS 8,5 % 4,3 % 10,3 % 9,1 % 9,8 % 16,7 % ND 9,2% Sourc : INSEE / DADS stimations 2010 traitmnt ANFA * CSP : catégoris socio-profssionnlls Chfsd ntrpriss salariés Cadrs Agntsdmaîtris 30179/7,3% 65831/15,8% Employés 93485/22,4% ,7% Ouvrirsnonqualifiés 25154/6,0% Apprntisstagiairs tcontratsaidés 26437/6,3% 35,8 ans Lamoynnd âgstmoins élvédanslaréparation automobil,lcommrc tlaréparationdcycltl commrcddétailsdcarburant. L nombr d séniors smbl particulièrmnt élvé dans crtains scturs comm ls parcs d stationnmnt, ls écols d conduit t l contrôl tchniqu automobil Statutscolair Apprntissag Contratsd profssionnalisation Répartitiondsffctifsparnivaudformation NivauItII 82 0,2% NivauIII ,0% d réussit aux xamns n ,5%dsforméssontnnivauV (CAPouMC)t60%nnivauIV (BacPro). La réform du bac pro 3 ans généralisé à la rntré 2009 a ntraîné un transfrt ds ffctifs du nivau V vrs l nivau IV (supprssion du BEP). 5,0%dsforméslsontaunivau III(BTS)t0,2%auxnivauxItII (Diplômd ingéniurtlicnc). NivauIV ,3% NivauV ,5% La formation continu Historiqudssalariésayantsuiviunformation Sourc : ANFA Homms Fmms ,7 % Lsouvrirsqualifiésrprésntnt lapopulationlaplusnombrus. Ils occupnt ds métirs d mécanicins ou tchnicins automobils t d carrossirs. La part ds apprntis, stagiairs t contrats aidés st particulièrmnt important dans la Branch puisqu ll rprésnt 6,3 % ds salariés, contr 3,2 % pour l nsmbl du Commrc (sourc : INSEE DADS 2009) Répartitiondsstagiairsslonlanaturdlaformation Sourc : ANFA Tchniqu ,1% Ls ffctifs diminunt dpuis la rntré. Si la baiss ds ffctifs concrnait tous ls mods d formation ntr t 2009, suls ls ffctifs n apprntissag continunt d diminur à la rntré Labranchaprduplusd27% dssapprntisntrlsrntrés 2002t ,1 % Sourc : ANFA L âg moyn ds salariés st d 35,8 ans. Pour comparaison, l âg moyn ds salariés d l nsmbl du Commrc st d 37,7 ans (sourc : INSEE DADS 2009). d ouvrirs qualifiés 6043/1,5% Ouvrirsqualifiés Âg moyn ds salariés d la branch ,5 % 10,6 % 3,2 % juns n formation ,4 % 11,4 % 11,2 % 14,1 % 12,1 % 16,8 % 13,3 % 4,8 % Sourc : ANFA ,1 % 10,6 % 12,5 % 11,2 % 11,3 % RépartitiondssalariésslonlsCSP*n2010 Lsntrprissd10salariéstplus rprésntnt7%dsntrpriss t60,5%dssalariés. L mploi dans ls ntrpriss d moins d 10 salariés a légèrmnt augmnté dpuis (+1,0 %). En rvanch, l mploi dans ls ntrpriss d 10 salariés t plus a lui baissé dpuis (- 6,5 %). d fmms La démographi d la branch st caractérisé par un population salarié masculin jun, près d 27,5 % ds salariés ont moins d 25 ans. Cci s xpliqu par l mploi d un population ouvrièr jun, notammnt lié à l mbauch d apprntis. 22%dsfmmssalariés danslabranchontplus d50anscontr16,5%dans l nsmblducommrc(g). 11,3 % 10,0 % 13,3 % 13,7 % 10,2 % 15à19ans Locationlonguduré Nombr d ntrpriss Labranchstconstituén majoritéd untissudptits ntrprissartisanals. Ell st caractérisé dpuis 2009 par un mouvmnt important d création d auto-ntrpriss. Ainsi, la part ds ntrpriss d 0 salarié rprésnt 46 % ds ntrpriss n 2010, alors qu ll rprésntait 38,4 % fin. Dpuislsannés90,lsctur connaîtdsmouvmntsimportantsdconcntration. 32 ntrpriss comptabilisnt plus d 500 salariés n à24ans D à salariés Moins d salariés à29ans 9,7 % 12,5 % 13,2 % 13,9 % 30à34ans 8,6 % 2010 (1)(2) 2009 (1) 7, L ffctifsalariémoyn parntrprismployant aumoinsunsalariéstd7,5. Ds contrasts xistnt ntr ls régions du Nord comm par xmpls l Nord-Pas-dCalais, l Îl-d-Franc t la Picardi qui nrgistrnt un ffctif supériur à 8 t ls régions du Sud, comm l Langudoc-Roussillon, PACA t Cors qui comptnt n moynn moins d 7 salariés par ntrpris , , , ,9% ,0 Moins d ntrpriss , salariéstplus on , , Sourc : INSEE - SIRENE ; stimations traitmnt ANFA c ,7 Plus d ntrpriss Répartitiondsntrprissslonlatailln2010 d ,2 sd d d la ét ail d ts sd Démolissur s-rcyclur s on an , é d ti Sta Com m rc d dé tail r bu ar c Répartitiondssalariésparrégionn2010 Sourc : Salariés : Pôl Emploi - Entrpriss : donnés stimés par l ANFA à partir ds donnés INSEESIRENE 2009 pour l indicatur à39ans 6,1 % Sctur du Commrc* guduré n tionlo Loca 40à44ans 1,8 % 2010 urt co 45à49ans 2 % 3,1 % 6,3 % 8,3 % 8,5 % 10,5 % 11,1 % 50à54ans 2009 ion ,9% 23,1 % 2,6 % 8,0 % 55à59ans t ca Lo % homms fmms 60anstplus Sourc : IRPAUTO - stimation 2010 traitmnt ANFA, INSEE / DADS * sctur G : Commrc ; Réparation d automobils t d motocycls salariés ntr t salariés ouvrnt dans ls ntrpriss d la branch ds srvics d l automobil. Mêmsil mploisalariédiminu, labranchoffrdspossibilités d mploidproximiténon délocalisabl. Près d 86 % ds salariés bénéficint d un contrat à duré indétrminé dans la branch ds srvics d l automobil. a s il n ts ob om ut ntrpriss Sourc : Donnés ntrpriss 2010 ; INSEE-SIRENE stimations traitmnt ANFA Réparationautomobil Répartitiondsntrprissparrégionn2010 En 2010, la branch ds srvics d l automobil comptabilis ntrpriss. La fort progrssion du nombr d ntrpriss obsrvé dpuis 2009 st principalmnt lié à la création du statut d auto-ntrprnur au 1r janvir * 2009* ds s ls s socia Donné anch bil l'automo d larvibr cs d Sourc : Pôl Emploi - stimations traitmnt ANFA pour ls cods NAF partagés d à (1) Hors stations d lavag - (2) Pôl Emploi provisoir * Hors stations d lavag Historiqudsffctifsslonlmoddformation ntrpriss ntr t 2010 Répartitiondssalariésslonl âgtlsxn2010 Sourc : Donnés ntrpriss 2010 : INSEE - SIRENE ; stimations traitmnt ANFA. Donnés ntrpriss à : INSEE - SIRENE stimations traitmnt ANFA pour ls cods NAF partagés uniqumnt. Historiqudunombrdsalariésdpuis 2002 Historiqudunombrd ntrprissdpuis salariés ont suivi un formation n 2010 L nombr d salariés dont la formation a été pris n charg par l ANFA était rlativmnt stabl dpuis. Il a connu un fort hauss n 2010 (+10,1 % par rapport à 2009). Laformationcontinuconcrn unpuplusd67000salariésn 2010,soitprèsd16%dssalariés dlabranch. 45 % ds stagiairs ont suivi un formation tchniqu Gstion ,2% Autrs ,4% Commrc ,2% L domain tchniqu prédomin avc 45 % ds stagiairs ayant suivi un formation. Ls formations commrcials constitunt l scond domain d formation. En raison d un changmnt d méthodologi d l INSEE concrnant l calcul ds ffctifs par CSP, cs statistiqus n sont pas comparabls aux annés précédnts. 10 Bilan 20 3/3

9 Organisations patronals C.N.P.A. : Consil National ds Profssions d l Automobil F.F.C. : Fédération Français d la Carrossri F.N.A. : Fédération National d l Artisanat Automobil F.N.C.R.M. : Fédération National du Commrc t d la Réparation du Cycl t du Motocycl G.N.E.S.A. : Groupmnt National ds Entrpriss Spécialisés d l Automobil Ls Profssionnls du Pnu S.N.C.T.A. : Syndicat National du Contrôl Tchniqu Automobil U.N.I.D.E.C. : Union National Intrsyndical Ds Ensignants d la Conduit Organisations salarials CSNVA (Chambr syndical national ds voyagurs rprésntants d l automobil, cadrs d vnt, vndurs d l automobil, d l aviation, d la motocultur, du cycl, ds accssoirs t industris annxs) Fédération d la Métallurgi CFE CGC (Confédération Français d l Encadrmnt Confédération Général ds Cadrs) Fédération National CFTC ds Syndicats d la Métallurgi t Partis Similairs (Confédération Français ds Travaillurs Chrétins) FGMM CFDT (Fédération Général ds Mins t d la Métallurgi Confédération Français Démocratiqu du Travail) FO Métaux (Fédération Confédéré Forc Ouvrièr d la Métallurgi) FTM CGT (Fédération ds Travaillurs d la Métallurgi Confédération Général ds Travaillurs) Réalisé par l Obsrvatoir d la Branch ds Srvics d l Automobil, avc l concours d l Obsrvatoir d l ANFA. - janvir 2012

BAROMÈTRE DE L EMPLOI

BAROMÈTRE DE L EMPLOI BAROMÈTRE DE L EMPLOI JUILLET 215 pour la branche des services de l automobile n 1 1 L EMPLOI ESTIMÉ DANS LE SECTEUR «COMMERCE ET RÉPARATION AUTOMOBILE» AU 1 ER TRIMESTRE 215. RAPPEL MÉTHODOLOGIQUE DU

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province Un Brtagn plus diplômé qu ls autrs régions d provinc Ls actifs brtons sont plus diplômés qu ls autrs actifs d provinc. Comm dans ls autrs régions, l st l diplôm l plus fréqunt, mais ls Brtons sont plus

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s Vnt à distanc t -commrc t a h c a d s t n m t r Ls compo in A l d s g a n é m d s Edition 2011 rc t d Indu Chambr d Comm stri d l Ain Obsrvat oir du Commrc Vnt à distanc t -commrc énags d l Ain, m s d

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2016 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte Bulltin d souscription Xaélidia Contrat d assuranc vi libllé n uros t/ou n unités d compt Cods produits : Duré viagèr : 2277 Duré détrminé : 2278 A. Souscriptur/Assuré Co-Souscriptur/Co-Assuré* Tous ls

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises dans lur démarchd innovation Innovation t Dévloppmnt Endogèn ds Entrpriss Soutnir ls PME-PMI UIMM Loir METALLURGIE rhodaninn UIMM Langudoc-Roussillon Auxrr UIMM Bourgogn Dijon UIMM PACA Nvrs CSM Haut-Savoi

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013 OBSERVATOIRE du LOGEMENT t d l'habitat d PARIS Outil d prévntion d la dégradation ds immubls ancins à Paris Résultats 2013 Juillt 2013 À la suit ds travaux d mêm natur déjà réalisés dpuis 2008, la list

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

ARRETE N 005/MINESUP/F120

ARRETE N 005/MINESUP/F120 ARRE N 005/MINESUP/F120 28 janvir 1993 Fixant ls Domains d Formation t ls Conditions d Admission à l Institut Univrsitair d Tchnologi d l Univrsité d Douala. LE MINSTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR VU la

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

Céline Arnold, Michèle Lelièvre*

Céline Arnold, Michèle Lelièvre* Dossir L nivau d vi ds prsonns âgés d 1996 à 2009 : un progrssion moynn n lign avc cll ds prsonns d âg actif, mais ds situations individulls t générationnlls plus contrastés Célin Arnold, Michèl Llièvr*

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages Population Il s'agit d la la population municipal. Ell comprnd ls prsonns ayant lur résidnc habitull sur l trritoir d la commun, dans un logmnt ou un communauté, ls prsonns détnus dans ls établissmnts

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2014 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur juillt 2015 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2013 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur JANVIER 2014 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

Commerce international & facturation

Commerce international & facturation Commrc intrnational & facturation 6 t 7 mai 2002 Baudouin THIRION Philipp NOIRHOMME Contxt Connaissanc Contrats Employés Filials Succursals Infrastructur tchniqu Organisation Marchés Tmps Entrpris Positionnmnt

Plus en détail

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 23 NOVEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-0705.290 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Contrat d filièr agroalimntair régional LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU l Cod général ds collctivités

Plus en détail

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet* Santé t protction social 7 Un mauvais santé augmnt fortmnt ls risqus d prt d mploi Flonc Jusot, Myriam Khlat, Thirry Rochau, Cathrin Srmt* Un actif ayant un mploi a baucoup plus d risqus d dvnir inactif

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004 t évolution ds PEA bancairs au quatrièm trimstr Sur la bas ds résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du Ls dossirs d économi t Politiqu «Patrons, j vous aim» Frédéric Rauch C st un nouvll déclaration d amour au patronat. Après la baiss du coût du travail, l gouvrnmnt ntérin un baiss du coût d la ruptur du

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques Stratégi publiqu n 2 - avril 2014 L audit : écoutr, obsrvr pour miux maîtrisr ls risqus La maîtris ds risqus D irigr un administration trritorial t mttr n œuvr l projt d un mandatur impliqu d savoir prndr

Plus en détail

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme magazin du résau ds Grta d orrain n 28 - sptmbr 2009 Info Continu a passion d formr DOSSIER : a Validation ds Acquis d l Expérinc (VAE) ou commnt transformr son xpérinc n un diplôm A votr srvic, à votr

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Relevé de décisions du CEVU. 5 juillet 2013. Le CEVU. Après en avoir délibéré, décide :

Relevé de décisions du CEVU. 5 juillet 2013. Le CEVU. Après en avoir délibéré, décide : Rlvé d décisions du CEVU 5 juillt 2013 L CEVU Vu l Cod d l Éducation modifié par la loi n 2007-1199 du 10 août 2007 Vu ls statuts d l univrsité adoptés l 4 mars 2008 t modifiés l 2 novmbr 2010 Après n

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Dirction ds Affairs Juridiqus Mis à jour 21 octobr 2011 MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 DC3 A - Objt d la consultation t d l

Plus en détail

La sécurité sociale en Belgique Caractéristiques et défis

La sécurité sociale en Belgique Caractéristiques et défis La sécurité social n Blgiqu Caractéristiqus t défis Danièl Muldrs t Robrt Plasman Déparmnt d économi appliqué d l Univrsité Libr d Bruxlls 1 La sécurité social n Blgiqu: introduction Prmir mps: Fin XIX

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

F C I H C E H S E S PR

F C I H C E H S E S PR rvic PM markting vag DURE PM ERO Ds solutions markting prformants au srvic d votr ntrpris. Un srvic réactif, à votr écout, pour dynamisr vos vnts. PROUREME ichs produits t tchniqus, PV / V, outils d communication

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

Évaluer l impact social avec l approche SROI

Évaluer l impact social avec l approche SROI Évalur l impact social avc l approch SROI Ls Cahirs d l Institut d l Innovation t d l Entrprnuriat Social IIES Application au sctur d l Insrtion par l Activité Économiqu Collction Ouvrags & Xxxxxxxxxxxxxx

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

H11, H52, I28, O38, R58, K11, Q1

H11, H52, I28, O38, R58, K11, Q1 Environnmnt institutionnl t dévloppmnt durabl: Éclairag ds concpts Et Etud comparativ ntr trois pays d l Union du Maghrb Arab (Tunisi - Maroc - Algéri) Rana Dallali 1 Résumé : L dévloppmnt durabl st un

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

L ESPRIT L HISTORIQUE LE CONCEPT LE PARCOURS

L ESPRIT L HISTORIQUE LE CONCEPT LE PARCOURS Cours à pi 10 km Saint Hnri s s ri p tr n 'E Villag aty Séon m u a S h c n ra Zon F Marsill m ti ri a M rt o P Gran Plac 'Arviux, au cœur 'Euroméitrrané RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTIONS : 04 91 03 42 21 -

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE * BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE Slon l guid du Ministèr V2 Conformémnt à l articl 75 d la loi N 2010-788 du 12 juillt 2010 Sommair Introduction...

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

Les allocations aux personnes handicapées

Les allocations aux personnes handicapées Ls allocations aux prsonns handicapés Dans quls scturs d la sécurité social ls prsonns bénéficiant d un allocation aux prsonns handicapés ont-lls aussi un dossir? Donnés du Datawarhous Marché du travail

Plus en détail

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque.

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque. Chif Economist Complx Départmnt régional cntr - ORCE Edition n 1 Mars 2013 QUE RETENIR? - La promotion d l invstissmnt privé structurant doit occupr un plac prépondérant dans ls politiqus publiqus - La

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord 11060232_rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 Maison l Emploi Sarth Nord sommair La Maison l Emploi Sarth Nord n 2010 p. 2 La Maison l Emploi Sarth Nord : un résau partnairs

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003 t évolution ds PEA bancairs au duxièm trimstr 23 D après ls résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION

CONTRAT DE GENERATION CONTRAT DE GENERATION Dans l cadr du contrat d génération, l décrt du mars 2013 précis ls élémnts obligatoirs qui doivnt figurr dans l diagnostic : 1. la pyramid ds âgs 2. ls caractéristiqus ds juns t

Plus en détail

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) t CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC La rconnaissanc ds droits acquis st un autr voi d inscription possibl

Plus en détail